Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 4
 :: RP

Pokemon adala community

« J’ai juste envie de profiter de cette soirée, et de ce nouveau début de vie… Même si je sais que je ne suis pas encore au bout de mes surprises. »
en savoir plus ?
« Cette mission est déjà un calvaire, alors stp essaie de pas la rendre encore pire, ça m’arrangerait. »
en savoir plus ?
« Je ne suis pas sûr qu’il soit l’heure de distribuer de l’eau bénite, nous savons déjà tous que vous êtes un ange Ranya, mais je suis touché de votre bénédiction. »
en savoir plus ?
« Je me déteste. Je me déteste de toutes mes forces. »
en savoir plus ?
« C'est un fantôme que tu enlaces, Faulkner. »
en savoir plus ?
Le soleil tape. Les gens hurlent. Il en a marre. Ce n’est pas un tournoi. C’est un poisson d’avril.
en savoir plus ?
« Il est beau... Tu en as de la chance... »
en savoir plus ?
-53%
Le deal à ne pas rater :
[Lot de 6] MIXA BEBE Gel très doux 2-en-1 corps et cheveux – 750 ml
21 € 45 €
Voir le deal

Matsuo Kyokai
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t5223-natsuo-kyokai-debarque-a-l-academie-fini#56478
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t5260-matsuo-kyokai-noctalien-cours
Icon : Une colocation qui s'annonce compliquée | Feat Andrew et Wilfried 1550958300-breakfast
Taille de l'équipe : 4 (+1 œuf) / 12 max
Région d'origine : Johto
Âge : 17
Niveau : 21
Jetons : 301
Points d'Expériences : 415
Une colocation qui s'annonce compliquée | Feat Andrew et Wilfried 1550958300-breakfast
4 (+1 œuf) / 12 max
Johto
17
21
301
415
pokemon
Une colocation qui s'annonce compliquée | Feat Andrew et Wilfried 1550958300-breakfast
4 (+1 œuf) / 12 max
Johto
17
21
301
415
Matsuo Kyokai
est un Topdresseur Ranger
Une colocation qui s'annonce compliquée !
ANDREW STANSFIELD | Wilfred P. Smith | Matsuo Kyokai


Je venais tout juste d'arriver à Lansat, et de franchir le grand portail de la Pokemon Academy.
J'étais un peu anxieux, mais la présence de Pix à côté de moi me suffit pour ne pas paniquer complètement.
L'académie était vraiment immense. Je regardai vaguement le plan situé à l'entrée, mais je ne visualisais pas vraiment ce que j'avais sous les yeux. Je retenais cependant à peu prêt la localisation du dortoir des noctali et celui des givrali - on était jamais trop prudent -, ma première et dernière rencontre avec ces filles avait été remuante et je n'avais pas envie de me frotter à elles dès le début de l'année.

J'allais me présenter à l'accueil, et voir comment cela allait se passer pour moi. La secrétaire me donna pleins d'informations, sur le fonctionnement de l'école et des cours dispensés, et me conseilla d'aller me présenter chez noctali, afin de récupérer les clés de ma chambre et déposer mes affaires.

Le bâtiment était sobre et une fois à l'intérieur, je laissai mon regard dériver sur ce que je voyais. La couleur dominante était le noir et le gris, rien de très surprenant jusque là.
En regardant un peu autour de moi, je constatai que le rez-de chaussé était coupé en plusieurs parties. Je passai devant le tableau d'affichage, notant au passage que si besoin, ce dernier semblait être une mine d'or d'informations en tout genre.
C'était plutôt calme dans le dortoir. Il y avait quelques élèves qui déambulaient dans les couloirs, mais ce n'était pas le boxon.
Cela ne m'étonna pas trop, car d'après ce que je savais de mes camarades de dortoir, ils n'étaient pas du genre à se comporter comme des sauvages. Ils étaient plutôt l'inverse même, très fiers et cherchant à atteindre l'excellence.
J'avais eu le temps de réfléchir à tout ça peu avant que l'on parte de l’île Touga. Je voulais porter les couleurs des noctali et faire parti activement de mon dortoir.
Certains élèves non nocta, m'avaient raconté tout un tas d'histoires sur nous, et souvent, ce qui en ressortait, c'était que les noctali étaient prétentieux et pas très tolérants. Pourtant, notre après midi au lac m'avais montré que ce n'était plus vraiment la réalité. Nous manquions peut être encore de cohésion, mais nous semblions sur la bonne voie.
Penser à cet après midi, me fit aussi repenser à Andrew et l'évolution de notre relation. Il était lui aussi un noctali, et correspondait bien à l'image que je me faisais des autres élèves du dortoir. Mais en même temps, Sirius était assez hors sujet dans ce cas. Enfin je ne le connaissais pas vraiment, je jugeais peut être un peu vite, et il en était de même pour Paul.
J'allais jusqu'à l'accueil et me présentais.
On me donna les clés de ma chambre, celle du dortoir et un règlement intérieur. Le référent, un certain Ace S. Creed qui ne parla pratiquement que de lui, me fit faire le tour du propriétaire.
Ne faisant rapidement plus attention à lui et son discours, j'observai les lieux dans lesquels j'allais désormais vivre jusqu'à mon diplôme.
C'était très luxueux, je n'avais pas trop l'habitude, mais cela ne me dérangeais pas, et les différentes salles devant lesquelles nous passâmes au rez-de-chaussée, semblaient être des salons où 'on pouvait passer du temps, à regarder la télé ou être avec ses amis. Il me fit aussi visiter le premier étage, m'expliquant qu'il y avait là majoritairement des salles d'études.
A un moment, le référent voulut caresser Pix, mais ce dernier montra les crocs et je me mis entre les deux pour éviter le drame, et expliquais rapidement le comportement de mon pokemon, avec un sourire d'excuse :

- Excusez le Professeur, il n'aime pas trop qu'on le touche. C'est un goupix très fier, un peu asocial et qui a l'attaque flammèche facile. Je ne voudrais pas qu'il vous arrive quelque chose à cause de lui.

L'explication sembla suffire et le prof reprit son monologue, tout en m'amenant à la chambre qui allait être la mienne pour toute l'année scolaire.

- Tu pourrais faire un effort. Ce gars est notre référent de dortoir, nous lui devons respect et obéissance. Tu ne peux pas te permettre de lui faire du mal, chuchotai-je à Pix pour le rappeler à l'ordre.

Il me regarda un instant et détourna la tête sans m'accorder le moindre intérêt. Le message était clair, ma boule de poil ferait comme elle l'entendait, et ne ferait rien au professeur Creed, si ce dernier ne s'approchait pas trop de lui.
J'avais encore du mal à me faire obéir et je ne pus retenir un soupir devant cet état de fait. Malgré les deux mois d'été passés ensemble, Pix n'en faisait encore qu'à sa tête la plupart du temps.
Nous arrivèrent devant la chambre 101, et le professeur me laissa seul.
Prenant une petite inspiration, j'ouvris la porte et tombais sur une chambre en noir et jaune où quatre lits vides attendaient qu'on les occupent.
J'étais le premier arrivé, ce qui voulait dire que j'allais pouvoir choisir mon coin. Les murs et le mobilier étaient noir et jaune, et des paravents séparaient les différents lits. Au moins j'allais avoir un minimum d'intimité.
Je n'avais aucun problème de vivre avec d'autres camarades, mais j'aimais pouvoir être tranquille, sans avoir à subir les lubies et caprices de chacun.
Je posai mes affaires sur le lit au fond à gauche et m'asseyant dessus, je me tournais vers Pix pour lui demander :

- Alors qu'en penses tu ? On sera bien ici tu ne crois pas ?

- Pix !

Il commença à faire le tour de la chambre, le nez au sol pour se repérer. Je le laissai faire et commençai à vider mon sac.
En ouvrant l'armoire, je constatai que j'aurai assez de place pour ranger mes vêtements, et c'est ce que je fis en premier. Je n'avais pas grand chose pour le moment, mais ma mère m'avait envoyé un colis avec tout ce qu'il fallait pour mon année scolaire, il n'allait plus tarder à arriver.
Une fois que j'eus terminé, je sortis un cadre contenant une photo de ma famille pour la poser sur mon bureau et je posais aussi, celle que j'avais faite pendant l'été avec Pix, juste à côté.

- L'été prochain on en fera une avec toute la famille, lançais je à mon pokemon avec un sourire.

J'allais commencer à accrocher quelques uns de mes dessins au mur quand la porte s'ouvrit pour laisser entrer quelqu'un.
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum