Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 2

Pokemon adala community

Tu abandonnerais ce pauvre locataire démuni à son déménagement, en « empruntant » sa camionnette en plus… ? Je ne te pensais pas voleur, Josh.
en savoir plus ?
Cha-charmant… normalement c’est en mission avec Josh que je frôle la mort, pas en rentrant chez les Phyllalis.
en savoir plus ?
Je vais chuter, encore, et ça sera long, et ça sera douloureux, et t'auras pas envie d'être là. Parce que toi, tu as Aoi mais moi j'ai quoi maintenant que Maya est partie, dis-moi ?
en savoir plus ?
Ce n'est pas le parc que je souhaite anéantir...
en savoir plus ?
Mademoiselle Alézar, Pecheresse Caroline ! Où êtes-vous ?
en savoir plus ?
La triche sera permise évidemment.
en savoir plus ?
Q…. Quéééééééééééééé ?!
en savoir plus ?
-50%
Le deal à ne pas rater :
Assassin’s Creed Valhalla PS4/PS5 et Xbox One /Series X
34.99 € 69.99 €
Voir le deal

Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité
Pretty woman, say you'll stay with me. Tumblr_mk31sdBSx91r9072co1_500

Musique dans la chambre, préparation rapide. Léon dansait gauchement, grignotant des baies pour le petit déjeuner. Freyja essayait de multiples tenues différentes, avant de choisir une petit robe en soie crème, coupée avec une veste en cuir et des escarpins noirs. Elle noua les mèches qui lui cachaient le regard par de petites tresses, enroulant son crâne comme une couronne. Le chaton râla jusqu'à ce que la demoiselle lui mette son nœud papillon fétiche, d'un joli vert sapin. Lèvres rouge, un peu de parfum, et le tour était joué. Les premiers rayons de soleil pointaient le bout de leur nez, et la blonde voulait profiter de cette journée pour sortir. Jamais elle n'avait pris le temps de visiter cette île de charme, et de faire le tour des boutiques. Il était important que cela soit fait. De plus, l'achat de lait meuhmeuh était nécessaire pour son bébé pokémon, friand de gourmandises.
Les préparatifs furent longuets. Freyja répertoria toutes les affaires nécessaires, avant de considérer que pour une fois, elle allait se priver de faire des économies. Rêvant depuis toujours de dépenser sans compter, ce sera le cas sur l'Île Lansat. Elle attrapa Léon, qui se bagarrait avec un vilain élastique pour cheveux, et sortit. Elle mit de la musique sur son Ipok ultra fort, se moquant des plaintes des autres Mentali. Entre pétasses, cela se faisait. Freyja n'hésitait jamais à les réveiller avec de bons sons, esquivant les injures avec une moue malicieuse.
Avant d'aller faire les boutiques, la demoiselle prit le bus pour aller près du port. Elle marcherait ensuite jusqu'au centre commercial. Elle aimait regarder les rues grouillantes de monde, écouter les commérages, et s'imprégner de l'atmosphère du lieu. Léon devint fou de joie en voyant une boutique de glaces italiennes, et la blonde lui en acheta une de son choix : parfum cabillaud. Le goût étrange semblait le ravir au plus au point, et les acolytes passèrent une petite demi-heure au bord du quai. Elle le tenait sur ses genoux, faisant attention à ce que la glace ne coule pas de trop, et l'aidant à tenir son gros cornet. Une fois le joli goûter terminé, la blonde commença ses achats. D'abord, elle prit soin d'acheter de nombreuses mignardises, profiteroles, cupcakes, donuts. Elle pourra ainsi en donner à son cher Léon, ou à des connaissances lors des goûters. Enfin, s'il en restait : la jeunette les mangeait au fil de ses autres achats.  
Elle alla ensuite au marchand de tissu, pour acheter des étoffes de diverses qualités dans le but de personnaliser ses vêtements abîmés. Elle voulait dissimuler au mieux possible la condition sociale de sa famille. Paraître noble ne l'intéressait guère, mais la pauvreté lui avait causé de nombreuses humiliations qu'il était souhaitable d'oublier. Elle fit le choix d'acheter également quelques fournitures scolaires, soit de jolis cahiers, stylos, trousses. Freyja était très vigilante pour chacune des matières, s'amusant à voir, pour la première fois de sa vie, ses bras remplis de sacs.
Elle fut cependant rapidement à cours d'inspiration, et tant mieux, car il ne lui restait pas grand chose comme argent et beaucoup de paquets : vêtements, pour elle et pour Léon, vernis à ongles, et multiples matières pour personnaliser sa garde robe, ses fournitures et sa chambre. Elle faisait presque tout tomber dans la rue, remerciant les gens qui lui courraient après pour lui rendre sans cesse des affaires oubliées. La galère... Si seulement elle avait un pokémon costaud pour l'aider à porter tout ça...
Oh, une jeune fille de sa promotion, vue chez les Pyrolis. Intéressant.

« - Bonjour mademoiselle ! lança t-elle dans l'allée. Oui, toi ! Peux-tu venir s'il te plait ? Elle patienta le temps que celle-ci se ramène, lui serrant docilement la main. Freyja Konrad, des Mentali. C'est le Général Jackie qui t'envoie pour m'aider n'est-ce pas ? Je me disais bien qu'elle prendrait une personne bien musclée comme toi pour montrer l'exemple à toute l'école sur les capacités sportives de votre valeureux dortoir. Merci beaucoup, je ne m'en sortais pas avec tous ces paquets, alors si ça peut aider à ta réputation... »

Elle plaça tous les sacs devant la jeune fille, continuant d'un ton tout aussi accueillant et professionnel.

« - Il manque plus qu'une escale à la crèmerie au centre commercial pour le stock de lait, après tu m'aides à tout ranger dans ma chambre et ta mission sera terminée soldat. De plus, j'ai plein de pâtisseries à t'offrir. C'est dingue que tu sois aussi serviable, je suis sincèrement touchée, tu sais. Je n'en attendais pas moins d'une fille comme toi. »
Stella Douglas
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t2896-0225-stella-douglas-pyroli
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t2904-stella-douglas
Icon : Pretty woman, say you'll stay with me. Mini_20011907180325202616609304
Taille de l'équipe : 14+1/30
Région d'origine : Hoenn
Âge : 18 ans
Niveau : 38
Jetons : 1232
Points d'Expériences : 1193
Pretty woman, say you'll stay with me. Mini_20011907180325202616609304
14+1/30
Hoenn
18 ans
38
1232
1193
pokemon
Pretty woman, say you'll stay with me. Mini_20011907180325202616609304
14+1/30
Hoenn
18 ans
38
1232
1193
Stella Douglas
est un Adulte Apprentie Gardienne
Un survet gris de sport avec des baskets et un t-shirt, c'est tout ce que je porte. Il faut dire qu'à la base je n'avais pas spécialement prévue de me promener en ville. Je suis juste partie faire un petit jogging sans vraiment décider ou j'allais. Il faut dire que ne connaissant pas encore l'île, ça me permet de découvrir pas mal de chemins par-ci par-là. Un petit sac à dos et Sam à mes côtés nous sommes partis ensemble, même si nous n'avons pour ainsi dire pas couru cote à cote du tout ! Comment dire, Sam n'est pas fait pour ce sport là. Il est endurant mais courir doucement c'est pas son truc. Du coup il part à fond loin devant hors de ma vue pour ensuite m'attendre quelque part en faisant je ne sais quoi. Je le rattrape et il repart, je le rattrape et il repart encore. J'aime le voir en forme et plein de vie, mais d'un autre côté ce n'est pas très drôle. J'aurais dû prendre des écouteurs... Bref aujourd'hui je perd rapidement ma motivation, surtout quand je constate qu'on arrive près de la ville. Récupérant Sam qui tournait autour d'une pancarte tel un indien autour de son blanc ligoté, je lui propose l'idée qui semble beaucoup lui plaire. On a pas encore fait de sortie en ville tout les deux, ça va être chouette ♪.

- Tu es prêt ?

Tournant la tête vers mon fidèle compagnon poilu, je constate qu'il n'est déjà plus là. Levant alors le nez pour observer la route vers la ville, je peux constater qu'il est déjà assez loin. Il court vite le petit. Ca me fait sourire, mais je me sens toujours un peu seule quand même... Bon bah plus qu'à le rattraper.

- Sam ! Mais attends moi ! J'ai un peu d'argent, je nous paierais des glaces !

Corruption à la crème glacée, ça aurait peut-être marché s'il avait été assez proche pour m'entendre. Le voilà parti donc seul à l'aventure pour explorer la grande ville. Tout seul dans un endroit inconnu lui et son sale caractère... Peut-être que je devrais m'inquiéter ? ... Noooon. Quand il aura fait quelques bêtises et qu'il se sera mis tout un quartier à dos, il me retrouvera et on rentrera. En attendant je vais me promener toute seule je suppose.

Pour une petite ile, la "capitale" est assez animée ! Je suis surprise j'avoue. Facile d'oublier qu'on est paumé au milieu de l'océan. C'est bien plus grand que j'imaginais je l'admets, je devrais peut-être remettre la main sur mon petit singe finalement. D'un autre coté j'avoue bien aimé pouvoir profité de l'animation citadine, sans que férosinge n'attire toute l'attention sur nous. Au final alors que je réfléchis à quel position prendre, quelqu'un vient décider pour moi. Le général envoi des filles aider les autres dortoirs ? Ca me surprend mais elle en serait bien capable pour être sûr qu'on ne perde pas notre temps à rien faire. Ce n'est pas moi qui est été désignée pour ça, mais j'avais envie qu'un événement de ce genre arrive alors.

- Enchantée, moi c'est Stella.

C'est à peu près tout ce que j'ai pu placé. Elle parle beaucoup. Elle a beaucoup de sacs aussi. J'imagine que je peux bien lui donner un coup de main. Quoi que vu le nombre de sacs, pas sûr que deux suffisent. Bon allez je ne vais pas l'abandonner là, ho hisse et en avant.
Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité
Pretty woman, say you'll stay with me. Tumblr_ncjo1f01HF1r3z16po1_500
Et elle accepta. Freyja s'attendait à une véritable scène de ménage, mais non. Même pas. La déception fut grande. Léon fit les gros yeux, regardant la jeune fille nommée Stella comme l'incarnation du non sens en personne. Les deux acolytes pouffèrent simultanément. L'Espurr monta sur l'épaule de l'inconnue, jouant avec ses cheveux, pendant que la blonde marchait en crabe autours d'elle, avant de s'approcher pour la fouiller. Un tel comportement semblait cacher une embrouille. Peut-être que la préfète des Pyroli ne se cachait pas loin, et que cette acceptation de bizutage n'était qu'un étrange stratagème pour l'amener aux fins fonds des Enfers. Rien à signaler. Pas de port d'armes.
« - Tu es vraiment une jeune fille étrange toi, je pensais que tu allais râler un peu. Même pas. Je ne sais ce que tu manigances, peut-être un complot pyrolien de grande envergure. »
Léon, face à cette idée, sauta de terreur pour rejoindre sa dresseuse, attrapant dans un gros sac une aiguille à tricoter, la brandissant comme une épée. Freyja parut sceptique, mais suivit le pokémon dans son délire en saisissant la seconde. Bien qu'au fond elle était consciente que cette Stella agissait que par pure gentillesse, elle avait envie d'excentricité. Les deux amis commencèrent à tourner autours de la jeunette en faisant des pas chassés répétés, mimant des esquives foireuses tout en rigolant de plus belle.
« - Désolée, quiconque voudra passer trépassera. Je ne vous laisserai pas faire, Zodiaque de l'Ombre. Vous êtes punies de cookies. »
Bientôt, Léon lâcha son aiguille, et effectua l'attaque Rafale Psy sur le Féronsinge, qui fut propulsé quelques mètres plus loin. Bien que ce n'était pas une attaque puissante, la blonde devint blême face à tant de bêtise de la part de son compagnon. Elle aimait le suivre dans ses délires étranges, quitte à paraître  ridicule, mais la dimension de la rencontre ne tournait pas à cet avantage.
« - Chevalier du Cancer, tu me rends malade ! »
Elle avait crié cela à son Psystigri, qui se contenta de répondre par une extrême neutralité, et un regard atrocement inexpressif. La blonde soupira, pour la peine, ils ne passeront pas à la crémerie, car son attaque était méchante et inappropriée. Le férosinge, sans doute, ne voudra pas en rester là. En examinant cette possibilité, Freyja attrapa son pokémon dans les bras et partit en courant. Le chaton transportait les sacs par télékinésie. Quel idiot, il aurait pas pu le dire avant ! S'il était capable de transporter des sacs avec autant de facilité, la jeunette n'aurait jamais embêté cette derrière. Ils se planquèrent dans une ruelle, faisant un rempart  avec les sacs de shopping. Bien que Stella ressemblait plus à une larve, son starter semblait fortement irascible et la vengeance s’apprêtait à être terrible. Un combat en pleine zone publique ? Pourquoi pas.
Au début, la blonde était agacée par l'attaque de son ami, mais maintenant, une poussée d'adrénaline  lui permettait d'agir comme dans les films. Elle se cachait derrière les poches, attendant de voir dans la foule de Lansat les deux autres protagonistes.
Freyja ouvrit une boîte de cupcakes et en passa un à son pokémon, qui le mangea en vitesse. Le jeu venait juste de commencer. La blonde en grignota un, tranquillement, attendant une quelconque action. Celle-ci ne vint pas. Le Chevalier du Cancer commençait à fortement s'agacer, et sans même attendre l'avis de sa dresseuse, passa la muraille pour se retrouver dans la rue.
« - Allez-y, preux chevalier. Je vous couvre. »
Elle avait affirmé cela en passant discrètement au dessus du rempart, pour garder le Psystigri dans son champ de vision. Les sacs ne risquaient rien ici, pour sûr.

Dernière édition par Freyja Konrad le Lun 16 Mar - 19:57, édité 2 fois
Stella Douglas
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t2896-0225-stella-douglas-pyroli
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t2904-stella-douglas
Icon : Pretty woman, say you'll stay with me. Mini_20011907180325202616609304
Taille de l'équipe : 14+1/30
Région d'origine : Hoenn
Âge : 18 ans
Niveau : 38
Jetons : 1232
Points d'Expériences : 1193
Pretty woman, say you'll stay with me. Mini_20011907180325202616609304
14+1/30
Hoenn
18 ans
38
1232
1193
pokemon
Pretty woman, say you'll stay with me. Mini_20011907180325202616609304
14+1/30
Hoenn
18 ans
38
1232
1193
Stella Douglas
est un Adulte Apprentie Gardienne
Bon alors là il va me falloir un petit temps de réflexion pour tout remettre en place, parce que je crois que j'ai manqué un épisode, voir deux. J'ai ptêtre même loupé une saison entière en fait. Une fille de la PC avait besoin d'aide pour porter ses sacs et j'avais accepté. Pourquoi ? Aucune raison particulière de refuser. Oui je suis une gentille fille, j'aide quelqu'un dans le besoin. Quoi c'est pas si extraordinaire quand même... Freyja en tout cas ça l'avait surprise que ça soit aussi simple. Elle n'attendait pas une aide désignée par Jackie comme volontaire ? Oui bon même moi j'avais eu des doutes sur cette histoire, au moins avec ça réaction j'avais été fixée. N'empêche que ça restait moyennement agréable, elle avait quelque chose de hautain cette fille mais bon. Ce n'était pas la première à vouloir profiter de mon caractère pour se payer ma tête. Elle ne sera pas la dernière non plus c'est sûr, cela fait longtemps que je ne m'en formalise plus. Par contre sa manière de le faire avait était assez créative.

J'avoue ne pas avoir tout compris à ce qu'elle racontait. Zodiaque du cancer ? Je crois que mes petits frères regardaient un truc de ce genre parfois à la télé, mais mes souvenirs sont assez loin. En tout cas elle et son pokemon m'avait tourné autour avec énergie et s'amusaient bien et ça m'avait fait sourire gentiment. J'aime bien les gens énergiques, ils étaient partis dans leur petit monde mais ça ne me gênait pas. C'est la suite ou j'ai mis du temps à percuter. Un flash de lumière et la seconde d'après, Sam que je n'avais même pas vu arrivé avait été projeté contre le mur. Le temps de réaliser ce qui venait de se passer, la blonde attrapa son pokemon et décampa à toute vitesse, les sacs la suivant derrière en volant tranquillement. ... Trop d'informations et d'incohérences d'un coup pour moi là, une main sur le front mes yeux sont de petits tourbillons le temps que j'assimile tout ça. Sam aussi semble assez perdu après ça et tente d'attraper des oiseaux imaginaires lui tournant autour de la tête. Cette attaque l'a rendu quelques peu confus on dirait. Du coup on se retrouve tout les deux au beau milieu de la rue à faire des gestes bizarres et à amuser la galerie. La honte quoi... Enfin bon les rires s'arrêtèrent bien vite quand la confusion cessa, comme vous pouvez vous en douter.

- FÉROOOOOOSIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIINNNNNNNNNNNNNNGEEEEEEEEEEEEEEEE !!!!

Il est fâché... Mais là il l'est vraiment je veux dire, du genre comme je l'avais jamais vu encore. Son cri de guerre à du être entendu dans au moins la moitié de la ville je suis sûr et aurait-il été un peu plus expérimenté, je crois même qu'il aurait évolué. En tout cas à défaut de virer au blanc, c'est le rouge intégral qui le recouvre désormais. Ohlalalalala je fais quoi maintenant moi, ça va mal finir... Hmmm oh et puis zut on verra bien, ils l'ont cherché après tout. S'ils ne donnent pas d'excuse satisfaisante pour leur geste, que Sam se défoule un peu. Je trouverais bien un moyen de limiter la casse le moment venu, ça va le faire. Maintenant faut juste que j'arrive à y croire, haha...

Mon singe en tout cas démarre au quart de tour et moi je suis juste derrière, avant de me faire larguer assez rapidement. La vache depuis quand il court aussi vite ! C'est pas très bon ça, mais j'arrive à le garder en vue. Faut dire qu'il est très fort pour fendre la foule, personne ne tiens à rester sur le chemin d'un férosinge furieux. Dans ces conditions, retrouver ses aggresseurs ne prend pas longtemps à mon Sam. A peine arrivé à un nouveau coin de ruelle, je le vois disparaître à l'intérieur d'un bond furieux. A tout les coups ils sont là et Sam est déjà entrain de ... ?!

- Siingn, Féroorgg. Singe Singe Singe !

Quand j'arrive à mon tour pour voir le contenu de la ruelle, Sam est toujours en l'air, volant complétement immobile. Ah ? Quesque. Une rapide analyse de la situation plus tard et le résultat devient évident, le truc au regard flippant qui sert de pokemon à la blonde utilise ses pouvoirs pour maintenir Sam cloué sur place. Non seulement ça mais en plus mon singe à l'air de souffrir, pris au piège de cette étreinte bizarre. C'est ça le choc mental ? Hm je suppose que c'est un moyen efficace et l'empêcher de faire mal à quelqu'un. C'est aussi un bon moyen de leur laisser une chance de s'expliquer. Peut-être qu'elle est comme moi après tout et qu'elle a juste du mal à contrôler son pokemon.

- ... Oh et merde...

Du mal ou pas, rien à faire. Ce truc à fait bien assez de mal à Sam alors qu'il n'avait rien fait ! Certes ça lui fait les pieds de savoir ce qu'on ressent quand on vous agresse sans raison, mais je ne tolérerais pas ça plus longtemps. Attrapant un couvercle de poubelle et profitant que le pokemon psy est toute son attention concentré sur mon starter, je balance mon frisbee et fait un strike avec force. Fou la paix à Sam ! C'est de la triche que j'interfère directement ? Rien à faire. L'attaque interrompue, Sam est libre à présent de profiter de l'ouverture et assène sa célèbre combo-griffe à son adversaire. Ca c'est pour la rafale psy en traitre.

- Frappe Atlas... Que le chevalier de l'ombre retourne dans son élément.

Autant mon pokemon est loin d'être le plus obéissant, autant là il est d'accord avec moi. Comme quoi ça valait aussi le coup d'apprendre ses attaques finalement. Soulevant le truc gris responsable de ses malheurs, Sam balance avec vigueur le cancer droit vers sa maitresse et ses sacs, dans l'ombre de la ruelle et loin de la lumière de la rue principale éclairant notre dos. Ca c'était pour le choc mental.
Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité
Freyja aimait son pokémon plus que tout au monde. Il était son seul et unique ami, voire son fils, la perle de son existence. Alors imaginez, ne serait-ce qu'un instant, sa tête lorsque Stella balança le couvercle de la poubelle sur le chaton, qui retenait le Férosinge. La petite bête chromatique encaissa le coup, restant prostrée à cause de la peur. Jamais personne n'avait fait preuve de violence contre lui. Cette jeune fille allait le payer cher, très cher. Certes, elle ne faisait habituellement pas le poids face à une Pyroli, mais l'inconnue avait presque trois ans de moins qu'elle, et sa fureur était sans pareille.
La coordinatrice n'eut pas le temps de réagir, que l'abruti de singe attrapa le chaton et l'envoya droit sur les sacs. Juste à coté, elle put l’attraper en plein vol, encaissant le choc du mieux possible. Torturée par la rage, grimaçant de douleur, elle s'agenouilla pour examiner la petite bête, qui tremblait de peur et de douleur.
- Léon, Léon ! Ça va aller, ne t'en fais pas. Ils n'ont pas compris que tu étais terrorisé, je vais t'amener au Centre Pokémon le plus proche.
Elle laissa ses sacs en plan, mettant le petit chaton sous son pull pour le tenir au chaud et le rassurer. Jamais Freyja n'avait regardé quelqu'un comme elle avait regardé Stella. Ses prunelles d'ambre reflétaient tout son dégoût et toute sa colère. Le ton de sa voix, pourtant, était d'une neutralité incroyable, elle ne s'abaissait même pas à lui montrer ses émotions.
- Tu es une idiote, Stella. Si je suis partie en courant, c'est parce que ton pokémon est dangereux, le mien absolument irresponsable, et je ne voulais pas qu'un drame comme ça arrive. Léon a seulement un mois, il ne se rend pas compte de ce qu'il fait. Il oscille entre le jeu et la peur. Si un bébé te balance son assiette dans la figure, tu fais quoi ? Tu te baisses et tu ramasses. Tu auras beau le sermonner, il ne comprendra pas. Au mieux tu rigoles. Je ne tolère pas la réaction de mon Psystigri, mais tu devrais faire plus preuve de pédagogie. Dommage, nous aurions pu bien rire aujourd'hui.
Elle partit en courant, abandonnant les sacs dans la ruelle. Le centre pokémon n'étant pas loin, la blonde put se faufiler jusqu'au guichet, où une femme l'attendait paisiblement. Sa bouche devint circulaire en voyant le petit pokémon, qui tremblait toujours autant. Il ne se laissait pas prendre, Freyja dut donc le tenir pendant que la doctoresse l'auscultait minutieusement. Le chaton avait apparemment eu un choc à la tête à cause de la poubelle, et sa faible constitution l'empêchait de supporter les duels de tous les genres. En apprenant cette nouvelle, la blonde eut les larmes aux yeux. Léon était bien trop sensible pour supporter les chocs physique, surtout au niveau de la tête, où les phénomènes psychiques étaient centralisés. Elle lui injecta des calmants qui lui permirent de s'endormir tranquillement. Une infirmière demanda de le garder en surveillance durant deux heures, le temps qu'il se réveille. Normalement, tout irait mieux, mais on lui déconseilla fermement de le faire combattre avant plusieurs mois, le temps que sa croissance soit stabilisée et qu'il sache contenir ses pouvoirs. Freyja demeura dubitative, nombreux étaient les dresseurs qui avaient obtenus des pokémons à leur naissance, et ils n'attendaient pas ! On lui répondit que son Psystigri était différent, que comme tout bon pokémon Psy, de nombreux paramètres étaient à prendre en compte lors de leur croissance, dus à leur trop grande sensibilité. Le procesus de croissance chez ce petit être serait extrêmement long, voire inexistant, car il ne le souhaitait pas.
La jeunette se plaça à l'entrée, désespérée à l'idée d'être une aussi piètre dresseuse. On ne lui avait pas confié un pokémon simple. Il ne se fiait à ses instincts de chatons, se moquant bien du reste. Elle pouvait l'éduquer, mais pas le changer. Léon voulait rester dans son univers magique. Il fallait néanmoins que Freyja prenne ses responsabilités en main, car même s'il ne respectait pas le cadre, elle se devait de le protéger de ce genre de situations, et ne pas forcément le suivre dans ses délires. Stella et son Férosinge avaient agi de manière légitime, tout le monde ne pouvait pas se rendre compte de la situation délicate de notre jeunette.
La porte du Centre Pokémon coulissa, et notre coordinatrice regarda la silhouette de Stella, les larmes aux yeux.
Stella Douglas
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t2896-0225-stella-douglas-pyroli
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t2904-stella-douglas
Icon : Pretty woman, say you'll stay with me. Mini_20011907180325202616609304
Taille de l'équipe : 14+1/30
Région d'origine : Hoenn
Âge : 18 ans
Niveau : 38
Jetons : 1232
Points d'Expériences : 1193
Pretty woman, say you'll stay with me. Mini_20011907180325202616609304
14+1/30
Hoenn
18 ans
38
1232
1193
pokemon
Pretty woman, say you'll stay with me. Mini_20011907180325202616609304
14+1/30
Hoenn
18 ans
38
1232
1193
Stella Douglas
est un Adulte Apprentie Gardienne
Le pokemon ennemi abandonne, il est vaincu, notre première victoire en combat ! Youhouuu. Bilan, un bébé en pleure et un singe toujours pas satisfait. Youhou... J'ai jamais été une grande fan de combat pokemon et maintenant, bah je le suis encore moins. Cette situation me mets de plus en plus mal à l'aise je dois dire alors que Freyja exprime sa colère. Des reproches, beaucoup de reproches... Elle m'attaque ouvertement me reprochant des choses, des attaques que je sais injustes, mais qui me peinent quand même. Un bébé ? Comment aurais-je pu deviner... Elle n'avait que le suivre dans son jeu pour fuir mon pokemon dangereux ? De quel droit se permettait elle d'accuser Sam d'être dangereux. Parce que c'était un férosinge ? Je ne peux pas l'accepter... Même si au final il l'est probablement un peu vu son état actuel, je ne lui permets pas de dire ça. Je retiens mon starter en posant mes mains sur ses épaules gentiment, pendant qu'elle fuit. Je n'ai pas le temps de m'occuper d'elle d'avantage, je dois me concentrer sur mon propre incontrôlable.

- Sam, c'est bon... C'est fini...

La frappe Atlas l'a calmé, mais il est à peine moins rouge. Du coup j'ai beau lui caressé les épaules, je ne sais pas quoi faire d'autres. Il est encore bien trop ronchon, je sais que là tout de suite si je tente quelque chose ça n'ajoutera que de l'huile sur le feu. Du coup mon anxiété monte et comme s'il le sentait, il bondit alors pour agir. Sa cible ? Les sacs oubliés. La barrière de protection abandonnée est réduite en miette, les vêtements déchirés, les confiseries broyées. Je ne sais pas si je dois avoir peur de le voir aussi agressif, ou si je dois être rassuré qu'il ne parte pas à la poursuite de Freyja et Leon. Les griffes fusent et moi j'attends la fin, concentrée sur la couleur du poil de mon singe. Allez vire au brun, tu y es presque ! Déchire autant que tu veux je rembourserais tant que ça t'aide à te calmer... On y est presssqueeee... !!

- FÉÉROOOOO !!

Noooooooonnnn ! Pourquoi ... ! Tu y étais presque, pourquoi raviver cette fichue couleur. Ca te va mal en plus. Tu te remets en marche dans la direction de la mentalienne, tu ne pourrais pas te contenter d'une poubelle plutôt ? Sprint pour te couper la route, je ne te laisserais pas sortir de la ruelle. Bras écarté je te fixe toi et ton regard surpris. C'est la première fois que j'essais réellement de te stopper après tout.

- Ca suffit. Tu as été attaqué et tu as rendu les coups. Tu ne t'es pas laissé faire je veux bien. Mais maintenant ça suffit. Si tu vas plus loin pour te battre avec eux, tu ne seras qu'une brute qui aura tout les torts...

Tu ne te calmes toujours pas, tu ne m'écoutes même pas d'ailleurs. La définition du pokédex résonne dans ma tête tout comme le dangereux de Freyja. Je refuse. Tu ne feras de mal à personne, tu es turbulent mais tu n'es pas méchant. Si tu le fais tu le regretteras quand tu seras calme après n'est ce pas ...? En tout cas moi j'y crois. Si j'ai juste à prendre quelques coups de ta part pour cela, alors amène toi. La résistance est justement une de mes quelques qualités, tout comme le fait d'être têtu. Alors je t'empêche d'avancer et j'encaisse en silence. Cela dure quelques minutes durant lesquelles tu te défoules. En tant que ta gardienne je suis bien décidée à aller jusqu'au bout, sauf qu'au final on ne nous laisse pas terminer notre conversation. La police intervint d'un coup, alerté probablement par des appels à propos d'un férosinge en crise. Mon pauvre pokemon est immobilisé rapidement, paralysé puis mis K.O. sans que je n'ai mon mot à dire. Je suis juste bouche bée comme une idiote.

Ils rient fiers de leur efficacité, comme s'ils étaient des forces d'interventions d'élites. De quels droits, je ne leur avait rien demandé ! Sam n'a fait de mal à personne à part moi et je suis sa dresseuse. Je fais ce que je veux avec mon pokemon. Si je veux qu'il me tape dessus eh bien qu'il me tape dessus. Poussant le policier qui m'approche, je rentre Sam dans sa pokeball et m'enfuit. Je cours jusqu'au centre pokemon et trace jusqu'à l'accueil, leur donnant ma pokeball tentant d'articuler ce qui c'est passé pendant que je reprend mon souffle. Au final je ne fais que dire qu'il a été mis k.o. Comment raconté tout ce qui vient de se passer sans que Sam n'est l'air coupable. Je ne veux pas qu'il soit perçu ainsi alors que ce n'est pas sa faute. Ce n'est pas sa faute. Ce n'est pas sa faute... M'éloignant de quelques pas, je sens que je ne vais pas tenir en place jusqu'à ce que quelqu'un me dise qu'il va bien. L'infirmière me dit d'aller me faire soigner aussi, moi qui suis couverte de griffures certaines assez profondes, mais je n'ai pas envie. Je n'ai pas la tête à ça et je me fais gronder. Elle me dit d'attendre le temps qu'elle aille chercher une trousse à pharmacie. C'est un centre pokemon ici, pas un hôpital, mais on s'occupe aussi de ce genre de bobos après tout. M'installant sur un siège de l'accueil en attendant, je ne la remarque que maintenant.

- Ah...

La proprio de la source de tout mes problèmes du jour. Je baisse la tête me renfrognant un peu. On ne peut pas dire que j'ai très envie de la voir, pas du tout même. Je lui en veux ? Oui. Je la déteste ? ... Non. J'ai envie d'analyser mes autres émotions, mais c'est tellement confus. Je lui en veux vraiment à elle et son pokemon pour ce qui c'est passé, mais... Je crois aussi que je la comprends. Avoir un pokemon adorable mais qu'on a parfois du mal à... tempéré. L'envie d'être avec lui et le suivre un peu dans ses jeux, se laisser entrainer et parfois flirter avec la limite... Honnêtement je peux facilement me mettre à sa place et je dois admettre que... je déteste ça. Trop d'émotions à la fois, je n'arrive pas à gérer et je ne sais pas quoi faire. Peut-être qu'elle aussi elle est dans ce cas... Peut-être qu'elle, elle arrive à gérer tout ça, ou qu'on y arrivera ensemble.

- ... Comment va ton pokémon ?

Je ne sais pas encore si j'ai vraiment envie de lui parler ou non, mais quitte à le faire. Autant prendre un sujet qui m'intéresse, vu que je me sens un peu responsable quand même.
Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité
Stella lui demanda comment allait son pokémon. La blonde ne sut premièrement pas quoi répondre, se concentrant sur sa respiration accélérée ainsi que sur la musique paisible du hall de l’hôpital qui n'arrivait pas à la détendre. Cette jeune fille paraissait être dans la même détresse émotionnelle qu'elle, celle d'une dresseuse inexpérimentée qui aimait bien au delà de toutes les normes son monstre de poche. Elle s'imaginait Léon, son duvet d'un or blanc, ses perles d'ambre... Elle voulait avoir son pokémon chromatique près d'elle, le chérir tel qu'il était, et le voir toujours plus heureux. Cette idée la faisait frissonner de plus belle, et Freyja adressa un sourire tendre et confus à l'autre jeunette.

«  Choc à la tête. Il dort... C'est un pokémon très fragile, tu sais. Si tu savais comment je l'aime... Je suis émerveillée chaque jour par ses différences, sa manière de voir le monde. Il n'a pas conscience du bien et du mal. Il ne veut pas s'adapter à nous, à nos normes. C'est un éternel enfant, et pour que je puisse profiter de lui au maximum, je dois m'adapter tous les jours. Je me moque des conséquences, du moment que je peux l'entendre rire, du moment que je le sens heureux. Ce petit être a totalement changé ma vie, et encore... Il est carrément toute ma vie. »

Elle avait toujours les larmes aux yeux en prononçant ses mots, se consolant par l'immense lien qui unissait les deux acolytes. Parfois, Freyja tendait le regard vers les blessures de Stella, pas encore soignées. Elle se demandait ce qui avait bien pu se passer, lui offrant seulement des yeux désolés. Sam ne devait pas être un compagnon facile non plus, et il aurait été sage qu'elles s'entraident un peu plus. Peut-être que les deux élèves pourraient se partager leurs ressentis, et persévérer en faisant des sorties communes, histoire de solidariser leurs monstres de poche. La coordinatrice soupira, avant de se lever pour aller chercher l'infirmière qui traînait. Stella avait besoin de soin. La dame aux cheveux roses se contenta de s'excuser, prétextant un encombrement du service avec un café à la main. Attrapant la trousse, elle s'avança vers la pokéathlète toujours assise, lui prodiguant les premiers soins. La blonde, ne voulant pas les déranger, alla à l'arrière du centre, dans la petite pièce où dormait le Psystigri. Celui-ci, malgré les calmants, se réveilla en sentant les vibrations de sa maman. La coordinatrice se contenta de le saisir doucement dans ses bras, lui remettant le bandage sur les oreilles. Au moins, en cas de panique, il ne pourrait pas les soulever pour envoyer de puissants jets psychiques. Pour la première fois, il se montra ouvertement câlin, se fondant sur sa poitrine.

«  C'est pas grave mon chaton, rien n'est grave. »

Elle appela un membre du personnel, qui après quelques phrases incisives sur son irresponsabilité, lui donna l'autorisation de l'amener dans le hall, mais pas de quitter le centre. Surveillance de deux heures, avaient-ils dit. Freyja s’exécuta en se mordant les lèvres, tandis que le bébé se remettait à somnoler.
A la vue de Stella pansée, elle sourit, la rejoignant pour s'asseoir délicatement près d'elle, veillant à ne pas réveiller le chaton endormi.

«  Je suis contente de voir que tu vas mieux, Stella. Et ton Férosinge alors .. ? Tu sais, je pense qu'on est mal parties toutes les deux, et pourtant, on a les mêmes soucis. On pourrait faire des choses ensemble, pour en parler, pour défouler nos deux garçons... Une cueillette ou une fouille par exemple. »


[ Désolée, je n'avais pas vu que tu avais répondu. Ca date !]
Stella Douglas
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t2896-0225-stella-douglas-pyroli
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t2904-stella-douglas
Icon : Pretty woman, say you'll stay with me. Mini_20011907180325202616609304
Taille de l'équipe : 14+1/30
Région d'origine : Hoenn
Âge : 18 ans
Niveau : 38
Jetons : 1232
Points d'Expériences : 1193
Pretty woman, say you'll stay with me. Mini_20011907180325202616609304
14+1/30
Hoenn
18 ans
38
1232
1193
pokemon
Pretty woman, say you'll stay with me. Mini_20011907180325202616609304
14+1/30
Hoenn
18 ans
38
1232
1193
Stella Douglas
est un Adulte Apprentie Gardienne
Freyja répond à ma question au final, je suppose que nous avons la même idée. Je l'écoute en silence et en la regardant tout en réfléchissant à ce qu'elle dit. Même si nos cas sont différents, il y a aussi beaucoup de points communs. Sur cette île je n'ai que Sam moi aussi. Je ne m'entends avec personne d'autre et j'ai du mal à me faire à certaines choses. Je ne voulais même pas finir ici il faut dire. Sam c'est ma petite bouée de sauvetage. Il m'a tellement fait pensé à Samuel mon petit frère, d'où son surnom. Je ne sais pas si c'est bien, mais bon en même temps je sais aussi que ce sont deux personnes différentes. Je l'écoute encore et encore, mais au final je ne trouve pas les mots. Rien ne sonne bien et elle se sauve alors, remplacé rapidement par l'infirmière avec la trousse de pharmacie. Bon allez, plus qu'à retrousser les manches et serrer les dents.

L'infirmière Joelle locale n'est pas très douce ou c'est moi qui suis plus sensible que je croyais. Ca pique vraiment ! Je grimace mais ne laisse pas filtrer un son. Elle me demande comment je me suis fais tout ça, mais je ne répond rien. Je me contente de baisser la tête et me renferme ce qui la fait soupirer. Je n'ai rien à lui dire à elle, je ne la connais pas et ça m'étonnerais qu'elle se soit déjà trouvé à ma place. Je n'ai pas besoin de mots vides ou de jolies phrases... Mes bras se font momifiés et elle pose un pansement sur ma joue. J'ai aussi des bleus mais ça ça passera. Hm ? Ah non je ne vais pas retirer mon t-shirt. Bon il a pris des dégats, mais ce n'est pas la fin du monde non plus et je n'ai pas de balafres là donc on laisse tomber. Hm ? Roo ok vlà ma jambe, mais ma cuisse n'a vraiment qu'une petite égratignure... Un dernier pansement et me voilà enfin libre, l'infirmière s'en allant et passant le relais de nouveau à Freyja en fait. Je reste assise et la regarde venir serrant la source de tous mes problèmes du jour. C'est vrai qu'il est mignon quand il dort... Sale petite bête va hé.

- Pas de nouvelles pour le moment...
- Férooosiiiiinnnnnngeeeeeee !!!
- Kyyyaaaa !

Ah j'ai parlé trop vite, le voilà qui sort d'un couloir du fond en panique, un bandeau mal serré sur la tête et une infirmière aux trousses. Il va bien, ouf... Je m'écroule soulagé, me laissant tomber sur les chevilles et tête basse. Pff à peine réveillé et il est déjà bruyant, attirant encore l'attention. En revanche il est de nouveau dans son état normal et ça. Ça ! Ça me fait vraiment plaisir. Je relève la tête et le regarde courir vers moi des larmes au coin des yeux et en panique total. Un vrai gamin perdu, il est mignon comme ça j'aurais presque envie d'essayer de renouveler l'expérience. Enfin je l'aurais fais si ça ne serait pas si cruel. Bref j'ouvre mes bras pour l'accueillir sauf qu'il se fige. Ah ? C'est nouveau ça, pourquoi tu ? Oh... Idiot, pas la peine de me regarder comme, l'infirmière est trop habitué à soigné les combats et s'est emballé pour moi aussi. J'ai trois fois rien... L'infirmière derrière me regarde et je lui fais signe que c'est bon. Je me relève alors pour parcourir les derniers mètres et prendre mon idiot de pokemon dans mes bras.

- Je savais bien que tu étais gentil et que tu la regretterais, cette crise de colère. T'en fais pas ce ne sont que des égratignures. J'espère que ça te servira de leçon pour la prochaine fois par contre.

Un bras pour le soutenir, mon autre main le caresse tout en enlevant ce bandage ridicule. Il ne tient pas, je me demande qui a fait ça... Une apprentie peut-être, probablement pour ça qu'il s'est échappé aussi facilement. J'avoue que ça me contrarie un peu. A qui ils ont confié mon pauvre singe ? Une autre Joelle arrive alors d'un air plus mature, elle réprimande sa collègue puis s'approche de moi. Elle vérifie les bandages encore présent puis examine le crâne, jugeant qu'il n'y a pas besoin de pansements ici. Elle s'excuse une nouvelle fois puis s'en va. Ouf...

- Bon il va bien finalement.

Toujours dans mes bras et encore assez paumé, Sam ne remarque que maintenant la présence de la mentali. Il leur jette aussitôt un regard mauvais à lui et à son pokemon, mais se calme quand je mets ma main devant lui. Ca suffit il y a eu assez de violence pour aujourd'hui.

- Je n'ai rien contre une rencontre, mais je ne pense pas que eux soient forcement partant...

Il a beau être calme pour le moment, Sam ne cache pas son hostilité. Ca va prendre du temps j'ai l'impression... Leon n'aura peut être pas envie non plus de jouer avec Sam après ce qu'il a subi. C'est dommage, mais il faudra attendre un peu pour ça...
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum