Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 2

Pokemon adala community

Tu abandonnerais ce pauvre locataire démuni à son déménagement, en « empruntant » sa camionnette en plus… ? Je ne te pensais pas voleur, Josh.
en savoir plus ?
Cha-charmant… normalement c’est en mission avec Josh que je frôle la mort, pas en rentrant chez les Phyllalis.
en savoir plus ?
Je vais chuter, encore, et ça sera long, et ça sera douloureux, et t'auras pas envie d'être là. Parce que toi, tu as Aoi mais moi j'ai quoi maintenant que Maya est partie, dis-moi ?
en savoir plus ?
Ce n'est pas le parc que je souhaite anéantir...
en savoir plus ?
Mademoiselle Alézar, Pecheresse Caroline ! Où êtes-vous ?
en savoir plus ?
La triche sera permise évidemment.
en savoir plus ?
Q…. Quéééééééééééééé ?!
en savoir plus ?
Le Deal du moment : -60%
Red Dead Redemption 2 – PS4 ou Xbox One
Voir le deal
15.99 €

Drake Evans
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t3497-drake-evans-le-jeu-a-commence
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t3503-dark-evans-mieux-qu-un-as-pire-qu-un-joker-voici-ma-carte#38408
Taille de l'équipe : 1/6
Région d'origine : Unys
Âge : 15
Niveau : 12
Jetons : 3140
Points d'Expériences : 157
1/6
Unys
15
12
3140
157
pokemon
1/6
Unys
15
12
3140
157
Drake Evans
est un Topdresseur Novice
Le centre commercial, quoi de mieux pour attirer l'attention. Voler moi ? Non, qui vous a dit que je comptais aller voler quelque chose dans les magasins ? Non sérieusement, ce n'est pas les possibilité qui manquaient ici. Le soucis, c'est que là j'avais peut-être poussé le bouchon un peu trop loin à mes risques et périls. Actuellement, je regardais un peu à droite à gauche, j'avais déjà fais du repérage des lieux. D'ailleurs, ma chambre était rempli de plans en tout genre du dit centre. Pourquoi ? Bah il me fallait bien préparer ma connerie comme il faut ce n'était pas marrant sinon. J'avais donc noté les différents lieux utiles à ma blague, ainsi que ce dont j'avais besoin, le matériel tout ça. Du coup, actuellement j'inspectais les toilettes, je mettais rendu ici le plus tôt possible pour y déposer des panneaux indiquant « En cours de réparations » « Toilettes bouchées » ou autres conneries du genre. En clair, il n'y avait pu aucun lieux où les gens pouvaient faire leur besoin, à part peut-être la fontaine.

Par contre, pour la suite de mon plan il fallait commencer par la base : Boucher les toilettes réellement et ouvrir les robinets à fond. Pour ce faire je me rendis donc aux cabinets les plus proches de moi. Je commençais à boucher un toilette, puis deux, puis les autres chez les filles. Pourquoi les filles en premier ? Bah si on surprend un mec chez les filles ça la fous mal quand même, à moins de faire passer pour un réparateur. J'enchaînais ensuite chez les garçons. Bien entendu, ce n'était pas le genre de truc qu'on fait de manière anodine comme la blague que j'ai fait à Narr. Non franchement, c'était rien à côté, mais là si je me fais surprendre je risquais gros. Bon, je pourrais toujours me faire passer pour l'enfant manipulé et rejeter la faute sur quelqu'un d'autre, genre sur Seth par exemple.

Par acquis de conscience et par prudence je mettais habillé différemment. Une longue veste à capuche bien marron pour cacher mes cheveux, mais aussi mon corps, je masquais le plus possible mes yeux, j'avais pris une écharpe noire qui pourrait me servir de masque quand il faudrait que je me montre à la foule. Mon pantalon était tout aussi sombre que le reste, bien noir. Tout comme mes chaussures délaissant mes sandales pour de simples baskets, toujours mieux pour courir. Bref, j'avais l'air du parfait petit délinquant en quelque sorte mais je pouvais aussi presque me faire passer pour un Noctali, habillé de la sorte.

Hein ? Mes outils pour boucher les toilettes ? Simple, des ventouses, de l'eau, du papier, ou autres matériels bien résistant qui permettais d'empêcher l'eau d'être absorbé et du coup de s'accumuler à fond. J'avais tâché aussi de faire en sorte que la chasse d'eau se tire à l'infini, c'était bien plus fun. Les toilettes d'à côté devaient déjà être bien inondé j'avais hâte de voir le résultat quand tout le centre commercial le sera. Hein ? Ma pokéball ? Oui, Divacus mettait utile aussi. Bien qu'il ne connaissait que l'attaque « Trempette » et « Charge » faire trempette des les toilettes les faisaient déborder légèrement. Étrange non ? Mais bien utile quand même, ça rajoutait un peu d'eau. Très peu, je vous l'accorde mais quand même.

Je sursautais et me retourna en entendant le bruit de la porte des toilettes s'ouvrir, quelqu'un était rentré. Heureusement j'étais caché dans mon cabinet individuel j'avais juste à prier pour qu'il ne vienne pas là. Qui étais assez fou pour venir ici malgré les panneaux qui indiquaient partout qu'il ne fallait pas rentrer et tout ? Il avait une envie si pressante que ça ou quoi ? J'espère que ce n'est pas un vigile du centre commercial ou quoi, pas envie qu'ils fassent foirer tout mon plan avant même de l'avoir mis à exécution.


Heath S. Jones
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t3513-0255-heath-s-jones-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t3550-heath-s-jones-noctali
Taille de l'équipe : 6
Région d'origine : Unys
Âge : 15
Niveau : 28
Jetons : 332
Points d'Expériences : 598
6
Unys
15
28
332
598
pokemon
6
Unys
15
28
332
598
Heath S. Jones
est un Topdresseur Spé. Type
Je m'ennuyais, fermement. Certes, j'aurais pu user de ce temps pour continuer à étudier, mais cela ne me faisait pas envie. J'avais envie d'une activité qui demanderait un peu plus de mouvement, qui me permettrais de sortir et de faire une petite apparition en publique. Mais que faire? Certes, je pourrais aller au réfectoire, mais tous y étaient captivés par des occupations de moindre importance et l'idée de devenir une pensée parmi tant d'autres aussi ordinaires ne me suffisait pas. La plage eut également été un choix à ne pas négliger, mais y aller seul serait probablement ennuyeux, d'autant plus qu'il y aurait, tout autour, des groupes déjà formés et possédant leur propre centre de gravité. Je devais me construire mon propre entourage, autrement je continuerais à m'ennuyer ainsi sans cesse, encore et encore. Brr, quelle horreur. Je devais remédier à cette situation, peu importe comment, mais ça n'allait certainement pas se faire en une journée. Je devais donc trouver autre chose, au moins pour l'instant.

L'option du centre commercial vint s'imposer d'elle-même, lorsque je réalisai que la nourriture d'Harley était presque épuisée. J'aurais simplement pu lui offrir la nourriture banale de la cantine et faire confiance à Madame Odie pour ma compagne comme pour moi, mais la demoiselle en question avait un fin palais. Elle ne mangeait que la nourriture de la plus haute des qualités, le nez bien haut. Enfin, je l'avais déjà surprise à manger de la nourriture lambda, lorsqu'elle croyait que je ne la regardais pas, et j'avais ainsi compris le véritable sens de son manège. Elle désirait avoir l'air précieuse, racée, digne, sophistiquée et rare, car elle estimait que c'est ainsi que je l'aimerais. Je la laissais donc faire, effectivement ravi d'avoir une starter aussi dévouée à mes côtés. Le minimum que je pouvais faire était donc bel et bien de prendre le transport en commun pour gagner le centre commercial et faire quelques achats pour ma très chère Harley. Après quelques préparations sommaires, j'étais partit.

Sur place, j'arpentai les lieux avec la tête haute, la noblesse dans l'âme et la confiance dans le regard. Je n'avais pas, ici, à me faire passer pour un vulgaire élève parmi tant d'autres. Je pouvais me contenter de mon port altier, de mon pas rapide et de mon sourire naturel, teinté d'une malice toute espiègle et malveillante à la fois. Comme il était bon, parfois, de se laisser aller au naturel. Attentif à ce qui m'entourait, j'étais curieux de découvrir les airs de l'endroit et, dans ma curiosité, je devenais toujours un peu plus jeune, un peu plus enthousiaste. Comme quoi il m'arrivait de me laisser emporter par les impulsions du moment. Porté par mon attitude à la fois curieusement décontractée et soignée, j'achetai la nourriture qu'il me fallait en plus de quelques petites babioles inutiles, simplement parce que je pouvais me le permettre et que j'étais curieux. Dans le pire des cas, je pourrais toujours les offrir à autrui lorsque j'en aurais marre, leur disant que j'avais trouvé et acheté cet item spécialement pour eux. Lorsque l'on connaissait un peu les goûts de chacun, ce devient un jeu d'enfant. Oh, le dernier album de Strikna, je l'avais à Volucité, mais pas ici. Autant en acheter un second.

Une fois mes mains chargées d'un paquet assez respectacle, j'estimai qu'il était temps de rentrer. Mais, avant d'aller m'enfermer dans un autobus pour la prochaine demi-heure, je comptais bien faire un tour par la salle de bain, espérant vainement que la propreté y serait irréprochable, mais en même temps il valait mieux ne pas me faire d'idées. Comme de juste, l'état des lieux semblait encore pire que je ne l'avais estimé, une fine vague d'eau s'échappant de sous la porte en pulsations régulières et de plus en plus grandes. Mais que se passait-il ici? Mes sourcils se froncèrent et mon regard aqua obliqua vers la porte de la salle de bain des filles, là où se produisait le même phénomène. C'était fâcheux et je n'appréciais pas d'être contrarié. Quelqu'un s'était amusé à faire une blague démesurée, sans se soucier de moi. Oui, juste moi. Qu'est-ce que j'en ai à faire des autres clients? Pour moi, par contre, il avait intérêt à avoir laissé au moins une toilette en état de marche. Non pas que mon envie fut si pressante, mais il m'était désagréable que l'on me refuse quelque chose et chaque embûche devenait une motivation supplémentaire. J'entrai donc dans les toilettes réservées aux hommes, vérifiant les cabines une à une, pour voir si au moins l'une de ces toilettes avait été épargnée, mes souliers pataugeant dans l'eau. Toutes? Non. Une porte me résistait encore et toujours, me poussant à lâcher un soupir énervé. Quelqu'un était là. Quelqu'un comme moi qui n'acceptait jamais un refus? Peu probable, j'étais une espèce rare. Il serait plus crédible d'estimer que l'individu qui était là était le coupable, pris sur le fait par mes bons soins. Sauf si la cabine était vide? Quelle importance alors, même si je parlais tout seul et que je m'accablais de honte, l'important c'était justement que j'étais seul et que personne ne le saurait.

- J'espère pour vous que cette dernière toilette n'est pas encore bouchée, sinon vous pourriez avoir à me dire si l'eau est fraîche, il en ira de même si vous me faites trop attendre. Cela me fera enfin une petite distraction. D'ailleurs, c'est très réussi jusqu'à maintenant, il est simplement dommage que vous soyez tombé sur moi. Bien que ce soit probablement relatif.

N'importe quoi, vraiment. Comme si j'allais risquer de me salir les mains avec l'eau de toilettes publiques. J'avais articulé le tout d'une voix presque amusée, un ton rythmé et aussi détaché que si je parlais à un ami. La seule chose qu'il y avait pour me trahir, c'était cette vague impression de froideur, de distance. Comme s'il y avait un mur entre cette voix sympathique et mon être, comme une voix artificielle qui aurait été pratiquée encore et encore. J'avais voulu qu'il le sente, par simple caprice du moment. Qu'il puisse palper mon énervement certain derrière ce masque de nonchalance. Je voulais qu'il sache que j'étais on ne peut plus sérieux. Qu'il fasse toutes les blagues qu'il voulait, ce serait probablement même très amusant, mais il y avait des limites à ne pas franchir et j'étais l'une d'entre elles.


Inondation au centre commercial [Pv : Heath S. Jones] 2XQIInondation au centre commercial [Pv : Heath S. Jones] Miniat_6_x_087Inondation au centre commercial [Pv : Heath S. Jones] 2XQKInondation au centre commercial [Pv : Heath S. Jones] 2XQL Inondation au centre commercial [Pv : Heath S. Jones] 2XQMInondation au centre commercial [Pv : Heath S. Jones] Miniat_6_x_044
Let's face it, this is not the worst thing you've caught me doing.
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum