Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 7

Pokemon adala community

Tu abandonnerais ce pauvre locataire démuni à son déménagement, en « empruntant » sa camionnette en plus… ? Je ne te pensais pas voleur, Josh.
en savoir plus ?
Cha-charmant… normalement c’est en mission avec Josh que je frôle la mort, pas en rentrant chez les Phyllalis.
en savoir plus ?
Je vais chuter, encore, et ça sera long, et ça sera douloureux, et t'auras pas envie d'être là. Parce que toi, tu as Aoi mais moi j'ai quoi maintenant que Maya est partie, dis-moi ?
en savoir plus ?
Ce n'est pas le parc que je souhaite anéantir...
en savoir plus ?
Mademoiselle Alézar, Pecheresse Caroline ! Où êtes-vous ?
en savoir plus ?
La triche sera permise évidemment.
en savoir plus ?
Q…. Quéééééééééééééé ?!
en savoir plus ?
-20%
Le deal à ne pas rater :
Bon plan rentrée : PC portable Asus à 319€
319 € 397 €
Voir le deal

Bouddha Socket
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7091-bouddha-socket-vague-a-larmes-termine#72104
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t6478-bouddha-socket-phyllali-uc
Icon : [Alternance] Théorie des kongs  1549924579-bouddha
Taille de l'équipe : 4
Région d'origine : Alola
Âge : 17 ans
Niveau : 16
Jetons : 284
Points d'Expériences : 331
[Alternance] Théorie des kongs  1549924579-bouddha
4
Alola
17 ans
16
284
331
pokemon
[Alternance] Théorie des kongs  1549924579-bouddha
4
Alola
17 ans
16
284
331
Bouddha Socket
est un Pokeathlète Médecin


Bouddha bricolait.

Ses deux grosses mains en action sur des minuscules outils. Une énorme loupe qui grossissait son oeil au moins 200 fois. Langue tirée. Analyse désespérée. Engrenages emmêlées. Et encore un essai... Mais rien à faire, il n'était pas horloger. Alors, il soupira, enleva son oeil de la gigantesque loupe puis se tourna vers son amie, prostrée sur le lit de Selky, son colocataire. Un instant les deux noisettes de Bouddha se posèrent sur les instruments poussiéreux qui parsemaient la pièce - si au début, le jazzman s'était montré envahissant, il était maintenant très discret. Plus discret qu'un fantôme. Avait t'il disparu au détour d'un couloir de l'académie ? Peu inquiet Bouddha haussa les épaules et s'adressa à Blue, sa meilleure amie :

-Désolé Blue, je ne peux rien faire pour ta montre. Tu as pensé à aller voir un professionnel ?

Blue sauta à pieds joint, s'attrapant le crâne en grognant avant de courir vers la montre et de se saisir de cette dernière avec violence.  

-Tu crois que le flouze pousse sur les arbres où ?  

Bouddha approuva silencieusement, avec une moue convaincue. Il observa un moment la vielle montre à gousset que tenait fermement son amie. Il la voyait souvent dans les mains de Blue - ce n'était pourtant pas son style. Aussi ne tarda pas à exprimer tout haut la question qui lui brûlait les lèvres :

-Qu'est-ce qu'elle a de spécial cette montre ?  

Pendant un instant, le visage de Blue devint aussi rouge qu'une baie touga. Finalement, elle claqua la langue, balança un "sale bobo abruti", fit volte face et claqua la porte. Puis il haussa les épaules et ressortit ses éprouvettes d'analyse de bave de dodoala. Blue et ses coups de sang.... Classique. Rien d'inquiétant.

Bouddha travailla bien une quinzaine de minutes avant d'être de nouveau interrompu par une voix, derrière lui. Un "bonjour" des plus glacials qui eut le mérite de faire sursauter l'alolien, brisant une éprouvette au passage.

Selky ? Enfin ? Se demanda t'il en se retournant. Mais le garçon qui était assis sur le lit de son colocataire n'avait rien à voir avec le jazzman. C'était un jeune homme grand et séduisant, aux cheveux aussi gris qu'un nuage de pluie et à la mâchoire carrée. Fait étonnant : il était trempé de la tête aux pieds, à l'exception d'une baie fumante posée entre ses deux mains. Bouddha arqua un sourcil.

-Alola... Pardon... Mais t'es qui ?

Le garçon, leva un sourcil, avant de se lever et de se diriger vers Bouddha. Trempant l'entièreté de la chambre sur son passage. Il lui tendit la main et baragouina :

-Désolé. Stone, Stone Mercury.

Bouddha lorgna un instant sur la main et l'ignora royalement, préférant faire le salut traditionnel alolien. Le dénommé Stone, sembla surpris, mais approuva d'une moue résignée.

-Ah bah Bouddha Socket, qu'est-ce que tu fais dans ma chambre au juste ?

Le dénommé Stone se mordit la lèvre inférieure. Il regarda ses pieds un instant, puis l'étrange baie fumante. Puis Bouddha. Plus pour lui même que pour Bouddha, il articula :

-Est-ce que ça aurait un rapport avec les kongs ?  

À l'évocation des singes typiques d'Alola, Bouddha dressa une oreille.

- Les kongs ? Comme les kongs d'Alola ?

Sombre souvenir d'enfance que ses singes qui avaient attaqué la communauté de bouddha pour s'être installé dans leur territoire. L'alolien chassa sa mémoire et jeta un coup d'oeil à Stone - il n'avait rien d'alolien. Et surtout... Ça ne répondait toujours pas à la question principale de cet étrange échange : qu'est-ce qu'il foutait dans sa chambre ? Peu désireux de répondre à la question, Stone regardait maintenant la baie avec un drôle d'air.

-Sans doute, Hope pourrait m'aider mais ça n'explique pas pourquoi...  

Bouddha fronça les sourcils. Hope... Voilà qui lui disait quelque-chose n'avait t'il pas lu quelque-chose sur... Comme une annnonce. D'un coup, d'un seul un éclair frappa son esprit et il ouvrit un tiroir fouillant à l'intérieur avec avidité. Finalement, il trouva ce qu'il trouvait et l'agita devant les yeux de l'inconnu.

- Hope Spettell ! Elle cherchait un médecin connaisant bien Alola pour l'accompagner sur Alola... Pour faire des recherches sur les kongs !  

Soudainement le visage de Stone s'illumina.

-Et tu es médecin et Alolien ! Tu dois m'aider ! Tu dois faire cette mission ! Et m'emmener avec toi sur Alola !  

Bouddha fronça les sourcils. Alors certes la perpective d'user de n'importe quelle excuse pour aller sur Alola l'enchantait mais bon... Il y avait plus simple, non ?

- Et pourquoi tu n'irais pas tout seul au juste ? 

Un rire cristallin s'échappa du garçon trempé. Il s'avança vers Bouddha et... Lui planta la main dans le crâne. Genre littéralement. Sa main traversa le crâne de Bouddha qui buggua un instant.

-Parce-que je suis mort, en fait.

Ah.



...



Ah.

Pendant un moment Bouddha, ne comprit pas. Juste influencé par ce courant d'air frais qui traversait son crâne. Puis il haussa les épaules. Ce n'est pas comme si les histoires de fantôme n'étaient pas légions sur Alola et si un fantôme venait le hanter, et bah qu'il en soit ainsi. Il se gratta le menton un instant, comme mettant en lumière tout ce que cela voulait dire. Puis enfin - alors que Stone enlevait la main de son crâne - il se saisit de son ipok et tapa maladroitement un message à cette Hope : Médecin natif d'Alola, connaissant les limites du territoire des kongs et des rumeurs de kidnnaping qui tournait autour. (Stone précisa que ce n'était pas que des rumeurs) A priori, il était le candidat idéal, non ?

Il se garda néanmoins de préciser qu'un certain Stone l'hantait... Pas crédible pour un sou.      

La théorie des Kongs 
Hope Spettell
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t826-spettell-hope-mmm-parce-que-pyroli
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t849-hope-spettell-pyroli
Icon : [Alternance] Théorie des kongs  1550410962-150-80
Taille de l'équipe : 19+ 5
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 77
Jetons : 11535
Points d'Expériences : 2832
[Alternance] Théorie des kongs  1550410962-150-80
19+ 5
Unys
18 ans
77
11535
2832
pokemon
[Alternance] Théorie des kongs  1550410962-150-80
19+ 5
Unys
18 ans
77
11535
2832
Hope Spettell
est un Topdresseur Ranger


Offre d’emploi par le LPA – Reçu le 22.01.2020 15h24

Madmoiselle Spettell,

Nous souhaitons vous recruter pour un projet allant porter sur le clan de Kongs qui aura lieu durant les deux dernières semaines de février. Selon nos archives, vous auriez pris part à une mission qui ont considérablement avancé nos connaissances à propos de ceux-ci, nous aurions besoin d’avantage de votre expérience et vous invitons, si vous le souhaitez, à collaborer une fois de plus dans une mission qui aura lieu dans nos locaux, avec l’approbation de votre école. Par ailleurs, nous avions également contacter Stone Mercury, le binôme avec lequel vous aviez coopéré lors de la précédente mission.
Ci-dessous, veuillez retrouver les informations complémentaires portant sur notre laboratoire ainsi que le projet.
Nous restons à votre disposition si vous aviez la moindre question.

Nous vous prions d’agréer nos salutations distinguées,

LPA Laboratoire Pokémon d’Alola

------

Re : Offre d’emploi par le LPA – Envoyé le 22.01.2020 19h53

Bonjour,

Je vous remercie pour votre proposition, je vais y réfléchir. Néanmoins, je tiens à vous prévenir que Stone Mercury est décédé il y a de cela deux ans.

Avec mes meilleures salutations,

Hope Spettell

------

Re : Re : Offre d’emploi par le LPA – Reçu le 27.01.2020 10h32

Mademoiselle Spettell,

Nous vous remercions pour votre collaboration. Comme il en a été discuté, nous avions changé les modalités du contrat à votre convenance ainsi qu’avec celle de votre école. Par ailleurs vous seriez accompagnée par Bouddha Socket afin de compléter vos compétences pour l’alternance, de ce fait, nous avions également contacté ce dernier afin de l’informer du nécessaire.
Veuillez nous retourner le contrat signé rapidement afin que nous puissions procéder aux étapes administratives supplémentaires dès que possible.

Au plaisir de travailler avec vous,

LAP Laboratoire Pokémon d’Alola


Téléchargement du fichier. Imprimer. Signer manuellement. Scanner. Rédiger une énième réponse – heureusement que le gros des négociations avait pu être réalisé par iPok sans quoi elle y aurait probablement passé des heures essayer de formuler des mails suffisamment professionnels. Joindre des fichiers. IMG029318.jpeg. Envoyer. Soupirer de soulagement.

Bien qu’il se passe énormément de chose à l’académie, du genre, extrêmement beaucoup de choses même, il fallait avouer que ce n’était pas tous les jours que la blonde recevait des mails qui la recrutait pour lui demander de travailler avec un mort. Cela peut paraître surprenant aux premiers abords, en effet. Néanmoins, bien que la proposition de gagner ce que les jeunes appellent communément « des thunes » tout en séchant des cours pendant deux semaines semblait alléchante, dans l’immédiat, la blonde avait d’autres urgences scolaires, tels que compléter les alternances réglementaires ou rédiger ses thèses. Mais ce n’est pas sans compter son éclair de génie qui l’entraîna dans de longues et douloureuses négociations téléphoniques avec l’entité qui voulait la recruter ainsi que son école. Bon ok, en toute honnêteté, cela n’avait pas duré si long longtemps que cela, mais pour la blonde, cela avait paru être une éternité, surtout quand un membre d’une organisation n’est pas capable de prendre une décision claire par lui-même pour un changement tout bête. Oui, croyez-le ou non, changer le terme « mission » à « alternance » dans le contrat prit des dimensions administratives tout simplement ridicule, tout comme le fait de devoir changer le binôme de la blonde car ils ne pouvaient pas recruter une personne morte.

Au final, elle avait dû se charger elle-même de trouver quelqu’un a même de remplacer ce fameux Stone, chose pas si compliqué au final, n’importe qui lui sera probablement plus utile qu’un type qui se balade dans des grottes avec un Ronflex incapable de rentrer dans sa Pokéball – sauf peut-être l’autre boulet de Nathaniel dont elle se surprit à encore retenir le prénom – mais afin de se simplifier le boulot, après la lecture du document se portant sur le mystérieux projet, elle décida qu’un médecin lui sera probablement plus utile.

Quelques jours auparavant, elle avait donc posté une annonce sur le site de l’académie, comme n’importe quel élève cherchant à vendre quelque chose ou à recruter quelqu’un, et c’était donc « Bouddha » qui lui avait répondu. Après quelques recherches, il s’avéra que ce fameux Bouddha, bien que son nom semblât assez étrange et peu commun, n’avait rien d’exceptionnel. Au contraire, il ne s’agissait que d’un Phyllali ordinaire, ayant rejoint l’académie depuis désormais deux ans, médecin de grade un depuis quelques mois. Bref, un étudiant lambda, tout ce qu’il y a de plus normal, hormis le fait qu’il soit légèrement obèse peut-être. En vrai, en y pensant, il n’y avait pas tant d’obèses que ça dans l’école. Mais est-ce que cela fait de « Bouddha » quelqu’un de spécial ? … À vrai dire, elle préférait ne pas s’avancer sur ses suppositions. En effet, le Stone là, lui avait réservée quelques surprises alors qu’il semblait être un type sortit des plus ordinaires des figurants dans les séries télés nazes.
Bref, après confirmation de la participation de Bouddha, Hope n’eut qu’à communiquer son nom à la direction de l’académie qui se chargea de transmettre le dossier à la LPA. Son dossier accepté, voilà où elle se trouvait désormais.

Et nous voilà quelques semaines plus tard, au port de Nuevo. La blonde traînait derrière elle une petite valise dans lequel se trouvait quelques fringues, juste le quoi de survivre deux semaines en supposant qu’il leur sera possible de faire des lessives. Assise dessus, nez dans on iPok, et accompagnée par Ivy et Crosley qui s’amusaient à côté d’elle, elle attendait l’arrivée du fameux Bouddha. L’embarquement allait avoir lieu dans une demi-heure.



Dernière édition par Hope Spettell le Mar 17 Mar - 17:26, édité 1 fois





Bouddha Socket
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7091-bouddha-socket-vague-a-larmes-termine#72104
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t6478-bouddha-socket-phyllali-uc
Icon : [Alternance] Théorie des kongs  1549924579-bouddha
Taille de l'équipe : 4
Région d'origine : Alola
Âge : 17 ans
Niveau : 16
Jetons : 284
Points d'Expériences : 331
[Alternance] Théorie des kongs  1549924579-bouddha
4
Alola
17 ans
16
284
331
pokemon
[Alternance] Théorie des kongs  1549924579-bouddha
4
Alola
17 ans
16
284
331
Bouddha Socket
est un Pokeathlète Médecin


Bouddha broutait.

Sa mâchoire solide, faisait des allers-retours permanents sur sa salade, pique nique du jour. Il mâchait, encore et encore essayant d'oublier qu'un esprit l'hanter sans raisons aucune. Scrunch Scrunch Scrunch sa salade à l'avocat et aux cacahuètes était un délice Scrunch Scrunch Scrunch non Stone n'était actuellement pas en train de flotter face à lui Scrunch Scrunch Scrunch et certainement pas en train de se plaindre, comme il l'avait fait depuis quelques-semaines en PERMANENCE, jour ET nuit. Scrunch Scrunch Scrunch

-...Et c'est à ce moment là que mon amante m'a pris dans ses bras. Oh cruelle ironie. J'ai essayé pendant un temps de flotter sur mon ronflex, mais j'ai glissé dans les vagues comme la vie glissait sur moi... Et Candide qui doit encore m'attendre entre ces murs gris. Ces murs de désespoirs.   

Son Tupperware était vide, aussi Bouddha leva les yeux au ciel et souffla d'agacement. Au début, la présence de Stone n'était pas si dérangeante et le garçon avait l'air plutôt normal (hormis le fait qu'il soit mort, entendons-nous) mais au fil des jours le garçon à la chevelure de pluie s'était avéré... Euh... Grandiloquent. Cette histoire de garçon maudit par la vie qui souhaitait mourrir mais n'y arriva que lorsque sa seule raison de vivre, l'amour de sa vie voulut bien de lui... Pff. Pathétique. Lamentable même. Sérieusement la vie de Stone avait était écrit par un scénariste de teen show sous crack ?

Aussi l'Alolien ne répondit pas et ordonna simplement à son Tropius d'accélérer la cadence : quel drôle de spectacle que ce garçon mangeant une salade à dos de Tropius, suivi par la silhouette grisâtre d'un autre garçon, entre deux nuages. Enfin ça valait si quelqu'un d'autre que lui voyait Stone. Ce qui n'était pas le cas bien sûr.

Mais quel merdier.    

Bientôt, Millepieds entama une descente et atterrit à proximité d'un bateau qui les mèneraient droit à Alola.

-C'est elle !   s'exclama alors Stone en lui pointant Hope du doigt.

C'était une jeune fille blonde comme il en existait milles autres, accompagné de deux petits pokémons respectivement verts et violets. Bouddha flatta son Tropius avant de se diriger vers la blonde et la salua avec un salut alolien typique.

-Alola, moi c'est Bouddha Puis en regardant le bateau On y va ?

Bouddha avare en mots ? Non point du tout. Sans rien ajouter, il réajusta son gros sac sur son dos et entreprit de marcher jusqu'au bateau. Le trajet dura plusieurs heures sans que l'Alolien et la blonde n'essayent de communiquer plus que ça, au grand dam de Stone

-Elle doit forcément savoir quelque-chose, tu ne crois pas qu'il faudrait la prévenir de ma présence ?  

Bouddha se contentait d'hausser les épaules en fixant cette étrange baie fumante. Il devait se l'avouer malgré l'étrangeté de la situation, la perpective de retourner à Alola l'enchantait. D'ailleurs les voilà qui arrivait à Konikoni, sur l'île d'Akala - île qui avait donné son nom au starter de Bouddha. Notre héros inspira grandement, ravi de retrouver cet air si particulier puis suivit la blonde et descendit du navire. Une voiture les réceptionna rapidement et les amena sans attendre à la clinique, le chauffeur promettant de faire parvenir leurs affaires dans leurs chambres respectives. Puis il y eut des couloirs et des couloirs et le duo arriva finalement dans une grande pièce remplis d'instruments d'analyse et au centre : une grande cage vitrée où un quatermac était enfermé.

Les deux gros sourcils de Bouddha se froncèrent. Quel enfer. C'était contraire à toutes ses valeurs.

Un scientifique les alpagua :

-Oh vous devez être les étudiants de PC ? Hope Spettell et... il chercha dans son calepin un instant Bouddha... Socket ?   

L'alolien approuva silencieusement et s'approcha de la cage en verre. En l'entendant arriver, le quatermac leva la tête et se mit à sauter et hurler en tout sens.  

-Pas de panique, il fait ça de temps à autre. Miss Nehauss ne devrait pas tarder, en attendant sentez vous libres d'observez... Mais surtout ne touchez à rien !  

Encore une fois, Bouddha approuva silencieusement et s'approcha encore un peu plus. Il attrapa un calepin qui trainait et le lut en murmurant :

-Sujet trouvé échoué sur la plage. Décontenancé, perdu. il tourna plusieurs pages d'analyse et s'arrêta sur une phrase qui faisait sens, sans doute pour lui seul Portes beaucoup d'attention aux baies donnés à l'heure du repas, mais est toujours déçu.

Puis à nouveau il observa le primate qui s'agitait dans sa cage. Il observa la direction de son regard...  Stone. Bouddha ouvrit grand les yeux et fit un signe discret au fantôme (il fit un signe dans le vide quoi) lui désignant la baie qu'il tenait dans la main. Mais nulle besoin d'expliciter la chose, Stone avait lui même réalisé l'impensable :

-Je crois que j'ai sa baie en mains déclara t'il à Bouddha, le seul qu'il pouvait entendre

Bouddha se mordit la lèvre inférieure, puis soupira. Voilà autre chose.    

La théorie des Kongs 
Hope Spettell
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t826-spettell-hope-mmm-parce-que-pyroli
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t849-hope-spettell-pyroli
Icon : [Alternance] Théorie des kongs  1550410962-150-80
Taille de l'équipe : 19+ 5
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 77
Jetons : 11535
Points d'Expériences : 2832
[Alternance] Théorie des kongs  1550410962-150-80
19+ 5
Unys
18 ans
77
11535
2832
pokemon
[Alternance] Théorie des kongs  1550410962-150-80
19+ 5
Unys
18 ans
77
11535
2832
Hope Spettell
est un Topdresseur Ranger


Il arriva bientôt, à dos de Tropius, en train de mâchouiller une salade. Un garçon à la peau mat, un peu costaud, tout ce qu’il y a de plus normal. Excepté peut-être le courant d’air glacé qui souffla soudain, lorsqu’il passa à côté de la blonde. Pas très commun pour un alolien censé apporter du soleil, et des nanas, mais bon. Quelques courtes formalités échangées, puis ils grimpèrent directement sur le bateau.
Le reste du trajet se passa dans la même cordialité, sans aucun mot échangé, tous deux s’occupant de leur côté. De toute manière, le métissé n’avait pas l’air d’être très bavard et Hope avait d’autres choses à régler, bien plus productives que d’essayer d’entretenir une conversation avec quelqu’un qu’on pouvait méprendre pour un muret. Plusieurs heures passèrent ainsi, et alors que la blonde lisait une énième thèse publiée parmi les nombreuses publiées par les étudiants de l’académie, la rive d’Alola apparaissait progressivement à l’horizon.

Une navette privée vint les récupérer au port. Le trajet jusqu’au laboratoire fut plutôt rapide, une fois à l’intérieur, la blonde eut seulement à remplir quelques papiers supplémentaires ainsi que d’effectuer les quelques gestes basiques, nécessaires à la conservation de l’hygiène des lieux. Puis on les conduisit à travers des couloirs infiniment longs jusqu’à arriver dans une pièce étrange. De nombreux appareils électroniques, des fils sortant de tous les murs et des néons accrochéss au plafond émettaient une lumière si blanchâtre qu’elle donne une mine de malade en phase terminal à toute personne mettant un pied dans la salle.
Au centre, une grande cage en verre abritait un quatermac hagard, peu à l’aise dans cet environnement qui, de toute évidence, lui est peu familier.

Un scientifique présent dans la pièce leur échangea quelques mots rapides avant de disparaître, non sans après leur avoir donné deux-trois directives évidentes. Attendre, observer et ne rien toucher. Simple, basique. Hope hocha la tête, puis l’homme disparut dans l’encadrement de la porte.
Bouddha, qui s’avéra être le plus curieux des deux, s’empara presque aussitôt d’un calepin qu’il lut plus ou moins attentivement. Tendant l’oreille afin d’écouter ce que ce dernier marmonnait, la blonde passa cependant davantage de temps à observer les machines.
Des baies, donc ? Est-ce que cela ne sonnait pas comme un étrange souvenir qui date désormais de quelques années ? Possible.

La porte s’ouvrit en trombe. Une femme au traits tirés, blouse blanche, grande silhouette et cheveux remontés en chignon serré, pénétra alors dans la pièce, d’un pas assuré. Ses mocassins en plastiques résonnaient, se frayant un espace sonore parmi les nombreux « bip » électroniques qui animaient la salle.

« Bonjour, Hope Spettell et… Elle jeta un regard à son calepin, Bouddha Socket. Je me présente, Emilia Neuhaus, scientifique en charge de ce projet. Mademoiselle Spettell, si vous me permettiez, pourrais-je poser quelques questions ? »

Elle débarrassa une table basse sur laquelle se trouvait précédemment un empilement de classeurs remplis, puis sortit trois tabourets métalliques d’un placard telle une magicienne, puis invita la blonde à s’asseoir. Voyant qu’une place demeurait vide, elle se tourna alors vers Bouddha afin de rajouter,

« Eh, toi, là ! Tu peux nous rejoindre aussi. »

Se retournant vers la blonde, elle leur proposa alors à boire. Un café ? Un thé ? La machine Nespresso enclenché, enfin, l’interrogatoire put commencer.
Ses doigts attrapèrent un stylo traînait non loin tandis que son autre bras remontait ses lunettes afin de pouvoir lire plus clairement le document posé devant ses genoux.

« Bon, Hope Spettel, dix-neuf ans, seize lors de la mission, en équipe avec Stone Mercury… Décédé. »

Elle marqua une pause, visiblement surprise par la petite note au coin de sa page, mais se reprit rapidement.

« Il y a plus de deux ans, nous avions donc chargé l’académie dénommée Pokemon Community afin d’accomplir une mission relative intéressante. Celle de suivre des quatermac que nous avions nommé Les Kongs. Pouviez-vous me le confirmer ? »

Hope hocha la tête. Un long silence s’en suivit, jusqu’à ce que la scientifique relève les yeux, fixant la jeune femme. Celle-ci s’empressa alors de répondre à vive voix.

« Ah, euh, oui oui, c’est tout à fait ça ! »

Satisfaite de la réponse, l’adulte continua alors.

« La mission s’est donc déroulé dans la Jungle Sombrefeuille, là où nous pouvions croiser le plus souvent des membres du clan. Suite à votre filature, vous aviez pu trouver leur repère. J’ai dans mon dossier des coordonnées approximatives qui y sont notés, néanmoins, aucun scientifique de notre équipe ne s’y est encore rendu. Pourriez-vous me décrire plus précisément l’intérieur et l’extérieur de leur repère ? »

La blonde ouvrit grand les yeux. Ah. Comme ça, direct, sans aucune pincette ? Mais comment pouvait-elle s’en rappeler comme ça, d’un coup ? Ses yeux croisèrent l’expression concentrée de la scientifique. Comprenant que la situation se voulait plus sérieuse qu’elle ne le pensait – après tout le sujet principal restait des quatermac drogués à l’aide d’une baie spécifique – elle porta sa main au menton, dans l’espoir d’apparaître comme étant en train de réfléchir intensément.
Alors, la jungle, le Ronflex, et… Quoi d’autre après ?

« Euh… Leur repère c’était une grotte… Une grotte plutôt simple, il n’y avait pas tant de couloirs différents que ça, je crois… Et sinon l’extérieur… Une faille je crois ? Oui, je crois qu’il y avait une espèce de faille, relativement étroite, et tout au fond on pouvait retrouver l’entrée à la grotte. Je crois qu’à, peut-être cinq cents mètres de la faille passait la rivière, mais, hum, sinon… Oh oui, dans la cavité principale de la grotte, il y avait des fournitures taillées dans la roche, du coup une petite estrade et un… autel, je crois ? Je ne m’en rappelle plus tant que ça, désolée… »

Le stylo glissait frénétiquement sur le bloc note de la Neuhaus. Concentrée, elle ne répondit à l’étudiante qu’après plusieurs secondes.

« Non, non, ne vous en faite pas, c’est très bien. Hmm… elle fixait son calepin intensément désormais. dans votre rapport, il semblerait que vous aviez évoqué une histoire d’offrande, pourriez m’en dire plus ? »

Offrande ? Rituel ? Oh, ça, elle s’en souvenait, il y en avait effectivement eu une. Mais en détails, cela allait être un peu plus compliqué. Et puis, elle n’avait que sa propre vision des faits. Stone, de son côté, avait vécu des choses bien plus… Extraordinaires.

« Alors ils étaient tous rassemblé dans la cavité principale, puis euh… Avec une baie, je crois, et quand je suis arrivée là-bas, Stone s’y trouvait déjà avec une Gouroutan. Je ne suis pas très sûre de comment ça s’est passé pour qu’il se retrouve dans cette position… »






pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum