Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 7

Pokemon Community

Tu abandonnerais ce pauvre locataire démuni à son déménagement, en « empruntant » sa camionnette en plus… ? Je ne te pensais pas voleur, Josh.
en savoir plus ?
Cha-charmant… normalement c’est en mission avec Josh que je frôle la mort, pas en rentrant chez les Phyllalis.
en savoir plus ?
Je vais chuter, encore, et ça sera long, et ça sera douloureux, et t'auras pas envie d'être là. Parce que toi, tu as Aoi mais moi j'ai quoi maintenant que Maya est partie, dis-moi ?
en savoir plus ?
Ce n'est pas le parc que je souhaite anéantir...
en savoir plus ?
Mademoiselle Alézar, Pecheresse Caroline ! Où êtes-vous ?
en savoir plus ?
La triche sera permise évidemment.
en savoir plus ?
Q…. Quéééééééééééééé ?!
en savoir plus ?

Calua R. Kana
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t5680-399-calua-remi-kana-just-a-little-spark-of-magic-pyroli
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t5689-calua-r-kana-pyroli
Icon : Show must go on !
Taille de l'équipe : 8
Région d'origine : Kalos
Âge : 15
Niveau : 34
Jetons : 118
Points d'Expériences : 805
Show must go on !
8
Kalos
15
34
118
805
pokemon
Show must go on !
8
Kalos
15
34
118
805
Calua R. Kana
est un Coordinateur Performer
‘’MÊME PAS EN RÊVE !’’

*CLAC*

Décidément, Calua passait l’une des pires matinées de sa vie. Pour la sixième fois, le battant d’une porte se referma aussi sec que les précédents sur la frimousse de la Pyroli. Pour un peu, elle se sentirait presque découragée…
Seule au milieu d’un couloir du dortoir Pyroli, elle jeta un regard rapide en direction des deux extrémités de ce dernier :  personne à l’horizon, elle était condamnée à poursuivre sa quête d’une porte à l’autre. Le bâtiment semblait tourner au ralenti en cette fin de week-end, la plupart des élèves ayant décidé de profiter de ces quelques moments de répit. Tout l’inverse de la petite magicienne, donc, qui commençait doucement à sombrer dans la panique !

‘’On s’arrête pas ! La prochaine, c’est la bonne!...Ana, dépêche-toi !’’

Malgré ses petites pattes, la Salamèche fit de son mieux pour rattraper sa dresseuse, qui se précipitait déjà vers une autre section du couloir. Il faut dire que le temps ne jouait pas en sa faveur et un simple coup d’oeil au prospectus qui dépassait de son sac-à-malices, suffira pour qu’elle accélère encore le pas.
Depuis ses derniers essais en Septembre, aucun élève n’avait accepté de jouer les assistants pour ses numéros (la disparition de Lucio n’était ABSOLUMENT pas de son fait, en plus). Malheureusement, en l’absence d’Apollo, parti on ne sait où (même si une certaine Coxy n’est probablement pas étrangère à cette situation), Calua ne pouvait que se rabattre sur un volontaire pour l’accompagner dans son spectacle du jour. Et une catastrophe n’arrivant  jamais seule, il fallait que cela tombe un jour de représentation à à Nuevo !
Sur les encouragements d’Hearnett, la jeune fille avait décidé de se produire une fois par semaine dans les rues de Nuevo. Objectif : s'entraîner sur le terrain et renouer avec un public toujours changeant. D’autant qu’après son petit trek de l’été, la magicienne avait repris les bases depuis le début. ‘’Moins de grandiose, plus de magie’’, voilà sa nouvelle ligne de conduite. Elle avait néanmoins repris son haut-de-forme fétiche pour l’occasion, décoré en rouge et noir pour aller avec sa nouvelle garde-robe.
Mais toute seule, elle n’allait pas pouvoir partir bien loin…
C’est donc d’une main un peu tremblante, que la Pyroli frappa à une nouvelle porte, en espérant que son occupante soit plus polie que la précédente. Le remue-ménage à l’intérieur la rassura un peu, au moins, elle ne s'obstinait pas devant une chambre vide.
Et lorsque le battant s’entrouvrit pour révéler une petite frimousse perplexe, Calua avait déjà les deux mains jointes pour la supplier de ne pas l’envoyer balader mannu militari.

‘’Coucou ! Je sais que c’est un peu soudain, mais comme on est du même dortoir, j’pensais que tu pourrais me donner un coup de main. Voila, j’dois donner un spectacle dans...deux heures. Et j’ai vraiment besoin d’aide, mon assistant m’a abandonné, le vilain, donc est-ce que ça t’intéresserait de participer ? Promis, tu n’auras pas à monter dans un canon, ni à être sciée en deux !’’

Le temps de reprendre son souffle, la Pyroli prit conscience qu’elle ne s’était même pas présentée. Virant au rouge pivoine, elle ôta son chapeau pour exécuter une révérence rapide, imitée en cela par une Salamèche maladroite et une Absol beaucoup plus gracieuse.

‘’J’m’appelle Calua, la meilleure magicienne de tout Lansat ! Et j’ai vraiment, VRAIMENT besoin d’aide…’’

Chaque seconde passée, c’était un temps de préparation en moins pour la magicienne. Raaah, Pollo allait l’entendre !

Dernière édition par Calua R. Kana le Jeu 21 Nov - 15:14, édité 1 fois


Trois petits tours et puis s'en vont [PV Lissa] 1482579784-tumblr-static-tumblr-static-43czouo8ereow40os8c44o4g8-640
Lissa Labelvi
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8372-lumiere-et-ombre-lissa-labelvi#84921
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8381-lissa-labelvi-pyroli#84980
Icon : Pikachu Explorateur, à votre service !
Taille de l'équipe : 1 / 3
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 16
Niveau : 0
Jetons : 13400
Points d'Expériences : 374
Pikachu Explorateur, à votre service !
1 / 3
Sinnoh
16
0
13400
374
pokemon
Pikachu Explorateur, à votre service !
1 / 3
Sinnoh
16
0
13400
374
Lissa Labelvi
est un Coordinateur Éleveur
LISSA LABELVI

feat Calua R. Kana
« Trois petits tours et puis s’en vont… ~ »


Je savoure silencieusement le poids de la couette sur mon corps.

Si nous ne sommes certes pas encore en hiver, je dois reconnaître que le froid est déjà bien installé. Ainsi, en dépit du fait qu’il soit encore tôt, je n’ai pu résister à l’appel de mon lit et de sa chaleur. Assise en tailleur, j’ai monté ma couverture jusqu’à mes hanches, et Majesté a pu s’installer dans le creux formé par mes jambes. Il s’est lui-même équipé d’une petite couverture rouge lui étant spécialement dédié, et observe avec une étonnante concentration le livre ouvert devant nous.

Mes mains sont disposées de part et d’autre du bouquin. La gauche le maintient légèrement surélevé pour que nous puissions tous deux l’observer, et la droite tourne les pages. A voix haute, j’explicite les différentes images qui les illustrent.

« -… Et c’est après l’avoir vaincu que le héro se fit couronner Roi. Il se vit remettre de sublimes parures et offrit sa protection au peuple, en échange de quoi il recevait régulièrement un tribu. »

S’il ne montre certes pas un air ébahi ou fasciné, le Vipélierre est très investi dans la compréhension du texte. J’ai pensé que ce genre d’histoires lui plairait, mais je ne me suis pas attendue à ce qu’il le prenne autant au sérieux… Dès que quelque chose ne lui semble pas clair, il me l’indique avec une liane et exige aussitôt des explications. Souvent, je crois avoir l’impression qu’il approuve certains choix et détails de l’histoire, d’autre fois, qu’il les réfute. C’est très rigolo d’ainsi percevoir sa vision des personnages… Même si je suis loin d’avoir la profondeur de sa pensée, évidemment. Cela ne fait que quelques semaines que nous nous côtoyons, et je suis loin d’avoir le niveau de Ginji et Caroline pour comprendre leurs starters.

« -… Un jour, une nouvelle et terrible menace se dressa contre le Royaume. Le Roi leva aussitôt une armée, et mit à sa tête la Magicienne l’ayant tant conseillé par le passé. Il comptait sur son sens de la stratégie et sa malice pour surprendre l’adversaire. Mais hélas… »

De rapides et successifs coups contre la porte me coupent. Je sursaute légèrement, absolument pas préparée à cela, et coule un regard vers celle-ci. Majesté également, mais s’en désintéresse rapidement pour plutôt me toiser avec sévérité. De la patte, il indique le livre.

« -Vipélierre ! »

Quelque peu désemparée, je bute sur mes mots.

« -Tu… Tu veux que je te lise la suite ? M-mais, quelqu’un vient de frapper… »

Il croise les pattes, impératif.

« -Lierre. »

Je tire une expression désolée, consciente que je vais décevoir mon starter.

« -Je… Je suis navrée, Majesté, mais je dois au moins aller voir de qui il s’agit. »

En plus de voir son histoire interrompue, le Vipélierre est dérangé par le mouvement de mes jambes qui cherchent à s’extirper de la couette. En un souffle vexé, il finit par quitter sa position : si cela me permet certes de me lever, je me doute qu’il a agi plus par agacement que par réel soucis de praticité. Avant de rallier la porte, je me tourne donc rapidement vers lui.

« -Nous… Reprendrons au plus vite, ne t’en fais pas ! »

Il se place sur le livre ouvert, et s’assoit, renfrogné. Pour ma part, j’atteins finalement l’entrée de notre chambre, et après avoir apposé ma main sur la poignée, l’ouvre.

« -Bon… Bonsoir ! Je peux vous ai… ? »

Je n’ai pas le temps de finir ma phrase. Devant moi se tient une jeune fille, d’un âge certainement proche du mien, et équipée d’un étonnant haut de forme. Elle joint rapidement ses mains et s’abaisse légèrement, comme pour me supplier. Elle explicite alors très brièvement son problème : elle cherche une camarade de son dortoir pour l’assister dans un spectacle qu’elle doit donner dans deux heures. A ses côtés se tiennent une Salamèche et une Absol que je notifie brièvement pendant qu’elle me parle, jusqu’à ce qu’elle conclue sa demande par une courte révérence.

« Calua, meilleure magicienne de tout Lansat ».

Prise au dépourvu, je l’observe sans trop savoir que dire ou que faire. C’est… Vraiment soudain. Elle dit être magicienne ? Elle en a l’allure, en tout cas… Les magiciens sont des gens formidables ! Capables de divertir et intriguer les foules… Par contre, derrière leur mysticisme apparent, se cache toute une farandole de préparatifs et de planifications. Si un assistant l’a laissée tomber à quelques heures à peine de son spectacle, je comprends qu’elle puisse être embêtée… Pour en arriver à faire du porte-à-porte dans l’espoir de trouver un remplaçant, elle doit beaucoup y tenir, à sa représentation ! Il serait malheureux pour elle qu’elle n’y parvienne pas en dépit de tous ses efforts.

C’est cette réflexion qui fait que, malgré mon silence complet depuis l’ouverture de la porte, et sans même avoir émis la moindre interrogation, je réponds spontanément :

« -D’accord ! »

Un léger silence s’ensuit. Il faut quelques secondes à cette Calua pour réaliser que je viens d’accepter, secondes pendant lesquelles je lâche la porte, et ramène une main contre ma poitrine.

« -Je m’appelle Lissa. Je suis nouvelle ici, donc je ne serai peut-être pas d’une grande aide, mais… Je te promets de tout faire pour t’apporter mon soutien.
-… Vipé. »

Comme prise sur le fait, je sursaute et me retourne vivement. Majesté s’est posté sur le bureau qui donne juste devant la porte, et me toise avec un air sévère. Ce n’est qu’en le voyant que je réalise avoir très vite brisé la promesse que je lui ai pourtant faite, et me confonds donc immédiatement en excuse.

« -A-ah ! Je… P-pardon, Majesté ! Il semblerait que je ne puisse pas immédiatement continuer la lecture… Je… Je suis désolée ! J’espère que tu pourras m’en excuser…  »

A cause de mes rapides courbettes, je ne remarque pas de suite que son regard s’est arrêté sur la nouvelle arrivante. Je me redresse lentement, et me tourne vers elle quand Majesté la pointe du doigt en un cri interrogateur.

« -Elle ? O-oh, c’est… ! » je fais volte-face, et me ressaisis aussitôt « Majesté, je te présente Calua. Elle dit être magicienne. Calua, voici Majesté, mon starter. »

La mine du Vipélierre se fait pensive. Il se gratte un instant le menton, puis croise les bras, avec son ton impératif habituel.

« -Vipélierre. »

Perplexe, mon regard va et vient de Majesté à Calua, dont il n’a pas détaché son regard. Il semble attendre quelque chose de sa part… Oh ! Captant son envie, j’adresse un court hochement de tête à ma comparse Pyroli.

« -Je… Je pense que Majesté apprécierait une démonstration. »

Il acquiesce en guise de confirmation. J’avoue être moi-même bien curieuse de voir ce que cette Calua peut réellement accomplir…  


Dernière édition par Lissa Labelvi le Dim 1 Déc - 16:00, édité 1 fois




« Je suis bien trop paniquée pour pouvoir utiliser des mots normaux, d’accord ?! »
Calua R. Kana
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t5680-399-calua-remi-kana-just-a-little-spark-of-magic-pyroli
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t5689-calua-r-kana-pyroli
Icon : Show must go on !
Taille de l'équipe : 8
Région d'origine : Kalos
Âge : 15
Niveau : 34
Jetons : 118
Points d'Expériences : 805
Show must go on !
8
Kalos
15
34
118
805
pokemon
Show must go on !
8
Kalos
15
34
118
805
Calua R. Kana
est un Coordinateur Performer
Elle va refuser. N’importe quelle personne, douée d’un tant soit peu de raison, ferait tout pour échapper à une demande aussi incongrue. Surtout après l’air complètement paniqué de Calua, on a vu mieux comme façon d’entamer une conversation.

D’accord !

...Règle numéro 1 : Toute personne sélectionnée pour rejoindre le dortoir Pyroli, ne possède pas la moindre once d’instinct de survie. Une règle qui arrange fortement les affaires de la petite magicienne, en cet instant précis ! Avec un soupir de soulagement explosif, Calua put échanger un regard avec sa Absol..Elles n’allaient peut-être pas devoir annuler leur spectacle, après tout !

‘’Je m’appelle Lissa. Je suis nouvelle ici, donc je ne serai peut-être pas d’une grande aide, mais… Je te promets de tout faire pour t’apporter mon soutien. ‘’

‘’C’est...parfait. Tu me sauves la vie, Lissa !’’

Elle en avait presque les larmes aux yeux et ce sera des deux mains que la jeune fille se saisit de celle de sa camarade, pour les secouer de hauts en bas avec vigueur. Une fois libérée de l’emprise de la magicienne, Lissa semble reporter son attention sur un autre occupant de la chambre, avant de se confondre en courbette.
Bizarre, elle n’a pas vu d’autres élèves et puis, à part Miah, il y a donc quelqu’un d’autre habitué à la haute société, chez les Pyrolis qu’elle fréquente ?

‘’Majesté’’ ?

‘’Elle ? O-oh, c’est… ! Majesté, je te présente Calua. Elle dit être magicienne. Calua, voici Majesté, mon starter. ‘’

Un Vipélierre pour le moins...royal. Et beaucoup trop mignon pour son propre bien. Le temps que Calua fonde sur place en le voyant (Non mais regardez-le, essayer de se tenir le plus droit possible...Il est tout petit, c’est totalement adorable), le type Plante dressa une patte impérieuse dans sa direction, avant de croiser ses membres sans la quitter du regard. Il faudra une petite traduction de Lissa, pour que Calua comprenne ce qu’on attendait d’elle. Avisant l’air de sa dresseuse, Art ne perdit pas de temps pour reculer d’un pas : les yeux brillants, la Pyroli venait d’être mis au défi. Et n'importe quel membre de son équipe savait très bien ce qui l’attendait, dans les secondes qui allaient suivre.

‘’Une démonstration ?...Trèèèèèèèès bien. S’il n’y a que ça pour lui faire plaisir, il ne va pas être déçu ! Cependant…’’

Désolé Lissa, ce sourire carnassier t’es destiné.

‘’Pour que ça marche, il me faut une assistante. Et comme ça, tu verras pourquoi j’ai besoin de toi, deal ?’’

L’affaire étant entendue (et au vu de sa réaction, elle n’avait clairement pas fait un mauvais choix, en la personne de cette petite), Calua pénétra dans la chambre, le couloir n’étant clairement pas adapté pour ce qui allait suivre. Si Art ne perdit pas de temps pour examiner les lieux d’un oeil appréciateur quand au choix des couleurs, Analiac se heurta à une certaine froideur de la part de Majesté, lors de sa tentative pour l’aborder...Sûrement un simple rapport de types, rien d’étonnant.
Pour sa part, Calua entreprit de fouiller son sac à malices, avant de balayer la pièce du regard. Parfait, il y avait exactement ce dont elle avait besoin pour tout ce qu’elle avait en tête.

‘’Je vais commencer par quelque chose d’un peu simple, si ça ne dérange pas Majesté. Histoire de m’échauffer, tu comprends’’

Le temps de sortir une série de cartes multicolores de son sac et la Pyroli les déploya en éventail d’un geste : même si les types Feu étaient majoritaires, chaque carte représentait . le temps de rabattre l’éventail puis de le mélanger et elle tendit ce dernier à Lissa, avec un grand sourire.

‘’Alors, première règle : quand tu dois amener quelque chose au public, regarde-le bien dans les yeux, c’est super important ! Tu veux les déployer à deux mains et les montrer à Majesté pour qu’il en choisisse une ?’’

Une fois le Vipélierre masqué par le dos de sa Dresseuse, Calua se mit à pianoter sur son bras d’un air pensif. Moins de spectaculaire, plus de magie...Si elle se répétait suffisamment ce mantra, elle arriverait peut-être à l’appliquer correctement. une fois l’opération effectuée, elle fit signe à Lissa de conserver le paquet de cartes, releva la tête et...à elle , la scène !

‘’Bien, bien, bien. Je pense que tout est prêt. Je suis sûr, cher public, que vous vous attendez tous à quelque chose de super classique, genre ‘’Oh oh, voilà ta carte’’...Et bien, détrompez-vous. Je vais réussir à faire mon tour sans jamais toucher le paquet.
Lissa, tu veux bien me rendre un service ? Poses le paquet au sol et sépare-le en deux tas,, face cachée de la taille que tu veux...Voila. Maintenant, tu en choisis un et tu l’écartes, il ne nous servira plus.’’


Une fois l’opération effectuée, Calua prit le temps de se rendre aux côtés du Vipélierre, en affectant une mine particulièrement pensive. Quelques passes de mains, au-dessus du paquet restant...

‘’Hum, hum..Ce n’est pas bon. Ta carte n’est pas là. Peut-être devrions-nous...Lissa, tu veux bien recommencer ? Cette fois, c’est Majesté qui choisit le paquet qu’il veut garder.’’

Le duo devra s’exécuter encore plusieurs fois, jusqu’à ce qu’il ne reste plus qu’une seule carte face cachée, entre eux. Puis, avec un sourire malicieux, Calua s’empara de cette dernière, avant de la retourner pour révéler...Le Monde.

‘’C’est assez légitime pour un Vipélierre aussi royal, de pouvoir s’emparer du Monde. Il s’agit de ta carte, j’ai raison ?Bon, après cette petite démonstration, est-ce que j’ai fait mes pr...Non, Ana, ce n’est pas à toi !’’

Alors que la Salamèche s'apprêtait à grimper sur le lit (quelqu’un pour lui dire qu’avec une torche en guise de queue, il y a de meilleures idées ?), le cri de sa Dresseuse la coupa dans son élan, juste avant qu’elle ne chute en arrière avec un couinement surpris. Récupérant la petite type feu avant de s’asseoir près de Lissa et Majesté, Calua cala cette dernière entre ses genoux...Mieux valait éviter l’incendie. Pourtant, son regard continuait de s’attarder sur le livre, grand ouvert, posé sur le lit...Et si…

‘’Je ne sais pas ce qu’il en a pensé, mais la règle d’une bonne magicienne, c’est de ne jamais laisser le public sur sa faim. Le but, c’est qu’il passe un bon moment, donc, je pense que j’ai exactement ce qu’il faut pour ça. Lissa, je peux t’emprunter ce livre ?’’

Une fois le précieux ouvrage en sa possession, Calua ne put retenir un petit glapissement de plaisir : elle le connaissait par coeur, celui-là, un des meilleurs livres de contes...Quoi, on ne juge pas, les livres pour enfants, c’est trop bien ! Tout en mélangeant ses cartes, Calua se tourna vers sa camarade.

‘’Tu as super bon goût, j’ai du le lire 2000 fois celui-là ! Bon, pour mon tour suivant, je vais à nouveau avoir besoin de ton aide, Lissa : je vais te donner les cartes et toi, tu vas les glisser entre les pages du livre une par une, dans l’ordre que tu veux. Majesté peut te regarder faire, s’il en a envie.’’

Une fois sa besogne effectué, la Pyroli tendit l’ouvrage à Calua, qui s’en empara rapidement, avant de le secouer délicatement pour vérifier que les cartes ne pouvaient pas se mouvoir entre les pages. Puis, après une grande inspiration, la jeune fille ôta son chapeau, le posa sur le livre à terre et tapota trois fois le sommet de son couvre-chef.

‘’Un, dos, tres, Arcana ! Tu peux me garder ça, Lissa ?’’

Après avoir déposé délicatement son chapeau sur la tête de sa camarade, elle entreprit ensuite d’ouvrir le livre, page par page sous le regard intrigué d’Analiac : extrayant les cartes unes à unes dans l’ordre d’apparition, Calua les disposa face à elle, sous forme de colonnes. Elle ne put retenir un léger clin d’oeil à Lissa, lorsque les yeux de cette dernière et de son starter commencèrent à s’écarquiller.

‘’Alors, nous avons, le Fou...Puis le Magicien...Ensuite la Haute Prétresse…’’

Chaque carte apparaissait dans l’ordre des arcanes, avant que Calua ne la place à côté de ses voisines. Pourtant, arrivée vers la fin, la Pyroli se figea brusquement, avant de retourner le livre en le secouant doucement : aucune trace de la carte du Monde, malgré une tentative pour feuilleter le livre, une fois encore.

‘’Ce n’est pas normal, ça devrait...Ah, mais j‘ai compris ! Tu m’avais pas dit que t’étais un peu magicienne, toi aussi.’’

D’un geste délicat, elle tendit le bras pour soulever le chapeau qui ornait la tête de Lissa, révélant une carte supplémentaire, posé à même la chevelure de la jeune fille. Sur un geste encourageant de Calua, cette dernière s’empara de la nouvelle venue, avant de la tendre à Majesté, pour révéler...le Monde.
Ignorant le soupir d’Art face à tous ses simagrées, Calua se frotta les mains pour en chasser quelques poussières imaginaires, avant de s’étirer.

‘’Alors ? Ça vous a plu ? Parce que si ça te convient, j’en ai encore plein, mais ils sont plus compliqués à mettre en place donc sans assistante, je peux rien faire. Et en plus, je te fournis même un costume pour ça, si tu veux, j’suis sûre que tu seras à croquer dedans !’’

Elle va dire oui, hein ?


Trois petits tours et puis s'en vont [PV Lissa] 1482579784-tumblr-static-tumblr-static-43czouo8ereow40os8c44o4g8-640
Lissa Labelvi
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8372-lumiere-et-ombre-lissa-labelvi#84921
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8381-lissa-labelvi-pyroli#84980
Icon : Pikachu Explorateur, à votre service !
Taille de l'équipe : 1 / 3
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 16
Niveau : 0
Jetons : 13400
Points d'Expériences : 374
Pikachu Explorateur, à votre service !
1 / 3
Sinnoh
16
0
13400
374
pokemon
Pikachu Explorateur, à votre service !
1 / 3
Sinnoh
16
0
13400
374
Lissa Labelvi
est un Coordinateur Éleveur
LISSA LABELVI

feat Calua R. Kana
« Trois petits tours et puis s’en vont… ~ »


Elle a accepté ! En dépit de l’urgence de la situation, elle a accepté de nous faire une démonstration… C’est super ! J’aurai été triste de simplement m’atteler à une assistance technique, et de ne pas pouvoir profiter de sa magie.

Même si visiblement, elle compte sur moi pour assumer au plus vite ce rôle tant recherché. Ce n’est pas plus mal, si ça peut me donner un aperçu de ce qui m’attend, je veux bien ! Décidée, j’opine du chef avec assurance.

« -D’accord ! Je suis à l’écoute ! »

Calua rentre, suivie par ses deux Pokémon, et sous le regard expectatif de Majesté. Elle explique vouloir commencer par quelque chose de simple, ce que je ne peux pas contester. Mon starter ne semble pas y voir d’inconvénient non plus, et nous pouvons donc commencer les préparatifs… Enfin, « préparatifs » : Calua se contente d’attraper un paquet de cartes, et le déploie sous nos yeux. Le Vipélierre observe avec intérêt les illustrations, mais n’a pas le temps de toutes les passer en revue, puisque la magicienne les rabat et les mélange. J’en profite donc pour lui donner quelques détails.

« -C’est un jeu de tarot. Certains s’en servent pour lire l’avenir. »

Est-ce ce que compte faire Calua ? J’en doute fort, il n’y a pas vraiment de magie en dehors de l’attente d’une potentielle réalisation. Ce qui n’est pas le plus amusant, il faut le dire… Je me désintéresse de mon starter lorsqu’elle me tend le paquet, et m’explique comment m’y prendre pour les présenter. Tout en le saisissant, j’acquiesce machinalement à ses consignes.

« -Droit dans les yeux, c’est noté… »

Je me tourne ensuite, et fais de mon mieux pour déployer les cartes vers Majesté. Je ne le fais pas avec autant d’agilité que Calua, mais au moins, elles tiennent en place et ne chutent pas. Ce qui est une bonne chose, je suppose.

« -Choisis-en une ! Indique moi-la simplement de la patte. »

J’ai très envie de lui détailler une à une les cartes, pour notamment lui expliciter la présence de l’Empereur parmi elles, mais je suis aussi curieuse de voir s’il va la trouver de lui-même. Il observe donc avec plus de calme les illustrations, et son regard, plissé, finit par faire de courts allers-retours entre deux images bien précises. Le Jugement, ou le Monde… Hihi, quelque part, elles lui vont bien. Finalement, son dévolu se jette sur la carte représentant un Mew, et je les empile toutes sans un mot.

Calua réquisitionne alors notre attention – ou plutôt, celle de Majesté – et prétend pouvoir trouver la carte choisie sans avoir à toucher au paquet. Déjà que même en le manipulant, j’ai du mal à comprendre comment elle veut s'y prendre, alors sans… Elle me demande ensuite de simplement poser les cartes au sol, et je m’exécute. Conformément à ses consignes, je les sépare en deux tas, que je tente de faire équitables, et hausse les sourcils quand elle me fait signe d’en écarter un. Mon regard balaie un instant les deux piles, et finalement, je décide d’arbitrairement retirer celle de droite. Pour être franche, je ne saurai déjà plus dire dans laquelle des deux se trouve la carte de Majesté…

Calua fait quelques pas en notre direction, et passe sa main au dessus du paquet restant. Songeuse, elle nous explique que… La carte n’est pas dans ce tas. Toujours à genoux, je la dévisage avec surprise.

« -Je…  J’ai fait une bêtise ? »

Visiblement, cela n’engage en rien la finalité du tour. Il me suffit de récupérer l’intégralité du paquet et de recommencer, mais cette fois-ci, en laissant le choix du tas gardé à Majesté. Systématiquement, on subdivise une nouvelle fois le paquet en deux, jusqu’à ce que le choix du Vipélierre se porte sur une carte seule. Calua s’en empare, et la retourne… Pour révéler la carte sélectionnée par mon starter un peu plus tôt.

« -Oh ! Mais comment… ? »

La bouche béante et les mains jointes, je laisse ma question en suspens. Je suis bien trop étonnée de voir le Monde entre les doigts de Calua pour pouvoir dire quoi que ce soit d’autre… Comment peut-il s’agir de la carte choisie par Majesté ? Nous n’avons fait que séparer le paquet en plusieurs tas de façon arbitraire ! Et la magicienne n’y a même pas touché… Elle ne devait même pas connaître l’illustration choisie ! C’est… C’est fabuleux !

Mon Vipélierre aussi, ne semble pas comprendre. Les yeux écarquillés et la gueule entrouverte en une expression de surprise bien rare sur son visage, il reprend rapidement en contenance et opte finalement pour une expression profondément pensive. Cherche-t-il à comprendre ce qu’il s’est passé ? Personnellement, je me sens incapable !

Je me redresse, et viens prendre le Pokémon dans mes bras. Enthousiasmée par la démonstration, je ne peux pas m’empêcher de la commenter.

« -Tu as vu ça ? C’est de la magie ! Moi, je n’ai absolument rien fait… J’ai juste suivi les consignes de Calua. Et pourtant, elle a retrouvé ta carte ! C’est incroyable, n'est-ce pas ? »

Après avoir récupéré une Salamèche bien trop aventureuse, la prestidigitatrice vient s’asseoir sur le lit à côté de nous. Son regard s’attarde sur le livre dont je faisais précédemment la lecture, et une idée traverse son esprit ; idée dont elle me fait immédiatement part.

« -C’est vrai ? Tu penses pouvoir faire un deuxième tour ?… Dans ce cas, avec plaisir. »

Elle s’en empare, et mélange ses cartes. Dans le même temps, elle m’explique ma prochaine tâche : je vais devoir les glisser une à une entre les pages du bouquin, peu importe l’ordre. Hmm, que compte-t-elle bien faire avec ça ?… Je m’exécute évidemment, sous le regard encore plus analytique de Majesté. Cette fois-ci, il ne se laissera pas duper, et comprendra le mécanisme qui se cache derrière le tour ! Je ne peux pas m’empêcher de lâcher un petit rire devant autant de concentration. Venant de sa part, c’est assez inhabituel. Non pas que Majesté soit du genre volatile, bien au contraire, mais les activités dans lesquelles il s’investit sont elles, plutôt rares.

Lorsque j’ai terminé, je confie le bouquin à Calua. Elle retire ensuite son chapeau, pose le livre au sol, et tapote brièvement sur le couvre-chef. Elle pose ce dernier sur le sommet de mon crâne, puis quitte sa position pour feuilleter l’ouvrage. Elle entreprend finalement d’en extraire une à une les cartes, et…

« -… Oh ! Majesté, elles sont rangées dans l’ordre ! »

Il me faut bien expliciter la situation pour que le Vipélierre comprenne mon étonnement. Les cartes ont été rangées dans le hasard le plus total et Calua n’y a pas touché, comment peuvent-elles être ordonnées ? Un mystère qui ne vient pas seul, puisqu’il semble qu’une carte manque sur la toute fin… La magicienne a beau la chercher, impossible de mettre la main dessus. Complètement dépassée, je ne peux que la regarder fouiller avec impuissance.

« -Elle… Elle a peut-être glissé sous le lit ? »

Mais Calua est prise d’une réminiscence, et pense comprendre où elle se trouve réellement. Après s’être relevée, elle me fait une étrange déclaration… Que je me hâte de contester.

« -A-ah ! Mais, hum, je ne le suis pas… »

Cela ne l’empêche pas de soulever le chapeau sur mon crâne. Je sens alors le poids d’un fin carton sur ma chevelure, et via son geste d’encouragement, vais l’attraper. Incrédule, je montre la carte ainsi récupérée à Majesté.

« -… Vipélierre !
-Le… Le Monde ! »

Co… Comment a-t-elle atterri là ?! Majesté se retourne, et les pattes sur les hanches, me fusille du regard d’un air accusateur. Un peu paniquée, j’agite vivement mes mains pour lui signifier n’y être pour rien.

« -Je… Je t’assure que je n’ai rien fait ! » mes doigts font ensuite tourner la carte dans tous les sens, sans que mon regard ne puisse s’en détacher « Crois moi… Si j’étais magicienne, au moins aurai-je eu une once d’idée de ce qu’il s’est passé. »

Cela suffit à le convaincre. Néanmoins toujours aussi pensif, il croise les pattes et ferme les yeux, certainement pour revisionner le déroulé du tour dans sa mémoire. Pendant ce temps, Calua s’étire, et nous demande notre avis sur ce spectacle improvisé.

« -C’était fabuleux ! Je n’ai absolument rien vu venir… »

J’attrape Majesté par les côtés, et le dépose sur le lit pour pouvoir me relever. Puisqu’il est trop concentré pour s’en rendre compte, et donc s’offusquer, je peux effectuer sans problème une courbette à l’intention de ma comparse Pyroli.

« -Ce sera un plaisir de te servir durant ton spectacle ! Si tu me dis quoi faire, je t’aiderai. » je me redresse, et serre les poings, motivée « On commence quand ? »

Incessamment sous peu, sûrement. Elle a dit qu’il doit démarrer dans combien de temps, déjà ?…




« Je suis bien trop paniquée pour pouvoir utiliser des mots normaux, d’accord ?! »
Calua R. Kana
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t5680-399-calua-remi-kana-just-a-little-spark-of-magic-pyroli
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t5689-calua-r-kana-pyroli
Icon : Show must go on !
Taille de l'équipe : 8
Région d'origine : Kalos
Âge : 15
Niveau : 34
Jetons : 118
Points d'Expériences : 805
Show must go on !
8
Kalos
15
34
118
805
pokemon
Show must go on !
8
Kalos
15
34
118
805
Calua R. Kana
est un Coordinateur Performer
C’était pas mal. Il y avait bien quelques petits détails à corriger, au niveau de la posture, mais Lissa ferait parfaitement l’affaire. Et puis, son air surpris est bien assez adorable pour que le public s’y laisse prendre, si la situation nécessite une diversion !
Pour Calua, c’était pratiquement un 20/20 et une décision à l’unanimité : Lissa sera son assistante du jour !

‘’On commence quand ?’’

Et motivée avec ça !

‘’Immédiatement ! On règle quelques détails, je te fais un topo et on se lance dans le grand bain ! T’inquiètes pas, ça va le faire ! Et au pire, si le public commence à nous balancer des tomates, j’ai un super tour de disparition, que j’ai encore jamais pu tester !’’

Un clien d'oeil à sa camarade et Calua lui attrapa la main, pour l’entrainer à sa suite jusqu’à la chambre de la jeune magicienne. Art et Analiac sur les talons, la Pyroli enfonca pratiquement la porte, provoquant un bref remous dans sa chambre : Pas trace de sa coloc, mais son Goupelin menait tambour battant une partie d’échec dans un coin de la pièce, contre une petite équipe composé d’un Brasegali serein et d’un Gruikui de plus en plus ronchon. Avec un petit geste d’excuse, Calua leur fit signe de continuer, avant d’emmener Lissa jusqu’à une sorte de grand paravent. Le reste de la chambre étant déjà à moitié occupé par diverses petites malles et des accessoires répandues à la sauvette, elle avait au moins réussi à sauvegarder cet espace libre...pour le moment.

‘’Fais comme chez toi ! Doit même y’avoir des chaises euh...quelque part. Désolé si c’est pas très bien rangé...Ah, trouvé !’’

D’un geste triomphant, Calua parvint à extraire une sorte de châle aux reflets d’un vert sombre, dont elle drapa les épaules de Lissa, avec un grand sourire.

‘’Première étape, le costume ! Histoire de bien nous différencier, il te faut une couleur pas trop flashy, mais qu’on reconnaît bien. Alors, pour aller avec ça...

À moitié enfoncé dans une grosse malle, la Pyroli commença à en extraire divers pièces de tissus, avant de tournoyer autour de Lissa comme un ouragan. Ravie de pouvoir se plonger dans son élément, sa Absol se positionna à côté de l’assistante en devenir, avant de plaquer sa patte à plusieurs reprises sur des échantillons de couleurs, inacceptables à ses yeux pour un tel événement.

‘’T’es sûre, Art ? Pas de doré ? Dommage, ça irait bien avec le chatain de ses cheveux...Ou alors, peut-être qu’avec juste un manteau...Oui, ça va faire le taff !’’

En un éclair, Lissa se retrouva avec une véritable pile de vêtements sur les bras : le châle, bien sûr, mais aussi un manteau descendant au niveau des chevilles, d’un vert plus clair et brillant. Enfin, Calua déposa un simple masque recouvrant le haut du visage, d’un blanc ivoire, avant d’en récupérer un second pour son propre usage.

‘’C’est fou ce qu’un costume peut faire. Tu le mets et pouf, c’est déjà un peu magique poru ceux qui sont dans le public. Alors avec un masque, je te dis pas.’’

Pour compléter son propre costume, la magicienne ajouta une grande cape fourrée à ses habits (en rouge et noir♪), puis replaça son haut-de-forme avant de tournoyer à nouveau face à Lissa.

‘’Interrogation surprise ! C’est quoi la magie ?’’

Face à l’air quelque peu perplexe de Lissa, la jeune fille recula d’un pas, avant de tendre la main dans sa direction : un mouvement du poignet si rapide qu’il en devint flou et elle lui tendit une petite fleur en papier, d’un beau rouge vif.

‘’Si on doit bosser ensemble, il va falloir que je t’apprenne des petits trucs. Première leçon, même si tout ce qu’on fait, ce ne sont que des petits tours, ça n’en reste pas moins *magique*. Y’a des gens qui vont te huer, d’autres qui vont crier que c’est truqué et d’autres qui vont même pas chercher à comprendre.
Et ben, ils ont raison...Et on s’en moque complètement ! Suffit qu’il y en ai un seul qui se prenne au jeu et se dise ‘’C’est vraiment incroyable’’ et t’as gagné ! Avec un KABOOM, c'est encore mieux !’’


Oulah, quelqu’un pour la calmer ! Alors que la Pyroli s’apprêtait même à faire tomber Lissa à l’a renverse en se rapprochant, la patte d’Art vient se poser sur son torse pour la faire rculer, juste avant qu’elle n’avise lair blasé de la type Ténèbres.

‘’...Pardon, où j’en étais...Ah oui, les astuces !
Alors, par où je commence...Comme je peux pas t’apprendre à faire des tours parfaits en si peu de temps, on va te donner les bases pour surprendre le public, tu es prête ?’’


Attrapant la main de Lissa, Calua y dépose rapidement une sorte de petit anneau doré (Ignorez la voix dans votre tête), avant de lui faire refermer les doigts. Puis, son regard azur plongé dans celui de  sa camarade, elle reprit d’une voix beaucoup plus méthodique, le fil de ses explications. Elle entrait dans son domaine, et allait en ouvrir les portes à une nouvelle venue !

‘’Première règle : On regarde toujours son public dans les yeux. Tout à l’heure, si je t’ai demandé de fixer Majesté, c’est parce que les gens ont tendances à rendre un regard qu’on leur lance. Et ça permet pas mal de choses...par exemple, d’agir sur leurs mains, sans qu’ils le voient.’’

Pour souligner son propos, la Pyroli fit signe à Lissa de baisser la tête, révélant sa main ouverte et l’anneau remplacé par une nouvelle fleur en papier rouge.

‘’Ca va avec la seconde leçon : Parle beaucoup, pour dire peu. Quand tu parles, détaches-bien tes mots comme s’ils étaient tous super importants. Une fois concentrés dessus, le public a moins de chances de se concentrer sur autre chose. Du genre, ce que tu es en train de faire apparaître sur leur tête !’’

Avec enthousiasme, elle reprit la fleur, pour venir la placer dans les cheveux de Lissa. Puis, avec emphase, la jeune fille effectua une révérence face à sa camarade, avant de se rapprocher brusquement pour lui murmurer à l’oreille.

‘’Hesites pas à surjouer un peu, aussi. On te prend moins au sérieux, comme ça et ça facilite les choses. Et maintenant, la règle ultime...Observe ton public, d’abord. Sérieusement, Majesté est beaucoup trop mignon, mais ça n’empêche pas que rien qu’à son air important, tu aurais pu deviner quelle carte il allait prendre. Et une fois que tu l’as en ton pouvoir, tout le reste c’est juste un jeu !’’

Souriante jusqu’aux oreilles, Calua recula à nouveau avecu n petit rire, avant de fouiller son sac à malice. Face à l’avalanche de petits accessoires qu’elle commenca à en extraire, Analiac se rapprocha vivement, pour se recevoir un déluge de fleur en papier sur la tête !

‘’Woops, pardon Ana ! C’est toujours aussi mal rangé, là-dedans.
Bon, Lissa. je t’ai donné mes règles de base, maintenant, tu es..ma complice dans l’illusion ! Mon acolyte du crime, le support sur lequel reposeront nos succès, nos échecs et nos tours ! Es-tu prête à prêter serment devant le grand tribunal des magiciens que tu ne révéleras rien de tout ceci à quiconque ? Méfie-toi, j’ai encore jamais transformé quelqu’un en Grenousse, mais je peux essayer, si tu trahis ton serment ! ’’


Woooosh. malgré son air peu convaincant, l’effet de vent dans sa cape pour appuyer ses paroles, fut terriblement efficace (ou alors, l’air maternelle d’Art qui secouait le tissu derrière elle, y fut pour beaucoup), puisque Lissa finira par s'exécuter. S'étirant comme un Chacripan, Calua reprit donc position face à elle, tout sourire.

‘’Bien, maintenant qu’on a fini les formalités, premier exercice. Tu vois ça ?’’

‘’Ça’’, s’avéra être un anneau dorée, parfaitement similaire à celui que Calua avait utilisé pour sa démonstration précédente. Elle le lanca à Lissa, qui l’attrapa tant bien que mal, avant de reculer d’un pas, les mains dans les poches de sa cape.

‘’Je suis un membre du public et toi, la magicienne de génie la plus séduisante du monde. Fais comme tu veux, mais il faut que tu réussisses à dissimuler l’anneau sur moi ! Et si je ne parviens pas à m’en rendre compte, t’as gagné. T'as tout le temps que tu veux pour ça, alors..Prête ?’’


*1h45 minutes avant le spectacle*


Trois petits tours et puis s'en vont [PV Lissa] 1482579784-tumblr-static-tumblr-static-43czouo8ereow40os8c44o4g8-640
Lissa Labelvi
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8372-lumiere-et-ombre-lissa-labelvi#84921
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8381-lissa-labelvi-pyroli#84980
Icon : Pikachu Explorateur, à votre service !
Taille de l'équipe : 1 / 3
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 16
Niveau : 0
Jetons : 13400
Points d'Expériences : 374
Pikachu Explorateur, à votre service !
1 / 3
Sinnoh
16
0
13400
374
pokemon
Pikachu Explorateur, à votre service !
1 / 3
Sinnoh
16
0
13400
374
Lissa Labelvi
est un Coordinateur Éleveur
LISSA LABELVI

feat Calua R. Kana
« Trois petits tours et puis s’en vont… ~ »


Bon… On y va ! Je présume que nous lui avons fait perdre assez de temps comme ça, avec notre curiosité… Euh, attendez, elle a dit quoi, à propos des tomates ?

La question me traverse tout juste l’esprit que je me retrouve entraînée à sa suite. Majesté relève la tête d’un seul coup en me voyant ainsi attirée en dehors de la chambre, et tente un cri de protestation pour nous retenir.

« -Vipé ! »

Mais nous sommes déjà dans le couloir, et il n’a d’autres choix que de marcher lui-même pour nous rejoindre. Calua, ses Pokémon et moi-même atteignons sa chambre avant, et je me retrouve devant un gigantesque paravent avant de pouvoir le réaliser. Ce n’est que lorsque ma comparse Pyroli me lâche la main que je peux mieux observer son environnement….

La chambre est assez grande pour deux – ou au moins, pour elle et ses Pokémon. Un sacré désordre règne dans les lieux, au point que Calua éprouve quelques difficultés à rassembler ses affaires. Plusieurs Pokémon du type Feu sont rassemblés dans un coin, et ne semblent pas se soucier plus que cela de notre arrivée. Beaucoup de mallettes sont dispersées de part et d’autres, et la plupart semblent pleines à craquer…

« -Hh… Lierre.
-… ? »

Je me tourne vers la porte lorsqu’un petit être vert légèrement essoufflé s’appuie contre celle-ci. Son regard me fusille, et je prends pleinement conscience de la situation.

« -.. Oh ! Majesté ! Je suis désolée ! Je… »

… N’ai pas le temps de le rejoindre, puisque Calua vient d’abord me draper les épaules d’un châle vert obscur. Mon… Mon costume ? Pantoise, j’observe le tissu autour de moi sans trop savoir que dire.

« -Il… Il me faut une tenue ? »

Apparemment, oui. Et je me laisse complètement faire lorsque la jeune fille, sous les conseils avisés de sa Absol, me dépose sur les bras une véritable pile de vêtements et de pièces en tissus. Bien obligée de rester immobile, je coule une œillade désolée à mon Vipélierre, qui croise les bras d’un air renfrogné. Il n’apprécie pas trop être ainsi délaissé, visiblement… Néanmoins résigné, il s’avance naturellement dans la pièce, et prend place sur une pile de mallettes. Il fait toujours aussi bougon, mais au moins a-t-il trouvé un endroit où se poser.

Mon attention est vite récupérée par Calua quand elle finit par déposer un masque sur le sommet de ma pile de vêtements. Elle en saisit un pour elle également, et m’explique qu’un costume sert déjà à plonger le public dans quelque chose de « magique ». Je me contente d’acquiescer docilement, mais après qu’elle ait tournoyé sur elle-même, elle m’interroge soudainement. Je ne peux alors qu’entrouvrir la bouche d’étonnement.

« -… C’est quoi la magie ? »

O-oui, je sais ! Répéter sa question n’est pas bien utile, m-mais… Je veux être sûre d’avoir bien entendu ! C’est que, cela sort tellement de nul part, je ne voudrai pas mal l’interpréter…

Calua recule légèrement, et fait apparaître une fleur en papier juste sous mes yeux. Je… Je suis quasi certaine qu’elle avait les mains libres, juste avant ! Et je ne dis pas ça parce qu’actuellement, c’est moi qui porte tout…

Cette pensée m’amène à m’intéresser de plus près au tas que je tiens, et que je juge bon de déposer juste à côté de moi. Pendant que la magicienne m’expose le fil de sa pensée, et que je la regarde tout en acquiesçant machinalement, mes mains, elles, viennent naturellement plier et entasser plus proprement le linge qu’elle m’a confié.

« -Un… Un "kaboom" ? »

Je… J’avoue ne pas tout comprendre, mais… L’enthousiasme de Calua donne vraiment envie ! Selon elle, il suffit qu’une seule personne soit convaincue de la prestance d’un tour pour que celui-ci en ait valu la peine… C’est une façon très optimiste de voir les spectacles, j’aime ça !

Il faudra néanmoins une intervention de sa Absol pour empêcher sa dresseuse de me tomber dessus. Emballée dans son discours, et sans y faire attention, elle a fini par dangereusement se rapprocher… Je viens à peine de ranger tout ce linge, cela serait dommage qu’elle fasse tout chuter ! Mais elle se ressaisit vite, et enchaîne.

Elle m’attrape la main, et dépose un anneau en son creux. La bague a l’air vraiment belle et je souhaite l’observer un peu plus, mais Calua referme déjà mes doigts autour, et je ne peux donc plus que sentir sa présence au toucher. Elle capte ensuite mon regard, et m’explique l’intérêt de cette manœuvre. Apparemment, c’est très utile pour retenir l’attention des gens… Et éviter qu’ils se soucient du reste. Je me retrouve ainsi sans savoir comment avec une fleur en papier dans la main, en lieu et place de l’anneau.

« -… ! »

Mais… Mais comment fait-elle ? Je ne peux pas vraiment y réfléchir puisqu’elle enchaîne en me détaillant l’importance de l’expression orale. Dans le même temps, elle récupère la fleur et la place sur le sommet de mon crâne. Bien trop éberluée, je n’y oppose pas la moindre résistance, et encore moins lorsqu’elle se penche près de mon oreille pour me murmurer la suite.

« -Je... Euh… D’accord !… »

Cela fait beaucoup d’information à emmagasiner d’un coup. Le regard, la parole, l’observation…  Tout ça est si complexe ! Je me doute bien que la magie ne se fait pas toute seule, mais tout de même… Vais-je vraiment réussir à mettre tout ça en application ?…

Elle se remet à fouiller frénétiquement ses affaires, et noie sa Salamèche sous un déluge de fleurs. Puis elle cesse tout mouvement, et me toise avec solennité au moment de me faire prêter serment. Sa Absol vient gentiment agiter sa cape derrière elle, et m’arrache un sourire par l’occasion, mais peut-être pas vraiment de circonstance. C’est pourquoi je m’en défais rapidement, pour plutôt poser un genoux un terre, et baisser la tête, plus sérieuse.

« -C’est… C’est promis ! »

Avoir été Vipélierre était certes amusant, mais je ne tiens pas non plus à finir Grenousse ! Une fois Calua satisfaite, je me redresse. Elle me montre alors un anneau, en tout point similaire à celui utilisé plus tôt, et me le lance. Je le rattrape un peu maladroitement, tandis qu’elle fourre les mains dans les poches de sa cape.

Perplexe, je la dévisage.

« -C’est… A moi de te faire un tour ?… »

Mais… Je n’ai aucune idée de comment faire ça, moi… ! D-d’accord, elle m’a expliqué comment attirer l’attention de quelqu’un, et aussi comment la garder, mais… Cela ne me dit pas comment je peux changer une bague en fleur ! Ou la faire apparaître là où elle n’était pas ! Et quand bien même… Qui de la mise en pratique ? Je… Je ne suis même pas certaine d’être capable d’exécuter un tiers du tour, même une fois expliqué ! Oh la la…

Nerveusement, je triture l’anneau.

« -Je… Je suis désolée, mais… Je ne pensais pas devoir être capable de magie pour t’assister… Je… Peut-être que… Je ne suis pas qualifiée pour t’aider, en fin de compte… »

Mais Calua ne bronche pas d’un poil, et maintient mon regard. Elle… Elle attend vraiment de moi que je fasse apparaître l’anneau sur elle ? Mes yeux balaient les environs, tantôt à gauche, tantôt à droite, dans une obscure tentative de réflexion.

« -Je… Hum… »

Hésitante, je m’attarde sur les nombreux éléments de la pièce. Les vêtements en vrac, ceux que j’ai plié, les mallettes, et les fleurs qui traînent à droite et à gauche… Que puis-je bien faire pour la satisfaire ? Aaaah… J’ai une telle pression, soudainement…

Je serre les poings, et déglutis. Bon… Je peux peut-être tenter quelque chose ? Mal à l’aise, j’indique le paravent à Calua.

« -Ce… Cela te dérangerait, de… De te mettre derrière, un instant ? J’ai besoin de… Préparer quelques trucs… »

Heureusement, la magicienne se prête au jeu, et se dissimule rapidement derrière. A nouveau, mes yeux balaient les environs, et je sens en moi le stress grandir.

« -Aaah… Par quoi commencer… ? »

***

Il me faudra une bonne dizaine de minutes, pendant lesquels de nombreux sons de mallettes ouvertes, et de vêtements pliés et repliés, se seront faits entendre de l’autre côté du paravent. Lorsque je suis à peu près satisfaite de ma configuration, j’invite à Calua à revenir.

« -C’est… C’est bon ! Tu peux sortir… »

Lorsqu’elle s’avance, c’est pour me voir debout aux côtés de trois mallettes, bien alignées, et qui servent en vérité de support à des vêtements empilés dessus. Inquiète, je ne peux pas m’empêcher d’interroger la jeune fille.

« -Tu… Tu n’as pas regardé, hein ?... »

Non parce que, si elle l’a fait, tout mon tour est fichu ! Une fois assurée de cela, je me racle la gorge, et me tiens le dos bien droit.

« -… D-donc ! J’ai disposé ici… Trois ensembles de tenues différentes. Chacun est composé d’un couvre-chef… D’un accessoire pour le visage… Et d’un autre accessoire pour les épaules. » je me décale sur le côté, et désigne la première pile « Celui-ci est constitué d’un haut de forme, d’un loup, et d’un châle. Je vais te demander de l’essayer. »

Joueuse, elle s’approche du dit-tas, et s’allège de ce qu’elle porte pour tenter cette combinaison d’accessoire. Personnellement, je recule un peu, pour mieux l’observer de haut en bas une fois prête. Je ne peux alors pas m’empêcher de placer une main devant ma bouche, et rire légèrement.

« -Hihi… D’accord, ce n’est peut-être pas la tenue qu’il te faut. Tu… Tu veux bien tester la seconde, s’il te plaît ? Elle est constituée d’un bonnet, d’une paire de lunettes et d’une mini-cape. »

Docilement, elle s’exécute, et se déplace d’un pas sur le côté. Elle troque rapidement son ancien ensemble contre le nouveau, et une fois intégralement vêtue, se tourne vers moi. Si je ne rigole pas cette fois-ci, mon sourire amusé reste le même.

« -Hmm… Bon, cette tenue est peut-être trop… Hétérogène. Peut-être que la troisième t’irait mieux ? Il s’agit cette fois-ci d’une casquette, d’un bandeau et d’une veste. »

Calua répète ainsi le manège. Elle quitte ce second accoutrement, et enfile les éléments du troisième. Désormais, le tout ressemble un peu plus à quelque chose, même si ce « quelque chose » s’apparente à l’idée qu’on pourrait se faire d’une délinquante.

« -Alors… Qu’est-ce que tu en penses ? »

Sa réponse ne tarde pas. Très naturellement, elle tire de la poche de la veste….  Un anneau.

Si mon visage n’affiche aucune surprise, il témoigne d’une certaine déception.

« -Tu l’as senti en l’enfilant, pas vrai ?… Un peu facile, comme façon de faire, n’est-ce pas ? »

Je soupire, et détourne le regard.

« -Je… Je suis désolée, mais… Je ne suis pas aussi à l’aise que toi au contact de quelqu’un… Réussir à dissimuler l’anneau sur une une personne, en me rapprochant d’elle, c’est impensable…  » je fixe mes mains « Je… M’imagine, parfaitement tremblotante à l’idée de me faire prendre. De tout ruiner, que ce soit le tour, ou la confiance préalablement instaurée… Alors voila. Je me suis arrangée pour ne pas avoir à te toucher. »

Lentement, je relève la tête.

« -Tu… M’as demandé ce qu’était la magie, tout à l’heure, pas vrai ? Pour moi, la seule chose qui me vient en tête, c’est…. » mes mains se lèvent, et se ferment, hésitantes, avant de s’ouvrir d’un coup « … Zoupla !… »

Un léger silence s’installe alors que je reste là, un peu bête, suite à mon étrange imitation de ce qu’est supposée être la magie. Nerveusement, je rabats mes bras derrière moi, et regarde ailleurs.

« -Même si je peux poser la question… Je n’ai jamais vraiment cherché à comprendre comment ça marchait. Alors, comprendre ce que c’est exactement… Héhé, je suis loin de pouvoir te donner une réponse. » je souris, et la toise « Pour moi, la magie, c’est juste… Magique. Personnellement, ça me suffit. Vouloir en connaître davantage, cela serait ruiner tout le mysticisme, tu ne crois pas ? »

Je lâche un soupir dépité. Puis je rassemble les affaires éparpillées par Calua, et les lui tends.

« -Tiens, tu peux enlever ces accessoires bizarres. Ceux que tu utilises déjà te vont beaucoup mieux. » lorsqu’elle les saisit, mon sourire se renforce « Après tout, c’est toi la magicienne, pas vrai ? »

Il y a clairement mieux comme conclusion, mais c’est ce que je pense réellement. J’espère juste que je ne l’ai pas trop déçue…

Je me détourne rapidement, et me penche afin de rassembler les autres vêtements. Ce n’est pas parce que la chambre de Calua est un désordre naturel que je dois le laisser comme tel… Lorsque la magicienne a fini de se rhabiller, je me relève, et l’interroge du regard.

« -Au fait… Dans ta cape...? » je la pointe du doigt « Je crois que... Qu'il y a quelque chose qui m'appartient, dedans. »

Le cœur battant, je l’observe fourrer une main dans la poche interne du vêtement. Elle en sort alors…

Un anneau.

De soulagement, mes épaules s’affaissent.

« -Pfiouh… Je suis contente que tu ne l’aies pas senti, celui-là… »

Je souris nerveusement, et me gratte l’arrière du crâne.

« -J’ai compris que l’anneau que tu m’as filé pour ce tour n’était pas le même que celui de la démonstration d’avant. Donc je me suis permis de fouiller un peu pour en trouver un deuxième… J'ai ensuite profité de tes essayages pour le glisser dans ta cape. »

En un rictus crispé, je serre les dents.

« -Désolée. Je ne voulais pas me jouer de toi… »




« Je suis bien trop paniquée pour pouvoir utiliser des mots normaux, d’accord ?! »
Calua R. Kana
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t5680-399-calua-remi-kana-just-a-little-spark-of-magic-pyroli
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t5689-calua-r-kana-pyroli
Icon : Show must go on !
Taille de l'équipe : 8
Région d'origine : Kalos
Âge : 15
Niveau : 34
Jetons : 118
Points d'Expériences : 805
Show must go on !
8
Kalos
15
34
118
805
pokemon
Show must go on !
8
Kalos
15
34
118
805
Calua R. Kana
est un Coordinateur Performer
‘’Tu… Tu n’as pas regardé, hein ?...’’

Si elle n’était pas autant dans le rush, Calua se serait probablement vexé de cette remarque. Quand un magicien te demande d’attendre qu’il est fini, tu ne triche pas, c’est une question de savoir-vivre ! Bien qu’elle ai fini par développer pas mal d’astuces pour remettre les volontaires un peu trop curieux à leur place, elle devait admettre qu’en tant que novice, lissa manquait probablement de pratique.
Avec un sourire, la jeune fille se contenta d’un signe de dénégation, avant de laisser poursuivre la magicienne improvisée. Avisant la pile de vêtements, elle fit de son mieux pour ne pas se laisser distraire par cette dernière, tandis que sa camarade lui exposait la suite du numéro. Et malgré les profonds soupirs d’Art devant les choix vestimentaires proposés (Sincèrement, cette couleur allait jurer avec ses yeux, une véritable ho-rreur), elle se prit au jeu.
Tourbillonnant de tenue en tenue, Calua soupira d’aise : ce n’était pas tous les jours qu’elle pouvait jouer les assistantes, après tout et il y avait une certaine...nostalgie à revenir à ce rôle plus en retrait  et pourtant si essentielle.
Mais quand ce fut au tour du trio casquette, veste et bandeau…

‘’...!’’

‘’Alors… Qu’est-ce que tu en penses ?’’

Elle pourrait mentir, mais, la magie ne fonctionnait pas comme ça. C’est paradoxal mais un magicien est probablement la personne la plus honnête du monde envers son public : tout doit être exécuté sous les yeux de ce dernier, afin qu’il puisse essayer de percevoir ‘’le truc’’ après tout.
D’un air malicieux, elle extirpa l’anneau qui venait de frotter contre ses côtes de l’une des poches de la veste, avant de le tendre à Lissa. Sa camarade semble quelque peu déçu mais son manque d’expérience excuse probablement beaucoup de choses...et le fait qu’elle ai essayé de faire de son mieux est une preuve plus que suffisante pour Calua, qu’elle est apte à l’accompagner.
Une fois le numéro terminée, il ne leur reste plus qu’à tout ranger, avant de se mettre en route. Elle aura probablement l’occasion de lui préciser quelques détails supplémentaires sur le trajet et une fois dans les rues de Nuevo, après tout. D’abord, ôter ces accessoires impromptues et récupérer son haut-de-forme…

‘’Au fait… Dans ta cape...? Je crois que... Qu'il y a quelque chose qui m'appartient, dedans.’’

Elle n’aurait quand même pas…

‘’Pfiouh… Je suis contente que tu ne l’aies pas senti, celui-là…’’

...Si, elle l’a fait. Immobile, Calua contempla l’anneau un instant, entendant à peine les explications de la jeune fille. Puis, elle redressa la tête...fixa Lissa...puis l’anneau...puis Lissa...avant d’envoyer balader le petit cercle de métal pour attraper les mains de sa camarade et les secouer, complétement suréxcitée !

‘’C’est...c’est...C’EST PARFAIT ! J’ai rien vu venir, t’as improvisé jusqu’au bout et la révélation, c’était...Zoupla, oui, comme tu dis ! Et avant ça, j’t’ai fait tout un cours sur les règles de la magie, mais on dirait que y’avais même pas besoin !
Tu vas faire un malheur sur scène, j’me demande même si ça devrait pas être moi, l’assistante !’’


Je crois qu’elle s’emballe un peu, là. Et si personne ne lui indique rapidement l’horloge qui trône au--dessus de son bureau (enfin, je crois que c’était un bureau, mais c’est difficile à dire avec tout ce bordel éparpillé dessus), elle risque d’enfreindre la règle numéro 1 des vrais magiciens : ne jamais être en retard ou en avance, arriver précisément à l’heure où on a besoin d’eux !

********************
‘’Plus viiiite !’’

Si son chapeau haut-de-forme n’était pas aussi rouge vif, elle pourrait sans doute se contenter de celui qui orne ses joues pour appuyer son jeu de couleurs fétiche : à moitié essouflée d’avoir tant courru, un gros sac sur le dos, Calua fit signe à son assistante du jour de lui emboîter le pas, tandis que les deux jeunes filles bifurquaient dans une petite ruelle adjacente à celle de la gare routière de Nuevo.
Une fois les derniers préparatifs terminées (Comprendre par là ‘’ajuster la tenue de Lissa, fourrer des accessoires au hasard dans un gros sac et voler littéra lement jusqu’aux grilles de l’académie’’), Calua avait pu profiter du trajet en bus jusqu’à Nuevo pour décrire son plan d’action à sa camarade : durant les deux prochaines heures, elles allaient tout bonnement s’installer juste à côté de la mairie et mener un petit spectacle de rue. Afin d’éviter des ennuis avec les forces de l’ordre, Calua avait même sollicité une permission spéciale auprès du maire-adjoint, qui n’avait fait aucune difficulté pour autoriser son petit projet, tant qu’il se déroulait aux heures établies.
‘’*inspire*...Tu es prête ? Une fois dans la fosse aux Nemelios, il n’y a plus d’échappatoires’’
Vêtue de pied en cape (c’est le cas de le dire), la Pyroli déplia d’un coup de pied une sorte de petite table basse, avant de déployer un rideau sur près de quatre fois sa longueur. À présent, elles avaient une estrade et des coulisses, tout était prêt...Ignorez le regard quelque peu circonspect d’Art face au peu de moyens à disposition et encore plus ceux des premiers badauds, intrigués par son petit manège. Un couple, main dans la main, vint même se positionner pile face à l’estrade, tout en détaillant la Pyroli de haut en bas. De l’autre côté du rideau, un petit garçon vint même buter dans Lissa, juste avant qu’elle ne le renvoie gentiment vers la portion attribuée au public.
Le temps de prendre sa camarade à part pour d’ultimes conseils et instructions et la magicienne revint à hauteur du public. Après s’être éclairci la gorge, Calua dévisagea rapidement les personnes présentes : plus question d'entraînements, elles étaient sur scène, à présent !

‘’Histoire d’éviter les questions que vous pourriez vous poser, non mesdames et messieurs, ce n’est pas Mardi gras...ni Halloween en retard, d’ailleurs. Si nous sommes venus aujourd’hui, c’est pour vous mettre au défi...oui, même vous, monsieur, ne roulez pas les yeux comme ça, vous êtes beaucoup plus séduisant au naturel.
Que disais-je, déjà...Ah oui, le défi ! Pendant l’heure à venir, ce que nous allons réaliser vous paraîtra probablement un peu étrange, parfois impossible mais au bout du compte, rappelez-vous qu’il n’y a qu’une seule explication possible.’’


Avec un clin d ‘oeil à Lissa, elle fit signe à cette dernière de lui envoyer l’un des grand foulard écarlate qui dépassait du sac qu’elle avait emporté. Puis, sa camarade puis l’étirer et le déployer plusieurs fois face au public, afin que ce dernier puisse constater qu’il n’avait rien d’inhabituel.

‘’Commençons par quelque chose de facile.’’

‘’De truqué, c’est ça ?’’

Le jeune homme à l’origine de la remarque, bras croisés juste face à la table, ne semblait pas foncièrement méprisant. De longs cheveux bruns encadrant son visage, il parut même un peu gêné lorsque les regards convergèrent dans sa direction. La voix n’avait rien d'agressif, mais fit naître quelques sourires sur le visage de plusieurs personnes. Apparemment, il y avait des sceptiques parmi la foule...Le genre de personnes qu’elle adorait, leurs réactions n’en étaient que plus sincères !
L’air espiègle, elle se pencha en avant pour dévisager brièvement le jeune homme, avant de lui faire un sourire rayonnant. Puis, sans préavis, elle tendit une main grande ouverte, qu’il finira par serrer sous la pression des regards des autres spectateurs.

‘’Juste des petits tours, en fait. mais je vous promets qu’ils seront vraiment magique !
Assistante de mon coeur, pourriez-vous maintenant déposer ce foulard sur la table ? Bien, bien, maintenant, on recule de deux pas et on prononce la formule magique. Un, deux, trois, YATA !’’


Avec un grand mouvement de bras, la magicienne s’empara d’un bord du foulard, pour le tirer brusquement vers l’avant. Et lorsque le tissu retomba avec un léger *floup* au niveau du sol, le public put découvrir que plusieurs objets avaient fait leur apparition sur la petite table : un simple paquet de cartes, deux anneaux métalliques...et une montre.
Dans le même temps, un cri de surprise vint masquer les réactions des spectateurs et le propriétaire de cette dernière, un certain jeune homme aux cheveux bruns, se rapprocha brusquement de la table, l’air complètement perdu.

‘’Woops. Désolé, ça arrive parfois. Lissa, tu me rappelleras de faire plus attention avec les tours d’apparition, d’accord ?’’

Après avoir rendu son bien au jeune homme, Calua parcourut le public du regard, avant d’afficher un sourire satisfait : elle avait capté l’attention de la foule, à présent, il ne restait plus qu’à avancer tranquillement et à les mener vers des choses toujours plus incroyables.

‘’Et maintenant, messieurs-dames, pour notre prochain tour, je vous demande de porter toute votre attention sur mon assistante !’’

...Est-ce VRAIMENT une bonne idée ?
Une seconde s'écoula. Puis une autre. Et ce fut la vision d'Art, complétement figé et un air stupéfait peint sur le museau, qui poussera finalement la magicienne à prendre conscience d'un fait simple :pour ce qui est des instructions, elle n'avait probablement pas encore réellement établi un code clair, avec sa partenaire.
Luttant contre le rouge qui lui montait aux joues et malgré les légers éclats de rires qui parcourait son public, la jeune fille pivota brusquement, avant de glisser quelques mots à l'oreille de sa camarade. Pendant ce temps, la vision d'Analiac tournant autour de Majesté, fut suffisante pour distraire quelques secondes le public en attente,, au vu des mimiques des deux Pokémons.

(Dé...Désolé, je me suis laissé emporter. Si tu te sens de relever le défi, je...je pense que j'ai une idée. Tu te souviens du premier tour que j'ai fait à Majesté, celui avec les cartes ? Passe-moi le paquet pendant que tu sélectionnes un volontaire, puis je te le rends juste après. Essaye d'en trouver un qui a l'air très concentré, comme ça, il ne verra rien de ce qui est important. Et après, tu refais juste comme moi pour la mise en scène, je te promets que ça se passera bien, d'accord ?)


Dernière édition par Calua R. Kana le Sam 17 Avr - 17:29, édité 2 fois


Trois petits tours et puis s'en vont [PV Lissa] 1482579784-tumblr-static-tumblr-static-43czouo8ereow40os8c44o4g8-640
Lissa Labelvi
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8372-lumiere-et-ombre-lissa-labelvi#84921
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8381-lissa-labelvi-pyroli#84980
Icon : Pikachu Explorateur, à votre service !
Taille de l'équipe : 1 / 3
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 16
Niveau : 0
Jetons : 13400
Points d'Expériences : 374
Pikachu Explorateur, à votre service !
1 / 3
Sinnoh
16
0
13400
374
pokemon
Pikachu Explorateur, à votre service !
1 / 3
Sinnoh
16
0
13400
374
Lissa Labelvi
est un Coordinateur Éleveur
LISSA LABELVI

feat Calua R. Kana
« Trois petits tours et puis s’en vont… ~ »


Calua reste hébétée un certain temps. Mais finalement, elle envoie valser l’anneau que je me suis donnée tant de mal à dissimuler, et se précipite vers moi pour m’attraper les deux mains. Complètement prise au dépourvu, je me fais secouer sans vraiment comprendre ce qu’il se passe.

« -J-j-j-je… Z-zoupla, oui… ! »

Est-ce qu’elle est… En train d’insinuer que je devrai prendre sa place en tant que magicienne ? Elle s’emballe un petit peu trop, là, je crois… Dans une maladroite tentative de la calmer, je fais pression sur ses deux mains pour les maintenir baissées, et faire cesser ces va-et-vient déroutants.

« -J-je… Je ne pense pas que ça soit une bonne idée, Calua. Par contre… » je jette un œil à l’horloge accrochée au mur « Se préparer ne devrait pas en être une mauvaise…  »  

Les orbites de ma comparse Pyroli s’écarquillent aussitôt qu’elle réalise le peu de temps qu’il nous reste. L’instant d’après, c’est une tempête rouge qui se déclenche dans sa chambre, ayant pour but de réunir tout le matériel nécessaire à sa présentation.

Et c’est en la voyant faire que je comprends mieux l’origine de tout ce désordre…

***

« -Hum… Et ceci, ça va où ?… Là ? D’accord…  »  

Un peu fébrile, j’aide Calua à disposer son matériel sur cette estrade improvisée. C’est les joues rougies, autant par notre course effrénée que par la gêne, que je tente tant bien que mal de calmer le tremblement de mes mains en me focalisant sur mon travail d’assistant.

Mais difficile de rester concentrée avec tous ses passants qui s’arrêtent pour s’intéresser à nos préparations… J’ai même failli renverser un enfant, à l’instant ! C’est terrible, j’ai l’impression d’être au cœur de toutes les attentions, alors qu’il doit y avoir quelque chose comme… Neuf, dix personnes ? Je sais que fondamentalement, ce n’est pas beaucoup, mais… Tout de même ! Dix personnes que je ne connais pas prennent actuellement de leur temps pour nous observer ! Pour m’observer moi ! Et qu’ai-je à leur apporter ? Rien ! Absolument rien ! Oh misère, oh misère…

Je serai très certainement partie en crise d’angoisse si Majesté n’était pas venu se percher près de moi pour me rectifier dans mon attitude.

« -Lierre ! Vipélierre !
-Ah ! Euh ! Oui ! Pardon !  »  j’arrête immédiatement tout ce que je fais, et me fige, les bras le long du corps « M-menton relevé ! Épaules bien droites ! Dos redressé ! E-et… L’air assuré ! »

Mon starter acquiesce avec autorité, satisfait par la retransmission de son enseignement. Puis c’est au tour de Calua de me prendre à part, pour venir me prodiguer quelques conseils supplémentaires, et enfin, nous levons le voile sur nos manigances…

La jeune fille s’adresse à notre humble public avec une aisance déconcertante, je dois l’admettre. L’avantage, c’est que je finis par garder les yeux rivés sur elle, et à faire abstraction du regroupement autour… Dans le fond, je suis moi-même une spectatrice du show, après tout. Sauf que ma place à moi, elle est aux premières loges !

Et cette place, il faut bien la payer. J’ai un instant d’hébétement au moment où Calua me le rappelle en sollicitant mon assistance.

« -T-tout de suite ! »

Du reste, j’obtempère simplement. Même si mes gestes ne sont pas certains, puisqu’il s’agit pour l’heure d’amener et ramener des choses, je peux m’en occuper… Bien que certaines demandes me laissent moins réactives.

« -E-euh ! D’accord ! Je note ça… Voyons voir, où sont mes papiers… ? »

Quoi, qu’il y a-t-il, Majesté ?… Ah ? Lui rappeler de ne pas téléporter accidentellement la montre d’un spectateur n’est pas nécessaire ? Mais c’est elle qui m’a demandé de… ! Comment ? De la mise en scène ?… Oh la la, oh la la… Je suis complètement à la ramasse, moi… !

Rouge, je retourne près de la scène, pile à temps pour… Que les projecteurs puissent être braqués sur moi. Figurativement, évidemment, nous n’avons pas tout ce matériel… Mais cela n’empêche pas Calua de reporter sur ma personne l’attention de tous les spectateurs, sans même que j’en connaisse l’objectif. Un instant de flottement passe, pendant lequel tout le monde me regarde, et où moi, je tente de regarder tout le monde, sauf que ce n’est pas chose aisée avec autant de regards, c’est vrai qu’ils sont nombreux, vraiment très nombreux, au point que je ne peux pas les regarder tous en même temps, mais si je ne le fais pas il y en a qui risquent de mal le prendre et moi je ne veux pas qu’ils le prennent mal, oh Arceus bon sang dîtes moi que je ne vais vexer personne et que tout le monde va pouvoir apprécier ce spectacle, après tout je ne veux pas être méchante avec qui que ce soit, hein, alors pourquoi est-ce que je finis toujours par tout faire de travers, je suis une misérable, je le savais, je n’aurai jamais dû quitter Rivamar, je devrai plutôt retournerai là-bas où je ne nuirai à personne et-

Je suis tirée de ma torpeur lorsque subitement prise à part par Calua, qui paraît tout d’un coup réaliser l’importance de me diriger. Et c’est avec une satisfaction non dissimulée que Majesté en profite pour se placer au centre de la scène, accompagné de la Salamèche de ma comparse, pour ainsi récupérer toute l’attention du public le temps de nos concertations.

« -Q-que quoi ? Un défi ? »

La magicienne m’explique qu’elle souhaite réitérer quelque chose de similaire au tour qu’elle a exécuté devant mon Pokémon. Le temps de quelques secondes, je détourne le regard afin de me le resituer, puis acquiesce maladroitement.

« -D… D’accord, je vais essayer… ! »

Je lui confie les cartes, et me tourne vers le regroupement. Je m’avance un peu timidement, et profite que leurs regards soient captés par nos Pokémon pour trouver la personne recherchée par Calua… Quelqu’un de très concentré, elle a dit ? Comment est-ce que ça se repère, ça, quelqu’un de très concentré ?…

Probablement une personne qui refuse de perdre une miette d’un tour… Comme cette adolescente, juste là, qui préfère surveiller les agissements de Calua plutôt que d’observer Majesté !

Ayant jeté mon dévolu, je l’approche et l’aborde aussitôt. Les gens les plus proches me lancent un drôle de regard, mais je m’efforce d’en faire abstraction.

« -Bon… Bonjour ! Nous aurions besoin d’un volontaire pour le prochain numéro… Pourriez-vous me suivre jusqu’à la scène ? »

L’inconnue, bien que surprise, tape vivement dans ses mains.

« -Oh oui ! Allez-y ! Je vous suis ! »

J’opine du chef, et la guide au devant du public. A contre-cœur, Majesté doit nous céder la place, tandis que Calua me rend le paquet de cartes. Après m’être remémorée ses précédentes consignes (regarder la personne droit dans les yeux, bien dévoiler les cartes…), je fais de mon mieux pour mener le spectacle comme il faut.

« -B-bien… Il va falloir que… » mais je m’interromps en réalisant quelque chose « O-oh ! Sûrement avez-vous un nom à nous présenter. Co… Comment vous appelez-vous ? »

Enthousiaste, elle répond du tac-au-tac.

« -Dorothée ! »

Alors je tente de suivre la cadence.

« -Bien, Dorothée… Je vais vous présenter les cartes de ce jeu de tarot, et… Si vous le voulez, vous pourrez même vérifier qu’il est tout à fait valide… Mais ensuite, j’aurai besoin que vous en sélectionnez une. Et ce sans nous la montrer… D’accord ? »

Elle hoche la tête, et s’exécute, extrêmement impliquée. Bien que je sois supposée garder son attention, je ne peux pas m’empêcher de profiter qu’elle ait les yeux rivés sur les cartes pour diriger les miens vers Calua, et m’assurer que je fais ça bien.

Nous devons ensuite attendre quelques secondes encore afin qu’elle jette son dévolu sur une carte. Elle se permet de la montrer au public, puis me la rend, pour que je la mélange avec les autres. Après quoi…

« -B-bien, merci. Hum… Calua… ? »

… Après quoi je ne sais plus. C’est quoi la suite, déjà… ?





« Je suis bien trop paniquée pour pouvoir utiliser des mots normaux, d’accord ?! »
Calua R. Kana
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t5680-399-calua-remi-kana-just-a-little-spark-of-magic-pyroli
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t5689-calua-r-kana-pyroli
Icon : Show must go on !
Taille de l'équipe : 8
Région d'origine : Kalos
Âge : 15
Niveau : 34
Jetons : 118
Points d'Expériences : 805
Show must go on !
8
Kalos
15
34
118
805
pokemon
Show must go on !
8
Kalos
15
34
118
805
Calua R. Kana
est un Coordinateur Performer
‘’Bon… Bonjour ! Nous aurions besoin d’un volontaire pour le prochain numéro… Pourriez-vous me suivre jusqu’à la scène ?’’

Elle arrive à parler au public, on va dire que la première étape est une réussite. Affichant un air nonchalant, les yeux de Calua restaient pourtant intégralement focalisés sur le moindre geste de Lissa. Voila, elle vient de capter l’attention de sa future victime….Maintenant, il ne reste plus qu’à la ferrer !

La plupart des gens pensent qu’en observant chaque geste d’un prestidigitateur, ils parviendront à comprendre le truc derrière ses tours. En réalité, il s’agit de la meilleure méthode pour se faire avoir : un magicien ne demande rien d’autre que d’avoir votre attention pleine et entière, ça lui évite d’avoir à utiliser des artifices pour vous distraire.

Cette petite Lissa était décidément particulièrement douée, sa capacité à faire croire qu’elle cherchait ses mots venait d’endormir totalement la méfiance de sa cible. Les étapes s’enchainent, jusqu’à ce que…

‘’B-bien, merci. Hum… Calua… ?’’

AH NON ! C’était parfait, pas maintenant, pas comme ça ! Un peu prise de court, la jeune fille laisse échapper un petit soupir, avant d’afficher un sourire engageant. Tant pis pour le plan initial, il ne lui reste plus qu’à l’aider à improviser.

‘’Ah, c’est vrai qu’il manque le plus important...Analiac, si tu veux bien !’’

Ravie d’aider, la petite Salamèche ne se fait pas prier pour trottiner jusqu’à la caisse de matériel, avant de ramener une sorte de petite table, qui ne devait pas arriver plus haut que la taille de Lissa. Tout en admirant le public, amusé par ses mimiques, la Pyroli pivote en direction de sa camarade et jette un regard au paquet qu’elle vient de récupérer...Un regard qui lui suffit pour remplir son office en repérant l’irrégularité récemment ajoutée et murmurer rapidement de quoi aider la jeune novice.

‘’Coupe d’abord le paquet par la droite une fois et ensuite toujours par la gauche, ça va le faire...Et maintenant, mesdames et messieurs, notre travail ici est terminé !...Comment ça, Dorothée, tu croyais qu’on allait travailler pour chercher ta carte dans ce gros paquet ? C’est toi qui l’as perdue, c’est à toi de la retrouver !’’

Provoquant quelques rires légers (ils sont bon public, aujourd’hui), Calua put voir avec satisfaction l’air de défi apparaissant sur le visage de DOrothée, tandis que Lissa passait à la deuxième partie du tour : coupant le paquet en deux par le milieu pour le scinder en deux tas égaux, elle fit signe à Dorothée de choisir le tas à écarter. Tandis que les deux jeunes filles répétaient l’opération (et qu’elle attendait le cri de surprise finale), Calua ne chôma pas : se glissant derrière Lissa, aussi concentrée que sa victime, elle effleura brièvement la capuche de son costume, avant de faire de même pour l’arrière de son propre veston. Ses mains volèrent à son sac à malice, comme pour le replacer avant qu’elles ne les frottent l’une contre l’autre.

‘’M-MAIS !’’

Ah, ça, c’est le signal qu’elle attendait ! Ignorante du regard rond de Dorothée, elle se saisit du bras de Lissa tenant sa carte, pour le hisser un peu plus haut.

‘’Et on applaudit, mesdames et messieurs ! Et maintenant, pour la prochaine étape de notre spectacle…’’

Ne pas leur laisser le temps de réfléchir, s’ils peuvent digérer un tour, ils peuvent essayer de le comprendre ! L’air serein, la Pyroli étendit les bras, en un signal convenu. Derrière elle, Analiac réagit immédiatement, libérant une série de trois Flammèches, qui se condensèrent sous forme de petites boules. Avec un crépitement, les sphères enflammées volèrent jusqu’à la magicienne..qui commença tout bonnement à jongler avec, sans afficher la moindre crainte !

‘’Désolé, je suis du genre à ne jamais pouvoir rester en place, si je n’ai rien pour m’occuper les mains. Ça ne vous dérange pas, j’espère ?’’

Tout en babillant, elle se mit à alterner d’une main à l’autre, avant de se mettre à maintenir les trois Flammèches d’une main en l’air. De l’autre, elle agrippa une des Pokéballs à sa ceinture, pour la voir rejoindre le numéro de jonglage. Et à l’apex de ce dernier, la Pyroli pivota brusquement, laissant tomber les flammes au sol, ainsi que la Pokeball.
Avec un flash lumineux, un Brasegali massif, l’air serein, fit son apparition au milieu des cris de surprises.

‘’Ama, soit un amour veux-tu et donne-nous un peu d’intimité.’’

Le temps d’une révérence, le Brasegali se dirigea à son tour vers le matériel, pour commencer à en extraire une sorte de paravent rigide et circulaire en tissu. Dans le même temps, Calua se rapprocha de Lissa, tout en faisant un signe discret à Analiac. Avant que sa camarade ne puisse dire quoi que ce soit, la magicienne s’était déjà rapproché et pratiquement collé à elle, tandis que de son coté, sa Salamèche rejoignait Majesté : située entre le public et les deux jeunes filles, le duo de Pokémons attirait moins les regard depuis quelques secondes...Grave erreur, il va falloir remédier à ça.

Le geste brusque, Amaya déploya rapidement le cylindre de tissu, avant de littéralement enfermer sa dresseuse et son assistante à l’intérieur, en le faisant glisser par-dessus leur tête. Soutenu par son armature rigide, l’ensemble ressemblait à une cabine d’essayage miniature. Complètement masquée au public, cela n’empêchait pas la voix de Calua de résonner depuis l’intérieur. Dans le même temps, elle sentit un objet dur qu’on lui glissait entre les mains, depuis l’arrière du voile...Bien joué, Ama.

‘’Et maintenant,  à vous de faire votre boulot ! A mon signal, tout le monde compte à rebours...ET QUATRE !’’

‘’QUATRE !’’

‘’TROIS !’’

‘’TROIS !’’

Baissant la voix et laissant le décompte se terminer, le ton extrêmement précipité, il ne lui restait plus qu’à apaiser les doutes de Lissa.

‘’Ne bouge pas d’un cil, pas un bruit, et attends que je bouge avant de faire comme moi. Tu t’en sors super bien !’’

‘’DEUX...UN…’’

*SWOOP*

Le silence s'abattit sur la petite rue. Juste avant que les bruissements  de la foule ne deviennent bien plus audibles, lorsqu’Amaya retira le paravent par le haut, dévoilant...rien. Aucune trace, ni de Calua, ni de Lissa, seuls restaient en bordure de l’espace de leurs numéros, une Salamèche et un Vipélierre.

********************

Encore mieux que prévu. L’air espiègle, Calua se délectait presque des yeux ronds de Lissa, tandis que de leur côté, elles pouvaient observer une foule  à l’air complètement perdue, comme si rien n’avait changé. Enfin, si l’on excepte l’espèce de paroi un peu translucide qui les séparait désormais de la foule et formait comme un voile circulaire autour d’elle.
Lorsqu’elle avait monté ce voile, Calua craignait que le transport n'abîme la mixture qui recouvrait le paravent escamotable à l’intérieur du tissu. Mais apparemment, le composé à base d'écailles de Kecleon et de Limonde tenait le coup malgré le choc. Il ne resterait pas actif très longtemps avec cette lumière mais c’était plus que suffisant !
D’une main encourageante, Calua poussa doucement l’épaule de Lissa, l’encourageant à avancer sur le côté gauche de la rue. Avec ce qu’elle tenait entre ses mains, impossible pour elle de déplacer le voile toute seule, d’où l’importance d’une assistante. Suffisamment graissé, leur ‘’bouclier’’ se mit à glisser sur le sol sans un bruit et il ne leur fallut pas longtemps pour s’extirper du petit attroupement et se retrouver dans le dos de ce dernier.
Comptant mentalement les secondes, la Pyroli guettait le moment opportun.

‘’...Maintenant’’

Délicatement, elle laissa tomber un sac à malices miniature au milieu de la foule, qui au contact du sol, produisit un petit nuage de fumée rose : déchirée par le passage de l’objet, le voile se fendit, révélant subitement les deux jeunes filles, tandis qu’au même moment, Calua rabattait sans préavis sa capuche sur la tête de Lissa, avant de faire de même.
Désormais affublé de motifs semblables à ceux d’un Vipelierre toutes les deux, il ne leur restait plus qu’à mettre un genou à terre et à profiter du spectacle.

Il existe un phénomène assez simple à visualiser en psychologie des comportements: lorsqu’un humain se retrouve confronté à une surcharge sensorielle, il s’en éloigne avant que son cerveau n’ai commencé à analyser la cause de son trouble. En moyenne, il lui faut environ 5 secondes au minimum pour reprendre ses esprits. L’explosion du sac, bien qu’anodine, provoqua exactement ce genre de réactions et les spectateurs rassemblés s’écartèrent brusquement, pour former une sorte de haie d’honneur jusqu’aux deux jeunes filles.
Posé entre elles, le trône miniature que Calua avait récupéré via son Brasegali, semblait attendre son légitime possesseur. Habituellement réservé pour les numéros sur le thèmes des figures de son jeu de cartes, cet usage imprévu ravissait la Pyroli : la magie n’est pas uniquement réservé aux yeux du public, après tout !


Trois petits tours et puis s'en vont [PV Lissa] 1482579784-tumblr-static-tumblr-static-43czouo8ereow40os8c44o4g8-640
Lissa Labelvi
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8372-lumiere-et-ombre-lissa-labelvi#84921
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8381-lissa-labelvi-pyroli#84980
Icon : Pikachu Explorateur, à votre service !
Taille de l'équipe : 1 / 3
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 16
Niveau : 0
Jetons : 13400
Points d'Expériences : 374
Pikachu Explorateur, à votre service !
1 / 3
Sinnoh
16
0
13400
374
pokemon
Pikachu Explorateur, à votre service !
1 / 3
Sinnoh
16
0
13400
374
Lissa Labelvi
est un Coordinateur Éleveur
LISSA LABELVI

feat Calua R. Kana
« Trois petits tours et puis s’en vont… ~ »

A-ah, o-oui… Couper le paquet… Couper le paquet…. Oh la la, j’espère ne pas faire de boulettes…

En temps normal, je suis du genre minutieuse. Le travail manuel ne me donne aucun soucis en particulier, et j’aime prendre le temps de bien faire les choses…

Mais dans un spectacle où tout doit aller très vite… Où les regards du public sont tous braqués vers moi… Et où la moindre erreur ruinerait l’entièreté de la démonstration… Étrangement, je suis bien moins à mon aise…

Pourtant, j’obtempère. C’est presque machinalement que mes mains s’affairent. D’abord à droite, puis tout le temps à gauche… Mes doigts sont tremblants, et je suis convaincue que Dorothée l’a remarqué. Mais la spectatrice joue le jeu et sélectionne à chaque fois un tas à écarter… Raah, est-ce qu’au moins je fais ça bien ?! Je ne peux même plus jeter un œil à Calua, tant je suis concentrée sur la séparation des cartes…

Néanmoins, l’intégralité de mon action repose sur sa présence. Calua semble avoir l’habitude de la scène… Si jamais ce tour se termine mal, elle sera sûrement capable d’improviser quelque chose, pas vrai ?

… Pas vrai ?…

Oh Arceus, pitié, je ne veux pas faire de boulette…

Le cœur serré, je finis par saisir la dernière carte. C’est maintenant que tout se joue… Je la tends à Dorothée, et lui demande de la retourner…

Elle s’exécute… Et écarquille les yeux.

« -M-MAIS ! »

Je sens aussitôt un profond soulagement dans ma poitrine. Ouf… Ça a l’air d’être la bonne. Mon regard ne peut cependant pas s’empêcher d’observer le reste du paquet. Si elle avait choisi l’autre carte, est-ce que… ?

A l’instar des spectateurs, je n’ai pas le temps de me poser la moindre question. Calua ressurgit sur le devant de la scène, et reprend en main le show. Pour être parfaitement honnête, ça me convient très bien… Je n’imaginais pas que le rôle d’assistant me pousserait au premier plan, et c’est extrêmement stressant. Satisfaisant, certes, mais extrêmement stressant…

Pendant que la magicienne introduit son prochain tour, je prends quelques secondes pour respirer. Quelque chose me dit que je devrai être en train de l’aider à préparer le prochain, mais je n’ai pas reçu la moindre consigne… Dans autant souffler un bon coup. J’inspire… J’expire… J’inspire… J’expire…. Pfiouuuh…. Voilà…

Juste à temps pour voir Calua revenir vers moi. Il est déjà l’heure de passer à la suite… Et on dirait que cette fois, j’ai juste à me laisser faire.

Je n’ai même pas l’occasion de comprendre ce qui nous arrive que Calua, sa Salamèche, Majesté et moi-même nous retrouvons pris à partis dans cette sorte de cabine improvisée. Et ce n’est que vers la fin du compte à rebours que la Pyroli me glisse une rapide consigne…

« -… ! »

J’acquiesce vivement. Peut-être trop, même – quasi convaincue que le premier hochement de tête aurait suffit. Je ne dois pas dire un mot ni faire de mouvements trop brusques… Oh la la… Je suis à la fois anxieuses à l’idée de mal faire et excitée par le dénouement de tout ceci…. Comment survivre à une telle ambivalence ?! Je dois absolument faire confiance à Calua et me laisser porter… Sinon, c’est le meilleur moyen pour moi de me vautrer….

Au bout du décompte, Calua et moi nous abritons derrière un étrange voile translucide, qui nous coupe complètement de la scène. Perplexe, mes yeux détaillent les alentours…. Ils… Ils nous voient vraiment pas, là ? Je sens alors une pression sur mon épaule, et me mets instinctivement à avancer. Pas le temps d’être impressionnée ! Nous nous retrouvons rapidement hors de la scène, et à l’écart du public.

« -E-et… Et maintenant ? »

Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai comme l’impression qu’il manque quelque chose… On ne peut pas simplement revenir comme ça auprès du public, pas vrai ?

Mon intuition s’avère exacte, puisque Calua finit par lancer un petit paquet en direction des spectateurs. Cela déploie instantanément un épais nuage de fumée rose, dans lequel la magicienne m’entraîne. Je sens ensuite un poids faire pression au dessus de ma tête : elle vient de déployer ma capuche, et m’invite à imiter sa posture. Et lorsque la fumée se dissipe…

Calua et moi sommes toutes les deux au cœur du public, avec au centre, un trône miniature. Une œillade envers ma camarade me permet d’identifier le motif de nos chaperons, semblable aux traits d’un Vipélierre. Il n’en faut pas beaucoup plus pour comprendre où tout cela nous mène…

Depuis la scène, la surprise qui traverse le visage de Majesté ne dure qu’un instant. C’est maintenant ! C’est son heure de gloire! La noble créature se ressaisit bien vite de sa droiture, et avance jusqu’au public. Il se permet même un claquement de doigt à l’intention de la Salamèche et du Braségali…

J’ignore si c’est leur instinct inné pour la mise en scène qui parle, ou s’ils préparaient ça depuis le début, mais voila que les deux Pokémon déploient un arc de flamme juste au dessus de mon starter.

C’est totalement éblouie que je l’observe se diriger vers nous. L’assurance avec laquelle Majesté marche, son regard fixe et solennel… Et surtout, l’aisance avec laquelle il ignore les braises dansant au dessus de lui ! Du fait de son type, mon Vipélierre a toujours été craintif du feu… Mais il semblerait que dans l’immédiat, il en fasse totalement abstraction ! Cela va même plus loin : j’ai comme la sensation que la lumière projetée par les flammes illumine mon Pokémon. Je veux dire… Plus que de raison…

Non… Ce n’est pas juste que les flammes l’éclairent…

Il… Majesté a profité de la chaleur pour lancer une attaque Croissance ! Ses épaulettes jaunes prennent en ampleur, et des lianes s’étendent dans son dos. Elles se nouent entre elles de sorte à former une cape, et c’est mon Vipélierre tout entier qui paraît plus grand… Plus imposant !

Je suis tellement impressionnée que je manque de sortir de mon rôle. Néanmoins, en le voyant approcher, je tais l’expression de fascination sur mon visage, et abaisse la tête. Genoux à terre, Calua et moi attendons simplement qu’il prenne place sur son trône…

Ce qu’il finit par faire, enrobé dans une prestance rarement vue. Nous sommes au beau milieu de la rue, avec une scène aménagée à partir de rien, et Majesté ne porte même pas sa couronne… Pourtant, il ne m’a jamais paru plus royal qu’en ce moment même !

Le public applaudit, enthousiasmé par cette mise en scène. Nous ne sommes pas sur la plus grande des ovations, mais cela suffit à réchauffer mon cœur.

Calua et moi-même finissons par attraper le petit trône d’un côté et de l’autre, pour revenir jusqu’à la scène. Une fois dessus, nous faisons une dernière fois face aux spectateurs, et levons Majesté bien haut… Jusqu’à ce que le rideau se tire, et mette fin à la procession.

Je pousse alors une profonde expiration. Oh la la ! Que c’était excitant ! Après que nous l’ayons déposé au sol, j’ausculte mon starter sous tous ses angles.

« -Aaah ! Majesté ! Quelle élégance ! Cette démarche, cette allure !… Et… Et cette cape ! Quand est-ce que tu as appris à faire ça ?…  »

Du bout des doigts, je tâte la tresse de lianes nouée dans son dos. Majesté y jette un œil, impassible, et n’a pas vraiment le temps de répondre que je me tourne vers Calua.

« -C’est… C’était génial ! Merci d’avoir organisé tout ça ! Merci de m’avoir invitée ! E-et… » je regarde cette fois-ci ses Pokémon « Vous aussi, vous avez été géniaux ! Ah la la, je… Je… C’était si enivrant ! »

Mon Vipélierre acquiesce. S’il paraît toujours aussi assuré, et surtout fier de lui-même, je décèle surtout une lueur de reconnaissance à l'égard de Calua dans son regard.




« Je suis bien trop paniquée pour pouvoir utiliser des mots normaux, d’accord ?! »
Calua R. Kana
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t5680-399-calua-remi-kana-just-a-little-spark-of-magic-pyroli
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t5689-calua-r-kana-pyroli
Icon : Show must go on !
Taille de l'équipe : 8
Région d'origine : Kalos
Âge : 15
Niveau : 34
Jetons : 118
Points d'Expériences : 805
Show must go on !
8
Kalos
15
34
118
805
pokemon
Show must go on !
8
Kalos
15
34
118
805
Calua R. Kana
est un Coordinateur Performer
Perfection. Emotion. Et finalement ovation. Un enchainement auquel elle avait déjà assisté bon nombre de fois, mais qui embrasait toujours autant l’âme de la magicienne. Les regards semblent incapable de se détacher du Vipélierre et de la couronne de flammes qui l’entoure, la Pyroli put donc risquer un rapide coup d’oeil en direction de la petite foule rassemblée : on pouvait y lire un mélange de stupéfaction et d’émerveillement chez la plupart d’entre eux, suffisament en tout cas pour que ce spetacle puisse être qualifié de ‘’succès’’.
Même les rares airs renfrognés semblaient captivés par les mouvements des trois Pokemons, jusqu’à ce que Calua agrippe les doigts de son assistante du jour. Avec un grand sourire à cette dernière, elle leva bien haut leurs mains entrelacées.

‘’Merci à tous ! Si vous pouviez accorder une nouvelle tournée d’applaudissements à Majesté et Lissa, vous seriez le meilleur public du monde !
Croyez-le ou non, mais il s’agissait de leur première fois sur les planches...Alors, n’oubliez pas les encouragements pour qu’ils continuent de vous émerveiller dans le futur !’’


Goûtant doucement à un nouveau tour de réactions de la part de la foule, la Pyroli entraina doucement sa petite troupe jusqu’à son matériel, avant de commencer à le ranger. Sans cesser de sourire, elle déclinait les appels et demandes à d’autres numéros sans se démonter, tout en entassant pêle-mêle son matériel au fond de sa petite caisse (Il sera toujours temps de ranger plus tard...Jamais étant un synonyme de plus tard, non ?).
Après avoir collé cette dernière dans les bras d’Amaya et récupéré une Salamèche particulièrement câline avec les enfants du premier rang, c’est une Calua rayonnante qui se tourna vers sa partenaire.

‘’Bon...plus qu’à rentrer, maintenant. Encore merci tout le monde et à la semaine prochaine pour les chanceux qui seront présents !
Et n’oubliez pas : ce n’est pas parce que ce sont juste des petits tours, que ça n’est pas magique !’’


Sans plus de cérémonie, la jeune fille s’élanca en direction de l’académie, presque sautillante, rapidement rejointe par le reste de sa troupe improvisée. Sur le chemin, son sourire s’effaca doucement et lorsque Lissa se porta à sa hauteur, elle était déjà en train de marmonner, l’air profondément concentré. Il faudra bien trois tentatives à sa camarade pour réussir à attirer son attention.

‘’Deux secondes de plus...non, trois pour que l’explosion soit plus marquante. Et le tour de cartes, peut-être le faire après un numéro plus simple, pour l’attention...OH PARDON !’’

Rougissant à vue d’oeil, Calua aggripa nerveusement son foulard rouge, avant de fixer Lissa, l’air penaude.

‘’Dé...Désolé. C’est une habitude de fin de spectacle, sinon j’oublie les trucs à modifier pour la prochaine fois. Et vraiment...Merciiiiiiiiii! Vous avez été parfaits Majesté et toi, je suis pas sûre que j’aurais fait mieux même avec Pollo !’’

Bras-dessus, bras-dessous avec Lissa, la Pyroli se sentait prodigieusement bien. Cette chaleur intérieure face à la foule l’avait boosté à bloc, elle était prête à dévorer le monde entier !
Quant à son assistante du jour, il y avait encore du travail mais c’était un excellente début. AVec une mine aussi innocente que la sienne, impossible que le public se méfie, rien de mieux pour détourner l’atention générale.
Et parlant de ça…

‘’Dis...Ma petite tradition, c’est que je t’offre quelque chose en échange de ton aide comme assistante du jour. Il y a quelque chose qui te ferait plaisir ?
Et surtout...Si jamais c’est possible, ça te tenterait de refaire ce genre de choses ?’’


Avec les yeux de Caninos un peu humides pour qu’elle hésite à refuser, vas-y Calua, sors-lui le grand jeu !


Trois petits tours et puis s'en vont [PV Lissa] 1482579784-tumblr-static-tumblr-static-43czouo8ereow40os8c44o4g8-640
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum