Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 2

Pokemon adala community

Tu abandonnerais ce pauvre locataire démuni à son déménagement, en « empruntant » sa camionnette en plus… ? Je ne te pensais pas voleur, Josh.
en savoir plus ?
Cha-charmant… normalement c’est en mission avec Josh que je frôle la mort, pas en rentrant chez les Phyllalis.
en savoir plus ?
Je vais chuter, encore, et ça sera long, et ça sera douloureux, et t'auras pas envie d'être là. Parce que toi, tu as Aoi mais moi j'ai quoi maintenant que Maya est partie, dis-moi ?
en savoir plus ?
Ce n'est pas le parc que je souhaite anéantir...
en savoir plus ?
Mademoiselle Alézar, Pecheresse Caroline ! Où êtes-vous ?
en savoir plus ?
La triche sera permise évidemment.
en savoir plus ?
Q…. Quéééééééééééééé ?!
en savoir plus ?
Le deal à ne pas rater :
Code promo Cdiscount : -20€ dès 299€ d’achat
Voir le deal

Yuki Yutaka
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t817-yuki-yutaka-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t842-yuki-yutaka-noctali
Taille de l'équipe : 11
Région d'origine : Kalos
Âge : 16
Niveau : 39
Jetons : 1400
Points d'Expériences : 925
11
Kalos
16
39
1400
925
pokemon
11
Kalos
16
39
1400
925
Yuki Yutaka
est un Topdresseur Spé. Type
Comme une page blanche.  



« Le livre d'une vie est d'autant plus noir
que les pages en sont blanches. »




Samedi 28 mars  2015,
Dans la matinée.
Parc d'attractions de Lansat.




Soleil au beau fixe, ciel dégagé, du moins, en partie, puisque ça et là volaient à vitesse de croisière, quelques nuages épars. La tête dans les nuages, je flânais, déambulant dans les allées, me laissant porter par ce doux filet venteux qui soufflait derrière moi. Je le laissais me guider, décidant de la direction dans laquelle je devais me diriger. Je venais de porter mes mains à mes cheveux, les libérant de leur prison qui les maintenait levés à l'arrière de mon crâne, en une longue queue de cheval haute et lâche. Comme pour saluer mon initiative, une petite bourrasque faussement violente vint les porter quelques temps devant mon visage qu'ils chatouillaient allègrement.  Je fermais alors les yeux, bercé par cette douce et enivrante sensation.

" Siiiimiabraaz ? "

J'ouvris alors les yeux, les posant sur Hikari, tout en prenant soin de dégager ma bue obstruée par une miriade de cheveux soyeux. Je la dévisageais un instant, action qu'elle faisait également à mon encontre. S'en suivit alors un long échange tacite, qui fut interrompu par un "Sal" lâché par ma petite Tarsal chromatique dont les yeux vairons furent bientôt tout ce que je pouvais voir. Comme à son habitude, elle venait d'apparaître sur ma tête, laissant tomber sa tête à l'envers devant la mienne.  De ma main droite libre, je l'attrapais par la peau du cou, pour la prendre dans mes bras. Je plongeais mon regard dans le sien, puis soupirant, je la déposais sur mon épaule.  Je me baissais alors pour recueillir la petite future Goupelin qui semblait commencer à traîner la patte. Elle était encore jeune et son endurance n'était pas des plus grande. Elle avait couru depuis l'académie, il n'y avait pas de mal à ce qu'elle soit fatiguée. Un fin sourire aux lèvres, je la pris dans mes bras, essayant de l'envelopper au mieux afin qu'elle n'ait pas trop froid, ce dont je ne doutais pas trop en fin de compte. Me redressant, je reprenais ma marche, regardant droit devant, moi, puis le ciel.

" Ca va Hikari, merci et toi ?  "

" Siiiimiabraazzzz ! "

" Je sais que ce n'est pas le même endroit, mais malgré tout, ça y ressemble. Beaucoup de temps s'est écoulé depuis lors, mais je n'arrête pas de penser à cette rencontre avec Chiho un an auparavant. Je m'en souviens comme si c'était hier. Les attractions et les stands du Cirque des Boulons, ce coup de foudre que j'ai eu  pour elle et tout ce que nous avons vécu ce jour là...   "

Je poussais un soupir, alors que ma brave Simiabraz posait la main sur mon épaule.  Pas besoin de davantage de mots. Je lui souris alors et elle retira sa main. Je centrais alors mon attention sur les boutiques et autres échoppes qui se dressaient de part et d'autre.  Des boutiques de souvenirs, des confiseries et autres restaurants. J'eus alors une pensée pour Asobu. S'il m'avait accompagné, il aurait fait des pieds et des mains, à n'en pas douter, pour m'attirer dans l'un d'eux et me faire dépenser mon pécule afin de s'y remplir la panse. Je me dis alors qu'il vaudrait mieux ne pas lui dire que nous nous étions laissés aller à nous promener au parc en rentrant. A voir l'expression de mon starter ainsi que celle de ma Tarsal, cet avis était partagé et tous trois éclatâmes de rire.

" Mahou !!!  "

Ma Feunnec venait de me sauter des bras. Kawaii se téléporta, au même moment que ma petite Hikari et moi nous élancions à sa poursuite. La Tarsal était apparue devant Mahou et cette dernière sauta sur sa tête, y prenant appuis pour s'élancer toujours plus loin en avant. J'attrapais Kawaii au passage, poursuivant sur ma lancée. Nous slalomions les gens, essayant de les bousculer le moins possible tout en tâchant de ne pas perdre notre cible de vue. Elle n'était pas des plus rapide qui soit, mais avec toute cette foule, il était bien difficile de tenir la distance car sa taille était ici un avantage de taille pour se frayer un chemin au travers de la multitude de paires de jambes. Au bout de quelques minutes, la folle cavalcade s'acheva enfin.  Là, devant l'entrée de la file d'attente de la grande roue, la petite Feunnec nous attendait, les yeux plein d'étoiles, sautillant comme une petite folle, en indiquant l'attraction par vifs coups de tête.

" Bon, bon, j'ai compris, mais ne fais plus jamais cela veux-tu ? C'est risqué ! Imagine si quelqu'un t'avait écrasé ou si nous t'avions perdus de vue ! Tu...   "

Je la pris alors par la peau du cou, la soulevant du sol pour la placer devant mon visage. Le petite renarde qui avait alors clos les yeux, les ouvrit, inquiète, les dardant sur moi.

" Ne me refais plus jamais peur comme ça baka !  "

Je l'enlaçais de nouveau, puis je m'engageais dans la file avec mes acolytes. Alors que je regardais l'écran de mon IPok, lisant le message que je venais de recevoir de ma mère, j'avais percuté une personne de plein fouet, manquant de la renverser tandis que mon appareil tombait au sol.

" Ex... Excusez-moi ! J'étais distrait, je ne voulais pas vous rentrer dedans. J'étais distrait... "

Je m'accroupis alors pour récupérer mon objet, puis me redressais.

" Mille excuses ! " avais-je alors lâché en m'inclinant avec déférence.






Comme une page blanche. [with Kaeko D. Riviera] Sans_t17
Kaeko D. Riviera
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t823-une-nouvelle-venue-riviera-d-kaeko-mentali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t1073-kaeko-d-riviera-mentali
Icon : Comme une page blanche. [with Kaeko D. Riviera] GhlZBQN
Taille de l'équipe : 15/30
Région d'origine : Kanto
Âge : 20
Niveau : 51
Jetons : 1841
Points d'Expériences : 1579
Comme une page blanche. [with Kaeko D. Riviera] GhlZBQN
15/30
Kanto
20
51
1841
1579
pokemon
Comme une page blanche. [with Kaeko D. Riviera] GhlZBQN
15/30
Kanto
20
51
1841
1579
Kaeko D. Riviera
est un Adulte Larbin Expérimentée
La demoiselle regardait le ciel d'un magnifique bleu azur sans aucun nuage la narguer elle, qui était enfermée dans sa chambre à devoir écrire le rendu d'un affrontement test qui était en cours depuis plusieurs mois et qu'elle n'arrivait toujours pas à faire, manque d'inspiration.
« Et surtout feignantise de la part de sa narratrice plutôt ! Non mais sérieux aucune idée ne me viens ! J'y suis depuis toute une nuit j'en ai marre ! » La topdresseuse fit voler un de ses stylos avant de reprendre une dose de thé au citron, sa drogue, qui lui a permis de tenir une nuit blanche. Elle voulait être libre ce samedi, partir se reposer à l'ombre d'un arbre ou encore juste se promener en ville avec Estelle, rendre visite à Seth en mode ninja, profiter du simple fait qu'il n'y avait plus ce système totalitaire qui privait les élèves de loisirs simples comme celui de profiter de la vie. Un vent de liberté ébouriffa les cheveux bleus de la préfète qui comprit que ça ne servirait plus à rien de travailler. Tant pis pour l'affrontement test, elle était tellement en retard qu'un peu plus ou qu'un peu moins de retard ça ne changeait strictement rien. Elle poussa alors sa chaise puis partit prendre une douche avant d'aller, n'importe où mais ailleurs que dans cette chambre vide de la présence d'Estelle.

Une douche plus tard, la demoiselle prit les Pokéballs de ses compagnons de route avant de sortir comme d'habitude, par la fenêtre. Technique ninja afin d'éviter les Mentalis folles furieuses voyez-vous. Elle fut suivie de près par son starter en train de bailler aux Cornèbres ayant lui aussi passé une toute petite nuit. Veillant à ce que sa dresseuse ne s'endorme pas et surtout à ce que Tomberry, Deus et Lupin ne lui fassent pas un coup en traître conformément à leur caractère de vilains trolls. Alalala les spectres sont si adorables n'est-ce pas ? Mais pourquoi dîtes vous non de la tête ? Vilains ! Ahem, la bleue ne savait pas vraiment où se diriger, elle regardait un peu partout ne sachant que faire. Sortir en ville pour se dégourdir les jambes ? Hum pourquoi. Wait. Elle venait d'avoir une idée, il faisait beau, on était le week-end et elle n'avait qu'un pauvre affrontement test à faire alors.. Pourquoi ne pas aller au centre d'attraction ? Elle n'y était jamais aller, c'était l'occasion d'inaugurer. Et puis ça ferait plaisir à Omega et aux membres de son équipe plutôt nombreuse maintenant. La demoiselle libéra alors son Girafarig avant de grimper dessus afin qu'il l'emmène au lieu du parc d'attraction non sans l’inonder d'une pluie de caresses sur l'encolure qui fit hénir le double-type accélérant le pas afin d'arriver le plus tôt possible au lieu de fête.

Moins d'une demi-heure de course folle plus tard, la demoiselle et ses deux Pokémons purent voir de leurs propres yeux l'entrée du parc, non sans attirer le regard des patients étonnés de voir une jeune femme monter un Girafarig (rien de pervers la-dedans je vous rassure).. Peuh on voit qu'ils ne sont pas à la Pokémon Community, la-bas ils pourraient observer des choses bien plus étranges qu'une bleue sur un Pokémon. Une fois devant le panneaux d'entrée, Kaeko descendit de Rex qu'elle remercia avec un gros câlin avant de le faire réintégrer sa Pokéball. La jeune femme paya ensuite l'entrée en jeton avant de pénetrer dans un tout nouveau monde fantastique. Des attractions de partout, des visiteurs avec des barbes-à-papa plus grosse que leur tête se promenait en rigolant, un groupe d'ami courait vers les montagnes russes agitant leurs bras dans tous les sens. Un couple poussait une poussette dont un petit garçon à l'intérieur émettait des petits cris émerveillés. Une toute autre ambiance un parc d'attraction. Inspirant profondément, Kaeko fit sortir Lupin, Alpha et Traüma de leur Pokéball avant de s'élancer gaiement vers la grande roue qui offrirait au petit groupe une vue imprenable sur le parc leur permettant avant tout de voir quel attractions faire mais aussi et surtout de permettre à Omega de connaître la topographie des lieux afin de guider sa dresseuse capable de se retrouver dans les cuisines d'un restaurant ou encore dans le vestiaire des employés tellement son sens de l'orientation est miteux.

Joyeusement, elle doublait les gens devant elle tout en regardant chacune des boutiques, des stands proposés par le parc. Un attroupement se faisait devant chaque échoppes intéressantes ou devant les attractions à sensations fortes. Les petites soucoupes volantes ne semblaient attirer que les plus jeunes et ne parlons pas du carrousel qui n'était même pas plein entièrement. Pauvres petites Galopa qui devait se sentir délaissés. Fallait être spectre, ils auraient eu plus de chance. En parlant de spectre, après la grande roue direction train fantôme pour rigoler un bon coup hehehe. Eh bien ? Vous croyez vraiment qu'une spécialiste spectre peut avoir peur de fantômes ? Vous plaisantez ! Bref, tout en sautillant, la bleue commença à rejoindre la file d'attente de la grande roue lorsqu'elle se fit renverser par un chauffard, et la priorité à droite ? par un garçon qui très vite s'excusa disant qu'il était distrait. Sur le sol bétonné de l'allée, Kaeko lui sourit alors en lui disant :
« Ce n'est pas grave voyons ça arrive ! Votre portable n'a rien au moins ? » Fit-elle en se relevant avec l'aide de Lupin et de son Lewsor qui regardait ensuite le grand brun avec de grands yeux. La spécialiste spectre épousseta ses vêtements avant de regarder la grande roue avec un regard émerveillée telle une petite fille de huit ans.
« C'est impressionnant.. » Souffla-t'elle pour elle-même ne prêtant presque plus attention au pauvre jeune homme un peu maladroit.


Comme une page blanche. [with Kaeko D. Riviera] Espeon_la_by_GoldFlareonComme une page blanche. [with Kaeko D. Riviera] Giratina_la_by_GoldFlareon
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum