Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 4
 :: Vacances d'été 2017 - Alola :: Autres îles d'Alola :: Ula-Ula

Pokemon adala community

« J’ai juste envie de profiter de cette soirée, et de ce nouveau début de vie… Même si je sais que je ne suis pas encore au bout de mes surprises. »
en savoir plus ?
« Cette mission est déjà un calvaire, alors stp essaie de pas la rendre encore pire, ça m’arrangerait. »
en savoir plus ?
« Je ne suis pas sûr qu’il soit l’heure de distribuer de l’eau bénite, nous savons déjà tous que vous êtes un ange Ranya, mais je suis touché de votre bénédiction. »
en savoir plus ?
« Je me déteste. Je me déteste de toutes mes forces. »
en savoir plus ?
« C'est un fantôme que tu enlaces, Faulkner. »
en savoir plus ?
Le soleil tape. Les gens hurlent. Il en a marre. Ce n’est pas un tournoi. C’est un poisson d’avril.
en savoir plus ?
« Il est beau... Tu en as de la chance... »
en savoir plus ?
Le Deal du moment : -25%
Battlefield 2042 (Xbox One) – Précommande ...
Voir le deal
52.80 €

Sirius B. Powell
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t4167-sirius-b-powell-sending-your-selfies-to-nasa-because-you-re-a-star
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t4169-sirius-b-powell-noctali
Icon : (mission scientifique) perdu cette nuit | terminé BHJ22Y
Taille de l'équipe : 12
Région d'origine : Algatia - Hoenn
Âge : 19 yo
Niveau : 51
Jetons : 7892
Points d'Expériences : 1589
(mission scientifique) perdu cette nuit | terminé BHJ22Y
12
Algatia - Hoenn
19 yo
51
7892
1589
pokemon
(mission scientifique) perdu cette nuit | terminé BHJ22Y
12
Algatia - Hoenn
19 yo
51
7892
1589
Sirius B. Powell
est un Coordinateur Mode




(mission scientifique) perdu cette nuit

Sirius lève les yeux.

Au dessus de lui, le ciel se pare de couleurs dorées et orangées. Lentement, la plus brillante des étoiles se cachent pour laisser à ses soeurs l’occasion de briller à leur tour.

Sirius soupire, perdu dans quelques pensées. Cet été est … étrange.

Agréable d’une certaine manière.

Calme.

Sans problèmes.

Groudon sait qu’il en a besoin. Une bouffée d’air pur avant la plongée dans l’océan des responsabilités. C’est un peu étrange.

Un peu différent. Un peu ailleurs.

Les questions se bousculent dans son cerveau comme c’est souvent le cas à cette heure de la journée. Ou de la nuit ? La frontière entre les deux semblent se briser, devenir quelque chose de totalement différent, de totalement …

Sirius soupire et ferme les yeux, appuyant sa tête contre la vitre du bus qui l’amène à l’Observatoire de d’Ula-Ula.

--

A peine quelques minutes plus tard, le garçon est forcé d‘ouvrir les yeux, le conducteur annonçant qu’ils sont arrivés au sommet de la montagne qui surplombe cette île de l’archipel d’Alola. Sirius s’étire rapidement avant de récupérer son sac à dos et de remettre ses lunettes sur son nez.

Tout le bus descend. En même temps, comme le répète le conducteur, terminus, tout le monde descend. Et c’est ce que fait “tout le monde”, docilement. Initialement rempli de scientifiques et autres curieux, le bus part vers l’arrière de l’Observatoire une fois que tout le monde est descendu.

Il ne faut pas très longtemps pour que le petit groupe se disperse, s’approchant des barrières qui surplombe l’île afin de profiter de la vie, ou bien, entrant dans le grand bâtiment qui domine la petite place sur laquelle les visiteurs sont guidés par des employés de l’Observatoire.

Ce n’est pas la première fois que Sirius vient ici mais jamais encore il n’a vu autant de monde. Fin de l’été ? Profiter de la soirée douce et agréable ? Curieux à propos de l’évènement que tous les scientifiques de l’Observatoire attendent avec impatience ? Peut-être juste un peu des trois.

Sirius repositionne son sac sur son épaule avant de se diriger d’un pas décidé vers l’Observatoire. Si c’est possible, l’intérieur est encore plus en effervescence que l’extérieur et Sirius se félicite d’avoir pris autant d’avance. Après une légère attente à l'accueil, la secrétaire lui pointe du doigt une salle. Un petit remerciement et Sirius s’y dirige, satisfait d’y trouver un scientifique ainsi que quelques autres individus divers et variés.

Sirius s’avance, signe la fiche de présence avant de s’installer sur l’une des chaises à sa disposition. A peine un quart d’heure plus tard et quelques nouvelles personnes, le scientifique sort son nez de ses papiers, vérifie rapidement la fiche de présence, soupire et commence à parler.

- Bonsoir. Je suis le docteur Smith, et je vais vous expliquer rapidement ce qu’on attend de vous. Vous allez devoir vous balader sur le mont pour observer le phénomène de ce soir. J’ose espérer que vous êtes tous au courant des détails ? Que vous avez lu le dossier que nous avons préparé ?

Quelques hochements de tête suffisent à convaincre le docteur.

- En bref, pour ceux qui savent pas, ce soir aura lieu la plus grosse pluie de météorites qu’Alola a pu observer depuis plus de 50 ans. Et on a noté un comportement étrange de la part des Méténos. Ce qu’on veut savoir, c’est si il y a un lien entre la pluie de météorites et le comportement des pokemons et si oui, lequel, dans quelle mesure, excetera. Bref, notez tout ce que vous pouvez sur les carnets que nous allons vous donner, prenez un maximum de photos, blablabla. Vous connaissez la routine. Les visiteurs ne sont pas autorisés sur les flancs de la colline, par conséquent nous allons également vous donner un badge d’autorisation que vous rendrez à la fin de la pluie. Ne le perdez pas. Bien, voilà, mon assistant, James, va vous donner le matériel dans la pièce à côté. Passez une bonne soirée.

Et sur ces mots, le scientifique replonge son regard dans son ordinateur et recommence à furieusement taper sur les touches de son clavier. Les quelques personnes employés par l’Observatoire se lèvent et se dirigent, comme demandé, vers la salle à côté où l’assistant leur confie un petit carnet, un stylo, un appareil photo nocturne et un badge d’autorisation.

Le tout bien rangé dans son sac, Sirius se sépare de son groupe pour se diriger vers l’extérieur. Une dernière vérification de son sac avant de présenter son badge au gardien de la porte qui mène à la partie la plus sauvage de la montagne, lui permet de tapoter son thermos de café et d’accrocher quelques pokeballs à sa taille.

On est jamais trop prudent malgré la réputation pacifique de la montagne.

Après une petite (grosse) claque sur son épaule de la part du gardien, Sirius commence à s’avancer. Rapidement le jeune homme sort sa Lampe Torche et son ipok en mode GPS. D’après le dossier les Méténos ont tendance à se réunir dans un ravin un peu en contrebas de l’Observatoire et pour être honnête, Sirius aimerait atteindre son point d’observation avant que la pluie ne commence. Idéalement, avant la nuit aurait été parfait, mais visiblement, ce point là est plutôt compromis ..

Après une dizaine de minutes de marche, Sirius peut voir un premier regroupement de Méténos. Ravi, le garçon note l’emplacement des pokemons sur sa carte gribouillée rapidement sur le carnet d’observation. En avançant, de nombreux autres cercles de pokemons se révèlent. Le coin semble parfait ! Cependant, il remarque rapidement un léger soucis. Un soucis plutôt problématique. Devant lui, entre sa petite personne et les pokemons, une large faille l’empêche de traverser.

Sirius se mordille les lèvres. Le plus simple serait d’utiliser Soleil pour voler par dessus le vide cependant il craint que la présence d’un autre pokemon affole les Méténos. Renonçant à utiliser sa Roucarnage, Sirius décide de longer la faille pendant un moment, à la recherche d’un moyen de traverser.

Au passage, le scientifique en herbe réalise quelques clichés des pokemons sauvages, qui ne semblent pas vraiment s’occuper de sa présence. Il profite d’ailleurs du moment pour prendre quelques photos pour lui même avec son ipok. Hey, c’est méga instagramable tout ça !

Une rapide recherche sur son iPok lui apprend que le seul moyen d’accéder à cette partie de la montagne est le vol. La faille entoure un morceau de terre, comme une île au milieu de la montagne. Assez étrange comme évènement géologique pour être honnête.

Quelques minutes plus tard, Sirius se trouve dans le dos des Méténos, prêt à voler à dos d’oiseau pour accéder à la petite île. Le trajet se déroule plutôt bien, et il a à peine fait sursauter un groupe de pokemon météore qui se trouvait là. Sa Roucarnage rentrée dans sa pokeball, Sirius se dirigea vers les groupes qui avaient initialement attiré son attention.

Assis à bonne distance d’eux, son thermos de café calé entre ses cuisses, Sirius est prêt pour la pluie de météorites. En attendant le début de l'événement, Sirius écrit rapidement les quelques observations qu’il peut faire sur les pokemons en face de lui. Tous semblent relativement pressés, impatients, comme s’ils attendaient la pluie avec autant d’impatiences que les curieux qui se tenaient sur la place de l’Observatoire.

Agités, les Méténos semblent exécuter une sorte de dance et si Sirius ne parvient pas vraiment à identifier tous les mouvements, il note ceux qu’il croit voir. Autre petite précision importante, tous les Méténos sont sous leur forme carapace.

Avant même que Sirius ne comprenne ce qu’il se passe, les Méténos s’élèvent dans le ciel. Coïncidant avec la première météorite qui traverse le ciel. Sirius sourit, un peu béatement, impressionné par la communion des pokemons avec les astres. Au fur et à mesure que le ciel se pare de longs fils colorés, le spectacle en face de lui change. Sans qu’aucun Météno ne prenne de dégâts, lentement, chacun d’entre eux perdent leur carapaces et complimentent leurs soeurs, si haut dans le ciel avec leurs couleurs vives.

Sirius reste un moment, la bouche grande ouverte devant l’étrange spectacle qu’offre les petits pokemons aux mille couleurs. Cependant, après quelques secondes, il récupère son appareil photo et prend quelques clichés. Ils seront probablement assez mal cadrés et un peu flous mais le garçon a du mal à détacher son regard de la pluie de météorite qui transperce le ciel d’Ula-Ula.

Malheureusement, la chute s’arrête après à peine quelques minutes, et au fur et à mesure que les lumières s’éteignent dans le ciel, les Méténos redescendent pour voleter à une hauteur plus traditionnelle. Si la majorité reprend l’épaisse carapace, quelques individus gardent encore leur couleurs vives.

Rapidement, Sirius retranscrit l’événement de plus tôt ainsi que les visibles effets sur les pokemons. Plus calmes que précédemment, ils semblent attendre que tous les leurs aient reprit leur carapace. De même, si ils sont plus calmes, ils ont tous une légère aura brillante autour de leur corps, un peu comme si la pluie de météorite leur avait transmise de l’énergie. Théorie que le halo qui entoure les quelques Méténos encore sans carapace semble confirmer. Le halo n’était pas vraiment visible dans le chaos précédent et la multitude de couleur et de lumière que les pokemons sauvages ont produit mais maintenant que la vallée est retournée au calme, il est plus facilement visible que plus qu’avoir perdu leur carapace, les Méténos irradient littéralement d’une douce lumière.

Presque un quart d’heure après la fin de la pluie, le dernier Météno retrouve sa carapace et chaque pokemon retourne à ses activités. Les Méténos, plus actifs la nuit que le jour, recommence à bouger et à se déplacer comme d’ordinaire. Ne désirant pas plus que ça troubler la quiétude de ces pokemons, Sirius retourne à son point de départ, profitant une fois de plus de sa Roucarnage pour traverser le ravin.

Assez satisfait, il remonte jusqu’à l’Observatoire, le nez dans les étoiles. La pluie de météorite semble avoir eu un effet presque hypnotisant sur la faune de la montagne qui ne bouge pas d’un poil lorsque que l’adolescent passe à leurs côtés. Bien que ce soit vaguement hors du sujet des recherches qu’il est sensé mener, Sirius prend quelques clichés et note l’étrange comportement des espèces qu’il croise.

Ces Picassaults qui ne s’envolent pas affolés à son approche ou encore cette famille de Rattatas qui fixe le ciel d’un air bienheureux font de parfaits exemples et le garçon ne se prive pas de les prendre en photo.

Arrivé au sommet, il n’est pas étonnant de voir que la place, tout à l’heure pleine à craquer est maintenant tristement vide. Quelques passionnés ici et là ou quelques amoureux s’embrassant sous les étoiles forment les derniers membres du public de la pluie de météorites.

En quelques minutes, Sirius se faufile jusqu’à la salle où ils ont été briefés. L’assistant James est là et récupère avec un sourire carnet, carte et appareil photo. Quelques paroles polies conclut l’échange entre les deux jeunes gens et Sirius retourne à l’extérieur. Après avoir vérifié quand part le dernier bus, le jeune va s’appuyer à la rambarde et perd son regard dans le ciel et les étoiles qu’il aime tant.

Avec un sourire, il se dit qu’il l’a quand même mérité …   
mission terminée



sirius
liens
atelier
Sir Trouille
Icon : (mission scientifique) perdu cette nuit | terminé CeOUB4f
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 13090
(mission scientifique) perdu cette nuit | terminé CeOUB4f
-
-
0
0
13090
pokemon
(mission scientifique) perdu cette nuit | terminé CeOUB4f
-
-
0
0
13090
Sir Trouille
est un PNJs
Modération

Appréciation Voilà Sirius dans son élément : les étoiles. On a l'impression de voir le jeune homme enfant, contemplant le ciel avec la fascination qu'on lui connait bien. La mission et les descriptions sont toute simple et font bien le travail. On se représente bien la scène et cette étrange danse des Méténos. J'avoue qu'au-delà d'une observation pure, j'aurais bien aimé voir le scientifique émettre ses propres théories sur ce phénomène, essayant de fonder son propre raisonnement, même si non fondé. Après tout, rêver et imaginer ne fait de mal à personne. En tout cas ce fut une mission très agréable à lire !
■■■□□ - Trois étoiles : c'est bien ! Rien à redire si ce n'est que vous pouvez quand même faire mieux, montrez vous plus originaux, étoffez vos rps ! Explorez la mission jusque dans ses moindres recoins !
Gain Hors délai !



(mission scientifique) perdu cette nuit | terminé 7z5c
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum