Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 2

Pokemon adala community

Tu abandonnerais ce pauvre locataire démuni à son déménagement, en « empruntant » sa camionnette en plus… ? Je ne te pensais pas voleur, Josh.
en savoir plus ?
Cha-charmant… normalement c’est en mission avec Josh que je frôle la mort, pas en rentrant chez les Phyllalis.
en savoir plus ?
Je vais chuter, encore, et ça sera long, et ça sera douloureux, et t'auras pas envie d'être là. Parce que toi, tu as Aoi mais moi j'ai quoi maintenant que Maya est partie, dis-moi ?
en savoir plus ?
Ce n'est pas le parc que je souhaite anéantir...
en savoir plus ?
Mademoiselle Alézar, Pecheresse Caroline ! Où êtes-vous ?
en savoir plus ?
La triche sera permise évidemment.
en savoir plus ?
Q…. Quéééééééééééééé ?!
en savoir plus ?
Le deal à ne pas rater :
Code promo Cdiscount : 7€ dès 50€ et jusqu’à 100€ d’achat ...
Voir le deal

Heath S. Jones
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t3513-0255-heath-s-jones-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t3550-heath-s-jones-noctali
Taille de l'équipe : 6
Région d'origine : Unys
Âge : 15
Niveau : 28
Jetons : 332
Points d'Expériences : 598
6
Unys
15
28
332
598
pokemon
6
Unys
15
28
332
598
Heath S. Jones
est un Topdresseur Spé. Type
Je déambulais dans les couloirs, sans vraiment de but à atteindre. La journée de cours venait tous juste de se terminer et la logique aurait voulu que je me dirige directement vers mon dortoir, mais je n'en avais pas envie. La session était déjà presque terminée et on pouvait dire que je ne l'avais presque pas vue passer, trop absorbé par la vie trépidante de la Pokemon Community. Bientôt, j'allais devoir rentrer à Volucité, très probablement, et devoir faire mon rapport à mon père et à madame Jones. Presque ironiquement, j'étais maintenant en mesure de comprendre ce que ressentait ma cousine Ruby, lorsqu'elle affirmait qu'il était plus facile de passer inaperçu. Enfin, ce n'était pas totalement vrai. Après une session passée en tant qu'illustre inconnu, l'attention des gens me manquait affreusement. Dire que, dans mon ancienne école, tous me saluaient dans les couloirs. Certains le faisaient avec une joie réelle, plusieurs avec une hypocrisie pincée, mais ils le faisaient tous. Personne ne restait indifférent. Aujourd'hui, je n'étais plus qu'un étudiant ordinaire, que personne ne regardait, dont personne ou presque ne connaissait le nom. Je désirais le meilleur des deux mondes. Être connu de tous, mais n'avoir aucun compte à rendre à madame Jones. Voilà ce qui serait l'idéal, mais je ne pouvais, en ce sens, faire rien d'autre que de patienter. Une véritable épreuve hors de mon champ de compétence, mais inévitable.

Je soupirai, ennuyé, avant de m'arrêter auprès d'une fenêtre quelconque, admirant la fin de l'après-midi, se déroulant de l'autre côté de la fenêtre. Parfois, j'avais véritablement l'impression que les choses se déroulant de l'autre côté de ces parois de verre se passaient dans un tout autre univers, indépendant de celui où je me trouvais. C'était d'ailleurs une pensée si excitante. Il suffisait d'une fenêtre brisée, puis enjambée, pour pénétrer dans un monde complètement différent. Mais bon, je n'étais plus un enfant et ces pensées farfelues ne m'occupaient jamais très longtemps. À ma ceinture, un frémissement se fit sentir, une pokeball. Je baissai mon regard aquatique vers elle, attendant un instant, pour sentir une seconde secousse. Harley voulait sortir. Je regardai autour de moi, personne pour l'instant. Bon, pourquoi pas. Je décrochai la balle, laissant l'énorme créature faire son apparition en un éclat de lumière. Douce et majestueuse, la Lapras vint poser la tête contre mon épaule, comme une amoureuse meurtrie, et je lui caressai distraitement le dessus de la tête, reportant mon attention vers l'extérieur.

- Profites bien, ma douce Harley. C'est bien parce qu'il n'y a personne. Tes caprices de jeune fille ne nous feront aucun bien, à moi comme à toi.

Quelle fin de journée ennuyeuse, tout de même. Je n'aurais pas dit non à un peu d'action. N'importe quoi, mais un peu de mouvement, de surprises. D'ailleurs, ne serait-ce pas des bruits de pas, ce que j'entends au loin? Ma starter et moi relevâmes la tête à l'unisson, dans la direction d'où venait ce bruit. Plus qu'à attendre et à espérer qu'une aventure accompagnerait ce nouveau venu. Ou plutôt cette nouvelle venue.


Au fil des couloirs | feat. Hope 2XQIAu fil des couloirs | feat. Hope Miniat_6_x_087Au fil des couloirs | feat. Hope 2XQKAu fil des couloirs | feat. Hope 2XQL Au fil des couloirs | feat. Hope 2XQMAu fil des couloirs | feat. Hope Miniat_6_x_044
Let's face it, this is not the worst thing you've caught me doing.
Hope Spettell
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t826-spettell-hope-mmm-parce-que-pyroli
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t849-hope-spettell-pyroli
Icon : Au fil des couloirs | feat. Hope 1550410962-150-80
Taille de l'équipe : 19+ 5
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 77
Jetons : 11535
Points d'Expériences : 2832
Au fil des couloirs | feat. Hope 1550410962-150-80
19+ 5
Unys
18 ans
77
11535
2832
pokemon
Au fil des couloirs | feat. Hope 1550410962-150-80
19+ 5
Unys
18 ans
77
11535
2832
Hope Spettell
est un Topdresseur Ranger
Hope se gratta la tête avant de reprendre sa progression dans le couloir bordé d'une multitude de casiers colorés. La session d'examens parvenait enfin à sa fin. Celle-ci ne s'était pas trop mal passée, d'ailleurs. Mais ce n'était pas pour autant que le jeune fille était de très bonne humeur. La fin d'après-midi rafraîchissait la température de ces jours d'été, malgré tout, il faisait quand même assez chaud pour que presque toutes les fenêtres du bâtiment soient grande ouverte. Ou bien peut-être était-ce pour donner un avant-goût du grand nettoyage de fin d'année. Il fallait bien aérer et dépoussiérer, voyez-vous.
Enfin bon, revenons à la blondinette, qui, sac sur le dos, cherchait son casier. Ses yeux, plissés, étaient fixés sur les numéros collés aux portes qui défilaient au fil de ses pas. Deux milles trois cent six, deux milles trois cent sept, huit, neuf... Tournant la tête vers l'autre côté, elle tomba tête à tête à la porte des toilettes féminines. Elle leva alors le regard au plafond, semblant réfléchir à quelque chose. Puis quelques secondes plus tard, elle poussa la lourde porte en face d'elle et s'enfonça dans la pièce exiguë.

Passa un peu moins d'une dizaine de minutes avant que la demoiselle n'en ressorte. Les alentours étaient toujours aussi vides de toutes trace de vie. La Pyroli continua encore quelques mètres avant de s'arrêter finalement devant ce qu'elle cherchait. Le numéro était masqué par une silhouette masculine, mais par suite logique, elle savait que c'était son casier. Elle ne prit pas la peine de chercher à savoir qui lui bloquait le passage, tout ce qu'elle souhaitait, c'était de déposer ses affaires pour ensuite pouvoir retourner dans sa chambre et se rouler en boule sur son lit. Était-ce trop demander qu'on lui laisse réaliser cela sans obstacle ?

« Bouge, t'es d'vant mon casier. »

Grogna-t-elle après quelques secondes à attendre. Puis sans laisser le temps au garçon de répondre, elle le poussa à côté sans ménagement, décrétant intérieurement qu'elle avait assez attendu. Elle sortit ensuite son trousseau de sa poche et se mit en quête de la clé dont elle en avait besoin. On pouvait facilement repérer l'objet grâce à la taille du porte-clé. Une ourson en peluche bicolore et bi-matière d'une dizaine de centimètre. À la boucle était encore accrochées une multitude de clés – probablement fausses – en plastique couleur fluo. Bref, à moins d'être aveugle, son trousseau ne passait pas inaperçu.
La jeune fille ouvrit donc ce qui lui servait de casier et posa son sac par terre avant de s'accroupir pour sortir plusieurs livres et classeur. La plupart du matériel furent jetés sans ménagement au fond du placard avec plus ou moins de fracas. De toute manière, les bouquins n'étaient plus tout neufs non plus. Quand ce fut au tour de la calculatrice de subir le même sort que ses congénères, alors que la main de la ranger l'avait saisi, du capot glissa trois petits morceaux de papiers. Hope ne remarqua pas immédiatement qu'elle avait perdu quelque chose, mais quand elle le réalisa, elle se paralysa. Sur les billets, on pouvait apercevoir des formules de mathématiques notées au stylo. Quelques bribes de phrases les encadraient par-ci par-là.
Heath S. Jones
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t3513-0255-heath-s-jones-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t3550-heath-s-jones-noctali
Taille de l'équipe : 6
Région d'origine : Unys
Âge : 15
Niveau : 28
Jetons : 332
Points d'Expériences : 598
6
Unys
15
28
332
598
pokemon
6
Unys
15
28
332
598
Heath S. Jones
est un Topdresseur Spé. Type
Une petite demoiselle blonde n'avait pas tardé à faire son apparition, marchant droit devant avec, clairement, un but en tête. Mes iris d'un bleu particulièrement clair aujourd'hui la suivirent avec un brin d'amusement. Elle était l'incarnation même des étudiants lors de la fin des périodes d'examen, marchant comme si plus rien ne lui importait maintenant qu'elle pouvait enfin mettre le maximum de distance entre les salles de classe et elle-même. Tiens? Elle faisait même route directement vers moi, ce à quoi je ne m'étais pas attendu, probablement parce qu'elle ne me regardait pas du tout. Elle regardait les casiers, comme si elle en cherchait un. Logique, en même temps. Je ne cessai pas de l'épier, un sourire sur le visage, l'ombre de la curiosité animant ma silhouette. Surprend moi, petite blonde. Et elle le fit. Je devais bouger, j'étais devant son casier, maugréa la jeune fille, toujours aussi hermétique. Et si je ne le faisais pas? La pauvre avait l'air si morose, je ne pouvais quand même pas la laisser seule dans cet état, si? Il semblerait que oui, vu qu'elle me poussa sans ménagement devant mon refus d'obtempérer, ne se laissant pas du tout impressionner. Pyroli très certainement, mes préférées, mais pour des raisons probablement atypiques. Enfin, je pouvais toujours me tromper, mais j'étais plutôt confiant tout de même. À côté de moi, Harley avait fait mine d'être choquée, la Lapras me fixant avec de grands yeux, ses deux nageoires du devant tapant au sol pour protester. Je la calmai d'un sourire, accompagné d'une caresse. Et la voilà maintenant qui me boudait aussi, comme outrée que j'aie décidé de passer l'éponge. Ah les femmes, jamais contentes, mais je les aimais bien comme cela aussi.

Et maintenant quoi? C'était probablement inapproprié, mais j'étais beaucoup trop curieux pour partir juste comme ça. Ainsi, je me décalai de quelques cases et appuyai le dos contre les portes métalliques, la regardant s'exécuter et ne pouvant m'empêcher de sourire à la vue de cet atroce porte-clé. Soit elle l'aimait malgré tout et le trimballait avec elle sans arrière pensées, soit elle aussi le trouvait affreux, mais le traînait pour faire comme si ça ne la dérangeait pas qu'on la regarde avec un air interloqué, quelque chose de cet ordre. Devais-je parler, dire la déranger dans cette véritable transe? Non, elle n'avait vraiment pas l'air d'avoir envie que je le fasse. Je devais me montrer patient, surveiller ma proie et attendre le bon moment pour m'élancer et jauger sa valeur. Serait-elle capable de me divertir, ne serait-ce que pour quelques minutes?

Pour l'instant, dans tous les cas, c'était très divertissant de la voir sortir ses livres et les lancer. Elle avait l'air d'une véritable petite boule d'irritabilité, pas très grande, mais possédant sa dose de mauvais caractère, exactement du genre que j'appréciais pour passer le temps. Comme il y avait de gens passionnants dans cette Académie tout de même! Et le spectacle continuait en fracas sourd, accompagné sporadiquement du bruit des feuilles qui glissaient, le bruit typique des fournitures scolaires. Le bal ne cessa que lorsque vint l'heure de la calculatrice, libérant des lambeaux de secrets, de petits papiers couverts de notes qui vinrent glisser jusqu'à mes pieds, sous mon regard amusé. Le sien, toutefois, semblait bien plus inquiet, surtout lorsque je tendis la main pour récupérer ses notes. Comme ça, en plus du reste, il s'agissait d'une tricheuse. Une adolescente qui n'avait pas peur d'enfreindre les règles, voir de s'écrire les siennes. De mieux en mieux. Je tournai vers elle un regard amusé, le sourire des gens fiers d'avoir pris quelqu'un sur le fait pour accompagner le tout alors que je lui rendais ce qui lui appartenait.

- Je n'ai rien vu, bien sûr. La période d'examen est une grande source de stress, chacun se voit contraint de le gérer à sa façon.

Dis-je pour commencer. Sauf que ce n'était pas assez, ce ne serait jamais assez pour la faire réagir. Je devais pousser un peu plus loin, pour voir si elle mordrait au final à l'hameçon ou si ce n'était pas plutôt moi qui aurait droit à un traitement semblable à celui de ses livres. Il était si rare de tomber sur une demoiselle de ce second type dans mon ancien établissement, autant en profiter pendant que je pensais en tenir un fin spécimen.

- Tu m'as l'air bien tendue d'ailleurs. C'est dommage, un si joli visage. Oh, et ces pauvres livres, bien sûr. Il faut penser à se detendre et à changer d'air de temps à autres, rencontrer de nouveaux individus.

Et je fis mine de tourner mon attention vers l'extérieur, via les grandes fenêtres ouvertes, comme en toute innocence, mais je la surveillais toujours du coin de l'oeil, avide de sa réaction. Pourvu que je ne me sois pas trompé sur son compte.


Au fil des couloirs | feat. Hope 2XQIAu fil des couloirs | feat. Hope Miniat_6_x_087Au fil des couloirs | feat. Hope 2XQKAu fil des couloirs | feat. Hope 2XQL Au fil des couloirs | feat. Hope 2XQMAu fil des couloirs | feat. Hope Miniat_6_x_044
Let's face it, this is not the worst thing you've caught me doing.
Hope Spettell
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t826-spettell-hope-mmm-parce-que-pyroli
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t849-hope-spettell-pyroli
Icon : Au fil des couloirs | feat. Hope 1550410962-150-80
Taille de l'équipe : 19+ 5
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 77
Jetons : 11535
Points d'Expériences : 2832
Au fil des couloirs | feat. Hope 1550410962-150-80
19+ 5
Unys
18 ans
77
11535
2832
pokemon
Au fil des couloirs | feat. Hope 1550410962-150-80
19+ 5
Unys
18 ans
77
11535
2832
Hope Spettell
est un Topdresseur Ranger
« Je n'ai rien vu, bien sûr. La période d'examen est une grande source de stress, chacun se voit contraint de le gérer à sa façon. »

Suite à ces déclaration, Hope jeta au jeune homme quelques regards suspicieux. Le ton qu'il employait ne lui plaisait que moyennement. Que cherchait-il ? Enfin, de toute manière, ce n'était pas avec trois malheureux morceaux de papier qu'il aurait pu faire quoique ce soit. C'est pourquoi elle ne chercha pas à plus se justifier. À quoi cela aurait pu servir ? À pas grand chose

« Tant mieux. »

Se contenta-t-elle alors de répondre avant de continuer ce qu'elle avait entrepris un peu plus tôt et ce, malgré la présence déplaisante d'un personnage à la chevelure bleue. Quelques classeurs se fracassèrent dans le cassier. La blondinette s'empara ensuite d'un livre dont elle vérifia le contenu pour être certaine de ne plus en avoir besoin, avant de l'envoyer, lui aussi, rejoindre ses congénères au milieu de trois parois métalliques. Elle repartit ensuite fouiller dans son sac.

« Tu m'as l'air bien tendue d'ailleurs. C'est dommage, un si joli visage. Oh, et ces pauvres livres, bien sûr. Il faut penser à se détendre et à changer d'air de temps à autres, rencontrer de nouveaux individus. »

Hope, qui s'apprêtait à lâcher un cahier cette fois-ci, se stoppa dans son geste. Elle lança presque dédaigneux au Noctali. Puis elle se retourna pour ranger tranquillement ses trois derniers cahiers. Ceci fait, elle repoussa la porte de son casier avant de le verrouiller tout aussi calmement. Après avoir fourré son trousseau au fond de son sac, elle répondit enfin :

« C'est tes affaires ? Nan, je crois pas. Tu m'en reparleras le jour où t'auras aussi les ovaires qui sauront danser la polka. Un léger blanc suivit. Avant qu'elle ne se reprenne. ... Euh atta', t'es pas gay, toi ? Oh punaise, désolée, je pensais que les cheveux bleus, gay, enfin, tu vois... Non, mais tu ressembles trop à un autre gars, donc j'y ai cru, tu vois... 'Fin bon, je m'en fous un peu, mais c'est toujours bon à savoir au cas où, ce genre de chose. »

C'était sorti tout seul. Non, mais c'était pas de sa faute s'il s'était teint en bleu. Il devait se considérer heureux qu'elle ne lui ai pas répondu en schtroumpfien. Ce n'était de toute manière pas tellement dans les cordes de Hope, mais il fallait avouer que « Le Schtroumpf » lui collait pas si mal. Restait à savoir quoi rajouter après comme qualificatif. Mais il n'empêche que c'était vrai que la blondinette l'avait cru homosexuel au début. Quoique... Peut-être l'était-il vraiment ? En effet, la ranger n'avait pas vraiment laisser le temps à son pseudo interlocuteur de répondre. Il fallait dire que l'idée lui avait paru presque comme une évidence durant l'espace d'une milliseconde. La demoiselle n'était sûrement pas très lucide à cause de quelques douleurs au niveau du bas-ventre. Avant de réaliser que ce n'était peut-être pas le cas. Enfin bon, à l'avenir, elle devra trouver une meilleure approche si elle voudrait connaître l'orientation sexuelle de quelqu'un. Bien que dans cette situation-là, son but premier n'était pas le cas.
En l'observant un peu plus attentivement, Hope releva que le jeune homme était plutôt beau en faite. Elle avait cependant une impression de déjà-vu. Sachant que la chirurgie esthétique n'était pas très répandue à Lansat, pas comme dans un certain pays ou bien encore au sein du Pokéwood, cela troubla quelque peu la blondinette. Elle nota aussi que ses yeux étaient bien bleus, et non pas roses comme elle aurait pu le croire. Oui, bon, des pupilles roses, c'était plutôt rare, voir inexistant, à moins de porter des lentilles. Elle se posa encore une fois comment elle avait pu le prendre pour quelqu'un d'autre. Puis finalement, elle en conclut qu'elle s'en fichait bien de tout ça.





Heath S. Jones
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t3513-0255-heath-s-jones-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t3550-heath-s-jones-noctali
Taille de l'équipe : 6
Région d'origine : Unys
Âge : 15
Niveau : 28
Jetons : 332
Points d'Expériences : 598
6
Unys
15
28
332
598
pokemon
6
Unys
15
28
332
598
Heath S. Jones
est un Topdresseur Spé. Type
La réponse s'était avérée courte, directe, et ne laissant aucune place au dialogue. Immédiatement, elle retourna au classement de ses cahiers, ou plutôt à leur lancement violent et dénué de toute délicatesse. Le message était assez clair, la petite blonde n'avait aucune envie de discuter et devait sans doute espérer que je la laisse tranquille. Oh, je le ferais probablement dans un instant, mais avant cela je devais être certain. Si elle était amusante, je ne voulais pas manquer cette occasion, pour rien au monde. Et puis elle semblait si petite du haut de mon mètre soixante-quatorze, c'était comme une invitation à venir l'embêter affectueusement. C'est donc dans cette optique que j'avais poursuivit, l'air de rien, et que je m'étais mérité un regard plein de dédain. Parfait! C'était signe qu'elle allait bientôt craquer et la façon dont elle le ferait déterminerait la suite de cette conversation. Je pourrais me contenter d'hausser les épaules et répartir déçu d'avoir perdu mon temps ou je pourrais avoir réellement fait un bon investissement. Et vint finalement la réponse à cette question, tout d'abord de façon sèche et décevante, ordinaire. Mais ce n'était que le début puisque s'en suivi une autre phrase, presque aussi colorée que le trousseau de clés de la demoiselle. Le jour où mes ovaires danseraient la polka?! Magnifique! Inattendu et surprenant!

Si elle-même s'était fait incroyablement silencieuse suite à cet aveux, je n'avais, pour ma part, pas pu m'empêcher d'en rire spontanément, d'une façon bien plus sincère que tous mes autres rires préfabriqués. Et comme si ce ne fut pas suffisant, lorsque je me repris enfin, la demoiselle revint à la charge. Si j'étais homosexuel? Parce que mes cheveux étaient bleus? Celle-la valait son pesant d'or et je ris de plus belle, bien amusé par la situation. Enfin, j'aurais sans doute pu m'en offenser, mais généralement les hommes attirés par d'autres hommes sont vu, selon les stéréotypes, comme des individus qui aiment prendre soin de leur apparence, ce qui n'était pas une mauvaise qualité en soi. Ainsi peut-être pourrais-je prendre cela comme un compliment? Et puis, si elle y avait pensé, c'est qu'elle avait pensé à moi un minimum, une mince victoire, mais un fait amusant. Je pouvais vivre avec. Par contre, m'avoir confondu avec un autre? Voilà qui ne me plaisait guère, voir pas du tout. Mais chaque chose en son temps.

- Avec de si jolies demoiselles à l'esprit aussi surprenant dans les couloirs de l'établissement, même si je l'étais je n'aurais d'autre choix que de changer mon fusil d'épaule. Il y a des occasions qu'il vaut mieux savoir ne pas rater, tu ne penses pas, petite blonde?

Avais-je répondu d'un regard chaleureux, un sourire amusé sur les lèvres alors que, en un geste affectueux, j'étais venu lui ébouriffer légèrement les cheveux, ponctuant ainsi la fin de ma réponse. Rien de bien extravagant, cela ressemblant plus à la caresse qu'un maître ferait à son petit animal précieux et un peu grognon qu'à autre chose. Pourtant, j'avais tenu à le faire, à la jauger juste une dernière fois. Cela mis à part, j'avais bien envie de mettre le doigt sur ce qu'elle me rappelait exactement. Un Skitty peut-être? Trop ordinaire. Un Purrloin? Trop sombre. Peut-être bien un petit Zorua? Déjà mieux, bien plus mignon et bien plus surprenant. Malgré tout, si Harley s'était tenue tranquille jusque là, j'avais dépassé la ligne. Lançant une plainte douce, la Lapras vint tirer sur ma manche de sa mâchoire, son regard se faisant accusateur. Ah la la, les femmes. Poussant un soupir amusé, je caressai la créature des mers de façon distraite, un peu ennuyé. Je savais bien que je n'aurais pas du la laisser sortir si c'était pour qu'elle vienne me déranger en plein jeu.

- Bien sûr que tu es mignonne aussi, Harley chérie. Puis-je poursuivre maintenant?


Au fil des couloirs | feat. Hope 2XQIAu fil des couloirs | feat. Hope Miniat_6_x_087Au fil des couloirs | feat. Hope 2XQKAu fil des couloirs | feat. Hope 2XQL Au fil des couloirs | feat. Hope 2XQMAu fil des couloirs | feat. Hope Miniat_6_x_044
Let's face it, this is not the worst thing you've caught me doing.
Hope Spettell
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t826-spettell-hope-mmm-parce-que-pyroli
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t849-hope-spettell-pyroli
Icon : Au fil des couloirs | feat. Hope 1550410962-150-80
Taille de l'équipe : 19+ 5
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 77
Jetons : 11535
Points d'Expériences : 2832
Au fil des couloirs | feat. Hope 1550410962-150-80
19+ 5
Unys
18 ans
77
11535
2832
pokemon
Au fil des couloirs | feat. Hope 1550410962-150-80
19+ 5
Unys
18 ans
77
11535
2832
Hope Spettell
est un Topdresseur Ranger
Son interlocuteur se mit alors à rire. Enfin, il riait déjà depuis quelques secondes mais ce ne fut qu'à cet instant que Hope se joignit à lui, commençant elle aussi à rire d'une voix trop aiguë pour être une réaction spontanée. Ni ironique, ni de gêne, celui-ci ressemblait plutôt à un rire de moquerie adressé à elle-même. Mais en réalité, c'était plutôt un rire Ikea, qui n'était là que pour meubler un silence de sa part qui aurait été mal placé. Ne rien dire l'aurait mise en position de faiblesse, elle détestait ça.

« Avec de si jolies demoiselles à l'esprit aussi surprenant dans les couloirs de l'établissement, même si je l'étais je n'aurais d'autre choix que de changer mon fusil d'épaule. Il y a des occasions qu'il vaut mieux savoir ne pas rater, tu ne penses pas, petite blonde ? »

Une nouvelle vague de rires aigus ressemblant brièvement aux roucoulements des demoiselles du dortoir de Melty s'empara de la Pyroli. Celui-ci avait le même but que le premier. Cependant, il semblait plus poli. Surprenante ? Elle ? Elle ne savait pas vraiment comment le prendre. Le ton qu'il employait se voulait-il positif ou non ? De la part du jeune homme, elle avait l'impression que chaque mot était à prendre avec des pincettes. Ceci dit, avant même qu'elle n'aille pu plus se pencher sur la question qu'un geste de la part de son interlocuteur la stoppa net dans ses pensées. Il y avait un soucis sur ce qui était en train de se passer. Oui, d'accord, rien que la présence du jeune homme l'avait importunée au départ, du point de vue de la blondinette. Mais un problème majeure était survenu. Il lui ébouriffa les cheveux. Et Arceus sait combien la jeune fille détestait ça.
Après avoir haussé les sourcils, elle ne réfléchit même pas. Elle empoigna le poignet de l'assassin capillaire alors qu'il semblait être en train de s'adresser à son Pokemon et enchaîna avec une clé de bras. Elle avait répété ce mouvement un si gros nombre de fois à force de se rendre aux cours d'auto-défense de la Cap'taine que cela lui vint presque naturellement. Après tout, n'était-elle pas justement agressée à ce moment même ?  Une fois sûre que ce dernier était neutralisé, elle le lâcha tout en émettant un rire léger. Elle en profita aussi pour se recoiffer grossièrement, geste qu'elle masqua en se grattant d'abord l'arrière-crâne.

« Oups, désolée, quelle maladroite ! Je me suis un peu laissée emporter je crois. »

Ce n'était pas vraiment le cas, n'importe quelle créature doté d'un minimum d'intelligence l'aurait deviné. Elle ne regrettait, en aucun cas, ni son geste ni ses paroles. Ces dernières étaient d'ailleurs aussi fausses que la poitrine de Nabilla à la différence que la Pyroli avait prononcé ces quelques mots à la manière d'une gamine innocente, ce que la starlette, elle, ne sera probablement plus jamais.
Au fond, Hope ne détestait l'inconnu à la chevelure bleue pas tant que ça. Mais selon ses propres principes, elle se devait de rendre la pareille à quelqu'un qui lui a nui. Toujours. Ce qui était le cas de ce dernier qu'elle trouvait, pour le moment, plutôt intéressant encore Elle était plutôt curieuse de son comportement. Dans l'idéal, elle souhaitait récupérer au moins son nom et son dortoir histoire d'en savoir un minimum sur lui, mais maintenant qu'elle l'avait un peu envoyé par terre, il faudrait encore qu'il ne monte pas sur ses grands chevaux. Ce qui d'ailleurs étonnerait bien la blondinette autant que ça lui aurait plu. Car si elle aurait pensé que ça aurait été le cas, elle aurait déjà filé en lui tirant la langue depuis une belle lurette. Désormais, elle attendait surtout la réaction du bonhomme.
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum