Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 2
 :: L'île Cobaba 2.0 :: Les terres :: Mausolée Scorvol

Pokemon adala community

Tu abandonnerais ce pauvre locataire démuni à son déménagement, en « empruntant » sa camionnette en plus… ? Je ne te pensais pas voleur, Josh.
en savoir plus ?
Cha-charmant… normalement c’est en mission avec Josh que je frôle la mort, pas en rentrant chez les Phyllalis.
en savoir plus ?
Je vais chuter, encore, et ça sera long, et ça sera douloureux, et t'auras pas envie d'être là. Parce que toi, tu as Aoi mais moi j'ai quoi maintenant que Maya est partie, dis-moi ?
en savoir plus ?
Ce n'est pas le parc que je souhaite anéantir...
en savoir plus ?
Mademoiselle Alézar, Pecheresse Caroline ! Où êtes-vous ?
en savoir plus ?
La triche sera permise évidemment.
en savoir plus ?
Q…. Quéééééééééééééé ?!
en savoir plus ?
-42%
Le deal à ne pas rater :
SanDisk Extreme PRO 128 Go
39.99 € 68.99 €
Voir le deal

Eryn McNellis
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t2418-eryn-un-simple-regard-pose-sur-une-fleur-et-voila-une-journee-remplie-de-bonheur-mentali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t2470-eryn-mcnellis-mentali
Icon : (mission) Lectures antiques. [Abandonné] Original
Taille de l'équipe : 17/30.
Région d'origine : Sinnoh - Floraville.
Âge : 19 ans.
Niveau : 30
Jetons : 3745
Points d'Expériences : 1334
(mission) Lectures antiques. [Abandonné] Original
17/30.
Sinnoh - Floraville.
19 ans.
30
3745
1334
pokemon
(mission) Lectures antiques. [Abandonné] Original
17/30.
Sinnoh - Floraville.
19 ans.
30
3745
1334
Eryn McNellis
est un Coordinateur Éleveur

Eryn se frotta doucement la tête, passant ses doigts sur la fine cicatrice dans ses cheveux roses. Heureusement, ces derniers la recouvraient, cachant sa blessure aux éventuels curieux. Baissant la main, elle attrapa la serpe posée sur son lit pour la faire tourner entre ses doigts. Quel objet étrange. Elle pourrait certainement récupérer beaucoup de baies avec ça, mais bon, quand même. Son arrosoir allait lui manquer. En parlant d’arrosoir, comment allait ses baies, à l’académie ? Ah, si seulement elle pouvait aller voir si tout avait poussé… Mais elle ne le pouvait malheureusement pas. Tant pis. Attrapant sa serpe, Eryn la rangea dans son étui, puis dans son sac, avant de sortir son appareil photo. Il était… Absolument génial ! Elle n’était pas mécontente d’avoir lâché la machine à coudre des stylistes pour cet appareil photo numérique high-tech. Par curiosité, elle avait pris des photos des Pokémon de son équipe, et avait été émerveillée de voir que toutes les informations s’affichaient sur la photo. Le poids, la taille, le nom, l’espèce, c’était absolument génial ! Il fallait absolument qu’elle essaie ça sur des Pokémon inconnus. C’était la raison pour laquelle elle avait décidé de participer à la fouille archéologique de Percy Yade et Franklin Roseverte, qui partaient visiter le Mausolée Scorvol pour déchiffrer les inscriptions sur les murs. Eryn savait qu’elle ne serait pas seule. D’autres scientifiques s’y mêlaient, pour trouver des objets ou pour découvrir de nouveaux Pokémon. Elle-même appartenait à la deuxième catégorie. Les objets, quel intérêt ? Elle n’y allait pas pour remuer la poussière, mais pour découvrir les traces de Pokémon disparus.

« Non, Flim, on ne prend pas ton aiguille, tu vas la perdre au Mausolée, et il est hors de question que j’y retourne pour aller te la chercher, d’accord ? »

Le Posipi baissa les oreilles, dépité, et posa l’aiguille sur la table. Cependant, quand la Mentali tourna le dos, la petite aiguille fut mise discrètement dans le sac, et la petite souris s’éloigna l’air de rien, très fière d’elle. Se tournant vers son sac, Eryn l’ouvrit pour vérifier qu’elle avait tout. L’appareil photo, un pull pour si elle avait froid, à boire et à manger (beaucoup à manger, c’est ça de sortir avec Cael Joy), et plein de trucs qu’elle pensait utiles pour l’exploration, comme une lampe torche ou son carnet à dessin avec un crayon à papier pour dessiner les écritures anciennes. Refermant le sac, elle le sangla sur son dos, laissa Flim bondir dessus pour grimper sur son épaule gauche et s’asseoir dessus en gazouillant. Eryn quitta la maisonnette, qu’elle partageait avec quelques camarades, et s’engagea seule sur le sentier du Mausolée, les professeurs ayant décrété que ceux qui voulaient venir devraient se débrouiller seuls pour être à l’heure dite à l’endroit du rendez-vous. Ils n’allaient pas, en plus, jouer les guides touristiques ! La Mentali considérait cela comme du laxisme. Cette école toute entière était laxiste, de toute manière. Elisabeth Snow pouvait dire, ou faire, tout ce qu’elle voulait, les professeurs, pour la plupart, se fichaient bien de la sécurité des élèves. Et avec la Team Rouage qui rôdait, en plus de ça ! Eryn frissonna. Elle avait failli mourir, là-bas, et cette fine cicatrice à la tête était le dernier vestige de cette razzia sauvage sur leur planque de l’île Frista. Ca aussi, c’était du laxisme. Snow ne s’était même pas rendu compte qu’ils avaient disparu. Elle n’avait pas pu protéger les professeurs, et même les élèves échappaient à sa surveillance. D’après ce qu’elle avait entendu dire, ça commençait à grogner auprès des parents d’élèves. Sa tante parlait même de ramener Djelly à Mauville, que cette dernière le veuille ou non. Bleuenn, sa Macronium, qui savait bien à quoi elle pensait, lui donna un léger coup de tête pour la forcer à parler à voix haute.

« Ce serait bien qu’elle rentre à Mauville. Elle est en train de péter les plombs avec toute cette histoire. On lui vole un Pokémon, puis on la kidnappe, c’est dur… » Soupir. « Loan aussi devient bizarre. Il ne sourit plus, il est sérieux et distant. Je pense que grand-mère va le faire revenir à Fort-Vanitas, avec tout ce qu’il se passe elle doit considérer que cette école ne vaut pas un clou. » Silence. « Tu penses que mes parents vont me faire revenir aussi ? D’un côté, ça vaudrait peut-être mieux… Mais j’aime bien cette école, et les amis que je m’y suis fait. Puis… Je n’ai pas envie de perdre Dahlia et Cael de vue. »

Eryn soupira, et Bleuenn leva les yeux au ciel. Fichue sensibilité ! Cependant, ils arrivaient enfin au Mausolée, où une foule d’élèves se massait déjà. Oh, tous ces Pokémon ! Fascinants ! L’envie de prendre son appareil photo et de mitrailler était très forte, mais elle ne pouvait pas faire ça sans l’accord des dresseurs. Une nouvelle fois, sa timidité l’empêcha d’aller demander la permission, et elle se tint un peu à l’écart de la foule, observant curieusement les gens. Des bruns, des roux, des cheveux verts, une excentrique aux cheveux bleus… Oh, et une fille avec des cheveux d’une couleur indescriptible, avec un gros bandeau sur la bouche, comme dans les westerns. Était-ce un style vestimentaire qu’elle se donnait ? C’était un peu bizarre… Son attention fut attirée par un mouvement aux jambes de la demoiselle. Un petit Salamèche lui tournait autour en gazouillant, tout heureux, semblant passer d’une personne à l’autre avant de revenir vers sa dresseuse. Puis, sans crier gare, il tourna la tête vers elle, et en voyant qu’elle l’observait, le Salamèche lâcha un petit piaillement avant de courir vers elle pour entourer ses jambes de ses petites pattes. Eryn, surprise, prit le parti d’en rire, et se pencha pour caresser la tête du Salamèche.

« Bonjour toi ! Tu sais que tu es vraiment mignon ? Et très gentil en plus. Non, par contre, ça, ça ne se mange pas ! »

Joyeux, le Salamèche venait de lui attraper la main pour lui mordiller les doigts. Avec un petit rire, Eryn secoua la main pour la libérer, et caressa à nouveau la tête du Salamèche avant de se redresser pour faire face à sa dresseuse, qui venait de s’approcher pour récupérer le petit trublion. Elle ne l’avait jamais vue chez les Mentali, n’avait pas trop la tête d’une Pyroli, donc Givrali. En la voyant si gênée, Eryn ne put s’empêcher de sourire, se reconnaissant dans la gêne de l’autre fille. Et dire qu’elle aussi pouvait se montrer aussi timide ! Allez, une fois n’est pas coutume, ce serait elle qui briserait la glace.

« Bonjour ! Désolée de t’avoir fixé comme ça tout à l’heure. C’est tes cheveux, en fait. C’est naturel ou c’est une couleur ? Les miens sont naturels, c’est tellement rare pour moi que je… » Parle beaucoup trop pour cacher ma gêne. La Mentali lâcha un petit rire gêné. « Pardon, je suis trop bavarde… Je m’appelle Eryn. Et toi ? »


Dernière édition par Eryn McNellis le Dim 11 Oct - 18:13, édité 3 fois



We got this together Δ Sometimes the pressure gets you down, and the clouds are dark and grey, just kick them off and let the sun shine through, and scary as it seems, more help is on the way,'cause friends have friends that want to help out too.
Merrizu Hiyouka
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t3493-0254-merrizu-hiyouka-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t3549-pas-fini-w-merrizu-hiyouka-givrali
Taille de l'équipe : 5
Région d'origine : kanto
Âge : 15
Niveau : 18
Jetons : 440
Points d'Expériences : 308
5
kanto
15
18
440
308
pokemon
5
kanto
15
18
440
308
Merrizu Hiyouka
est un Scientifique Chercheur Pokemon
Je venais de me lever, je ne voyais pas encore très clair mais une forte lumière me força à ouvrir les yeux. C’était ma petite salamandre de feu, toujours si énergique et pleine de joie. En effet celui-ci était impatient de partir à l’aventure une fois de plus, alala il ne changera jamais celui-là, c’est sûrement pour ça que je l’aime autant, il est si gentil et plein de vie, un peu l’inverse de moi mais bon comme on dit les opposés s’attirent aha. Je lui dis bonjour d’une faible voix, car oui j’étais encore fatiguée et lui fis un câlin.

- Flamichouilleuuuh je suis fatiguée… *baille*
- Sala ! Salasalamèche !

Sur ce il me fit un grand sourire et me fit comprendre que je devais arrêter de tirer au flanc. Soit je pense que je dois me préparer pfouah je n’aime pas les matins, je veux rester dans mon lit il est si doux et confortableuuuuh ! Bref un peu plus tard j’étais enfin prête à partir, ma lampe LUMINAX, mon carnet, mes crayons et quelques autres affaires, c’était bon ! C’est enfin l’heure de se mettre en route pour le Mausolée Scorvol. Heureusement que j’avais ma carte car bon nos chers professeurs ne daignaient même pas prendre la peine de nous y conduire. Donc soit on y était à l’heure et tout se passait bien, soit on se perd et on est dans la mouise.

Quelques instants plus tard j’étais enfin arrivée sur place, ce lieu est vraiment mystérieux, j’adore ! Encore une nouvelle occasion d’avoir de nouvelles connaissances, de connaitre de nouveaux mythes, de nouvelles légendes. Mais j’étais surtout venue dans l’optique de pouvoir dessiner de nouveaux Pokémons, j’adorais faire ça je veux tous les voir, tous les dessiner, tous les connaitre ! Le lieu était génial mais, car oui il y a toujours un mais. C’est quoi tous ces gens ?! Je ne savais pas qu’on serait autant ! Surtout ne pas me faire remarquer, surtout ne pas me faire remarquer, surtout ne pas …. Flamiche ? FLAMICHE ?! Arf mais pourquoi c’est toujours comme ça ?!  Pendant que je faisais tout pour passer inaperçue lui courrait partout en réclamant des câlins à des inconnus, il ne perd pas le nord lui.

Soit il faut quand même que je le récupère ça ne se fait pas, les pauvres j’espère qu’il ne les dérange pas trop. Je fouillais les yeux avec mon regard bleuté quand je sentis comme si une personne me regardait. Zut, je ne suis donc pas assez discrète, elle doit sûrement se dire que je suis bizarre qu’il faut rester loin de moi que … mes pensées furent interrompues par une voix féminine, c’était la même fille qui m’avait fixée auparavant.

-Bonjour toi ! Tu sais que tu es vraiment mignon ? Et très gentil en plus. Non, par contre, ça, ça ne se mange pas !

Ohw elle a visiblement trouvé mon Salamèche, il était là à lui mordiller les doigts, soit gentiment mais voilà on n’aborde pas les gens pour les mordre. Il ne changera jamais visiblement. Je décidai donc de me rapprocher histoire de récupérer mon petit Pokémon. D’ailleurs celui-ci était très heureux la jeune fille en question caressait la tête de mon ami avec tant de délicatesse, c’était limite touchant. Elle a l’air gentille, mais j’étais quand même gênée qu’il ait eu ce comportement. Pendant que je me rapproche la jeune fille m’accosta.

-Bonjour ! Désolée de t’avoir fixé comme ça tout à l’heure. C’est tes cheveux, en fait. C’est naturel ou c’est une couleur ? Les miens sont naturels, c’est tellement rare pour moi que je…

Je la regardais, elle était vraiment mignonne. C’était donc pour mes cheveux qu’elle m’avait fixé comme ça ? Mmmh je n’y crois pas trop m’enfin elle est gentille quand même. Des cheveux roses naturels ? J’arquai un sourcil mais bon soit c’est sûrement possible, la jeune fille fit un petit rire nerveux. Arf j’espère ne pas l’avoir mis mal à l’aise.

- Pardon, je suis trop bavarde… Je m’appelle Eryn. Et toi ?

Oh ! Euh bonjour ! Mes cheveux ? Oh c’est une teinture, j’en fais beaucoup aha. Et je ne savais pas qu’on pouvait avoir les cheveux roses naturellement ! Ils sont très beaux en tout cas, et ne t’inquiètes pas j’aime bien écouter les gens *lâche un petit rire pour détendre l’atmosphère*. Excuse moi j’espère ne pas t’avoir mis mal à l’aise, sinon enchanté Eryn, je me nomme Merrizu, Merrizu Tsubaki du dortoir Givrali, et toi ? Oh et, oui encore une question désolé, pourquoi es-tu en dehors de la foule ? Tu es seule ?...excuse moi je n’aurais pas dû demander ça.


(mission) Lectures antiques. [Abandonné] 32108811

Nous sommes tous un peu fou ! A différents degrés et de différentes manières mais chacun cultive sa folie avec soin. La mienne? Elle prend grand soin de moi. <3
 狂気が私の唯一の友人です!
Eryn McNellis
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t2418-eryn-un-simple-regard-pose-sur-une-fleur-et-voila-une-journee-remplie-de-bonheur-mentali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t2470-eryn-mcnellis-mentali
Icon : (mission) Lectures antiques. [Abandonné] Original
Taille de l'équipe : 17/30.
Région d'origine : Sinnoh - Floraville.
Âge : 19 ans.
Niveau : 30
Jetons : 3745
Points d'Expériences : 1334
(mission) Lectures antiques. [Abandonné] Original
17/30.
Sinnoh - Floraville.
19 ans.
30
3745
1334
pokemon
(mission) Lectures antiques. [Abandonné] Original
17/30.
Sinnoh - Floraville.
19 ans.
30
3745
1334
Eryn McNellis
est un Coordinateur Éleveur
La fille était donc bel et bien une Givrali. Bien ce qu’elle se disait. Trop proprette pour une Pyroli, et elle ne l’avait jamais vue dans le dortoir Mentali. Elle aurait pu être nouvelle aussi, c’est vrai. Mais bon. Givrali. Et elle s’appelait Merrizu. C’était plutôt joli. Et elle avait l’air plutôt gentille, cette demoiselle. Son foulard autour de la bouche était vraiment bizarre, mais soit. Elle n’allait pas se poser de questions stupides, vu que la Givrali semblait ne pas avoir envie d’en parler. Elle avait cependant l’air très gentille, quoique très timide, un peu comme cette Mentali qu’elle avait rencontré au dernier cours de Coordination. Celest, la petite amie du préfet en chef. Au moins, elle parlait un peu plus que l’autre demoiselle, et lui posait quelques questions. Pourquoi était-elle seule, à l’écart des autres, comme ça ? Était-elle trop timide pour se mêler aux autres ? Eryn se sentit triste pour elle. Être seul, ce n’est vraiment pas marrant… Et elle savait de quoi elle parlait, d’ailleurs.

« Oh, c’est juste que je viens à peine d’arriver, et je cherchais quelqu’un que je pourrais éventuellement connaître dans la foule. Mais ça n’a pas l’air d’être le cas. Tant pis ! » Elle eut à nouveau un sourire chaleureux. « Ca m’a permis de rencontrer une nouvelle personne ! Ils vont sans doute nous demander de former des duos, alors ça te dit qu’on reste ensemble ? »

Juste quand elle disait ça, Roseverte commençait à former négligemment les groupes. Il passa à côté d’elles sans les regarder. Elles étaient à deux, le groupe était formé, pour lui. En quelques minutes, tout était paré, et les professeurs s’engageaient les premiers dans le Mausolée, les quelques élèves les suivant à la trace. Eryn ne reprit pas la conversation. Qu’il faisait noir dans ces ruines ! Ses doigts effleuraient la roche tandis qu’elle scrutait le sol des yeux pour ne pas se prendre les pieds dans les marches et tomber en bas. De toute sa team, il n’y avait plus que son Posipi, perché sur sa tête, qui diffusait une douce lumière pour éclairer un peu le chemin de sa dresseuse. Et heureusement. Plus d’une fois, Film l’empêcha de se prendre les pieds dans les marches. Ca aurait été dommage qu’elle dévale tout comme ça, quand même ! Finalement, ils atteignirent le bas des marches, et les deux profs s’éloignèrent un peu pour regarder les murs, complètement fascinés.

« C’est différent de notre visite précédente ! »
« A mon avis, ce n’est pas un effet d’optique. Mais de là à dire que les écritures bougent sur les murs ? Non, ce serait vraiment… A moins que… »

A moins que ? Ils ne le sauraient pas. Ils n’étaient peut-être pas assez intelligents pour comprendre ses saintes paroles, cela dit. Ignorant les professeurs, Eryn s’approcha d’un mur, et Flim accentua sa lumière pour lui permettre de voir. Alors ça, c’était étrange. Ces étranges hiéroglyphes représentaient des Zarbi, Pokémon qui avaient disparu depuis longtemps. Que de mystère !  Ayant trop longtemps délaissé sa pauvre binôme, Eryn se tourna vers elle et lui sourit pour l’inviter à la rejoindre. Merrizu était-elle vraiment si timide que ça ? Quelle étrangeté ! Elle-même finissait toujours par se décoincer et se sentir un peu à l’aise… Peut-être qu’elle n’était pas assez chaleureuse ? Décidant de changer ça pour intégrer un peu mieux sa timide camarade, Eryn lui montra les murs couverts d’écritures antiques.

« Ces drôles de dessins représentent des Zarbi. Tu en as déjà vu, toi ? Il paraît qu’il y en a à Johto, dans les Ruines Alpha, près de Mauville. » Elle garda le silence quelques secondes. « Tu crois que ces dessins sont juste là pour montrer à quoi ressemblaient les Zarbi, ou il y a un message codé derrière ? Du genre si vous lisez ceci, il est déjà trop tard ? »

Flim, perché sur son épaule, pouffa doucement de rire, faisant sourire la Mentali. Hm, à première vue, elle penchait plutôt pour le message codé. Le même symbole apparaissait quatre fois dans la phrase, un autre était répété trois fois… Fascinée par ses découvertes, la Mentali laissa le groupe s’éloigner. Ironiquement, Merrizu était aussi peu attentive qu’elle. Lâchez deux chercheuses devant un croquis de Pokémon, et voilà ce qu’il se passe !

« A ton avis, les Zarbi se sont calqués sur l’écriture des hommes, ou les hommes ont calqué leur écriture sur les Zarbi ? »



We got this together Δ Sometimes the pressure gets you down, and the clouds are dark and grey, just kick them off and let the sun shine through, and scary as it seems, more help is on the way,'cause friends have friends that want to help out too.
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum