Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 7

Pokemon adala community

Tu abandonnerais ce pauvre locataire démuni à son déménagement, en « empruntant » sa camionnette en plus… ? Je ne te pensais pas voleur, Josh.
en savoir plus ?
Cha-charmant… normalement c’est en mission avec Josh que je frôle la mort, pas en rentrant chez les Phyllalis.
en savoir plus ?
Je vais chuter, encore, et ça sera long, et ça sera douloureux, et t'auras pas envie d'être là. Parce que toi, tu as Aoi mais moi j'ai quoi maintenant que Maya est partie, dis-moi ?
en savoir plus ?
Ce n'est pas le parc que je souhaite anéantir...
en savoir plus ?
Mademoiselle Alézar, Pecheresse Caroline ! Où êtes-vous ?
en savoir plus ?
La triche sera permise évidemment.
en savoir plus ?
Q…. Quéééééééééééééé ?!
en savoir plus ?
Le Deal du moment :
iPhone 13 Pro : où précommander le ...
Voir le deal

Max Arago
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t3773-0269-maxine-max-arago-terminegivrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t3774-maxine-max-arago-givrali
Icon : eavesdropping || yuna (en cours)  BHJfa6
Taille de l'équipe : 10/30
Région d'origine : Kalos, Romant-Sous-Bois/Illumis
Âge : 19 yo
Niveau : 50
Jetons : 441
Points d'Expériences : 1786
eavesdropping || yuna (en cours)  BHJfa6
10/30
Kalos, Romant-Sous-Bois/Illumis
19 yo
50
441
1786
pokemon
eavesdropping || yuna (en cours)  BHJfa6
10/30
Kalos, Romant-Sous-Bois/Illumis
19 yo
50
441
1786
Max Arago
est un Scientifique Archéologue

eavesdropping
Des portes qui claquent et des voix qui portent. Voilà le joli début du nouveau bruit qui court chez les Givralis. Faut dire qu’il ne leur en faut pas beaucoup pour extrapoler et laisser leurs petites langues vénéneuses raconter milles et unes histoires à propos de quelques mots entendus au cœur d’un couloir.

Et aujourd’hui, oh, aujourd’hui, même les givralis les moins commères se retrouvent à relever la tête de leurs diverses occupations.

Max et Yuna, dans leur chambre, n’échappent pas à la règle. Il faut dire qu’elles sont aux premières loges. Quelques portes à peine séparent leur chambre de la scène du spectacle de ce soir et l’isolation du dortoir des bleus … Il ne protège pas vraiment l’intimité de leurs occupantes.

Il ne faut pas longtemps à Max pour identifier les deux voix qui crient. Il ne faut pas longtemps pour identifier le feu de Salomé et Logan. C’est presque ridicule tant c’est prévisible. Les deux ont une sacré histoire et une bonne partie du dortoir suit leurs aventures comme une série télévisée dont on attend avec impatience le prochain épisode.

C’est avec un presque levé des yeux au ciel que Max se replonge sur les documents face à elle. Pas la peine de chercher à écouter un peu plus, ça ne sera pas grand-chose et les autres Givralis lui permettront de rattraper sans aucun mal.

Sauf que c’est pas rien. Et même concentrée sur son travail, elle ne peut s’empêcher de l’entendre. Enceinte. Grossesse.

Viol.

La bouche de Max s’ouvre légèrement et elle se tourne lentement pour dévisager sa porte. Si la première partie est douloureusement plausible, l’accusation de viol résonne comme un tambour, comme un couteau qu’on plante. Salomé semble prise d’une colère et d’une violence et elle n’arrête pas, n’arrête pas, n’arrête pas.

En tournant, Max ne peut pas vraiment louper le regard, blanchissant, de Yuna. Elle semble … affectée. Profondément. Un lien avec le duo ? Max n’aime pas trop aller écouter les ragots sur ses colocataires, simple question de respect, mais il lui semble avoir entendu parlé d’un quelque chose entre elle et Logan. Aux yeux de Max, pas forcément la meilleure des idées au vu de la sanguinité des deux mais hey, qui est-elle pour juger ? (Quelqu’un dans une relation stable et saine depuis presque un an maintenant. Ouais, elle est assez bien placée pour juger en fin de compte.)

Il ne lui faut pas longtemps pour quitter sa chaise de bureau et pour s’asseoir aux côtés de cette colocataire qu’elle connaît si mal, mais qui semble tellement souffrir. La main de la rose se place naturellement sur les épaules de Yuna et elle la laisse commencer à dessiner des motifs divers dans le stupide espoir de la calmer un peu.

De l’autre côté, ça crie toujours mais Max n’y fait plus trop attention. Elle doute, pour le coup, que cette affaire de viol soit fondée, c’est malheureusement probablement plus une question d’alcool. La priorité, là maintenant, c’est de calmer Yuna et qu’elle n’explose pas à son tour, débarquant dans un conflit qui ne la regarde pas pour déverser une probable jalousie qui ne ferait qu’empirer les choses pour tout le monde.

Parfois, la meilleure solution, c’est l’attente.


t h e f i r e i n s i d e
Yuna F. Akabara
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7052-481-yuna-akabara-une-rose-de-feu-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7065-yuna-akabara-givrali
Icon : eavesdropping || yuna (en cours)  Yunaic11
Taille de l'équipe : 35/38
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 83
Jetons : 1184
Points d'Expériences : 2973
eavesdropping || yuna (en cours)  Yunaic11
35/38
Hoenn
17 ans
83
1184
2973
pokemon
eavesdropping || yuna (en cours)  Yunaic11
35/38
Hoenn
17 ans
83
1184
2973
Yuna F. Akabara
est un Topdresseur Spé. Type

Eavesdropping

ft. Max Arago
♫♫
Une description du dortoir Givrali…

C’est un dortoir calme, où les ragots vont bon train. Oui c’est possible d’être le dortoir des plus grandes commères de l’académie, et d’être l’un des plus calmes. Mais aujourd’hui ce n’est pas le cas, des voix s’élèvent pour briser le calme du dortoir, et c’est à ce moment qu’on se rend compte que les chambres ne sont pas insonorisées.

En soit, c’est certes assez rare d’entendre des voix s’élever dans le dortoir, mais ça l’est encore plus quand il s’agit d’une voix masculine. Certes les garçons peuvent encore venir dans le dortoir, il n’est pas si tard que ça…mais pour venir gueuler comme ça, ce n’est pas le bon plan, surtout quand on sait les pokémon qui habitent ce dortoir.

Ça aurait pu s’arrêter là, j’aurai pu ne pas m’intéresser à ces hurlements intempestifs, mais voilà, je reconnais sans mal les voix que j’entends…une en particulier : Celle de Logan.
Comment a-t-il pu rentrer dans le dortoir ? Depuis notre dispute sur la plage, Lucifer n’a cessé d’augmenter les patrouilles autours du dortoir, afin de s’assurer que le jeune homme ne vienne pas me déranger. D’un sens je suis contente qu’il ne soit pas venu me voir, mais juste entendre sa voix fait monter en moi une violente colère.

Enfin ça ce n’est que la forme…Je pense que le pire, c’est le fond.

Enceinte. Grossesse. Viol

Des mots que je n’aurai pas crus possible d’entendre dans une conversation entre les deux ennemis millénaires. Est-ce que Salomé était vraiment enceinte de Logan ? Mais comment ? Je sais qu’il n’a plus ses souvenirs, mais comment Salomé a pu le faire avec lui ? Est-ce qu’un viol est à l’origine de ça ? La rouge a beau détester le Voltali, je ne la vois pas se donner à lui, juste pour le faire souffrir. Il a fallu pas mal d’alcool pour en arriver là…

Mais imaginer les deux ensembles, aussi proches me fait devenir blanche d’un seul coup. Tant de sentiment viennent en moi d’un seul coup, de la tristesse car, il ne faut pas oublier que Logan est mon premier amour, et que ça ne s’oublie pas comme ça…ça me fait mal de savoir ce genre de chose.
La colère, car ça me rappelle sa trahison, et je ne peux m’empêcher de réfléchir à une chose…La grossesse de Salomé…elle doit remonter à la croisière sur le navire…donc avant que Logan n’ose me dire qu’il est amoureux de moi.

Je n’ai qu’une envie, sortir de la chambre, donner un poing dans la gueule à Logan pour que se taise, un autre pour lui faire payer ce qu’il nous a fait, à Ana, à Salomé, à moi…Mais une personne ne semble pas vraiment de cette avis, car je sens deux mains se poser sur mes épaules et commencer à les masser. Je lève les yeux pour voir Max, un air compatissant au visage…comment elle fait pour savoir que je vais mal ? Et pourquoi elle vient m’aider alors que j’ai été tellement froide et distante depuis le début de notre colocation…Tant de gentillesse, ça me fait chaud au cœur. Je baisse les yeux me mordant la lèvre.

-Il peut pas arrêter…il peut pas nous laisser tranquille…

Entre colère et tristesse, c’est la deuxième qui l’emporte, et je ne peux retenir des larmes de couler le long de mes joues. Trop de colère, trop de tristesse, j’en ai marre, je veux juste que sa voix disparaisse, qu’il arrête de me tourmenter…



 
You can never
turn back


eavesdropping || yuna (en cours)  P8X21eb
I'm coming like a Firebaaall ♪
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum