Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 7

Pokemon adala community

Tu abandonnerais ce pauvre locataire démuni à son déménagement, en « empruntant » sa camionnette en plus… ? Je ne te pensais pas voleur, Josh.
en savoir plus ?
Cha-charmant… normalement c’est en mission avec Josh que je frôle la mort, pas en rentrant chez les Phyllalis.
en savoir plus ?
Je vais chuter, encore, et ça sera long, et ça sera douloureux, et t'auras pas envie d'être là. Parce que toi, tu as Aoi mais moi j'ai quoi maintenant que Maya est partie, dis-moi ?
en savoir plus ?
Ce n'est pas le parc que je souhaite anéantir...
en savoir plus ?
Mademoiselle Alézar, Pecheresse Caroline ! Où êtes-vous ?
en savoir plus ?
La triche sera permise évidemment.
en savoir plus ?
Q…. Quéééééééééééééé ?!
en savoir plus ?
-21%
Le deal à ne pas rater :
Calendrier de l’Avent 2021 FUNKO Harry Potter en promo
49.99 € 62.99 €
Voir le deal

Max Arago
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t3773-0269-maxine-max-arago-terminegivrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t3774-maxine-max-arago-givrali
Icon : (mission) roche précieuse || solo (terminé) BHJfa6
Taille de l'équipe : 10/30
Région d'origine : Kalos, Romant-Sous-Bois/Illumis
Âge : 19 yo
Niveau : 50
Jetons : 441
Points d'Expériences : 1786
(mission) roche précieuse || solo (terminé) BHJfa6
10/30
Kalos, Romant-Sous-Bois/Illumis
19 yo
50
441
1786
pokemon
(mission) roche précieuse || solo (terminé) BHJfa6
10/30
Kalos, Romant-Sous-Bois/Illumis
19 yo
50
441
1786
Max Arago
est un Scientifique Archéologue

roche précieuse
C’est un peu intrigué que Max passe la tête dans le bureau du professeur Yade. Généralement, elle communique plutôt avec le professeur Jauplain, voir Roseverte. Mais puisque depuis son départ les rapport de force se sont quelques peu … inversés, elle n’est pas vraiment étonnée que c’est Yade qui reprend le flambeau sur certains points. D’autant plus que les matières enseignées par le timide professeur sont celles qui sont le plus importantes dans la voie que Max a choisit.

- Ah ! Miss Arago, entrez, entrez.

Max laisse un sourire se dessiner sur son visage avant de s’installer. L’énorme Steelix de son professeur prend les trois quarts de la pièce mais ça ne semble pas vraiment le déranger.

- Qu’est-ce que je peux faire pour vous monsieur Yade ?

Percy farfouille un moment dans les papiers sur son bureau avant de lui répondre.

- Pour ceci ! L’Observatoire a fait une grosse découverte dans le mont Skiddo et a besoin de petites mains pour cartographier et analyser les découvertes.

Avec un sourire amusé, Percy ne révèle pas la nature de la découverte à Max, préférant lui laisser la surprise à la lecture du petit dossier de présentation qu’il lui tend. Il ne faut pas longtemps à Max pour le lire en diagonale et jeter un coup d’œil intrigué à son professeur. La mission est certes intéressante mais elle ne comprend pas exactement pourquoi Yade la choisit, elle, pour l’exécuter.

- Vous êtes une bonne archéologue qui commence a avoir une sacré dose d’expérience. Le truc, c’est qu’on a pas mal de soucis avec l’AES, j’imagine que vous avait attendu parlé ?

Max se contente de hocher la tête, touchée par les compliments de son professeur.

- Vous savez garder votre sang froid et cette mission implique un partenariat entre nos équipes et celles de l’AES. Je ne vais pas afficher cette mission sur les panneaux d’informations mais je ne veux pas décliner la proposition de l’Observatoire. Vous comprenez ce que je vous demande.

- Compléter la mission sans envenimer la situation déjà tendue entre l’AES et nous. Ça doit être faisable, ne vous inquiétez pas.

Percy hoche la tête.

- C’est exactement pour ça que je vous ai choisit Miss Arago. Je vous confie le dossier, vous avez rendez-vous demain, midi tapante à l’entrée du chemin S19. Ne vous inquiétez pas pour vos classes, vous êtes excusée pour la journée. Merci encore et bonne chance.

Max acquiesce, notant rapidement les informations complémentaires avant de se lever, remercier le professeur et repartir. Soupesant le dossier, elle soupire un peu en trottinant vers sa salle de classe. Elle est partie pour une longue soirée de recherche. Heureusement que Pervenche l’aime bien. Elle va probablement encore une fois atteindre l’heure de fermeture du bâtiment et la bibliothécaire aura à la chasser. Ah, c’est tout le plaisir de s’intéresser aux bouquins et théories scientifiques diverses.

Le dossier en lui même est terriblement intéressant et pas simplement qu’à un niveau scientifique. L’importance de la découverte pourrait bien jouer sur le développement économique de l’île et Max ne doute pas une seule seconde que toutes les expéditions réalisées sur le mont Skiddo sont largement financées par la mairie de Nuevo. C’est cool. Max aime bien quand les autorités voient un intérêt dans les recherches scientifiques. Ça offre un peu de budget. Faut juste faire attention à laisser les bonnes personnes en charge. La catastrophe arrive bien souvent trop vite pour l’esquiver.

Le lendemain, midi tapante, Max est prête. Bien habillée pour se protéger du vent frais de cette fin d’automne, Max est adossée contre la pancarte. Elle a laissé le trajet dans les mains de son starter qui se repose maintenant dans sa pokeball, remplacé par son petit trio composé de Mushu, Naor et Apsy. L’Hypotrempe se trimbale sur le dos de son Drackhaus et les deux petits dragons restent bien sages à ses côtés.

Mushu n’est pas très heureux d’avoir été sélectionné pour participer à la journée mais Max est bien décidée d’arrêter de céder aux caprices du petit pokemon. Naor est égal à lui même, calme et sérieux, son corps le contraignant à des vitesses lentes et lourdes. Et Apsy … Apsy semble vouloir affronter le monde. Un moment, Max se demande si elle ne fait pas une terrible erreur en demandant ainsi à son pokemon le plus belliqueux de rester calme dans une situation qui sera certainement tendue.

Ah, ça sera probablement un bon entraînement.

Max n’a pas attendre longtemps pour qu’un scientifique arrive accompagné par un grand type au sourire charmeur qui doit avoir à peu près le même age qu’elle. Bon. Super. Un léger sourire forcé, Max s’avance et n’a même pas le temps de se présenter au scientifique qu’il se lance dans un discours agacé et rapide.

- Oui, oui, Max Arago, je sais. Voilà Elliot Noir. Étudiant à l’AES. On sait, vous êtes pas copains, c’est pas nos oignons. Nos oignons c’est que vous identifiez toutes les zones à joyaux de cette partie de la montagne. Ça devrait vous prendre l’après-midi. J’imagine que vous avez lu les dossiers qu’on a transmit à vos écoles. Donc voilà, j’vous laisse, passez par l’Observatoire en partant pour donner vos rapports. Tchao.

Bon. Voilà un briefing simple et efficace. Un poil expéditif aussi. Dans tous les cas, le matériel est là et son binôme aussi. Bien décidée à ce que la mission se passe aussi bien que possible, Max affiche un sourire et tend la main vers Elliot.

- Enchantée Elliot, j’ai hâte de travailler avec toi.

Le jeune homme reste silencieux quelques secondes, son regard parcourant sans gêne la Givrali dont le sourire se fait de plus en plus forcé.

- Mouais, tu feras l’affaire. Je les préfère plus pulpeuse en général.

Max cligne des yeux. Une fois. Deux fois. Elle se pince. Non. C’est pas un rêve. Bon. Ok. Tout va bien, tout va bien. Rester calme. À ses côtés, les trois petits dragons semblent tout aussi étonnés qu’elle de la désarmante honnêteté d’Elliot.

À quel moment elle peut préciser qu’elle a un copain au fait ?

Sans perdre plus de temps, Elliot s’équipe du premier engin de mesure et lui fait un vague signe de la main.

- Aller, je comprend bien que vous êtes pas forcément les plus malins, à la PC, mais tout de même, on perd du temps, on perd du temps.

Rester calme donc.

Max inspire profondément, adresse un regard d’avertissement à ses équipes et enfile à son tour l’engin de mesure. Par chance, elle a déjà eu l’occasion de s’en servir et le dossier de hier précisait  son utilisation, aussi, elle n’a pas de mal à le mettre en route et il ne lui faut que les quelques minutes de marche jusqu’à ce qu’ils arrivent à leur premier point de repérage pour se familiariser avec.

Elliot par contre … L’engin entre ses doigts fait des bruits qu’il n’est clairement pas sensé faire. Si Max était une personne parfaitement gentille, sans défaut et absolument pas rancunière, elle lui proposerait sans aucun doute son aide pour faire fonctionner l’appareil. Mais très franchement, après les remarques désagréables de cet abruti, son avis sur lui est fait et plus à faire. Déso pas déso.

Son passif agressif à peine déguisé amuse très fortement Apsy qui en rajoute un peu en envoyant de manière assez régulière des petits jets d’eau contrôlés à l’avant pour que le brun marche dans une pseudo flaque d’eau. Rien de bien méchant, mais suffisamment pour l’agacer. Et parce qu’il est malin l’Hypotrempe, il fait gaffe à le faire quand Max ne regarde pas.

Après cette petite marche dont le silence ne fut brisé que par les grognements d’Elliot, le duo malheureux arrive finalement face à la première galerie marquée sur la carte. Elliot semble alors avoir complètement abandonné son appareil de mesure et tend une main impérieuse envers Max.

- Mon appareil est défectueux et puisque je suis le plus avancé de nous deux, tu vas me faire le plaisir de me donner le tien. Tu peux prendre des notes si tu veux.

Décidément, on devrait faire en sorte que ce garçon arrête définitivement de parler. Max force un sourire et échange d’appareil. Rester calme, faire en sorte que la mission se passe bien. Et puis, en soit, l’appareil d’Elliot n’est simplement pas paramétré correctement. En quelques manipulations, le voilà fonctionnel.

Elle se garde cependant bien d’ouvrir la bouche pour le dire au brun de l’AES, préférant avancer sur les tests et mesures de son côté, sans lui parler. Le moins elle lui parle, le mieux elle se porte. Ses trois pokémons autour d’elle, elle commence à scanner le mur, là où il brille d’une jolie couleur rouge.

Tout en laissant la machine analyser l’échantillon, elle commence sa prise de note. Couleur orangée, voir rouge, donc on peut déjà éliminer pas mal de type. C’est probablement un des types dont le joyaux est initialement de couleur chaude. Dans le dossier fourni par l’Observatoire, Max retrouve une planche où tous les joyaux sont présentés avec des indications sur leur couleurs ce qui lui permet d’approfondir la recherche.

Un brin de comparaison suffit à l’identifier comme une zone feu. Placée sur le côté sud de la montagne, c’est ici que doit se concentrer un maximum de la chaleur générée par le Soleil. D’autant plus que le mont Skiddo était initialement un volcan non ? Si elle arrive à convaincre l’autre abruti d’Elliot de s’aventurer plus profondément dans la galerie, il trouverait peut-être de la roche volcanique, voir quelques types feu qui se prélassent dans le coin.

En attendant, Max avance bien sur son identification et les diverses mesures que l’engin lui fournissent permettent de catégoriser officiellement la zone comme Feu. Température, densité et autres petites informations sont elles aussi toutes classées dans des tableaux fournis par l’Observatoire. Le travail demandé n’est pas spécialement complexe, il est simplement lent et fastidieux.

- Naor, est-ce que tu peux lancer une Flammèche sur le mur s’il te plaît, j’aimerais voir si la zone à le même effet que les joyaux.

Oh, la joie de l’expérimentation. Pendant un instant, trop prise dans ses recherches, Max n’a complètement occulté la présence d’Elliot mais bien heureusement pour ce rp, c’est bien la seule puisqu’il se précipite vers sa position les bras en l’air.

- Mais t’es complètement folle ! Tu vas tout détruire, il ne faut surtout pas lancer des attaques ! J’aurais du le savoir qu’il fallait te surveiller de prêt, vous autres à la PC, on vous apprend vraiment que des conneries.

Il attrape violemment son carnet de recherche.

- Au moins, tu as repéré le bon type de la zone mais attention, que je t’y prenne plus hein !

Ressemblant l’espace d’un instant à un instituteur punissant l’un de ses élèves de primaire, il redresse l’index et le pointe vivement dans la direction de la rose dont l’intérieur des joues devient douloureux à force de contenir des injures et des commentaires désobligeants. Inspire encore une fois, on peut continuer.

- Bien évidement, où avais-je la tête, utiliser une attaque pokemon dans un environnement propice à cela. Complètement idiot. Allons au prochain point d’accord ?

Visiblement, le sarcasme débordant de la rose glisse sur Elliot comme une tablette de chocolat finit dans l’estomac de Rody. Enfin, plus vite ils ont finit, mieux ça se passera pour elle.

Après l’accident promptement et héroïquement stoppé par Elliot, le duo avance vite. Pour éviter de se mettre complètement Elliot à dos, Max demande à Mushu et Naor de concentrer leurs attaques des types des différentes zones. Plus c’est simple, plus la zone est puissante. En plus de ça, c’est un excellent exercice de contrôle pour les jeunes dragons dont la nouvelle puissance venue avec leurs évolutions est encore brute. L’affûtage est la clé de la réussite.

Apsy reste dans son coin. Max est assez étonnée pour tout dire du calme de son Hypotrempe. Il est, d’habitude, le plus agressif et extraverti de ses pokémons. Le voir aussi renfermé l’inquiète un peu mais elle interprète son attitude comme un besoin de solitude et elle concentre ses attentions sur les deux petits dragons en mal d’entraînement. Pour le plus grand dépit de Mushu.

La journée touche tranquillement à sa fin et toujours à deux doigts d’égorger Elliot, Max commence les tests de la dernière zone qu’ils doivent identifier. C’est presque trop facile maintenant et il y a quelque chose de profondément familier dans ce lieu. Naor et Mushu aussi s’y sentent immédiatement à l’aise et il n’en faut pas beaucoup plus à Max pour la qualifier de zone dragon. Elle lance bien sûr les tests, aussi bien avec les engins que ses pokémons mais elle est déjà certaines des résultats.

Et alors qu’elle a le dos tourné, Apsy quitte la galerie, profitant d’un pistolet à O pour glisser le long de la roche jusqu’à une des rivières qui passent à côté.

Les dernières prises de notes ne prennent pas longtemps et enfin, enfin, c’est terminé. Constatant enfin qu’Apsy n’est plus avec eux, Max signale à Elliot de retourner à l’Observatoire sans elle, elle profitera de son Trioxhydre pour faire le trajet une fois qu’elle aura récupéré son petit pokémon. Elliot lève les yeux au ciel et ne serait pas vraiment lui si il ne la quittait pas sur une petite remarque piquante.

- C’est si peu étonnant que tu ne saches pas contrôler tes pokémons. Vraiment, vous êtes des simulacres de dresseurs à la PC.

Un dernier sourire forcé Max, un dernier et c’est fini. Le garçon s’en va finalement et toute la frustration et la colère qu’elle ressentait se transforment en inquiétude pour le petit pokemon eau. Il faut qu’elle le retrouve et vite.

Un peu d’observation lui permet de retrouver des marques d’eau là où l’Hypotrempe a utilisé ses attaques eau pour glisser mais une fois la rivière atteinte … C’est plus complexe. La rose se sent complètement désemparée. Elle ne comprend pas la fuite d’Apsy, elle ne comprend pas les raisons derrière cette pseudo-fugue. Habituellement, elle a confiance à ses partenaires et il n’est pas vraiment rares qu’ils se promènent seuls à droite ou à gauche. Mais ils la préviennent et là … et là elle ne sait pas.

Naor finit par lui pointer maladroitement la cascade qui se trouve un peu en contre-haut d’eux. C’est difficile à voir de là, surtout avec le soleil qui se couche, mais il y a une petite forme bleue qui s’y dessine. Qu’est-ce qu’il fabrique ?

Sans perdre plus de temps, Max court dans la direction de la cascade. Posé tranquille dans une chaise pliante à côté du mur d’eau, un Léviator se prélassant dans l’eau, un vieillard lui jette un regard curieux.

- Bah alors ma p’tite ? Qu’est-ce qui t’arrive ?

Max met quelques minutes à répondre cherchant désespérément du regard son Hypotrempe.

- Il est là !

Le soulagement est de brève durée. Apsy est très visiblement en pleine galère et il lutte pour remonter la cascade. Mais si son petit corps d’Hypotrempe n’a plus de soucis avec les courants faibles, ici, c’est pas tout à fait la même histoire.

- Tu veux mon Leviator, pour aller l’aider ?

Max se tourne vers le vieil homme, pleine d’espoir.

- Oui ! Merci ! Désolée !

Sans prendre plus de pincettes que ça et sous le sourire amusé de l’homme, elle se jette à l’eau, frissonnante quand elle est glacée et s’installe sur le dos du serpent de mer. Il ne faut pas beaucoup de temps au grand pokémon pour rejoindre l’Hypotrempe en galère. Cependant, quand Max fait signe de se pencher pour le récupérer et l’aider, Apsy perd quelques mètres de son escalade en l’esquivant vivement.

- Qu’est-ce qui t’arrive Apsy bon sang ! C’est dangereux !

Mais il n’en a rien à faire et il insiste sous le regard paniqué de sa dresseuse et celui perplexe des autres spectateurs en contre-bas.

- Tu vas pas me dire que tu me fais une crise de jalousie parce que Mushu et Naor ont évolués avant toi ? Je sais que vous êtes proches mais quand même ! Tu sais bien qu’il faut prendre son temps, attendre d’être prêt !

Le type eau ne réagit qu’avec un cri de rage. Le cœur de Max se fend. La situation s’éclaircit peu à peu. Le trio de Naor, Apsy et Mushu est avec elle depuis longtemps et ils ont tous les trois pris beaucoup de temps avant d’être prêts à évoluer. C’est pas spécialement un mal et Max ne forcera jamais ses pokémons à l’évolution. Pour autant … elle comprend la détermination d’Apsy. Il est le dernier du trio. Il se doit de se montrer à la hauteur. Il se doit d’être aussi capable que les autres.

Alors Max mord ses lèvres et laisse son pokémon affronter la cascade. Comme si la vaincre lui permettra de résoudre tous ses problèmes. Ils savent aussi bien l’un que l’autre que ça n’est absolument pas le cas pourtant … pourtant, il semble que dans l’immédiat ça lui fasse du bien.

Peu à peu, Apsy monte et conquiert les vagues. Peu à peu, son corps change, s’agrandit et devient plus fort. Petit à petit, Apsy abandonne l’Hypotrempe pour devenir Hypocéan. Quand enfin, le trio arrive au sommet de la cascade, le plus si petit que ça pokémon souffle fort et ne semble pas vraiment avoir comprit qu’il a atteint son objectif.

- Je pense que ça suffit pour aujourd’hui. Repose toi Apsy, on discutera plus tard.

Il a à peine la force de riposter face au faisceau rouge de la pokéball avant de s’avouer vaincu et de rentrer sans problème dans sa maison de poche. Max soupire à son tour et lève les yeux vers le ciel qui s’assombrit. Quelle journée. D’une impulsion des jambes, elle demande au Léviator de la faire redescendre.

Elle remercie finalement le vieil homme qui lui adresse un clin d’œil comme salutation de départ. Ses deux autres dragons retournent dans leurs pokéballs pour laisser leur dresseuse en tête à tête avec son starter pour le trajet du retour.

Elle manque presque de passer par l’Observatoire pour rendre ses notes mais finit par faire un détour plus grand que prévu pour les déposer. Une copie du rapport est également posée sur le bureau de Roseverte avant qu’elle ne rentre enfin dans son dortoir. Elle l’aura bien mérité sa douche chaude … Et si elle a pas prit froid avec toutes ces conneries, franchement, chapeau.


HRP :
- évolution d'Apsy en Hypocéan
- utilisation d'un bon léviator obtenu ici


t h e f i r e i n s i d e
Sir Trouille
Icon : (mission) roche précieuse || solo (terminé) CeOUB4f
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 13090
(mission) roche précieuse || solo (terminé) CeOUB4f
-
-
0
0
13090
pokemon
(mission) roche précieuse || solo (terminé) CeOUB4f
-
-
0
0
13090
Sir Trouille
est un PNJs
Modération Cascade max

Validé !



(mission) roche précieuse || solo (terminé) 7z5c
Sir Trouille
Icon : (mission) roche précieuse || solo (terminé) CeOUB4f
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 13090
(mission) roche précieuse || solo (terminé) CeOUB4f
-
-
0
0
13090
pokemon
(mission) roche précieuse || solo (terminé) CeOUB4f
-
-
0
0
13090
Sir Trouille
est un PNJs
Modération Mission Max

Appréciation Max Arago et la mine aux joyaux….Ok, c’est cliché comme titre. La mission démarre sur des chapeaux de roues et entre le chercheur malpoli et Eliott (que je renomme instantanément ‘’le gros lourd’’), on ne peut que compatir pour l’épreuve qui attend notre Givrali.  Je regrette carrément qu’il ne se soit pas mangé une baffe, à défaut d’un trio de dragons (les accidents arrivent si vite dans la montagne). Ça se lit tranquillement, on compatit avec Max, on la voit dans son élément et on veut buter Elliot.
La petite scène finale est assez touchante mais la transition entre cette dernière et la mission de Max est un peu abrupte. Quelques petites fautes d’accord ici et là à remonter,également.
■■■□□ - Trois étoiles : c'est bien ! Rien à redire si ce n'est que vous pouvez quand même faire mieux, montrez vous plus originaux, étoffez vos rps ! Explorez la mission jusque dans ses moindres recoins ! Vous recevez 50 jetons et 10 expérience supplémentaire.
Solo donc gains divisés par 2 !



(mission) roche précieuse || solo (terminé) 7z5c
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum