Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 4
 :: RP

Pokemon adala community

« J’ai juste envie de profiter de cette soirée, et de ce nouveau début de vie… Même si je sais que je ne suis pas encore au bout de mes surprises. »
en savoir plus ?
« Cette mission est déjà un calvaire, alors stp essaie de pas la rendre encore pire, ça m’arrangerait. »
en savoir plus ?
« Je ne suis pas sûr qu’il soit l’heure de distribuer de l’eau bénite, nous savons déjà tous que vous êtes un ange Ranya, mais je suis touché de votre bénédiction. »
en savoir plus ?
« Je me déteste. Je me déteste de toutes mes forces. »
en savoir plus ?
« C'est un fantôme que tu enlaces, Faulkner. »
en savoir plus ?
Le soleil tape. Les gens hurlent. Il en a marre. Ce n’est pas un tournoi. C’est un poisson d’avril.
en savoir plus ?
« Il est beau... Tu en as de la chance... »
en savoir plus ?
Le Deal du moment :
Codes promo Cdiscount : -25€ dès 299€ ...
Voir le deal

Ariania Blue
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t4684-328-ariania-blue-close-your-eyes-pyroli
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t4751-ariania-blue-pyroli
Taille de l'équipe : 8 pokemons
Région d'origine : Kanto
Âge : 17
Niveau : 25
Jetons : 2339
Points d'Expériences : 513
8 pokemons
Kanto
17
25
2339
513
pokemon
8 pokemons
Kanto
17
25
2339
513
Ariania Blue
est un Pokeathlète Agent


Car Arceus n'est pas

conseiller d'orientation

Avec Aileen Soma


Ariania avait laissé ses pokemons dans la chambre. Ida n'était pas là pour les surveiller mais, de toute façon, elle ne voyait pas ce qu'ils pouvaient faire de mal en restant sur son lit. Chacun d'entre eux était d'ailleurs plongé dans une activité, et Aria n'allait pas les déranger. Après tout, elle ne partait pas pour trop longtemps. Cinq minutes ? Non peut-être plus... Elle n'avait aucune idée de combien de temps ça allait durer. Si ça se trouve, elle allait juste trouver porte close et revenir en trente secondes. Elle s'extirpa silencieusement de la pièce et après avoir jeté un dernier coup d'oeil à Pachi, étalé sur son oreiller, elle referma la porte. Le couloir des Pyrolies était calme, il faut aussi dire que le Général n'était pas adepte du désordre. Celle qui se faisait prendre à semer la zizanie recevait un bon cadeau pour une centaine de pompes supplémentaires le lendemain. Bien sûr, cela n'empêchait pas le dortoir d'être un des plus animés de l'académie, l'énergie des Pyrolies était omniprésente et la salle commune était, tous les soirs, aussi bruyante qu'une salle de concert non-insonorisée. Mais dès que Le Général était dans les parages, un malentendant pourrait entendre une mouche voler. C'était peut-être ça qui caractérisait si bien le dortoir des Pyrolies : le respect de la hiérarchie ! En parlant de la hiérarchie, c'était en effet sa supérieure qu'Aria allait voir. Aileen Soma, préfète des Pyrolies. Bien qu'Aria la voyai tous les jours aux entrainements matinaux, elle n'avait jamais engager la conversation avec elle, et ne lui avait de ce fait, quasiment jamais parlé. Malgré ça, c'était elle qu'Aria avait choisi d'aller voir.

Cela faisait maintenant quelques mois qu'elle avait commençé à avoir des doutes sur son orientation. A son arrivée sur l'île, elle s'était empressée de remplir la case "Projet professionel" des fiches administratives par un "Archéologue" retentissant suivi de points d'exclamation. Mais, ce mois-ci, elle avait laissé la case vide. Elle ne savait plus. Tout son enthousiasme à propos de l'archéologie semblait avoir retombé. Elle trouvait toujours une partie du métier intéressante, les fouilles par exemple, mais elle s'était rendue compte que l'archéologie ce n'était pas que ça. La compétition en avait été la grande preuve. Tout l'entretien des fossiles, la partie théorique, cela l'ennuyait. Elle n'aimait pas. Elle ne voulait pas en faire son métier.

Mais si elle ne faisait pas ça,que pouvait-elle faire ? C'était la question qui la taraudait à ses heures perdues. Elle n'avait jamais envisagé autre chose que l'archéologie. Elle était venue à l'académie pour ça. Mais maintenant elle se sentait un peu perdue.

Elle n'avait pas osé aborder le sujet avec sa famille ou encore Susane, sa voisine de Sinnoh. Ils l'avaient encouragé dans cette voie, et c'était sa motivation sans borne pour l'archéologie qui les avaient poussé à l'inscrire à l'académie. Bien qu'elle savait qu'elle finirait par leur dire, elle ne se sentait pas encore prête. De plus, elle ne voyait pas vraiment ce que sa famille aurait pu lui proposer. Elle avait aussi éviter d'aborder le sujet avec Ida. Elle ne savait pas vraiment la raison de ce silence, mais elle préférait lui en parler après avoir trouver une nouvelle voie. Cependant elle avait quand même besoin de conseils ! Et c'est ça qu'il l'avait mené devant la porte de la préfète des Pyroli.


Elle toqua deux coups distincts à la porte, une voix sembla y répondre et elle tourna la poignée. Assise à son bureau, Aileen la regardait entrer, se demandant probablement pour quelle raison cette jeune Pyroli voulait-elle la voir. En ne voyant qu'un seul lit en face d'elle, Aria se rappela que les préfets avaient le droit à une chambre individuelle, ce qui devait être bien pratique, même si elle préférait partager sa chambre avec Ida, cela faisait plus de conversations le soir ! Elle se sentit diverger de la raison de sa venue et se reconcentra sur celle-ci. A vrai dire, elle n'avait pas réfléchi à comment expliquer la situation... Elle commença donc comme à son habitude , en disant ce qui lui passait par la tête.

- Désolé de te déranger, je suis une Pyroli comme toi. Je ne sais pas si tu me connais, je m'appelle Ariania, je suis la coloc d'Idalienor. J'ai un peu besoin de conseils sur les parcours à choisir, donc je me suis dit que je pouvais te demander. Enfin, si jamais là t'es occupée je peux revenir plus tard !

Elle s'était excusée deux fois dans la phrase... pas de doute elle était nerveuse.


© BBDragon



 
Always remember sweet times
and love

Aileen Sôma
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
Icon : Car Arceus n'est pas conseiller d'orientation. Gdy0
Taille de l'équipe : 23/30 + 2.
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 20.
Niveau : 80
Jetons : 16666
Points d'Expériences : 3148
Car Arceus n'est pas conseiller d'orientation. Gdy0
23/30 + 2.
Illumis, Kalos.
20.
80
16666
3148
pokemon
Car Arceus n'est pas conseiller d'orientation. Gdy0
23/30 + 2.
Illumis, Kalos.
20.
80
16666
3148
Aileen Sôma
est un Pokeathlète Agent



Cela faisait un peu plus de deux semaines qu’ils avaient quitté l’île Touga pour retourner à l’académie, et la préfète en chef avait repris ses marques en quelques jours. Comme l’an dernier, elle avait gentiment souri devant le bizutage des nouvelles Pyroli, pas encore mises au courant que dorénavant, elles devraient se lever avant cinq heures pour un entraînement matinal intensif. Refuser ? Quelle idée. Aucune personne sensée ne dit non au Général Jackie ! L’année commençait assez bien, en plus de ça, avec une pluie d’étoiles filantes que tout le monde avait pu voir à la statue de Jirachi, qui brillait de mille feux pour l’occasion. Se prêtant au jeu, Aileen y avait lancé une pièce en faisant un vœu, ne s’attendant pas vraiment, cela dit, à ce qu’il se réalise. Indéniablement terre à terre, la Pyroli partait du principe que pour voir son vœu se réaliser, il fallait travailler à sa réalisation au lieu de le confier à un Pokémon Légendaire qui n’existait peut-être même pas en attendant que quelque chose se passe. Attendre que quelqu’un d’autre fasse ce qu’elle souhaitait au point d’en faire un vœu n’était pas dans son tempérament. Bien entendu, cela ne l’avait pas empêché de profiter de la fête et d’acheter une statuette de Jirachi, vendue pour l’occasion par les riverains, histoire de garder un souvenir. Ce n’était pas parce qu’elle n’y croyait pas qu’elle ne pouvait pas passer une bonne soirée, après tout…

Cependant, la fête était finie, et il fallait qu’elle se remette au travail. Son grade 5 ne se ferait pas tout seul, et Roseverte, ce salaud, leur avait donné une pile de travail complètement en contradiction avec son parcours à elle, soit la mécanique. Qu’est-ce qu’elle pouvait bien en avoir à faire, du processus d’évolution d’Onix en Steelix avec une Peau Métal ? Elle était mécano, elle, pas chercheuse, elle n’en avait rien à battre ! Avec un soupir, la Pyroli se dit que certaines choses ne changeaient pas. Certains profs incompétents s’occupaient de matières dans lesquelles ils n’avaient pas la moindre connaissance, alors qu’un professeur plus qualifié aurait pu leur donner un véritable cours. Aileen aurait tué pour avoir un vrai prof de mécanique, et elle se disait bien que du côté des rangers, certains étaient prêts à vendre leurs âmes pour se débarrasser de ce prétentieux d’Ace Creed, qui méprisait tellement le parcours ranger qu’il ne leur avait jamais proposé le moindre cours sur ce thème. Pauvre Cael… La mort dans l’âme, elle se réintéressa à ce cours inutile. Elle allait bâcler, comme d’habitude, pour avoir dans la moyenne et pouvoir utiliser plus efficacement son temps, en cherchant des cours de mécanique ou en allant voir si elle n’avait pas eu de nouveaux cours d’espionnage. Elle s’apprêtait à commencer à écrire quand deux coups timides furent frappés à la porte, signe bien trop évident que ce n’était pas le Général Jackie.

« C’est ouvert ! »

La poignée se baissa, la porte fut poussée, laissant apparaître la frimousse brune d’Ariania, la colocataire d’Idalienor, et accessoirement sa meilleure amie, si elle avait bien compris les bruits de couloirs. Le regard curieux de la Pyroli se promena quelques instants sur la chambre, sans doute parce que c’était la première fois qu’elle voyait le lieu de vie de sa préfète, et après cette petite inspection, il se reposa sur la Pokéathlète, qui n’avait pas bougé, attendant qu’Ariania lui dise ce qu’elle lui voulait. Ca ne tarda pas. Pêle-mêle, la Pyroli commença par s’excuser, se présenter, et finalement aller droit au but en lui disant qu’elle avait besoin de conseils quant à son futur parcours, parce qu’elle hésitait apparemment entre plusieurs… Ou aucun, justement, et là semblait être son problème. Aileen esquissa un demi-sourire, et referma son stylo pour le poser sur sa feuille vierge.

« Non, tu ne me déranges pas. Entre et installe-toi, ce sera mieux que de rester debout sur le pas de la porte pour parler. Tu veux un jus de baies ? »

D’un mouvement souple, la Pyroli avait quitté son siège, indiquant d’un mouvement son lit à sa camarade. Tandis qu’Ariania s’y installait, la Pyroli sortit deux jus de baies de son petit frigo, et en tendit un à la jeune brune qui semblait ne plus trop savoir où se mettre. Alors qu’elle allait se rasseoir, elle croisa le regard suppliant de son Pandespiègle, et avec un soupir, elle lui tendit son propre jus de baies avant d’aller s’en chercher un autre. Heureux comme tout, Lotso leva sa bouteille en l’air comme un trophée, avant d’aller s’asseoir entre les pattes de Sphax pour boire au goulot comme un grand nounours. Sa nouvelle bouteille en main, la Pyroli se rassit sur sa chaise de bureau, la tournant vers Ariania pour discuter plus facilement avec elle.

« Si je me rappelle bien, tu es scientifique, c’est ça ? » Ariania acquiesça. « Du coup, entre chercheuse, archéologue et mécanicienne, tu hésites entre quoi et quoi ? »

Ne connaissant pas bien son interlocutrice, Aileen se disait qu’en lui posant la question, et en l’écoutant exposer ses opinions, elle pourrait l’aider à prendre une voie ou l’autre selon les réponses de sa camarade. Cependant, un petit quelque chose, dans le regard d’Ariania, sembla vouloir lui faire comprendre qu’elle avait tout faux, et qu’elle allait dans la mauvaise direction. Peut-être qu’elle ne venait pas la voir parce qu’elle ne savait pas quoi prendre après scientifique, mais parce qu’elle se demandait si scientifique était la bonne solution. Cependant, elle avait parlé de parcours, et non pas de spécialité. Donc mieux valait la laisser parler, pour voir si elle hésitait entre les trois branches, ou si elle était tellement perdue qu’elle n’avait pas encore compris qu’elle s’enlisait chez les scientifiques. Enfin, ça devait sûrement être le cas. Sinon, pourquoi serait-elle venue la voir et lui demander des conseils ?



Sing me to sleep ★ Remember me now, time cannot erase, I can hear your whispers in my mind, I've become what you cannot embrace, our memory will be my lullaby.
Ariania Blue
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t4684-328-ariania-blue-close-your-eyes-pyroli
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t4751-ariania-blue-pyroli
Taille de l'équipe : 8 pokemons
Région d'origine : Kanto
Âge : 17
Niveau : 25
Jetons : 2339
Points d'Expériences : 513
8 pokemons
Kanto
17
25
2339
513
pokemon
8 pokemons
Kanto
17
25
2339
513
Ariania Blue
est un Pokeathlète Agent


Car Arceus n'est pas

conseiller d'orientation

Avec Aileen Soma


Ariania n'avait pas l'habitude d'être nerveuse. Etre stressée était une expression quasi-inconnue à son dictionnaire. C'était d'ailleurs une des raisons pour laquelle elle était si avenante. Elle ne pensait pas plus loin que le bout de son nez et ne tranvergissait pas une heure avant d'adresser la parole à quelqu'un.
Cette impulsivité lui donnait quelques problèmes quand les interlocuteurs étaient des adultes. Parfois, dire ce qui lui passait par la tête sans y réfléchir n'était le comportement idéal de la situation... Mais elle n'avait jamais cherché à corriger cette partie de son caractère. Elle préférait en dire trop que pas assez.
Les rencontres où elle était nerveuse étaient, de ce fait, très rares. Mais le stress est quelque chose qui ne se contrôle pas, il prend à la gorge sans prévenir et parfois sans raisons précises. Il lui arrivait aussi de ressentir cette vague tremblotante d'inquiètude, si difficile à dissimuler, et en s'avançant dans la chambre de la préfète, elle essayait à grande peine de faire disparaitre cette vague de son visage.
Elle ne savait pas vraiment ce qui provoquait cette pincée d'inquiétude dans son coeur. Etait-ce parce qu'elle voulait faire bonne impression et avait peur de ne pas y arriver ? Parce que toutes ces décisions à faire sur son avenir commençaient à lui faire peur ? Parce que l'Absol qui la fixait était tellement magnifique que cette pincée était de la jalousie dissimulée ?
Elle ne savait pas. C'était une des raisons pourquoi elle avait du mal à la faire partir. Mais les paroles d'accueil chaleureuses d'Aileen eurent un effet appaisant et le pincement disparut en même temps qu'Aria oublia son existence.

- Oui, je veux bien. Merci !

Ariania s'installa sur le lit de la préfète, n'osant pas trop s'étaler par peur de froisser la couette. Aileen émergea la tête de son frigo pour lui tendre sa boisson, mais elle dut y retourner après avoir cédé la sienne à son Pandespiègle. Ce petit geste acheva de détendre Aria. Ce pandespiègle lui rappelait Pachi. Il voulait toujours tout, et elle n'avait pas intérêt à sortir de la nourriture avant d'avoir prévu sa part !
Aileen avait regagné son siège de bureau et commença la conversation.

« Du coup, entre chercheuse, archéologue et mécanicienne, tu hésites entre quoi et quoi ? »


- J'ai réfléchi pour les trois mais je ne me vois dans aucun d'eux à part archéologue, et archéologue, je voudrais changer. Chercheur, je déteste la recherche et l'étude des pokemons m'endort. Mécanicienne, je ne peux simplement pas le faire. Quand je m'occupe de choses qui marchent à l'électronique, ça ne se termine jamais bien ! Mon seul intérêt pour le parcours scientifque résidait dans l'archéologie ! Mais maintenant que j'ai appris qu'être archéologue ce n'est pas faire des fouilles, mais réanimer des fossiles et s'en occuper, tout ça avec des tonnes de théorie derrière. Je n'ai pas envie de passer ma journée enfermée dans un labo à m'occuper d'un fossile, ou cloitrée dans un bureau à faire des comptes rendus de mes découvertes !

Aria s'arrêta de parler quelques instants en proie à un questionnement intérieur. Elle passait la main dans ses cheveux, enroulait et déroulait des mèches autour de ses doigts. C'était une de ses habitudes, quand elle réflechissait. Aileen fit remarquer qu'elle pouvait aussi changer de spécialité, à moins que ce ne soit déjà ce qu'elle comptait faire ?

- Peut-être... Mais si je change de spé, je ne pourrai plus revenir en arrière ! Et je connais assez mal les autres spécialités, je ne sais pas si ça voudrait le coup de changer ou pas... Et le problème ce qu'avant de changer, il faudrait que je décide quoi prendre comme parcours...

Ariania se sentait mieux de parler de ça avec quelqu'un. Ces derniers temps, elle s'était ressassé tous ces discours dans sa tête et, leurs solutions introuvables l'avaient énervée au point de se taper la tête contre les murs de sa chambre. A parler haut et fort de ce tourbillon mental, il lui semblait déjà plus clair et moins insurmontable. Elle appréciait l'écoute attentive d'Aileen et ne regrettait pas d'être venue.

©️ BBDragon

Aileen :
Voilà ! Smile j'espère que ça te va ^^ pour une raison que j'ignore et qui s'appelle surement un bug je ne peux plus ouvrir skype donc si y a quelque chose qui va pas je vois ça demain ! Like a Star @ heaven



 
Always remember sweet times
and love

Aileen Sôma
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
Icon : Car Arceus n'est pas conseiller d'orientation. Gdy0
Taille de l'équipe : 23/30 + 2.
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 20.
Niveau : 80
Jetons : 16666
Points d'Expériences : 3148
Car Arceus n'est pas conseiller d'orientation. Gdy0
23/30 + 2.
Illumis, Kalos.
20.
80
16666
3148
pokemon
Car Arceus n'est pas conseiller d'orientation. Gdy0
23/30 + 2.
Illumis, Kalos.
20.
80
16666
3148
Aileen Sôma
est un Pokeathlète Agent



Ariania s’était installée, et l’accueil de sa préfète semblait avoir fait disparaître la boule de stress qui lui nouait la gorge. Après avoir bu une gorgée de son jus de baies, la Pyroli avait pris la parole pour lui expliquer le problème. Elle avait pris scientifique pour faire archéologue, mais malheureusement, l’archéologie ne l’attirait plus autant qu’avant. Elle s’était donc tournée vers les autres parcours pour trouver son bonheur, et avait été déçue. Chercheuse Pokémon n’était clairement pas pour elle, vu que la recherche pure et dure l’ennuyait et que l’étude des Pokémon l’endormait littéralement. Mécanicienne, mieux valait oublier, vu qu’elle avouait ne pas être douée de ses dix doigts quand il s’agissait de bricoler quelque chose. Quant à l’archéologie, la dernière compétition lui avait ouvert les yeux sur un tout nouvel aspect du parcours, un aspect qui la rebutait un peu trop, à savoir l’étude méthodique et rigoureuse des fossiles, de leur histoire, de leur lieu de vie dans le passé, de la reproduction dudit lieu de vie… Ce qui l’intéressait dans l’archéologie, c’était le terrain, pas toute la théorie derrière avec les thèses à rendre ou les comptes-rendus à taper. La laissant parler, Aileen se retint de lui dire que l’archéologie, c’était aussi avoir la possibilité de trouver des fossiles rares et de pouvoir les ressusciter pour les intégrer à son équipe. Preuve en était d’Ambre et de son Ptéra, seul fossile réanimé que la Pyroli avait pu voir, ou Orren et son Ptyranidur, ou bien, exemple le plus récent qu’elle avait, Ginji et son Amagara, pour lequel il avait créé un igloo dans leur chalet sur l’île Touga. Ariania devait le savoir, vu qu’elle voulait devenir archéologue pour la pratique, et pas pour la théorie.

« Honnêtement, je peux te comprendre. J’ai parfois l’impression que mon frère passe plus de temps le nez plongé dans ses bouquins archéologiques que dans les souterrains pour mettre toute cette théorie en pratique. » Elle esquissa un léger sourire. « Et tu n’as jamais songé à changer de parcours ? Il n’y a pas de scientifique, il y en a d’autres dans l’établissement. Avec tous les enseignements proposés ici, je suis certaine que tu trouverais ton bonheur si tu acceptais de décrocher quelques instants les yeux du parcours scientifique. »

Ariania lui répondit presque instantanément. Changer de parcours, elle y avait songé, mais apparemment, c’était la peur de l’inconnu qui faisait qu’elle restait vissée à un parcours ne lui apportant aucun plaisir. Le fait qu’elle connaisse assez mal les autres spécialités jouait pas mal dans le processus, aussi, et Ariania craignait en plus de ça qu’on lui refuse son transfert de dossier, puisqu’un changement était irréversible.

« Généralement, un transfert n’es pas refusé si tu as de bonnes raisons. Tu connais Eryn ? C’est une éleveuse du dortoir Mentali. Elle a commencé sa scolarité comme styliste, avant de changer pour chercheuse, et est finalement devenue éleveuse. Tout ce qu’ils feront, ce sera de récupérer l’objet qu’ils t’ont donné quand tu es passée scientifique pour te donner celui de ton nouveau parcours. Quant à savoir si ça vaut le coup que tu changes ou pas… »

Repoussant feuille et stylo, la Pyroli attrapa son ordinateur portable, et l’ouvrit pour se connecter sur le site de l’académie. Rapidement, elle trouva la page des différents parcours et spécialités reliées aux parcours en question. Dédaignant le parcours scientifique que sa camarade voulait quitter, elle ouvrit la coordination, le topdressage et le pokéathlétisme. Elle connaissait les spécificités de chaque spécialité, mais mieux valait attendre qu’Ariania lui dise comment elle était pour lui proposer un ou plusieurs parcours.

« Alors. Tu veux un travail créatif, comme le stylisme ou la performance ? Tu veux t’occuper des Pokémon, comme les éleveurs ou les coachs ? Tu veux prendre soin des Pokémon, ou les entraîner pour qu’ils deviennent meilleurs ? Tu aimes le combat, ou tu préfères éviter ? » Elle se tut quelques secondes, pour laisser le temps à Ariania de se remettre de cette avalanche de questions. « Bref, ce que je te demande, c’est de me dire qui tu es, et ce que tu attends de ta scolarité. Si tu recherches le calme, l’action, les études, les combats, si tu recherches quelque chose de régulier qui ne te sortira pas de ta petite case ou quelque chose de changeant qui te forceras à t’adapter à toutes les situations. Et surtout, prends ton temps pour réfléchir, on n’est pas pressées. »

Quittant sa chaise, la Pyroli alla chercher de quoi grignoter pour permettre à Ariania de réfléchir à son aise, revenant quelques instants plus tard avec des olives en chocolat qu’elle avait ramené de son dernier voyage à Oliville, ainsi que des bonbons rage dont elle avait refait un stock conséquent quand le seul commerçant de Lansat qui en vendait en avait reçus des nouveaux. Et comme elle était fan de ces bonbons, piquants, acides mais pas agressifs, il ne manquait jamais de la prévenir, sachant qu’elle était une cliente plus que rentable. Se rasseyant, elle poussa les olives en chocolat et les bonbons rage vers Ariania pour qu’elle se serve, piquant deux bonbons dans le paquet, un pour elle et un pour Hilda, sa Persian, qui en raffolait tout autant qu’elle depuis qu’elle en avait goûté un, deux ans auparavant. A deux sur le stock, c’était normal qu’il descende aussi vite… Mastiquant son bonbon, la Pyroli se replaça dans son siège, attendant patiemment qu’Ariania reprenne la parole pour lui dire comment elle était. Elle n’était pas pressée. Elle avait tout son temps.



Sing me to sleep ★ Remember me now, time cannot erase, I can hear your whispers in my mind, I've become what you cannot embrace, our memory will be my lullaby.
Ariania Blue
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t4684-328-ariania-blue-close-your-eyes-pyroli
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t4751-ariania-blue-pyroli
Taille de l'équipe : 8 pokemons
Région d'origine : Kanto
Âge : 17
Niveau : 25
Jetons : 2339
Points d'Expériences : 513
8 pokemons
Kanto
17
25
2339
513
pokemon
8 pokemons
Kanto
17
25
2339
513
Ariania Blue
est un Pokeathlète Agent


Car Arceus n'est pas

conseiller d'orientation

Avec Aileen Soma


Ariania ne connaissait pas Erin, mais ça la rassura de savoir que changer de filière ne posait pas de problème. Cela lui évitera sûrement de longues négociations dans le bureau de la directrice, et épargnera de nombreuses forêts, fournisseurs officiels pour la paperasse !
De son côté, Aileen attrapa un ordinateur. Aria, qui n'utilisait presque jamais les appareils éléctroniques, découvrit que l'académie avait un site tandis que Aileen faisait défiler les différents pages qui présentaient les spécialités. Puis les questions fusèrent.

« Alors. Tu veux un travail créatif, comme le stylisme ou la performance ? Tu veux t’occuper des Pokémon, comme les éleveurs ou les coachs ? Tu veux prendre soin des Pokémon, ou les entraîner pour qu’ils deviennent meilleurs ? Tu aimes le combat, ou tu préfères éviter ? »

Le rythme rapide de l'interrogatoire ne gêna pas Aria, il était encore lent comparé à son ryhtme à elle quand elle s'y mettait ! Elle répondit donc sans hésitation, à peine une seconde après qu'Aileen se fut tue.

- Non pour le travail créatif. Ce que je sais bien c'est que je n'irai jamais dans la coordination ! Non pour s'occuper des pokemons aussi. J'adore les avoir autour de moi, mais faire que ça je pourrai pas. Je préfère les entrainer, il y aura plus d'action ! Et le combat ne me déplait pas.


Aileen sembla enregistrer ces informations puis lui demanda comment elle était et qu'est-ce qu'elle attendait de sa scolarité.
Cette question surprit un peu Aria, elle n'avait pas pensé à raisonner dans ces termes, mais maintenant qu'Aileen lui posait la question, il lui semblait évident qu'elle devait y répondre pour pouvoir choisir. Ce qu'elle voulait ? pensa-t-elle, de l'action ! Ce fut la première chose qui lui vint à l'esprit et elle savait que c'était la plus importante. Qui elle était ? Une Pyroli de 15 ans surexcitée. Si on résume on obtient : une pyrolie de 15 ans qui veut de l'action. Comme Aileen lui avait dit de prendre son temps, elle ne répondit pas tout de suite et prit le temps d'étoffer son verdict. Elle se servit distraitement dans les coupes qu'Aileen venait d'amener et un gout de chocolat se répandit dans sa bouche. Elle enchaina avec un bonbon de l'autre bol et la douceur du chocolat s'évanouit pour laisser place à une vague piquante, qui réveilla son palais. Elle remarqua pour elle-même que les bonbons étaient super bons, puis, arrivée à la fin de sa délibération elle prit la parole.

- Moi je voudrais de l'action, dit-elle en faisant une petite pause après la phrase. Je crois que c'est ça le plus important pour moi. Je ne veux pas m'ennuyer dans mon parcours futur, je ne veux pas toujours faire la même chose. Je veux un parcours où un jour ne ressemble jamais à un autre, où je peux courir, utiliser ce que j'ai appris aux entrainements de Jackie. Je ne veux pas rester assise à un bureau toute la journée. Je ne pourrais pas tout façon, au bout d'une heure, je me serais déjà enfuie ! C'est ça que je voudrais : un parcours où je m'ennuyerai pas et où il y aurait toujours de l'action. Quand je dis action, je parle de vrai action, comme dans les films ! Pas le coordinateur qui doit faire son spectacle, ou le chercheur qui étudie sa nouvelle espèce de pokemon. Non plus comme une course poursuite, un labyrinthe... des truc dans le genre.

Aria était heureuse d'avoir réussi à cerner aussi bien ce qu'elle voulait. Mais, elle savait que le problème était que aucun des parcours ne correspondait tout à fait à ça, et elle allait devoir s'intéresser aux ajustements nécessaires à chacun pour choisir la route qu'elle prendra pour l'avenir. Aileen était restée silencieuse depuis la fin de sa réponse et Aria la voyait perdue dans ses pensées. Comme la rêverie est contagieuse, son esprit commença lui aussi à s'éloigner un peu de la pièce, et elle se retrouva, non sans savoir pourquoi, dans son ancienne maison à Vermilava. Son subconscient avait jugé bon de faire remonter à la surface ce vieux souvenir oublié, et devant les yeux de l'Ariania de 15 ans, se trouva l'Aria de 8 ans et son père, qui se préparaient à sortir faire des courses. A la vue du manteau de fourrure qu'elle arborait et de sa petite figure cachée sous un large bonnet et un cache-nez, elle en déduit que le souvenir datait d'un hiver. Mais malgré qu'elle le voyait, elle ne s'en rappelai toujours plus. La petite Aria était en train de parler frénétiquement à son père et celui-ci l'écoutait d'une oreille attentive.

- Ou un astronaute, ou un héros, je pourrai participer aux JO aussi ! Tu penses que quand je serai grande, je pourrai me transformer en Aria-ranger comme à la télé ?


Aria la regarda parler de ses rêves du futur. Son père hochait la tête en lui affirmant que tout sera possible et qu'il avait hâte de voir ce qu'elle ferait plus tard. Aria ressentit un petit pincement au coeur, quand elle aurait à décider de son parcours, il ne serait plus là pour voir ça...

Le son d'une voix la rappela au présent, et elle revint dans la chambre, et reposa les pieds sur terre. Cette rêverie lui avait laissé un sentiment étrange, mais elle n'y prêta pas plus attention. Aileen était en train de lui parler.


© BBDragon



 
Always remember sweet times
and love

Aileen Sôma
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
Icon : Car Arceus n'est pas conseiller d'orientation. Gdy0
Taille de l'équipe : 23/30 + 2.
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 20.
Niveau : 80
Jetons : 16666
Points d'Expériences : 3148
Car Arceus n'est pas conseiller d'orientation. Gdy0
23/30 + 2.
Illumis, Kalos.
20.
80
16666
3148
pokemon
Car Arceus n'est pas conseiller d'orientation. Gdy0
23/30 + 2.
Illumis, Kalos.
20.
80
16666
3148
Aileen Sôma
est un Pokeathlète Agent



Son Bonbon Rage piquait vraiment beaucoup. Et Hilda, tête posée sur ses genoux, appréciait le sien en silence, laissant sa dresseuse caresser sa tête, ses doigts passant de part et d’autre de la perle rouge ornant son front sans jamais la toucher. La Persian détestait ça. Et la brune, déjà habituée à devoir faire attention quand elle caressait la tête de Sphax, qui devenait violent quand quelqu’un touchait sa corne, avait inconsciemment adopté ce réflexe pour ne pas agacer sa féline. Ariania, pendant ce temps, continuait à réfléchir à la question que lui avait posée Aileen. La brune n’était pas pressée, de toute manière. Elle appréciait le silence, et ça lui permettait de jauger sa camarade pour imaginer quel serait le meilleur parcours pour elle. Au vu de son énergie sans fin pendant les entraînements, Pokéathlète. Sa bonne humeur perpétuelle, qui tapait sur les nerfs de quelques filles du dortoir, la poussait vers le parcours Coach. Avec un entrain pareil, elle saurait motiver les Pokémon qu’elle avait sous sa garde à donner le meilleur d’eux-mêmes, non ? Cependant, elle semblait se soucier énormément des autres, et pourrait avoir des habilités pour partir vers le parcours Médecin. Sauf que ces parcours, autant l’un que l’autre, exigeaient beaucoup de travail. Ce n’est pas parce qu’on travaille les muscles qu’on abandonne la cervelle… Sa pile de bouquins de médecine en étaient la preuve, et trop souvent, elle avait vu Stella plongée dans ses devoirs à une table de la salle commune. La Coordination, autant oublier, Ariania ayant elle-même admis qu’elle n’avait pas la patience pour créer, performer, ou s’occuper à temps plein des Pokémon des autres. Scientifique, le problème avait été résolu. Restait le Topdressage. Ranger pouvait être susceptible de lui plaire, mais elle se heurterait au mépris violent et affiché d’Ace Creed, ce qui l’agacerait et risquerait de lui créer des ennuis. La stratégie, beaucoup trop de travail et de trucs à retenir, beaucoup trop de modération pour une impulsive comme elle. La spécialisation ? Ca pouvait lui convenir… Elle parvenait à une impasse. Heureusement pour elle, ce fut à ce moment précis qu’Ariania prit la parole.

Et elle voulait… De l’action. La Pyroli se fit violence pour ne pas éclater de rire. Un parcours qui ne ressemble à aucun autre, et où elle peut utiliser ce qu’elle a appris auprès du Général Jackie pour se sortir de mauvaises situations. Un parcours qui la dépayserait, où aucune journée ne se ressemblerait, où elle aurait son lot de sensations fortes, entre courses-poursuites, labyrinthes, courses haletantes, trucs à récupérer… C’était tellement cliché. Tellement cliché que la préfète faillit esquisser un sourire mélancolique. Étrangement, en voyant Ariania, elle avait l’impression de se voir deux ans auparavant, quand elle avait choisi son parcours sans l’ombre d’une hésitation. Elle aussi voulait de l’action, du dépaysement, quelque chose qui lui procurerait sa dose d’adrénaline en passant, chaque jour, plus près de la mort. Elle avait monté les grades, et ses rêves s’étaient brisés tandis que sa motivation changeait. D’aventures, elle ne voulait plus. Elle voulait maintenant de la justice. De mercenaire solitaire qui n’accepte que le plus juteux des contrats, elle avait radicalement changé de bord, pour se tourner vers la police internationale, afin de lutter contre les organisations criminelles qui, impunément, menaçaient, volaient, tuaient, et brisaient des vies. Comme la sienne.

« Je ne pense pas que ça te convienne, mais il existe le parcours de Ranger, à l’académie. C’est classé dans le Topdressage, et chez les Pyroli, tu peux y retrouver Hope Spettell, par exemple. Tu sais, la petite blonde ? Enfin bref, les rangers protègent l’écosystème et sont amenés à voyager partout pour défendre les Pokémon dont ils ont la charge. Généralement, c’est plutôt choisi comme spécialité secondaire, comme a fait Idalienor, justement. Sinon… »

Un instant, Aileen hésita. Était-ce une bonne chose de projeter Ariania dans un monde aussi dur ? De lui parler du parcours d’espionnage et de la confronter sans préparation à la vraie vie ? Sur ses genoux, Hilda ronronna, amusée, et Aileen lui caressa la tête. Il le fallait. Ariania était venue lui demander de l’aide, et son rôle n’était pas d’entraver sa route, même pas pour la protéger. Si elle devenait espionne, de toute manière, elle serait assez grande pour se protéger toute seule. Comme elle.

« Hrm. Pardon, je réfléchissais. Je disais donc, mis à part ranger, il y a un autre parcours qui pourrait te plaire. Je dis ça, parce que tu as dit toi-même qu’il te fallait de l’action et du dépaysement, au lieu de rester cantonnée à la même chose. Or, ranger, c’est sympa, mais sans vouloir vexer ceux qui suivent ce cursus, au bout d’un moment, ça doit être lassant, même si effectivement ça fait voyager… Enfin bref. Tu as déjà entendu parler de la filière espionnage ? »

Le regard d’Ariania s’était illuminé. Elle avait éveillé son intérêt, et ne pouvait plus faire marche arrière, maintenant. Bon, eh bien, ça ferait un espion de plus dans le parcours, maintenant… Et un deuxième dont elle connaîtrait l’identité, en plus de Loan. Pour ce que ça importait, de toute manière… Ce n’est pas comme si elle allait s’amuser à les faire chanter, quoi. Elle avait autre chose à faire de ses journées.

« D’après ce que j’en sais, l’espionnage est un parcours caché dont les étudiants sont officiellement coachs ou médecins, sans doute parce que ce serait contre-productif pour eux de hurler sur tous les toits qu’ils sont espions, je pense. Ils n’ont pas de cours officiels, du coup je suppose qu’ils les reçoivent par iPok. Le parcours a été créé par le gouvernement il y a deux ans, et c’était deux types du nom d’Aaron Olsen et de Jenner Jefferson qui étaient à sa tête, du coup Rivardi et Cadigan, les anciens directeurs, ont nommé Jackie et Hortense comme profs pour empêcher le gouvernement de placer ses fouineurs un peu partout. Quand Olsen et Jefferson ont été arrêtés pour avoir fait rentrer la Team Rouage dans l’école - »

La brune se tut et serra le poing de colère. Vesta. C’était à cause de ces deux connards imbus de pouvoir qu’elle ne reverrait jamais sa Ponyta. Doucement, la langue râpeuse d’Hilda sur son poing fermé la ramena à la raison, et elle rouvrit la main pour la poser sur la tête de sa Persian.

« Pardon. Vieux souvenirs… Enfin, je disais, quand Snow a pris la tête de l’académie, Jackie et Hortense sont restés à la tête du pôle d’espionnage, et selon les rumeurs, il est vachement plus sûr maintenant. Et j’imagine que pour les futurs recruteurs, avoir été formé par le Général Jackie en personne doit témoigner de la qualité de l’espion qu’il va embaucher pour une mission. Je pense que ça pourrait te convenir, vu que tu aimes l’action, et que tu dis vouloir te battre sans toutefois passer ta journée à faire ça. A mon avis, ça devrait te demander de la réflexion, des capacités d’adaptation et de réaction, de l’intelligence, et une bonne dose de courage, aussi. Mais bon, pour ça, tu n’es pas Pyroli pour rien, j’imagine… »

La brune esquissa un sourire. Ca ferait du bien aux espions d’avoir une pile électrique comme Ariania dans leurs rangs. Ca décoincerait un peu cette bande de péteurs qui, pour certains, s’estimaient meilleurs que les autres car ils réussissaient à cacher leur véritable parcours aux autres. En parlant de ça…

« Si tu deviens espionne, il te faudra une spé de couverture. Entre nous, je te conseille coach. Ca te permettra de te défouler, et il y aura moins de trucs à potasser que chez les médecins. Demande à Ida, pour voir… » Elle se fendit d’un nouveau petit sourire. « Et promis, si tu choisis cette spécialité, je ne dirai à personne que tu es une espionne. Parole de préfète. Ce serait dommage que ta scolarité vole en éclats à cause de moi… »

Oooooh non. Elle allait surtout tenter de la retrouver dans les entrées informatiques du pôle d’espionnage afin de la prendre sous son aile. Elle s’en voudrait vraiment beaucoup si Ariania se mettait en danger à cause d’elle…



Sing me to sleep ★ Remember me now, time cannot erase, I can hear your whispers in my mind, I've become what you cannot embrace, our memory will be my lullaby.
Ariania Blue
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t4684-328-ariania-blue-close-your-eyes-pyroli
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t4751-ariania-blue-pyroli
Taille de l'équipe : 8 pokemons
Région d'origine : Kanto
Âge : 17
Niveau : 25
Jetons : 2339
Points d'Expériences : 513
8 pokemons
Kanto
17
25
2339
513
pokemon
8 pokemons
Kanto
17
25
2339
513
Ariania Blue
est un Pokeathlète Agent


Car Arceus n'est pas

conseiller d'orientation

Avec Aileen Soma


Les rangers. Aria en avait un peu entendu parler, par Ida surtout. Celle-ci voulait le prendre comme spécialité secondaire, et elle en avait pas mal discuter avec Aria ces derniers temps. Mais, même si Aria trouvait que Ranger n'avait pas l'air ennuyant, elle n'était pas spécialement attirée par cette voie. Les voyages et la compagnie de pokemons étaient des choses qu'elle aimait, mais l'idée de se séparer des pokemons rencontrés ne lui plaisait pas autant. Et elle n'avait jamais ressenti cette envie, cette petite étincelle pour devenir Ranger. Non, même si c'était théoriquement un des parcours qui aurait pu le plus lui plaire, il ne lui faisait ni chaud ni froid. Elle fit donc une petite moue à l'évocation des Rangers (tiens Hope ? non elle connaissait pas). Elle savait qu'à faire la difficile elle ne trouverai rien. Qu'il était temps qu'elle abandonne l'idée de trouver le métier parfait pour elle et qu'elle se rabatte d'autres. Mais... elle voulait continuer à y croire. Elle gardait sa lueur d'espoir en elle et elle ne la lachera pas avant qu'Aileen ait fini de parler.

Celle-ci venait de s'arrêter, pensive et Aria voyait qu'elle hésitait à lui parler de quelque chose. Cela piqua sa curiosité et elle lui fit un sourire encourageant. Si Aileen hésitait à lui en parler, ce serait surement plus intéressant qu'un parcours jardinage ! Aileen reprit la parole, et après quelques mots d'excuse, elle évoqua la présence d'un autre parcours, qui lui conviendrai bien selon elle. Action, dépaysement, un parcours où les deux seraient possibles ? Aria trépigna sur le lit, sa curiosité était à son maximum et la lueur d'espoir se transformait chaque seconde plus en un feu de bois gigantesque. Elle balaya d'un revers de la main la petite voix lui disant que ce parcours n'existait pas, qu'elle ne l'avait jamais vu et qu'Aileen lui mentait. Lui mentir ? N'importe quoi ! Elle savait bien que c'est la dernière chse au monde que ferait la préfète ! Non, si elle lui en parlait, c'est que ce parcours existait et elle était suspendu à ses lèvres pour savoir quel était le nom de ce parcours magique !

Aileen était reparti brièvement sur les rangers, et l'attente pour Aria devenait insupportable. Elle voulait se lever, crier, bouger partout, faire la folle comme elle le faisait dans sa chambre, mais elle ne le fit pas. Elle n'était pas dans sa chambre, et celle qui était avec elle était Aileen, pas Idalienor. Et puis, faire ça, même si c'était un moyen pour elle de montrer que ce parcours mystérieux lui semblait carrement génail, aurait retardé l'instant où Aileen lui dit enfin de quoi elle parlait. Elle se contenta donc de serrer les poings, et de prier la grande horloge collée sur le mur d'avancer ses aiguilles plus vite.

Mais cette prière fut inutile car à l'instant même qu'Aria la fit, Aileen répondit à toutes ces interrogations.

Tu as déjà entendu parler de la filière espionnage ?

Aria sentit un je-ne-sais-quoi s'éveiller en elle à l'évocation de ce nom. Un filière espionnage... elle savait maintenant que le feu ardent qui brulait dans sa poitrine ne redeviendrai jamais la petite bougie à moitié consumé qu'il était avant cette révelation. C'était comme si toutes ces envies et rêves s'étaient matérialisé dans ce mot.

Aileen la regarda ave un sourire, s'appercevant sans doute qu'elle avait touché le jackpot avec cette proposition et reprit la parole pour développer un peu plus sur ce "parcours caché".

Une couverture, pensa Aria, c'était évident. Comme si un espion allait crier sur tous les toits ce qu'il faisait (ou alors il faut vraiment être débile !). A l'annonce que la couverture était souvent médecin ou coach, Aria ne put s'empêcher de penser à Idalienor. Elle était médecin... Puis elle éclata de rire pour elle-même, en se demandant comment elle avait pu s'imaginer ça ne serait qu'une seconde. Ida espion ? C'était tout à fait impossible ! Elle détestait mentir. Et puis, médecin s'était quelque chose qu'elle voualit faire depuis longtemps ! Vu le temps qu'elle passait avec Aria pour parler de son "projet", Aria ne pouvait pas l'imaginer une seule seconde en espionne !

L'explication vira un peu au cours d'histoire, et Aileen lui raconta la création de ce parcours. Les deux premiers noms ne lui dirent rien, et il fallait aussi dire que Aria ne se tenait pas vraiment informé de ce qui se passait dans le monde (et il y a deux ans en tous cas, elle était une véritable ermite en la matière !), à part els rumeurs bien sur. Elle reconnut quand même le nom des deux anciens directeurs, et hocha la tête à celui de Jackie... et Hortense ? Aria savait qu'elles étaient soeurs mais imaginer Hortense à la tête d'un réseau d'espionnage... ça ne collait pas du tout avec l'image enchanteresse qu'elle donnait aux élèves (et pour Aria, typiquement l'image où si un papillon lui rentrait dedans elle s'effondrerait...). Mais elle n'eut pas plus le temps de s'attarder sur ça, Aileen continuait son discours et l'évocation de la Team Rouage éveilla encore plus son intérêt.

La Team Rouage dans l'académie, Ida lui avait raconté quelques brides de l'histoire qu'elle avait réussi à récupérer. Ce qui avait choqué Aria, c'était le nombre de pokemons perdus par leurs dresseurs... et ils ne les avaient jamais retrouvés... A la réaction d'Aileen, Aria devina qu'elle aussi gardait des mauvais souvenirs de cette confrontation...

Mais la préfète se ressaisit vite.

Enfin, je disais, quand Snow a pris la tête de l’académie, Jackie et Hortense sont restés à la tête du pôle d’espionnage, et selon les rumeurs, il est vachement plus sûr maintenant. Et j’imagine que pour les futurs recruteurs, avoir été formé par le Général Jackie en personne doit témoigner de la qualité de l’espion qu’il va embaucher pour une mission. Je pense que ça pourrait te convenir, vu que tu aimes l’action, et que tu dis vouloir te battre sans toutefois passer ta journée à faire ça. A mon avis, ça devrait te demander de la réflexion, des capacités d’adaptation et de réaction, de l’intelligence, et une bonne dose de courage, aussi. Mais bon, pour ça, tu n’es pas Pyroli pour rien, j’imagine…

- Bien sûr ! s'écria Aria, de la volonté, du courage, l'envie d'action elle avait tout ça ! Intelligence, ça dépendait des domaines... mais elle savait que tout s'apprenait et si elle écoutait Ida, elle partait déjà avec un bon bagage (elle n'avait jamais compris l'admiration de celle-ci devant ses facilités en sciences, c'était simple non ?)

Aria vut Aileen sourire à sa réaction et elle lui rendit. Grâce à elle, elle avait enfin trouvé ce qu'elle cherchait ! Elle sentait que ce parcours serait sa carte au trésor, et quoi de mieux qu'avoir une carte infinie de possibilités ?

Pour la couverture, Aria acquiesca à Coach. C'est vrai qu'à choisir entre les deux, elle n'avait pas trop le choix ! D'abord comme le disait, Aileen, médecin il fallait bosser ! Elle était bien placée pour savoir qu'Ida passait un temps fou dans les bouquins et les cours ! Et elle n'avait aucune envie de faire pareil ! Et aussi, car si elle avait choisi médecin, Ida aurait soupconné quelque chose. Elle savait très bien qu'Aria n'avait jamais été intéréssé par ce parcours, qu'elle le trouvait ennuyeux et avait promis de jamais y mettre pied... Bref, si elle choisissait médecin elle était cramée direct ! Coach était la meilleure solution, surtout que si Aileen ne lui avait pas parlé d'espionnage, elle aurait sans doute hésiter entre Ranger et Coach. C'était les deux parcours qui lui déplaisaient le moins ! Avoir coach comme couverture lui allait donc parfaitement !

- Oui, je pense que je prendrai coach. Quand je vois le temps que passe Ida dans ses bouquins ! Et puis, c'est sympa de travailler avec des pokemons !

Aileen lui promit de ne rien dire à personne si elle choisissait ce parcours, et Aria la remercia d'un franc sourire. Elle n'avait pas imaginé une seule seconde que se préfète aille le crier sur les toits, mais sa parole était quand même plus sûre. Aria s'étira. Elle avait l'impression que dans cette demi-heure de conversation, elle avait appris beaucoup plus que si elle avait chercher des semaines toute seule. Elle était contente d'être venue.

- Maintenant il ne me reste plus qu'à trouver comment on s'engage alors !
s'exclama-t-elle en riant.


© BBDragon


Dernière édition par Ariania Blue le Jeu 22 Déc - 10:36, édité 1 fois



 
Always remember sweet times
and love

Aileen Sôma
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
Icon : Car Arceus n'est pas conseiller d'orientation. Gdy0
Taille de l'équipe : 23/30 + 2.
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 20.
Niveau : 80
Jetons : 16666
Points d'Expériences : 3148
Car Arceus n'est pas conseiller d'orientation. Gdy0
23/30 + 2.
Illumis, Kalos.
20.
80
16666
3148
pokemon
Car Arceus n'est pas conseiller d'orientation. Gdy0
23/30 + 2.
Illumis, Kalos.
20.
80
16666
3148
Aileen Sôma
est un Pokeathlète Agent



Félicitations Aileen. Grâce à toi, un nouvel espion vient de voir le jour ! Ironiquement, la brune ne savait pas trop si elle devait en être contente ou pas. Durant ses propres missions, elle avait risqué sa peau et avait failli y laisser la vie. Cela l’endurcissait, certes, mais ce n’était pas vraiment ce qu’elle espérait pour les autres. Et dire qu’elle n’était encore qu’à l’école ! Qu’est-ce que ce serait quand elle entrerait dans la vie active, hein ? Pour commencer, elle aurait un super CV à présenter à ses futurs employeurs, avec la certitude qu’elle n’avait pas froid aux yeux, et qu’elle avait été entraînée par le Général Jackie en personne. Les élèves de l’école, d’ailleurs, avaient pris l’habitude de la surnommer Mini-Jackie, pensant sans doute qu’elle n’était pas au courant. S’ils savaient à quel point ils étaient proches de la réalité… D’un côté, Ariania lui rappelait elle, avant que ses belles illusions ne soient brisées par la Team Rouage, et en la voyant prendre le même chemin qu’elle, Aileen avait envie de la dissuader, de l’en empêcher, pour qu’elle-même ne voient pas tous ses espoirs voler en éclats. Pour qu’elle ne voit pas que chaque personne abritait le mal quelque part dans son être, et que n’importe qui était capable de faire le mal pour servir ses propres intérêts. Comme un professeur, qui ouvrait les portes de l’école à la Team Rouage pour prendre du grade et devenir directeur de l’établissement. Ou un sous-chef lambda, qui kidnappe des élèves pour faire retomber la faute sur son chef et prendre sa place par la suite. Ariania risquait de s’écrouler en comprenant que le monde n’était pas aussi beau qu’elle l’imaginait.

« Mais Ariania n’est pas toi, Aileen. Tu ne peux pas l’en empêcher. »
« Je sais, Sookie. C’est pour ça que je lui ai parlé du parcours espionnage. C’est sa vie, pas la mienne, et c’est à elle de faire ses propres choix. »


Dans son esprit, elle sentit l’approbation de sa Kirlia, qui devait se dire qu’elle avait bien grandi et beaucoup mûri. Les épreuves de la vie, sans doute. Quelle étrangeté de dire ça à seize ans… Mais bon. Bienvenue à Pokémon Community, après tout. Pleine d’énergie, Ariania la remercia, lui disant qu’elle prendrait coach plutôt que médecin car Idalienor risquait d’avoir des soupçons en voyant sa meilleure amie prendre le parcours médecine alors qu’elle n’avait montré que du désintérêt jusque-là. Puis, comme elle disait, c’était sympa de travailler avec ses Pokémon ! La brune lui répondit par un demi-sourire énigmatique. Oui, en effet, c’était sympa. Même sans être coach, elle-même passait de longues heures à entraîner ses Pokémon à l’espionnage, leur apprenant l’autonomie, la débrouillardise, le travail avec les autres, l’esprit d’équipe. Un Pokémon ne naît pas espion, après tout, et se doit d’être entraîné régulièrement pour que jamais ses réflexes ne s’émoussent. Il en allait de sa vie, autant que de celle de ses compagnons, et c’était quelque chose à prendre très au sérieux. Reprenant la parole, Ariania la sortit de ses rêves. Il ne lui restait plus qu’à trouver comment on s’engageait. Devait-elle le lui dire ? Après tout, elle-même avait trouvé toute seule, comme tous les espions de l’établissement. Elle avait donné son dossier en mains propres à Aaron Olsen, alors chef du pôle d’espionnage, qui l’avait transmis à Deaglan Cadigan et Riven Rivardi, alors directeur et vice-directeur de l’établissement, qui avaient accepté son dossier. Parce qu’après tout, il était logique que les élèves espions ne pouvaient pas faire leur demande sur le site à la vue de tout le monde.

« J’imagine que tu dois suivre la même procédure que tu avais suivie pour devenir scientifique… Mais comme c’est Jackie la chef du pôle d’espionnage, il serait encore plus rapide que tu ailles la voir et lui demander, je suppose. »

A nouveau, elle se permit un petit sourire, faisant ronronner Hilda d’amusement. Ariania ne le savait pas, mais elle était devenue sa protégée. Bien entendu, Aileen ne pourrait pas la surveiller en permanence, ce qu’elle ne comptait pas faire, mais elle veillerait au moins à ce que la couverture de sa camarade ne vole pas en éclats au bout de quelques semaines, quitte à la prendre anonymement à part pour la briefer rapidement. Il fallait juste qu’elle veille à ce que ceci ne mette pas sa propre couverture en danger...



Sing me to sleep ★ Remember me now, time cannot erase, I can hear your whispers in my mind, I've become what you cannot embrace, our memory will be my lullaby.
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum