Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 7

Pokemon adala community

Tu abandonnerais ce pauvre locataire démuni à son déménagement, en « empruntant » sa camionnette en plus… ? Je ne te pensais pas voleur, Josh.
en savoir plus ?
Cha-charmant… normalement c’est en mission avec Josh que je frôle la mort, pas en rentrant chez les Phyllalis.
en savoir plus ?
Je vais chuter, encore, et ça sera long, et ça sera douloureux, et t'auras pas envie d'être là. Parce que toi, tu as Aoi mais moi j'ai quoi maintenant que Maya est partie, dis-moi ?
en savoir plus ?
Ce n'est pas le parc que je souhaite anéantir...
en savoir plus ?
Mademoiselle Alézar, Pecheresse Caroline ! Où êtes-vous ?
en savoir plus ?
La triche sera permise évidemment.
en savoir plus ?
Q…. Quéééééééééééééé ?!
en savoir plus ?
-50%
Le deal à ne pas rater :
Assassin’s Creed Valhalla PS4/PS5 et Xbox One /Series X
34.99 € 69.99 €
Voir le deal

Lissa Labelvi
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8372-lumiere-et-ombre-lissa-labelvi#84921
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8381-lissa-labelvi-pyroli#84980
Icon : Pikachu Explorateur, à votre service !
Taille de l'équipe : 1 / 3
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 16
Niveau : 0
Jetons : 14312
Points d'Expériences : 406
Pikachu Explorateur, à votre service !
1 / 3
Sinnoh
16
0
14312
406
pokemon
Pikachu Explorateur, à votre service !
1 / 3
Sinnoh
16
0
14312
406
Lissa Labelvi
est un Coordinateur Éleveur
LISSA LABELVI

rp solo
« L’auguste »

Narrateur omniscient

Ginji se laisse tomber sur son lit. Dans sa chambre, ses Pokémon ont déjà repris leurs marques.

« -Pfiouh ! Enfin réinstallés. Mine de rien, cet endroit m’a manqué. »

Ses compagnons acquiescent, non mécontents d’avoir retrouvé la terre ferme. Leur dresseur fronce ensuite les sourcils, et prend une mine plus pensive.

« -Je me demande comment Lissa s’en sort de son côté. Elle devrait déjà avoir récupéré son Pokémon, à l’heure qu’il est…  »

Au moment où il achève sa phrase, son Ipok se met à vibrer. Il se redresse, et lit le nom de la personne qui cherche à le joindre… Quand on parle du Lucario ! A la hâte, il décroche.

« -Allô, Lissa ?… Comment ça se passe ? Tu as reçu ton Pokémon ? »

Mais la réjouissance est de courte durée. A l’autre bout du fil, des pleurs et des reniflements parviennent jusqu’à lui.

« -Gi… Ginji !… Snif… Mon starter… Il… Il… ! »

Aucun doute : sa petite sœur est en larme. Le garçon se redresse d’un seul coup, en alerte.

« -Que… Lissa, qu’est-ce qu’il se passe ?! »


***
Lissa
Un peu plus tôt…

Je recompte mes doigts un à un.

Un. Deux. Trois. Quatre. Cinq. Six. Sept. Huit. Neuf. Dix.

Ok. J’en ai bien dix.

Tout va bien.

Tout va bien.

Tout va bien…

… Mais… Mais alors…

… Pourquoi je suis autant stressée ?!…

D’accord, je dois avoir l’air bizarre, à compter et recompter mes doigts sans rien faire d’autre… Mais je suis particulièrement anxieuse, dans l’immédiat ! Et aussi étrange que cela puisse paraître, m’occuper l’esprit de la sorte m’aide à me détendre…

Postée à l’entrée du bunker, je fais la queue comme tout un tas d’autres étudiants. Bientôt, mon tour viendra de pénétrer à l’intérieur, et je pourrai alors récupérer mon starter… Aaaah, et si ça se passe mal ? Et si à l’issu du questionnaire, le Collectionneur juge qu’aucun Pokémon ne me convienne ? J’ai bien trop peur de ce qui pourrait arriver ! Caroline ? Ginji ? Où êtes-vous ? J’ai besoin de votre soutien… !

Je m’en veux cependant bien vite d’être aussi dépendante de mes aînés, et cherche à me calmer via une profonde inspiration. Ce… Cela va le faire ! Je peux y arriver, je le sais… Je ne crois pas que jusqu’à présent, il y ait déjà eu des cas d’étudiants sans starter… Alors cela ne risque pas de m’arriver, pas vrai ? Je gonfle mon buste, et serre les poings avec vigueur. Tout va bien se passer ! Lissa, tu es grande, tu es forte, alors tu peux y arriver !

« -Hiii ! »

Je sursaute lorsque la porte du bunker s’ouvre. L’étudiant passé juste avant moi en sort, une Pokéball en main, et une mine réjouie sur le visage. Je l’observe s’éloigner en silence, jusqu’à ce que la silhouette du Collectionneur se poste devant moi.

« -Suivante.
-O-oui ! »

Je le suis à l’intérieur. Son bureau… Ou domicile, j’avoue ne pas vraiment savoir, est un lieu bien étrange. La quasi-totalité de la pièce est emplie d’étagères, elles-même pleines à craquer de Pokéballs. Celle de mon futur Pokémon se trouve-t-elle à l’intérieur ?… Je n’ai pas vraiment le temps de m’en assurer, puisque l’homme à lunettes m’invite à m’asseoir sur une chaise, tandis que lui même prend place devant son écran.

« -Je vais te soumettre à une série de questions. Tu y réponds. Et je te donne ton Pokémon. Facile, hein ? »

J’acquiesce timidement, et ne peux m’empêcher de lui faire part de mon inquiétude.

« -Il… Il y a des risques d’échec ? »

Il rit à ma remarque.

« -Non, évidemment. Ce test est simple comme bonjour ! ~ »

Je déglutis. En vue des difficultés que j’ai à me présenter aux inconnus, j’ignore si ce questionnaire sera aussi aisé qu’il le prétend… Il pianote sur son clavier, et commence.

« -Prénom, nom ?
-Lissa ! L-Lissa Labelvi.
-Âge ?
-Qu… Quatorze ans.
-Dortoir ?
-J’ai… J’ai été assignée chez les Pyroli.
-Ta couleur préférée ?
-Hum… Je dirai le vert.
-Plutôt salée ou sucrée ?
-Hmm… Je n’ai pas vraiment de préférence. Peut-être le sucre…
-Plutôt science ou magie ?
-La magie, je pense.
-Un défaut ?
-Oh. Hum… Mon manque d’assurance… Je crois…
-Une qualité ?
-Serviable !
-Tu préfères la montagne ou la mer ?
-Hum… Je ne me suis jamais posée la question…
-Eh bien, moi je te la pose.
-Euh o-oui ! Tout de suite ! Voyons voir… J’ai grandi près de la mer, mais… Les quelques fois où j’ai pu me rendre à la montagne, je me suis bien amusée… Je ne sais pas si je pourrai choisir entre les deux.
-Si tu y as passé plus de temps, on a qu’à dire la mer.
-A-attendez ! Je ne suis pas sûre que ça soit ce que je préfère...
-… La montagne, alors ?
-Je… Je ne sais pas…
-Il va falloir te décider, pourtant. Au pire, tu peux me dire une réponse au hasard, et on passe à la suite…  
-Q-quoi ?! Mais… Comment pourrai-je faire une chose pareille ?...
-… Ben, en tirant à pile ou face, ou en lançant un dé, je ne sais pas ?…
-M-m-m-mais… ! Je ne peux pas faire ça !
-… Et pourquoi pas ?
-Ce questionnaire… Il vise à déterminer quel Pokémon me correspond, pas vrai ?
-… Oui ?
-Et… Et si je finissais par donner la mauvaise réponse ? Et que…  Vous me donniez un Pokémon avec qui je m’entends mal ? E-et qu’à cause de ça, il ne s’épanouisse pas à mes côtés ?! Oh n-non, je ne veux pas rendre un Pokémon malheureux ! Je refuse ! Je… Je suis désolée ! Je suis une mauvaise personne, qui ne pense qu’à elle et qui est incapable de s’occuper du Pokémon qu’on lui a confié ! Je n’aurai jamais dû quitter la maison ! Je… !
-OK, OK, calme-toi ! Calme-toi, je t’en prie… Aucun Pokémon n’est malheureux et personne ne va retourner à sa maison, d’accord ?…  
-A-ah ! Je… Je… Désolée ! Pardon… Je... » j’inspire un bon coup, et calme les battements frénétiques de mon cœur « Ça… Ça va mieux. P-pardon, c’est juste que… J’ai paniqué…
-Ce… Ce n’est pas grave. Tu sais quoi ? Je vais générer une autre question, et…  Oh, bah tiens ! Le test est terminé !
-C’est… C’est vrai ? »

Je lâche un profond soupir de soulagement. Le Collectionneur se racle la gorge, et se lève pour aller parcourir ses rayons. Au bout de quelques secondes à peine, il revient, une Pokéball entre les mains.

« -Tiens ! Il s’agit d’un Pokémon qui… Te complète bien. »

Il tend le bras, et je forme un creux avec mes doigts, dans lequel il lâche la sphère. La boule bicolore se loge parfaitement dedans, et mon attention se retrouve complètement absorbée par son reflet laqué.

« -Mais attention, ne te laisse pas avoir par son jeune âge. Il a un caractère bien trempé. »

Ragaillardie, j’acquiesce vivement.

« -M-merci ! Merci pour tout ! Je vous promets de bien m’en occuper ! »

Il me sourit tendrement.

« -Je n’en doute pas une seule seconde ! Vas-y, file. »

J’obtempère, et lui tourne le dos pour quitter le bunker. Le Collectionneur marmonne une dernière chose au moment où je m’éloigne, mais je suis déjà bien trop loin pour l’entendre.

« -… J’espère que j’ai bien fait de cocher la montagne…  »

Je gravis les marches en sens inverse, et me précipite à l’extérieur. Je me sens bouillir au fond de mon être, sans parler de mon cœur qui bat la chamade ! Mais ce n’est pas comme les autres fois où je suis stressée et anxieuse… C’est de la hâte ! De l’excitation ! J’ai tellement envie de découvrir ce Pokémon et d’apprendre à le connaître…

Mais je ne dois pas me précipiter. Je vais d’abord un trouver un espace agréable où le relâcher… J’ai cru voir un parc boisé au milieu des dortoirs. Nous y serons certainement à l’aise !

Ma mémoire ne me trompe pas, et je finis par rejoindre une zone recouverte de gazons. Ici, la végétation est bien entretenue, et même si on y sent la patte de l’Homme, je suis sûre que les Pokémon doivent eux aussi apprécier. Mais trève d’observations…

Je m’assois en tailleur, pose mon sac à côté de moi, et la Pokéball en face.

J’inspire patiemment, et souffle de façon bien audible. Ça y est… Le moment est venu. Le moment de… Découvrir mon premier compagnon !

J’enclenche le processus d’ouverture. Un clic se fait clairement entendre après avoir enfoncé le bouton au centre de la Pokéball, qui s’ouvre en réaction. Ensuite, un rayon de lumière blanc s’en échappe de façon erratique, mais finit par se rassembler pour former une silhouette juste devant moi. A priori, elle ressemble à celle d’une créature bipède et longitudinale, mais je n’en ai la confirmation que lorsqu’elle m’apparaît complètement.

Un petit être, vert. Du moins, majoritairement : la partie inférieure de sa tête et tout l’avant de son corps est d’un blanc mâte. Deux petites collerettes jaunes sont placées à la base de son cou, et s’accordent avec ses paupières, qui elles révèlent des yeux marrons presque semblables à ceux de mon frère. Il possède deux pattes supérieures verdoyantes et deux inférieures tout aussi petites, mais de la même teinte que son ventre. Enfin, une queue dont l’extrémité s’apparente à une feuille finit de lui conférer l’allure d’un jeune reptile.

Le Pokémon jette une œillade intriguée autour de lui, et lève la tête vers moi. Complètement conquise, je joints mes deux mains et pousse une longue expiration attendrie.

« -Ooooh ! Que tu es beau ! »

Je ne peux finalement pas m’empêcher de l’attraper, et de l’amener à hauteur d’yeux. Il se laisse faire, et me toise d’un air profondément analytique.

« -Tu es un Vipélierre, c’est ça ?… Enchantée ! Je me nomme Lissa ! Et toi, tu seras….  »

Je détourne le regard le temps de ma réflexion. Un surnom ne se choisit pas au hasard ! Ginji m’a expliqué qu’en général, les Pokémon acceptent toujours le nom qu’on leur donne, mais ce n’est pas pour autant que je dois lui en octroyer un à la légère…

« -Hmm, voyons voir…  » une idée traverse mon esprit, et je la lui soumets immédiatement « Soren ! Qu’en penses-tu ? »

Sa réponse ne tarde pas. Sans montrer l’once d’une hésitation, il… Grimace, et secoue la tête de gauche à droite.

« -Lierre. »

Un peu surprise, je cligne des yeux sans savoir que dire. Ce… Ce surnom ne lui plaît pas ?… Hmm, ce n’est pas grave ! On n’a qu’à lui en trouver un autre ! Dans ce cas, peut-être que…

« -Soleil, alors ! Qu’en dis-tu ? »

Il croise les bras, peu convaincu.

« -Lierre. »

… Ça… Ça ne lui plaît pas non plus ? J’ai pensé qu’en tant que Pokémon Plante, un nom en rapport avec la lumière lui siérait bien… Peut-être quelque chose de plus simple, du coup ?

« -Eh bien… Je peux me contenter d’abréger le nom de ton espèce et t’appeler Vip, si tu le souhaites ! »

Il se renfrogne.

« -Lierre. »

Comme nous n’arrivons pas à nous mettre d’accord, mon expression se fait de moins en moins assurée.

« -Hum… Tu veux que je t’appelle Lierre ? Ah… Ah moins que tu ne désires aucun surnom ? »

Ni la première proposition, ni la seconde ne semble lui convenir. D’un geste nonchalant de la patte, il rejette les deux idées, et me confirme le tout d’un mouvement négatif de la tête.

« -Lierre. »

J’abaisse légèrement les bras suite à un affaissement de mes épaules, et l’apparition d’un air abattu sur le visage. Pourquoi n’accepte-t-il aucune de mes suggestions ?…

« -G… Green alors ? »

Non.

« -Leaf ? »

Non.  

« -Hum… Espérance ? »

Non.

« -Snivy ? »

Non.

« -Je… Je ne sais pas ! Jean-Baptiste ?! »  

Non.

L’anxiété qui m’avait quittée à l’obtention de sa Pokéball regagne progressivement du terrain à mesure qu’il refuse. Rapidement, je sens le stress monter en moi, et la panique me submerger.

Qu’est-ce que je fais de travers ?!

***
Trente minutes plus tard.

Tout en sanglotant, je renifle, et me frotte les yeux pour faire partir mes larmes. Ginji croise les bras d’un air… Contrarié.

« -Et donc… Depuis tout à l’heure, il refuse en bloc tous tes surnoms ? »

J’hoquette légèrement, incapable de me calmer.

« -Snif… O-oui… Snif… »  

Je coule un regard à mon Vipélierre, qui a depuis quitté mes mains pour simplement rester debout dans l’herbe. En dépit du fait que je ne lui propose que des surnoms erronés depuis son apparition, il ne semble pas vouloir s’en aller, ni ne s’impatiente. J’ai vraiment l’impression qu’il attend de moi que je lui trouve le surnom parfait… M-mais je ne demande que ça, moi ! Mais je n’y arrive pas ! Je suis incapable de mettre le doigt sur la bonne idée qui le fera accepter ! M-même pendant tout ce temps où je lui ai fait des propositions, je n’ai pas réussi à déterminer s’il a ou non une préférence pour quelque chose, ou un style en particulier ! Arceus, mais quelle nulle je fais…

Ginji le toise, perplexe, et s’accroupit pour se rapprocher au mieux de sa hauteur. Mon Vipélierre le fixe également droit dans les yeux, mais avec une attitude plus… Indifférente.

« -Alors quoi, d’entrée, tu joues les fortes têtes ? »

Sa remarque ne semble en rien lui plaire, et le Pokémon croise les bras après avoir détourné le regard. Dans un soupir, mon grand frère se redresse, et se tourne vers moi.

« -On dirait que tu as hérité d’un véritable enfant roi, ma grande… »

C’est alors que les yeux du Vipélierre s’ouvrent pleinement. Je le remarque, et sous la surprise, écarquille les miens également.

« -A… Attends ! Je crois que tu as capté son intérêt ! »  

En effet, désormais, en lieu et place d’une mine renfrognée, mon starter affiche un air plus pensif et se gratte doucement le menton. Alerte, je m’agenouille devant lui, sous l’attention intriguée de Ginji.

« -C’est… C’est le terme enfant, qui te plaît ?… N-non ! C’est roi, c’est ça ? »  

A mon grand étonnement, il acquiesce tout doucement. Nous sommes loin de la révélation divine, mais… On tient une piste !

« -Tu veux quelque chose dans cette trempe là ? Voyons voir… Roi ? Prince ? Majesté ? »  

Le Voltali fronce les sourcils.

« -Attends, tu ne vas quand même pas l’appeler Majest… ?
-Vip. »

Il est interrompu par l’acquiescement du Pokémon. Une profonde satisfaction emplit mon visage, et sous l’émotion, je ramène mes mains vers ma bouche.

« -Aaaaanh ! On a trouvé ! »  

Sous une mystérieuse impulsion, je forme une plate-forme avec mes doigts et les lui présente pour qu’il grimpe dessus. Ce qu’il fait, et à nouveau, je le ramène à hauteur d’yeux.

« -Majesté, donc ? Majesté te plaît ? »

Avec la même assurance qui lui a permis de rejeter toutes mes autres propositions, il hoche la tête. Je ne peux alors pas m’empêcher de le serrer contre moi, l’entièreté de ma tristesse s’étant volatilisée.

« -Ooooh ! C’est super ! On a trouvé ! M… Merci, Ginji ! Sans toi, je n’y serai pas arrivée. »

Toujours aussi perplexe, mon aîné se gratte la joue.

« -Euh. De rien ? »

Emportée dans mon élan, je me redresse, et m’adresse à mon Pokémon.

« -Maintenant, nous devons aller visiter notre chambre ! J’y ai à peine mis les pieds, donc tu verras, il n’y a encore que peu d’installations, mais cela reste un coin sympa…   »

Il semble hausser les épaules, ce que je prends pour un accord. Clairement, quand quelque chose ne lui plaît pas, il me le fait comprendre, donc… Alors que je récupère mes affaires, Ginji me retient.

« -Hum… Tu es sûre que ça va aller ? »

Mais je suis bien trop impatiente pour m’attarder ici.

« -O-oui ! Ne t’en fais pas… Si j’ai un autre problème, je t’appellerai ! Sinon, on se voit demain ! »

Majesté contre moi, je file alors en direction du dortoir Pyroli. Les débuts ont été compliqués, mais je vais faire en sorte que tout le reste soit parfait ! Maintenant que je lui ai choisi un surnom (ou que lui en a choisi un… Hum, peu importe !), nous allons pouvoir faire plus ample connaissance et apprendre à nous connaître ! Mais avant… Une petite visite de notre nouvel habitat s’impose !

Lors de la visite de tout à l’heure, j’ai déjà pu constater que les Pyroli possèdent le bâtiment le plus imposant. S’il n’est pas tout aussi carré que le dortoir Phyllali, il en a les proportions les plus proches… Et son intérieur est bien singulier ! Tout ici semble destiné à l’entraînement sportif de ses locataires. Je n’ai jamais été très intéressée par le sport, mais… Peut-être que tout cet équipement me motivera !

Mais pour l’heure, c’est une toute autre chose qui nous intéresse. Ma chambre ! Je parviens à la retrouver sans trop de difficultés, et m’engouffre dedans au plus vite. Diana Prince, ma référente, m’a permis d’y installer mes premières affaires, donc je suis déjà assez familière avec cet endroit. Même si j’ai encore dû mal à m’y sentir pleinement à l’aise, je suis certaine que la présence de Majesté m’y aidera !

« -V-voila ! C’est notre demeure… »

Dès l’instant où j’ai passé le seuil de la porte, mon Vipélierre a bondi au sol pour lui-même prendre ses repères. J’en profite pour fermer derrière moi, et une fois que c’est bon, lui fais une rapide présentation des lieux.

« -Pour l’instant, c’est plutôt vide. Derrière cette porte, il y a notre salle de bain, et là, c’est mon bureau. Mais il n’y a que dans l’armoire que j’ai disposé mes affaires… Ah, si, il y a ça aussi ! »

Je lui désigne une sorte d’oreiller incurvé, et posé au sol.

« -J’ignorais à quelle espèce de Pokémon j’aurai à faire, donc elle est peut-être un peu grande, mais… Voici ta couchette ! »

Majesté n’y accorde qu’un court regard. Il s’en désintéresse rapidement pour plutôt bondir sur mon lit, et évaluer son confort. Loin de me vexer, je me montre même plutôt ravie.

« -Oh ! Tu souhaites dormir sur le lit ? »

Il acquiesce, et je fais de même, mais avec un petit sourire en plus.

« -Su… Super ! Il est bien assez grand pour nous deux, donc c’est tout à fait poss...
-Lierre. »

Il m’interrompt avant même la fin de ma phrase. Lorsqu’il a mon attention, il me pointe de la patte, puis m’indique… La couchette. Je l’observe sans trop comprendre, puis lui coule un regard peu assuré.

« -Hum… Tu souhaites que moi, je dorme là ?
-Vip. »

Il hoche la tête. Je souris, amusée par son expression des plus sérieuses.

« -Allons, tu vois bien que je n’y rentrerai pas… Hum, Majesté ? »

Pendant que je lui parlais, il s’est enroulé sur lui-même et a fermé les yeux. Immobile, j’ai besoin de quelques secondes pour réaliser qu’il s’est vraisemblablement endormi, et vérifie donc l’heure sur mon téléphone. Il n’est pas si tard, mais… J’ai été tellement tendue la nuit dernière, que j’ai au final très peu dormi, et il est vrai qu’un sommeil précipité pourrait s’avérer réparateur. En accord avec cette idée, je me débarrasse de mes affaires et me mets rapidement en pyjama. Je ferme ensuite les stores, et m’assure d’avoir programmé un réveil pour demain matin. Il ne me reste alors plus qu’à me glisser sous ma couette…

Je me rapproche de mon lit, et y observe la silhouette de mon starter endormi. Mon premier Pokémon… Il semble avoir un tempérament bien trempé, mais il reste à mes yeux adorable. Je suis certaine qu’ensemble, nous pourrons accomplir de grandes choses !

… Par contre… Hum…


***
Le lendemain matin...

Mon pied bute légèrement contre un autre, et c’est de justesse que j’évite de tomber. Refermant mon emprise sur mon plateau, j’avance, les yeux mi-clos, jusqu’à la silhouette bien reconnaissable de mon frère.

« -Cou… Coucou…  »

Ma voix est faible, et c’est presque avec soulagement que je pose mon petit déjeuner sur la table. Je me laisse tomber machinalement sur le siège en face de Ginji, et baille à m’en décrocher la mâchoire – sans omettre cependant de dissimuler ma bouche d’une main. Il me dévisage sans comprendre.

« -Sa… Lut Lissa. » il penche la tête sur le côté, peu convaincu par sa propre question « … Bien dormi ? »

Je souris faiblement.

« -… Ou… Oui. C’était chouette…  »

Loin d’être dupe, il fronce les sourcils.

« -… Non, t’as pas l’air d’avoir dormi du tout. Qu’est-ce qu’il s’est passé ? »

Sa brusque suspicion m’effraie, et je me justifie avec hâte.

« -R... Rien ! Absolument rien ne s’est passé ! Je… C’est juste, que…   »

Face à ma réticence à continuer, il hausse nonchalamment les épaules.

« -Tu sais, si tes camarades de dortoir font trop de bruit, tu peux simplement le dire. Surtout que le tien a été dirigé par la vice-directrice, fut un temps, donc… Crois moi qu’elle prendra pas ça à la légère. »

L’idée d’une punition injustifiée me fait au final encore plus paniquer, et je passe rapidement aux aveux.

« -N-non ! Tu n’y es pas du tout ! Mes camarades de dortoir n’y sont pour rien ! Simplement…  »

Gênée, je joints nerveusement mes deux mains.

« -Hier soir, Majesté s’est endormi sur mon lit, et… Comme il s’était placé en plein milieu de la couette, impossible pour moi de me glisser dessous sans… Sans risquer de le déranger. Du coup, je… »

Je baisse les yeux, honteuse.

« -… J’ai dormi par terre.  »

Ceux de Ginji semblent sortir de leurs orbites.

« -… Tu as fait quoi ?! »

A nouveau, je cherche à me justifier.

« -A-ah, mais ne t’en fais pas ! J’ai utilisé la couchette de Majesté comme oreiller, et… Et de toute façon, c’était ce qu’il souhaitait dès le départ, donc…  »

Étrangement, cela ne suffit pas à le convaincre.

« -Mais… Mais Lissa, ça ne va pas ?! Quelle idée tu as eu de… ? E-et ce Majesté, il est où, actuellement ?! » demande-t-il en regardant les alentours.

Sa question me fait réaliser quelque chose, et je me lève d’un seul coup.

« -Oh mince ! J’ai oublié de lui apporter le petit-déjeuner ! Il m’a fait savoir en se réveillant qu’il ne bougerait pas du lit tant que…  »

Mais avant que j’ai le temps de partir, Ginji me retient en m’attrapant le poignet.

« -Lissa, attends ! Tu… Tu n’as même pas touché à ton bol, encore !
-O-oui, mais… Je serai une piètre dresseuse si je laissais mon Pokémon mourir de faim, n-non ?
-Si… S’il avait si faim que ça, il serait venu chercher sa nourriture lui-même ! Maintenant, rassis-toi. »

Son ton impératif fait que mes jambes ploient mécaniquement, et je me rassois. Il profite alors d’avoir mon attention et mon calme pour me lâcher, et reprend plus doucement.

« -… Lissa, je comprends que tu veuilles tout le bien du monde à ton Pokémon, mais… Ce n’est pas pour autant que tu dois te mettre dans un état pareil ! Regarde-toi… Je ne t’ai jamais vue aussi fatiguée ! Alors que tu n’es là que depuis un jour ! »

J’affiche une moue coupable.

« -C’est que… Entre la nuit avant notre arrivée où j’ai peu dormi, et… Celle-ci où j’ai… Moins dormi… Je crains qu’il me manque quelques heures de sommeil. »

Il soupire.

« -Je t’en prie, Lissa, ménage-toi. Que diront les professeurs quand ils verront dans quel état tu es dès le premier jour ? Et imagine un peu la réaction de Maman si elle l’apprend ! »

Je me recroqueville sur moi-même, honteuse. Il finit son bol en une gorgée, et se lève.

« -Je vais aller voir Ilea, et voir avec elle si elle peut te trouver une excuse pour te dispenser de cours aujourd’hui. En attendant, mange, et ne bouge pas d’ici tant que je ne suis pas revenu, d’accord ? »

Ma conscience me hurle de protester, car jamais au monde il me viendrait à l’idée de manquer ma première journée de cours. Mais le trop-plein de fatigue a raison de moi, et je ne fais que piteusement hocher la tête. Ginji attrape donc son plateau vide, et prend la direction de la sortie du réfectoire…

Après quoi, je laisse ma tête retomber contre la table. Dans un râle épuisé, je ne parviens qu'à me lamenter.

« -… Mais qu’est-ce qui ne va pas avec moi ?…  »


Dernière édition par Lissa Labelvi le Jeu 12 Sep - 5:32, édité 1 fois




« Je suis bien trop paniquée pour pouvoir utiliser des mots normaux, d’accord ?! »
Lissa Labelvi
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8372-lumiere-et-ombre-lissa-labelvi#84921
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8381-lissa-labelvi-pyroli#84980
Icon : Pikachu Explorateur, à votre service !
Taille de l'équipe : 1 / 3
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 16
Niveau : 0
Jetons : 14312
Points d'Expériences : 406
Pikachu Explorateur, à votre service !
1 / 3
Sinnoh
16
0
14312
406
pokemon
Pikachu Explorateur, à votre service !
1 / 3
Sinnoh
16
0
14312
406
Lissa Labelvi
est un Coordinateur Éleveur
LISSA LABELVI

rp solo
« L’auguste »

Une fois mon repas fini, Ginji et moi sommes retournés dans ma nouvelle chambre. Le dortoir est désert, ce qui tend à renforcer mon sentiment de mal être.

« -Tu… Tu es certain que l’on peut se permettre de manquer la première heure de cours ?... »

Il pose ses mains sur ses hanches, et sourit.

« -J’ai bien peur qu’on soit partis pour manquer plus qu’une heure, Lissa.  » puis il balaie tout ça d’un mouvement de la main « Je me suis arrangé avec Ilea. Officiellement, on est en consultation avec elle, mais sache que c’est la première et dernière fois qu’elle nous permet de faire un truc pareil d’accord ? »

Son ton autoritaire sur la fin me pousse à timidement hocher la tête. Il comprend vite que je suis très peu à l’aise avec tout ça, et cherche donc à me rassurer.

« -T’en fais pas, tu vas juste louper les immanquables premiers cours où le professeur passe une heure à se présenter et à faire faire des fiches aux élèves. Ce n’est pas bien grave. »

Mais cela n’a pas l’effet escompté.

« -A-ah ! Mais ne dit-on pas que la première impression est la plus importante ? Si je suis absente le jour où tout le monde fait connaissance et que j’arrive ensuite comme un cheveu sur la soupe, les gens vont voir mon arrivée comme une intrusion, o-ou pire, une atteinte à leur vie privée ! Ils vont croire que je cherche à m’immiscer dans leur nouveau cercle d’amis, ou au contraire, que je suis une malpropre qui se moque de...
-… Lissa. »

Alors que je m’emballe, je me fige au moment de me faire apostropher. Droite comme un I, je sens mon cœur continuer de tambouriner contre ma poitrine à cause du stress, mais les mains de mon frère venues se placer sur mes épaules tendent à m’apaiser.

« -Je sais que tous ces visages inconnus te font peur, mais… Tout va bien se passer, d’accord ? Il n’y a pas de raisons que les gens d’ici te trouvent moins adorable qu’à Rivamar. »

Si cette remarque finit certes par me calmer, j’affiche néanmoins une petite moue gênée.

« -Je… Je ne cherche pas à juste paraître adorable…  »

Cette réponse le fait rire, et il me tapote le sommet du crâne.

« -C’est justement ce qui te rend si attachante. »

Il me lâche alors et se tourne vers le principal sujet de sa venue. Majesté, qui nous observe en silence depuis tout à l’heure, toise Ginji d’un air tout à fait désintéressé.

« -Déjà, ‘va falloir m’expliquer pourquoi tu te laisses marcher sur les pieds comme ça. Tu n’as jamais eu le moindre problème pour gérer les Pokémon jusqu’à présent, alors pourquoi tu n’y parviens plus, soudainement ? »

Je me tourne moi aussi vers mon starter, et me justifie au plus vite.

« -J-je ne me laisse pas marcher sur les pieds ! Simplement, hum… Je tiens à mettre un point d’honneur à le rendre heureux, et… Majesté est particulièrement exigeant. »

Il vient alors capter mon regard.

« -C’est toi la dresseuse, je te rappelle.
-Et… J-justement…  Un dresseur ne doit-il pas satisfaire toutes les attentes de son Pokémon ? »

Son expression se fait plus blasée.

« -… Non, Lissa. Juste… Non. »

La mienne moins assurée.

« -… A-ah. » mais je me ressaisis d’un seul coup « Pourtant, c’est que je souhaite ! Je veux tout mettre en œuvre pour mon Pokémon !
-Alors commence par te montrer plus autoritaire. Ou à défaut, évite de faire tout ce qu’il te demande au pied de la lettre. » il croise les bras « Si tu te contentes de le choyer, non seulement il va te mener une vie infernale, mais en plus il se montrera désobligeant avec le reste du monde. Et ce n’est pas ce que tu souhaites, pas vrai ? »

J’acquiesce timidement, ce qui semble le satisfaire.

« -Bien. Déjà, réglons cette histoire de lit. » il toise Majesté droit dans les yeux « Tu es au courant que tu ne peux pas t’accaparer ce matelas pour toi tout seul ? »

En guise de réponse, il se détourne avec dédain.

« -Hmpf. »

Ginji soupire.

« -C’est quoi ton problème ? T’as vraiment besoin d’autant d’espaces pour dormir ?
-Hum... » je tente une approche, hésitante « Il n’a pas bougé d’un pouce par rapport à hier soir. Je ne pense pas que cela soit, le problème… Il doit plutôt penser que dormir dans une couchette ou la partager n’est pas digne de sa condition. »

Mon frère fronce les sourcils, perplexe.

« -… Sa condition ? »

Je lui indique le Vipélierre d’un mouvement du menton.

« -Tu… Tu as bien dû comprendre, non ? Majesté possède une grande estime de lui-même. Il semble avoir certaines… Attentes, quant à la façon dont il est traité, ou perçu. »

Le concerné approuve mes paroles avec un long hochement de tête complaisant. Après avoir affiché un court rictus amusé, Ginji prend quelques secondes pour réfléchir à tout ça, et finit par hausser les épaules.

« -Et si on fait comme ça ? »

Il se penche en avant, et récupère la couchette au sol, qu’il pose ensuite simplement sur mon bureau, vide.

« -Si c’est dormir au sol qui le dérange, cela devrait régler le problème. »

S’il ne répond certes pas, Majesté bondit toutefois sur la table pour analyser la proposition plus en détail. Via de petits pas, il fait tout le tour du coussin, puis s’arrête pour mieux jauger sa position par rapport au lit. Sa hauteur surélevée par rapport au reste de la pièce paraît le convaincre, et il prend place sur la couchette, non sans se défaire de son dédain.

« -Vipélierre. »

En réaction de quoi Ginji se gratte la joue.

« -Il ne manque vraiment pas d’ego… »

Mais je fais fi de sa remarque, et joints les mains en une profonde expiration ravie.

« -Aaaaah ! C’est vrai, Majesté… ? Cet emplacement te convient ? »

Il me le confirme d’un hochement de tête, et mon aîné m’adresse un sourire.

« -La clé se trouve dans le compromis. S’il n’y a pas de mal à vouloir exaucer tous les vœux de son Pokémon, ce n’est pas pour autant qu’il faut simplement se laisser porter. Sinon, il ne deviendra rien d’autre qu’un enfant pourri gâté. »

J’acquiesce avec vigueur.

« -D-d’accord ! Le compromis… » une idée me traverse aussitôt l’esprit « Oh ! Pour le petit déjeuner, plutôt que de simplement manger au réfectoire puis de lui apporter le sien au lit… Nous pourrions tous les deux le prendre ici…
-Il y a de l’idée. Ensuite, il te faudra le convaincre de t’accompagner… »

Majesté lance un regard mauvais au garçon, qui lui en rend un plus blasé.

« -Tu ne crois pas que ça serait plus simple pour sélectionner la nourriture qui t’intéresse ? »

Il souhaite protester, mais la pertinence de la remarque l’en empêche. Il se contente donc de croiser les bras, et détourne le regard avec mépris. Ginji ne s’en soucie pas plus longtemps, et récupère son sac.

« -Bon… Maintenant Lissa, profite d’avoir enfin un matelas pour dormir un peu. Je reviendrai te réveiller dans quelques heures, et on ira tous les trois au Stadium. »

Alors qu’il ouvre la porte pour sortir, je le dévisage avec une certaine incompréhension.

« -Le… Stadium ? Pour… Pour quoi faire ? »

Il s’arrête dans son mouvement, et me lance un court sourire.

« -… A ton avis ? »

***

J’observe nerveusement les alentours.

« -C’est… C’est…  »

Me retrouver ainsi au cœur de la piste me fait prendre conscience de toute l’immensité du bâtiment. Que ce soit dans la superficie du terrain en elle-même ou dans la hauteur des gradins, tout ici me parait imposant !

« -C’est si grand ! »

Au final, mon exclamation se fait plus impressionnée qu’intimidée.

Environ quatre heures après m’être endormie, Ginji est revenu nous chercher, Majesté et moi-même. Nous sommes déjà en fin de matinée, et même si je ne suis pas encore au top de ma forme, je reste en bien meilleur état qu’au petit déjeuner. La pause de midi devrait survenir dans trente minutes, et nous devrons alors tous deux aller en cours, conformément au délai laissé par Ilea… Je devrai penser à aller la remercier, d’ailleurs. Et m’excuser… C’est un grand risque qu’elle a pris pour moi…

Mais pour l’heure…

Majesté dans les bras, je me tourne vers mon frère avec une mine incertaine. Il a sorti une Pokéball, et la fait rebondir tranquillement dans sa main.

« -Tu… Tu ne m’as toujours pas dit ce que tu voulais qu’on fasse…  »

Il rit.

« -… Vraiment ?… Comment peux-tu aussi facilement déceler les intentions des Pokémon, mais pas les miennes ? »

Je rougis, honteuse. Mais il ne semble pas s’en accommoder.

« -Désormais, tu es une dresseuse, Lissa. Et, en tant que telle... » il lance la Pokéball devant lui « Il va falloir apprendre les bases. »

La sphère percute le sol, et rebondit, pour finalement s’ouvrir en grand. Le flash lumineux qui en émane la renvoie dans l’autre sens, et permet à Ginji de la réceptionner, tandis que la silhouette d’une écureuil se forme sur le terrain. Elle est équipée d’une élégante ombrelle, qu’elle place contre son épaule avec solennité.

« -Su.
-White Lady ! »

Je suis plutôt contente de revoir la Pachirisu. Si elle paraît toujours aussi indifférente à mon égard, j’avoue m’être attachée à elle après en avoir pris soin pendant l’hospitalisation de Ginji. Elle est d’ailleurs la seule de son équipe à avoir été sous la tutelle de chacun des membres de notre fratrie…

« -Pourquoi fais-tu appel à elle ?… Tu comptes nous faire une démonstration ?
-Comme elle aussi est une petite peste arrogante, je me suis dit qu’elle s’entendrait bien avec Majesté.
-… !! »

Ginji a le droit aux regards noirs de White Lady et Majesté réunis, et auxquels il répond via un large sourire malicieux. Mais il récupère cependant bien vite son sérieux, et enchaîne.  

« -En fait… Il ne va pas s’agir d’une simple démonstration, puisque vous allez tous deux y prendre part. Toi et Majesté, vous allez nous affronter ! »

Mon starter et moi-même affichons la même surprise, alors que la Pachirisu, elle, acquiesce simplement d’un air entendu. Affolée, je proteste presque aussitôt.

« -Q-quoi ?! M-m-m-mais… ! Je ne veux pas combattre ! Je n’y connais rien en affrontement ! Et tu es beaucoup plus fort que moi ! Sans parler du fait que, que… Tu es mon frère ! Je ne veux pas m’opposer à toi !... N-non ! Je refuse ! J-je suis désolée, mais je ne veux pas ! »

Il secoue la tête de gauche à droite, désinvolte.

« -Tu réfléchis trop… Ce n’est pas un véritable affrontement, je tiens juste à m’assurer que tu puisses diriger un minimum ton Pokémon. Nous n’allons pas réellement combattre. C’est seulement un entraînement.
-V… Vraiment ? »

Cette fois-ci, il approuve en opinant du chef. Je lâche un petit soupir de soulagement, sans pour autant être moins réticente. Toujours un peu sceptique, je sers Majesté contre moi.

« -Mais… Cela n’empêche pas que… Je n’ai pas vocation à devenir Topdresseur…  »

Ginji hausse les épaules.

« -Tu seras pourtant amenée à combattre quoi qu’il arrive. Ne serait-ce que pour capturer ton premier Pokémon... »

Je déglutis. Je n’ai vraiment pas envie d’avoir à affronter qui que ce soit… Tout mettre en œuvre pour blesser quelqu’un d’autre ? Comment puis-je faire une chose pareille ? Je ne suis absolument pas destinée à faire ça ! Ma vocation est dans le soutien d’autrui, et non pas la confrontation ! Pourtant, et je dois bien l’admettre, je doute pouvoir fuir tous les cours de la Pokémon Community sur le sujet… Et quitte à y être contrainte, autant que cela soit sous la tutelle de Ginji. Donc…

Je finis par déposer Majesté au sol, sous le regard incompréhensif de celui-ci. Il me dévisage avec de grands yeux, et je tente donc de le rassurer.

« -Ne t’en fais pas… Je vais te demander de lancer quelques attaques, et tu auras juste à viser. D’accord ? »

Je recule ensuite pour lui laisser un maximum d’espace, et voila que les deux Pokémon se font face. Si White Lady paraît tout à fait prête à en découdre, ce n’est pas vraiment le cas du Vipélierre qui continue de me lancer quelques œillades incertaines. N’étant moi-même pas plus avancée, je finis par fixer Ginji, qui m’aiguille alors.

« -Commence simplement par lui demander une capacité. Par exemple, Fouet Lianes.  »

J’acquiesce.

« -Hum, d’accord !…  » je ramène mon poing contre mon cœur, et me tourne vers mon starter « Majesté… S’il te plaît, utilise Fouet Lianes ! »

Celui-ci se contente de me fixer, et… Proteste.

« -Lierre ! »

L’idée de combattre ne l’enchante véritablement pas. Via ses yeux plissés, je perçois sa contrariété, et tente timidement de m’y opposer.

« -Tu… Tu es sûr ? Pourtant, il va bien falloir nous entraîner si… Si l’on est amenés à devoir se défendre…  »

Sa réponse est d’autant plus ferme.

« -Lierre. »

Après quoi il croise les bras, et se détourne de nous tous. Mon aîné se gratte le sommet du crâne, perplexe.

« -… C’pas normal, ça. Il m’a l’air plutôt jeune, je ne vois pas pourquoi il refuserait de t’obéir... »

Comme ce matin, je cherche donc à établir une piste.

« -Peut-être… Que la simple idée de devoir combattre le répugne ? »

Il pose ses mains sur ses hanches, pas plus convaincu.

« -Pourtant, les Pokémon doivent combattre s’ils veulent évoluer. Même les plus pacifiques d’entre eux n’hésitent pas à utiliser leurs capacités quand leur dresseur le demande. » il s’adresse ensuite directement au concerné « Tu es au courant que tu ne pourras pas grandir si tu refuses d’obéir aux ordres de Lissa… Majesté ? »

Je sens une légère réticence de la part de mon frère à l’appeler ainsi, mais me concentre plutôt sur la réponse du Pokémon, qui est sans appel : n’affichant pas l’ombre d’une hésitation, il hausse les épaules avec le plus total des désintérêts. Vraisemblablement, évoluer ne fait pas partie de ses priorités... Agacée d’attendre, la Pachirisu se tourne alors vers son maître, et l’interpelle d’un cri interrogateur ; après quoi Ginji se montre plus dépité.

« -Même si ça serait un bon moyen de le faire répliquer, on ne peut pas le forcer à combattre, White Lady. »

Inquiète, je cherche à m’enquérir plus en détail de la volonté de mon compagnon.

« -C’est… Réellement l’affrontement qui te dérange ? Tu… Tu ne réagis pas comme ça parce que… Tu me juges indigne de te donner des ordres, par hasard ?  »

Ginji m’adresse un court froncement de sourcil, comme si émettre cette simple hypothèse était une erreur de ma part. Mais je guette avec bien plus d’attention la réaction de Majesté, qui, dans un premier temps, se contente de me fixer du coin de l’œil dans un mutisme complet.

Finalement, il secoue la tête de gauche à droite.

« -Lierre. »

… A cette réponse, mon visage s’illumine d’un seul coup.

« -… C’est… C’est vrai ? »

Sans réfléchir, je m’élance et me jette à genoux devant lui. Il a à peine le temps de réagir que je le prends dans mes bras, et l’étreins.

« -Aaaaaaah ! Je suis si rassurée ! Je… J’aurai été si mal à l’aise de devoir guider mon Pokémon au combat ! Mais si toi aussi, tu n’aimes pas ça, alors… Rien ne nous obligera à le faire, pas vrai ? Nous ne serons pas obligés de combattre ! Et donc, je… Je… Je te promets de tout faire pour t’épargner cette peine ! »

Ginji entrouvre la bouche pour dire quelque chose, mais finalement, se ravise. Nonchalamment, il dirige ensuite sa Pokéball en direction de White Lady.

« -… Désolé de t’avoir dérangée. »

Cette dernière se contente d’un petit pouffement de mépris, avant de disparaître dans un rayon rouge. Quant à moi, je desserre légèrement ma prise pour observer la réaction de Majesté, qui renifle d’un air hautain.

« -Vip. »

La tournure que prend cet entraînement me soulage au plus haut point. Si mon starter avait à cœur d’évoluer, et qu’il aurait fallu pour cela que je le fasse combattre, alors j’aurai certainement éprouvé nombre de difficultés… Mais puisque Majesté ne semble aucunement intéressé par cela, je n’ai aucun soucis à me faire ! Emportée dans mon élan, je le tends au dessus de moi, et continue.

« -Tu sais quoi ? J’étais encore hésitante, mais… Grâce à toi, je me suis décidée ! Je souhaitais m’orienter vers un parcours qui m’aurait permis de venir en aide aux gens, comme Ranger, ou Médecin, mais… Je me rends compte que je ne suis pas assez téméraire pour ça. Alors… Je vais rejoindre les Coordinateurs ! Je deviendrai Éleveuse Pokémon, comme ma mère, et… Je profiterai de notre cursus pour te faire briller comme la plus éblouissante des étoiles ! Tu verras, Majesté… Aux yeux de tous, tu deviendras un véritable roi ! »

Pour la première fois depuis son obtention, je sens naître dans les yeux de mon Pokémon une véritable lueur. Majesté n’est peut-être pas une créature facile à vivre, mais… Il a une ambition ! Celui de s’élever au dessus des autres, de devenir l’auguste parmi les augustes ! Et… Je suis certaine qu’il peut y arriver ! Je… Je ferai en tout cas tout pour l’y aider ! Moi… Lissa Labelvi, sa dresseuse !

Silencieux, Ginji ferme les yeux, et sourit. Cette exercice n’a pas pris la tournure qu’il désirait mais… Au moins, cette première journée de cours s’annonce sous de meilleurs augures que ce matin !




« Je suis bien trop paniquée pour pouvoir utiliser des mots normaux, d’accord ?! »
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum