Connexion
Pokemon Community :: Administration de l'école :: Demandes d'admissions :: Demandes acceptées

Pokemon adala community

Tu abandonnerais ce pauvre locataire démuni à son déménagement, en « empruntant » sa camionnette en plus… ? Je ne te pensais pas voleur, Josh.
en savoir plus ?
Cha-charmant… normalement c’est en mission avec Josh que je frôle la mort, pas en rentrant chez les Phyllalis.
en savoir plus ?
Je vais chuter, encore, et ça sera long, et ça sera douloureux, et t'auras pas envie d'être là. Parce que toi, tu as Aoi mais moi j'ai quoi maintenant que Maya est partie, dis-moi ?
en savoir plus ?
Ce n'est pas le parc que je souhaite anéantir...
en savoir plus ?
Mademoiselle Alézar, Pecheresse Caroline ! Où êtes-vous ?
en savoir plus ?
La triche sera permise évidemment.
en savoir plus ?
Q…. Quéééééééééééééé ?!
en savoir plus ?
Le Deal du moment :
iPhone 13 Pro : où précommander le ...
Voir le deal

Ren Meteora
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8625-ren-meteora-bad-adulte
Icon : [589] Ren Meteora - BAD! [ADULTE] F40z
Taille de l'équipe : 3
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 26 ans
Niveau : 0
Jetons : 100
Points d'Expériences : 15
[589] Ren Meteora - BAD! [ADULTE] F40z
3
Sinnoh
26 ans
0
100
15
pokemon
[589] Ren Meteora - BAD! [ADULTE] F40z
3
Sinnoh
26 ans
0
100
15
Ren Meteora
est un Nouveau Membre
Météora Ren
nom : Météora
prénom : Ren
age : 26 ans.
région d'origine : Ville de Charboug à Sinnoh.
ambition future : Monter son atelier ; Nager dans un océan de billets ; Affronter des dresseurs intéressants en parallèle ; Retrouver son père, pour lui mettre une dérouillée ; Retrouver la trace de sa mère, grâce à son géniteur ; Qu'on lui foute la paix.
pseudo : Azz.
age : 21 ans.
comment avez-vous connu le forum : Top-site, il y a un an déjà… J'ai pris mon temps on va dire…
un petit mot : Sah quel plaisir.
évolution envisagée
GRADE 0 : Porteur de Tournevis : Le type un peu bizarre et colérique qui vient de débarquer. Toujours une clé de 12 dans sa poche, pour visser le moindre boulon qui dépasse ou fracasser la première personne qui lui cherche des emmerdes. L’homme à tout faire mais qui a peu de client, à cause de son caractère.
GRADE 1 : Débrouillard : Le type qui vient d’ouvrir son atelier officiellement. Régulièrement quelques explosions à l’intérieur. De la fumée qui s’échappe. Des objets qui s’envolent par la fenêtre. Quelques clients qui doivent se farcir son impolitesse et sa manie d’envoyer bouler tout ce qui le contrarie.
GRADE 2 : Bricoleur : Son atelier qui monte et la montagne d’inventions usagées qui s’empilent à l’extérieur également. Celui qui répare tout ce qu’on lui donne avec un certain doigté. Sa clientèle qui se fortifie, lui qui vire tous les clients qu’il ne sent pas ou qui n’ont pas assez d’argents pour payer ses services. La tête brulée se fait un nom, une certaine réputation. « Le type bizarre », « Le mec de l’atelier là ». Il a acquis assez de connaissance et de pratique pour confectionner des objets spécifiques comme des Pokéballs.
GRADE 3 : Crafter : Le type qui a délocalisé son atelier au plus profond d’une zone dangereuse car, selon ses dires, « On lui foutra la paix ». Qui, me direz-vous ? L’Académie principalement, qui le recommande à certains de ses élèves. Ils sont mis en garde, cela dit, à cause de la réputation du bougre. Certains commencent à connaître son nom, « Meteora ». Capable de créer les innovations les plus compliqués, comme certains objets destinés aux Pokémons et aux Dresseurs (Certains objets d'évolution "mécaniques", CT's) Il n’accepte pas tout de monde, et envoie paître tous ceux qu’il considère comme ennuyeux, emmerdants.
GRADE 4 : Ingénieur d’Enfer : Toujours dans son atelier. Toujours aussi imbuvable. Il a pourtant une réputation régionale exceptionnelle, le bougre. Assez de doigté dans ce qu'il fait pour construire les innovations les plus complexes comme ces choses qu'ils appellent Mega-Bracelet ou Bracelet Z. Il s’est finalement ravisé et a décidé d’ouvrir les portes de sa "forge". Il a engagé quelques personnes pour l’épauler dans toutes ses tâches. Qui vont l’assister lors des conceptions, des réparations. Qui iront acheter certains matériaux et livrer les commandes. Il est même de plus en plus fréquent de le voir travailler en tant qu’ingénieur en ville, pour certains projets.
GRADE 5 & 6 : Vulcan, Dieu du Feu et de la Forge : Sûrement l’un des mécaniciens les plus réputés d’Adala. Si ce n’est « le plus ». Il n’a pas changé d’Atelier ou d’entourage. Uniquement de visibilité. Il continue de choisir avec qui il travaille, pour qui il travaille, ne rechignant cependant pas devant une belle liasse de billets. À Adala et même au-delà, sa réputation fait grand bruit et tous veulent s’approprier les services d’un tel technicien. Pourtant, s’il n’est pas intéressé, il faudra faire face à tous ses Pokémons pour espérer approcher son antre…
descriptions
Quelqu'un d'énigmatique malgré une couverture qui semblait contraire au mot compliqué. Sibyllin, difficile à comprendre, à cadrer, de par le contraste qu'il offre. Le genre à attirer l’attention, à causer la réflexion à cause de sa stature, sa posture, qu’importe où il se trouvait. Qu’importe le contexte. Qu’importe les présences autour. Le genre de type détestable, qui adorait par-dessus tout susciter ce genre d’émotion, ce genre de sentiment, suscite le mal-être et le mauvais œil, celui de ceux qui ne veulent pas le voir ici. Ces émotions qu’il inflige à ceux qui l’entourent. Qui est-il ? Pourquoi ? D’où vient-il ? Pourquoi est-il sapé ainsi ? Ren qui dégageait ce malaise. Était-ce à cause de son regard ? Regard aux nuances bleutées et grisâtres, pur, rappelant l’étendue pâle d’un océan.

Ce teint de peau mat, brun, renforçant l’oppression installée par ses prunelles. Elles qui, par ce contraste étonnant, ne pouvaient tricher, trop franches, ne semblant dissimuler aucun masque, aucun faux-semblant, juste une pure et simple vérité. Transparence véritable. Brut. Spontané. Un portrait aux traits très rudes, masculins, sérieux. Beaucoup trop sérieux. Portait qui était la page de couverture de cet être qui pouvait sembler ainsi dur, brut. Un visage narquois, perçu comme tel. Un aspect cadré par une coupe stricte, un peu militaire. Une chevelure fournie, blanchâtre. Fournie uniquement au sommet de son crâne, s’adonnant à former cette masse velue, un peu grasse, dégagée aux tempes. Un aspect de son physique qu’il négligeait. Il n’en prenait clairement pas soin, si ce n’est le fait de débroussailler aux alentours.

Habillé d’une veste de cuir, sans manche, complet dans son ensemble, recouvrant intégralement son torse. Belle envergure. Il en fallait pour sa carrure à lui, élancé sur un mètre quatre-vingt-dix. Couche de vêtements simples, non-encombrant, tout ce qu’il adorait. Type négligeant envers lui-même, qui aimait son confort. Un fin pantacourt blanc garnissant ses cuisses musclées et qui s’achevait au niveau de ses tibias, deux envergures qui ne corrélaient pas entre elles. Il retrousse son bas à la moindre situation contraignante, si elle l’était, pour son aisance de mouvement. Ses pieds, eux, confortablement stockés au sein de chaussures plates, légères. Grand homme vagabondant, au dos, une fameuse sacoche noire, qui pesait assez. Sacoche dans laquelle il y stockait Pokéballs, outils et autres objets importants, encore aujourd’hui.

Passif trouble, adolescence marquée. Aussi, portait-il différents tatouages à même l'épiderme. Du symbole tribal sur le bras gauche et sur l'échine, jusqu'à l'inscription du mot "Bad" sur la paupière droite.

Un type qui répond davantage à l’instinct qu’à toute autre impression, de toute nature. Il ne se dévoile pas, ne se fend pas, malgré les mines tyranniques qu’il s’oblige à maintenir, façonné par ce qu’il avait vécu. Réceptif à l’appel du corps, des journées qu’il passe à somnoler, sommeiller si sa chair le lui dicte. Dans son lit, dans un lit, sur l’herbe, sur un toit, bien loin de l’agitation. Bête de sens, l’estomac devient commanditaire s’il ressent la faim, pouvant se satisfaire de tout type d’aliments, sains ou moins, qui passe à quelques centimètres de ses longs doigts. Sans restrictions gastronomiques, il a appris durant toute son enfance. Se contenter, survivre. Car il ne savait faire que ça, il n’avait fait que ça, même. Désireux de changer, de vivre comme il l’entendait cette fois-ci. Ren jaugeait à l’instinct, jugeait principalement aux sensations. Être primaire de la société actuelle. Animal.

N’est-il que ça ? Non. Drôle d’homme capable de communiquer normalement, d’assimiler et de tenir une discussion s’il y met ne serait-ce que l’envie. Homme capable d’excentricité en tout genre, teinté d’une folie dévorante et d’un certain caractère difficile. Un langage corporel irrégulier, des gestes, des poses exubérantes, bourré de manière fantasque, un sourire narquois, de grandes élocutions. Magnétique à l’attention générale. Bondir de façon excentrique, s’affaler sur une table en omettant le monde autour, prenant position et parole en criant, en dénigrant les présences. La mémoire sélective, il lui arrivait d’omettre également des réponses, ne donnant parfois tout simplement pas suite à la conversation, sans préavis, sa tendance s’altérant à tout instant, faisant tout autre chose. Dans ce cas-là, il oubliait complètement l’opposant, celui qui se dresse vis-à-vis de lui, se tournait et s’en allait vers une nouvelle quête, avec sa démarche hilarante.

Natif de Charbourg, certaines attitudes coulaient de la fameuse culture des plaines minières. Produit de la nature des habitants, dogmes empreints dans ses codes, Ren était un énergumène qui tenait à son honneur, sa rectitude, son audace, sa parole. Entouré d’hommes et de femmes travailleurs, qui mettaient un point d’honneur à se débrouiller seuls. Parole qu’il donne, ne revenant jamais sur celle-ci, audace qu’il nourrit par son insouciance, rigueur, par son entêtement, honneur qu’il joue, qu’il gagne, qu’il renforce. Honneur basé lui-même sur une règle de vie importante qu’il s’affublait en tout temps et en toute heure. Celle lui interdisant formellement de demander de l’aide, et ce, à quiconque. Qu’importe la gravité de sa situation.

Bougre sans attache, homme seul, sujet à bien des histoires, des regards et des messes basses. Ren n’a aucune réelle quête profonde. Il désire seulement vaquer, profiter de son existence comme bon lui semble. Ne s’intéresse à rien, jamais aux bouleversements autour, aux problèmes connus des différents endroits. Homme intenable dont il est difficile de prévoir les envies, les humeurs. Terres ravagées, mais d’aspect potable, tyrannique, moqueur, enjoué, qui baigne dans la méfiance et qui stérilise tout ce qu’il, un tant soit peu, construit de ses mains. Se donnant ces airs qu’il aimait tant, décalé, pour enterrer un instinct beaucoup plus primaire.
histoire

[589] Ren Meteora - BAD! [ADULTE] 39xl
▬ Dis, Nana… Tu penses que maman elle reviendra quand ? Je veux la voir en vrai… Pas en photo...
▬ Ren Meteora, 6 ans.


Il ne l’a connu jamais, sa mère, même après ces paroles. Nana était tout ce qu’il avait toujours connu. Ren naquit à Sinnoh, dans la ville de Charbourg. Enfin, il n’avait jamais demandé confirmation. D’aussi loin qu’il puisse s’en souvenir, il n’avait jamais mis les pieds ailleurs. Sentir les rayons du soleil lécher sa peau et la souffre des mines et des usines envahir ses poumons. C’était tout ce qu’il avait pu éprouver jusque-là. Les grognements de Nana étaient aussi des sons qui berçaient son enfance. Amie de longue date et de confiance de celle qui avait mis au monde Ren. Ami à qui elle le confia. Quelques jours, disait-elle, puis semaines. Puis mois. Puis années. Plus de nouvelles. Nana n’en parlait jamais, préférant ne pas le faire. Pour ne pas briser cet enfant à peine doué de compréhension. Ne pas se briser elle-même également.

Au fond d’elle-même, Nana lui en voulait. Elle lui en voulait de faire souffrir ce petit garçon qu’elle considérait maintenant comme sa chair, son fils. Elle était pourtant dure avec lui, bourrine. Mineuse à plein temps à Charbourg, évoluant dans ce milieu très masculin. Mais c’était avec ce genre de valeur qu’elle avait grandi, qu’elle s’était forgée. Ses parents avaient cette fermeté. Elle désirait l’inculquer à Ren. Chose ardue. Garçon tempétueux. Téméraire. Elle se disait qu’il était bien le fils de sa mère, gazelle fougueuse qui ne pouvait être contrainte. Ils partageaient au moins cela, lui et celle qu’il admirait depuis un cadre photo. Il ne manqua de rien. Il avait un toit, de la nourriture et cette présence maternelle, même-ci celle-ci pouvait se manifester sous forme d’oreille tirée quand il n’avait pas rangé sa chambre. Pourtant, il la réclamait souvent, celle qu’il n’avait pu connaître, au grand désarroi de Nana.




[589] Ren Meteora - BAD! [ADULTE] 627k
▬ Souris petit diable… Comme ça, regarde ! Même quand ces garçons t’embêtent, d’accord ? Et si jamais ils continuent, je viendrais moi-même leur mettre une bonne fessée !
▬ Nana, Mère Adoptive.


Douloureux passage de l’enfance à l’adolescence. Il avait beaucoup vécu. Entre ses propres problèmes existentiels, l’environnement autour et son tempérament. Ren était épicentre. Il n’était pas apprécié des autres enfants de la ville. Ses différences. Sa couleur de peau, de cheveux. Il se battait souvent, très souvent. Se présentant au crépuscule devant Nana, les poings et la figure ensanglantés. Le regard plus tranchant de revers en revers. Elle déplorait cela. Aussi, aimait-elle lui dire de sourire quand il avait l’impression que tout se déroulait de travers. Ne pas perdre son innocence, la joie de vivre que l’on pouvait encore ressentir à cette période. Poursuivre ce conseil par des grondements tous plus assourdissants. Faire comprendre que son réconfort apporté plus tôt ne signifiait en aucun cas qu’elle cautionnait ses agissements. Ren avait l’habitude. Tellement qu’il ne lui prêta plus attention, un jour.

Elle l’avait d’ailleurs aussitôt remarqué. Elle le connaissait par cœur, après tout. Il avait trop grandi pour ce genre de phrase. Il avait trop subi. Il en était ressorti froid, teigneux. Il allait le demeurer, à l’avenir. Nana n’y pouvait rien. Sa situation perdura ainsi. Il grandissait, se battait avec tous ceux qui le méprisaient, qui osaient apporter une opinion, qui se frottaient à son regard. Au final, il n’avait plus d’excuses. Le fait était qu’il devait relâcher toute cette frustration, cette pression emmagasinée. Il n’en connaissait pas la cause, il n’en était même pas conscient, à vrai dire. Difficile de l’être et de s’enfouir. Garnement devenu grand garçon, véritable terreur. Sujet à des rumeurs l’affiliant aux pires atrocités. "Il s’amusait à tabasser des pokémons, à voler au marché ou encore à embêter des personnes âgées", disaient-ils. C’était faux, évidemment.

Ses rumeurs, il s’en fichait éperdument. Il s’en vantait même, il était enfin en paix, craint de tout côté. Il adorait même cette sensation. Nana, elle, continuait de travailler à la mine, comme toutes ces années auparavant, femme forte qui devait endosser les poids des sottises de son fils. S’excuser auprès de personnes importunées. Dédommager. Aider. S’excuser encore. Ce fut dans cette optique et prise d’un ras-le-bol général qu’elle traîna Ren à la mine avec elle. Endosser ses erreurs aussi. Payer de sa poche. Adolescent qui devait ainsi vivre la vie d’un homme, pleinement. Il avait lui-même choisi ce quotidien, et ce, bien avant. Il put se rendre compte des efforts que Nana faisait tous les jours, de l’énergie que cela représentait. S’attacher aux individus y séjournant, et ce, même-ci, il ne pourrait l’avouer lui-même. Fierté déplacée. Nana était fier, son sourire revenant à cette époque.  




[589] Ren Meteora - BAD! [ADULTE] Fj6v
▬ Tu peux m’frapper autant qu’tu veux Magby. J’veux pas m’battre avec toi. Un jour… Un jour je te construirais un bras !
▬ Ren Meteora, 16 ans.


Les responsabilités qu’il se devait de prendre. Préserver sa mère adoptive qui vieillissait et que le travail usait continuellement. Du moins, essayer. C’était sans compter son tempérament. Nana était faite ainsi. Essayer encore puis finalement fuir cette charge, s’éloigner petit à petit. Totalement. Ren était fait ainsi. Vagabonder. Vivre de ce qu’il avait. Dormir par-ci, par-là. Revenir de temps à autre. Se présenter à la mine quand il avait besoin d’argent. Personne n’émettait généralement d’opposition à cela. Les années qu’il avait passées ici y contribuaient. Il faisait parti d’un groupe, malgré lui. Malgré le détachement qu’il pouvait montrer. Ce fut à cette période qu’il commença à s’intéresser à la mécanique, débrouillard depuis toujours et touche-à-tout. Quand il mit la main sur une épave et une boîte à outil. Qu’il commença à bricoler, casser, réparer, détruire, inventer.

Qu’il réalisa qu’en faisant les choses bien, il pouvait également gagner son pain de cette manière. Il ne l’avouera jamais, mais il le faisait également pour Nana. Arrondir les fins de mois. Compléter la petite somme qu’il gagnait déjà en se rendant à la Mine à sa place. Quand il se décidait à le faire, du moins. Il passait le plus clair de son temps dans une petite décharge éloignée, véritable mine d’or pour un enfant animé par cette passion qu’il venait tout juste de trouver. S’il n’était pas là-bas, il se chamaillait avec d’autres en ville. Et s’il ne le faisait pas, alors il suivait sur son canapé l’épopée de tous ces dresseurs et leurs partenaires. Ren avait toujours été attiré par cet aspect, par ce voyage. Il n’avait jamais voulu l’entamer à cause de sa situation. De Nana qui était de plus en plus faible. Il se devait de rester à son chevet, c’était ce qu’il répétait.

Ce fut également à cette période qu’il fit une rencontre qui le changea à jamais. Qui changea sa vie jusqu’ici. Situation où il se retrouva à prendre en charge un Magby qu’il avait ramené chez lui. Magby qu’il avait trouvé, ensevelie sous terre, dans la mine. Qu’il avait sauvé et qui avait perdu son bras droit, enterré sous les roches. Il était conscient que s’il relâchait celui-ci en pleine nature, étant donné la gravité de ses blessures, il ne pourrait pas survivre. Ne pas lui priver de sa liberté après la convalescence, cela dit. Si le tout s’était déroulé parfaitement. Le destin en avait décidé autrement. Le type feu avait très mal vécu cette cohabitation. Tumultueux petit être qui ne supportait pas d’être enfermé, d’être dans cet état. D’avoir perdu son bras. Enragé contre lui-même donc s’en prenant à tout ce qu’il trouvait. Ren, en l’occurrence. Ils se disputèrent pendant des jours, des semaines, des mois.

La tignasse du jeune homme fut la première à connaître les flammes du Pokémon Charbon, quand il put de nouveau en faire usage. Le lit et les meubles de chambre, quand il put marcher. Relation irascible qui perdura. Qui perdura, mais qui brûla en même temps que le foyer. Flamme grandissante. Ce jour-là, Magby s’en voulut à vie. Il ne l’avait sans doute pas fait volontairement. Il avait pris goût à cette rivalité, désireux de prouver sa supériorité. Moment où il embrasa une chaise, puis la table. Les nappes et les rideaux. Voir tout cela partir en cendre. Ren s’en était sorti, Magby sous les bras, qu’il avait secouru, en attendant l’arrivée de Nana, appréhender l’arrivée de celle-ci. Petit Pokémon qui s’en voulut et ce même-ci, à sa surprise générale, la famille improvisée ne l’avait abandonné.

Ils sauvèrent ce qu’ils pouvaient sauver. Repartir de zéro, dans un nouvel habitat. Ren lui promis alors à compter de ce jour qu’il allait lui redonner son bras et sa fierté. Ou du moins, lui construire une prothèse qu’il pourrait utiliser. Qu’il n’allait pas rester diminué à ce point et qu’il ferait absolument tout pour respecter sa promesse, peu importe le temps que ça prendrait. Le Pokémon Feu qui changea, il n’avait plus peur. Plus cette frustration. Lien grandissant jusqu’à émettre la possibilité de rester ensemble. Lui qui avait toujours voulu un partenaire, cette aventure. Lien scellé au travers d’une Pokéball, qui ne pouvait plus jamais se défaire.




[589] Ren Meteora - BAD! [ADULTE] Zp2c
▬ On fait quoi de lui, Magmar ? Hein ?
▬ Ren Meteora, 23 ans.


Lien qui s’était renforcé. Ren devenu homme. Petit être devenu Magmar. S’écoulaient le temps depuis leur rencontre. Depuis cet incendie. Sa routine quotidienne qui ne changea pas. Il continua à trainer dans les casses industrielles, y dénicher quelques trouvailles. En faire quelque chose qu’il pourrait utiliser. Qui serait utile à cette prothèse qu’il désirait confectionner. Qu’il pourrait vendre, dans le pire des cas. Si bien qu’il commençait à se faire connaître à Charbourg. Non seulement comme étant l’enfant terrible, mais aussi comme ce type qui passe ses journées entre épaves et objets usagés. Rempiler à la mine certaine fois quand il avait besoin de plus d’argent. Réaliser quelques petits boulots par-ci, par-là. Parfois pas très glorieux. Se battre, entre autre, encore et encore. Mais d’une toute autre manière, cela dit.

Prendre goût pour les combats Pokémon. Hobby d’enfance qu’il n’avait jamais pu assouvir jusqu’à maintenant. Ils pouvaient se défouler. Magby avait évolué notamment grâce à cette soif. Soif qu’ils avaient tous les deux. Soif qui faisait qu’ils enchaînaient les adversaires ; différents, puissants. Développer un véritable QI tactique sans véritablement le travailler. Aussi, faisaient-ils le ménage depuis quelques jours devant les Mines de Charbourg. Des visiteurs inopportuns s’amusant à chasser les mineurs avec leurs Pokémons, s’approprier ces canaux souterrains. À la recherche de fossile, de rareté. Les chasser à son tour à coup de flammes, devenu une habitude. Protéger Nana qui y travaillait encore, farouche et véritable tête de mule. Ren n’avait que ça en tête.

Et même ce fameux jour, cette motivation était ce qui l’avait incité à se déplacer. Le jour où il tomba sur ce blond, sa longue chevelure et son Elektek. Tension. Foudre se mêlant aux flammes, Magmar luttant contre ces nouveaux envahisseurs, se disant qu’il était sans doute le plus coriace de tous ceux qui avaient été envoyés ici. Confrontation qui ne se solda pas. Impossible à départager. Confrontation qui permit alors à Ren d’apprendre qu’ils possédaient le même nom de famille, lui et son assaillant, bouche bée devant les révélations de celui qui se disait être son frère. Nés le même jour, mais pas dans la même ville. Encore moins de la même mère. Il était de Charbourg et lui, de Rivamar. Bouche bée quand il fut contraint de croire ses paroles, preuve à l’appui, ce Koga. Quand il dut le présenter à Nana, qui fut sceptique au début. « Il est poli, courtois. Tu devrais prendre exemple sur lui Ren ! », était tout ce qu’elle avait dit. Bouche bée quand il dut se présenter à la mère de son frère. Et quand celui-ci lui érigea les informations qu’il avait déniché sur leur géniteur.

Un voyageur. Qui s’était épris de passion pour les joutes Pokémons. Pour la quête de Badge et d’expérience. Qui semblait avoir été vu partout, mais qui n’était nulle part à la fois. Homme introuvable, quête impossible. Ren, lui, le considérait comme un lâche. Il n’avait rien oublié. Ce manque qu’il avait ressenti plus jeune. Cette absence. Il lui en voulait à lui. Il en voulait également à sa mère, bien que dans son cas, il était prêt à écouter ses raisons. Simplement parce qu’il connaissait son visage, elle. Partir avec son demi-frère fut la décision la plus difficile qu’il prit. Quitter Nana, qui lui répétait sans cesse qu’il ne devait pas s’inquiéter pour elle. « Construis ta vie, marie-toi, fais-moi de beaux petits enfants et je serais la plus heureuse ! » avait-elle dit.

Trois années où ils n’avaient pas cessés de chercher la moindre trace. Le moindre écho. Son nom qui revenait parfois, sans pour autant trouver une quelconque source fiable. Trois années durant lesquelles il avait grandi, mûri. Assurément. Avait-il peut-être toujours gardé cette fougue, cette hargne qui le caractérisait tant. Pourtant, il était beaucoup plus serein, paisible. Trois années durant lesquelles Magmar avait évolué encore, fier Maganon à la peau rouge feu. Promesse que Ren put tenir alors, en lui confectionnant une prothèse mécanique. Canon d’acier et de fer, dont les canaux étaient directement liés aux vaisseaux du Pokémon Feu. Prothèse qui pouvait ainsi conduire les flammes qu’il générait, comme le faisait son bras gauche. Trois années dans une brume ambiante d’informations où avait émergé un indice, finalement. Qui changea du tout au tout le périple des deux frères.

Une toute autre région : Adala, où leur père semblait se nicher. Ren, avait-il aussi dans l’idée, quand il accepta de s’y rendre, de continuer son périple, ses rencontres avec des Pokémons puissants. Des dresseurs adroits. Des partenaires complémentaires. Devenir fort. Encore plus fort. L’idée aussi de retrouver la trace de sa mère, en parallèle, celle-ci effectuant peut-être une quête similaire ? Idée trottant dans un coin de sa tête. Frisson lui parcourant la nuque. Quels genres de types allaient débarquer dans cette région ?



[589] Ren Meteora - BAD! [ADULTE] 77he
▬ *bing* *bing* Passe moi ma clé de 12. *bing*
▬ Ren Meteora, 26 ans.
pokemons
surnom : Aucun.
espèce : Maganon Mâle.
nature : Solo.
description : Premier et plus âgé partenaire, Maganon est un Pokémon fier et dur. Dur envers lui-même, envers les autres. En particulier envers Ren. Il n’en reste pas moins un compagnon d’une loyauté sans faille, éprouvant respect et confiance totale pour son partenaire. À cause d'un accident il y a une dizaine d'années maintenant, il a perdu son bras droit. Ren lui a donc confectionné une prothèse mécanique rappelant le canon habituel de ce Pokémon, capable d'expulser ces flammes comme le ferait un véritable bras. Explosif, il a une fâcheuse tendance à calciner instantanément tout ce qui peut le contrarier, objets, humains et pokémons.
surnom : Aucun.
espèce : Rapion Mâle.
nature : Rigide.
description : Sans aucun doute le plus espiègle de la troupe. Rapion est un bagarreur. Il est impensable pour lui de reculer devant un adversaire, devenant même irascible à l’échec, s’il y en a. Il passe son temps à se nicher dans le sable ou la terre, surgissant pour effrayer celui qui s’en approche. À tendance à persécuter Sovkipou.
surnom : Aucun.
espèce : Sovkipou Mâle.
nature : Mâlin.
description : Pokémon étrange. Sovkipou communique peu, n’interagie pas et ne combat pas. Il se contente de se nourrir des déchets que laisse Ren derrière lui dans son atelier. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il le suit partout et qu’il s’est « habitué » à sa présence. Il n’approche pas Maganon et est terrifié par Rapion, qui profite de sa passivité.


Dernière édition par Ren Meteora le Jeu 5 Déc - 18:23, édité 2 fois
Ana C. Gladio
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t6244-429-ana-carolina-gladio-mentali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t6246-ana-carolina-gladio-mentali
Icon : [589] Ren Meteora - BAD! [ADULTE] KJ2xK
Taille de l'équipe : 20
Région d'origine : Alola
Âge : 16 ans
Niveau : 54
Jetons : 489
Points d'Expériences : 1570
[589] Ren Meteora - BAD! [ADULTE] KJ2xK
20
Alola
16 ans
54
489
1570
pokemon
[589] Ren Meteora - BAD! [ADULTE] KJ2xK
20
Alola
16 ans
54
489
1570
Ana C. Gladio
est un Coordinateur Performer
Welcoooome o/ Début de fiche cool, j'ai hâte de savoir l'histoire de ce bonhomme c:
J'ai déjà beaucoup trop d'idée de liens avec mes persos (parce que mécanoooo <3<3)
Bon courage pour terminer ta fiche Keur


moodboard :
[589] Ren Meteora - BAD! [ADULTE] RGv3d
Yuna F. Akabara
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7052-481-yuna-akabara-une-rose-de-feu-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7065-yuna-akabara-givrali
Icon : [589] Ren Meteora - BAD! [ADULTE] Yunaic11
Taille de l'équipe : 35/38
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 83
Jetons : 1152
Points d'Expériences : 2961
[589] Ren Meteora - BAD! [ADULTE] Yunaic11
35/38
Hoenn
17 ans
83
1152
2961
pokemon
[589] Ren Meteora - BAD! [ADULTE] Yunaic11
35/38
Hoenn
17 ans
83
1152
2961
Yuna F. Akabara
est un Topdresseur Spé. Type
Miellow, sacré personnage qui débarque à Adala, hâte de le voir en rp.
Je ne peux qu'approuver le Maganon <3
Bon courage pour la suite ;3


 
You can never
turn back


[589] Ren Meteora - BAD! [ADULTE] P8X21eb
I'm coming like a Firebaaall ♪
Gwenaëlle Sklodowska
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8394-571-gwenaelle-sklodowska-pardonnez-son-nom-c-est-pas-facile-tous-les-jours-finie-mentali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8400-gwenaelle-sklodowska-mentali
Icon : [589] Ren Meteora - BAD! [ADULTE] SNw51Cu
Taille de l'équipe : 12 / 20
Région d'origine : Unys
Âge : 17 ans
Niveau : 31
Jetons : 1921
Points d'Expériences : 741
[589] Ren Meteora - BAD! [ADULTE] SNw51Cu
12 / 20
Unys
17 ans
31
1921
741
pokemon
[589] Ren Meteora - BAD! [ADULTE] SNw51Cu
12 / 20
Unys
17 ans
31
1921
741
Gwenaëlle Sklodowska
est un Scientifique Mécano
Omg j'ai trouvé un professeur de mécano pour Gwen **

Bienvenue ici o/


[589] Ren Meteora - BAD! [ADULTE] P8X21eb
Matrix Unlocked
Ren Meteora
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8625-ren-meteora-bad-adulte
Icon : [589] Ren Meteora - BAD! [ADULTE] F40z
Taille de l'équipe : 3
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 26 ans
Niveau : 0
Jetons : 100
Points d'Expériences : 15
[589] Ren Meteora - BAD! [ADULTE] F40z
3
Sinnoh
26 ans
0
100
15
pokemon
[589] Ren Meteora - BAD! [ADULTE] F40z
3
Sinnoh
26 ans
0
100
15
Ren Meteora
est un Nouveau Membre
Oy Oy Oy.

P'tit double-post pour avertir que j'ai terminé ma fiche ! J'espère qu'elle plaira, hein !

Du coup, Ana, yep ! ça serait cool un p'tit lien avec tes persos, on en parlera à l'occasion x).
Yuna, Maganon best partenaire  Cool
Et enfin Gwen, ça serait très cool aussi une élève pour le sauvage qu'est Ren xD J'sens que ça peut partir totalement dans tous les sens mdrr.

Merci les gens et bonne lecture à ceux qui liront.

Tchuss.
Lissa Labelvi
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8372-lumiere-et-ombre-lissa-labelvi#84921
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8381-lissa-labelvi-pyroli#84980
Icon : Pikachu Explorateur, à votre service !
Taille de l'équipe : 1 / 3
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 16
Niveau : 0
Jetons : 13712
Points d'Expériences : 388
Pikachu Explorateur, à votre service !
1 / 3
Sinnoh
16
0
13712
388
pokemon
Pikachu Explorateur, à votre service !
1 / 3
Sinnoh
16
0
13712
388
Lissa Labelvi
est un Coordinateur Éleveur
Le voila ! Le frère, le fameux !

Bon, bah c'est nickel, hein. Le texte est étoffé et il y a un style bien particulier qui en ressort. L'évolution de la profession est cohérente, et j'ai très hâte de vous voir rp à nouveau. C'est validé !


Bienvenue chez les Adultes  ! N'hésite pas à poser tes questions si tu as le moindre soucis au staff ou aux autres Adultes du forum (www). Tu peux dès lors poster ta T-CARD dans la partie correspondante, ainsi que gérer tes RPs grâce à aux RECHERCHES DE RPs ET RELATIONS. N'oublie pas de remplir les champs de ton profil dès que possible (T-card et Fiche de Présentation) pour faciliter la navigation aux autres joueurs, et de réserver ton AVATAR dans la partie adéquate !  Ton numéro ID est 589. Bon jeu sur Pokémon Community !

Toi aussi tu peux te prendre un chromatique, si tu veux !




« Je suis bien trop paniquée pour pouvoir utiliser des mots normaux, d’accord ?! »
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum