Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 3

Pokemon adala community

« J’ai juste envie de profiter de cette soirée, et de ce nouveau début de vie… Même si je sais que je ne suis pas encore au bout de mes surprises. »
en savoir plus ?
« Cette mission est déjà un calvaire, alors stp essaie de pas la rendre encore pire, ça m’arrangerait. »
en savoir plus ?
« Je ne suis pas sûr qu’il soit l’heure de distribuer de l’eau bénite, nous savons déjà tous que vous êtes un ange Ranya, mais je suis touché de votre bénédiction. »
en savoir plus ?
« Je me déteste. Je me déteste de toutes mes forces. »
en savoir plus ?
« C'est un fantôme que tu enlaces, Faulkner. »
en savoir plus ?
Le soleil tape. Les gens hurlent. Il en a marre. Ce n’est pas un tournoi. C’est un poisson d’avril.
en savoir plus ?
« Il est beau... Tu en as de la chance... »
en savoir plus ?
Le Deal du moment : -44%
REALME C21 64 Go Cross Black
Voir le deal
109.91 €

Aileen Sôma
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
Icon : (solo) L'évolution ne connait pas la marche arrière. [Flashback - Terminé] Gdy0
Taille de l'équipe : 23/30 + 2.
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 20.
Niveau : 80
Jetons : 16666
Points d'Expériences : 3148
(solo) L'évolution ne connait pas la marche arrière. [Flashback - Terminé] Gdy0
23/30 + 2.
Illumis, Kalos.
20.
80
16666
3148
pokemon
(solo) L'évolution ne connait pas la marche arrière. [Flashback - Terminé] Gdy0
23/30 + 2.
Illumis, Kalos.
20.
80
16666
3148
Aileen Sôma
est un Pokeathlète Agent
Aileen fit tourner entre ses doigts la petite perle bleutée, récupérée quelques instants plus tôt auprès du Collectionneur. Elle venait de valider son Grade 4, une prouesse qu’elle était la première à réaliser. L’idée de s’en vanter, cependant, ne l’effleurait même pas, surtout au vu de tout le travail qu’elle avait dû réaliser pour y parvenir. Cependant, le jeu en valait la chandelle. Car en plus du Porygon que l’homme énigmatique lui avait laissé, cadeau de l’administration de l’école pour récompenser et encourager sa progression, elle avait également récupéré une petite bille bleutée et un bracelet, qui lui ouvraient les portes de la Méga-Évolution, et tout particulièrement celle de son Absol, vu qu’il s’agissait d’une Absolite. Pensive, la Pyroli la faisait tourner entre ses doigts, se demandant comment ça pouvait bien marcher. On accroche la bille autour du cou du Pokémon, on active le bracelet, et magie ? Hmm. Ca lui semblait peu efficace, comme ça, mine de rien. Et était-elle vraiment sûre que ça marcherait ? Le Collectionneur avait eu l’air sûr de lui en lui donnant cette petite bille. Après tout, c’est vrai que lui donner l’Absolite était une certaine garantie de sûreté. Elle possédait Sphax depuis Février 2014, après tout, vu qu’il était son starter. Ils en avaient vu, des aventures, tous les deux… Petit à petit, l’équipe s’était agrandie, jusqu’à devenir le fameux boxon qu’elle était à l’heure actuelle, mais Sphax pouvait se vanter d’avoir été le tout premier Pokémon d’Aileen, le starter qui avait passé cinq mois seul avec elle, jusqu’à l’arrivée d’Ellie, la Mysdibule, en Juin. C’était un choix d’une logique imparable. Sphax était comme son ombre. Toujours derrière elle, toujours avec elle, pour lui éviter les mauvaises rencontres, les problèmes, bref, la protéger de la mort, qu’elle avait si souvent frôlé de très près quand son ange gardien ne se trouvait pas dans les parages.

Oui, mais… En était-elle vraiment digne ? Après tout, la Méga-Évolution est un phénomène aussi rare qu’important, et n’était pas accessible à n’importe qui. Seuls quelques élus pouvaient se vanter de pouvoir faire Méga-Évoluer un Pokémon de leur équipe, ne serait-ce qu’à cause de la difficulté à trouver un Méga-Bracelet, et le prix abusif des Méga-Gemmes. Pendant les dernières vacances d’été, en 2015, la Pyroli avait pu en constater le coût quelque peu déraisonnable. Cinq cent mille Pokédollars l’Absolite ! La brune s’était étouffée dans ses jurons vulgaires pour ne pas en sortir un seul, et elle avait quitté le magasin sans n’avoir rien acheté, mais en ayant préservé ses précieux jetons. Une Absolite coûtait horriblement cher. Et l’académie venait de lui en donner une, comme ça, pour la féliciter de son Grade 4 si durement atteint. Bêtement, elle ne s’en sentait pas vraiment digne. Pensive, elle posa son regard sur Sphax, qui s’était recouché sur le tapis en comprenant qu’ils n’allaient pas participer à l’entraînement matinal. En était-elle digne ? Une petite voix dans sa tête lui murmurait que oui, même si elle tentait de l’étouffer, ayant peur d’être trop prétentieuse. Pendant deux longues années, elle avait travaillé, passant ses jours et ses nuits le nez rivé sur ces interminables devoirs à terminer qui s’enchaînaient encore et encore, risquant, au détour de deux feuilles, sa vie face à l’implacable Team Rouage qui avait volé l’innocence de son enfance en même temps que la Ponyta qu’elle n’avait pas pu protéger. Tous ces efforts, tous ces sacrifices, devaient probablement mener à ce jour radieux où elle récupérerait enfin une Méga-Gemme, idée qui faisait briller d’excitation et d’envie les yeux de tous les étudiants rêvant d’en posséder une. Cette Méga-Gemme bleutée, ressemblant à une bille œil-de-chat, qu’elle tournait pensivement entre ses doigts, ne sachant qu’en faire. Long avait été le chemin pour la récupérer, même si elle ignorait tout du somptueux présent que l’académie lui offrirait en atteignant le Grade 4. Mais maintenant qu’elle l’avait… Maintenant qu’elle l’avait, que le Collectionneur le lui avait remis, parce que, sans doute, Elisabeth Snow la lui avait fait parvenir, c’est que oui, probablement, elle méritait de la posséder et de pouvoir l’utiliser.

Et si elle ne le méritait pas, Sphax, lui, le méritait. L’Absol, après tout, était là depuis le tout début. Premier Pokémon de l’équipe, il l’avait vue s’agrandir et en avait pris les rênes sans broncher en voyant que sa dresseuse, dans sa perpétuelle quête d’attention et  d’amour, était dépassée par les évènements. Il y avait mis bon ordre, avait hiérarchisé l’équipe, remis tout le monde à sa place, fait comprendre aux plus jeunes qu’il ne se laisserait pas détrôner comme ça, bref, il avait forgé sa place de chef que personne ne voulait lui prendre. Personne n’y songeait, en fait. S’il avait manqué les quatorze premières années de la vie de sa dresseuse, il s’était efforcé d’effacer ce vide en imposant doucement sa présence pour lui rappeler qu’elle n’était plus seule. Que même si sa mère ne pouvait pas venir la chercher pour les vacances, même si elle se retrouvait seule à l’appartement ou à l’école parce que sa mère était occupée à l’autre bout du monde, elle n’était pas seule pour autant, parce qu’il était là. Parce qu’ils étaient tous là. Avec un sourire, elle fit à nouveau tourner la bille entre ses doigts, jetant un vague regard à l’Absol qui se reposait sur le tapis duveteux. Il avait toujours été là. Il l’avait soutenue, protégée, devenant en peu de temps son ange gardien, l’empêchant de tomber, de prendre des coups, ou tout simplement de mourir. Et les rares fois où il n’avait pas été là, elle avait frôlé la mort de si près qu’elle ne s’opposait plus à lui quand il grognait, pendant les cours ou les compétitions, pour s’imposer de force dans le lot des Pokémon qu’elle avait le droit de prendre avec elle. Durant une mission d’escorte, où elle avait été électrocutée à mort par un Ohmassacre. Pendant une mission à Mauville, où Freud, son Pijako, appartenant autrefois à Selana, avait failli tous les tuer en propageant des arcs électriques absolument partout. Pendant un cours à la centrale, où deux Electrode avaient explosé, manquant de les exterminer dans le processus. Pendant une escapade dans une base militaire, où elle avait failli se prendre une balle dans la tête, déviée grâce aux réflexes de sa Zorua, qu’elle tenait serrée contre sa poitrine à ce moment précis. Sphax n’avait pas été là, et elle avait failli mourir. Il était son protecteur… Mais aussi son âme damnée.

Non sans répugnance, elle devait bien admettre qu’elle avait merdé, dans le quartier général de la Team Rouage. Elle était sous pression, mais c’était tout de même impardonnable. Il avait suffi qu’on lui mette un Ponyta sous le nez, et de suite, elle avait vu rouge et était montée dans les tours, ordonnant à son Absol de tuer le sbire en face d’elle. Là où n’importe quel Pokémon sain d’esprit se serait rebellé et aurait refusé, lui remettant du même coup les idées en place, Sphax, lui avait préféré obéir. Elle ne savait pas ce qu’il lui était passé par la tête à ce moment précis, mais sa corne avait transpercé l’homme, le blessant grièvement, mais ne le tuant pas. Elle avait fait une erreur en ordonnant à son starter de tuer quelqu’un, mais une autre, encore plus grosse, en comprenant que ledit starter lui obéissait sans se poser de questions. Hilda et Sookie leur avaient hurlé dessus, la Tarsal s’occupant d’Aileen et la Persian de l’Absol, mais le mal était fait. Longtemps, elle s’était posé la question. Et si elle lui ordonnait à nouveau de tuer, lui obéirait-il ? Il lui avait fallu un moment pour comprendre que l’Absol avait obéi parce qu’il en avait envie, pas par conditionnement mental. A cet instant précis, voir un Ponyta lui rappelant Vesta, la Ponyta volée quelques temps plus tôt par la Team Rouage, et l’ordre de mort d’Aileen l’avait conforté dans le choix qu’il avait pris sans elle. Il voulait les tuer. Et si, en plus de ça, il avait l’aval de sa dresseuse, que demander de plus ? Ca lui avait fait ouvrir les yeux. Elle l’avait trop idéalisé, et ça devait s’arrêter. Sphax était, certes, son starter, son tout premier, celui sans qui rien de tout cela n’aurait pu être possible, mais même malgré sa position de chef, c’était à elle de veiller à ce qu’il ne sombre pas dans ses noires pulsions, comme lui-même veillait à ce qu’elle ne s’enfonce pas dans la partie la plus noire de sa personnalité.

Le bruit des Pyroli rentrant bruyamment de l’entraînement la sortit de ses songes et lui arracha un sourire. Elle venait juste de se rendre compte, avec le retour de ses camarades, que cela faisait plusieurs heures qu’elle réfléchissait, dans le silence de sa chambre, silence entrecoupé par les respirations endormies de ses Pokémon, qui s’étaient étalés çà et là pour continuer leur nuit. Et pire encore, cela faisait des heures qu’elle réfléchissait pour rien. Comment diable pouvait-elle penser ne pas en être digne ? Certes, une Méga-Gemme valait son prix, mais l’académie ne devait en distribuer qu’à ceux qui, selon elle, en ferait bon usage. Or, si elle en avait une entre les doigts, c’est sans doute parce qu’ils savaient qu’elle ne ferait pas n’importe quoi avec. Et Sphax… Sphax, quoi ! Comment avait-elle pu se demander, l’espace d’une seconde, que son précieux starter chromatique n’était pas digne de l’avoir ? Reflet Pokémon de son âme, il veillait sur elle, restait près d’elle, la protégeait, l’empêchait de se blesser, de sombrer, d’agir trop instinctivement, sans rien lui demander en retour, sinon qu’elle n’en fasse de même pour lui ! Un instant, la brune se sentit un peu honteuse, avant de comprendre en posant son regard sur la bille bleutée. Une Méga-Gemme est excessivement rare. En tenir une entre ses doigts lui avait fait remettre plein de choses en question, dont son parcours, son passé, son histoire personnelle. Mais malgré tout ceci, malgré ses fautes, ses erreurs, ses dérapages, elle avait une Absolite dans sa main. Son poing se resserra autour de la gemme, et elle se leva enfin, étirant ses jambes raides d’être restées trop longtemps immobile. Comprenant qu’elle avait fini de tergiverser inutilement, son starter se redressa, pour s’asseoir noblement, tandis qu’elle s’accroupissait devant elle. Tous les Pokémon ouvrirent alors les yeux pour assister à ce moment solennel, ce moment où, enfin, leur dresseuse passait au collier de leur alpha cette petite bille bleutée qui lui permettrait de devenir plus puissant. Quand elle se redressa, la lumière de la lampe tapa la bille au cou de l’Absol, la faisant étinceler, et Aileen sourit, fière de voir son starter devenir plus puissant.

Il n’aurait jamais pu être plus digne de le devenir.



Sing me to sleep ★ Remember me now, time cannot erase, I can hear your whispers in my mind, I've become what you cannot embrace, our memory will be my lullaby.
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum