Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 7

Pokemon adala community

Tu abandonnerais ce pauvre locataire démuni à son déménagement, en « empruntant » sa camionnette en plus… ? Je ne te pensais pas voleur, Josh.
en savoir plus ?
Cha-charmant… normalement c’est en mission avec Josh que je frôle la mort, pas en rentrant chez les Phyllalis.
en savoir plus ?
Je vais chuter, encore, et ça sera long, et ça sera douloureux, et t'auras pas envie d'être là. Parce que toi, tu as Aoi mais moi j'ai quoi maintenant que Maya est partie, dis-moi ?
en savoir plus ?
Ce n'est pas le parc que je souhaite anéantir...
en savoir plus ?
Mademoiselle Alézar, Pecheresse Caroline ! Où êtes-vous ?
en savoir plus ?
La triche sera permise évidemment.
en savoir plus ?
Q…. Quéééééééééééééé ?!
en savoir plus ?
Le Deal du moment : -26%
DeLonghi Détartrant écologique pour ...
Voir le deal
9.90 €

Ren Meteora
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8625-ren-meteora-bad-adulte
Icon : Event #2 - Valse Glacée - Page 7 F40z
Taille de l'équipe : 3
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 26 ans
Niveau : 0
Jetons : 100
Points d'Expériences : 15
Event #2 - Valse Glacée - Page 7 F40z
3
Sinnoh
26 ans
0
100
15
pokemon
Event #2 - Valse Glacée - Page 7 F40z
3
Sinnoh
26 ans
0
100
15
Ren Meteora
est un Nouveau Membre

Valse Glacée

Quand les âmes se rencontrent


Sa trajectoire fut si limpide. Si droite. Aussi rectiligne que l’était ce destin. Le même qui, ici même, schématisait une rencontre. Lignes qui se croisaient, tâche ardue tant elles étaient différentes. Caillou qui ricocha sur la silhouette dans cet escalier, avant d’atterrir au pied de ce Pokémon que je n’avais vraisemblablement pas remarqué. Un Muplodocus. En conclure par sa sape qu’elle avait bien eu l’intention d’y participer, à ce bal. En conclure par sa posture, avachie, qu’elle n’avait pas pu. Qu’importe la raison. Peut-être la même que la mienne. Un lâcheur. Un lâcheur qui prendrait cher s’il se présentait maintenant, après m’avoir fait poiroter des heures.

Ce ne fut qu’au moment d’excuse un peu précipitée de ma part, quand elle se retourna que je pus apercevoir son visage. Bouille mignonne, petit minois qui semblait pourtant agacé. Agacé par le fait d’avoir reçu ce projectile en pleine trombine. Réaction prévisible. Me préparer à une soufflante de sa part. Une insulte ou toute autre injure. Je pouvais le comprendre. Aurais-je déjà bondi sur le dit responsable si j’avais moi-même reçu un gravas sur la tête. C’était mon tempérament. Sûrement le sien, à cause de l’expression qu’elle affichait. Puis, plus rien. Un instant où sa trombine ne s’agita pas. Moment de réflexion de sa part. Arquant un sourcil de mon côté.

Elle qui se reprit en répondant de la façon la plus neutre possible. Elle qui disait « comprendre » mon geste. Comment le pouvait-elle ? Qui s’amuse à shooter des cailloux sur un inconnu. Geste d’incompréhension de ma part. De soulagement aussi. Elle ne l’avait pas mal pris. Je n’aurais aucun autre problème à gérer alors. Aucun tracas. Pas plus que j’en avais actuellement, en tout cas. Pourtant, une phrase qu’elle prononça qui m’interpella. Songer à la mienne et me prendre la tête à deux mains tandis que cette cigarette brûlait encore.



▬ *souffle* Ouais, si on peut considérer ça comme poser un lapin. J’étais censé accompagner l’enfoiré qui m’sert de frère mais il ne s’est jamais pointé. J’vais lui voler dans les plumes demain. *souffle* Hmmm. Si ça avait été le cas ? T’es venu seule ? Alors pourquoi attendre dans cet escalier ? Enfin bref j’vais pas tarder à rentrer. Encore désolé peti…



Tirant alors une dernière latte tandis que je prenais alors enfin les marches d’escalier. Me faire une raison. Rentrer au plus vite chez moi. Dans l’idée de me présenter demain à la porte de son appartement. Celui de Koga et lui arracher ses mèches blondes une par une. Me figeant en la regardant. Elle qui semblait réfléchir. Ou qui faisait mine de le faire. Ce comportement, ces faux-semblants que je ne connaissais que trop bien. Pour un type qui passait son temps à repousser les autres. À prendre cet air brut, infréquentable. Il m’était facile de voir quelqu’un qui faisait semblant. Quelqu’un qui avait une toute autre idée en tête.

Qui n’allait pas tarder à l’exprimer. La lancer dans le tas. Elle passa ses doigts dans sa toison blanche. Un peu comme l’était ma tignasse. Qui enroula une de ses mèches dans ses cheveux. Qui voulait se donner cet air gêné. Fronçant les sourcils. Elle se lança. Surpris de sa demande. Ma présence pour passer cette porte et entrer dans cette salle. Il fallait être deux, après tout. Spécificité qui avait poussé mon frère a m’invité. Spécificité qui m’avait contraint à me déplacer. Mutisme. Silence qui dura quelques secondes, plus ou moins. M’accroupissant alors pour éteindre cette cigarette au sol, éclatant de rire à ce moment précis.



Event #2 - Valse Glacée - Page 7 By5x

▬ Le coup de la main dans les cheveux, hein. Donc tu t’es pointé ici sans savoir qu’il fallait être accompagné, Hahaha ! Bon… D’un côté j’ai envie d’aller m’pioncer mais de l’autre, si mon frère arrive maintenant et qu’il me voit à l’intérieur, ça va lui faire tout drôle. T’inquiète, c’est juste pour passer les gardes, ouais. Je marche, petite !



Idée alléchante. Celle d’une vengeance tout bonnement méritée. Portant mes mains à ma chemise pour la déboutonnée légèrement. Laisser passer l’air. Ensuite à ma veste, pour la ranger un peu. Souhaitant profondément voir Koga apparaître, recaler au pied de la bâtisse. Et mon sourire narquois qu’il apercevrait depuis l’intérieur du château. Il n’y avait pas à dire, elle tombait bien, cette rencontre.



▬ Tu montes, cavalière ? Plus vite on y sera, plus vite je pourrais m’moquer. Formalité au cas où. Moi c’est Ren. Et pourquoi ton partenaire me dévisage depuis l’début… C’est quoi son problème ?

@feat Event Evènement où se rend Ren, sous les demandes de Koga.
Awful


Spoiler :
- Ren s'apprête à rentrer chez lui quand Aby lui fait une demande particulière.
- Il accepte d'accompagner Aby dans l'idée de faire rager son frère si jamais il se présente en retard.


I've been told a hundred times. What i was. A disaster, a disease, or a unwelcome phenomenon. Ultimately, maybe i'm just a villain.

Event #2 - Valse Glacée - Page 7 Miniature_467_XYEvent #2 - Valse Glacée - Page 7 Miniature_451_XYEvent #2 - Valse Glacée - Page 7 Miniature_767_SL
Abygaëlle Keelin
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8677-abygaelle-keelin
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8679-abygaelle-keelin-adulte#88342
Icon : Event #2 - Valse Glacée - Page 7 Yvwt
Taille de l'équipe : 14/40
Région d'origine : Unys
Âge : 24 ans
Niveau : 35
Jetons : 2733
Points d'Expériences : 836
Event #2 - Valse Glacée - Page 7 Yvwt
14/40
Unys
24 ans
35
2733
836
pokemon
Event #2 - Valse Glacée - Page 7 Yvwt
14/40
Unys
24 ans
35
2733
836
Abygaëlle Keelin
est un Adulte Chercheuse
Valse Glacée - Event #2

Tu avais réussi à attirer son attention. Parfait. Il avait compris ton sous-entendu. Lui avait attendu son frère, qui a priori, l’avait planté là. C’était assez peu commun, de se faire accompagner par son frère. Il avait l’air pressé de rentrer, alors que toi, tu espérais traîner ici le plus longtemps possible.
Tu eus l’impression que ton petit manège avait échoué, pendant une seconde. Est-ce qu’il avait compris ? Tu ne lâchas pas l’affaire, tu espérais que tu te trompais, ou qu’il marcherait, au moins. Tu ne tardas pas à le savoir : il éclata de rire. Et ses paroles confirmèrent tes doutes : percée à jour. Mais genre, direct, en plein dans le mille. Tu soupiras sans pouvoir te retenir. Il appuya même sur le fait que tu ne savais pas qu’il fallait être accompagné. Là, tu ne savais pas vraiment comment réagir, si bien que ton sourire s’effaça et tu te figeas. C’était bien la première fois qu’on te coinçait comme ça. Au moins, tu ne t’ennuierais pas s’il restait -même si tu en doutais-. Maiiiiis finalement, il accepta. Tu aurais dû y aller de la manière directe et franche, comme d’habitude. Enfin, quand tu connaissais plus ou moins la personne.

- Bien, oublions ce malentendu alors ! Chacun a à y gagner.

Tu lui laissas le temps de se rhabiller, enfin si on pouvait dire ça. Tu en profitas pour ajuster ta tenue tout en faisant signe à Kaia de te suivre. Tu eus à peine le temps de finir que ton cavalier te rappela à l’ordre… Enfin, qu’il te demanda de monter… Enfin, vous avez compris quoi. Tu ne pris pas la peine de lui répondre et tu montas les dernières marches. Enfin tu aurais accès à ce foutu bal. Il en profita pour se présenter. Ren. Au moins c’était simple.

- Abygaëlle. Et la Muplodocus, c’est Kaia. Et je ne suis pas « petite ». J’ai 23 ans. Merci de respecter au moins ce point.

Tu regardas Kaia un instant. Elle le dévisageait ? Ah.. Haha, oui. Tu retins un rire léger en posant par réflexe ta main devant tes lèvres, imaginant ce qu’elle pouvait bien penser.

- Ignore-la. Elle doit certainement se demander qui tu es pour oser poser tes pattes sur moi, et doit penser à mille et une manière, aussi idiotes les unes que les autres, de t’éviscérer vivant. Façon Muplodocus. Rien de bien méchant.

Tu souris à Ren d’une manière un peu plus naturelle qu’avant. Tu étais presque amusée de la situation. Tellement en réalité que tu posas ta main sur le bras du jeune homme. Et le regard de ton pokémon manqua de peu de te faire rire, puisque Kaia commença à baver un peu plus et fourra le caillou dans sa gueule façon « j’te jure tu la touches j’vais te bouffer comme un muffin au chocolat un jour de régime ». Aaaah, elle serait toujours aussi amusante.

L’heure n’était plus à l’attente, puisque vous étiez désormais deux ! Et les gardes vous laissèrent passer par la petite porte des retardataires, haha, une petite victoire. Lorsque tu arrivas au bal, bah… Il avait déjà commencé. Tu ne savais plus vraiment où regarder, des étoiles dans les yeux. Buffet -à volonté haha- bien garni, un magnifique lustre, une piste de danse bien occupée, beaucoup de monde, bref, le rêve. Tu en oublias presque Kaia, qui alla directement vers le buffet pour commencer à engloutir ce qu’elle trouvait de comestible. Toi, tu te contentais d’être émerveillée par les lieux. Comme dans tes rêves. Magnifique. Tu murmuras, à peine percetible entre tes lèvres, «C'est plus beau que ce que j'avais imaginé ».
(c) Apomenon
HRP :
- Ren démasque Aby’ qui reprend un air naturel
- Aby’ se présente à Ren, ainsi que Kaia
- Aby’ explique que Kaia est débile et qu’elle imagine un moyen de tuer Ren par jalousie
- Aby’ pose sa main sur le bras de Ren façon cavalier-cavalière (pour faire rager Kaia)
- Kaia bouffe le caillou en s’imaginant que c’est la tête de Ren
- Aby’ et Ren rentrent dans la grande salle
- Aby’ est toute « Woaaaaouuuu » devant le bal, le premier de sa vie
- Kaia va bouffer ce qu’il y a sur le buffet


Fiche ~ T-Card ~ Liens & RP ~ Couleur : #422379
Edith Mosk
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8336-edith-mosk-pyroli
Icon : Event #2 - Valse Glacée - Page 7 0001-1284777649
Taille de l'équipe : 6/7+2
Région d'origine : Unys - Port Yoneuve
Âge : 15 ans
Niveau : 10
Jetons : 3144
Points d'Expériences : 145
Event #2 - Valse Glacée - Page 7 0001-1284777649
6/7+2
Unys - Port Yoneuve
15 ans
10
3144
145
pokemon
Event #2 - Valse Glacée - Page 7 0001-1284777649
6/7+2
Unys - Port Yoneuve
15 ans
10
3144
145
Edith Mosk
est un Coordinateur Mode

valse glacée
avec moi-même finalement



La salle principale est immense. Déjà un grand nombre de gens y bavardent en attendant les premières notes de l’orchestre. Ils sont tous plus magnifiques les uns que les autres, des demoiselles aux robes étincelantes, aux femmes plus mûres et séduisantes. Et les mecs, on peut y trouver chaussure à son pied. Des bruns aux blondinets comme mon cavalier, des mystérieux aux timides qui n’enchaînent pas trois mots cohérents à leur cavalière ; il y a de quoi faire. Mais sur le plan vestimentaire, j’ai en face de moi des gars principalement tous dans leurs habits du dimanche. Peu original. Le décor est sublime, jamais je ne serais allée dans un endroit pareil si ce n’était pas la ville qui organisée cette soirée. Ou peut-être dans une carrière future pleine de strass et de paillettes. Moi, sous les feux des projecteurs, je dévoilerais mes créations les uns après les autres devant le monde dans un château comme celle-ci. Je rirais et on m’applaudirait d’avoir ri. Je serais la reine de la soirée, on serait venu pour moi, pas par dépit. Retournant au temps présent dans lequel je suis, je me demandai si Bruce était vraiment venu avec moi par envie ou pour ne pas être seul. Peut-être un geste amical car personne d’autre ne m’aurait invité… Ma solitude restera mon unique amie pour toujours.

Les présentiments me collent, rien ce soir ne sera comme je me le suis imaginé. Bruce me propose de boire un verre, nous nous dirigeons vers le buffet. Deux coupes à la main, le blond me retrouve sourire aux lèvres. Je n’ai jamais réellement bu de ma vie. Mais lui avouer serait pitoyable. Je ne vais pas mourir pour si peu, enfin normalement. Nous trinquons fièrement à la soirée avant de bavarder de tout et de rien. Bruce semble pourtant être préoccupé. Plusieurs fois déjà il a inspecté les lieux, fixant des petits groupes de personnes bavardant à gauche à droite. Il n’est pas très attentif à ce que je lui raconte non plus ; j’aurais pu lui dire que j’avais des hémorroïdes qu’il aurait trouvé ça génial. Je ne l’intéresse pas tant que ça au final. Les dernières personnes arrivent, la musique devrait bientôt faire bouger en rythme (ou presque) le peuple. La petite Libertine de Bruce nous retrouve, un jeune Sapereau à ses trousses. C’est fou comme elle est adorable, déjà si gracieuse et délicate ; elle resta coller à ma robe un petit moment avant d’aller retrouver celui qui la porte haut dans son cœur. Le regard de Bruce est parti, il ne lâche rien. Dans un coin plus tranquille, un groupe de filles semble avoir toute son attention. C’était bien tenté Edith, qu’elle idiote d’y avoir cru. L’espoir fait vivre comme on dit, mais je commence à mourir à petit feu.

Je m’y attendais. Qu’il allait me dire qu’il devait retrouver quelqu’un d’autre. Peut-être pas aussi tôt dans la soirée, tourner à en perdre la tête avec un autre mec que mon père m’aurait assez plu. Mais personne ne viendra me tendre la main ce soir. Il s’éclipsa vers l’autre bout du buffet retrouvé celle pour qui il s’était bien habillé. Celle qui a ne l’a pas laissé indifférent. Et merde, qu’est-ce qu’elle est belle… J’aurais vraiment tout raté. Seule au milieu de tant de gens accompagnés. Mes yeux ne peuvent pas se décoller d’eux. Sourire aux lèvres, il n’aura jamais autant rayonné qu’avec elle. Mon cerveau ne répond plus à aucune de mes demandes, il est perdu dans tous les morceaux de mon cœur fissuré. Saloperies de sentiments ; plus jamais. Les lumières se tamisent soudain, l’ouverture du bal a sonné. Deux individus sont désignés pour entamer la première danse. Pour des inconnus, c’est correct, même très correct. Du coin de l’œil, les tourtereaux ne se lâchent plus. Les mains tremblantes, je n’arrive plus à tenir mon verre encore bien rempli. Cul sec, ça me fera les pieds. Tout le monde s’élança sur la piste, cavalier et cavalière, heureux. Bruce la pris par la main, l’enlaçant au plus près de lui. Le Chelours en moi aurait voulu les briser en deux, mais seules les larmes trahirent le mur de glace que je suis. Tant pis pour le maquillage, foutue pour foutue, autant que je ne ressemble plus à rien ; je rentre seule ce soir…

©BBDragon
Alone Akabara
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8357-567-the-second-twin-is-here-alone-akabara-phyllali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8360-alone-akabara-phyllali#84765
Icon : The King of Snow
Taille de l'équipe : 13/24
Région d'origine : Hoenn
Âge : 16 ans
Niveau : 22
Jetons : 673
Points d'Expériences : 459
The King of Snow
13/24
Hoenn
16 ans
22
673
459
pokemon
The King of Snow
13/24
Hoenn
16 ans
22
673
459
Alone Akabara
est un Scientifique Chercheur Pokemon
Douces

C’est le premier mot qui me vient à l’esprit pour qualifier les lèvres de mon colocataire…de mon partenaire. J’ai l’impression de flotter, d’être dans une bulle ou le temps s’est arrêté. Je ne m’attendais clairement pas à ce que le métisse se jette sur moi, avec toute la force de l’espoir, pour prendre d’assaut mes lèvres. Mais je dois avouer que ce n’est pas pour me déplaire, bien au contraire. Je sens l’une des mains de Miguel se glisser dans mes cheveux, et elle force mon visage à rester proche du sien…mais je n’ai clairement pas envie de m’éloigner de lui. J’y suis malheureusement obligé, mais nos visages ne restent pas loin l’un de l’autre, comme s’il avait besoin de sentir la proximité, la chaleur de l’autre.
Je passe une main sur sa joue, ne sachant que dire…qu’est-ce que je suis censé dire maintenant ? Je l’ai embrassé, il ne m’a pas repoussé, et il m’a embrassé après, le message est clair… Pourtant j’ai un affreux doute, car il y a une chose que je ne sais pas…est-ce que Miguel est en pleine possession de ses moyens ? Est-ce que l’alcool n’a pas joué un rôle là-dedans ?

-Miguel je…
-Chut, tais-toi…

Je pense que j’ai ma réponse, et elle me convient parfaitement. Je dépose à nouveau mes lèvres sur les siennes, mon cœur commençant à ralentir progressivement, retrouvant un rythme à peu près normal. Je me sens bien, je me sens léger…je suis heureux. J’ai à peine senti Neige s’éloigner, pour ne pas nous déranger. Mais ce n’est pas le cas de tout le monde.

-Hmm hmm, excusez-moi.

Miguel et moi nous nous écartons rapidement l’un de l’autre, le rouge nous montant alors aux joues. Je ne m’attendais pas à ce que quelqu’un arrive comme ça…j’ai l’impression d’avoir été pris en flagrant délits alors que j’ai rien fait de mal.

-Heu…oui ?
-Tout le monde doit se rendre dans la grande salle pour l’ouverture du bal.

Ha l’ouverture du bal…c’est déjà l’heure ? Je n’ai pas vu le temps passé, ça fait combien de temps qu’on est sur ce balcon. Je n’en sais rien, mais il est hors de question qu’on manque l’ouverture du bal. Je prends la main de Miguel dans la mienne, et je l’entraine à ma suite, lui souriant tendrement. Maintenant que je tiens cette main, je n’ai pas l’intention de la lâcher.

Nous arrivons rapidement dans la grande salle, et je ne tarde pas à voir une tête que je connais bien, celle de ma sœur ainée. Mais étrangement, elle n’est pas avec John…mais avec Lissa ! Est-ce que mon futur beau-frère aurait planté ma sœur le soir du bal du nouvel an ? Je n’espère pas pour lui, sinon il va se prendre une soufflante de la part de la rose.
Rapidement le discours pour le bal est prononcé, et je ne peux m’empêcher de jeter un coup d’œil aux alentours, dans l’espoir de voir ma jumelle. Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai un mauvais pressentiment la concernant…Je ne l’ai pas senti avant parce que mon cœur était en train de faire n’importe quoi, mais maintenant que mes émotions se sont calmées, je sens qu’elle ne va pas bien.

J’écoute à moitié ce que dit Charlie Hudson, j’essaye plus de capter le regard de ma sœur…mais je n’y arrive pas vraiment. A ses côtés je vois un jeune homme aux cheveux blonds…est-ce que c’est lui qui est responsable de l’état de ma jumelle ? Non je ne crois pas…Je sens une main se resserrer sur la mienne, et mon visage tourne vers celui de Miguel, qui semble inquiet. Je n’arrive pas masquer mes émotions, et mon inquiétude se lit sur mon visage. Je souris à mon colocataire, le rassurant, même si mon inquiétude première reste ma jumelle. Je vais garder un œil sur elle pendant la soirée, afin de m’assurer qu’elle va bien.

Soudain les lumières s’éteignent…quoi comment ça un couple au hasard va devoir faire l’ouverture du bal…Mais j’ai pas signé pour ça ? Bon ok ça ne me dérangerait pas de faire l’ouverture avec Miguel, mais je ne supporterai pas que tous les regards soient braqués sur moi… Heureusement pour moi, la lumière s’arrête sur un géant et sa cavalière. Je lâche un soupire soulagé, avant de regarder le couple se mettre en place sur la piste de danse. Tiens Yuna foudroie l’homme du regard…une minute, est-ce que c’est lui le gars qui s’est joué d’elle ? Je me souviens qu’elle avait dit qu’il était très grand, et qu’il s’appelait Logan je crois… Comme ma sœur, une vague de colère s’empare de moi, je ne connais pas cet homme, mais je sais qu’il a fait souffrir ma sœur, et ça ne me donne clairement pas envie d’apprendre à mieux le connaitre.

L’ouverture de bal se termine bien vite, et les différents couples peuvent enfin aller sur la piste. Je vois ma jumelle y aller, avec un garçon aux cheveux blonds. Bon il semble qu’elle réussisse à profiter de la soirée, ce qui est bien. Je suis tiré de mes pensées par une main chaude qui se glisse dans la mienne, et en tournant la tête je vois le sourire de Miguel. J’aimerai bien qu’on parle un peu, mais j’ai l’impression que le jeune homme en face de moi à bien envie de profiter de la fête…Qu’est-ce que je dois faire ? C’est Neige qui finit par m’apporter la réponse en me poussant à nouveau sur le métisse, nous forçant à aller sur la piste de danse.

-Heu…tu veux qu’on aille danser maintenant ? Où on attend ?...Je…je veux dire
-Si on ne danse pas maintenant, on dansera pas de la soirée.

Bon ba j’ai pas vraiment le choix, nous nous lançons donc sur la piste, et je remercie les organisateur d’avoir mis un slow dès le début de la soirée. Mais une fois en sur la piste, Miguel me regarde gêné, les joues rouges, et j’ai la désagréable sensation que ce n’est pas forcément à cause de l’alcool.

-Il y a un problème ?
-Ba…je…je sais pas…je sais pas danser.

Ha…

Haaaaa oui c’est problématique ça, s’il ne sait pas…ça veut dire que c’est moi qui doit mener la danse…Le rouge me monte alors aux joues, alors que je place les mains de mon partenaire.

-Garde ta main là…et là….et…ba heu…laisse toi aller.

Je commence donc à danser, entrainant le métisse dans ce moment qui fait battre mon cœur. Je ne comprends pas pourquoi mes mains tremblent d’un coup, j’ai déjà dansé plein de fois. Avec Yuna et Marie, on a déjà assisté bon nombre de fois à des soirées mondaines où il y a des bals…Mais là, je panique, peut-être parce que je suis avec Miguel…parce que je suis proche de lui…beaucoup trop proche. Allez Alone, concentres-toi sur la musique, et tout devrait bien se passer…enfin j’espère.


Hrp :
Alone et Miguel sont ramenés dans la salle principale, et dès que le bal est ouvert, ils vont sur la piste
Caroline Labelvi
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7344-499-des-carottes-non-merci-je-ne-voudrais-surtout-pas-devenir-trop-aimable
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7359-caroline-labelvi-adulte
Icon : Pikachu Explorateur, à votre service !
Taille de l'équipe : 5 / 9
Région d'origine : Sinnoh, Rivamar
Âge : 27 ans
Niveau : 16
Jetons : 3122
Points d'Expériences : 338
Pikachu Explorateur, à votre service !
5 / 9
Sinnoh, Rivamar
27 ans
16
3122
338
pokemon
Pikachu Explorateur, à votre service !
5 / 9
Sinnoh, Rivamar
27 ans
16
3122
338
Caroline Labelvi
est un Adulte Contre-Espionnage
CAROLINE LABELVI

rp commun
« Valse Glacée »


Ô temps, que tu es bien cruel ! A la fois si généreux et si sournois, tu donnes et reprends à la fois ! Tu nous fais miroiter une longue et belle vie, nous fais croire que rien ne presse, que demain existera toujours, et pourtant ! Et pourtant !

Cela n’empêche pas Caroline d’être seule et se faire ièch.

Est-ce donc cela, le fléau de l’âge ? Est-elle arrivée à un stade où… Tout la lasse ?

Oooh, misère… La jeune adulte est déjà prête à s’y résigner : elle va devoir débuter son plan d’épargne pour la retraite, annoncer à ses parents qu’elle ne leur donnera jamais de petits-enfants, et choisir le surnom des treize Chacripan avec qui elle passera le restant de ses jours.

Seule.

Et malheureuse.



Caroline, une dramaqueen ? Mais nooooooooon.

La preuve ! Elle est tellement crédible que le destin la prend en pitié ! Voilà qu’il lui envoie illico un  bel étalon venu à sa rescousse. Qu’il est grand ! Qu’il est fringant ! Qu’il est… !



… Vieux ?

Allons ! Vagues et futiles considérations que tout cela. D’autant qu’il lui est déjà arrivé de faire du charme à plus âgé encore pour le besoin d’une de ses missions… Alors ce ne sont pas les traits fatigués et la chevelure grisonnante du colocataire d’Enzo qui vont la repousser, loin de là !

Après une inclinaison respectueuse de la tête pour accueillir Raphael, elle dirige son regard vers le présent ramené en guise de bonne foi. Un petit Zozo tenu par le col se retrouve contraint de faire coucou à sa copine, qui s’exclame en un cri attendri.

« -Aaaanh, un Ponchiot ! ♥ »

Tendre et obéissant Ponchiot qui se paie le luxe d’un baiser auprès de sa belle. Ça va, il n’a pas l’air de trop mal le prendre. Il se permet même de lui adresser un petit compliment : alors, qui est le gentil chienchien, maintenant ?

« -Oui, c’est ce qui se dit…. ♪ »

Beau parleur, notre cher Raphael n’est pas en reste, et continue de chanter les louanges de la blonde qui, je dois bien l’avouer, est toute à son aise. Se faire ainsi draguer ouvertement par le colocataire de son copain, c’est une chose rare, qu’elle ne peut que savourer. Levant elle aussi son verre, c’est ensuite à son tour de se fendre d’un commentaire.

« -Il faut croire que, si de mon côté, je n’ai que peu entendu parler de vous, c’est par crainte que votre charme le supplante. ~ »

Et ils trinquent.

Eh bien voila Caroline, les choses s’arrangent, non ? D’une adulte esseulée, elle est devenue source de convoitises (ce qui est plutôt bon pour son ego). La situation a aussi de quoi arracher un soupir de désespoir à Coko, et ça, c’est certainement la plus belle des réussites pour sa dresseuse.

Aaah, quelle ignorante ! Dire que la soirée n’a pas encore atteint son point culminant ! A peine Charlie a-t-il annoncé l’ouverture du bal que ressurgit sa princesse, sortie tout droit des tréfonds des enfers pour jouir de sa présence. Lorsque sa main vient attraper celle de Caroline, la blonde ne peut qu’adresser un regard et un sourire aux deux pauvres hères qu’elle s’apprête à quitter.

« -Navrée, mais quel prince serai-je pour refuser une danse à ma cavalière ? »

Un prince qu’elle ne désire pas être. Se laissant entraîner, Caroline suit Ilea jusqu’au centre de la piste où la valse a débuté peu de temps après l’ouverture. Les mouvements de sa colocataire sont en rythme, et sûrs : pour être totalement franche, l’aînée Labelvi ne s’attendait pas à un tel niveau de maîtrise. C’est donc avec une satisfaction non dissimulée qu’elle suit ses pas, et profite simplement de cette danse majestueuse.

« -Un kidnapping ? Mais enfin ! Un enlèvement implique l’absence de consentement…. »

Profitant d’une envolée, Caroline rapproche son visage de celui d’Ilea, et lui offre son sourire le plus charmeur.

« -Or ce soir, je suis toute à toi, ma Princesse. ♦ »

Au diable son petit copain et son colocataire ! En cette soirée, la blonde n’est plus. Elle est désormais le vertueux et fidèle servant de son amie ; celle aux côtés de qui cette année s’achèvera, et celle aux côtés de qui la suivante débutera.

HRP :
-Caroline pecho Enzo, Caroline se fait draguer par Raphael, Caroline danse avec Ilea.

Bref, elle vit sa meilleure vie.





Lexicaro :
♥️ : Aguicheuse, moqueuse.
★ : Brillante, fière.
~ : Nonchalante, imprévisible.
♪ : Enjouée, enthousiaste.
♫ : Comme ♪, sert juste à varier.
♦️ : Réfère à Caroline elle-même.
Lissa Labelvi
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8372-lumiere-et-ombre-lissa-labelvi#84921
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8381-lissa-labelvi-pyroli#84980
Icon : Pikachu Explorateur, à votre service !
Taille de l'équipe : 1 / 3
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 16
Niveau : 0
Jetons : 14048
Points d'Expériences : 388
Pikachu Explorateur, à votre service !
1 / 3
Sinnoh
16
0
14048
388
pokemon
Pikachu Explorateur, à votre service !
1 / 3
Sinnoh
16
0
14048
388
Lissa Labelvi
est un Coordinateur Éleveur
LISSA LABELVI

rp commun
« Valse Glacée »


Marie se penche vers moi, et m’aide à replacer ma couronne convenablement. Puis elle déclare que l’ensemble est ainsi parfait, et je me ratatine sur moi-même en un sourire.

« -M-merci ! Mais c’est peut-être un peu fort… »

Le regard de Majesté se fait sévère. En le croisant, je comprends parfaitement où il veut en venir, et je tente de récupérer de la contenance en me redressant.

« -O-oui, pardon ! Avoir confiance en moi… Avoir confiance en moi... »

Je me répète cette phrase en boucle pendant un certain instant, telle une formule magique, jusqu’à prendre conscience d’autre chose.

« -Ah ! Et évidemment que tu es toi aussi parfait, Majesté. »

Le Vipélierre me rend un hochement de tête reconnaissant, bien que je sens dans son expression hautaine que j’ai un poil tardé. Mais qu’importe, puisqu’il semble s’en contenter, et que Marie et moi-même pouvons enfin avancer au cœur de la soirée…

Forcement, mes yeux scrutent attentivement les environs dans l’espoir d’y déceler la présence de mes aînés. Mais impossible de les trouver parmi toute cette foule… C’est qu’il y a vraiment du monde ! C’est… C’est très… Impressionnant…

Quelque peu intimidée, je reste au plus près de l’adulte qui m’accompagne. Je sais que ce n’est pas très mature de ma part, mais… Je me sens rassurée en sa présence ! Après tout, c’est aussi elle qui m’a aiguillé lors des événements ayant amené à notre rencontre…

Et puis, elle est la grande sœur d’Alone, et Yuna aussi. Il semblerait que même en réunissant les Frostheart et les Labelvi, je sois la plus jeune des deux fratries… Et puisque je me sens bien plus à l’aise en présence d’une figure fraternelle forte…

Même si je doute pouvoir considérer Marie comme une grande sœur, ou quelque chose dans le style. On ne se connaît que trop peu, encore, mais… Elle est gentille avec moi, et attentionné. Cela suffit entièrement pour qu’elle parvienne à me mettre en confiance.

Elle me propose d’ailleurs d’approcher du buffet, où nous pourrons manger un peu avant l’ouverture. N’ayant aucune contre-proposition ou préférence, je suis le mouvement. J’observe bien le visage de quelques étudiants en me demandant si je ne ferai pas mieux de les rejoindre, histoire d’être avec des gens de mon âge, mais je n’ose pas vraiment. Et puis, je suis bien avec Marie, Majesty et Nuage. Donc tant que ma présence ne les dérange pas…

Majesté marche avec le buste bien droit, et la tête haute. Je présume qu’il est content de se dévoiler dans une pareille tenue aux yeux de tous… Malheureusement, je ne suis pas sûr qu’il soit au centre de beaucoup d’attentions… Mais puisqu’il ne le remarque pas, je préfère m’abstenir de tout commentaire. S’il se complaît dans sa démarche, je suis heureuse pour lui.

Une fois que nous arrivons au niveau de la nourriture et des boissons, élégamment dressés et préparés, Marie nous attrape de quoi se sustenter. Je récupère Majesté dans mes bras, et d’une main, me charge de lui tenir de quoi manger, et de l’autre, à boire pour moi-même.

Même si, pour être tout à fait franche, difficile de boire dans ces conditions.

Elle me questionne alors sur les raisons qui m’ont poussée à me présenter ici seule. Un peu honteuse, je souris légèrement.

« -Pe… Personne ne m’a invité, et… Ma grande sœur et mon grand frère ont déjà quelqu’un, il me semble. » puis mon sourire s’élargit un peu plus, finalement plus amusée qu’autre chose « Si j’avais su que l’entrée ne pouvait se faire sans partenaire, j’en aurai cherché un. Mais puisque je l’ignorais… J’étais simplement ravie à l’idée de me présenter au bal avec Majesté. »  

En m’entendant, le concerné relève la tête de sa nourriture. Il la finit précipitamment, puis prend la pose pour montrer toute sa fierté. Attendrie, je rigole doucement, puis lève les yeux vers Marie.

« -Et toi donc ? J’aurai pensé qu’une grande et belle femme comme toi… Serait forcément accompagnée. »  

Malheureusement, impossible d’obtenir tout de suite une réponse. L’éclairage s’éteint, et laisse place à la présentation de l’assistant du maire. Après un bref discours, celui-ci finit, via deux lumières, par désigner un duo, alors chargé d’ouvrir le bal. Dans mes bras, Majesté s’agite, comme pris de la subite envie d’être sous le feu des projecteurs. Mais je le retiens tant bien que mal, et tente de le raisonner.

« -Ma… Majesté ! Ce… Ce n’est pas encore à nous… »  

Prononcer cette phrase me fait prendre conscience de quelque chose. C’est… Bien beau que Majesté veuille danser, mais… Comment va-t-on s’y prendre ? Il est si petit, et moi… Si maladroite…

Au retour des lumières, j’adresse un appel à l’aide à Marie. Elle seule est en mesure de nous aider !

« -Je… Je me demandais… Majesty, tu l’as également eu en tant que Vipélierre, n’est-ce pas ? Et elle et toi, vous avez fait de la Coordination… Tu crois que tu saurais m’expliquer comment valser avec Majesté ? »  

Je ne sais pas dans quelle mesure elle a pu s’y entraîner, mais… Elle a forcément appris à danser avec sa partenaire… Non ?

HRP :
-Lissa rentre avec Marie
-Elles papotent
-Lorsque le bal est ouvert, elle lui demande de lui indiquer comment danser.






« Je suis bien trop paniquée pour pouvoir utiliser des mots normaux, d’accord ?! »
Marie R. Uana
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t1654-non-je-ne-suis-pas-shootee#19642
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t2179-marie-rosalina-uana-mentali
Icon : Pikachu Explorateur, à votre service !
Taille de l'équipe : 11 / 21
Région d'origine : Almia (?)
Âge : 20 ans
Niveau : 41
Jetons : 2635
Points d'Expériences : 1093
Pikachu Explorateur, à votre service !
11 / 21
Almia (?)
20 ans
41
2635
1093
pokemon
Pikachu Explorateur, à votre service !
11 / 21
Almia (?)
20 ans
41
2635
1093
Marie R. Uana
est un Topdresseur Ranger
MARIE R. UANA

rp commun
« Valse Glacée »

Marie était du genre patiente.

… Enfin, oui et non.

Disons que, quand elle n’attendait pas quelque chose contre son gré, elle pouvait parfaitement patienter. Et à ce moment là, que peu d’obstacles pouvaient l’en dissuader : la faim, l’interdiction formelle de rester sur place ou sa mort imminente, entre autres.

Dans le cas présent, le cadre était propice à une attente longue et silencieuse. La météo, bien qu’un peu froide, était plutôt clémente ; l’académie, déserte, la satisfaisait de son anormal mutisme ; et Nolan, duquel elle n’avait aucune nouvelle, n’avait pas de réelle raison de montrer signe de vie, dans l’immédiat.

Donc, parti comme c’était parti, elle pouvait tout aussi bien attendre là jusqu’à minuit.

Tout ne dépendait que de l’élégant Voltali – et d’une certaine miséricorde céleste qui l’aurait emmené à ne pas se trouver d’ors et déjà au bal, sans pour autant lui en ôter l’envie. C’était plutôt hasardeux, mais…

Elle y croyait.

Il n’était même pas question de croire, en fait. Cela s’était imposé à elle si naturellement… Pourquoi en serait-il autrement ? Oh, eh bien, il y a des tas de facteurs.

Mais la pragmatique et calculatrice Marie en passait outre.

Elle patientait car elle en avait l’envie. Elle espérait voir Nolan car elle le désirait. S’ils devaient se rendre à ce bal, cela se déroulerait ainsi.

Il finirait par surgir du dortoir Voltali.

Leurs regards se croiseraient.

Et alors, il se mettrait calmement en marche.

Jusqu’à tranquillement, et solennellement, arriver devant elle.

Le silence qui envahirait alors les lieux persisterait indéfiniment. Ce n’était pas Nolan qui allait le briser. Et à vrai dire, Marie non plus.

Un geste fusera enfin. Auquel elle réagira de la manière la plus naturelle au monde.

[Bonsoir, Dèannag.]

Il était là. La Mentali n’avait pas vraiment le temps de le réaliser que déjà, il se tenait là, face à elle. Dans un accoutrement des plus harmonieux : son pardessus entrouvert révélait une élégante tenue de soirée, dont la fin était toute désignée.

L’étui à guitare qu’il trimballait, lui, était tout de suite moins conventionnel, il fallait le reconnaître.

Mais Marie ne s’en formalisa guère. Dans un silence qui lui paraissait si confortable, elle l’observa s’asseoir à ses côtés. Et ne dit rien. Son regard parcourait avec attention les traits de son visage, ses cheveux toujours un peu hirsutes, ses fins sourcils pourtant très foncés et ses yeux des plus calmes. Il avait beau être grand, Nolan restait un homme fin à la silhouette pas moins définie, droite. Elle trouvait cette allure rassurante. Son souffle si régulier et ses lèvres immobiles étaient eux aussi un point d’ancrage. Le mutisme contraint du garçon faisait bien malgré lui parti de son charme. Il paraissait ainsi si pensif. Si mystérieux.

Avec du recul, l’inciter à parler lorsqu’il en a eu l’occasion, le jour de leur rencontre, avait été absurde.

Impressionnant comme sa vision de lui avait changé, depuis. Pourtant, il était sensiblement le même. Surtout physiquement. Et pourtant, aujourd’hui, elle ne pouvait s’empêcher de le contempler avec une certaine admiration.

Au point que, même lorsqu’il signa sa question, elle ne détourna pas son regard du sien.

Le lire ainsi relevait d’une certaine prouesse ophtalmologique.

[Avec grand plaisir.]

Telle fut sa réponse. Et ainsi, tout naturellement, d’un même mouvement, les deux se relevèrent. Nolan tendit son bras, et Marie y enlaça le sien.

Ils n’avaient plus qu’à se mettre en marche.

Leur déplacement était lent, et régulier. Nul besoin de synchroniser leurs pas, ils le firent d’eux-même. Ils prenaient juste leur temps. Rien ne pressait, après tout. L’ouverture du bal ? La fin d’année imminente ? Ce n’était pas des choses vraiment importantes, dans l’immédiat.

Tout ce qui importait à Marie, c’était la présence de Nolan.

Alors au diable la ponctualité. Au diable les traditions. Même si, à leur allure, ils arriveraient certainement bien avant les coups de minuit.

Dans cette académie résolument vide, on entendait à peine l’écho de leurs pas. S’il restait quelconque âme qui vive en son sein, elle s’était tut par respect envers le binôme. Nul besoin de les connaître pour comprendre à quel point ce calme ambiant leur était cher. Peut-être même était-ce la raison première pour laquelle ils s’étaient trouvés. Dans ce tumulte de personnes toujours plus agité et bruyant, Nolan et Marie étaient deux anomalies silencieuses et discrètes.

La vie était suffisamment assourdissante comme ça. Ils pouvaient bien profiter d’un instant de sérénité, ensemble.

Rien que tous les deux.

« -… »

Une étrange note se glissa dans la partition.

Alors qu’ils arrivaient à hauteur du portail, Marie s’immobilisa. Nolan ne fit qu’un pas de plus avant de l’imiter. Leurs bras toujours entrelacés, il lui coula une œillade interrogative. Les yeux de la blanche se perdirent un instant dans le vide, et puisqu’elle semblait résolue à ne pas dégager son membre fermement ancré…

Elle brisa ce très cher silence.

« -N’y allons pas. »

Puis elle releva la tête, et plongea son regard dans le sien.

« -Je me moque de voir tous ces gens. Et je n’ai que faire de cette soirée. Son importance, et ce qu’elle représente, m’indiffèrent réellement. »

Sa voix était anormalement calme. Les remarques acerbes de la jeune fille trahissaient toujours d’une certaine acidité : ici, il n’en était rien. Car ces commentaires là étaient bien insignifiants comparés au fond de sa pensée.

« -Je n’ai nul autre souhait ou désir que d’être avec vous, Dèannag. »

Lentement, son bras se courba. Redescendant le long de celui de Nolan, il rallongea légèrement la distance qui séparait les deux êtres.

Mais ce n’était qu’à fin de loger sa main dans le creux de la sienne. Leurs doigts s’y entremêlèrent délicatement et harmonieusement, et d’une légère pulsion dessus, Marie l’invitait à faire marche arrière.

« -... Qu'en dîtes-vous ? »

Elle sonda profondément son regard. Ce qu'elle proposait là n'avait rien d'irraisonné ni de raisonnable ; elle ignorait ainsi complètement ce que pouvait en penser son partenaire.

« -Si vous aussi, vous le désirez... Alors ce soir, l'académie nous appartiendra. »

HRP :
Finalement, Marie n’arrivera peut-être jamais à la soirée.



« Si vous aussi, vous le désirez... Alors ce soir, l'académie nous appartiendra. »
Marie Frostheart
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8075-548-marie-frostheart-je-porte-mal-mon-nom-adulte
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8077-marie-frostheart-adulte
Icon : Event #2 - Valse Glacée - Page 7 Marico10
Taille de l'équipe : 8/9
Région d'origine : Hoenn
Âge : 23 ans
Niveau : 18
Jetons : 724
Points d'Expériences : 320
Event #2 - Valse Glacée - Page 7 Marico10
8/9
Hoenn
23 ans
18
724
320
pokemon
Event #2 - Valse Glacée - Page 7 Marico10
8/9
Hoenn
23 ans
18
724
320
Marie Frostheart
est un Adulte Petite Main
La rose a un peu de peine pour la jeune fille en face d’elle, son Vipélierre lui est vraiment comme un petit prince, et il semble lui mener la vie dure. Lissa doit tenir petit-four, flute de jus de fruit, et son pokémon dans les bras, ce qui ne facilite pas les choses pour boire. Mais Marie sait que le pokémon ne voudra pas qu’elle aide sa dresseuse, alors tant que ce n’est pas nécessaire, elle n’intervient pas.

L’ex-coordinatrice écoute avec attention l’étudiante en face d’elle, quant au pourquoi elle était seule pour cette soirée. Son frère et sa sœur était déjà pris pour la soirée, et elle ne savait pas qu’il fallait être accompagné d’un humain pour entrer. Elle était juste contente de venir avec son starter…un raisonnement si pur et innocent qu’il attache un sourire à la rose. Elle ne peut s’empêcher de voir Alone en Lissa…ou même Yuna quand elle était vraiment petite, et qu’elle n’avait pas sa passion dévorante pour les flammes.

-C’est dommage que personne ne t’ait invité…mais au final ça nous a permis de rentrer ensemble.

Un large sourire apparait sur le visage de Marie, alors qu’elle voit Majesté bombé le torse et prendre la pose…C’est fou la ressemblance entre lui et Majesty, la rose a vraiment l’impression de revoir sa starter, quinze ans plus tôt. Majesty était vraiment imbue d’elle-même, et ne manquait pas une occasion de faire voir sa prestance naturelle. Maintenant qu’elle y pense, Marie a bien fait de ne pas se laisser marcher sur les pieds par la pokémon Plante, sinon qui sait ce qu’elle devrait faire pour cette dernière maintenant.

Enfin la rose est tirée de ses pensées par la question de Lissa…question posée de manière parfaitement innocente, avec une voix toute aussi innocente. Malheureusement toute cette innocence ne parvient pas à calmer le feu de colère qui dévore l’ex-coordinatrice. Dire qu’elle ne voulait pas penser à John…il fallait bien se douter que Lissa poserait la question. La rose tente tant bien que mal de garder le sourire, pour ne pas mettre la jeune fille mal à l’aise.

-Et bien…il y a encore une heure j’avais un cavalier. Mais mon fiancé a été appelé au travail en urgence, et il est parti, donc je…

Mais la suite de la réponse va devoir attendre un peu, les lumières s’éteignent et des spots lumineux éclairent tour à tour les personnes présentes. Quoi nommer ceux qui vont ouvrir le bal ? Ce n’était pas vraiment ce que Marie avait prévu de faire, mais si elle est nommée avec Lissa, c’est avec joie qu’elle ira danser…ce qui n’est peut-être pas le cas de la jeune fille. Mais ça ne dérangerait pas vraiment Majesté, quand on voit à quel point il se débat pour aller sur la piste, alors que ce n’est pas vraiment son tour.

Heureusement ce n’est pas sur les deux jeunes femmes que ça tombe, et les lumières redeviennent normal une fois que l’ouverture de bal est terminée. Mais le regard de la rose croise rapidement celui de la jeune fille face à elle, un regard plein de détresse…La rose se demande bien ce qui se passe, mais Lissa pose rapidement une question que l’ex-coordinatrice ne s’attendait pas à entendre : Comment on fait pour danser avec un Vipélierre ?

Marie ne peut s’empêcher de hausser bien haut les sourcils, avant qu’un large sourire apparaisse sur ses lèvres. Elle ne s’attendait pas à ce genre de question, mais elle ne peut s’empêcher de trouver cette demande mignonne. Un regard vers Majesty qui hoche la tête, et Marie se décide à répondre à la jeune fille.

-Oui j’ai été amenée à danser avec Majesty, quand elle n’était qu’une Vipélierre. En réalité c’est assez simple, les bras de Majesty sont trop court pour qu’il puisse s’accrocher à toi, mais ce n’est pas le cas de ses lianes. Il n’a qu’à les passer autours de tes épaules, et il te suffis de le tenir pour que vous puissiez danser ensemble…Mais le mieux, c’est encore de pratiquer.

La rose se lève, alors Nuage se pose à sa place, gardant l’emplacement pour les jeunes femmes quand elles reviendront de leur danse. Majesty s’avance vers la piste alors que sa dresseuse attrape délicatement le poignet de Lissa.

-Allez vient, le secret c’est de te laisser emporter par la musique.

C’est ainsi que Marie a pu devenir une championne de la coordination, en laissant son esprit créatif créer, au fur et mesure. Vous vous attendiez à ce qu’elle répète ses combinaison nuit et jour ? Et bien oui, elle l’a fait, mais il fallait bien que les idées viennent à elle, et ça, c’est de l’improvisation totale. La rose s’avance vers la piste, délaissant Lissa pour se tourner vers Majesty qui l’attend déjà sur la piste. Si Marie ne montre pas la voie à Lissa, cette dernière ne fera pas le pas, elle en est consciente. En plus ça fait longtemps qu’elle n’avait pas dansé avec sa starter, et cette dernière est bien contente, elle a cette petite lueur qui brille dans ses yeux.

Marie s’incline de manière synchrone avec Majesty, elles n’ont pas besoin de parler, elles savent parfaitement quoi faire. La rose tend une main, alors qu’une liane vient la rejoindre, une autre vient se poser sur la hanche de la jeune femme. La musique accélère, et les pas de la rose se calquent parfaitement sur les ondulations de la pokémon Plante. Le duo fait abstraction de tout, elles oublient Lissa, elles oublient Majesté, plus rien n’a d’importance…seuls leur pas, et leur regard qui se croisent les gardes sur terre. Ce moment est maintenant juste à eux.


Hrp :
Marie discute avec Lissa, observe l'ouverture du bal, et entraine Lissa sur la piste pour que cette dernière puisse danser avec son Vipélierre. Pendant se temps Marie danse avec Majesty et retrouve les sensations de ses concours avec la danse.
Camille Duval
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8385-569-camille-duval-une-nouvelle-vie-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8391-camille-duval-givrali#85073
Icon : Event #2 - Valse Glacée - Page 7 2UFITht
Taille de l'équipe : 11/12
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 21
Jetons : 2019
Points d'Expériences : 374
Event #2 - Valse Glacée - Page 7 2UFITht
11/12
Sinnoh
17 ans
21
2019
374
pokemon
Event #2 - Valse Glacée - Page 7 2UFITht
11/12
Sinnoh
17 ans
21
2019
374
Camille Duval
est un Topdresseur Ranger

Silence. Solitude.

Avalant gorgée après gorgée, j'observai les gens profiter du bal avec une certaine tristesse, gardant au mieux l'impassibilité pour ne pas attirer les regards compatissants ou au contraire emplis de pitié. D'un côté, je ne voulais pas gâcher la soirée des gens heureux. De l'autre, je ne souhaitais pas que les gens commencent à me juger voir même à se montrer mauvais. Malgré tout, je n'étais pas assez bête pour ne pas me douter que mon petit manège était peu crédible. Même si c'était minime, je pouvais encore sentir de fines larmes glissant le long de mes joues, preuve que la tristesse s'était emparé de moi. C'en était déjà à me demander si mon cirque avait un quelconque intérêt ou si c'était simplement pour me convaincre moi-même que ce n'était pas un problème. À vrai dire, je ne me posai pas vraiment la question. J’agissais plutôt à l'instinct, laissant mon esprit vaquer à ce qu'il voulait.

C'était tout de même très bizarre à vivre, comme sensation. Autant avec ce qu'il venait de se passer avec Enrut, j'étais bouleversé et n'avait plus la foi d'alpaguer quelqu'un pour danser, autant voir tous ces filles et ces garçons danser dans une presque harmonie – et je dis bien presque – me donnait des frissons et m'incitait à les rejoindre. Prise entre ces deux pensées, j'avais l'étrange impression d'être tiraillée au fond de moi. Le pire avec ça … C'est que je ne savais pas quoi faire. Encore une fois, je ne pensais presque plus, ne gardant un pied dans la réalité que parce que le gobelet d'alcool dans ma main n'était pas encore vide. De ce fait, j'avais beau sentir ce tiraillement interne, je n'y réagissais pas, le laissant simplement me détruire un peu plus. Avec de la chance, je l'aurai oublié d'ici demain et tout rentrera dans l'ordre.

Sauf le destin en décida autrement, et c'est finalement sous la forme d'un Luxio chromatique qu'il se présenta à moi, le Pokémon venant se frotter à moi tout en ronronnant. Il me prit par surprise et me rappela aussitôt à la réalité, manquant de me faire lâcher mon gobelet. Prenant un rapide instant pour m'en remettre, j'affichai très vite un sourire avant de caresser le dos du type électrique en le remerciant intérieurement de venir me consoler un peu. C'est vrai que j'avais finalement bien besoin de ça pour me sortir de la torpeur dans laquelle je me plongeai toute seule. Je passai ma main sur mon visage pour chasser mes traces de larmes, retrouvant tranquillement ma bonne humeur habituelle, malheureusement pas assez vite pour ne pas attirer l'attention de deux jeunes filles plutôt mignonnes.

Bonsoir ... Est-ce que tout va bien ? Vous avez l'air un peu patraque ...

La voix se voulait douce et rassurante, et le moins que je pouvais en dire, c'est ce que cela fut le cas, me motivant à retrouver le sourire encore plus vite. À vrai dire, j'étais en train de me dire qu'au final, elles allaient être venu vers moi pour rien, le Luxio blanc les ayant devancé, puis je remarquai que le Pokémon avait tourné le regard vers la fille aux cheveux verts, me faisant aussitôt comprendre qu'il s'agissait de sa maîtresse. Je souris. Visiblement, c'était en fait le petit type électrique qui les avaient poussé à venir vers moi. Dommage, mais en même temps, cela me rassurait : les deux jeunes filles n'étaient pas venu uniquement parce que j'étais triste.

Bonsoir ~ Ne vous inquiétez pas, ce n'était que passager …

Ne tenant pas à jouer les victimes et à gâcher aussi la soirée des deux jeunes filles, mon envie fut soudainement de les inciter à me laisser, à les pousser à retourner profiter de la soirée sans se soucier de moi, mais encore une fois, il sembla que le destin n'était pas de cet avis et alors que j'allais enchaîner, je sentis soudainement ma cheville droite se faire agripper par deux mains ma foi plutôt puissantes. Aussitôt, mon regard se tourna vers l'origine de cette attaque surprise et je croisai celui d'un jeune homme de grande taille, très certainement une tête de plus que moi, qui s'accrochait à moi sans même me regarder, pleurant à chaudes larmes.

Prrr... Je... Suis désolé... Prrrr... Désolé. Désolé. Je l'aime, désolé.

On aurait dit un gros bébé en le regardant parler tout en pleurant et en reniflant. Cela m'arracha un très léger rire qui me fit contre toute attente oublier la déprime qui m'envahissait il y a encore quelques instants. Instinctivement, je me mis à caresser le cuir chevelu de cet inconnu, élargissant mon sourire déjà grandissant depuis l'arrivée du Luxio.

Ce n'est pas grave. Là, là …

Intérieurement, je me sentis subitement comme ma mère. Cela me rappela cette période de mon enfance où pleurer était régulier chez moi, où utiliser ma mère comme coussin pour laisser éclater ma tristesse était récurrent. Cela me rappela de sa réaction face à sa mère, de ce réconfortant massage qu'elle me faisait tout doucement sur le haut du crâne pour que je me détende et que j'oublie tous mes problèmes. Instinctivement, j'en faisais de même me rappelant avec exactitude chaque sensation, chaque mouvement, les répétant presque machinalement tant ils étaient ancrés en moi. J'ignorais totalement si ça pouvait avoir un quelconque effet sur cet inconnu, mais tant qu'il ne réagissait pas, il était de mon devoir de le soutenir.

Hmmm, cela vous dirait de m'aider à lui faire oublier sa tristesse, les filles ?

En me retournant, je réalisai soudainement que juste avant que l'inconnu m'agrippe la cheville, celle qui m'avait interpellé avait dit autre chose, visiblement curieuse. Ne voulant pas la laisser dans le vent – même si c'était un peu ce que j'avais fait –, j'en profitais pour y répondre.

Oh, et désolé de pas avoir répondu à ta question. Enchanté, Elise et Gwen. Moi c'est Camille et je viens effectivement de la Pokemon Community. Je suis une Givrali. J'imagine que vous êtes aussi de la PC, du coup ?

Et voilà, tout était remis dans l'ordre. Maintenant, restait à voir comment allaient réagir les deux cuties et le marshmallow en train de pleurer …






HRP :
→ Camille est triste
→ Camille retrouve la forme avec le pop de Foster
→ Camille salue les cuties
→ Camille est agrippée par Boubou, elle le rassure comme sa mère la rassurait
→ Camille répond à Elise un peu en retard ~

#BestResumeEver /pan


Dernière édition par Camille Duval le Mar 25 Fév - 23:00, édité 3 fois
Elizabeth Reece
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7624-521-duo-reforme-reece-au-complet-elizabeth-reece-adulte
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7643-elizabeth-reece-adulte#77881
Icon : Event #2 - Valse Glacée - Page 7 U7ul
Taille de l'équipe : 3
Région d'origine : Sinnoh - Vestigion
Âge : 28
Niveau : 10
Jetons : 1000
Points d'Expériences : 177
Event #2 - Valse Glacée - Page 7 U7ul
3
Sinnoh - Vestigion
28
10
1000
177
pokemon
Event #2 - Valse Glacée - Page 7 U7ul
3
Sinnoh - Vestigion
28
10
1000
177
Elizabeth Reece
est un Adulte Vendeuse de minutes
Ni plus ni moins que ce à quoi tu attendais. D’une lourdeur et digne de la grâce d’une huître, la jeune femme à peine arrivée préfère s’en retourner draguer une autre proie. D’un souffle mesquin tu salues sa sortie avant de lancer un regard plein de dédain à Henry.

- Si toutes les femmes du pays sont semblables à cette greluche, tu peux faire une croix sur le mariage.

Allumant la première cigarette de la soirée, tu lèves ton briquet au dessus de ta tête pour faire profiter Henry de ta flamme. Cette soirée n’est pas si mal, enfin si on en reste loin. La tête dans tes projets, les soirées mondaines te paraissent futiles et pourtant primordiales. Il faut qu’on vous voie, qu’on vous remarque sans trop vous donner en spectacle. Le regard lointain, tu balayes la salle. Cette impression qu’on a réuni l’ensemble du bas de la plèbe dans la même pièce te donne des frissons. Entre ceux dont la chemise est froissée, une tâche d’un quelconque liquide sur le col, ces dames qui rient comme si vous étiez à la fête du village, du rouge à lèvres sur les dents. Il y a quelques beautés, quelques perles malgré tout, ce qui fait leur beauté est leur rareté après tout. Tu sens Joséphine plus calme, plus sereine. L’angoisse de la première impression étant passée, tu la sens aux aguets puisque jamais rassurée, mais ivre de la bonne humeur qui règne majoritairement.
Portant ton verre à tes lèvres, chaque gorgée te semble divine. La tête dans tes machines, tu n’as pu boire que du piètre whisky pendant des jours. Il faut que tu t’autorises à prendre des pauses, ne serait-ce que pour goûter un gin, dans le bar de ton fraternel. Te rappelles-tu au moins de l’odeur d’un bon gin ? Sa saveur ? Son amertume ?
Te sentant saliver tu secoues légèrement la tête pour chasser ces sales pensées alcooliques quand ton regard tombe sur ton charmant cousin et sa nouvelle femme. Tu n’as toujours pas accepté ce mariage, c’est d’une sottise. Tu ne comprends pas qu’Henry ait refusé que tu poses une bombe pendant la cérémonie, histoire de marquer le coup. Lointaine époque que les beaux mariages chez les Reece, maintenant on prend la première parfumeuse venue et on décide de l’épouser, il n’y a même plus de poudre sur les chemins de fer. Si le train sautait, c’était signe de bonheur. Maintenant trois lumières dans le ciel et les voilà comblés.

- Je crois qu’il faudrait qu’on aille saluer le reste de notre famille. Par pure politesse.

Entraînant Henry dans ton sillage, tu te faufiles entre les corps dansants, transpirants. Tu croises des regards plein d’amour, d’autre brillants d’alcool mais aussi pleins d’émotions. Et toi Lizzie ? Est-ce que tes yeux sont encore capables de cette prouesse ? D’être autre chose que deux cailloux froids ? Te rappelles-tu la dernière fois où quelqu’un a éprouvé de la sympathie envers toi ? De l’intérêt ? Te souviens-tu d’avoir été importante aux yeux des autres ? Du moins hors de la secte familiale. Te rappelles-tu la dernière fois qu’un homme a posé le regard sur toi ? T’as trouvé jolie ? Désirable ? Est-qu’on t’a déjà vu dansé Lizzie ? Ivre ? Est-ce qu’on t’a déjà entendu rire Lizzie ? Tu sens ce nœud au creux de ton ventre ? Ça s’appelle le manque ma douce et tu sais ce qui te manque ? L’Autre. L’attention de l’Autre. Te souviens-tu comment on fait Lizzie ? Pour se laisser aller ? Ne plus être aussi acerbe ?
Tu aimerais pouvoir être de ces Myriam, virevoltante et pleine de charme. Tu peux l’être Lizzie. Mais ce soir ? Attends de voir le dérouler de la soirée. Laissant négligemment tomber le châle de tes épaules à tes coudes, tu découvres légèrement ta poitrine. Détachant tes cheveux pour laisser tes boucles brunes encadrer ton visage, tu laisses sortir ta cuisse de la jupe fendue de ta robe. Mouvements imperceptibles à travers cette foule. Glissant ta lame entre tes deux seins, tu serres les doigts d’Henry. Vous voilà à deux pas d’Edward et Lou.

- Edward, Lou, ravie de vous voir. Comment allez-vous ?

Ne joue pas ta connasse ce soir Lizzie, essaie de retrouver tes émotions, tes sentiments. Essaie de redevenir humaine. Esquissant un maigre sourire, tu poses ta tête sur l’épaule d’Henry. Humant ce doux parfum si réconfortant du seul homme dont le regard t’importe.

HRP :
Après le départ de Myriam, Lizzie perdue dans ses pensées aperçoit Edward et sa femme Lou, elle entraîne Henri jusqu'à eux
Yuna F. Akabara
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7052-481-yuna-akabara-une-rose-de-feu-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7065-yuna-akabara-givrali
Icon : Event #2 - Valse Glacée - Page 7 Yunaic11
Taille de l'équipe : 35/38
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 83
Jetons : 1184
Points d'Expériences : 2967
Event #2 - Valse Glacée - Page 7 Yunaic11
35/38
Hoenn
17 ans
83
1184
2967
pokemon
Event #2 - Valse Glacée - Page 7 Yunaic11
35/38
Hoenn
17 ans
83
1184
2967
Yuna F. Akabara
est un Topdresseur Spé. Type

Valse Glacée

ft. des gens
♫♫
Gêné

Honteux

Maladroit

Tellement d’adjectif pour définir Bruce à ce moment-là, mais ce n’est clairement pas mon cas, ça m’amuse plus qu’autre chose. J’en ai complètement oublié mes malheurs de la soirée, et je me moque de ce que les autres peuvent penser. Je me moque de savoir pourquoi Bubble-Gum s’est retrouvée à moitié à poil au milieu de la piste de danse. Je me moque de savoir avec qui Alone est en train de danser, et pourquoi son visage est rouge écrevisse. Je profite juste de l’instant, le reste je m’en fou…et cet instant c’est avec Bruce et sa maladresse amusante.

Le spé type Normal fait une remontrance à son pokémon, mais c’est plus amusant qu’autre chose. Surtout quand il se confond en excuse, bégayant au possible tout en devenant aussi rouge que les yeux de Lucifer…la fureur et la colère en moins. Honnêtement je ne pensais pas que Bruce serait capable de tout me faire oublier, et que je passerai une aussi bonne soirée avec lui. Ce n’était pas gagné en plus.

Je termine tranquillement mon verre, tout en jetant un coup d’œil à Hestia qui ne semble pas décolérer…Je ne m’attendais pas à ce qu’elle prenne la place de Lucifer, c’est vraiment rare de la voir comme ça…Est-ce que l’alcool altère ma perception au point que je ne remarque plus ce qui est gênant ? La réponse est oui, et j’ajouterai même et alors ? Mais je n’ai même pas le temps de me parler à moi-même, Bruce m’attrape le poignet au moment où la musique change. C’est vrai qu’il m’a promis une nouvelle danse, et Bruce est un homme de parole…enfin je crois, j’en sais trop rien en fait.

Il enserre ma main, et je sens son corps se coller un peu plus contre le mien par rapport à la première danse. Mais je sais qu’il n’essayera pas de profiter de la situation, sinon il aura droit à une jolie petite danse du feu de mon papillon solaire, suivit d’un Boutefeu des enfers made in mon bébé Lucichou.
Le blond me demande si c’est mieux qu’avant, mais qu’est-ce que je suis censée répondre à ça moi j’en sais rien ! Je sais déjà qu’il a plus la tête dans ma poitrine, c’est une avancée considérable qui lui assurera une survie dans un avenir moyen proche. Je lui souris, continuant à suivre le mouvement.

-Oui, au moins tu peux respirer maintenant.


Mais qu’est-ce que je dis-moi ? Oulà je crois que l’alcool me monte un peu trop là…mais ce n’est pas grave on continue de danser, il n’est pas encore minuit et il est HORS de question que je craque avant la fin de la soirée. La musique semble décidée à m’aider, elle devient de plus en plus entrainante. Mais je ne suis pas la seule à être entrainée par la mélodie, Bruce aussi, je l’entends taper des talons à certain pas de danse. Il se laisse vraiment emporter, et nos pas s’en font sentir…

CRACK

Alors je ne suis pas experte, je suis pompette, mais je sais parfaitement que ce genre de bruit n’est pas normal. Pourquoi est-ce que je sens un léger courant d’air frôler ma jambe gauche ? Bruce est en train de virer au rouge…enfin encore plus qu’avant, je crois que je vais appeler cette nuance de rouge le Brouge. Le blond vire donc au brouge, et je comprends enfin ce qui se passe.
Qu’est-ce qu’on obtient quand on mélange alcool, robe sirène ultra volumineuse et un Bruce qui vire au Brouge à cause de sa maladresse ? Pour les trois/quatre du fond qui auraient pas encore compris, on obtient le pied du spécialiste Normal sur ma robe, à l’origine de la large déchirure qui remonte jusqu’en haut de ma cuisse… Alors je pense que mon cavalier peut rajouter Marie Frostheart, dans la liste des personnes de mon entourage à craindre. Parce que je connais ma soeurette, et elle va piquer une crise. Je lève les yeux vers le blond, qui va finir par faire un malaise à force de faire des bourdes.

-Bon ba adieu ma robe…

Et le pire dans tout ça…c’est que ça me fait rire intérieurement.



Hrp :
Yuna sent de plus en plus les effet de l'alcool.
Elle retourne danser avec Bruce
Elle reste calme alors que Bruce vient de déchirer sa robe jusqu'en haut de la cuisse. 


 
You can never
turn back


Event #2 - Valse Glacée - Page 7 P8X21eb
I'm coming like a Firebaaall ♪
Dakoy Ra
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8162-556-dakoy-ra-quand-l-eau-est-a-12c-il-faut-s-attendre-a-ce-qu-elle-soit-froide-voltali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8229-dakoy-ra-voltali
Icon : Event #2 - Valse Glacée - Page 7 K1gt
Taille de l'équipe : 6 +2
Région d'origine : Sinnoh - Joliberges
Âge : 15
Niveau : 16
Jetons : 2384
Points d'Expériences : 304
Event #2 - Valse Glacée - Page 7 K1gt
6 +2
Sinnoh - Joliberges
15
16
2384
304
pokemon
Event #2 - Valse Glacée - Page 7 K1gt
6 +2
Sinnoh - Joliberges
15
16
2384
304
Dakoy Ra
est un Pokeathlète Médecin
Les pas s'enchaînaient avec les notes, et déjà la première danse s'achèvait. Les corps des deux danseurs avaient fini particulièrement proches, ce qui adoucissait encore plus le petit nuage sur lequel flottait Dakoy. Sa cavalière recula d'un pas, le temps de marquer une pause. Elle avait l'air... conquise ? le mot était sûrement un peu fort. En tout cas elle ne regrettait visiblement pas le moment qu'elle venait de passer. La coordinatrice était même prête à recommencer, et le médecin n'avait aucune raison de ne pas la suivre. Et même s'il en avait eu, il n'en aurait d'ailleurs rien eu à faire.

Au cours de cette autre danse, ils s'habituèrent à la transe dans laquelle la musique les mettait, les laissant réfléchir à nouveau posément tout en profitant de l'instant. Le médecin plongea son regard dans les yeux violets et étincelants d'Ana lorsqu'elle entâma la conversation.

"Tu as des potes à l'académie ?"

La question força le garçon à réfléchir une seconde. Ca paraîssait bête, mais c'était assez inhabituel comme question en fait. Habituellement, les gens découvraient les connaissances des autres en passant du temps avec, pas en demandant brut de décoffrage. Il n'avait pas une vision plus "bizarre" d'Ana ou quoi. Simplement il dut se poser intérieurement la question "Qui sont mes amis ?" Paye ton débile.
Il trainait pas avec tant de gens que ça, mais il savait déjà qui il devait nommer en premier. Mais autant le trouver parmi la foule d'abord. Est-ce qu'il allait vouloir danser sur ce genre de musiques ?... Visiblement oui.

"Ouais, quelques-uns. Tu vois le blond là-bas ? Il s'appelle Bruce, je suis en coloc' avec lui."

Il remarqua d'ailleurs au milieu de sa phrase que le-dit colocataire ne dansait pas seul. Enfin, il l'avait remarqué au premier coup d'oeil, mais il n'avait identifié sa partenaire qu'après coup. Alors comme ça il avait réussi à négocier une danse avec Yuna ? Le médecin sentit naître en lui une pointe ironique de fierté en se rappelant que c'était grâce à lui que Bruce avait eu le numéro d'Ipok de la bleue... Si le courant passait vraiment entre les deux, le spé type Normal lui devrait un peu plus qu'un sac de couchage !
Le blond profita du rythme pour faire un énergique demi-tour, permettant à sa cavalière de trouver Bruce du regard sans se tordre le cou. A l'occasion, Dakoy ne remarqua pas la sublime chute de son ami dans le décolleté de sa cavalière, et enchaîna simplement la conversation.

"D'ailleurs il danse avec Yuna. Elle a l'air d'aller mieux, c'est bon signe. Vous vous connaissez depuis longtemps ? Je la connais juste d'une fouille, pour ma part, mais je l'avais trouvée super sympa."

Il ne faisait aucun doute qu'elle était même une dresseuse de talent doublée d'une personne incroyable, mais Dakoy n'était pas dans un état où il allait faire les éloges de qui que ce soit d'autre que sa magnifique cavalière. Et ce n'était pas grand chose, mais savoir qu'elle s'entendait avec de bonnes personnes restait un point important. Pour l'instant, rien ne semblait allait à l'encontre d'un happy beginning entre les deux.

Résumé :
-Dakoy et Ana dansent toujours, parce que c'est cool.
-Dakoy présente de loin ce boulet de Bruce à Ana
-Dakoy est Ana sont toujours cute (et ne cesseront jamais de l'être. Jamais.)


Récompenses Soirée Halloween 2019 P8X21eb
Témoin-clé
⇒Le fait qu’il découvre tous les cadavres possibles et imaginables doit forcément cacher quelque chose, vous ne croyez pas ?
Peut-être est-ce juste le fruit de sa petite expérience des jeux Professeur Layton, ou peut-être est-ce autre chose...
Henry Reece
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7409-503-henry-reece-la-liqueur-ne-suffit-plus-termine-adulte
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7481-henry-reece-aquali
Icon : --
Taille de l'équipe : 10
Région d'origine : Sinnoh Vestigion
Âge : 28 ans
Niveau : 25
Jetons : 1887
Points d'Expériences : 694
--
10
Sinnoh Vestigion
28 ans
25
1887
694
pokemon
--
10
Sinnoh Vestigion
28 ans
25
1887
694
Henry Reece
est un Adulte Barman accompli
Cette situation délicate se désamorce enfin et sans bavures. C’est inespéré. Tu n’es pas de nature à avoir peur ou stresser, mais vous avez mutuellement peur des éclats de colère ou de jalousie de chacun. Puisque vous ne connaissez pas la notion de « mesure » et que votre lien affectif est tout à faire spécial, il ne vaudrait mieux pas qu’on vienne trop séduire votre moitié sans ménagement, comme Miriam l’a fait. Si la zoologiste finit ses propos sur une note agréable, tu la salues d’un sourire aimable et délicat et quelques secondes après les mots de ta sœur sifflent comme une flèche en pleine carotide. Toutefois, tu ne peux t’empêcher d’avoir un sourire taquin à son égard et tu rétorques au creux de son oreille.

-Je te laisserai choisir ma femme à ma place, j’y gagnerai en temps et en énergie.

Tu te redresses avant de dénicher une clope dans l’intérieur de ta veste pour venir la coller à celle de Lizzie pour l’allumer dans un geste de tendresse bien rare. D’une certaine façon, c’est ici que vous repérez quelques proies pour l’avenir, des clients potentiels ou des rivaux à savoir qui à la prestance de vous égaler ? La réponse vous la connaissez déjà : personne. Les Reece ne peuvent être surclassés, l’orgueil et l’égo démesuré que tu as avec ta jumelle est ce qui vous conduira à la gloire. Une ambition débordante, une rage sourde qui brûle en vous et carbonisera l’ensemble de cette pauvre terre un jour. Du coin de l’oeil, tu croises Sirius avant de glisser à demi-mot à ta sœur.

-Tu te souviens l’anecdote du garçon que j’ai carbonisé sur l’île Lansat, avant qu’on évacue pour Adala ? C’est lui, il s’est trouvé dans le périmètre d’explosion de la poudre embrasée par Napoléon. C’est un brave garçon aux talents de tailleur. Il taille par ailleurs tous mes costumes, je serai bien heureux de te laisser à ses doigts de fée pour des tenues.

Quelques instants plus tard, ta sœur notifiait la présence du couple marié. Bien entendu, que tu n’approuves pas cette union. Tu as théoriquement le pouvoir de le refuser. Lou Reece avait encore bien des choses à prouver, comme lors d’un plan d’ampleur familial. Il te fallait mettre à profit la famille sur une activité très lucrative de l’île. C’était encore en réflexion, mais tu as cru comprendre que les courses pokémons avaient la côte, peut-être qu’en s’organisant correctement, tu allais pouvoir t’offrir quelques belles quantités de jetons. Concernant Edward et Lou, il y avait quelque chose de touchant dans cet amour soudain, mais il a eu une chance colossale qu’elle accepte tout ça, même si en fin de compte vous ne l’acceptiez pas.

-Allons y, il n’est pas correct d’ignorer les siens.

Tu laisses alors ta sœur te prendre par le bras et t’attirer au milieu de cette foule qui danse et s’amuse. Même si tu aperçois ça et là quelques personnes aux sentiments exacerbés par l’alcool. Ils semblent joyeux, ils semblent s’aimer. En un sens, outre Miriam qui était venue sous l’effet de l’alcool, à quand remonte la dernière fois qu’une femme est venue s’abandonner à tes « charmes » pour la dernière fois ? Depuis le retour de Lizzie, tu ne souffres plus de ce manque incessant émotionnel, toutefois, le corps en subit les conséquences. L’envie est loin d’être absente. En arrivant à proximité du couple, tu te détaches de l’étreinte de ta jumelle, le temps de serrer avec aplomb la main de ton cousin.

-Bonjour Edward, j’espère que cette soirée se passe bien pour toi et, tu te tournes vers sa femme, toi aussi Lou. Tu lui serres la main, avec bien plus de douceur.

On pourrait espérer de toi l’idée même de s’abandonner à quelques heures de répit, mais tu étais ainsi, toujours à calculer, chercher de nouvelles idées. L’amusement ne se trouvait qu’au moment de gagner ce que tu voles aux autres. Attila arrive, portant un plateau avec quatre verres d’alcool. Deux Gin avec ses glaçons en granit, pour rafraîchir sans diluer la boisson et deux verres de liqueur pour les mariés. Catherine avait sûrement osée sonder les envies de ta sœur et les tiennes afin de vous proposer l’alcool le plus adapté. Le Machopeur reste à côté de toi.

-L’année sera prospère, j’ai bien des projets, dans trente jours, je rencontre à dix-neuf heures des collaborateurs pour une entreprise ambitieuse chez moi.

Le message était subtil, mais ne pouvait être ignoré, le trente du mois, réunion de famille, ainsi chacun pouvait préparer son alibi pour cette réunion. Tu observes Lou droit dans les yeux avec un mouvement de la tête, puis Edward, oui, elle est conviée.

Cependant, tu es interrompu par un gros Pyrax qui vient à toi rapidement, Napoléon est bien agacé. Puisqu’il était parti voir Yuna, il ne te faut pas longtemps pour comprendre qu’il y a un problème, en effet, ta « fille » de coeur à les jambes à nue avec une robe arrachée tout en étant aux bras d’un jeune blondinet. Ton visage se ferme soudainement, ta voix devient sèche et froide.

-Attila va chercher mon manteau à l’entrée. Vite. Ton visage revient vers ta famille. Je prends congés, il faut que je présente Elizabeth. Au plaisir Monsieur et Madame Ceere

Alors que ton serveur est parti au pas de course, tu entames ta marche vers Yuna.


-Tu te souviens la petite qui m’aide à la distillerie, qui te ressemble de plus en plus ? La voici.

Il vous suffit de traverser la salle, tu pousses quelques personnes sans même t’excuser, la plèbe misérable n’a qu’à s’incliner et lécher le sol. Qui est ce jeune homme. Tu vois la Pyrax de Yuna, Hestia, bourdonner de colère, Napoléon sur tes talons, lui aussi semble remonter. Tu vois Attila revenir vers toi, te donnant ton grand caban noir avant de retourner voir Edward et Lou afin de satisfaire leurs envies.

-Il n’est pas un temps à se couvrir si peu.

En même temps, tu couvres les épaules de cette jeune femme aux cheveux bleus, le long caban lui couvrant jusqu’aux mollets. Tu ne connais que trop bien ton métier pour savoir qu’elle a bu un peu plus de raison. Tu ignores totalement Bruce et son gros lapin, ce cloporte ne t’intéresse pas, surtout compte tenu de la position dans laquelle il a mis Yuna. Que faisait-elle avec lui ? Tu espères secrètement qu’il ne s’agisse pas de son petit ami, tu aimerais un instant que ta famille fasse des choix réfléchis PUTAIN. Ton Pyrax s’occupe à calmer celui de l’étudiante. En un sens, observer un trinôme de Pyrax est un spectacle assez rare pour tout le monde, ce pokémon est d’une telle rareté.

-Yuna, je ne suis pas surpris de te voir ce soir, mais si je te forme à passer derrière le bar, ce n’est pas pour abuser de ce qui s'y trouve

La voix est d’une infinie douceur, même Lizzie t’as rarement entendu ainsi. C’est ta petite protégée, celle qui t’a aidé à garder la tête hors de l’eau avant le retour providentiel de ta jumelle. Tout mal qui lui sera infligé sera rendu au centuple. Elle est considérée comme une Reece à en devenir et nul ne peut causer du tord à la famille. Tu recules un peu avant te prendre ta sœur par les épaules.

-Elizabeth, cela fait bien longtemps que je te parle d’une talentueuse dresseuse de pokémons feux, voici Yuna Frostheart. Tu les laisses se présenter avant d’enfin daigner regarder froidement le petit blondinet présent. Yuna, peut-être, pourrais-tu nous présenter ? Je suis bien curieux d’apprendre qui est ce danseur qui est un Rudolf Noureev à devenir.

Ô, non, tu ne l’aimes pas, de toute façon tu n’aimes personne. Lui aussi va devoir cravacher pour que tu le considères comme un être humain, mais tu connais peu d’insectes qui sont devenus humains.


HRP :

-Henry et sa soeur conversent brièvement en méprisant la plèbe.
-Ils vont saluer leur tendres et appréciés cousin et sa femme
-Après un petit blabla, Napoléon vient prévenir que c'est un peu la merde chez Yuna
-Henry va donc voir "sa fille adoptive" et rencontre Bruce
Mashallah.
Bruce Hedge
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8078-550-le-traqueur-de-peche-bruce-hedge-voltali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8174-bruce-hedge
Icon : Event #2 - Valse Glacée - Page 7 0001-1270291033
Taille de l'équipe : 15/17
Région d'origine : Alola - Ula Ula
Âge : 16
Niveau : 22
Jetons : 798
Points d'Expériences : 590
Event #2 - Valse Glacée - Page 7 0001-1270291033
15/17
Alola - Ula Ula
16
22
798
590
pokemon
Event #2 - Valse Glacée - Page 7 0001-1270291033
15/17
Alola - Ula Ula
16
22
798
590
Bruce Hedge
est un Topdresseur Spé. Type
La danse se passe pour le mieux même si le rythme s’accélérant est un peu compliqué, mais je sent que Yuna me suit sur me cabriole de plus en plus audacieuse, j’avoue ne m’être jamais aussi bien sentit, mes mains deviennent bien plus sûre, mes pieds en revanche…

CRAC

Une crampe ? Une déchirure ? En vrai je pense que j’aurai préféré… Les jambes de Yuna se dévoilent sous mes yeux… Wow… Même ses genoux sont beaux… QUOI ?!? Mais attends QUOI ?!!!! Putain mais quel blaireau je fais… Je sens la chaleur monter comme si je venais d’ouvrir un four de forgeron… Yuna me regarde amusée et me lance simplement une phrase comme si de rien était… Bon c’est sûre maintenant elle est plus cuite qu’une baguette tradition avec 2 minutes de cuisson en trop… Ma pauvre tu dois avoir le pire cavalier de la soirée…

Merde, pardon pardon pardon… Fait chier ! Désolé… Je … Attends je vais trouver un truc pour arranger ça…

A ce moment un homme, enfin il ressemble plus à un zombie mais bon c’est au moins un zombie de sexe masculin apparaît au travers de la foule cachant Yuna de son grand manteau… Bon déjà un problème en moins à régler, mais si seulement je creusais aussi vite que Gimly je serai déjà au noyaux terrestre à ce moment. La honte me ronge j’en tremble presque comme si j’avais tué quelqu’un. Même si elle avait un air amusé je me doute que je vais me prendre une soufflante quand elle aura dé-saoulé genre dans les jours qui viennent. Je sais pas comment arranger les choses moi… Demander à Edith de la rafistoler ? Et puis quoi encore je vais arriver la bouche en cœur, « Salut tu peux arranger la robe de la fille pour qui je t’ai lâchement abandonné ? »… J’ai vraiment tout foiré de A à Z, j’espère juste que tout va pour elle…

L’homme me toise comme si j’était un vulgaire insecte… Et pour l’instant c’est un peu comme ça que je m’imagine… C’est un regard froid et plein de mépris, un peu comme les deux marins dans le tram de combats avec Yuna, ou même comme Mélanie m’avais regardée au tournoi pokémon, bon lui on va éviter de le massacrer parce que rien que ça présence est menaçante, qu’est ce qu’un mec comme lui pourrait avoir avec Yuna ? Son père ?! Attend vue l’âge qu’il à l’air d’avoir ça serait pas impossible… Ok donc si j’ai L’IMMENSE chance un jour de sortir avec elle autant dire que la crédibilité envers la belle famille c’est mort…

Pardon monsieur… Je suis…


Et puis non, c’est extrêmement arrogant de me présenter alors qu’il a demandé qui j’était à Yuna surtout dans la position dans laquelle je suis pour l’instant… On va donc laisser Yuna me présenter, si ses mots sont un truc du genre «  un mec qui me pourrie ma soirée depuis le début » au moins je serais fixé… Je baisse les yeux tout penaud alors que je sens la compassion de Gimly et Libertine derrière moi. Si la situation ne m’avais pas mis dans la catégorie Pervers mangeur de seins et déchireur de robe j’aurai surement sortie une phrase épique mais là… Je préfère ne rien dire devant ma bêtise… Je suis si nul personne ne voudrait d’un mec comme moi… Surtout pas elle…

HRP :
Bruce craque la robe de yuna et devient complétement démoraliser de lui même.
L'arrivé d'Henry fini par enlever le sourire constant de Bruce.
Mais au fond il bouillonne de rage envers lui même.


Event #2 - Valse Glacée - Page 7 P8X21eb
True Mastermind
Elizabeth Reece
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7624-521-duo-reforme-reece-au-complet-elizabeth-reece-adulte
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7643-elizabeth-reece-adulte#77881
Icon : Event #2 - Valse Glacée - Page 7 U7ul
Taille de l'équipe : 3
Région d'origine : Sinnoh - Vestigion
Âge : 28
Niveau : 10
Jetons : 1000
Points d'Expériences : 177
Event #2 - Valse Glacée - Page 7 U7ul
3
Sinnoh - Vestigion
28
10
1000
177
pokemon
Event #2 - Valse Glacée - Page 7 U7ul
3
Sinnoh - Vestigion
28
10
1000
177
Elizabeth Reece
est un Adulte Vendeuse de minutes
Et brusquement tu sens le bras d’Henry quitter le tien. Tout se passe très vite. Encore dans tes pensées, tu n’as même pas entendu les dernières paroles de ton frère. Tu suis son mouvement, te retournant, suivant ses pas rapides.

- Tu parles de Yuna, c’est bien ça ?

Vos deux Pyrax vous suivant comme des ombres, vous avez retraversé cette salle pour la deuxième fois. Beaucoup moins tranquilles. Les sourcils froncés, les traits tirés, tu comprends enfin ce qui a pu mettre Henry dans un état pareil. Une jeune fille, aux cheveux bleus magnifiques, relativement saoule au vu de la couleur de ses joues et des yeux brillants. Le problème, à priori, vient du jeune homme en face ou du moins de la situation. C’est en voyant ton frère couvrir celle que tu présumes être Yuna, que tu te rends compte de l’état de sa robe. Ce n’est pas bien de rire Lizzie, mais la réaction de ton jumeau t’amuse. Il aurait fait pareil si tu étais à sa place, elle doit être importante pour lui. Enfin il t’en a déjà parlé et il t’en a dressé un portrait flatteur. Joséphine aux côtés de Napoléon, est occupée à calmer un troisième Pyrax. Quelle image.
La voix d’Henry est d’un calme, d’une douceur. C’est d’une rareté. Cette sensation doit être due à votre relation particulière mais tu t’emplis d’une tendresse étrange pour cette petite. Peut-être parce que tu sais que ton frère y tient. Que tu peux faire confiance. Replaçant le col du caban sur les épaules de Yuna, tu prends sa main dans la tienne alors que ton frère enserre tes épaules.

- Heureuse de faire enfin ta connaissance.

Puis tu lances un regard peu amène à l’avorton juste en face. Portant une énième cigarette à tes lèvres, tu pourrais presque voir la sueur couler de son front. Il bégaie, il tente de s’exprimer mais le résultat n’est pas bien glorieux. Tu laisses ta tête se poser légèrement sur le torse d’Henry en lui murmurant doucement :

- C’est quoi encore ce guignol ? On dirait qu’il va se liquéfier.

Tu te baisses discrètement à la hauteur de Germain, ton Pandespiègle, lui demandant d’aller rapidement récupérer les deux gins que vous aviez abandonnés. Sauvetage ou pas, ta gorge se déséche et ce gin n’était vraiment pas dégueulasse ou alors tu as tout simplement oublié le goût d’un bon. Tu regardes ce dernier s’éloigner en râlant comme d’habitude, Germain et son caractère de merde. Un léger sourire vient traverser ton visage avant de retrouver sa froideur habituelle tout en te redressant.

Impatiente de savoir qui était ce malheureux mais aussi de savoir si on allait devoir le faire disparaître discrètement, tu fumes de manière compulsive. Maintenant que tu as pu rencontrer, enfin c’est un grand mot, Yuna, tu as aussi hâte d’en savoir un peu plus sur la protégée du frère Reece et surtout qu’avait-elle de si spéciale pour la lui rendre si précieuse.

Tu prends le verre que te tend Germain en le remerciant, le portant à tes lèvres, tes yeux semblent transpercer le danseur russe. Très belle comparaison Henry, même si Noureev doit se retourner dans sa tombe.

HRP :
Lizzie suit Henry qui vole au secours de Yuna
Potiron
https://pokemoncommunity.forumactif.org
https://pokemoncommunity.forumactif.org
Icon : Event #2 - Valse Glacée - Page 7 Amj0Bjs
Taille de l'équipe : 0
Région d'origine : Kalos
Âge : 5 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 2836
Event #2 - Valse Glacée - Page 7 Amj0Bjs
0
Kalos
5 ans
0
0
2836
pokemon
Event #2 - Valse Glacée - Page 7 Amj0Bjs
0
Kalos
5 ans
0
0
2836
Potiron
est un Annonceur
Event #2
Valse glacée
23h55

L'annonce de Charlie Hudson semble avoir eu l'effet escompté : voila déjà plusieurs heures que la population d'Adala a envahi les moindres recoins du Palais des Glaces, dansant, chantant, mangeant et buvant en une farandole interminable.
Closes depuis un bon moment, les grilles ne laissent transparaître que quelques échos des festivités. Ça et là, les couples se laissent aller sur la piste de danse tandis que les dernières miettes du buffet sont rapidement englouties.
Même Juliet Jones semble s'être laissée emporter par l'atmosphère de cette fin d'année, puisque certains pourront l'apercevoir valser (ou plutôt envoyer valser) son cher maire adjoint, ce qui ne semble pas vraiment déplaire ce bon Charlie.
Il ne reste plus que quelques minutes avant que minuit ne sonne et tous attendent le décompte fatidique, prêts à fêter l'arrivée de la nouvelle année dans l'harmonie, l'entente, l'amour et l'amitié (ou tout autre qualificatif dégoulinant de guimauve que j'aurais pu oublier).

''Et je peux savoir ce que vous entendez par ''pliez bagage et dégagez au plus vite'' ?''

'' Si vous saviez ce qui est bon pour vous et vos élèves, vous seriez déjà partis, Archibald.''

''C'est une menace, Hector ?''

''Un simple fait. Il suffit de s'intéresser un instant à vos résultats médiocres et vos étudiants incontrôlables pour s'apercevoir qu'Adala serait bien plus florissante, sans vous.''

''Vous êtes sûr de ne pas confondre Adala et les intérêts de votre propre établissement, n'est-ce pas ?''

''Quand on forme les meilleurs des meilleurs, on apprend vite à reconnaître les obstacles vers le triomphe. Nos résultats parlent d'eux-même, la réussite de mes élèves est la preuve de ce que j'avance ! ''

''Venant d'un directeur qui approuve que des lâches s'attaquent à de simples bâtiments en notre absence... je trouve cela particulièrement ironique !''

''RÉPÉTEZ ÇA !''

''AUCUN PROBLEME, VOUS M'AVEZ PARFAITEMENT COMPRIS !''

Inutile de chercher bien loin l'origine de ces éclats de voix : à quelques mètres du buffet, un véritable colosse surplombe de toute sa masse la silhouette fluette d'Archibald Snow, directeur de la Pokémon Community. Vêtu d'un imposant veston orangé, son interlocuteur n'est autre qu'Hector Tarsak, que certains d'entre vous auront peut-être la ''chance'' de reconnaître comme étant le directeur de l'Adala Elite School ! Il semble particulièrement ravi de l'effet de sa remarque sur Archibald et contemple ce dernier avec un certain dédain.
Le vieil homme ne parait garder son calme qu'à grand peine et bloque même l'avancée de la Générale Jackie d'un bras tendu, manifestement décidé à régler lui-même le problème.

''VOUS AVEZ PEUR, TARASK...JUSTE PEUR PARCE QUE NOUS AVONS PROUVE QU'ADALA POUVAIT SE PASSER DE VOUS ET DE VOS ETUDIANTS !''

''COMME SI DE TELS RATS QUI ONT FUI LANSAT, LA QUEUE ENTRE LES JAMBES POUVAIENT RIVALISER AVEC L'AES !''

''RETIREZ-ÇA OU JE VAIS OUBLIER QUE JE SUIS UN GENTLEMAN !''

''J'AIMERAIS BIEN VOIR ÇA. CE SERAIT DIVERTISSANT, AU MOINS !''

''VOUS ALLEZ TROP LOIN, HECTOR ! NE NOUS SOUS-ESTIMEZ PAS, CELA POURRAIT VOUS ÊTRE FATAL ! ''

''ATTENTION ARCHIBALD, SI C'EST UNE GUERRE QUE VOUS VOULEZ, VOUS ALLEZ L'AVOIR !''

''Il...suffit !''

La voix est tranchante et acérée. Autant que l'éclat qui semble luire derrière les lunettes de Juliet Jones, lorsqu'elle écarte sans ménagement son partenaire du chemin, pour venir se positionner face au duo vociférant.
Pris de court par l'intervention d'une tierce personne dans leur dispute, Archibald et Hector ne peuvent cependant dissimuler un mouvement de repli commun.

''Nous sommes actuellement réunis pour célébrer la fin d'une année aussi riche en réussites que prospère sur Adala. Sommes-nous bien d'accord ?''

''Parfaitement, mais...''

''Très bien. Nous sommes donc également en accord sur le fait que la démonstration lamentable à laquelle vous êtes en train de vous livrer n'a absolument pas sa place, dans ce genre d’événements ?''

''...J'imagine que l'on pourrait...''

''Exactement. Alors, à moins que vous ne souhaitiez entacher la réputation de VOS deux écoles par un esclandre d'une telle envergure, je vous conseille vivement de mettre un terme à cette conversation. Suis-je bien claire ?''

''...''

''...''

''Suis-je bien claire ?''

''Parfaitement...''

''...madame.''

*DONG, DONG, DONG*

''Très bien. Je vous souhaite donc une bonne année, messieurs.''

Et sans plus de cérémonie, Juliet Jones pivote donc. Après avoir réajusté ses lunettes, elle laisse en plan les deux hommes, indécis quant à la conduite à tenir. Finalement, ce sera Hector Tarask qui s'éloignera le premier, sans cesser de marmonner, avant d'être imité par un Archibald arborant la même mine déterminée.
Malgré l'ambiance pour le moins électrique qui s'est installée dans la grande salle, difficile d'ignorer le puissant son de cloche qui vient marquer le passage à la nouvelle année. Les langues se délient de nouveau, les danses reprennent peu à peu sur la piste, mais l'atmosphère s'est quelque peu modifiée : on converse à voix basse dans tous les recoins de la salle et les regards se portent alternativement sur Archibald et Hector, qui ont chacun rejoint les membres de leurs personnels respectifs.

Depuis quelques mois, les relations entre la PC et l'AES n'ont pas été des plus cordiales. Mais en ce soir de fête, par la voix de leurs représentants respectifs, les deux établissements viennent d'afficher clairement leur position : Adala est trop petite pour maintenir un tel statut quo, plus longtemps.

Fonctionnement
• Et nous entamons donc le dernier segment de la soirée ! Même si les festivités ont été un peu refroidies par l'échange d'Archibald et Hector, les invités pourront continuer de profiter du  Palais des Glaces jusqu'à 1h du matin.
Le service de sécurité commencera doucement à faire sortir les invités restants, à partir de cet instant.

• Adultes et élèves seront alors ramenés au pied du mont Skiddo en traîneau. Les élèves seront ensuite reconduits à leurs dortoirs respectifs, par leur référent.

• Il ne vous est plus possible de rejoindre le topic, mais vous pouvez continuer d'y poster.

• Ceci marque la dernière intervention PNJ de l'event ! Un dernier message viendra néanmoins clore définitivement le topic le 16 Février.
Ana C. Gladio
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t6244-429-ana-carolina-gladio-mentali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t6246-ana-carolina-gladio-mentali
Icon : Event #2 - Valse Glacée - Page 7 KJ2xK
Taille de l'équipe : 20
Région d'origine : Alola
Âge : 16 ans
Niveau : 54
Jetons : 489
Points d'Expériences : 1570
Event #2 - Valse Glacée - Page 7 KJ2xK
20
Alola
16 ans
54
489
1570
pokemon
Event #2 - Valse Glacée - Page 7 KJ2xK
20
Alola
16 ans
54
489
1570
Ana C. Gladio
est un Coordinateur Performer


Je suis le regard de Dakoy pour observer un certain Bruce, son colocataire. J'hausse un sourcil, le voyant danser Yuna. J'étouffe un petit rire en secouant la tête. Bon, un de perdu, un autre de retrouvé. Je ne sais pas si c'est une bonne chose, mais si la bleue peut au moins profiter de sa soirée avec un garçon, grand bien lui fasse, ça me ferait plaisir.

Enfin, j'osais espérer que ce Bruce soit un bon cavalier mais vu la chute qu'il vient de faire en plongeant la tête la première dans.. son décolleté. Arg. Les mecs. Je vous jure. Je serre la mâchoire et détourne le regard pour éviter d'aller faire un scandale en le repoussant de ma meilleure amie.

« On se connaît depuis un peu plus d'un an et demi je crois. C'est devenu ma meilleure amie, en fait, aha. Donc je la connais bien. C'est une fille géniale. »

Je tournoie pour avoir de nouveau Yuna dans mon champ de vision. Mon visage se décompose, j'écarquille les yeux. Sa... sa robe ! Ce maladroit vient de marcher dessus, elle est déchirée. Je me facepalm de l'intérieur. Mais je n'ai pas le temps de réagir, un homme vient couvrir mon ami avec un long manteau. Je fronce les sourcils. C'est qui lui ? Cet air sûr de lui, sombre. Il ne m'inspire aucune sympathie, pourtant Yuna a l'air de le connaître. Il est accompagné d'une femme qui à l'air tout aussi arrogante que lui.

Mais autre chose attire mon attention. Mais bordel, est-ce qu'il y a une chose qui pourrait bien se dérouler dans cette soirée ?

« Ohoh.. On dirait que notre cher directeur se prend la mouche avec celui de l'AES. »

Les voix des deux hommes commençaient à s'élever dans la salle. Des regards curieux et intrigués s'étaient tournés vers eux. D'autres faisaient des messes basses ou avaient simplement arrêter de parler pour les écouter. Cette pseudo-guerre entre nos deux écoles commencent à m'énerver. Heureusement, Juliet Jones, la maire, coupe court à leur conversation. Les trois personnalités de l'île se séparent, la fête reprend de plus belle. Sans compter que le dong qui annonce la nouvelle année retentit. Je me tourne vers Dakoy en souriant.

« Eh bien.. Bonne année ! »

Puis, je ne sais pas trop pourquoi, dans l'élan du nouvel an, avec probablement l'alcool que j'ai dans le sang et l'ambiance de la fête, je me penche vers le blond pour l'embrasser. Nos lèvres se touchent, ce contact ne dure que quelques secondes, mais le rouge me monte aux joues. Je m'éloigne du blond avant de lui sourire et d'hausser les épaules. Je me sens un peu bête mais en même temps, peu importe. Je m'en fou.

hrp :
Ana & Dakoy dansent. Toujours. /pan/ Ana essaye de suivre ce qu'il se passe avec Yuna et sa robe + l'altercation entre les deux directeurs. Ça y est, c'est 2020, elle embrasse Dakoy parce qu'elle s'en balec, c'est cool.


©BBDragon


Dernière édition par Ana C. Gladio le Lun 3 Fév - 18:33, édité 2 fois
Miriam Haere
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7489-509-miriam-haere-maybe-it-s-my-own-fault-as-usual-adulte
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7497-miriam-haere-aquali
Icon : Event #2 - Valse Glacée - Page 7 BXe08
Taille de l'équipe : 11 + 1
Région d'origine : Alola / Kalos
Âge : 31 ans
Niveau : 27
Jetons : 623
Points d'Expériences : 589
Event #2 - Valse Glacée - Page 7 BXe08
11 + 1
Alola / Kalos
31 ans
27
623
589
pokemon
Event #2 - Valse Glacée - Page 7 BXe08
11 + 1
Alola / Kalos
31 ans
27
623
589
Miriam Haere
est un Adulte Zoologiste


Koga. Et bingo, il n'a pas de cavalière. Parfait. J'ai peut-être enfin trouvé un homme avec qui passer la soirée et oublier tout ce que j'ai pu voir jusque là. Il accepte ma proposition de danse. Eh bien, je savais qu'il suffisait de chercher un peu. Ce très cher Henry n'a qu'à danser avec sa soeur, j'ai trouvé un homme à ma hauteur. Attrapant ma main, il me ramène vers lui. J'hausse un sourcil, quelque peu surprise, mais me laisse faire. Il murmure quelques mots à mon oreille. Je retiens un léger rire. On dirait qu'il sait bien me cerner. Je ne sais pas si justement cet 'homme' est encore présent dans la pièce, vu l'alcool qu'il a bu, je doute même qu'il puisse me voir. Mais peu importe, je me laisse aller et suis cet homme.

Il m'amène au centre de la salle pour se joindre au bal et danser. Je suis ses pas pour me coordonner à lui.

« Je m'excuse de vous avoir accoster ainsi, ce n'est pas vraiment mon genre. Mais l'alcool et les coeurs brisés ne font généralement pas bon ménage. »

Je tourne légèrement, emportée dans la danse.

« Pourquoi recherchez-vous votre frère ? Il vous a abandonné pour une femme ? » dis-je en lui lançant un regard malicieux.

Non parce qu'en fait, l'homme et la description qu'il venait de m'en faire vient de pointer le bout de son nez dans la salle et il est accompagné d'une jolie jeune femme à la peau porcelaine. Je tourne pour échanger de place avec Koga pour qu'il puisse avoir dans son champ de vision ces deux personnes.

« Ce n'est pas lui, là-bas ? »

J'espère que je ne vais pas regretter de lui avoir dis, il va peut-être me lâcher pour aller le voir et je serai de nouveau.. seule. Qu'es-ce qu'ils ont tous avec leurs frères et soeurs à la fin ? Bon sang, vous n'allez pas finir votre vie avec, détachez-vous. Mais peu importe, autre chose attire mon attention. Une altercation entre deux hommes et pas des moindre: les deux directeurs des académies. Je serre la mâchoire. Je sais qu'il existe certaines tensions entre les deux écoles, et cela à terni l'image de la Pokémon Community. Cette dispute n'ira pas en leur faveur, je suis certaine qu'on en entendra parler dans la presse locale d'ici demain. Mais peu importe, la maire est déjà intervenue pour y mettre un terme.

Et déjà, minuit sonne. Inutile de partir en courant, je ne vais pas me transformer en souillon. Je me retourne vers mon cavalier en souriant.

« Bonne année à vous, Koga. »

Je m'incline légèrement. Je pense que ça ne va pas être le nouvel an du siècle, bien que je vais m'en rappeler un moment, mais bon. Ce n'est pas une si mauvaise soirée que ça. Enfin, j'imagine...

hrp :
Elle danse avec Koga, blabla, hector vs archibald, bonne année. (déso il est minuit je sais pas comment résumer)



Dernière édition par Miriam Haere le Mar 18 Fév - 16:49, édité 1 fois
Yuna F. Akabara
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7052-481-yuna-akabara-une-rose-de-feu-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7065-yuna-akabara-givrali
Icon : Event #2 - Valse Glacée - Page 7 Yunaic11
Taille de l'équipe : 35/38
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 83
Jetons : 1184
Points d'Expériences : 2967
Event #2 - Valse Glacée - Page 7 Yunaic11
35/38
Hoenn
17 ans
83
1184
2967
pokemon
Event #2 - Valse Glacée - Page 7 Yunaic11
35/38
Hoenn
17 ans
83
1184
2967
Yuna F. Akabara
est un Topdresseur Spé. Type

Valse Glacée

ft. des gens
♫♫
Je crois que Bruce panique beaucoup plus que moi, et la gêne de tout à l’heure n’est rien comparé à celle qu’il ressent actuellement…enfin si je me fie à son visage. Il réfléchit à toute vitesse pour essayer de trouver un moyen de réparer cette énième boulette de la soirée, mais je dois avouer que je ne sais pas vraiment comment il pourrait faire. A moins qu’il me révèle un talent inné pour la couture, et le nécessaire à la réparation caché dans son costume, ça me parait vraiment compromis.

Mais avant que je n’ai le temps de dire quoi que ce soit d’autre, une voix me parvient aux oreilles malgré la musique environnante. Une voix que je reconnaitrais entre mille, une voix que j’apprécie malgré l’intonation grave qu’elle a.  Cette voix, c’est celle d’Henry, celui que l’on peut qualifier de protecteur. C’est pourquoi je ne suis même pas surprise quand il place son long manteau sur mes épaules, cachant la bêtise de mon cavalier blond.
Je lui souris, mes yeux brillants croisant les siens, que je devine facilement contrarié par la situation dans laquelle je me trouve. J’ignore toujours pourquoi il est si avenant envers moi, depuis la mission dans sa distillerie il me regarde toujours d’un œil bienveillant, alors que je sais qu’il est capable de tout, et pas dans le bon sens du terme. Je sais qu’il appartient à un autre monde que le mien, un monde plus sombre, mais il veille sur moi comme un ange gardien…les ailes blanches en moins.

-Bonsoir Henry, je dois t’avouer que ce n’était pas vraiment voulu.


J’ai presque envie de rire, le ton de ma voix le relève un peu, mais je me retiens de justesse, si je fais ça, je crois que je signe l’arrêt de mort de Bruce. Et même si le blond a fait beaucoup de boulette aujourd’hui, je n’ai pas spécialement envie qu’il disparaisse de la circulation. Mon protecteur se permet une petite remarque, emplie de tendresse, me signifiant que j’ai trop bu….et alors c’est quoi le problème ? Je fais ce que je veux, j’ai 16 ans, et je suis capable de me gérer toute seule…Bon ok non ce n’est pas un bon argument, mais j’ai des circonstances atténuantes, je suis certaine qu’Henry a déjà pris trop d’alcool dans l’optique d’oublier le chagrin d’amour…Même si j’ai du mal à l’imaginer avec une femme, encore moins à pleurer pour elle…

D’ailleurs c’est qui la jeune femme à côté de lui ? Elle lui ressemble…énormément. Enfin pas au point d’être le double physique, je vous rassure, je suis pompette, mais je ne vois pas flou non plus. Non leur ressemblance est plus profonde…elle les unit, comme ma ressemblance m’unit à Alone, il doit s’agir de sa jumelle…Cool je rencontre enfin Elisabeth ! Henry ne m’en a pas beaucoup parlé, mais je sais qu’elle est revenue dans la vie de ce dernier il y a quelque temps déjà. D’ailleurs Henry me le confirme, et il me fait un peu plus rougir en disant que je suis une talentueuse dresseuse de pokémon feu…mais je suis certaine qu’ils mettront ça sur le compte de l’alcool qui me donne les joues rouges.
Je porte toute mon attention sur la jeune femme en face de moi, alors qu’un large sourire apparait sur mon visage…c’est donc elle la jumelle d’Henry.

-Le plaisir est partagé.

Je m’incline légèrement une fois qu’elle a fini de remettre le col du manteau à sa place, même si ça me fait un peu tourner la tête, et qu’un peu plus et je commençais à perdre l’équilibre. Je relève mes yeux brillants pour croiser ceux de la jeune femme en face de moi, plus je l’observe plus je vois des similitudes avec Henry. Mais je n’ai pas le temps de m’attarder dessus, mon protecteur me demande qui est le jeune homme blond maladroit qui m’accompagne…Oups je crois que j’ai un peu mis Bruce de côté, la boulette…Bon il va pas m’en vouloir, il en a pas le droit après la destruction de ma robe.
Le peu de lucidité qui me reste me permet de savoir que je ne dois pas dire n’importe quoi devant Henry et Elisabeth, sinon Bruce va avoir de sérieux problème. D’ailleurs ce dernier essaye de parler, mais il ne fait que bégayer, amusant la sœur d’Henry. Il faut que je l’aide sinon il va finir six pieds sous terre, à voir si c’est à cause d’Henry, ou si c’est pour se cacher.

-Je vous présente Bruce Hedge, c’est un ami de l’académie, on a fait quelques missions ensemble.

C’est simple clair et concis, en plus ça ne dévalorise pas Bruce…parce que je pense que si j’aurai dit à Henry que le spé normal avait visité mon décolleté, ça ne serait pas passé…Mais on a pas vraiment le temps de dire autre chose, que des éclats de voix se font entendre. Est-ce que notre directeur d’académie est vraiment en train de se prendre le bec avec celui d’AES ? Non mais c’est pas juste, il nous interdit de nous fight avec les élèves d’AES, et lui se permet de le faire ouvertement avec l’autre dirlo…Ok prochaine fois que je vois les imbéciles de la sortie capture, je leur fait ravaler leur fierté mal placé.

Heureusement la maire arrête le conflit avant que ça ne dégénère, et elle remet les deux directeurs à leur place. Mais la tension reste quand même électrique, et ce ne sont pas les sons des cloches qui vont changer grand-chose. Je me détache cependant de l’incident pour me tourner vers les trois personnes autour de moi, le sourire aux lèvres.

-Bonne année tout le monde.

Innocence et candeur sont présentes dans mon regard, mais une lueur de défi vient renforcer le tout. Je sens que cette année 2020 va nous réserver plein de surprise, et je suis contente de la passer avec des gens que j’apprécie…L’alcool l’empêche, mais on esprit combatif est là, et il a hâte de pouvoir s’exprimer. Enfin pour l’instant place à la fête, il reste encore un peu de temps avant que la soirée ne se termine…si l’alcool n’a pas raison de moi avant.


Hrp :
Yuna accueille Henry et Elisabeth avec joie. Ils discutent et elle leur présente Bruce, avant que la dispute entre les deux directeur n'éclatent. Elle finit par souhaiter la bonne année aux trois personnes avec elle. 


 
You can never
turn back


Event #2 - Valse Glacée - Page 7 P8X21eb
I'm coming like a Firebaaall ♪
Ranya Iluzion
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t6896-471-danse-avec-moi-ranya-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t6897-ranya-iluzion-givrali
Icon : Event #2 - Valse Glacée - Page 7 6gxr
Taille de l'équipe : 10
Région d'origine : Johto
Âge : 16 ans
Niveau : 35
Jetons : 1009
Points d'Expériences : 1069
Event #2 - Valse Glacée - Page 7 6gxr
10
Johto
16 ans
35
1009
1069
pokemon
Event #2 - Valse Glacée - Page 7 6gxr
10
Johto
16 ans
35
1009
1069
Ranya Iluzion
est un Scientifique Archéologue



Valse glacée
Ranya bouillait de rage. Jamais dans sa vie quelque chose avait autant échappé à sa maitrise. Au grand jamais quelqu’un ne lui avait paru aussi incompressible, aussi attirant et aussi effrayant que Salomé. Parce qu’avec la rouquine, la danseuse n’a jamais su réellement quelle était à sa place. Au cours d’une soirée, elle peut s’imaginer à ses côtés et le lendemain imaginer qu’on se sert d’elle comme on se servirait d’une marionnette. Un jour, son existence peut avoir énormément de valeur comme elle peut sembler parfaitement dérisoire. La blonde n’a jamais autant remise en question sa place que depuis qu’elle connait la gitane.
Mais Illusion cherche la maitrise. Pas le doute.

Et avec Angel, Ranya semble maitriser un peu mieux la situation.

Débutant une valse maitrisée malgré la quantité d’alcool dans le sang, la scientifique en herbe n’hésite pas à guider son partenaire pour qu’il la suive et découvre en quelque sorte les joies de la danse. Même si les danses de couple ne sont pas du tout le domaine de prédilection de la jeune fille, elle en maitrise suffisamment les bases pour pouvoir accompagner le Noctali sur la piste et démontrer une présentation tout à fait acceptable pour deux adolescents noyés au milieu de la foule.

Une fois lancée, Ranya se permet de lever le visage vers son cavalier, légèrement plus grand quelle. Il est tout rouge, de quoi amuser la danseuse qui ne peut contenir un petit ricanement.

C’est l’alcool qui te transforme en tomate ou je te fais de l’effet ?

Sans particulièrement d’arrêter, la jeune fille poursuit sa danse à travers la salle de réception, tout en veillant à ne pas trop s’approcher du centre, la zone la plus visible. Même si les pas effectués ne sont pas incorrects, inutile d’aller trop s’exposer à la vue de tous qui pourrait la reconnaitre en train de danser de manière bien moins exceptionnelle que ce dont elle est capable. Du coin de l’œil, elle aperçoit tout de même Salomé actuellement en train de parler à un autre jeune fille, ce sourire qu’elle connait si bien sur les lèvres. Une autre de ses proies qui est en train de petit à petit tomber dans ses filets. La scientifique détourne tant bien que mal le regard pour se concentrer sur Angel, s’interrogeant sur sa blessure à la main dont elle aperçoit déjà quelques gouttes de sang imbibé le morceau de nappe enroulé autour de sa paume.

J’ai serré une flute trop fort dans ma main, et elle s’est brisée.  Le verre m’a coupé. Il n’a pas résisté aux colères de Salomé et moi cumulées. Mais je n’ai pas envie de parler d’elle tu veux bien ?


Ranya laisse ses bras et ses doigts s’enrouler un peu plus autour du corps du Noctali, laissant complètement tomber la barrière d’intimité que se laisse par usage tout cavalier qui n’est pas en couple avec son ou sa partenaire. L’alcool avait définitivement chassé les inhibiteurs que possèdent la danseuse, réalisant à peine que petit à petit, elle prend le dessus sur Angel qui ne sait pas comment réagir face à son comportement.

La soirée s’est ainsi poursuivie, entre danse, buffet et encore un peu d’alcool probablement. Sentant ses propres limites approcher, la blonde a fini par se stopper d’elle-même, probablement juste à temps pour ne pas aller se faire vomir dans l’heure qui suit. Toujours est-il que peu de temps avant le décompte final signifiant le passage à la nouvelle année, ce sont les deux directeurs des écoles concurrentes d’Adala qui ont décidé de se livrer à un numéro grotesque, obligeant la mairesse à les interrompre devant tout plein d’élève des deux écoles mais aussi des citoyens. La scientifique n’a pas bien compris de quoi il était question, incapable de connecter plus de quatre neurones à la suite, mais tout ce qu’elle sait, c’est que tout le monde a eu les yeux fixés sur eux, figeant le bal pendant des minutes qui ont paru des heures dans l’esprit de Ranya. Ce n’est que lorsque les foules s’agitent de nouveau que la danseuse réalise qu’à nouveau, elle allait devoir prendre les devants si elle voulait espérer finir sa soirée comme son esprit embrumé par les vapeurs d’alcool l’imagine. D’un geste, elle forme Angel à la regarder.

Décidemment il faut vraiment que je fasse tout, on ne peut pas compter sur toi.

Et jetant un dernier regard à la rouquine présente non loin, la danseuse capture les lèvres du blond, sans réellement lui demander son avis.

Résumé :
Ranya danse avec Angel, boit encore un peu, assiste à la dispute des directeurs sans trop comprendre puis pecho Angel


©️BBDragon
Salomé Cobal
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t6439-449-salome-cobal-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t6472-salome-cobal-givrali
Icon : Event #2 - Valse Glacée - Page 7 Z411
Taille de l'équipe : 8
Région d'origine : Johto
Âge : 17 ans
Niveau : 61
Jetons : 27268
Points d'Expériences : 2058
Event #2 - Valse Glacée - Page 7 Z411
8
Johto
17 ans
61
27268
2058
pokemon
Event #2 - Valse Glacée - Page 7 Z411
8
Johto
17 ans
61
27268
2058
Salomé Cobal
est un Pokeathlète Médecin
Le rouge va bien aux joues de Quitterie.
La rousse lui sourit, main toujours tendue en sa direction pour mieux l'emporter sur cette piste de danse qui lui fait de l’œil. Et sur une phrase de la Scientifique, il n'en faut pas plus pour que la Médecin la prenne au mot, gardant sa paume contre la sienne pour l'entraîner à sa suite sous les feux des projecteurs.
Elle n'a pas envie de parler ce soir.
Elle n'a pas envie de parler de Yuna avec qui elle s'est contentée de rentrer pour la soirée.
Elle n'a pas envie de parler de Ranya qui virevolte aux côtés d'un garçon vaguement familier à Salomé.
Elle n'a pas envie de parler d'Algernon qui a peut-être retrouvé Hana.
Il n'y a que Quitterie devant elle.
Et Ranya qui ne quitte pas son regard, tandis que la prise sur la main de la Givrali se fait plus forte avant qu'elle n'en prenne subitement conscience et qu'elle ne desserre son étreinte.

– Ne t'inquiète pas... Je vais te montrer.


Elle ne peut que sentir l'inquiétude grandissante de Quitterie d'être ainsi jetée en pâture devant cette horde de spectateurs. Toujours aussi timide, toujours aussi innocente pendant que Salomé la rassure tant bien que mal face à cette épreuve que pourrait être cette danse de salon aussi simple.
Main gauche dans la main droite de sa partenaire et main droite sous les omoplates de Quitterie tandis que la dernière main libre de Quitterie repose sur l'épaule de Salomé.
Les voilà parées à voltiger en rythme et virevolter sous le regard d'autrui avec Salomé prête à mener la danse.
Comme toujours.

– On dit toujours qu'il faut danser comme si les autres ne te regardaient pas mais c'est complètement faux, c'est l'inverse qu'il faut faire ; danser comme si tout le monde nous regardait ! Tu t'en sens capable, Quitterie ?

Danser comme si Ranya les regardait.
C'était tout ce qui l'importait.
Alors elle emporta Quitterie avec elle tandis que la musique continuait de s'élever, enveloppant le duo dans un cocon de quiétude bercé par la symphonie envoûtante.
Et, tout près d'elles, Ranya qui dansait avec l'inconnu, les effleurant presque, se croisant sans même se saluer, et Salomé qui tentait de plonger son regard flamboyant dans celui étincelant de Quitterie.
Elles tournèrent une fois, puis deux, puis trois, riant parfois, souriant toujours.
Il n'y avait plus que Quitterie face à elle.
Et Ranya dans son dos.
Elle ralentit le rythme, elle habituée à la danse ne pouvait pas imposer un tempo trop soutenu à la débutante qui l'accompagnait.
Elle se contentait de mouvements simples, faciles, accompagnant parfaitement la musique qui les sublimait un peu plus.
Les notes ralentissaient et avec elles, les danseurs qui perdaient en vivacité tandis que Salomé gardait sa posture propre à la valse, faisant de ces derniers pas les ultimes pas qui concluraient cette première danse avec Quitterie.
Et certainement pas la dernière, du moins l'espérait-elle.
Elle porta un baiser à la main qu'elle tenait encore, se baissant quelque peu sans se soucier du rouge qui inondait certainement à nouveau le visage fin de sa partenaire.

– Tu as été parfaite.

Mais ce n'était pas suffisant.
Il en fallait plus pour Salomé.
Une danse suivie d'un baise-main ? Décevant.
Elle emprisonnait toujours les doigts de la Givrali sous les siens, et, elle le savait, elle ne relâcherait plus sa prise de sitôt.

Elle tourna la tête, déconcentrée et attirée par la dispute qui venait d'éclater. Un soupir perla le long du coin de sa bouche, préférant se délaisser de ces querelles de directeurs pour reporter son attention sur Quitterie qui était toute entière à elle pour le restant de la soirée.
Du moins l'espérait-elle.

Minuit sonna.
Et le regard de Ranya l'interpella.
Le cœur de la rousse s'agitait, plus encore que sous l'effort physique, plus encore que lors de tous ces mensonges qu'elle proférait.
Plus encore.
C'était un élan de doute qui la saisissait.
Un élan de doute qui la traversait pour aller vers la blonde.
Mais elle resta désespérément immobile, impuissante face à cette scène.
Elle aurait dû s'y attendre.
Et sa main qui tenait toujours celle de Quitterie, se contenant pour ne pas la broyer et rester maîtresse de ses émotions bien malgré elle.
Soit.
Elles seraient deux à jouer.
Elles avaient toujours été deux sur ce chemin.
Elle abandonna le regard de la blonde, se concentrant uniquement sur Quitterie tandis que la nouvelle année s'était immiscée dans leurs vies.
Elle se contenta de lui chuchoter tendrement à l'oreille, bien à l'abri des oreilles indiscrètes, gardant pour elles ces quelques mots tendres :

– Bonne année, Quitterie ! J'espère que cette soirée sera le début d'une nouvelle histoire...

Et elle se pencha vers elle, lui arrachant un baiser aux coins des lèvres, les effleurant presque. Suffisamment pour donner l'illusion qu'elle l'embrassait réellement et juste assez pour garder cette frontière qui l'empêchait d'imiter pleinement Ranya, se contentant de donner le changer et de donner l'illusion d'un baiser.
Mais ce baiser chaste reposait près des joues de la demoiselle.
Il serait dommage de tout gâcher en la faisant paniquer.
Car elle le savait désormais ; libre à elle d'être porteuse d'histoires.

HRP :
Salomé danse avec Quitterie, assiste à la dispute des directeurs sans trop s'y attarder puis pecho Quitterie mais pas tout à fait non plus.



Dernière édition par Salomé Cobal le Lun 3 Fév - 17:12, édité 1 fois


Event #2 - Valse Glacée - Page 7 Miniature_731_SLEvent #2 - Valse Glacée - Page 7 9300065cqlEvent #2 - Valse Glacée - Page 7 Rm8bEvent #2 - Valse Glacée - Page 7 Miniature_461_XYEvent #2 - Valse Glacée - Page 7 U96vEvent #2 - Valse Glacée - Page 7 1560881474-miniature-leviator-2-0Event #2 - Valse Glacée - Page 7 1564356350-farfuretEvent #2 - Valse Glacée - Page 7 Miniature_619_XY
Merci Ida, Max & Mika pour les Moodboards ! :
Event #2 - Valse Glacée - Page 7 670694A41EB578ED25EEFEFD7DEEFCC2B455DB3045425734926CF80DpimgpshfullsizedistrEvent #2 - Valse Glacée - Page 7 CwaoEvent #2 - Valse Glacée - Page 7 Salome
Bellamy Wallace
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t5660-395-tu-connais-bellamy-wallace-mentali#59974
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t5666-bellamy-darwin-wallace-mentali#60016
Icon : Event #2 - Valse Glacée - Page 7 Cf18c511
Taille de l'équipe : 8
Région d'origine : Kalos.
Âge : 18 ans
Niveau : 41
Jetons : 324
Points d'Expériences : 1084
Event #2 - Valse Glacée - Page 7 Cf18c511
8
Kalos.
18 ans
41
324
1084
pokemon
Event #2 - Valse Glacée - Page 7 Cf18c511
8
Kalos.
18 ans
41
324
1084
Bellamy Wallace
est un Scientifique Archéologue


Les tissus tombent les uns après les autres.

D'abord : s'échappant de ses épaules et révélant sa pudeur à tous.

Puis réchauffant son corps, comme un feu d'hiver - réconfortant.

Réconfortant comme cette soudaine solidarité féminine qui s'incarne en une petite magicienne sortant de nulle part. Il faut peu de mots. Juste un regard reconnaissant alors que la brune se sent d'humeur plus tactile, et enlace la rose. La pauvre innocente ne sait pas que Bellamy était encore un peu perdue dans son désir. Elle ne sait pas que ce contact électrisant ne fait que renforcer sa perdition soudaine... Alex. Josh. Calua. Qui dans cette pièce ne réveille des instinct primaires au creux de ses entrailles ? N'est t'elle qu'un animal ? Ou tout ne part t'il que de la rouquine et ce fantasme imprimé dans sa chair, découvert par l'alcool ?  

Et alors que la magicienne disparut comme dans un tour, la rose chasse ses pensées impures d'un mouvement de tête. Honteuse d'ainsi noircir un tableau de solidarité qui lui réchaufferait normalement le coeur plus que le sexe. C'est cette soirée... Cette fichue soirée et ce qu'il s'est passé, qui la corromps ainsi. Elle hume l'air et aspire un replus de salive, en jetant un coup d'oeil à une Lolita outrée. Un sourire amusé se dessine alors sur ses lèvres : au moins son fidèle tapir et sa bienséance sont là.          

Et ce n'est là pas le seul soutien de Bellamy, ce soir : soudainement un bras attrape le sien et l'entraine loin de la foule. Enterrant la soudaine agitation enclenché par sa presque nudité à jamais. Elle soupires de soulagement, Bellamy, alors que ses yeux glacés se posent sur sa sauveuse. Qu'Arceus bénisse la solidarité féminine car c'est à présent Hope, sa Bff d'un soir, qui vole à sa rescousse et lui propose un échappatoire... des plus tentants.  

Boire ? Est-ce bien raisonnable après ce qu'il s'est passé ? Ne serait-il pas plus sage de jeter de l'eau sur son désir pour l'éteindre. L'alcool ça brûle.

Mais il est déjà trop tard et comme aspirée par une spirale infernale, voilà déjà un verre qui se dépose dans la main de la rose et elle boit. Coup sec. Réconfort d'un instant, décision qu'elle regrettera.

Le regret n'est pas pour de suite en tout cas, écrasé par le rire cristallin qui s'échappe de la gorge de la rose à la remarque d'Hope.

-Je n'ai pas assez bu pour me faire pousser des ailes, rassures toi.

Un instant, elle s'interroges : doit-elle se confier à Hope ? Lui raconter le prénom qui s'échappe de son râle ? Lui conter les flammes qui peuplent ses fantasmes ? Évoquer cet été caniculaire et cette rencontre avec Alex ? Se sent t'elle capable, seulement ? Elle fixe un instant, son verre vide... Avant de le remplir à nouveau. Autant noyer le poisson avec ses délicieux poisons.

-Même si parfois j'aimerais voler pour m'envoler vers... Quelque-chose de nouveau.  

Voilà une bonne sortie de secours à son dilemme : évoquer un autre soucis à celui de son désir. Et mettre sur le plateau sa problématique actuelle : son mal être omniprésent à l'académie. Son questionnement perpétuel sur ce qu'elle veut faire de sa vie... Un instant un flash habite son esprit : ses brochures concernant le Galopen et cette toute nouvelle région à découvrir. Mais peu désireuse de faire face au moindre soucis, encore une fois Bellamy fuit.

Et si l'alcool ne suffit pas, autant épouser la danse.

Elle rit, et attrape les mains de la blonde,  reculant de quelques-pas.

-Allons danser !  cries t'elle avec une joie qui semble sortir de nulle part.    

Docile, Hope semble se laisser faire et Bellamy la guide doucement dans une danse qui n'a rien de gracieux.
Patraque, son corps s'écroules avant de remonter immédiatement se servant de celui de la blonde comme d'une échelle.
Éveillés, ses coudes s'envolent et forment comme ses ailes qui manquent tant à Bellamy.

Et ça bouscule les autres dans une danse sauvage, où l'on oublie la bienséance autant qu'on oublie de vivre. La respiration haletante de Bellamy rejoint ses joues carmins et sa sueur qui trempe le haut gentiment prêté par Calua. Mais la rose n'en a que faire, prêtant volontiers son énergie à la blonde qu'elle entraine dans sa danse folle. Elle trébuches. À plusieurs reprises. Se servant d'Hope pour la sauver. Encore et encore.

Les éclats de disputes qui leur montent aux oreilles ne sont pas suffisants à arrêter leurs rires, et Bellamy hausse simplement les épaules : un nouveau scandale qui chasse l'ancien. Sa nudité est maintenant loin. C'est la valse des scandales. Autour d'elles : des drames, des histoires d'amour naissantes, des jalousies. Et un instant, Bellamy bouscule une Ana qui n'en a cure, trop occupée à dévorer la bouche d'un blond.   

Comment ? Déjà ? La nouvelle année ?

Alors ça culmine : le désir, l'alcool, l'amusement et Bellamy n'en a plus rien à faire. Trop occupée à fuir la réalité dans cette fantaisie tout à elle...

Ses ailes poussent.

Des plumes encerclent à présent sa danse, l'emprisonnant, elle et la blonde. C'est un rêve où Alex n'existe pas, où ses soucis ne sont que rêveries. C'est un rêve où plus rien n'a d'importance, ni de conséquence... Et au fond d'elle, comme un instinct...

Elle sait que ça ne veut rien dire pour sa partenaire non plus.

Alors elle se lances et écarte ses lèvres.

Il ne lui faut que quelques-secondes pour arracher un baiser à Hope.


HRP
bla bla Bellamy/Hope
Bellamy invites Hope à danser
elle font n'importe quoi et bouscules plein de gens (dont ana/dakoy)
Bellamy embrasse Hope (vu que c'est la mode, il parait)

 
Valse glacée
Dakoy Ra
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8162-556-dakoy-ra-quand-l-eau-est-a-12c-il-faut-s-attendre-a-ce-qu-elle-soit-froide-voltali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8229-dakoy-ra-voltali
Icon : Event #2 - Valse Glacée - Page 7 K1gt
Taille de l'équipe : 6 +2
Région d'origine : Sinnoh - Joliberges
Âge : 15
Niveau : 16
Jetons : 2384
Points d'Expériences : 304
Event #2 - Valse Glacée - Page 7 K1gt
6 +2
Sinnoh - Joliberges
15
16
2384
304
pokemon
Event #2 - Valse Glacée - Page 7 K1gt
6 +2
Sinnoh - Joliberges
15
16
2384
304
Dakoy Ra
est un Pokeathlète Médecin
D'accord, Yuna et Ana étaient loin d'être de simples connaissances en fait. Du coup, en sachant que Bruce était attiré par Yuna, tandis que Dakoy avait un faible pour Ana, la situation devenait plutôt cocasse. Cela faisait aussi une raison de plus d'espérer que Bruce ne se fasse pas remar-

CRIIIIITCH

Ouais, même en étant dos à la scène et concentré sur la musique, le médecin n'eut aucun mal à reconnaître le son d'un tissu qui se déchirait. Un frisson parcourut son dos avant même qu'il ne put voir qui était le responsable. Il ne fut pas déçu. Heureusement un inconnu rattrapait le coup en couvrant Yuna. Il avait pas intérêt de la voler à Bruce par contre ! Zut, à ce compte-là, Bruce était déjà en train de piquer Yuna à Cael... Ouais non, il avait refusé ses avances, tant pis pour lui hein. Oui c'était hypocrite, mais allez pas me dire que vous auriez pas fait la même ! Ahem... Toujours est-il que ce qui ne joue pas en la faveur de Bruce ne joue pas non plus en la faveur de Dakoy, hors il avait besoin de toutes les faveurs du monde ce soir.

"Oh merde... Euh, je te garantis qu'il est pas trop bizarre. Enfin pas toujours... Enfin presque pas toujours..."

Bon, on repassera pour la défense. De toute façon, un autre duo ne tarda pas à faire encore plus du grabuge, non loin du buffet.

"Ohoh.. On dirait que notre cher directeur se prend la mouche avec celui de l'AES."

On disait pas plutôt se prendre la tête ? Peu importe. En effet la joute verbale opposait l'imposant au nabot, tous deux déterminés à défendre leur école bec et ongle. C'était d'autant plus impressionnant du côté d'Archibald, physiquement insignifiant mais verbalement implacable. Ils auraient sans doute ordonnés la construction d'un octogone de glace dans le but d'y échanger de belles mandales si Mme Jones n'était pas intervenu pour leur rabattre le caquet. Il semblait toujours y avoir quelques personnes sobres saines d'esprit dans ce palais.
Son intervention fut sublimement ponctué par le son des cloches mettant fin à la fois à une seconde, une minute, une heure, un jour, un mois, une année et même une décennie. Et ainsi annoncer leur suite, qui débutait pour Dakoy aux côté de la belle Ana. Celle-ci affichait un sourire qui transformait le garçon en neige fondante.

"Eh bien.. Bonne année !

Bonne a- Hmpf!"

Difficile de finir sa phrase quand quelqu'un plaque ses lèvres contre les vôtres. Dakoy n'eut pas le temps de comprendre ce qui avait motivé sa cavalière à lui partager d'aussi près son parfum enivrant ou la douceur de ses lèvres qu'elle se reculait déjà. En fait, il n'avait même pas eu le temps de ne pas comprendre. Mais cela ne l'empêchait pas d'être convaincu d'une chose : il avait adoré !
Dire qu'il n'y a même pas six heures, il ne lui avait jamais parlé, n'avait même pas remarqué sa présence à l'académie, et là, elle lui avait volé un baiser. La bonne conscience aurait voulu qu'il rebondisse sur ce premier échange charnel avec humilité, politesse, voire humour. Qu'ils apprennent plus à se connaître avant de s'engager dans quoi que ce soit.
Son cœur lui hurlait qu'il voulait recommencer. Une fois, dix fois, mille fois. Il savait qu'il ne s'en lasserait pas. Il aurait tant donné pour le revivre. A moins que cela puisse se faire simplement. Presque naturellement, comme elle venait de le faire.

Le blond fit un pas en avant, compensant la distance qu'Ana avait prise un instant plus tôt. Il glissa une main sur sa joue et rapprocha doucement son visage de celle qui l'enivrait pour retrouver ce parfum et la douceur de cette bouche qui avaient déjà commencé à lui manquer.


Résumé :
Tel est pécho qui croyait pécho


Récompenses Soirée Halloween 2019 P8X21eb
Témoin-clé
⇒Le fait qu’il découvre tous les cadavres possibles et imaginables doit forcément cacher quelque chose, vous ne croyez pas ?
Peut-être est-ce juste le fruit de sa petite expérience des jeux Professeur Layton, ou peut-être est-ce autre chose...
Ginji Labelvi
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
Icon : Pikachu Explorateur, à votre service !
Taille de l'équipe : 25 / 31
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 20 ans
Niveau : 100
Jetons : 1587
Points d'Expériences : 4235
Pikachu Explorateur, à votre service !
25 / 31
Sinnoh
20 ans
100
1587
4235
pokemon
Pikachu Explorateur, à votre service !
25 / 31
Sinnoh
20 ans
100
1587
4235
Ginji Labelvi
est un Topdresseur Spé. Type
GINJI LABELVI

rp commun
« Valse Glacée »


Mes doigts resserrent un peu plus leur emprise sur ceux d’Erika.

Pas que j’en ai réellement besoin. Notre poignée de main est déjà suffisamment ferme. Mais… Je ne sais pas. C’est juste plus fort que moi. En toisant ainsi Stella, je ne peux pas m’empêcher de…

De craindre.

Quoi ? Je ne sais pas. Qu’est-ce que je peux bien craindre ? Qu’elle… Réagisse mal ?… Pourquoi devrait-elle mal réagir ? Elle n’a aucune raison de s’outrer… Et puis s’outrer de quoi, d’abord ? De ma proximité avec Erika ? Ai-je peur qu’elle… Désapprouve notre relation ? Mais c’est stupide, pourquoi elle le désapprouverait…? Et puis, ce n’est pas comme si ça allait y changer quoi que ce soit… Peut-être va-t-elle se sentir trahie ? D’accord, mais à propos de quoi ? Je veux dire, ce n’est pas comme si on avait fait un pacte ou je ne sais quoi m’interdisant de me rapprocher de quelqu’un d’autre. Ce n’est même pas comme si nous étions sortis ensemble ! Stella n’a aucune raison de mal vivre ma nouvelle relation… Pas vrai ?

Pas vrai ?

Alors pourquoi j’ai peur ?

Pourquoi est-ce que je me sens aussi mal ?

Pourquoi ai-je cette désagréable sensation…

De m’être planté, quelque part ?

Je suis certain de mon choix. Erika… Est celle que j’aime, de tout mon cœur. En dépit de tous les sentiments que j’ai pu avoir pour Stella.

Les sentiments… Que j’ai eu pour Stella…

Stella… Quels ont été ses sentiments, à elle ?

Et surtout…

Quels sont-ils, aujourd’hui ?

Est-ce cela, qui me terrifie autant ?

Ai-je vraiment la présomption de croire…

Que cet amour ait pu être réciproque ?

Voire même qu’il puisse…

Encore perdurer, à l’heure actuelle ?

C’est possible, ça ?

C’est réellement en train d’arriver ?

Ou… Je me fais encore des films ?

Comment aurai-je pu rater un tel coche ?

Si tout cela est vrai….

Comment puis-je y réagir ?

Comment aurai-je dû y réagir ?

Est-ce que tout aurait été différent si Stella et moi nous étions parlé franchement, il y a des années ?

Est-ce que moi aussi, j’aurai conservé mes sentiments à son égard ?

Est-ce que Erika et moi… En serions malgré tout arrivés là ?

Et est-ce que Stella…

Aurait vraiment affiché cet étrange sourire ?

Quelque chose dans son attitude me peine au plus haut point. Stella… N’est pas comme ça. Elle est du genre… Calme, taciturne, tranquille. Se figer ainsi…  Avec un rictus aussi crispé… Peut-être que cela peut paraître normal aux yeux d’un inconnu.

Mais pas aux miens.

Je vois bien que Stella est perdue.

Ma déclaration n’aurait pas eu un tel effet si nous étions… Juste des amis, non ? Elle aurait pu se montrer étonnée, que cela soit par notre différence de taille, d’âge ou d’attitude. Se montrer au contraire enthousiaste à l’idée que je sois parvenu à trouver quelqu’un. Vouloir faire connaissance, chercher à en apprendre plus à propos de cette personne, des circonstances de notre rencontre, et de tout le reste…

Mais pourtant, Stella ne fait rien de tout ça. Car il y a une chose… Que j’ai complètement omise.  Ou plutôt… Sur laquelle je ne me suis pas assez attardé.

Elle et moi…  N’avons jamais été « juste » des amis.

Un hurlement me vrille l’intérieur du crâne.

Aussitôt après, je sens la main d’Erika s’échapper à mon emprise. Je serre les dents et abaisse la tête, plus par réflexe que par réel espoir de faire disparaître cette indescriptible douleur. C’est comme si on gueulait directement dans mes tympans… Mais depuis l’intérieur de ma tête.

Néanmoins, cet insupportable bruit s’estompe rapidement. Après avoir fait une apparition éclaire, la Munna de Stella s’installe sur cette dernière, et clame à qui veut l’entendre ô combien elle a hâte de rentrer à l’intérieur du palais. Bien que tendu, je parviens à diriger mon regard vers elle, et a la saluer en dépit de ma crispation.

« -… Salut, Pink. Ça fait longtemps. »

Longtemps, oui. Ce qui est beaucoup plus court, par contre, c’est le temps que met Stella à se redresser, pour ensuite nous signaler qu’elle va prendre congé.

« -Quoi… Déjà ? »

C’est tout ce que j’arrive à formuler. La Pyroli – l’est-elle encore, au moins ? – fait ensuite volte-face, et s’éloigne tout bêtement. Enfin… A la vitesse où elle file, elle paraît réellement vouloir vite se réfugier à l’intérieur. Mais pour se protéger de quoi ? Du froid…

Ou de moi ?

« -Attends… ! »

Ma phrase se perd dans le vide, tout comme le bras que je tends vainement vers elle. Elle est déjà loin, et ni ne m’entendra, ni ne me remarquera. Je m’y résigne très vite, et abaisse mollement ma main.

Mais l’autre est rapidement saisie. Avec une certaine surprise, j’observe Erika se placer devant moi, et m’adresser son si rayonnant sourire. Sa simple vue suffit à ce qu’un rictus similaire se forme sur mon visage, bien que moindre. Doucement, elle époussette ma tenue, et se permet d’enfin la commenter. Je ne peux pas m’empêcher de rougir en l’entendant saluer mes efforts, et gêné, détourne le regard.

« -M… Merci. » j’ai un rire nerveux « Je t’avouerai que ça n’a pas été évident à assembler…  »

Je serai éternellement plus à l’aise dans des vêtements décontractés, mais… Si porter ceux-là peut faire plaisir à Erika, et me gratifier de son sourire, alors ils en valent clairement la peine.

Elle réarrange mon col, et me propose de rentrer à l’intérieur. Bien qu’encore perturbé par la suite des événements, j’acquiesce, et écarte mon bras pour permettre au sien de passer dessous. Erika est clairement plus grande que moi, et marcher côte à côte a quelque chose de très étrange, mais… Ça ne reste pas moins appréciable.

D’un mouvement de la tête, je fais signe à mes compagnons de nous suivre. Nous nous mettons enfin en marche en direction de l’entrée, et avisons le bruit et les mouvements qui émanent de l’intérieur. Je ne peux alors pas m’empêcher de penser à Stella qui a disparu dans cette foule, et confier mes doutes à Erika.

« -Elle… Était bizarre, non ? » je souris en réalisant la stupidité de ma question « Tu ne l’as pas connue, donc tu ne peux pas vraiment savoir, mais…  » mon sourire se fait plus triste « On ne peut pas dire que ça soit la première impression que j’espérais. »

Enfin, nous pénétrons dans le château. Dedans, la musique résonne et les couples virevoltent sur la piste de danse. La vue depuis l’intérieur et la grandiloquence de l’endroit arrachent à mes Pokémon et moi-même une expression béate, emplie d’émerveillement.

« -Wow. C’est… »

Sbaf. Quelque chose me percute à vive allure.

« -M-mais…. ?!… AMA ! Tu… Tu pourrais au moins attendre que je m’exprime, non…. ? »

L’Arcanin de Yuna paraît particulièrement heureux de me voir. Je veux dire… Plus que d’habitude. Sa queue s’agite frénétiquement, et il me regarde avec des étoiles dans les yeux. Perplexe, je cherche sa dresseuse du regard.

« -Qu’est-ce qu’il y a ? T’as perdu ta dresseuse… ? »

Derrière moi, le soupir d’Oz est plus qu’audible. Puis il me passe devant, la patte tendue, et affiche une expression clairement blasée sur le visage.

« -File moi ton sac, et allez faire votre vie. Je m’occupe de lui. »

Son intervention ne fait que renforcer mon incompréhension. Mais la proposition de mon starter est plus qu’alléchante, et je l’accepte vivement : j’avoue préférer pouvoir enfin passer aux choses sérieuses avec Erika, plutôt que de devoir m’occuper d’Ama.

Je confie donc mon sac à Oz, et après avoir de nouveau attrapé la main de ma partenaire, l’entraîne au cœur du palais. Je n’adresse que quelques dernières paroles à nos Pokémon, que je laisse derrière nous.

« -On revient plus tard ! Soyez sages ! »

Ama ne me suit pas, signe que le Raichu d’Alola a vu juste quant à ses intentions. Je peux donc totalement m’en désintéresser, et lorsque Erika et moi-même nous rapprochons de la piste, je ralentis l’allure, jusqu’à finalement m’arrêter.

Sans lâcher sa main, je me tourne vers elle. Nous sommes venus ici… Pour une seule raison. Permettre à nos émotions de s’exprimer via nos gestes, au cœur d’un décor féerique. Et je ne peux pas… Laisser le moindre doute, ou la moindre interrogation, gâcher ce merveilleux moment.

Erika et moi… Nous connaissons depuis longtemps maintenant. Mais les imprévus n’ont cessé d’interférer dans notre vie… Lansat… Mon coma… Puis son absence. Malgré tout… J’ai toujours tout fait pour me rattacher à elle. Et ce soir…

Nous allons enfin avoir l’occasion de briller.

Pour la première… Ensemble.

C’est donc ainsi que, révérencieux… J’élève nos mains, et incline la tête vers l’avant.

« -Me ferais-tu l’honneur… De m’accorder cette danse ? »

J’aime Erika.

Je l’aime de tout mon cœur.

HRP :
-Blabla drama.
-Stella part, Erika se dirige vers l’intérieur avec Ginji, mais il est perturbé.
-Il se fait agresser par Ama.
-Heureusement, Oz carry, et Ginji emmène Erika sur la piste de danse.
-Finalement, il fait abstraction de tout le reste.




« Adieu. Et sache désormais... Que tu m’es insignifiant. »
Thésée Coursevent
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8304-562-thesee-coursevent-bimbadabim-bimbadabadaboum-phyllali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8314-thesee-coursevent-phyllali
Icon : Event #2 - Valse Glacée - Page 7 1560964883-icon
Taille de l'équipe : 8
Région d'origine : Alola
Âge : 16 ans
Niveau : 21
Jetons : 2626
Points d'Expériences : 389
Event #2 - Valse Glacée - Page 7 1560964883-icon
8
Alola
16 ans
21
2626
389
pokemon
Event #2 - Valse Glacée - Page 7 1560964883-icon
8
Alola
16 ans
21
2626
389
Thésée Coursevent
est un Pokeathlète Médecin
La soirée est longue pour Thésée. Et le temps ne semble pas avoir décidé de s’arrêter en si bon chemin. Il ralentit toujours plus à mesure que les aiguilles refusent de se déplacer sur l’horloge vers le minuit. Le garçon avait couru une bonne partie de la soirée à la recherche de Ranya, mais ne l’avait repérée que tardivement aux côtés d’Angel. Charlie était déjà passé par-là et la partie dansante avait été lancée. Les voir danser ensemble avait passé l’envie à Thésée d’aller la voir. Le garçon avait pris la première chaise qu’il avait trouvé pour s’y asseoir et ne plus en bouger. De temps à autre, si ce n’était pas pour regarder l’heure, le rouquin admirait au loin la Givrali se mouvoir sur la piste. Des frissons parcouraient alors ses avant-bras jusque dans son cou. Il détournait aussitôt la tête et s’avalait un petit four, devenu froid à force de traîner sur la table. Nico n’était pas très loin, il n’avait pas quitté Thésée de la soirée et s’asseoir avait l’air d’être la décision de Thésée qu’il avait préféré. De sa poche, il avait sorti une petite console sur laquelle il farmait des ressources en silence.

- Ils ont l’air de bien s’amuser.

La phrase tomba dans l’oubli. De toute façon, que voulait-il que Nico lui réponde ? « Oui. » ? Ou peut-être « ok. » ? Alors Thésée, avare de mots habituellement, poursuivit en solo la conversation.

- Angel est mon ami, j’arrive même pas à lui en vouloir… C’est frustrant.

Il aurait aimé pouvoir jeter son désespoir sur quelqu’un, histoire de faire passer la pilule, mais il en était incapable. Pour le coup, c’était rare mais Ilea n’était à l’origine d’aucun de ses problèmes, il ne pouvait donc même pas la prendre pour cible. La seule chose qu’il pouvait faire, c’était attraper des petits fours et les manger en espérant que cette soirée se termine vite. Il regarda une nouvelle fois l’heure. Les aiguilles avaient à peine avancé d’un cran. Toutefois, ce n’était pas n’importe quel cran. Elles étaient désormais parfaitement alignées sur le chiffre central. Avec elles, se mit à retentir une cloche dans tout le bâtiment. Thésée ne quittait plus des yeux Ranya et Angel, il attendait leur réaction. Il souhaita néanmoins à Nico la bonne année sans la moindre motivation. Il n’entendit pas la réponse du Phyllali, trop absorbé par ce qui se déroulait sous ses yeux.

La Givrali venait de s’avancer vers Angel pour l’embrasser.

Sur le coup, la mâchoire entrouverte, Thésée n’en croyait pas ses yeux. Il fit cligner plusieurs fois ses paupières pour s’assurer de ne pas halluciner. Mais non, tout ceci était bien réel. Il hallucina. Si c’était elle qui avait fait le premier pas, alors il comprit qu’il n’avait aucune chance. De toute manière, son kokoro n’avait actuellement pas la force de se battre pour quoi que ce soit. Il était brisé. En miettes. Piétiné par les deux blonds. Thésée se leva brusquement et tourna les talons vers les toilettes.

- Je reviens. Dit-il avant de disparaître.

Il s’enferma dans une cabine et se laissa tomber auprès de la cuvette. La pression devenait étouffante. Il n’aurait pas dû manger autant. Il vomit. Il renifla. De ses yeux perlaient des larmes de chagrin qui le faisaient voir trouble. Il s’essuya avec du papier toilette et tira la chasse avant de se recroqueviller dans un coin du toilette.


HRP :
Thésée est avec Nico sur une chaise à regarder Ranya au loin.
Sonne minuit. Ranya embrasse Angel, Thésée se brise.
Il se réfugie dans les toilettes.


chaque personne qu'on s'autorise à
aimer
est quelqu'un qu'on prend le risque de
perdre
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum