Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 6

Pokemon adala community

« J’ai juste envie de profiter de cette soirée, et de ce nouveau début de vie… Même si je sais que je ne suis pas encore au bout de mes surprises. »
en savoir plus ?
« Cette mission est déjà un calvaire, alors stp essaie de pas la rendre encore pire, ça m’arrangerait. »
en savoir plus ?
« Je ne suis pas sûr qu’il soit l’heure de distribuer de l’eau bénite, nous savons déjà tous que vous êtes un ange Ranya, mais je suis touché de votre bénédiction. »
en savoir plus ?
« Je me déteste. Je me déteste de toutes mes forces. »
en savoir plus ?
« C'est un fantôme que tu enlaces, Faulkner. »
en savoir plus ?
Le soleil tape. Les gens hurlent. Il en a marre. Ce n’est pas un tournoi. C’est un poisson d’avril.
en savoir plus ?
« Il est beau... Tu en as de la chance... »
en savoir plus ?
-40%
Le deal à ne pas rater :
Grosse promo sur les Baskets Nike Air Max 2090
89.98 € 149.99 €
Voir le deal

Lucas Emerillon
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t167-lucas-emerillon-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t168-lucas-emerillon-noctali
Taille de l'équipe : 28/30 + 2
Région d'origine : Johto
Âge : 20 ans
Niveau : 60
Jetons : 1627
Points d'Expériences : 1849
28/30 + 2
Johto
20 ans
60
1627
1849
pokemon
28/30 + 2
Johto
20 ans
60
1627
1849
Lucas Emerillon
est un Adulte Etudiant Spé Type
Qu’il est bon de pouvoir profiter de sa ville natale de temps en temps.

Voilà plusieurs semaines déjà que tu es revenu de ta petite escapade avec Nikolas et Alex dans divers lieux de fouilles pour y apprendre tous les ficelles du métier. Tu en es ressorti grandi et remotivé par l’envie et le goût d’apprendre de nouvelles choses. Alors dès ton retour, tu as commencé à regarder ce que tu pourrais bien faire pour continuer à apprendre. Il te fallait également rentabiliser ces quatre années – presque cinq – passées - la Pokemon Community et surtout cette expérience acquise dans le domaine du TopDresasge et celui de l’archéologie. Au final, tu avais fini par tomber sur cette école plutôt atypique, créée pour former les futures champions d’arènes ou membre du conseil 4 en leur offrant toutes les connaissances nécessaires pour se développer dans ces métiers. Autant dire que tu avais été immédiatement conquis par l’offre. Qui plus est, la période d’inscription tombait parfaitement avec ton retour chez toi, alors tu n’avais pas hésité un instant et tu t’étais mis au travail le plus rapidement possible pour remplir au plus vite les démarches administratives afin de pouvoir commencer à chercher un maître de stage avec lequel tu passerais une bonne partie de ta prochaine année – si ce n’était pas plus. Tu n’avais pour ainsi dire pas chômer un instant et tu ne t’étais pas accordé le moindre temps de pause pour souffler vraiment, te posant qu’après avoir rempli tout ce que tu avais à faire. Commcencé début mai, tu achevas ton inscription et ton obtention de stage au milieu du mois de Juin. Puis ensuite, tu t’étais posé un peu avant que ne survienne les événements de Lansat et que tu te rendes à Cobaba deux semaines après cela. Finalement, tu étais revenu à Johto, dans ta bonne vieille Oliville pour profiter enfin d’une véritable pause avant de commencer vraiment les cours et surtout le stage auprès du champion d’arène qui t’avait pris sous son aile.

En ce jour particulier, vous étiez le 17 août.

Ce jour-là, tu t’étais levé sur les premiers rayons de soleil pour faire ton footing quotidien afin de commencer la journée en toute sérénité. S’en était suivi tout une procession matinale qui était presque devenu un automatisme pour toi et te permettant de te retrouver, sur les coups de 10 heures, habillé, tout propre et prêt à profiter pleinement de la journée. Sauf que tu n’avais pas grand-chose à faire. Les choses que tu pouvais faire dans l’immédiat attendaient encore quelque chose pour pouvoir avancer, et pour le reste, soit d’autres personnes étaient sur le coup, soit c’était tes Pokémon eux-mêmes qui s’en occupaient. En bref, tu n’avais absolument rien à faire. Tenant à te dégourdir tout de même un peu les jambes, tu choisis de partir te promener un peu le long de la plage de la ville pour humer un peu l’air marin et observer calmement les paysages magnifiques que la région vous offrait en permanence. Tu te retrouvas donc, silencieux et serein, à marcher tranquillement sur le sable, armé de tongues et d’un short de plage à motifs de fleurs rouges – auquel s’ajouta évidemment l’habituel T-shirt blanc basique - fixant l’horizon aquatique sans but précis. À vrai dire, tu ne savais pas vraiment quoi chercher, ni même simplement si tu avais vraiment quelque chose à chercher. La seule chsoe certaine pour toi, c’était que tu fixais cet horizon, te laissant porter par les effluves douces et salées.

Puis vint le moment d’atteindre la zone du grand phare d’Oliville.

Tu eus l’envie subite de tourner le regard vers la ville pour observer un peu le grand édifice solitaire, et il ne fallaut pas plus d’une seconde pour repérer la silhouette qui se situait tout près du phare, attirant immédiatement ta curiosité. En t’approchant un peu et en regardant bien, tu ne tardas pas à remarquer qu’elle ressemblait étrangement aux célèbres danseuses en kimono de Rosalia – difficile de trouver beaucoup de personnes en kimonos en dehors des fêtes après tout – mais qu’elle n’avait pas vraiment l’air de l’être. Cela t’intrigua grandement, tout autant que cela t’intrigua de la voir en ces lieux, te demandant alros quel pouvait être la raison de sa présence. N’ayant vraiment rien d’autre à faire de la journée, tu te laissas donc aller à cette curiosité et partit rejoindre sa position, essayant de faire gaffe à ce qu’elle ne t’ait pas repéré encore – il ne faudrait pas que tu passes pour un pervers après tout. Tu vins donc vers elle et, souriant, tu l’interpellas avec ta voix la plus douce possible.

Vous savez, si on reste un peu trop longtemps à profiter des effluves d’Oliville, on risque de plus vouloir repartir ensuite.

Lucas ou la palme de la pire façon d’aborder les gens. Même après toutes ces années, cela n’avait absolument pas changer …




Et voilà, go rp sur ça /pan Dis-moi s’il y a des choses qui ne vont pas, qui ne correspondent pas, etc … ^^


[Oliville] Effluves marins & rencontre en bord de mer 1466193127-s1

                         
Erika Uchida
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t6876-469-erika-uchida-de-reine-a-geisha-adulte#70942
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t6878-erika-uchida-adulte#71031
Icon : [Oliville] Effluves marins & rencontre en bord de mer 1552388472-icon-profil-erika
Taille de l'équipe : 10/15
Région d'origine : Née à Johto, a passée son adolescence à Kalos
Âge : 30
Niveau : 30
Jetons : 1018
Points d'Expériences : 658
[Oliville] Effluves marins & rencontre en bord de mer 1552388472-icon-profil-erika
10/15
Née à Johto, a passée son adolescence à Kalos
30
30
1018
658
pokemon
[Oliville] Effluves marins & rencontre en bord de mer 1552388472-icon-profil-erika
10/15
Née à Johto, a passée son adolescence à Kalos
30
30
1018
658
Erika Uchida
est un Adulte Artiste Geisha
Effluves marins & rencontre en bord de mer
Discussion
Feat. Lucas Emerillon

au phare d'Oliville
le 17 août 2018

[Oliville] Effluves marins & rencontre en bord de mer 1523963165-sans-titre-3

Normalement elle ne devait pas se trouver ici et encore moins avec ces vêtements là.

Pourtant voilà une Erika habillée en Geisha encore présente à Oliville à regarder la mer. Elle était venue pour profiter un peu de la ville avec son père. Ils étaient arrivés la veille et devaient normalement repartir hier soir, mais les péripéties avec son nouveau coéquipier Stari avait différé leur départ à aujourd’hui 18h. Enfin s’il daignait bien vouloir revenir voir sa nouvelle dresseuse car pour l’heure il s’amusait avec ses anciens amis à sauter à travers les vagues. La jeune femme avait naturellement acceptée à ce qu’il fasse ses derniers au revoir. Il avait essayé de les faires la veille mais aucun de ses amis ne s’étaient montrés, ce qui avait reporté les adieu à ce matin. Tout ceci expliquait sa présence en ses lieux mais en rien sa tenue.

Figurez-vous que les tasses de café et les robes blanches d’été ne sont pas forcément compatible. Du moins c’est ce qu’avait découvert Erika ce matin quand la serveuse avait malencontreusement renversé la tasse sur elle. La chance, ou le besoin de shopping constant de la Geisha, lui avait fait acheté une tenue dans une petite boutique de kimono sur la route entre Rosalia et Oliville. De ce fait elle n’avait que ça sur elle pour se changer et avait donc troqué sa magnifique robe d’été pour une tenue plus “professionnel”. Le kimono était de bonne facture, bien que fabriqué par une entreprise locale. Les motifs de vagues sur fond blanc allait parfaitement bien avec le décor naturel des lieux, bien que cela soit une parfaite coïncidence.

Debout sur le quaie la jeune femme portait sa main en visière pour voir Rubi sauter au-dessus de la mer accompagné de deux autres Stari. Il semblait heureux et la dresseuse avait un peu de remord de le soustraire à son environnement, bien que ce soit ce dernier qui ait décidé de lui-même de rentrer dans la ball. Elle avait beaucoup de mal avec ce principe de capture, elle préférait étrangement acheter des oeufs. Sans doute une pensée bien trop écologiste de sa part que de prendre des pokemon qui n’ont jamais connus la nature plutôt que de les soustraire à leur environnement naturelle. Elle était cependant beaucoup plus alaise avec ça bien qu’elle ait capturé Hitoe, sa Mucuscule, et qu’elle ne le regrettait pas. Ces prochains amis seraient sans doute des bébés pokemon. Sa pensée allait dans ce sens quand quelqu’un vint lui en faire perdre le fil.  

Un jeune homme grand et blond, aux habits de touriste lui fit une remarque, digne des voyantes en roulotte, qui disait qu’il ne fallait pas trop humer les effluves d’Oliville au risque de ne plus jamais en partir. Elle se mit à sourire aimablement à l’inconnu, plus par politesse que par réel amusement et se pressa de lui répondre.

▬ Il faut sans doute que je m’éloigne du bord de mer alors, je ne veux pas me retrouver changer en sirène par la même occasion. Et j’ai quelques obligations qui m’oblige à partir ce soir, j’espère donc bien pouvoir m’y tenir. En attendant je vais prendre le risque de profiter du paysage.

Elle glisse un petit clin d’oeil taquin, son habituel clin d’oeil d’ex idole, tout en faisant un sourire ravissant. À cet instant, plus qu’à un autre on aurait vraiment dit une sirène non ?


Feniix


Love is always in season.
[Oliville] Effluves marins & rencontre en bord de mer 1560019036-miniat-team03

⚡️ La vie ce n'est pas d'attendre que les orages passent, c'est d'apprendre comment danser sous la pluie - Sénèque
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum