Connexion
Pokemon Community :: Reste du monde :: Les Sorties Captures :: Anciennes Sorties

Pokemon adala community

« J’ai juste envie de profiter de cette soirée, et de ce nouveau début de vie… Même si je sais que je ne suis pas encore au bout de mes surprises. »
en savoir plus ?
« Cette mission est déjà un calvaire, alors stp essaie de pas la rendre encore pire, ça m’arrangerait. »
en savoir plus ?
« Je ne suis pas sûr qu’il soit l’heure de distribuer de l’eau bénite, nous savons déjà tous que vous êtes un ange Ranya, mais je suis touché de votre bénédiction. »
en savoir plus ?
« Je me déteste. Je me déteste de toutes mes forces. »
en savoir plus ?
« C'est un fantôme que tu enlaces, Faulkner. »
en savoir plus ?
Le soleil tape. Les gens hurlent. Il en a marre. Ce n’est pas un tournoi. C’est un poisson d’avril.
en savoir plus ?
« Il est beau... Tu en as de la chance... »
en savoir plus ?
Le Deal du moment : -30%
Baskets Nike Air Max Genome
Voir le deal
119 €

Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité
Une sortie capture! Depuis combien de temps n'avais-je pas participé dans une aventure comme celle là? Pour la peine, je m'éveillai tôt et m'habillai comme il se devait. De petites bottes confortables, un short en jeans, une chemise sans manches et la chevelure attachée en un chignon savamment désorganisé. Plus qu'à remplir mon sac de nourriture, de mon oeuf trouvé en bord de rivière et tout un tas d'autres choses dont je pourrais avoir besoin. Hmm, et pourquoi pas rajouter un petit bracelet de cuir et quelques colliers thématiques. J'avais l'air d'une véritable aventurière maintenant! Mais bon, le look n'est pas tout dans la vie, me dis-je en sélectionnant mes compagnons de la journée. Ash, Hime, Epona, Shaw, Sephiroth et Iggy, la team parfaite pour une aventure. Satisfaite, je déposai le sac sur mes épaules et me rendit au port pour y attendre le ferry, discutant avec d'autres mentali sur le quai sur nos impressions sur cette sortie là. Pourvu que tout se passe bien et que je fasse une bonne prise pour une fois!  

***

Par Arceus, c'est atroce. Perchée sur Epona qui avançait à rythme régulier, j'étais désespérée. On ne voyait rien, carrément. On se serait cru au beau milieu de la brume d'un certain ninja de... Et puis non, c'est même pas assez! On venait carrément de débarquer à Silent Hill là! C'est pas possible autrement! Je m'attendais même à entendre mon iPok gricher et... Un instant! Je sortis l'appareil de ma poche pour constater l'horreur. Impossible de contacter qui que ce soit, de s'aider du GPS, d'utiliser l'application pokedex, rien, niet, nada. Et puis, ça aurait pu être bien sans cette crainte qui venait de se transformer en réalité. grchahhhchhhhhhhhgrh Un son désagréable, se roulant sur lui-même et crachotant par le haut parleur du téléphone, comme prêt à me mordre. Sous moi, Epona sembla s'agiter, cessant d'avancer et henissant vers quelque chose dans la brume. Je lui flattai l'encolure, me penchant vers l'avant et plissant les yeux pour tenter de discerner quelque chose. Sous le couvert de la brume, une haute silhouette avançait. Et quand je dis haute, c'était vraiment très haute, même plus que moi alors que j'étais pourtant sur mon Ponyta. Sa tête ressemblait à une grosse masse aux angles secs et froids, un éclat de métal rouillé semblant me parvenir. Et sa posture était étrange, comme s'il traînait derrière lui un gros poids, un objet qui raclait le sol meuble de la forêt derrière lui. Quelque chose comme une épée géante?!

- Hey non! Non non non! T'es pas vraiment un méchant toi, tu aides le joueur! Essaie pas, j'ai lu tout plein d'analyses de ce jeu, tu devrais m'aider pas me tuer, n'est-ce pas?! T'es juste une manifestation de la culpabilité des gens, tu les aide à se repentir, pas vrai?! Oh merde! Pourquoi ça tombe toujours sur moi?! Epona cours!!

Le cheval de flammes s'ébroua et s'enfonça dans un autre sentier, petit et étroit, les longues branches des arbres se refermant autour de nous comme un piège. Comme de longs doigts sinueux et pointus qui voulaient s'accrocher à nous, fouettant mes jambes, mes bras et même ma joue, comme cherchant à m'agripper et à me retenir. Qu'est-ce que c'était que cette île de détraqués?! Qui avait bien pu choisir de--

JUMPSCARE!!


- Vous vous foutez de moi?!

Sortit de nulle part, nous bloquant la route, une silhouette sans visage apparu dans la brume. Ses orbites vides me transpercaient et sa bouche sans le trou s'ouvrit, se contorsionna et hurla sans bruit alors que de ses bras, de longues tentacules blafardes sortaient de son costume s'entortillant aux pattes d'Epona. Furieux, le cheval tenta les coups de sabot, les jets de flamme, mais la bataille était vaine. Je tombai lourdement au sol, sur mon coude qui amortit douloureusement la chute, m'arrachant un petit gémissement de douleur. Je relevai la tête, main serréesur ma blessure, et vis le cheval lutter avec toute la hargne qu'il possédait, pour me permettre de fuir. Ce n'était pas humain cette chose. Par Arceus, ce n'était même pas un Pokémon!

- Epona!!

Le Pokémon de feu ne se retourna même pas vers moi, hennissant juste de plus en plus fort alors qu'il luttait toujours avec cette créature livide. Tout autour de nous, dans la forêt, des bruits commencèrent à monter. Des gémissements, des plaintes, le bruit las et des pas fait sans conviction. Bientôt, une horde de silhouette commença à se dessiner entre les arbres, attirés vers la chair fraîche. Nous voilà en plein film de zombie! Mais je ne pouvais pas laisser Epona ici! Je ne pouvais pas, je... Mais il se retourna vers moi, furieux, et lança une attaque flammèche. Je reculai vivement, me prenant au passage le pied dans une racine et tombant au sol. J'étais figée là, je n'en croyais pas mes yeux, mais l'étalon s'ebroua de nouveau et je me relevai. Faisant volte face, je pris mes jambes à mon coup. Je courais aussi vite que je le pouvais, mon sac sautillant dans mon dos au rythme de mes pas, le coeur serré. Je n'étais pas en train de faire ça. Je ne pouvais pas faire ça à un de mes Pokémon pour de vrai. Epona...

- Je vais revenir te sauver, Epona. Je te le promet, je vais revenir pour toi.


HRP - Je possède deux hyperball et merci pour la modération =)

Dernière édition par Estelle Highwind le Mar 26 Mai - 3:05, édité 1 fois
Sir Trouille
Icon : [#15] Welcome to Silent Hill. [Terminé] CeOUB4f
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 13090
[#15] Welcome to Silent Hill. [Terminé] CeOUB4f
-
-
0
0
13090
pokemon
[#15] Welcome to Silent Hill. [Terminé] CeOUB4f
-
-
0
0
13090
Sir Trouille
est un PNJs
ETAPE 1

Voici les dix Pokémon que tu peux rencontrer, choisis-en cinq dans ce lot et la chance décidera sur lequel tu tomberas. Inutile de faire un post RP pour dire lesquels tu sélectionnes.

[#15] Welcome to Silent Hill. [Terminé] 634[#15] Welcome to Silent Hill. [Terminé] 24[#15] Welcome to Silent Hill. [Terminé] 111[#15] Welcome to Silent Hill. [Terminé] 324[#15] Welcome to Silent Hill. [Terminé] 614
[#15] Welcome to Silent Hill. [Terminé] 570[#15] Welcome to Silent Hill. [Terminé] 455[#15] Welcome to Silent Hill. [Terminé] 170[#15] Welcome to Silent Hill. [Terminé] 588[#15] Welcome to Silent Hill. [Terminé] 595

Vous possédez 2 Hyperballs.


[#15] Welcome to Silent Hill. [Terminé] 7z5c
Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité
Je choisis :

Arbok - Rhinocorne - Torkoal - Zorua - Lupio

Merchii
Sir Trouille
Icon : [#15] Welcome to Silent Hill. [Terminé] CeOUB4f
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 13090
[#15] Welcome to Silent Hill. [Terminé] CeOUB4f
-
-
0
0
13090
pokemon
[#15] Welcome to Silent Hill. [Terminé] CeOUB4f
-
-
0
0
13090
Sir Trouille
est un PNJs
ETAPE 2

Tu rencontres Arbok ! A présent tu peux écrire un post RP décrivant ta confrontation avec ce Pokémon. Merci de préciser à la fin de ton post si tu souhaites [Lancer une PokéBall] [Mettre K.O le Pokémon sauvage] ou la [Fuite du Pokémon sauvage] (rappel : les Pokémon que vous rencontrez ont le même niveau que vous. Donc considérez qu'ils ont appris les attaques correspondant à votre grade)
Bon courage !
[#15] Welcome to Silent Hill. [Terminé] 24


[#15] Welcome to Silent Hill. [Terminé] 7z5c
Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité
J'avais continué ma course comme je le pouvais, fuyant toutes ces silhouettes étranges alors que, quelque part dans le brouillard, un rire me narguait. Un vieux rire, qualité de vieux jeu vidéo, comme un enregistrement. Le rire de CuboneKid, la Légende de Zelda, le Masque de Giratina. You've met with a terrible fate, haven't you? Ah non, pas de ça en plus! Je ne connais aucun petit garçon qui est mort noyé! Pourquoi est-ce que je pensais à ça maintenant pour l'amour d'Arceus?! Et puis mon bras m'élançait toujours depuis cette vilaine chute. Toute force semblait l'avoir quitté et j'avais même du mal à bouger mon poignet et mes doigts. Et bien sûr il avait fallu que ce soit la droite, toujours la droite, sinon c'est moins fun. Au travers des arbres, quelque chose semblait commencer à tomber du ciel, de manière irrégulière. De la neige? De la cendre? Oui, de la cendre. Sauf que quand elle vint se poser sur mes doigts et que je frottai mes doigts ensemble, elle se changea en fine goutte de sang, m'échappant en glissant entre mes doigts pour dégringoler jusqu'au sol. Alors ce n'était pas vraiment de la cendre, mais pas vraiment du sang. Super, j'avais atterrit dans un mélange de Silent Hill et de Siren : Blood Curse. Ça c'est de la sortie capture mes amis, de la vraie. Ne manquait plus que les barils rouges disséminés ici et là et je pense bien que le tour d'horizon allait être complet.

Épuisée, bien que n'ayant pas ce luxe, je collai mon dos à un arbre et me laissai glisser en position assise, me faisant toute petite, espérant ne pas être repéree par je ne sais trop quelle créature. Ouvrant mon sac de la gauche, je verifiai l'oeuf de Squirtle, en parfait état. Bien. Maintenant boire un peu d'eau et... Hein? Un briquet vide dans mon inventaire? Depuis quand j'avais ça? Attendez un instant... De quel jeu ça viens ça déjà.... Non, parce que j'étais en train de tous les faire là, c'est pas possible! Comme si quelqu'un avait décidé de créer sur cette île la meilleure compilation de jeux vidéos d'horreur possible. Bientôt des fantômes allaient apparaître et je devrais emprisonner leur âme dans des photographies quoi. Vous me croyez pas? On prend les paris? Bon, les animatronics alors? Ou un truc plus subtil, l'enregistrement du type du téléphone, ouais, ce serait plus recherché.

Emoooo! Je relevai mon regard chocolat, me plaquant contre l'arbre et retenant mon souffle. Quelque chose m'avait repéré, quelque chose avec une petite voix aigue, un cri familier. Soudainement, un petit rongeur volant sortit de la brume, planant vers moi avec un grand sourire. Un emolga! Non, pas juste un emolga. Ancy!! Je me levai d'un bond, tentant mon bras encore valide pour le réceptionner et le caliner, mais les choses ne se passèrent pas comme prévu. Le Pokémon électrique me contourna sans même un regard et, dans mon dos, de puissantes mâchoires aux crochets dangereux se refermèrent dans l'air, exactement là où je me trouvais un instant plus tôt. L'apparition miraculeuse d'Ancy venait de me sauver in extremis de la morsure d'un Arbok! Pas de temps à perdre, je devais me défendre!

- Ash! Charge!!

Le petit éléphant bleu sortit de sa pokeball comme un boulet de canon, déjà en boule, fonçant avec vélocité sur le Arbok qui se mangea le projectile sur le côté de la tête, le repoussant un bon coup. Le phanpy vint alors se planter entre moi et l'opposant, bien solide sur ses pattes, bien que je le devinais intimidé par notre adversaire. Ce dernier secoua d'ailleurs la tête pour reprendre ses esprits, contre-attaquant d'une attaque Toxic. L'éléphant tenta de l'éviter tant bien que mal, mais nous devions trouver une façon de ne pas laisser ce combat s'éterniser. J'avais bien trop peur de ce que les bruits de la lutte pourraient attirer dans la brume. Je devais accéder à mon sac, derrière le cobra et au pied de l'arbre et, par le fait même, à mes Hyperball.

- Ash, roulade moi ce serpent jusqu'à ce que j'aie le champ libre, je compte sur toi, il faut l'éloigner de là.

Phan! Obéissant et déterminé, mon compagnon ne se fit pas prier, éloignant violemment le serpent qui tentait de refermer ses abominables crocs sur la peau bleue de l'autre combattant. Et moi, dans tout ça, je sprintai jusqu'à l'arbre, manquant de peu de le rencontrer violemment avant de commencer à fouiller dans mon sac avec empressement. Aller, aller, aller!! Oui! Je me relevai, me retournant juste à temps pour voir mon Pokémon être violemment repoussé d'un Ice fang. Maintenant débarrassé, c'est vers moi que se retourna vivement l'énorme serpent, prêt à m'avoir avec son attaque morsure cette fois. Pas si je peux t'en empêcher! Me dis-je en lançant mon Hyperball, de la gauche. Prions pour que je sache lancer comme il faut de cette main là aussi!


HRP - Lancé d'une Hyperball
Sir Trouille
Icon : [#15] Welcome to Silent Hill. [Terminé] CeOUB4f
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 13090
[#15] Welcome to Silent Hill. [Terminé] CeOUB4f
-
-
0
0
13090
pokemon
[#15] Welcome to Silent Hill. [Terminé] CeOUB4f
-
-
0
0
13090
Sir Trouille
est un PNJs
ETAPE 4

   
Tadam ! Arbok est capturé ! Tu peux dès à présent écrire ton post de clôture, et rajouter les informations de ton nouveau compagnon sur ta T-Card ! Le choix du sexe, de la nature et du surnom sont entièrement libres. Merci d'avoir participé ! N'oublie pas d'indiquer [Terminé] dans le titre de ton topic après l'avoir conclu.
   
[#15] Welcome to Silent Hill. [Terminé] 24

   
Il vous reste 1 Hyperball.


[#15] Welcome to Silent Hill. [Terminé] 7z5c
Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité
L'hyperball libéra l'habituelle lumière rouge, laissant le cobra s'engouffrer dans la sphère de capture pour ne plus en ressortir, à mon grand soulagement. Ce n'était pas passé loin, vraiment pas loin. Je commençais finalement à respirer à nouveau et, sans perdre de temps, je me remis en mouvement. Je récupérai l'hyperball et la mis dans mon sac, hissant ce dernier sur mes épaules avant de me diriger aux côtés d'Ash. Le pauvre phanpy était au sol, épuisé et blessé par les crocs gelés du grand serpent. Délicatement, je le caressai, pour le rassurer et le remercier pour ce combat formidable de sa part, surtout considérant qu'il était le Pokémon d'une simple éleveuse et rien de plus.

- Je suis fière de toi, Ash. Repose toi maintenant d'accord? Ne t'inquiète pas pour moi, tout va bien.

L'éléphant bleu leva sa trompe, laissant échapper une plainte de protestation, mais je le forçais déjà à rentrer dans sa balle. Je ne pouvais pas le soigner ici, c'était trop risqué. Je devais retourner à la côte, remonter sur le ferry. Car si le bateau partait sans nous... Oh, si nous restions seuls sur cette île... Je ne voulais même pas savoir. Je n'arriverais jamais à faire la traversée à dos de Barpau. J'avais bien un oeuf de Squirtle, mais il était encore très loin de l'éclosion. Me fier sur mon ditto pour calquer un Pokémon et nous permettre de rentrer? Déjà plus plausible, mais j'aurais aimé éviter d'en arriver là. Et puis, il y avait toujours un mystère que je n'avais pas éclairci. Pourquoi Ancy était-il venu me prêter main forte? Enfin, non, ce n'était qu'un emolga. Celui d'Allen Wills se serait jeté dans mes bras ou blottit dans mes cheveux, c'était son habitude. Aucune raison pour qu'il en change maintenant et préfère m'éviter. Ce n'était pas lui, tout bêtement. Rassurée au moins sur cette question, je me préparai à reprendre ce que j'estimais être le chemin de la côte, lorsqu'une voix paniquée me cloua sur place.

▬ Estelle?!! Estelle, c'est toi? Ils ont eu Arkhan, Estelle!! Aide moi!

Cette voix! Je regardais partout autour de moi, tournant sur moi-même, un vaste sentiment d'impuissance s'emparant de moi. Je ne le voyais pas, je ne savais pas d'où venait la voix. J'étais perdue, j'avais mal, j'étais sale, j'avais perdu un de mes Pokémon et un autre était hors d'état de combattre. Mais je ne pouvais pas rester sans rien faire! Je devais trouver Leo, je devais l'aider, surtout s'il m'appelait avec autant de détresse dans la voix, de douleur. Un tremblement même, de peur et d'angoisse. Que s'était-il passé? Est-ce qu'il allait bien?!

- Leo! Je ne te vois pas! Leo?! Réponds moi!! Je suis là, mais je ne te vois pas! Leo?!!

Pas de réponse et la panique commençait à me gagner. J'essayais de regarder partout à la fois, de l'entendre m'appeler de nouveau, mais rien de plus que le silence, le brouillard et la cendre. Du moins, c'était le cas, jusqu'à ce que la silhouette du scientifique ne se découpe dans la brume, légère, à peine perceptible. Pourtant ça suffisait, c'était tout ce qu'il me fallait pour que je décide de le prendre en chasse, à la course à pied, faisant bien attention à ménager mon bras meurtri. Mais?! Leo prenait la fuite? Je devais hausser le pas, esquiver des branches et des racines. Une fois de plus, je me fis quelques égratignures et, n'y tenant plus, je libérai ma coiffure de ce chignon depuis longtemps ruiné, les laissant tomber en tristes boucles lasses et ternies. Mais pourquoi me fuyait-il? Est-ce qu'il me prenait pour autre chose? Merde! Il courait trop vite, j'étais en train de le perdre! Je ne pouvais pas le laisser partir dans la mauvaise direction, surtout s'il me cherchait pour soigner Arkhan!

- Leo! Je suis derrière! Arrête de courir, c'est moi! C'est moi, Leo! Leo!!

Je buttai sur une racine et tombai vers l'avant, levant d'instinct les bras pour protéger mon visage, laissant m'échapper un petit cri de douleur lorsque le droit se fracassa contre le sol et amorti ma seconde chute de la journée. Blessée, misérable, affaiblie et seule, je restai un moment au sol, les yeux clos, respirant. Mon bras... Oh, mon bras... Il pulsait en vagues atroces de douleur, de torture. Ma longue chevelure rose tombait autour de moi, affalée au sol, sur un tapis de grandes roches plates. Doucement, je pris appui sur mon bras gauche. Je devais me relever, au moins m'asseoir et faire le point, je devais bouger et essuyer mes yeux embués. C'est environ à ce moment que je réalisai que je n'étais pas seule sur ce petit plateau rocheux, juste à l'extérieur de la forêt, annonciateur d'une dénivellation importante qui partait en pente abrupte. J'avais eu de la chance de ne pas tomber jusqu'en bas, quand même. Mais osef, il y avait plus important! Ce nouvel arrivant qui me faisait dos, ce blond...

➖"Pourquoi, mon amour? Pourquoi ce n'est plus moi que tu appeles? Pourquoi lui? Pourquoi, Estelle... Explique moi. Reviens, Estelle, s'il-te-plait."  

Ses poings étaient serrés, son visage tourné vers le sol et des soubresauts traversaient ses épaules. Mais malgré tout cela, il me faisait toujours dos. Il ne voulait pas me laisser le voir comme ça, très certainement. Même maintenant, il avait trop de retenue, de fierté. Tout, jusqu'à sa voix, était maîtrisé, contrôlé pour ne permettre aucune fuite, mais son corps le trahissait et je n'imaginais que trop bien ce que j'aurais vu dans ses profonds iris d'océan. Lorsqu'il prononça mon prénom, chaque fois qu'il le fit, un frisson me parcouru. Je ne pensais plus pouvoir l'entendre de sa bouche, plus jamais, et il avait toujours eu cette petite différence que je ne savais expliquer. Une façon qu'il avait de dire mon prénom que personne d'autre n'avait, sans que j'eusse jamais compris pourquoi. Je voulais avancer vers lui, je voulais aller le serrer dans mes bras et le réconforter, mais je ne pouvais pas. Il y avait, en mon coeur, trop de sentiments contradictoires à son égard maintenant et qu'il me demande ça, comme ça et ici, c'était trop!

- C'est toi qui est parti, Allen! J'aurais même pu t'attendre, je l'aurais fait, si tu m'avais juste demandé, si tu m'avais juste donné des raisons de le faire, mais non. Je mentirais si je disais que je ne t'aime plus, je t'aimerai sans doute toute ma vie, mais nous n'existons plus, parce que tu l'as décidé ainsi alors ne viens pas me demander des explications, car c'est toi qui m'en dois! Et pourquoi lui? Parce qu'il est gentil, intelligent et attentionné et qu'il est mon meilleur ami. Il ne m'a jamais laissé tomber et il ne le fera jamais! Alors ce n'est certainement pas moi qui vais le laisser tomber en retour. Je veux faire de mon mieux, je veux faire ce que je peux pour le rendre heureux à ma façon, moi aussi. Il a besoin de mon aide, l'un de ses Pokémon est blessé, alors maintenant fait ce que tu veux, je ne peux pas rester ici sans rien faire juste pour parler avec une illusion de toi.

Je pensais pouvoir partir, j'allais le faire, mais ce n'était pas aussi facile.

➖"Tu es blessée et pourtant, tu veux encore aller l'aider? Non, je te ramène à la côte directement, je ne te laisserai pas te mettre en danger plus longtemps, surtout pas pour lui. Surtout pas pour qui que ce soit d'autre que moi."

Et il fit volte face, pour marcher vers moi. De ma vie, je n'ai jamais crié aussi fort et jamais je ne le ferais de nouveau. C'était un cri viscéral, celui de la peur pure, celle qui vous glace et qui vous prends par surprise, en plein coeur de la nuit. Ce Allen là était défiguré, ne restait plus que les reliques de l'un de ses joyaux lapis lazuli, devenu terne et vide comme une bille, pour me regarder quelque part dans un amas de chair bouffie et désorganisée, charcutée, alors qu'il levait vers moi des mains de lames d'acier, tranchantes comme des rasoirs. Je ne voulais pas regarder plus longtemps, je n'en aurais pas été capable, je devais fuir, peu importe comment, peu importe par où. Mais derrière moi, dans le sentier que j'avais emprunté, se dressait l'immense silhouette d'Abstrak, me coupant toute retraite. Et sur la droite? Trybal, Henné et Dott sortaient des bois. Tous semblaient avoir été réduits à l'état de marionnettes mécaniques et, si je n'avais pas été totalement terrifié, j'aurais sans doute trouvé approprié de vous rappeler que j'avais prédit cette référence à FNAF. Le sens inverse, je devais m'enfuir par la pente abrupte, je devais réussir! Et, inconsciente comme j'étais, je tentai vraiment ma chance. Les premiers mètres se passèrent bien, avec beaucoup trop de regards en arrière et des plaintes inconscientes et aléatoires, mélange de douleur, de peur, d'incertitude et de supplication. Puis, un rocher céda sous mon pied et tout ce mit à défiler beaucoup, beaucoup plus vite. Je dégringolais la pente, le dos de mes cuisses se faisant salement râper par les rochers parfois plus pointus ou simplement parcourus d'irrégularités. Mais ça ne faisait que commencer et, peu après, je chutai vraiment, tentant vainement de m'accrocher à la paroi de mon bras gauche, mais c'était peine perdue. Dans l'aventure, je me cognai la tête sur la branche d'un arbre et le noir survint avant que je ne touche le sol.

***

Avançant d'un pas irrégulier, un étalon avançait dans la forêt. Son pelage de crème était sali, il ne s'appuyait plus sur sa patte avant gauche et ses flammes n'étaient plus que faibles soubresauts, mais il avançait toujours, déterminé. Ses prunelles semblaient chercher quelque chose et il le trouva. Haussant le pas comme il le pouvait, le Pokémon gagna finalement les côtés de sa dresseuse, marchant telle une funambule sur la ligne la séparant la conscience de l'inconscience. Faiblement, sa main gauche vint caresser le museau de l'animal inquiet, accompagné de l'esquisse d'un faible sourire. Le cheval s'ébroua, puis lui lécha la joue de sa grosse langue râpeuse, arrachant un rire désarticulé à la jeune fille. Elle était si épuisée maintenant. Elle voulait juste rentrer chez elle, juste revoir ses amis et quitter toute cette brume. Mais elle avait besoin de repos, besoin de guérir son bras, besoin que quelqu'un fasse avec elle le chemin la séparant de la côte et surtout besoin que ces vertiges cessent enfin pour qu'elle puisse se relever, essayer de bouger. Elle leva les yeux, suppliante, pour regarder le Ponyta et lui demander d'aller chercher de l'aide, mais ses iris s'arrêtèrent sur un autre visage. Une silhouette blonde, porteuse d'un faible sourire désolé, venu veiller sur elle. Ses paupières retombèrent, rassurée, mais loin d'être tirée d'affaire.




HRP - Merci pour la modération =)
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum