Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 2
 :: L'île Cobaba 2.0 :: Les côtes

Pokemon adala community

Tu abandonnerais ce pauvre locataire démuni à son déménagement, en « empruntant » sa camionnette en plus… ? Je ne te pensais pas voleur, Josh.
en savoir plus ?
Cha-charmant… normalement c’est en mission avec Josh que je frôle la mort, pas en rentrant chez les Phyllalis.
en savoir plus ?
Je vais chuter, encore, et ça sera long, et ça sera douloureux, et t'auras pas envie d'être là. Parce que toi, tu as Aoi mais moi j'ai quoi maintenant que Maya est partie, dis-moi ?
en savoir plus ?
Ce n'est pas le parc que je souhaite anéantir...
en savoir plus ?
Mademoiselle Alézar, Pecheresse Caroline ! Où êtes-vous ?
en savoir plus ?
La triche sera permise évidemment.
en savoir plus ?
Q…. Quéééééééééééééé ?!
en savoir plus ?
Le deal à ne pas rater :
Forfait Sosh Série limitée : 40 Go pour 9,99€
9.99 €
Voir le deal

Janet L. Collins
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t830-janet-l-collins-l-enfant-malade-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t844-janet-l-collins-givrali
Icon : Ne me quitte plus jamais. (Pv Josh) Hfdb
Taille de l'équipe : 8
Région d'origine : Hoenn
Âge : 21
Niveau : 33
Jetons : 2045
Points d'Expériences : 821
Ne me quitte plus jamais. (Pv Josh) Hfdb
8
Hoenn
21
33
2045
821
pokemon
Ne me quitte plus jamais. (Pv Josh) Hfdb
8
Hoenn
21
33
2045
821
Janet L. Collins
est un Scientifique Archéologue



Please hold me tight.


Il devait être aux alentours de quatre heures de l’après midi sur Cobaba. Janet avait encore passé une journée morose, seule dans son bungalow et avait décidé de se changer les idées en sortant sur la plage. Elle était revenue il y avait de cela deux jours d’un périple à Kanto avec ses parents, qui ne l’avait apaisée qu’un temps.
Un petit vent balayait la côte déserte. En même temps vu les lourds nuages d’orage, fréquents en juillet, qui s’amoncelaient au loin, pas étonnant que les étudiants aient délaissés la plage pour des activités d’intérieur. Insensible au vent qui la mordait, la jeune fille marchait pieds nus dans le sable (ses chaussures se trouvaient dans le sac qu’elle portait en bandoulière), vêtue simplement d’un maillot de bain deux pièces d’un blanc immaculé et d’une robe courte légère, aussi bleue que ses cheveux lâchés.

Ginger marchait silencieusement à ses côtés, les oreilles basses. Elle sentait bien que sa dresseuse était malheureuse depuis quelques temps et son attitude s’en ressentait. On aurait même pu croire qu’elle brillait moins qu’à l’ordinaire, que son pelage avait perdu de sa superbe. Arrivée dans une petite crique, Janet s’avança vers la mer, les pieds dans l’eau. Elle ramassa une poignée de galets qu’elle s’amusa à faire ricocher aussi loin que possible, en soupirant.

- Ahlàlà mais quelle année Ginger, quelle année…

Elle lança un autre galet qui fit quelques rebonds.

- Au fond… J’ai rien à me reprocher hein ? J’ai… C’est de sa faute si j’ai dit tout ça…

Alors que sa voix tremblait, elle lança un deuxième caillou avec plus de force.

- Bah oui, au fond… Elle a quoi de plus que moi ? Elle n’est pas plus belle, elle n’a pas l’air plus intelligente…

Une autre pierre partit, lancée cette fois avec tant de force qu’elle plongea au premier rebond.

- Et maintenant ce… ce connard me fait la gueule ! C’est quand même un comble !

Elle commença à lancer les pierres les unes à la suite des autres dans son énervement croissant. Mais plus elle l’insultait, plus elle se sentait coupable au fond. Elle savait qu’elle avait eu tord et se convaincre du contraire ne lui faisait que plus de mal. Dans un geste de désespoir, elle lança le reste de la poignée en criant rageusement puis se laissa tomber par terre en suffocant un peu. Inquiète, Ginger la poussa légèrement du bout de sa truffe alors que Janet, le regard vide, sentait ses yeux se remplir de larmes. Toute cette haine qu’elle déchargeait sur les circonstances, sur les autres… Ce n’était que l’expression de la haine profonde qu’elle avait pour elle-même. Evidemment, il est difficile de se dire à soi même à quel point on est une imbécile…

Le remords, c’était le puits sans fond dans lequel elle s’était enfoncée. Tout lui rappelait  ses erreurs, des erreurs qu’elle ne pouvait se pardonner. Elle souffrait aussi des circonstances actuelles, et s’en mortifiait encore davantage du fait qu’elle ne devait ses souffrances qu’à sa propre bêtise. Tant de sentiments contradictoires pour de si frêles épaules… Janet espérait sincèrement qu’on lui pardonne mais ses mots avaient mordus et aucun de ses beaux discours larmoyants ne rattraperaient jamais ses erreurs.
La dresseuse se replia sur elle même et commença à sangloter alors que son Nymphali se glissait contre elle en lui donnant de doux coups de langue sur le visage, comme pour arrêter ses larmes. Doucement, elle s’accrocha au pelage de son pokémon et enfouit sa tête contre elle.

- Ginger.. Ginger si tu savais a quel point j’ai été mauvaise… Si tu savais… Léo… Léo va m’en vouloir à vie… Je ne pourrais plus jamais le regarder en face !

Ses sanglots se prolongèrent de longues minutes avant de se calmer progressivement. La jeune fille resta là, allongée en chien de fusil sur le sable, bercée par le bruit des vagues. Elle manqua presque de s’assoupir, quand elle fut secouée par Ginger qui s’était relevée, avec la mine réjouie qu’elle avait lorsqu’elle reconnaissait un ami.

- Ginger ? Tout va bien ? demanda Janet, interloquée.

Mais déjà, le Nymphali partait en courant, sortant de la petite crique. Janet fut obligée de lui courir après pour ne pas la perdre de vue. Déjà un peu essoufflée, elle lui criait de revenir. Heureusement, elle n’eut pas besoin de courir bien longtemps puisqu’elle faisait la fête à un Cradopaud. Ginger connaissait ce pokémon ? Pourtant, le seul cradopaud dont elle avait fait la connaissance, c’était Dark…

Le cœur de Janet fit soudain un bond dans sa poitrine. Ses pensées s’étaient enchaînées dans un micmac impossible en un quart de secondes. Alors son regard croisa le sien. Il était bien devant elle, ce géant aux cheveux gris qu’elle avait tant réclamés dans ses nuits de désespoir. Il était là le dresseur qui l’avait sauvée du cirque des Boulons, qui l’avait couverte d’attentions sans jamais briser la barrière de l’amitié.

- Josh… Josh par Arceus tu es là…

C’était trop d’émotions, trop pour elle, trop en une seule journée. Janet se remit à pleurer, mis de larmes de joie cette fois ci alors qu’elle se précipitait dans les bras musclés de l’apprenti forgeron. Alors elle retrouva la sensation de sa tête sur son torse fort, l’odeur si particulière qui l’imprégnait… Pour la première fois depuis son enlèvement, Janet se sentait le cœur un peu plus léger.
Après un long, très long câlin, elle se détacha un peu pour voir son visage, sans rompre le contact. Il lui avait envoyé une lettre pour lui expliquer qu’il partait à cause de l’état de santé de son père. Quand il avait dû affronter cette terrible épreuve, elle l’avait accompagné en lui envoyant des lettres, de même qu’il l’avait épaulée pendant sa convalescence. Mais elle trouvait que quelque chose en lui avait changé. Mais elle n’avait pas l’impression qu’il s’agissait du décès de son père…

- Te voilà enfin… Josh tu as encore grandi bon sang ! Comment vas-tu… ? Je te trouve tellement changé…

Soudain, elle remarqua qu’aucune de ses pokéballs ne se trouvaient à sa ceinture. Le cœur de la jeune fille se serra, alors qu’elle pressentait le pire…



Dernière édition par Janet L. Collins le Lun 10 Aoû - 8:32, édité 1 fois


 
Lately I've been thinking, I want you
to be happier
Josh Aéris
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t3650-0266-josh-aeris-un-revenant-affecte-phyllali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t3736-josh-aeris-adulte
Icon : Ne me quitte plus jamais. (Pv Josh) S-l300
Taille de l'équipe : 8
Région d'origine : Kanto
Âge : 21
Niveau : 40
Jetons : 1901
Points d'Expériences : 1259
Ne me quitte plus jamais. (Pv Josh) S-l300
8
Kanto
21
40
1901
1259
pokemon
Ne me quitte plus jamais. (Pv Josh) S-l300
8
Kanto
21
40
1901
1259
Josh Aéris
est un Adulte Colonel de la 24ème
Il y avait de ces journées d'été ou la compagnie du vent était bien plus agréable que la morsure mordante du soleil sur les peaux. Aujourd'hui en était une, aujourd'hui l'originaire de Kanto marchait sur le sol lentement, ses pieds foulaient le sable humide. Il y avait tant de choses qu'il cherchait et qu'il évitai. Ses yeux fuyaient toujours sa main alors qu'elles cherchaient le réconfort de ses deux amis, Léonidas et Janet. Ces deux là lui manquent horriblement et il les a cherchés la première semaine de juillet en vain, peu-être étaient-ils en voyage chez de la famille. Quoi qu'il en soit le jeune homme errait chaque jour sur cette plage depuis qu'il était arrivé. Dark marchait toujours devant lui et Josh regardait son unique rescapé face à lui, il était heureux d'avoir pu le sauver lui, son tout premier pokémon.

Il marchait tranquillement quand il entendit des cris venant d'un crique plus loin. Il n'y prêta pas attention, il y était déjà allé et il y avait un cul de sac. Il verrait bien la personne ressortir, surtout que ces cris s’apparentaient à des cris de désespoirs, déception amoureuse ? Josh n'y prêta pas attention, Léonidas devait prendre soin de Janet normalement, puisqu'il l'avait laissé, il avait laissé  blondinet tenter sa chance. Quelques minutes passèrent et pourtant il n'y avait personne qui sortait de la crique, le Géant se mit à avancer vers cet endroit avec un pas plus rapide alors que Dark prenait les devant en avançant bien plus rapidement.

Ses pas le menait vers la crique, Dark devant lui s'arrêta alors qu'une Nymphalli lui tournait autour comme s'ils se connaissaient, une amoureuse ? Quel vil cachottier. Cependant ce pokémon avait un comportemant qui lui rappelait celui d'un Evoli, était-ce possible que ? Josh avait du mal à y croire alors il s'approcha du duo de pokémon qui jouaient ensembles. Lorsqu'il arriva devant son Cradopaud il releva le regard vers le fond de la crique pour la voir. Ces cheveux bleus, cette petite taille, ce regard si délicieux. Janet. Il la vit s'écrouler en larmes avant qu'elle n'aille se réfugier dans son débardeur noir qui se tâcha de ses larmes salées. Il sentait le grain de sa peau contre lui alors qu'il l'enlaçait d'une seule main, de sa main valide, sa main meurtrie restait en retrait.

-Je suis là Janet... Voyons que se passe-t-il ? Tu as vu un fantôme ?

Elle avait été là pour lui dans ses dures épreuves, mais il n'avait pas osé lui parlé de sa main dans leurs correspondances, il espérait que sa main soit soignée d'ici son retour. Cependant il vit bien son regard couler sur sa main meurtrie car il ne l'avait pas serré aussi fort qu'il l'aimait. L'encre du temps avait peu-être coulé sur les pages de son histoires mais les mots les plus forts ne peuvent être effacés. Il l'aimait depuis toujours et il cherchait à comprendre comment il se retenait. Sa remarque le fit sourire, il avait grandit et avait malgré tout entretenu correctement son corps.

-Oui j'ai changé... comme toi aussi, regarde toi, tu es une belle femme maintenant, tes courbes sont celles d'un Millobelus tu sais.

Il se savait maladroit, il n'avait jamais été très habile avec les mots mais reprit quand il vit à nouveau son regard glisser sur sa ceinture vide. Il s'assit sur le sable l'y invitant et observa l'eau d'un air absent, préoccupé.

-Comme tu le sais... mon père est décédé mais je ne suis jamais revenu à Argenta. Mon train a été détourné par ces enflures de la Team-Rouage. Ils m'ont tout prit, la dernière visite à mon père, mes pokémons et ma main... Je n'ai pas aimé les flamme de Roitiflam. C'est une marque indélébile. J'ai perdu tous mes autres pokémons à part Dark, ils me les ont tous pris, même Sally... Qui sait ce qu'ils lui ont fait. Je dois... tout reprendre, ma formation. Si seulement je pouvais les retrouver... Sally, Ghost, Plague, Achill.. Toi je présume que ça va ? Toi et Léo depuis tout le temps non ? Raconte moi tout ce que j'ai raté.
Janet L. Collins
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t830-janet-l-collins-l-enfant-malade-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t844-janet-l-collins-givrali
Icon : Ne me quitte plus jamais. (Pv Josh) Hfdb
Taille de l'équipe : 8
Région d'origine : Hoenn
Âge : 21
Niveau : 33
Jetons : 2045
Points d'Expériences : 821
Ne me quitte plus jamais. (Pv Josh) Hfdb
8
Hoenn
21
33
2045
821
pokemon
Ne me quitte plus jamais. (Pv Josh) Hfdb
8
Hoenn
21
33
2045
821
Janet L. Collins
est un Scientifique Archéologue



Please hold me tight.


Si elle avait vu un fantôme ? On pouvait presque dire ça… Elle n’avait pas vu Josh depuis si longtemps qu’elle aurait vraiment pu croire à une apparition. Mais un esprit n’aurait pas eu cette douce chaleur corporelle, cette odeur à la fois douce, boisée et délicieusement masculine sans faire trop mûr. Un esprit ne l’aurait pas étreinte tendrement, elle n’aurait pas pu sentir le dessin de ses muscles puissants contre sa peau. Enfin, elle se retira un peu, pour l’observer dans son entièreté. Son visage s’était affiné, sa mâchoire était beaucoup plus carrée, ses cheveux avaient poussé aussi.
Apparemment, il n’était pas le seul à avoir mûri. La remarque qu’il fit sur son corps la fit rougir violemment. Elle n’avait encore jamais fait attention à ses atouts typiquement féminins… Mais maintenant qu’il le lui faisait remarquer, c’était vrai qu’elle avait changé plusieurs fois de taille de soutien-gorge. Si ça faisait son petit effet… Au fond c’était pour le mieux ?

Ils s’assirent dans le sable et Janet écouta silencieusement. Comme elle le pensait, la Team Rouage avait encore frappé, détruisant une jeune vie de plus. L’adolescente bouillait intérieurement de rage en constatant ce que l’on avait fait à Josh. Blessé dans son esprit, marqué au fer rouge par la perte de ses pokémons… Qu’étaient-ils devenus ? Elle fronça les sourcils en pensant à Sally, qu’elle avait capturée elle-même… Qu’est-ce qu’il avait dû souffrir. Et ce n’était rien comparé à sa main gauche, calcinée. On aurait presque dit une main de cadavre, noircie pour toujours par les flammes. La blessure était encore récente et Janet ne doutait pas qu’elle cicatriserait bien mieux avec le temps… Mais jamais il ne retrouverait son aspect et ses capacités d’antan. La dresseuse n’avait pas de mots pour exprimer à quel point elle était triste pour lui.
Soudain, elle sursauta quand il commença à lui parler de Léonidas. Comment pourrait-elle lui expliquer ? Elle avait tellement honte…. Son visage perdit immédiatement des couleurs alors qu’elle riva son regard vers le sable, n’osant plus le regarder en face.

- C’est assez long Josh… Enfin… Tu sais que je suis partie à l’hôpital pour subir quelques opérations et un long traitement… Disons que mon hospitalisation a duré plus de temps que prévu, j’ai fini par être si faible que je ne pouvais même pas tenir un stylo. J’ai donc arrêté d’écrire à mes amis… Et j’ai été tellement occupée que je n’ai même pas écrit une fois à Léo… Enfin passons.

Elle soupira et regarda la mer, se demandant comment aborder la suite.

- Je l’ai revu quand je suis revenue à l’académie… Tu verras il a énormément changé… C’est vraiment un adulte. Lui aussi a eu des soucis avec la Team Rouage et il a subi une attaque qui l’a rendu photosensible, c’est pourquoi il garde toujours des lunettes de soleil sur le nez. Enfin bref… On s’était beaucoup éloignés du fait de mon absence et on s’est peu vus par la suite, à part pour un ou deux cours.
Puis… Cet été quand on a voulu rejoindre l’île Cobaba, nos cars ont été attaqués par la Team Rouage et des élèves ont été enlevés… J’en faisais partie, ainsi que lui. Je te passerai les détails mais… d’autres élèves sont venus nous secourir et on a fini par sortir de notre prison pour explorer la base et retrouver nos pokémons. J’étais toujours avec Léo et alors… Alors ma préfète est arrivée pour l’enlacer et j’ai bien cru qu’elle allait l’embrasser… Puis une mentali aux cheveux roses, Estelle Highwind l’ex petite amie d’Allen Wills, est venue, a repoussé Calliope et l’a embrassé pour de bon, il lui a répondu… On voyait qu’ils étaient amoureux. J’étais là pendant tout ce temps et personne n’a fait attention a moi. J’ai tout vu et…


La gorge de Janet se serra. Elle avait honte de la suite et raviver ces souvenirs la faisait souffrir.

- Je ne sais pas ce qui m’est arrivé alors… Josh, je crois que j’ai piqué une colère comme jamais dans ma vie… Je… Je lui ai dit des choses affreuses… J’étais tellement énervée, j’avais l’impression qu’il m’avait menti. Il ne m’avait pas attendue, il avait continué à vivre sans moi… Et très égoïstement, je l’ai mal pris. Je… Je l’ai traité de connard égoïste, je l’ai accusé de ne m’avoir jamais vraiment aimée au fond, j’ai dit qu’il me faisait vomir… J’ai tellement honte de tout ça…

Janet s’entoura de ses propres bras en reniflant pour ne pas pleurer. Etre élégante ? Elle n’en avait plus rien à faire. Un oisillon blessé n’a que faire de savoir si son plumage brille ou pas. Il pense juste à survivre.

- Et puis… Là Estelle m’a attrapée par le col et m’a dit que c’était moi la coupable…. Et elle avait raison… J’aurais du écrire au lieu d’attendre de ses nouvelles, j’aurais du etre heureuse de son bonheur et je l’ai enfoncé devant tout le monde dans une situation de crise… De honte, je me suis enfuie. J’avais laissé tomber mes médicaments sans m’en rendre compte. Mais Léonidas a fini par me rattraper et on me les a administrés alors que je faisait une crise grave… Je… J’ai essayé de lui demander pardon mais… Mais il m’a regardée froidement. Si froidement, j’avais l’impression que l’hiver plaquait son regard dans le mien. Et il m’a tourné le dos en me demandant simplement d’aller m’excuser auprès d’Estelle. Depuis… Depuis on ne se parle plus… Et c’est de ma faute…

Janet finit par éclater en sanglots déchirants. La blessure était encore vive et son joli visage était déformé par la douleur du chagrin.

- Jamais il ne me pardonnera… J’ai tellement, tellement merdé…




 
Lately I've been thinking, I want you
to be happier
Josh Aéris
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t3650-0266-josh-aeris-un-revenant-affecte-phyllali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t3736-josh-aeris-adulte
Icon : Ne me quitte plus jamais. (Pv Josh) S-l300
Taille de l'équipe : 8
Région d'origine : Kanto
Âge : 21
Niveau : 40
Jetons : 1901
Points d'Expériences : 1259
Ne me quitte plus jamais. (Pv Josh) S-l300
8
Kanto
21
40
1901
1259
pokemon
Ne me quitte plus jamais. (Pv Josh) S-l300
8
Kanto
21
40
1901
1259
Josh Aéris
est un Adulte Colonel de la 24ème
Tout était si inattendu, Josh jamais n'aurai soupçonné tout ça, mais quand il voyait l'état de Janet tout cela ne pouvait être que vrai hélas. Josh s'était assit à côté d'elle en l'écoutant attentivement quand il lui parla de Léo. Tant de choses s'étaient passés, il savait que la demoiselle avait subi de lourdes opérations, mais jamais il n'aurait soupçonne Léo d'avoir subit lui aussi ce triste sort de s'être fait ainsi agressé par la Team Rouage et de s'être volé une partie de ses pokémons. Il baissait les yeux en l'écoutant toujours. Janet et Léonidas s'étaient donc éloigné, normal pensait-il, mais jamais il n'aurait cru que Léonidas aurait pu ainsi retrouver quelqu'un, embrasser une nana aux cheveux si rose qu'on pouvait te dégoûter de la barbapapa en deux secondes. L'enlèvement de la Team Rouage lui paraissait totalement stupide et il eut un petit soupire. Il n'arrivait pas à réaliser tout ce qui s'était passé, il avait raté tant de choses, il avait été tant absent pour ses amis. Il était malgré tout en colère, contre Léonidas car il avait rompu une profonde promesse, contre Janet à cause de ses mots, aucun ami à le droit de dire ça même sous des sentiments aussi puissants que l'amour. Josh lui aussi aimait, il aimait Janet, mais il avait des principes à faire respecter. Quand elle eut finit son dialogue il l'aida à se redresser correctement et se retourna face à elle.

-Je suis profondément désolé Janet, mais faut que je le fasse.

Il arma sa main meurtrie comme une lame acérée et prit de l'élan avant de rabattre sa main sur la joue de la Givrali en la frappant sèchement, un échos assassina le silence lourdement installé avant que celui-ci ne renaisse plus pesant encore. Mais il prit ensuite la demoiselle dans ses bras et s'en alla l'embrasser avec douceur, liant lentement ses lèvres aux siennes en lui caressant la joue du bout de ses doigts intacts. Lentement il retira ses lèvres de cette union magique avant de murmurer.

-Aie.

Sa main avait une mauvaise couleur et saignait faiblement alors qu'il s’essuyait avec un produit qu'il sorti de sa poche avant de reprendre avant elle.

-J'espère que ça t'aura remis plus ou moins les idées en place. Je réserve la même à Léo, mais on insulte pas ses amis, jamais, c'est plus sacré que la famille même, je veux que vous alliez vous réconcilier. Dans les plus brefs délais sinon je vous y force par la peau du cul.

Il fit une courte pause de mordant la lèvre inférieure.

-Je t'aime. Depuis ce jour ou je t'ai sauvé de l'Ursaring. J'ai toujours voulu conquérir ton cœur, lors du combat j'avais voulu faire une démonstration de ma force, te montrer que je pouvais te protéger. Au cirque... j'ai donné tout ce que j'avais pour te sauver car je t'aimais. Léo aussi t'aimais, on s'est prit le chou.. j'ai faillis le frapper y un peu plus d'un an et finalement on fait une promesse : je le laissais tenter en premier puis il devait te protéger. Mais maintenant je peux t'avouer que je t'aime. Tu es la dernière que je veux aimer. Car tu m'accepteras toi je le sais...


Le militaire s'exprime en D46100


Ne me quitte plus jamais. (Pv Josh) Miniature_454_EBNe me quitte plus jamais. (Pv Josh) Miniature_545_EB Ne me quitte plus jamais. (Pv Josh) Miniature_042_LGPE Ne me quitte plus jamais. (Pv Josh) Miniature_406_EBNe me quitte plus jamais. (Pv Josh) Miniature_848_EB
Ne me quitte plus jamais. (Pv Josh) Gallade_sprite_2 Ne me quitte plus jamais. (Pv Josh) Miniature_768_EB Ne me quitte plus jamais. (Pv Josh) Miniature_074_Alola_LGPE Ne me quitte plus jamais. (Pv Josh) Hel
Ne me quitte plus jamais. (Pv Josh) Miniature_302_EB
Janet L. Collins
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t830-janet-l-collins-l-enfant-malade-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t844-janet-l-collins-givrali
Icon : Ne me quitte plus jamais. (Pv Josh) Hfdb
Taille de l'équipe : 8
Région d'origine : Hoenn
Âge : 21
Niveau : 33
Jetons : 2045
Points d'Expériences : 821
Ne me quitte plus jamais. (Pv Josh) Hfdb
8
Hoenn
21
33
2045
821
pokemon
Ne me quitte plus jamais. (Pv Josh) Hfdb
8
Hoenn
21
33
2045
821
Janet L. Collins
est un Scientifique Archéologue



Please hold me tight.


Janet pleurait. C’était son corps entier qui se déchirait par le chagrin. Peu de gens réalisent vraiment a quel point c’est terrible de se sentir partagée en deux comme ça. Une partie d’elle, fière, lui serinait que ce n’était pas sa faute, qu’elle n’avait fait que l’empêcher de lui marcher dessus impunément. Mais une autre lui laissait la sensation âpre qu’elle était allée trop loin, qu’elle s’était montrée égoïste. Pourquoi n’était-elle pas capable de faire comme Calliope et de simplement s’effacer ? Pourquoi avait elle dû surenchérir ? Beaucoup diraient certainement que la situation était pour le mieux. Elle aurait été toxique pour lui, à vouloir rester amie quand bien même elle l’aimait toujours… Mais que pouvait-elle faire ? Même avec tous les efforts du monde, l’amour, la jalousie, la haine, la douleur… C’était trop de sentiments forts qu’elle ne pouvait contenir. Il fallait qu’elle hurle, qu’elle se batte, qu’elle exorcise, même si cela signifiait faire souffrir l’autre. Même si la souffrance de l’autre la faisait également souffrir. Etait-elle une mauvaise personne ? Devait-elle se culpabiliser à ce point ? N’était –il pas plus simple de fuir pour toujours, et d’attendre que les effets du temps lui permettent de tourner la page ?

Trop de sentiments contradictoires la traversaient. La douleur de se sentir abandonnée, pour une autre. La culpabilité d’avoir fait souffrir. La rancune d’avoir été autant blessée. Et la solitude de voir que personne ou presque ne partageait son point de vue. Janet souffrait. Elle souffrait puissamment, elle souffrait depuis longtemps et ce n’était pas près de s’arrêter. Josh était le baume qui lui permettait d’oublier les sensations de cette blessure mais il n’empêchait pas qu’elle reste toujours béante.
Beaucoup diront que son chagrin était exagéré. Après tout qu’est-ce qu’un chagrin d’amour quand on a 16, 17, 18 ans et la vie devant soi ? Mais quand on est dans l’esprit de la personne, alors on se rend compte à quel point ce n’est pas simple. Janet était tiraillée de tous les côtés. Elle avait perdu du poids. Elle mangeait à peine et plus par souci de bonne santé que par plaisir. Elle passait ses journées sans sourire, la gorge comme broyée par le malaise. Plus rien ne la rendait heureuse, plus rien ne la faisait rire. Le pire, c’était le soir, quand elle était seule dans le silence… C’était à ce moment là que ses pensées les plus noires venaient l’assaillir. Et elle n’avait pas d’autre choix que de se tordre dans ses draps en silence, de hurler dans son oreiller, d’étouffer autant qu’elle le pouvait ses sanglots déchirants. Elle avait l’impression que tout jouait contre elle, qu’elle était passée d’un statut privilégié à celui de moins que rien. Cette dévalorisation cuisante avait effacé toute trace de confiance en elle, toute trace d’optimisme. Elle s’en voulait, elle lui en voulait, elle trouvait ça trop facile. Trop facile de lui demander de tourner la page alors qu’il s’était trouvé quelqu’un et qu’elle restait toujours seule. On pourrait lui dire qu’elle était assez forte pour surmonter ça. Mais au fond d’elle même, Janet savait que cette force qu’on lui prêtait n’était qu’une excuse, une façon polie de dire :
‘’Démerde toi toute seule, de toute façon t’as pas le choix. Que tu souffres, c’est pas mon problème alors arrête de me faire chier avec ça.’’

Est-ce que Josh avait tout cela en tête au moment où il avait levé la main sur elle ? Le claquement sourd de sa main sur sa joue la stoppa net dans ses sanglots. Soudainement elle ne pensa plus rien. Tout son cerveau semblait avoir arrêté de fonctionner. Ginger réagit au quart de tour et commença à aboyer après Josh. Elle l’aimait bien, cet humain, mais cela ne lui donnait pas le droit de frapper sa dresseuse !
Mais l’instant d’après, il attira la jeune fille contre elle pour l’embrasser. La Nymphali, complètement déstabilisée par ce changement d’attitude, s’assit par terre en penchant sa tête sur le côté, l’air interrogateur. Janet, quant à elle, ne savait pas plus de quel point de vue se situer. Les lèvres de Josh sur les siennes avaient fait repartir son cœur, son être, qui semblait s’épanouir à nouveau, malgré la saveur aigre douce de ce premier moment altéré par la gifle magistrale qu’elle venait de se prendre.

Soudain, Josh se recula un peu et commença à soigner sa main sanguinolente. Janet balbutia, visiblement impressionnée.

- Ah Josh… ça va ? Tu n’as besoin de rien… ?

Il ne lui répondit pas et se contenta de lui ordonner d’aller se réconcilier avec Léo. Janet hocha la tête en guise de réponse mais baissa les yeux. C’était trop frais, elle ne se sentait pas d’affronter à nouveau son regard, d’essuyer de nouveaux reproches.
Soudain elle se figea. Josh, le jeune homme si affirmé qu’elle connaissait faisait tomber les masques pour lui avouer son amour. Il l’aimait depuis si longtemps… Il avait attendu si longtemps, il avait continué d’espérer ? Janet ne savait plus quoi dire. Léonidas était encore trop présent dans son esprit et brouillait ses sensations. Cependant, combien de fois avait-elle appelé Josh au secours dans son sommeil ? Combien de fois avait-elle voulu se réfugier dans ses bras alors qu’elle se meurtrissait la peau avec les ongles en regrettant de ne pas pouvoir disparaître dans un trou de souris ?

La dernière qu’il voulait aimer… Janet était touchée par ces mots mais s’en méfiait tout autant. Comment pouvait-il prononcer des mots aussi puissants sans savoir ce qui arriverait par la suite ? Ils étaient à l’âge des changements, à l’âge des amours. Si ça se trouvait, dans six mois il irait voir ailleurs et la laisserait en plan.
La dresseuse voulait l’aimer mais elle en avait peur. Elle ne demandait qu’à passer le plus de temps possible dans ses bras, mais elle avait peur d’en souffrir par la suite. La douleur qu’elle avait ressentie ces dernières semaines était trop vive. Elle était encore trop triste pour se lancer sans peur.

- Josh… Je… J’ai longtemps hésité entre toi et Léo tu sais. Mais je ne voulais blesser aucun de vous. Je me suis tournée naturellement vers Léonidas car je le connaissais depuis plus longtemps… Mais maintenant je dois me rendre à l’évidence. Je ne le connais plus. A chaque fois que j’avais peur, que j’étais mal… C’est toi que j’appelais dans mon sommeil. C’est vers toi que je voulais aller. C’est dans tes bras que je voulais me consoler.

Elle mordilla sa lèvre, le regard soucieux.

- J’ai peur Josh. Je t’aime et j’ai envie d’une histoire avec toi… Mais… Promet moi que tu ne me feras pas souffrir. Je sais que c’est bête… Avoir peur d’aimer parce qu’on a peur de souffrir… C’est comme s’interdire de vivre par peur de mourir. Je veux juste… Je ne veux plus jamais me déchirer comme ça avec quelqu’un.

Janet déglutit et revint se blottir dans ses bras en respirant son odeur. Elle le serra aussi fort qu’elle pouvait, comme si elle avait peur de le voir s’envoler vers quelqu’un de meilleur qu’elle. Des larmes lui piquaient les yeux mais elles étaient plus douces. Des larmes de soulagement…
Mais bientôt, d’autres larmes vinrent couler sur ses joues. Celles-ci venaient du ciel qui s’était bien couvert pendant qu’ils discutaient. A une vitesse surhumaine propre aux orages d’été, les gouttelettes devinrent vite un torrent qui les força à s’abriter

- Mince ! On aura pas le temps de retourner aux bungalow avant que le gué ne soit submergé !

Ginger courait devant en aboyant, comme pour les guider. Janet connaissait cette direction…

- Ah il y a un refuge de pêcheurs dans le coin, on peut aller s’y réfugier en attendant la fin de l’orage !

Janet courut derrière son pokémon en tenant la main valide de Josh. Ils arrivèrent peu de temps après, trempés, dans une cabane en bois relativement bien entretenue. A l’intérieur, quatre couchettes sommaires, une petite cuisine et un coin salon meublaient ce refuge qu’utilisaient les pêcheurs saisonniers qui partaient plusieurs jours écumer les côtes.
Une fois la porte refermée derrière eux, Janet soupira.

- Eh bien, il était moins une !

Elle dégoulinait d’eau et frissonnait. Soudain, elle remarqua que sa robe gorgée d’eau était devenue quasiment transparente. En rougissant, elle se précipita sur un lit et s’entoura d’une des couvertures rêches posées là.

- Je… Euh…. Pardon.




 
Lately I've been thinking, I want you
to be happier
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum