Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 1

Pokemon adala community

« J’ai juste envie de profiter de cette soirée, et de ce nouveau début de vie… Même si je sais que je ne suis pas encore au bout de mes surprises. »
en savoir plus ?
« Cette mission est déjà un calvaire, alors stp essaie de pas la rendre encore pire, ça m’arrangerait. »
en savoir plus ?
« Je ne suis pas sûr qu’il soit l’heure de distribuer de l’eau bénite, nous savons déjà tous que vous êtes un ange Ranya, mais je suis touché de votre bénédiction. »
en savoir plus ?
« Je me déteste. Je me déteste de toutes mes forces. »
en savoir plus ?
« C'est un fantôme que tu enlaces, Faulkner. »
en savoir plus ?
Le soleil tape. Les gens hurlent. Il en a marre. Ce n’est pas un tournoi. C’est un poisson d’avril.
en savoir plus ?
« Il est beau... Tu en as de la chance... »
en savoir plus ?
-67%
Le deal à ne pas rater :
DORMIPUR Oreiller à mémoire de forme MEMOVITA 60×60 cm
9.99 € 29.91 €
Voir le deal

Yamato Ishida
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t320-yamato-ishida-voltali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t324-yamato-ishida-voltali
Région d'origine : Johto
Âge : 14 ans
Niveau : 23
Jetons : 1196
Points d'Expériences : 447
Johto
14 ans
23
1196
447
pokemon
Johto
14 ans
23
1196
447
Yamato Ishida
est un Coordinateur Performer
Cette forêt... je n’avais pas terminé de venir la visiter. Cela devait faire la troisième fois que je venais en ce lieu et j’étais loin de m’en lasser. D’ailleurs, j’essayais toujours d’explorer une partie de celle-ci encore inconnue à moi-même lors de chacune de mes visites. Ces visites quotidiennes prirent rapidement une place importante dans ma routine, car les balades en forêt étaient très utiles dans mon métier de cuisiner. Je devais fréquemment venir chercher les baies qu’ils me manquaient pour mes nombreuses recettes. Je n’étais encore qu’un débutant en la matière, mais il était clair que j’aimais ce que je faisais. Je m’intéressais à tout, que ce soit aux baies, à leurs apparences, leurs différents goûts ou bien à la création de poffins et à leurs effets divers.

J’avais visité la forêt en été, puis en automne et il était grand temps de voir cette dernière sous son manteau d’hiver. En compagnie de mes trois pokémons, je m’habillai rapidement de ma veste et de mes gants, sans trop avoir regardé la température à l’extérieur. Je me demandais sérieusement si les baies arrivaient tout de même à pousser en cette saison, mais j’avais de très grands doutes... Ayuna prit rapidement la tête du petit groupe, puisqu’elle avait récemment perdu sa place sur mes épaules. Soren aimait bien s’y percher, obligeant ainsi le pokémon plante à garder les pieds sur terre, ce qui l’énervait un peu. Elle avait longtemps été ma favorite et elle avait du mal a accepté la présence des deux autres pokémons, mais surtout du petite nouveau, Hoothoot. Orkan, pour sa part, me suivit comme à son habitude, sans rien demander de plus.

- Allez, ne soyez pas si malheureux, dis-je à mes pokémons en voyant leurs légers mécontentements à l’idée de sortir. Nous allons juste faire une petite balade en forêt pour voir s’il y a des baies. S’il fait trop froid, on reviendra et on y retournera un autre jour. Ce n’est pas si grave que cela.

Je tentai de raviver le bonheur chez mon équipe, mais pour Ayuna, s’était peine perdue. La température hivernale me fit sursauter un peu dès que je mis le pied dehors. C’était frais, mais supportable. J’aurai peut-être du apporter ma tuque, mais j’avais la flemme de retourner dans le dortoir. Je me dirigeai donc vers la forêt ainsi, inquiet à l’idée de ne pas pouvoir obtenir de nouvelles baies durant cette saison. Si c’était bien le cas, j’allais devoir faire preuve de patience et retarder mes premières conceptions de poffins au printemps. J’étais impatient à l’idée de commencer, mais je n’allais pas pouvoir faire autrement. Notre petite promenade se fit donc dans le plus grand silence, sauf pour Soren qui lâchait quelques hululements de temps à autre.

Les minutes s’écoulèrent et se fut en début d’après-midi que je débutai mes recherches. Mes pokémons se mirent aux aguets eux aussi, observant la cime des arbres à la recherche de baie quelconque. Il y avait tellement neigé dans les jours précédents qu’il m’était impossible de pouvoir aller où j’en avais envie, puisque l’Académie s’était contenté de déneiger le sentier principal de la forêt. Je n’allais donc pas pouvoir me rendre près de la rivière, la où j’avais trouvé un bon nombre de baie cet été. Cependant, je tentai de ne pas trop me décourager, puisque la journée n’était pas encore terminée. D’ailleurs, mon espérance finit par porter ses fruits. Alors que les minutes continuaient de s’écouler de plus en plus, ma Vipélierre finit par repérer une baie au sommet d’un arbre. Toute fière, elle m’interpela et me la pointa à l’aide de sa patte.

- Parfait, Ayuna ! Soren, tu crois être capable d’aller me la chercher ?

Le Hoothoot leva la tête et fixa la baie, comme s’il hésitait. Cependant, il finit par déplier ses petites ailes et s’envola en direction de celle-ci. Il l’attrapa à l’aide de sa patte et me la rapporta sans perdre de temps. J’étais soulagé de voir que mon pokémon affrontait ses peurs pour m’obéir, malgré tout. C’était une véritable poule mouillée, mais je savais qu’il pourrait affronter ses peurs et qu’il allait être en mesure de les vaincre, avec un peu d’entraînement. La recherche se poursuit donc ainsi pendant une bonne partie de l’après-midi. Vers 15h, je décidai de prendre une petite pause en compagnie de mes pokémons. Ceux-ci furent bien satisfaits de ma proposition et de leur journée.

Ma récolte avait été bien moins abondante que les précédentes, mais cela devait être normal en cette saison. Après tout, je n’avais trouvé qu’une variété de baie, probablement un peu plus tardive que les autres. J’étais soulagé à l’idée que c’était moi qui les avaient trouvés et non pas d’autres étudiants de l’Académie, même s’ils se trouvaient toutes sur le sentier principal de la forêt. Satisfait, je continuai d’observer un peu mes baies que j’avais déposées dans un petit sac. J’allais les conserver précieusement pour les cuisiner un peu plus tard, lorsque j’en aurai récolté assez.


.: Prez' | T-Card | Carnet | Atelier :.
Flammèches & Étincelles ! Signay10

Flammèches & Étincelles ! Signay10
Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité
Je suivis du regard la buée qui s'échappait de mes narines. Le froid ne me dérangeait pas vraiment, après tout j'avais passé ma jeunesse à devoir l'affronter. Je prenais bien soin de me couvrir, malgré ma résistance je n'étais pas à l'abri des engelures. Couverte de mon long manteau rouge, mon foulard d'un blanc immaculé me couvrait une partie du visage. Une tuque de la même couleur couvrait ma tête. J'enfilai mes mitaines avant de débuter ma marche. Je ne marchais pas trop vite afin de ne pas m'étaler sur le sol givré. Je me sentais de bonne humeur, sans que j'ai vraiment d'explication à mon humeur. Ça faisait un moment que je fréquentais l'académie. Je commençais à m'habituer au rythme que j'ai dû adopter à mon arrivée ici. Notre professeur référent nous obligeant à nous lever à 5h du matin pour l'entrainement matinal, il y avait de quoi être déstabilisé. Même si j'avais eu vent du comportement du Général Jackie, je n'étais pas du tout préparer à cela. Malgré ma surprise, je ne me suis pas laissé intimidée. Entre les cours et les entrainements matinaux, je n'avais pas eu beaucoup de temps pour moi. En vérité, c'était plutôt un mal pour un bien, car lorsque j'étais occupée, je ne pensais pas à quel point ma grand-mère me manquait. Par contre, aujourd'hui j'avais vraiment besoin d'une pause. J'avançais sur le sentier tracé par les employés de l'académie, Karael dans mon sillage.

Je baissai le regard vers la nidoran femelle. Au départ, notre relation n'avait pas été au beau fixe. La timidité de Karael avait dressé des barrières entre nous. J'ai vite découvert que le point faible de mon pokémon était la nourriture. Elle pouvait manger des quantités phénoménales d'aliments en moins de temps qu'ils n'en faut pour le dire. C'était ce qui m'avait permis de l'apprivoiser en douceur. J'ai découvert un autre aspect de ma starter, son affection débordante. Ce petit pokémon m'en faisait voir de toute les couleurs, sans que ce soit péjoratif. Au contraire, elle me surprenait. Au départ, je n'avais pas saisi pourquoi le collectionneur m'avait donné un pokémon avec ce tempérament. Maintenant, je voyais les choses différemment. Je devais apprendre d'elle, comme Karael de moi.

Depuis le début de ma promenade, j'avais rencontré peu de gens. Les rares personnes que je rencontrais, elles s'empressaient de rentrer à l'académie. Cela ne me dérangeait pas outre mesure, j'avais l'habitude d'être seule à l'extérieur. Après tout, j'y avais passé une bonne partie de mon enfance. Mes pas me menèrent vers la forêt. Je m'arrêtai quelques instants à l'entrée de celle-ci, incertaine de vouloir m'y aventurer seule. Je n'avais jamais vraiment visiter cet endroit, alors je ne savais pas trop si je voulais explorer. Je haussai les épaules en me disant que ce serait mieux de me bouger si je ne voulais pas geler sur place. Je repartis donc au pas de charge sur le sentier, Karael trottinant près de moi. Je fixai mes prunelles écarlates sur les arbres défeuillés autour de moi. Il n'y avait que le souffle du vent et le bruit des branches agitées qui venaient troubler le silence environnant. Soudain, je me tournai vers mon pokémon afin de voir si elle n'avait pas froid. Je fus stupéfaite de constater qu'elle n'était plus à mes côtés. Je me tournai et la repérai aussitôt. Elle se tenait en retrait, le museau agité de soubresaut, humant l'air ambiant.

- Karael qu'est-ce que tu as, lui demandais-je.

Celle-ci n'accorda pas d'attention à ma question, continuant de renifler une senteur que je ne percevais pas. Soudain, elle partit en flèche vers un autre sentier. Je me figeai quelques instants sous le coup de la surprise. Je réalisai que si je la laissai prendre trop d'avance sur moi, j'allais sûrement la perdre dans le dédale des sentiers.

- Karael attends-moi, ou vas-tu comme ça, m'écriai-je en décollant.

Je m'empressai de la suivre, oubliant toute prudence. C'est alors que mon pied glissa sur une plaque de glace, je perdis l'équilibre et tombai à la renverse. Sous le choc, je restai étendue sur le sol givré. Avec l'adrénaline occasionné par la chute, je ne ressentis pas immédiatement la douleur. Ce ne fut que lorsque que je me relevai qu'elle irradia dans mon bassin. C'était bien ma veine de me faire mal. Je marchai en claudiquant, suivant tant bien que mal la piste de mon pokémon.

Pas très loin de là, la nidoran femelle humait l'air avec délice. Elle avait distinctement reconnu la senteur des baies juteuses. L'estomac à quatre pattes qu'elle était n'avait pus résister à l'appel de la nourriture. Karael repéra assez vite la source de cette odeur. Il y avait un petit sac, comme une bourse. Cachée dans les buisson, elle ne pouvait voir l'humain et ses pokémons. Sans attendre, elle se précipita pour le prendre et retourner dans le buisson afin de manger son contenu.
Yamato Ishida
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t320-yamato-ishida-voltali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t324-yamato-ishida-voltali
Région d'origine : Johto
Âge : 14 ans
Niveau : 23
Jetons : 1196
Points d'Expériences : 447
Johto
14 ans
23
1196
447
pokemon
Johto
14 ans
23
1196
447
Yamato Ishida
est un Coordinateur Performer
J’étais tellement absorbé par mes pensées que je ne vis absolument pas la Nidoran qui s’approchait tranquillement de notre petit groupe. J’étais tellement fier de ma cueillette que je ne pensais à rien d’autre, sauf au fait qu’elle était loin d’être terminée et que j’allais sûrement en trouver quelques unes de plus avant de quitter la forêt. Cependant, contrairement à moi, Ayuna repéra assez rapidement l’intruse. Sur ses gardes, elle se redressa et observa la Nidoran tout en restant bien immobile pour ne pas se faire découvrir. Elle était prête à agir d’un moment à l’autre, si la nouvelle arrivante faisant le moindre geste déplacé. Orkan et Soren ne l’avait pas du tout remarqué, trop occupé à se reposer. Et puis, ce qui devait arriver, arriva.

La Nidoran bondit devant moi, agrippa le petit sac à l’aide de ses dents et s’enfuie sans demander son reste, nullement ralentie par la neige sur le sol. Ma Vipélierre, qui était prête à l’en empêcher, fus bien moins rapide et les lianes frôlèrent le pokémon poison. Ce dernier retourna se cacher dans le buisson, probablement pour engloutir ce qu’il venait d’attraper. Mais c’était mes baies ! Et je l’ai avaient durement gagnées ! J’aurai été prêt à partager avec elle, mais pas pour cette cueillette-là. Suite à cet élément déclencheur, tous mes pokémons sursautèrent et ils désiraient tous m’aider à retrouver le sac de baie, puisqu’ils avaient eux aussi travailler pour les obtenir.

- Reviens ici, petite voleuse ! lançai-je, à l’intention de la Nidoran. C’est très mal de voler et si tu ne coopères pas, je risque d’être très méchant avec toi. Ayuna, prépare-toi.

Fâchée, la Vipélierre se tenait bien droite, tout près du buisson, ses lianes sorties et prêtes à agir. Elle l’avait laissé s’échapper la première fois, mais elle n’avait pas l’intention de recommencer. Alors que j’étais en train de me demander si ce pokémon était sauvage ou non, une jeune fille aux cheveux roses s’avança jusqu’à notre petit groupe. Sur le coup, je fus tellement surpris par son arrivé que j’en restai bouche-bée et complètement immobile par-dessus le marché. Mes pensées étaient confirmées ; cette petite Nidoran devait sans doute lui appartenir pour qu’elle se retrouve ici au même moment. Secouant la tête, je tentai de retrouver mes esprits, puisque j’avais sûrement l’air d’un bel imbécile à la fixer ainsi.

- Salut euh... dis-moi, est-ce que cette petite Nidoran t’appartiens ? En fait... je ne voulais pas être méchant avec elle, mais elle a volé mon sac de baie et je n’ai pas réussis à l’en empêcher.

J’étais persuadé que la jeune fille avait bien entendu mes paroles méchantes contre son pokémon, puisqu’elle se trouvait tout près de nous lorsque cela s’est passé. Si elle n’avait rien à voir dans cette histoire, j’allais devoir penser à autre chose pour convaincre un pokémon sauvage de me rendre mon butin. D’ailleurs, pendant que j’étais planté là à ne rien faire, elle continuait de se remplir le ventre sans se soucier de moi. Si j’attendais trop, il ne me resterait plus aucune baie. Énervé, je tournai la tête en direction de mon starter qui compris immédiatement ce que je voulais. Ayuna fit pénétrer ses lianes dans le buisson et après y avoir cherché quelques instants, elle les retira, tenant par miracle la petite Nidoran aux bouts de celles-ci.

Soulagé de voir qu’elle avait été attrapée, je ne pus m’empêcher de soupirer. Je me croisais ensuite les doigts pour que ce pokémon appartienne à la jeune fille, puisque cela allait être plus facile de récupérer mon sac. Dans le cas contraire, je commençai à croire qu’un petit combat pokémon pourrait suffisamment l’épuiser pour qu’elle prenne la fuite. Impatient de régler toute cette histoire, j’attendis la réponse de l’autre étudiante, tandis qu’Ayuna tenait toujours la petite Nidoran dans ses lianes par les pattes arrières, la tête à l’envers.


.: Prez' | T-Card | Carnet | Atelier :.
Flammèches & Étincelles ! Signay10

Flammèches & Étincelles ! Signay10
Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité
Karael regardait son butin avec émerveillement. Elle pouvait déjà presque goûter les arômes des baies sur ses papilles. La nidoran femelle eut seulement le temps de grignoter deux ou trois baies avant d'entendre une voix éclater derrière elle. Le pokémon poison se figea à l'entente des paroles du coordinateur. Dans son empressement gourmand, elle n'avait pensé une seule seconde que le sac de baie pouvait appartenir à quelqu'un. Pour elle, ce sachet n'avait plus de maître, alors elle en avait profité. Malheureusement, son propriétaire y tenait toujours. D'ailleurs, il menaça la petite gourmande de représailles si elle ne coopérait pas. Le jeune homme ordonna à sa vipélierre de se tenir prête au combat. Karael tressaillit à la perspective de démarrer un combat, qui plus est sans la présence rassurante de sa dresseuse à la chevelure rosée. Elle regrettait vivement de ne pas avoir tempéré son enthousiasme afin d'attendre la jeune femme. La nidoran femelle n'aimait pas combattre, mais elle n'aurait pas le choix de faire face aux conséquences de son étourderie. Ça lui apprendra à écouter aveuglément l'appel de son estomac. Il se faisait entendre à l'instant même, malgré les menaces du jeune homme. Elle ne put résister à la tentation de manger une autre baie, qui se transforma en quelques-unes encore.

Je claudiquai vers la direction qu'avait prise mon pokémon, lorsque j'entendis la voix d'un jeune homme. Celui-ci ordonna à la petite voleuse de revenir vers lui. Je sus avec certitude que la voleuse en question devait être Karael. Je rougis d'embarras à cette idée. J'entendis les menaces à peine voilée à l'endroit de mon pokémon. J'accélérai mon allure, malgré la douleur que ce nouveau rythme m'occasionnait. J'espérais vraiment qu'il n'était rien arrivé de fâcheux, bien que je ne doute pas que cela allait tarder aux dires de l'étudiant. Même si la nidoran femelle était assurément en tort, j'allais défendre bec et ongles ma protégée. Je rejoignis rapidement le petit groupe. Un jeune homme, accompagné de sa vipélierre se tenait devant un buisson, dans lequel devait être caché mon pokémon. Le garçon reporta son attention vers moi et se figea quelques instants, visiblement surpris de mon arrivée. Dès que je le vis, la gêne occasionnée par le comportement de mon pokémon monta en flèche. Non seulement elle avait dérobé les baies d'un autre dresseur, mais en plus c'était les baies d'un garçon vraiment mignon. J'aurais voulu m'enfoncer dix pieds sous terre afin d'échapper à l'embarras provoqué par cette situation. De plus, son attention semblait concentré sur ma personne ce qui me rendait inconfortable car je ne savais comment me placer. Je n'étais pas une personne timide, mais me trouver devant un beau jeune homme causait un peu d'embarras, surtout quand son pokémon s'est mal comporté. Cela commençait fort mal toute relation qui pourrait se créer entre nous. Si le garçon me semblait mignon et avenant, ce n'était pas du tout le cas de son pokémon. Je perçus aussitôt l'arrogance qu'elle dégageait, je ne m'en formalisai pas vraiment. J'accordais peu d'attention aux individus prétentieux, car trop s'en préoccuper ce serait leur donner plus d'importance qu'ils n'en méritaient. Je ne voulais pas les encourager ou les laisser m'atteindre plus que ça ne le devrait.

Le jeune homme fut le premier à sortir de sa torpeur, il secoua la tête. Il me demanda si la nidoran était bien mon pokémon. Il plaida qu'il n'avait pas voulu se montrer méchant avec Karael, cependant il n'avait eu d'autres choix puisqu'elle avait dérobé son sac de baies. Malgré sa désolation de devoir s'en prendre à un pokémon, il semblait fort énervé par cette situation. Je comprenais ses émotions, car en cette période de l'année, c'était difficile de trouver des baies. D'un signe à son pokémon, il l'enjoignit de saisir la pilleuse avec ses lianes et la faire sortir de sa cachette. Je ne pus m'empêcher d'être contrarié de n'avoir rien pus faire pour ramener mon pokémon. Cependant, je concevais que ce n'était qu'une question de temps avant que l'estomac sur patte ne finisse le sac. De ce fait, j'étais bien mal placée pour lui jeter la pierre. L'arrogante vipélierre tira Karael hors de son buisson en l'agrippant par les pattes. Elle se retrouva donc la tête à l'envers, le sac encore en bouche et son museau barbouillé de jus de baie. Celle-ci regardait le pokémon plante et son maître les yeux écarquillés d'étonnement. Loin de chercher la bagarre, elle lâcha aussitôt le sac sur le sol, dans la chute quelques baies s'en échappèrent. Au moins, il en restait encore quelques-unes. Mon coeur se serra lorsqu'elle me supplia du regard de la tirer de ce mauvais pas. Bien qu'elle ait mérité son sort, je ne pouvais rester indifférente. Je retournai mon regard vers le beau jeune homme afin de plaider la cause de Karael. Je fus quelques intimidées par la beauté de mon vis-à-vis et la situation peu à mon avantage. Toutefois, il en fallait plus pour me décontenancer au point de me couper toute volonté. Ce n'était pas un joli minois qui allait m'empêcher de défendre ma nidoran.

- Oui, cette nidoran femelle est mon pokémon, répondis-je au jeune homme. Je te demanderais bien d'ordonner à ton pokémon de la relâcher doucement, car elle ne garde plus vos baies en sa possession. Je suis vraiment désolée du comportement de Karael. Bien qu'il y ait peu de défense pour cela, elle ne pensait pas à mal. Ce n'est pas dans ses habitudes de dérober les baies des autres, elle devait croire que ce petit sac était sans propriétaire. Karael est très gourmande, alors quand elle a senti l'odeur des baies, je n'ai pus l'empêcher de se ruer vers ici. Elle vient à peine de manger et elle pensait déjà à s'empiffrer.

Je pris une pause, afin de reprendre mon souffle. Durant toute ma tirade, je n'avais pas repris d'air, trop désireuse de le convaincre que mon pokémon n'était pas intentionnellement une voleuse. Je tournai mon regard vers la vipélierre qui retenait encore la nidoran femelle. J'espérais vraiment que le jeune homme allait rapidement se rendre et ordonner à la snobinarde de relâcher mon pokémon. Après cette situation n'était qu'un quiproquos de part et d'autre, alors inutile de continuer à se crêper le chignon. Finalement, après ce qui me sembla une éternité, Karael fut relâchée de la poigne des lianes. Elle s'empressa de venir se cacher derrière moi, m'utilisant comme bouclier dans l'éventualité d'un quelconque assaut. Je sortis un mouchoir d'une de mes poches et me penchai pour essuyer délicatement son museau.

- Karael ton estomac va un jour causer ta perte, la disputai-je doucement. Heureusement, il n'y a pas eu de blessés.

La nidoran baissa le regard, honteuse de son comportement. Je lui tapotai doucement le museau afin de la rassurer. Je me redressai à nouveau. Maintenant que tout était entré dans l'ordre, je m'avançai vers le jeune homme. L'heure était venue de réparer le préjudice que mon pokémon avait causé et peut-être de clarifier la situation ambiguë. Le pokémon poison ne me lâcha pas d'une semelle.

- J'espère qu'il te reste quelques baies, souhaitais-je à nouveau mal à l'aise. Je suis encore désolée que mon pokémon ait mangé tes précieuses baies. Je suis consciente qu'en trouver en cette période de l'année c'est difficile. Si tu veux, je peux t'aider à regarnir ton sac. On pourrait en profiter pour faire connaissance, puisque nous n'avons pas vraiment eu l'occasion de nous présenter, je m'appelle Gabrielle Hamilton. La nidoran femelle qui m'accompagne c'est Karael. Je suis dans le dortoir Pyroli et toi ?
Yamato Ishida
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t320-yamato-ishida-voltali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t324-yamato-ishida-voltali
Région d'origine : Johto
Âge : 14 ans
Niveau : 23
Jetons : 1196
Points d'Expériences : 447
Johto
14 ans
23
1196
447
pokemon
Johto
14 ans
23
1196
447
Yamato Ishida
est un Coordinateur Performer
Alors que le temps continuait de s’écouler sans que cet incident soit réglé, je ne pouvais m’empêcher de stresser à l’idée que mes dernières baies restantes soient mangées par une Nidoran. Notre temps de réaction semblait être une éternité pour ma part, surtout que je devais attendre la réponse de la jeune fille qui venait de nous rejoindre avant de faire quoique se soit. Le pokémon poison m’avait paru si gourmand que j’étais persuadé qu’il ne me restait plus aucune baie à l’heure actuelle. Tout ce travail difficile fait en un avant-midi avait été ruiné au grand complet par une simple petite Nidoran, trop intéressée à son estomac pour se retenir d’agir. Mais bon, il n’y avait quand même pas mort d’homme, cette cueillette pouvait être remplaçable.

Je fus découragé de voir la Nidoran femelle lorsque celle-ci fut extirpée de force du buisson par ma Vipélierre. Son museau était aspergé de jus de baie, prouvant que ma récolte en avait prit un sacré coup avec elle. Par chance, elle relâcha rapidement le sac qu’elle tenait toujours sur elle et les baies restantes s’éparpillèrent un peu sur le sol lorsqu’elles entrèrent en contact avec celui-ci. Tandis que je ne pouvais rien faire pour les ramasser en ce moment-même, Orkan décida de prendre les choses en main. Certes, il ne pouvait pas les remettre dans le sac, mais il pouvait les ramasser dans un même endroit pour s’assurer de n’en perdre aucune. De son côté, Soren observa son ami se mettre au travail, ne sentant pas encore le besoin de l’aider, puisqu’il n’était pas encore très à l’aise avec nous.

Bien entendu, cette Nidoran appartenait bien à cette jeune fille aux cheveux roses. Cela ne m’étonnait pas dans un sens, puisque les deux femelles ne se seraient pas retrouvées au même endroit en même temps. Pour ce qui était arrivé, ce n’était pas de sa faute, je savais très bien que c’était difficile de bien surveiller un ou plusieurs pokémons. Pour ma part, mes propres pokémons ne fuyaient pas vraiment, à l’exception de Hoothoot qui pouvait quitter mon épaule à tout temps, mais ça s’était uniquement sa timidité qui le poussait à agir de la sorte. Une fois que tout fut rentré dans l’ordre, que le pokémon poison ait retrouvé sa maitresse, je me penchai rapidement vers Orkan pour ramasser les dernières baies qu’il me restait.

- Je me doutais bien qu’elle n’avait pas l’intention de faire du mal, car si cela avait été le cas, elle n’aurait pas hésité à s’en prendre à mon équipe. Enfin, c’est ce que je crois... Dans tous les cas, tout s’est bien terminé. Je n’aurai pas pu espérer mieux.

Tandis que la jeune fille nettoyait un peu le visage de son pokémon, je jetai un rapide coup d’œil à mon sac pour constater avec surprise qu’il me restait quand même pas mal de baie. Seulement deux ou trois d’entre elles manquaient à l’appel et j’étais soulagé de voir que c’était un nombre bien moins élevé que ce à quoi je m’attendais. Ma cueillette n’était que partiellement ruinée et si je travaillais fort tout l’après-midi, j’allais probablement être en mesure d’en obtenir davantage. Certes, c’était un peu dommage que j’en aille perdu de cette façon, mais c’était les risques du métier de cuisinier. Une fois que son travail fut fait, Ayuna tourna les talons pour revenir dans ma direction, espérant que cette Nidoran avait bien apprise de ses erreurs.

- Oui, t’inquiète pas, il m’en reste quelques unes, lui répondis-je. Je suis bien partant pour une autre cueillette, de toute façon, c’était ce que j’avais l’intention de faire. D’ailleurs, c’est plus agréable à plusieurs qu’en étant seul. Moi c’est Yamato Ishida, du dortoir des Voltali.

Je lui présentai ensuite mes pokémons, même si cela prenait un peu plus de temps désormais, car mon équipe s’était quand même pas mal agrandie ces derniers temps. Il y avait Ayuna, la Vipélierre, Orkan, le Galekid et Soren le Hoothoot. Le pauvre n’avait pas dit un mot depuis tout ce temps, trop timide encore, mais je savais que j’allais réussir à l’apprivoiser avec le temps. J’acceptais l’aide de Gabrielle avec un grand sourire, soulagé de voir qu’elle tenait à m’aider pour réparer l’erreur de son pokémon. Je ne lui aurai pas forcé la main, mais j’étais quand même content que cela venait d’elle-même. Ma dernière cueillette de groupe remontait à l’été, mais je savais que la récolte ne serait pas aussi abondante.

Impatient à l’idée de commencer, je me remis donc en route, tout en jetant de fréquent coup d’œil vers l’arrière pour m’assurer que Gabrielle me suivait toujours. Ma Vipélierre prit la tête du petit groupe, essayant de repérer d’autres baies qui auraient miraculeusement poussées sur les arbres gelés. Mon Galekid tenta de s’approcher de la Nidoran femelle subtilement pour faire plus ample connaissance avec elle et il espérait qu’elle ne le repoussait pas. J’étais vraiment soulagé que tout puisse rentrer dans l’ordre. Finalement, peut-être que notre première rencontre se déroulerait mieux que ce à quoi je m’étais imaginé.


.: Prez' | T-Card | Carnet | Atelier :.
Flammèches & Étincelles ! Signay10

Flammèches & Étincelles ! Signay10
Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité
Le jeune homme commença par concéder que Karael n'avait assurément pas de mauvaises intentions. Il supposa qui si telle avait été sa volonté, elle n'aurait sûrement pas hésité à s'en prendre à ses pokémons. Attaquer sans raison les autres n'était vraiment pas dans le tempérament de ma starter. Au contraire, elle n'était que douceur. Cela pouvait s'avérer problématique pour une future dresseuse, mais je ne m'en faisais pas outre mesure. Au cours des derniers mois, elle m'avait bien montré qu'elle savait se défendre lorsqu'il le fallait. De plus, ma véritable aspiration était de devenir ranger, alors les combats d'arènes n'étaient pas ma priorité. Le jeune homme conclut que tout s'était terminé pour le mieux et qu'il était satisfait. J'en fus vraiment soulagée. La situation n'était pas aussi catastrophique que je le craignais. Après tout, je n'aurais pas voulu faire mauvaise impression devant le premier garçon vraiment mignon que je rencontrais.

L'arrogante vipélierre s'était détournée de la nidoran pour revenir auprès de son maître. Karael fixait celle-ci avec crainte. En théorie, le pokémon poison avait nettement l'avantage sur la serpenterbe, cependant cela ne rassurait aucunement la première. Le tour de force qu'elle avait fait à l'aide de ses lianes avait suffit à convaincre le pokémon de kanto qu'elle ne faisait pas le poids. Karael souffrait d'un manque flagrant en ses capacités, tout le contraire de sa maitresse. La venepic n'osait bouger d'une semelle de peur de s'attirer à nouveau les foudres des autres. D'ailleurs, elle ne voulait pas décevoir à nouveau sa dresseuse. Son manque de contrôle gourmand avait déjà assez causé de dégâts. Karael n'avait pas l'intention de faire deux fois la même erreur, surtout en sachant qu'elle était surveillée de près par la fière vipélierre.

En réponse à mes excuses, le jeune homme m'assura qu'il lui restait quelques baies. Il accepta de faire une nouvelle cueillette en ma compagnie. Ses plans demeuraient inchangés malgré l'intervention de Karael. Il ajouta que c'était bien plus agréable de faire cela à deux que seul. À son tour il se présenta, il s'appelait Yamato et il était du dortoir voltali. C'était le premier représentant du dortoir électrique que je rencontrais. Pour l'instant, il me semblait fort sympathique. Il me présenta ses pokémons, dont je n'avais pas encore remarqué la présence de tous. Il était non seulement accompagné d'une arrogante vipélierre, mais un galekid sociable et un hoothoot plus timide. Le sourire dont il me gratifia lorsque je lui proposai mon aide me fit presque rougir. Il semblait apprécier l'aide que je lui proposais.

- Je suis contente qu'il t'en reste suffisamment, bredouillais-je en réponse. Je me serais sentie fort coupable si Karael n'avait laissé que des miettes.

Légèrement troublée, je décidai de commencer à scruter les environs à la recherche des précieuses baies. J'espérais ainsi chasser le trouble occasionné par la situation. Le groupe nouvellement formé se mit en marche, avec en tête Ayuna. En constatant la rareté des baies, je me sentis encore plus coupable du comportement de mon pokémon. D'un autre côté, je me demandais pourquoi Yamato avait eu la brillante idée de faire une cueillette puisque les baies se faisaient rarissimes en cette saison. Je n'osai pas le lui demander, car il pourrait percevoir que je le jugeais négativement. Je réussis à en trouver quelques unes, mais ce n'était pas fructueux. Dès que j'en repérai, je les déposais dans le sac du voltali. Tout en progressant, je ne pouvais m'empêcher de jeter des coups d'oeil intrigué vers le jeune homme. Bien que toute animosité qui aurait pus être entre nous ait été balayée, le silence qui régnait me mettait mal à l'aise. D'ailleurs, j'étais assez avide d'en apprendre un peu plus sur Yamato. Je décidai donc de profiter de l'occasion pour faire plus ample connaissance.

- Yamato, tu es originaire de quel endroit, me lançais-je. Tu étudies dans quelle spécialité ? Quel parcours souhaites-tu poursuivre ?

Karael ne remarqua pas tout de suite le galekid qui se rapprochait peu à peu d'elle. La nidoran était bien trop occupé à faire profil bas afin de ne pas attirer l'attention de la vipélierre. Lorsqu'elle remarqua la présence de la créature d'acier, la vénépic eut un sursaut. Elle ne s'attendait pas à le voir si près d'elle. De part sa timidité, elle ne savait pas vraiment comment réagir, mais ne le repoussa pas pour autant. Soudain, la nidoran femelle s'immobilisa, aux aguets. Ses oreilles agitées de soubresauts percevaient le déplacement d'une créature dans les arbres. Elle se tourna vers l'endroit d'ou provenait le bruit dont elle ne pouvait identifier le producteur avec son ouïe. Elle lâcha un petit cri pour alerter les autres de l'arrivée imminente d'un intrus.
Yamato Ishida
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t320-yamato-ishida-voltali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t324-yamato-ishida-voltali
Région d'origine : Johto
Âge : 14 ans
Niveau : 23
Jetons : 1196
Points d'Expériences : 447
Johto
14 ans
23
1196
447
pokemon
Johto
14 ans
23
1196
447
Yamato Ishida
est un Coordinateur Performer
La récolte de baie avait peut-être mal débutée, mais tout semblait s’arranger avec le temps, à mon plus grand bonheur. Certes, nous nous étions remis en route depuis un bon moment déjà et aucune baie ne s’était présentée à nous, mais je ne perdais pas espoir. En tant que cuisinier, il ne fallait jamais baisser les bras en ce qui concernait la recherche de baie et ça, Ambre me l’avait bien appris, puisqu’elle était elle-même archéologue. Je me rappelais encore de notre première excursion souterraine ensemble, alors qu’il s’agissait de notre première fois à tout les deux. Je me demande encore pourquoi je suis allé dans un tel endroit de mon plein gré, mais bon... je ne regrette en aucun cas cette expérience, car j’en étais ressorti avec plusieurs objets.

Tandis que nous étions toujours en train de marcher, mon attention fut détournée de mes recherches par les questions que me posait Gabrielle. Celle-ci semblait grandement intéressée d’en apprendre plus sur moi, car elle me demanda d’où je venais et ce que je faisais de particulier à l’Académie. Ses questions m’arrachèrent un petit sourire en coin, amusé. Elle n’était pas la première à me demander ce genre de chose et ça me plaisait. J’étais aussi intéressé à en apprendre un peu plus sur elle, surtout en ce qui concernait sa spécialité. Toutefois, elle ne devait être qu’une débutante, étant donné qu’elle semblait posséder qu’un seul pokémon.

- Je suis originaire d’Écorcia, un petit village au sud de Johto. C’est aussi pour cette raison que je connais bien les pokémons de cette région, par exemple Hoothoot en fait partit. D’ailleurs, je suis coordinateur et j’ai choisi un parcours récemment, soit celui de cuisinier.

Je fis une courte pause, tout en repensant à mon choix. J’avais hésité au début entre devenir un cuisinier ou un éleveur, mais aujourd’hui, je ne regrettais plus rien. J’étais fais pour être un cuisinier, ça, j’en étais certain.

- C’est justement pour cela que je suis en forêt en ce moment. Je cherche des baies pour mes éventuelles recettes. Je n’ai pas encore commencer à faire de poffins car je n’en ai pas suffisamment. Cette cueillette va sûrement pouvoir m’aider, même si les baies sont rares.

Surtout que je me trouvais en bonne compagnie. Il était vrai que les cueillettes étaient plus abondantes lorsque nous étions plusieurs à chercher. D’ailleurs, nos pokémons pouvaient bien nous aider un peu, nous aurions alors plus de chance de tomber sur quelque chose. Aussi, avec toutes les variétés de baies qui existaient, j’étais impatient à l’idée de voir celles que nous allions trouver dans cette forêt gelée. Avec un peu de chance, quelques variétés d’entre elles poussaient peut-être dans le froid, même si j’étais loin d’en être certain. Tout en continuant de marcher, je jetai de fréquent coup d’œil autour de nous, essayant d’apercevoir une quelconque couleur vive à travers ce beau manteau blanc reposant sur les arbres.

Puis, je sentis mon cœur faire un bond à l’intérieur de moi lorsque je vis Ayuna sortir l’une de ses lianes. Apparemment, mon starter avait trouvé quelque chose d’intéressant. Sans perdre de temps, elle agrippa une baie qui poussait doucement sur un arbuste gelé près du sentier sur lequel nous nous trouvions. Satisfaite de sa trouvaille, elle me l’a donna, prête à reprendre la récolte. La baie qu’elle avait trouvée était d’une belle couleur bleu et je me demandais bien comment elle avait fait pour l’apercevoir aussi facilement. Si mes souvenirs étaient bons suite aux cours de botanique que j’avais reçu, cette baie était une baie Fraive qui servait, entre autre, à guérir un pokémon d’une brûlure quelconque. C’était ironique de trouver ce genre de baie à cette période de l’année.

- Regarde ça, dis-je à l’intention de la jeune fille, tout en lui montrant la baie que je tenais dans la main. C’est une baie Fraive, très utile pour guérir un pokémon d’une brûlure. Il est possible de la cuisiner pour améliorer son effet, mais je ne connais pas encore très bien les recettes pour te donner un exemple. Tiens, je te la donne, si tu veux.

C’était la première fois que j’en voyais une vraie devant moi, puisque je n’avais pas eu la chance d’observer beaucoup de baie depuis mon arrivé ici. J’avais appris toutes leurs informations et leurs apparences par le bias des livres de la bibliothèque ou bien des cours que j’avais reçu. Toutefois, ce beau moment fut gâché par l’arrivé d’un intru. Si la Nidoran femelle s’était figée en ayant entendu quelque chose, ce ne fut pas du tout le cas de mon équipe. Ayuna aurait pu sentir le danger approcher si elle avait été un peu plus près de notre petit groupe. Malheureusement, le pokémon poison n’eut pas le temps de nous prévenir.

D’un bond, un pokémon violet sortit de sa cachette et s’interposa parmi nous. Agile et rapide, il agrippa sans problème la baie que je tenais dans mes mains et continua sa course à travers la forêt, s’enfuyant avec la baie que je voulais donner à Gabrielle. Stupéfait, j’observais le pokémon s’enfuir et ce fut à cet instant que je le reconnu. Il s’agissait d’un Capumain, un pokémon originaire de Johto. Sans hésiter, Ayuna se lança à ses trousses, ayant bien l’intention de rattraper ce sale voleur. Pour ma part, je n’avais pas envie qu’elle le poursuive pour une raison aussi stupide. Après tout, ce n’était qu’une simple baie...

- Ayuna, non ! Reviens ici !

Je me lançai aussi à la poursuite de mon pokémon, ayant bien l’intention de la ramener auprès de nous. Hoothoot, toujours sur mon épaule, ouvrit de grand yeux de nervosité en me voyant détaler à la suite du pokémon plante, ne sachant pas ce qui allait se produire. Orkan, pour sa part, resta auprès de la jeune Pyroli et de son pokémon, sachant que son maître allait rapidement revenir. Cependant, il était prêt à les accompagner si elles souhaitaient suivre le jeune homme. Pourquoi ce genre de chose n’arrive qu’à moi ?


.: Prez' | T-Card | Carnet | Atelier :.
Flammèches & Étincelles ! Signay10

Flammèches & Étincelles ! Signay10
Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité
Mes questions semblèrent amuser le jeune homme, puisqu'un sourire courba ses lèvres. Il me révéla qu'il était originaire d'Écorcia, un village situé au sud de Johto. De ce fait, il connaissait bien les pokémons de cette région. De plus, c'était un coordinateur cuisinier, un parcours qu'il avait choisi récemment. Cela expliquait peut-être pourquoi il cherchait des baies en plein hiver. Une fois son traumatisme passé, Karael allait sûrement grandement apprécier le jeune homme. Après une courte pause, il me confirma que c'était en raison de son récent parcours qu'il avait amorcé cette cueillette. Il cherchait des baies pour des éventuelles recettes. Comme il manquait de ces petits fruits, il n'avait pus commencé la confection de poffins, mais ça ne saurait tarder s'il faisait une bonne cueillette. Une nouvelle vague de culpabilité me saisit en raison du comportement de ma nidoran.

Ne sachant quoi ajouter, je fouillai silencieusement les alentours. Soudainement, la vipélierre étendit ses lianes. Elle semblait avoir fait une trouvaille intéressante puisqu'elle en ressortit avec un petit fruit bleuté. Yamato m'enjoignit de la regarder. Je m'approchai pour scruter le petit fruit qu'il tenait dans ses mains. Il se lança dans des explications enthousiastes. Elle se révéla être une baie fraive servant à soigner les brûlures. Je le regardai avec stupéfaction, je n'avais pas retenu autant de détail du cours de botanique. Selon le jeune coordinateur, il existait des recettes permettant d'améliorer les effets de ce fruit, mais malheureusement il n'était pas assez avancé dans son parcours pour les connaître. Il me surprit encore plus lorsqu'il me l'offrit. Je ne pus m'empêcher de rougir, troublée par cette soudaine générosité. Je ne pensais pas mériter un tel don compte tenu de l'attitude de mon pokémon.

- Tu devrais la garder, tu en as plus besoin que moi, répondis-je touchée par son geste. Je...

Je fus interrompue par le cri soudain de mon pokémon, mais un intrus surgit, avant que l'on puisse faire quoique ce soit. Un pokémon violet surgit dans notre petit groupe et déroba la baie que Yamato voulait me donner. Tous les deux surprit par cette apparition subite, nous regardions la créature prendre la fuite. Ayuna fut la première à réagir, puisqu'elle partit à la poursuite du voleur. Apparemment, elle ne tolérait vraiment pas qu'on lui dérobe ce qu'elle avait durement acquis. D'un certain sens sa réaction était compréhensible, cependant je m'expliquais mal la vigueur qu'elle y mettait. Ce geste de la vipélierre sembla sortir Yamato de sa torpeur, car il partit à la poursuite de son propre pokémon. Ce geste sembla apeurer le pauvre hoothoot perché sur l'épaule du coodinateur. Le Galekid demeura auprès de Karael et moi.

Décidément, le cuisinier n'était vraiment pas chanceux dans sa cueillette de baie. Je m'empressai de le suivre, ne souhaitant pas le laisser seul. Cependant, ma course réveilla la douleur dans mon bassin en raison de ma chute sur la glace. De ce fait, je claudiquai pathétiquement derrière le jeune homme, incapable de suivre son rythme. La nidoran me dépassa sans difficulté, bien qu'elle ait décollé avec quelques secondes de retard. À mesure que j'avançai, mon corps sembla s'habituer à la douleur. Ainsi, je pus accélérer mon rythme de course. Je n'aurais jamais cru penser cela, mais en cet instant, je remerciai mentalement le Général Jackie et ses entraînements draconiens. Au prix de grands efforts, je réussis à arriver à la hauteur de Yamato. Je me tournai vers lui tout en lui souriant.

- Si tu voulais te lancer dans une course-poursuite, il fallait me prévenir avant de partir, plaisantais-je en haletant légèrement. Tu as vu de quel pokémon il s'agit, car je ne crois pas avoir eu le temps de le reconnaître.

Pour ma part, je ne vis aucune traces du voleur. D'ailleurs, cette poursuite n'était pas vraiment utile, dans la mesure où le pokémon violet devait déjà avoir mangé la baie. Ce serait mieux de s'arrêter et de chercher d'autres baies pour remplacer la perte. Continuer cette vaine poursuite nous faisait perdre un temps précieux. Je pris l'initiative de tenter d'arrêter la Vipélierre entêtée. J'accélérai à nouveau afin de faire un sprint visant à dépasser le pokémon plante. Encore une fois, je fus reconnaissante au Général Jackie pour ses entraînements matinaux. N'eut été de cela, je n'aurais sûrement pas pus rattraper le pokémon de Yamato. Je m'arrêtai devant elle tout en lui faisant signe de faire de même.

- Ayuna, ça ne sert à rien de continuer cette poursuite, haletais-je. La baie est définitivement perdue puisqu'il doit déjà l'avoir mangé à l'heure qui l'est. On devrait plutôt continuer notre cueillette, ce serait mieux employé notre temps.

Karael se planta près de moi, ne sachant quelle réaction attendre de la vipélierre. Même si elle était terrorisée par celle-ci, elle était prête à lui faire face.
Yamato Ishida
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t320-yamato-ishida-voltali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t324-yamato-ishida-voltali
Région d'origine : Johto
Âge : 14 ans
Niveau : 23
Jetons : 1196
Points d'Expériences : 447
Johto
14 ans
23
1196
447
pokemon
Johto
14 ans
23
1196
447
Yamato Ishida
est un Coordinateur Performer
Contrairement à ce qu’il croyait, le Galekid ne put se permettre de rester en place plus longtemps, puisque les deux femelles s’étaient lancées à la poursuite de son maître. Ce dernier s’était considérablement éloigné et il risquait de se perdre s’il continuait de courir ainsi dans la neige. D’ailleurs, la Vipélierre était toujours aussi motivée à l’idée de rattraper le voleur, même si ses efforts étaient clairement inutiles. Sans perdre de temps, le pokémon acier se lança à la poursuite des autres en compagnie de Gabrielle et de son pokémon, mais celles-ci le dépassèrent assez rapidement, étant donné la grande lenteur du petit Galekid. La neige le ralentissait considérablement et à cause de sa petite taille et de son poids, il ne cessait de s’enfoncer dans celle-ci.

De mon côté, je du mettre un terme à cette course assez rapidement, n’ayant pas assez d’endurance pour continuer davantage. Par chance, Gabrielle m’avait rattrapé et elle se posta devant ma starter, qui fut ainsi obligée de s’arrêter. Loin d’être satisfaite, la Vipélierre s’arrêta soudainement en voyant cet obstacle se dresser sur son chemin. Certes, le Capumain avait probablement déjà mangé la baie, mais elle tenait quand même à lui faire regretter son geste. Son plan tombant à l’eau à cause de l’intervention de Gabrielle, le pokémon plante se contenta de lever la tête vers celle-ci pour plonger son regard marron dans le sien. Elle avait raison, mais la Vipélierre avait de la difficulté à l’avouer. Il était préférable qu’elle cesse la poursuite, puisqu’elle risquait de s’éterniser et il ne fallait pas trop s’éloigner de l’Académie, au risque de se perdre en forêt.

- Elle a raison, ajoutai-je, dès que je fus à la hauteur des deux femelles. Ce n’était qu’une baie Fraive après tout, tu n’as pas besoin de te donner tout ce mal pour la récupérer, Ayuna. D’ailleurs, il doit bien en avoir d’autres dans les parages, il faut juste ouvrir l’œil.

Tout en disant cela, j’affichai un sourire réconfortant à mon starter. Celle-ci s’était ensuite tournée vers moi, tout de même déçue de ne pas avoir pu rattraper le pokémon sauvage. Mais bon, elle ne pouvait rien y changer. Tiens, parlant de celui-ci... j’avais cru apercevoir quelque chose du coin de l’œil, un mouvement plutôt rapide. En me détournant, je vis qu’il s’agissait justement du Capumain que nous avions rencontré quelques instants plus tôt. Le pokémon violet était en train de grimper à un arbre non loin de nous, sûrement pour pouvoir grignoter sa baie en toute tranquillité. Cependant, ce ne fut pas sa présence qui attira mon attention, mais bien les points colorés qui se trouvaient tout au sommet de l’arbre, au travers des branches gelées et dénudées de feuille. Des baies !

- Waouh... ce Capumain nous a peut-être volé, mais il nous a conduit vers une véritablement mine d’or, alors autant en profiter ! Soren, tu crois que tu pourrais aller m’en chercher quelques unes ?

Hésitant, le Hoothoot observa l’arbre un instant et se retourna à nouveau vers moi. Le pokémon, bien que apte à voler, ne se sentait pas toujours à l’aise dans les airs, étant donné de la petitesse de ses ailes. Toutefois, il accepta la demande de son maître pour lui faire plaisir. Prenant une grande inspiration et déglutissant avec difficulté, le Hoothoot s’envola de l’épaule du Voltali et se dirigea vers la cime de l’arbre, tout de même content de pouvoir se montrer utile lors d’une cueillette. Sans perdre de temps, je m’empressai de le suivre, prêt à récolter les différentes baies qu’il ferait tomber. La pluie de baie ne tarda pas à arriver ; Soren agrippait les baies qu’il trouvait è l’aide de son bec et s’occupait de le jeter ensuite vers le sol, exactement là où nous nous trouvions.

J’étais surpris par la quantité de baie qui se trouvait dans cet arbre. Cela faisait déjà plusieurs heures que je cherchais et je n’en avais trouvé que quelques unes, ce qui était normal en cette période de l’année. Cependant, cet arbre était encore complètement garni et j’espérais que les baies qui se trouvaient au sommet ne seraient pas gelées, sinon elles risquaient d’êtres inutilisables pour la cuisine. En peu de temps, mon petit sac fut presque plein, à mon plus grand bonheur.

- N’hésite surtout pas à n’en prendre Gabrielle, il y en a assez pour nous deux ! lui lançai-je, tout en continuant de ramasser les baies que faisait tomber mon pokémon.


.: Prez' | T-Card | Carnet | Atelier :.
Flammèches & Étincelles ! Signay10

Flammèches & Étincelles ! Signay10
Potiron
https://pokemoncommunity.forumactif.org
https://pokemoncommunity.forumactif.org
Icon : Flammèches & Étincelles ! Amj0Bjs
Taille de l'équipe : 0
Région d'origine : Kalos
Âge : 5 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 2836
Flammèches & Étincelles ! Amj0Bjs
0
Kalos
5 ans
0
0
2836
pokemon
Flammèches & Étincelles ! Amj0Bjs
0
Kalos
5 ans
0
0
2836
Potiron
est un Annonceur
Le membre 'Yamato Ishida' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'CUEILLETTE' : 2
Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité
Mon intervention ne sembla pas plaire à la vipélierre. Je n'en attendais pas moins de la part du pokémon plante. Elle n'avait pas brillé par sa sociabilité auparavant. Je soutins le regard marrons sans faillir, elle savait parfaitement que j'avais raison. Son orgueil ne lui permettait pas de l'avouer. Une fois qu'il nous rejoignit, Yamato renchérit en affirmant que j'avais raison. Il expliqua que ce n'était qu'une baie fraive et qu'elle n'avait pas besoin de se donner tant de mal pour la récupérer. D'ailleurs, ajouta-t-il, il devait en avoir bien d'autres dans les environs. Le jeune coordinateur acheva sa tirade d'un sourire réconfortant. La vipélierre dût se rendre à l'évidence, sa quête était vaine et elle ne pouvait la poursuivre. Soudain Yamato se détourna le regard attiré par un mouvement en périphérie. Je suivis son regard et remarquai la présence du pokémon qui nous avait dérobé la précieuse baie. Le singe violet grimpa dans l'arbre dans l'intention évidente de la grignoter en toute tranquillité.

Le jeune homme s'extasia promptement, il avait remarqué la présence d'autres baies dans l'arbre. J'appris ainsi que le voleur de baie était en fait un capumain. Je détournai le regard vers les branches et j'aperçus des fruits sur les branches dénudées de leur feuillage. Le cuisinier demanda à son Hoothoot d'aller lui en chercher quelques-unes. Je tournai mes prunelles écarlates vers mon seul pokémon et me fit la réflexion qu'il me serait impossible de demander cela à Karael. Certes, elle risquerait de revenir avec les baies, mais dans son estomac. Soren s'envola de l'épaule de Yamato afin de se diriger vers la cime de l'arbre. Je notai que le volatile ne semblait pas à l'aise. Le hoothoot détachait les baies de leur perchoir et les jetait au sol afin que nous puissions les ramasser. L'adolescent s'empressa de s'approcher pour en cueillir le plus possible. Pendant qu'il remplissait son sac, décimé par Karael un peu plus tôt, il m'enjoignit de me servir en ajoutant qu'il y en avait assez pour deux. Je m'avançai vers la pluie de baies et commençai à ramasser les baies qui se trouvaient sur mon chemin.

Cette information ne tomba pas dans l'oreille d'une sourde. La nidoran femelle ressentis à nouveau l'appel de la nourriture en voyant la quantité de fruit sur le sol enneigé. Guidée par la gourmandise, elle se faufila parmi nous en ingurgitant les fruits qu'elle trouvait. Décidément son estomac n'avait pas de fond. Prise d'une gloutonne frénésie, elle progressa au rythme de son appétit, jusqu'à ce que nous ayons inconsciemment des vues sur la même baie. Je tendis ma main vers celle-ci en même temps que Karael avançait sa bouche. Je sentis les dents de la vénépic se refermer sur ma main. Je laissai échapper une plainte, alors que l'étau sur ma main se desserra presque automatiquement. Je regardais mon pokémon qui n'apprenait décidément pas de ses erreurs. Je vérifiai l'état de ma blessure, qui heureusement n'était pas trop grave. Je retournai mon regard vers la nidoran qui se faisait toute petite. Elle savait bien qu'elle n'avait pas bien agi, elle n'avait pas réussi à contrôler ses envies. Elle était toujours comme ça dès qu'elle voyait quelque chose qui se rapportait de loin ou de près à de la nourriture. Maintenant, elle se sentait affreusement coupable d'avoir blessé sa dresseuse en plus de l'avoir mise dans l'embarras un peu plus tôt.

- Karael, tu n'as pas appris de la situation de tout à l'heure, la réprimandai-je. Tu devrais cesser de penser avec son estomac quelques instants. C'est à croire que je te laisse mourir de faim. Enfin, ne fais pas cette tête, tu ne m'as pas blessé gravement, ajoutai-je pour la rassurer.

Je ne supportais pas de voir sa mine contrite, je n'avais pas à l'enfoncer d'avantage. Je lui tapotai doucement le bout du nez, avant de me détourner pour cueillir d'autres baies. N'ayant plus vraiment d'appétit, Karael s'éloigna un peu en reniflant le sol enneigé. Elle fouilla un peu dans le sol afin d'en trouver d'autres. Elle résista à la tentation de les grignoter, elle ne voulait pas décevoir une seconde fois sa dresseuse. Le pokémon poison se rendait compte qu'elle s'était trop laissée emportée par ses envies. Dès que les trouvailles se firent plus rares, elle retourna auprès de sa dresseuse afin de lui donner le résultat de ses recherches.

Lorsque je jugeai en avoir suffisamment, je me redressai dans l'intention de retourner les donner à Yamato. Je remarquai la présence de Karael. Assise devant moi, elle attendait sagement que je remarque sa présence. Un amas de baies attendait en avant d'elle que je le recueille. Je pris ses trouvailles en la remerciant. Je ramenai mon butin à Yamato, dans la ferme intention de lui offrir. Je tendis les mains vers lui, vrillant mon regard dans le siens. J'espérais seulement qu'il n'allait pas argumenter.

- Je te les donne, tu en as sûrement plus besoin que moi, lui expliquai-je. Tu pourras faire de bonnes recettes que je viendrais sûrement t'acheter. C'est aussi une façon pour moi de me faire pardonner, je t'avais dit que je t'aiderais à regarnir ton sac. Je tiens mes promesses.
Potiron
https://pokemoncommunity.forumactif.org
https://pokemoncommunity.forumactif.org
Icon : Flammèches & Étincelles ! Amj0Bjs
Taille de l'équipe : 0
Région d'origine : Kalos
Âge : 5 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 2836
Flammèches & Étincelles ! Amj0Bjs
0
Kalos
5 ans
0
0
2836
pokemon
Flammèches & Étincelles ! Amj0Bjs
0
Kalos
5 ans
0
0
2836
Potiron
est un Annonceur
Le membre 'Gabrielle Hamilton' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'CUEILLETTE' : 9
Sir Trouille
Icon : Flammèches & Étincelles ! CeOUB4f
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 13090
Flammèches & Étincelles ! CeOUB4f
-
-
0
0
13090
pokemon
Flammèches & Étincelles ! CeOUB4f
-
-
0
0
13090
Sir Trouille
est un PNJs
Yamato Ishida - www

RP : Le RP est sympathique, long et la présence des Pokémons est marquée. Le scénario reste cependant assez classique.
8/10

Prédispositions : 1 point dans la recherche.
1/4

Autres bonus RP : Cueillette à deux avec une bonne longueur.
4/4

Dés : Pas de chance sur ce coup là, Yam.
2/12

Ce qui nous fait un total de... 15/30

Et tu t'en sors avec 3 baies Ceriz et 2 baies Remu.

_____


Gabrielle Hamilton - www

RP : Le RP est sympathique, long et la présence des Pokémons est marquée. Le scénario reste cependant assez classique, il manque une ou deux descriptions pour les recherches.
7/10

Prédispositions : Il n'y en a point.
0/4

Autres bonus RP : Cueillette à deux avec une bonne longueur.
4/4

Dés : Plutôt un bon lancé
9/12

Ce qui nous fait un total de... 20/30

Et tu t'en sors avec 5 baies Wilia, 4 baies Nanab et 10 jetons (le Capumain a fait tomber une bourse volée, le sacripan.)

jetons ajoutés

Dernière édition par Compte PNJ le Sam 12 Avr - 21:14, édité 1 fois
Yamato Ishida
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t320-yamato-ishida-voltali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t324-yamato-ishida-voltali
Région d'origine : Johto
Âge : 14 ans
Niveau : 23
Jetons : 1196
Points d'Expériences : 447
Johto
14 ans
23
1196
447
pokemon
Johto
14 ans
23
1196
447
Yamato Ishida
est un Coordinateur Performer
Alors que j’étais toujours penché au-dessus du sol enneigé, en train de ramasser les baies que Soren faisait tomber en grande quantité, je ne cessai d’être étonné face aux nombres de petits fruits que j’étais en train de cueillir. Il y en avait presque autant maintenant qu’en plein été, alors qu’il ne s’agissait pas du tout de la saison idéale pour faire une récolte. Comment cet arbre avait-il fait pour maintenir ces baies en vie en cet hiver glacial ? Je me le demandais bien... mais il était certain que j’allais revenir ici dès l’arrivé du printemps pour voir si cet arbre donnerait toujours autant de variété de baie différente. Avec un peu de chance, ce petit coin de paradis resterait mon petit secret. Enfin... à Gabrielle et à moi.

La cueillette fut terminée quelques instants plus tard et je ne fus par surpris de voir mon Hoothoot revenir vers moi pour se poser à nouveau sur mon épaule, comme il le faisait toujours depuis sa capture. Tout excité, je m’empressai de jeter un coup d’œil aux baies que je venais de trouver pour réaliser que j’avais obtenu quelques baies Ceriz et Remu. Pour ces dernières, je me réjouissais un peu moins, puisque j’en avais déjà récolté lors de mes précédentes cueillettes. Cependant, les baies rouges me fascinaient, car elles me permettaient d’agrandir ma collection. Je ne connaissais pas encore très bien leurs goûts et leurs bienfaits en cuisine, mais j’étais impatient de le découvrir par moi-même.

Satisfait, je me retournai vers le reste de notre petit groupe, ayant bien l’intention de me rapprocher de l’Académie, maintenant que ma récolte était terminée. Je ne pensais pas pouvoir obtenir davantage de baie en cette froide période de l’année. En me retournant, je cru comprendre qu’il s’était passé quelque chose entre Gabrielle et sa starter, mais je ne préférais rien ajouter. Ayuna se rapprocha de moi, après m’avoir aidé à reprendre mon petit sac, elle aussi prête à reprendre la route. Par contre, je n’étais plus vraiment certain de me rappeler du chemin de retour... mais bon, mes pokémons étaient bien meilleurs que moi pour se repérer à l’extérieur de l’école.

- Bon et bien... je serais d’avis de faire demi-tour, pour retourner près de Pokémon Community. J’ai bien aimé faire cette petite cueillette avec toi et...

Je fus coupé dans mes paroles lorsque je vis la jeune fille aux cheveux roses s’avancer vers moi, son regard plongé dans le mien. Dans ses mains, elle me tendait les baies qu’elle avait ramassées de son côté, avec l’aide de sa Nidoran. Pourquoi tenait-elle tant à me les donner ? Certes, j’étais cuisinier, les baies faisaient parties de mon quotidien et j’en avais énormément besoin en cuisine, mais elle pouvait en garder quelques unes aussi, je n’en voyais pas le problème. Selon ce qu’elle disait, elle tenait à se faire pardonner, mais cela faisait bien longtemps que je ne pensais plus à ça. J’avais oublié ce petit incident depuis tout ce temps.

- Mais non, garde tes baies Gabrielle, il y en avait suffisamment pour nous deux. D’ailleurs, je suis amplement satisfait de celles que j’ai trouvées. Crois-moi, tu peux les garder, ça te fera un petit souvenir de notre cueillette.

Mais la jeune fille n’avait apparemment pas l’intention de lâcher le morceau. J’étais sur le point de répliquer à nouveau lorsque je vis les véritables baies qu’elle me tendait. Fantastique... elle avait trouvé des baies plutôt rares ! Étrangement, elles provenaient toutes du même arbre, mais je n’en avais pas vu de semblable de mon côté. Je cru reconnaître des baies Willia grâce à leur forme et à leur couleur et il était vrai que cette sorte-là m’intéressait énormément, car elle était très utile en cuisine. J’aurai aimé pouvoir répliquer davantage, mais Gabrielle tenait vraiment à respecter ses promesses. Je pris donc les baies qu’elle me tendait, même si c’était à contre-coeur.

- Merci... je... je ne sais pas quoi dire. Je n'avais pas remarqué, mais les baies jaunes que tu as trouvées sont très utiles en cuisine. Je ne pensais pas en trouver aux alentours de l’Académie, surtout en plein hiver. Elles vont sûrement m’êtres précieuses pour certaines recettes. J’essairai de cuisiner avec celles-ci lorsque tu viendras me rendre visite, ajoutai-je, tout en lui souriant.

Je rangeai donc le cadeau de la Pyrolienne dans mon petit sac et ce dernier commençait à être bien plein, à un tel point que j’eus du mal à le fermer. Largement satisfait de cette cueillette, je repris la route à travers la forêt pour retourner vers notre chère école. Je n’avais rien laissé paraître jusqu’à présent, mais je commençais à avoir un peu froid. J’avais bien hâte de me réchauffer, mais cela allait devoir attendre que je sois de retour à mon dortoir. Tout en marchant, je jetai de fréquent coup d’œil à Gabrielle, pour être certain qu’elle me suive. J’avais bien apprécié la présence de la jeune fille et il me tardait de refaire une activité avec elle.


.: Prez' | T-Card | Carnet | Atelier :.
Flammèches & Étincelles ! Signay10

Flammèches & Étincelles ! Signay10
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum