Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 4
 :: RP

Pokemon adala community

« J’ai juste envie de profiter de cette soirée, et de ce nouveau début de vie… Même si je sais que je ne suis pas encore au bout de mes surprises. »
en savoir plus ?
« Cette mission est déjà un calvaire, alors stp essaie de pas la rendre encore pire, ça m’arrangerait. »
en savoir plus ?
« Je ne suis pas sûr qu’il soit l’heure de distribuer de l’eau bénite, nous savons déjà tous que vous êtes un ange Ranya, mais je suis touché de votre bénédiction. »
en savoir plus ?
« Je me déteste. Je me déteste de toutes mes forces. »
en savoir plus ?
« C'est un fantôme que tu enlaces, Faulkner. »
en savoir plus ?
Le soleil tape. Les gens hurlent. Il en a marre. Ce n’est pas un tournoi. C’est un poisson d’avril.
en savoir plus ?
« Il est beau... Tu en as de la chance... »
en savoir plus ?
-30%
Le deal à ne pas rater :
Baskets Nike Air Max Genome
119 € 170 €
Voir le deal

Eryn McNellis
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t2418-eryn-un-simple-regard-pose-sur-une-fleur-et-voila-une-journee-remplie-de-bonheur-mentali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t2470-eryn-mcnellis-mentali
Icon : La liberté est de faire tout ce que les lois de la colocation permettent. Original
Taille de l'équipe : 17/30.
Région d'origine : Sinnoh - Floraville.
Âge : 19 ans.
Niveau : 30
Jetons : 3745
Points d'Expériences : 1334
La liberté est de faire tout ce que les lois de la colocation permettent. Original
17/30.
Sinnoh - Floraville.
19 ans.
30
3745
1334
pokemon
La liberté est de faire tout ce que les lois de la colocation permettent. Original
17/30.
Sinnoh - Floraville.
19 ans.
30
3745
1334
Eryn McNellis
est un Coordinateur Éleveur



Le silence de cette chambre était pesant. Dahlia n’était toujours pas revenue, et malgré ses espoirs de la revoir, Eryn commençait à douter qu’elle revienne un jour à l’académie. Elle avait empêché d’autres élèves de s’installer, leur disant que sa colocataire reviendrait bientôt, mais il fallait qu’elle se fasse une raison. Dahlia ne reviendrait peut-être pas… Et elle se sentait désespérément seule dans cette chambre. Ça manquait de bruit. De vie. De bordel, aussi. De choses qui la sortaient de l’ordinaire, de sa Gracidée posée sur son bureau, de ses peluches alignées sur son lit, de son silence studieux quand elle révisait ses leçons, de sa musique douce et de son thé entreposé dans de jolies petites boîtes en métal décoré. Dahlia avait apporté de la folie et de la bonne humeur dans cette chambre et dans sa vie. Mais Dahlia n’était plus là, et après avoir lutté contre elle-même pendant deux mois, il était temps qu’elle accepte ça et qu’elle rouvre cette chambre aux autres Mentali. Après tout, il y avait deux lits inutilisés… Si l’un d’eux était à Dahlia, l’autre avait toujours été vacant, bien que noyé sous le bordel de sa camarade, qui s’était étalé partout où elle le pouvait, faisant disparaître le meuble sous ses livres, vêtements, et autres attirails de Ranger. Jusqu’à la fin du semestre, elle se débrouillerait pour que personne ne prenne le lit de Dahlia. Mais l’autre… Il pouvait bien accueillir quelqu’un. Son amie devrait apprendre à ne plus disperser son bazar partout dans la chambre. Ca allait déplaire à Dahlia, mais bon, tant pis ! Avec un sourire, la Mentali tendit le bras pour lever le son de sa musique, couvrant les bruits de couloir sans toutefois gêner les autres. La musique classique ne plaît pas à tout le monde, après tout, mais elle en avait besoin pour terminer sa thèse. La musique adoucit les mœurs, et l’aide à travailler, accessoirement.

Ses Pokémon, eux, s’étaient dispersés dans l’immense chambre vide. Son Evoli et sa Tarsal se faisaient face, se fixant avec intensité. Depuis Halloween, Hime, qui avait temporairement évolué en Mentali, tentait désespérément d’évoluer à nouveau pour être bien dans sa peau. Eryn avait enfin compris pourquoi l’Evoli blanche se comportait aussi bizarrement. Pourquoi elle passait du temps à la fixer, pourquoi elle entendait des murmures dans sa tête. L’Evoli avait un pouvoirs psychique incroyable, digne d’une Mentali, qu’elle ne pouvait pas exploiter à sa juste valeur. Il fallait qu’elle s’occupe d’elle, et qu’elle l’aide à évoluer… Même si, malheureusement, une évolution ne se faisait pas en un claquement de doigts. Là, en l’occurrence,elle pouvait difficilement s’y intéresser, vu qu’elle essayait désespérément de finir une thèse. Ce qui était difficile avec le bazar ambiant… Qu’est-ce que c’était que ce bruit de fond, d’ailleurs ? Ça faisait trois fois qu’elle levait le son de sa musique, cette dernière l’empêchait maintenant de se concentrer convenablement sur ce qu’elle faisait… Avec un soupir, elle posa son stylo, coupa le son, et tourna la tête vers la porte. Ça gueulait. Une voix perçante, stridente, haute perchée, et incroyablement désagréable, accessoirement. Curieuse, la Mentali se releva pour se diriger vers la porte, et, sans le savoir, imita les autres filles du couloir en ouvrant la porte pour voir ce qu’il se passait. Elle la referma cependant bien vite en voyant quelque chose voler dans sa direction, et la rouvrit en entendant les autres Mentali élever la voix pour protester contre une des leurs. Solinne. Évidemment, tiens ! A chaque fois qu’il y avait du bazar dans ce dortoir, il fallait que ce soit Solinne ! Quel était son problème, encore ? Sa Glorieuse Impératrice avait-elle passé une sale nuit à cause de sa colocataire ? Oh, oui, le fait que Kaeko ait été placée dans sa chambre avait fait le tour du dortoir et en avait fait rire plus d’une, accessoirement.

« Mais qu’est-ce qui se passe ? »
« Solinne pète encore un câble contre Kaeko… Une histoire de Spectre, j’imagine. »
« Quelqu’un est allée chercher Mikato ? »
« On a toqué à sa chambre mais ça ne répond pas, et elle n’est pas en bas. »
« Et un bête texto ? »
« C’est fait, mais… Sans réponse. »
« Et Melty Potts ? »
« Tu nous prends pour des cruches, Eryn ? Si on l’avait trouvée, elle serait là pour régler le problème. »

Eryn lâcha un profond soupir désabusé. Combien de temps encore devraient-elles supporter les frasques de Solinne ? Cette dernière, d’ailleurs, envoyait un nouveau truc vers Kaeko en piaillant pour la chasser. Le truc, un rouge à lèvres, tournoya vers elle, et Eryn ne put que voir avec surprise le petit tube filer vers elle, avant de s’arrêter à quelques millimètres de son nez, pour retomber par terre, où il se brisa purement et simplement en deux. Quelques Mentali lui jetèrent un regard étonné. Eryn avait des pouvoirs psys ? La petite rose, qui cherchait désespérément un moyen de s’expliquer, fut soulagée de voir sa Tarsal passer sous son bras pour léviter à sa hauteur, faisant comprendre à tout le monde que c’était elle qui avait arrêté le tube. Ce fut donc vers elle que la colère de Solinne se tourna.

« Eryn ! Mon tube de rouge à lèvres ! Est-ce que tu sais combien ça coûte ?! »
« Aucune idée, mais tu ne devais pas vraiment y tenir puisque tu me l’as lancé à la figure. »
« Tu te crois fine, peut-être, avec tes petites remarques ? »
« Tu vas baisser d’un ton, Solinne. Je ne suis ni ton chien, ni ta domestique, ni l’une de ces pintades qui te suivent à la trace parce que tu leur promet un séjour de princesse dans la villa de tes parents. »

Il y eut quelques gloussements dans les rangs des Mentali présentes, ce qui ne sembla pas faire plaisir à Solinne. Tant pis pour elle. Cette dernière fulminait, agacée d’avoir un public pour la voir dans un tel état. Elle ne pouvait même pas lui en coller une. Elles s’étaient affrontées une fois, et Solinne avait courbé l’échine en apprenant qu’Eryn faisait partie des rares personnes qu’elle ne pouvait pas intimider, car mieux placée qu’elle dans la hiérarchie de la naissance. Que peut une fille de bourgeois face à la petite-fille de la duchesse Evene McNellis, sinon rien du tout ? Il suffisait qu’Eryn se plaigne d’elle à sa grand-mère, et les parents de Solinne pouvaient mettre la clé sous la porte… Du coup, c’était plutôt à Solinne d’essayer d’entrer dans les bonnes grâces d’Eryn. Elle avait essayé, bien entendu, mais s’était heurtée à un mur. Eryn n’était pas ce genre de personnes, et Solinne s’était résolue à tout bonnement l’ignorer, alors qu’elle aurait bien aimé pouvoir s’afficher aux côtés d’une duchesse. Quel bond ça aurait été pour sa carrière…

« Quoi qu’il en soit, ça suffit ! Je ne veux plus de cette folle dans MA chambre ! Qu’elle aille dormir ailleurs ! Sur un canapé, dans une poubelle, ou tiens, dans un cimetière ! Mais il est hors de question qu’elle remette les pieds ici ! »
« Sauf que ce n’est pas toi qui décide de l’affectation des chambres, Solinne... »

L’ignorant purement et simplement, la Mentali retourna dans sa chambre et claqua violemment la porte. Après avoir ri quelques secondes, les autres filles retournèrent à leurs activités, laissant la pauvre Kaeko plantée au milieu du couloir, débraillée à cause de la crise de colère de Solinne, décoiffée car cette dernière avait dû la bombarder de trucs pour la faire sortir. D’un coup de pied négligent, la petite rose envoya voler le rouge à lèvres vers la chambre de Solinne, avant d’ouvrir sa porte avec un sourire pour laisser rentrer Kaeko.

« Allez, rentre, ne reste pas plantée là comme un Simularbre. J’allais faire du thé. Tu en voudras une tasse ? »

Ce fut avec joie que Kaeko entra dans la chambre, et Eryn, après avoir rangé ses affaires, sortit de quoi faire du thé, s’affairant avec professionnalisme pendant quelques minutes, finissant par tendre une tasse chaude à l’ancienne préfète de son dortoir. Elle s’assit sur le lit, posant la tasse sur le rebord de son bureau, à côté de sa lampe de chevet, et elle esquissa un petit sourire amusé, avant de reprendre la parole.

« Alors, qu’est-ce qu’il s’est passé, au juste ? Tes Spectre ont mis le bazar dans ses bijoux ? Ou, non, laisse-moi deviner, ils ont utilisé son maquillage spécial concours qui coûte une vie de salaire pour dessiner sur les murs ? »



We got this together Δ Sometimes the pressure gets you down, and the clouds are dark and grey, just kick them off and let the sun shine through, and scary as it seems, more help is on the way,'cause friends have friends that want to help out too.
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum