Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 4
 :: RP

Pokemon adala community

« J’ai juste envie de profiter de cette soirée, et de ce nouveau début de vie… Même si je sais que je ne suis pas encore au bout de mes surprises. »
en savoir plus ?
« Cette mission est déjà un calvaire, alors stp essaie de pas la rendre encore pire, ça m’arrangerait. »
en savoir plus ?
« Je ne suis pas sûr qu’il soit l’heure de distribuer de l’eau bénite, nous savons déjà tous que vous êtes un ange Ranya, mais je suis touché de votre bénédiction. »
en savoir plus ?
« Je me déteste. Je me déteste de toutes mes forces. »
en savoir plus ?
« C'est un fantôme que tu enlaces, Faulkner. »
en savoir plus ?
Le soleil tape. Les gens hurlent. Il en a marre. Ce n’est pas un tournoi. C’est un poisson d’avril.
en savoir plus ?
« Il est beau... Tu en as de la chance... »
en savoir plus ?
-44%
Le deal à ne pas rater :
Ecran PC Gamer Incurvé – ACER – Nitro 23,6″ FHD 165 Hz 1ms
159.99 € 286.99 €
Voir le deal

Thésée Coursevent
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8304-562-thesee-coursevent-bimbadabim-bimbadabadaboum-phyllali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8314-thesee-coursevent-phyllali
Icon : Luna... Comme la lune [PV Luna] 1560964883-icon
Taille de l'équipe : 8
Région d'origine : Alola
Âge : 16 ans
Niveau : 21
Jetons : 2626
Points d'Expériences : 389
Luna... Comme la lune [PV Luna] 1560964883-icon
8
Alola
16 ans
21
2626
389
pokemon
Luna... Comme la lune [PV Luna] 1560964883-icon
8
Alola
16 ans
21
2626
389
Thésée Coursevent
est un Pokeathlète Médecin
De retour à l’académie, après deux mois de vacances m’ayant semblés n’être que deux semaines, le travail ne se faisait pas attendre. Pas mal d’affaires en bordel dans la chambre, le temps qu’on vide la valise et qu’on range tout cela bien proprement dans l’armoire. En plus, je ne sais pas pourquoi, mais cette année s’annonce particulièrement agitée chez les Mentalis. Elles n’arrêtent pas de gesticuler dans tous les sens, de changer de chambre comme de chemise, voire même de petit copain. De caractère moins hyperactif, je me sens un peu mise de côté dans tout ce bordel et ce n’est pas pour me déplaire. J’ai placé Maraiste à l’entrée de la porte et ça m’évite déjà d’avoir la visite d’une bonne dizaine de Mentalis. Avec son corps lisse et rebondit, peu de filles arrivent à l’approcher sans faire une grimace de dégoût. Alors pourquoi iraient-elles dans la chambre de sa propriétaire ? Elles n’en avaient pas la moindre raison et cela me permettait de poursuivre mon rangement tranquillement.

Touga n’a pas été une partie de tout repos. Avec la chaleur, il était difficile de rester couverte. Qui plus est, il était compliqué aussi de prendre certains de mes médicaments, qui m’imposaient de ne pas trop m’exposer. En revanche, la disparition des cours au profit de la bronzette en bikini, m’avait ressourcé. Je me sentais en pleine forme et prête à commencer l’année sur les chapeaux de roues ! Ce n’était pas Diva et ses belles marques de lunettes de Soleil sur son visage, qui me diraient l’inverse. Je dépliais une dernière robe, avant de la poser sur son ceintre et de fermer le placard.

-Ça y est ! Je crois que j’ai fini. Purée, qu’est-ce que je déteste rentrer de voyage…


-Laporeille…

-Ne t’inquiète pas, il ne nous reste que dix mois à attendre. Le temps passe vite lorsqu’on s’amuse !

Mon visage était en totale contradiction avec mes paroles. Dix mois d’attente avant les prochaines vacances… C’est long ! Beaucoup trop long. Pourquoi fallait-il que je les compte ? J’étais si heureuse d’être revenue et de pouvoir profiter pleinement de mon parcours. Oui, positivons ! D’ici la fin de l’année, j’aurais réussi à monter ma propre boutique de mode et je serais peut-être enfin reconnue dans mon domaine. Déjà que j’ai obtenu la troisième place au concours organisé par l’académie. Bon, certes ce n’est pas le sommet que je vise, mais c’est déjà très bien à mes yeux. Sirius Bidule, dont je n’ai pas retenu le nom et qui est un très bon coordinateur, a obtenu le même score au concours. En persévérant et en m’appliquant dans mon travail, je finirais par le dépasser. J’en suis certaine !

-Maaa Maraiste !

-Oh ? On dirait qu’il y a du grabuge à l’entrée. Hum… Qui est là ?
Luna Wainwright
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t5416-luna-wainwright-mentali
Taille de l'équipe : 4/6
Région d'origine : Unys
Âge : 14 ans
Niveau : 14
Jetons : 127
Points d'Expériences : 260
4/6
Unys
14 ans
14
127
260
pokemon
4/6
Unys
14 ans
14
127
260
Luna Wainwright
est un Coordinateur Mode
Enfin. Enfiiiiiin rentrée de Touga! Quel bonheur. Oh oui, vous ne pouvez pas savoir à quel point je suis heureuse d'être rentré de cette fichue île, où le moindre pas que vous faites vous vaut d'être submergée par la chaleur. Mais bon, c'est oublié maintenant! Et la température de Lansat, est, je reconnais, bien plus agréable que celle de cette île où j'ai passé les vacances. Depuis le temps que j'avais voulu y rentrer! Maintenant, les vacances étaient finies, et je n'avais plus à attendre avec impatience d'arriver, puisque maintenant j'y étais. Mais bref, évitons de monologuer plus longtemps. Ah et, oui, j'avais toujours cet œuf que j'avais récupéré sur l'île Touga, cet œuf qui avait senti le poisson pourri le jour où on me l'avait donné... Rien qu'à m'en rappeler, c'était très désagréable. Je soupirais à cette pensée, tandis que je traînais derrière moi mes valises en gagnant le dortoir auquel j'allais désormais appartenir. Le dortoir Mentali, c'est bien ça. Et... Qu'est-ce qu'elles étaient lourdes, bon sang! Bon, je reconnais que c'est un peu de ma faute puisque je n'avais pas pu m'empêcher d'emmener des tonnes de vêtements avec moi. Ah mais, la couleur je m'en fous, mais tant que leur « design », si on peut appeler ça comme ça, me plaît, moi j'emporte tout!
         Enfin, voilà. J'arrivais à l'intérieur du dortoir Mentali, et un bruit d'agitation soudaine parvint à mes oreilles. Qu'est-ce que c'était... Agréable... Non, j'ironise, bien entendu. Enfin, si j'étais impatiente de rentrer je ne m'étais vraiment pas attendue à trouver une agitation pareille. En tant que petite nouvelle, j'aurais peut-être dû être intimidée mais non. Je n'étais ni intimidée, ni paniquée le moins du monde. J'étais surtout agacée de tant de bruit et de gesticulation, mais ce n'était pas spécialement ça qui allait me poser problème. Mes valises toujours en main, j'avançai au travers de la salle commune en bousculant sans aucune retenue toutes les camarades qui me bloquaient le passage. Ah mais, j'avais une excuse, le bruit camouflais mes paroles! Puisqu'elles n'entendaient pas mes désespérés:

-S'il vous plaît, j'voudrais passer mais je suis bloquée, libérez le passage!

    Je jugeais que c'était toujours mieux de bousculer. Elles ne réagissaient pas, moi... J'y peux rien. Au final, j'étais parvenue a me frayer un passage au travers de cet attroupement de Mentalis enragées, et j'en avais poussé bien plus que JE n'avais été poussée. Ça me faisait rire, au final. Quoi, je ne les ai pas frappées! Vous n'avez rien à me dire! J'aurais pu également envoyer Walker pour les emmerder, mais j'allais me retenir pour cette fois.
          Une fois entièrement libérée de cette foule, j'allais, avec mes valises, me « cacher » dans un coin en attendant que tout se calme. J'aurais bien voulu savoir comment étaient les couleurs de ce dortoir, moi... J'étais définitivement condamnée à ne rien voir de toute ma vie, mais bon. Au moins je pouvais voir quelque chose, en noir et blanc évidemment, mais je voyais. C'était déjà ça.

    Bon, puisque l'agitation ne semblait pas vraiment se calmer, je montais moi-même vers les chambres. Évidemment, je ne savais pas vraiment où j'allais, ou même si j'avais une chambre qui m'étais désignée. Pourquoi ne pas aller frapper à la porte d'une de ces Mentalis? Peut-être qu'au moins, j'arriverais à trouver des renseignements! Je n'avais pas envie de rester bloquée ou de devoir dormir au milieu de la salle commune sous prétexte que je ne trouvais pas de chambre. En fait, je ne savais pas vraiment comment ça fonctionnait ici, même si j'avais vraiment, vraiment essayé de faire de mon mieux pour me renseigner au maximum.  Mais je n'avais rien reçu concernant une quelconque chambre qu'on m'attribuait, si on attribuait les chambres aux élèves dès leur arrivée. Dans un soupir, je me dirigeais, toujours mes valises derrière moi, vers une des chambres Mentali complètement au hasard. Si il y a bien une chose que je devais reconnaître c'était que l'intérieur de ce dortoir était bien mieux que je l'aurais penser. Il avait le mérite d'être accueillant et agréable. Enfin, personnellement c'était comme ça que je le trouvais.
         A mesure que j'avançais, scrutant les portes sans même m'arrêter, je manquais de trébucher juste devant... Une sorte de Pokémon qui se tenait sur le sol, allongé. C'était quoi, ça, comme Pokémon? D'ordinaire j'aurais sorti mon Ipok pour jeter un coup d'oeil a son pokédex mais sur le coup, je n'en avais pas envie et puis je n'aurais qu'à demander renseignement à la personne qui le possédait. Je ne connaissais que les Pokémon d'Unys et à la limite, quelques Pokémons d'autres régions. Mais celui-ci, je ne l'avais vu nulle part, jusqu'à présent. Je pouvais toujours entendre du grabuge, grabuge qui était sois-dit en passant très proche. Ce qui me fit, bien évidemment, râler. Plusieurs fois, je demandais au Pokémon de se pousser pour que je puisse entrer dans la chambre, l'idée de frapper ne me venant jamais à l'esprit, mais le Pokémon ne semblait pas vouloir me laisser passer. A mesure que je râlais, ma voix était de plus en plus audible et au final, j'avais appelé d'une voix forte la personne qui se trouvait possiblement à l'intérieur de la chambre.

-Eho! Est-ce qu'on pourrait m'ouvrir? Y'a ce Pokémon, là, qui me bloque le passage...
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum