Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 2

Pokemon adala community

Tu abandonnerais ce pauvre locataire démuni à son déménagement, en « empruntant » sa camionnette en plus… ? Je ne te pensais pas voleur, Josh.
en savoir plus ?
Cha-charmant… normalement c’est en mission avec Josh que je frôle la mort, pas en rentrant chez les Phyllalis.
en savoir plus ?
Je vais chuter, encore, et ça sera long, et ça sera douloureux, et t'auras pas envie d'être là. Parce que toi, tu as Aoi mais moi j'ai quoi maintenant que Maya est partie, dis-moi ?
en savoir plus ?
Ce n'est pas le parc que je souhaite anéantir...
en savoir plus ?
Mademoiselle Alézar, Pecheresse Caroline ! Où êtes-vous ?
en savoir plus ?
La triche sera permise évidemment.
en savoir plus ?
Q…. Quéééééééééééééé ?!
en savoir plus ?

Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité
Vit le jeune homme, le plus doué !! Oups pardon veuillez m'excuser ce petit moment d'égarement musical. Les souvenirs d'antan d'une enfance lointaine souillée par une mère infidèle et un père à la limite entre le parfait alcoolique et le débile de service. En même temps, il était le premier à me bassiner avec ses "Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités". Quand on voit le genre de responsabilités qu'on lui voyait confiées, cela en disait long sur son pouvoir. M'enfin bref.

Je traînais à droite à gauche dans le labo jusque là désert. Mes collègues et mes supérieurs étaient partis en pause déjeuner. Ayant déjà mangé copieusement ce matin, je m'étais épargné cette pause. Puis c'est pas avec le travail qu'on me confiait ici que je risquais d'être fatigué. Vivement la promotion ou l'augmentation... Même si je pense que je peux m’asseoir dessus. C'est pas comme si j'étais le genre d'employé modèle très studieux au travail. Certains diraient même que je suis absent de mes fonctions ! Chose que je ne comprends pas !

Mais je diverge encore une fois. L'endroit n'est pas tout à fait désert puisque Franklin est sorti de sa Pokéball pour m'aider dans ma tâche : ranger les lieux. Les plus lourdes caisses, je les lui refile. Avec ses grands bras et sa haute carrure, il peut se le permettre. Personnellement, je me contente de jeter les gants qui traînent. Coup de bol, il n'y en à qu'une paire. Je reviens donc rapidement à l'ordinateur. Une fenêtre ouverte sur Pokébook, j'en rouvre une autre afin de consulter mon compte Goemail. Le petit Goelise en haut à droite ne clignote pas, signe que je n'ai aucun nouveau message.

Je me rends néanmoins dans la liste des derniers mails envoyés afin de relire celui que j'avais envoyé à la jeune fille rencontrée à l'aquarium. Il est vrai que cette rencontre date mais j'avais mis un moment à me décider. Ce n'était pas rien ce que m'avait demandé indirectement cette gamine. M'ayant laissé ses coordonnées, je l'avais finalement recontacté pour lui dire ceci :

Consulter le mail :
Mes hommages,

Je vous confirme la bonne réception de votre message. Votre projet m'intéresse et je souhaiterais en savoir plus afin d'apporter une quelconque collaboration, aussi humble soit-elle.

Je vous donne rendez-vous à l'adresse jointe pour 13h30. Je vous prierais de vous rendre sur place avec votre matériel afin que nous examinions tout cela ensemble.

Je vous prie d'agréer mes salutations les plus distinguées,
Dan Mark


Je m'étais moi-même impressionné par mon discours des plus distingués. Mais en même temps ce serait griller ma couverture tout de suite. En effet, elle ne savait pas que j'étais la personne qu'elle avait cherché à l'aquarium. Je venais de me réveiller ce jour-là et j'avais pas eu envie qu'on me dérange plus que ça. Je m'étais donc présenté comme un simple collègue pour juger du problème. Mais il ne s'agissait de rien de judiciaire donc ça va !

Maintenant qu'il était 13h30 pile, je ne devrais pas tarder à recevoir la visite de la jeune fille. Mais elle allait tirer une sacrée tronche en voyant que j'étais celui qu'elle avait essayé de contacter la dernière fois. Mais bon pas grave elle allait pas me faire tout un numéro pour si peu. Je suis son aîné alors bon ! Une protestation et ce sera une salade de phalanges pour la 8 !

Alors que je pense à cela, un bruit m'interrompt dans la salle adjacente. La visite arrive ! Je rappelle Franklin à mes côtés. Ou plus exactement devant moi. Je l'ai déjà briefé sur ma petite blague. Il se tient donc bien devant moi, cachant ma vue pour quiconque rentrerait. Et j'en profiterais donc pour saluer la gamine derrière mon Pokémon. Ce serait marrant qu'elle prenne peur en voyant un Megalapagos lui taper la tchatche. Le glissement de la double porte confirme la présence attendue. Je prends donc immédiatement la parole :

- Bienvenue dans mon laboratoire jeune fille ! Je te prie d'excuser le désordre mais j'étais justement en train de faire un brin de rangement. On ne peut plus compter sur le petit personnel dorénavant... J'ai appris que tu désirais me voir. Explique moi donc ton...

- VOTRE laboratoire Mark ?! Vous serez à la tête de cet endroit le jour où vous vous le retirerez d'où je pense et où je ne serais plus là. Et il me semble vous avoir demandé de ramasser cette pagaille. Alors vous feriez bien de vous dépêcher si vous ne voulez pas prendre la porte. Je vous rappelle que vous n'êtes rien ici. Des guignols comme vous, on peut en trouver à la pelle dans la rue. Alors faites vite, vos secondes sont comptées !

Je n'avais réalisé qu'au premier cri qu'il s'agissait en fait du gérant du laboratoire. Le grand manitou m'avait dans le pif depuis que je travaillais ici. L'enfer sur Terre pouvait être symbolisé par tout service sous le contrôle administratif de ce type. J'avais fait passé ma tête sur le côté de Franklin lorsqu'il avait commencé à me gueuler dessus. Et impossible d'en placer une tellement il avait enchaîné. Ce qui me frustrait encore plus. Il me laissait là comme un abruti avec une rage me bouffant les entrailles.

Et pour en rajouter, il avait bien fait exprès de balancer des affaires à terre. Je rappelais donc Franklin dans sa Ball. Il n'avait pas à payer les conneries de ce... Je vais m'arrêter là. A genoux, dos à la porte, je m'exécute donc, grommelant dans ma barbe inexistante. Et la porte se rouvre. Cette fois je vais pas me gêner pour lui rentrer dans le lard comme je le fais d'habitude :

- Maintenant écoute moi bien sale conn... Oh ! Bonjour gamine !

Deuxième fois aujourd'hui où j'ai l'air d'un con. Surtout que maintenant je fais face à la jeune demoiselle de l'aquarium qui doit alors se demander ce que je fous ici. ça va encore prendre des heures à expliquer !
Cleve Carter
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t253-cleve-carter-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t278-cleve-carter-givrali
Région d'origine : Johto
Âge : 15 ans
Niveau : 24
Jetons : 13113
Points d'Expériences : 770
Johto
15 ans
24
13113
770
pokemon
Johto
15 ans
24
13113
770
Cleve Carter
est un Scientifique Mécano
Cleve était euphorique. Depuis qu’elle avait commencé à travailler sur son Casque Traducteur (soit, à peu près un an), la rouquine avait eu par deux fois l’occasion de collaborer avec des pairs Scientifiques. La première, c’était avec Rick Larson, qui avait participé au projet pendant quelques mois avant de fuir l’école et son île. Triste perte, la population se rappellera de son nom à jamais comme « celui qui a vomi le jour de la pré rentrée ». Mais le moment n’était pas aux remembrances nostalgiques. La seconde fois, c’était avec un certain Dan Mark, qui devait à la base l’aider pour un problème mécanique qu’elle était parvenue à résoudre seule, finalement. Mais soit, travailler en collaboration avec un grand Scientifique était forcément une expérience enrichissante, et la jeune fille avait longtemps nourri l’espoir de pouvoir faire ses petits bricolages dans le laboratoire du fameux Dan Mark, avant de tomber des nues. L’homme ne l’avait pas contactée durant des mois, chose qui prouvait qu’il n’était pas intéressé par son projet… ou bien que le type qu’elle avait rencontré à l’Aquarium et qui était censé « transmettre son message à Dan Mark » avec qui il travaillait, n’avait pas fait son boulot. L’enfoiré ! Quoi qu’il en soit, la Givrali avait continué son travail seule, bien qu’aidée largement par son équipe de Pokémon. Elle avait pas mal avancé, même si en un an évidemment, elle n’avait pas obtenu un produit final. Mais après tout, c’était normal, pensait-elle. Des Scientifiques plus doués et plus expérimentés qu’elle s’étaient cassé les dents sur ce système –ou en tout cas le supposait-elle puisqu’il n’existait aucun objet capable de faire la même chose que son Casque-. Ce n’était pas une gosse de 14 ans -15 bientôt !- qui allait tout révolutionner en une malheureuse année. Il fallait qu’elle soit patiente. Petits à petits, les rouages se mettaient en place et son appareil fonctionnait de mieux en mieux ; mais pour ça, il ne fallait pas qu’elle se presse et s’attende à finir dans les deux ans à venir. C’était un projet qui allait lui prendre toute sa scolarité et bien plus encore ! Denveeeer, le dernier dinosaure !

Enfin. Depuis quelques jours déjà, Cleve avait reçu un mail de la part de Dan Mark, qui lui disait être intéressé par le projet. C’était à marquer d’une pierre blanche ! Non seulement son idée avait piqué la curiosité du grand Scientifique, mais en plus, l’autre crétin de l’Aquarium avait fait son travail. Il fallait qu’elle joue au loto ! Elle avait donc marqué soigneusement la date du rendez-vous sur son calendrier mural, et avait préparé ses clics et ses clacs en prévision de ce jour béni. La veille, elle en avait rêvé la nuit, imaginant que le poids de l’admiration de Dan Mark à son égard l’écrasait tellement qu’elle en avait mal au ventre. Mais ça, c’était peut-être parce que Peppéroni avait eu froid dans la nuit et était remonté sur son lit en l’écrabouillant de toute sa largeur.

***

Jour J. Cleve avait tout préparé minutieusement. Ses carnets dans lesquels elle répertoriait toutes ses idées, son matériel de bricolage, son Casque, la liste des 4000 mots qu’elle arrivait à décrypter à ce jour, et une sélection de ses Pokémon qui l’aideraient le plus si jamais Dan Mark voulait directement commencer le travail. Elle avait sa caisse de Pokémécanicienne dans son sac à dos, Peppéroni sur les talons, Lem dans la crinière, et c’était parti pour une expédition vers le fameux laboratoire ! Sur le chemin, Ritsu son Goupix sortit de lui-même de sa Pokéball pour servir de GPS de fortune à Cleve, celle-ci étant une bille en orientation. La petite assemblée arriva donc en temps et en heure devant le laboratoire de Dan Mark, le cœur battant. La rousse ne savait pas à quoi s’attendre. D’après Charles Magne, Dan Mark était un peu brut de décoffrage et avait une gueule à faire peur. Un personnage assez rustre et pas forcément agréable si l’on en croyait les rumeurs. La Givrali avait peur qu’il lui claque la porte au nez parce qu’il aurait juste « changé d’avis, non gamine, dégage j’ai plus envie ».

A son arrivée, elle demanda à la Scientifique qui prenait sa pause clope sur le pallier, où se trouvait le bureau de son potentiel collaborateur. Avec un rire dédaigneux et un air sur le visage qui semblait vouloir dire « hein ? J’ai bien entendu ? Bon courage jeune fille », la femme lui indiqua un numéro de porte en lui indiquant la direction d’un geste vague du doigt. Serrant ses carnets contre elle, Cleve se dirigea vers le dit bureau avec une pointe d’anxiété. Quel genre de personne allait être Dan Mark ? Parviendrait-elle à s’entendre avec lui ? Serait-il intéressé par son idée ? Les joues rosies par tant de réflexion, la jeune fille s’entraîna à faire son plus joli sourire pour faire bonne impression. Il fallait qu’elle se montre polie, courtoise, professionnelle, et qu’elle fasse tout pour bien se vendre ! Peppéroni dans son dos était en train de lustrer ses dernières écailles en passant d’énormes coup de langue dessus –à moins que ce ne soit parce qu’il y ait repéré des vestiges du petit déjeuner de ce matin-. Lem, son Statitik qui logeait le plus souvent dans sa nuque ou sur son épaule, émit des petits « Piaa » surexcités en se dressant sur ses pattes avant de façon à être plus impressionnant. Quant à Ritsu, il se prit les pattes dans le tapis et s’étala de tout son long au moment où sa dresseuse ouvrait la porte du laboratoire.

« Maintenant écoute moi bien sale conn... Oh ! Bonjour gamine ! »

Cleve se figea sur le palier avec une expression indescriptible. Encore ce type ?! Il était toujours aussi agréable de ce qu’elle pouvait en voir.

« Glerg, encore vous ?! » ne put-t-elle s’empêcher de prononcer en voyant la tête d’abruti du mec bizarre rencontré à l’Aquarium. « Enfin bon, bonjour, désolée mais je n’ai pas de temps à perdre avec vos salutations pour le moins douteuses aujourd’hui… j’ai rendez-vous avec Monsieur Dan Mark. On m’a dit que c’était ici son bureau et qu’il m’y attendait, vous ne l’auriez… pas… vu… ? » commença-t-elle en faisant courir ses yeux mordorés le long du laboratoire. Personne en vue à part l’énergumène qui se tenait devant elle. Son cerveau s’enraya un court instant comme s’il ne voulait pas comprendre ce qu’il était en train de distiller, et le visage de Cleve se décomposa. « C’est… vous ? »

Putain de situation.
Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité
Elle avait beau avoir du répondant, elle était pas très fute fute la gamine. Je me demandais combien de temps elle mettrait avant de comprendre tout ceci. Il s'était passé un sacré bout de temps depuis notre première rencontre où nous nous étions brièvement parlés. Aujourd'hui, nous risquions de faire plus ample connaissance. Pour le plus grand malheur de l'un des parties à mon humble avis !

Mais pour l'heure, elle était surprise de me croiser. Ce que je pouvais comprendre après tout. Tant de perfection d'un coup brusquement, ça perturbe. Moi-même je me surprenais à perdre brièvement connaissance devant ma glace le matin. Certains vous diront que c'est à cause de mon haleine, d'autres à ma sale face. Mais elles se trompent toutes.

Et surprise ! La petite fille ne semble pas aussi lente que ce que je pensais ! J'aurais dû parier avec moi-même. Quel intérêt ? Aucun mais c'est toujours stimulant un petit pari. Puis avec qui d'autre j'allais parier ici ?! Pas avec cette gamine ça c'est sûr. Elle devait pas avoir une tune. Inutile donc. Sinon elle pouvait payer en nature mais je ne suis ni prêtre ni roi de la pop. Achievement get : Blague recyclée.

Elle venait de comprendre qui j'étais. Mais comme à mon habitude, je ne pouvais pas me contenter d'un simple "Oui". C'était triste comme réponse. Laissant mon sens du spectacle s'emparer de moi, je dégainais une Pokéball. Celle de mon sympathique petit Queen. Son faciès avait autant de charme que le mien quand j'ai passé une sale journée. Le Brouhabam fit son entrée en scène, poussant un cri strident. J'y étais habitué depuis le temps mais l'étudiante risquait de douiller au niveau de ses tympans. Et puis une fois que Queen eut terminé son rapide tour de chant, je pris la parole :

- Ah non non c'est lui Dan Mark !

Je renchaînais la seconde d'après avant qu'elle ne puisse répondre :

- Bah oui c'est moi petite tête ! Il était peut-être temps que tu réalises. L'enflure de Magne t'avais pourtant fait une description détaillée de ma tronche. J'en viendrais presque à douter de ton parcours de scientifique à l'école...

Sur ces bonnes paroles, je reprenais place derrière l'établi où je m'étais planqué avant que le boss ne vienne. J'ouvris un tiroir et dégagea de sous une liasse de papiers un paquet de cigarettes habilement caché par mes soins. Je saisis un des bâtonnets que je portais à mes lèvres. Queen grogna. Il aimait pas cette mauvaise habitude chez moi. Mais son mécontentement me rappela surtout une chose importante. Je lui désignai du regard un rouleau de scotch posé sur une étagère à côté de lui. Perché sur la table, je tenais le détecteur de fumée, prêt à le calfeutrer avec l'adhésif.

Mais le seul regard du Brouhabam témoignait de sa volonté de m'aider. Je le retiendrais. Un simple soupir d'exaspération profonde accompagna mon mouvement de tête vers la jeune fille :

- Tu voudrais bien être gentille et m'amener ce scotch steuplaît ?

Sans ma dose de nicotine, je risquais d'être irritable et peu propice au travail. Comment ça "Qu'est-ce que ça change à sans nicotine ?" ? Mais je vous merde tous bien profond mes enfants ! Pour l'heure j'espérais juste qu'elle m'aiderait au moins pour ça avant que je n'en fasse de même avec elle. Peut-être devrais-je le préciser d'ailleurs. Et puis j'avais vraiment besoin de cette cigarette alors je choisis le chemin de l'amabilité que j'avais emprunté seulement deux fois dans ma vie :

- Promis juste une cigarette et on se met au travail. Crois moi je suis plus efficace avec ma dose de clope.

Petit moment de blanc avant que je n'ajoute à contrecœur:

- Puis excuse moi de l'accueil tout à l'heure. Je t'ai confondu avec un autre.
Cleve Carter
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t253-cleve-carter-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t278-cleve-carter-givrali
Région d'origine : Johto
Âge : 15 ans
Niveau : 24
Jetons : 13113
Points d'Expériences : 770
Johto
15 ans
24
13113
770
pokemon
Johto
15 ans
24
13113
770
Cleve Carter
est un Scientifique Mécano
Cet enflure de Dan Mark continuait de la prendre pour une pauvre cruche plus poire qu’elle ne l’était –bon ok elle l’était, mais à petite dose seulement-. Le Brouhabam du Laborantin mis cependant un terme à ses noires pensées en lâchant un cri avec tant de décibels qu’il lui péta les tympans instantanément. Se bouchant les oreilles par réflexe –un peu tard ceci dit-, la jeune fille lança un regard à ce Pokémon violacé qu’elle ne connaissait pas, et qui avait autant une sale gueule que son dresseur non j’rigole, il était plus mignon quand même. Peppéroni renâcla pour montrer son mécontentement et il jeta un coup d’œil irrité et courroucé à ce truc qui était peut-être presque aussi gros que lui. L’homme aux yeux hétérochromatique lui indiqua alors que le Brouhabam était Dan Mark, et Cleve le toisa d’un air interdit. Mais… C’est qu’il se foutait vraiment de sa gueule ou bien ? Elle fut sur le point de répondre une réplique cinglante quand le Scientifique la coupa pour rectifier sa blague foireuse. Ahah bah oui quand même, n’aurait-il pas pu commencer par là ce couillon ? La rousse soupira d’impatience et posa ses mains sur ses hanches. Et après, c’était d’elle dont on remettait en doute l’intelligence. Eh ben ça alors, elle aurait tout vu… Elle décida cependant de passer outre, un peu partagée entre plusieurs sentiments contraires. D’une part elle considérait ce type comme un gros nigaud bon à rien qui parlait de poireaux en dormant et qui était aussi aimable qu’une porte de prison. De l’autre, c’était l’estimée personne avec qui elle allait potentiellement travailler, et le froisser ne serait pas une idée très judicieuse. Mais arriveraient-ils à travailler ensemble ? Ils avaient des caractères totalement différents. Et puis pour Cleve, il y avait cette sorte de rivalité entre eux qui s’était installée sans que Dan n’en soit conscient. Elle eut cependant un petit sourire lorsqu’il lui parla de Charles Magne, et glissa sournoisement : « Mouais enfin si vous saviez ce qu’il m’a dit sur votre tronche, vous seriez peut-être moins enclin à dire qu’il s’agit d’une description détaillée. »

Elle laissa ensuite couler et le regarder s’installer derrière son coin de bureau. Cleve resta là où elle était patiemment, s’attendant à ce qu’il lui sorte un objet super cool en lui disant du style « Ta-da ! Bon maintenant on se met au boulot et on fait des miracles, pronto pronto » ou même, qu’il lui demande de lui présenter en live son projet, mais elle déchanta rapidement en le voyant déloger une cigarette de sa cachette secrète –ce type n’avait aucune limite- pour la glisser dans son bec. Mais. Il était sérieux là ? Il avait sûrement eu tout le temps qu’il lui fallait pour aller se faire une pause clope. Et il devait faire ça maintenant ?!
Le Brouhabam semblait être du même avis que Cleve car il grogna sur son dresseur, tandis que Pep’ le regardait d’un air dégoûté –il n’aimait pas la fumée de cigarette, le pauvre petit-. Un échange muet s’effectua entre Dan et son Pokémon, mais ce dernier sembla avoir gagné la partie car l’homme était perché sur son bureau comme un vulgaire singe en ne sachant que faire de plus. La rouquine le trouvait un peu ridicule ainsi, mais elle ne fit aucun commentaire, attendant la suite.

Ce fut alors qu’il lui demanda de lui apporter le scotch sur sa table, sûrement pour empêcher le détecteur de fumée qu’il était en train de tenir de sonner l’alerte. Cleve jeta un coup d’œil au scotch en étant un peu déçue ; pour un Scientifique comme lui, elle avait espéré qu’il soit capable de se bricoler quelque chose pour désactiver et activer l’alarme quand il le voudrait. A l’aide d’une télécommande, peut-être. Monsieur Magne lui avait dit qu’il l’aiderait sur la partie mécanique de son projet –point qui lui avait posé problème un an plus tôt, mais qui ne la dérangeait plus tellement à présent-. Cet idiot serait-il capable de lui filer un coup de patte ? A moins qu’il n’ait d’autres compétences –plutôt bien camouflées je vous l’accorde- dont elle n’avait pas connaissance… Elle haussa les épaules et alla chercher le rouleau, en acceptant les justifications et les excuses de son futur « mentor ». Elle lui lança en faisant bien attention à ce que même ce benêt puisse rattraper le rouleau, puis poursuivit : « Pas de soucis. Mais pourquoi vous ne bricolez pas une télécommande pour faire ça sans avoir à escalader votre bureau ? Enfin je dis ça mais finalement je ne sais même pas dans quelle branche vous êtes spécialisé. Monsieur Magne m’avait dit que vous m’aideriez sur la partie mécanique, mais j’avoue que je ne cracherai pas sur quelques connaissances supplémentaires sur les Pokémon. En sons et communication, par exemple. »

Elle jeta un nouveau coup d’œil au Brouhabam. De ce qu’elle en savait, ce truc émettait des ondes sonores pour attaquer les autres. C’était un spécimen plutôt intéressant si on y pensait, et elle se demanda si elle serait capable avec son Casque de déceler s’il « parlait » en même temps qu’il attaquait. Ou était-ce simplement un cri sans variations de fréquences ? Dans tous les cas, elle se disait que si Dan Mark l’avait fait sortir, ce n’était sûrement pas uniquement pour faire joli… à moins qu’elle ne surestime le Scientifique, ce qui était, vu son air gauche, pas forcément une solution à écarter… Elle soupira. Perdrait-elle son temps aujourd’hui, ou allait-elle faire quelques découvertes intéressantes ? Le gros problème, c’est qu’elle n’était même pas capable de donner une réponse ne serait-ce qu’un tant soit peu précise à cette question. Elle attendit donc patiemment que ce type à gueule foireuse finisse de faire son bricolage maladroit à l’aide de son fichu scotch. La journée risquait d’être longue !
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum