Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 1
 :: Cours, Event...

Pokemon adala community

« J’ai juste envie de profiter de cette soirée, et de ce nouveau début de vie… Même si je sais que je ne suis pas encore au bout de mes surprises. »
en savoir plus ?
« Cette mission est déjà un calvaire, alors stp essaie de pas la rendre encore pire, ça m’arrangerait. »
en savoir plus ?
« Je ne suis pas sûr qu’il soit l’heure de distribuer de l’eau bénite, nous savons déjà tous que vous êtes un ange Ranya, mais je suis touché de votre bénédiction. »
en savoir plus ?
« Je me déteste. Je me déteste de toutes mes forces. »
en savoir plus ?
« C'est un fantôme que tu enlaces, Faulkner. »
en savoir plus ?
Le soleil tape. Les gens hurlent. Il en a marre. Ce n’est pas un tournoi. C’est un poisson d’avril.
en savoir plus ?
« Il est beau... Tu en as de la chance... »
en savoir plus ?
Le Deal du moment : -20%
Promo sur les Baskets Nike Air Max 2090
Voir le deal
119.97 €

Yuki Yutaka
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t817-yuki-yutaka-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t842-yuki-yutaka-noctali
Taille de l'équipe : 11
Région d'origine : Kalos
Âge : 16
Niveau : 39
Jetons : 1400
Points d'Expériences : 925
11
Kalos
16
39
1400
925
pokemon
11
Kalos
16
39
1400
925
Yuki Yutaka
est un Topdresseur Spé. Type
Petit à petit, malgré un profond mal être, je reprenais consistance. Au milieu des flammes, je me sentais plus vivant que jamais, confirmant que mon choix de spécialisation n'était pas un simple fait du  hasard et encore moins imposé par une quelconque envie d'imiter une gloire du Feu. Cet élément, c'était le mien, il m'habitait, je le vivais. Si la situation n'en eut pas été aussi catastrophique, nul doute que j'aurais pu dévoiler un autre aspect de moi bien différent de celui empathique dans lequel je m'était retrouvé quelques instants plus tôt. Je n'avais de cesse de l'inquiéter pour les vies qui étaient prisonnières des flammes. Cet incendie n'avait rien de complaisant et n'avait rien non plus d'un jeu. Alors que tout espoir semblait définitivement vain, la providence se fait généreuse. La source de l'embrasement incessant de toute la zone se fit alors voir. Des Pokémon ? Quel infamie ! Utiliser ces créatures à des fins aussi peu louables... Voilà qui me révoltait.

" Binôme... Plus d'imprudences je te prie, je vais me joindre à Allen-senpai car il est évident que je ne peux décemment pas laisser ce petit pervers au minois angélique avoir le bon rôle. Un bobo de plus sur ton joli corps et je me chargerai personnellement de t'appliquer une généreuse déculottée et place publique à l'Académie... "

Un petit clin d’œil appuyé enjolivé par un éclat de rire cristallin et sincère, petit tirage de langue, me voila qui me lançais dans la batailles aux côtés de mon aîné. Quelle ne fut pas ma surprise lorsque Light, le célèbre Light en personne, se dressa à mes côtés, tandis que je dictais quelques ordres à ma toute nouvellement évoluée Chimpenfeu. Un petit échange eu lieu entre lui et moi, bref.

" Si tu y tiens, je ne suis pas ton maître donc la décision finale te revient, mais il évident que ton aide serait des plus précieuse, du genre qui ne se refuse pas. "

J'affichais un petit sourire gêné, admiratif, rêveur et bien d'autres choses encore, exprimant sans peine tout la multitude de sentiments que son geste m'imposait. Sans plus attendre, il s'élança à son tour, faisant montre de toute sa classe en dansant au milieu des flammes, mettant k.o. chaque adversaire qui passait à sa portée. Il était vraiment d'un tout autre niveau ce Cizayox et je comprenais aisément pourquoi il était redouté. Un adversaire de premier choix, un de mes objectifs finaux. Nous étions ennemis, un rival modèle pour Hikari, tout comme le Cizayox d'Allen et un jour, il était certain que nous nous affronterions alors pour le moment, je savourais cet instant. Pouvoir dire qu'un instant, un seul et unique instant dans sa vie, on avait pu "commander", si on me permet le mot, le Grand Light en personne, était des plus jouissifs pour un amoureux des combats Pokémon épiques tel que moi. Mes yeux s'étaient posés sur mon starter. Aux côtés de ces deux monstres, elle se donnait à fond, me rendant fier. Le fossé qui nous séparait d'eux était encore grand, mais il nous fallait juste poursuivre sur notre lancée et être patients. Notre heure arriverait tôt où tard...

La toile se déchira et les hurlements de terreur firent place à des cris de bonheur. Voilà une mélodie qui était bien plus agréable aux oreilles, bien plus douce pour les cœurs et plus apaisante pour les esprits. Alors que les gens évacuaient, les derniers mastodontes et autres Pokémon étaient mis hors d'état de nuire. Quittant les lieux parmi les derniers, en compagnie de dresseurs qui étaient restés pour combattre, je vis alors le professeur Creed se faire installer sur une civière. Drôle d'image, croyez-moi. Je m'étais alors approché de lui pour questionner les ambulanciers. Apparemment, ses jours n'étaient pas comptés, ce qui était un soulagement. Son fidèle compagnon de route sembla heureux de cette nouvelle, ce qui m'emplit de bonheur. Un Pokémon heureux était pour moins une chose inestimable et indescriptible. Il s'était alors tourné vers moi.

" Crois-tu vraiment qu'un fier noctali vous aurez sauvé gratuitement ? En plus, Ace et Light, les fameux, ne se font pas sauver mais aider non ? Alors disons simplement que notre aide n'est pas gratuite. Nous ne voulions simplement pas que vous soyez en mauvais été et que vous ayez une excuse pour le jour où nous vous ferons mordre la poussière. "

Je lui avais fait un petit clin d’œil, ne doutant pas un seul instant du fait que le Légendaire Cizayox avait compris tous les sens de mes propos. Nous chemins se séparèrent alors après un dernier petit échange tacite. Le prof pouvait vraiment être fier d'avoir un allié de cette trempe dans ses rangs, mais je n'en étais pas jaloux, même si je le respectais énormément ce brave insecte armuré. Pour ma part, j'avais la future grande Hikari, la Simiabraz la plus forte du monde. Elle me l'avait promis, j'avais fois en elle.

J'avais fini par retrouver Allen et Chiho. Après avoir bataillé, nous avions fini par obtenir d'elle qu'elle se laisse embarquer pour se faire soigner. Fidèle à elle-même, elle s'était confondue en excuses et j'avais dû lui appliquer un léger coco sur le crâne en lui stipulant que c'était du passé et qu'à présent, il fallait juste qu'elle soit présentable pour faire face au futur en notre compagnie. Après avoir glissé quelques mots à Gee et Robyn, je restais avec le blondinet.

De retour à Pokemon Community, je pris la direction de ma chambre sans même passer par la case réfectoire comme le faisaient la majorité des étudiants. Devant le distributeur du hall de notre dortoir, je m'arrêtais pour me prendre de quoi subsister à ma nuit à venir. Un petit stock de limonade serait le bienvenue, d'autant plus qu'Asobu avait pleienement mérité sa part, tout comme ma brave Hikari qui semblait encore prête à combattre.

" Haha, tu ne t'arrêtes donc jamais petite championne ? "

" Chimpen ! "

Chimpen ? Cela me fit tiquer, mais j'éclatais tout de même de rire. C'était une habitude à prendre, il était couru d'avance qu'elle ne resterait pas une Ouisticram à vie. Allen se pointa à son tour et je lui offris sa consommation. Un petit échange tacite, encore un, eut lieu et ce dernier se ponctua simplement par deux poings clos qui se rencontrèrent, comme un scellement silencieux de pacte. Nous primes la direction de nous chambre et avec surprise, même si nulles paroles ne furent prononcées, nous avions alors pu constater que nous étions du même étage. Je déposais mon stock de boissons dans ma chambre, attrapais mes affaires et finalement, je filais aux douches. Comme à chaque fois que quelque chose me travaillait, cette douche fut longue, restant sous l'eau jusqu'à ce qu'elle ait emporté tout ce qui me rongeait.


HRP :
Yuki aide Allen à combattre les derniers Pokémon déchaînes, ainsi les Kecleon, en compagnie de Trybal, Hikari et Light, joignant leurs forces aux défenseurs. Suite à cela, il assiste à l'évacuation d'Ace S. Creed, puis celui de Chiho. De retour à l'établissement, il retourne directement au dortoir.


Intrigue. Première du Cirque des Boulons. {COMMUN} - Page 5 Sans_t17
Ginji Labelvi
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
Icon : Pikachu Explorateur, à votre service !
Taille de l'équipe : 25 / 31
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 20 ans
Niveau : 100
Jetons : 1587
Points d'Expériences : 4235
Pikachu Explorateur, à votre service !
25 / 31
Sinnoh
20 ans
100
1587
4235
pokemon
Pikachu Explorateur, à votre service !
25 / 31
Sinnoh
20 ans
100
1587
4235
Ginji Labelvi
est un Topdresseur Spé. Type
Ginji Labelvi
      Rp commun



« Première du Cirque des Boulons »


Après les quelques mots doux que Rouquine glissa à Lacrima et moi, nous nous apprêtions à nous diriger vers les coulisses afin de voir ce qui se tramait là-bas. Cependant, la fillette sembla prise d'une soudaine volonté de combattre...

« -Continuez, je reviens tout de suite ! »

Après avoir souhaité bonne chance à Rouquine (Décidément les filles ne se soutiennent que mutuellement), Lacrima s'en alla demander de l'aide à un Millobellus. Rouquine se dressa alors sur la pointe de ces pieds tel un suricate et chercha les coulisses du regard avant de me prendre par la main, puis m’entraîna vers le lieu convoité.

« -C'est par ici !»

Elle traversa la foule et, pour la deuxième fois de la soirée, je me pris des coups de coudes dans la figure jusqu'à arriver à destination. Une fois les rideaux passés, on pouvait admirer deux adultes, nos deux directeurs et deux personnes arborant une tenue assez étrange... Je me cachais rapidement derrière une caisse, entraînant Rouquine avec moi.

« -Chut, cachons-nous... »

Je jetais un petit coup d’œil discret sur la scène mais compris qu'on arrivait trop tard : les deux étranges protagoniste avaient pris la fuite... Deaglàn Cadigan et Riven Rivardi sortirent alors des coulisses pour probablement chercher à éteindre l'incendie.

« -Apparemment ils se sont déjà chargés des coulisses... »

Je me relevais et vis que nos deux responsables venaient de trouver la source de l'incendie : des Kecleon s'étaient cachés aux quatre coins du chapiteau et y mettaient le feu grâce à leur attaque Lance-Flamme ! Ces Pokémons furent vite mis hors d'état de nuire, ce qui signifiait qu'il était maintenant possible d'éteindre l'incendie.

« -On peut éteindre le feu ! »

Je sortais la Pokéball du Racaillou que je sortais à nouveau. Décidément, il m'était vraiment très utile, je sais pas si j'y serai arrivé sans lui....

« -Racaillou, Lance-Boue sur les flammes ! »

Le Pokémon s’exécuta et balança une grande quantité de boue sur le feu afin de le réduire un maximum. La douleur au ventre revint à nouveau, et je me pliais sur moi même lorsque je sentis quelque chose me monter à la gorge... Je crachais un petit filet de sangs sur le côté et m'essuya la bouche, avant de me rendre compte que je saignais du nez. Chaleur + Stress + Fatigue = Nosebleed. Un calcul bien connu chez moi, puisque j'en étais pas à mon premier saignement de nez. Ignorant donc parfaitement ce détail, je continuais de demander au Racaillou de lancer ses attaques sans se relâcher.
Les minutes passèrent, et l'incendie fut complètement éteint, les Pokémons dangereux furent mis K.O. et un Tropius décolla soudainement, emportant l'équipe du cirque avec lui. Une brèche s'ouvrit alors, et nous pûmes constater la présence d'ambulance qui arrivait sur les lieux. Une grande partit de la foule se précipita à l'extérieur, et le cirque fut bientôt évacué. Dans la pagaille, j'avais perdu Rouquine de vue.
Je rentrai le Racaillou dans sa ball et sortis à mon tour du chapiteau. Les ambulances se faisaient de plus en plus nombreuses et les policiers arrivaient à leur tour à l'entrée du cirque. J'avançais lentement, titubant un peu, et m'avachis dans un coin. L'adrénaline redescendit à vive allure, et le contrecoup fut trop gros pour mon petit corps à tel point que je ne pouvais même plus discerner ce qui se passait autour de moi. J'étais vraiment fatigué, un petit somme me ferait pas de mal, même par terre... J'avais mal au crâne, au ventre, et faim... Oui, très faim.... Je n'avais qu'à manger un peu de mon...

….

« -MON POP-CORN !!! »

Je m'étais redressé sur mes jambes et donna un coup de pied dans la poubelle se trouvant à côté de moi.

« -NON ! PAS CA ! PAS MON POP-CORN ! POURQUOI ?! FOUTU TEAM ROUAGE ! C'EST TOI QUI ES DERRIERE TOUS CA HEIN ?! DECLENCHER UN INCENDIE AU MILIEU D'UN CIRQUE PLEIN, FAUT VRAIMENT ETRE ABRUTI POU FAIRE UNE CHOSE PAREILLE ! VOUS VOUS RENDEZ PAS COMPTE QU'IL AURAIT PUT Y AVOIR DES BLESSES ?! AH MAIS JE SUIS BETE, PUISQU'IL Y EN A ! RAAAH, ET MON POP-CORN QUOI ! VOUS SAVEZ QU'IL Y A DES GENS QUI MEURENT DE FAIM DANS LE MONDE ?!  BANDE DE PSYCHOPATE TYRANNIQUE ! »

Ce n'était pas mon genre de me mettre en colère, mais là ils m'avaient vraiment énervé ! C'était quoi leurs objectifs bon sang ?! Qu’espéraient-ils faire avec un incendie ?!
Je me mis alors une baffe afin de me ressaisir, ce qui marcha plutôt bien, et secouai la tête afin de remettre mes idées en place. Je recommençai mon monologue, mais parlai beaucoup plus doucement....

« -Mais que veulent-ils ?.... Ils font vraiment des trucs très dangereux...  »

Je me frottais les yeux et remarquai que les élèves de l'académie commençaient à se rassembler. Je les rejoignis et rentrai à la Pokémon Community en leur compagnie, sans vraiment faire attention à qui m'entourait. Une fois sur place, je me dirigeai directement vers mon dortoir après quelques tasses de chocolat chaud ainsi que quelques soins, l'esprit embrumé.

HRP :
Ginji arrive dans les coulisses et se cache avec Ruby pour assister à la scène, mais qu'un bref instant. Il aide ensuite à éteindre le feu, perds Ruby de vue, et une fois l'incendie éteint, s'isole dans un coin. Après une petite crise de folie, il rentre à l'académie, dépité.


@Eques sur Never-utopia.



« Adieu. Et sache désormais... Que tu m’es insignifiant. »
Nicholas Addler
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8981-608-nicholas-addler-reroll-voltali?nid=1#90951
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8984-nicholas-addler-voltali#90953
Icon : Intrigue. Première du Cirque des Boulons. {COMMUN} - Page 5 Icon_n10
Taille de l'équipe : 1
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans
Niveau : 13
Jetons : 145
Points d'Expériences : 182
Intrigue. Première du Cirque des Boulons. {COMMUN} - Page 5 Icon_n10
1
Hoenn
15 ans
13
145
182
pokemon
Intrigue. Première du Cirque des Boulons. {COMMUN} - Page 5 Icon_n10
1
Hoenn
15 ans
13
145
182
Nicholas Addler
est un Topdresseur Novice
Je portais toujours Noctis Flavelle dans mes bras. Les prochains moments s’étaient passés très rapidement et je n’avais pas fait réellement attention aux personnes qui m’entouraient dans cet enfer. Tous les pokémons de type eau et/ou glace travaillaient de concert pour éteindre les flammes « éternelles ». Je ne savais pas par quelle intervention, mais quelqu’un avait découvert la source d’alimentation du feu : des kecleons, invisibles, utilisant l’attaque « lance-flamme ». J’avais rapidement ordonné à Kame d’attaquer à des endroits où j’avais cru voir quelque chose qui semblait étrange sur les parois du chapiteau. Où qu’il semblait y avoir quelque chose et ne pas avoir quelque chose en même temps. En exécutant une attaque pistolet à eau, mon partenaire avait fait mouche sur une créature caméléon. Cette dernière ne semblait pas, tout à faite, mise hors de combat et s’était attaqué à mon carapuce, le projetant plus loin. Je devais me concentrer sur ce combat. Le Phyllali semblait réveillé alors aux bons soins d’Ambre, je m’éloignais d’eux alors qu’il continuait leur chemin vers les autres élèves. Ryuusa était à mes côtés, prête à me défendre.

« Kame, relève-toi ! Charge-le ! » disais-je à la petite tortue bleue, qui s’était remise sur ses deux pattes avant de foncer tête baissée vers son adversaire. Ce dernier était vif et avait réussi à l’éviter pour l’attaquer par-derrière, projeter mon pokémon vers l’avant. Kame était plutôt surpris que blessé, vu que sa carapace l’avait protégé de l’impact. Rapidement, il s’était retourné pour lancer un pistolet à o, mais le Kecleon avait été étonnamment beaucoup plus rapide. C’était une Ombre portée. Kame, légèrement assommée par l’attaque, ne pourrait pas se protéger du prochain coup et l’ennemi s’apprêtait à frapper de nouveau. Je devais faire quelque chose, mais je ne savais pas quoi faire. Les flammes, les cris et le stress me causaient trop de pression. Comment pouvais-je m’en sortir dans des véritables combats pokémons si je ne pouvais pas rester calme en ce moment ? Un bruit proche de moi avait attiré mon attention et je pouvais voir Ryuusa s’était avancé pour attaquer la créature verte et vers cette dernière, c’était un dard empoisonné qui se dirigeait vers la fautrice de trouble. Malheureusement, la cible avait réussi à l’éviter puis à se rendre invisible. Je surveillais mes alentours, mais une rafale de type psychique était surgie de nulle part, pour frapper ma sabelette. Cette attaque avait mis mal en point ma petite créature jaune. Je pouvais sentir sa douleur et son épuisement. Kame nous avait rejoints, peiné de voir son amie dans cet état. Elle jetait un dernier regard à la tortue.

« Belette.. » avait-elle dit avant de perdre connaissance. Je l’avais remis dans sa pokéball. Je prenais quelques secondes pour me pencher, posant ma tête contre Kame.

« Tu es capable mon grand. J’ai confiance en toi et en ta force. Tu peux accomplir de grandes choses, Kame. » lui disais-je pour finalement me relever. Je faisais sortir Taka de sa pokéball, pour l’envoyer distraire le Kecleon qui avait mordu à l’hameçon. Je pouvais sentir plusieurs émotions entremêlées. Certaines étaient les mêmes que la créature bleue ressentait depuis avoir vu Ryuusa être mise hors combat. D’autres surgissaient depuis mon léger discours. Une énergie, une force émanaient de mon compagnon. Ses sentiments commençaient à bouleverser les miennes, faisant chasser le doute et la peur. C’était d’une puissance phénoménale. Je n’avais jamais ressenti cela auparavant, depuis que ce « don » s’était révélé à moi. Sa peau changeait de couleur et c’était une lumière blanche, presque aveuglante qui émanait de lui. Est-ce qu’il évoluait ? Je ne pouvais pas en croire mes yeux.  Il grandissait, sa taille doublant de celle qu’il possédait actuellement en tant que carapuce. Des oreilles lui poussaient et sa queue s’était agrandie, prenant une forme différente. Lorsque je pouvais le voir à nouveau, je pouvais m’apercevoir que son teint de peau avait légèrement changé. Ses oreilles et sa queue me rappelaient les nuages. Kame prenait une pause assurée. Il était fier de sa nouvelle forme. J’étais abasourdi et nos émotions se mélangeaient dans mon corps. Je tentais de les séparer, pour pouvoir réfléchir à nouveau. Au lieu de ça, je les avais mises en retrait. Je pouvais toujours les ressentir, mais j’arrivais à réfléchir clairement pour me sortir de cette situation. Ce qu’il ressentait me donnait du courage. Je pouvais bien m’en servir.

Taka était légèrement dans le trouble. Le Kecleon semblait l’avoir touché, mais elle se débrouillait bien. Je devais profiter de la situation.

« Kame, attaque charge ! » disais-je à mon allié, qui fonçait vers la créature verte. Il avait réussi à la prendre par surprise, la faisant mordre la poussière.

« Attaque Vibraqua ! » rajoutais-je et ouvrant sa gueule, c’était des ondes d’eau qui s’abattaient sur la créature caméléon, la mettant hors jeu. J’étais fier de mon pokémon, mais nous devions partir d’ici. J’avais rappelé mon Roucoul puis j’avais fini d’aider les autres à éteindre les flammes du chapiteau. Rendu à l’extérieur, j’avais rapidement été examiné par les secours. Je n’avais rien de grave, mais mes pokémons avaient besoin de soins supplémentaires. J’avais donc embarqué dans une ambulance pour le centre de soin pokémon de l’île.

C’était seulement le lendemain matin qu’on avait pu me libérer, avec tous mes pokémons. Cela avait pris beaucoup de temps à soigner Ryuusa et Kame, s’était pris beaucoup de dommages. Une des infirmières m’avait ramené à l’académie, vu que j’avais peu dormi de la nuit.  Je l’avais remarqué avant de me diriger vers mon dortoir. Le professeur référent, Andréa Heartnett, semblait toujours à l’hôpital alors je m’étais rapidement dirigé dans ma chambre pour prendre une journée de repos. Nous méritions bien ce repos, mes pokémons et moi.  Après m’être assuré que les rideaux couvraient bien ma fenêtre, ne laissant pas rentrer un rayon de soleil, j’avais fait sortir mes pokémons de leur pokéball pour qu’ils viennent dormir avec moi. C’était d’un sommeil paisible et profond que je m’endormais avec Kame, Ryuusa et Taka à mes côtés. La tortue commençait à prendre de la place et était celle qui insistait toujours pour dormir avec moi. Je devrais régler cela avant qu’il évolue en Tortank ...

Spoiler :
Évolution de Carapuce en Carabaffe.

Intrigue. Première du Cirque des Boulons. {COMMUN} - Page 5 7-1 ---> Intrigue. Première du Cirque des Boulons. {COMMUN} - Page 5 8-1
Ruby L. Jones
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t899-ruby-pas-aussi-precieuse-que-la-pierre-en-fin-de-compte-pyroli
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t903-ruby-l-jones-pyroli
Taille de l'équipe : 17
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 60
Jetons : 821
Points d'Expériences : 1862
17
Unys
18 ans
60
821
1862
pokemon
17
Unys
18 ans
60
821
1862
Ruby L. Jones
est un Topdresseur Spé. Type
Et voilà que la troupe se dirigeait vers les coulisses. Enfin, la troupe moins une personne, étant donné que Layla avait finalement insisté pour rester ici afin d'aider les prisonniers des flammes. Sage décision. Si elle voulait prêter main forte aux autres, la rousse n'allait pas l'en empêcher. Et bien au contraire, c'était même une très bonne action. De plus, ça la rassurait de voir que la petite avait un peu pris du "poil de la bête" comme on dit. Une telle montée de courage, ça faisait plaisir à voir. Il y en a qui devraient prendre exemple sur elle.

Bref ! Il ne restait plus que le garçon qui accompagnait la demoiselle. Et aussitôt rentré dans les coulisses, il prit les devants. Encore heureux ! Ruby n'avait pas vu à la première seconde ce qui les attendait. Elle fut donc tirée derrière une caisse en bois sans même savoir pourquoi. Elle voulut bien évidemment rétorquer aussi tôt. Mais lorsque ses yeux passèrent par dessus la boîte, elle se tut. C'est qu'il avait de bon réflexes, ce garçon ! Ça venait peut-être même de leur sauver la vie, qui sait ? Quoique pas tant que ça. Les méchants venaient de prendre la poudre d'escampette. Une simple attaque Téléport, aussi basique qu'efficace. Voilà pourquoi la rousse n'eût donc pas le temps de stresser. Les ennemis avaient tout simplement disparus.

– Eh bah super ! souffla Ruby sur le ton le plus ironique qui soit. Au final, on a été vraiment utiles ! Autant qu'un Larvayette au milieu des flammes ... Puis elle soupira, se résignant finalement à cette idée. Elle n'avait pas pu faire grand chose, qu'à cela ne tienne !

Mais voici la bonne nouvelle du jour ! La source du feu fut rapidement découverte. Des Kecleon camouflés, hein ? À l'instant même, Ruby se dit que c'était une utilisation bien basse de la propriété de ces bestioles. Mais au moins, elles furent rapidement vaincues grâce à la contribution de chacun, et les flammes s'apaisèrent donc par la même occasion. Mais un dernier élément sema le trouble. Un grand Tropius s'éleva dans les airs et déchira la toile du chapiteau. Sur le mastodonte, le présentateur et son "équipe", entre-autre. Eux aussi prenaient la fuite.

La demoiselle les regarda faire, n'ayant malheureusement aucun moyen de les arrêter dans leur fuite. Elle se sentait assez impuissante et perturbée pour rester au milieu de la scène, sans rien faire pendant un bon moment. Qui sait quel nombre de fois les flammes l'auraient dévorée si elle était restée ici alors qu'il restait des Kecleon. Mais elle ne put réagir sur le coup face à son inutilité flagrante. Elle ne se demanda même pas pourquoi ceux qui étaient derrière tout ce cirque mirent en place un tel stratagème pour s'enfuir sans avoir fait quoique ce soit, mise à part une démonstration d'une certaine sournoiserie.

Lorsqu'elle reprit ses esprits, tout le monde était déjà en train d'évacuer. Ce fut d'ailleurs une aimable personne qui la secoua un peu et l'aida à s'en sortir dans un état assez convenable. Car oui ! Danger écarté ou pas, toutes les flammes n'étaient pas encore éteintes. Les gens en état de marcher et courir se focalisaient d'avantage sur l'aide aux personnes qui en avaient besoin. Certaines d'entres elles finirent même à l'infirmerie, d'après ce qu'elle avait pu voir. Mais bien heureusement pour elle, Ruby fut en état de rentrer et de profiter du petit remontant gentiment offert par la direction.


Résumé :
• Ruby rentre dans les coulisses avec Ginji et assiste à la scène où les vilains s'échappent.
• Elle retourne donc sur la scène et assiste également à la découverte des Kecleon.
• Après que ceux-ci soient mis hors d'état de nuire, elle reste plantée debout un bon moment sans rien faire, se lamentant silencieusement sur son inutilité.
• Elle est ensuite évacuée par une bonne âme et rentre à l'académie.
-- Fin de l'évent pour moi Razz --



Seth Evans
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t1798-seth-la-folie-est-une-vertu-il-ne-faut-pas-la-fuir-phyllali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t1802-seth-evans-phyllali
Taille de l'équipe : 17
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 44
Jetons : 872
Points d'Expériences : 1205
17
Unys
18 ans
44
872
1205
pokemon
17
Unys
18 ans
44
872
1205
Seth Evans
est un Topdresseur Stratège
Alors qu'il s'apprêtait à s'enfoncer dans les coulisses, Tyler fut interrompu de façon assez inattendue par ce qui semblait être une femme. Oui, ce qui semblait. Il ne s'était pour l'instant pas retourné et n'avait que jugé par la voix de la personne l'ayant stoppé dans son élan. Mais il se retourna finalement et eût la chance - si l'on peut le dire ainsi - de tomber sur une demoiselle aux traits des plus ravissants et attirants. Que ce soient ses cheveux, sa peau, ses yeux, son nez, ses lèvres, elle avait tout pour elle. Mais le flic n'était pas du genre et surtout pas d'humeur à complimenter, encore moins dans ce genre de situation.

– Si t'y tiens. Mais je te considère comme responsable de toi-même. Tache de ne pas être un fardeau à protéger. C'était tout lui, ça. Ne jamais prendre de gants avec personne, rester franc en toutes circonstances quitte à vexer les autres. Mais les façades, supercheries et mensonges, ce n'était pas pour lui. Autant rester honnête. Mais présentement, il se fichait un peu du fait que l'on lui rende cette politesse ou non. Tout ce qui comptait pour lui, c'était de découvrir ce qui se cachait sous cette mascarade. Dernier détail, je ne traîne pas. C'est à toi de suivre.

Après l'avoir prévenue, il se mit à marcher d'un pas rapide, dans les profondeurs des coulisses. Sa main toujours "prisonnière" de celle de la jeune femme, il la tirait un peu avec lui, en quelques sortes. Mais qu'à cela ne tienne. Tyler la trouvait si légère que, même si elle lâchait tout, il n'allait sûrement pas le remarquer, bien trop pris par l'action.

Le trajet fut des plus courts, et le chemin pas particulièrement compliqué. Il ne fallait suivre qu'un simple couloir et arriver dans la bonne loge, la seule qui était ouverte et surtout, la seule qui accueillait actuellement un combat Pokémon entre ce qui semblaient être les responsables de l'académie que Tyler avait reconnu de faciès ainsi que les responsables de tout ce cinéma. Malheureusement, l'arrivée des deux petits perturbateurs avait largement suffit pour tendre une perche aux malfaiteurs qui prirent la fuite via Téléport. L'agent frappa son front de la paume de sa main et jura silencieuse.

– Et merde.

Rapidement, il sortit de la loge, laissant une simple tape sur l'épaule de la demoiselle d'un air compatissant. Cette fois-ci, il n'avait été rien d'autre qu'un boulet, lui même. Puis il quitta les coulisses pour arriver sur scène. La panique y était toujours, mais les flammes semblaient disparaître. Des Pokémons étaient derrière tout cela. Pour afin de rattraper sa précédente erreur ainsi que la fuite du second groupe, Tyler fit appelle à sa grande Rexilius, la fanatique de la violence et du combat. Cette dernière se sentit à ses aises, au cœur de toute cette panique.

Sur ordre de son dresseur, l'ancienne chargea tous les Kecleon qu'elle voyait afin de les renverser. Face à ses morsures violentes et ses écrasements de géant, les caméléons avaient du mal à résister. Suite à la fuite de ceux qui étaient derrière tout cela, ils n'étaient plus que des Pokémons sans dresseur et programmés pour une seule tâche : celle d'user continuellement de Lance-Flamme. Mais d'un côté, ça arrangeait les affaires de tout le monde. Le rideau de flamme s'amincit jusqu'à totalement disparaître. L'évacuation massive débuta et l'agent y participa, privilégiant tout de même les personnes les plus en difficultés. Il aida bien évidemment la jeunette se trouvant avec Aqua, se servant de la différence musculaire entre elle et lui pour la soulever et la poser sur ses épaules comme une enfant. Et il la ramena à la sortie et lui offrit une nouvelle coiffure. Il continua ainsi jusqu'à ce qu'il n'y ait plus personne à évacuer, et s'en alla tout simplement après avoir récupérer ses deux Pokémons.


Résumé :
• Après avoir fait son boulet avec Ayako, Tyler retourne sur scène et aide à la défaite des Kecleon restants.
• Lorsque le feu disparaît totalement, il aide à évacuer.
• Il fait faire un tour en hauteur à Layla [dis moi si ça te dérange, fufu~ (ou au pire, tu t'échappes XD)] et continue d'en faire de même avec d'autres jeunots jusqu'à ce que tout le monde soit évacué en toute sécurité. 50 jetons le tour à dos de géant ! o/
• Il rentre au bercail. Fin ~
Djelly Fish
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t232-djelly-fish-pyroli
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t285-djelly-fish-pyroli
Taille de l'équipe : 16/20 + 2
Région d'origine : Johto
Âge : 17 ans
Niveau : 43
Jetons : 846
Points d'Expériences : 1108
16/20 + 2
Johto
17 ans
43
846
1108
pokemon
16/20 + 2
Johto
17 ans
43
846
1108
Djelly Fish
est un Topdresseur Spé. Type
Je ne savais pas trop comment on en était arrivé là. La soirée avait pourtant bien commencé, le spectacle était magnifique et bon enfant. C'était typiquement magique, les personnes du cirque avaient fait participer certain spectateurs à une sorte de concours de beauté pokémon. Puis le drame.

Le feu s'était déclaré quelque part dans le cirque, gens paniquaient, bousculaient tout le monde, un vrai capharnaüm. Des gens marchaient sur d'autre, oui oui, les pokémons du cirque paniquaient et bien sûr comme si tout n'était pas déjà assez chaotique une vague de pokémons enragée était entrée dans le chapiteau et il nous était impossible de sortir...

Pour un 1er cirque je crois que j'avais touché le gros lot de bizarrerie...J'étais restée à ma place calmement, observant mes camarades. Certains paniquaient, d'autres protégeaient la populace ou ce m'étaient en danger afin de protéger l'être cher. Une poutre chuta non loin de moi, heureusement la plupart des personnes assises à cet endroit était déjà parti heureusement pour elle. Un jeune homme aidait les personnes restantes à sortir. Au cas où je préférais me déplacer, je risquais d'être plus une gêne qu'autre chose et on ne savait jamais si une autre poutre allait tomber ou non. Non loin de ma position des personnes semblaient être en danger, un Steelix enragée, autre que le bon vieux Maximus de monsieur Yade, s'attaquaient à eux. Sans réfléchir plus je me dirigeais vers eux envoyant mon Lokhlass au combat et endormant le pokémon.

J'étais restée dans les gradins protégeant au mieux les personnes autour de moi des attaques de pokémons ainsi que des flammes. Double boulot certes, mais aussi je faisais en sorte de ne pas blesser les pokémon du cirque. J'avais l'impression qu'ils n'étaient pas dans leur état naturel. Comme si quelque chose les forçaient à être agressif envers nous. Nessy m'aidait énormément, je lui ordonnais de lancer des berceuses afin d'endormir les pokémons adverses.

Cela me faisait mal au cœur de voir les autres étudiants mettre KO ces pauvres pokémons. Certains les repoussaient juste, d'autres les mettaient hors d'état de nuire. Ces pokémons étaient des victimes comme nous. Ma colère montait comme la moutarde extra forte artisanale de madame Odie. Les responsables de ce carnage devraient répondre devant la justice de leurs actes. Ace avait raison sur un point et ça me faisait mal de le reconnaître, nous étions tous des attardés.

Après plusieurs minutes de résistance le carnage s'arrêtait enfin, je ne savais pas trop ce qui s'était passé, mais la puissance du feu diminuait. J'ordonnais à Nessy d'utiliser sa capacité Danse pluie afin d'aider les multiples pokémon eau présent à combattre l'incendie. J'étais entouré par un amas de Steelix, Onix et autre pokémons endormis, entassés les uns sur les autres. Je soufflais un peu, on pouvait enfin sortir. Je remerciais Nessy pour son endurance et conduisais les personnes qui étaient avec moi vers la sortie, aidant ceux qui avaient été blessé par les flammes ou parce qu'ils étaient tombés.

J'avais vu de loin princesse affalé au milieu de cadavre !!!???? à non, c'était des pokémons qu'elle avait, semblerait-il, emmener au tapis. Redoutable la petite, elle semblait épuisée par ces combats. Je décidais de re-entrer dans le chapiteau afin d'aider Princesse, je m'approchais d'elle et de son dresseur avec Nessy derrière moi leur proposant mon aide.

Nessy me regardait sceptique et ne semblait ne pas vouloir que princesse mon sur son dos, mais en ces moments chaotiques les chichiteries de monsieur coquet passait en dernier plan. Avec l'aide de madame Jauplain j'essayais de mettre la princesse sur le dos de Nessy à deux c'était relativement impossible. Je regardais autour de moi et appelait un camarade qui n'était pas loin.

« Eh toi ! oui oui toi la ! tu peux venir nous aider à mettre Princesse sur le dos de mon Lokhlass s'il te plait »

La personne que j'avais hélé vint vers nous et nous aidait à faire monter le tas de boue au nœud rose. Je la remerciais, c'était sympa de sa part, puis, je sortais en compagnie de Mme Jauplain et Princesse. Arrivée dehors des infirmiers pokémon prirent en charge princesse la retirant du dos de Nessy. D'ailleurs ce dernier me boudait, il ne semblait pas apprécier le fait que je l'avais forcé à porter Princesse sur son dos. Mais en temps difficiles tout le monde devait mettre la main à la patte.

Je remarquais que personne n'aidait les infirmiers du centre pokémon à sortir les pokémons du cirque. Ils ne s'occupaient que des personnes. L'Homme pouvait vraiment pathétique, pitoyable, détestable, égoïste il ne pensait qu'à lui et à sa gloire. Fallait-il leur ouvrir les yeux afin qu'ils voient l'ampleur de sa folie ? Il fallait croire.

« Quelle belle bande de crétin » lâchais-je avant de m'engouffrer encore une fois dans le chapiteau afin d'offrir mon aide au personnel du centre pokémon. La plupart des pokémons étaient calmés et maîtrisé, mais ils étaient surtout très affaiblis. J'aidais les infirmiers pokémons à prodiguer les premiers soins au blesser, suivant leurs indications à la lettre, avant qu'ils ne soient évacués. Par la suite je fus chargé d'aider l'évacuation des pokémons qui avaient déjà reçu les premiers soins.

J'avais réussi, avec beaucoup de mal et surtout avec l'aide de mes pokémons, à faire sortir un Steelix que j'avais remis en cage. Des infirmiers pokémons présent dans l'assembler de secours à l'extérieur l'avaient pris en charge, me remerciant pour mon aide. Mais je n'avais pas fini, je retournais à l'intérieure du cirque et fis sortir un Ronflex cette fois-ci. Ce dernier étant à semi réveillé me tenait la main et marchait à côté de moi. Arrivé hors du chapiteau le pokémon s'effondrait d'épuisement, je lui caressais la tête en le félicitant d'avoir tenu le coup.

Je m'apprêtais à faire sortir un autre pokémon quand je fis attraper par ma responsable de dortoir. Elle me prit sur ses épaules, je râlais et essayais de me débattre afin de me libérer et d'aider les autres pokémons blessés durant cette joute. Elle resserrait son emprise sur moi avant de me jeter, littéralement, dans une ambulance et m'ordonnait de rentrer mes pokémons, ce que je fis à contre cœur. La générale me tapotait la tête avant de repartir vers l'intérieur du cirque aider les autres.

Je ne pouvais plus rien faire, l'ambulance partie avec moi vers l'hôpital afin que l'on m'examine. On m'avait soigné les quelques brûlures que j'avais et on me fit un examen supplémentaire à cause de ma cicatrice sur le crâne. Je fis vite relâcher et raccompagner à l'école. Je rejoignis les autres élèves présents dans une salle recevant du chocolat chaud. Je me sentais inutiles ici à boire mon chocolat j'aurais préféré aider à soigner les pokémons du cirque.

Je n'oublierais jamais cet événement, il m'avait prouvé à quel point l'Homme pouvait être idiot et à la fois courageux. Je n'oublierais jamais ce que j'avais vu et ce que j'avais vécu ce soir-là. Maintenant j'étais fixé et je savais ce qu'il me restait à faire.. En attendant, je me décidais d'aller nettoyer la carapace de Nessy avant qu'il ne se fâche encore plus. Demain j'irai voir si le centre pokémon n'aurait pas besoin de mains d'oeuvre et j'irai voir le coiffeur aussi, mes cheveux semblaient avoir légèrement cramé.

Résumé :

- Djelly regarde les gens paniquer o.o
- Elle protège un groupe de spectateur en endormant les pokémons qui essayent de les attaquer
- Elle voit que la force des flammes faibli, elle ne sait pas trop pourquoi et comment ça arrive, elle demande à Nessy de lancer Danse pluie.
- Elle aide à l'évacuation des personnes, aide Princesse et madame Jauplain ( si quelqu'un veut aider cette jeune demoiselle à mettre le tas de boue sur Nessy allez-y )
- Elle vous traite de crétin fini /SBAAAFFF/ *sifflote*
- Elle aide les infirmiers pokémons à soigner les pokémons du cirque et à les évacuer
- Elle se fait embarquer par Jackie, passe par la case Hôpital avant d'arriver à Pc...
Fin de l'event pour elle


Djelly Fish ≈ Don't be sad...Get a Djelly ♥️
Layla Lorainte
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t923-layla-lorainte-mentali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t959-layla-lorainte-mentali#9623
Région d'origine : Hoenn.
Âge : 14 ans.
Niveau : 15
Jetons : 1967
Points d'Expériences : 253
Hoenn.
14 ans.
15
1967
253
pokemon
Hoenn.
14 ans.
15
1967
253
Layla Lorainte
est un Pokeathlète Médecin
►Commun
►Cirque des Boulons
►Intrigue
►Dernier post
Fiche RP © codé par Hans sur Libre-Graph'

Première du Cirque des Boulons

Tous s'enchaîne très vite. Nos chers directeurs sortent des coulisses avec les quelques élèves dont il y avait la rouquine et le garçon au Pikachu. Ceux qui avaient causé tous ces dégâts s'étaient enfuis à ce qu'il parait. Je caresse la tête de la belle Millobellus pour la remercier et fais rentrer Joker et le petit Poussifeu dans leurs pokéballs quand un adulte vient et me fait monter sur le pokémon, il devait être son propriétaire. Je disais rien, ça me soulageais d'être en sécurité sur un bon pokémon. Il me fait faire un tour puis me fais descendre à côté des autres personnes qui évacué les lieux. Il avait l'air gentil ce monsieur, sauf qu'on a pas échangé un seul mot. Il met sa main sur ma tête, et ébouriffe mes cheveux. Bon, ça ne pourra pas être pire, j'étais déjà assez sale alors ma nouvelle coupe n'allait pas me rendre folle de colère. Je souris au monsieur quand il part répéter l'action qu'il ma fait aux autres personnes. Je regarde autour de moi, des personnes aide les pokémons K.O ou les blessés, je cours leur donner un coup de main. Tiens, le Poussifeu... Je ne connais même pas son propriétaire, comment vais-je le trouver ? Bon, on va l'emmener avec nous à l'hôpital, je croiserais surement quelqu'un qui sera paniqué d'avoir plus son pokémon, du moins, je l'espère. Je regarde autour de moi, et comprend alors que c'est les Kecklon qui ont crées ce gigantesque feu qui est maintenant éteinte. Je suis soulagée que tout ça soit finit, j'ai tellement eu peur sur le coup. Surtout quand Joker voulait aller dans le feu... Maintenant, je sais que chaque épreuve que je traverse permettra à Joker de s'améliorer, et c'est super, ça. Enfin bref, après avoir finis de soigner les quelques pokémons, je me redresse, la pokéball du Poussifeu à la main.
— Espérons qu'on retrouvera ton maître.
On le retrouva, et je lui donnerais son pokémon chérie. Et si jamais je ne tomberais pas sur lui, je ferais une annonce comme quoi je cherche son propriétaire.
Je vais à l'hôpital soigner mes quelques blessures et ceux de Joker et du Poussifeu et direction l'académie où j'ai retrouvé la personne à qui appartient le Poussifeu, un certain Kyle.
— Soigne des pokémons.
— Retourne à l'académie où elle rend le Poussifeu à Kyle.
— Se repose
— Fin du l'intrigue pour Layla ~
 


Intrigue. Première du Cirque des Boulons. {COMMUN} - Page 5 1405370802-joker Intrigue. Première du Cirque des Boulons. {COMMUN} - Page 5 1405370796-dragneer Intrigue. Première du Cirque des Boulons. {COMMUN} - Page 5 1405371096-mild Intrigue. Première du Cirque des Boulons. {COMMUN} - Page 5 1405370809-l-aspicot
Intrigue. Première du Cirque des Boulons. {COMMUN} - Page 5 1405370817-togepi Intrigue. Première du Cirque des Boulons. {COMMUN} - Page 5 1405370785-chi
Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité
Les cirques. Elle trouvait cette structure tellement barbare... Comment les humains pouvaient-ils se complaire devant l'esclavage des pokémons ? Elle ne supportait rien de ce qui pouvait toucher à cette soumission. Ces êtres avaient eux aussi le droit d'être libre. Libre comme les humains. Faire ce qu'ils désiraient et surtout sortir de ces fichues cages qui les maintenaient prisonnier. Cette grimace de dégoût qu'elle affichait elle la portait dès qu'elle entrevoyait un pokémon traité de la sorte. Alors elle était peut-être un peu extrémiste, mais elle les aimait tellement. Quel bonheur pouvait-on trouver à ridiculiser ou à mettre en scène une créature quelle qu'elle soit devant un public aussi stupide que pouvait être la race humaine. Eléanore haïssait les Hommes en général... Elle les trouvait si impitoyables envers les autres êtres vivants... D'où provenait la viande hein ? Les baies, à qui les avait-on prises ? Elle n'était réellement pas faite pour ce monde, c'était peut-être pour cela qu'elle se réfugiait dans l'occulte... Pour oublier ce qui l'entoure, pour écarter d'elle la méchanceté de ces chiens, pour faire abstraction du monde réel...
Lors du spectacle elle n'avait pas apprécié grand chose, si ce n'était qu'elle se distrayait des conversations des personnes qui l'entouraient. Elle souriait à certains commentaires en espérant sincèrement qu'il se passerait quelque chose de mieux lors de la représentation. Ses espoirs furent étonnement exaucé. Et le repas fut servi. Un feu fut déclaré créant la panique générale. A vrai dire la jeune femme avait bien décidé de s'en sortir mais la foule l'avait prise au dépourvu et elle s'était lamentablement écrasée au sol. Bousculée comme un vulgaire elel se retrouva allongée inconsciente au sol.

Lorsqu'elle s'était réveillée elle avait perçue les bruits d'un tauros prêt à charger n'importe qui, de plus son Evoli avait été là pour lui léchouiller le visage. La faisant rentrer dans la Pokéball elle avait tenté de trouver une échappatoire. La fumée la prenait au dépourvu, elle ne possédait qu'Evoli en Pokémon... Elle ne pouvait pas tellement écarter la fumée qui l'asphyxiait. Les flammes rugissaient toujours. Elle avait une peur bleue de ce qu'il se passait. Et si elle mourait ? Non elle ne voulait pas ! Elle avait tellement peur de la mort, surtout de la noyade en réalité... Mais Chuuut c'est un secret qu'il vous faut garder.

Ses pas l'avaient alors guidés jusqu'aux coulisses où elle avait vu des jeunes gens y pénétrer. Elle avait alors entendu des éclats de voix sans pouvoir discerner des phrases réelles. Elle n'entendait que quelques mots qui s'embrouillait dans son esprit à cause du gaz de l'incendie. Elle ne percevait plus les élèves qui s'étaient dirigés vers les coulisses eux-aussi. Ne désirant pas se mêler de la conversation du combat (?) elle s'écarta et décida de faire demi-tour. Sa main devant ses lèvres ses membres se mirent alors à trembler. Sa vision se brouilla un instant avant de revenir à l'état normal. Fronçant les sourcils ses mains tâtèrent la bâche du chapiteau mais rien n'y faisait elle n'arrivait pas à se repérer. C'est alors qu'elle vit une personne arriver. On lui avait toujours dit qu'un gars en blouse blanche viendrait la chercher mais jamais elle n'aurait cru que ça serait ce jour-là. Le jeune homme ne devait pas etre bien vieux... La vingtaine peut-être. Rougissant devant lui il lui attrapa le bras et l'aida à sortir de la structure monstrueuse en plaquant sur sa bouche un masque à oxygène. Elle ne se souvint plus réellement de la suite, elle se rappelait simplement s'être réveillé assise par terre contre un mur qvec l'infirmier en face de lui. Il lui posait quelques petites questions habituelles s'inquiétant sur son état qui laissait à désirer. Il était assez bien batti, la carrure d'un pompier, la peau tannée, des cheveux blonds et des yeux verts. A craquer... Du moins elle craquait beaucoup sur les jeunes hommes, c'était une ado après tout hein !

Voyant les personnes de sont académies s'en aller, elle remercia l'infirmier un grand sourire aux lèvres, le rassurant lui disait qu'elle allait parfaitement bien. Evoli devait se sentir bien elle aussi... Eléanore aurait bien suivit le garçon mais... Elle haïssait les hôpitaux, elle ne voulait pas y aller. Encore un peu chancelante, elle déposa un baiser sur la joue du garçon avant de s'en aller rejoignant son groupe. Une fois rentrée à l'Académie, elle eut droit à un chocolat chaud gratuit ce qui la surprit quelque peu. Les gens étaient si aimables ici...
S'asseyant sur une chaise elle fit sortir Evoli de sa Pokéball et la serra fort dans ses bras, elle avait eut si peur !!

HRP :

-Ne décidant pas prendre part à ce qui se passe dans les coulisses, elle fait demi-tour.
- Perdant peu à peu connaissance à cause de la fumée, elle est finalement évacuer par un infirmier.
- Une fois dehors, elle subit une sorte d'interrogatoire médicale avant de finalement réussir à échapper à l'hôpital.
- Elle rentre avec le reste des élèves et profite du chocolat chaud avec son Evoli dans les bras.
Ambre Lawford
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t103-ambre-lawford-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t121-ambre-lawford-givrali
Taille de l'équipe : 19
Région d'origine : Hoenn
Âge : 20 ans
Niveau : 54
Jetons : 1312
Points d'Expériences : 1697
19
Hoenn
20 ans
54
1312
1697
pokemon
19
Hoenn
20 ans
54
1312
1697
Ambre Lawford
est un Nouveau Membre
Garder espoir dans cette situation ? Cela semblait être un exercice difficile et pourtant, je n’étais pas prête à me laisser aller. Je me ressaisissais, jetant un coup d’œil à Reisui qui continuait d’asperger les flammes qui n’en finissaient jamais. Je restais proche de Noctis, incapable de le laisser seul. Eric partait au loin, sans que je puisse le suivre du regard. Je redressais le garçon comme je le pouvais jusqu’à ce qu’il reprenne entièrement ses esprits. Meian restait prêt de moi et dégageait la voie comme il le pouvait. La fumée était toujours présente et je toussais sans m’arrêter, cherchant l’air frais en m’abaissant le plus possible. Finalement, sans savoir comment, les flammes s’amoindrissent et finissent par disparaître totalement. Je retrouve espoir et quémande à Rei de nous retrouver. Très vite, tous les Pokemon imposants sont maitrisés, cela grâce aux professeurs mais aussi aux habitants de l’île doués pour le combat.

Une brèche dans le chapiteau nous permettait de nous échapper et on était les premiers évacués et examinés. Je me retrouvais quelques instants séparés du mon petit ami, le temps que l’on constate que je n’avais rien et on se retrouvait tout aussi vite. Riven, le vice-directeur, nous demande de le suivre pour que nous puissions rentrer à l’académie. Le trajet se faisait dans une atmosphère morose… Le silence était de mise mais était souvent comblé par de nombreux murmures. Quant à moi, je regardais Noctis avec cette once d’inquiétude dans le regard. Il allait bien, c’était l’essentiel.

« Ne t’inquiètes pas… »

Tout était derrière nous à présent, on devait ne plus y penser. Mais cela allait se révéler être une tâche difficile car ce moment avait été assez traumatisant. Je soupirais longuement et étais bien contente de retrouver les murs de l’enceinte de l’école. Riven nous conviait au réfectoire pour que l’on puisse prendre une boisson chaude. Noctis préférait regagner son dortoir et m’embrassait délicatement avant de partir. Je me retrouvais seule, en unique compagnie de mon Noctali. Rei’ était retourné dans sa Pokeball. Je m’asseyais lourdement sur une chaise et sirotais mon chocolat chaud sans dire un mot. Mon regard était totalement vide, je ne pensais strictement à rien. Je ne faisais même pas attention aux paroles du vice-directeur qui se voulaient rassurantes… Je n’entendais que l’autorisation pour monter nous coucher. Je n perdais pas une minute et filais dans les couloirs. Arrivant la première, je me jetais directement sur une douche et laissais l’eau parcourir mon corps. Me sentant un peu mieux, je m’allongeais comme une masse sur mon lit et trouvais rapidement le sommeil. Meian se lovait contre moi, me rassurant. C'était le seul qui en était capable.


Lucas Emerillon
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t167-lucas-emerillon-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t168-lucas-emerillon-noctali
Taille de l'équipe : 28/30 + 2
Région d'origine : Johto
Âge : 20 ans
Niveau : 60
Jetons : 1627
Points d'Expériences : 1849
28/30 + 2
Johto
20 ans
60
1627
1849
pokemon
28/30 + 2
Johto
20 ans
60
1627
1849
Lucas Emerillon
est un Adulte Etudiant Spé Type

Première au cirque des Boulons


C'était comme si c'était la fin. Je ne sentais plus mon corps, mes sensations avaient complètement disparu, je n'avais encore pour moi que la vue et mon esprit pour réfléchir et parler. Je ne pouvais pas bouger, ne serait-ce que d'un petit pouce, je ne me sentais même pas flotter dans ce vide blanc qui m'entourait et m'enveloppait comme une piscine de peinture transparente et entouré par des murs blancs. Je ne respirais pas, mais je ne me noyais pas non plus. Je ne sentais rien, je n'avais aucune douleur. Ma vie s'était sans doute achevé soudainement par le coup violent que m'avait asséné Anysia. Pourquoi ce coup ? Pourquoi elle ? J'avais bizarrement des souvenirs flous des évènements comme de tout mes souvenirs, mais j'identifiais encore parfaitement le son de sa voix, et les mots qui en provenait. Elle m'avait dit qu'elle y était obligé. Impossible, je connaissais assez bien cette fille pour savoir qu'elle ne ferait jamais ça et ce, à n'importe quel prix. Mais, et si je ne savais au final sur elle ? Si elle avait monté tout un simulacre sur sa vie pendant son séjour à l'académie, pourquoi l'aurait-elle fait ? Tout se chamboulait dans ma tête, je ne savais pas quoi penser. Et je ne pouvais rien faire de mieux que remettre tout cela en place. J'en avais parfaitement le temps, selon moi. J'étais sûrement mort à l'heure qu'il est, alors je n'avais pas à me presser. Je voyageais entre les morceaux de mes questions et tentait lentement de tout ramener à une unique réponse, le tout sans sourciller d'un millimètre. Mes recherches furent cependant stoppés par la soudaine apparition de mes pokémons. Il y avait mon Embrylex, ma Ponyta, mon Cabriolaine, mon Salamèche et mon Galifeu, qui m'observait en effectuant, eux, une nage digne d'un humain normal. Leur regard était rivé vers moi, ils m'observaient avec un silence insupportable. Pas un cri, pas un bruit soulignant leurs déplacements, comme si le vide les englobaient complètement. Une voix, puis deux, puis quatre, s'exprimèrent soudainement dans ma tête. Je ne connaissais pas ces voix, pourtant je savais : mes pokémons me parlaient. Une voix rauque mais attendrissante pour Embrylex, une enjoliveur et douce pour Ponyta, une calme et réfléchi pour Cabriolaine, une joueuse et enfantine pour Salamèche, et une joyeuse et mignonne pour Galifeu. Chacun avait la sienne, et instinctivement, je discernais chacune d'elles pour chacun d'entre eux.

«  Cesse tes actions, tu vaux mieux que ça ! lança le type roche et sol.
- Mais … Je veux savoir pourquoi … répondis-je dans une gêne non prononcé, et surpris de pouvoir lui répondre sans problème par pensée.
- Ton esprit se torture … Ne le détruis pas comme ça … Nous t'aimons … enchaîna la type feu.
- Mais si je ne sais pas pourquoi, comment pourrais-je me sentir comblé ? renchéris-je.
- L'ignorance t'es préférable. Nous avons besoin de toi, de ce que tu es. Tu es devenu notre seconde moitié dès l'instant où nous sommes devenus tes compagnons. Ne l'oublies surtout pas. poursuivit Cabriolaine.
- Et … Que se passerait-il si je découvrais la vérité ? demandais-je alors.
- Tu … Tu serais plus notre dresseur adoré ! répondit Salamèche, presque une larme dans la voix.
- Vous êtes mon bonheur. L'un de mes bonheurs, c'est vrai, mais un grand bonheur. Je ne tiens pas à vous perdre. Je ne chercherais pas plus, et je ferais en sorte de n'être mis au courant de rien. Je vous le promets. déclarais-je sincèrement.
- C'est la bonne solution. Nous t'en serons entièrement redevable. remercia Galifeu avant de me saluer de la main, rapidement imité par les autres, m'apprenant que j'allais partir. »

Mais où ça ? Pour moi j'étais mort. J'allais donc tout simplement disparaître. Ma décision m'avait conduit à perdre ce qu'il me restait de conscience. Je me laissais tranquillement porté par le courant fantôme qui m'emportait soudainement dans une immense noir obscure où ma vision se perdait peu à peu. Je fermais les yeux, je ne pensais à rien, je me laissais faire. Une bonne minute passa. Une minute ? Je n'en vais en fait aucune idée. L'impression que j'avais eu me l'avait indiqué. J'ouvris soudainement lentement les yeux. Le calme avait été remplacé par le brouhaha du cirque. J'ouvris peu à peu mes paupières, et laissait mes sens reprendre leurs droits. Je me sentais de nouveau jusqu'au bout des orteils, mon souffle calme était reparti, mon palais goûtait enfin pour la seconde fois l'air, mes narines avait à nouveau l'odeur fumante des flammes des lieux, et ma vision était resté la même. Je sentais une légère douleur au niveau du crâne, logiquement celui porté par Anysia pour m'assommer, mais je n'arrivais pas à m'en rappeler. Le coup de tête m'avait complètement flouté mes souvenirs les plus récents, en dehors de ce rêve étrange, que je ne trouvais bizarrement pas si étrange que ça. J'étais saucissonné comme un paquet-cadeau, pourtant je souriais. Les voix de mes compagnons m'avaient largement ramené à la raison. Pourtant, il fallait mettre plusieurs choses au clair. Je réussis à me lever avec difficulté, et avançait lentement vers la piste, sortant de ma cachette. Mon corps était quelque peu fatigué, mais il tenait bon. Il ne s'était pas trop reposé. J'aurais largement de quoi trouver un petit coin d'herbe pour me poser et réfléchir un peu. Mais avant, je devais m'assurer que tout était bien terminé ici, ce qui semblait être le cas. Tous les pokémons monstrueux avaient été maté, les flammes maîtrisés, et une sortie avait même été fait dans un coin du cirque pour permettre aux élèves de retourner à l'école avec les professeurs, qu'ils soient assommé ou pas. Un homme me vit marchait tout seul, ligoté comme j'étais, et vint à mon secours gentiment pour me libérer de mes liens. Il semblait intrigué par ma situation, et chercha à en savoir plus. Il fallait qu'au vu des évènements, on devait presque tous se poser des questions, moi le premier.

«  Dis-moi, mon garçon. Il n'engageait pas très bien la conversation. Comment as-tu fait pour te retrouver ainsi ficelé ? Bien que cette soirée se soit fini par un véritable fiasco, tu es la première personne qui a fini ainsi pour l'instant. demanda-t-il sans se douter un instant de la vérité.
- Merci de vous inquiéter pour moi, mais je tiens pas à ce que cela se sache, même par une seule personne. Je vous souhaite une bonne fin de soirée. répondis-je tout simplement.
- Très bien, si tu le veux. Cependant, je te conseilles d'aller voir un médecin ou aller directement à l'hôpital, parce que tu saignes méchamment sur le côté droit de ton crâne. Je touchais mon front au même moment et découvrait que c'était vrai. Le coup avait été particulièrement violent, visiblement.
- Merci de m'avoir prévenu, monsieur. Je vous souhaites encore une bonne fin de soirée. dis-je ensuite avant de me diriger vers la sortie. »

Les personnes sur mon chemin ne semblèrent pas très surpris de me voir saigner ainsi de la tête. Je les comprenais parfaitement. Le spectacle avait été particulièrement mouvementé. Voir passer quelqu'un blessé ne devait être alors quelque chose de choquant pour eux. Je marchais tranquillement sans trop prêter attention à leurs regards, cherchant juste mon chemin. Tous revenaient vers l'académie, je m'arrêtais bien avant, sur une petite colline bien à l'écart des chemins et de la vue des autres, mais pourtant bien éclairé par un lampadaire blanc qui plongeait précisément sur le point où je me posais calmement avant d'attraper mes pokéballs pour en sortir mes pokémons. Tous étaient, tous me fixaient avec leur regard triste. Ils semblaient avoir déjà compris les sentiments qui me traversaient. J'étais triste, mais j'essayais de me consoler en trouvant de vieils justifications à mes questions. Je soupirais à chacune d'elle, me disant que chacun mauvaise réponse ne me faisait que souffrir d'un mensonge dont j'oublierais un jour l'origine, peut-être. J'en avais même la conviction, et je me remontais un peu le moral en y pensant. Jusqu'à l'arrivée d'Anysia. Elle avait changé de tenue, mais je ne le savais, ou plutôt, je ne pouvais plus en avoir connaissance. Elle portait une robe pétillante noirâtre qui dévoilait parfaitement ses véritables formes qui étaient celles d'une femme d'une vingtaine d'année, peut-être plus. Des escarpins également noir mais celles-ci en verre plutôt qu'étincelantes. Son visage était sublime, silencieux, décoré comme pour un rendez-vous, une chevelure magnifiquement coiffé. Elle me fixa quelques secondes, puis s'approcha de moi, et porta son regard à mon visage plongé dans l'ombre du lampadaire, triste. Elle s'attrista elle aussi, et essaya de discuter avec moi.

«  Lucas … Je sais que tu trouves mes actions injustifiables, mais sache que j'ai de très bonnes raisons, et je peux te les révéler ici et maintenant. commença-t-elle. Un instant de silence, puis je répondais lentement.
- Non, je ne veux pas savoir … Je ne veux pas savoir pourquoi tu … Nous as trahis, moi et Ryan, même si tu as fait en sorte que … Qu'il ne s'en souvienne pas. Moi je n'oublierais jamais. Peu importe tes raisons … Tu n'avais pas à le faire. Je préférerais encore … Que tu disparaisses, pour toujours. répondis-je, presque froidement sur les derniers mots. Un nouveau silence, suivi de la réponse d'Anysia.
- Si tel est ton envie, je ne peux que l'exaucer. Adieu, Lucas. Tu sais, j'aurais pu te faire également oublié mon existence, mais je pouvais pas … Pas à toi. J'avais de véritables sentiments envers toi, et ces quelques mois passés à tes côtés étaient magiques. Je n'oublierais jamais nos moments passés ensemble, ceux que … salua calmement la demoiselle.
- VA-T-EN ! l'interrompis-je violemment en criant de toutes mes forces pour montrer que je ne souhaitais avoir sa présence ici. »

Anysia resta silencieuse, et partit rapidement des lieux, sans même daigner m'accorder un simple regard. Je ne disais, je ne pensais rien, mais je me sentais triste. Un pan entier de ma vie venait de se briser, de disparaître à jamais. Mais je ne me plaignais pas. J'en avais décidé ainsi. Pour moi, pour mes pokémons, pour mon avenir. J'avais déjà eu l'idée de changer un peu, mais cela ne se ferait qu'une fois les vacances d'été arrivé. Pour l'instant, je restai encore Lucas Emerillon, ce fameux blond connu pour avoir dormi avec Ikiala et son ami Ryan dans la boutique de l'école peu après la rentrée, et je m'en contentais très bien. Mais sans m'en rendre compte, j'étais complètement triste. J'étais bouleversé. Moi aussi, j'avais eu un coup de foudre pour elle, mais je ne pouvais pas accepter ce qu'elle m'avait fait. Je tremblais de tout mon être, et me perdait peu à peu dans les méandres de ma conscience. Mais mes pokémons étaient là pour me soutenir. Ils avaient suivi calmement la rapidement discussion entre moi et la demoiselle, il comprenait parfaitement mes ressentis. Et pour palier à cela, ils décidèrent de m'entourer tous ensemble pour m'offrir le meilleur câlin possible. J'ouvrais grand les yeux de surprise, et les entendait chacun criait pour manifester, semble-t-il, de la joie mêlé d'un remerciement étrange. M'aurait-il donc vraiment parlé pendant que j'étais inconscient, ou était-ce simplement un coup du hasard ? Je n'en savais rien, mais cela n'avait pas d'importance. J'avais tenu ma promesse, c'est tout. Et maintenant, je pleurais. De joie. Je n'avais jamais été aussi redevable qu'aujourd'hui envers mes compagnons. Jamais je n'oublierais leur compassion. Ils sont mes pokémons, je suis leur dresseur. C'est moi qui devrait les soutenir dans leurs moments difficiles. Cependant, ce rôle que je jouais se répercutait maintenant sur moi. Comme j'ai toujours essayé d'être gentil avec eux, du mieux possible, ils essayent de l'être aussi, et en cela, leur compréhension de mes sentiments s'exprimaient complètement. Je pouvais être fier d'eux, et je me fis pas prier pour le leur dire.

«  Merci !  »
M'exclamais-je entre deux sanglots de joie. J'étais heureux.


 

codes par shyvana


Intrigue. Première du Cirque des Boulons. {COMMUN} - Page 5 1466193127-s1

                         
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum