Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 2

Pokemon adala community

« J’ai juste envie de profiter de cette soirée, et de ce nouveau début de vie… Même si je sais que je ne suis pas encore au bout de mes surprises. »
en savoir plus ?
« Cette mission est déjà un calvaire, alors stp essaie de pas la rendre encore pire, ça m’arrangerait. »
en savoir plus ?
« Je ne suis pas sûr qu’il soit l’heure de distribuer de l’eau bénite, nous savons déjà tous que vous êtes un ange Ranya, mais je suis touché de votre bénédiction. »
en savoir plus ?
« Je me déteste. Je me déteste de toutes mes forces. »
en savoir plus ?
« C'est un fantôme que tu enlaces, Faulkner. »
en savoir plus ?
Le soleil tape. Les gens hurlent. Il en a marre. Ce n’est pas un tournoi. C’est un poisson d’avril.
en savoir plus ?
« Il est beau... Tu en as de la chance... »
en savoir plus ?
Le Deal du moment : -50%
JBL Tune 115 TWS – Écouteurs sans fil ...
Voir le deal
49.99 €

Aileen Sôma
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
Icon : Tiens, il y a erreur sur la personne. [Terminé] Gdy0
Taille de l'équipe : 23/30 + 2.
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 20.
Niveau : 80
Jetons : 16666
Points d'Expériences : 3148
Tiens, il y a erreur sur la personne. [Terminé] Gdy0
23/30 + 2.
Illumis, Kalos.
20.
80
16666
3148
pokemon
Tiens, il y a erreur sur la personne. [Terminé] Gdy0
23/30 + 2.
Illumis, Kalos.
20.
80
16666
3148
Aileen Sôma
est un Pokeathlète Agent
Aileen se laissa tomber sur son lit, s’y enfonçant pour rebondir doucement. La journée avait été épuisante. Et elle avait méchamment mal au poignet, aussi. Elle avait réussi à le faire craquer pendant l’entraînement du Général Jackie, en se réceptionnant mal après une chute involontaire. Il l’avait élancé pendant la durée du sport, mais elle n’avait rien dit, se contentant de finir la séance puis de retourner dans sa chambre pour le passer sous l’eau glaciale. Cependant, le fait de faire du sport toute la journée lui avait fait encore plus de mal, et c’est à contrecœur qu’elle avait du rejoindre l’infirmerie pour se faire poser une mini attelle. A garder toute la nuit et ça irait mieux, lui avait dit l’infirmière, et Aileen avait préféré mettre les voiles, trouvant que le Noacier s’approchait un tout petit peu trop près d’elle. Maintenant couchée sur son lit, Aileen n’aspirait plus qu’à dormir. Ellie dormait déjà, pelotonnée dans un coin du lit, serrant la peluche lapin de sa dresseuse contre son cœur. Aurum s’était roulé en boule en haut du placard, immobile comme une statue, et seules ses petites mandibules qui bougeaient de manière imperceptible prouvaient qu’il était vivant. Complètement claquée, Aileen se tourna du côté du mur et ferma les yeux, sentant à peine son starter qui saisissait la couverture du bout des dents pour la rabattre sur elle avec douceur. Son réveil sonnait tous les matins à 4h30. Ca lui laissait largement le temps.

Bzzzzt, bzzzzzt … La main d’Aileen partit d’un coup, se posant sur le réveil pour appuyer sur le bouton d’arrêt, ce qui ne cessa pas les vibrations. Emergeant du sommeil, la brune se tourna vers la machine, qui indiquait placidement minuit cinquante. Le point rouge du réveil était d’ailleurs toujours allumé. Et son réveille-matin avait plutôt pour habitude de passer la radio, pas des vibrations. Son regard tomba alors sur son iPok, l’objet du délit, qui venait juste d’arrêter de vibrer. Pour recommencer aussitôt. Avec un grognement, Aileen tendit la main et s’en saisit, plissant les yeux sous la lumière crue de la machine. Numéro inconnu, à une heure moins dix ? Va chier. Elle allait le reposer, quand l’iPok vibra à nouveau entre ses doigts. A l’irritation d’avoir été réveillée si tôt succéda la colère. Il était presque une heure du matin, qui se permettait de l’appeler comme ça, et avec autant d’insistance en plus ? Un éclat d’irritation passa fugacement dans son regard, et elle releva le clapet avec un petit clac discret, qui fit lever la tête de l’Absol couché sur le tapis. Son regard embrumé se posa sur sa dresseuse, qui portait l’iPok à ses lèvres, et il bâilla, luttant contre le sommeil pour savoir ce qu’il se passait.

« Quoi ?! »
« Bonjour Aileen. Je n’ai pas beaucoup de temps, je – »
« C’est qui ?! »
« Samuel. »
« Qui ça ? »
« Ton père. »

Un léger silence tomba dans la chambre. Sphax lâcha un grognement méprisant, et Aurum, perché sur sa commode, vibra avec discrétion, prouvant qu’il était réveillé et qu’il écoutait en silence. Seule Ellie n’avait pas bougé, serrant toujours le lapin contre elle.

« Qui ça ? »
« Très drôle. Bon écoute – »
« Comment t’as eu mon numéro ? »
« Ce n’est pas important. »
« Pardon ? Un pseudo-paternel qui ne s’est jamais intéressé à moi récupère mon numéro et le fait de savoir comment n’est pas important ? »
« J’ai discuté avec Leiko et – »
« MA MÈRE n’aurait jamais accepté de t’adresser la parole après ce que tu as fait. Maintenant laisse-moi dormir. »
« Dormir ? Il est quinze heures ! »
« FUCK, NO. Si tu t’intéressais à autre chose qu’à ta personne, tu saurais qu’ici il est UNE HEURE DU MATIN, et que OUI, tu viens de me réveiller pour me parler de trucs dont je n’ai RIEN A FOUTRE vu que ça vient de toi ! »
« Je veux juste reprendre contact avec – »
« C’ETAIT IL Y A QUATORZE ANS QU’IL FALLAIT REPRENDRE CONTACT, CONNARD ! »

Aileen raccrocha avec brutalité au nez de son père, et résista à l’envie d’envoyer voler l’iPok contre le mur. Au lieu de ça, elle le mit sur silencieux, puis le laissa tomber dans son sac en le voyant sonner à nouveau, avant de se laisser retomber sur son matelas. Bon, bah, elle n’avait plus sommeil. Et son cri furieux avait réveillé Ellie, qui frottait ses petits yeux en couinant une question. Aileen se tourna d’un côté du lit et ferma les yeux, essayant de se rendormir, tout en sachant qu’elle ne pourrait pas. En fait, la seule chose qui pourrait la calmer, ce serait de parler avec son frère. Sans trop avoir réfléchi, Aileen s’était levée, avait fait rentrer deux de ses trois Pokémon dans leurs Poké Ball, s’était changée en vitesse, avant de grimper sur son lit pour passer agilement par la fenêtre, sachant que n’importe quelle Pyroli pourrait l’entendre si elle passait par le couloir. Et elle ne voulait pas avoir à répondre aux questions. En arrivant devant le dortoir des Voltali, Aileen se rappela que de toute manière, les portes des dortoirs étaient automatiquement verrouillées à partir d’une certaine heure. Mince. Il fallait vraiment qu’elle lui parle.

« On va tenter la fenêtre. Viens Sphax. »

Etant déjà entrée une seule fois dans la chambre d’Orren, elle se rappelait de quel côté donnait la fenêtre. Contournant le bâtiment, elle essaya de se rappeler de laquelle il s’agissait. Aidée par Sphax, elle escalada le mur pour s’appuyer contre les fenêtres et jeter un œil à l’intérieur. Pas celle-là, ni celle-là non plus … Mince, où était sa chambre ? Ah, celle-là ! S’appuyant contre la fenêtre, elle se redressa à la force des bras avec une facilité déconcertante pour une fille de son gabarit, et passa la tête par la fenêtre pour y bondir avec souplesse. Elle n’avait oublié qu’une chose. Son poignet. Qui, trop manipulé de la journée, décida de déclarer forfait. Avec surprise, la brune sentit que son poignet s’affaiblissait, et que sa main glissait vers l’avant, l’entraînant dans un même mouvement. Avec un cri de surprise, la Pyroli chuta en avant, et tomba sur son frère, réussissant même à se coincer le poignet sous la jambe, se faisant encore plus mal.

« Aïe … Désolée frangin. »

En grimaçant, elle se redressa, vite rejointe par Sphax inquiet qui avait bondi sur le lit avec plus de douceur pour sauter ensuite au sol et s’approcher d’elle. L’iPok, dans son sac, s’alluma à nouveau. Bien, comme ça elle pourrait en parler à Orren ! L’attrapant, elle fit coulisser le clapet, projetant une faible lumière dans la chambre. Elle se rendit alors compte de plusieurs choses. D’abord, la décoration de la chambre de son frère avait changée. Ensuite, il y avait un Girafarig couché par terre. Enfin, la tignasse de son frère était brune sombre, pas rousse, à moins qu’il ait brusquement tenté une teinture pour être en adéquation avec sa copine. Enfin, à moins qu’il n’ait changé de parfum, son odeur aussi avait changée. Dans sa tête, il y eut comme un déclic, et au même moment, Sphax s’écroula au sol, secoué par un violent éclat de rire.

« AAAAAAAAH ! »

Aileen recula brusquement, se prenant les pieds dans la couette rabattue au pied du lit. Parce que oui, il dormait sans couette, mieux que ça, il était juste vêtu d’un caleçon, elle s’était vautrée sur un garçon presque nu, et encore plus awkward, qui n’était pas son frère. Rouge de gêne, elle ferma les yeux, levant les deux mains pour se les couvrir histoire de ne pas voir le rouquin qui se redressait, toujours aussi peu vêtu. Elle s’était trompée de chambre. Et Sphax était mort de rire, à tel point qu’il en hoquetait pour reprendre sa respiration.

« Dé-désolée, je me suis trompée de chambre … »

… Oups.


Dernière édition par Aileen Sôma le Mer 1 Avr - 17:54, édité 1 fois



Sing me to sleep ★ Remember me now, time cannot erase, I can hear your whispers in my mind, I've become what you cannot embrace, our memory will be my lullaby.
Loan McNellis
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t1371-sir-mcnellis-pour-vous-servir-termine
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t1378-loan-mcnellis-voltali#16890
Taille de l'équipe : 13/15
Région d'origine : Kalos
Âge : 16 ans
Niveau : 27
Jetons : 942
Points d'Expériences : 589
13/15
Kalos
16 ans
27
942
589
pokemon
13/15
Kalos
16 ans
27
942
589
Loan McNellis
est un Pokeathlète Agent
Note du XX/09/XXXX

Aujourd'hui je n'ai pas grand-chose à noter...rien de nouveau que du vieux. Les gens, faites des bêtises pour que j'ai du dossier franchement être sage ce n'est pas une vie X3.

Déguisement : Aucun...j'ai fait sortir un peu ma beauté masculine, pour changer.


Après cette journée chargée en cours, je n'avais qu'une seule envie. Dormir ! Faire un bon gros dodo dans les bras de Morphée et y rester jusqu'à ce que mon quota de sommeil soit rassasié. Ce que je fis après une bonne douche bien chaude et une bonne tasse de thé. Avant de me coucher je regardais la météo sur mon Ipok. Cette nuit risquais d'être encore chaude. Bon je savais ce qu'il me restait à faire. J'ouvris la fenêtre de ma chambre et me mis en caleçons afin d'être plus à l'aise dans mon sommeil.

Je n'aimais pas dormir ainsi, mais j'aimais encore moins avoir chaud. Je souhaitais une bonne nuit à ma girafe préférée avant de sombrer dans un sommeil des plus profonds. Morphée m'avait attrapé et je me sentais bien dans ses bras moelleux et agréable.

La nuit avançait tranquillement sans que je me soucis du temps. Je sentis à un moment de mon sommeil quelque chose tomber sur moi. Je me redressais et regardait l'origine de la chose tombée sur ma personne, je pensais que s'était ma girafarig qui était monté sur mon lit pour quémander des caresses. Elle avait l'habitude de faire ça quand elle avait fait des cauchemars « Mmmmm Keskiya Grimm tu as encore fait un cauchemar ? Tu veux un câlin ? »Disais-je en m'approchant semi-réveillé vers la masse qui était sur mon lit.

*Euh Loan ce n'est pas moi, il y a une fille dans ta chambre* Me disait la girafe par télépathie.

« Ah ! Ce n'est rien de bien grave, il y a juste une fille dans ma chambre » je me recouchais m'apprêtant à m'endormir avant de me rendre compte de ce que je venais de dire « UNE FILLE !! » Disais-je en me redressant brusquement « Mais qu'est-ce que... »La jeune fille s'excusa et me dit qu'elle s'était trompée de chambre « Grimm allume la lumière...Tromper de chambre ? » Parce qu'elle avait l'habitude de venir ici en douce surement pour voir son petit ami. Quand ma girafe alluma la lumière, je pus enfin voir à qui j'avais à faire et je reconnus l'intruse du premier coup d’œil .


« Ah la jeune fille aux jolie yeux violet ! » disais-je en pointant la jeune fille . Aileen. Une jeune fille que j'avais rencontrée durant la soirée des Voltali. Son ami m'avait pris pour une fille et pensait que j'étais la maîtresse d'Orren. Je me souvenais très bien d'elle car ses yeux d'une couleur inhabituelle m'avaient marqué. Il avait une très belle couleur violette et ressortait avec la noirceur de ses cheveux. Il fallait absolument que je me trouve des lentilles de cette couleur...*Tu t'éloignes Loan* *Euh ! Oui désolé*

« Je peux savoir ce qu'une jeune et jolie demoiselle fait dans le dortoir des voltalis à cette heure tardive » demandais-je avec curiosité. Ma girafe me dit de me changer avant de poser ce genre de questions, car j'étais en sous-vêtement « Ah ! Oui c'est vrai ! » D'où les rougeurs de gène de la demoiselle. « Veuillez excuser ma tenue, je n'attendais point de visite je me suis donc mis à mon aise. Je vais me rendre un peu plus présentable puis-je te demander de fermer les yeux » Demandais-je à mon inviter surprise. J'attendis qu'elle s'exécute et affila un jogging. « C'est bon maintenant, tu peux les ouvrir » Je vis dans le reflet de mon miroir que j'étais décoiffé, mes cheveux étaient ébouriffé un vrai nid à Poichigeon se passait donc ma main dedans afin de leur donner une forme un peu plus propre. J'étais en présence d'une dame tout de même et attendait la réponse de la jolie brune qui trônait sur mon lit. Je la regardais avec un peu plus d'attention et vis son poignet bandé « Tout va bien ? » lui demandais-je légèrement inquiet.



Loan McNellis
« Il n'est pas bon d'être malheureux, mais il est bon de l'avoir été.» Chevalier de Méré

Tiens, il y a erreur sur la personne. [Terminé] 1469463719-brodiva
Aileen Sôma
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
Icon : Tiens, il y a erreur sur la personne. [Terminé] Gdy0
Taille de l'équipe : 23/30 + 2.
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 20.
Niveau : 80
Jetons : 16666
Points d'Expériences : 3148
Tiens, il y a erreur sur la personne. [Terminé] Gdy0
23/30 + 2.
Illumis, Kalos.
20.
80
16666
3148
pokemon
Tiens, il y a erreur sur la personne. [Terminé] Gdy0
23/30 + 2.
Illumis, Kalos.
20.
80
16666
3148
Aileen Sôma
est un Pokeathlète Agent
Toujours assise sur le lit, Aileen sentait que ses joues s’enflammaient sous l’effet de la gêne. C’était horriblement gênant, en effet, de se tromper de chambre, de glisser et de tomber comme une crêpe sur un garçon vêtu en tout et pour tout d’un caleçon. Le garçon, d’ailleurs, se redressait, d’abord endormi, ne semblant pas se choquer de voir une fille dans sa chambre, puis d’un seul coup, comprenant que oui, une fille venait bien de tomber de la fenêtre. Sous le coup de la surprise, la brune avait laissé son iPok tomber au sol. Mais quand Grimm, la Girafarig, appuya sur le bouton de la lumière, ses joues prirent une teinte cramoisie et elle cacha sa tête dans ses mains pour ne plus rien voir. Oui, c’est vrai, monsieur est en caleçon. Ca ne semblait d’ailleurs pas le gêner plus que ça. Il l’avait reconnue, l’appelant la fille aux yeux violets, alors qu’elle n’avait pas eu le temps de le reconnaître. A la voix, ce n’était pas Warren, heureusement pour elle. Quand il lui demanda d’un ton affable ce qu’elle faisait là, elle ne réussit qu’à bafouiller quelque chose d’incompréhensible. Il semblait, heureusement, s’être rappelé qu’il n’était pas habillé, et il se changea très vite, au soulagement de la Pyroli qui avait l’impression de s’enfoncer dans sa gêne. Prudemment, Aileen écarta un peu les doigts pour ouvrir un œil. Tee-shirt vert, jogging gris, il n’y a plus rien à voir. Ouf. Ah tiens, si … Loan. Bon, au moins elle n’était pas entrée dans la chambre d’un abruti, mais de quelqu’un de sympa, c’est déjà ça.

« Sa-saluuuut Loaaan … Héhé, désolée, je, hrm, je me suis trompée de chambre, je cherchais celle de mon frère … Ca devait être la fenêtre d’à côté … »

Toussotant de gêne, elle passa une main dans ses cheveux sombres pour cacher son malaise, et jeta un léger coup d’œil à la chambre pour ne plus regarder en direction du rouquin. Détail amusant, il y avait une impressionnante collection de thé sur son bureau, elle aurait pu lui demander n’importe quel parfum, il aurait certainement ça en stock, quelque part au milieu de ces boîtes colorées. Sa chambre était jolie, étonnamment bien rangée pour une chambre masculine, qu’elle avait plutôt tendance à imaginer en bordel avec des odeurs un peu bizarres dues au manque d’aération. Oui, c’est très stéréotypé, mais ce n’est pas trop grave. Quand Loan reprit la parole, elle tourna la tête vers lui, toujours aussi gênée. Il regardait son poignet bandé et semblait inquiet, lui demandant si ça allait bien.

« Oh, c’est rien, je me suis mal réceptionnée, c’est tout … Enfin, désolée de t’avoir dérangée, je vais m’en aller, héhé … Bonne nuit ! »

S’appuyant sur sa main valide, Aileen se dépêtra de la couverture, se redressa agilement, et s’appuya sur la fenêtre pour repartir comme elle était venue. Elle s’excuserait demain, quand elle serait un peu moins gênée par la situation. Alors qu’elle s’appuyait, prenant appui pour passer par la fenêtre, la légère douleur qui palpitait dans son poignet sembla exploser d’un coup et remonta en flèche jusqu’à son épaule. Sa main glissa une nouvelle fois, et elle perdit l’équilibre, partant cette fois-ci en arrière sans pouvoir se raccrocher à quelque chose de solide qui ralentirait sa chute. Vaguement, elle entendit Sphax lâcher un couinement effrayé, et un « Loan, elle tombe ! » qui sembla résonner directement dans sa tête, et elle heurta quelque chose de … Vivant. Les pattes de Sphax qui s’était jeté en avant pour l’empêcher de heurter le sol ? Non, pour bien en rajouter dans la gêne, c’était Loan, qui l’avait vu tomber et qui avait bondi pour la rattraper. Bons réflexes. Extrêmement gênant, mais bons réflexes. Se redressant un peu, elle se rassit sur le lit, se demandant fugacement comment le Voltali faisait pour ne pas être énervé. Elle lui tombait dessus deux fois, à une heure du matin, et ça ne semblait pas le perturber plus que ça. En grimaçant, elle porta la main à son poignet, qu’elle sentait pulser sous la douleur. Si, au début, elle n’avait pas eu trop mal, elle s’était surestimée, et maintenant, le fait de bouger les doigts lui faisait comme des flèches de douleur qui remontaient jusqu’à l’épaule. Génial, ça va être marrant pour l’entraînement de demain matin, mais surtout pour passer par la fenêtre sans souffrir comme une malade.

« Finalement, je vais peut-être pas repartir tout de suite … Encore désolée. »



Sing me to sleep ★ Remember me now, time cannot erase, I can hear your whispers in my mind, I've become what you cannot embrace, our memory will be my lullaby.
Loan McNellis
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t1371-sir-mcnellis-pour-vous-servir-termine
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t1378-loan-mcnellis-voltali#16890
Taille de l'équipe : 13/15
Région d'origine : Kalos
Âge : 16 ans
Niveau : 27
Jetons : 942
Points d'Expériences : 589
13/15
Kalos
16 ans
27
942
589
pokemon
13/15
Kalos
16 ans
27
942
589
Loan McNellis
est un Pokeathlète Agent
Elle semblait ne pas m'avoir reconnu du premier coup. Par la suite elle s'excusa, elle me dit qu'elle s'était trompée de chambre, elle était venue voir son frère. Son frère...Ah ! Notre préfet...Cela devait être urgent pour qu'elle rentre dans le dortoir à cette heure-ci. Elle se mit à jouer dans ses cheveux pour cacher son mal être et évitait astucieusement de me regarder dans les yeux, elle semblait être vraiment gênée de s'être trompé de chambre. Elle qui semblait si forte, mais avait une attitude si mignonne, je ne pus m'empêcher de sourire, j'avais la terrible envie de la taquiner. Mais il fallait que je me retienne, cela ne se faisait pas.

Par la suite elle m'expliqua pour son poignet...après la chute qu'elle avait faite, sur moi j'espérais pour elle, que ça ne s'était pas empiré. Elle s'excusa encore de m'avoir dérangée et s'apprêta à s'en aller comme elle était venue...Bizarrement je ne voulais pas trop qu'elle s'en aille...enfin par la fenêtre. Je voulais lui proposer de sortir par la porte, mais elle était déjà en train de grimper à la fenêtre de ma chambre.

Ensuite...Je ne peux pas vraiment expliquer ce qui s'était réellement arrivé...ça c'était passé tellement vite. Grimm m'avait alerté me disant qu'elle allait tomber, je lui demandai de me projeter sous elle avec son choc mental. Je risquais d'avoir mal, mais tant pis ma douleur en vaudra la peine. Ma girafe s'exécuta et me balança sous le corps de notre invité surprise. J'eus le temps de la serrer contre moi avant de tomber sur mon lit sans aucune délicatesse.

J'émis une légère plainte de douleur dû au choc, ayant le corps de mon invité sur moi « Es-tu sûre que ton poignet va bien ? »La jeune fille se redressa et se posa au coin de mon lit tout en s'excusant encore une fois « Ce n'est pas bien grave, je te ferais sortir par la porte ça sera plus conventionnel...et moins dangereux » lui disais-je en souriant amicalement face à mon inviter avant de rajouter « Mais avant on devrait soigner ce poignet, ne penses-tu pas ? » rajoutais-je penchant légèrement la tête toujours le même sourire coller au visage. « Je crois que j'ai des bandages dans ma trousse de soin je vais les chercher ne bouge pas » disais-je en m'exécutant.

*Elle se demande comment ça ce fait que tu ne sois pas en colère* me rapporta ma douce starter. Je souris encore plus et regarda mon invité dans les yeux « J'imagine que tu dois te demander pourquoi je ne me fâche pas ? » disais-je tout simplement « Pourquoi voudrais tu que je me fâche, certes ce n'est pas heure pour réveiller un gentleman... Mais si je m'étais mis en colère j'aurais alerté tout le dortoir et tu aurais eu bon nombre de soucis. N'est-ce pas mieux ainsi ? » Disais-je d'un ton calme et simple m'approchant d'Aileen avec ma trousse de soin. « De plus, il semble que ce que tu veux c'est parler à ton frère, cela semble urgent...vu à l'heure à laquelle nous sommes ...Se serait dommage qu'Heartnett t'attrapes...Puis-je ?» disait en tendant ma main pour qu'elle me donne son poignet.

Je défaisais délicatement le bandage de la demoiselle, pour voir son état. Il semblait avoir légèrement gonflé, j'espérais qu'elle n'avait rien de casser. Je lui mis une pommade contre les entorses et lui demandais de frotter son poignet par peur de lui faire mal. Quand elle eut fini, je pris des bandages neuf et me concentrais pour lui faire un beau bandage.

Une vingtaine de minutes plus tard je réussis à finir le bandage de mon invité surprise...il n'était pas très jolie...j'en étais plus que déçut. Des bandelettes sortaient et pendouillaient tristement dans le vide. * T'es vraiment pas doué* me disais ma douce Grimm...et elle n'avait pas tort. Je regardais la jeune brune et lui disais très sincèrement « Je suis navré, mon bandage n'est pas vraiment ce que j'espérais » je soupirais dépité me demandant comment je pouvais rattraper cet échec après quelque petit instant de réflexion, je trouvais ce qu'il me fallait « ...sinon j'ai un petit truc pour faire partir la douleur...mais avant je voudrais que tu me promettes de garder cela pour toi » j'attendis que la jeune fille promette et fit un petit rituel que je n'avais pas fait depuis longtemps « Que les fées guérisseuses entendent mon appel et fassent disparaître votre douleur ... » disais-je avant de déposer un bisous guérisseur sur le poignet d'Aileen.

Je me sentais royalement ridicule après avoir fait cela « C'est un vieux rituel guérisseur que ma mère m'avait appris, elle me disait qu'avec cela on pouvait guérir tous les maux... » Rajoutais-je en me grattant derrière la tête. « Désolé j'en perds mes bonnes manière, tu veux  un thé ? Je sais que tu es arrivé à l'improviste, mais tu es tout de même mon invitée...et si je peux t'aider pour la chose qui te tracasse, je sais que l'on se connait à peine mais...euh...Ah moins que ça soit personnel...Je...Désolée je n'ai rien dit... » Disais-je en me levant du lit pour ranger ma trousse de soin « Dis-moi quel thé te ferait plaisir ? Le refus n'est pas une option... » rajoutais-je en souriant.

*Loan ton dos* me disait ma girafarig inquiète * Je vais bien t'inquiète, ça ne me fait pas mal*mentais-je à ma douce girafe. Lors de mon sauvetage héroïque je m'étais pris coin du lit dans le dos, j'avais mal j'aurais surement un bleu. Je savais que je ne pouvais pas atteindre pour le soigner et il me faisait très mal. *Tu ne sais pas me mentir. Demande lui de le faire* *Non**Loan!!**Non*

*Arrête de faire ta tête de Spoink et demande lui de la faire * hurla ma girafarig dans mon esprit *Non j'ai t'ai dis, elle est déjà assez gênée comme ça*

* Tu n'es qu'un idiot, tu vas rester là, a souffrir sous mes yeux alors que je ne peux pas t'aider. Elle elle le ...* « Grimm... » Disais-je d'une voix agacée avant qu'elle n'eut fini de penser sa phrase *Tu n'es qu'un idiot* me disait-elle en allant s'allonger plus loin tout en me boudant, je soupirais « Tu peux me sortir la boite ou ma théière est rangée avant d'aller bouder » Ma girafe me regarda et me balança avec violence mon service à thé dans le ventre « Aouch...Merci »...Elle était vraiment de mauvais poil contre moi, ce qui était compréhensible. *CRETIN*


Dernière édition par Loan McNellis le Lun 22 Sep - 18:23, édité 4 fois



Loan McNellis
« Il n'est pas bon d'être malheureux, mais il est bon de l'avoir été.» Chevalier de Méré

Tiens, il y a erreur sur la personne. [Terminé] 1469463719-brodiva
Aileen Sôma
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
Icon : Tiens, il y a erreur sur la personne. [Terminé] Gdy0
Taille de l'équipe : 23/30 + 2.
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 20.
Niveau : 80
Jetons : 16666
Points d'Expériences : 3148
Tiens, il y a erreur sur la personne. [Terminé] Gdy0
23/30 + 2.
Illumis, Kalos.
20.
80
16666
3148
pokemon
Tiens, il y a erreur sur la personne. [Terminé] Gdy0
23/30 + 2.
Illumis, Kalos.
20.
80
16666
3148
Aileen Sôma
est un Pokeathlète Agent
Chute. Encore. Ca allait finir par devenir une habitude, c’était la troisième fois aujourd’hui, encore un peu et elle pourrait rivaliser avec Djelly ! Quoiqu’elle avait un peu de boulot avant d’arriver à ce stade en fait. Cette fois-ci, par contre, elle avait réussi à se faire très mal au poignet, et à faire mal à Loan en plus de ça, vu qu’il s’était chevaleresquement jeté sous elle pour la rattraper. C’est très … Gênant. Encore un sentiment qu’elle n’éprouvait pas très souvent, oui. Ca aussi, ça n’a pas intérêt à devenir une habitude, surtout qu’elle était tellement gênée qu’elle avait l’impression de patauger dans un océan ayant la consistance d’un yaourt. Epais, gluant, et dur à s’en dépêtrer, surtout. Cependant, loin de se mettre en colère, Loan continuait de lui sourire, ce qui était assez étonnant il faut l’avouer, surtout qu’elle-même se serait mise dans une colère noire si on avait osé la réveiller à une heure du matin en lui tombant dessus de la sorte.

« Les portes des dortoirs sont fermées pendant la nuit, le seul moyen d’entrer et sortir c’est la fenêtre, sinon tu penses bien, j’aurais préféré l’option porte, Pyroli ne rime pas avec suicidaire, non plus … »

Très vite, le rouquin lui offrit la réponse à sa question muette, à savoir pourquoi il n’était pas en colère. Aileen eut alors deux réactions internes. La première fut une légère surprise teintée d’inquiétude. Comment avait-il su ? Il lui suffit de tourner les yeux pour connaître la réponse. Girafarig. Elle avait du lire dans sa tête et transmettre ses pensées à son dresseur. Alors, très calmement, la jeune brune fit le vide dans son esprit, se concentrant sur la couleur rouge de son Absol. Voilà, normalement, Grimm ne pouvait plus entrer dans sa tête pour piller ses pensées comme une souris avide de fromage. La seconde réaction fut une réelle curiosité, qui se manifesta par un léger haussement de sourcil. Il avait dit gentleman. De nos jours, plus personne ne dit gentleman, c’est démodé, et venant d’un gosse de quinze ans, ça sonnait assez ridicule – mais pas chez lui, bizarrement.

« Oui ce serait dommage, quoique je craigne beaucoup moins la colère d’Heartnett que celle du Général Jackie … Enfin, après, j’aurais du attendre une heure normale pour aller parler à mon frère, une heure du matin c’est un peu abusé, mais je n’ai pas réalisé que je … Enfin bref, oui, si tu veux. »

Aileen tendit le bras, le laissant défaire les bandelettes pour jeter un œil à son poignet. Il avait bien gonflé avec sa chute, résultat, elle risquait de souffrir le martyre demain. La pommade du Voltali sembla faire dégonfler un peu son poignet et atténua la douleur, mais son bandage, sur lequel il batailla pendant vingt minutes, faisait un peu peine à voir, avec ses bandelettes qui pendouillaient tristement. Enfin, au moins il avait utilisé de vrais bandages, pas une serviette comme elle avait fait au début en allant à l’infirmerie. Quand il lui annonça avoir un remède miracle, Aileen haussa de nouveau un sourcil, promettant de garder le secret. « Que les fées guérisseuses entendent mon appel et fassent disparaître votre douleur … » et il posa un bisou sur son poignet. Aileen ouvrit de grands yeux, et éclata de rire, ne s’y attendant pas du tout. Quand il lui dit que c’était un truc que lui faisait sa mère, elle sourit, essayant d’arrêter de rire.

« Ma mère me faisait la même chose quand je revenais vers elle avec des écorchures. Le petit bisou magique pour faire passer la douleur ! Ca faisait tellement longtemps que j’y avais pas pensé, en plus ! »

Calmant son fou rire, la brune leva les yeux vers lui quand il lui demanda ce qui la tracassait. Comment dire. Elle ne le connaissait pas, comme il venait justement de le faire remarquer, et elle n’aimait pas se confier, surtout à des inconnus, ses paroles pouvant toujours être utilisées contre elle. Cependant, il sembla se rendre compte lui-même de son imprudence, ou de sa réticence à en parler, et il revint très vite sur ses paroles pour lui proposer du thé, précisant que le refus n’était pas une option. Sphax choisit alors ce moment pour poser ses pattes sur le lit du Voltali, et s’approcher de sa dresseuse avec un grondement qui ressemblait à un roucoulement. N’ayant aucun mal à comprendre qu’il se moquait d’elle, Aileen posa sa main valide sur la truffe de l’Absol et le poussa en souriant, le laissant retomber sur le tapis en grognant de rire.

« Pour le thé … Je n’ai pas l’impression que ton starter soit d’accord, en fait. »

Grimm semblait ouvertement faire la gueule, et Aileen n’avait aucun mal à comprendre pourquoi. Une heure trente du matin, et son dresseur trop gentil qui accepte qu’une fille squatte sa chambre alors que le bon sens consisterait à la foutre dehors pour retourner dormir. Tendant le bras vers son Absol, elle l’aida à resserrer le bandage autour de son poignet et remit les deux bouts de bois en place pour reformer l’attelle. Voilà, ça avait déjà plus de gueule que la salade de fils que ce trop gentil Voltali lui avait offerte. Protecteur, Sphax s’assit devant elle, toisant le Girafarig avec un calme placide, lui faisant comprendre sans difficulté que s’il voulait l’attraper pour la mettre dehors, il devrait lui passer sur le corps – et que pour le moment, il avait toujours l’avantage du type.



Sing me to sleep ★ Remember me now, time cannot erase, I can hear your whispers in my mind, I've become what you cannot embrace, our memory will be my lullaby.
Loan McNellis
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t1371-sir-mcnellis-pour-vous-servir-termine
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t1378-loan-mcnellis-voltali#16890
Taille de l'équipe : 13/15
Région d'origine : Kalos
Âge : 16 ans
Niveau : 27
Jetons : 942
Points d'Expériences : 589
13/15
Kalos
16 ans
27
942
589
pokemon
13/15
Kalos
16 ans
27
942
589
Loan McNellis
est un Pokeathlète Agent
Elle m'avoua qu'elle avait moins peur de la colère d'Heartnette comparée à celle de sa référente. Ce qui était compréhensible. Le générale Jackie avait une aura qui semblait dire ne vient pas me chercher où je te dévore...hahaha ça ne m'empêchera pas de me déguiser durant ses cours. oui je n'avais pas peur de mourir. Je me demandais comment ma cousine s'en sortait ? Elle qui pouvait être si maladroite dans un dortoir de sportif. Je ne nierais pas avoir bien ris quand j'avais découvert dans quel dortoir elle était, elle qui n'était pas capable de faire de pas sans tomber étant petite. Je n'avais plus eu de nouvelle d'elle après ...mon déménagement chez notre grand-mère. Tatie Valou m'avait dit qu'elle ne se sentait pas bien et qu'elle avait eu des problèmes à l'école....J'espérais que dans son dortoir tout se passait bien pour elle. Et dire que je n'ai jamais trouvé le courage d'aller la voir alors que nos dortoir son voisin...Même après avoir appris sa victoire au rodéo, il fallait vraiment que je passe lui faire un petit coucou. Je sortais de mes réflexions et revenais sur l'instant présent.

Mon rituel secret l'avait fait rigolé, c'était bien au moins elle semblait moins gênée, même si elle se moquait un peu. Elle me disait qu'elle aussi sa mère lui faisait un bisou magique quand elle était petite et qu'elle se blessait. « Les mères ont le don de nous colorée la vie avec presque rien, même si celle-ci est bien sombre... » Disais-je avec une lueur de tristesse que je n'avais pas pu retenir. De vieux souvenir remontaient dans mon esprit, quand je prenais le thé avec ma mère et qu'elle me caressait mes cheveux me disant à qu'elle point elle m'aimait et qu'elle était heureuse de m'avoir. Je passais mécaniquement ma main dans mes cheveux toujours dans mes pensées. Ce fut ma Girafarig qui me ramena sur terre « Désolé...Alors, pour ton thé ? »

Son Absol se tenait à ses pieds couché et observais ma Grimm de loin « Il a une couleur différente des autres Absol, c'est un chromatique c'est ça , c'est la première fois que j'en vois un » disais-je comme pour changer de sujet « J'ai des sucreries pour les pokémons aussi. Et puis ne t'inquiète pas je rigolais quand je disais que le refus n'était pas une option, je ne te forcerai pas à prendre le thé avec...même si je t'avoue un peu de compagnie humaine m'aurai enchanté » Elle semblait  aussi  absorber par mon starter qui boudait. J'imaginais qu'elle se demandait ce qu'il se passait...pourquoi ma girafarig me boudait dans son coin en la regardant...Elle ne me parlait plus part télépathie et...*De toute façons elle se focalise sur la couleur de son absol pour m'empêcher de savoir*...*merci* *...JE TE BOUDE* me disait-elle en me snobant royalement par la suite. Elle me disait qu'elle avait l'impression que ma Girafarig ne semblait pas d'accord pour qu'elle reste prendre le thé, me confirmant ma pensée.

« Grimm ? Ah non je te rassure ça ne la dérange pas. Elle me fait la tête pour une chose pas très importante » disais-je à mon invité. Quelle ne fut point mon erreur, je n'aurais jamais dû dire cela. Après mes mots ma Girafarig se leva sur ses quatre pattes et me regarda méchamment.

« COMMENT CA PAS TRES IMPORTANTE... » Criait-elle par télépathie pour que tout le monde entende « Je n'ai rien contre toi dresseuse pyroli...c'est juste que CE CRETIN s'est pris un coup dans le dos en voulant te rattraper et qu'il sait qu'il ne pourra pas passer le baume dessus et que moi non plus je ne peux pas. Toi tu le peux, mais monsieur le gentleman célibataire refuse de te gêner encore plus que tu ne l'es déjà ...bref il fait sa tête de Spoink fini. Et Arceus sait à quel point les spoink peuvent être insupportable par moment. »

Elle m'avait vendu, j'étais rouge de gêne à mon tour et tournais la tête pour ne pas croiser le regard de la pyroli. *Grimm pourquoi >////<* était la seule pensée que j'avais a ce moment. Ma girafarig alla chercher le baume de crème et demanda à la jeune brune « Dis Mademoiselle pyroli, tu peux me rendre ce service et lui passer le baume dans le dos s'il te plait. Il ne le montre pas , mais il a mal...Vu qu'il n'ose pas te le demander » disait-elle en s'approchant avec le baume près de la pyroli. Ma gêne augmenta de plus en plus, dire ça de moi était un peu petit, même si elle n'avait pas faux. Je mis mon avant-bras devant mon visage, essayant vainement de cacher mes rougeurs à la pyroli. « Ne t'inquiète pas l'Absol, je ne vous ferai rien...je ne suis pas une violente. Mademoiselle pyroli vous voulez bien le faire pour moi ?» demandait-elle attendant la réponse de la jeune fille.

« Grimm je te l'ai dit je n'ai pas ma... » « Marquis.. » Mon furaiglon, qui était posé depuis le début au-dessus de mon armoire vint se poser non loin de moi et me donna un léger coup d'aile dans le dos. La douleur traversa tout mon corps qui se retrouva entièrement crispé. Je me mordis la lèvre inférieure afin de ne pas crier de douleur . « Ouais c'est ça tu n'as pas mal, beau parleur va »



Loan McNellis
« Il n'est pas bon d'être malheureux, mais il est bon de l'avoir été.» Chevalier de Méré

Tiens, il y a erreur sur la personne. [Terminé] 1469463719-brodiva
Aileen Sôma
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
Icon : Tiens, il y a erreur sur la personne. [Terminé] Gdy0
Taille de l'équipe : 23/30 + 2.
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 20.
Niveau : 80
Jetons : 16666
Points d'Expériences : 3148
Tiens, il y a erreur sur la personne. [Terminé] Gdy0
23/30 + 2.
Illumis, Kalos.
20.
80
16666
3148
pokemon
Tiens, il y a erreur sur la personne. [Terminé] Gdy0
23/30 + 2.
Illumis, Kalos.
20.
80
16666
3148
Aileen Sôma
est un Pokeathlète Agent
Le Voltali, sympathique, avait arrêté de plaisanter avec sa gêne, et maintenant, elle était presque à l’aise. Son petit numéro pour soigner son poignet lui avait fait lâcher un brusque éclat de rire, qu’elle regrettait maintenant, vu la douleur qu’elle semblait lire dans les yeux du rouquin. Aileen cessa immédiatement de rire et fit la moue, se demandant pourquoi il était si triste. La réponse était assez facile à comprendre … Il devait sans doute être orphelin. Soit de mère, soit de père, soit des deux, mais parler de ça le plongeait dans une mauvaise mélancolie. Sans trop réfléchir à ce qu’elle faisait, Aileen s’avança vers lui et le serra dans ses bras, passant presque naturellement une main dans ses cheveux roux. Qui se révélaient très doux. Et il sentait très bon, pour un garçon, c’était très perturbant, et à la fois très agréable. Puis, se rendant compte de ce qu’elle faisait, elle le lâcha pour reculer d’un coup, le rouge de la gêne commençant à remonter tout doucement à ses joues. Après un petit silence gêné, durant lequel les deux adolescents n’osaient plus se regarder, Loan brisa le silence en changeant de sujet, et Aileen lui lança un léger regard de reconnaissance.

« Ah, Sphax ? Oui, c’est, euh, c’est un shiny. Et, euh, d-désolée, je sais pas trop ce qui m’a pris, c’est parce que – Ellie ?! »

Le rouquin avait continué sa tirade, disant à Sphax que s’il le désirait, il avait aussi des sucreries pour Pokémon. Alors que l’Absol semblait hésiter entre accepter par pure politesse ou refuser parce que lui, le sucre, bof, ses baies il les préfère bien piquantes, une Poké Ball s’était ouverte pour laisser sortir Ellie, la petite Mysdibule d’Aileen, qui avait très bien entendu le mot sucreries. Et si Sphax n’en voulait pas, Ellie, elle, en voulait. Et elle le fit bien comprendre au rouquin, en tendant une petite main vers lui, se frottant les yeux engourdis de sommeil de l’autre, lâchant de petits couinements qui servaient tout autant à dire bonjour qu’à signaler qu’elle a une petite faim et qu’elle veut bien des gâteaux. Presque contente de cette diversion malpolie, Aileen éclata de rire, attrapant sa Mysdibule pour la mettre sur ses genoux, la laissant jouer avec le nœud de son attelle. Surtout que la suite du dialogue du Voltali, qui disait qu’un peu de compagnie humaine lui faisait plaisir, la gênait un petit peu.

« Désolée, elle est encore un peu jeune, et elle a tout le temps faim … Heureusement, elle est petite, elle ne me coûte pas trop cher en nourriture … »

Un léger coup d’œil au Girafarig de Loan lui apprit que cette dernière ne semblait pas trop d’accord pour qu’elle reste plus longtemps. Alors qu’Aileen s’en enquérait poliment, un dialogue mental eut l’air de se dérouler entre le Voltali et son starter, et alors qu’il disait qu’elle boudait pour un truc par très important, la Girafarig se leva en fulminant de colère, et il se dirigea vers son dresseur d’un pas dangereux, faisant se lever Sphax, prêt à attaquer pour protéger sa dresseuse. Et brusquement, la voix de la Girafarig sembla exploser dans sa tête. Ellie couina de peur en s’accrochant à son tee-shirt, Sphax lâcha un grognement menaçant pour signaler qu’il n’appréciait pas tellement cette intrusion mentale, et Aileen, qui avait plaqué ses mains sur ses oreilles par pur réflexe, les décolla en faisant de gros yeux surpris. Sa seconde Poké Ball s’ouvrit, et Aurum le Ningale en sortit, vrombissant qu’il était INTOLERABLE qu’on le réveille de la sorte alors qu’il DORMAIT et qu’il – oh, quelle bonne odeur de gâteaux, il peut en avoir aussi ou c’est que pour les humains ? Aileen, par contre, apprenait des choses très intéressantes. Visiblement, ils pouvaient discuter par télépathie tout le temps, c’est certainement comme ça qu’il modifiait sa voix. Ensuite, il s’était fait super mal en la rattrapant, ce qui augmenta encore un peu plus sa gêne. Bon sang quelle gourde … Ah et il fallait qu’elle lui passe de la crème dans le dos. Pas de problème.

« Ne t’inquiète pas l’Absol, je ne vous ferai rien, je ne suis pas une violente. »
« Beaucoup plus prudent pour toi. »

« Sphaaaaaax ?! »

L’Absol tourna légèrement la tête vers elle, et il sembla lui faire un petit clin d’œil, alors que la télépathie commune semblait prendre fin. OAH. Elle avait entendu parler son starter. Ca la surprenait. Elle qui pensait qu’il ne pouvait prononcer que son prénom … Elle en apprenait, des choses. Alors qu’elle attrapait la crème qui lévitait à quelques centimètres d’elle, Loan se défendit en disant qu’il n’avait pas mal, et sur un signe invisible de la Girafarig, le Furaiglon se posa derrière le dresseur pour lui donner un léger coup d’aile dans le bas du dos. Loan se cambra immédiatement en se mordant la lèvre inférieure pour ne pas hurler de douleur. Ah oui, il s’est fait vraiment mal …

« Ok, je le fais, bouge pas. J’ai dit, bouge pas ! »

Alors qu’il allait se relever en protestant que ce n’était rien, la brune, plus rapide que lui, plaqua une main sur son épaule pour l’immobiliser, se redresser et faire le tour pour s’asseoir derrière lui. Avec un léger rougissement de gêne qui sembla faire rire la Girafarig, Aileen passa ses mains sous le tee-shirt du jeune homme, effleura son dos, et releva le fin vêtement de tissu, avant de mettre une bonne noisette de crème sur ses doigts pour la tartiner sur le dos du Voltali, appuyant doucement pour ne pas lui faire mal. Officiellement, elle est Pokéathlète Médecin, autant commencer à assumer un peu ce rôle hein. Un léger instant, elle se demanda si elle devait lui faire le coup des fées guérisseuses, mais vu l’état de tristesse dans lequel ça l’avait plongé, elle décida qu’il ne valait mieux pas. Au lieu de ça, elle referma le tube et remit le tee-shirt du garçon en place, et envoya la crème dans la tête de la Girafarig qui riait. Le rire du Pokémon se termina sur un couinement indigné, et Aileen, dans un geste irréfléchi, refit un câlin au Voltali, mais de dos cette fois, posant ses lèvres sur son cou avant de murmurer dans son oreille d’une voix amusée.

« Comme je t’ai dit, chez moi, pas de fées guérisseuses, mais des bisous magiques ! »



Sing me to sleep ★ Remember me now, time cannot erase, I can hear your whispers in my mind, I've become what you cannot embrace, our memory will be my lullaby.
Loan McNellis
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t1371-sir-mcnellis-pour-vous-servir-termine
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t1378-loan-mcnellis-voltali#16890
Taille de l'équipe : 13/15
Région d'origine : Kalos
Âge : 16 ans
Niveau : 27
Jetons : 942
Points d'Expériences : 589
13/15
Kalos
16 ans
27
942
589
pokemon
13/15
Kalos
16 ans
27
942
589
Loan McNellis
est un Pokeathlète Agent
La honte m'envahissait. Ma Grimm, ma soeur de coeur, ma meilleure amie m'avait vendue. Pourquoi avait-elle fait cela, elle voyait bien que la jeune Pyroli semblait gênée de se trouver ici...Et qu'à mon tour moi aussi je commençais à rougir de sa présence...Non pas que je ressentais une quelconque attirance envers elle.... malgré son charme étrangement envoutant et ses mignonnes petites mèches qui rebiquaient comme des oreilles d'un petit animal mignon... Non, la jeune fille m'avait précédemment enlacé, une étreinte d'une rare douceur...le genre d'étreinte dont je n'avais plus eu droit depuis la disparition de mes parents... J'avais réellement apprécié le geste de la jeune et en demandais limite encore. Mais cela ne pouvait se faire...Elle n'était qu'une connaissance, la soeur de mon préfet que j'avais rencontré le soir de la rentrée et même si j'avais apprécié ce geste, ce genre de choses ne se demandait pas. Je ne savais pas trop pourquoi elle l'avait fait, peut-être que j'avais laissé transparaître ma tristesse en parlant de ma mère. Grosse erreur de ma part...Il fallait que je m'endurcisse plus.

Franchement, je ne comprenais pas Grimm. Elle savait très bien le fond de ma pensée je ne lui cachais rien. Le contact de la jeune fille m'avait troublé et elle lui demandait de passer de la crème dans le dos. Je rougissais de plus belle, sentant mes joues chauffer à cause de ma gêne... J'aurai pu demander à Orren de la passer pour moi cette fichue crème.

Ma Girafarig se riait bien de ma situation. *Ne t'inquiète pas ma belle ma vengeance arrive* pensais-je alors que la jeune fille m'installait pour me masser le dos avec la crème apaisante. Je me relevais protestant que ce n'était rien ne voulant pas me laisser faire, tel un enfant rebelle. Mais ma rébellion n'eut aucun effet, en face de moi se trouvait une Pyroli qui semblait avoir un caractère fort. Elle avait plaqué sa main sur mes épaules et me força à ne plus bouger...immobiliser par une fille plus petite que moi ...j'aurais pu l'en empêcher, mais j'ai pour politique de ne pas frapper les filles qui ne me veulent aucun mal...Enfin je ne frappe pas les filles, tout court...*McNellis, tu crains* me disait ma girafe par la pensée *Non je suis un Gentleman* répondais-je à mon amie à quatre pattes, ce qui eut pour effet d'intensifier ses rires.

Aileen relevai mon t-shirt afin de passer la crème sur le bleu qui trônait dans mon dos. Je ne savais pas trop quel était la quantité de crème qu'elle avait mise, tout ce que je sentais c'était une sorte de masse froide couplé au massage délicat des doigts de la jeune fille. Suite à cette sensation, je lâchai un long soupire d'aise. Elle ne savait pas à quel point son acte soulageait ma douleur.

Quelque minute plus tard elle avait fini, elle remit mon t-shirt en place et je lui lâchais un petit merci toujours aussi gêné. Elle m'enlaçait une seconde fois déposant cette fois-ci un bisou dans mon cou. Je tournais ma tête vers elle, étonné par ce soudain acte de...tendresse ? Ne m'y attendant point. Elle ajouta à sa douceur d'une voix enjouée. « Comme je t’ai dit, chez moi, pas de fées guérisseuses, mais des bisous magiques ! »

Elle riait...Ah oui elle voulait jouer et bien jouons ma chère. J'arborais un grand sourire en son égard, la regardant toujours tout en resserrant l'étreinte qui nous liait...en quelque sorte et déposai avec un regard malicieux un bisou sur sa tempe. « Merci pour le service...contre ma volonté, mais j'ai apprécié la récompense pour avoir été sage » lâchais-je en riant devant la réaction de la demoiselle.

Je me défis de son étreinte, un peu à contrecoeur et alla faire du thé et sortir des gâteaux pour nos hôtes. Elle ne voulait pas parler de ses problèmes ce n'était pas grave vu que je faisais la même chose. Je n'allais tout de même pas crier sur tous les toits de Lansat que j'étais orphelin et que j'ai survécu à un naufrage en voyant mes parents mourir ...sous mes yeux. Je remuais la tête de gauche à droite pour enlever ces pensées tristes de ma tête et me concentrer sur confection de mon thé.

Durant ma tâche une voix retentit dans ma tête. *Je peux servir les Pokémons en profiteroles pendant que tu te charges du thé*. Je souriais devant l'initiative de ma girafe et lui fit oui de la tête. Il semblerait qu'elle soit moins fâchée depuis que la miss lui avait rendue le service qu'elle voulait. Elle prit ma boîte à confiserie et la présenta aux autres pokémons leur demandant lequel ils voulaient, elle leur donna leur choix puis présenta la boite à Aileen pour qu'elle choisisse aussi.

Quand le thé fut prêt je le servis dans une tasse, mettant à la disposition de mon invité le sucre. Puis, je lui tendis sa tasse tout en m'asseyant en face d'elle. « Vu que tu ne m'as point dis quel thé te ferait plaisir, j'ai choisi un au hasard dans ma collection. Tu m'en diras des nouvelles » disais-je en buvant une gorgée dans mon thé tout en regardant ma camarade.



Loan McNellis
« Il n'est pas bon d'être malheureux, mais il est bon de l'avoir été.» Chevalier de Méré

Tiens, il y a erreur sur la personne. [Terminé] 1469463719-brodiva
Aileen Sôma
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
Icon : Tiens, il y a erreur sur la personne. [Terminé] Gdy0
Taille de l'équipe : 23/30 + 2.
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 20.
Niveau : 80
Jetons : 16666
Points d'Expériences : 3148
Tiens, il y a erreur sur la personne. [Terminé] Gdy0
23/30 + 2.
Illumis, Kalos.
20.
80
16666
3148
pokemon
Tiens, il y a erreur sur la personne. [Terminé] Gdy0
23/30 + 2.
Illumis, Kalos.
20.
80
16666
3148
Aileen Sôma
est un Pokeathlète Agent
Le Voltali avait la peau très douce. Oui, penser à ce genre de choses était extrêmement gênant, mais elle se le permettait, vu qu’elle avait tout de même une certaine maîtrise sur ses pensées en se concentrant sur la couleur de son starter. Cependant, même si Grimm ne pouvait pas lire dans sa tête, sa gêne devait être bien évidente vu comment la Girafarig pouffait de rire. Le rouge lui montait de plus en plus aux joues, même si ses doigts assurés étalaient la crème sur l’énorme bleu du Voltali, qui en soupira d’aise, la faisant rougir encore plus. Effectivement, il devait avoir mal, vu la couleur de la petite blessure. Ce fut avec un soulagement déçu qu’elle décolla ses doigts de son dos pour baisser son tee-shirt et le remettre bien en place, avant de passer ses bras autour de lui pour le serrer doucement contre elle et lui faire un bisou dans le cou. Le rouquin tourna la tête vers elle, surpris par cet acte de tendresse inexpliqué, et il esquissa un sourire amusé quand elle lui répliqua que c’était un bisou magique. Une drôle de lueur passa dans ses yeux verts, et il s’avança vers elle pour lui embrasser la tempe, la faisant rire et rougir en même temps.

« C’est ça que tu appelles être sage, môssieur je ne dis pas que j’ai mal pour rester fort et viril devant une fille qui se pointe dans ma chambre à une heure du matin ? J’appelle surtout ça être un crétin … Espèce de crétin ! »

Et de nouveau, elle l’embrassa, sur le front cette fois-ci, avant qu’il ne se lève pour aller préparer du thé. C’est qu’il y tenait, à son thé, le jeune homme ! Pendant qu’il s’activait, Grimm se releva pour attraper une petite boîte et la poser devant ses Pokémon. Il y eut comme un dialogue mental entre eux, et finalement, Sphax hocha la tête pour la remercier poliment avant d’attraper un gâteau, Ellie l’imitant après avoir bataillé pour descendre du lit, attrapant un gâteau rose qui avait l’air hyper sucré. Puis Grimm s’avança vers elle pour lui mettre la boîte sous le nez. Un peu mal à l’aise, Aileen s’apprêtait à refuser, mais la girafe avança la boîte en l’agitant un peu. Avec un sourire, la brune prit un gâteau, remerciant la Girafarig en lui faisant un petit bisou, ce qui sembla beaucoup plaire à la girafe qui ferma brièvement les yeux avant de retourner avec les autres Pokémon. Aileen se sentit très bête, assise sur le lit d’un garçon inconnu, avec un gâteau dans les mains et une rougeur aux joues qui refusait de s’estomper, alimenté par la gêne qui planait encore entre eux. Et le fait qu’il revienne en souriant et en lui tendant une tasse de thé ne dissipa pas ce malaise.

« Euh … Merci beaucoup ! »

Trop crispée. Trop nerveuse. Trop flagrante. Et elle avait oublié de lui dire qu’elle n’aimait pas beaucoup le thé. Sa mère, pour une raison qu’elle ignorait, en était une grande consommatrice, alors que ses grands-parents n’en buvaient pas beaucoup, voire pas du tout, en fait. Mais maintenant qu’elle avait la tasse entre les doigts, elle pouvait difficilement la reposer ou lui dire qu’elle n’aimait pas trop ça. C’est vexant. Et insultant. Surtout qu’il la regardait en semblant attendre patiemment qu’elle lui dise ce qu’elle en pensait. Bon … Allez courage, c’est juste une tasse de thé, en jouant bien son coup, elle peut la finir rapidement. Prise au piège, elle porta la tasse à ses lèvres pour en boire une petite gorgée, humant au passage l’odeur alléchante qui s’en élevait. Des plantes … Du caramel ? De la camomille ? Aucune idée. Et elle détestait ne pas savoir ce qu’elle mangeait, aussi. Elle avala prudemment une petite gorgée. Et elle changea d’avis. Ouaaaaaah ! Il était trop booooooon ! Des petites étoiles durent s’allumer dans ses yeux, ou elle dut avoir un air surpris, car elle vit du coin de l’œil le Voltali esquisser un grand sourire réjoui, heureux de voir qu’elle aimait son thé. D’accord, maintenant elle voulait bien commencer à comprendre pourquoi sa mère aimait ça. C’était autre chose que les pseudos grands thés des hôtels dans lesquels elles dormaient, qui se résumaient, pour Aileen, à un petit sachet dans de l’eau brûlante. Du coup elle buvait de l’eau teintée, ce qui n’était pas forcément agréable, même ses bouteilles d’eau du matin avaient meilleur goût alors qu’elle les payait dix fois moins cher le pack.

« Ouaaaah mais c’est trop booooon, où est-ce que t’as appris à faire ça ?! »

Nouvelle gorgée, moins timide que l’autre. Hmmmm. Trop bon. Certes, ça restait de l’eau aromatisée, mais ce n’était pas du tout pareil, on sentait bien plus l’arôme que d’habitude. Elle ne buvait pas de l’eau avec un arrière-goût de quelque chose, pour une fois, il pouvait aller donner des cours dans les hôtels où elle avait dormi. En tout cas, elle savait que maintenant, elle n’aimerait plus du tout le thé, maintenant qu’elle avait goûté le sien. Et qu’accessoirement elle l’emmènerait dans sa valise pour avoir du bon thé le matin, plutôt que ce à quoi elle était habituée. Elle but une autre gorgée, et se rendit compte qu’elle venait de finir sa tasse plus vite que lui. Oh. Noooon, plus de thé … Elle entendit vaguement Sphax pouffer de rire devant son petit air triste. Et sans trop réfléchir, Aileen tendit timidement sa tasse vers le Voltali avec une petite bouille adorable et légèrement suppliante. Encoooooore …



Sing me to sleep ★ Remember me now, time cannot erase, I can hear your whispers in my mind, I've become what you cannot embrace, our memory will be my lullaby.
Loan McNellis
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t1371-sir-mcnellis-pour-vous-servir-termine
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t1378-loan-mcnellis-voltali#16890
Taille de l'équipe : 13/15
Région d'origine : Kalos
Âge : 16 ans
Niveau : 27
Jetons : 942
Points d'Expériences : 589
13/15
Kalos
16 ans
27
942
589
pokemon
13/15
Kalos
16 ans
27
942
589
Loan McNellis
est un Pokeathlète Agent
Je la vis faire une moue discrète en prenant la tasse que je lui avais tendue. Sûrement une adepte du chocolat chaud ou du café. Ou peut-être qu'elle n'aimait pas le thé. Je l'a regardais hésité un long moment avant de tenter un première approche. J'avais un peu honte de la torturer ainsi, je m'apprêtais à lui dire de ne pas se forcer si elle n'aimait pas le thé, mais quand elle avalait une première gorgé et voyais son regard s'illuminer.

« Ouaaaah mais c'est trop booooon, où est-ce que t'as appris à faire ça ?! »

Sa réaction me fis extrêmement sourire derrière ma tasse. * Quand on te vois on dira un pervers...* La pensée de ma girafe me fit avalé de travers ma gorgée * Arrête de raconter bêtise je vais m'étouffer * *Tu devrais lui répondre à elle au lieu de me répondre * Elle n'avait pas tort. Je finis ma gorgée la regardant avec un sourire radieux.

« Ravie que ça te plaise. C'est ma mère qui m'a appris à en faire. Elle n'aimait pas le thé que l'on trouve facilement dans les commerce donc elle avait décidé de les faire elle même. Elle avait un petit livre de recette et je m'amusais à le lui prendre pour lui faire le thé. » disais-je essayant de ne rien laisser paraître à ma tristesse.

Je me repris et parlai avec mon invité surprise. « Enfaite ce thé est fait à base de morceaux de baie sécher, des bourgeon de feuille de la même plante et d'un ingrédient secret qui rend mon thé délicieux et goutteux...Même pour ceux qu'il n'aime pas le thé...Désolé j'ai remarqué ton comportement avant de le boire. Tu sais...tu pouvais me dire que tu n'appréciais pas le thé, je t'aurais fait du chocolat chaud à la place »disais-je sincèrement « ...Mais je suis heureux de voir qu'il t'ai plu » rajoutais-je avec un grand sourire.

Elle me lançait un regard des plus adorable semblant signifier qu'elle en voulait encore. Mon égo fut extrêmement ravi et je la resservis en thé avec bon cœur. J'aimais partager cette passion que j'avais pour le thé avec ceux que j'appréciais... Enfin c'était surtout que je n'aimais pas vraiment boire le thé seul. Cela pouvait paraître ridicule, mais quand je le buvais seul cela me faisait penser à mère, je croyais qu'elle était toujours là auprès de moi.... alors qu'en réalité elle ne l'était plus...

« J'en bois souvent pour me changer les idées, oublier ce qui me tracasse...M'évader de la réalité et rester dans ma bulle...mais le plus souvent nos ennuies nous rattrape Ahaha » rajoutais-je en me grattant derrière la tête « Désolé je suis trop bavard...J'espère qu'il a pu t'aider à oublier ce qui semblait te tracasser.» lui demandais-je gentiment.

Je laissais le silence planer durant notre instant dégustation, regardant la jeune fille se délecter joyeusement de ce que je considérais comme mon atout charme. Elle était vraiment mignonne, en la regardant je ne pouvais m'empêcher de sourire.

« Je suis heureux d'avoir au moins tenu ma parole... » La jeune Aileen semblait surprise par mes paroles. « ...t'inviter à prendre le thé avec moi pour que l'on fasse plus ample connaissance. Bon j'avoue que ce n'est point une heure conventionnelle pour ce genre de rencontre. Mais ne nous attardons point sur les détails ce qui compte c'est d'être en bonne compagnie. » continuais-je la taquinant un peu essayant de lui décrocher un sourire.

Un second silence se planait au-dessus de nous je ne savais pas trop quoi dire pour le briser et noyais mon regard dans celui de ma camarade Pyroli. Elle avait vraiment de beau yeux, enfin j'aimais bien la couleur qu'il avait. C'était bizarre que son frère n'ai point la même couleur qu'elle... Leur parents devaient avoir les yeux clairs et d'une couleur rare pour réussir a concevoir une si jolie fleur...
*Loan...tu ne serais en train de tomber sous son charme ?*
*Nooon je constate...tu sais bien pour être un très bon performeur en travestissement il faut observer les gens...et essayer de reproduire l'aura qu'ils dégagent... *
*ooooohh c'est compliqué tout ça *
* Oui, mais c'est tellement divertissant *

Je regardai la jeune fille intensément avant de me jeter à l'eau et entamer une conversation. « Mmmh alors miss Aileen que suis-tu comme parcourt dans cette académie ? »



Loan McNellis
« Il n'est pas bon d'être malheureux, mais il est bon de l'avoir été.» Chevalier de Méré

Tiens, il y a erreur sur la personne. [Terminé] 1469463719-brodiva
Aileen Sôma
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
Icon : Tiens, il y a erreur sur la personne. [Terminé] Gdy0
Taille de l'équipe : 23/30 + 2.
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 20.
Niveau : 80
Jetons : 16666
Points d'Expériences : 3148
Tiens, il y a erreur sur la personne. [Terminé] Gdy0
23/30 + 2.
Illumis, Kalos.
20.
80
16666
3148
pokemon
Tiens, il y a erreur sur la personne. [Terminé] Gdy0
23/30 + 2.
Illumis, Kalos.
20.
80
16666
3148
Aileen Sôma
est un Pokeathlète Agent
Aileen n’avait jamais goûté un thé aussi bon. En fait, elle n’en avait jamais vraiment bu, en réalité. Elle semblait se souvenir qu’il y a quelques années, sa mère en buvait, et qu’elle avait arrêté du jour au lendemain pour une raison qui lui était obscure, il y a de cela une petite dizaine d’années, avant de reprendre quatre ou cinq ans plus tard. Depuis, elle n’avait cessé de se plaindre de la qualité déplorable du thé, sans pour autant arrêter d’en prendre, comme une vieille habitude qui a la peau dure. Elle ne pouvait que lui donner raison. C’était délicieux. Et cela semblait faire extrêmement plaisir au Voltali, surtout, vu le sourire qu’il tentait de cacher derrière sa tasse. Et quelles jolies tasses en plus de ça ! Sur celle de Loan, il y avait des fleurs, probablement peintes main et vu comment il la tenait, il semblait y tenir plus qu’à sa propre vie. Sur la sienne, il y avait un petit Mew. Vraiment trop adorable, soit dit en passant, mais elle avait une réputation à préserver, réputation déjà bien cornée par son attitude actuelle. Le Voltali, cependant, semblait ne pas s’en soucier, lui répondant calmement que c’était sa mère qui lui avait appris à les faire, et qu’il lui piquait son livre de recettes pour les faire seuls, étant petit. Alors qu’elle percevait la pointe de tristesse dans sa voix, il reprit la parole avant qu’elle n’ait le temps de réagir, lui expliquant ce qu’il avait mis dans son thé, avant de rajouter qu’il aurait aussi pu lui faire du chocolat, la faisant virer au rouge.

« Ca se voyait tant que ça, que le thé et moi, ce n’est pas le grand amour ? »

Dit-elle avant de se rendre compte que sa tasse est vide. Quoi ?! Déjà, si vite ?! Sans réfléchir, la préfète tendit timidement sa tasse Mew vers le Voltali, qui pouffa de rire avant de la resservir, faisant naître des petites étoiles dans ses yeux. Hmmm, c’est boooon ! Loan, visiblement, semblait en boire assez souvent pour oublier ce qui le tracassait. Assez ironiquement, elle le voyait bien passer beaucoup plus de temps sur la réalisation que sur la dégustation, ajoutant ça et là quelques détails de perfectionniste pour que le thé soit le plus parfait possible. Ca lui rappelait quelqu’un. Mais qui ? Elle y réfléchissait, alors qu’il reprenait la parole. Visiblement, il semblait content d’avoir tenu sa promesse. Quelle promesse ? Oh, l’inviter à prendre le thé pour qu’ils fassent connaissance, même si le lieu et l’heure n’étaient pas des plus normales, et qu’en réalité c’était plutôt elle qui s’était invitée. Mais chut. Aileen se sentit rosir, et elle pouffa de rire derrière sa tasse. Bonne compagnie, tu parles … La brune se contenta de lui tirer puérilement la langue, ce qui sembla l’amuser, avant de retourner à son excellent thé. Le silence retomba, vite brisé par le Voltali, à nouveau. Que faisait-elle comme parcours ? Ah. Eh bien … Coordinateur Mode, c’est crédible ? Non, pas du tout. Bon allez, elle allait être honnête … Presque.

« Coordinatrice voyons ♥ Non je plaisante, je suis Pokéathlète, ce qui est un plus pour une Pyroli réveillée à cinq heures du matin pour l’entraînement matinal. Et toi, grand séducteur ? »

… Oups, c’était sorti tout seul. Mais à la différence d’Orren et Ginji, à qui elle avait déjà fait le coup, le Voltali ne sembla pas rougir, presque content d’être appelé comme ça. Il fallait s’y attendre. Entre ses excellentes manières, son thé, ses regards et son demi-sourire ravageur, elle n’avait pas été chercher loin pour son surnom. Elle avait par ailleurs accompagné sa fin de phrase par un haussement de sourcil et un léger sourire ironique pour lui montrer qu'elle plaisantait. Alors qu’elle terminait à nouveau son thé et que Loan lui répondait – Pokéathlète aussi, mais quel hasard tiens – Sphax jappa tranquillement qu’il allait bientôt être quatre heures trente. Quoi, déjà ?! Se mordant la langue pour ne pas jurer, pour ne pas paraître impoli devant Loan, qui n’avait pas juré une seule fois, elle posa sa tasse vide sur le bureau du Voltali, la poussant du bout des doigts pour l’éloigner du bord, et se redressa souplement.

« Bien, je vais devoir te laisser. L’entraînement matinal commence dans trente minutes, et si je n’y suis pas, les Pyroli vont me tomber dessus à cause de la punition collective – et aussi parce que je leur botte le derrière tous les matins haha. Mais promis, je reviendrai, ne serait-ce que pour profiter de ta cuisine. »

Il allait falloir qu’elle repasse par la fenêtre encore ouverte, d’ailleurs. Roh, la flemme, elle préférait rester ici. Alors que Sphax, prenant congé, sautait par la fenêtre pour retourner à l’extérieur, Aileen se pencha vers Loan, posant une main sur le haut de sa jambe, pour rapprocher ses lèvres de son oreille.

« Et si tu joues aussi bien que tu cuisines, je sens qu’on deviendra de très bons amis … Princesse. ♥ »

Elle recula avec un fin sourire avant qu’il n’ait pu la toucher, prit appui sur la fenêtre de sa main valide, et bondit pour aller dehors après avoir rappelé son équipe, filant en toute hâte vers son dortoir avant que le Général Jackie ne l’attrape dehors à cette heure-ci. Et alors qu’elle entrait dans sa chambre par le même chemin que l’aller, elle se rendit compte qu’elle souriait encore. Oh oui, ils allaient bien s’amuser …


[ RP fini pour moi o/ Je te laisse la clôture ! ]



Sing me to sleep ★ Remember me now, time cannot erase, I can hear your whispers in my mind, I've become what you cannot embrace, our memory will be my lullaby.
Loan McNellis
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t1371-sir-mcnellis-pour-vous-servir-termine
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t1378-loan-mcnellis-voltali#16890
Taille de l'équipe : 13/15
Région d'origine : Kalos
Âge : 16 ans
Niveau : 27
Jetons : 942
Points d'Expériences : 589
13/15
Kalos
16 ans
27
942
589
pokemon
13/15
Kalos
16 ans
27
942
589
Loan McNellis
est un Pokeathlète Agent
Elle me demanda, le rouge aux joues, si c'était autant visible le fait qu'elle n'aimait pas le thé. Elle ne semblait pas avoir remarqué qu'on lisait presque toutes ses émotions sur son visage. Je lui resservais, en souriant, une autre tasse avec des petits biscuits en accompagnement et lui répondis avec une grande sincérité.

« Toutes tes émotions ce lisent sur ton visage. » elle prit une énième gorgée de thé, le joue rosie et les étoiles dans les yeux. « Là, tu vois, on sent bien que tu l'aimes ce thé là, hihihi ». Les rougissements de la jeune fille s'amplifiait alors que je rigolais. Le fait qu'elle me représentait la tasse sous le nez, pour que je puisse la servir encore une fois, ne fit qu'amplifier mon rire. Quand je lui avais avouer que j'avais été heureux d'avoir pu respecter ma promesse, la réaction de la jeune fille fut presque immédiate. Elle se remis a rougir cacher derrière sa tasse avant d'émettre un léger rire pour me tirer la langue par la suite, ce qui me fit rire de plus belle. Elle était vraiment mignonne.

J'avais meublé le silence qui s'était installé entre nous en me renseignant sur le parcourt qu'elle avait choisi en entrant dans l'académie. Ma Girafarig resservait des profiteroles au pokémons de mon inviter alors que j'attendais la réponse de la jeune brune.

Quand elle m'avait dit qu'elle était coordinatrice avec un petit clin d’œil, je m'étais retenue à ne pas exploser de rire et recracher au passage le thé que j'avais commencé à boire. Elle avait rajouté à la suite de ces mots qu'elle plaisantait et m'avait dit le vrai parcours qu'elle suivait ainsi que son dortoir. Ça lui ressemblait mieux. Ce n'était pas que je stigmatisais le parcours coordinateur, mais elle n'avait vraiment pas la tête à se pouponner tous les matin et son Absol ne semblait pas être le pokémon qui se laissait impunément teinter la fourrure sans rien dire.

« Et toi, grand séducteur ? »

« Grand séducteur ?! » Disais-je surpris par le surnom que la jeune fille m'avait donné. « Je ne vois pas du tout de quoi tu parle, jeune envoûteuse » lançais-je avec un joli sourire charmeur sur le visage. « Nous sommes donc camarade de classe, je suis Pokéathlète aussi et Voltali comme tu as pu remarquer haha. Mais dis moi tu... » Le jappement de son Absol me coupa dans ma phrase et je vis la jeune Pyroli regarder l'écran de son Ipok. Par pur réflexe je fis de même. Il était déjà 4h30, le temps avait défilé à une vitesse en sa compagnie.

Elle me disait qu'elle devait partir faire son entraînement matinal et allait de son petit commentaire sur ce que les pyrolis subirait si elle n'était pas là. Elle me promettait qu'elle repasserait me voir pour pourvoir goûter encore une fois mon thé et profiter de ma cuisine.

« Je serai ravi de t'accueillir encore et de te faire goûter à mes différents gâteaux. Si tu as besoin de t'évader autour d'une bonne tasse de thé, la porte de ma chambre te sera toujours ouverte. » Son pokémon ouvra la marche pour son départ et sauta par la fenêtre pour partir vers le dortoir de son dresseur.

Aileen se rapprocha de moi pour me susurrer ces quelques mots près de mon oreille.

« Et si tu joues aussi bien que tu cuisines, je sens qu'on deviendra de très bons amis ... Princesse. ♥ »

Je ressentis un long frisson me traverser, avec un grand sourire. Je fis un bisous sur la joue à la jeune fille en lui répondant avec un sourire charmeur sur le visage. « Je l'espère bien, belle envoûteuse. »

Alors qu'elle s'apprêtait a passé par la fenêtre j'eus excellente idée de la retenir pendant encore une minute. Le temps pour moi de verser du thé dans un thermos et de le lui donner avec des biscuits

« Tient, comme ça tu pourras en avoir pour ton petit déjeuner. Passe une bonne journée et bon courage pour ton entraînement. ». La Pyroli me remercia pour ce geste et s'enfuit vers son dortoir.

Ma girafe prit ma vaisselle pour la poser la rassembler à un endroit, j'allais la nettoyer bien plus tard en rentrant de cour. Je caressais la tête de mon starter pour lui remercier de son aide et décidais de profiter des quelque heure de sommeille qu'il me restait pour me reposer un peu avant de me préparer. Cette soirée improvisée en compagnie d'Aileen fut très agréable. J'espérais vivre d'autre moment aussi amusant avec cette jeune fille.

Je m'allongeais sur mon lit et fermais les yeux afin d'essayer de m'endormir. Malheureusement se fut impossible la jeune Pyroli envahissait mes pensées. Elle méritait bien le surnom que je lui avais donner, envoûteuse. Il fallait que je trouve comment elle faisait pour être aussi envoûtante...

[Rp terminée Merchii Ai-chan ♥]



Loan McNellis
« Il n'est pas bon d'être malheureux, mais il est bon de l'avoir été.» Chevalier de Méré

Tiens, il y a erreur sur la personne. [Terminé] 1469463719-brodiva
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum