Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 2
 :: L'île Cobaba 2.0 :: Les côtes :: Parc Aquatique

Pokemon adala community

Tu abandonnerais ce pauvre locataire démuni à son déménagement, en « empruntant » sa camionnette en plus… ? Je ne te pensais pas voleur, Josh.
en savoir plus ?
Cha-charmant… normalement c’est en mission avec Josh que je frôle la mort, pas en rentrant chez les Phyllalis.
en savoir plus ?
Je vais chuter, encore, et ça sera long, et ça sera douloureux, et t'auras pas envie d'être là. Parce que toi, tu as Aoi mais moi j'ai quoi maintenant que Maya est partie, dis-moi ?
en savoir plus ?
Ce n'est pas le parc que je souhaite anéantir...
en savoir plus ?
Mademoiselle Alézar, Pecheresse Caroline ! Où êtes-vous ?
en savoir plus ?
La triche sera permise évidemment.
en savoir plus ?
Q…. Quéééééééééééééé ?!
en savoir plus ?
Le deal à ne pas rater :
iPhone 13 Pro : où précommander le nouvel iPhone 13 d’Apple ?
Voir le deal

Soraya Mercier
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t3732-0267-il-me-manque-plus-qu-un-alohomora-pour-ouvrir-toutes-les-portes-que-je-desire-fini-voltali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t3746-mercier-soraya-voltali
Taille de l'équipe : 1
Région d'origine : Lavanville → Kantô
Âge : 15
Niveau : 24
Jetons : 168
Points d'Expériences : 500
1
Lavanville → Kantô
15
24
168
500
pokemon
1
Lavanville → Kantô
15
24
168
500
Soraya Mercier
est un Scientifique Novice
Piège en eaux troubles


Trois jours avant le "décollage" pour Almia. Là-bas, il avait plein de choses à faire pour son futur. Une visite d'une nouvelle grotte avec des spéléologues, de quoi alimenter ses connaissances pour l'archéologie et établir la cartographie d'une forêt, connaître tout les pokemons qui y cohabitent, ceux que l'on peut capturer et également comprendre leur mode de vie ici, de quoi alimenter ses connaissances pour devenir chercheur. Quoi qu'il en soit, il lui restait trois jours à glander. Mais glander est un bien grand mot lorsqu'on fait parti de la Pokemon Community. On était venu le chercher dans sa chambre ce matin, lui expliquant qu'il allait devoir effectuer une mission, c'est une coutume locale ici. Le parc aquatique. Ce lieu qui lui plaisait tant, fermait les portes de ses attractions préférées les unes après les autres. Et qui dit «plus de parc aquatique» disait également plus de filles en bikini et autres maillots de bains. Et ça, à trois jours de son départ pour Almia, c'était vraiment moche. Qui n'a pas rêvé de se rincer l’œil une dernière fois avant de partir chez un couple de retraité dans une région à l'autre bout de la carte ? C'était de bon cœur qu'il s'était lancé dans cette mission. Premièrement, rejoindre le parc. Deuxièmement, attendre le rapport. Troisièmement, agir.

Parc Aquatique, 10h00.

Le ventre vide, assis sur son Cabriolaine, Soraya se bouchait le nez. Il y avait une forte odeur ici. De la boue s'écoulait des manèges, et même s'il avait le ventre vide, c'était une grosse envie de gerber qui se faisait ressentir. L'odeur infâme lui remontait au niveau des narines. Le Voltali toussait, et s'arrêtait avant de recracher de la bile, faute d'avoir mangé. Main devant la bouche, il s'approchait d'un groupe, apparemment arrivé un peu avant lui. Une fille et un vieillard. Apparemment, l'équipe était au complet.

▬ Bonjour à vous, je suis Mr Talbot directeur du parc aquatique. Je vais pas y aller par quatre chemins les enfants, on a un gros problème sous les bras. Les machines du parc sont complètement HS. Y'a de la merde qui s'écoule de partout, et mes employés ont entendu des «drôles de bruits » venant des réseaux souterrains et ses bons à riens refusent d'y foutre les pieds. Sur ce, je vais vous laisser faire ce que vous avez à faire. L'entrée du réseau est juste ici et d'après votre directrice, vous devez étudier et résoudre le problème avant la tombée de la nuit. Bonne chance les filles !

Et le voilà déjà parti. Soraya avait buté sur la phrase «les filles» mais en même temps avec une queue de cheval et un air aussi efféminé, c'est vrai que ça portait facilement à confusion. Il serrait les dents, et s'était retourné pour lui en toucher deux mots, mais Luce tapotait sa tête contre sa jambe. Elle encourageait son dresseur à aller vers la fille – la vraie fille du groupe – plutôt que régler des problèmes idiots.

▬ Bon bah.. Je crois qu'on va devoir faire équipe. J'm'appelle Soraya, et cette petite beauté là, c'est Luce. Ah ! Et je suis pas une fille.

Faire connaissance était toujours un bon point de départ avant de se fixer un rencard dans les égouts...

Tarja Jensen
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t3742-0268-a-la-recherche-des-legendes-tarja-termine-mentali#40486
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t3745-tarja-jensen-mentali
Taille de l'équipe : 2
Région d'origine : Sinnoh - Charbourg
Âge : 15
Niveau : 24
Jetons : 633
Points d'Expériences : 476
2
Sinnoh - Charbourg
15
24
633
476
pokemon
2
Sinnoh - Charbourg
15
24
633
476
Tarja Jensen
est un Scientifique Novice
Piège en eaux troubles


Soraya Mercier

Je venais à peine de revenir de l’expédition sous-marine que je devais déjà repartir. Le repos ne serait pas le maître mot des prochains jours. Naga semblait enthousiasmée de bouger encore. Elle n’aimait pas les jours où l’on voyait le temps passer, seconde par seconde. Ce reptile aimait l’aventure et les histoires non-ordinaires. Ce matin, on était venu me chercher pendant mon petit déjeuner pour m’annoncer qu’une mission m’attendait. Le parc aquatique semblait en galère ces derniers jours et si ça continuait, il se verra forcé de fermer ses portes au public. Ce serait un manque à gagner pour l’île et ses habitants car ce parc fait un bénéfice monstrueux à la fin du mois. Et puis, les enfants seraient les plus touchés par la disparition de cet endroit d’amusement familial. Je me préparais en enfilant un jogging, et un t-shirt noir assez collant à la peau. Il me fallait quelque chose capable de résister à l’eau tout en restant à l’aise. Et cet accoutrement était parfait pour ce genre de mission. Une fois mes bottes aux pieds, je sortais du cabanon avant de me diriger vers ce fameux parc aquatique. Le seul et unique de Cobaba d’ailleurs. D’habitude, une foule de personne se presse pour faire la queue à l’entrée, et malheureusement, aujourd’hui, il n’y avait pas un Chacripan à l’horizon. Je passais devant quelques personnes portant l’uniforme du parc avant de me rendre compte de l’odeur nauséabonde qui se diffusait à peu près partout. Naga plissait les yeux en sentant cette abomination odorante.

– C’est infâme, on dirait qu’un Ronflex malade a déversé ses intestins dans le parc !

Lorsqu’il entendit cette supposition, un homme assez âgé s’approcha de moi en soupirant. C’était son quotidien depuis quelques jours et rien ne semblait s’arranger. Il s’arrêta à mes côtés en jetant un regard énervé tout autour de lui. Les manèges n’étaient plus fonctionnels, la boue remplaçait l’eau dans la plupart d’entre eux et cette odeur repousserait le plus courageux des Rattata. J’allais me poser sur un banc, là où l’odeur semblait moins forte afin de manger un petit gâteau qui trônait dans mon sac. D’ailleurs, je le refermais rapidement avant que la puanteur n’infeste mes friandises. Sait-on jamais. Je ne voudrais pas me retrouver malade. Je croquais la moitié de cette sucrerie avant d’en donner l’autre moitié à mon Pokémon. Je savais qu’elle raffolait de ces petits trucs. Surtout lorsqu’ils étaient fourrés aux baies. Naga s’enroulait autour de mon cou pour donner un coup de langue sur le visage en guise de remerciement puis elle redescendit au niveau de mon bras. J’attendais patiemment l’élève supplémentaire puisque je n’étais pas supposée m’occuper de ce problème toute seule. Une autre personne ne devrait pas tarder à arriver, alors je retournais auprès du vieil homme afin d’attendre patiemment son arrivée. Et en parlant du loup, une jolie blondinette s’approchait de notre duo afin de le compléter et de former le groupe entier.

Le vieillard se présenta alors à nous en prononçant d’abord son nom : Mr. Talbot. Les faits étaient les suivants : le parc suintait de ‘merde’ selon ses dires, et des bruits étranges proviendraient du sous-sol… Les égouts. Les employés ne veulent pas y mettre le nez, et je pense savoir pourquoi. Vu l’odeur qui règne ici, personne n’oserait s’aventurer dans les souterrains. Pourtant, c’est bien ce que nous allions devoir faire… La jeune fille et moi-même étions condamnées à entrer dans les égouts afin de découvrir la raison de cette montagne de boue dans les attractions. J’allais ouvrir la bouche pour demander quelque chose au gérant du parc, mais il était déjà parti au loin. Je soupirais en voyant la blondinette s’approcher de moi avant de se présenter. Elle se nommait Soraya et possédait une petite Cabriolaine du nom de Luce. C’était charmant, et la fin de son engagement envers moi me fit sourire. Soraya avait tout l’air d’une jeune fille, pourtant, ce n’en était pas une. J’esquissais un sourire avant de lui répondre sympathiquement.

– Hum. Pardon, mais je dois t’avouer que je ne l’aurais pas devinée toute seule. Moi, c’est Tarja et cette teigne violacée, c’est Naga.

Le ventre du jeune homme gargouillait, et il était d’un pâle à faire fuir un Lugulabre. Je lui faisais signe de s’approcher alors que je sortis discrètement un biscuit. Un élève affamé pendant une mission serait plus un boulet qu’autre chose. Et même s’il lâchait ses tripes pendant notre escale dans les profondeurs du parc, je voulais au moins qu’il ait un truc dans l’estomac !

– Tiens, prends en autant que tu veux. T’as vraiment l’air d’avoir la dalle… Après cette pause, je crois que nous allons commencer notre enquête. Je propose que l’on examine d’abord les arrivées d’eau, à la surface, avant de s’engouffrer… En bas. Là où ça pue réellement.
© AenslandLilith
Soraya Mercier
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t3732-0267-il-me-manque-plus-qu-un-alohomora-pour-ouvrir-toutes-les-portes-que-je-desire-fini-voltali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t3746-mercier-soraya-voltali
Taille de l'équipe : 1
Région d'origine : Lavanville → Kantô
Âge : 15
Niveau : 24
Jetons : 168
Points d'Expériences : 500
1
Lavanville → Kantô
15
24
168
500
pokemon
1
Lavanville → Kantô
15
24
168
500
Soraya Mercier
est un Scientifique Novice
Movin' up & down ♪ I'm Ass Hypnotize ♪


Ouais, faire connaissance c'était pas si mal pour débuter. Apparemment, la demoiselle aussi était tombée dans le panneau, pensant que c'était une fille. A croire que tout les gens d'ici pensaient que Soraya était une nana. Incroyable ça ! Mais bon. Arrêtons de tergiverser autour et passons à l'action. L'odeur du coin était nauséabonde, mais vraiment. Soraya essayait de se retenir, mais il sentait que quelque chose allait sortir de ses entrailles. Ce genre d'odeur était insupportable. Même si c'est pas comparable, être enfermé dans un ascenseur rempli de chiasse et de boules puantes ne suffirait pas à atteindre le quart de ce que l'odeur représentait. Des gâteaux. Voilà ce qu'elle lui proposait. Ça allait combler sa faim, mais ça allait très certainement accentuer son envie de gerber. Quoi qu'il en soit, à présent ils devaient tout deux faire équipe. Les arrivées d'eaux. Ouais c'était pas une mauvaise idée. Soraya s'était approché d'un premier manège : Un grand toboggan sur lequel les gens glissent tout le long, avant d'être éclaboussé par des geysers et de finir dans une grande cuve d'eau, similaire à une piscine. La piscine, parlons-en. Elle était remplie d'une espèce de boue noirâtre. Les geysers eux aussi, crachaient de la boue. Une espèce de marée visqueuse qui suintait et faisait des bulles. Plus on approchait de la sortie des eaux, et plus l'odeur était forte.

▬ Perso, je vois rien qui pourrait nous aider. A part que ça pue... On va inspecter les sous-sol et essayer de régler ça rapidement, cette odeur me donne vraiment la gerbe. Passe devant Tarja... J'ai.... Juste un petit truc à faire.

Un truc à faire, ouais. Premièrement, mater la demoiselle de dos pour voir comment elle est golée. Parce que oui, c'est une priorité chez le Voltali. Ça, et vomir. Il s'était retourné pour rendre dans le compartiment qui contenait de la boue et qui sait, peut être déjà d'autres substituts provenant des égouts. Qui sait, des Ratatas auraient pu déféquer dans ces eaux troubles et.... Cette pensée obscène avait faillit relancer les relans de Soraya. Mais pour le moment, rien. Le jeune homme était parti rejoindre une machine à boissons pour acheter de l'eau, histoire de se rafraîchir le palais. Puis, le voilà posté avec Tarja, prêt à descendre. Rappelant son pokemon dans la pokeball histoire de pouvoir descendre convenablement. Oui. Vous avez déjà vu une Cabriolaine descendre une échelle ?

▬ C'est bon. Du coup galanterie oblige, les dames d'abord !

Et pendant qu'elle descendait, il ressentait cette odeur. Elle provenait de plus bas. Elle était infecte, nauséabonde, c'était un mélange d'immondices. Allez savoir ce qu'ils vont trouver dans les égouts, mais quoi qu'il en soit, ce genre de missions : Plus jamais !

Tarja Jensen
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t3742-0268-a-la-recherche-des-legendes-tarja-termine-mentali#40486
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t3745-tarja-jensen-mentali
Taille de l'équipe : 2
Région d'origine : Sinnoh - Charbourg
Âge : 15
Niveau : 24
Jetons : 633
Points d'Expériences : 476
2
Sinnoh - Charbourg
15
24
633
476
pokemon
2
Sinnoh - Charbourg
15
24
633
476
Tarja Jensen
est un Scientifique Novice
Piège en eaux troubles


Soraya Mercier

Soraya avait prit ce gâteau pour combler la faim qui le tiraillait. Mais dans cet endroit dégoutant, ce n’était pas forcément la meilleure idée que j’ai eu finalement. Le jeune homme semblait mal à l’aise de se trouver dans cette puanteur. De mon côté, je me débrouillais pour faire double couche avec l’écharpe rougeâtre que je portais autour du cou. Elle était remontée jusqu’à mon nez afin de me protéger de la forte odeur omniprésente dans le parc. Pendant ce temps, le jeune homme s’était approché d’une attraction afin d’examiner les choses de plus près. Mais à part la boue et cette foutue odeur d’excrément, il n’y avait rien d’autre. Mais en était-il sûr ? J’approchais du tuyau avant de passer le bras et de m’arrêter lorsque quelque chose de visqueux bougea et se tira de là. Je retirais instantanément mon membre quand je sentis la chose gluante entrer en contact avec mes doigts. Je fronçais les sourcils, m’abaissant au niveau du tuyau d’arrivée d’eau pendant que Soraya continuait d’inspecter le grand bassin.

– Psst… Naga, tu peux essayer d’aller voir plus loin ?

L’envie de plonger dans le tuyau n’enchantait pas réellement le reptile mais elle finit par s’y résoudre et s’infiltrer à l’intérieur. J’attendais patiemment en rejoignant l’élève toujours aussi mal en point. Naga ne revenait pas pour le moment et Soraya continuait de manifester son idée que rien ne nous aiderait ici. Je gardais alors ma semi-découverte pour moi afin de m’assurer qu’il y a bien une chose dans la tuyauterie. J’annoncerai cela lorsque j’en serai certaine. Il se retourna et me demanda d’avancer car il avait quelque chose à faire. Soit, je n’allais pas me préoccuper de ses affaires, il était bien assez grand pour se gérer tout seul. Je retournais là où j’avais laissé mon starter avant de la récupérée, recouverte de boue visqueuse et un morceau violacé trônait sur son dos. Je prenais un mouchoir dans mon sac afin d’essuyer mon Pokémon et de garder une trace de cette texture visqueuse et violette. Qu’est ce que ça pouvait bien être ? Je tentais d’y réfléchir pendant que je rejoignis l’échelle qui permettait de descendre dans les entrailles du parc. Les égouts relâchaient une plus forte odeur que celle qui trônait à la surface. C’était difficile de respirer par le nez, et par la bouche… Ca nous laissait un sale arrière-goût. Génial. Naga s’était de nouveau enroulée autour de mon bras et je regardais Soraya arriver, avant qu’il ne me laisse descendre en première…

– C’est trop aimable ! Allons-voir ce qui cloche là-dessous.

Une fois en bas, je me bouchais le nez en toussant tellement la vision était répugnante. Des déchets, de la boue et des excréments créaient un monde bien particulier. Le réseau était infecté de toute part, aucun tuyau n’échappait à la règle de la bouillie marronnée ou… violacée ? J’attrapais le bras de Soraya avant de lui faire signe d’attendre. Il était peut-être temps de lui montrer notre trouvaille finalement.

– Regarde ce que j’ai trouvé dans un tuyau, tout à l’heure. C’est visqueux, ça pue et je crois que je l’ai touché en mettant ma main dans l’arrivée d’eau… Beurk. T’as une idée de ce que ça pourrait être ? Je commence à spéculer, et j’ai peur que ce ne soit…

Je n’osais même pas prononcer le nom de ce Pokémon tant il était répugnant. Mais des odeurs aussi puissantes et violentes, de la boue et des ordures… Il ne fallait pas être un génie pour comprendre que nous avions affaire à des Tadmorv… Ou leurs évolutions. Espérons au moins qu’ils ne soient pas trop nombreux et que le problème en est encore au stade gérable… Sinon, il se pourrait que nous soyons dans la belle mélasse ! Littéralement comme au sens figuré d’ailleurs.
© AenslandLilith
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum