Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 1

Pokemon adala community

« J’ai juste envie de profiter de cette soirée, et de ce nouveau début de vie… Même si je sais que je ne suis pas encore au bout de mes surprises. »
en savoir plus ?
« Cette mission est déjà un calvaire, alors stp essaie de pas la rendre encore pire, ça m’arrangerait. »
en savoir plus ?
« Je ne suis pas sûr qu’il soit l’heure de distribuer de l’eau bénite, nous savons déjà tous que vous êtes un ange Ranya, mais je suis touché de votre bénédiction. »
en savoir plus ?
« Je me déteste. Je me déteste de toutes mes forces. »
en savoir plus ?
« C'est un fantôme que tu enlaces, Faulkner. »
en savoir plus ?
Le soleil tape. Les gens hurlent. Il en a marre. Ce n’est pas un tournoi. C’est un poisson d’avril.
en savoir plus ?
« Il est beau... Tu en as de la chance... »
en savoir plus ?
Le Deal du moment : -54%
Colle Pattex « Ni clou ni vis » ...
Voir le deal
2.95 €

Chiho Lime
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t411-chiho-lime-pyroli
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t419-chiho-lime-pyroli
Taille de l'équipe : 24, si je n'ai oublié personne.
Région d'origine : Kantô
Âge : 16
Niveau : 46
Jetons : 3609
Points d'Expériences : 1190
24, si je n'ai oublié personne.
Kantô
16
46
3609
1190
pokemon
24, si je n'ai oublié personne.
Kantô
16
46
3609
1190
Chiho Lime
est un Scientifique Chercheur Pokemon
Pour le coup Chiho ne trouvait pas sa réaction mignonne du tout. En fait elle avait conscience que ce n'était qu'une blague, mais elle ne pouvait pas s'empêcher de réagir quand même. C'était juste plus fort qu'elle d'avoir peur que quelqu'un puisse se faire des idées sur ce qu'elle disait ou pensait. C'est pour ça qu'à chaque fois qu'elle se retrouvait dans une situation embarrassante, il lui fallait toujours s'expliquer et se justifier pendant des siècles, quitte à avoir l'air encore plus ridicule.

« Eeeeh moi j'aime imaginer des garçons... n... n... ? Jamais ! »

N'arrivant même pas à prononcer le mot fatidique, elle continuait de secouer la tête même une fois que son chignon haut se défit en absence de l'épingle Kanzashi. Se baissant rapidement pour ramasser les différents morceaux, Chi essaya de se faire une raison. La décoration était toute neuve et bien entendu cette perte ne la ravissait pas, mais il n'y avait pas grand chose à faire à ce sujet. La rouquine n'avait pas d'attachement spécial envers l'objet, ce qui aidait également à prendre la fatalité avec plus de philosophie. De plus elle ne voulait pas que Yuki se sente responsable vu que c'était de sa faute si elle s'était brisée. Rangeant donc les morceaux dans la petite sacoche qui était suspendue à son poignet, elle se força à sourire.
D'ailleurs Chi fut sincèrement touchée par l'offre du jeune homme, et l'égard dont il faisait preuve. C'était vraiment gentil de sa part de se proposer de lui acheter une autre épingle en remplacement, mais il lui était impossible d'accepter. Il avait déjà fait plus qu'assez en cette après-midi, et les deux peluches qu'il lui avait offertes compensaient largement ce petit objet. Faisant non de la tête, elle le regarda un peu gênée, lissant machinalement les mèches qui retombaient à nouveau désordonnées sur ses yeux.

« Non, merci beaucoup mais non. J'en rachèterai une autre sans doute plus tard. J'ai déjà Sulfura et Suicune en guise de souvenir, alors je n'ai pas de raisons de me plaindre ! Et toi, tu vas garder ce Caninos, j'espère ? »

Robyn aboya soudain, comme pour manifester qu'il avait compris qu'on parlait de lui. Par ailleurs Chi n'arrêtait pas de se demander si Yuki avait gardé cette peluche pour l'offrir à quelqu'un d'autre... éventuellement une autre fille qui la recevrait le sourire aux lèvres et l'air béat. Mais pourquoi au juste est-ce qu'elle s'imaginait ça ? Ce n'étaient pas ses oignons, après tout. Elle devenait rudement égocentrique et idiote si elle espérait être la seule à bénéficier d'un traitement de faveur, comme aujourd'hui... Croquant dans sa pomme en faisant plus attention de ne pas se barbouiller de chocolat, la demoiselle regardait la ligne d'horizon avec un regard pensif. C'était vraiment dommage que le journée touche à sa fin.
Yuki Yutaka
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t817-yuki-yutaka-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t842-yuki-yutaka-noctali
Taille de l'équipe : 11
Région d'origine : Kalos
Âge : 16
Niveau : 39
Jetons : 1400
Points d'Expériences : 925
11
Kalos
16
39
1400
925
pokemon
11
Kalos
16
39
1400
925
Yuki Yutaka
est un Topdresseur Spé. Type
* Qu'elle est craquante ! * Je n'avais de cesse de me répéter ceci. Elle me faisait véritablement craquer, littéralement fondre. Elle avait tout ce que j'aimais chez une femme, ou presque. Pourquoi presque ? Tout simplement parce qu'il est dans ma nature de toujours émettre quelques réserves. Et puis, je ne la connaissais pas encore vraiment, notre rencontre n'était que toute récente, elle ne datait même pas encore de douze heures... Enfin. Ce qui m'attirait chez elle à ce moment précis, c'était son côté mignon, son innocence, sa candeur. Sa manie de toujours vouloir se justifier à chaque attaque taquine, sa manière de nier lorsqu'elle était gênée, et bien d'autres petits détails que j'avais noté encore. Elle était tout simplement à croquer.

La jeune femme avait refusé mon offre. Elle avait déclaré qu'elle s'en rachèterai une autre, stipulant que j'en avais déjà fait assez en lui gagnant Sulfura et Suicune. Un petit sourire gêné se dessina sur mon visage. Ce n'était trois fois rien pour moi, je ne pensais pas avoir de mérite pour cela, mais si ça lui faisait vraiment plaisir alors j'étais heureux. Le simple souvenir de son sourire me réchauffait le cœur. Je sentais alors que c'était un sourire que je souhaitais voir et revoir encore et encore, le plus souvent que possible. Lorsqu'elle me demanda si j'allais garder le caninos en peluche, Robyn aboya. Il semblait avoir assimilé le nom prononcé à son espèce, ce qui me fit éclater de rire. M'accroupissant tout sourire, je lui caressais alors la tête, puis le menton en lui parlant.

" Mais non Robyn, pas toi, même si j'aimerai bien avoir un caninos comme toi pour venir compléter mon équipe. Tu as l'air très fort et courageux, mais mon ton amie parlait de cette peluche que j'ai en main. "

Je me redressais alors pour faire face à mon binôme tout neuf. Elle regardait la ligne d'horizon pensive. Je la saisis alors par la main et l'attirais devant l'étale d'à côté. Après un bref coup d'oeil sur l'ensemble de ce qui était proposé, j'alpaguais la vendeuse, une femme d'une âge avancé, mais très souriante. Elle avait tout de la grand-mère gâteau et avenante. Tout sourire :

" Bien le bonsoir ma dame, auriez vous l'amabilité de nous faire montre des plus beaux effets dont vous disposiez s'il vous plait ? Les plus beaux, pour la plus jolie créature en ce monde, ici à mes côtés. "

Je levais alors la main qui tenait celle de Chiho, comme pour lui signifier que je parlais bien d'elle. La vieille dame sourit alors, avant de s'en aller fouiller ça et là. Pendant ce temps là, je me retournais vers ma jolie partenaire.

"Je ne te laisse vraiment pas le choix, désolé. Les peluches seront des souvenirs dans ta chambre, mais ceci, tu pourra le transporter avec toi de temps à autre alors ce n'est pas négociable. Et pour répondre à ta question, pour être tout à fait franc, le Caninos, je comptais te l'offrir également comme véritable souvenir de cette journée. Avec Sulfura, ils sont symbole du feu et le feu, c'est mon élément. A cela, on peut rajouter que j'aime ces deux Pokémon et qu'en plus tu as Robyn et qu'il me fait penser à lui. Cette peluche est donc à toi également. Tu n'as pas le droit de la refuser, de toute manière, je n'aime pas les peluches moi et puis mon véritable souvenir de cette journée, je l'ai déjà et je l'aurai tous les jours où je te verrai, en ta personne et notre binôme. "

Je lui souris à pleines dents. J'étais surpris de pouvoir lui parler aussi franchement, sans aucune gêne, mais je n'allais pas m'en plaindre. Je commençais à maudire le couvre-feu. Si seulement je pouvais arrêter le temps...


Tanuyuki & Kuchiho - Page 2 Sans_t17
Chiho Lime
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t411-chiho-lime-pyroli
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t419-chiho-lime-pyroli
Taille de l'équipe : 24, si je n'ai oublié personne.
Région d'origine : Kantô
Âge : 16
Niveau : 46
Jetons : 3609
Points d'Expériences : 1190
24, si je n'ai oublié personne.
Kantô
16
46
3609
1190
pokemon
24, si je n'ai oublié personne.
Kantô
16
46
3609
1190
Chiho Lime
est un Scientifique Chercheur Pokemon
Chiho n'avait eu d'autre choix que de suivre le mouvement imposé, ne comprenant pas trop ce qui se passait. Elle n'avait pas eu le temps de faire ou dire quoi que ce soit que déjà elle était emmenée devant l'étale décoré de fanions tenu par une vieille dame. Ses airs amicaux avaient de quoi mettre en confiance, et pourtant quelque chose semblait ne pas tourner rond. D'un air assez sceptique, la Pyroli avait vu la patience dont faisait nouveau preuve Yuki, expliquant la situation à Robyn qui l'écoutait attentivement, la langue pendante après avoir englouti son festin de dessert en quelques bouchées seulement. Un vrai gouffre sans fond. D'ailleurs elle se dit que ses autres pokémons risquaient de jalouser Robyn et Ivy, car eux aussi méritaient un bon dessert. Surtout Freeze, sa petite otarie préférée, qui était particulièrement acharnée pendant les derniers entraînements.

Dodelinant de la tête la scientifique avait regardé son fidèle compagnon à quatre pattes d'un air désapprobateur et légèrement blasé, lorsque Yuki lui prit la main. Une sensation semblable à un fourmillement lui parcourut la peau, la faisant trembler légèrement tandis qu'elle regardait sa dextre comme s'il s'agissait d'un objet étranger. Ce lien était toujours aussi curieux et aussi déroutant, de telle façon qu'elle ne savait pas quoi faire lorsqu'il apostropha l'orfèvre avec un grand sourire. Yuki avait alors levé sa main comme un trophée, la présentant comme 'la plus jolie créature en ce monde'. Le rouge regagna alors ses joues, tandis qu'elle baissa la tête afin que ses cheveux couvrent sa gêne. La vendeuse était toute ouïe à leurs demandes, attendant simplement de savoir quel genre d'objet les intéressait.

De fait elle essaya d'ignorer l'échange qui se prolongeait, comme si inconsciemment elle se gardait de cette attention qu'elle n'avait pas recherchée. Hésitante, elle était restée immobile un instant, jusqu'à ce que l'intervention du Spécialiste type feu la tire de sa rêverie. Dans tous les cas ce qu'il avait dit avait fait son petit effet, et il était probable que ce ne soit pas vraiment celui escompté. Une moue boudeuse se dessina sur les traits fins de Chiho, qui ne voyait pas cette obstination d'un très bon œil. Son point de vue sur les peluches était très différent, et pas seulement parce qu'elle les collectionnait. En fait la jeune fille avait du mal à comprendre pourquoi Yuki réagissait comme ça, et pourquoi il refusait avec autant de véhémence de garder le Caninos. Était-il si pressé de s'en débarrasser, comme d'un jouet encombrant et sans valeur ? Était-ce trop demander que d'accepter cet objet qui symbolisait leur rencontre ? Ce n'était pourtant pas un effort si conséquent... Et puis au final pourquoi toute cette histoire, qui n'était au final qu'une broutille, avait tant d'importance à ses yeux ?

Le mélange de tristesse et de déception qui animait la chercheuse était disproportionné et elle le savait, ce qui n'arrangeait rien à sa frustration. Pourtant impossible de se calmer, de se faire une raison, ou de réfléchir de manière posée. Ce tourbillon d'émotions tournait encore et encore en elle, remontant à la surface avec violence, menaçant de tout emporter sur son passage. C'était le facteur imprévisible et incontrôlable qui déstabilisait l'équation pour de bon, lui faisant perdre tout bon sens. L'explosion ne tarda pas, aussi brusque et immature qu'injuste.

« Tu ne veux pas le garder c'est ça ? Pourquoi tu ne le dis pas, tout simplement ? Tu as peur que les autres garçons se moquent de toi, pas vrai ? Tu ne comprends vraiment rien ! J'aurais dû me douter que tout ça n'avait aucune importance à tes yeux. Je suis qu'une idiote... »

Lui tournant soudainement le dos, Chiho le laissa planté là devant l'étale, alors qu'elle se dirigeait à grands pas vers la sortie. Robyn n'avait pas non plus compris ce qui se passait, et les histoires des bipèdes le dépassant largement, il se contenta de pencher la tête sur le côté d'un air intrigué avant de suivre sa maîtresse, un peu à contre-cœur de devoir quitter Hikari et Asobu. De son côté la rouquine était partie en coup de vent en maudissant sa crédulité, et sa fâcheuse tendance à toujours faire confiance à n'importe qui. La déception de voir son binôme tout juste attitré mépriser le symbole de cette après-midi lui faisait plus de mal qu'elle ne pourrait l'admettre. Il ne lui restait désormais plus grand chose... si ce n'est des souvenirs amers, un Sulfura sous le bras, un pincement au cœur, et des larmes aux yeux.
Yuki Yutaka
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t817-yuki-yutaka-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t842-yuki-yutaka-noctali
Taille de l'équipe : 11
Région d'origine : Kalos
Âge : 16
Niveau : 39
Jetons : 1400
Points d'Expériences : 925
11
Kalos
16
39
1400
925
pokemon
11
Kalos
16
39
1400
925
Yuki Yutaka
est un Topdresseur Spé. Type
La vendeuse était revenue devant nous, nous présentant fièrement ses plus belles pièces. En y regardant de près, toutes étaient de bonne manufacture. Elle ne nous arnaquait pas du tout et nous proposait vraiment de la belle oeuvre à des prix plus que raisonnables je trouvais. Me retournant vers ma délicieuse voisine, je constatais avec stupéfaction qu'elle était particulièrement absente de la scène, absorbée par des pensées dont je ne pouvais percevoir ou deviner le sens ou l'origine.

" Chi... "

Je n'eus pas le temps de finir ma phrase que la jeune femme revint à elle avec force et vigueur en se tournant vers moi, m'explosant au visage dans explosion plus que brutale, attirant tous les regards environnants sur nous. Nous devenions l'espace d'un instant, le centre du monde, le centre d'un monde qui se déréglait, un monde dont le sol s’effritait peu à peu sous mes pieds, dans un lieu et à un moment précis où tout m'échappait totalement.

« Tu ne veux pas le garder c'est ça ? Pourquoi tu ne le dis pas, tout simplement ? Tu as peur que les autres garçons se moquent de toi, pas vrai ? Tu ne comprends vraiment rien ! J'aurais dû me douter que tout ça n'avait aucune importance à tes yeux. Je suis qu'une idiote... »

" Chi... ! Att... ! "


La petite rousse venait de se détourner soudainement de moi, me laissant planté devant l'étale, Caninos et Suicuine en main, avec Hikari et Asobu. touts trois étions restés coi devant la scène, mais se fut la primate noire qui se ressaisit en premier. Ma frappant sur la tête en sautant, elle était partie à la poursuite de la jeune femme et de son Caninos. Asobu et moi nous regardâmes interloqués et tous les deux aussi ahuris l'un que l'autre. Je me retournais vers la vieille femme et son étale.

" Euh... Je vous les prends toutes ! " J'avais alors vidé mon porte-monnaie sur le comptoir. " Gardez la monnaie en guise d'excuses pour tout ceci je vous prie. "

Enfournant mes nouvelles acquisitions dans ma sacoche le plus délicatement possible, plaçant Asobu sur ma tête, je me mis en chasse de Chiho. Comme un fait exprès la foule s'était densifiée et je l'avais totalement perdue de vue. Me frayant un chemin avec difficulté, je paniquais totalement. Je cherchais ce qu'elle avait voulu dire par là, ne comprenant pas vraiment le pourquoi du comment de sa réaction. Petit à petit, il me sembla percevoir un début de réponse, mais je ne craignais qu'elle soit bien trop loin pour que je puisse la rattraper.  Et si Hikari avait décidé de me quitter à cet instant pour aller avec elle ? Je n'y croyais pas plus que ça, mais le sang venait de ne faire qu'un tour dans ma tête. J’accélérais alors le rythme, me frayant un passage avec force quand il le fallait. Peu de temps après, je sortais de la marais humaine pour enfin la voir, les voir, là, près de la sortie.

" Chiho ! Robyn ! Hikari ! "

J'avais hurlé leurs noms en agitant les bras, accélérant ma course. Le regard joyeux d'Hikari et le message qu'elle me fit passer à travers ses magnifique yeux d'azur, apaisa mon cœur, me laissant le champs libre pour pouvoir me concentrer sur l’objet principal de mon désarroi, de ma détresse. Me délestant au passage de la peluche Suicune qui était bien trop grande pour elle, elle m'ouvrait une porte que je comptais saisir. M'arrêtant tout près de Chiho, je pris le temps de souffler un peu en posant Asobu au sol avec la peluche caninos. Me redressant face à elle, je la pris alors par le bras, puis l'attirais à moi, séchant les larmes qui perlaient dans ses yeux.

" Ne pleure pas, je t'en prie. Je te demande pardon mon tout nouveau et premier binôme. Je suis vraiment désolé, je ne pensais pas que mes mots auraient de tels effets sur toi, ce n'était pas ce que je voulais... Tes larmes... Je ne veux pas être celui qui les fait couler, à moins qu'elles ne soient de bonheur, mais plutôt celui qui les sèche. Je veux être une personne qui chasse les mauvais nuages de ton coeur, y dissipant les ténèbres pour ne laisser place qu'à la lumière chaleureuse de la joie. Je ne suis pas familier de toutes ces choses alors soit patiente avec moi je te prie. Je n'avais pas saisi la symbolique de la chose, ta symbolique, ta vision. Encore une fois, Pardon. Je vais garder ce Caninos aussi précieusement que si c'était un de mes Pokémon et je chérirai le souvenir de ce jour qui t'a glissé dans ma vie, à chaque fois que je poserai le regard dessus et même au-delà. "

Je l'avais enlacé et la tenait contre moi, déposant machinalement un baiser sur sa tête avant d'y poser le menton. A peine l'avais-je rencontré que j'avais déjà peur de la perdre. Décidément, cette fille avait sur moi une emprise redoutable, faisant naître en moi des sentiments que je n'avais encore jamais soupçonnés ou dont je ne pensais pas qu'ils s'appliqueraient à moi, les mélangeant encore et encore, dans un tourbillon sans fin et au combien dévastateur. Peu m'importait, je ne voulais pas que ça s'arrête, je ne voulais pas qu'il y ait de fin et encore moins, celle-ci, aujourd'hui même, à cet instant précis. Non !


Tanuyuki & Kuchiho - Page 2 Sans_t17
Chiho Lime
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t411-chiho-lime-pyroli
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t419-chiho-lime-pyroli
Taille de l'équipe : 24, si je n'ai oublié personne.
Région d'origine : Kantô
Âge : 16
Niveau : 46
Jetons : 3609
Points d'Expériences : 1190
24, si je n'ai oublié personne.
Kantô
16
46
3609
1190
pokemon
24, si je n'ai oublié personne.
Kantô
16
46
3609
1190
Chiho Lime
est un Scientifique Chercheur Pokemon
Chiho ne s'expliquait pas ce qui venait de se passer. Tout son esprit semblait perdu dans une brume dense qui telle un rideau opaque et infranchissable, lui voilait tout le reste. Seule restait la sensation oppressante qui ne quittait pas sa poitrine, et le poids qui voûtait ses frêles épaules. C'était comme si soudainement, sa perception du monde avait été décuplée, la rendant douloureusement sensible à la moindre interaction. Même le frottement de la douce fourrure de Robyn contre ses jambes s'apparentait à un contact violent qui lui donnait envie de partir en courant. Cependant ce n'était rien du tout comparé à la myriade d'aiguilles invisibles qui transperçait chacun des pores de sa peau...

Levant des yeux humides autour d'elle, Chiho cherchait la sortie, qu'elle peinait à trouver à cause des nerfs conjugués à son piètre sens de l'orientation. La frustration s'en allait croissante, sa petite taille ne lui permettant pas de se repérer au milieu de tous ces gens qui la surplombaient de plusieurs têtes. Les poings serrés alors qu'elle s'en voulait pour sa propre bêtise et son incapacité à trouver son chemin, elle fut rattrapée par Hikari. Cette dernière la regarda alors dans le fond des yeux, lisant visiblement en elle comme dans un livre ouvert. Chi n'eut pas pour autant la force de se détourner, bien qu'elle ressente encore plus l'urgence de disparaître de là le plus vite possible. Il ne fallait pas qu'il puisse voir son visage, ni l'expression la plus manifeste de son immaturité. Non... Surtout pas.

« Je suis désolée, Hikari. »

Avait-elle murmurée avec les yeux voilés de regrets. C'était tout ce qu'elle se sentit capable de dire, même si ses pensées étaient quant à elles bien plus chargées. Cependant quelque chose lui disait qu'elle n'avait pas besoin de donner de longues explications à la petite guenon, elle comprenait, elle le voyait dans ses yeux. Perdue, Chiho perdit de précieuses secondes, nécessaires à son escapade furtive. Elle avait essayé de ne pas se faire rattraper... Raté.
Avec douceur mais fermeté les bras de Yuki l'encerclèrent, lui coupant toute retraite. Il effleura alors ses joues du bout des doigts, avec une tendresse qui lui fit baisser le regard. Déglutissant à ses mots, Chiho faisait de son mieux pour ne pas laisser s'effriter ce qu'il restait de sa carapace. Mais la rhétorique dont il faisait preuve avait le don de la désarmer, la prendre au dépourvu par l'intensité sincère qu'elle y décelait.
Plusieurs fois elle ouvrit la bouche sans pour autant savoir quoi dire. Comment et pourquoi changeait-il aussi brusquement d'avis ? S'il se souciait autant de l'opinion des autres Noctali, pourquoi revenait-il sur ses pas ? Chi ne comprenait pas, bien qu'elle cherche les réponses avec l'ardeur de l'impatience. En plus de ça leur proximité renouvelée avait le don de l'empêcher de réfléchir, ou de pouvoir rassembler ses ressources intellectuelles d'aucune façon que ce soit. C'était comme si elle n'était à nouveau plus qu'une petite fille prise en faute après avoir fait une grosse bêtise. S'effondrant finalement comme un ballon qui vient de se vider de son air, la rouquine ne pleurait pas mais semblait soudainement épuisée. Sa résistance en avait pris un sacré coup...

« Je suis désolée, je devrais pas t'en demander autant. Je... C'est de ma faute. Si tu ne veux pas la garder je comprendrai, et je ne t'en voudrai pas. »

La loi de la contradiction ? Oui peut-être un peu, même si ce n'était pas volontaire. C'est juste que la réaction de Yuki lui avait montré à quel point elle était égoïste de vouloir qu'il accorde la même importance à ces petites choses qu'elle ne le faisait. Tout le monde était différent, elle devrait le savoir, au lieu de juger son comportement sur un détail aussi secondaire. C'était injuste de remettre une amitié en devenir en question pour si peu, c'est tout. Levant les yeux vers lui, elle se plia le cou pour pouvoir combler la différence de taille. Et alors qu'elle le fixait au fond des yeux malgré le rouge de ses joues, une goutte tomba. Une autre suivit, plus épaisse, en charriant d'autres dans son sillage. En quelques secondes à peine il pleuvait des cordes, les trempant jusqu'aux os. Pourtant malgré tout cela, et malgré le bruit de la foule qui filait se mettre à l'abri, Chiho n'avait pas bougé d'un centimètre, toujours happée par la profondeur du lien invisible qui les reliait.
Yuki Yutaka
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t817-yuki-yutaka-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t842-yuki-yutaka-noctali
Taille de l'équipe : 11
Région d'origine : Kalos
Âge : 16
Niveau : 39
Jetons : 1400
Points d'Expériences : 925
11
Kalos
16
39
1400
925
pokemon
11
Kalos
16
39
1400
925
Yuki Yutaka
est un Topdresseur Spé. Type
Chiho semblait s'être affaissée. Calée dans mes bras, la serrant contre moi, j'avais eu l'impression qu'elle s'était effondrée, un peu comme si elle avait perdu connaissance en somme. Naturellement, j'avais resserré l'étreinte réconfortante dans laquelle je la retenais captive. J'avais eu peur qu'elle ne me glisse des doigts. Mon réflexe avait été le même que celui d'une personne qui tente d'empêcher un objet en porcelaine de rencontrer le sol. Pour moi, oui, pour moi, Chi-chan était une petite chose fragile et précieuse à la fois que je devais protéger. Débile me diriez-vous certainement, mais à cela ne tienne. Ce n'était peut être pas la femme de ma vie, mais mon cœur me dictait d'agir ainsi avec elle. J'avais la profonde certitude qu'elle serait dans ma vie pour un certain temps, une longue échéance, peut être même à jamais à mes côtés.
Mon binôme se mit à parler. On aurait dit qu'elle avait toutes les peines du monde à s'exprimer, cela me fit de la peine. Je m'étais alors concentré sur ses mots afin de pouvoir les assimiler parfaitement et ne rater aucun détail, aussi important ou futile fusse-t'il. Encore une fois, elle s'excusait. Décidément, c'était vraiment sa spécialité. Docteur Pardon ou Professeur Excuses auraient été des surnoms qui auraient pu lui aller à merveille. En tant normal, j'aurais certainement risqué une petite boutade à ce sujet là, mais vu les circonstances, ce n'était clairement et définitivement pas de mise. Sa tête bougea, mon menton s'envola. Je baissais les yeux pour atterrir dans les siens et ce ne fut pas la grande joie. Son regard dégoulinait de tristesse et d'une souffrance dont je ne pouvais pas totalement saisir l'origine profonde. Cela me fendait le cœur de la voir ainsi. La scientifique était certes mignonne ainsi, mais elle était tellement expressive que chacune des émotions qui s'installait sur son visage semblait être vécue intensément par cette petite chose toute frêle. La pluie se mit à tomber. Quelle veine ! Comme si ce n'était pas déjà assez dramatique, la pluie venait nous jouer sa petite tragédie, soulignant par son seul fait, une quelconque fatalité. Prenant une grande inspiration suivie d'un profond soupir, je me risquais à prendre la parole.

" Tu n'as donc pas compris que tu n'avais pas besoin de t'excuser autant avec moi, baka ? " Mon poing venait de cogner sa tête avec douceur, puis j'avais posé mon index sur le bout de son nez. " Ce visage est bien trop triste et je n'aime pas ça du tout. Comment veux-tu que je tombe amoureux de toi si tu n'affiches pas ce sourire si franc qui m'attire tant ? Tu veux que je pleure moi aussi ? "

Je m'étais stoppé net. Mes paroles semblaient me rattraper. Une nouvelle fois, j'avais parlé spontanément, sans réfléchir. Mes joues prirent à nouveau feu et avec toutes les peines du monde, je parvins à ne pas détourner la tête, maintenant ce contact qui était établie entre nos organes visuels respectifs. Je la lâchais alors pour me baisser et prendre le Caninos en mains. Glissant mon autre main dans ma sacoche, j'en sortis alors mon poncho et je le mis sur ma tête.

" Hikari. "

Un petit signe de tête, la voilà qui me lançais la peluche pour ensuite grimper sur mon épaule. Bien positionnée, je lui passais la peluche, tandis que je prenais Chiho dans mes bras. Une fois bien en main, Hikari laissa glisser la peluche de bonne taille sur le ventre de la demoiselle et à mon tour, le Caninos. Je m'excusais auprès de mes deux amis, mais pour eux, la fête s'arrêtait là. Je les rappelais dans leurs Pokéballs respectives. Ma petite guenon de feu n'aimait pas l'eau et c'était la seule solution que j'avais pour l'en épargner. Avant de partir, elle avait pris soin de déplier le tissu sur mon binôme, afin de la protéger avec les peluches, comme je le lui avais demandé. J'avais à peine eu le temps de la remercier, mais ce n'était qu'un détail, une fois au chaud dans la chambre, j'en aurais tout le loisir.

" Ce n'est pas grand chose, mais essaie de te protéger au mieux, j'ai les mains un peut trop prises pour pouvoir le faire à ta place. Je ne voudrais pas que tu attrapes froid, ce serait bête. Désolé de te faire porter les peluches, mais pour ma part, je vais te porter jusqu'à ton dortoir. Tu es fatiguée, alors repose-toi un peu, ok ? " Je me mis en route, passant l'entrée/sortie. " Oh ! Ce n'est naturellement pas une question ma chère. "

Je lui adressais alors un petit sourire, un clignement d’œil malicieux. Le temps n'était plus à la flânerie, il était grand temps de rentrer.


Tanuyuki & Kuchiho - Page 2 Sans_t17
Chiho Lime
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t411-chiho-lime-pyroli
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t419-chiho-lime-pyroli
Taille de l'équipe : 24, si je n'ai oublié personne.
Région d'origine : Kantô
Âge : 16
Niveau : 46
Jetons : 3609
Points d'Expériences : 1190
24, si je n'ai oublié personne.
Kantô
16
46
3609
1190
pokemon
24, si je n'ai oublié personne.
Kantô
16
46
3609
1190
Chiho Lime
est un Scientifique Chercheur Pokemon
C'était difficile de dire ce que Yuki avait vu dans ses yeux ou dans son expression, d'autant plus qu'elle-même ignorait ce qu'elle transmettait. Ceci dit il semblait happé par ce qu'il y voyait, comme s'il y avait trouvé de brillants trésors. Cet intérêt manifeste dépassait sa compréhension, notamment parce qu'elle ne voyait pas ce qui pouvait susciter une telle fascination. Ceci dit elle n'allait pas s'en plaindre. C'était la première fois qu'elle était aussi proche de quelqu'un... une personne qui semblait vouloir se lier à elle et faire un bout de chemin à ses côtés. C'était peut être une relation à peine naissante, mais comme à chaque fois que Chiho s'impliquait, elle prenait les choses très à cœur. Par conséquent, quand il cogna son crâne tout en douceur, Chi' ferma les yeux par réflexe. Pourtant elle s'était contentée de pencher la tête sur le côté d'un air inquisiteur. Lui amoureux, alors qu'ils venaient tout juste de se rencontrer ? C'était une blague, oui ça ne pouvait être que ça. Hésitante, elle répondit quand même.

« Bien sûr que non, je ne veux pas que tu pleures. »

Vu que la rouquine n'avait pas du tout pris ses paroles au sérieux, c'était avec candeur qu'elle avait vu la rougeur gagner ses joues. Pourquoi était-il gêné, tout d'un coup ? C'était à cause de leur proximité, ou bien avait-elle encore dit quelque chose qu'il ne fallait pas ? Confuse, Chi' baissa les yeux pour voir où était parti son pokémon. Une fois qu'elle fut rassurée, elle sentit que les gouttes de pluie ne touchaient plus son visage. Yuki avait sorti un poncho de sa sacoche qu'il ne tarda pas à passer à Hikari. Le reste se passa tellement vite, que la scientifique eut du mal à tout suivre. Ses pieds quittèrent le sol en moins de temps qu'il n'en fallait pour le dire, alors elle n'eut pas d'autre choix que de s'accrocher à la nuque du Noctali, tout en serrant la peluche contre sa poitrine. Son autre main était posée sur ses cuisses afin de maintenir le tissu du yukata sur ses jambes, et ne pas en dévoiler plus qu'il n'en fallait. Rougissante, la demoiselle cherchait à protester, mais déjà elle sentait que ses paroles n'auraient que très peu d'impact. Les deux pokémons feu disparurent dans leurs pokéballs, alors que Robyn se secouait pour essayer vainement de chasser l'eau. Il n'en avait pas peur, mais il était évident qu'il n'appréciait pas ça pour autant. Par ailleurs le regard déterminé de Yuki ne lui disait rien qui vaille...

« Tu ne devrais pas plutôt me reposer pour qu'on puisse courir jusqu'à l'académie ? Je suis trop lourde, tu vas te fatiguer et... »

Ce n'était pas une question, hein ? Chi' soupira. Décidément, il était vraiment buté. Serrant fort les peluches contre elle, l'adolescente faisait juste en sorte qu'ils restent au sec autant que possible, sans pour autant entraver leur champ de vision. La solution fut donc de poser la tête contre son épaule afin de tenir le poncho, tout en se faisant le plus petite possible... (Ce qui n'était pas bien difficile, c'est vrai, mais quand même.) Profitant donc de la chaleur agréable dégagée par le corps qui la portait, Chi voyait défiler progressivement les paysages. Les teintes de moins en moins illuminées semblaient se fondre doucement, s'emmêlant petit à petit. Les yeux rougis de la Pyroli se fermèrent d'eux-mêmes, ses paupières lourdes ayant le dessus sur sa résolution de faire bonne figure. Alors détendue qu'elle était par la compagnie de ce garçon qu'elle connaissait à peine, Chiho s'endormit. La cadence des pas de son binôme berça ses rêves secrets, à tel point qu'un léger filet de bave coula au coin de ses lèvres. Plus glamour tu meurs... Ce ne fut que plus tard, lorsqu'il s'arrêta enfin, qu'elle rouvrit les yeux en sursaut.

« Hein, quoi ? Non c'est pas vrai je ne dormais pas !! »

Yuki Yutaka
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t817-yuki-yutaka-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t842-yuki-yutaka-noctali
Taille de l'équipe : 11
Région d'origine : Kalos
Âge : 16
Niveau : 39
Jetons : 1400
Points d'Expériences : 925
11
Kalos
16
39
1400
925
pokemon
11
Kalos
16
39
1400
925
Yuki Yutaka
est un Topdresseur Spé. Type
Un petit regard vers le Caninos en train de combattre la pluie en agitant frénétiquement sa fourrure. Qu'il était mignon ! Définitivement, je voulais, avoir le mien, mon propre Arcanin. Peut être même un Dogjaw si je le pouvais, comme celui de ma mère. Les Caninos Dogjaw étaient réputés dans le monde entier car ils avaient fournis de grands noms. Des Arcanins et Caninos dont on entendait parler partout dans le monde, Champions d'Arènes, Vainqueurs de Ligues ou autres tournois ou encore des Champions d'athlétismes ou de coordination et pour la cas de ma mère et du sien, tel était le cas. Une grande championne de la coordination, connue et respectée dans le milieu, malgré son excentricité. En même temps, ce n'était pas très rare dans ce milieu là après tout. La tête de Chi s'étaient posée contre mon épaule. Ce geste fut mon signal de départ inconscient.

" Paré mon petit Robyn ? Il est temps que nous rentrions tous chez nous alors je compte sur toi pour me montrer le chemin. Tu es fort et courageux après tout, n'est-ce pas ? "

Un petit clin d'oeil complice au chiot et nous étions partis. La pluie tombait sans relâche, me trempant comme si j'avais plongé dans une piscine. Mes cheveux n'étaient plus que cascades d'eau, tant et si bien que j'avais fini par abandonner l'idée de dégager les mèches taquines qui venaient se mettre inlassablement devant mes yeux. Ma vue en était quelque peu réduite, mais cela ne me dérangeait pas. J'aimais la pluie, je l'adorais, tout comme j'adorais tout ce qui était en rapport avec la nature et les Pokémon. Peu importe le temps qu'il faisait, je pouvais en saisir la poésie, la vivre, la ressentir pour pouvoir mieux m'y fondre. En cette soirée de mars, alors que le brouhaha des festivités auxquelles nous participions préalablement, ma nouvelle amie et moi, s'éloignait, faisant place petit à petit à la quiétude nocturne qui s'installait, je ne subissais plus la pluie, j'étais partie intégrante d'elle. Déambulant dans les rues, suivant le petit mais énergique Robyn, je cheminais rapidement, d'une démarche souple et assurée, mais prudente, à la manière d'un félin. La petite scientifique s'était endormie dans mes bras, je devais veiller sur son sommeil, tel était mon devoir, en plus de celui de l'amener à bon port, ce qui finalement, serait bientôt chose faite, vu que nous étions déjà dans l'enceinte de l'académie.

" Tu vois Robyn, cette fenêtre au premier étage, juste au bout de la branche d'arbre là ? Eh bien c'est chez moi. N'hésite pas à passer quand tu le souhaites si tu veux jouer avec Asobu et Hikari, tu seras le bienvenu et puis j'ai plein de friandises qu'ils seront ravis de partager avec toi. Maintenant que tu sais où j'habite nous sommes amis alors à toi de me montrer les chemin jusqu'à votre maison à ta maman et toi. "

Je lui fis un nouveau clin d’œil. Maman Chiho. J'allais éclater de rire, mais le sursaut de la petite et légère Chiho me stoppa net, recentrant toute mon attention entièrement sur elle. Sa première action fut de parler pour dire qu'elle n'avait pas dormi. Réaction typique d'une personne qui vient de se réveiller d'un somme qu'elle a piqué sans même réellement s'en rendre compte. Cette fois, alors que j'avais repris ma route à la suite de Robyn, j'éclatais de rire. Un simple petit regard de plus vers elle et sa bouche et l'hilarité reprenais de plus belle alors que nous courrions désormais, pour nous arrêter devant l'entrée de son dortoir. J'étais trempé, mais fort heureusement, la pluie avait cessé. La déposant délicatement au sol, je veillais à ce qu'elle ne se fasse pas mal et que les peluches ne tombent pas, la délestant un peu de ses encombrants.

" Voyez-vous cela. Madame ne dormait pas c'est bien ça ? Alors comment expliquez-vous cela ? "

Prenant un pan du poncho, je lui essuyais le coin de la bouche, un sourire sardonique aux lèvres. Puis prenant un pose et adoptant un attitude plus noble, je pris la parole en lui faisant révérence.

" Nous voilà arrivés à bon port Chiho-hakase. J'espère que cette après-midi, ce début de soirée ainsi que ce voyage vous aurons été aussi agréables qu'ils ne l'ont été pour moi. J'ose espérer que cette promesse n'en est pas une en l'air et que vous l'honorerez tout comme je peux vous garantir que je le ferai. Au plaisir de vous revoir."

Je lui fis alors un baise main avant de me redresser, prêt à prendre congé. Asobu sortit alors de sa Pokéball, comme à son habitude, tirant sur mon pantalon.

" Oh oui, c'est vrai ! J'allais oublier... " Je mis la main en poche. " Merci Asobu ! Voilà pour toi Chiho. Je ne savais pas laquelle te plairait le plus vu ce qui s'est passé, mais au moins, là, tu auras de quoi penser à cette rencontre et c'est aussi une manière de te présenter mes excuses pour celle que tu as cassée et tout ce qui s'en est suivi. Si aucune ne te plait, j'irai les échanger au pire... "

Je lui tendais alors les pinces à cheveux, au nombre de sept. Je me rendais seulement compte à présent du nombre total. Je me disais que j'avais été peut être un peu stupide d'en prendre autant, mais sur le coup, je n'avais pas réfléchi. Un petit trouble s'installa en moi alors que je la dévisageais. Pourquoi, moi qui étais censé être une personne réfléchie, avais-je agi de manière si prompte et irrationnel ? Était-ce juste parce qu'elle était partie en courant ? Je la connaissais à peine... Avait-elle déjà une emprise sur moi ? Était-elle une clé du changement, ma clé à moi ? Trop de questions, beaucoup trop. Je secouais la tête, chassant tout ceci de mon esprit, en lui adressant un léger sourire décontenancé et peu assuré.


Tanuyuki & Kuchiho - Page 2 Sans_t17
Chiho Lime
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t411-chiho-lime-pyroli
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t419-chiho-lime-pyroli
Taille de l'équipe : 24, si je n'ai oublié personne.
Région d'origine : Kantô
Âge : 16
Niveau : 46
Jetons : 3609
Points d'Expériences : 1190
24, si je n'ai oublié personne.
Kantô
16
46
3609
1190
pokemon
24, si je n'ai oublié personne.
Kantô
16
46
3609
1190
Chiho Lime
est un Scientifique Chercheur Pokemon
Robyn avait écouté attentivement les instructions de Yuki, au début par intérêt, et ensuite parce qu'il comprenait bien l'implication de ses paroles. Contrairement à ce qu'on pourrait croire, il n'avait pas pris la grosse tête lorsqu'on lui avait fait des compliments. L'énergique et  insouciant Caninos était toujours des plus sérieux quand il s'agissait de la sécurité et du bien être de sa dresseuse. Il avait donc pris les devants pour guider le Noctali, avançant rapidement vers le dortoir des Pyroli. Sans la moindre hésitation il se repérait aisément même dans la nuit, et le parties moins bien illuminées du campus.
Il avait également noté l'emplacement exact du dortoir des garçons, acquiesçant vivement de la tête pour lui signaler qu'il avait compris. Il ne communiquait pas aussi aisément qu'avec Chiho, mais évidemment il faisait quand même un effort pour que le courant puisse passer. Il avait toutefois été un peu perturbé quand Yuki avait parlé de sa maîtresse comme étant sa maman. De quoi il parlait ? Sa maman elle était grande, et elle avait de la fourrure et une grande crinière ! D'ailleurs cela faisait bien longtemps qu'il ne l'avait vue, alors que voulait-il dire ? Penchant la tête sur le côté d'un air inquisiteur, le pokémon finit par laisser tomber. Les humains étaient vraiment bizarres parfois, ce n'était pas la peine de s'en formaliser.
Sa nouvelle protectrice finit enfin par ouvrir les yeux alors qu'ils arrivaient sous le porche du dortoir Pyroli. C'était comme si elle avait senti qu'on parlait d'elle, sauf qu'en réalité elle n'en avait pas la moindre idée. Ce qui ne l'empêchait pas d'avoir les yeux encore collés par le sommeil qui se faisait sentir de plus en plus intensément. Pourtant Yuki semblait très amusé par la situation, ce qui ne faisait qu'en rajouter à sa frustration. Rouge pivoine, Chiho fulminait et baragouinait, cherchant à justifier l'injustifiable.

« C'est... C'est mouillé à cause de la pluie, voilà ! Pourquoi tu racontes n'importe quoi, hein ? »

Gonflant les joues tel un Qwilfish en furie, elle le regardait tout en le pointant d'un doigt accusateur. Faisant de son mieux pour ignorer les manières soudainement soignées de l'adolescent, Chi se forçait à lui faire la tête... sans le moindre succès. Enfin plus ou moins, parce que lorsqu'il osa remettre sa promesse en doute, ses yeux se firent perçants et teintés d'une graine de folie qui avait de quoi en faire flipper plus d'un. Surtout qu'il était presque impossible d'imaginer qu'une fille aussi mignonne et féminine puisse se transformer en psychopathe. Le tenant par les épaules, elle le secoua à défaut de pouvoir l'attirer par des vêtements qu'il ne portait pas.

« Baka no Yuki. Je ne compte pas manquer à ma parole. La parole d'une Lime, c'est sacré ! Si tu en doutes, je te saigne lentement et je te regarde agoniser !! »

Son expression était... effrayante. Une attaque Groz'yeux n'aurait sûrement pas été aussi efficace... En fait même morsure n'aurait pas eu un effet aussi immédiat. Pourtant aussi vite que cet excès de rage était venu, il s'estompa d'un coup. Son regard s'adoucit à la vue des diverses pinces, qui rapidement la mirent un peu mal à l'aise. Il avait acheté tout ça pour lui faire plaisir ? Pourquoi se donnait-il tant de mal ? Intriguée, la scientifique avait toujours un pied dans le monde des songes, ce qui n'aidait pas à sa compréhension de la situation.

« Je... Il ne fallait pas acheter tout ça. Je... ne vais pas savoir quoi en faire. Mais si tu y tiens alors c'est promis, je les porterai lorsque nous sortirons ensemble. Enfin je veux dire... lorsqu'on partira ensemble en expédition ! Ça te dirait qu'on fasse une fouille dans les ruines ? »
Yuki Yutaka
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t817-yuki-yutaka-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t842-yuki-yutaka-noctali
Taille de l'équipe : 11
Région d'origine : Kalos
Âge : 16
Niveau : 39
Jetons : 1400
Points d'Expériences : 925
11
Kalos
16
39
1400
925
pokemon
11
Kalos
16
39
1400
925
Yuki Yutaka
est un Topdresseur Spé. Type
Embrouillamini la plus totale, ma nouvelle amie m'avait totalement détraqué. Pour cause, son antépénultième intervention de cette soirée avait été radicalement différente de tout ce que j'avais pu voir durant toute notre providentielle entrevue de ce jour. Une Yandere ? Je sentis une sueur froide naître sur ma nuque et glisser lentement vers ma colonne vertébrale, faisant vibrer mon corps lentement en un long, très long mais ô combien intense frisson. Terreur, surprise ? Je ne savais pas vraiment en tout cas, c'était vraiment des plus étranges. Ma mère apparaissait dans ma tête par intermittences, par flashs successifs, tels des messages subliminaux. Je la voyais avec mon père, avec Mémé Yutaka, avec moi et bien d'autres encore, dans ces si particuliers accès de folie psychopathe. Ma mère si douce, candide et enjouée, devenait soudainement ce que Chiho venait de devenir, disant au mot près, à la virgule près, le même type de phrases, accompagnées des mêmes gestes. Nouveau message subliminal, le visage de ma mère s’intercalait sur celui de la petite scientifique. De toute les jeunes femmes en devenir qui peuplaient ce monde, de toutes celles qui habitaient cette île, de toutes les femmes que j'avais pu croiser en cette kermesse, de toutes les étudiantes de Pokémon Community qui auraient pu se retrouver devant ce stand, il avait fallu que je tombe sur... Ma MÈRE ?! Blague ?  Aussi petite que pouvait l'être ce bout de femme en devenir, elle m'avait saisi par les épaules et me secouait avec une force démoniaque. Effrayant ! Mon âme s'extirpait narquoisement de ma bouche, me tirant la langue au passage. 

Mais ce n'était pas fini, elle venait juste de commencer son travail de sabotage. La folie furieuse venait de muer d'un coup. Elle était redevenue une femme. Exit ses cornes, sa langue et sa queue fourchue, bonjour le petit ange. Les pinces l'avaient faite changer du tout au tout. Extraordinaire. Elles semblaient lui plaire, fantastique. Toutefois, elle venait de déclarer qu'elle les porterait lorsque nous sortirions ensemble. Déconnexion. C'était pareil que dans ces films ou jeux de guerre pour moi à ce moment là. Vous savez, quand une grenade assommante était lancée et qu'on voyait le héros tituber, la caméra devenant lui, la vision troublée et l’acouphène bien désagréablement violent imitant ce que ses oreilles percevaient ? Eh bien c'était mon cas là. Elle m'avait séché, je n'étais plus que l'ombre de moi-même, mon âme quittait définitivement l'embarcation, me laissant tout seul, vide. Une seule explication en tête... C'était forcement la taille de sa poitrine. Plus les femmes en avaient des grosses, plus elles cachaient bien leur côté démoniaque titanesque. C'était ça ! Seule solution, devenir un maître de l’acupuncture et viser le méridien de l'estomac, celui qui gère les douleur de poitrine. C'était stupide, mais c'était la seule chose à laquelle je pouvais me raccrocher. La femme échappait définitivement à ma logique, j'étais démuni et je comprenais maintenant tout ce que voulaient dire mes deux deux grands-père et mon paternel lorsqu'ils me disaient de me méfier des femmes car elles étaient aussi douces et inoffensives qu'un Magicarpe, mais pouvaient se changer en Leviator rouge, la seconde qui suivait. J'avais totalement été absent de la scène pour la suite de l'acte, ou plutôt, n'y avait fait que acte de présence, n'ayant qu'à moitié compris ce qu'elle avait dit. C'était donc sans surprise que j'agissais ensuite, tel que je le fis.

" Ce... La... Tu... Mon... Ok ! Oui... Dimanche, on... Le matin... Héhé.. Bonne soirée, merci ! Haha... "
 
Je lui tendis alors sa peluche, la lui mettant dans les bras, tel un zombie. J'étais complètement déconnecté de la réalité. Mécaniquement, je me rapprochais d'elle, lui déposant un baiser sur la joue, pour ensuite me détourner d'elle et prendre le chemin de ma chambre. Victime visuelle d'une attaque Onde Folie d'un facétieux Ectoplasma, je marchais en titubant de manière presque comique. Voilà comment s'achèverait donc cette première journée, cette rencontre qui allait marquer le début d'une nouvelle ère de ma vie, annoncée quelques temps auparavant avec l'arrivée d'Asobu et ma mission avec Janet et Samaël. Les hostilités étaient lancées, je ne me doutais pas le moins du monde à quel point mon monde allait être à jamais bouleversé, mais ça c'est une autre histoire dont je vous parlerai plus tard...


Tanuyuki & Kuchiho - Page 2 Sans_t17
Chiho Lime
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t411-chiho-lime-pyroli
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t419-chiho-lime-pyroli
Taille de l'équipe : 24, si je n'ai oublié personne.
Région d'origine : Kantô
Âge : 16
Niveau : 46
Jetons : 3609
Points d'Expériences : 1190
24, si je n'ai oublié personne.
Kantô
16
46
3609
1190
pokemon
24, si je n'ai oublié personne.
Kantô
16
46
3609
1190
Chiho Lime
est un Scientifique Chercheur Pokemon
Chiho ne se rendait pas nécessairement compte du changement radical dans son attitude, aussi surprenant que ça puisse paraître. Bien qu'elle soit totalement consciente pendant ces brefs instants où elle se laissait porter par l'impulsive envie de trucider quelqu'un, à ses yeux ce n'était jamais bien sérieux. Enfin, presque. Dans tous les cas en cette occasion précise Yuki avait trouvé le moyen d'apaiser la furie qui sommeillait en elle, en lui offrant toute une ribambelle de piques à cheveux. Touchée qu'elle était par cette étonnante attention, la jeune fille avait retrouvé son calme aussi vite qu'elle n'avait failli s'emporter. C'était certes déroutant pour quelqu'un qui n'avait jamais assisté à ce genre de rares épisodes, mais au final il s'en tirait avec plus de peur que de mal. Heureusement.

D'un autre côté, Chi était un peu pensive. L'expression paniquée et confuse du Noctali en disait long sur son trouble, et elle ne pouvait pas l'en blâmer. En réalité elle commençait déjà à imaginer qu'il réfléchissait à une manœuvre qui lui permette de prendre la poudre d'escampette, qui lui offre une porte de sortie le plus loin possible d'une telle malade. Un souffle retenu était le seul signe trahissant son angoisse intérieure, car c'était une partie fragile d'elle que la rouquine n'était pas encore prête à dévoiler. Cependant Yuki bégaya qu'il était d'accord de l'accompagner durant une expédition dans les ruines Jirachi, ce qui lui mit un peu de baume au cœur. Bien entendu il était toujours possible qu'il lui mente pour pouvoir s'en aller, mais de ce qu'elle avait vu de lui, c'était improbable.
Tout doucement il avait réussi à grappiller des pans de sa confiance, et le lien qui les unissait se renforçait à vue d’œil, sans même qu'ils ne s'en rendent compte. Souriant à nouveau avec la douceur qui la caractérisait en toutes circonstances, Chiho accepta les sept cadeaux qu'elle glissa précautionneusement dans sa sacoche. Il y en avait un pour chaque jour de la semaine ! Amusée, elle se promit de trouver une autre coiffure qui lui permettait de les porter en permanence. C'était la moindre des choses étant donné le mal qu'il s'était donné pour remplacer celle qu'elle avait cassée. Acquiesçant avec enthousiasme malgré le sommeil, sa voix se faisait plus basse afin de ne pas attirer l'attention des autres Pyroli. Après tout les rumeurs ça allait toujours vite, quel que soit le dortoir.

« Bonne soirée à toi et merci pour tout. J'ai vraiment apprécié ces quelques moments avec toi, Yuki. Fais attention à ne pas trop prendre la pluie, tu vas tomber malade. »

Pas de réponse, ni de retour. Le concerné semblait dans un état second qu'elle ne comprenait pas trop. Ses yeux semblaient vidés de toute étincelle de vie, comme s'il agissait uniquement par instinct, ou de manière robotique. Ce n'était pas très rassurant, mais pouvait-elle vraiment y faire quelque chose ? Se mordillant la lèvre inférieure, elle lui rendit sa bise et le vit partir en marchant aussi harmonieusement qu'un poivrot invétéré qui venait de se prendre une cuite magistrale. Chiho se demanda l'espace d'un instant si elle devait en rire, ou s'en inquiéter. Car oui la situation était très comique, le Top Dresseur s'en allant avec un Caninos sous les bras, trempé comme un cabot laissé dehors. Entrant dans le dortoir à pas de velours juste avant le couvre-feu, la scientifique fila immédiatement dans sa chambre pour se reposer. Pourtant ses pensées étaient ailleurs. Décidément, ils étaient deux sacrés numéros... Et ils s'étaient bien trouvés.
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum