Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 7

Pokemon adala community

Tu abandonnerais ce pauvre locataire démuni à son déménagement, en « empruntant » sa camionnette en plus… ? Je ne te pensais pas voleur, Josh.
en savoir plus ?
Cha-charmant… normalement c’est en mission avec Josh que je frôle la mort, pas en rentrant chez les Phyllalis.
en savoir plus ?
Je vais chuter, encore, et ça sera long, et ça sera douloureux, et t'auras pas envie d'être là. Parce que toi, tu as Aoi mais moi j'ai quoi maintenant que Maya est partie, dis-moi ?
en savoir plus ?
Ce n'est pas le parc que je souhaite anéantir...
en savoir plus ?
Mademoiselle Alézar, Pecheresse Caroline ! Où êtes-vous ?
en savoir plus ?
La triche sera permise évidemment.
en savoir plus ?
Q…. Quéééééééééééééé ?!
en savoir plus ?
Le Deal du moment : -30%
Maillot de Football de l’Équipe de France
Voir le deal
63 €

Salomé Cobal
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t6439-449-salome-cobal-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t6472-salome-cobal-givrali
Icon : Rêves Z411
Taille de l'équipe : 8
Région d'origine : Johto
Âge : 17 ans
Niveau : 61
Jetons : 27268
Points d'Expériences : 2058
Rêves Z411
8
Johto
17 ans
61
27268
2058
pokemon
Rêves Z411
8
Johto
17 ans
61
27268
2058
Salomé Cobal
est un Pokeathlète Médecin
– Joyeux anniversaire, Salomé.

La rousse se retourna, plissant ses paupières pour apercevoir la voix à travers ce pan épais d'obscurité. La nuit ne cessait de régner et les étoiles lui semblaient loin désormais. Elle leva les yeux par réflexe, ne contemplant que des ténèbres partout autour d'elle, vides des astres éternels qu'elle avait voulu toucher.
Elle fit un pas. Hésitant.
Mais elle tenait debout. Cela relevait presque du miracle au vu de la chute qu'elle s'était infligée.

Une silhouette se dessinait.
Elle ne vit que ses contours d'abord, la tête dévorée par un chapeau dissimulant son visage tandis qu'une cape emmitouflait son corps. Impossible de lui donner un âge réel.
Mais cette voix lui était familière, sans qu'elle ne reconnaisse son origine ni qu'elle ne puisse y poser un nom. Sa langue claqua, agacée qu'elle était par cette absence de mémoire, tandis que des essieux se faisaient entendre non loin.
Des roues martelaient le sol, laissant entrapercevoir une simple charrette vide.
Enfin, elle comprit.

– T'as encore déconné, hein ? C'est pas croyable. T'as vraiment un souci avec les chutes ou comment ça se passe dans ton crâne ?

La même tresse rouge était présente, prolongement d'une chevelure de jais toujours aussi peu disciplinée.
Elle aurait pu parlementer.
Elle aurait pu négocier.
Mais elle n'en avait pas la force.
Elle se contenta de faire quelques pas supplémentaires, se hissant sur cette maudite charrette désormais pleine de son corps.

– Voilà. J'ai bon ? T'auras attendu quoi... même pas deux ans ?

Soupir de la part de la silhouette encapuchonnée qui se confondait avec la nuit.
Mais quelle idiote, vraiment.

– Dégage de là. Tout ne tourne pas autour de toi, Salomé. Tu le sais, ça ? cracha-t-il avant de se reprendre, c'est pas toi que je suis venu chercher, même si c'est pas l'envie qui m'en manque.

Mais Salomé ne bougeait pas, toujours assise sur le bois plus qu'inconfortable qui frottait contre ses cuisses. Ses jambes pendaient dans le vide tandis que provoquer cet être, quel qu'il soit, devenait une passion nouvelle qui lui procurait autant de plaisir que de créer des vengeances à l'encontre de Logan autrefois.

La gitane balaya une nouvelle fois le peu d'horizon qui s'offrait à elle. Difficile de voir quoi que ce soit alors qu'il lui semblait errer à nouveau parmi des abîmes insondables.
Se pourrait-il que... ?
Non.

– Lucifer ? C'est pour lui que tu es là alors ?


Eclat de rire de la part du jeune homme.
La rousse ignorait ce qu'il y avait de si drôle, croisant les bras et vrillant son regard mauvais sur l'ombre, attendant une réponse.

– C'est vraiment dommage que tu ne te sois pas rompue le cou cette nuit, j'aurais sûrement jamais autant ri qu'avec toi pour me tenir compagnie là-dedans, fit-il en pointant du doigt la fameuse charrette, je ne viens pas pour le Dracaufeu, non. Tu crois vraiment qu'il tiendrait là ?

Après réflexion, cela lui semblait comme une évidence.
Quelle idiote, vraiment.
Au moins était-elle soulagée pour le chromatique qui ne méritait pas ça.
Elle espérait juste que le dragon était bel et bien toujours en vie et que lui n'était pas en proie à un délire similaire au sien, un autre être lui tenant face.

– On va dire que c'est seulement partie remise. Je te dis quoi... À dans deux ans à nouveau ? En compagnie de ta propre monture aérienne, cette fois-ci ? Pense à atterrir la tête la première sinon tu réussiras juste à passer le restant de ta vie dans un fauteuil roulant, complètement paralysée. T'as pas envie que je me déplace pour rien comme pour la première fois.
– Ou comme là.

Il n'y avait qu'elle, elle le savait désormais.
L'autre leva les yeux au ciel que son feutre dissimulait pleinement, lâchant un profond soupir sonore qui se perdit à travers l'infini de ce monde.
Le néant habitait chacun de ses pas tandis que la silhouette s'était rapprochée de Salomé, attendant qu'elle daigne se lever.

– Je suppose que j'aurais beau t'affirmer le contraire, tu continueras de croire que je suis simplement de passage et que j'avais rien de mieux à faire que de me dégourdir les jambes tout en faisant prendre l'air à ma charrette ? C'est pas le cas, Salomé. Je suis là pour quelqu'un et ce quelqu'un, ce n'est pas toi. Et si ça t'emmerde, j'y peux rien, fallait t'y prendre autrement, fallait faire sans Lucifer, fallait... être plus créative.

Il attrapa le bras de la rousse, la poussant à quitter son siège de fortune, mettant plus de force que nécessaire dans son geste pour finalement voir Salomé finir au sol sous le coup de l'élan, son poignet droit heurtant la terre en premier tandis que toute cette dernière paraissait trembler sous son simple impact.
Il commença à pousser la charrette, les roues tournant pour faire s'éloigner le plateau sur lequel Salomé était assise quelques instants plus tôt, alors que la gitane reposait toujours à genoux, le poing serré à s'en faire blanchir les phalanges.
Elle n'avait pas froid.
Les essieux bourdonnaient à ses oreilles, tandis que sa voix s'éleva une dernière fois :

– ATTENDS !

Le silence revint, tandis que la silhouette tourna une nouvelle fois la tête, à demi dévoré par l'obscurité environnante.

– Qu'est-ce qui est mort par ma faute ?

L'hésitation l'habitait.
Les secondes s'égrenaient.
Et enfin, le silence fut percé.

– L'étoile que tu cherchais à rencontrer.

***

Il n'y avait pas de douleurs.
Juste un lit dans lequel Salomé se trouvait, la couverture la recouvrant entièrement tandis qu'elle tentait de se souvenir.
Le visage de Cobal s'imposa à elle, visage qu'elle cherchait à travers la pièce pour ne tomber que sur des appareils bien trop familiers à son goût pour en avoir déjà côtoyé lors de sa visite à l'hôpital de Rivamar pendant sa première alternance.
Mais c'était elle qui se retrouvait à la place des patients désormais.
La rousse grommela tandis qu'elle tentait d'articuler au mieux cette nuit agitée et mouvementée.
Elle avait eu seize ans.
Elle avait volé à dos de Dracaufeu.
Elle avait échoué dans sa quête impossible.
Mais, surtout, elle était toujours en vie.
Sûrement un miracle au vu de sa chute, sûrement Lucifer y était-il pour quelque chose.

– J'espère que ça en valait la peine...

Elle releva la tête, s'attendant à rencontrer le visage de Cobal pour finalement découvrir celui de l'infirmière Needle. Salomé se laissa retomber dans le fond du lit, tête sur oreiller tandis qu'elle pressentait déjà les sermons arriver sans pouvoir les arrêter.

– ...de faire des acrobaties sur ton Dracaufeu. Tu devrais le remercier, c'est sûrement grâce à lui si tu n'as pas fini avec toutes les blessures possibles et imaginables... Va savoir de quelle hauteur tu es tombée !

Ses pensées étaient toujours autant en désordre.
Elle aurait dû mourir, elle en était certaine désormais. Mais Lucifer s'était interposé. Et la voilà figée dans un lit pour une durée indéterminée. Chacun de ses membres semblait répondre, il ne lui semblait pas s'être cassé quoi que ce soit, du moins rien de visible.

L'infirmière consulta la fiche de Salomé, cherchant visiblement ses mots pour annoncer son diagnostic à la patiente.
La gitane continuait de traquer Cobal dans la pièce pour ne se heurter qu'à son absence.
Ce silence l’embarrassait et l'inquiétait, elle qui avait fini par prendre goût au ton sarcastique de son aînée.

– J'ai pas l'intention de te garder ici éternellement. Ta situation est tout sauf critique ; fractures au dos et au poignet droit ainsi que des blessures internes... Ça peut faire peur sur le papier mais vu que tu es en Médecine, je suppose que tu sais plus ou moins ce que ça recouvre ; du repos, un corset ainsi qu'un plâtre et ce sera tout bon pour toi.

Le pire semblait écarté pour Salomé.
Pourtant, Needle ne cessait de manipuler encore et encore cette maudite fiche, la mine circonspecte, visiblement mal à l'aise par ce qu'elle taisait.
Elle prit une profonde inspiration.

– Salomé... Je suis désolée...

Cela poussa la rousse à lever la tête pour observer l'infirmière dans les yeux.
Il n'était plus question de rire ou de légèreté.
Alors elle comprit s'être fourvoyée en s'imaginant le pire évité.

– L'enfant que tu portais n'a pas survécu.


Digne d'un uppercut en plein ventre.
Ventre qu'elle toucha justement par réflexe, ventre dont les douleurs qui la secouaient depuis le début de la soirée avaient miraculeusement disparu, ventre porteur d'une histoire avortée et niée, ventre héritier d'une étoile finalement emportée.
La main de l'infirmière vint étreindre son épaule, ultime geste de consolation face à une Salomé perdue et incapable de comprendre.

– Parce que je suis... j'étais... enceinte ?


Rêves Miniature_731_SLRêves 9300065cqlRêves Rm8bRêves Miniature_461_XYRêves U96vRêves 1560881474-miniature-leviator-2-0Rêves 1564356350-farfuretRêves Miniature_619_XY
Merci Ida, Max & Mika pour les Moodboards ! :
Rêves 670694A41EB578ED25EEFEFD7DEEFCC2B455DB3045425734926CF80DpimgpshfullsizedistrRêves CwaoRêves Salome
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum