Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 4
 :: RP

Pokemon adala community

« J’ai juste envie de profiter de cette soirée, et de ce nouveau début de vie… Même si je sais que je ne suis pas encore au bout de mes surprises. »
en savoir plus ?
« Cette mission est déjà un calvaire, alors stp essaie de pas la rendre encore pire, ça m’arrangerait. »
en savoir plus ?
« Je ne suis pas sûr qu’il soit l’heure de distribuer de l’eau bénite, nous savons déjà tous que vous êtes un ange Ranya, mais je suis touché de votre bénédiction. »
en savoir plus ?
« Je me déteste. Je me déteste de toutes mes forces. »
en savoir plus ?
« C'est un fantôme que tu enlaces, Faulkner. »
en savoir plus ?
Le soleil tape. Les gens hurlent. Il en a marre. Ce n’est pas un tournoi. C’est un poisson d’avril.
en savoir plus ?
« Il est beau... Tu en as de la chance... »
en savoir plus ?
Le deal à ne pas rater :
TCL TDS-6110 – Barre de son Home Cinéma 2.1 avec caisson de basses ...
69.99 €
Voir le deal

Soan Hastings
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t5781-404-soan-hastings-voltali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t5785-soan-hastings#61376
Taille de l'équipe : 2/6
Région d'origine : Kalos
Âge : 15
Niveau : 12
Jetons : 975
Points d'Expériences : 226
2/6
Kalos
15
12
975
226
pokemon
2/6
Kalos
15
12
975
226
Soan Hastings
est un Topdresseur Spé. Type
A cet instant précis, il n'en pouvait plus de cette école, de sa taille et du nombre de bâtiment qui la composait. A chaque fois qu'il avait un cours dans une salle spéciale il finissait par passer l'heure suivante à tenter de retrouver son chemin et ce n'était pas les indications des autres qui l'aidait beaucoup, surtout en cet instant où la nuit était déjà tombé. Pourtant sa montre n'affichait pas une heure tardive mais l'on aurait put se croire au milieu de la nuit : le froid lui mordait les bras qu'il avait eu la bonne idée de garder nu, les lampadaires étaient déjà allumé et il n'y avait pas un ratata à qui supplier un chemin. A chaque fois qu'il se retrouvait dans cette situation, on lui donnait des indications direct, souvent trop pour lui qui peinait à suivre des directions qui se limitait à " traverse tel zone et tu vas tomber sur un chemin, traverse le et tu es à ton bâtiment !".

Ainsi cela faisait un moment qu'il errait près des bâtiments dont il ignorait totalement la fonction et il commençait à s'épuiser de peur de passer la nuit dehors, n'osant pas vraiment rentrer dans un lieu qui aurait put lui être interdit. Et si Soan s'angoissait dehors, il était possible qu'à l'intérieur l'on s'angoisse aussi des deux yeux vert et luminescent qui voletaient autour du dortoir et ce n'était pas le visage qu'il éclairait doucement de cette couleur étrange qui pouvait renvoyer une bonne impression.

A force de tourner en rond il finissait par ressasser des idées noirs. Le brun regrettait sa maison, l'evoli familial et ses cours de box qui commençait à lui manquer. Le combat lors du cours de sport lui avait fait réalisé à quel point il avait déjà perdu en condition physique et en technique et il s'angoissait rapidement de ce que cela voulait dire. Lui qui se mettait toujours la pression pour tout, l'idée de perdre une compétence peu commune était une horreur complète et alors qu'il s'approchait du bâtiment des noctalis, il commençait à pousser de léger soupire inquiet, se promettant de reprendre l'entrainement comme il pourrait. L'adolescent avait conscience que l'école proposait également des filières plus sportive mais si son cœur ne se dirigeait aucunement vers cette voie, il espérait qu'il existe des structures adapté à ce sport.

Planté devant la porte il regarda autour de lui sans voir personne avant de se tourner vers le bâtiment sans vraiment oser entrer. L'idée de se faire punir lui était encore plus désagréable que celle de dormir et il n'avait aucune idée de l'utilité de celui qui lui faisait face. L'heure encore peu avancé troublait ses réflexions, partout il était possible de voir des lumières allumées, autant d'élève déjà dans leurs chambres que d'autres encore en cours ou en salle, finissant un projet ou des révisions. Il poussa un nouveau soupir angoissé en sentant le bois de son pokemon se frotter contre sa joue.



J'ai oublié mes petits cailloux pour ne pas me perdre | PV Sirius Miniat_6_x_708-4e021b5-50afecaJ'ai oublié mes petits cailloux pour ne pas me perdre | PV Sirius Arri-re-plan-51859c9
Sirius B. Powell
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t4167-sirius-b-powell-sending-your-selfies-to-nasa-because-you-re-a-star
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t4169-sirius-b-powell-noctali
Icon : J'ai oublié mes petits cailloux pour ne pas me perdre | PV Sirius BHJ22Y
Taille de l'équipe : 12
Région d'origine : Algatia - Hoenn
Âge : 19 yo
Niveau : 51
Jetons : 7892
Points d'Expériences : 1589
J'ai oublié mes petits cailloux pour ne pas me perdre | PV Sirius BHJ22Y
12
Algatia - Hoenn
19 yo
51
7892
1589
pokemon
J'ai oublié mes petits cailloux pour ne pas me perdre | PV Sirius BHJ22Y
12
Algatia - Hoenn
19 yo
51
7892
1589
Sirius B. Powell
est un Coordinateur Mode



j'ai oublié mes petits cailloux

pour ne pas me perdre

Avec soan hastings

S'il y avait bien une chose qui rendait Sirius extrêmement fier depuis son arrivée à la Pokemon Community, c'était la petite réputation qu'il commençait à se créer. Quand on demandait un Coordinateur Mode, on donnait souvent son nom en réponse et depuis l'ouverture de sa Costumerie il n'avait jamais vraiment manqué de commande pour assouvir son appétit de couturier. Les désagréments qui venaient avec cette petite célébrité valait le coup d'être supportés et au final, avec le temps, les remarques de ses camarades de dortoir passaient bien au dessus de sa tête. Ils avaient le droit de ne pas comprendre sa passion pour les tissus colorés et la rigueur que lui exigeait la confection de costumes, comme il ne comprenait par leur passion à se taper dessus. La seule différence étant qu'il respectait et qu'il ne laissait personne entendre ses grognements de mécontentement quand, à la majorité, le programme du soir sur la télévision de la salle commune des Noctalis étaient, pour la énième fois, un match pokemon. En fait, pour être plus exact, il ne se rappelait pas d'une seule fois où il y avait eut autre chose qu'un combat.

Pourtant, Sirius aimait bien travailler ici. Le dortoir des Noctalis n'étaient pas vraiment bruyant, il y avait juste en fond ce léger brouhaha agréable. Personne pour crier, personne pour hurler. Juste des adolescents studieux dans cette confortable et moderne pièce. Assis à ce qui était au fil du temps devenu son bureau, Sirius releva les yeux un instant de son prototype de robe. Un groupe de cinq ou six élèves devant la télévision commentaient un match d'Ace tandis qu'au total, une dizaine de jeunes hommes travaillaient comme lui sur les bureaux en verre teinté noir mis à leurs disposition. Il vérifia l'heure, un peu surpris de constater que derrière les grandes baies vitrées du dortoir, déjà, le ciel était noir. À peine 18 heure. Ça expliquait la faible affluence, c'était une heure creuse, la plupart des élèves s'étaient réfugiés dans leurs chambres.

Il soupira. 18 heure et déjà, nuit noire. Il n'aimait pas l'hiver pour ça. Le seul hiver qu'il aimait vraiment beaucoup c'était les hivers blancs et pour l'instant, ils n'avaient pas aperçu l'ombre d'un flocon. À son plus grand malheur. Enfin, ils étaient encore en automne, Lansat avait tout son temps pour se parer de son manteau blanc. Il replongea dans son travail. Ses devoirs finis depuis un bon moment, il tentait de créer un système efficace pour son grand projet. Son premier Cyalume. Il avait très hâte, ce projet lui tenait vraiment à cœur et c'est pourquoi, même si ce Cyalume ne serait que le premier d'une, il l'espérait, longue série, il voulait qu'il soit vraiment bien. Il espérait pouvoir convaincre Etna d'être son modèle pour cette collection … Il eut un sourire un peu niais en se laissant tomber contre le dossier de sa chaise.

Focus totalement perdu, il était totalement incapable de se recentrer sur son travail. Il soupira. L'effet que cette fille avait sur lui était presque effrayant. Voir carrément horrifiant. Il se serait probablement posé des questions sur son intégrité mentale s'il avait put observer la situation de l'extérieur. Il se leva tranquillement avant de s'étirer longuement pour délié ses épaules endoloris après les heures d'études dont sortait Sirius. Il rangea rapidement ses affaires avant de faire un rapide aller-retour jusqu'à sa chambre pour échanger affaires de cours contre manteau. Il mourrait d'un bon café et celui du dortoir était vraiment dégueu. Seule alternative, la cafétéria. Il devait sérieusement penser à investir dans une machine personnelle dans sa chambre.

Il salua rapidement du bout de la main les trois Noctalis qu'il croisa sur son chemin avant de se diriger vers la sortie. Grâce à son ancienneté et sa progression assez rapide dans ses grades, il avait une place dans les chambres les plus grandes de son dortoir et une très bonne connaissance des membres de son dortoir. Il était capable de tous les citer de tête c'est pourquoi il fut légèrement surpris quand il tomba sur un brun plutôt mignon à l'entrée du dortoir. Il savait qu'il n'était pas un Noctali. Alors qui ? Il posa un sourire sur son visage avant de s'avancer vers le garçon perdu.

- Excuse moi ? Sirius, enchanté, je peux faire quelque chose pour t'aider ?

Venait-il voir un ami ? Ou alors il était un des nouveaux encore perdu … Bonne question.

© BB Dragon



sirius
liens
atelier
Soan Hastings
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t5781-404-soan-hastings-voltali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t5785-soan-hastings#61376
Taille de l'équipe : 2/6
Région d'origine : Kalos
Âge : 15
Niveau : 12
Jetons : 975
Points d'Expériences : 226
2/6
Kalos
15
12
975
226
pokemon
2/6
Kalos
15
12
975
226
Soan Hastings
est un Topdresseur Spé. Type
Le garçon avait fini par s'éloigner d'un pas de la porte en regardant autour de lui, commençant à songer au fait qu'il ne pouvait pas rester planté devant le bâtiment toute la nuit. De quoi aurait-il l'air si on le surprenait le travaillait bien plus que la nuit froide qui avait déjà commencé à arriver sur l'île. Grand bien lui avait prit de légèrement s'écarter car contre toute attente, la porte s'ouvrit dans son dos, le faisant sursauter avec son pokemon qui était repassé devant lui pour se cacher de ce bruit. En se tournant, la main sur le cœur et les joues légèrement rosies, le brun se détendit en voyant un autre garçon qui semblait tout aussi surpris de tomber sur quelqu'un planté devant la porte du bâtiment. Celui-ci, plus grand de bien dix ou vingt centimètre et sans doute un peu plus mince également, lui donna la désagréable sensation d'être tassé. Tendant sa main en l'entendant se présenter, il afficha un sourire radieux, comme si le simple fait de rencontrer quelqu'un le ravissait au plus au point.

- Soan, enchanté !

Son sourire s'accentua légèrement, poussant même un léger rire un peu gêné.

- pour tout avouer je me suis lamentablement perdu et avec le froid qu'il fait, il n'y a pas un miaouss dehors

Le garçon portait un simple t-shirt beige et un jean noir, qui, si ils étaient tous les deux bien à sa taille et mettaient en valeur ce qui pouvait l'être, brillaient d'une prise de risque vestimentaire frôlant le zéro absolu. Si le brun était frileux il n'en montra rien et il pouvait s'avérer difficile de savoir si il s'était retrouvé coincé grace à ce sublime sens de l'orientation qui semblait le caractériser ou si il faisait parti de cette catégorie de gens, heureux de sortir le t-shirt dès que la température était positive. Dans tous les cas, sa main était froide, peinant à se réchauffer dans ses poches où il cachait ses appendices fragile dès qu'il en avait le besoin. Planté sur son épaule et regardant curieusement cette personne du nom de Sirius, le petit brocélôme chromatique semblait bien plus timide que son dresseur qui fini par reprendre la parole, passant une de ses mains dans ses cheveux.

- tu saurais par où retourner au dortoir voltali d'ici à tout hasard ?

En réalité il n'avait pas la moindre idée d'où il pouvait se trouver et pas même le bâtiment derrière Sirius lui semblait familier et la nuit n'aidait aucunement à ce qu'il parvienne à se repérer. C'était à se demander comment il avait réussi jusque là à ne pas finir dans les bois, mourant de faim et de soif au bout de plusieurs jours. En réalité si il n'avait aucune idée d'où il se trouvait la moitié du temps, il en avait conscience et évitait donc de pénétrer dans ce lieu bien trop mortel pour les personnes comme lui. Si déjà pour lui tout se ressemblait plus ou moins, il était d'autant plus incapable de différencier un arbre d'un autre et même des trajets nécessitant d'aller tout droit étaient source de danger. Aller tout droit était bien trop simple, cela ne pouvait pas être ça, n'est-ce pas ?



J'ai oublié mes petits cailloux pour ne pas me perdre | PV Sirius Miniat_6_x_708-4e021b5-50afecaJ'ai oublié mes petits cailloux pour ne pas me perdre | PV Sirius Arri-re-plan-51859c9
Sirius B. Powell
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t4167-sirius-b-powell-sending-your-selfies-to-nasa-because-you-re-a-star
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t4169-sirius-b-powell-noctali
Icon : J'ai oublié mes petits cailloux pour ne pas me perdre | PV Sirius BHJ22Y
Taille de l'équipe : 12
Région d'origine : Algatia - Hoenn
Âge : 19 yo
Niveau : 51
Jetons : 7892
Points d'Expériences : 1589
J'ai oublié mes petits cailloux pour ne pas me perdre | PV Sirius BHJ22Y
12
Algatia - Hoenn
19 yo
51
7892
1589
pokemon
J'ai oublié mes petits cailloux pour ne pas me perdre | PV Sirius BHJ22Y
12
Algatia - Hoenn
19 yo
51
7892
1589
Sirius B. Powell
est un Coordinateur Mode



j'ai oublié mes petits cailloux

pour ne pas me perdre

Avec soan hastings

Presque immédiatement, le brun se fendit d’un sourire pour lui répondre. Voilà qui était bien plus agréable que les sombres mines qu’abordaient en quasi permanence les membres de son dortoir, comment pouvait-il ne pas voir et apprécier ce que de simples sourires faisaient ? Comment ne pas laisser grandir son propre sourire quand Soan l’éclairait ainsi du sien. C’était agréable. Tout simplement agréable. Comme un rayon de soleil en plein hiver. Comme une glace à Touga. Des petits bonheurs tout simples et bien vite oubliés mais qui transformait une journée morne en une journée agréable.

C’était banal au possible comme situation mais la bouille gênée du garçon lui tira un petit rire en écho. En voilà une jolie mésaventure, perdu au milieu du froid de ce milieu d’automne, protégé de ses voraces griffes par un simple t-shirt. Il y en avait des inconscients tout de même. Comment pouvait-on avoir l’idée de sortir par un temps pareil en t-shirt ? Frileux comme il était, cette simple perspective suffisait à Sirius pour qu’il frisonne des pieds à la tête.

- Bien sur, je vais te raccompagner. Tu veux peut-être que je te prête une veste ? Entre, je vais chercher ça.

Il se décala, dégageant l’entrée de son dortoir avant de faire signe au garçon de le suivre. En passant à coté du bureau où il travaillait quelques minutes avant il secoua sa Couafarel pour qu’elle les accompagne au lieu de flemmarder comme elle le faisait depuis l’arrivé de la saison froide. Sirius ne mit pas bien longtemps à guider le Voltali dans les grands couloirs aux murs noirs et dont les grandes baies vitrés laissaient entrevoir une académie endormie. C’était peut-être ce qu’il préférait dans le dortoir Noctali. Son bâtiment. C’était un mélange d’industriel, de couleurs sombres et surtout, surtout, ces grandes baies vitrées dont la lumière en journée réchauffait et en soirée rendait une simple traversée de couloir tout simplement mystique.

Le deuxième étage du dortoir Noctali était réservé aux membres les plus anciens. Il avait put y aménagé en début d’année en compagnie de son colocataire depuis son arrivé, Paul. Il était étrange leur duo et sur le papier, jamais leur colocation n’aurait dût fonctionner. Pourtant, ça l’avait fait à grand coup de concession et de courage.

- Après toi !

Il ouvrit la porte au Voltali dans un semblant de référence avec un sourire farceur. C’était toujours amusant de découvrir les réactions déjà quand il surjouait un peu son extravagance. Sa Couafarel collée à sa jambe droite le suivit quand il entra à son tour dans la chambre. Il l’aimait bien. Il avait son coté et Paul le sien. La chambre restait relativement ordonnée, bien que, Styliste oblige, des vêtements traînaient un peu partout. Son équipe était comme à son habitude pour cette heure là en train de larver. Sa Roucoups était probablement dehors, à perfectionner ses figures aériennes et Temple-Tuttle était tout simplement trop grande pour rentrer dans sa chambre. Il salua ses pokemons avec affection avant de se retourner vers Soan. Il évalua rapidement le Voltali du regard, déplorant au passage le peu de risque que ce dernier prenait vestimentairement parlant. C’était pas grand-chose, mais un joli gilet vert pour rehausser ses yeux ou une paire de chaussure un peu plus originale que ces simples baskets noires … ça vous changeait un homme.

- Bon, ça sera probablement un peu grand pour toi mais je devrais pas avoir de mal à trouver quelque chose.

Il plongea sa tête dans son armoire et en sortit rapidement cinq ou six gilets qu’il plaça tour à tour devant le jeune homme, interrogeant du regard sa Couafarel et sa starter à chaque fois. Finalement, il lança un pull rouge assez près du corps au Scientifique. Il l’invita à l’enfiler d’un mouvement de main et d’un sourire avant d’hocher la tête entièrement satisfait. Les couleurs chaudes allaient vraiment bien à ce type.

- Bon, maintenant que tu es un peu plus habillé, je te ramène à ton dortoir ! Ça te dérange si on passe par la cafet’ pour que je me prenne un petit café ? C’est sur le chemin de toute façon !

Et hop. En route. Sirius enfonça le nez dans son manteau à peine une seconde après l’avoir mit dehors et Spica s’ébroua de mécontentement. Froid, froid, trop froiiiid. Et il n’y avait même pas de neige pour compenser. C’était trop nul.

© BB Dragon



sirius
liens
atelier
Soan Hastings
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t5781-404-soan-hastings-voltali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t5785-soan-hastings#61376
Taille de l'équipe : 2/6
Région d'origine : Kalos
Âge : 15
Niveau : 12
Jetons : 975
Points d'Expériences : 226
2/6
Kalos
15
12
975
226
pokemon
2/6
Kalos
15
12
975
226
Soan Hastings
est un Topdresseur Spé. Type
Une vague de chaleur et de détente l'envahi, accentuant encore le sourire qui plissait ses joues. Rien ne pouvait lui sembler plus doux que la proposition même de le raccompagner directement à son dortoir, lui évitant d'avoir à marcher seul et risquer encore de ne pas s'y retrouver. Si la proposition de lui prêter un vêtement chaud pour la route l'agita d'un

- ho, ce n'est pas nécessaire !

Inquiet, il n'insista pas, le suivant dans le bâtiment avec un certains plaisir, goutant à la sensation des chauffages qui préservait une qualité de vivre aux habitants. L'adolescent salua doucement les quelques élèves qu'il apercevait sans même chercher à attendre de réponse mais également le pokemon du brun. Ces pokemons qui se voyaient souvent être tondu, coloré et recouvert d'objet en tout genre lui faisait souvent pitié, se les imaginant toujours plus heureux à courir dehors avec toute leur fourrure comme le ferrait tous les autres. Il détourna malgré tout rapidement le regard pour se concentrer sur leur marche et sur le bâtiment qui les entourait : des murs noir, de grande baie vitré, le lieu lui rappelait les maisons d'architecte au style étrange que l'on peut trouver beau mais où on se voit mal habiter. Le brun en tout les cas ne s'y voyait pas et il imaginait rapidement le nombre de fois où il faudrait remplacer ces baies vitrées avec ses compagnons de chambrée. Peut-être était-ce même le but des voltali, d'avoir tous les élèves un peu trop brut et agité qui se serraient tué au bout de 7 minutes montre en main. L'idée même d'un concours pour se jeter contre les baies en courant pour voir à qui aurait le plus de courage ne lui sembla pas même étrange et il en rit doucement, perdu dans ses pensées.

Devant la porte et face au comportement de Sirius, Soan eu une demi-seconde de flottement avant de croiser les pieds et faire une révérence peut être un peu trop prononcée et théâtrale et entrer, riant et rosissant. Il n'avait aucune idée du pourquoi de ce cérémoniale mais n'avait put s'empêcher d'y participer sans réellement savoir si tout cela avait été sérieux et si son action avait été correcte. Si le théâtre avait surtout été une source de drama, il en avait aussi retiré ce salut qui en dehors de tout contexte, avait naturellement l'air peu naturel.

A l'intérieur il parcourra la pièce et les pokemons d'un regard curieux, prenant soin de ne s'attarder sur rien et personne. Sur son épaule, le petit spectre était resté parfaitement silencieux et maintenant qu'ils se retrouvaient encerclé dans un lieu inconnu, il se ramassait sur lui-même autant que possible, collant tout ce qu'il lui était possible contre l'épaule et le dos de son dresseur. De l'extérieur le duo ne semblait pas vraiment être en harmonie si ce n'était leurs deux paires de yeux vert. Le garçon semblait enjoué et polie, presque trop en ayant suivis cet inconnu dans sa chambre sans même s'être posé de question ou avoir hésité, sans nul doute que dans un film d'horreur, il serrait mort rapidement. De son coté le pokemon ne cachait pas une certaine timidité et peur, scrutant les autres pokemons et le garçon avec une pointe de méfiance. Si ils n'étaient pas collé ainsi l'un à l'autre, rien n'aurait put montrer le lien qui les unissait. Le brun s'était d'ailleurs tourné vers son compagnon, murmurant pour le rassurer, glissant doucement ses doigts sur le bois en des caresses étrange. Ce fut la sensation d'un regard sur lui qui le sortit de ce petit moment d'intimité, encore une fois il rassura son interlocuteur.

- ça ira parfaitement, j'en suis certains

Après tout un simple pull ou manteau pour éviter d'attraper une pneumonie n'avait pas besoin d'être à la bonne taille ni de la bonne couleur. Sirius semblait avoir un avis parfaitement différent sur la question en commençant à sortir plusieurs gilet, en choisissant un avec soin. Le brun de son coté ne comprenait pas un tel soin et repassa rapidement dans son esprit le fil de leur discussion, se demandant si il avait put laisser entendre qu'il avait besoin d'être bien habillé pour une raison ou une autre. Il s'habilla malgré tout sans se poser de question, faisant pousser un petit gémissement à son partenaire qui se voyait ainsi repoussé, lançant des regards outré aux deux humains, finissant par retourner tout contre son dresseur dès qu'il le put.

- une boisson chaude me fera du bien aussi, avec plaisir

Dehors le garçon inspira lentement en sentant l'air froid brûler ses joues. Malgré sa peau mate qui renvoyait à des paysages et des températures plus chaude, il n'avait aucun mal à supporter le froid et la neige et s'amusa même doucement de la réaction de Sirius et de son partenaire. Les mains enfoncé dans son jean, les pieds dans d'épaisse chaussure, il s'imaginait déjà marcher toute la nuit en parlant de tout et de rien. Maintenant qu'il n'était plus vraiment perdu et que quelqu'un l'accompagnait une nouvelle bonne humeur l'animait, rapidement gâchée par quelques pensées parasites. Entre autre, celle qui l'inquiéta le plus était ce silence pendant qu'ils marchaient, que pouvait-il dire pour engager la conversation qui pouvait à tous les coups être bien pris. Plus les secondes défilait plus il s'angoissait de ne rien trouver, il fini par tourner la tête vers le brun.

- tu joues d'un instrument de musique ?



J'ai oublié mes petits cailloux pour ne pas me perdre | PV Sirius Miniat_6_x_708-4e021b5-50afecaJ'ai oublié mes petits cailloux pour ne pas me perdre | PV Sirius Arri-re-plan-51859c9
Sirius B. Powell
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t4167-sirius-b-powell-sending-your-selfies-to-nasa-because-you-re-a-star
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t4169-sirius-b-powell-noctali
Icon : J'ai oublié mes petits cailloux pour ne pas me perdre | PV Sirius BHJ22Y
Taille de l'équipe : 12
Région d'origine : Algatia - Hoenn
Âge : 19 yo
Niveau : 51
Jetons : 7892
Points d'Expériences : 1589
J'ai oublié mes petits cailloux pour ne pas me perdre | PV Sirius BHJ22Y
12
Algatia - Hoenn
19 yo
51
7892
1589
pokemon
J'ai oublié mes petits cailloux pour ne pas me perdre | PV Sirius BHJ22Y
12
Algatia - Hoenn
19 yo
51
7892
1589
Sirius B. Powell
est un Coordinateur Mode



j'ai oublié mes petits cailloux

pour ne pas me perdre

Avec soan hastings

Sirius eut un sourire satisfait en voyant le jeune homme enfiler le pull qu’il lui avait tendu. Il avait eut un peu peur de s’être montré un peu trop familier mais l’autre brun semblait ne pas en être spécialement dérangé. Tant mieux, il n’aimait pas vraiment gêner les gens par mégarde. Une fois, enfin, satisfait, non mais quelle idée de sortir dans le froid si peu habillé, Sirius guida le brun vers la sortie pour le raccompagner à son dortoir. Des fois, il se disait qu’il avait vraiment de la chance d’avoir un bon sens de l’orientation. Il n’avait clairement pas le temps de se perdre dans la grande académie avec tout ce qu’il prévoyait et voulait faire.

Le nez dans son manteau et les mains dans les poches, Sirius se laissa porter par le calme silence dans lequel ils marchaient. Il n’en était pas vraiment dérangé. Il aimait bien ce genre de moment. Marcher dans l’académie de nuit était quelque chose qu’il adorait. En plus, avec l’hiver approchant, le ciel se faisait de plus en plus beau et ses yeux marrons ne pouvaient s’empêcher de lire les histoires que lui contaient les si beaux astres là haut.

Il n’aurait pas été accompagné, nul doute qu’il aurait oublié le froid et qu’il se serait allongé là, dans l’herbe pour se perdre un peu plus longtemps dans les étoiles. Il serait alors resté là jusqu’à ce que le froid le force à partir ou que Spica le fasse bouger. Il fallait qu’il sorte faire ça un soir. Le toit de son dortoir était tout indiqué pour cette activité mais il n’avait pas eut le temps de se l’accorder en ce début d’année. Il devait absolument changer ça. Ça allait pas du tout, du tout.

Seuls le bruit de leurs pas sur le sol brisait le silence dans lequel les deux jeunes hommes s’étaient enfoncés. Seul ce bruit jusqu’à ce que le deuxième brun ne prenne la parole. Sirius sursauta presque  en entendant la voix du Voltali. Il tourna la tête vers lui avec un sourire aimable avant de se tendre un peu avec la suite de la question.

Jouait-il d’un instrument de musique ? Bonne question Soan, bonne question. Pouvait-il toujours se qualifier de joueur alors qu’il n’avait plus touché un instrument depuis son arrivée à la Pokemon Community. Parce que derrière l’innocence de la musique se cachait des souvenirs qui l’empoisonnait. Des souvenirs qui le terrifiait. Il se souvenait de ce petit con imbu de sa personne qu’il avait été, qu’il était toujours un peu et il détestait ça. Il voulait pas se souvenir, il voulait s’accrocher au présent, à la personne qu’il était aujourd’hui. Il détourna le regard pour le porter sur sa Couafarel.

Jouait-il d’un instrument ? Il avait joué, c’était certain. Il avait passé de si longues heures debout, à laisser ses doigts danser sur son violon. Il avait adoré apprendre la musique, peut-être autant que le temps qu’il avait passé à apprendre le volley. Il y avait quelque chose de beau dans la musique, quelque chose qui le touchait profondément. Il adorait la musique.

- J’ai longtemps fait du violon, mais j’en ai pas touché un depuis un peu plus d’un an maintenant …

Il soupira doucement, passant une main dans ses cheveux avant de lever les yeux vers les étoiles.

- Je sais pas … j’ai envie de reprendre mais en même temps c’est lié à quelque chose dont je veux pas me souvenir …

Il eut un léger rire.

- Enfin, c’est pas très important, et toi ? Tu joues de la musique, tu as des hobbys en particulier ?

Tout en écoutant la réponse de l’autre brun, Sirius ouvrit la porte de la cafétéria. Il adressa un élégant signe de la tête à la dame encore présente et se dirigea vers le coin boisson chaude. Il se servit rapidement une tasse de café bien noir. Il adressa un regard curieux à la boisson que choisissait son camarade. Il aimait bien savoir ce qu’aimait boire les autres. Il s’était toujours sentit un peu à part à cause de son amour fou pour le café-très-noir-très-fort. Il indiqua de la main une table à Soan avant de s’y diriger et de s’y installer. À part eux, il y avait deux ou trois élèves et la cafétéria semblait étrangement vide pour ceux qui ne la connaissait que lors des repas. Sirius aimait bien cette ambiance calme de début de soirée. Il aimait bien quand il n’y avait personne, il avait l’impression d’assister à un moment particulier.

- Alors, pour te perdre ainsi, tu es arrivé ce semestre ? Tu sais dans quelle spé tu vas partir ?

Dire que y’a un an, il avait été à sa place. Ça passait tellement vite. Fraîchement débarqué, il avait redécouvert le monde, il avait lié des amitiés, il s’était fait des ennemis et il progressait sur la route de la coordination avec une détermination qu’il pensait alors inébranlable. Et ce garçon en face de lui, ce garçon au Brocelome aux couleurs si particulières, ce garçon en face de lui, ce garçon dont il ne savait presque rien, qui était-il, quels étaient ses problèmes, que craignait-il, quels étaient ses rêves ?

© BB Dragon



sirius
liens
atelier
Soan Hastings
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t5781-404-soan-hastings-voltali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t5785-soan-hastings#61376
Taille de l'équipe : 2/6
Région d'origine : Kalos
Âge : 15
Niveau : 12
Jetons : 975
Points d'Expériences : 226
2/6
Kalos
15
12
975
226
pokemon
2/6
Kalos
15
12
975
226
Soan Hastings
est un Topdresseur Spé. Type
Le violon était un instrument si particulier, la musique que l'on pouvait faire sortir de ses cordes avait un petit quelque chose de divin, comme si l'on pouvait entendre les anges chanter à travers ses cordes. Il avait cette particularité de voix, ce petit quelque chose qui nous ferrait presque rire en l'entant pousser des bruits similaire. Si la mère du garçon avait été une pianiste tout comme lui il se rappelait avec fébrilité les quelques concerts auquel il avait participé et à quel point l'objet et sa voix l'avait marqué. Aux premiers mots de Sirius, Soan se fendit d'un sourire fébrile à l'idée de pouvoir lui proposer de jouer avec lui, le garçon commençait déjà à imaginer quelles partitions se prêtaient le mieux à ce genre de duo quand le premier brisa ses rêves, les jeta au sol et les piétina d'un coup de talon. Pourquoi avoir arrêté de jouer ? C'était tellement dommage ! Si sa politesse ne s'était pas massé à la base de sa gorge, peut-être l'aurait-il souligné ou aurait demandé des précisions mais il ne fit qu'hocher doucement la tête, son sourire s'étant quelque peu fané. Il n'eut d'ailleurs pas à demander des précisions pour avoir des indices supplémentaires sur les raisons de cet arrêt, de toute évidence ce n'était pas lié à une blessure ou à une perte de passion, malgré tout, vraiment, c'était dommage. Le brun reprit malgré tout un sourire plus tendre et un peu plus de vigueur lorsqu'il lui demanda si il jouait d'un instrument.

- je fais du piano depuis ... un peu toujours, ma mère m'a apprit, j'en fais sérieusement que depuis ... un ans et demi ?

Ce qu'il pouvait aimer le piano et cette sonorité particulière. Le bruit d'un piano à queue le ramenait inlassablement à ses siestes sur le canapé à simplement écouter sa mère jouer, le classique avait cette particularité de madeleine de Proust, Beethoven lui arrachait inlassablement des frissons et parfois quelques larmes. Il ne s'attarda pourtant pas sur ce genre de souvenir avant de reprendre rapidement la parole, continuant de répondre.

- Sinon je fais de la box, de la natation, j'ai fait du théâtre aussi et humm... j'aime beaucoup lire, les sports en général, rencontrer des gens

Il tourna le regard vers Sirius avant de légèrement rosir.

- Désolé je monopolise la parole

Un rire claire s'échappa de ses lèvres, à la fois gêné par la manière dont il avait présenté les choses et ce qu'il en avait dit. En repassant les mots les uns après les autre dans son esprit son malaise s'accentua encore tant cela ressemblait à une présentation d'école comme on pourrait le faire en arrivant dans une nouvelle classe. Puis ces hobbys qu'il avait cité, tout cela sonnait d'un prétentieux ... Le garçon n'eut malgré tout pas le temps de s'auto-flageller qu'ils entraient déjà dans la cafétéria. En pénétrant dans le lieu il jeta un regard derrière lui, n'ayant pas vu le temps passé et n'ayant pas une seconde prit le temps de regarder par où ils passaient. Ce n'était décidément pas comme cela qu'il allait à apprendre le plan de l'école. Saluant à son tour la femme, il s'approcha du coin des boissons avec un doute. Il avait envie de sucre, de gras et de chaleur, de quelque chose qui remettrait de l'énergie dans ses muscles froid. Son regard vert se planta sur les thés puis sur les chocolats et fit ainsi plusieurs fois l'allé-retour sur les boissons.

Du sucre, du sucre, du sucre... Il déglutit avant de se mordre la lèvre inferieur dans un mouvement étrange. Ses yeux passèrent un instant sur Sirius qui lui indiquait une table et s'installait déjà, le brun ne pouvait définitivement pas le faire attendre. Poussant un petit bruit énervé, sa main approcha de quoi faire un café au lait, se tendis et attrapa de l'eau bouillante, un sachet de thé noir au citron, deux morceaux de sucre qu'il regarda avec regret et alla s'installer. De tout cela il n'eut pas vraiment le temps de réaliser a quel point les lieux semblaient étrange à être aussi vide. Habituellement ce genre d'ambiance lui plaisait, adorant rester dans les salles de cours après que tout le monde soit passé, dans ces moments un peu glauque mais reposant. Son ménage ne sembla pas particulièrement troubler l'autre brun qui reprit les questions auquel il sourit doucement.

- Je suis arrivé en septembre mais je n'ai jamais été très doué pour retrouver mon chemin et ce genre de chose... Sinon je me suis inscrit chez les top-dresseurs récemment mais pour le reste je sais pas vraiment, je ne suis pas pressé de me décider, j'ai encore le temps... et toi ?

Il ne comprenait pas vraiment comment tout cela fonctionnait à vrai dire et pour le moment s'en fichait assez. Si ses études étaient quelque chose de primordiale pour lui, tant que ses notes étaient le plus haut possible et qu'il n'avait pas à rendre de papier sur son avenir et ses options, il ne s'en occupait pas. A vrai dire le garçon préférait prendre ce genre de décision de cette manière là, le dimanche soir, sur un coup de tête pour un papier à rendre lundi à la première heure et oublier ce que cela pouvait impliquer, de toute façon, les professeurs avaient prévenu : ils pouvaient encore changer.



J'ai oublié mes petits cailloux pour ne pas me perdre | PV Sirius Miniat_6_x_708-4e021b5-50afecaJ'ai oublié mes petits cailloux pour ne pas me perdre | PV Sirius Arri-re-plan-51859c9
Sirius B. Powell
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t4167-sirius-b-powell-sending-your-selfies-to-nasa-because-you-re-a-star
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t4169-sirius-b-powell-noctali
Icon : J'ai oublié mes petits cailloux pour ne pas me perdre | PV Sirius BHJ22Y
Taille de l'équipe : 12
Région d'origine : Algatia - Hoenn
Âge : 19 yo
Niveau : 51
Jetons : 7892
Points d'Expériences : 1589
J'ai oublié mes petits cailloux pour ne pas me perdre | PV Sirius BHJ22Y
12
Algatia - Hoenn
19 yo
51
7892
1589
pokemon
J'ai oublié mes petits cailloux pour ne pas me perdre | PV Sirius BHJ22Y
12
Algatia - Hoenn
19 yo
51
7892
1589
Sirius B. Powell
est un Coordinateur Mode



j'ai oublié mes petits cailloux

pour ne pas me perdre

Avec soan hastings

Du piano. Bien sur. Un sourire tendre vint se poser sur ses lèvres. Ça lui donnerait presque envie … Le piano et le violon était deux instruments tellement complémentaires. Sirius adorait le son qui sortait individuellement des deux engins mais mélangés, ils avaient quelque chose d’à la fois puissant et tellement tendre. Un mélange parfait de force et de douceur. Une main de fer dans un gant de velours. Ça lui rappelait les duos avec son grand frère. Ça lui rappelait les rires. Ça lui rappelait qu’il était partit. Ça lui rappelait qu’il l’avait laissé. Qu’il était seul maintenant, avec le poids des responsabilités sur les épaules et la peur de la solitude dans le cœur. Ça lui rappelait qu’il n’était pas le plus égoïste des Powell. Ça ne faisait que pointer du doigts le désastre de sa vie familiale. Et aussi vite qu’était venue l’envie de reprendre, ses poings se serrèrent face aux souvenirs, et elle était repartie.

C’était trop douloureux de reprendre. C’était lâche. Mais Sirius, au fond, il était lâche et il voulait bien affronter dix dragons si ça lui évitait de penser à son frère et à l’échec qu’il avait été. À l’échec que lui même était. Il se força à arrêter d’y penser pour retourner son attention sur ce que lui disait le Voltali. Un joli panel d’activité qui impressionnant sincèrement le brun. Il y avait vraiment deux types de personnes, celles qui avaient pleins d’activités et qui étaient géniaux dans chacune d’entre elles, et les types comme lui, qui s’obstinait dans une jusqu’à devenir le meilleur. Il avait été comme ça avec le violon, il avait été comme ça avec le volley. Dans les deux cas ça avait marché et il était devenu tour à tour champion d’Algatia et champion d’Hoenn. Il était juste, incapable, d’admettre la défaite. Une seule chose avait du goût pour Sirius et c’était la victoire.

Il ne comprenait pas les gens qui se contentaient du bas de l’échelle, ou pire, de la seconde place. Il ne comprenait pas que tout le monde n’avait pas le même goût pour la compétition que lui, il ne comprenait pas que tout le monde n’était pas aussi perfectionniste que lui. Et si on devait bien nommer une chose que Sirius ne comprenait pas, c’était les gens qui abandonnaient. Pourtant Sirius, tu apprendras ce que c’est que renoncer. Pourtant Sirius, tu songeras à renoncer.

Sirius agita vaguement la main.

- C’est pas grave, j’aime t’écouter parler, tu as l’air tellement passionné.

Il lui lança un sourire avant d’entrer dans la cafétéria presque vide. C’était comme ça qu’il la préférait. Presque éteinte, à la bordure de la fermeture, quand personne n’osait sortir et venir ici pour boire un verre parce que dehors, la nuit avait déjà prit ses droits et que l’air glacial de minuit se laissait déjà sentir. Pourtant, oser braver le noir et le froid valait le coup aux yeux de Sirius. Le silence de la cafétéria de nuit détonnait tellement avec le brouhaha dans lequel il vivait en permanence. C’était agréable un peu de silence. C’était agréable des douces conversations et des légers éclats de rire. Ça changeait, c’était rafraîchissant et Sirius adorait ça.

La tête appuyé sur sa main droite, Sirius observait le jeune homme. Il l’aimait bien. Il avait l’étrange impression de se revoir un an plus tôt. C’était peut-être simplement le fait qu’il était tout nouveau et que Sirius était étrangement nostalgique ce soir, c’était peut-être plus. Il n’en savait rien. Mais quelque chose en lui plaisait à Sirius. La gêne qu’il lisait dans certains de ses gestes, ses légers éclats de rire, la passion dans sa voix, l’éclat que prenait ses yeux émeraudes. Il était amusant à observer et Sirius l’aimait bien. Et Sirius décida qu’il l’aimait bien.

Alors, puisqu’il l’avait décidé, il voulait en savoir un peu plus. Savoir ce qu’il faisait ici. Il avait apprit, au fil du temps, que personne n’était à PC pour rien. Il y avait une raison derrière chacune des présences des élèves ici. Ça pouvait être simple, comme vouloir devenir le meilleur dresseur, comme compliqué, pour fuir des parents. Ça pouvait être tout ou rien, mais même ce rien était quelque chose et Sirius se découvrait curieux de connaître le tout ou le rien de Soan. Il voulait en apprendre plus sur lui. Alors il lui demanda depuis quand il était là, ce qu’il avait choisit de faire. Et peut-être, s’il osait, pourquoi il avait choisit de faire ça.

Dans l’intimité de cette nuit de novembre, Sirius se sentait joueur, curieux, intrigué. Il ne connaissait rien de ce garçon et pourtant, déjà, il l’appréciait. Il voulait savoir si la réponse se cachait en surface et si elle était en profondeur, il creuserait. Comme il l’avait deviné, Soan était l’un des élèves arrivés ce semestre. Il était encore tout jeune, à peine G0 de ce qu’il devinait de l’inscription chez les Top Dresseurs. Il laissa un léger rire lui échapper.  

- Je te souhaite bien du courage ! Tu t’es engagé dans le parcours du terrible Ace S. Creed.

Le désamour de Sirius envers son référent était bien connu. Il hocha néanmoins la tête.

- C’est probablement quelque chose que je ne comprendrais jamais, l’amour qu’ont les gens pour les combats pokemons. Je respecte bien évidement, c’est juste que … je ne vois pas ce qu’il y a de si attirant là dedans. Je suis peut-être aveugle au final !

Il finit d’une gorgée ce qu’il restait de son énième café. Il n’en reprendra pas un autre. Il sentait un peu trop bien l’effet de la caféine dans son corps. Il se laissa tomber en arrière contre le dossier de sa chaise. Et lui ? Avec un sourire, les pupilles de Sirius s’éclairèrent. Il commença avec un ton taquin avant de redevenir plus sérieux par la suite.

- Ça ne se devine pas ? Je suis Coordinateur Mode G2, je suis en train de faire mes thèses pour Grade 3, enfin, tu as le temps avant d’y penser. Je suis à la Pokemon Community depuis un peu plus d’un an maintenant et j’ambitionne de devenir celui qui habille les stars. Et de devenir une star aussi.

Il laissa échapper un léger rire.

- Excuse moi, maintenant c’est moi qui monopolise la parole.

Il lui lança un sourire avant de se lever, ayant remarqué la tasse vide du jeune homme.

- Prêt à rentrer à ton dortoir ?

© BB Dragon



sirius
liens
atelier
Soan Hastings
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t5781-404-soan-hastings-voltali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t5785-soan-hastings#61376
Taille de l'équipe : 2/6
Région d'origine : Kalos
Âge : 15
Niveau : 12
Jetons : 975
Points d'Expériences : 226
2/6
Kalos
15
12
975
226
pokemon
2/6
Kalos
15
12
975
226
Soan Hastings
est un Topdresseur Spé. Type
Assit bien droit sur sa chaise, un sourire doux sur les lèvres tendis qu'il les plongeait régulièrement dans le liquide chaud et sucré que comportait sa tasse, il avait cet air chaleureux et attentif qu'il prenait dans ces moments. A le regarder comme cela, dans cette position devenue si naturelle pour lui, il devenait difficile de voir le masque de porcelaine qui s'était glissé entre son âme et le reste du monde. A dire vrai lui-même parfois oubliait ce masque et ce comportait comme si il s'était agit de son véritable visage, comme si au fond de lui il se passionnait réellement pour ces sujets sans importance et pour ces réflexions douteuses. Si a une époque il sentait encore une colère profonde naître au fond de ses entrailles, à force d'être ignorée, elle s'était épuisée et était morte, privée trop longtemps d'un regard pour s'exprimer.

Lorsque le nom de ce professeur ingrat et imbus de lui-même fut prononcé, un petite rire s'échappa, cette chose qui ne vivait que pour le regard des autres et pour son égo était bien trop proche de ce qu'il était pour l'apprécier. A le voir se pavaner ainsi au milieu des filles qui ne rêvaient que de lui et dont il se fichait, à voir cette réflexion de son propre comportement, un mépris profond l'animait. Mais après tout, pourquoi devait-il ressentir cela ? Ce n'était pas pareil, il ne recherchait pas la gloire ou avoir un fanclub à son nom, il voulait simplement que tout le monde m'aime, cela ne pouvait pas être pareil, ça ne pouvait pas parce que ... Son regard se baissa vers sa tasse dont il but rapidement une gorgée. Cet animal dans ses tripes, ce masque sur son visage, ces désires et dégouts, tout se bousculait entre ses os dans une danse qu'il peinait parfois à contrôler. A chaque fois que l'adolescent songeait à se laisser aller à les laisser en liberté, une peur profonde l'en empêchait, tuait le désire dans l'oeuf, l'enchainait où il était.

Son interlocuteur fini malgré tout par lui répondre toujours avec ce sourire auquel il répondait volontiers. Que pouvait-il répondre à cela ? A aucun moment il ne songea à défendre bec et ongle la lignée qu'il avait choisi et même pour expliquer ce qu'il appréciait là dedans, cela coinçait. Après tout pourquoi avait-il choisi les top dresseurs ? Naturellement ce n'était pas pour le professeur qui gérait le cursus et pas non plus pour une passion à voir des explosions partout et voir des pokemons s'entre déchirer sous les hurlements hystériques de leurs dresseurs. Le garçon haussa simplement les épaules avec un sourire doux, répondant de sa voix calme et chaude.

- je pense pas que tu sois aveugle, tout ne peut pas plaire à tout le monde, si c'était le cas on aurait pas assez de toute une vie pour tout faire

Son regard se baissa un instant sur la tasse à présent vide de son interlocuteur et pendant le temps d'une seconde, il s'imaginait mourir sur sa chaise, la vessie trop contractée par un froid trop grand en étant trop pleine. Il releva un regard légèrement troublé alors que Sirius commençait à s'échauffer enfin pour le parcours qu'il avait choisi, ce qui fit doucement rire le brun en face de lui. Il était rafraichissant de voir quelqu'un aussi passionné et avec autant de recule sur ce qu'il voulait faire. Avoir un grand rêve à accomplir devait être si étrange entre la peur d'échouer, celle de ce qui se passerait une fois qu'il serrait accomplis et toute ces petites choses stressantes qui devait accompagner le tuer. L'adolescent afficha un sourire attendrit, hochant doucement la tête.

Devenir une star. N'y avait-il pas de rêve plus futile et idiot sur cette planète ? A quoi bon devenir célèbre si c'était en accomplissant rien d'intéressant dans sa vie. Cette passion pour les vêtements dont la seule utilité n'était que de protéger des éléments, à quoi bon en faire des beau et des fou si ils n'avaient d'autre fonction que celle là. La personne qui lui faisait face était pathétique et n'avait visiblement rien à apporter à ce monde si ce n'était de s'ajouter à ceux qui poussaient le niveau vers le bas. Ne pouvait-il pas travailler sur des matières plus écologique, plus utile ou plus pratique, ne pouvait-il pas mettre son savoir faire à des accomplissements plus grand que celui de faire parler des fans inutiles de créatures inutiles ? Il pouvait presque les entendre sans problème, débattre des heures de la couleur d'une paire de chaussure, de la forme d'un décolleté ou de qui avait poignardé qui et quelle tenue la coupable mettrait à son procès. Soan poussa un rire léger qui se mêla de concert à celui de Sirius alors qu'il reprenait ses mots. Lorsque le coordinateur se releva enfin pour reprendre la route, il jeta un regard émeraude vers sa tasse avant d'hocher la tête et se lever à son tour, se dirigeant vers la sortie.

Dehors le froid lui mordit violemment le corps et dans un frisson qui l'agita tout entier, il ne put retenir un bâillement bruyant qui lui arracha un rougissement et des excuses confuses envers son compagnon de route. Son corps au chaud et remplit de sucre avait commencé à se mettre à somnoler et nul doute que si ils avaient continué de discuter ainsi il se serrait endormi dans le réfectoire. A vrai dire il lui semblait même que quelques trous se trouvaient dans sa mémoire habituellement toujours en action. Il se rappelait de chaque muscle, chaque expression faciale et chaque tique qui l'agitait lorsqu'il avait discuté avec tel ou tel personne mais là, il ne se rappelait plus vraiment. Qu'avait-il montré ou réussi à cacher ? Tout ? Rien ? Il n'avait naturellement plus aucun moyen de le savoir et alors qu'ils se mettaient en charge, recouvrant ses sens, il se tourna vers Sirius.

- Tu avais l'air d'avoir beaucoup de pokemon dans ta chambre, non ? Si tu ne combat pas et ne fait pas de concours du coup, ils ... ce sont des pokemons de compagnie ? Ils ont une utilité dans la création qui m'échappe ?



J'ai oublié mes petits cailloux pour ne pas me perdre | PV Sirius Miniat_6_x_708-4e021b5-50afecaJ'ai oublié mes petits cailloux pour ne pas me perdre | PV Sirius Arri-re-plan-51859c9
Sirius B. Powell
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t4167-sirius-b-powell-sending-your-selfies-to-nasa-because-you-re-a-star
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t4169-sirius-b-powell-noctali
Icon : J'ai oublié mes petits cailloux pour ne pas me perdre | PV Sirius BHJ22Y
Taille de l'équipe : 12
Région d'origine : Algatia - Hoenn
Âge : 19 yo
Niveau : 51
Jetons : 7892
Points d'Expériences : 1589
J'ai oublié mes petits cailloux pour ne pas me perdre | PV Sirius BHJ22Y
12
Algatia - Hoenn
19 yo
51
7892
1589
pokemon
J'ai oublié mes petits cailloux pour ne pas me perdre | PV Sirius BHJ22Y
12
Algatia - Hoenn
19 yo
51
7892
1589
Sirius B. Powell
est un Coordinateur Mode



j'ai oublié mes petits cailloux

pour ne pas me perdre

Avec soan hastings

La tête appuyée sur sa main, Sirius écouta sagement la réponse du futur TopDresseur. C’était étonnant comme réaction, habituellement, quand on mentionnait qu’on appréciait pas la passion d’un autre, la personne cherchait à faire comprendre ce qui le passionnait derrière les mots. Ce qui motivait le choix. Ce qui motivait les passions. Mais Soan ne fit rien de tout ça, et Soan se contenta d’une vague phrase philosophique. Il n’avait pas tord ceci dit. C’était juste un truc qu’il n’avait pas et ça ne lui manquait pas. Il ne s’en souciait pas. Il avait peut-être juste trop entendu parler des exploits du petit copain de son grand-frère, peut-être était-ce inconsciemment, pour s’éloigner de Reg un peu plus, qu’il boycottait tant les combats et le dressage en général. Il préférait largement la grâce et la délicatesse des concours.  Il hocha la tête à l’adresse du Voltali.

Puis, il s’enflamma. Il l’avait lancé sur sa passion. La douceur du tissu, les harmonies de couleurs, la réflexion pour créer la tenue la plus adaptée à une personne. Il adorait ça, il adorait découvrir de nouvelles techniques, il adorait voir les yeux de ses clients s’illuminer quand il leur donnait leurs commandes. Il adorait entendre les applaudissements de la foule. Il adorait se sentir reconnu pour ce qu’il faisait. Pour lui. Pas pour son nom de famille, pas pour son grand-frère. Il était Sirius ici, il brillait et excellait en tant que Sirius. Pas en tant que Powell. Pas en tant que petit-frère de Regulus. Pas en tant qu’héritier du centre spatial d’Algatia. Il traçait sa propre voie et si, un an plus tôt, les remarques l’avaient fait doutées, il était maintenant plus déterminé que jamais et les critiques rebondissaient sur lui.

Il savait ce qu’il voulait faire aujourd’hui. Il savait où il allait et il y irait. Peu importait les efforts qu’il devrait mettre dans sa carrière, il ferait tout pour réussir. Et il n’avait aucun doute quand à sa future réussite. Il était Sirius, l’alpha canis majori. La seconde étoile la plus brillante du ciel et il deviendrait la première étoile du monde. C’était peut-être un peu stupide, d’assimiler ainsi les grosses boules de gaz à des dizaines de millier d’années lumière d’eux à de simples personnes, mais ça lui avait paru tellement évident. L’éclat qu’avait les coordinateurs sur scène, l’éclat de leurs tenues, de leurs performances, c’était aussi inspirant que l’éclat des étoiles là haut. Regarder un concours de haut niveau c’était aussi passionnant que d’observer le ciel étoilé. C’était … c’était sa passion, sa motivation, c’était ce qui le poussait à avancer et à se donner toujours plus. C’était ce qui le motivait à ignorer la douleur de ses doigts endoloris par l’aiguille. C’était devenu sa flamme. Ce qu’il poursuivait avec tant d’ardeur et d’envie.

Il adressa un grand sourire à Soan, bien inconscient des pensées de ce dernier. Peut-être, aurait-il été en compagnie de ses types psy, elles lui auraient donné les indices, mais seul, les yeux brillants et passionnés, il n’y avait aucun moyen que Sirius ne puisse réaliser que son rêve pouvait être vu comme le comble de la superficialité. Et quand bien même on le lui aurait dit, il aurait simplement laissé dit que la personne ne comprenait pas ce qu’il voyait dans les concours et la création. L’art pour l’art. Ça le représentait bien. Il aimait les belles choses, il aimait avoir à se battre pour les avoir. La coordination était faite pour lui.

Les deux adolescents sortirent de la cafétéria et replongèrent le nez dans le froid. Spica jappa son mécontentement, s’attirant une rapide caresse de la part de son dresseur. Les mains dans les poches, il leva les yeux au ciel. Il n’avait pas besoin de vraiment se concentrer sur le chemin, il connaissait parfaitement le campus et le dortoir Voltali n’était pas vraiment spécialement difficile à trouver, pour autant qu’on connaisse le campus évidement. Ce qui n’était pas le cas de son camarade.

Il tourna la tête vers lui quand il lui posa une question. Il s’arrêta une demi-seconde, surpris, avant de reprendre la marche, l’air un peu pensif. Il s’était visiblement mal exprimé au niveau des concours, il en faisait bien évidement, la boule dans le ventre avant une performance et les applaudissements de la masse noire et informe étant devenus bien trop addictifs pour qu’il ne songe à arrêter. À la base, s’il était partit dans le parcours mode c’était parce qu’il n’avait pas assez confiance en les autres pour leur laisser le soin de réaliser ses costumes et accessoires. Finalement, il s’était prit au jeu et adorait littéralement son parcours. D’abord grand performer puis une fois le Grand Festival gagné une fois, il se retirerait pour devenir entièrement styliste. Se connaissant, il savait qu’il participerait ça et là à des concours mais ce n’était pas l’objectif final. Il voulait devenir assez reconnu dans son domaine pour devenir juge de concours. Mais son équipe dans tout ça ? Et bien ça dépendait un peu.

Adara, sa starter était très clairement une pokemon de compagnie, mais la réduire à ce terme qui semblait un peu péjoratif ne lui plaisait pas, elle était plus, aussi niais que ça semblait être sa moitié. L’autre face de la pièce, son reflet dans le miroir. Elle était beaucoup. Elle l’aidait toujours et le soutenait toujours. Soleil était sa pokemon de concours, il était en train de dresser Spica pour devenir sa modèle, Véga et Acrux étaient ses deux supports de concours et ils aidaient tous au final à la costumerie, chacun à sa manière. Au final, toute son équipe avait une véritable utilité et il ne se voyait pas vivre sans eux. Il ne pouvait simplement pas l’imaginer. La réponse était simple au final, il reposa son regard sur Soan pour lui répondre.

- Je pense que je comprend ce que tu veux dire. Pourtant, j’ai jamais eut l’impression qu’ils étaient juste « là ». Chacun des membres de mon équipe ont trouvés leur place dans ma vie et je ne peux pas imaginer continuer sans eux. Ma Neitram me sert de garde du corps et de puissance de frappe si je suis face à un problème que je peux pas gérer sans combattre par exemple. Et je suis également performer. Désolé si je t’ai laissé croire le contraire tout à l’heure. J’adore participer aux concours. Réellement, c’est un sentiment juste indescriptible. Vraiment, je pense pas qu’un de mes pokemons soit juste un pokemon de compagnie. Je pourrais t’ensevelir sous les exemples mais c’est pas vraiment la question.

Il laissa un léger rire lui échapper. Il se sentait un peu con, mais c’était juste ce qu’il ressentait. Il sonnait probablement un peu niais mais qu’importe. Il adorait son équipe, il adorait ses filles et les voir se faire traiter de simples pokemons de compagnie le vexait un peu. C’était normal après tout, Soan était nouveau à PC, il ne s’était jamais intéressé au stylisme et à la coordination, c’était tout à fait normal qu’il ne sache pas tout le travail qu’il y avait derrière. C’était parfaitement normal. Il lui adressa un demi sourire avant de se reconcentrer sur la route. Il avait froid et quand bien même il était en bonne compagnie, il avait hâte de rentrer dans son dortoir et de prendre enfin une longue douche bien chaude.

Enfin, les lumières du bâtiment Voltali apparurent et Sirius fit quelques pas rapides pour dépasser Soan, se retourner et lancer un « Tadaaaaaa ~ » joyeux, les joues rougies par le froid et les bras grands ouverts comme s’il présentait une œuvre d’art. Il raccompagna le garçon jusqu’à la porte d’entrée.

- Et voilà, comme promis ! C’était cool de te rencontrer Soan, au plaisir de te revoir. Tiens si jamais ça te tente !

Il sortit un morceau de papier de sa poche ainsi qu’un stylo et il y inscrivit son numéro d’iPok à la va-vite avant de lui tendre. Il n’allait pas s’étendre et sa Couafarel insistait bien sur ce point en lui tirant le pantalon avec ses crocs. Sirius eut un petit rire avant de lui patpater la tête. Avec un dernier grand sourire, il se retourna et repartit en sens inverse, presque au petit trot. Il supportait vraiment mal les températures de fin d’automne et avait pas vraiment hâte que l’hiver arrive, même si la neige restait le truc le plus cool de tout les temps.

© BB Dragon



Rp terminé pour Sirius !

Merci ♥


sirius
liens
atelier
Soan Hastings
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t5781-404-soan-hastings-voltali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t5785-soan-hastings#61376
Taille de l'équipe : 2/6
Région d'origine : Kalos
Âge : 15
Niveau : 12
Jetons : 975
Points d'Expériences : 226
2/6
Kalos
15
12
975
226
pokemon
2/6
Kalos
15
12
975
226
Soan Hastings
est un Topdresseur Spé. Type
Il avait prit l'habitude de ne pas chercher à justifier ce qui lui plaisait ou non sans vraiment s'en rendre compte, comme si limiter les révélations intimes était bien plus simple pour créer des relations. Après tout lui-même parfois avait senti l'ennui le gagner en écoutant quelqu'un parler des heures durant d'un sujet qui ne l'intéressait pas vraiment et à aucun moment il acceptait de faire subir cela à un tier. Pourtant quelque chose d'autre de plus profond justifiait ce choix, à savoir qu'il ne savait pas non plus pourquoi il avait choisi cette voie. Rien ne l'intéressait vraiment, rien ne le passionnait, il lui aurait été difficile d'expliquer un amour des topdresseurs assez inexistant. Expliquer que cela avait été un choix par défaut sur un coup de tête car rien ne l'intéressait était également étrange et pouvait mettre mal à l'aise, après tout pourquoi s'être inscrit dans une telle école si aucune des filières ne l'intéressait et comment justifier qu'avec autant de choix, rien n'attire son cœur. Lorsque le garçon s'était retrouvé dans sa fiche d'orientation et qu'il lui avait fallut cocher quelque chose, les mathématiques et la rigueur des stratèges l'avait attiré, ayant visiblement oublié quelques lignes plus bas les scientifiques.

L'adolescent avait recouvré ses esprits dehors et tendis qu'il avait repris la discussion, il constata que quoi qu'il ai put montrer ou pas à l'intérieur, son interlocuteur n'avait rien relevé par inattention ou désire. Ce froid lui faisait du bien et lui permettait de se réveiller, les signaux désagréable qu'envoyait continuellement son corps lui permettait de garder l'esprit clair. Sur son épaule le petit brocélôme était devenu parfaitement immobile, éclairant devant lui de ses immenses yeux lumineux. Pour une créature faite de bois comme lui, le froid était vraiment une horreur et alors que la discussion reprenait, il poussa un petit bruit, à peine audible qui fit tourner la tête de son dresseur qui hocha doucement la tête sans pour autant vraiment presser le pas. Soan, plutôt que d'aider son pokemon à aller plus vite, concentrait toute son attention sur les mots de Sirius et s'excusa même à son tour d'avoir mal compris. Ainsi en plus de faire des vêtements il participait également à des concours, ce qu'il ne comprenait doublement pas. Après tout, tout cela allait ensemble mais ces pratiques étaient tellement loin de ses intérêts, il ne comprenait décidément pas ce que le brun pouvait en tirer et ce n'était pas sa voix motivée et passionnée qui changeait grand chose.

Mais le silence retomba doucement et le froid se fit plus violent encore, les volutes de fumée s'échappaient de son nez sans discontinuer alors que ses voies respiratoire étaient brulé par la température. Dès qu'il inspirait le garçon avait la sensation d'être brulé de l'intérieur, le petit gilet sur ses épaules ne suffisant plus vraiment à maintenir sa chaleur corporel assez haute. Alors quand Sirius bondit en avant dans un grand "tada" joyeux, le garçon afficha un immense sourire détendu, il était enfin chez lui et bientôt il pourrait aller se glisser dans son lit. Sa chambre commençait à l'obséder tendis qu'il prenait le petit papier toujours avec un immense sourire.

- encore merci beaucoup, c'était un plaisir aussi, je t'enverrais un message histoire que tu ai aussi mon numéro, bonne nuit, réchauffez vous bien !

Sur ces mots il le regarda s'éloigner une seconde avant que le petit pokemon plante ne pousse un nouveau bruit qui fit se précipiter son dresseur à l'interieur. La chaleur lui fouetta le visage et ses yeux laissèrent échapper une légère larme de réflexe, si demain il n'avait pas attrapé de pneumonie il pouvait s'estimer chanceux. L'adolescent fila alors dans sa chambre et bondit sur son I-pok pour ajouter le numéro et envoyer un message des plus sobre " C'est Soan ! ". Mais au moment de se changer, il scruta le gillet et quelques minutes plus tard, Sirius put voir un nouveau message " j'ai encore ton pull ".

HRP :
RP fini pour Soan !



J'ai oublié mes petits cailloux pour ne pas me perdre | PV Sirius Miniat_6_x_708-4e021b5-50afecaJ'ai oublié mes petits cailloux pour ne pas me perdre | PV Sirius Arri-re-plan-51859c9
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum