Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 1

Pokemon adala community

Tu abandonnerais ce pauvre locataire démuni à son déménagement, en « empruntant » sa camionnette en plus… ? Je ne te pensais pas voleur, Josh.
en savoir plus ?
Cha-charmant… normalement c’est en mission avec Josh que je frôle la mort, pas en rentrant chez les Phyllalis.
en savoir plus ?
Je vais chuter, encore, et ça sera long, et ça sera douloureux, et t'auras pas envie d'être là. Parce que toi, tu as Aoi mais moi j'ai quoi maintenant que Maya est partie, dis-moi ?
en savoir plus ?
Ce n'est pas le parc que je souhaite anéantir...
en savoir plus ?
Mademoiselle Alézar, Pecheresse Caroline ! Où êtes-vous ?
en savoir plus ?
La triche sera permise évidemment.
en savoir plus ?
Q…. Quéééééééééééééé ?!
en savoir plus ?
Le Deal du moment : -30%
Maillot de Football de l’Équipe de France
Voir le deal
63 €

Janet L. Collins
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t830-janet-l-collins-l-enfant-malade-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t844-janet-l-collins-givrali
Icon : Des retrouvailles inattendues (Janet, Leo, Raph et qui veut o/) Hfdb
Taille de l'équipe : 8
Région d'origine : Hoenn
Âge : 21
Niveau : 33
Jetons : 2045
Points d'Expériences : 821
Des retrouvailles inattendues (Janet, Leo, Raph et qui veut o/) Hfdb
8
Hoenn
21
33
2045
821
pokemon
Des retrouvailles inattendues (Janet, Leo, Raph et qui veut o/) Hfdb
8
Hoenn
21
33
2045
821
Janet L. Collins
est un Scientifique Archéologue



Sweet Memories


La sérénité du parc en cette matinée de mars plaisait à Janet. Arrivée la veille, elle avait décider de se dégourdir les jambes avec son pokémon, histoire de profiter du beau temps et de faire un peu le tour des lieux. Elle avait revêtu un jean tout ce qu'il y avait de plus basique, un pull de grosse laine rouge à la coupe élégante et portait un bandeau blanc à petites fleurs assorties dans les cheveux. Qu'elle appréciait de ne plus être engoncée dans les grosses parkas hivernales qui l'empêchaient presque de bouger ! Mars était là, synonyme de printemps, de liberté et de beaux jours.

La jeune fille tourna les yeux vers Ginger, qui trottinait à côté d'elle. Elle était vraiment fière de cette petite boule de poils dont les yeux brillaient d'intelligence. Elles ne partageaient leur quotidien que depuis hier mais elles étaient déjà liées par une amitié qui devait durer des années encore.
Après quelques minutes, la jeune fille alla s'asseoir sur l'herbe et sortit son carnet de son sac. Cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas touché à un dessin, elle faisait bien de s'y remettre !

- Viens Ginger, assieds-toi là.

Comme si elle avait compris, la petite Evoli se posa là où on le lui avait indiqué et cessa de bouger, comme pour prendre la pause. Aussitôt, le fusain glissa sur la feuille de papier pour reproduire les moindres courbes du pokémon. Soudain, son museau frétilla et ses oreilles se tendirent, alors que la dresseuse en était à la moitié du croquis.

- Ben alors, qu'est-ce qui te prend ?

Elle avait l'air d'avoir senti quelque chose, mais quoi ? Avant que Janet n'ai eut le temps de poser la question, son animal lui sauta dessus, la forçant à lâcher le carnet et se mit à courir sur le chemin en couinant. Dans la précipitation, la jeune fille en oublia son sac et partit à sa poursuite.

- Reviens ! Ginger !

Bon sang qu'elle était dure à rattraper lorsqu'elle était lancée ! L'adolescente l'avait déjà perdue de vue mais elle ne s'arrêtait pas de courir. Elle ne devait pas être loin ! Déjà essoufflée, elle s'astreignit à suivre le chemin en espérant lui tomber dessus à un moment où à un autre. Heureusement pour elle, sa petite bête était bien là, au détour d'un virage, en train de s'amuser avec un Zorua sorti d'on ne sait où.
Avec un sourire, elle s'arrêta pour reprendre son souffle.

- Eh bien ! On pourra dire que tu m'auras fait courir aujourd'hui ! C'est ton nouvel ami ?

Alors qu'elle allait caresser le petit renard, une voix lui fit tourner la tête. Janet s'arrêta, circonspecte. Elle se souvenait de ces boucles blondes, de ces yeux marrons, de ce port de tête quelque peu rigide. En un éclair, elle fut propulsée 6 ans en arrière, à l'époque où elle allait souvent jouer chez sa voisine qui avait un neveu de son âge. Ce compagnon de jeu avec qui elle avait tout partagé pendant plus d'un an et qui s'était mystérieusement envolé du jour au lendemain se tenait bel et bien là, devant elle. Il avait grandit et pris en gravité et surtout en charme, c'était indéniable. Elle en rosit presque de le voir ainsi et articula difficilement.

- Leonidas ? C'est bien toi ?

De son côté, Ginger, après avoir flairé le Zorua, se dirigea vers un buisson qui semblait frétiller. Un insecte, un oiseau, un animal ? La petite curieuse était aux aguets, prête à accueillir un éventuel nouvel ami.



Dernière édition par Janet L. Collins le Mer 26 Mar - 10:13, édité 1 fois


 
Lately I've been thinking, I want you
to be happier
Leonidas Blackhart
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t787-leo-this-is-not-sparta-phyllali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t795-leonidas-blackhart-phyllali
Icon : Des retrouvailles inattendues (Janet, Leo, Raph et qui veut o/) 4fju
Taille de l'équipe : 12
Région d'origine : Hoenn
Âge : 21 ans
Niveau : 45
Jetons : 2756
Points d'Expériences : 1115
Des retrouvailles inattendues (Janet, Leo, Raph et qui veut o/) 4fju
12
Hoenn
21 ans
45
2756
1115
pokemon
Des retrouvailles inattendues (Janet, Leo, Raph et qui veut o/) 4fju
12
Hoenn
21 ans
45
2756
1115
Leonidas Blackhart
est un Scientifique Archéologue




PAST ME, PAST YOU

Tu t'es levé du mauvais pied ce matin. Ta tête te tourne, chaque piaillement de ton Pokemon qui lui ne manque pas d'énergie te soutire grincements de canines. Tu as beau dire a ton Zorua de faire moins de bruit ce dernier n'en fait qu'a sa tête et tu regrettes d'avoir bêtement perdu sa pokeball. Condamné a te le trimbaler partout où tu vas, tu soupire une fois, puis deux... Tu sens ses petites griffes rentrer dans ta veste. Tu sens son souffle dans ton cou, ses moustaches dans tes oreilles. A vrai dire, chaque mouvements, chaque respirations, tu peux les prédire et les sentir, les envisager. Tu pourrais même les bloquer si tu le voulais, mais tu ne fais rien. Tu te contente approximativement de garder un certain calme. Tu décides finalement de te glisser dans le parc de l'académie. Tu as eu vent de sa sérénité, de son impassible silence qui saura te détendre. Un royaume inébranlable.

La brise est légère et apporte avec elle un alizé presque chaud. Raison d'agitation, une instabilité dans ses caresses et ses touchés. Une inconstance pure que tu ne laissas passer pour rien au monde. Inspiration, expiration. Si doux, un léger parfum vient à effleurer ta gorge d'un goût suave. Ton sourire te revient et dans un soucis d’apprentissage et surtout de curiosité, Luné te copie. Truffe dans le vent, il n'est pas aussi réceptif que toi et dans un mouvement totalement disgracieux, vient éternuer, manquant d'étaler sa morve de pokemon sur son épaule droite. Mais cependant une odeur bien particulière lui chatouilla les naseaux. Si bien qu'il se précipita en avant. Son bon était si puissant que tu sentis ton épaule partir en arrière. Tout se passa très vite et Zorua disparut en une fraction de seconde. Inquiet, n'en était plus surpris, tu commences a le chercher. Tes choix son simple et quasi logique. Curieux comme il est, les poubelles étaient ta principale zone de recherche. Tu l'appel par principe, d'un voix semi-tremblante. Mais toujours rien...Ce petit renard n'attendait rien pour attendre ! Enfin si tu lui remettait la main dessus. C'est alors que tu pensas a ton second Pokemon. Pour être franc tu as peur de le sortir de sa Superball. Mais i il y a bien une personne ici qui puisa facilement retrouver un Pokemon, c'était bien Arado, son Griknot que tu n'irais pas perdre dans un échange stupide.

Le petit lézard avait les yeux mi-clos, semblant peu énergétique, quoi que partiellement grognon, il se retourna vers son dresseur avec un regard particulièrement mauvais. Tu le fixe. Il te fixe... Tu ne peux gagner ce combat de regard froid et baise bien vite les yeux avant de lui demander de chercher Luné avec lui. Le Requin Terrestre était du genre très territoriale,tu étais donc sûr et certain qu'il se mettrait a  fouiller pour retrouver SON Zorua. Quand enfin son museau se mit en action, tu roulas des yeux. Tu finis par comprendre que connaître tes Pokemons n'est pas si difficile que ça et qu'au final tu l'est apprécies comme tu apprécies des gens comme Josh ou bien Raphael. Sa dracogriffe se met a tripatouiller le sol a la recherche d'une trace du Zorua et quand enfin il repaire se qui a l'air d'être un poil, se met a avancer sans grâce vers un banc aux loin. Son attitude était étrange, tu te mis alor a l'imaginer avec une guitare trop lourde pour lui, le faisant pencher sur la droite, puis sur la gauche, perdu dans un équilibre incertain.

La recherche est fructueuse étant donné que tu te retrouves devant une jeune fille et un Evoli, entrain de faire mumuse avec ton Pokemon. Cette jeune fille tu penses la connaître. Tes yeux se plissent pour tenter d'en reconnaître des traits et quand elle s'adresse a toi, c'est le déclic. Janet. Une petite fille avec qui tu passais un grand nombre de tes après midi. Vos jeux 'éternisés jusqu'à se que l'un de vos deux tuteurs vous réclames. Tes yeux s'écarquillent de surprise et tu t'avances, en oubliant tes deux Pokemons qui te servent de compagnon. Luné le remarque bien vite et abandonne a son tour la Evoli pour revenir sur tes épaule. Quand au Griknot, plus gros et plus lent, il se place a tes pieds, levant sa gueule béante pour observer la demoiselle.

▬ Waw Janet t'as... Changé ! Et en bien.. j'veux dire, on dirait une jeune femme !

Par réflexe ta main passa derrière ta nuque. Ce tique là, Janet devait sans doute le connaître, tu le faisais souvent et a répétition. Combien de temps déjà ? 5-6 ans peut-être ? Tu es partie du jour au lendemain, sans laisser un mot, ne serait-ce qu'un message dans le sable... rien. Qu'était-elle devenue ? Comment avait-elle grandit ? Dans quel condition et surtout pourquoi était-elle là aujourd'hui. ? Tant de question et si peu de temps. Ta bouche s'ouvre mais aucun son ne sort... Tu ne sais par quelle question commencer. Comment paraître naturel ? Comment faire bonne impression devant une amie d'enfance, sans doute la seule que tu n'es jamais eu...Après tant d'années...Tu finis par marmonner un très pathétique :

▬ Alors, comment ça va ?

Si tu le pouvais, si ta conviction était assez forte, tu te mordrais la langue jusqu'à te la couper !



(c) Bloody Storm

Gaël Sebrus
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t4298-307-je-suis-gael-sebrus-j-ai-un-pichu-et-un-aspicot-qui-dit-mieux-adulte
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t4586-gael-sebrus-adulte
Taille de l'équipe : 2
Région d'origine : Almia
Âge : 24
Niveau : 14
Jetons : 3396
Points d'Expériences : 199
2
Almia
24
14
3396
199
pokemon
2
Almia
24
14
3396
199
Gaël Sebrus
est un Nouveau Membre

Le parc, ses saveurs et ses couleurs.
Un rêve? Peut être bien, cela semblait si réel et fantaisiste à la fois... Des fleuves cristallins fendait des plaines émeraudes sous un soleil d'or. Autant de brillance que l'on ne pouvait soupçonner l'existence d'une quelconque noirceur de l'âme. Un problème étant dans cet univers merveilleux. Il était vide. Désespérément vide, la vie était absente, et ce manque cuisant de mouvement se faisait ressentir. Le vent n'y avait même pas pu trouver sa place, tout était figé. Cette place semblait si morte... Au loin, on légère distorsion pouvait être perçue dans l'air, des failles blanches lumineuses tissaient le vide absolu, comme une toile d'araignée. Tout se frictionne, se brise, laissant paraître un voile d'encre au delà de cet écran inter-dimensionnel. On ne peut le voir, ni le sentir par l'odorat. Mais ton esprit, en communion avec la nature, peut le sentir approcher. Un mal sans nom, une entité cauchemardesque fait peser par son poids immense sa présence inquiétante... On ne peut la voir, mais elle se rapproche, cette horrible créature sans image, sans lumière. Elle s'approche. Toute vision se trouble. Elle arrive. On ne peut la voir, mais elle tend le bras, elle veut attraper quelque chose. Elle se rapproche. Faisant entendre son souffle court, fatigué par les âges et l'obscurité, on peut l'entendre. Sa colère, son désarroi, sa peine, on peut l'entendre. Elle vous emprisonne l'âme, vous traumatise. Et lorsqu'elle essaye de vous parler, ce n'est qu'un voie glaciale et faible qui vous souffle dans l'oreille. Tout s'éteint.

Raphael rouvrit les yeux, immobile et passible. Il regarde vite faite à droite à gauche, devant son champ de vision, un arbre. Un grand chêne vu du dessous, présentant son épais feuillage. L'adolescent se frotte les yeux et se tient la tête, qui lui fait un peu mal. Puis il soupir, Encore un mauvais rêve... Redressant la tête, il peut voir sur son torse un petit scorpion vert qui y sommeil. Puis, rassemblant ses forces, il se redresse en prenant la petite créature entre ses mains, la déposant dans ses cheveux sans la réveiller. Par un bâillement fort prononcé, le jeune homme se rend compte d'une chose.

''Attends une minute... Je n'étais pas censé avoir un cours ce matin? Flut! Ça m'apprendra à m'allonger deux minutes par ce beau temps...''

Il ramasse son sac noir et le jette sur son épaule. Trouvant le temps plus que clément, il se permet de déboutonner d'un point sa chemise bleu ciel. L'académicien se met alors en route vers les salles de classe, si les professeurs veuillent encore de lui, bien entendu.

Sur le chemin, et toujours dans le parc, il se surprend de voir passer deux boules de poils devant lui, surgissant d'un buisson. Un Evoli et un Zorua familier qui jouaient ensemble, mais qui finirent vite par disparaître derrière un arbre centenaire. Ses lentilles ne lui faisaient pas défaut, il était certain devoir reconnu le charmant compagnon rebelle de Leo'. Mais à qui pouvait appartenir l'autre? Intrigué, il décida de suivre un petit moment les deux Pokémon, si il ne découvre rien, il retournerait en classe.

Raphael finit par se surprendre lui même, il découvre en pistant les deux créatures qu'il s'était vraiment enfoncé dans le parc pour aller faire une sieste. Retrouvant enfin le petit chemin de terre et ses bancs tous parfaitement alignés, il tombe sur deux personnes. Le garçon, une connaissance Leo', un type fort sympathique avec qui il aimait discuter. Enfin, une fille aux cheveux bleus qui lui était méconnu. Il ne lui semblait pas l'avoir déjà croisé, une nouvelle sans doute? Raphael voulu ne pas les déranger, mais comble de la malchance, un bâillement non contrôler et une distance relativement proche eurent raison de sa discrétion ( non ) légendaire.
Janet L. Collins
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t830-janet-l-collins-l-enfant-malade-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t844-janet-l-collins-givrali
Icon : Des retrouvailles inattendues (Janet, Leo, Raph et qui veut o/) Hfdb
Taille de l'équipe : 8
Région d'origine : Hoenn
Âge : 21
Niveau : 33
Jetons : 2045
Points d'Expériences : 821
Des retrouvailles inattendues (Janet, Leo, Raph et qui veut o/) Hfdb
8
Hoenn
21
33
2045
821
pokemon
Des retrouvailles inattendues (Janet, Leo, Raph et qui veut o/) Hfdb
8
Hoenn
21
33
2045
821
Janet L. Collins
est un Scientifique Archéologue



Sweet Memories


Quelle surprise de retrouver un vieil ami d'enfance ici ! Janet en était encore stupéfaite, malgré le sourire jovial qu'elle affichait. Elle ne put s'empêcher de rougir à sa remarque. On ne la complimentait quasiment jamais sur son apparence physique et puis cela ne venait pas de n'importe qui. Une jeune femme ? Elle avait quinze ans... peut-être avait-elle grandi plus vite que ce qu'elle pensait ?

Mince, que dire, que faire pour ne pas paraître idiote ? Est-ce que Leo parlait avec elle par pure politesse ou bien voulait-il vraiment savoir ce qu'elle était devenue ? Difficile de savoir après tout ce temps... et puis il ne fallait pas oublier que les amis c’est comme les lunettes, ça donne l’air intelligent, mais ça se raye facilement et puis, ça fatigue. De son côté, elle était profondément ravie de le retrouver mais comment être sûre que c'était réciproque ? Après avoir passé une main dans ses cheveux, de la même façon que Leo passait la sienne sur sa nuque, elle décida de lui retourner le compliment.

- Toi aussi tu as changé... Et beaucoup grandi aussi, tu es presque un homme ! Quand je pense que j'étais plus grande que toi quand nous étions petits.

Un petit rire franchit ses lèvres. Elle se sentait déjà plus décontractée, ce qui n'était sans doute pas le cas de son ami. Il avait l'air tendu et nerveux... Elle connaissait ce regard fuyant, cette tension dans la nuque, cette raideur du port de tête, pour les avoir vus bien des années auparavant, à chaque fois qu'ils se mettaient dans des situations délicates.

- Je vais bien, comme tu le vois. Encore un peu fatiguée, je ne suis arrivée qu'hier, mais ça passera très vite je pense. Si tu savais comme je suis ravie de te revoir ! Je pensais ne plus avoir jamais de tes nouvelles !

Elle hésita un instant à le serrer dans ses bras mais pensa que ce serait très malvenu après tant d'années sans communication. Alors elle se contenta d'un nouveau sourire et d'un plus banal :

- Qu'est-ce qui t'a poussé à venir dans cette école dis-moi ? Dans mes souvenirs, les pokémons ne t'attiraient pas plus que ça pourtant.

Peu après, un baillement se fit entendre. Janet tourna la tête et son regard se posa sur un jeune homme aux cheveux violets qu'elle n'avait encore jamais vu. Elle hésita un instant à l'aborder ou à le laisser. Devait-elle l'ignorer et poursuivre son échange ou bien l'inclure à la discussion ? Finalement, sa sociabilité et sa politesse tranchèrent.

- Oh, bonjour ! Tu es un ami de Leonidas ? Je suis Janet Collins, du dortoir Givrali. Je viens d'arriver.

Elle lui dédia un sourire poli et attendit qu'il se présente en retour.

Un peu plus loin, Evoli vadrouillait derrière son buisson. La chose qui bougeait, une sorte de jouet animé, filait à toute allure dans le parc. Après une petite course, elle s'embrancha les pieds dans une branche qui trainait là et fit un roulé boulé pour atterrir dans un filet à oiseaux certainement posé par des scientifiques, un peu plus loin.
En essayant de se dégager, la petite bête ne s'empêtra que plus dans les fils. Piégée comme un rat. Enfin non... les rats de se faisaient pas piéger aussi facilement. Elle était plutôt piégée comme... une carotte.



Dernière édition par Janet L. Collins le Mer 26 Mar - 10:14, édité 1 fois


 
Lately I've been thinking, I want you
to be happier
Leonidas Blackhart
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t787-leo-this-is-not-sparta-phyllali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t795-leonidas-blackhart-phyllali
Icon : Des retrouvailles inattendues (Janet, Leo, Raph et qui veut o/) 4fju
Taille de l'équipe : 12
Région d'origine : Hoenn
Âge : 21 ans
Niveau : 45
Jetons : 2756
Points d'Expériences : 1115
Des retrouvailles inattendues (Janet, Leo, Raph et qui veut o/) 4fju
12
Hoenn
21 ans
45
2756
1115
pokemon
Des retrouvailles inattendues (Janet, Leo, Raph et qui veut o/) 4fju
12
Hoenn
21 ans
45
2756
1115
Leonidas Blackhart
est un Scientifique Archéologue




PAST ME, PAST YOU

Qui aurait crut qu'un jour tu la reverrais ! Elle se tenait là, devant toi, en chair et en os, cette fillette que tu avais connue étant petit, la seule amie que tu n'ai jamais eu. Ce simple souvenir te fait élargir ton sourire. Pourtant un détail t’échappes. N'était-elle pas malade ? Si, si, souviens toi... durant vos jeux, vos courses et vos périples sur le haut de la cage aux Capumains, elle toussait.  Tu ne comprenais d'ailleurs pas pourquoi tu devais toujours t’arrêter, toujours ralentir le pas. Maintenant tu comprends un peu mieux, mais n'arrives pas a trouver les mots nécessaire pour lui dire a quel point tu es désolé. Ami indigne que tu es, ton sourire se transforme bien vite en une terrible grimace. Parfois tu te dégoûtes, autant que ton ancien dégoût pour les Pokemon.

Tu n'es qu'un lâche et même si le moment est idéale pour formuler quelques excuses, tu les ravales toutes, sans exception. Plutôt douer aux maquillages de sentiment, tu fais facilement passer ton mal-aise pour un mordage de langue que tu pousses à l’extrême. Cependant tu ne seras pas toujours à l’abri d'agir avec ce genre de comportement faiblard, car Luné avait l’œil et sait lire en toi comme dans un livre ouvert, mais dans l'instant il courait après la queue d'un Evoli. Sauvé. Pour cette fois.

Les bavardages s’enchaînent. Elle parle du passé avec un sourire lumineux et cet éclat te fait oublier tous tes soucis. Tu acquisses d'un rire franc le faite qu'étant plus jeune tu n'étais pas bien grand. C'est vrai ça ! Les autres enfants avaient même pour habitudes de vous titiller, enfin surtout toi, que tu avais besoin de ta grande sœur pour jouer avec toi. Cette époque, tu dois bien l'avouer, a sut te forger ton caractère de tête brûlée, qui ne manque cependant pas de logique et peut s’avérer très stratégique. Comme à ton habitudes tu rajoutes des couches et bombes le torse d'une fierté d'homme exagéré. Tu cherches a la faire rire, a lui étoffer les souvenirs, puis finalement, comme toute fille qui  respecte, les lèvres s'applique a coudre une bien belle conversation de vieille connaissance. Dans sa phrase et dans ses gestes tu sens une soudaine hésitation. Un bras se lève pour néanmoins remonter seulement sur sa hanche. Tu t'étais avancé d'un pas, par reflex, mais te résigne a faire un tout autre mouvement, par doute.

- - Qu'est-ce qui t'a poussé à venir dans cette école dis-moi ? Dans mes souvenirs, les pokémons ne t'attiraient pas plus que ça pourtant.

Soyons franc.


▬ A qui le dis-tu ! Je n'aurais jamais penser mettre ne serait-ce qu'un orteil dans cet endroit... Mais beaucoup d’événement se sont passés, depuis notre dernière rencontre. Mes parents ne sont plus de ce monde et ma tante a juger bon et utile, voir indispensable que je viennes séjourner ici. Me voilà donc devant toi avec Luné, le Zorua que m'a gentiment refiler le Collectionneur et Arado, un Griknot que j'ai capturé y'a pas si longtemps.


Alors que tu aurais aimer passer a un autre sujet, comme de savoir si elle continuait de « gribouiller » sur son carnet ou bien d'autres thèmes qui ne concernés que vous et vous seuls, un bâillement retentit. Plutôt d l'ordre d'un rugissement tu penches la tête sur le coté et reconnaît sans doute la touffe de Raphael ! Tu évites de le foudroyer du regard pour l'avoir déranger dans ses retrouvailles et t'approches de lui d'un pas sec. Sentant une pointe agressivité non voulu dans ton attitude, Arado ton Griknot te suit d'un même pied et se met devant le Voltali, montrant les crocs. Extrêmement territoriale et sur-protecteur, tu te sens obliger de le remettre dans sa Pokeball.

▬ Excuse moi vieux, il est assez sur la défensif celui là ! Mais dis moi, qu'est que tu fous là ?! T'es pas censé avoir cour par hasard ? Tu sèches ? On le sens le Pokéathlète en devenir hein ! Tu vois Janet, « ça », c'est pas un modèle a suivre !


C'était peut-être le moment, non Leo' ? Le moment de montrer que t'as changé, et en mieux en plus!

(c) Bloody Storm

Gaël Sebrus
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t4298-307-je-suis-gael-sebrus-j-ai-un-pichu-et-un-aspicot-qui-dit-mieux-adulte
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t4586-gael-sebrus-adulte
Taille de l'équipe : 2
Région d'origine : Almia
Âge : 24
Niveau : 14
Jetons : 3396
Points d'Expériences : 199
2
Almia
24
14
3396
199
pokemon
2
Almia
24
14
3396
199
Gaël Sebrus
est un Nouveau Membre

Comme un cheveu sur la soupe.
On ne pouvait pas vraiment dire que le jeune homme tombait à pique. Si la fille, que se présentait en temps que Janet, se montrait amicale malgré la surprise. Ce ne fut pas le cas de tous, Leo' en particulier qui se montra plutôt irritable envers l'apparition soudaine du Pokéathlète dormeur. Ce dernier savait que son intrusion allait causer quelques tords, mais au point d'être tourné en dérision par un ami... D'autant que son nouveau compagnon, un Griknot si les connaissance de Raphael étaient bonnes, se montrait plutôt agressif. Du moins, c'est ce qu'il conclut en pouvant admirer la dentition complète que ce mini dragon lui adressait. Des dents bien aiguisées qui plus est. Leo' semblait un peu sous pression, en proie au stress ou une chose du genre, ces mots ne furent pas des plus tendres.

''Excuse moi vieux, il est assez sur la défensif celui là ! Mais dis moi, qu'est que tu fous là ?! T'es pas censé avoir cour par hasard ? Tu sèches ? On le sens le Pokéathlète en devenir hein ! Tu vois Janet, 'ça', c'est pas un modèle a suivre !''

Et oui, on le comparait à une chose vraisemblablement. Enfin, après une réflexion flash, et à l'attention que portait la nouvelle arrivante au dortoir Givrali, ces deux là devaient être des amis d'enfance. Confirmant ainsi la thèse suivante: Tu viens de casser leurs retrouvailles, vieux. Et pour briser la glace, le dresseur au Rapion était plutôt doué, un comble pour celui qui voulait ressembler à sa mère. Enfin, ce choix était plutôt récent, à son arrivé, c'était à son oncle qu'il aspirait d'être l'image, un puissant dresseur spécialiste du poison. Mais quelques événements l'ont mené à se remettre en question. Et comme le soulignait Leo', l'adolescent avait rejoint les rangs des rares Pokéathlètes de l'Académie. Pour renchérir, Raphael était vraiment en retard pour son cours, peut être même trop à l'heure qu'il est. Le jeune homme fit le rapprochement suite au micro choc de la vilaine réaction de son ami. Il rit doucement pour détendre un peu l'atmosphère et présenta ses excuses avec un sourire sincère.

''Héhé. Excuse vieux, je m'étais assoupi plus loin dans le parc. Au réveil j'ai vu ton Zorua, je l'ai suivi et... Je pense avoir malencontreusement interrompu votre conversation. Ah oui, t'inquiète pour mon cours, c'est de la géo' concernant l'Archipel orange. Le prof' ne risque pas de m'apprendre grand chose de plus pour un natif comme moi. Ah oui, dernière précision, pas la peine de t'exciter comme ça, t'es même pas crédible.''

Le représentant des Voltali donne une tape sur l'épaule de Leo' avec un léger rire dissimuler. Puis, il le dépassa pour salua convenablement la jeune amie de son partenaire.

''Je me disais bien ne pas t'avoir vu ici auparavant. Janet du dortoir Givrali, c'est cela? Enchantée, Raphael Steiner, Pokétahlète du dortoir des Voltali. *Il désigna la créature toute verte dans ses cheveux.* Et lui c'est Minggles, mon premier compagnon de route, généreusement offert par le Collectionneur.''

Le jeune homme à la tignasse mauve cacha un autre baillement de sa main. Décidément, se lever après cette sieste était une mauvaise idée. Mais il se disait que les embêter plus longtemps serait mal venu, surtout auprès de l'autre garçon qu'il connaissait.

''Bon, je ne vais pas vous déranger plus longtemps. On va essayer de se réveiller doucement sr la route de la salle de cours, Minggles et moi. J'ai fait assez de dégats ici, je sens.''
Janet L. Collins
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t830-janet-l-collins-l-enfant-malade-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t844-janet-l-collins-givrali
Icon : Des retrouvailles inattendues (Janet, Leo, Raph et qui veut o/) Hfdb
Taille de l'équipe : 8
Région d'origine : Hoenn
Âge : 21
Niveau : 33
Jetons : 2045
Points d'Expériences : 821
Des retrouvailles inattendues (Janet, Leo, Raph et qui veut o/) Hfdb
8
Hoenn
21
33
2045
821
pokemon
Des retrouvailles inattendues (Janet, Leo, Raph et qui veut o/) Hfdb
8
Hoenn
21
33
2045
821
Janet L. Collins
est un Scientifique Archéologue



Sweet Memories


La jeune fille souriait à son ami avec la joie d'une enfant, des étoiles pleins les yeux. Elle l'écouta lui expliquer brièvement ce qui l'avait emmené en ces murs et se mordit la lèvre lorsqu'il lui annonça le décès de ses parents. Comment cela c'était-il passé ?

- Oh, je suis désolée... Vraiment. Et... Ta tante va bien alors ? Je suis contente qu'elle t'ait envoyée ici... C'est peut-être le destin en fait !

Elle aurait eu envie de se baffer pour les banalités qu'elle venait de sortir. Le pauvre avait perdu sa famille et elle lui parlait du destin ? Mais quelle idiote finie ! Elle reporta alors son attention sur les pokémons qu'il lui montrait et sourit tendrement.

- Luné est tellement mignon... Je crois que Ginger l'apprécie bien. D'ailleurs... Où est-elle passée encore ?

La jeune fille soupira.

- Elle est toute folle depuis sa sortie de chez le collectionneur... Je crois que ça se calmera d'ici quelques jours. Tu as déjà pu aller capturer des pokémons ? C'est une excellente chose, tu as beaucoup de chance !

Elle se tourna ensuite vers le jeune homme qu'elle venait de remarquer. Leo se montra bien moins accueillant qu'elle, elle le sentit à son pas, celui qu'il prenait quand il était contrarié. Comme pour approuver, le Griknot lui montra les crocs, ce qui la fit sourire. Un petit rire franchit même sa gorge quand il le présenta comme le modèle à ne pas suivre. Décidément il avait choisi le jour pour en envoyer à la figure de son ami.

- D'accord, je retiens, je retiens ! Promis je ne virerai pas Pokéathlète, la filière scientifique me tente mieux de toute façon.

Elle écouta la réponse du jeune homme qui replaça Leo dans sa dernière phrase. Il n'était pas crédible... Essayait-il de se montrer plus avenant parce qu'elle était là ? C'était adorable ! Elle retinr un petit rire et sourit avant de se présenter à ce jeune garçon qui semblait venir de l'Archipel Orange. Elle allait justement suivre un cours de gégraphie sur cette région demain !
Le jeune garçon s'appelait Raphael Steiner et venait du dortoir Voltali. Il avait l'air très sympathique malgré ce petit air cabotin ! Elle fut étonnée par la couleur du Rapion sur sa tête et tendit timidement la main vers la petite bête.

- Oh, c'est un Shiny ? Les Rapions sont violets d'habitude non ?

Elle lui sourit gentiment.

- Moi j'ai une Evoli. Elle s'appelle Ginger et je crois qu'elle est quelque part en train de folâtrer en ce moment.

Il s'excusa ensuite et décida de retourner au lycée. La jeune fille ne comprit pas pourquoi il parlait de dégâts, ce n'était pas si grave ! Machinalement, elle posa sa main sur sa hanche et remarqua qu'il y manquait quelque chose.

- Flûte, j'ai laissé mon sac là bas ! Je vais devoir rebrousser chemin pour le récupérer... Si tu veux on peut t'accompagner sur un bout du parcours ?

Elle se tourna vers Leo pour savoir ce qu'il en pensait. Elle ne voulait pas l'embêter en lui imposant des choses qu'il ne voulait pas faire !

Pendant ce temps Ginger, toujours coincée, décida de mordiller le filet pour s'en dépatouiller. Si ses dents n'en venaient pas à bout, sa dresseuse reviendrait probablement la chercher... Puis elle l'entendrait arriver, avec les grandes oreilles dont elle était affublée !



Dernière édition par Janet L. Collins le Mer 26 Mar - 10:15, édité 1 fois


 
Lately I've been thinking, I want you
to be happier
Leonidas Blackhart
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t787-leo-this-is-not-sparta-phyllali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t795-leonidas-blackhart-phyllali
Icon : Des retrouvailles inattendues (Janet, Leo, Raph et qui veut o/) 4fju
Taille de l'équipe : 12
Région d'origine : Hoenn
Âge : 21 ans
Niveau : 45
Jetons : 2756
Points d'Expériences : 1115
Des retrouvailles inattendues (Janet, Leo, Raph et qui veut o/) 4fju
12
Hoenn
21 ans
45
2756
1115
pokemon
Des retrouvailles inattendues (Janet, Leo, Raph et qui veut o/) 4fju
12
Hoenn
21 ans
45
2756
1115
Leonidas Blackhart
est un Scientifique Archéologue




PAST ME, PAST YOU

Peut-être que tu n'aurais pas dut parler de ça. Tes yeux se baissent et tes mains s'entrelacent derrière ton dos, tu mastiques le silence que tu as toi même placé. Parler de tes parents n'avaient pas été l'une de tes meilleures idée... Mais Janet te surprends en bondissant sur l'occasion pour renommer tout ça le destin. Tes yeux s’écarquillent l'espace d'un instant. Tu ne le prend pas mal, au contraire. Vous étiez fais pour vous revoir, c'était évident. Ton sourire disparut se voit te revenir pour ne plus te quitter.

▬ Ça doit être ça ! Nous étions fais pour nous revoir ! En tout cas ça me fait super plaisir tu peux pas savoir !

Tu lui souris, avec toute la franchise du monde et t'avances d'un pas pour la prendre dans tes bras... Cependant ton acte est sans doute un peu trop déplacer, tu te stop, avant de commettre l’inrréparable et passe ta main derrière ta nuque, gêné, profitant tout de même de ton élan pour poser avec affection ta main sur sa tête, en caressant tes cheveux.

▬ Rattrapons le temps perdu. Ok ?

Luné qui se fait complimenter revient en courant. Cependant l'Evoli de Janet n'est pas avec lui. Tu le remarques bien sur, mais n'y prête pas plus d'attention. Tu te dis que la petite boule de poil a sûrement dut trouver un autre jeu, là, quelque part dans le parc de l'école qui était tout de même assez grand. Tu doutes que le Pokemon évolutif se soit perdu, l'endroit est vaste mais avec ton expérience de ton Zorua, tu peux affirmer qu'elle reviendra au pas de course. Si toute fois il ne lui était rien arrivé.

•••


Puis vint Raphael.


Raphael c'est un chouette gars. Il n'est pas de ton dortoir, vous n'avez pas les mêmes cours, mais il te plaît bien. Dynamique, espiègle, vagabondeur. Il a tout l'air d'être un garçon d'une curiosité et d'une énergie débordante, un ami de confiance qui taquine. Les piques se lancent, ricochent. Sur le coup, tu l'écoutes se présenter, faisant glisser tes yeux du Voltali a la Givrali et quand vient le moment fatidique du «  Je t'emmerde Leo », la lance est épineuse et griffe ta solide prestance. La demoiselle en vint même a rire et tu ne peux empêcher tes joues de s'embraser. Tu bégayes quand tu essayes de rebondir sur cette phrase qui finalement te tiendra dans un silence gênant... Tu étais censé faire bonne impression j'te signale. Bravo. Tu as l'air bien bête là. Fort heureusement pour toi le sujet change.

- Flûte, j'ai laissé mon sac là bas ! Je vais devoir rebrousser chemin pour le récupérer...

▬ Toujours tête en l'air ! Haha ça ne m’étonnes même pas.

Tu ne fais que la taquiner, tu sais très bien que si elle en trouve l'occasion, Janet n’hésitera pas a rebondir sur l'une de tes phrases pour a son tour t'égratigner la fierté. Elle semblait mignonne et inoffensive comme ça, mais tu savais qu'elle pouvait se montrer très joueuse et maligne. Janet propose ensuite d'accompagner le Voltali sur la route. Après tout pourquoi pas. N'abandonnant pas tout de suite ce pauvre Raphoune a ses occupations dont tu en ignorais à même l’existence. Vous marchez donc tous les trois d'un rythme soutenu menés par ton amie d'enfance vers le banc où devait sans doute se trouver son sac. Parlant de sac, un souvenir te revint a l'esprit. Il était vague. Tu entre-aperçois des couleurs. Des tonnes et des tonnes de crayons. Du rouges, du jaunes, de l'orange et du vert. Un peu de bleu, tout en un arc-en-ciel de pastel. Toi tu n'es que spectateur, mais tu te souviens de tes yeux remplis d'étoiles, étincelants d'admiration.

▬ Dis Janet, tu dessines toujours ?

(c) Bloody Storm

pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum