Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 1

Pokemon adala community

« J’ai juste envie de profiter de cette soirée, et de ce nouveau début de vie… Même si je sais que je ne suis pas encore au bout de mes surprises. »
en savoir plus ?
« Cette mission est déjà un calvaire, alors stp essaie de pas la rendre encore pire, ça m’arrangerait. »
en savoir plus ?
« Je ne suis pas sûr qu’il soit l’heure de distribuer de l’eau bénite, nous savons déjà tous que vous êtes un ange Ranya, mais je suis touché de votre bénédiction. »
en savoir plus ?
« Je me déteste. Je me déteste de toutes mes forces. »
en savoir plus ?
« C'est un fantôme que tu enlaces, Faulkner. »
en savoir plus ?
Le soleil tape. Les gens hurlent. Il en a marre. Ce n’est pas un tournoi. C’est un poisson d’avril.
en savoir plus ?
« Il est beau... Tu en as de la chance... »
en savoir plus ?
Le Deal du moment :
Fnac : 15% de réduction sur toutes les TV de ...
Voir le deal

Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité

Découvrir. Axew_by_castle_com-d4i8v83

Je me retrouve ici pour la deuxième fois. Cet endroit où je ne pensais pas remettre les pieds après avoir obtenu mon premier pokémon. Alors pourquoi suis-je ici ? A cause des rumeurs, et des ragots. Je n’en suis pas friande, mais j’avoue que parfois, se laisser aller peut avoir des avantages. Alors pourquoi pas ? Je détachais la pokéball à ma ceinture et la fixais. C’était pour le moment la seule que j’avais en ma possession pour le moment. Je n’avais pas encore vraiment pris le temps de faire connaissance avec ce petit Coupenotte qui m’avait été donné. Je n’en avais simplement pas trouvé le temps. C’est vrai qu’il faut du temps si on a un pokémon, mais n’ayant pas encore tissé de lien, je n’en vois simplement pas l’utilité. Je suis sure qu’il comprendra. Je l’aime bien ce petit gars moi, grâce à cette lueur dans ses yeux, j’ai sus que le courant passerait, je ne sais tout simplement pas quand, c’est tout. Je lâche la pokéball des yeux pour fixer l’entrée. J’étais certaine de passer mon après midi ici s’y je m’y engouffrais. Mais bon, qu’avais je d’autre à faire ?
Après une profonde inspiration, j’entrais dans le tunnel. Je reconnaissais très bien les lieux pour y avoir été pas plus tard qu’il y a deux jours. Deux jours que j’avais un pokémon sans vraiment m’en occuper. Je libérais le pokémon de sa pokéball et une nouvelle fois, il se retrouva devant moi avec son regard de braise. Regard que je ne pouvais m’empêcher d’aimer dès le début. Je m’accroupis pour me mettre à la hauteur du pokémon et tandis la main. Le petit pokémon tapa dedans comme un check, et me regarda de nouveau. Il lança un petit : Notte-Notte ! Je pouvais en déduire qu’il me disait son petit nom et je trouvais son ton des plus déterminés. Je lui souris et me présenta à mon tour.

  • Moi, c’est Jessy. Je suis sure qu’on va faire un malheur toi et moi !

Le pokémon sautilla sur place. J’en déduis donc qu’il devait être du même avis que moi. Je ne l’avais pas encore vu en action dans un combat, mais j’étais plus que certaine qu’il se débrouillait bien. Une intuition peut être. Je reportais mon attention sur le lieu ou l’on se trouvait et me redressais. Ces tunnels passant sous l’académie étaient connus de tous et peu s’y aventuraient après avoir reçu leur pokémon. Mais s’il y avait une infime chance de trouver un quelconque objet, moi, ça m’allait ! Après tout, toute chose est utilisée dans une quête. On ne jette rien, ou presque. Je redirigeais mon regard sur le Coupenotte qui regardait autour de lui sans vraiment avoir de repère dans l’espace.

  • On est dans les Souterrains ici. En fait, je suis venue parce qu’il y a peut être une chance de trouver de rares objets, enfin, si on cherche bien !

Il hocha la tête et se mit près du mur pour regarder les parois et le sol, en avançant doucement. Je sentais que le pokémon voulait vraiment me faire plaisir, et j’en étais plus ravie. Il m’attendrissait ce petit décidément. Peut être que le test du Collectionneur n’était pas si débile que ça en fin de compte. Il devait vraiment être basé sur les réels caractères et peut être attentes inconnues de certains. Haussant les épaules pour moi-même, je me dirigeais vers la paroi opposé à celle de mon pokémon, commençant moi aussi à chercher attentivement sur la roche.
Cleve Carter
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t253-cleve-carter-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t278-cleve-carter-givrali
Région d'origine : Johto
Âge : 15 ans
Niveau : 24
Jetons : 13113
Points d'Expériences : 770
Johto
15 ans
24
13113
770
pokemon
Johto
15 ans
24
13113
770
Cleve Carter
est un Scientifique Mécano
Armée d’un petit vaporisateur fragrance Noigrume Blanc que lui avait remis Fargas avant son départ pour l’académie –dans le but probable de se faire pardonner de n’avoir jamais laissé à Cleve l’occasion de cueillir elle-même le trésor de son fichu jardin qui occupait les 3/4 d’Ecorcia-, la petite rousse évoluait dans les labyrinthes des souterrains en appuyant de temps à autres sur le pschitt-pschitt de l’appareil pour rendre l’air un peu plus respirable. et vous n’allez pas me croire mais Word connaît effectivement le mot pschitt-pschitt. Funny fact. Derrière-elle, Peppéroni était toujours fidèle au poste et la suivait avec son habituel air crétin, une lampe fixée sur le haut de son crâne. Depuis deux jours qu’elle coexistait avec ce Lohklass, Cleve avait compris que la créature ne se lasserait jamais  de la coller comme une emplâtre à une verrue, et elle s’était peu à peu résignée. Elle n’en était pas encore au point de s’être habituée à sa présence –il ne fallait pas abuser non plus. Franchement, qui pourrait s’habituer en si peu de temps à avoir un truc de 2m50 qui vous suit même aux toilettes ?-, mais c’était déjà un bon début. Toujours est-il qu’elle tentait de trouver une utilité  à Pep’ à chaque fois qu’elle faisait quelque chose, histoire d’avoir moins envie de l’étrangler et/ou de prendre les jambes à son cou. Et pour le moment, elle était plutôt satisfaite de sa trouvaille.

La lumière que diffusait la lampe dynamo de Peppéroni devint progressivement moins vive, et les souterrains furent de nouveau plongés dans cette espèce de semi-obscurité qui les caractérisait. Cleve se retourna vers son Lokhlass, qui venait de s’arrêter et l’appelait avec son espèce de cri d’otarie échouée sur une banquise. Elle revint sur ses pas et attrapa la lampe pour tourner la manivelle de l’appareil. L’énergie mécanique produite se transforma immédiatement en énergie électrique, et la lampe se remit à éclairer les souterrains comme si Cleve et Pep’ avaient été en plein jour. La rouquine refixa ensuite le mécanisme sur le haut de la tête de son Pokémon, grâce à un complexe système de rubans, puis posa les mains sur ses hanches, pensive.

« Hm… je devrais peut-être bricoler une batterie autonome qui permettrait avec un système de pales, de faire tourner les manivelles de la lampe dynamo toute seule. Comme ça on n’aurait plus ce problème de se retrouver dans le noir. Reste à savoir comment fixer la batterie sur ta tête, parce que l’air de rien, ce sera plutôt encombrant et lourd. » marmonna-t-elle en traçant sur la paume de sa main à l’aide de son index, un schéma complexe et imaginaire d’invention. Peppéroni la regarda avec un air blasé et secoua la tête de gauche à droite, faisant courir le faisceau de la lampe d’une paroi à l’autre des souterrains. « Ou alors, je pourrais simplement prendre la lampe à pile que j’ai dans ma valise. Bien joué Einstein. » ajouta Cleve avec mauvaise humeur, devant l’expression un brin moqueuse de son Pokémon.

Elle continua ensuite son exploration, Peppéroni toujours sur les talons. Ses yeux mordorés couraient d’un lieu à l’autre, et ses mains s’agitaient frénétiquement autour de l’armada d’outils qu’elle avait pris avec elle pour sa recherche de trésors aux fins fonds des boyaux des souterrains. Ces lieux étaient en effet connus pour recéler de petites choses qui faisaient le bonheur du Collectionneur, tels que des tessons, des objets oubliés, et parfois même des fossiles. A dire vrai, Cleve était plutôt venue dans l’espoir de trouver un peu de matériel qui lui permettrait de bricoler de nouvelles inventions. Néanmoins, elle avait la veille capté sans le vouloir une conversation de deux de ses camarades des Givralis qui avaient parlé de l’existence d’une certaine machine permettant de redonner vie à des fossiles. Intriguée, Cleve s’était longuement retournée dans son lit en se demandant comment diable une telle chose pouvait fonctionner, et en était venue à cette conclusion : si elle trouvait un fossile, elle aurait sans doute sa réponse. Oh évidemment, elle aurait pu tout simplement demander au Collectionneur si l’académie possédait la machine qui permettait de redonner vie à ces crottes fossilisées, et supplier d’y jeter un coup d’œil. Mais observer un outil déjà achevé n’était pas dans les préférences de la petite mécanicienne. Si elle n’essayait pas elle-même de construire une telle machine, elle n’apprendrait jamais rien. tout ça pour ne pas dire qu’elle aime juste se compliquer la vie

Avec des allures de ninja en pleine mission, la Givrali se mis à quatre pattes et rampa derrière une grosse motte de terre qui avait une forme intrigante. Elle enfonça impitoyablement la sonde du détecteur de métal portatif qu’elle avait dans sa main droite dans la vase meuble Cleve, proctologue refoulée et secoua la tête de déception. Elle se releva et continua de faire passer ses détecteurs aléatoirement pour couvrir la zone, et tenter de ne pas repartir bredouille. Certes, elle doutait qu’on puisse trouver un fossile de cette façon ; mais à défaut, elle dégotterait certainement quelques boulons ou autres appareils utiles pour son bricolage. Et puis, elle n’avait aucune idée de la façon dont il fallait s’y prendre pour détecter un fossile ! Peppéroni tentait de l’aider tant bien que mal, fourrant sa tête derrière le moindre interstice, grattant la terre du bout de son museau arrondi. Cleve se demandait si son compagnon cherchait également un fossile, ou s’il était juste en quête d’un petit quelque chose à grignoter, mais préféra considérer que la première option était la bonne. La lampe que portait le Lokhlass sur son crâne s’éteignait par intermittences lorsque l’immense bête enfouissait sa tête derrière deux rochers, mais petit à petit, la rouquine s’habituait au peu de lumière qu’il y avait.

Au détour d’une route sinueuse, Cleve aperçu bientôt quelque chose. Les bip-bip que ses détecteurs diffusaient dans le casque qu’elle avait vissé sur ses oreilles ne lui avaient pas permis d’entendre la voix de sa camarade, mais il était indéniable qu’il y avait quelque chose de minuscule, droit devant elle. Sans remarquer Jessy, qui était de toute façon cachée par l’angle du mur, la jeune Carter se camoufla derrière un rocher –suivie par Peppéroni qui avait bien du mal à rester discret avec ses 2m50 et la grosse carcasse qu’il se traînait- pour observer le petit Coupenotte qui rasait les murs. Elle ne connaissait pas ce Pokémon, mais dans l’obscurité, il lui semblait qu’il avait une forme très… fossiléenne. « La vache… » souffla-t-elle à Peppéroni en parlant plus fort qu’elle ne l’aurait souhaité. « Tu as déjà vu un fossile qui marche ? On en apprend tous les jours. »


Dernière édition par Cleve Carter le Dim 20 Oct - 14:39, édité 1 fois
Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité

Découvrir. Axew_by_castle_com-d4i8v83
On marchait déjà tout les deux depuis un bout de temps déjà, et je commençais à m’énerver lentement mais surement de ne rien trouver. Je savais très bien que je n’étais pas patiente et que la recherche d’objet en demandait beaucoup. Mais l’envie de trouver des objets qui se pourraient rares, étaient ma seule source de motivation pour l’instant. De plus, me retrouver dans le noir avec un pokémon que finalement, je ne connais pas si bien que ça, me rendait mal à l’aise. Je ne savais pas trop quoi lui dire. Mais après tout, parler avec ses pokémons, n’était pas une discussion à sens unique ? Enfin, après tout, eux aussi sont des êtres vivants donc pas forcément… Je soufflais, un peu frustrée de ne faire que marcher et chercher des choses qui n’existent pas dans le noir. Je butais contre un caillou et l’envoyait valser plus loin. Un peu pour me défouler peut être.  J’observais mon petit dragon. Il avait vraiment l’air concentré sur ses recherches. En fait, il voulait me faire plaisir. Je souris en sachant cela. C’était un bon début d’avoir un starter voulant nous faire plaisir. Je savais qu’au moins je pourrais compter sur lui en cas de problème. Alors qu’on continuait de marcher, il s’arrêta soudainement. Il tourna la tête à gauche, à droite, puis tendit le cou vers sa gauche. Tout doucement, il se rapprocha de son objectif et s’arrêta net. Je me plaçais derrière lui, les bras croisés sur ma poitrine, me demandant qu’est-ce qui pouvait bien intéresser autant mon pokémon.
 
« Coupenotte, je peux savoir ce que tu… » Je ne finissais pas ma phrase que j’apercevais une jeune fille et juste derrière elle, un très grand Lokhlass. Un petit sourire en coin apparut sur mon visage juste avant de m’adresser à la –petite- fille qui venait juste de finir de parler d’ailleurs. « Tu es obligée de te cacher pour observer les plus grands que toi ? »
 
Mon ton était moqueur, je le reconnais. Mais chercher pour ne rien trouver au final m’avait vraiment mis sur les nerfs. J’admets que je ne promettais pas un super agréable moment à cette petite fille, mais en même temps, peut être pourra-t-elle me surprendre. Après tout, on ne sait jamais. Tout peut arriver. Mon regard se posa ensuite sur son pokémon. Tant de taille pour si peu de force au final. Tout était dans le bluff avec ce genre de pokémon. Mais après tout, si cette petite arrivait à fournir un entrainement convenable, peut être que de nouvelles compétences cachées pourraient être dévoilées. Finalement, peut être que lors de la prochaine sortie, il pourrait être intéressant que j’en attrape un. Au pire, il me servira de transport pour rentrer chez moi de temps en temps et ainsi éviter les piaillements incessants des élèves rentrant chez eux. Finalement, on pouvait trouver bien des utilités à ce pokémon ! Mais ce n’est pas un objet, je le sais bien. Je regarde la petite attentivement. Au final, je ne crois pas l’avoir déjà croisé dans un couloir, je m’en serais forcément souvenu. Et, ça me rappelle d’ailleurs l’idiotie qu’elle avait sortie toute à l’heure. Je pense bien que si je n’avais pas changé de sujet, je serais bien en train de m’esclaffer.
 
« Tu n’as donc jamais vu un Coupenotte ? » J’arquais un sourcil et penchais ma tête sur la gauche. « Non parce que c’est tout sauf un fossile… Mais tu dois t’en douter puisqu’il marche ! » Je me retenais bien de rajouter d’autres choses comme le fait qu’elle avait peut être des œillères.
 
Je ne savais pas vraiment si elle était une dresseuse d’ailleurs. Ni même sa spécialisation, si spécialisation, il y avait. Oh bah, surement quand même. Je ne pouvais pas m’empêcher de regarder son pokémon pour lui trouver des utilités, et de rire intérieurement en penser que quelqu’un était capable de confondre un pokémon avec un fossile.
Cleve Carter
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t253-cleve-carter-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t278-cleve-carter-givrali
Région d'origine : Johto
Âge : 15 ans
Niveau : 24
Jetons : 13113
Points d'Expériences : 770
Johto
15 ans
24
13113
770
pokemon
Johto
15 ans
24
13113
770
Cleve Carter
est un Scientifique Mécano
Capacité de camouflage de Cleve Carter : proche de 0. Clairement, la petite rousse n’était pas du niveau ninja-qui-s’esquive-en-plein-combat-en-faisant-croire-qu’il-est-mort comme un certain vice-directeur dont on taira le nom pas la peine de te cacher Rivardi, Ezra Plume a tout balancé sur ton compte. Le « fossile marchant » qu’elle avait vu s’était en effet bien vite empressé de la repérer, aussitôt suivie par une jeune fille rousse qui semblait être sa dresseuse. Beaucoup de choses s’expliquaient, même s’il était plutôt étrange que Cleve fasse une rencontre précisément dans des souterrains réputés gigantesques. Regardant de ses grands yeux ambrés son interlocutrice qui venait de lui lancer une petite réplique mesquine, la jeune Givrali enleva son casque-détecteur qui faisait encore des petits bruits électroniques, et s’empressa de répondre. Bizarrement, sa camarade ne l’intimidait pas plus que de nécessité, même si elle n’avait pas l’intention de se lancer dans une dispute stérile en démarrant au quart de tour. Après tout, et malgré les apparences, Cleve se considérait comme étant assez feignasse intelligente pour ne pas s’impliquer dans des conflits qui n’en valaient pas la peine. Elle se contenta donc d’adresser un sourire poli à Jessy, en repoussant d’une main distraite Peppéroni qui donnait de petits coups dans son dos du bout de son museau arrondi.

« Désolée, je ne t’avais pas vue. J’observais juste ton Pokémon discrètement de peur qu’il ne prenne la fuite en se rendant compte de ma présence. » explicita-t-elle assez diplomatiquement, quelque peu agacée tout de même par son Pokémon qui semblait vouloir la détourner de sa conversation.

Se retournant brusquement vers Pep’ en lui lançant un « Qu’est-ce qu’il y a ? » blasé, l’expression désespérée de Cleve se transforma rapidement en une mine plutôt joyeuse lorsqu’elle découvrit les petits objets que son Lohklass venait de déterrer pour elle. Des vis et des boulons ! Voilà qui pourrait être plus qu’utile si elle tombait à cours de matériel de bricolage –ce qui ne tarderait pas à arriver, la Givrali en était quasiment sûre-. Les fourrant rapidement dans sa poche en remerciant son Lohklass d’un petit biscuit pour Pokémon, Cleve jeta un coup d’œil à sa sonde de recherche et la planta l’air de rien dans une motte de terre, en écoutant distraitement sa camarade rousse parler en même temps. Alors comme ça, le petit Pokémon s’appelait Coupenotte ? La Givrali ne connaissait pas grand-chose sur les créatures de poche, mais elle était à peu près certaine que celui-ci ne courait pas dans les rues d’Ecorcia. Pas comme un certain Insécateur, qui s’enfuyait souvent de l’arène d’Ecorcia pour échapper à Hector-le-scout on ne précisera pas ce qui se trame dans cette arène, non non non. Elle n’était d’ailleurs même pas sûre que ce Pokémon soit de Johto.

« Hm non, il n’y en a pas là où j’habite. » répondit simplement Cleve en évitant de pointer du doigt son ignorance sur le monde des Pokémon. « Enfin tu as de la chance, il est mignon et portatif. Pas comme lui. » poursuivit-t-elle en penchant la tête sous le poids de Peppéroni qui lui mâchouillait le haut du crâne d’un air affamé joyeux. Ceci dit, il était fort probable qu’une chose aussi minuscule allait évoluer et devenir dix fois plus imposant. Mais à l’instant présent, il ne devait certainement pas peser un huitième du poids de Peppéroni –et en plus, il marchait lui-même par terre sans grimper sur le dos de sa dresseuse, si elle est pas belle, la vie-. Soupirant devant la chance de sa camarade, Cleve remonta la lampe dynamo de Pep’ encore une fois, et illumina les tréfonds des souterrains. Elle avait beau regarder partout, il n’était clairement pas simple de trouver quelque chose. A part des vieux petits objets rouillés qui n’intéressaient personne, la Givrali n’avait mis la main sur aucune chose de réellement utile. Ses yeux ambrés se portèrent alors sur Jessy. Elle n’avait rien trouvé, mais peut-être que sa camarade… Dans tous les cas, si elle s’était rendue dans les souterrains, ce n’était certainement pas pour une balade de santé. Ni pour espérer croiser le charmant Collectionneur, non ?

« Vous avez trouvé quelque chose, vous ? » osa donc l’interroger Cleve, en se demandant si son interlocutrice avait eu un peu plus de chance qu’eux.

Si c’était le cas, il ne lui servait plus à rien de continuer dans cette direction, car il était fort probable que la rousse aurait déjà passé toute la zone au peigne fin. Il ne lui resterait donc plus qu’à emprunter le troisième chemin qui semblait être le moins hospitalier de tous. Autant dire que ce n’était pas forcément une perspective qui enchantait Cleve !
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum