Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 2

Pokemon adala community

Tu abandonnerais ce pauvre locataire démuni à son déménagement, en « empruntant » sa camionnette en plus… ? Je ne te pensais pas voleur, Josh.
en savoir plus ?
Cha-charmant… normalement c’est en mission avec Josh que je frôle la mort, pas en rentrant chez les Phyllalis.
en savoir plus ?
Je vais chuter, encore, et ça sera long, et ça sera douloureux, et t'auras pas envie d'être là. Parce que toi, tu as Aoi mais moi j'ai quoi maintenant que Maya est partie, dis-moi ?
en savoir plus ?
Ce n'est pas le parc que je souhaite anéantir...
en savoir plus ?
Mademoiselle Alézar, Pecheresse Caroline ! Où êtes-vous ?
en savoir plus ?
La triche sera permise évidemment.
en savoir plus ?
Q…. Quéééééééééééééé ?!
en savoir plus ?
Le Deal du moment :
Forfait Sosh Série limitée : 40 Go pour ...
Voir le deal
9.99 €

Warren Lightning
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t1723-warren-lightning-the-perfect-beauty-and-your-worst-nightmare-voltali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t1737-warren-lightmare-voltali
Région d'origine : Unys.
Âge : 15 ans.
Niveau : 25
Jetons : 37
Points d'Expériences : 475
Unys.
15 ans.
25
37
475
pokemon
Unys.
15 ans.
25
37
475
Warren Lightning
est un Topdresseur Spé. Type
Avril 2015.

« Pokémon Community, me revoilàààààààààààààààààààààààà ! »

Fis-je en entrant comme une vache au seuil de la porte du dortoir Voltalien. Il n'y avait personne, c'était vide, ils étaient sûrement tous en cours. Tant pis. Le dortoir n'était rien qu'à moi pendant les heures à suivre. Je décide alors de poser vulgairement ma valise sur mon lit, que je portais depuis maintenant trois heures. Je lâche un long soupir avant de m'allonger à mon tour sur le lit... Arg. J'avais oublié à quel point il n'était pas confortable : le matelas était toujours raid comme une planche en bois. Je décide alors de ranger mes affaires, avant que les autres moutons d'élèves viennent me déranger. Il faut dire, le nombre de gens qui m'ont manqué n'est pas grandiose, mis à part Ruby qui m'a laissé un très bon souvenir -eh eh-. Après, il y a toujours le crétin de pré pubère de Orren qui me servira de paillasson. Même si je déteste cet idiot, je dois avouer que lui faire chier m'a manqué, pour tout dire, c'était sans doute mon passe-temps favori, après espionner Ruby, bien sûr.

« Hm... Valise vidée. C'est bon, je vais pouvoir ENFIN me reposer, il n'est pas trop tôt. »

Je saute lourdement sur mon lit, où un bruit strident se glissa entre les deux barres de fer.
Cependant, j'avais autre chose à penser que la mauvaise qualité du lit, comme par exemple, savoir quoi dire lorsque quelqu'un me demanderai où j'étais passé. Certains m'avaient cru mort, j'imagine. J'avais disparu du jour au lendemain, sans donner d'explications à personne, et je m'en doute, revenir comme si ce n'était rien après quatre mois d'absence, attirera sûrement la curiosité de certains. Les questions fusilleront.

Puis finalement, alors que je fondais sur mon lit comme un Sorbébé face au soleil, des bruits de pas attirèrent mon attention. Ils sont revenus plus tôt que prévu... un prof absent ? Peu importe. Dans tous les cas, ils me demanderont ce qu'il s'est passé pour que je disparaisse sans dire quoi que ce soit à personne. Et je n'ai pas eu à attendre longtemps avant d'être confronté à cette question.

En réalité, j'étais parti pour quelques jours au mariage de tante Malty et mon oncle François. Tout se passait bien. Je m'étais pas mal amusé avec leur Trioxydre et leur Dracolosse. Je devais m'absenter que deux ou trois jours, sauf que le destin en a décidé autrement. Au chemin du retour, un camion chargé de profiteroles a percuté notre voiture. Cependant, plus de peur que de mal, nous nous étions sortis de cet accident avec seulement deux trois blessures au visage. Heureusement, la haute classe de ma famille a permis à mes parents et moi-même d'avoir droit à des soins rapides et efficaces. J'étais heureux de rallonger mon absence. Ma mère a préféré que je me repose un peu avant de reprendre les cours. Ce qui m'a rendu heureux pendant quelques jours avant de voir la vérité en face : c'était chiant à mourir. Aucune bonne gonzesse à draguer à l'hôpital à part des vieilles qui ont dépassé la cinquantaine. Je passais mes journées à divertir mes Pokémons. Je voyais, limite, la flèche dans l'horloge suspendue sur le mur, bouger. Puis une fois le médecin eu donné son accord pour qu'on quitte l'hôpital, j'ai dû convaincre ma mère de revenir à l'institut : elle trouvait que j'avais besoin d'un peu de repos. Mais j'ai dû insister pour qu'elle craque.

Les pas devenaient de plus en plus bruyants, jusqu'à que la poignée bougea, et que la porte s'ouvrit.

« Warren ? Qu'est-ce que... tu n'étais pas parti ? »

Je vais devoir répéter la même histoire, encore et encore, à toute heure de la journée et à tous les élèves de l'institut. Chouette, je vais me faire des amis comme ça.


|| RETOUR DE WARREN ||




Tout départ à un retour. Miniat_6_x_200Tout départ à un retour. Miniat_6_x_375Tout départ à un retour. Miniat_6_x_355Tout départ à un retour. Miniat_6_x_562Tout départ à un retour. Miniat_6_x_092Tout départ à un retour. Miniat_6_x_680
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum