Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 2

Pokemon adala community

Tu abandonnerais ce pauvre locataire démuni à son déménagement, en « empruntant » sa camionnette en plus… ? Je ne te pensais pas voleur, Josh.
en savoir plus ?
Cha-charmant… normalement c’est en mission avec Josh que je frôle la mort, pas en rentrant chez les Phyllalis.
en savoir plus ?
Je vais chuter, encore, et ça sera long, et ça sera douloureux, et t'auras pas envie d'être là. Parce que toi, tu as Aoi mais moi j'ai quoi maintenant que Maya est partie, dis-moi ?
en savoir plus ?
Ce n'est pas le parc que je souhaite anéantir...
en savoir plus ?
Mademoiselle Alézar, Pecheresse Caroline ! Où êtes-vous ?
en savoir plus ?
La triche sera permise évidemment.
en savoir plus ?
Q…. Quéééééééééééééé ?!
en savoir plus ?
Le Deal du moment : -30%
Maillot de Football de l’Équipe de France
Voir le deal
63 €

Cleve Carter
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t253-cleve-carter-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t278-cleve-carter-givrali
Région d'origine : Johto
Âge : 15 ans
Niveau : 24
Jetons : 13113
Points d'Expériences : 770
Johto
15 ans
24
13113
770
pokemon
Johto
15 ans
24
13113
770
Cleve Carter
est un Scientifique Mécano
Après les derniers bouleversements et les revirements dans la Direction, l’académie avait été sens dessus dessous. Durant une bonne semaine, les élèves avaient crié de joie dans les couloirs, et même Cleve, qui était d’un naturel discret, avait participé aux festivités. Ses Pokémon s’en étaient d’ailleurs donné à cœur joie. Entre Pep’ qui arrosait tout le monde –les douches au champagne avaient dû lui monter à la tête, dans tous les sens du terme-, Ritsu qui gambadait tellement joyeusement qu’il trébuchait sur ses pattes toutes les trois secondes, et Biske qui s’accrochait aux lustres avec sa queue extensible, on pouvait dire que l’humeur était à la fête. Même Lem était tellement survolté que la tignasse rousse de la Mécanicienne était sans cesse gonflée et électrique. Seul Curl était aussi calme qu’à son habitude, se contentant de miauler doucement dans les bras de Cleve, son cache-œil de chaton-pirate toujours fidèle au poste.

Chez les Givralis, on avait eu vent des événements plus rapidement qu’ailleurs. Rien d’étonnant pour le dortoir des fameuses commères de l’académie ! Potiron devait sans doute s’être dit qu’en prévenant ces demoiselles-là en premier, la nouvelle se répandrait plus rapidement qu’il ne lui fallait de temps pour voleter vers un autre dortoir. Quoi qu’il en soit, les choses redevenaient progressivement normales, et la nouvelle Directrice commençait petit à petit à s’imposer à ses élèves, reprenant ce qui avait fait les fondements de l’ancienne Direction.

Cleve ne savait que penser de Snow, mais quoi qu’il en soit, elle n’allait bientôt plus vraiment avoir à s’en préoccuper. En effet, grâce aux contacts de ses enseignants et de Dan Mark, la jeune Mécanicienne avait enfin trouvé un stage chez un célèbre fabricant d’objets qui, apparemment, avait travaillé pour la société de Monsieur Rochard, basée à Mérouville. Après s’être renseignée, Cleve avait appris que la personne en question avait longtemps été un haut gradé dans cette entreprise, avant de voler de ses propres ailes pour fonder sa propre société dans la région de Hoenn. Le projet du Casque Traducteur avait beaucoup plu, et on lui proposait de le développer en compagnie de véritables professionnels. C’était une opportunité incroyable pour Cleve, et, après de nombreuses hésitations, elle avait accepté d’intégrer l’équipe de projet pour une première phase de « test ». Durant celle-ci, elle devrait travailler pour montrer son savoir-faire, et ensuite uniquement elle pourrait s’attaquer avec eux –ou non-, à son Casque Traducteur. Si elle ne faisait pas l’affaire, elle pouvait dire adieu à son entrée dans cette brillante société. Cependant, elle savait qu’elle était douée pour son âge. Roseverte et même sa référente, Janice, l’avaient encouragée à tenter le pari. Alors pourquoi pas ?

Elle avait passé la semaine à régler tout un tas de papier, demandant les autorisations pour quitter l’école, préparant ses affaires, emballant ses nombreux projets en cours. Elle avait eu le cœur serré lorsqu’elle avait dû en parler à ses quelques amis de l’académie. Et puis il y avait Amaoka…
Elle ne lui avait pas encore dit, et ne savait même pas comment elle devait s’y prendre. Devait-elle partir comme une voleuse et lui écrire une lettre ? Après tout, ils n’étaient que de bons amis… Oui, mais était-ce tout ? Etrangement, Cleve n’arrivait pas à se convaincre de partir et de le laisser sans au moins se confronter à lui une dernière fois. Et les sourires insouciants qu’il lui adressait dans les couloirs lorsqu’ils se croisaient n’aidaient en rien. Comment le prendrait-il ? Serait-il en colère ? Ou pire, si triste qu’il n’oserait même pas prononcer un mot ? La rouquine baissa les yeux en pensant à la réaction de son meilleur ami. Pourquoi les relations humaines étaient-elles si compliquées ?

Malgré tout, en attendant, elle devait laisser ce problème-là de côté. Au cours de cette année, la jeune Givrali était devenue très amie avec une autre de ses camarades : Ambre Lawford. Depuis leur fouille commune au Lac Corail, et l’organisation de la maintenant mythique partie de Paint Ball/Laser Game, une sorte de connexion s’était effectuée entre les deux Scientifiques. On ne se souvenait que trop bien de Cleve murmurant dans son dernier souffle à son acolyte de la venger face au Général Jackie. Tant de souvenirs qui lui donnaient le sourire dès lors qu’elle y repensait. Et à présent, elle allait devoir passer l’éponge sur tout ça et garder ces moments dans un coin de son esprit. D’un côté cela lui faisait de la peine, mais peut-être pas autant qu’à Applepie, son Evoli, qui appréciait grandement la compagnie de la brune et de ses nombreux Evoli. Par ailleurs, Cleve savait que son Pokémon aurait beaucoup de mal à rester avec elle à Hoenn ; devoir être enfermé dans un atelier de bricolage, ça ne lui réussissait pas vraiment. La rouquine le savait surtout heureux quand il pouvait gambader dans les prairies et se rouler dans l’herbe, avant de se souvenir qu’il était censé être un Pokémon modèle et ne pas trop faire de vagues. Elle avait donc pris la décision d’offrir Apple à Ambre, ainsi qu’une Pierre Eau qui lui permettrait de le faire évoluer en un bel Aquali.

Son amie était bien évidemment d’accord pour en prendre soin ; en tout cas, elle n’avait pas émis de refus lorsque la Mécanicienne le lui avait proposé. Elle lui avait donc donné rendez-vous dans la salle commune du dortoir des Givralis afin de pouvoir lui remettre la Pokéball d’Apple, et ainsi pouvoir assurer doucement la transition avant son départ. Le lui donner le jour de son départ aurait en effet peut-être trop perturbé l’Evoli de Cleve. Assise sur un canapé tandis que ses camarades de dortoir regardaient Les Feuj de l’Amour, la rousse se releva d’un bond lorsqu’elle aperçut la chevelure caractéristique d’Ambre.

« Hey coucou ! Ça va ? Moi plutôt bien, j’avance mes préparatifs, tout ça tout ça. » l’aborda-t-elle aussitôt de but en blanc.

Elles échangèrent quelques banalités, avant que Cleve fourre la Pokéball d’Apple dans la main d’Ambre, ainsi que sa Pierre Eau. Ça se passait de mots. Elles en avaient déjà longuement parlé avant, et à présent, c’était à la brune de faire tout son possible pour qu’Apple s’intègre bien à sa nouvelle équipe. La mécanicienne resta cependant encore un petit moment après ce don, pour répondre aux questions de l’Archéologue quant à sa destination, ses projets, son ressenti, et tout un tas de choses qu’elles avaient l’habitude d’aborder lorsqu’elles se retrouvaient autour d’un chocolat chaud pour bavarder.

« J’ai un petit peu peur de ne pas faire l’affaire, tu sais. Mais je me dis que si jamais je n’y arrive pas, je pourrai toujours revenir ici. » expliqua-t-elle, en reprenant les conseils qu’un de ses enseignants lui avait prodigué.

Revenir. Elle le prononçait à demi-mot, mais c’était un espoir auquel elle se raccrochait. Pourtant, elle savait pertinemment que quoi qu’il arrive, elle ne reviendrait sûrement pas à l’académie. Ou en tout cas, pas comme une élève. Le cœur gros, elle haussa les épaules et parvint à esquisser un sourire mutin. Pep’, qui était à ses côtés et ressentait ses émotions grâce à tout le temps qu’ils avaient passés ensemble, lui asséna une grande claque dans le dos. Projetée en avant, elle se retourna et lui adressa un regard noir, avant d’éclater de rire. Dieu que ça faisait du bien de décompresser un peu, après tout le stress qu’elle avait accumulé depuis qu’on lui avait proposé de partir !

« Aha, j’ai embarqué le Pepperobot, mais je crois que je ne suis pas prête de le remettre à l’eau, vu la catastrophe de la dernière fois. Enfin faudra que je le retape un peu avant de faire quoi que ce soit et… » elle s’arrêta de parler un instant, le sourire figé. « Tu vas me manquer Ambre. J’espère qu’on pourra garder contact. On s’écrira et on s’appellera de temps en temps, hein ? »

Une petite larme roula sur sa joue et elle étreignit brièvement sa camarade. Elle avait encore quelques jours avant de partir, mais son départ se faisait tellement concret à présent qu’elle avait du mal à retenir ses émotions. Pourquoi était-ce si compliqué de s’en aller ?

« Bon, faut que je retourne préparer des affaires. On se voit au dîner de toute façon. » conclut-elle en tournant les talons, tandis que Peppéroni la suivait en couinant. « Apple aime bien gambader de temps en temps, donc je suppose qu’il aimera bien aller faire des fouilles avec toi. » ajouta-t-elle en regardant la Pokéball de son Evoli.

C’était toujours dur de se séparer d’un Pokémon qu’on aimait beaucoup. Comme ça l’avait été pour Chester. Mais elle savait qu’elle avait fait la bonne décision. Alors, en adressant un petit sourire à Ambre, elle s’engouffra dans le couloir du dortoir. Car si elle restait plus longtemps, elle savait qu’elle éclaterait en sanglots.

[Terminé pour Cleve]
[Don de Applepie, l'Evoli de Cleve et d'une Pierre Eau]
[Cleve Carter quitte donc l'école pour partir en stage dans une célèbre boîte de Pokémécaniciens, basée dans la région de Hoenn. Après discussion avec son meilleur ami -et très certainement plus- Amaoka Masamune, le jeune Voltali décide également de la suivre dans son voyage. Il déposera donc ses dossiers de départ de l'académie le lendemain de cette annonce, et fera ses bagages pour suivre la petite rouquine. Il a pour projet de faire la collection des badges de cette région, et, pourquoi pas, écumer quelques Concours de Coordination. Les deux amis vivront en colocation à Poivressel. Qui sait ce que l'avenir leur réservera ?]
Ambre Lawford
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t103-ambre-lawford-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t121-ambre-lawford-givrali
Taille de l'équipe : 19
Région d'origine : Hoenn
Âge : 20 ans
Niveau : 54
Jetons : 1312
Points d'Expériences : 1697
19
Hoenn
20 ans
54
1312
1697
pokemon
19
Hoenn
20 ans
54
1312
1697
Ambre Lawford
est un Nouveau Membre
C'était le jour J. J'angoissais un peu et je ne savais pas trop comment me comporter. C'était si rare de me voir dans cet état, d'autant plus que cela pouvait se voir dans mon comportement alors que généralement, j'étais douée pour camoufler mes sentiments. Ma main tremblait quand je prenais la brosse pour le peigner les cheveux devant le miroir. Mon regard était fuyant, distant et triste. Meian était préoccupé par mon état d'esprit et ne me quittait plus du regard. Qu'est-ce qui pouvait dont me mettre dans un état pareil ? Aujourd'hui était le jour que nous avions convenu avec Cleve, une demoiselle de mon dortoir, pour me permettre de récupérer son Evoli. Un don formidable, qui ne pouvait me faire que plaisir mais un don aussi douloureux car il signifiait le départ de mon amie.

Une décision difficile ainsi que très réfléchie. Cleve quittait l'académie pour suivre un stage en dehors de Lansat. Une bonne et une mauvaise nouvelle à la fois. Bonne car la Givrali allait pouvoir s'ouvrir au monde, partir pour apprendre encore plus dans son domaine de prédilection. Elle avait de la chance que quelqu'un la prenne à sa charge, cela restait plutôt rare. Et une mauvaise nouvelle car ça voulait dire qu'elle devait quitter ses amis. J'essayais de me mettre à sa place, lui expliquant que c'était une chance incroyable et qu'elle se devait de la saisir. Les hésitations étaient nombreuses mais elle avait finalement accepté. Un déchirement... Mais rien ne m'empêchait de la revoir un jour et quand je le pouvais. Apparemment, elle allait à Mérouville, une ville que je connaissais assez bien puisque je suis originaire de Hoenn. Et puis, il y avait toujours un moyen pour communiquer à distance. C'était ce que l'on s'était promis.

Je quittais finalement ma chambre et regagnait la salle commune. Immédiatement, à mon arrivée dans les lieux, Cleve m'interpellait. Installée confortablement sur le canapé, elle regardait la télévision avec ses Pokemon. Je tentais de la regarder d'une façon plus joyeuse. Mais mon sourire trahissait ma tristesse : il n'était pas vrai. Je baissais finalement la tête et me plaçais à ses côtés. Je la questionnais alors, me demandant ce qu'elle avait déjà préparé pour son départ qui avait lieu dans quelques jours seulement. Je la rassurais aussi de nouveau, face aux inquiétudes qu'elle m'évoquait. Et puis, sans m'y attendre, elle me donnait brusquement la Pokeball du petit Evoli, le fameux Applepie. Je sentais la Pokeball entre mes mains, mon cœur battant à la chamade. La bouche ouverte, aucun son ne sortait de ma bouche. Mes bras frissonnaient quand le second objet était déposé. La pierre eau... Car oui, je lui avais demandé si son Evoli avait déjà une préférence pour son évolution et Cleve m'avait parlé de son attirance pour l'eau. Le silence demeurait cependant jusqu'à ce que je lui pose une question.

« Ça va ? »

Cleve me faisait part de son inquiétude, une fois de plus. Et encore une fois, je tachais de la rassurer du mieux que je pouvais, m'intéressant aussi à ses projets. Le fait de savoir qu'elle pouvait revenir ici me faisait plaisir, bien que je ne pouvais espérer que le mieux pour elle. C'est alors que le Lokhlass de mon amie détendait l'atmosphère à sa manière. Je riais alors avec eux, me rendant de plus en plus compte qu'ils allaient vraiment me manquer. Cleve évoquait même le robot que j'avais pu voir lors de notre fouille au lac Corail. Je lui priais alors de me donner ses avancés concernant le Pepperobot bien qu'elle aurait d'autres priorités.

« Toi aussi, tu vas me manquer. » soufflais-je doucement alors je serrais mon amie dans les bras. « Ça va être dur au début, mais on sera fortes, n'est-ce pas ?. »

Je me retenais de verser une larme. Je préférais garder un meilleur souvenir pour cette séparation. Garder en image cette Cleve souriante, et maladroite, accompagné de son fidèle Pepperoni tout aussi drôle. Ils faisaient bien la paire tous les deux, en y repensant. Cleve quittait finalement le dortoir pour continuer ses préparatifs, me laissant seul avec son compagnon qui était dans sa Pokeball. Je lui avais promis de l'emmener faire des fouilles avec moi et c'est une promesse que j'allais tenir. Je me laissais alors submerger par mes sentiments, pleurant doucement.


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum