Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 2

Pokemon adala community

« J’ai juste envie de profiter de cette soirée, et de ce nouveau début de vie… Même si je sais que je ne suis pas encore au bout de mes surprises. »
en savoir plus ?
« Cette mission est déjà un calvaire, alors stp essaie de pas la rendre encore pire, ça m’arrangerait. »
en savoir plus ?
« Je ne suis pas sûr qu’il soit l’heure de distribuer de l’eau bénite, nous savons déjà tous que vous êtes un ange Ranya, mais je suis touché de votre bénédiction. »
en savoir plus ?
« Je me déteste. Je me déteste de toutes mes forces. »
en savoir plus ?
« C'est un fantôme que tu enlaces, Faulkner. »
en savoir plus ?
Le soleil tape. Les gens hurlent. Il en a marre. Ce n’est pas un tournoi. C’est un poisson d’avril.
en savoir plus ?
« Il est beau... Tu en as de la chance... »
en savoir plus ?
-46%
Le deal à ne pas rater :
Yakuza Like a Dragon Jeu PS5
32.19 € 59.99 €
Voir le deal

Lucas Emerillon
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t167-lucas-emerillon-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t168-lucas-emerillon-noctali
Taille de l'équipe : 28/30 + 2
Région d'origine : Johto
Âge : 20 ans
Niveau : 60
Jetons : 1627
Points d'Expériences : 1849
28/30 + 2
Johto
20 ans
60
1627
1849
pokemon
28/30 + 2
Johto
20 ans
60
1627
1849
Lucas Emerillon
est un Adulte Etudiant Spé Type
Les deux ombres s'étaient élancés dans la grotte à une vitesse folle, armé de deux petites boules dans les mains. Celles-ci furent bien vite envoyés dans le tas et explosèrent subitement devant leurs deux cibles, un couple de pokémons qui se trouvaient allongés tranquillement côté à côté sur un lit de verdure. Les criminels ne s'arrêtèrent pas pour s'assurer de leur réussite, croyant en eux, et attrapèrent leurs deux objectifs en même, les insérant entre leurs bras aussi vite que possible. Puis ils repartirent instantanément, se dirigeant vers le point de départ. Bientôt, les deux victimes de l'explosion reprirent leurs esprits, et se mirent en chasse des deux malfaiteurs. Mais bien vite, ils comprirent qu'ils ne pouvaient rien en faire. La grotte était bien trop étroite pour pouvoir sauter, et les deux fuyards étaient d'une rapidité monstrueuse. Bien vite, ils furent sortis du trou rocailleux et s'étaient engagés dans la forêt sans faire de pause. En quelques secondes, ils avaient disparus du champ de vision des deux parents. La Brasegali, qui se révéla être la femelle et donc la future mère des deux œufs, fut la première à sortir derrière eux. Observant un instant les alentours, elle se mit à crier sa rage envers ces deux ombres, croyant à l'infime chance de voir ses deux enfants revenir vers elle. Elle fut finalement rattrapé et imité par le Maganon qu'était son mari. Après une bonne minute de rage, les deux types feu finirent par abandonner : plus jamais ils ne reverraient leurs futurs bébés. Le destin le leur avait arraché pour toujours …

***

« Bien. Aujourd'hui, l'entraînement que nous allons faire sera particulier. En effet, j'aimerais que vous donniez toute votre force et votre hargne dans cette entraînement. Il s'agit de voir jusqu'à quel point vous êtes devenus fort depuis que je vous ais à mes côtés. Qu'en dites-vous ? leur proposai-je.
- Pony … Ta ! répondit joyeusement la jument de feu.
- Musté ! ajouta la belette d'eau sur le même ton.
- Dans ce cas, en avant. dis-je avant de me mettre en route. »

C'était une belle matinée de samedi. Il n'y avait nulle trace de neige, le temps était clément, il faisait une bonne chaleur. C'était parfait pour un petit entraînement en forêt. Tous les élèves étaient revenus depuis peu de l'île Pumkin, et beaucoup de chamboulement étaient arrivés entre-temps. Nous avions changé de direction, et Riven Rivardi et Deaglan Cadigan, nos deux chers supérieurs, avaient été remplacés par deux têtes qui avaient fait entendre parler d'eux quelques temps avant l'histoire du Cirque des Boulons. Avec ce que j'y avais vécu, je ne pouvais pas supporter ces deux personnes, surtout en tant que directeurs de l'académie, et depuis peu, j'avais pris la décision de ne pas me plier à leurs règles, ou tout du moins pas tous. C'est pourquoi aujourd'hui, j'avais décidé de quitter l'établissement pour aller m'entraîner loin de cet endroit devenu mauvais. J'avais repéré il y avait de cela quelques semaines un petit coin où quelques morceaux de ruines subsistaient encore et où je pourrais être tranquille avec mes deux pokémons.

Et c'est là que je découvrais que j'avais tort. En effet, après quelques minutes passés là-bas à préparer les exercices à faire à mes compagnons, assis sur un monticule de pierre, un mouvement s'était soudain manifesté à une trentaine de pas de ma position. Ayant tout juste eu le temps de tourner le regard, j'aperçus deux pokémons sortirent de buissons et courant à vive allure, transportant avec eux deux œufs flamboyants. Les observant un instant, je n'y faisais pas spécialement attention, et allai me retourner vers mes deux compagnons lorsqu'un hennissement bruyant se produisit dans mon dos, puis des violents coups de sabots se déplaçant vers moi par le côté. Et Myrtille parut devant moi, complètement folle, partant à la poursuite des deux pokémons, comme attiré par les deux ovales. Je restait un instant immobile, me demandant quoi faire, puis je me levai de mon monticule, et attrapait sur ma ceinture la pokéball de Zero en même temps que celle de Mo, leur intervertissant leur place. Le Dracaufeu comprit immédiatement la raison de sa sortie en voyant mon air légèrement inquiet et me présenta son dos. Je grimpai dessus sans hésitation et partit à la poursuite de Myrtille.

La distance qu'elle avait d'eux n'était pas très importante, mais elle ne parvenait pas à la réduire d'un seul iota. Elle ne s'arrêtait cependant pas, continuant de courir jusqu'à l'épuisement. Elle était déterminé à les rattraper quoi qu'il en coute. Zero n'était pas plus rapide, et il arrivait tout juste à maintenir la même séparation au mieux. Je restais auprès de ma compagne. Je sentais que si je lui ordonnais de s'arrêter ou si je l'y obligeai par la manière forte, je ne ferais que la rendre triste. Je ne pouvais faire qu'une seule chose, l'aider. Et pour cela, il n'y avait pas trente-six mille solutions : il me fallait rattraper les deux fuyards. Mais avec Zero, la forêt n'était pas un endroit très approprié pour se déplacer comme je le voudrais. Et bien vite, il dut réduire sa vitesse déplacement pour éviter de se prendre les arbres, se mouvant à plus de soixante degrés du sol pour pouvoir passer. Et malheureusement, ayant du mal à tenir pour ne pas tomber, je ne faisais que le ralentir. Je me trouvais donc désormais en arrière, suivant au possible les deux pokémons. Myrtille, elle n'abandonnait pas. Elle continuait de courir, maintenant son allure effréné. Elle donnait tout ce qu'elle avait. Dans son regard, on pouvait voir une peur affolante, comme une mère accoure vers son enfant pleurant.

L'espoir commença à prendre forme. Les chemin était devenu très irrégulier, et les deux fuyard avaient dû réduire leur cadence pour continuer sans accident, ce qui n'était pas le cas de Myrtille. Pas complètement en tout cas. Elle avait réduit au maximum l'écart qui la séparait des deux pokémons et continuait de s'élancer sur le chemin, réduisant peu à peu sa vitesse en même temps que cette fameuse séparation. Elle y était presque, elle allait bientôt les rattraper … Jusqu'à ce que l'un d'eux donne son fardeau à son camarade qui continua son chemin et se retourna vers la jument de feu pour lui lancer une attaque Bulles D'O sur elle. Arrivant lentement avec Zero, j'observai à distance la scène et ne pouvait que prier que ma campagne s'en sorte. Son adversaire était maintenant clairement identifié : il s'agissait d'un Amphinobi. L'autre n'était pas encore reconnaissable. Mais il n'était plus très important pour l'instant. Il fallait passer l'obstacle que représentait le type eau, et il n'était pas des moindres : le pokémon était très rapide, plus rapide que Myrtille, et bien que celle-ci parviennent à esquiver avec une légère aisance, elle ne pouvait que subir la situation. Son ennemi jouait avec elle, et dès qu'il le voudrait il en finirait avec elle. Il fallait l'éliminer avant que cela n'arrive. Mais même si le type feu parvenait à placer quelques attaques, elle ne faisait que blesser légèrement son adversaire.

Et c'est ainsi qu'après un enchaînement de pas moins de quatre Nitrocharge produits par la Ponyta, l'Amphinobi décida d'en finir avec elle. Se téléportant presque dans les airs, il chargea une attaque Hydrocanon entre ses mains, le dirigeant vers la Ponyta. Cette dernière n'avait plus aucun échappatoire, mais elle avait encore une chance de s'en sortir : Zero. Lui et moi n'étions plus qu'à cinq mètres du type eau, et ce dernier était maintenant concentré à viser la jument de feu. C'était l'occasion rêvé pour frapper. Laissant en un instant sortir mon Vibraninf de sa pokéball en appuyant simplement sur le bouton d'ouverture, je sautais en plein vol et fut rattrapé par le type dragon qui m'attendait juste en-dessous, laissant le type vol s'élancer seul sur l'Amphinobi, qui lançait alors son attaque Hydrocanon sur la Ponyta. Celle-ci eut l'instinct de riposter avec une attaque Déflagration. Les deux attaques s'affrontèrent un instant de voir l'attaque feu détruite pour laisser son opposante eau se diriger vers sa cible. La seconde qu'avait laissé Myrtille avait été précieuse pour Zero, qui avait pu approcher l'Amphinobi rapidement. Et c'est là qu'il avait frappé. Une puissante attaque Casse-Brique infligé aux côtes gauches du pokémon, qui vola plus loin, violemment blessé par l'assaut. Hydrocanon fut dévié par le dégagement de son utilisateur et finit par disparaître, ne faisant au final que faire tomber quelques gouttes d'eau fraîches sur la Ponyta.

Mais on entendit pas le moindre choc au sol. Le pokémon ne se s'était pas effondré au sol. Une seule hypothèse était alors plausible : il s'était accroché à un arbre et était reparti rejoindre son camarade. Ce qui fit tilter Ponyta qui repartit alors sans perdre de temps dans la direction prise par l'autre fuyard. Revenant rapidement vers moi, je remontai sur Zero et rappelai Bahamut avant de suivre la jument de feu dans sa course-poursuite. Heureusement, les deux voleurs étaient bien moins rapide à cause de l'Amphinobi qui n'avait pas simulé sa blessure, et c'est au bout de deux-trois minutes que nous fûmes avec mes deux types feu revenu en vue de nos cibles. Nous avions quitté la forêt et nous nous déplacions désormais dans une zone montagneuse. Myrtille continuait de les course. Quant à moi, je ne pouvais plus qu'observer : les lieux étaient très étroits et remplis de petits espaces, défavorable à ses trois bons mètres de longueur. Au moins pouvais-je encore voir les deux fuyards sans trop de problèmes. Et là, mon regard avait croisé celui du second fuyard encore non identifié, et vit alors qu'il s'agissait d'un … Brasegali. Que faisait un pokémon comme celui-là à voler des œufs ?  C'était à se le demander. Quoi qu'il en soit, ils ne se déplaçaient pas à grande vitesse. Le type eau était effectivement réellement touché aux côtes et avançait comme il pouvait, aidé par son compère. C'était l'occasion de les rattraper. Mais … Et malheureusement, il y avait un mais … Myrtille commençait à s'épuiser sévèrement. Elle n'avait pas arrêté de courir, et avait dû s'arrêter violemment à un moment. C'était un miracle qu'elle ait tenu jusqu'à maintenant. Elle perdait lentement de la vitesse, et creusait l'écart avec les fuyards. Elle commençait à lâcher. Mais elle n'abandonnait pas, déterminé à l'idée de sauver ces deux œufs. Et ce fut au moment où elle allait s'effondrer, vaincu par la fatigue, que se déroula le déclic. On voyait nettement ses pattes tremblaient sous l'effet de la douleur, et alors que l'un d'elle menaçait de s'effondrer au prochain pas, elle s'illumina soudainement, commençant à évoluer.

Rapidement, elle grandit et prit des formes qu'elle ne possédait pas jusque là ou qui n'avait pas pris cette ampleur, tel que la corne sur son front, ses flammes devenus plus imposantes, et bientôt, finit par devenir une majestueuse Galopa, qui fit découvrir ses couleurs après une explosion de lumière qui la fit apparaître magnifique. Elle semblait avoir repris de l'aplomb, malgré que la douleur soit toujours présent et visible sur son corps, et s'élança sur les deux fuyards comme si elle ignorait tout le reste. Rapidement à leur hauteur, elle plaça sa corne en avant et chargea l'Amphinobi en premier, qui, occupé à remettre son œuf, prit l'attaque Koud'Korne de plein fouet et fut très vite éliminé du duel. Le Brasegali, tenant deux fardeaux avec lui, ne bougea plus d'un pouce et se contenta de regarder la Galopa. Je rejoignis ma compagne avec l'aide de Bahamut, et sortit Piou pour me protéger au cas où, laissant mon type dragon et mon type feu volant à portée au cas où un événement impromptu viendrait nous embêter. Avançant calmement vers l'autre Brasegali, je fus surpris lorsqu'il me tendit ses deux « colis » comme de bon cœur avant de se diriger lentement vers son camarade et de fuir sans demander son reste.

Après quelques secondes de réflexion, j'avais fini par me dire que ce n'était pas important et que le principal était que les deux œufs étaient maintenant récupérés. J'avais décidé de reporter ma vraie réflexion à plus tard. Pour l'instant, il fallait ramener ces deux ovales quelque part pour qu'ils soient en sécurité. Je ne pouvais rien faire de mieux … Et c'est ainsi qu'après une petite pause offerte à Myrtille pour se remettre des événements, nous repartîmes vers la ville puis vers l'académie pour s'occuper de ces cocons pokémons.

***

Une fois en haut de la colline, les deux pokémons s'arrêtèrent devant une forme tourné vers le ciel, réfléchissant à quelque chose. Il s'agissait de leur maîtresse, qui attendait leur arrivée. Se tournant vers eux avec un sourire jouissif, elle fut pris de rage en voyant qu'ils étaient rentrés bredouille. Leur tapant dessus avec violence, elle les rappela sans gêne dans leurs pokéballs avant de rouspéter dans le vide pour sortir toute sa rage d'elle. Cet échec n'était pas parmi, que pouvait-il bien être arrivé pour que ses deux pokémons échouent ? Il lui fallait savoir quoi, et pour cela, elle allait mettre tous les moyens en place pour trouver l'élément gênant dans l'histoire. Et c'est avec la conviction de dénicher la raison de ce raté qu'elle se mit en route, retenant son envie de tout casser. Cette belle demoiselle n'était pas revenu ici depuis bien longtemps ...

HRP :
- Evolution de Ponyta en Galopa
- Acquisition des œufs de Magby et de Poussifeu


Pour de simples oeufs ... 1466193127-s1

                         
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum