Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 2

Pokemon adala community

« J’ai juste envie de profiter de cette soirée, et de ce nouveau début de vie… Même si je sais que je ne suis pas encore au bout de mes surprises. »
en savoir plus ?
« Cette mission est déjà un calvaire, alors stp essaie de pas la rendre encore pire, ça m’arrangerait. »
en savoir plus ?
« Je ne suis pas sûr qu’il soit l’heure de distribuer de l’eau bénite, nous savons déjà tous que vous êtes un ange Ranya, mais je suis touché de votre bénédiction. »
en savoir plus ?
« Je me déteste. Je me déteste de toutes mes forces. »
en savoir plus ?
« C'est un fantôme que tu enlaces, Faulkner. »
en savoir plus ?
Le soleil tape. Les gens hurlent. Il en a marre. Ce n’est pas un tournoi. C’est un poisson d’avril.
en savoir plus ?
« Il est beau... Tu en as de la chance... »
en savoir plus ?

Eryn McNellis
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t2418-eryn-un-simple-regard-pose-sur-une-fleur-et-voila-une-journee-remplie-de-bonheur-mentali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t2470-eryn-mcnellis-mentali
Icon : Drôle d'oiseau. Original
Taille de l'équipe : 17/30.
Région d'origine : Sinnoh - Floraville.
Âge : 19 ans.
Niveau : 30
Jetons : 3745
Points d'Expériences : 1334
Drôle d'oiseau. Original
17/30.
Sinnoh - Floraville.
19 ans.
30
3745
1334
pokemon
Drôle d'oiseau. Original
17/30.
Sinnoh - Floraville.
19 ans.
30
3745
1334
Eryn McNellis
est un Coordinateur Éleveur


Eryn était agacée. Oui, agacée était bien le mot. Elle n’avait plus de tissu ! Comment voulez-vous qu’une styliste créée sans tissus, hein ? Ah, la poisse, elle était obligée d’aller en acheter en ville. En plein weekend. Autant dire qu’elle allait s’y plaire, tiens … Le bus, d’ailleurs, était déjà bondé, et la Mentali se retrouvait quichée comme une sardine dans sa boîte en fer. Quelle sensation pour le moins désagréable ! Et le bus qui allait à une vitesse d’escargot ! Fermant les yeux, la Mentali leva un peu plus le son de sa musique pour échapper au bruit des usagers. Elle ne devait surtout pas se laisser happer par ce qu’elle entendait. Déjà que son cœur battait beaucoup trop vite et qu’elle commençait à se sentir mal, il valait mieux qu’elle se concentre sur quelque chose. Sa musique. Le pelage court du Posipi dans sa poche, qui se frottait contre sa paume pour la soutenir de son mieux. N’importe quoi, mais pas le bruit du trafic. Heureusement, son arrêt fut vite là, et la jeune élève put quitter le bus en se faufilant entre les gens, finissant par écraser quelques pieds pour que les portes ne se referment pas devant elle. Sourde aux protestations des gens qu’elle bousculait, elle quitta l’habitacle étroit, et s’étira pour délier ses muscles, engourdis d’être restés immobiles si longtemps.

« Pfff, le monde … Qu’est-ce que je ne donnerais pas pour avoir Lutea … »

Grognant de dépit en pensant au Tropius de sa cousine, Eryn s’engagea sur les chemins pavés. Tropius quoi ! Quelle veinarde, quand même ! Fanatique du type Plante, la Mentali savait qu’un jour, elle aussi en aurait un. Et puis bon sang, quel monde ! Il y avait une foire, ou quelque chose du genre, pour que le centre-ville soit envahi de la sorte ? Pitié, de l’air, dégagez un peu ! Après avoir été bousculée deux ou trois fois par des adultes qui se fichaient bien d’avoir une gamine sur leur passage, Eryn porta une main à sa Poké Ball pour en sortir Yakuru, son Cabriolaine, et posa une main sur son dos pour avancer à côté de lui. Et comme par magie, la foule s’éloigna un peu d’elle, pour ne pas avoir les pieds piétinés par les durs sabots du Pokémon Plante. Ce dernier, qui avait compris que sa dresseuse allait acheter plein de trucs, était content d’avance à l’idée de servir de porteur. Surtout que sa jolie couverture était terminée, maintenant, et qu’il ne se faisait plus mal au dos en bondissant de partout tel un cabri avec son harnais sur le dos. Après une marche relativement longue, à cause de la foule dense, la Mentali finit par atteindre le magasin qu’elle cherchait. Avec un peu de chance, il y aurait dedans le tissu fluide qu’elle cherchait. Et de nouveaux vêtements aussi !

Toute guillerette, la Mentali rentra dans le magasin après avoir fait revenir le Cabriolaine dans sa Poké Ball, et elle parcourut les rayons, le Posipi perché sur sa tête lui servant de sentinelle. Les vêtements n’étaient pas superbes. Il y en avait bien un qui était joli, mais il coûtait assez cher pour ce que c’était, puis Eryn ne doutait pas d’avoir les capacités de le refaire à moindre coût. Y placer trois cent jetons au lieu de neuf cent cinquante jetons, en gros. Economie ! Après avoir flâné du côté des habits, elle alla du côté des tissus pour en acheter en masse. Elle en avait besoin de beaucoup, voyez-vous. Le génie créatif peut frapper à tout instant, et il ne saurait être arrêté par quelque chose d’aussi futile qu’un manque de matériau pour exprimer son œuvre. Faisant de nouveau sortir le Cabriolaine, elle lui posa sa couverture, attacha le harnais, et aidé de son Posipi, elle entreprit de choisir ce qu’il lui fallait, faisant glisser les rouleaux sur le harnais pour les attacher solidement, pendant que Yakuru se tenait immobile, la tête bien droite, fier de servir de porteur. Brave petit. Puis elle alla jusqu’à la caisse, le Cabriolaine la suivant sagement, pour payer ses achats et quitter le magasin. Bon, et si elle rentrait alors ? En faisant un détour, pour éviter les deux idiots qui se battaient non loin … »

« Tu crois que tu me fais peur ? Tonnerre ! »
« Ah tu le prends comme ça ? Piétisol ! »
« Eh merde ! Toi, Aqua-Jet ! »
« Ah-ha ! Tranch’Air ! »

L’attaque Vol, qui ne devait toucher que le Pokémon visé, sembla se perdre, sans doute car l’autre avait esquivé. Malheureusement pour Eryn, elle se perdit vers elle, ou plutôt vers Yakuru, qui se prit des dégâts dans le dos. Effrayé, le Cabriolaine poussa un bêlement aigu de douleur, et se cabra, manquant d’assommer sa dresseuse et de partir en arrière sous le poids des tissus. Retombant sur ses sabots, le Cabriolaine, normalement très joueur, s’enfuit en galopant à toute vitesse pour échapper à ce qu’il pensait être un agresseur potentiel, qui lui avait fait très mal en tapant pile dans sa faiblesse Vol. Eryn, qui était tombée en arrière pour échapper aux sabots, se redressa pour partir en courant derrière son Pokémon, en criant son nom pour qu’il revienne vers elle. Finalement, elle l’entendit non loin d’elle, et courut pour le rejoindre, le trouvant en train de se battre contre un Pijako. Son harnais était tombé, les rouleaux toujours attachés dessus, la couverture était au sol, non loin d’une brune, également à terre.

« Yakuru ! Arrête ! » Méprisant complètement le danger, Eryn courut vers son Pokémon, s’interposant entre le Pijako et lui. « Arrête ! C’est bon, c’est fini ! Il est parti, le gros oiseau, il est parti, du calme, du caaaalme … »

Doucement, Eryn posa les mains sur la tête de son Pokémon, le caressant pour le calmer. Sous ses caresses, le Cabriolaine sentit sa peur s’évaporer, et même si ses pattes tremblaient toujours sous la frayeur et la douleur, il se frotta contre ses paumes pour lui dire qu’il allait mieux. Après avoir serré son Cabriolaine dans ses bras pour le rassurer, elle tourna la tête vers le Pijako, qui voletait frénétiquement autour de sa dresseuse, la fille au sol qui s’était redressée. Sans s’en rendre compte, la Mentali déglutit. La fille avait l’air balèze. Sportive. Pyroli. Et accessoirement de très méchante humeur, ce qui était compréhensible, vu qu’un Pokémon inconnu l’avait renversée pour s’en prendre ensuite à son Pijako. Comme ça, gratuitement ! Avant que la Pyroli – c’était forcément une Pyroli ! – ne s’en prenne à elle, Eryn commença à parler, assez rapidement à cause du stress qu’elle venait de se faire.

« Je, je, je suis désolée ! On sortait du magasin, il y avait un combat, il a été touché dans le dos par un Tranch’Air, il a eu peur et il s’est enfui ! Puis, il, il a dû voir ton Pijako et croire qu’il l’avait attaqué, alors il … »

Eryn se tut pour reprendre son souffle, serrant un peu plus son Cabriolaine contre elle. De trouille d’avoir des ennuis, cette fois. Cette fille, avec son regard à peiiiiine agressif, la transportait plusieurs années en arrière, quand elle était le souffre-douleur de son école à cause de ses pouvoirs psys qu’elle ne savait pas contrôler. Son don, alors, se cantonnait au pliage de cuillères, mais c’était suffisant pour faire d’elle la bête de foire de son école. Qui avait perdu énormément, en crédit et en réputation, quand sa redoutable grand-mère, Evene McNellis, s’en était mêlée, quand que sa petite-fille ait raconté ses tourments à ses parents après un accident pour le moins effrayant dans lequel elle n’était pour rien.

« Je suis vraiment désolée … Tu n’as rien ? Ton Pokémon va bien ? »



We got this together Δ Sometimes the pressure gets you down, and the clouds are dark and grey, just kick them off and let the sun shine through, and scary as it seems, more help is on the way,'cause friends have friends that want to help out too.
Josh Aéris
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t3650-0266-josh-aeris-un-revenant-affecte-phyllali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t3736-josh-aeris-adulte
Icon : Drôle d'oiseau. S-l300
Taille de l'équipe : 8
Région d'origine : Kanto
Âge : 21
Niveau : 40
Jetons : 2101
Points d'Expériences : 1259
Drôle d'oiseau. S-l300
8
Kanto
21
40
2101
1259
pokemon
Drôle d'oiseau. S-l300
8
Kanto
21
40
2101
1259
Josh Aéris
est un Adulte Colonel de la 24ème
Belle journée n'est pas-ce pas, pour aller se détendre ? C'est ce que se disait Selana, elle était descendue à pieds au centre-ville pour pouvoir... changer de paysage et puis elle n'avait jamais pris la peine d'explorer la ville et ses alentours, il fallait bien commencer par quelque chose et on disait qu'en ville on pouvait tomber sur beaucoup de dresseurs qui avaient soif de combattre ! C'était une belle occasion de faire quelques duels, de progresser, après le combat cotre Kimera il fallait progresser et cette après-midi ferait patienter, le temps que la direction rende son verdict quant-aux détenteurs de badges. Elle espérait vraiment en faire partie, être sacrée dans les meilleurs dresseurs face à Kiméra !

Bref, elle marchait tranquillement, Solid était de sortie et marchait à ses côtés tout comme Freudd, seul Liquid restait dans sa pokéball, après leur dur combat elle ne le laissait sortir que pour manger et dormir, elle voulait qu'il récupère entièrement. À vrai dire elle ne faisait pas grand chose à part s'arrêter dans les différentes boutiques de sport pour chercher de nouvelles altères et des sacs de frappes. Même si elle écumait les rues commerçantes, elle ne trouvait rien qui lui correspondait suffisamment, rien d'assez résistant en fait, donc elle s'était désintéressée de tout ce qu'elle avait trouver. Tranquillement elle était sortie, Soldi marchait tranquillement devant elle en claquant des mâchoires, c'était plutôt drôle à voir pour Selana qui riait légèrement.

Elle décidait de rentrer, surtout car Pikajo volait vers la direction du campus, il n'avait rien trouvé d'intéressant. C'était le calme plat si on ignorait les bruits de combats, ça avait piqué la curiosité de la sportive qui s'approchait de la zone de combat. Quand tout à coup une furie endiablée s'était mise à courir, un Cabriolaine fou furieux, Selana ne savait pas vraiment comment réagir alors elle s'était jetée sur le côté pour esquiver la brute, elle s'était mal rattrapée au mur se laissant tomber au sol pour éviter de se faire attaquer. Le pokémon plante voulait s'attaquer à Freudd, pour un pokémon qui n'était fait du tout pour le combat, ça allait être difficile malgré l'avantage du type.

C'est soudain qu'une petite fille aux cheveux violets débarqua en scandant un prénom, celui du Cabriolaine il semblerait puisqu'elle s'était dirigée vers lui pour le prendre dans ses bras sans se préoccuper du Pijako, heureusement pour elle ce Pijako n'était pas agressif sinon quelques joutes verbales avec le miroir de la chambre de Selana. Progressivement la Pyroli s'était relevée pour s'étirer, elle était remontée, le regard noir et sévère elle commençait à se rapprocher de la petite fille aux cheveux violets. Elle avait une voix paniquée quand elle reprit la parole, c'était sincère et ça calmait un peu les nerfs de la furie furieuse. Freudd tournoyait frénétiquement au-dessus de sa tête alors que Solid s'était posté devant, claquant des mâchoires avec violence, cette grande gueule semblait tenir rancune de celle qui avait voulu porter atteinte à sa dresseuse et son compagnon volant. Cependant, au fur et à mesure des phrases Selana comprenait bien qu'elle n'était pas totalement responsable des tourments de son pokémon, elle avait reçue une attaque perdue. Elle grinça des dents en avançant vers la zone de combat posant une main sur la tête de la jeune fille.

-Attends moi deux secondes, ici, je vais apprendre à ces couilles-molles à entraîner correctement leurs pokémons avant de se lancer dans des combats. Solid vient avec moi on va les défoncer. Freudd, reste avec la demoiselle, soit sage.

Malgré le côté froid de sa voix et ses os qui craquaient au fur et à mesure qu'elle s'échauffer les articulations, il y avait quelque chose de bon et juste dans sa voix, bien qu'elle soit folle de rage à cause de ce qu'elle avait entendue. Elle tourna à l'angle de la rue pour se rapprocher de l'air de combat qui était une autre rue plus loin. Solid lui s'échauffer les mâchoires avec un air franchement sadique. Depuis la position de la jeune fille aux cheveux violets on pouvait entendre quelques échos d'attaques morsures, des coups de poings, des cris de surprises de douleur, quelquelques insultes sauvages et après un moment de silence une phrase bien distincte.

-Vous êtes la honte de notre école ! Des Tops-dresseurs qui n'ont même pas les bases ! Retourner vous entraîner sérieusement, la prochaine que je vous croise, si vous êtes pas plus précis dans vos attaques, même si elles ratent faut qu'elles restent dans une aire de combat ! Sinon je vous fais des seins à la place des couilles ! Bande de merdes !

Quelques secondes plus tard elle était revenue d'un pas un peu lourd avec un sourire presque radieux, il en était de même pour Liquid qui s'était régalé de croquer quelques pokémons maladroits. Enfin Calme Selana s'était mise à la hauteur du Cabriolaine pour lui caressait le flanc après l'avoir laissé humer son odeur pour qu'il la reconnaisse et se sente en sécurité.

-Bien, voilà, t'excuses pas au fait, c'était la faute de mauvais dresseurs... ils se croient beaux et puissants car ils sont à la P.C mais ils n'ont pas deux heures de sport le matin et deux heures le soir, des petits merdeux de Noctlis encore qui profitent du talent et de la réputation de leur préfet. Alalala... Elle soupire passant une main sur son Kraknoix. Moi c'est Selana Grey, Pyroli et futur spécialiste de type sol ! Même si la j'ai mon starter qui fait la sieste dans sa ball. Et toi comment tu t'appelles ? Tu as l'air de beaucoup aimer tes pokémons, tu es dresseuse ? Fin ce qui est sûr c'est que t'es pas une Pyroli toi !


Le militaire s'exprime en D46100


Drôle d'oiseau. Miniature_454_EBDrôle d'oiseau. Miniature_545_EB Drôle d'oiseau. Miniature_042_LGPE Drôle d'oiseau. Miniature_406_EBDrôle d'oiseau. Miniature_848_EB
Drôle d'oiseau. Gallade_sprite_2 Drôle d'oiseau. Miniature_768_EB Drôle d'oiseau. Miniature_074_Alola_LGPE Drôle d'oiseau. Hel
Drôle d'oiseau. Miniature_302_EB
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum