Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 1

Pokemon adala community

« J’ai juste envie de profiter de cette soirée, et de ce nouveau début de vie… Même si je sais que je ne suis pas encore au bout de mes surprises. »
en savoir plus ?
« Cette mission est déjà un calvaire, alors stp essaie de pas la rendre encore pire, ça m’arrangerait. »
en savoir plus ?
« Je ne suis pas sûr qu’il soit l’heure de distribuer de l’eau bénite, nous savons déjà tous que vous êtes un ange Ranya, mais je suis touché de votre bénédiction. »
en savoir plus ?
« Je me déteste. Je me déteste de toutes mes forces. »
en savoir plus ?
« C'est un fantôme que tu enlaces, Faulkner. »
en savoir plus ?
Le soleil tape. Les gens hurlent. Il en a marre. Ce n’est pas un tournoi. C’est un poisson d’avril.
en savoir plus ?
« Il est beau... Tu en as de la chance... »
en savoir plus ?
Le Deal du moment : -9%
Nintendo Switch (OLED) avec station d’accueil et ...
Voir le deal
319.99 €

Adèle Faust
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t422-adele-faust-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t425-adele-faust-g-i-v-r-a-l-i#2940
Région d'origine : Hoenn
Âge : 13 ans.
Niveau : 20
Jetons : 949
Points d'Expériences : 391
Hoenn
13 ans.
20
949
391
pokemon
Hoenn
13 ans.
20
949
391
Adèle Faust
est un Coordinateur Mode

Des engelures sur ses doigts, sa truffe rougie par le froid et ses yeux encrassés de fatigue.
Un morne mois de février qui commençait bien mal. Adèle était avachie dans ses habits de sport sur l’un des bancs miteux  qui bordaient les allées entourant l’académie. Elle était meurtrie par un rhume qui lui mettait la morve a nez depuis plus d'une semaine et pompait son énergie mieux que Zola ou Gollum. Il tenait au cœur de ce bout de jeune femme d’entretenir son corps et de décompresser un peu malgré les circonstances. La course à pied – elle avait bien essayé sur les mains mais son échec l’avait profondément humiliée – était un des rares rituels que son débarquement sur l’île Lansat n’avait pu lui arracher. C’était toujours un plaisir inavoué de croiser le général Jackie en train de faire ses pompes sur le terrain d'entraînement.  Les deux femmes, la gamine et la guerrière d’élite, échangeaient un hochement de tête en guise de salut, puis la fillette se remettait à trottiner et dépasser gaillardement son modèle.

Ce matin la Givrali avait du écourté son jogging et n'avait pu croiser la femme militaire. La première, son Ipok s’était mis à brailler le rappel au dortoir - remarquez que l’académie proposait une alarme spéciale avec un enregistrement de la voix de Jackie en personne ! Mobydick attendait ses cachets puants et on ne faisait pas attendre le poisson violacé. La Faust passait de longues minutes à observer ce corps presque inerte dans l'aquarium tapotant la vitre avec le plaisir des enfants maléfiques. A l’alarme s’ajouter un début de migraine causé par la faim. Pour son sport matinal, elle avait réussi à se débarrasser des joyeux lurons qui dévoraient son temps et sa vie. La brune avec ses yeux vitreux et son estomac souffrant n’avait pas vraiment hâte de les retrouver. C'était la faim mauvaise qui vous taraude avec l’entêtement des mauvaises choses, la même donc devait souffrir son Barpau en ce moment.

A la différence que si l’hideux petit poisson pouvait s’en passer une heure de plus, ce n’était pas son cas. Il fallait de la nourriture, maintenant-tout-de-suite. Comme en écho à cette pensée son estomac gémit bruyamment, pauvre  organe. De ses yeux aiguisés par l'appétit, la cadette Faust fouilla le paysage en quête d’un nabot plus petit qu’elle pour lui piquer son goûter. Quoique, à cette heure il ne devait pas y avoir grand monde. Pragmatique, la petite consulta le ciel du regard. Il était d'un bleu pâle et partiellement recouvert de nuages blanchâtres que l'aube teintées de rose et d'orange… Roh et puis zut ! Il devait bien y a voir un élève aux habitudes gloutonnes dans cet adorable coin de verdure ! Un corps un peu voûté à l’horizon attira toute l’attention de la demoiselle. Enfin, c’était plutôt le charmant panier d’osier qui avait attiré son œil pour être exacte. Ahah, encore mieux, pauvre Wattouat égaré, il ignorait le danger qui le guettait. Furtivement à la façon des bêtes fauves que l’instinct de chasse rend invisible et muette, Adèle s’approcha de sa proie. Elle avait même retiré ses baskets pour faire moins de bruit, une précaution que la brune ne prenait pas assez souvent. Aussitôt l’herbe mouillée et glacée lui arracha un petit cri qu’elle tenta du mieux qu’elle put de transformer en gazouillement de Nirondelle.

A quelques pas de sa cible, il sembla à la Coordinatrice que quelque chose clochait. Les cheveux bruns du garçon, la forme de son visage concentré penchait sur les bosquets… Mais oui ! C’était le grand tout mou qui avait joué les chevaliers servant à la bataille de neige. Voilà qui simplifiait grandement les choses. Adèle oubliant toute discrétion se jeta littéralement sur le Voltali qu’elle avait désormais bien identifié. Elle l’encercla de ses petits bras musclés et le fit tomber à la renverse.



    « Mon ami ! Ah comme je suis contente de te revoir ! Mais dis-moi, il est immense ton panier ! Tu me montres un peu ? Attend je regarde. »


Elle avait déjà abandonné ce corps tiède pour atteindre le panier. Ce fut une déception sans commune mesure de le voir vide. Adèle perdit son sourire lumineux, sentant monté en elle un flot de larmes frustrées qu’elle ravala difficilement. Ses yeux sarcelles de Caninos battus se retournèrent sur le jeune homme alors qu’elle faisait entendre d’une toute petite voix son désarroi, infini. sans borne.


    « Tu… Tu as déjà tout mangé ?  »


Son ventre émit le plus pitoyable des gargouillements qui puisse exister et elle renifla pitoyablement.

Plop. :
Tadaa !
J'ai pas relu, faites moi brûler o/
Tu me dis s'il y a le moindre soucis, je m'occuperai d'ajuster.
EDIT : j'ai relu, j'espère que c'est un peu mieux Wink


Dernière édition par Adèle Faust le Mer 26 Fév - 20:52, édité 1 fois
Yamato Ishida
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t320-yamato-ishida-voltali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t324-yamato-ishida-voltali
Région d'origine : Johto
Âge : 14 ans
Niveau : 23
Jetons : 1196
Points d'Expériences : 447
Johto
14 ans
23
1196
447
pokemon
Johto
14 ans
23
1196
447
Yamato Ishida
est un Coordinateur Performer
Une autre journée en ce mois de Février. Depuis mon retour de la dernière sortie capture, qui se situait dans le désert, j’avais pris une décision importante, soit d’entraîner plus sérieusement mon équipe, car elle était presque complète, étant donné qu’il ne me restait qu’une seule place disponible. D’ailleurs, il n’y avait eu aucun concours de coordination depuis mon arrivé à l’Académie et je me doutais bien qu’il allait forcément y en avoir un bientôt. Après tout, il y avait déjà eu un événement pour toutes les spécialités, sauf la mienne. Mes pokémons étaient tous d’accord avec ma décision, puisqu’il était évidemment que j’allais leur en parler avant de commencer un quelconque entraînement.

Je m’étais donc levé tôt aujourd’hui avec mon équipe. Après quelques préparatifs, nous étions tous prêts à quitter le dortoir. Cela faisait quelques jours que je gardais précieusement un objet, une espèce de disque dans lequel se trouvait une attaque utile et que j’avais obtenu de la part de l’école lors de mon inscription. Une CT, plus précisément. C’est comme cela que les gens l’appelaient. Selon mes recherches, il s’agissait d’une CT Vibraqua, une attaque de type eau assez puissante. J’avais bien l’intention de l’apprendre à Loki et peut-être à un autre de mes pokémons, si cela était possible. J’avais cru voir dans mes recherches que Orkan, mon Galekid, serait apte à l’apprendre. J’avais bien hâte de voir ça.

- Allez tout le monde ! Venez ! Que l’entraînement commence !

Une fois dans le parc de l’Académie, je fis sortir tout le monde de leurs pokéballs. Orkan et Loki s’approchèrent de moi, sachant que l’entraînement d’aujourd’hui leur était destiné. Confiant, j’activai le disque avec un petit sourire, impatient de voir ce qui allait se passer. L’apprentissage se fit sans problème. Mes deux pokémons, ne sachant pas si cela avait fonctionné, jetèrent un coup d’œil autour d’eux, avant de se tourner finalement vers moi, comme s’ils attendaient un quelconque changement à leur apparence. Pour savoir s’ils connaissaient bel et bien l’attaque Vibraqua, il n’y avait qu’une seule façon de le savoir. Je leur ordonnai donc de s’exécuté contre un arbre qui se trouvait tout près de nous, dans le parc de l’école.

- Utilisez votre attaque Vibraqua... maintenant !

Qu’elle ne fut pas ma surprise de voir que cela avait fonctionné pour mes deux pokémons. Les sourcils froncés, le Galekid se concentrait, tentant d’utiliser cette attaque aquatique. Sans grand étonnement, ce fut l’Obalie qui réussit en premier à maîtriser l’attaque du même type que lui. Une petite vague se forma sous lui et celle-ci grandissait à vue d’œil, jusqu’à ce qu’elle fut projetée vers l’avant, en direction de l’arbre. L’attaque Vibraqua était une réussite pour le petit pokémon. Cependant, une deuxième vague suivie la première, mais celle-ci provenait du petit Galekid. Bien. La CT avait fonctionné sur mes deux pokémons, je ne pouvais pas être plus satisfait. Puisqu’il ne me restait qu’une seule utilisation, je décidai de ranger le disque dans mon sac, ne sachant pas trop ce que j’allais en faire par la suite.

L’entraînement continua donc pendant un petit moment. Ayuna, ma Lianaja, s’entraînait sans relâche, désirant devenir plus forte à chaque minute. Elle souhaitait remporter le tout premier concours de l’Académie, voulant que j’obtienne absolument mon premier ruban en tant que coordinateur dès que cela me servait possible. Mes autres pokémons progressèrent bien, à l’exception de ma Goupix, puisqu’elle ne s’entraînait pas, étant donné son très jeune âge. La petite s’amusait à observer les autres en penchant la tête sur le côté, intriguée. Une heure entière s’écoula avant que l’entraînement prit fin. Mes pokémons, plutôt épuisés, furent soulagés d’arrêter, mais ils étaient tous bien fiers de leurs progrès.

Pour terminer cette belle journée en beauté, je proposais alors d’enchaîner le tout avec une petite cueillette en forêt, une activité pas trop difficile à laquelle seulement Ayuna décida de participer. Je rappelai donc tous mes pokémons dans leurs pokéballs respectives, à l’exception de ma starter et de ma petite Goupix, qui semblait très intéressée à venir récolter des baies avec nous. Sans perdre de temps, je rangeai tous mes trucs inutiles dans mon sac à dos pour ne garder que mon petit panier d’osier dans lequel j’allais recueillir mes baies. J’espérais en trouver plusieurs de types différentes pour en avoir suffisamment afin de cuisiner de bonnes recettes.

- Allons-y !

Alors que nous nous trouvions en bordure de la forêt, tout près des sentiers de l’école, j’eus l’idée de fouiller dans les environs. Lors de mes cueillettes précédentes, je m’étais enfoncé pas mal dans la forêt pour en ressortir avec quelques baies seulement. Peut-être que la plupart d’entre elles ne poussaient qu’à la lisière de celle-ci. Le seul problème dans tout cela c’était que ces baies étaient beaucoup plus faciles d’accès que les autres, ce qui me laissait peu de chance d’en trouver. Mais je devais essayer, peut-être trouverai-je de nouvelle variété qui me seraient bien utiles en cuisine. Je me mis donc en route, en compagnie de ma Lianaja et de ma Goupix.

Je n’aurai jamais pu imaginer ce qui se passa par la suite. Tandis que j’étais occupé à chercher des baies dans un buisson, mon panier à la main, je ne perçu pas la présence d’une jeune fille qui s’approchait derrière moi. Ayuna tenta de me prévenir, mais il était déjà trop tard. Je sentis ensuite deux bras m’entourer de chaque côté de mon corps, alors que les mains de ceux-ci tentaient d’agripper mon panier. Surpris, je tombai rapidement à la renverse, échappant par la même occasion ce que je tenais à la main. J’avais cru reconnaître la voix de la personne derrière moi, mais je fus quand même surpris de la reconnaître. Il s’agissait de la même jeune fille que j’avais rencontrée lors de l’événement du Jour de l’An. Tiens... je ne savais même pas si j’étais content de la revoir, surtout que cette dernière semblait être plus intéressée par mon panier qu’à moi.

- Salut... euh... non, je n’ai rien mangé du tout, ajoutai-je suite à sa question. Je viens tout juste de débuter ma cueillette, il est donc normal que je n’aille trouvé aucune baie jusqu’à présent.

Ne sachant pas trop quoi penser de cela, je me redressai. Mes deux pokémons s’étaient rapprochés de moi pour s’assurer que j’allais bien. La présence de cette jeune fille ici ne me plaisait pas vraiment, en fait. J’avais du mal à me l’avouer. J’acceptai les gens assez facilement d’habitude, mais je n’avais vraiment plus aucune patience envers elle depuis notre dernière rencontre. Cependant, je pouvais bien lui laisser une dernière chance, mais elle allait devoir abandonner l’idée de me voler mes baies si elle souhaitait devenir mon amie. Tout en l’observant, je me penchai dans sa direction pour reprendre le panier d’osier qu’elle m’avait prit.

- D’ailleurs... je n’ai jamais connu ton nom, ni même ton dortoir. Je m’appelle Yamato Ishida, du dortoir des Voltali.

Je ne savais plus trop quoi faire, désormais. Surtout que cette jeune fille semblait avoir été énormément déçue de voir que je n’avais pas de baie sur moi. Mais bon... si elle croyait que j’allais lui en donner comme ça, sans me le demander gentiment, elle pouvait bien se mettre le doigt dans l’œil.

Spoiler :
Je m'excuse énoooormément pour ce très long roman... je me suis laisser emporté T-T


.: Prez' | T-Card | Carnet | Atelier :.
Savoir servir ses intérêts.  ( Avec la complicité de Yamato )  Signay10

Savoir servir ses intérêts.  ( Avec la complicité de Yamato )  Signay10
Adèle Faust
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t422-adele-faust-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t425-adele-faust-g-i-v-r-a-l-i#2940
Région d'origine : Hoenn
Âge : 13 ans.
Niveau : 20
Jetons : 949
Points d'Expériences : 391
Hoenn
13 ans.
20
949
391
pokemon
Hoenn
13 ans.
20
949
391
Adèle Faust
est un Coordinateur Mode

Elle devait avoir fière allure. Dans son jogging et son t-shirt oversize cette fillette affamée, on l’aurait choisi comme actrice pour Action contre la faim. Adèle était toute révoltée par l’idée de devoir laisser insatisfait son estomac à cause de la gourmandise du grand brun. Elle avait beau fouiller son visage, elle ne voyait pourtant aucun trace de culpabilité. Près de lui, deux bêtes que la petite Faust n’identifiait pas du tout. L’une ressemblait à un reptile royal croisé avec une plante exotique des tropiques et l’autre à un jeune cabot roux au regard tendre. La présence de ces deux créatures mettaient la Givrali mal à l’aise, allaient-elles l’attaquer ? Fallait-il trouvait refuge dans les bras désormais familiers de ce garçon qu’elle avait rencontré sur le champ de bataille ? La brune était si absorbée par ses tourments qu’elle faillit ne pas entendre la voix grave de sa pauvre victime. Il avait l’air sincère lorsqu’il disait ne pas être l’auteur du pêché dont la petite l’avait accusé un instant plus tôt. De ses prunelles électriques, elle le toisait, le jaugeait avec intensité. La coordinatrice cherchait à savoir s’il mentait. Habituellement, elle était nulle à ce jeu-là, croyant aveuglément son frère quand il lui jurait qu’il viendrait la cherchait à la sortie de son cours de danse. Mais peut-être le climat de l’académie avait-il corrigé ce trait naïf de sa personnalité ?

Ainsi, il venait juste de se lancer en quête de baies. Adèle s’assit par terre, soudain très concernée. Elle n’était pas méchante, à vrai dire la perspective de chercher des fruits par elle-même lui plaisait beaucoup. C’était un bonheur enfantin que d’imaginer se joindre à l’expédition de son sauveur pour grappiller son déjeuner dans les arbres. Un sourire éclatant illumina son visage pendant de longues secondes. Ses yeux pétillaient et elle attendait sagement son tour pour parler. Le brun se présenta comme Yamato des Voltali. C’était un prénom qui lui allait bien et elle le trouva bienveillant dans sa façon de se comporter. Il y avait bien cette petite gêne qui flottait entre eux deux, mais la demoiselle avait l’habitude que son passage soit source de malaise pour les autres. C’était devenu un jeu, fixait les gens pour les déstabiliser, rire, pleurer, tout était bon pour que l’attention revienne sur elle. Yamato avait l’air honnête, il lui inspirait confiance et la gamine suivait toujours son intuition les yeux fermés. Adèle attrapa la dextre droite du garçon de ses deux mains et lui adressa un sourire rayonnant.



    « Oui oui, pardon ! J’oublie toujours de demander leur prénom aux gens ! Moi, c’est Adèle Faust, je viens du dortoir des Givrali. Enchantée ! »


Son regard retomba sur les compagnons du Voltali et elle fut parcourue d’un frisson. Elle se sentait démunie face aux monstres de compagnie de son interlocuteur, elle préféra lâcher la paume large du garçon. Adèle voyait dans les yeux du serpent quelque chose de dangereux et puis elle connaissait par cœur l’histoire du Petit Chaperon Rouge. La présence de Pokémons autre que les siens l’angoissait et ce n’était pas près de changer. En tant que Styliste se serait bientôt son emploi d'habiller tous ces faciès monstrueux qu'elle dénigrait avec tant de conviction. Mais ce n’était pas du tout pareil ! Les tissus qui volent, les formes qui prennent vie, toutes ces étoffes en pagaille qu’elle cisaillait avec passion. L’héritière Faust s’enivrait à toute occasion du bonheur de son atelier. Dans un élan d'enthousiasme, la brune s’empara à nouveau des mains du garçon oubliant les gardiens de ce dernier.



    « Dis, Yam… Yam ! Je peux t’aider à chercher des baies ! J’aime bien grimper dans les arbres même si j’en ai pas l’air et puis quand j’ai faim, je trouve, son estomac approuva en s’exprimant bruyamment. Tu me laisseras en manger une partie dis ? »


Adèle avait déjà oublié la seconde partie du prénom de son intelocuteur, tant pis Yam c'était plus mignon. Elle quêtait sur son visage une approbation, le feu vert pour partir fouiller les feuillages. Habituellement elle ne demandait pas la permission mais le garçon devait être la première personne aimable qu’elle rencontrait depuis son arrivée. D’une certaine façon la coordinatrice se sentait redevable. La Faust espérait aussi qu’il lui donnerait des conseils, qu’il lui apprendrait à chercher correctement, car elle n’avait encore jamais vu la moindre baie dans les jardins de l’académie. Peu importe au pire, avec de la bonne volonté on arrive à tout.

plop :
Ton post était super, je relis le miens demain matin je pense ;3
S'il y a un souci tu me Mp direct, oki ?


Dernière édition par Adèle Faust le Mer 26 Fév - 21:01, édité 1 fois
Yamato Ishida
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t320-yamato-ishida-voltali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t324-yamato-ishida-voltali
Région d'origine : Johto
Âge : 14 ans
Niveau : 23
Jetons : 1196
Points d'Expériences : 447
Johto
14 ans
23
1196
447
pokemon
Johto
14 ans
23
1196
447
Yamato Ishida
est un Coordinateur Performer
Visiblement, la jeune fille avait bien envie de m’accompagner. Avait-elle déjà fait une cueillette au moins ? J’étais prêt à lui apprendre, comme j’avais fais précédemment avec d’autres étudiantes, mais Adèle était bien la plus jeune de toute. Enfin, c’était ce que je pensais. Ignorant qu’elle n’avait qu’une année de moins que moi, j’étais certain qu’elle n’avait que onze ou douze ans et pas davantage. Son attitude me trompait complètement et je me demandais si j’allais avoir la patience de lui montrer l’art de cueillir les baies sauvages. Il n’y avait rien de bien compliqué là-dedans, mais j’avais quand même une mauvaise impression vis-à-vis de cette activité à faire en sa compagnie. D’ailleurs, même mes pokémons ne semblaient pas convaincu.

Nouvelle parmi nous, Flaya, la petite Goupix, n’avait pas connu la jeune Givralienne lors de notre bataille de boule de neige pendant le temps des fêtes. Tout comme cette dernière, Ayuna ne l’avait pas rencontrée, mais elle en avait bien entendu parler. Elle se souvenait des paroles de son maître, affirmant que cela avait été de sa faute s’il avait été éliminé lors de la petite guerre amicale. Alors qu’elle avait l’intention de les accompagner pour cette cueillette, la Lianaja se jura de ne jamais laisser cette gamine sortir de son champ de vision. Elle tenait à ce que son maître trouve les plus belles baies qui soit et ce n’était pas cette jeune fille qui allait l’en empêcher en l’encombrant de sa présence peu importe où il irait. Elle allait devoir se tenir prête à affronter la starter du Voltali si cette dernière jugeait qu’elle en faisait trop.

Alors... la Givralienne s’appelait Adèle Faust et elle semblait vraiment bien enchantée de me revoir. Cependant, cette fois-ci, les présentations étaient bien officielles. La jeune fille agrippa l’une de mes mains ensuite, visiblement ravie de m’aider pour ma cueillette de baie. J’ignorais si cela était une bonne idée d’accepter sa demande, mais avais-je le choix ? Si je refusais, elle allait probablement recommencer à pleurer et elle s’accrocherait à moi de force pour ne plus me lâcher jusqu’à ce que j’accepte. De plus, son estomac gargouillait fortement et j’avais la mauvaise impression qu’elle tenait simplement à m’aider pour pouvoir avoir quelque chose à se mettre sous la dent. M’enfin... ce n’était qu’une impression et j’espérais me tromper.

- D’accord, Adèle. Je veux bien que tu m’accompagnes pour la cueillette, mais mettons les choses au clair dès le début, tu veux bien. Je tiens à ce qu’on sépare les baies trouvées équitablement. Tu feras ce que tu veux avec les tiennes et moi de même. Comme ça, tout le monde sera content.

D’ailleurs, le surnom qu’elle me donna me surpris au plus haut point. Yam Yam... on ne me l’avait encore jamais fait celui-là. Certains de mes amis m’appelaient Yama quelques fois, voir même Toto, mais Yam Yam... c’était étrange. Mais bon... elle pouvait bien m’appeler comme elle le voulait, cela ne me dérangeait pas.

- Mais bon, si on veut avoir des baies, il faudrait se mettre au travail. Ayuna, part devant comme tu as l’habitude de faire !

Souriante, la Lianaja se mit donc en route, prenant la tête du petit groupe. Elle fut rapidement suivie par Flaya, la jeune Goupix à une queue, qui ne voulait absolument rien manquer de la cueillette, curieuse comme elle était. Je m’empressai de les suivre, sans quitter la jeune fille du regard, toutefois. Ma mauvaise impression ne voulait pas me quitter, même si je travaillais dur pour penser à autre chose. Certes, Adèle m’avait déçu lors de notre dernière rencontre, mais cela ne pouvait pas se produire à chaque fois. Je devais lâcher prise un peu, pour lui laisser une dernière chance. Si elle me décevait à nouveau lors de cette cueillette, notre relation s’arrêterait probablement là.


.: Prez' | T-Card | Carnet | Atelier :.
Savoir servir ses intérêts.  ( Avec la complicité de Yamato )  Signay10

Savoir servir ses intérêts.  ( Avec la complicité de Yamato )  Signay10
Adèle Faust
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t422-adele-faust-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t425-adele-faust-g-i-v-r-a-l-i#2940
Région d'origine : Hoenn
Âge : 13 ans.
Niveau : 20
Jetons : 949
Points d'Expériences : 391
Hoenn
13 ans.
20
949
391
pokemon
Hoenn
13 ans.
20
949
391
Adèle Faust
est un Coordinateur Mode


Le garçon brun avec ses airs de ne pas y toucher, il prenait doucement le contrôle de l’opération. Adèle était loin d’y être dupe. Cette voix charmante et mesurée qui dictait la consigne et la répartition du butin, elle lui rappelait vaguement celle de son professeur de lettres. Cet homme à l’ossature mince que la Faust surnommait affectueusement Yam, l’amusait tout à coup. Il devait avoir au mieux une année de plus qu’elle et il parlait comme si une décennie les séparait. Pourquoi pas après tout ? C’était un drôle de jeu auquel le Styliste voulait bien se prêter, juste pour en connaître l’issue. Il fit son petit sermon, elle retint un bâillement. « Tout le monde sera content. ». Adèle s'animait d'une étincelle mais tirer les ficelles c'était aussi son crédo. L’abus clair de formules complaisantes c’était pire que la grosse vérole rouge de tante Maggie en termes de discrétion. Yamyam ne devait pas être bien méchant, juste un peu naïf. La Faust ça lui plaisait cette idée, peut-être qu’il était le gentil berger de ces livres de contes, ignorant mais vaillant. Pauvre brun qui venait de passer du statut de chevalier à celui de gardien de Wattouats. L'imaginaire d'Adèle était sans pitié.

Remarque cela expliquait bien des choses. Ses connaissances sur la nature, son affection pour les pokémons que la fillette devinait démesurée et tant d’autres détails que la Givrali avait la paresse d’énumérer. Bien, bien, gentil berger, emmène-moi chercher des baies maintenant, songea la demoiselle en le fixant toujours de ses yeux du bleu de la malice. Comme en écho à ses pensées, il éleva un peu sa voix grave pour sonner le début de leur quête. Ce fut sa complice, la Serpente impériale qui prit les devants. C’était apparemment une habitude, la créature obéissait docilement. Elle était probablement fière de l’importance de son rôle car elle souriait d'une façon que la brune trouva immédiatement arrogante. Ces six mois passés à l’académie n’étaient parvenus à la persuader qu’un Pokémon avait autre chose qu’un estomac. Qu’il soit perfide ou stupide n’y changeait rien, la nourriture prenait toujours le dessus. La preuve en était que la disette était bien la seule maîtresse de Zola, ce rongeur corrompu par tous les péchés du monde.

Bien. Garder un œil sur la soi-disant complice de Yamyam devenait désormais une priorité. Il n’aurait pas fallu que la type plante se servit de la présence d'Adèle pour faire passer un délit de gloutonnerie. On avançait sagement, s’enfonçant doucement dans les bois. Tout y était inquiétant : les arbres sombres qui brandissaient leurs bras noirs aux doigts crochus et la lumière de l’aube qui suffisait à peine à éclairer le chemin de terre que suivait le petit groupe. Malédiction. Son berger pourrait-il la protéger si un horrible Métalosse surgissait des fougères ? Même pas sûr. D’autant qu’il ne lui avait toujours rien dit sur la façon de s’y prendre. Adèle aurait bien escaladé une des silhouettes d’écorces pour tenter de repérer quelque chose mais le fait était que les branches étaient trop hautes pour qu’elle puisse en atteindre une seule. L’aide de son guide était nécessaire à ce genre d'entreprise, il aurait fallut demander de l'aide. La brune rechignait à cette idée par orgueil – son guide la prenait peut-être pour une imbécile mais il n’était pas nécessaire qu’il la prenne pour une folle. Elle agrippa finalement le bas de son vêtement pour l’inciter à écouter, incapable de supporter le silence plus longtemps.



    « Dis, c’est long ? On doit attendre la fin de la récolte pour manger ? »


Adèle fut soudain tourmentée, une histoire de baies vénéneuses lui revenait en mémoire. Un bouquin assez abject dont une domestique amère lui avait fait la lente lecture un soir : le héros mourrait finalement étranglé par sa propre langue que le venin avait fait enfler. L’imaginaire fertile de la fillette avait fait le reste. Peut-être fallait-il avertir son protecteur du risque encouru. Tout le monde savait que les bergers avaient tendance à tuer « sans faire exprès » leurs amis de façon à se sentir coupable durant tout le reste de la fable.



    « Yamyam, si c’est une baie poison on fait comment ? On meurt ? Est-ce que tu les connais toutes par cœur ? »


De ses prunelles inquiètes, la Styliste essayait de deviner la réponse sur les traits du brun. La demoiselle s’était arrêtée au milieu du bois. Ici ou à quelques pas, elle ne voyait pas en quoi ça pouvait augmenter leurs chances de trouver des baies. Des baies qu'elle n'était plus si sûre de vouloir trouver...
Yamato Ishida
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t320-yamato-ishida-voltali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t324-yamato-ishida-voltali
Région d'origine : Johto
Âge : 14 ans
Niveau : 23
Jetons : 1196
Points d'Expériences : 447
Johto
14 ans
23
1196
447
pokemon
Johto
14 ans
23
1196
447
Yamato Ishida
est un Coordinateur Performer
Malgré tout, le petit groupe avançait d’un bon rythme en bordure de la forêt. J’espérais vraiment que la récolte allait être bonne, car j’avais vraiment envie de me mettre aux fourneaux pour cuisiner. Mais pour cela, il me manquait encore plusieurs variétés de baies et j’espérais ardemment les trouver aujourd’hui. La jeune Faust allait aussi pouvoir être contente, puisqu’elle allait pouvoir satisfaire sa faim. Tout le monde serait donc content. Tout en marchant, je continuai de jeter de fréquent coup d’œil sur le sommet des arbres que nous croisions et aussi sur les petits arbustes qui se trouvaient près de nous. Pour le moment, il n’y avait aucune baie dans les parages, mais il ne fallait pas perdre espoir.

Tout en continuant de marcher derrière ma starter, je sentis alors quelque chose agripper mon bras, celui qui ne tenait pas le petit panier. Évidemment, il s’agissait bien d’Adèle et son geste fit légèrement perdre l’équilibre à mon Hoothoot, qui se tenait toujours sur mon autre épaule. La jeune fille semblait être très impatiente à l’idée de trouver des baies, mais je ne pouvais lui dire à l’avance si la cueillette serait fructueuse ou pas. Elle semblait avoir faim aussi et encore une fois, je ne pouvais rien faire pour elle. D’ailleurs, je tenais aux baies que j’allais trouvées éventuellement et ce plus que tout. Elle avait mal choisi son compagnon de cueillette si elle espérait pouvoir tout manger comme bon lui semblerait.

- Je ne sais pas combien de temps ça va prendre avant qu’on en trouve quelques unes. La cueillette demande beaucoup de patience. Et tu sais quoi ? Oublie ce que j’ai dis tout à l’heure. Les baies que tu trouveras seront à toi et celles que je trouverai seront à moi.

Cela me semblait être bien plus équitable ainsi. D’ailleurs, si elle avait simplement envie de les manger, elle n’aurait pas besoin d’en ramasser énormément pour satisfaire ce besoin. Manger des baies... pour ma part, ça ne m’intéressait pas plus que ça, puisque je préférais manger des poffins, des macarons ou d’autres pâtisseries faites à partir de baies.

- Comme ça, ajoutai-je avec un petit sourire, tu pourras manger les baies que tu trouveras quand tu voudras. Tu ne seras pas obligée d’attendre la fin de la cueillette.

Cependant, ma partenaire s’arrêta soudainement, visiblement hésitante à continuer. N’y comprenant rien, je me retournai dans sa direction, tout en me demandant ce que j’avais bien pu dire pour qu’elle réagisse ainsi. Apparemment, elle s’inquiétait par rapport aux baies empoisonnées qu’il était possible de trouver dans les environs. Je ne voyais pas pourquoi cela la rendait nerveuse à ce point, après tout, je les connaissais presque toutes. Elle n’avait vraiment aucune raison de s’en faire avec ça.

- T’en fais pas, je n’ai pas encore trouvé de baies empoisonnées par ici. D’ailleurs, j’en connais quelques unes et s’il arriverait que tu en manges une par erreur, tu aurais seulement besoin de te rendre à l’infirmerie. Pour mourir d’une baie empoisonnée, il faudrait en manger beaucoup pour que cela arrive. M’enfin...

Je fus soudainement interrompu par ma Lianaja qui s’était soudainement arrêtée en poussant quelques petits cris pour attirer nos attentions. Celle-ci pointait un arbre non loin de nous sur lequel se trouvait encore des dizaines et des dizaines de baie à son sommet. Pas étonnant qu’aucun étudiant aient pu mettre la main sur ses baies, elles étaient tellement hautes... mais j’avais la solution. Soit j’envoyais Soren en chercher quelques unes, soit je demandais à Ayuna de couper l’arbre littéralement. Dans ce cas-ci, les baies qu’ont récolteraient ne pourraient pas repousser, sauf dans les cultures de serre. Que devais-je faire ?

- Ayuna, utilise ton attaque Coupe sur l’arbre, lui ordonnai-je après un petit moment d’attente.

Le pokémon plante approuva d’un signe de tête et se mit ensuite à la tâche. Tandis qu’elle sortait ses lianes, je repris la petite Flaya dans mes bras pour reculer de quelques pas, tout en faisant signer à Adèle de faire la même chose. Je n’avais pas envie de recevoir un arbre sur la tête, ni même de me faire écrabouiller par celui-ci. L’attaque fut très efficace et l’arbre fut coupé en deux. Heureusement, il ne tomba pas dans notre direction et je m’empressai de me rapprocher des branches pour constater de mes yeux les baies que mon pokémon avait aperçu un peu plus tôt. Ayuna avait repéré une véritable petite mine d’or, il y avait plusieurs baies de variétés différentes ! Je ne pouvais pas espérer mieux. La récolte pouvait enfin commencer.

[Utilisation de la CS Coupe]


.: Prez' | T-Card | Carnet | Atelier :.
Savoir servir ses intérêts.  ( Avec la complicité de Yamato )  Signay10

Savoir servir ses intérêts.  ( Avec la complicité de Yamato )  Signay10
Adèle Faust
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t422-adele-faust-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t425-adele-faust-g-i-v-r-a-l-i#2940
Région d'origine : Hoenn
Âge : 13 ans.
Niveau : 20
Jetons : 949
Points d'Expériences : 391
Hoenn
13 ans.
20
949
391
pokemon
Hoenn
13 ans.
20
949
391
Adèle Faust
est un Coordinateur Mode

Elle était bien la seule qu’une question comme mourir étouffée par sa bave ou sa langue enflée préoccupait apparemment. YamYam lui faisait part avec un calme et une tranquillité d’esprit sidérantes que non, un séjour à l’infirmerie viendrait à bout de ses maux. Qu’on n’en mourrait pas d’une indigestion, qu’il ne fallait pas s’inquiéter… Et d’où avait-il tout ça ? Hein ? Oui, il avait déjà cueilli des baies, lu des livres, MAIS peut-être qu’une variété unique aux toxines redoutables poussait sur le sol de Lansat. Il n’était pas natif d’ici, il ne pouvait pas être au courant de tout. Ça se trouve lui aussi venait d’un manoir immense ou chaque fruit, chaque plat, était gouté par le goûteur. Adèle eut une pensée pour cet homme rebondi que la paranoïa de sa grand-mère avait mis sous leur service. La brune lui aurait volontiers étalé ses connaissances en la matière pour avoir l’air un peu moins ridicule et un peu plus importance mais le brun enchaînait sur un autre sujet. Un gros arbre sombre avec des balles multicolores à sa cime avait attiré l’attention de sa vipère.

Son protecteur fut aussitôt sur l’affaire, ordonnant à sa créature de taillader le tronc du géant de bois. Quoi ? Ayumuche faisait aussi bûcheronne maintenant ? Mais… Mais… et l’écologie dans tout ça ?! Cet homme n’avait-il donc aucune compassion pour la flore ? Adèle voulut s’interposer dans un « Noooooooooooooooooooooooon » qui n’en finissait plus mais c’était déjà trop tard. L’arbre était scié, scindé en deux parties et la supérieure penchait dangereusement dans leur direction ! Un cri plaintif s’échappa de la bouche de la Faust qui mue par un instinct de survie s’écarta en bousculant son partenaire. Une fois hors de danger, elle regretta un peu son geste, d’autant que l’ancien ancêtre de la forêt s’était maintenant bien affaissé écrasant ce qui se trouvait sous lui de façon définitive. Une vague de désarroi la saisie, la Coordinatrice venait de tuer son berger. Elle se rua sur les branchages et commença à pleurnicher en encerclant les branches de ses bras.



    « Oh non Yamyam ! Je ne voulais pas cela, je voulais juste manger…. Tiens ? Comment vais-je manger maintenant d’ailleurs ? »


Cette pensée aussi aberrante qu’égoïste figea le minois de la demoiselle quelques instants. Elle semblait en proie à un réel dilemme entre dévorer les baies juteuses de l’arbre et chercher à extraire le corps du garçon de son sarcophage végétal. L’humanité combattait la faim, c’était son âme contre ses instincts. Un seul triompha.



    « Bon petit berger, pas d’inquiétude je vais te sortir de là. Déjà… EST-CE QUE TU M’ENTENDS ? SI OUI IL FAUT QUE TU M’AIDES A TROUVER UNE IDEE. »


C’était très rare de voir la raison prendre le dessus dans la tête de la cadette Faust, en fait c’était miraculeux. La gamine commença à s’activer autour de l’arbre arrachant jusqu’à s’en écorcher les paumes des poignées de brindilles. La Givrali faisait sans se douter que le « petit berger » avait peut-être échappé à la chute du centenaire. L’idée qu’il ait pu s’extirper tout seul ne lui venait pas à l’esprit. Non, dans sa tête il était juste soit à moitié mort sous les décombres, soit tout à fait mort sous les décombres. Cette deuxième perspective avait tendance à ralentir la Styliste dans ses recherches, elle tentait donc d’y penser le moins possible.
Yamato Ishida
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t320-yamato-ishida-voltali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t324-yamato-ishida-voltali
Région d'origine : Johto
Âge : 14 ans
Niveau : 23
Jetons : 1196
Points d'Expériences : 447
Johto
14 ans
23
1196
447
pokemon
Johto
14 ans
23
1196
447
Yamato Ishida
est un Coordinateur Performer
C’est en entendant l’écorce du tronc d’arbre craquer lors de sa chute que je compris réellement la gravité de mon erreur. J’avais coupé un arbre bien vivant et au sommet de sa forme. Je l’avais tué en le coupant aussi brusquement et tout cela juste pour avoir quelques baies. Et moi qui tenais à protéger la nature depuis toujours, surtout depuis que j’étais devenu un cuisiner, voilà que je détruisais l’environnement sans y réfléchir au préalable. Je ne savais pas vraiment ce qui m’était passé par la tête... même Ayuna m’avait regardé bizarrement après avoir entendu mon ordre. Si cet arbre était une vraie petite mine d’or, je m’apprêtai à récolter les dernières baies sur ses branches qui ne repoussaient plus jamais.

Malgré le fait que j’avais fait signe à Adèle de reculer, celle-ci ne semblait pas avoir vu mon geste, puisqu’elle cria et s’écarta au dernier moment, tout en me bousculant au passage. Déboussolé après ce qui venait de se produire, je tentai de reprendre mes esprits, mais l’arbre penchait dangereusement dans ma direction. Prêt en encaisser le choc, je fermai les yeux et restai allongé au sol, sachant très bien que je n’avais pas le temps de m’écarter suffisamment pour ne pas me faire toucher. Toutefois, mes pokémons avaient réussit à s’éloigner assez pour être en sécurité et Ayuna ne tarda pas à envoyer ses lianes dans ma direction pour m’agripper fermement. Elle me ramena près d’elle juste à temps, car l’arbre s’écrasa sur le sol une fraction de seconde plus tard.

Alors que je tentai de reprendre mes esprits, j’entendis de l’agitation de l’autre côté de l’arbre. Apparemment, Adèle s’était mise à ma recherche, mais pas pour les raisons que je croyais. Certes, depuis le début j’avais quelques doutes envers elle, puisque je me doutais bien qu’elle ne m’accompagnait pas que pour être en ma présence ou que pour en apprendre plus sur les baies. Elle voulait tout simplement manger... et maintenant j’en avais la preuve. Complètement découragé, je passai l’une de mes mains sur mon visage avant de me relever avec difficulté. Je ne savais plus trop quoi faire à présent, étant donné que je ne faisais pas du tout confiance à la gamine qui m’accompagnait.

- Pas obligé de crier Adèle, je t’entend très bien, lui répondis-je en me rapprochant d’elle. D’ailleurs, merci de m’avoir poussé pour pouvoir te sauver la vie. J’ai adoré rester sous un arbre qui m’a presque écrabouillé comme une crêpe. Et aussi... merci de m’accompagner juste pour manger mes récoltes.

Cette dernière phrase n’était pas aussi gentille que les précédentes. J’avais été patient pendant un long moment, mais celle-ci avait bien des limites. Cela faisait longtemps que je jouais le gentil garçon avec elle, mais maintenant c’était terminé. Elle m’avait presque tué ! Et tout ça, juste pour sauver sa peau. Je ne pouvais pas avoir de meilleurs indices sur ce qu’elle pensait de moi, étant donné qu’elle se fichait complètement de moi depuis le début. Je n’étais qu’un simple guide pour elle, dont le seul et unique but était de lui trouver son prochain repas. Mon œil, ouais... Même Ayuna lança un regard noir à la jeune fille car, tout comme son maître, elle prenait enfin conscience de sa vraie nature.

- Dépêchons-nous de récolter ses quelques baies, comme ça on sera de retour à l’Académie plus rapidement.

Et j’allais enfin pouvoir être épargné de sa présence. Mais cette pensée, je préférais la garder pour moi. Sans perdre davantage de temps, je ramassai le plus de baies possibles, profitant de toutes les variétés différentes qui poussaient sur cet arbre. Par contre, une autre pensée continuait de me ronger... et si elle ne m’écoutait pas ? Malgré ce que je lui avais dit, qu’allais-je faire si elle décidait de manger mes baies ? J’avais pourtant été très clair, elle ne devait manger que sa portion à elle et non à moi. Mais bon... après ce qu’elle venait de faire, cela ne m’étonnerait pas qu’elle ait oublié mes paroles. Toute en gardant un œil sur elle, je continuai de cueillir les baies sauvages, aidé par ma Lianaja et ma jeune Goupix.


.: Prez' | T-Card | Carnet | Atelier :.
Savoir servir ses intérêts.  ( Avec la complicité de Yamato )  Signay10

Savoir servir ses intérêts.  ( Avec la complicité de Yamato )  Signay10
Potiron
https://pokemoncommunity.forumactif.org
https://pokemoncommunity.forumactif.org
Icon : Savoir servir ses intérêts.  ( Avec la complicité de Yamato )  Amj0Bjs
Taille de l'équipe : 0
Région d'origine : Kalos
Âge : 5 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 2836
Savoir servir ses intérêts.  ( Avec la complicité de Yamato )  Amj0Bjs
0
Kalos
5 ans
0
0
2836
pokemon
Savoir servir ses intérêts.  ( Avec la complicité de Yamato )  Amj0Bjs
0
Kalos
5 ans
0
0
2836
Potiron
est un Annonceur
Le membre 'Yamato Ishida' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'CUEILLETTE' : 2
Adèle Faust
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t422-adele-faust-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t425-adele-faust-g-i-v-r-a-l-i#2940
Région d'origine : Hoenn
Âge : 13 ans.
Niveau : 20
Jetons : 949
Points d'Expériences : 391
Hoenn
13 ans.
20
949
391
pokemon
Hoenn
13 ans.
20
949
391
Adèle Faust
est un Coordinateur Mode

Le garçon reparu. Le visage assombrit de mépris et de rancune muette. La petite qui farfouillait toujours de ses dextres ne compris pas immédiatement. Comment pouvait-il être là devant elle et en même temps écrasé par le tronc qu’elle s’efforçait de dégager ? Etait-ce son fantôme ? L’enfant pâlit. Comme il devait lui en vouloir. Peut-être comptait-il la hantait éternellement pour se venger de sa maladresse et de sa hardiesse ? La Coordinatrice chercha en vain un mot complaisant qui puisse apaiser cette âme qui n’était pas décidé à rejoindre l’Au-delà. A la base, Adèle était assez folklore et en quelques secondes son esprit bouillait d’hypothèses sur les intentions de ce revenant. Sa gorge était rêche et elle tressauta quand Yamyam l’accabla de mots acerbes. Partagée entre le bonheur de savoir qu’elle n’était pas devenue la meurtrière d’un mauvais feuilleton et la menace grondante qui faisait trembler la voix de son berger, la Givrali recula. Le regard haineux du fourbe complice de son ancien sauveur y était aussi pour beaucoup dans ce mouvement préventif.

Les paroles n’étaient pas tellement blessantes mais la fillette y sentait poindre un tel dégoût qu’elle ne pouvait s’empêchait de frissonner comme si son frère en personne les avait décochées. Un peu plus et la Styliste fondait en larmes. Deux grosses gouttes humides dévalèrent la pente courbe de ses joues et la demoiselle commença à renifler bruyamment. Une peine douloureuse gagnait son cœur, un chagrin puéril qui ne connaissait pas la honte. Pourquoi la détestait-il soudain ? Etait-ce une réprimande que son esprit était trop sot pour comprendre ? Ou bien un « mouvement d’humeur » comme disait parfois sa grand-mère ? Elle ne posa pourtant pas les questions qui lui brulaient la gorge. La rigueur du manoir l’avait habituée à taire ces interrogations. Les gens n’avaient pas de temps à perdre en réponse. La brune préféra sangloter bruyamment en pointant sur son persécuteur un index accusateur. Elle sembla chercher ses mots un bref instant mais y renonça. C’est frustrée que l’académicienne fouilla les branchages de l’arbre maudit. L’élève en arrachait rageusement les brindilles et les feuilles, lacérant par la même occasion ces paumes rayées de lignes vermillon.

Le brun n’était pas juste. Son ventre criait toujours famine, sans doute Mobydick s’indignait elle aussi de l’absence de sa maîtresse. Ce n’était pas une récompense digne des efforts qu’elle avait fournis et c’était bien une preuve que sans remettre à un homme, bien qu’il soit aimable en apparence, était une issue à fuir à tout prix. De temps en temps, la cadette Faust stoppait ses recherches pour essuyer ses yeux rougis d’un revers de poing. Ce geste lui rappelait les propos de son berger et c’est avec amertume qu’elle s’emparait alors d’un fruit jaune pâle. La petite voulait fuir au plus vite. Finalement, l’appétit avait disparu. Et puis, il fallait bien que quelqu’un vienne épauler Causette avant que Zola ne ravage définitivement le dortoir. Oui, il fallait s’éclipser le temps pressé. Elle n’avait pas de temps à perdre avec ce garçon aussi impitoyable que son fraternel. Adèle cessa de fouiller pour attraper les épaules de son guide.

    « Je suis pressée. J’ai plus faim. Si je ne rentre pas, Mobydick va mourir et Zola va détruire mes affaires, donc je rentre. Au revoir le berger. »


La brune abandonna son butin à l’adolescent après lui avoir fait part de sa logique implacable du « je dois partir très vite ». Son esprit tardait de s’aérer et d’oublier, il lui fallait un peu de tissus et de perles pour s’enivrer. Un peu de distraction pour esquiver l’ambiance morose que le garçon avait initié. Le pernicieux sentiment de culpabilité qui voulait la contaminer, la Givrali s’en débarrasser avec les baies qu’elle avait réussi à extirper des rameaux de l’arbre. La gamine allait s’enfonçait dans les broussailles quand elle choisit de se retourner.

    « De toute façon j’aime pas les baies, je préfère les poffins. »


La Coordinatrice lui tira vertement sa langue bien rose avant de s’enfuir définitivement dans les feuillages en ricanant, décidée à retrouver son dortoir.

HRP - C'est terminé pour moi. Je te laisse mes baies Wink
Potiron
https://pokemoncommunity.forumactif.org
https://pokemoncommunity.forumactif.org
Icon : Savoir servir ses intérêts.  ( Avec la complicité de Yamato )  Amj0Bjs
Taille de l'équipe : 0
Région d'origine : Kalos
Âge : 5 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 2836
Savoir servir ses intérêts.  ( Avec la complicité de Yamato )  Amj0Bjs
0
Kalos
5 ans
0
0
2836
pokemon
Savoir servir ses intérêts.  ( Avec la complicité de Yamato )  Amj0Bjs
0
Kalos
5 ans
0
0
2836
Potiron
est un Annonceur
Le membre 'Adèle Faust' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'CUEILLETTE' : 8
Sir Trouille
Icon : Savoir servir ses intérêts.  ( Avec la complicité de Yamato )  CeOUB4f
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 13090
Savoir servir ses intérêts.  ( Avec la complicité de Yamato )  CeOUB4f
-
-
0
0
13090
pokemon
Savoir servir ses intérêts.  ( Avec la complicité de Yamato )  CeOUB4f
-
-
0
0
13090
Sir Trouille
est un PNJs
Adèle
RP La suite de l'évent du nouvel an, juste énorme. On retrouve bien le caractère des deux personnages. Tu mènes l'action des RP de façon à ce que l'on ne s'attend pas à voir ces réactions/comportement. Peitt bémol : Aucun de tes ne Pokemon participe à la cueillette.

Tu récoltes 3 baies Wilia et 2 baies Alga.


Yamato
RP  La suite de l'évent du nouvel an, juste énorme. On retrouve bien le caractère des deux personnages. Tout comme Adèle, tu mènes l'action à ta manière. Le petit plus c'est que toi, tu fais participer un de tes Pokemon.

Tu récoltes 3 baies Pêcha en plus de 2 baies Grena et 2 baies Maron et grâce à la CS Coupe (Précise bien quand tu l'as utilisé la dernière fois)
Yamato Ishida
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t320-yamato-ishida-voltali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t324-yamato-ishida-voltali
Région d'origine : Johto
Âge : 14 ans
Niveau : 23
Jetons : 1196
Points d'Expériences : 447
Johto
14 ans
23
1196
447
pokemon
Johto
14 ans
23
1196
447
Yamato Ishida
est un Coordinateur Performer
Personnellement, je ne trouvais pas que mes paroles dites plus tôt étaient méchantes, j’en avais entendu des biens pires que ça. Je tenais à bien me faire comprendre de cette petite profiteuse, surtout que j’avais utilisé toute ma patience depuis le temps. J’avais même été capable de rester calme jusqu’à maintenant, mais comme tous les autres êtres humains, il y avait une limite à ne pas franchir. Elle et moi n’étions pas fais pour s’entendre et il fallait bien que quelqu’un coupe définitivement les cordes. Adèle semblait m’apprécier et je ne pouvais pas compter sur elle pour agir de la sorte. Je n’avais pas eu le choix, mais au moins, je m’étais bien fais comprendre.

Et voilà que la jeune fille commençait à sangloter, puisque je vis clairement deux larmes couler sur chacune de ses joues. Elle jouait bien la victime, ce qui ne me surprenait pas tellement. De ce fait, elle me faisait passer pour le grand méchant. Et elle croyait que j’allais m’excuser en la voyant pleurer ? À ce que je sache, ce n’était pas moi qui avait tenté de la tuer en la poussant sous un arbre qui avait bien failli l’écraser comme une crêpe... Certes, mes paroles n’étaient pas très gentilles, mais ce n’était clairement pas moi le méchant dans toute cette histoire. Elle pouvait bien me pointé de façon accusatrice, cela n’allait pas aider à sa cause. Je n’avais aucunement l’intention de m’excuser. Pas pour le moment, du moins.

La récolte fut donc brève. De mon côté, je tentais de ne jeter aucun coup d’œil à la Givralienne, considérant qu’elle avait eu assez de mon attention pour aujourd’hui. Ayuna et Flaya se contentèrent de faire de même, même si elles entendaient la jeune fille renifler sans cesse, s’occupant de ramasser le maximum de baie qui étaient tombées à leur porté. Mon panier fut rempli assez rapidement et j’étais grandement satisfait de constater que j’avais obtenu trois nouvelles variétés de baie. Je n’en connaissais qu’une sorte, celle qui était plus orangé et en forme de pêche. La professeur de botanique en avait parlé lors de l’un des précédents cours et j’étais vraiment impatient de voir ses effets en cuisine.

Après quelques instants, je retournai en direction de ma partenaire de cueillette pour voir comment elle progressait, même si c’était à contrecoeur. La récolte étant désormais terminée, j’allais pouvoir rentrer à l’Académie pour être enfin débarrassé de sa présence. Cependant, celle-ci eu une réaction inattendue... elle agrippa vivement mes épaules pour m’annoncer qu’elle devait partir tout de suite. Et bien... ce n’était pas moi qui allait l’en empêcher. Si elle ne se sentait plus à l’aise en ma compagnie, ce qui était normal, elle n’était pas obligée de rester ici. La jeune fille me donna donc les baies qu’elle avait ramassées avant de partir, disant qu’elle n’avait plus faim et que, de toute façon, elle préférait les poffins. Exaspéré, je me contentai de soupirer bruyamment en la regardant s’éloigner.

- Mouais... j’ai comme l’impression qu’elle s’est jouée de moi. D’abord, elle m’accompagne dans le but de manger ma récolte, tout d’un coup elle n’a plus faim et elle me dit qu’elle préfère manger des poffins plutôt que des baies... soupirai-je, n’y comprenant rien. Cette fille est vraiment une cause perdue, elle ne sait jamais ce qu’elle veut.

Mes pokémons, toujours près de moi, me jetèrent un regard affirmatif. Les deux femelles avaient préférées rester silencieuses, mais elles pensaient exactement comme moi. Cette jeune fille n’était pas assez mature pour qu’on devienne de bons amis et elle avait un long chemin à parcourir si elle souhaitait le devenir. Haussant les épaules, je baissai la tête pour observer les baies qu’elles m’avaient données. Je fus surpris de voir qu’il s’agissait de deux variétés que je ne possédais pas encore et qu’elles étaient aussi très utiles en cuisine. Finalement, Adèle n’avait pas été si inutile que ça... mais sa gentillesse n’était pas suffisante pour que je m’excuse auprès d’elle.

Grandement satisfait de cette cueillette, je repris ma route en direction de l’Académie, impatient de planter mes nouvelles baies. Grâce à elles, j’allais pouvoir concocter davantage de recette et elles allaient peut-être me permettre d’améliorer quelques poffins. Il me tardait de voir tout cela.


.: Prez' | T-Card | Carnet | Atelier :.
Savoir servir ses intérêts.  ( Avec la complicité de Yamato )  Signay10

Savoir servir ses intérêts.  ( Avec la complicité de Yamato )  Signay10
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum