Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 2

Pokemon adala community

Tu abandonnerais ce pauvre locataire démuni à son déménagement, en « empruntant » sa camionnette en plus… ? Je ne te pensais pas voleur, Josh.
en savoir plus ?
Cha-charmant… normalement c’est en mission avec Josh que je frôle la mort, pas en rentrant chez les Phyllalis.
en savoir plus ?
Je vais chuter, encore, et ça sera long, et ça sera douloureux, et t'auras pas envie d'être là. Parce que toi, tu as Aoi mais moi j'ai quoi maintenant que Maya est partie, dis-moi ?
en savoir plus ?
Ce n'est pas le parc que je souhaite anéantir...
en savoir plus ?
Mademoiselle Alézar, Pecheresse Caroline ! Où êtes-vous ?
en savoir plus ?
La triche sera permise évidemment.
en savoir plus ?
Q…. Quéééééééééééééé ?!
en savoir plus ?
-50%
Le deal à ne pas rater :
Assassin’s Creed Valhalla PS4/PS5 et Xbox One /Series X
34.99 € 69.99 €
Voir le deal

Ginji Labelvi
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
Icon : Pikachu Explorateur, à votre service !
Taille de l'équipe : 25 / 31
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 20 ans
Niveau : 100
Jetons : 1587
Points d'Expériences : 4235
Pikachu Explorateur, à votre service !
25 / 31
Sinnoh
20 ans
100
1587
4235
pokemon
Pikachu Explorateur, à votre service !
25 / 31
Sinnoh
20 ans
100
1587
4235
Ginji Labelvi
est un Topdresseur Spé. Type
Ginji Labelvi
      Feat. Nox C. Hawkins



« Pénurie de bonbons! »


Le docteur chez qui j'allais à l'époque où je vivais encore à Rivamar s'est toujours posé plein de question à mon sujet. Comment se fait-il que je sois si faible ? Pourquoi je tombe malade si souvent ? Pour quels raisons les médicaments ne font jamais effet ?.... Mais surtout, comment je fais pour ne pas prendre un gramme en avalant dix kilogrammes de bonbons ?
Il n'a jamais trouvé de réponses, et ne les trouvera sûrement jamais. La seule chose qu'il pouvait répondre, c'était un « oui » las à chaque fois que je venais réclamer ma sucette après une consultation. Rien que pour cette raison, j'adorais cet homme.
La doctoresse chez qui je vais à l'époque actuel se pose bien moins de question. Et puis quand bien même, pour elle, il y a une réponse universelle : piqûres.

« -Laisses moi deviner, tu t'es goinfré en attendant la soirée d'Halloween et t'as oublié de te brosser les dents, c'est ça ?
-Que ?... Nan pas du tout, j'y ai pensé à me brosser les dents, seulement... J'avais plus de dentifrice, j'crois que j'ai confondu le tube avec celui de mayonnaise plus tôt dans la journée. Le pire c'est que c'était pas mauvais hein... AÏE ! »

Je grimace tandis que Needle retire sa seringue de ma bouche. Pouah, elle n'y va pas dans la dentelle hein... Surtout que je n'ai même pas vu la piqûre venir, elle pique encore plus vite que son ombre !
L'infirmière laisse s'échapper un soupir en reposant son arme de prédilection sur un plateau en bois tandis que je me frotte frénétiquement la joue gauche. Smegta gravite autour de ma chaise comme il a prit tendance à le faire. Lui et moi, c'est un peu comme la lune et la terre. Même si la piqûre fait tout de même mal, je suis heureux de constater que je ne ressens plus aucune douleur à la  gencive.

« -C'est marrant, on dirait que votre injection a marché... Vous êtes sûr que vous n'avez pas fait d'erreur de dosage ? C'est pas normal que ça fonctionne si facilement...
-Ne t'inquiètes pas, les effets secondaires arriveront durant la nuit.
-Ah j'me disais bien aussi... »

Je bondis sur mes pieds. Le Motisma continue de tourner autour de mon frêle corps, comme si le simple fait de changer de trajectoire risque de le faire partir en orbite on-ne-sait-où, pour ne plus jamais le voir revenir.
Needle a récupéré la seringue et s'approche d'un évier pour la nettoyer, sous le regard malveillant de Mine. Je passe en revue la pièce dans laquelle nous nous trouvons, baille, puis voyant qu'elle n'attend plus rien de moi, je m'approche de la porte.

« -Bon bah... J'peux y aller du coup ?
-Vas-y, par contre, tu as intérêt à prendre soin de tes dents, sinon... Elle me fait un petit sourire sadique en appuyant sur l'extrémité de la seringue, avant de reprendre la seconde suivante une attitude normale. Et ne vas pas profiter de la distribution de bonbons de demain pour te casser un bras dans l'excitation.
-Distribution de bonbons ?! Demain ?! »

Notez que d'après elle, j'ai plus de chance de me briser un os que d'avoir une indigestion à une distribution de bonbecs. C'est qu'elle commence à bien me connaître, la Needle !

« -Cela m'étonne que tu ne sois pas au courant. Mais oui, il y en a une de prévu.... »  

Je frémis d'excitation à cette pensée. Mama Odie va sûrement proposer des tonnes et des tonnes de sucrerie à quiconque se rendra au réfectoire demain... Et pensez bien que je serai de la partie !
Gaiement, j'ouvre la porte et, après une brève salutation, je quitte l'infirmerie en salivant à l'avance pour la journée de demain.... Raaah, je vais me régaler !

***

« -Que.... ? Comment ça, disparus ?! »

La cuisinière me tend trois sachets avant de quitter ma chambre avec son gigantesque plateau sur lequel sont disposés des sandwichs pour tout un régiment. Elle s'avance dans le couloir des Voltalis et s'arrête devant la porte de la chambre se trouvant juste à côté de la mienne, avant d'y frapper pour donner ce qui nous servira de repas pour la journée à l'habitant. Quant à moi, je me suis levé d'un bond de mon lit pour la suivre, interloqué, rejoint par une Lucina à moitié endormie.

« -Bah disparus ! J'avais déposé tous les sachets de bonbons dans un coin de la cuisine hier soir, et ce matin il n'y en avait plus un seul ! Donc pour répondre à ta question, non, ce soir, il n'y aura pas de distribution. »

La porte s'ouvre, et elle donne un sachet à l'élève de la chambre avant de passer à la suivante. Je la suis toujours, les yeux écarquillés. S'il n'y a pas de bonbon à la soirée d'Halloween, alors ce n'est plus une soirée d'Halloween !

« -Mais... Comment vous allez faire alors ?!
-Et bien on ne fera pas, j'ai déjà bien assez de choses à faire avec la préparation du buffet de ce soir pour en plus me préoccuper de ça. Donc tant pis, il n'y aura pas de bonbon !
-N... Non ! On doit faire quelque chose !... Laissez moi m'en charger, je suis sûr que je peux tous les retrouver ! »

Elle tend un autre sachet à l'élève de la chambre suivante, puis se tourne vers moi en essuyant une perle de sueur sur son front. Après quelques secondes de silence, elle fouille dans ses poches pour en sortir une clef qu'elle me jette. Je l'attrape au vol et la fixe, sceptique.

« -Bon écoutes. Normalement, aucun élève n'a le droit d’accéder aux bâtiments principaux, mais... Je te laisse jeter un coup d’œil à la cuisine, et à la cuisine UNIQUEMENT. S i tu te crois capable de retrouver tous les bonbons avant ce soir, je veux bien te faire confiance, mais attention, si tes recherches ne sont pas concluantes.... »  

Un large sourire se dessine sur mes lèvres. Je hoche la tête, et après avoir remercié Mama Odie, je quitte mon dortoir en trombe. La Luxio me suit sans se poser de question,  réalisant bien que cette journée allait encore être bizarre. Je pique un sprint jusqu'au bâtiment de la cafétéria, et alors que je glisse la clef dans la serrure de la porte, j'entends Lucina qui se met à grogner. Je me retourne pour constater qu'elle fixe un drôle de garçon aux cheveux blancs un peu plus loin, et que celui-ci tente de regarder à travers la fenêtre du bâtiment. Un suspect ? Ma Luxio ne semble pas lui accorder sa confiance, c'est pourquoi je récupère la clef pour m'approcher de l'adolescent avant de l'accoster.

« -Euh... Excuses-moi, tu cherches quelque chose ? »

@Eques sur Never-utopia.



« Adieu. Et sache désormais... Que tu m’es insignifiant. »
Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité
pénurie de bonbons
nox & ginji
31.10.2014. Bientôt deux mois que je suis arrivé dans l'académie. Les professeurs sont pour la plupart désintéressés de leurs étudiants à l'exception du Général Jackie, à ce que j'ai entendu dire et les membres du personnel sont probablement aussi cinglés ou sadiques que moi. L'infirmière, le psychologue, l'ermite des souterrains qui remet leur starter aux nouveaux arrivants... Tout le pourcentage de chance que vous avez de rencontrer des cas sociaux dans votre vie vous est offert à la pokémon community mais je n'en me plains pas – je m'en inspire, même. Cet endroit me plaît, même si je n'ai pas encore eu l'occasion de me lier énormément aux élèves et que je préfère roder seul dans mon coin, à faire découvrir de nouvelles espèces de pokémons à Métamorph afin qu'il puisse s'en inspirer et se transformer en davantage de créatures effrayantes, impressionnantes aux yeux des autres étudiants – ou peut être que je devrais proposer mes services à Needle ou à Ghost en tant qu'assistant compte tenu de mes pulsions sadiques envers les autres, je suis quasiment sur que je serais accepté sans autre forme de procès et je pourrais sans doute me faire de l'argent. Non franchement, c'te académie est cool dans l'ensemble et dès que j'en aurais le temps, j'écrirais à mon Hanaë pour lui dire de m'y rejoindre le plus rapidement possible. En attendant d'avoir de quoi lui donner des détails sur la vie ici et de lui envoyer un courrier assez intéressant, je traîne dans les alentours du parc, rasant les murs des bâtiments en me demandant quelle idée tordue va pouvoir germer dans mon esprit pour la soirée à venir. C'est halloween ce soir après tout, la fête de l'horreur à mes yeux d'enfant de la cité de Lavanville. L'époque ou nous nous racontions des histoires d'épouvantes entre gamins, réunis dans la plus haute tour de la ville ou nos aïeuls et leurs compagnons étaient enterrés, est désormais révolue mais cette idée me laisse un goût amer dans la bouche et je ne peux me résoudre à ne pas honorer la soirée de ma présence. D'ailleurs, il me serait facile de percer le secret de ce que les professeurs et autres membres du personnel sont en train de mijoter à travers les salles camouflées derrière des draps et autres tissus accrochés aux fenêtres. Je m'adosse à une fenêtre et fais sortir Tyran de sa sphère de capture d'un air désinvolte, de même que j'attrape une sucette dans ma poche et arrache l'emballage plastique avec les dents avant de le fourrer dans la même poche que celle dont il est sorti.

« Tu vas te glisser comme tu le peux dans l'académie ; que tu passes par l'espace entre la porte et le sol, par le trou d'une serrure ou par celui des cabinets je m'en fiche. Mais je veux savoir ce qui se trame et si c'est suffisant intéressant pour que j'y fasse acte de présence. Alors dépêche toi d'entrer dans ce bâtiment et ne reviens pas sans avoir un résumé détaillé de la situation ou avant que je ne te siffle au cas ou quelqu'un apparaisse. Je t'attends ici. »

L'espèce de gelée rosâtre s'exécute immédiatement, profondément honorée de rendre service à une personne qui partage le même caractère qu'elle probablement. C'est vrai que le type qui vit seul, avec ses lunettes crasseuses et ses logiciels informatiques, a au moins le mérite de m'avoir donné un pokémon qui me correspond et avec lequel je me complète. Un bruissement me fait tilter brusquement, un faux contact dans l'air qui me donne le sentiment que quelqu'un arrive. Je quitte ma position adossée au mur en réfléchissant pour faire mine de regarder par les fenêtres, adoptant probablement la posture d'un adolescent typique de l'académie – ils doivent être nombreux parmi les adolescents après tout, à avoir essayé de visionner ce qui se trame à travers les baies vitrées, en espérant sans doute que l'une des couches de tissus dissimulant le spectacle soit déchirée ou mal positionnée. Mimant le fait d'être pris en flagrant délit, je me retourne vers le jeune garçon qui me fait face et arque un sourcil devant sa question pour le moins... Étrange. Il n'a pas vu que je tentais de regarder à travers les fenêtres quelques secondes auparavant ? Il n'a peut être pas assez d'argent pour s'acheter une canne blanche. Je fais claquer brusquement un morceau de la sucette entre mes dents en espérant qu'il ne soit pas sourd, tandis que mes lèvres se retroussent pour dévoiler une partie de mes dents et se tordent au passage dans un sourire à moitié fier, à moitié sadique.

« Hm. Ouais. La clé des chiottes. Elle est tombée quelque part dans le coin. »

On va voir s'il est con ou pas dans les instants à venir. Je ne lui retourne pas la question pour savoir ce qu'il fait là et pourquoi il s'apprête à entrer dans le bâtiment, je m'en fiche royalement pour tout dire. Sans attendre de lui une quelconque réaction à mes paroles, je fais un geste de rejet des épaules en arrière pour montrer que je me lave totalement les mains de sa personnes et je m'apprête à prendre congé, sifflant doucement dans les airs pour faire revenir Tyran à mes côtés avant de dégager la piste.

Code by Silver Lungs
Ginji Labelvi
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
Icon : Pikachu Explorateur, à votre service !
Taille de l'équipe : 25 / 31
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 20 ans
Niveau : 100
Jetons : 1587
Points d'Expériences : 4235
Pikachu Explorateur, à votre service !
25 / 31
Sinnoh
20 ans
100
1587
4235
pokemon
Pikachu Explorateur, à votre service !
25 / 31
Sinnoh
20 ans
100
1587
4235
Ginji Labelvi
est un Topdresseur Spé. Type
Ginji Labelvi
      Feat. Nox C. Hawkins



« Pénurie de bonbons! »


Ne pas se concentrer sur la sucette. Ne peut pas souhaiter qu'il en ait plusieurs sur lui. Ne pas espérer qu'il va toutes me les filer.
Après un effort surhumain, j'attire mon attention sur ses paroles pour le moins... Étrange. La clé des chiottes. Perdu. Lucina grogne de plus en plus. Elle n'a vraiment pas l'air d'apprécier ce garçon. Et lui à l'air d'en avoir rien faire du pourquoi du comment de cette question.
Il siffle alors, faisant sortir de je-ne-sais-où une espèce de gelée rose. Un Pokémon Confituredefraises ? Ah non, un Metamorph. Dommage...
Sans plus de cérémonie, il tourne les talons et s'apprête à partir. Zut alors, je fais quoi ? Au final c'est un suspect ou pas ? Je vais pas non plus m'amuser à interroger toutes les personnes qui tournent autour du bâtiment... Quoique, si je suis venu le voir c'est parce que Lucina se méfie de lui. Peut-être que je devrai me fier à ma Luxio... Mais si je lui demande s'il sait quelque chose au sujet de ce vol de bonbon, rien ne me dit qu'il dise la vérité. Raaah, que faire ?
Je fais un pas en avant et lui attrape le bras, l'arrêtant dans son élan.

« -Euh... Tu sais quoi ? T'as pas l'air d'avoir grand chose à faire, donc tu vas venir m'aider.  »

Je tire un peu sur son bras pour le faire se retourner, puis le lâche pour me gratter l'arrière de la tête, gêné. Je sens sur moi le regard noir que me lance Lucina, mais fais mine de l'ignorer.

« -Hum... Je m'appelle Ginji Labelvi, Spécialiste Electrik du dortoir Voltali, et Coordinateur à mes heures perdus... Je... Mama Odie m'a chargé de retrouver des bonbons prévus pour la mystérieuse soirée d'Halloween, ils ont disparu pendant la nuit et si on ne fait rien pour les retrouver, on ne pourra pas en avoir pour ce soir. Tu vois la gravité de la situation, donc ? Alors tu vas m'aider. C'est quoi ton nom ? »

Ainsi, je peux le garder à l’œil ! A peine a-t-il finit de me répondre que je l'attrape à nouveau par le bras pour l'amener devant la porte du réfectoire. Lucina ne détache pas son regard de son visage. Elle ne semble vraiment pas l'apprécier. Peut-être juste parce qu'il a l'air bizarre ?
Arrivé devant la porte, je le lâche et ressort la clef. Je la glisse à nouveau dans la serrure, mais au moment de tourner celle-ci, je constate qu'elle se bloque. Je tente une nouvelle fois, et au bout de la troisième tentative, je déduis que ce n'est pas la bonne. Je la retire donc, et la fixe quelques secondes avant de la rager dans mon sac. Je lâche ensuite un soupir, puis fais quelques pas sur le côté pour me mettre face à une petite dalle en pierre sur laquelle sont disposés quelques plantes. Je les enlève délicatement de leur socle, puis soulève la dalle pour en sortir une autre clef.

« -Mama Odie m'a sûrement passé la mauvaise clef. Heureusement qu'elle en planque toujours une de secours ici... Elle ne sait pas que je suis au courant, donc tu gardes ça pour toi, d'accord ? »

Je retourne face à la porte, glisse la clef, puis réussit cette fois-ci à la tourner dans la serrure. Petit bruit, et la porte s'ouvre pour laisser place à un couloir donnant accès à la porte du réfectoire. Je m'avance jusqu'à celle-ci et pénètre dans la salle, avant de foncer vers la cuisine, Lucina sur les talons. La pièce ne présente à première vue rien d'étrange, mais je finis pas remarquer un grand placard avec toutes les portes ballantes. Je m'approche de celui-ci et comprends bien vite que c'est là qu'était planqué les paquets de bonbon, puisque quelques sachets sont éventrés partout autour. A cause des préparations de ce soir, Mama Odie n'a sûrement pas eu le temps de nettoyer. Au moins, la scène du crime est intact !
Je m'agenouille, et prélève du bout des doigts un paquet vide. Je le mets à la hauteur de mes yeux et plisse ces derniers, analysant l’élément. Mais au bout de quelques secondes, je comprends vite que je n'en apprendrai rien, et le laisse retomber à sa place. Je me relève, perplexe.

« -Le coupable n'a même pas pris la peine de masquer son crime... Quelle arrogance ! Mais on va le retrouver, et lui faire regretter... S'il a commencé à manger des bonbons ici même, cela veut dire que tous les autres paquets sont en danger. Il faut qu'on fasse vite...  » je me tourne vers le garçon « Une idée de début de piste ? »

@Eques sur Never-utopia.



« Adieu. Et sache désormais... Que tu m’es insignifiant. »
Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité
pénurie de bonbons
nox & ginji
31.10.2014. J'hallucine. Moi qui ne pensais pas être une personne très saine d'esprit, je serais en train actuellement de trouver pire que moi ? Le jeune homme qui me fait face semble être un véritable cas social, une masse d'excitation dont j'ai envie de me débarrasser le plus vite possible – après tout, je ne suis pas encore en cabane, pour me taper un boulet pareil. Je soupire en l'entendant parler et m'apprête à prendre congé pendant qu'il a lâché mon bras et qu'il se gratte l'arrière de la tête avec un air bête, mais bête ! Heureusement que j'ai ma sucette, dont les craquements à chaque fois que mes dents martyrisent son corps de sucre, sont suffisamment forts pour me permettre de manquer certains bouts de phrases de l'adolescent qui se dresse face à moi – s'il me demande de lui résumer son monologue, je dirais que je ne pouvais pas écouter parce que je mâchais – et de son pokémon débile, qui grogne sans probablement même savoir pourquoi. Connard. Tu n'voudrais pas la fermer pour que je vois la différence et inciter ton dresseur à faire de même par dessus le marché ? Je grince des dents, m'étouffant à moitié de rire avec un éclat de sucette en entendant ses dernières paroles. Je tousse brutalement, me frappant la poitrine et la gorge pour faire descendre l'éclat qui s'est coincé avant de respirer à nouveau normalement au bout d'une dizaines de secondes... Et de repartir de plus belle dans l'amusement, en prenant soin de saisir ma sucette à la main.

« Mais tu rêves, l'inspecteur Derrick ! Je suis pas le service d'aide à la survie des morphales ! D'ailleurs au risque de te faire de la peine, ce service n'a jamais existé – évites de pleurer devant moi, tu vas salir mes baskets. »

Tyran glisse d'en face de moi pour se positionner face à la créature de l'autre dresseur. Il l'observe avec une attention incroyable l'espace de quelques secondes, avant de commencer à se tortiller comme il le fait avant chaque métamorphose... Et l'instant d'après, je me retrouve avec deux putains de pokémons ayant la même moche apparence devant le nez. J'ai envie de flanquer un bon coup de pied à mon starter, soudainement mais je me contente de grincer des dents à nouveau et de souffler comme un tauros, par le nez. Je suis malheureusement obligé de le suivre puisque dans son excitation, Maigret m'a pris pour son pote de la fac des détectives de merde et m'a entraîné par le bras. Je délire. Ce mec est complètement taré, ou alors il est boulimique et en manque de sucre pour se faire vomir. Je devrais peut être lui dire que deux doigts dans la gorge ou une bouteille d'eau salée, cela fonctionne aussi. Il me parle à nouveau maintenant, d'une clé ou de je ne sais pas trop quoi. Je ricane nerveusement.

« Je t'assurerais que je garderais cela pour moi quand t'auras remballé ton pokémon à la place qui lui convient : sa pokéball. À moins qu'il n'ai le pouvoir de pister les sachets de bonbons comme un ponchien de chasse, je n'ai pas envie de me coltiner la mauvaise humeur et les sentiments pour le moins frustrés qu'il manifeste à mon égard. »

L'avantage au moins, c'est que j'ai pu pénétrer dans le réfectoire et que quand j'aurais faussé compagnie à la version miniature, inconnue et névrosée de Sherlock Holmes, je pourrais sans problèmes aller voir ce qui se trame dans le reste du bâtiment pour que les fenêtres camouflent le paysage.

« Bravo Derrick ! Et hm.. Ton Luxio ou Luxray tant qu'il est encore là, t'as qu'a lui faire sentir le paquet il reconnaîtra peut être une odeur. Sinon, Tyran fera très bien l'affaire il a un don pour retrouver les choses. Sniffes le paquet Tyran, sniffes. Le pa-quet Tyran, pas le parquet. »

De toute façons, l'endroit actuel est couvert de dalles – mais mieux vaut prévenir que guérir. Mon métamorph s'exécute avec une complaisance que je ne lui connaissais pas et au bout d'une trentaine de secondes à renifler le sachet vide, il se dirige à nouveau vers l'entrée. Un début de piste, comme dirait l'autre Maigret qui a raté sa vocation ?

« Bon sinon Derrick, moi c'est Hawkins. Nox Hawkins, arrivé en début d'année. Je te connais depuis... Dix minutes à tout casser mais je peux déjà t'apprendre un truc sur toi, c'est que t'as loupé ta voie scolaire. T'aurais du faire inspecteur ou espion... »

Code by Silver Lungs
Ginji Labelvi
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
Icon : Pikachu Explorateur, à votre service !
Taille de l'équipe : 25 / 31
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 20 ans
Niveau : 100
Jetons : 1587
Points d'Expériences : 4235
Pikachu Explorateur, à votre service !
25 / 31
Sinnoh
20 ans
100
1587
4235
pokemon
Pikachu Explorateur, à votre service !
25 / 31
Sinnoh
20 ans
100
1587
4235
Ginji Labelvi
est un Topdresseur Spé. Type
Ginji Labelvi
      Feat. Nox C. Hawkins



« Pénurie de bonbons! »


Mon partenaire du jour propose de demander à Lucina de renifler le paquet pour déceler une odeur pouvant servir de début de piste, avant d'ordonner à sa Confiture-sur-patte de faire de même. Ça a un bon odorat les Métamorph ? Celui qui a précédemment copié l'apparence de ma Luxio s’exécute avant de retourner à l'entrée. Le garçon en profite pour enfin lâcher nom et prénom, et se permet une petite remarque sur mon avenir scolaire.

« -Ah tu crois ? C'est vrai que ça aurait pu être cool...  Oh, j'aurai même pu faire agent secret ! Avec des gadgets hyper sophistiqués comme dans les films !.... Ouais mais ça voudrait dire que je devrai prendre Pokéathlète en parcours. Et si c'est pour devoir assister aux cours de Jackie... Brr... Nan, mon orientation actuelle me va très bien, j'ai mes Pokémons Electriks et j'apprends à cuisiner des plats délicieux ! »

Des étoiles plein les yeux, je me ressaisis suite à une petite morsure au mollet de Lucina. La Pokémon Étincelle me ramène toujours sur terre lorsque je me mets à penser à la nourriture...
Me frottant la jambe, je quitte la cuisine pour rejoindre le Métamorph à l'entrée. Dehors, et accompagné de Lucina, je suis le Pokémon qui tombe sur d'autres paquets de bonbons vide que le vent ne semble pas avoir emporté, jusqu'à ce qu'il s'arrête devant le gymnase de l'académie. Il regarde alors partout autour de lui, ayant sûrement perdu la trace du voleur.
Je passe la zone en panoramique, espérant trouver quelque chose pouvant ré-orienter les recherches. Il y à plusieurs chemin, l'un menant au bâtiment principal d'où l'on vient, deux autres amenant aux dortoirs Voltalis et Phyllalis, et le dernier à la plage. Le voleur peut être passé n'importe où...
Je repère un énième paquet de bonbon près d'un petit espace feuillu au centre, et m'en approche pour trouver ce qui semble être un bout de tissu emmêlé dans quelques ronces. Cela fait un moment que Timothy n'est pas passé par là... Je retire délicatement le tissu, un petit morceau rouge fait en ce qui semble être du coton...

« -Hmm... Peut-être que cela appartient au voleur... Pendant sa fuite, il s'est sûrement accroché aux ronces et un bout de tissu s'est décroché de ses vêtements... Lucina, tu peux sentir ça s'il te plaît ? »

La Luxio émet un reniflement de mépris, avant de tourner la tête pour signifier qu'elle n'est pas d'accord. Elle ne semble pas apprécier que je la prenne pour un Caninos de policier... Je lui lance un regard sévère puis range le bout de tissu dans ma poche, comprenant que cela ne sert à rien d'insister.

« -Bon. Tout porte à croire que le voleur est passé par là... Vu tous les paquets de bonbon trouvé, il en a sûrement mangé en route sans prendre la peine de les ramasser. Il doit donc en avoir laissé tomber d'autres en cours de route... Là !»

Un paquet se trouve être coincé dans la porte du gymnase. J'ouvre en grand celle-ci puis pénètre à l'intérieur, aux aguets. Peut-être que tous les bonbons sont planqués dans les parages...
A l'intérieur, il n'y a personne. Il semble que même les plus mordus d'exercice physique profitent de cette journée pour se reposer...
Un bruit se fait alors entendre, suivit d'un petit cri de douleur. Je regarde en direction de la provenance du son, et remarque une jambe dépassant de derrière une pile de tapis d'exercice... Le voleur ?! J'ordonne à Lucina d'aller voir de quoi il en retourne tandis que je mets ma main en porte-voix.

« -Vous êtes en état d'arrestation ! Obtempérez, et il ne vous sera fait aucun mal !»

@Eques sur Never-utopia.



« Adieu. Et sache désormais... Que tu m’es insignifiant. »
Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité
pénurie de bonbons
nox & ginji
31.10.2014. Ma sucette est presque finie. Tandis que Tyran se dirige vers la porte d'entrée en ayant probablement une piste à nous faire suivre, mon « camarade » si je puis m'exprimer ainsi déclare que la filière Maigret lui aurait peut être convenu et ses yeux se mettent à briller d'un éclat étrange, avant qu'il ne se rappelle qu'il aurait du suivre les cours de Jackie, un professeur-général qui à ce que j'ai entendu dire, prends ses élèves pour des militaires en constante journée d'appel.

« Ah ouais, j'en ai vite fait entendu parler. Enfin, cela aurait pu être pire, imagines si Needle était professeur. Après je sais pas. J'connais pas Jackie en face, juste par des bruits de couloirs. »

Nous quittons le réfectoire tandis qu'il se masse une jambe, que son pokémon a mordu précédemment. Je soupire en constatant que je ne pourrais pas jeter un coup d'oeil même minime à ce qui se trame mais je ne tiens pas à laisser Tyran en compagnie de ce jeune homme qui semble visiblement obsédé par la nourriture – il serait capable de bouffer mon starter en le prenant pour de la gelée de framboise et qu'est ce que j'irais dire au collectionneur alors ? Nous marchons pendant quelques minutes à l'extérieur, suivant la piste que Métamorph semble suivre avant qu'il ne perde toute trace d'odeur. Le vent, le froid, les odeurs de sable, d'herbe et de sueur – nous sommes près du gymnase – l'ont probablement déstabilisé. Je le siffle doucement, tandis qu'il quitte sa forme de Luxray ou de Luxio pour se transformer à nouveau en boule rosâtre et remonter sur mes épaules.

« Bien joué quand même, mon vieux sadique. »

Pendant qu'il redevenait lui même et que je lui parlais, je n'ai pas observé mon camarade – je le distingue un moment mettre quelque chose dans sa poche mais je n'ai pas le temps de voir de quoi il s'agit. Il a alors l'idée de pénétrer dans le gymnase et, puisque je me suis fait entraîné dans cette histoire, autant allez jusqu'au bout. Je commencerais presque à y prendre goût, d'ailleurs... Non, mais je délire là en fait. Qu'est ce qui me prends de dire un truc pareil ?

Mon camarade remarque quelque chose au bout d'un moment. Une jambe mal camouflée, trahissant une personne cachée derrière des tapis d'exercice. La créature de bouffi-bouffetout va fouiller dans le coin à sa demande tandis que le dresseur se sert de... ses paumes en tant que porte-voix ? Bon sang, dans quelle situation merdique est ce que je me suis embarqué ? Je gonfle les joues nerveusement, me retenant une énième fois de souffler et je décide d'aller voir ce qui se passe de moi même, n'ayant aucune envie de savoir si la personne va se manifester ou non.

C'est une gamine, de douze ans tout au plus. Elle tient un mini sachet de cookies dans les mains et moi je la tiens par l'oreille gauche tandis que je la ramène vers Ginji, vers lequel je la pousse brutalement ensuite. J'arrache le sachet des mains de mon « camarade » et le met face à Métamorph avant de saisir la boule rose et de lui faire renifler la jeune étudiante. Il hume les airs quelques secondes, avant de secouer la tête dans un signe désapprobateur. Je soupire. On n'avancera donc jamais...

« Fausse piste, Derrick. Tyran n'a jamais senti son odeur, ce n'est donc pas la même que sur les sachets de bonbons. Tu fous quoi ici, sale gosse ? »

Elle nous explique rapidement qu'elle est du dortoir Pyroli et qu'elle cherchait à sécher l'entraînement matinal pour pouvoir se nourrir. Je la regarde avec fureur, serrant tellement les dents que je suis persuadé de la traumatiser à un point si haut que Jackie n'est rien à côté de moi en ce moment. Les yeux électrisés par la rage que me donne cette enquête débile qui ne mène à rien, je m'avance vers elle avant de l'empoigner par les épaules et de la pousser brutalement en arrière. Elle tombe au sol.

« Dégages. Et laisse les cookies à mon pote en compensation, cela t'apprendras à nous faire perdre notre temps. »

Code by Silver Lungs
Ginji Labelvi
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
Icon : Pikachu Explorateur, à votre service !
Taille de l'équipe : 25 / 31
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 20 ans
Niveau : 100
Jetons : 1587
Points d'Expériences : 4235
Pikachu Explorateur, à votre service !
25 / 31
Sinnoh
20 ans
100
1587
4235
pokemon
Pikachu Explorateur, à votre service !
25 / 31
Sinnoh
20 ans
100
1587
4235
Ginji Labelvi
est un Topdresseur Spé. Type
Ginji Labelvi
      Feat. Nox C. Hawkins



« Pénurie de bonbons! »


Nox va chercher notre suspect aux côtés de Lucina, et revient à peine quelques secondes plus tard en tirant une jeune fille par l'oreille. Celle-ci tient un paquet de cookie dans les mains... Je ne sais pas s'il y avait des gâteaux dans le tas de nourriture volé, mais je pense que Mama avait prévu un peu de tout, donc il est possible que cela soit elle la voleuse... Mais où sont tous les autres bonbons ?
Le Noctali demande à son Métamorph de sentir la jeune fille qui pousse un petit cri écœuré en voyant la créature rosâtre. Le Pokémon obéit, avant de nous signaler qu'elle n'est pas la voleuse... Zut, retour à la case départ alors.
Nox demande à la fille ce qu'elle fait là. Elle nous raconte qu'elle veut simplement sécher l'entraînement matinal de Jackie, ce qui, au fond, est parfaitement compréhensible... Même si je ne sais pas si elle réalise que la Générale s'apercevra forcement du pot aux roses....
Mon partenaire, prit dans un excès de rage, la pousse violemment au sol avant de lui ordonner de partir. Surpris par tant de haine, je me précipite pour aider la jeune fille à se relever tandis que je lance un regard sévère à Nox.

« -J'avais dit "Obtempérez, et il ne vous sera fait aucun mal".... Je sais bien que le principe du bon-flic méchant-flic est efficace, mais c'est pas la peine de te montrer si violent... »

Je me tourne vers la fille qui semble toujours aussi apeurée. D'un signe du menton, je lui indique la sortie, pour lui faire signe de retourner à l'entraînement. Elle se contente de hocher vivement la tête, avant de saisir le paquet de cookie. Mon regard se bloque sur celui-ci.

« -Par contre on garde quand même les gâteaux ! Euh... Pièce à conviction, tu comprends ? »

Craignant une nouvelle pique de colère de Nox, elle me jette le paquet dans les mains et s'en va en courant. Satisfait, je tend la boite à mon partenaire vilain-flic pour lui proposer un cookie, avant d'en prendre trois pour ma pomme, puis quitte le gymnase à ses côtés, sous le grognement mécontent de Lucina. C'est vrai qu'en y repensant, ça ressemble vachement à du racket ce qu'on vient de faire...
Dehors, je regarde à nouveau les alentours pour revoir nos possibilités. Le gymnase, c'est pas bon. Il reste les Voltalis, la plage, et les Phyllalis. Je me remets à fouiller les lieux, espérant tomber sur un nouvel indice nous permettant de relancer l'enquête. Parce que tout ce qu'on sait pour l'instant, c'est juste que le voleur porte probablement un habit en coton rouge...

« -Bon, on a le choix. Deux dortoirs, ou la plage... J'ai un peu de mal à voir ce qu'aurait pu faire le voleur à la plage, je ne pense pas que cela soit le lieu idéal pour planquer de la nourriture... D'un autre côté... Si le voleur pense la même chose, il est peut-être parti là-bas en pensant que nous n'irons pas fouiller !... Ouais, un peu tiré par les cheveux. T'en penses quoi ? »

@Eques sur Never-utopia.



« Adieu. Et sache désormais... Que tu m’es insignifiant. »
Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité
pénurie de bonbons
nox & ginji
31.10.2014. Mon camarade ne semble visiblement pas apprécier mon excès d'intérêt pour la mission. Merde alors, si on ne peux même plus profiter d'une autorité soudainement accordée, à quoi cela sert de faire des missions ? Et puis de toute façon, ce qui est fait est fait. Je hausse les épaules pour leur montrer qu'il ne faut surtout pas s'attendre à des excuses de ma part, avant de m'adresser à l'inspecteur Derrick avec un sourire en coin.

« Le fait que je doive aller la chercher, j'appelle pas cela se rendre ni coopérer avec les forces de l'ordre. Et puis il y toujours un salaud dans une équipe de poulets, comme tu l'as dis précédemment. »

Quoi qu'il en soit, la gamine file sans demander son reste après avoir lâché le paquet de cookies dans les mains de mon camarade. C'est à ce moment la que je remarque que Tyran, que j'avais approché des deux adolescents, s'empresse de fuir la présence de Ginji. Est-il mal à l'aise face au jeune homme pour une raison quelconque, ou bien a t-il compris que l'adolescent ne songeait qu'a manger encore et encore ce qui le fait craindre pour sa vie de gelée rosâtre, je n'en ai aucune idée. Je me contente d'essayer de le rassurer en le fourrant sur mes épaules tandis qu'il gigote nerveusement pour fuir mon camarade. Je remue les lèvres et lâche un rictus amusé accompagné d'une remarque sur un ton banal.

« Décidément, nos compagnons respectifs ne supportent pas la présence d'un dresseur étranger. »

J'espère d'ailleurs qu'ils se calmeront bientôt, même si le fait que j'ai obligé la fillette à donner les cookies – officiellement en guise de piste et de preuve – à Ginji ne semble pas aider son pokémon à m'apprécier. Je m'en fous un peu en fait, la seule chose qui m'importe est de résoudre l'enquête le plus rapidement possible. Zèle ? Adrénaline ? Une passion soudaine me serait-elle venue pour la mission ?

La réponse est non. Mais plus vite nous aurons fini cette enquête, plus vite je pourrais retourner espionner ce qui se passe au réfectoire ou chercher de nouveaux pokémons en compagnie de Métamorph. D'ailleurs, une idée germe soudainement dans mon esprit et j'adresse un sourire plus sincère à mon « camarade ».

« Dis moi, tu es ici depuis longtemps ? Tu as d'autres compagnons que ta Luxio – ou Luxray ? »

Si avec cela, il n'a pas compris que j'aimerais qu'il les sorte pour que je puisse les voir, il est un peu à l'ouest le pauvre gamin et ce n'est pas la peine que Métamorph prenne la forme des compagnons d'un lent d'esprit. Je souris malgré tout à nouveau tandis que nous quittons le gymnase pour suivre la piste. Tyran ne flaire désormais plus rien et d'ailleurs il ne semble plus éprouver la moindre envie de nous aider. Je ne le rappelle malgré tout pas dans sa sphère de capture pour le moment et je suis mon camarade le long de la piste tandis que la gelée rosâtre se blottit autour de mon coup en forme d'écharpe. Deux choix s'offrent désormais à nous et je ferme les yeux pour mieux réfléchir, le vent s'engouffrant dans mes cheveux et les faisant virevolter dans les airs me donnant des sensations suffisamment agréables pour me permettre de songer.

« Allons vers la plage, nous ne perdons rien à y faire un tour. Certes, je ne vois pas pourquoi une personne aurait perdu son temps à enterrer le butin mais si le sable à été retourné récemment à un endroit, nous nous en rendrons vite compte. »

Code by Silver Lungs
Ginji Labelvi
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
Icon : Pikachu Explorateur, à votre service !
Taille de l'équipe : 25 / 31
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 20 ans
Niveau : 100
Jetons : 1587
Points d'Expériences : 4235
Pikachu Explorateur, à votre service !
25 / 31
Sinnoh
20 ans
100
1587
4235
pokemon
Pikachu Explorateur, à votre service !
25 / 31
Sinnoh
20 ans
100
1587
4235
Ginji Labelvi
est un Topdresseur Spé. Type
Ginji Labelvi
      Feat. Nox C. Hawkins



« Pénurie de bonbons! »


La plage, donc. Le vent souffle doucement sur l'académie, me faisant frémir. Il en fallait peu pour que j'ai froid, la chaleur de Cobaba allait me manquer...
Nos Pokémons bien contre nous, Nox et moi nous dirigeons donc vers la plage. Je ne sais pas d'où la Luxio et le Métamorph se méfient du dresseur de l'autre, mais apparemment quelque chose cloché. Bah, peu importe...

« -Ça me va la plage. Dommage que celle de l'académie soit privée, j'aurai adoré croiser un vendeur de beignet... »

Le sable est rapidement en vu. Heureusement que le vent qui souffle n'est pas trop fort, je n'ai pas vraiment envie de recevoir du sable dans les yeux... Je regarde le magnifique, bien que simple, paysage qui s'offre à nous, me rappelant à chaque fois les plages de Rivamar. Étrangement, je pensais que ma maison me manquerait plus que ça en venant à la Pokémon Community, mais je me suis vite habitué à cet endroit fort sympathique, quoique un peu farfelu par moment.
Je remarque très rapidement qu'il n'y a rien d'autre que de l'eau et du sable ici. Même pas une trace de sachet de bonbon... Je sais bien que le vent a très bien pu l'emporter, cependant les déchets ont tendance à s'enliser dans le sable, il devrait donc en rester au moins quelques uns en théorie...

« -Hmm, je suppose qu'il n'y a rien d’intéressant ici... Quoique.. C'est quoi ça là-bas ? »

Au loin, je discerne vaguement un grand truc rouge étalé sur le sable, un peu comme un tapis. Le vêtement du voleur ? Je m'en vais m'en assurer, mais en me rapprochant, je comprends vite que ce n'est point des vêtements... Mais une croix rouge faite à la peinture. Sur le sable.

« -C'est quoi ça ?!... Eh... On dirait les croix qu'il y a sur les cartes au trésor ! Peut-être que le voleur a enterré tous les bonbons en dessous et a fait cette  marque pour facilement les retrouver !... Ouais non, c'est totalement bête. Mais je veux savoir ce qu'il y a là-dessous ! Creusons ! Puisque tu voulais savoir si j'ai d'autres Pokémons, autant en profiter pour tous te les montrer, si c'est le trésor d'un pirate, le trésor doit être caché bien profond, et on va avoir besoin d'aide... »

Je décoche une à une toutes les Pokéballs accrochées à ma ceinture. En tenant neuf dans mes deux mains, je les envoie toutes en l'air pour faire apparaître mon équipe complète sur le sable. Après un grand éclat de lumière, on peut voir, alignés, un Pikachu, un Limonde, un Gravalanch, un Statitik, un Wattouat, une Loupio, une Emolga, un Motisma, et un Zébibron.

« -Alors alors... Je te présente Oz, Soul, Goldfroy, Webble, Zelf, Meg, Harissa, Smegta, et Châtaigne ! Les amis, je vous présente Nox ! Dîtes bonjouuuuur ! »

Les Pokémons poussent un grand cri tous en cœur. Lucina décolle son pelage de ma jambe et va se mêler à la foule de créature.

« -Et Lucina, ma Luxio ! Oui d'ailleurs, c'est une Luxio, pas une Luxray... Enfin, ça ne saurait tarder... Bref ! Vous tous, vous voyez cette croix rouge ? Bah il y a un trésor en dessous, donc creusons, et regardons ce qui s'y cache ! »

@Eques sur Never-utopia.


Dernière édition par Ginji Labelvi le Ven 21 Nov - 12:37, édité 2 fois



« Adieu. Et sache désormais... Que tu m’es insignifiant. »
Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité
pénurie de bonbons
nox & ginji
31.10.2014. Nous nous dirigeons donc vers la plage. Peu de choses intéressantes se trouvent face à nous au premier abord mais en fouillant et en scrutant bien, l'autre adolescent remarque une croix rouge assez imposante peinte sur le sable. Mon camarade s'anime et, l'humeur flambante, fait sortir tous ses compagnons dans le but de creuser. Il désire en effet, bien que semblant persuadé que ce n'est pas les sachets de bonbons volés qui se dessine sous nos pieds, savoir ce qui se trame sous cette croix et la raison pour laquelle elle a été dessinée. J'incline la tête et observe tout ses compagnons avec un certain intérêt tandis qu'il me les présente.

« Enchanté de vous rencontrer. Je vous présente en retour Tyran, mon Métamorph. »

Je les regarde avec un sourire en quoi, constatant que mon compagnon possède en effet une équipe assez bien fournie de pokémons du type électrique et que sa vocation lui réussit peut être mieux qu'être devenu inspecteur de police. Malgré tout parmi eux, je n'en compte que trois qui sont des formes évoluées et dans ceux là, un Gravalanch qui est de type roche. Je mordille un coin de mes lèvres et me désintéresse des créatures de Derrick pour m'occuper de la mienne, la saisissant dans mes bras et la posant sur le sol.

« Saurais tu prendre la forme d'une pelle, Tyran ? En faisant bien évidemment attention à t'arranger de manière à ne pas te mettre de sable dans les yeux. »

Mon starter s'exécute rapidement, ses yeux étant placés sur le manche de la pelle de manière à ce que je n'ai pas à les toucher mais sans qu'ils ne prennent trop le sable quand même. Nous commençons ainsi notre tâche pendant plusieurs minutes, moi creusant en même temps que les compagnons de l'inspecteur Derrick, avant qu'une voix furieuse ne nous interrompe. Un adolescent, accompagné par son amie, sa sœur ou l'amour de sa vie d'étudiant, se dirige vers nous d'un air furieux.

« Non mais je rêves ! Faut pas vous gêner, bande d'abrutis ! »
« Eh, tu vas te calmer tout de suite et arrêter de nous agresser, avant que je ne t'envoie un coup de pelle dans la gueule. »

C'est vrai quoi merde. Je veux bien qu'il y ai des masochistes en ce bas monde, mais ce n'est pas une raison pour chercher à ce que les gens vous frappent à tout bout de champ sans leur demander leur avis au préalable. Le garçon se contient probablement de toutes ses forces et, constatant malgré tout que je ne rigole pas avec ma méta-pelle, nous explique lentement qu'il souhaitait faire une surprise à son amie sous la forme d'une chasse au trésor et que nous venons de la gâcher. Je hausse à nouveau les épaules comme après mon coup de sang avec la jeune Pyroli pour montrer que je m'en lave profondément les mains, avant de remballer ma pelle et de me tourner vers Ginji.

« Eh bien Inspecteur, notre enquête à la plage n'aura pas été fructueuse. Il nous faut maintenant prendre l'autre piste, celles des dortoirs masculins. Partons de suite, le temps presse et nous en avons déjà trop perdu. »
« Une minute ! Vous allez m'aider à remettre tout cela en place immédiatement, c'est vous qui avez gâché ma surprise après tout. »
« C'est cela, mon gars. Comptes la dessus et bois de l'eau fraîche. Tu viens, Derrick ? »

Je remontre ma méta-pelle au jeune garçon en songeant à quel point il est formidable de voir mon starter imiter tout et n'importe quoi, y compris du métal et du fer et je repars sans ajouter un seul mot, sans même d'ailleurs savoir si mon compagnon de mission me suis – mais il avait l'air auparavant si enjoué de l'enquête que je ne me fais pas de soucis sur le sujet. Il va bientôt rappliquer derrière moi.

Code by Silver Lungs
Ginji Labelvi
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
Icon : Pikachu Explorateur, à votre service !
Taille de l'équipe : 25 / 31
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 20 ans
Niveau : 100
Jetons : 1587
Points d'Expériences : 4235
Pikachu Explorateur, à votre service !
25 / 31
Sinnoh
20 ans
100
1587
4235
pokemon
Pikachu Explorateur, à votre service !
25 / 31
Sinnoh
20 ans
100
1587
4235
Ginji Labelvi
est un Topdresseur Spé. Type
Ginji Labelvi
      Feat. Nox C. Hawkins



« Pénurie de bonbons! »


Creuse un tunnel oui creuse un tunnel ♪
Je pousserai volontiers la chansonnette, mais j'ai bien peur que cela ne soit pas au goût de mon partenaire. Du coup je continue de pousser le sable avec mes mains, à genoux sur la plage, à la recherche d'un fabuleux trésor. Un tunnel puis un nouveau tunnel oui creuse ♫
Mes Pokémons participent eux aussi, avec plus ou moins d'entrain. Le tableau ne m'étonne plus vraiment, Zefl, Châtaigne, Goldfroy, Webble, Meg et Smegta prennent beaucoup de plaisir à m'aider, Oz, Soul et Harissa présentent déjà moins d’intérêt, alors que Lucina grogne en creusant à l'aide de ses deux pattes avant. Ironiquement, cette dernière est la plus efficace, je suppose qu'elle veut vite en finir.
Le Métamorph a revêtit l'apparence d'une pelle, permettant à Nox de ne pas trop se salir. C'est un Pokémon vraiment très utile qu'il a là, dommage qu'il ne soit pas de type Electrik... Remarque, beaucoup de spécialistes types possèdent des Pokémons n'étant pas de leur élément de prédilection, alors que pour ma part, je n'ai que Goldfroy. Et encore, il possède un rôle essentiel dans ma team.
Enfin, nous creusons, et alors que je sens le but tout proche, quelqu'un interrompt notre fouille. Un garçon, aux côtés d'une fille du même âge, s'approche de nous et commence à vociférer. Apparemment, on vient de gâcher sa surprise... Une minute, il a caché des bonbons là-dessous ?!
Hélas, pas le temps de marchander, que Nox trouve le moyen de s'embrouiller avec l'adolescent. Le menaçant avec sa pelle, il finit part tourner les talons et s'en va. Je me tourne vers le garçon, désolé.

« -Euh... Navré d'avoir gâché ta surprise ! Euh.. Mon pote a tendance à s'emporter pour un rien et...  » Nox me somme de le rejoindre « Hum, vraiment désolé ! Je... Je trouverai un moyen de me faire pardonner plus tard ! Vous tous, venez...»

Je fais signe à tous mes Pokémons de me suivre et pars à la poursuite de Nox, gêné. Déjà qu'il a agressé une fille, heureusement qu'il n'aggrave pas notre cas en attaquant quelqu'un avec une pelle -enfin, un Métamorph.
Le Noctali s'arrête devant le gymnase. Arrivé à sa hauteur, je rentre toute mon équipe à la va-vite à l'exception de Lucina, ce qui me prend, entre autre, deux trois minutes. Je prends alors mon temps pour récupérer un peu, puis me tourne vers Nox.

« -T'es vraiment sûr que c'est une bonne idée le coup du gentil-flic méchant-flic ?... »

Bref. Je vais oublier l'essentiel si ça continue. Les bonbons.
Le gymnase, ça marche pas. La plage non plus. Il nous reste donc le dortoir Voltali ou Phyllali. A croire qu'il va falloir explorer toutes les pistes avant de trouver le coupable... Remarque c'est comme ça que ça marche dans les séries policières ! Histoire de tenir le spectateur en haleine... Ouais, sauf que là, c'est pas une série, policière. La preuve, on a pas les lunettes trop badass et le générique de la mort of the death qui va avec. Ça serait tellement cool n'empêche... Jouer dans une série policière, c'est la classe en plus. Oh, et c'est bien payé comme boulot, je pourrai m'acheter des tonnes et des tonnes de truc à bouffer! Anh bon sang, faut absolument qu'on retrouve ces bonbons, je commence sérieusement à avoir faim là.

« -Bon... Il nous reste que deux pistes, on prend laquelle ?  »

@Eques sur Never-utopia.



« Adieu. Et sache désormais... Que tu m’es insignifiant. »
Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité
pénurie de bonbons
nox & ginji
31.10.2014. Ginji s'adresse à l'amoureux transi, lui présentant des excuses qu'il n'était d'ailleurs pas obligé d'adresser mais je n'y accorde que peu d'importance. Le fait qu'il souhaite s'humilier dans une situation ou il n'était pas forcé de le faire ne me regarde pas. Tandis que j'avance, je l'entends dire à quelques mètres derrière moi qu'il trouvera un moyen de se faire pardonner et je songe, avec moquerie et ironie, qu'il va sans doute se mettre à cuisiner pour les autres en guise d'excuses puisque la nourriture semble être tout pour lui. Je marche à grandes enjambées, ne tenant plus à perdre mon temps et espérant résoudre ce mystère le plus vite possible, mais je constate en chemin qu'il me faut malgré tout attendre mon « camarade ». Je suis arrivé devant le gymnase lorsque je m'arrête, songeant avec un rictus amusé à la jeune fille que j'ai sorti de sa cachette quelques poignées de minutes auparavant. L'inspecteur arrive sur mes talons, profitant de ma pause pour rappeler chacun de ses compagnons dans leurs sphères de captures tandis que tiens encore mon Métamorph camouflé en pelle à la main.

« Reprends ta forme, petit con va. »

Il obéit immédiatement, se changeant à nouveau en gelée rose et gluante entre mes doigts. Je le pose sur mes épaules avant de frotter mes mains contre mes vêtements, comme pour me débarrasser de quelque chose de collant et je soupire. Nous n'avons pas beaucoup avancé en dehors de quelques sachets et de la chose que mon camarade à flanqué précédemment dans sa poche et que je n'ai pas vu. A nouveau, Tyran fait entendre des protestations lorsque l'inspecteur s'approche de nous deux et je m'empresse de fuir la compagnie du jeune homme pour aller observer les alentours, un léger sourire aux lèvres.

« Aurais-tu une meilleur idée, cher… associé ? »

Être cruel, méchant, sadique est dans ma nature et un nouveau rire moqueur s'échappe d'entre mes lèvres, suffisamment bas cependant pour que mon camarade ne l'entende pas. Je m'agenouille dans les herbes, demandant à Tyran de me venir en aide mais il ne semble pas l'entendre de cette oreille et souhaite toujours retourner chercher querelle à Derrick, s'échappant grâce à la fluidité de son corps quand je l'attrape entre les mains. Je soupire et me décide à chercher des indices seuls, tandis qu'il part faire enrager le jeune homme et sa femelle Luxio en se transformant en Pikachu couvert de sang et de plaies. Je me relève parfois, avançant de quelques pas et observant les éléments avec une précision et un intérêt qui m'étonne moi même, avant de héler mon camarade avec vivacité.

« Ce ne sera pas encore maintenant qu'on ira visiter ton dortoir, mon vieux Derrick. D'ailleurs cela tombe bien, je saurais au moins comment entrer chez les Phyllalis si l'occasion se fait sentir un jour… à moins que ce ne soit une nuit. »

Je lui agite devant le nez un nouveau sachet de bonbons sur la lignée partant vers chez les intellectuels selon leur description et je me met à réfléchir avec précipitation. Voyons … Je ne connais que très peu les étudiants de ce dortoir – d'ailleurs, je ne connais pour le moment que peu de monde malgré les deux mois passés à l'académie – mais je cherche malgré tout un nom, une idée du coupable. C'est peine perdue, aucune idée ni piste ne parvient à germer dans mon esprit. Je vais devoir me contenter de suivre mon instinct.

« Allons y, puisque c'est la piste qui nous est indiquée selon les sachets. Nous trouverons toujours là bas une personne à l'allure coupable et j'espère bien que cette fois-ci, elle sera la bonne. »

Code by Silver Lungs
Ginji Labelvi
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
Icon : Pikachu Explorateur, à votre service !
Taille de l'équipe : 25 / 31
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 20 ans
Niveau : 100
Jetons : 1587
Points d'Expériences : 4235
Pikachu Explorateur, à votre service !
25 / 31
Sinnoh
20 ans
100
1587
4235
pokemon
Pikachu Explorateur, à votre service !
25 / 31
Sinnoh
20 ans
100
1587
4235
Ginji Labelvi
est un Topdresseur Spé. Type
Ginji Labelvi
      Feat. Nox C. Hawkins



« Pénurie de bonbons! »


Nox ne semble pas plus avancé que moi, et décide de fouiller à nouveau les environs dans l'espoir d'une nouvelle piste. Je m'apprête à faire de même lorsque Lucina se met à grogner, du moins plus que d'habitude, en direction du Métamorph qui s'approche doucement de nous. Au fur et à mesure qu'il s'avance, son corps visqueux commence à prendre une toute autre forme, et lorsque sa transformation prend fin, j'écarquille les yeux et plaque mes mains contre ma bouche. Cela n'empêche cependant pas un cri terrifié de s'y échapper.

« -AAAAAH ! Reprends ta forme de confiture de fraise ! Viiiite ! Je t'en prie ! Raaaaah Lucina, Hurlement ! »

Je détourne le regard, écœuré, tandis que la Luxio lance s'exécute en poussant un puissant cri ayant pour but d’apeurer le Métamorph. Mais qu'est-ce que je lui ai fait pour qu'il me fasse ça ?! Prendre la forme de mon starter ensanglanté... Argh.
Le Pokémon s'en va se réfugier derrière les jambes de son dresseur, un sourire mauvais aux coins des lèvres.

« -Nox, dis à ton machin d'arrêter ! Arf... J'ai plus très faim d'un coup... »

Je secoue la tête pour chasser la vision du Pokémon de mon esprit, et profite du fait que mon partenaire trouve un nouvel indice pour me changer les idées. Le dortoir Phyllali donc ? Allons-y alors, en espérant que l'on retrouve enfin ces bonbons...
Je laisse Nox passer devant, voulant rester à distance raisonnable de son Pokémon. Pendant que nous marchons, je fourre mes mains dans les poches, et sent le bout de tissu en coton rouge que j'ai trouvé précédemment. Si cela se trouve, celui-ci n'appartient même pas au voleur... Peut-être devrai-je le faire sentir au Métamorph, pour qu'il puisse dire si l'odeur correspond ? … Brr, non, hors de question que j'approche à nouveau cette bête.
Nous finissons par arriver devant le dortoir Phyllali. Il n'y a plus de trace de quelconques sachets de bonbon, nous restons donc devant l'entrée du campus sans savoir que faire. Les élèves de ce dortoir sont réputés comme étant les plus futés, si l'un d'eux est le voleur nous retrouverons difficilement les bonbons...
Un adolescent sort du dortoir, une pile de bouquin sous le bras. Bah tiens, il semble être le parfait cliché du dortoir lui. Il passe à côté de nous, puis s'arrête à peine quelques pas après avant de se tourner vers nous, intrigué.

« -Vous cherchez quelque chose ? »

C'est vrai qu'on doit avoir l'air un peu bête à rester devant le dortoir sans rien faire, il y a de quoi se demander ce que l'on fait là. Je fais un petit sourire gêné et me frotte l'arrière de la tête.

« -Euh... On enquête sur une affaire de vol de bonbons et... On pense que le coupable est peut-être un élève de ton dortoir.... »

Le garçon fronce les sourcils, puis commence à se gratter le menton tout en nous fixant tour à tour. Il a l'air méfiant, mais finit par hausser les épaules.

« -Hmm. Vous êtes un peu bizarres tous les deux. Enfin... Apparemment il y a un élève qu'est plutôt gourmand dans notre dortoir. Son nom m'échappe, mais je peux vous amener à sa chambre si vous le désirez. »

Un élève plutôt gourmand ? Hmm... Je demande à voir ça ! Je hoche vivement la tête pour accepter sa proposition, mais plus dans l'espoir de rencontrer un potentiel rival que d'avancer dans l'enquête.

@Eques sur Never-utopia.


Dernière édition par Ginji Labelvi le Sam 22 Nov - 19:05, édité 1 fois



« Adieu. Et sache désormais... Que tu m’es insignifiant. »
Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité
pénurie de bonbons
nox & ginji
31.10.2014. « Il suffit, Tyran. »

Trois mots et il reprends sa forme normale, quittant son apparence de starter zombie à mon grand regret. Mais je ne tiens pas à m'engueuler avec l'autre étudiant maintenant que nous sommes si proches du dénouement, j'attendrais que nous ayons retrouvé le coupable pour cela. Furieux d'être hélé, Métamorph se ramène vers moi tout en continuant de grogner en direction de l'adolescent. Je me mordille les lèvres, cherchant ce qu'il souhaite me faire comprendre en agissant ainsi. Peut être que… Non, c'est trop stupide.

« Mon métamorph est assez sadique de nature. »

Je dis cela sur un ton banal, comme j'annoncerais la météo ou l'heure qu'il est. Il est inutile bien évidemment de me voir présenter des excuses à ce jeune homme ou à la créature qui l'accompagne, d'autant plus qu'ils ont du comprendre que le caractère de Tyran s'accordait au mien depuis longtemps. Je joue doucement avec mes mèches de cheveux, tandis que ma créature semble bouder d'un air furieux. Elle ne nous sera plus d'aucune utilité puisque j'ai refusé qu'elle s'amuse et, après l'en avoir informée, je la renvoie dans sa sphère de capture pour les instants à venir. Ceci étant fait, nous continuons notre route vers le dortoir Phyllali. Nous restons planté quelques minutes devant l'entrée, moi attendant que l'inspecteur me rejoigne et lui attendant je ne sais quoi pour arriver à ma hauteur. Ce qui est une image évidemment, puisqu'il doit bien faire quinze ou vingt centimètres de moi que moi – cela m'arrange en fait, j'ai l'impression d'avoir affaire à un gamin et je n'ai donc pas à me soucier de ses ordres. C'est finalement un étudiant sortant du dortoir, une piles de livres à la main pour prouver qu'il appartient bien au clan des intellectuels, qui nous délivre de notre mutisme et de notre inertie. Il marche quelques pas derrière moi, dépassant Ginji avant de s'arrêter et de nous questionner. Je n'ai pas à m'expliquer, l'inspecteur Derrick se chargeant de résumer la situation à ma place avec maladresse.

« Parfait. Et hm.. Non, rien. »

Un « merci bien » a failli franchir la barrière de mes lèvres mais je me suis heureusement retenu juste à temps. Je rejette mes épaules en arrière et me passe maladroitement la main droite dans les cheveux pour reprendre un peu de contenance, accentuant certainement l'impression insolite que nous donnons déjà à cet élève inconnu. Nous le suivons dans les dédales du dortoir, avant qu'il ne nous mette face à une chambre et ne nous laisse ainsi, après nous avoir souhaité bonne chance pour notre enquête. Je le regarde partir du coin des yeux, avant de frapper légèrement à la porte une fois qu'il a définitivement disparu de mon champ de vision. Personne.

« Il n'y a pas trente-six solutions qui s'offrent à nous maintenant. Puisqu'on ne nous réponds pas, nous n'avons qu'à entrer. »

J'actionne la poignée et ouvre la porte en grand, confirmant qu'il n'y a aucun humain ni pokémon dans la pièce et j'entre, un peu plus nerveux que lorsque j'allais chez les gens sans prévenir à Lavanville. J'espère bien que personne ne va arriver dans les instants à venir, parce qu'autant je n'en ai rien à faire qu'on voit mon camarade, autant je n'ai pas envie moi de me faire répérer. J'observe la pièce avec intérêt, me promettant au passage de remettre chaque chose à sa place une fois que j'aurais fini de l'observer. Les tiroirs pour commencer et après j'irais voir les armoires. Je fouille dans mes poches, sortant des gants de moto que j'enfile avant de me diriger vers une commode. Je ne tire cependant pas tout de suite l'ouverture du haut et me retourne avec surprise vers mon camarade.

« Ben qu'est ce que tu attends, aides moi. Regardes sous le lit tiens, pour commencer. Et n'oublies pas de remettre ce que tu déplaces à son endroit de base, je préfère éviter qu'on voit que quelqu'un est venu. »

Code by Silver Lungs
Ginji Labelvi
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
Icon : Pikachu Explorateur, à votre service !
Taille de l'équipe : 25 / 31
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 20 ans
Niveau : 100
Jetons : 1587
Points d'Expériences : 4235
Pikachu Explorateur, à votre service !
25 / 31
Sinnoh
20 ans
100
1587
4235
pokemon
Pikachu Explorateur, à votre service !
25 / 31
Sinnoh
20 ans
100
1587
4235
Ginji Labelvi
est un Topdresseur Spé. Type
Ginji Labelvi
      Feat. Nox C. Hawkins



« Pénurie de bonbons! »


« -Super, merci !»

Le garçon nous salue et nous laisse, Nox, Lucina et moi, devant la chambre du fameux goinfre. Le Noctali frappe à la porte, attendant que quelqu'un l'ouvre, mais rien. Au bout de quelques secondes, il déclare que nous n'avancerons pas si l'on reste planté là à ne rien faire, et décide de rentrer dans la chambre comme si de rien n'était. J'écarquille les yeux, déconcerté, et regarde partout autour de moi pour voir si quelqu'un assiste à la scène. Fort heureusement, il ne semble y avoir personne... Nox analyse la pièce et met des espèces de gants de moto, puis s'approche des tiroirs avant de se tourner vers moi, m'ordonnant d'aller regarder sous le lit.

« -Que de d'où de quoi ?! Mais... Mais Nox, on peut pas fouiller la chambre de quelqu'un sans son autorisation !... T'imagines si on nous voit ?... Il... Il nous faut un mandat ou un truc dans le genre !... Ouais non, ça risque d'être un peu compliqué ça. Glps... Tu.. T'es sûr qu'il vaut mieux pas que je reste pour monter la garde ?... N-Non ?... B-Bon d'accord... »

Je demande à Lucina de rester sur le seuil de la porte pour nous prévenir si quelqu'un arrive, puis rentre tout doucement dans la pièce. Je m'approche du lit et m'allonge sur le sol pour regarder en dessous, incertain, mais n'y trouve rien. Je me relève, puis commence à fouiller dans les tiroirs du bureau. Le premier ne contient que le matériel de base d'un élève, trousse, stylo, dans ce genre-là, mais le deuxième...

« -Oh ! Celui-là est plein de bonbons ! Si c'est ceux qui ont été volé, où sont les autres ?... »

Je passe en revue toutes les affaires posées sur le bureau avant d'attraper un petit papier. Je commence à le lire puis regarde le contenu du tiroir, avant de soupirer.

« -Ah, nan, ils les a payé. La liste des achats sur ce ticket de caisse correspondent... Miam, j'en piquerai bien un ou deux moi... Raaaaah non, mais qu'est-ce que je dis moi ?! »

Je me mets une petite claque histoire de me rappeler à l'ordre, puis referme les tiroirs avant de reposer le ticket de caisse à sa place. Puis je sors la boite de cookie de tout à l'heure et en prends un pour calmer ma faim. J'avale le biscuit tout rond, histoire de ne pas faire de miettes, et lorsque que j'ai tout remis à sa place, je me tourne vers Nox.

« -Mouais, donc ça ne doit pas être lui. Pff, je commence à croire qu'on trouvera jamais... Je reprendrai bien un cookie tiens. T'en veux ?... Ah bah zut il y en a plus. Raah j'ai faiiiiiiim... Pourquoi est-ce que la cantine est fermée aujourd'hui ? J'ai pas le courage d'attendre un nouveau passage de Mama Odie... Tu sais quoi ? Moi j'te propose qu'on aille faire une petite pause, j'ai tout plein gâteau en réserve dans ma chambre ! »

Sans attendre de réponse, je l'attrape par le bras et l'entraîne en dehors de la chambre. Lucina me lance un regard mauvais que je tente d'ignorer. C'est bon, je culpabilise déjà bien assez comme ça, pas besoin d'en rajouter une couche... Je ferme la porte délicatement, et après avoir vérifié une dernière fois que personne ne nous avait vu, je quitte le dortoir en compagnie du Noctali. Direction, le campus Voltali !

@Eques sur Never-utopia.



« Adieu. Et sache désormais... Que tu m’es insignifiant. »
Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité
pénurie de bonbons
nox & ginji
31.10.2014. La commode que j'ouvre ne contient rien d'intéressant, à parti quelques bibelots dignes d'un dresseur que je remet soigneusement à leur place. Il en est ainsi pour tout les tiroirs, ainsi que pour l'armoire dans laquelle je fouille, soulevant les différents vêtements avec précaution et les retapant à chaque fois que je les plie ou dérange leur ordre. Derrick quant à lui n'a guère plus de chance que moi et c'est les mains vides que nous nous apprêtons à quitter les lieux – dans laquelle réside, si j'en crois quelques étiquettes que j'ai trouvées sur des cahiers, un certain Cael Joy. Mon partenaire de mission exprime alors tandis qu'il m'entraîne hors de la chambre en m'attrapant par le bras le désir de manger, le fait de chercher des bonbons depuis aussi longtemps lui donnant faim et les cookies venant à manquer dans le sachet que nous avons pris en guise de preuve à la jeune élève Pyroli.

« J'accepte ton offre, partons sans plus tarder. Nous reprendrons l'enquête après … Mais sinon pour répondre à ta question précédente plus en détail, oui, je trouve que l'association mauvais et gentil flic est agréable. Elle permet aux gens de craindre la présence de l'un et sous cette angoisse, de tout avouer à l'autre détective, qui leur inspire davantage de confiance. »

Nous reprenons le chemin principal et, une fois arrivés devant le gymnase, nous engageons vers la dernière piste qui nous est offerte, celle du dortoir des plus gentils étudiants de l'académie. Je me mordille vaguement la lèvre inférieure, me demandant soudainement si je ne devrais pas faire sortir Tyran de sa pokéball. Ce serait agréable de le voir à nouveau émettre des mouvements de colère et d'agacement face à l'inspecteur Maigret, mais au final je n'en fais rien. Je n'ai pas envie d'entendre mon partenaire crier comme une pucelle qu'on dévirginise sans préliminaires dans le cas ou il prendrait à Tyran l'envie de se déguiser à nouveau en pokémon zombie.

Le dortoir ou l'inspecteur a été placé est l'exact opposé de celui des Noctalis. Aussi coloré que le notre est sobre, aussi détendu que le notre est austère malgré son confort, il m'inspire une sensation de malaise. Quelques adolescents se prélassent dans l'herbe et je les observe bizarrement, me demandant s'ils n'auraient pas autre chose à faire que de rester là – s'entraîner par exemple. Il doit bien y avoir des topdresseurs parmi eux. Il va ainsi sans dire que ce dortoir, rien que de ce que j'en vois de l'extérieur, ne m'inspire pas confiance et que je préfère largement celui ou j'ai été réparti, malgré les innombrables posters et la fierté mal placée de notre référent.

« Bon, eh bien je te suis. »

Mon partenaire s'avance devant la porte d'entrée, puis se balade dans les couloirs avec ma personne sur les talons jusqu'à sa chambre. Nous entrons rapidement et je remarque en premier détail un morceau de drap ou de tissu assez large, recouvrant quelque chose de carré. Je n'accorde pas trop d'importance à cela, de même qu'au reste de la chambre et je me contente d'attendre ce que va dire mon camarade, en me retenant pour ne pas permettre à Tyran de me rejoindre. C'est pourtant de lui que j'aurais le plus besoin, dans cette atmosphère joyeuse qui me rends mal à l'aise et me fait tripoter nerveusement la sphère de capture de mon starter.

Code by Silver Lungs
Ginji Labelvi
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
Icon : Pikachu Explorateur, à votre service !
Taille de l'équipe : 25 / 31
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 20 ans
Niveau : 100
Jetons : 1587
Points d'Expériences : 4235
Pikachu Explorateur, à votre service !
25 / 31
Sinnoh
20 ans
100
1587
4235
pokemon
Pikachu Explorateur, à votre service !
25 / 31
Sinnoh
20 ans
100
1587
4235
Ginji Labelvi
est un Topdresseur Spé. Type
Ginji Labelvi
      Feat. Nox C. Hawkins



« Pénurie de bonbons! »


Heureusement que personne ne nous a vu dans cette chambre... Enfin, je crois. Peut-être que quelqu'un nous a espionné en secret... Le voleur peut-être ! Si ça se trouve il nous suit depuis le début de l'enquête et à amasser tout un dossier sur nous dans le but de nous balancer à l'administration, comme ça l'enquête est interrompu et nous ne récupérerons jamais les bonbons ! Mais c'est horrible ! Il faut agir, et vite !... Mais après la pause goûter.
Nous finissons par arriver devant mon dortoir, celui des Voltalis. Personnellement, j'adore la joyeuse troupe que nous formons, on ne manque jamais de s'ennuyer ici ! Les gens sont sympas, et on devient rapidement ami... Enfin, il y a quelques exceptions, des « moutons noirs », mais moi j'aime tout le monde quand même !
J'invite Nox à me suivre, toujours accompagné de Lucina, qui semble légèrement se décontracter une fois à l'intérieur. Même si elle ne veut rien y laisser paraître, elle s'est attachée à cet endroit, visiblement.
Je marche tranquillement dans les couloirs, saluant au passage les deux trois élèves que je croise, puis arrive devant la porte de ma chambre que j'ouvre sans attendre. Elle n'est pas bien grande, le lit est dans un coin, en face de mon bureau. Sous ce dernier se trouve mon mini-frigo que m'a généreusement offert Mama Odie, et que j'ai couvert d'un drap pour le cacher des regards malveillants.. A côté, une étagère avec quelques bouquins, photos, cahiers de cours et autres babioles, et encore à côté, une armoire. En face, une petite salle de bain avec douche, toilettes et lavabo. Elle est très simple, mais me va parfaitement. Elle ressemble beaucoup à la chambre de ma maison à Rivamar, la salle de bain et le frigo en moins.
Je rentre sans me donner la peine de dire à Nox de faire de même, de toute façon il ne se gênera pas, puis tire la chaise de mon bureau pour avoir accès au mini-frigo. Je ne pense pas que Nox voit un quelconque intérêt à me dérober de la nourriture, donc je peux lui montrer ma fameuse cachette. Après avoir ouvert celui-ci, j'en sors des barres chocolatés que je lance à mon partenaire méchant-flic. Oui, je les mets au frais, mais c'est pour qu'elles soient plus croustillantes !
Je ferme la porte du mini-frigo et me laisse tomber sur mon lit. Je désigne à Nox la chaise du bureau, puis commence à déguster ma barre chocolaté, tandis que Lucina s'allonge sur le tapis au milieu de la chambre.

« -Voila mon p'tit chez moi ! Et tu dis rien pour le mini-frigo, hein ? J'ai pas envie que des ninjas ne viennent tout me voler pendant mon sommeil...  »

Voyant que celui-ci est sur le point de tomber du lit, je remets mon oreiller en place, juste au dessus de mon pyjama roulé en boule. Je commence d'ailleurs à jouer avec un trou dans la manche de mon haut qui dépasse, tout en regardant Nox qui tripote nerveusement la Pokéball de son Métamorph.

« -Hmm, si tu veux tu peux le faire sortir hein... Mais qu'il ne me fasse pas le coup de tout à l'heure hein ! C'est marrant deux minutes mais.. Non en fait, j'ai pas trouvé ça drôle du tout... »

Tout en tapant la discute, je passe et repasse mon doigt dans le trou. J'aime beaucoup la sensation du toucher avec le coton, je trouve que c'est un textile très agréable. C'est pas comme les tenues faites de fibres bizarres avec plein de produits chimiques...
Je me crispe soudainement. Je fixe intensément la manche qui dépasse pendant quelques secondes, sans rien faire d'autre. Puis j'éloigne tout doucement ma main du T-shirt. Troué. En coton.
… Et rouge.

HRP :
[MISSION] Pénurie de bonbons! Chambr10
Chambre de Ginji 8D Parce que j'ai une maîtrise absolu de Paint, autant en faire profiter tout le monde!... Non c'est surtout que j'ai des délires bizarres en fait.


@Eques sur Never-utopia.


Dernière édition par Ginji Labelvi le Sam 22 Nov - 20:43, édité 1 fois



« Adieu. Et sache désormais... Que tu m’es insignifiant. »
Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité
pénurie de bonbons
nox & ginji
31.10.2014. Il me faut une trentaine de secondes avant que l'ennui de me saisisse suffisamment pour que je me mette à examiner la chambre. Sur la gauche, tout de suite après la porte d'entrée et en face de ce qui est probablement la salle d'eau, on trouve une armoire destinée à recevoir les vêtements et les manteaux. Juste à côté, une étagère la sépare d'un bureau et du petit meuble recouvert par le tissu que j'ai repéré précédemment. En face du meuble en question, un lit est positionné et je dois admettre que dans l'ensemble, la pièce dégage quelque chose de très agréable. Trop agréable pour moi, mais pour les autres étudiants, cela doit être un endroit sympathique. Mon partenaire de mission se glisse près de son bureau, dégageant une chaise pour ouvrir semble t-il le meuble camouflé sous un drap. Il en sort quelques barres chocolatés dont le papier, que je constate brillant et froid lorsque je les attrape au vol après qu'il me les ai lancées, me fait penser qu'il s'agit d'un réfrigérateur. Un échange devant se faire, je sors de mon autre poche que celle dans laquelle étaient situés les gants une sucette égale à celle que j'avais quand j'ai rencontré l'inspecteur à ceci près qu'elle est vert pomme au lieu d'être rose cerise et je la lui lance en retour. Je souris doucement devant sa gourmandise et, sur son invitation, vais m'asseoir que la chaise tandis qu'il prends place sur son lit.

« Pas mal le plan du mini-frigo, tu l'as obtenu à quel endroit ? Et ne t'en fais pas, je serais muet comme une tombe. »

Ce mot me paralyse cérébralement pendant quelques secondes et je sens sans pouvoir l'en empêcher mes lèvres trembler sous le coup de la nervosité. Je tripote une partie de mon pantalon pour me ressaisir, avant de continuer à caresser la sphère rouge et blanche qui emprisonne Métamorph. L'inspecteur doit remarquer mon trouble, puisqu'il m'invite à délivrer Tyran à condition qu'il ne recommence pas le coup de se déguiser en zombie. J'acquiesce d'un mouvement de tête en précisant que je contrôlerais mon starter et j'incline nerveusement une main vers le bas pour saisir la pokéball entre mes doigts et en faire sortir mon compagnon.

« Reste tranquille, Tyran. »

Mais il n'accorde que trop peu d'attention à mes paroles. Aussitôt libéré, il jette un coup d'oeil furtif à Ginji, semble comprendre qu'il se trouve dans sa chambre et commence à humer l'air. Cinq ou six secondes après, il se glisse suffisamment rapidement vers l'armoire pour que je puisse l'en empêcher et s'allonge, s'étire et se tord de manière à pouvoir actionner l'ouverture, avant de se décaler brusquement.

Un fracas envahit la chambre, des bruits de chutes de paquets me vrillant les tympans pendant une bonne quinzaines de secondes. Et l'instant d'après, sitôt que j'ai repris mes esprits, je regarde mon partenaire de mission avec les yeux écarquillés. Il n'avait donc d'autre occupation que de se foutre de ma gueule et de me faire perdre mon temps ? Je me dirige vers l'armoire, restant debout devant les paquets qui doivent être vingt ou trente, en me demandant comme il a pu en transporter autant tandis qu'un seul mot parvient à franchir la barrière de mes lèvres.

« J'hallucine… »

Code by Silver Lungs
Ginji Labelvi
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
Icon : Pikachu Explorateur, à votre service !
Taille de l'équipe : 25 / 31
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 20 ans
Niveau : 100
Jetons : 1587
Points d'Expériences : 4235
Pikachu Explorateur, à votre service !
25 / 31
Sinnoh
20 ans
100
1587
4235
pokemon
Pikachu Explorateur, à votre service !
25 / 31
Sinnoh
20 ans
100
1587
4235
Ginji Labelvi
est un Topdresseur Spé. Type
Ginji Labelvi
      Feat. Nox C. Hawkins



« Pénurie de bonbons! »


Je reste stupéfait quelques secondes. Je cligne des yeux deux trois fois, puis finis par détacher mon regarde de la manche pour le diriger sur la sucette que m'a offert Nox. Mine de rien, ce cadeau qu'il m'a fait est plutôt symbolique, quant tenu de sa froideur qui semble être habituel chez lui.
Je secoue rapidement la tête. C'est pas le moment de penser à autre chose bon sang ! Je fourre ma main dans ma poche d'où je sors le bout de tissu trouvé précédemment, puis l'approche de la manche de mon pyjama... Il n'y a aucun doute possible, c'est bien un morceau du t-shirt. Mais comment... ? Quand ai-je perdu ce bout de tissu... ? Jamais je ne suis allé au gymnase en pyjama ! Je ne vois pas comment mon T-shirt a pu s’accrocher aux ronces présentes là-bas, et perdre ainsi ce bout de tissu...
Je n'ai pas le temps de prolonger ma réflexion qu'un grand fracas se fait. Je sursaute, et regarde l'origine de ce boucan. Mon armoire est grande ouverte, et des tonnes de sachet de bonbons en sont sortis... Nox me regarde avec de grands yeux, avant de se lever pour se diriger vers l'armoire au pied duquel se trouvent les sachets de bonbon. Lucina, dérangée par la chute, s'est levée pour fixer tour à tour les sachets de bonbon, puis moi.
Je me lève à mon tour, les yeux tout aussi écarquillés que mon partenaire, et regarde d'ailleurs ce dernier.

« -Mais qu'est-ce que ?!... Comment ?! Je.... Mais j'ai rien fait moi ! Comment les bonbons se sont retrouvés là ?!... Je... Je n'étais pas au courant qu'ils étaient là ! Je te le jure Nox, j'ai rien fait ! »

Je n'ai pas le temps de continuer que quelqu'un frappe à la porte, avant d'entrer sans attendre de réponse.

« -Ginji, j'espère que je ne te dérange pas, je viens voir si le médicament que j'ai administré hier ne t'a pas... Oh. »

La porte ne peut s'ouvrir complètement à cause des sachets de bonbon, mais il y a suffisamment d'espace entre la porte et le mur pour permettre à l'infirmière Needle de passer. Celle-ci reste bloquée quelques secondes sur la pile de bonbon, avant de se frotter les yeux, comme fatiguée.

« -Et après tu t'étonnes de l'état de tes dents. Enfin... Je passais par là et j'ai pensé qu'il était bon de venir vérifier que tu étais toujours en état de marche... Mais visiblement, oui. Tant mieux, j'avais peur que tu réussisses à te briser la nuque durant ta crise de somnambulisme...
-Ma quoi ?!»

L'infirmière arque un sourcil, avant de lâcher un soupir. Elle s'avance ensuite vers moi en prenant bien soin de ne pas marcher sur les sachets de bonbon, passant à côté de Nox sans y faire attention, et me lance un petit sourire innocent.

« -Je vois que tu es toujours aussi attentif à ce que je dis... Le médicament que je t'ai administré hier a approximativement 8,3 % de chance de provoquer une crise de somnambulisme chez l'individu moyen. En sachant que ce pourcentage augmente chez une personne sensible à toutes sortes de maladie, il est évident que tu n'as pas passé une nuit tranquille... Ton teint me le confirme d'ailleurs, de plus près il est facile de constater que tu n'es pas tout à fait éveillée... Mine. »

Elle fait claquer ses doigts, et aussitôt son Noacier rentre dans la chambre en fracassant une partie de la porte. Needle s'écarte légèrement tandis que son Pokémon en profite pour foncer sur moi, une de ses espèces de tentacules enroulées autour d'une seringue, et me plante cette dernière dans le cou sans que j'ai le temps d'y faire quoi que ce soit. L'infirmière laisse s'échapper un rire sadique lorsque Mine retire la seringue, et après que celui-ci ait quitté la chambre, elle s'approche à nouveau de moi, un sourire à la fois sournois et terrifiant aux lèvres.

« -Juste quelques vitamines pour te remettre en forme. Et attention, la prochaine fois que tu n'écoutes pas ce que je te dis...
-Mais c'est vous qui avez oublié de me dire que...
-La prochaine fois que tu n'écoutes pas ce que je te dis, je serai beaucoup moins clémente... C'est clair ? »

Je hoche vivement la tête, apeuré, tandis qu'elle reprend en l'espace d'une seconde l'apparence d'une douce jeune femme. Elle me tourne le dos et repasse devant Nox, en le saluant d'un joli sourire innocent cette fois-ci, puis quitte ma chambre sans plus de cérémonie. Il me faut quelques secondes pour me remettre du traumatisme, me laissant au passage le temps d'y voir plus clair.

« En fait... C'est moi qui ai volé les bonbons... Dans mon sommeil... Mais comment ai-je pu transporter tout ça ? »

C'est Lucina qui apporte aussitôt la réponse. Celle-ci grogne en tirant un énorme sac d'en dessous de mon lit, vide. Hébété, je regarde Nox sans savoir que dire ni que faire...

@Eques sur Never-utopia.



« Adieu. Et sache désormais... Que tu m’es insignifiant. »
Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité
pénurie de bonbons
nox & ginji
31.10.2014. Mon partenaire de mission écarquille les yeux comme des soucoupes, paraissant aussi destabilisé que moi par la découverte que Métamorph vient de faire. Je me frappe brutalement le front du plat de la main, pestant mentalement comme les idiots et les imbéciles. Ne pouvait-on pas se diriger directement vers sa chambre dès que j'ai compris qu'il était obsédé par la nourriture ? Et la fureur, la nervosité de Tyran qui s'expliquent soudainement et qui me font comprendre la raison pour laquelle il a agi ainsi. Il pestait contre l'inspecteur parce qu'il savait que c'était lui le coupable. Je gonfle les joues et souffle nerveusement contre mon « camarade », me retenant de l'engueuler pour avoir osé me faire perdre mon temps. Si je n'en fais rien, c'est parce que l'on nous interrompt soudainement, en frappant à la porte.

« C'est bon, je te crois quand tu dis que tu n'en savais rien. »

Une femme entre dans la chambre sans frapper, ce qui me rappelle ma propre attitude. Je la suis du coin de l'œil, souriant malgré moi d'une manière que je trouve un peu niaise et ayant l'impression que mon cœur manque de bondir plusieurs fois dans ma poitrine. Je ne saurais pas dire la raison pour laquelle je m'écarte pour lui dégager le passage et m'adosser sur la commode en plaquant mes mains contre le dessus, lorsqu'elle passe devant moi, mais je le fais malgré tout. Elle s'adresse à l'inspecteur sans m'accorder la moindre importance mais sa seule présence m'impressionne tellement que je ne pense pas à me faire remarquer le moins du monde. Je me contente d'une simple parole agréable, pour la saluer mais sans plus.

« Bonjour, mademoiselle. »

C'est à ce moment la, en me grattant le cou tout en écoutant leur dialogue, que je remarque que j'ai encore sur moi les gants de moto que j'avais enfilés pour fouille la chambre de Cael Joy. Je les retire avec précaution avant de les remettre à leur place dans ma poche et je réfléchis aux paroles de la jeune femme, qui semble être une infirmière. Elle parle du somnabulisme avec mon partenaire d'enquête avant de claquer des doigts en direction de la porte. Un immense Noacier surgit, en fracassant au passage une bonne partie de la porte d'entrée qui était restée en partie coincée à cause des sachets de bonbons. La créature qui tient entre ses lianes couvertes de ronces une seringue se dirige immédiatement vers Ginji et lui applique l'injection dans le cou. Elle menace un instant mon camarade, avant de quitter les lieux en me lançant au passage un sourire que je trouve agréable. Mon organe cardiaque loupe à nouveau un battement et je regarde en direction de la porte d'une manière rêveuse depuis le moment ou elle quitte la pièce jusqu'à ce que mon camarade interrompe mes pensées, en déclarant que finalement c'est lui qui a volé les bonbons. Il s'interroge ensuite lui-même, se demandant comme il a réussi à amener tout les paquets jusqu'ici. Tandis que sa Luxio sort du lit un sac vide, qui l'a probablement aidé à transporter tout les sachets d'un seul coup, je réfléchis profondément à la situation. Je me met à marcher de long en large à travers la pièce et, en vouvoyant Ginji comme le ferait un bon avocat, je lui transmet le fruit de mes pensées.

« Inspecteur, deux solutions s'offrent maintenant à vous. Ou bien je vous laisse seul avec les sachets de bonbons et vous en faites ce que vous voulez, en allant vous dénoncer ou non à la cuisinière. Ou bien nous inventons un faux coupable, voire nous déclarons que nous avons trouvé les nombreux sachets bonbons entassés à l'entrée de la grotte granite sans aucun suspect et nous nous en sortons le mieux possible. Dans ce cas, nous devrions nous dépêcher. L'heure tourne et le temps que nous entassions les sachets dans le sac qui vous a servi à les voler, que je le transporte jusqu'à la cuisine en votre compagnie, il sera temps que la cuisinière les mette dans des coupelles avant de retourner s'occuper du reste du buffet. »

Il approuve la seconde solution et nous nous mettons à l'œuvre sans plus tarder. Les sachets sont rapidement balancés dans le sac que je jette en travers de mes épaules et une dizaines de minutes après mon monologue sur la situation, nous quittons la chambre pour nous rendre en direction des cuisines. Tout en marchant, sa Luxio et mon Métamorph qui semble beaucoup moins angoissé sur les talons, je ne peux m'empêcher de repenser à la visite qui l'a reçu et je m'arrête soudainement dans ma marche pendant quelques secondes, avant de courir à nouveau malgré le poids du sac à la hauteur de Ginji.

« Oh putain, je viens de m'en rappeler. L'amour existe bel et bien dans ce bas-monde… Enfin il existerait si je ne préférais pas les hommes… Mais quand même, c'était qui ? Enfin… Je veux parler de la jeune femme qui est venue dans ta chambre tout à l'heure, avec son Noacier. »

Tandis que je parle en continuant à marcher, nous nous rapprochons de plus en plus de la zone principale, ou les cuisines sont situées. Il va bientôt falloir expliquer notre mensonge et, bien que cela ne me dérange pas plus que cela, je ne peux m'empêcher de penser que mon partenaire, qui n'a visiblement pas bien vécu le fait de rentrer dans une chambre sans permission ou de prendre quelque chose à quelqu'un de force, ne tienne pas le coup face à la cuisinière en devant lui raconter une histoire sortie tout droit de mon imagination. Pourvu qu'il ne fasse pas tout foirer au dernier moment.

Code by Silver Lungs
Ginji Labelvi
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
Icon : Pikachu Explorateur, à votre service !
Taille de l'équipe : 25 / 31
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 20 ans
Niveau : 100
Jetons : 1587
Points d'Expériences : 4235
Pikachu Explorateur, à votre service !
25 / 31
Sinnoh
20 ans
100
1587
4235
pokemon
Pikachu Explorateur, à votre service !
25 / 31
Sinnoh
20 ans
100
1587
4235
Ginji Labelvi
est un Topdresseur Spé. Type
Ginji Labelvi
      Feat. Nox C. Hawkins



« Pénurie de bonbons! »


Nox se met à tourner en rond dans la pièce, la mine grave. Il ne voit que deux issus à cette enquête...  Et les deux ne m'enchantent pas vraiment. Option un, il me laisse me débrouiller tout seul, et je vais me faire massacrer par Mama Odie. Option deux, il m'aide à dissimuler le crime et je m'en sors indemne, mais je vais être obligé de mentir à la cuisinière... Hors, moi, je suis un très, très, très, très, trèèèèèès mauvais menteur.
Je me frotte rapidement les yeux. Il faut que je me décide, et vite...

« -Hmm... Le procès ne saurait tarder, si je comprends bien je dois faire un choix avant le terrible jugement... Pourquoi faut-il que tous les chefs d'accusations soient contre moi ? Je crois que j'ai un don pour me mettre dans ce genre de pétrin... Bon. Même si cela ne m'enchante guère, je suis contraint d'accepter votre offre, Lieutenant. Je ne veux pas avoir un casier judiciaire après tant de loyauté... Je crains d'être devenu un agent corrompu jusqu'au cou désormais...  »

Dépité, quoique amusé par notre petit jeu de rôle, je prends le grand sac et commence à le remplir à l'aide de mon partenaire. Je manque de saliver à chaque fois que je saisis un paquet, et fais un effort considérable pour ne pas en fourrer un dans ma poche. Ce n'est pas le moment d'aggraver mon cas, hélas...
Une dizaine de minutes s'écoulent le temps de tout ranger, et nous nous mettons en route en direction des cuisines. Nox transporte les pièces à conviction, il est beaucoup moins risqué de les lui confier à lui qu'à moi... Nos Pokémons semblent être plus détendus, même s'ils accordent toujours une certaine méfiance à l'égard de l'autre.
En cours de route, le Noctali s'arrête soudainement l'espace de quelques secondes, avant de reprendre sa marche. Je le regarde bizarrement, me demandant bien ce qui lui à pris, quand celui-ci m'explique qu'il vient tout juste de se rappeler de l'intervention de Needle dans notre enquête. Ah, et apparemment Nox est gay.

« -Euh... C'était l'infirmière de l'académie... Needle, qu'elle s'appelle. Elle et son, "charmant", Mine s'occupent des bobos des différents élèves... Et je crois qu'ils ont un petit penchant sadique. Enfin, je crois pas, je suis sûr même... Perso elle me fait flipper à mort... Avec toutes ses piqûres là.. Brrr... Pas toi ? »

Nous finissons par arriver devant le réfectoire. J'ai un petit temps d'hésitation lorsqu'il faut ouvrir la porte, -qu'est belle et bien ouverte d'ailleurs, signe qu'Odie est à l'intérieur-, mais finis par pousser la  poignée de porte. Je déglutis, puis rentre pour tenir la porte à Nox, qui est encombré par le grand sac. Je fais quelques pas le long du couloir, et arrivé devant la cantine, je m'arrête brutalement, soudain pris d'une grand angoisse.

« -Je vais pas y arriver je vais pas y arriver je vais pas y arriver.... »

Lucina me mort le mollet, me faisant pousser un petit cri de douleur, et par la même occasion rentrer dans le réfectoire. Mama Odie et ses Pokémons sont en train de courir à droite et à gauche, débordés par de nombreuses préparations diverses, variées, mais surtout succulentes...
En m'entendant entrer, la cuisinière ne prend même pas la peine de me regarder et se concentre plutôt sur une casserole dont elle est en train de remuer vivement le contenu.

« -Non Ginji tu n'as pas le droit de goûter aux plats que je suis en train de préparer. Tu sais bien que tu pourras tout manger ce soir de toute façon, donc s'il te plaît attends le début de la fête et ne me déranges pas, j'ai suffisamment de boulot comme ça ! »

Je me tourne vers Nox, intimidé, mais me racle la gorge avant de m'avancer dans la pièce. Il faut que je lui dise.. Que... Que quoi déjà ? Ah oui, les bonbons. On a retrouvé tous les bonbons, c'est ça ! Ils étaient tous dans ma chambre, on les a réunit dans un grand sac... Ah non, faut pas que je lui dise qu'ils étaient dans ma chambre ! Mais ils étaient où alors ? Et on les a trouvé comment ? Peut-être que si je me base sur les événements de la journée, je pourrai faire un mensonge correct...

« -Euh... Non c'est pas ça, c'est juste qu'on a les bonbons, on les a tous retrouvé, ils étaient euh.. Dans le gymnase, et en fait le voleur les avait enterré dans le sable pour les offrir à sa copine, sauf qu'un Phyllali avec plein de bouquins est allé fouiller la chambre d'un élève sans sa permission et a trouvé une armoire avec plein de bonbons dedans, puis la il y a Needle et Mine qui sont arrivés et qui ont tout rassemblé dans un grand sac parce qu'en fait ils étaient somnambules et portaient un T-shirt en coton rouge et... Euuuuuuuh enfin bref, mon ami Nox et moi avons retrouvé les bonbons pour Halloween, j'espère que tu pourras les distribuer ce soiiiiir ! »

Je titube maladroitement à la fin de mon discours, voulant sortir d'ici au plus vite, et sans attendre plus longtemps, j'attrape mon partenaire par le bras puis sors précipitamment du bâtiment en l'entraînant avec moi.
Dehors, je patiente quelques secondes pour reprendre mon calme. Je me tourne vers Nox, désolé.

« -Booon... J'avais l'air crédible ? Hein ?... Enfin, si ça se trouve elle est tellement débordée qu'elle a pas fait attention à ce que j'ai dit... 'Fin j'espère...  »

Je respire un bon coup, puis caresse doucement le crâne de Lucina venue se coller contre ma jambe. Je regarde ensuite les alentours, et laisse s'échapper un petit rire en pensant au fait que Nox et moi nous étions justement rencontrés devant ce bâtiment.

« -Eh bien... Merci pour tout ce que tu as fait pour moi aujourd'hui ! Le coup de la boite de cookie, la chambre du Phyllali... Euh non pas ça, qu'est-ce que je raconte, c'est pas bien ce qu'on a fait là !... Hum, je reprends. Merci pour ton aide durant toute cette enquête ! Il semble que le gentil-flic méchant-flic a bien fonctionné finalement... Et merci encore pour la sucette ! Et de m'avoir accompagné devant Mama aussi ! Ah, et de ne pas avoir fracassé la tête du Phyllali quand il a dit qu'on était bizarre, c'était cool ça... Je te revaudrai ça !» J'esquisse un léger sourire « C'est marrant, tu sais que tu me rappelles quelqu'un?... Enfin... A la prochaine, partenaire détective ? »

Je tends la main à Nox pour la lui serrer, puis abandonne mon camarade. Je sors la sucette verte qu'il m'a passé tout à l'heure de mon sac, enlève le plastique, puis la fourre dans ma bouche.
C'est ainsi que tout joyeux s'achève notre enquête. Affaire classée!

HRP :
Finish pour moi, merci pour rp Very Happy


@Eques sur Never-utopia.



« Adieu. Et sache désormais... Que tu m’es insignifiant. »
Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité
pénurie de bonbons
nox & ginji
31.10.2014. « La corruption est une affaire de goût. C'est pour cela que je me place en tant que méchant flic, ainsi elle m'est toujours positive. »

Cela étant conclu, nous remballons les affaires et nous voilà partis. Nous marchons sans encombre, à l'exception de mon arrêt de quelques secondes et nous discutons de la jeune femme qui est venue dans la chambre durant le trajet, pour faire passer le temps probablement. Je réalise d'ailleurs que j'ai avoué sans vraiment me retenir mon affection pour la gent masculine au dépit de celle féminine et j'en suis légèrement gêné. Je replace le sac de friandises sur mes épaules et jette un coup d'yeux vers la femelle Luxio et vers Métamorph avant de me concentrer à nouveau sur la route et sur ce que m'apprends mon partenaire de l'adulte qui lui a rendu visite. J'avoue certes que mon amour se porte davantage vers les garçons mais la femme avait un je ne sais quoi de sadique, de légèrement dérangé qui m'est agréable quand j'y pense.

« Je vois. Merci pour les renseignements, Inspecteur. »

Je songe qu'il faudra que je retourne la voir mais je n'en touche pas un mot à l'inspecteur, bien que je pense qu'il me prenne déjà pour un fou et un imprudent après tout ce que j'ai fais dans les quelques heures que nous avons passés ensemble. Préciser que je souhaite m'exposer en tant que cobaye à toutes les tortures d'une sadique ne lui paraîtrait sans doute pas si insolite au vu de ce que j'ai déjà fait dans la journée, mais je m'en abstiens malgré tout et je me contente d'avancer en silence après les quelques phrases prononcées précédemment. Nous arrivons ainsi sans plus de cérémonie devant le repère de celle que l'on nomme Mama Odie et c'est à ce moment là que les choses se gâtent. Mon camarade semble mal à l'aise à l'idée de mentir et je suis sur le point de lui proposer de me laisser faire lorsque sa femelle Luxio lui décroche un coup de dent à la cheville. Je n'ai pas le temps de regarder si elle a fait couler du sang avec son fameux coup de dent que mon camarade sautille dans la cuisine et je le suis en silence. Il s'emmêle dans ses explications face à la cuisinière et je cherche à saisir les principaux traits de ce qu'il raconte pour le narrer à ma façon quand un mot me perturbe. Trois lettres parviennent à me déstabiliser et à m'embrouiller suffisamment l'esprit pour que mon crâne bourdonne et que j'oublie tout ce qu'il a dit précédemment.

Ami.

Il a dit Ami.

Je secoue la tête brutalement pour chasser la sensation d'acouphène qui me vrille les tympans et le cerveau et je fais descendre délicatement le sac de mes épaules avant de le poser sur le sol – c'est que cela pèse plusieurs dizaines de kilos, ce truc, au vu des nombreux sachets contenus à l'intérieur qui ne sont pas des deux-cent-grammes de magasin mais plutôt des commandes passées chez un quelconque grossiste. Quelques uns de ces trésors que nous avons eu tant de mal à trouver se déversent sur le sol et je les remet en place pendant que mon camarade est occupé avec la cuisinière avant de soulever le sac et de le placer tout en long dans un coin de la pièce, de manière à ce qu'il tienne avec stabilité. Je me retourne ensuite dos au support, mes doigts rencontrant quelque chose au passage sur lequel je n'ai pas le temps de m'attarder. Ceci étant fait en quelques secondes, je me sens ensuite attrapé par le poignet par mon partenaire de mission et nous quittons la pièce sans plus de cérémonie.

« Oui, je pense qu'elle s'en contentera. D'ailleurs, je ne vois pas pourquoi elle irait chercher plus loin dans les détails ; elle doit être suffisamment occupée avec tout le buffet pour penser à ce que tu lui a raconté et d'ailleurs, le fait d'avoir retrouvé ses bonbons doit être le principal. »

Ceci étant déclaré, il est temps de nous dire au revoir pour le moment. Peu doué pour ce genre de scène, je me contente de le remercier d'un sourire sincère pendant qu'il fait un monologue, avant de finalement songer à la chose que mes doigts ont rencontrés pendant que mon camarade parlait à la cuisinière. Un morceau de tissu, comme une serviette ou un torchon qui traînait sur le meuble et qui renfermait quelque chose de plus dur. Je le sors d'en dessous de mon tee-shirt, l'ouvrant pour voir ce qu'il contient et constatant que ce sont des cookies au chocolat blanc. La femelle Luxio est restée près de moi et de Métamorph le temps que son dresseur s'éloigne suffisamment pour être en sécurité. Je referme soigneusement le sachet et le lui tends de manière à ce qu'elle le prenne dans la gueule.

« Pour ton dresseur. Allez vas-y, il va t'attendre. »

Je pars dans la direction opposée, le vent soufflant dans mes cheveux et les faisant virevolter à son gré. Le regard fixé sur le ciel, je mordille mes lèvres avec plus de douceur qu'auparavant en songeant que les heures qui s'annoncent ont un goût de liberté. Il est plus que temps d'en profiter et, tandis que Métamorph reprends sa forme de Pikachu ensanglanté et couvert d'hématomes, je me met à courir en avant dans le but de me détendre et de faire entendre mon plaisir d'être affranchi de cette recherche de sucreries au ciel, aux arbres, à la nature en général et à tout ce que je rencontrerait sur mon passage.

mission terminée.

Code by Silver Lungs
Sir Trouille
Icon : [MISSION] Pénurie de bonbons! CeOUB4f
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 13080
[MISSION] Pénurie de bonbons! CeOUB4f
-
-
0
0
13080
pokemon
[MISSION] Pénurie de bonbons! CeOUB4f
-
-
0
0
13080
Sir Trouille
est un PNJs
MOdération

Appréciation Vous apportez tous les deux au RP et vous le faite avancer à tour de rôle. On est transporté dans vos écrits que je trouve très bien décrits. Malheureusement, il y a très peu d'originalité, vous vous contentez de suivre la mission sans y apporter une réelle touche perso. Tout se passe tranquillement et on découvre les personnages au fur et à mesure tout comme eux se découvre. Je ne ferais qu'un commentaire groupé car vous vous complétez dans cette mission par vos écrits assez étoffés. Bravo ! ^^

■■■■□ - Quatre étoiles, c'est génial ! Vous vous êtes vraiment appliqués et montrés originaux dans l'écriture et dans le déroulement ! Vous recevez 80 jetons et 20 expérience supplémentaire !



[MISSION] Pénurie de bonbons! 7z5c
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum