Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 7

Pokemon Community

Tu abandonnerais ce pauvre locataire démuni à son déménagement, en « empruntant » sa camionnette en plus… ? Je ne te pensais pas voleur, Josh.
en savoir plus ?
Cha-charmant… normalement c’est en mission avec Josh que je frôle la mort, pas en rentrant chez les Phyllalis.
en savoir plus ?
Je vais chuter, encore, et ça sera long, et ça sera douloureux, et t'auras pas envie d'être là. Parce que toi, tu as Aoi mais moi j'ai quoi maintenant que Maya est partie, dis-moi ?
en savoir plus ?
Ce n'est pas le parc que je souhaite anéantir...
en savoir plus ?
Mademoiselle Alézar, Pecheresse Caroline ! Où êtes-vous ?
en savoir plus ?
La triche sera permise évidemment.
en savoir plus ?
Q…. Quéééééééééééééé ?!
en savoir plus ?

Artemis Leonhart
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7908-534-artemis-leonhart-maybe-i-m-a-lion-adulte
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8182-artemis-e-leonhart-adulte
Icon : Why don't you do right ? - Un thé aux nuances pourpres ft Isadora de Mérode  1568821399-night-artemis
Taille de l'équipe : 4
Région d'origine : Kalos
Âge : 25
Niveau : 0
Jetons : 400
Points d'Expériences : 50
Why don't you do right ? - Un thé aux nuances pourpres ft Isadora de Mérode  1568821399-night-artemis
4
Kalos
25
0
400
50
pokemon
Why don't you do right ? - Un thé aux nuances pourpres ft Isadora de Mérode  1568821399-night-artemis
4
Kalos
25
0
400
50
Artemis Leonhart
est un Nouveau Membre
Chambre d’Artemis, Académie d’Adala - Quelques jours avant la rentrée

Telle une véritable boule de feu, Squall, mon Hélionceau, me précéda et ouvrit en grand la porte de ma chambre.

[MUSIQUE https://open.spotify.com/track/4pvnoDh2qxQYXaIjbcQQT7?si=EMjzYVMvTmiUOzx9klhpEA ]

Selfie bondit sur ses pattes le poil tout hérissé et prête à bondir tandis que la pauvre Quistis perdit l’équilibre et se mit à rouler sur le côté en agitant ses petits membres vigoureusement. Je remarquais à peine l’état de mes deux pokemons, n’affichant qu’un sourire un peu niais tout en rentrant à mon tour dans la pièce. Je m'affalais, bienheureux dans mon lit. Squall continuait à faire des petits bonds joyeux et pleins de vie. Hélas, mon sentiment de bien être ne dura pas longtemps. Une onde mentale plutôt énervée m’assailla subitement. La force me cloua au lit.

ARTEMIS EDGAR LEONHART, qu’as-tu encore fait ?

Je déglutis difficilement, la tête enfoncée dans l’oreiller, avant de me rendre compte que la force qui me maintenait n’était pas que mentale. Mon Gardevoir, se tenait au-dessus de moi, l’air passablement énervé.

Mais enfin Lin’ pourquoi tant de violence ?

Je ressens depuis que tu as pénétré dans l’enceinte de l’Académie qu’il s’est passé quelque chose pendant ta ballade en ville. Quelque chose que je n’apprécie mais alors pas du tout. Je ressens une EUPHORIE de bien mauvaise augure. D’où ma question, comment s’appelle-t-elle ? Et surtout que s’est-il passé ?

Damn, on ne peut jamais rien lui cacher, pensais-je malgré moi, ce qui la fit resserrer sa prise.

On se calme, je me suis juste inscrit à des cours de danse, tu devrais être contente, je diversifie mes activités. J’essaye de m’intégrer, en plus la rentrée approche.

Des cours de danse ? Mais tu n’as aucun sens du rythme ! C’est à peine si tu sais marcher droit sans jamais consommer d’alcool. Bon attends. Aide plutôt Quistis et raconte-moi tout. Ou plutôt enlève ta barrière mentale de honte, que je n’ai pas à la forcer pour savoir quelle personne t’as motivé.

D’une magnifique pirouette, elle me libéra et vint se poser près du lit les bras croisés. En grommelant, je redressais la pauvre Quistis qui essaya de me mordre et caressais maladroitement Selfie qui faisait la tête. Seul Squall semblait partager mon engouement. Même si pour lui, il est vrai que l’engouement est toujours présent. Une fois tout ce petit monde installé, je remis mes idées  en place et commençai mon récit, sous le regard acerbe de Linoa.


Centre ville d’Adala, près du Café Let’s Go - Quelques heures plus tôt


[MUSIQUE https://open.spotify.com/track/6HL7bQ2LGBaOBgG66b8MZr?si=jmuIzdWOR1-3E5F8eGx4Fg ]

Comme je l’ai déjà précisé plus tôt, je suis quelqu’un de plutôt curieux et ouvert. Ce n’est pas pour rien que je souhaite devenir psychologue. J’ai cependant beaucoup de mal à construire des relations “normales”. Cela fait déjà un moment que je suis arrivé sur Adala et je me sens bien transparent. Il faut dire aussi que je ne fais pas spécialement d’effort pour m’intégrer, même quand le Docteur Ghost me force à participer à une sortie capture. Mes recherches sur les émotions n’ont pas encore commencées et si je ne sympathise pas avec les habitants, elles resteront définitivement au point mort. J’ai donc décidé de me motiver à sortir un peu. Apparemment il y aurait un café / salon de thé où pas mal de monde passe dans le centre ville. Pourquoi ne pas y aller boire quelque chose et sympathiser avec le personnel ? Ce pourrait être aussi un bon poste d’observation des relations entre humains et pokemons, j’ai entendu dire que certaines espèces déambulaient parmi les clients.
Ni une ni deux, je pris donc la direction du centre ville en cette fin d’après-midi histoire de vérifier si mes compétences sociales étaient toujours aussi moisies. J’embarquais Squall avec moi, son énergie ne serait pas de trop. Selfie somnolait comme à son habitude et Linoa était en pleine méditation. J’esquivais l’onde de mécontentement de Selfie et sortis de l’Académie tranquillement, non sans appréhension. J’évitais soigneusement la loge du gardien, au cas où un certain Alakazam voudrait encore me mettre une raclée aux échecs (le traumatisme est présent).
La ville d’Adala est vraiment agréable à parcourir, je constatais quand même la chance que j’avais de pouvoir passer un stage dans un cadre aussi idyllique et multi-culturel. Cela change des Couaffarels et l’ostentatoire d’Illumis pour sûr. Le café Let’s Go, en plein centre-ville, finit par apparaître au détour d’une rue.

D’un pas mal assuré je passais la porte. Une délicieuse odeur de tarte aux pommes, de thé à la rose me submergea rapidement. Je m’arrêtais un instant pour découvrir l’endroit. Cela semblait plutôt confortable : des petis canapés, des poufs, un long comptoir avec bon nombre de chaises remplies, des petits coins pour travailler… Le tout un petit peu trop coloré à mon goût mais bon, cela devait être en adéquation avec la thématique. Des Pikachus et des Evolis se promenaient effectivement dans la salle joyeusement. Alors que je cherchais un siège de libre dans un endroit discret, je remarquais une scène dans un des coins de la salle. C’est à ce moment que je pris conscience également de l’ambiance musicale.

[MUSIQUE https://open.spotify.com/track/1Ryh7ie8bhuKmXP3mplYsu?si=SIs5gzd7QOKOJcwc5mxDLg ]

Un léger swing un peu rétro, je trouvais que cela détonnait pas mal avec l’ambiance générale. Je remarquais deux affiches de chaque côté de la scène : “Aujourd’hui séance d’initiation danse avec la nouvelle professeure d’Adala, Isadora de Mérode, tirage au sort et séance offerte”. La scène était vide mais des enceintes diffusaient la musique. Je haussais les épaules et m'asseyais sur un fauteuil bien confortable, loin de la scène mais avec une bonne vision sur l’ensemble du café. J’eu à peine le temps de m’installer qu’un éclair jaune vint traverser mon regard. Un Pikachu semblait m’avoir pris d’affection et me marchait copieusement sur les pieds. Fort heureusement il se prit vite d’assurance et grimpa sur mes genoux. Une serveuse débarqua dans la foulée. Occupé à masser mon pieds légèrement endoloris je n’écoutais qu’à moitié ce qu’elle me disait. Elle me donna un ticket que je laissais sur la table devant machinalement et je lui commandais un thé à la cannelle. Lorsque mon thé arriva, je jouais toujours avec le Pikachu. Un petit moment s’écoula, pendant lequel je reportais mon attention sur les gens dans le café. Outre la serveuse dont je n’avais pas enregistré le nom, derrière le comptoir s’afférait un homme d’âge mûr assez baraqué, sans doute le patron vu qu’il donnait des “recommendations” à la serveuse. Etonnant comme gabarit pour un café aussi kawaï. Comme la rentrée n’avait pas encore eût lieue, seules quelques personnes âgées et se trouvaient dans le café. Je commençais à me demander si il était judicieux de venir en cette période quand il y eût soudaine une activité prêt de la scène. La serveuse était en train d’y monter d’un pas bondissant. Et d’une voix tout aussi bondissante elle s’adressa à l’assemblée

Mes chers amis, comme vous le savez, aujourd’hui au café Let’s Go, nous avons le plaisir d’accueillir une nouvelle sur notre bonne ville d’Adala. Elle vient d’ouvrir son école de danse et de tango, elle est agile et pleine de bonne volonté, applaudissez tous, Mademoiselle Isadora de Mérode !

Une jeune femme se leva d’un canapé que je n’avais pas encore aperçu, de l’autre côté du comptoir. Elle s’approcha de la scène sous les quelques applaudissements polis du public en faisant bouger sa jupe rouge et virevolter ses cheveux blonds. Arrivée aux côtés de la serveuse, elle fit volte-face avec assurance et agilité pour se tourner vers la salle, dévoilant son visage pâle mais harmonieux et ses yeux dorés hypnotiques. Chaque mouvement avait été parfaitement calibré pour saisir l’auditoire.

Et Arceus me garde, mais elle m’avait bien saisi. Je faillis m’étouffer avec mon thé face à une telle classe et prestance. Vous savez, le genre de bug au cerveau. Comme je vous l’avais déjà dit, j’en fais souvent trop et je m’emballe souvent. Pour le coup, je ne m’étais jamais emballé aussi vite ! Je tentais de reprendre contenance dans mon fauteuil et recalibrais mes pensées sur la voix de la serveuse.

Mademoiselle de Mérode nous fait le plaisir d’une petite démonstration de danse et pour cela elle aura besoin d’un complice, tiré au sort ! Ne vous inquiétez pas, elle ne vous mangera pas, promis. Alors l’heureux chanceux du jour est… le numéro 42 !

Oui, vous avez bien deviné qui était le numéro 42. Comme quoi le hasard fait bien les choses. Je bondis de mon fauteuil tout excité. Oubliant par la même occasion ma non-coordination, mon travail et bien évidemment ma dignité en plus car j’avais oublié le Pikachu. Celui-ci me le fit savoir en restant dans mes pattes et prenant d’assaut de manière rancunière mon deuxième pieds. Je perdis l’équilibre en avançant vers la scène et tombait par terre, la tête en avant, devant l’assistance toute entière et les beaux yeux d’Isadora de Mérode.

Bon au moins, je n’avais pas renversé de thé partout. Ca pourrait être pire...
Isadora de Mérode
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8437-isadora-de-merode-she-s-a-maniac-on-the-floor
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8440-isadora-de-merode
Icon : Dancing's not a crime ♥
Taille de l'équipe : 3
Région d'origine : Kalos
Âge : 22 ans
Niveau : 6
Jetons : 388
Points d'Expériences : 67
Dancing's not a crime ♥
3
Kalos
22 ans
6
388
67
pokemon
Dancing's not a crime ♥
3
Kalos
22 ans
6
388
67
Isadora de Mérode
est un Adulte Petit rat de l'Opéra





Why don't you do it right ?

Artémis Leonhart


L'odeur des grains de café moulu et des feuilles de thé au fond des tasses de porcelaine avait quelque chose d'apaisant. Isadora attendait patiemment son heure, confortablement installée dans un fauteuil capitonné du café Let's Go. Elle caressait nonchalamment un Évoli d'une main alors que sa Plumeline aux couleurs de feu, perchée sur le dossier, jetait des regards un rien dépréciateurs à l'assemblée.

" Liiiiine ! LineLine Plum' ! "*
* Super, des petits vieux partout... Je ne pensais pas qu'on partait encore pour une animation troisième âge !

Si la jeune femme avait parlé le Plumeline, elle aurait sans doute répondu à Dulcinée que c'était grâce aux bourses bien remplies de ces joyeux retraités qu'elles avaient pu s'installer sans trop de difficultés à Adala. Ses parents, en effet, lui avaient accordé bien moins que le nécessaire pour assurer son déménagement. Effet de colère ou radinerie ? Peut-être bien les deux. Quoi qu'il en soit, ces cours du week end l'aidaient bien à arrondir les fins de mois.

Mais Isadora ne parlait pas le Plumeline, pas plus qu'elle ne disposait de pouvoirs psychiques ou d'un gadget qui lui aurait permis de comprendre la substantifique moelle des piaillements de sa compagne. Alors pour toute réponse, elle gratouilla son bec de sa main libre.

" Arrête donc de râler... Ça va bientôt commencer."

Au moment où elle prononçait ces mots, la serveuse grimpait sur l'estrade pour son grandiloquent discours de bienvenue. Elle monta sur l'estrade en souriant face à la petite assemblée en laissant le tirage au sort se dérouler. Sur qui allait-elle encore tomber cette fois-ci ? Le week end dernier, elle avait eu affaire à un vieux louche aux mains un peu baladeuses mais le tenancier l'avait vite fait déguerpir. Elle espéra que cette fois, la pioche serait meilleure.

Aussi étonnant que cela puisse paraître, le numéro 42 était un jeune homme de son âge. Elle ne l'avait pas remarqué. Il fallait dire qu'il était loin d'elle et que rien dans sa stature, son physique ou sa façon de s'habiller ne le distinguait des autres. Ni beau ni laid, brun aux yeux noisettes, pas très grand sans être petit... le parfait monsieur tout le monde. En se relevant, il eut un sourire qu'elle trouva mignon mais sans qu'elle ait le temps de plus y penser, elle le vit éjecter le pikachu qui se tenait sur lui, se prendre les pieds dedans et s'étaler de tout son long.

" Plumeliiiiiiine Plu ! "*
* Mais qu'est-ce que c'est que ce zouf ??

Isadora sauta de l'estrade et tendit une main secourable pour l'aider à se relever.

" Vous allez bien ?"

Une fois son cavalier sur pied, elle revint sur la scène pour commencer son petit cours, attendant que le jeune homme la rejoigne.

" Aujourd'hui nous allons voir les bases de la valse ! Tout d'abord le pas de base... Vous allez voir, c'est très simple. Il suffit de marcher et de changer son poids du corps à chaque pas, le tout sur une rythmique de 6 temps ! Un, Deux, Trois, Quatre, Cinq, Six !"

La jeune femme se mouvait lentement en montrant le déplacement adéquat, jusqu'à-ce qu'elle eut l'impression que tout le monde s'en sortait à peu près. Pendant ce temps, sa Plumeline survolait les Évolis et les Pikachu de l'établissement, visiblement intéressés par l'activité.
Isadora se tourna vers Artémis et lui fit signe d'approcher.

" Maintenant, trouvez-vous un cavalier ou une cavalière et placez-vous l'un en face de l'autre."

Elle sourit à Artémis et alla chercher sa main droite pour la placer dans le creux de sa taille.

" Cavaliers, votre main droite doit se trouver ici. Bien au milieu du dos, pas trop haut ni trop bas, afin que votre cavalière puisse se reposer dessus. Votre main doit rester souple et ferme pour vous permettre, plus tard, de diriger."

Elle saisit la main libre du jeune homme entre ses doigts fins et la plaça à hauteur d'épaule.

" L'autre main, comme ceci. Le coude en angle droit, pas trop haut ni trop bas... Le cadre doit être fort mais pas rigide, vous allez avoir des crampes sinon."

Enfin, elle posa sa main gauche sur l'épaule du jeune homme en lui lançant un regard rassurant.

" Maintenant prenez une inspiration, grandissez-vous, gardez les épaules fixes et reprenez les pas que nous avons appris, lentement. Quand le cavalier avance son pied, la cavalière recule."

Elle entraîna alors son partenaire, très doucement, en lui soufflant une litanie constante.

" Droite, Gauche, Droite... Gauche, Droite, Gauche... "

☾ anesidora
Artemis Leonhart
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7908-534-artemis-leonhart-maybe-i-m-a-lion-adulte
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8182-artemis-e-leonhart-adulte
Icon : Why don't you do right ? - Un thé aux nuances pourpres ft Isadora de Mérode  1568821399-night-artemis
Taille de l'équipe : 4
Région d'origine : Kalos
Âge : 25
Niveau : 0
Jetons : 400
Points d'Expériences : 50
Why don't you do right ? - Un thé aux nuances pourpres ft Isadora de Mérode  1568821399-night-artemis
4
Kalos
25
0
400
50
pokemon
Why don't you do right ? - Un thé aux nuances pourpres ft Isadora de Mérode  1568821399-night-artemis
4
Kalos
25
0
400
50
Artemis Leonhart
est un Nouveau Membre
Quelle honte.

Je crois que j’aurais pu rester face contre terre longtemps, à méditer sur le sens profond de ma maladresse et à maudire les Pikachus, jusqu’à ce que Squall me mordille gentiment le poignet pour me faire relever la tête. J’allais le réprimander quand j’aperçu une main tendue juste au-dessus de moi. C’était elle, Mademoiselle de Mérode. Elle avait rapidement sauté de l’estrade et proposait gentiment de me relever. Un geste spontané et plus que charmant. Elle me demandait si tout allait bien, d’une voix douce et pleine de sollicitude.

Hum… Oui oui ne vous inquiétez pas pour moi, juste une démonstration flagrante de mon manque absolu de coordination. Vous êtes sûre de vouloir danser avec moi ?

J’avais tenté l’humour, espérons que cela fonctionne. Je la vis retourner prestement sur scène après un hochement de tête rassurant. Sa démarche si élégante mais au naturel déconcertant faillit me faire perdre une nouvelle fois mes moyens mais je décidais de la suivre en prenant mon courage à deux mains. Elle laissait une délicieuse odeur printanière derrière elle, sûrement un parfum à la rose et une autre essence florale que je ne parvenais pas à identifier. C’est seulement en arrivant sur scène que je remarquais son Pokemon, une Plumeline au regard désapprobateur. Squall tout joyeux vint sautiller à ses côtés en poussant des petits cris. Le Pökemon danse parut soupirer. Je souris intérieurement “Ils réagissent tous pareils.”
Pendant que je regardais les deux Pokemons faire connaissance, Isadora nous annonçait d’une voix claire et intelligible que nous allions pratiquer les bases de la valse. Bon, cela aurait pu être plus compliqué. Il me fallait donner une bonne impression. Je me concentrais sur la démonstration lente que la jeune femme réalisait. Avec un peu de chance, si j’étais studieux, j’aurais droit à des cours particuliers ! Un, Deux, Trois, Quatre, Cinq, Six ! Ce n’est pas compliqué, expliqué avec tant de prestance. Je commençais à bouger les pieds de la même façon, en essayant de ne pas m’emmêler. La Plumeline s’envola pour faire un tour du café et attirer l’attention des Evolis, Pikachus et autres Pokemons présents. Tout joyeux, Squall allait la suivre en sautant partout mais je réussis à l’intercepter.

Reste un peu tranquille, tu vas gêner les danseurs !

Il repartit bouder dans un coin de la scène, dépité. Ma professeure du jour se tourna alors vers moi en demandant aux autres de trouver un cavalier ou une cavalière. Elle me regardait avec calme, impossible de savoir ce que cachait cette expression. Etait-elle amusée ? Intriguée ? En tous cas elle paraissait une très bonne enseignante. Je déglutis quand elle prit ma main avec assurance. Tandis qu’elle m’expliquait où mettre mes mains et comment me tenir, je me fis la réflexion que je n’avais jamais senti autant de douceur teinté de précision. Elle savait parfaitement que c’était elle qui avait les compétences et je sentais une fermeté et un acharnement très fort derrière cette apparence cotonneuse. Je réalisais soudain que j’avais à présent une main sur sa hanche et l’autre bien serrée dans la sienne. Je me sentis rougir légèrement. Je ne comprenais pas ce qu’il se passait, d’habitude si prompt à faire le clown, je n’arrivais pas à faire sortir mon habituel personnage de tchatcheur invétéré. Isadora cependant continuait son ton et ses gestes rassurants. Elle sembla satisfaite de mon positionnement et commença à m’entraîner délicatement, tout en me soufflant une litanie constante

Droite, Gauche, Droite… Gauche, Droite, Gauche…

Nos mouvements étaient très lents pour commencer. Cela me semblait assez simple pour commencer. Habituellement j’aurais lancé ironiquement une phrase sur le fait que d’habitude c’est plus moi qui conduis ma partenaire mais j’étais comme hypnotisé par ces yeux dorés, si attirants. Je ne me rendis presque pas compte qu’Isadora accélérait petit à petit la cadence de sa litanie, sans non plus aller trop vite. Elle détacha un instant son regard du mien pour faire un signe de tête à la serveuse qui lança la musique suivante.

[MUSIQUE https://open.spotify.com/album/7wwYYU79MIoG6d4HOzjeql ]

Cet air n’était pas très rapide mais je décidais de rester à l’écoute, prenant plaisir à me laisser guider par Isadora. Bon, j’avoue que je me sentis partir plusieurs fois, maladroitement. Mes pieds manquaient de nombreux temps mais la danseuse ne semblait pas en tenir rigueur. Je me sentais obligé de m’excuser discrètement à chaque faux-pas, avec un sourire gêné. Elle ne répondait pas nécessairement mais au contraire me reprenait la main avec fermeté et me renvoyait dans la danse avec ménagement. Je n’osais trop parler, concentré que j’étais dans mes pieds. Nous fîmes encore quelques pas, je me sentais en confiance et un brin euphorique.

Un état que dû percevoir Squall que j’avais oublié dans son coin.

Au détour d’un pas de valse, celui-ci bondit d’un coup avec entrain vers nous pour venir se frotter à nos jambes, juste derrière Isadora. Elle perdit l’équilibre et dans un petit cri surpris elle commença à basculer en arrière. Fort heureusement, j’avais aperçu la boule de fourrure au dernier moment et j’étais en bonne position pour rattrapper l’élégante jeune femme in-extremis.

Le temps sembla se figer un instant, alors que je la tenais dans mes bras et que nos regards se croisaient, mi-surpris, mi-confus.

D’un geste que je voulu viril et fort mais un peu gauche je la ramenais vers moi pour la relever et je dis d’un air penaud et inquiet :

Oh misère, excusez-le je vous prie, il s’agit de Squall, mon Hélionceau, il ne sait pas se tenir, il est toujours explosif. Allez-vous bien, mademoiselle ?
Isadora de Mérode
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8437-isadora-de-merode-she-s-a-maniac-on-the-floor
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8440-isadora-de-merode
Icon : Dancing's not a crime ♥
Taille de l'équipe : 3
Région d'origine : Kalos
Âge : 22 ans
Niveau : 6
Jetons : 388
Points d'Expériences : 67
Dancing's not a crime ♥
3
Kalos
22 ans
6
388
67
pokemon
Dancing's not a crime ♥
3
Kalos
22 ans
6
388
67
Isadora de Mérode
est un Adulte Petit rat de l'Opéra





Why don't you do it right ?

Artémis Leonhart


Il était chou à s'excuser et s'inquiéter. La jeune danseuse sourit quand il lui demanda si elle était certaine de vouloir danser avec lui. Derrière elle, sa Plumeline levait les yeux au ciel alors qu'elle lançait d'un air désinvolte :

" Ne vous en faites pas, j'ai vu bien pire."

Il n'aurait pas été très poli de rajouter que de toute façon, il avait été tiré au sort et qu'elle ne pouvait décemment pas le renvoyer sous peine de se faire mal voir de la part des autres participants et des tenanciers du bar. Puis il avait pour lui d'être jeune et pas trop désagréable à regarder, elle n'allait pas jouer la fine bouche...

Elle commença sa leçon sans plus attendre. Il ne suivait pas si mal, il avait tort de se dévaloriser de la sorte ! Sa position était loin d'être mauvaise et son cadre était plutôt ferme. Elle jeta un coup d'oeil à son Hélionceau, envoyé dans un coin un peu plus tôt. Il était chou et effectivement plein de vie. Dulcinée aurait pu faire un effort pour l'occuper plutôt que de se désintéresser totalement de lui et d'entreprendre de faire danser les Pikachus en rythme.

La première musique fut lancée et elle sentit une légère panique, de la part de son cavalier, qui commença à manger les temps en s'excusant confusément. Sans se départir de son sourire de circonstance, elle le recadra comme elle put, à coup de pressions de main et de jeu dans les pieds. Ils étaient enfin parvenus à un rythme de croisière lorsque quelque chose déboula entre ses jambes et la fit basculer vers l'arrière.
Vive, elle déplaça une jambe vers l'avant pour faire contrepoids alors qu'elle s'accrochait d'une main au dos de son cavalier. Elle crut bien finir par terre mais ses bras la stoppèrent dans sa chute. D'un air surpris et gêné, elle détailla le visage de son partenaire alors qu'un léger rose de gêne colorait ses joues. Derrière elle, sa Plumeline agitait son bec d'un air outré.

" Plu ! Line Plu ! Plumeliiiiiiiiiine !"*
* Mais il est complètement fou ! Reviens ici le chat, tu vas tout faire capoter !

Isadora sourit à nouveau, ses yeux dorés brillant d'un éclat de malice.

" Squall... C'est original comme surnom. Je vais bien, ne vous inquiétez pas... Reprenons, voulez-vous ?"

Alors que son pokémon s'assurait de virer le petit lionceau de la piste à grand renfort de battements d'ailes, elle repris sa valse d'un air décontracté. Au détour d'un pivot, elle glissa à son oreille :

" Pour quelqu'un de maladroit, vous m'avez vraiment bien rattrapée... "

La musique s'arrêta et elle reprit ses explications, cette fois pour montrer comment faire faire des pirouettes à sa cavalière, ainsi que quelques autres passes très simples. Elle se positionna en cavalier pour les montrer à Artémis afin qu'il puisse les reproduire sur elle par la suite. Il manquait de pratique et peut-être un peu de confiance en lui mais il faisait peut-être partie des meilleurs cavaliers qu'elle avait pu avoir jusqu'à présent dans ce genre d'atelier. D'un nouveau signe de tête, elle indiqua à la barmaid de lancer la valse suivante , également lente.

"Voilà... Comme ceci, c'est parfait. Un peu plus d'énergie, attention aux épaules... bien. Je passe à droite et vous me ramenez ensuite près de vous. Respirez... "

Elle pirouetta sur elle-même et revint se loger dans son cadre avec une facilité déconcertante.

"Je suis très impolie, je ne vous ai même pas demandé votre prénom."

☾ anesidora
Artemis Leonhart
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7908-534-artemis-leonhart-maybe-i-m-a-lion-adulte
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8182-artemis-e-leonhart-adulte
Icon : Why don't you do right ? - Un thé aux nuances pourpres ft Isadora de Mérode  1568821399-night-artemis
Taille de l'équipe : 4
Région d'origine : Kalos
Âge : 25
Niveau : 0
Jetons : 400
Points d'Expériences : 50
Why don't you do right ? - Un thé aux nuances pourpres ft Isadora de Mérode  1568821399-night-artemis
4
Kalos
25
0
400
50
pokemon
Why don't you do right ? - Un thé aux nuances pourpres ft Isadora de Mérode  1568821399-night-artemis
4
Kalos
25
0
400
50
Artemis Leonhart
est un Nouveau Membre
J’étais vraiment confus pour Isadora, Squall avait encore frappé, dans toute sa fougue. Pourtant l’événement ne semblait pas avoir perturbé Isadora, étant donné son sourire qui était même plutôt amusé. Ses yeux pétillaient de malice. Je me fis la réflexion que ce léger accident devait la changer des cours de danse habituels. Décidément, il se passait quelque chose d’intéressant dans ce café.
Après un rapide compliment sur l’originalité du surnom de mon Hélionceau, Isadora reprit sans temps mort le cours, comme si rien ne s’était passé. Un professionnalisme à toute épreuve transparaissait de sa personne. La façon dont elle s’était rattrapée lorsque Squall avait surgit dans ses jambes prouvait bien la maîtrise qu’elle possédait sur son corps. Je n’avais presque pas eût à intervenir. D’ailleurs, la voilà qui m’entraînait à nouveau au centre de la pièce pendant que sa Plumeline poussait sans ménagement le pauvre Hélionceau qui crut qu’elle voulait jouer. Il se mit à courir en cercle autour de la scène. La Plumeline eût bien grand mal à le faire se calmer un peu. Isadora et moi partîmes à nouveau en valse pour finir le morceau en cours, sous les yeux attentifs de l’auditoire. Je sentais les regards tournés vers nous. Concentré sur mes pas, je ne vis pas Isadora se pencher légèrement et me murmurer à l’oreille un nouveau compliment. Son souffle me fit frissonner et je faillis manquer un autre temps. Je fis de mon mieux pour lui répondre avec charme, un peu crispé par la danse.

Oh sûrement un simple coup de chance je pense, et puis, nous étions en bonne position pour que je vous récupère. Position des plus agréable si je puis me permettre.

La musique finit par s’arrêter. Je fis une maladroite révérence et commençai à m’éloigner.

Ne croyez pas que j’en ai finis avec vous, M. le maladroit.

Dit-elle avec un nouveau sourire et en reprenant ses explications à l’intention du public. Elle voulait à présent nous montrer quelques pirouettes possible en valse. Pour le coup cela devenait plus difficile à rester harmonieux mais j’avais gagné un peu d’assurance comme je sentais que le courant passait bien entre nous. Cependant ce n’était pas non plus la panacée. Isadora semblait satisfaite. Elle lança la valse suivante, toujours assez lente. Tout en tournant, elle corrigeait mes épaules et me conseillait. Elle affichait un air sérieux des plus adorable. C’est limite si je ne faisais pas exprès de décaler mes épaules pour la voir me gronder si gentiment. Au détour d’une pirouette elle revint dans mon cadre et me demanda à brûle pourpoint mon prénom. Je ne savais pas si j’étais apte à parler en dansant mais j’essayais.

C’est vrai que je n’ai pas besoin de vous demander le votre. Je m’appelle Artemis, Artemis Leonhart.


Tandis que je guettais sa réaction, je constatais que la Plumeline semblait avoir tranquillisé Squall. Celui-ci s’était couché et ronronnait, faisant rougeoyer sa crinière en rythme avec la nouvelle valse. Bien que peu rassurée par les émanations de chaleur, le pokemon danseur semblait soulagé.
Autour de nous, deux ou trois couples dansaient devant la scène. La plupart des personnes étaient cependant simplement spectateurs. Du coin de l'oeil, j'aperçu la serveuse et le barman se jetaient des regards éloquents de temps en temps en nous contemplant. Il devait se jouer quelques drôles de paris par là-bas...
J'essayais de faire quelques passes qu’Isadora venait de m’apprendre. J’avais l’impression de bien les réussir même si la fluidité n’était pas présente à cent pour cent. Je réussis à la faire tourner devant moi, faisant voleter sa jupe dans un éclair pourpre qui resta gravé sur ma rétine quelques instants. J'enchaînais, pas peu fier de moi, sur une question, tout en reprenant un pas plus classique.

Alors, vous êtes nouvelle sur Adala Mademoiselle de Mérode ? Moi-même je suis arrivé récemment, je travaille à l’Académie Pokemon. Si vous le voulez, nous pouvons en discuter autour d'un thé, après que vous ayez finis de me faire travailler ma coordination "désastreuse".

Bon, c’est vrai que je suis uniquement stagiaire, mais ça compte quand même non ? Et puis, elle n’était pas obligée de tout savoir non plus… Je fis un sourire que j’essayais d’être élégant.
Isadora de Mérode
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8437-isadora-de-merode-she-s-a-maniac-on-the-floor
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8440-isadora-de-merode
Icon : Dancing's not a crime ♥
Taille de l'équipe : 3
Région d'origine : Kalos
Âge : 22 ans
Niveau : 6
Jetons : 388
Points d'Expériences : 67
Dancing's not a crime ♥
3
Kalos
22 ans
6
388
67
pokemon
Dancing's not a crime ♥
3
Kalos
22 ans
6
388
67
Isadora de Mérode
est un Adulte Petit rat de l'Opéra





Why don't you do it right ?

Artémis Leonhart



Qu'il était drôle ce jeune homme. Maladroit et pourtant si prompt à se rattraper et à s'affirmer lorsque l'occasion se présentait. Il avait l'air si fier de l'avoir attrapée avant qu'elle ne tombe, c'en était presque craquant. Dulcinée, pour sa part, ne le voyait pas de cet avis et roula des yeux devant ce qu'elle interprétait comme une tentative de drague aussi naïve que lourdingue.

Ils reprirent leurs pas de danse et bien vite, Isadora repris de son assurance. Elle tournait, lente mais toujours pleine de grâce, au rythme de la musique. Elle l’écouta se présenter et arbora un air pensif devant son prénom. Il était très beau, presque féminin… Elle ne l’aurait pas du tout vu s’appeler comme cela mais pourtant cela ne la choquait pas.

- C’est un joli prénom… Très original. Vos parents ont eu un goût certain.

Elle fut agréablement surprise de voir qu’il suivait sans trop de mal les passes qu’il lui indiquait. Avec un peu d’entraînement et des cours de maintien, il aurait fait un danseur plutôt honnête. Pas de quoi enflammer les planches mais suffisamment pour passer un bon moment, le temps d’une soirée. Elle sourit à sa question et nota qu’il était lui-même un nouvel arrivant sur l’île. Il devait être au moins aussi perdu qu’elle le pauvre !

Je me suis installée il y a peu... j'ai déménagé de ma ville natale, Illumis, il y a trois mois. Le voyage a été long mais je suis plutôt contente du chemin que j'ai choisi. La vie sur une ile est bien plus calme et apaisante que dans une métropole et une capitale !

Elle poursuivait, fluide, sans rater un seul pas.

Et vous ? D'où venez-vous ?

Elle aurait aimé discuter avec lui plus avant mais la musique se termina et chaque couple se tourna vers elle, dans l'attente des prochaines instructions. La jeune femme se redressa sur le devant de la scène et embarqua Artémis dans son sillage afin de leur montrer quelques passes simples. Elle manipulait le jeune homme avec délicatesse et précision pour rendre son propos le plus compréhensible possible. Puis elle observa son public répéter et répéter encore pendant quelques minutes, jusqu'à ce que le résultat lui semble satisfaisant.

Une fois que les passes et les enchaînements ne lui parurent pas trop mauvais et après avoir apporté quelques corrections aux plus mal positionnés des danseurs, elle fit un signe de tête à Dulcinée qui lança la nouvelle playlist, trop contente de pouvoir échapper à la surveillance de cet Hélionceau beaucoup trop actif à son goût.

- Bien, le cours est terminé pour aujourd’hui ! Invitez qui vous voulez, amusez vous ! Vous avez deux heures devant vous !

Les couples se constituèrent alors et commencèrent à envahir l’espace du café, avec plus ou moins de succès dans leurs passes. Mais tous semblaient prendre du plaisir à participer, au vu des sourires sur les visages. La jeune femme se retourna vers son élève du moment et lui adressa un petit clin d’oeil.

- Si vous souhaitez toujours m’inviter à boire un verre, il semble que ce soit le bon moment, Monsieur Leonhart.

Et quelques instants plus tard, ils se trouvèrent à une table sur le côté de la piste, une théière emplie posée entre eux. Dulcinée roula encore une fois des yeux et ébouriffa son plumage en intense signe de protestation. Vraiment, entre cet espèce d’énergumène qui jouait les jolis coeurs et sa dresseuse qui ne pouvait s’empêcher de flirter pour s’amuser… Mais OÙ VA DONC LE MONDE J’VOUS L’DEMANDE !

Bien loin des protestations de son oiseau, Isadora but une gorgée de son thé et braqua ses yeux d’ambre sur le jeune homme.

Vous m’aviez dit que vous travailliez à l’Académie… Dans quelle branche ? Vous êtes professeur ? Je parie que vous êtes un jeune professeur.

Avec son air propre sur lui et pourtant ce je-ne-sais quoi de désordonné qu’il dégageait, elle aurait misé sur un professeur de lettres ou de langues étrangères. Elle l’imaginait bien bégayer face à ses premiers élèves et se fâcher tout rouge pour avoir un semblant d’autorité.


☾ anesidora
Artemis Leonhart
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7908-534-artemis-leonhart-maybe-i-m-a-lion-adulte
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8182-artemis-e-leonhart-adulte
Icon : Why don't you do right ? - Un thé aux nuances pourpres ft Isadora de Mérode  1568821399-night-artemis
Taille de l'équipe : 4
Région d'origine : Kalos
Âge : 25
Niveau : 0
Jetons : 400
Points d'Expériences : 50
Why don't you do right ? - Un thé aux nuances pourpres ft Isadora de Mérode  1568821399-night-artemis
4
Kalos
25
0
400
50
pokemon
Why don't you do right ? - Un thé aux nuances pourpres ft Isadora de Mérode  1568821399-night-artemis
4
Kalos
25
0
400
50
Artemis Leonhart
est un Nouveau Membre
La danse se poursuivait doucement, un peu maladroitement pour moi.

Je tiquais légèrement lorsqu’elle mentionna mes parents. J’essayais de cacher mon trouble en enchaînant une passe improvisée un peu étrange, qu’Isadora corrigea. J’espérais que la diversion avait fait son office. Je n’avais pas l’habitude que l’on complimente le choix de feux, mes parents, d’habitude on se moquait de l’aspect féminin… La jeune femme me déstabilisait déjà beaucoup.

Cependant, après plusieurs minutes, je sentais que je gagnais en confiance au niveau danse. Confiance que je perdais très vite vu le ton de notre conversation. Certes Isadora était une nouvelle venue comme moi mais sa déclaration me troubla. Non seulement elle évoquait mes parents mais en plus elle venait d’Illumis…

Je fus sauvé par le gong de la fin de la musique. Isadora reprit son rôle de professeur auprès des différents danseurs et danseuses. La suite de la séance lui demanda plus de concentration et nous ne pûmes plus trop discuter. J’en étais à la fois triste et soulagé. Je la regardais avec attention intervenir auprès de ses élèves d’un jour. Mademoiselle de Mérode se déplaçait avec une élégance hors du commun, même sans danser. Elle faisait preuve de délicatesse et d’écoute auprès de ses apprentis, relevant un coude, redressant une posture avec douceur et compliments. Pendant le reste de son cours, Squall se remit à gambader autour de la piste sans y entrer, de peur de froisser à nouveau la Plumeline, qui semblait prête à fondre sur lui en cas de limite franchie.

Finalement, le cours se termina. Sans trop savoir à quoi m’attendre, je fus surpris de voir la belle jeune femme revenir vers moi et me relancer pour boire un verre. Je rosis légèrement, mais je ne pouvais plus dire non. Les deux références à mes parents puis à Illumis m’avaient un peu tempéré. Cependant Isadora était toujours avenante et je me dis que rien ne pouvait se passer de mal. Je repris un tant soit peu mon attitude chevaleresque et m’installais avec elle.

Quelques instants plus tard, un thé aux nuances de pourpre émettait des odeurs entêtantes de camélias entre nous. Difficile de dire qui entre les vapeurs et la magnifique jeune femme me troublaient le plus... Comme j’hésitais un peu, ce fut Isadora qui entama la discussion, pariant sur mon métier. Excellente diversion ! J’osais de nouveau braver les yeux ambres et lui dit avec en souriant.

Professeur vous pensez ? Hmm… Il serait tentant de vous le faire croire. *petit clin d’oeil amusé* Vous trouvez que c’est un métier qui m’irait ? Je dois avouer que je ne pensais pas inspirer la connaissance à ce point. Non, j’ai un métier tout aussi humain, pleins de discussions et de rencontres ! Je fais des études en psychologie, j’écris une thèse, et pour cela je suis médecin à l’Académie.

Encore une fois, ce n’était pas tout à fait vrai, je sentais déjà les auras menaçantes de Ghost et Linoa derrière moi. Au moins, de partir sur un sujet professionnel était beaucoup plus rassurant que sur un sujet trop personnel. Tout en discutant, je versai un peu de thé dans nos tasses. Je portais un peu trop vite la boisson à mes lèvres et failli me brûler. Je tentais de garder contenance mais à mes côtés Squall fit rougeoyer son pelage d’un air espiègle.

Arf… Quand je vous disais que j’étais maladroit. J’enchaîne les gaffes aujourd’hui.

La boisson était amère mais pleine de nuances. Sa couleur rouge rappelait la couleur de la robe de danse d’Isadora. Voilà que je faisais de curieuses associations !

Je suis un peu triste. Si je n’étais pas un nouveau venu également, j’aurais pu vous dire que je fais un guide excellent pour vous faire découvrir l’île. Malheureusement je suis comme vous, je découvre. J’aimerai vous rendre l’ascenseur vis-à-vis de votre petit cour de danse d’aujourd’hui. Si jamais vous avez besoin de quelque chose, n’hésitez pas à venir me voir.

J’étais dans une situation très étrange. Rarement une femme ne m’avait mis dans cette situation ambigüe. Elle était charmante et avenante mais m’effrayait et m’impressionait. J’avais peur de ressasser mes souvenirs d’Illumis et de mes relations de là-bas. Sur le côté, la Plumeline semblait extrêmement courroucée. Sa dresseuse n’en avait pas grand chose à faire. Sa façon de l’ignorer était même plutôt mignonne.

En tous cas, vous m’avez rassuré et convaincu sur certaines de mes capacités motrices, si je puis dire. Si jamais vous donnez des cours privés, je serais ravi d’y assister.

Je réalisais rapidement ma gaffe et je repris rapidement :

Enfin en privé je veux dire, avec des autres élèves hein, pas juste nous deux… Vous m’avez compris…

Je devais être aussi rougeoyant que mon Hélionceau… Mais cela détournait l’attention, au moins.
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum