Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 2

Pokemon adala community

Tu abandonnerais ce pauvre locataire démuni à son déménagement, en « empruntant » sa camionnette en plus… ? Je ne te pensais pas voleur, Josh.
en savoir plus ?
Cha-charmant… normalement c’est en mission avec Josh que je frôle la mort, pas en rentrant chez les Phyllalis.
en savoir plus ?
Je vais chuter, encore, et ça sera long, et ça sera douloureux, et t'auras pas envie d'être là. Parce que toi, tu as Aoi mais moi j'ai quoi maintenant que Maya est partie, dis-moi ?
en savoir plus ?
Ce n'est pas le parc que je souhaite anéantir...
en savoir plus ?
Mademoiselle Alézar, Pecheresse Caroline ! Où êtes-vous ?
en savoir plus ?
La triche sera permise évidemment.
en savoir plus ?
Q…. Quéééééééééééééé ?!
en savoir plus ?
-42%
Le deal à ne pas rater :
SanDisk Extreme PRO 128 Go
39.99 € 68.99 €
Voir le deal

Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité
Nous étions déjà au début de septembre et, pourtant, cet après-midi promettait d'être on ne peut plus magnifique. Le soleil était encore haut dans le ciel et les gens n'hésitaient pas à sortir en vêtements d'été, ce qui était un bon indice de la température extérieure. Bien sûr, j'aurais été folle de ne pas vouloir en profiter, surtout que j'avais avec moi une compagne temporaire qui aimerait sans doute beaucoup se dégourdir les pattes. J'enfilai mon maillot juste au cas et, par dessus, un t-shirt, des short de jeans et finalement des basket. Pour compléter le tout, je décidai de nouer ma longue chevelure rose bonbon en une tresse lasse tombant sur mon épaule droite, laissant quelques mèches encadrer mon visage et n'oubliant pas le ruban dans mes cheveux, oh et quelques bracelets parmi mes préférés pour ne rien changer à mes habitudes. Niveau maquillage? Voyons, j'allais à la plage, je n'allais pas non plus commencer à me plâtrer le visage et à me peinturlurer la peau à chaque sortie. Fin prête, je fis donc sortir Ash de sa balle à l'avance, le Phanpy étant suffisamment petit pour ne pas déranger tout le monde dans les corridors. Myrtille toutefois, c'était une autre histoire et il valait mieux attendre avant de laisser sortir la Ponyta. J'échangeai un dernier regard avec le petit éléphant bleu, comme une dernière vérification avant de partir, et nous quittâmes le dortoir Mentali, en route vers la plage pour l'une des dernières belles journées de l'été!

Le soleil se reflétait dans la vaste étendue d'eau qui semblait s'être rafraîchie, donc pas de baignade pour aujourd'hui, mais ce n'était pas grave. Nous n'étions pas venus ici pour faire trempette, mais bien car cette vaste étendue serait sans doute peu occupée et s'avérait être plutôt longue, parfaite en somme pour ce que j'avais prévu. Portant la main à ma ceinture, j'attrapai une Pokéball qui n'y était pas habituellement, m'ayant été laissée par Lucas des Noctali. Il faudrait d'ailleurs que je pense à le remercier en bonne et due forme pour ça, mais chaque chose en son temps. Puis, j'ouvris la balle et un rayon rouge s'en échappa, formant rapidement la silhouette de Myrtille. Cette dernière, heureuse d'être de sortie, henni de bonheur tout en secouant sa crinière enflammée. Quel magnifique Pokémon. À la regarder ainsi, le soleil et la mer en fond, ses sabots dans le sable et sa robe d'un blanc pur contrastant avec le ciel d'azur, je savais pourquoi je tenais tant à avoir un représentant de cette espèce au sein de mon équipe. Elle se tourna ensuite vers moi, puis vers Ash, d'un air interdit. La pauvre devait être nerveuse et ça se comprenait, son dresseur n'était pas avec elle après tout. Je plongeai la main dans le sac que j'avais emporté, y prenant de la nourriture pour Pokémon que je tendis vers elle en m'approchant, pour qu'elle puisse manger dans la paume de ma main. Un peu timide d'abord, Myrtille s'approcha toutefois au bout de quelques secondes d'hésitation et, de ma main libre, je caressai sa tête et son cou, pour l'aider à se détendre. Mon Phanpy s'approcha, gardant un oeil sur la Ponyta, mais se tournant vers moi comme dans l'attente de pouvoir manger lui aussi. Chacun son tour comme on dirait, mais au final ni l'un ni l'autre n'était patient et je me retrouvai avec un goinfre pour chaque main. Je souris en observant la scène. Ils étaient assez détendus maintenant pour manger ensemble, c'était un bon départ quand même. Maintenant, leur permettre de jouer un peu et d'apprendre à se connaître.

- Que diriez-vous d'une petite course rien que nous trois? Mais les choses ne seraient pas aussi intéressantes sans un petit pari aloooors, le perdant devra dormir dehors?

Proposais-je avec un sourire espiègle et complice. Le duo me regarda d'abord, comme incrédule, puis ils échangèrent un regard. J'allais devoir me préparer à dormir à la belle étoile on dirait! Ni une ni deux, on me laissa derrière alors qu'Ash et Myrtille se mirent au galop, s'éloignant de moi alors que les sabots de l'un et les pieds de l'autre foulaient le sable sans jamais ralentir. Mais c'est pas juste ça! Abandonnant le sac et mes autres effets derrière, je pris mes jambes à mon coup, essayant de jogger derrière les deux Pokémons, contrôlant ma respiration comme je le pouvais, luttant contre le sable dans lequel je m'enfonçais.

- Mais ralentissez un peu, sinon c'est pas juste! Je suis pas une Pyroli quand même!

M'exclamais-je tout en riant et en courant. Il semblerait que l'on m'ait entendu puisque le petit éléphant bleu se roula sur lui-même pour gagner de la vitesse et changer de direction, revenant vers moi avant de faire un tour, puis deux autour de moi, et de repartir. Mais il me narguait! Comme amusée par cela, la jument de feu revint elle aussi vers moi pour faire ce même manège avant de repartir avec Ash alors que tous deux jouaient à se dépasser et décrivaient de nombreux cercles, comme pour me donner la chance de les suivre. Peut-être cette course serait-elle un peu plus serrée finalement? Portée par un nouvel espoir, je redoublai d'ardeur, ma longue tresse flottant dans l'air derrière moi, mes lèvres étirées en un vaste sourire enthousiaste. Mais non, ça ne pouvait pas durer. POUUUF. Je venais de heurter un rocher du bout du pied et tout mon être fut projeté vers le sol, visage en premier, s'enfonçant dans le sable avec violence, bien que je n'en fus pas blessée. Mon orgueil saignant, c'est très lentement que je relevai la tête, maintenant pleine de sable, certaine d'avoir été distancée depuis longtemps maintenant. Pourtant, mon regard brun clair arriva nez-à-nez avec celui d'une certaine Ponyta, penchée vers moi pour voir si j'allais bien. De son côté, Ash était plus enthousiaste que jamais, au point qu'il n'hésita pas à attraper le bout de ma tresse de sa petite trompe avant de tirer dessus, pour me forcer à me relever, tout en trompetant gaiement.

- Même pas le temps de souffler, en fait c'est moi qui suis exploitée par mes propres Pokémon!

Lançais-je à la blague en me relevant, chassant rapidement tout le sable qui s'était accroché à moi. Je m'attendais à ce qu'ils reprennent leur chemin aussi vite que possible pour continuer à courser, mais une surprise de taille m'attendait. La Ponyta se tourna afin de ne plus me faire face, me laissant plutôt face à son flanc, puis attendit. Je la regardai un court moment sans comprendre, puis la lumière se fit dans mon esprit. Elle voulait... me laisser la monter? Des étoiles dans les yeux, je m'approchai d'elle pour la caresser un peu, comme pour la remercier d'une part et vérifier que j'avais bien compris de l'autre. Myrtille attendait toujours et elle fléchit même un peu les jambes, pour que je puisse monter plus facilement. Le Phanpy s'approcha aussi, se proposant pour m'aider à grimper et, en deux temps trois mouvements, je voyais le monde comme jamais auparavant. Ma monture se mit en marche, d'abord lentement, suivie d'Ash à ses côtés qui avait décidé d'adopter le même rythme. Je pouvais sentir ses mouvements sous moi et m'accrochai d'abord comme je pu tout en faisant bien attention de ne pas l'incommoder ou de ne pas lui faire mal. C'était génial! C'était tout simplement génial!! Puis, son mouvement se fit plus rapide et nous prîmes de la vitesse si facilement que s'en était déconcertant, c'était tellement naturel sur elle. Je levai les yeux, voyant le décor qui défilait de plus en plus vite, sentant le vent et la brise marine qui venaient s'échouer sur mon visage. Décidément, je comprenais comment ce genre de moment privilégié pouvait aider les individus malades que j'aurais aimé aider via la pokéthérapie. Imaginez seulement, si moi j'étais émerveillée à ce point, comment le serrait une personne qui avait perdu l'usage de ses jambes par exemple? Téméraire et grisée par ce moment magique, je la lâchai tranquillement afin d'étendre mes bras, prête à me crier reine du monde comme si j'eu été à la proue d'un navire insubmersible.

- Ahaha! Ahahahaha!! Ahah-- AAAAH!

Je m'accrochai de nouveau subitement, les yeux écarquillés et les nerfs tendus alors que j'avais passé à deux doigts d'aller retrouver mon ami le sable. Mais non, j'avais tenu bon, Myrtille courait toujours plus vite et je ris de plus belle. Dans le sable, à nos côtés, une petite boule bleue nous suivait sans trop de peine, pour ensuite commencer à agacer Myrtille en la contournant, comme l'invitant à jouer avec lui. Et nous étions partis pour une longue chevauchée sur la plage, un grand jeu de course qui nous amusait tous trois. Si seulement ce moment pouvait se poursuivre éternellement, j'en serais demeurée prisonnière presque sans hésiter.
Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité
Nous avions beaucoup couru aujourd'hui. Enfin, pour être plus exacte ils avaient beaucoup courus et, de mon côté, j'avais surtout profité du moment. C'était la toute première fois que je montais à cheval et j'étais heureuse que ce soit sur un Ponyta qui n'était quand même pas débutant. Ainsi, si j'avais moi-même déjà un peu d'expérience, il serait beaucoup plus facile pour moi de dresser le ou la Ponyta qui rejoindrait mon équipe d'ici quelques semaines. Quoi qu'il en soit, il était évident pour tout le monde que j'étais celle qui avait perdu ce petit défi amical, en même temps je ne sais pas trop à quoi je m'attendais en disant ça pour être honnête, et j'étais donc condamnée à dormir à la belle étoile. Heureusement, mon petit duo de marathoniens chéris avaient l'air décidés à ne pas me laisser toute seule et nous nous retrouvions donc tous les trois, confortablement installés sur une grande couverture, assis à contempler le coucher de soleil qui se fondait lentement à la vaste étendue d'eau devant nous. C'était un paysage à couper le souffle et j'étais d'ailleurs surprise que nous soyons les seuls présents à ce moment là. La prochaine fois il faudrait que je pense à emporter quelqu'un avec moi pour partager ça avec le plus de monde possible! D'ailleurs, en parlant de gens, j'eu une pensée pour le dresseur de Myrtille, ce dernier étant probablement inquiet de la condition de sa petite protégée pendant qu'elle était en ma possession. Je sortis donc mon iPok de ma poche et invitai Ash et Myrtille à venir se placer près de moi pour que nous puissions prendre une photo communément appelée une "selfie". Comme ça il pourrait voir que tout allait bien et que sa Ponyta adorée était heureuse et bien traitée. À cela j'ajoutai un petit message pour l'inviter à mon anniversaire pourquoi pas, ce serait une façon comme une autre de le remercier, et lui envoyai finalement le message. Je rangeai ensuite l'appareil pour me concentrer sur mes deux compères, que faire pour la soirée?

Ash vint se blottir contre moi et je lui caressai le dessus de la tête avec le sourire. Puis, il poursuivit son chemin et me délaissa, allant plutôt s'asseoir aux côtés de Myrtille. On aurait pu croire qu'il s'offrait de la réchauffer, si ça n'avait pas été la jument qui possédait le type feu et une crinière enflammée en bonus. Néanmoins, la scène était mignonne et je ne pu m'empêcher d'y sourire, regrettant presque de ne pas avoir pris une photo de ça. Je fis mine de détourner le regard, laissant en fait mes yeux marron vagabonder sur l'eau alors que je me fis plus pensive. Il y avait tant de choses auxquelles je réfléchissais ces derniers temps, tant de petites choses qui me portaient à l'inquiétude. Au travers de tout ça j'avais l'impression de me perdre quelque peu et j'avais besoin de faire le point avec moi-même, et quel meilleur moment pour ça qu'une soirée au bord de l'eau? J'étais une élève de la branche coordination, en élevage plus précisément. J'aimais prendre soin des Pokémon et il en allait de même pour les gens autour de moi, sans doute était-ce cette combinaison qui avait engendré ma curiosité à l'égard de cette pratique nommée la Pokéthérapie. Mais qu'allais-je accomplir et comment débuter? Y aurait-il quelqu'un quelque part pour me prendre au sérieux et me donner une chance de faire plus de recherches dans le domaine? Sans oublier qu'éventuellement j'allais sans doute réussir à accéder au Grade 2 avec un peu d'efforts, je devrais alors choisir un second parcours en plus de celui que j'avais déjà, mais quoi? J'étais nulle pour les combats, pas assez en forme pour être une athlète, pas assez intelligente pour être une scientifique, incapable de cuisiner et la mode ne m'intéressait pas vraiment. Et si j'essayais de marcher dans les pas de mon père en m'orientant vers la médecine? Mais alors serait-ce mon talent qui compterait ou son nom simplement? Serais-je qualifiée pour un métier comme celui-là? Remarque j'avais déjà les cheveux roses et le nom de famille. L'infimière Estelle Joy de Lansat, ça sonnait pas trop mal en fait.

Je me laissai tomber vers l'arrière, dans l'immensité sabloneuse, tournant cette fois les yeux vers le ciel déjà plus sombre où la Lune pointait le bout de son nez. Bon, j'avais peut-être une idée viable pour le problème numéro un. Problème numéro deux, j'attendais toujours la réception de cette lettre. Vu la date d'envoi elle devait déjà avoir fait son bout de chemin jusqu'à Kanto, mais maintenant il fallait attendre que la réponse nous parvienne. Avais-je réellement un lien de parenté avec la fratrie Flavelle? Et si oui, qu'est-ce que cela impliquait? Comment est-ce que cela changerait ma vie? Et comment est-ce que ça changerait la leur? Et si ce n'était pas le cas alors quoi? Je soupirai. Voilà des questions auxquelles je ne pourrais jamais avoir la réponse, même en y consacrant des heures de réflexion. Aller, prochain sujet. Non, ce n'était pas le prochain. C'était celui que j'avais repoussé jusqu'à ce que je ne puisse plus l'éviter. Le sujet que j'avais repoussé depuis une certaine conversation sur Cobaba. Bon sang! C'était pas normal de se faire affecter à ce point par un truc comme ça. C'était une inquiétude latente, une ombre qui me suivait partout où j'allais et ce n'était certainement pas sain. Peut-être était-ce une partie de ce qui m'empêchait de me reconnaître ces derniers temps? Mais alors que faire? Me jeter à l'eau, lui confier ce que moi je pensais ressentir et croiser les doigts pour que ça ne ruine pas notre amitié pourtant si bien partie? Je me mordis la lèvre inférieure. Attendre indéfiniment n'était pas une solution viable non plus pourtant. C'était intenable tout ça. Sans oublier que j'attendais aussi les résultats du concours de coordination, que je stressais pour le déroulement de mon anniversaire, que je stressais à cause de ces nouveaux cheveux, que je me demandais si j'arriverais à faire ce qu'il fallait pour mes pensionnaires. Et il ne fallait pas non plus oublier cette autre ombre, le souvenir de Jamie. La reverais-je un jour? Est-ce que je saurais enfin ce qui était arrivé à ma propre mère moi aussi? Bordel. Je me redressai d'un coup et failli perdre pied, le mouvement ayant été trop rapide, mais je n'en avais cure. Je me tournai vers la mer, ignorant les larmes qui ruisselaient sur mes joues.

- Idiote de mer!

Je marquai un pause, réalisant que je venais de crier contre une vaste étendue d'eau, pour aucune raison apparente. Ash et Myrtille me regardaient aussi avec de grands yeux et je me dis que n'importe quel passant me trouverait surement folle ou un truc du genre. Pourtant, ça avait fait du bien.

- Idiote de mer!! IDIOTE DE MÈRE! ET IDIOTE DE JAMIE!! IDIOTS DE JUGES QUI METTENT TROIS ANS À SE DÉCIDER! ET ESPÈCE D'IDIOT DE ALLEN AUSSI! Et...et... ET ESPÈCE DE FICHUE IDIOTE D'ESTELLE!!! AAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHH!!!!!

Je retombai dans le sable, sur mes genoux, les larmes roulant maintenant librement sur mon visage. Je baissai la tête, m'entourai de mes bras et laisser ma longue chevelure m'entourer et m'isoler du monde extérieur. Enfin, pas tout le monde. Je sentis un petit éléphant bleu se coller contre moi d'un côté et, de l'autre, un cheval de feu venir déposer sa tête sur mon épaule. Oui, c'est vrai, je n'étais pas seule, plus depuis que j'avais mes Pokémon, et même celui de Lucas. Je serrai Ash contre moi d'un bras et caressai Myrtille de ma main libre, les remerciant ainsi silencieusement de leur support. J'avais oublié à quel point ça pouvait faire du bien de se lâcher une fois de temps en temps. Et maintenant que j'avais fait tomber toute cette pression, un sourire serein illuminait mes traits. La session ne faisait que commencer et j'avais du pain sur la planche. Et si jamais j'avais encore besoin de me soulager, je savais auprès de qui venir me confier sans être jugée. Ouais, c'était une belle journée ça.
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum