Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 7

Pokemon adala community

Tu abandonnerais ce pauvre locataire démuni à son déménagement, en « empruntant » sa camionnette en plus… ? Je ne te pensais pas voleur, Josh.
en savoir plus ?
Cha-charmant… normalement c’est en mission avec Josh que je frôle la mort, pas en rentrant chez les Phyllalis.
en savoir plus ?
Je vais chuter, encore, et ça sera long, et ça sera douloureux, et t'auras pas envie d'être là. Parce que toi, tu as Aoi mais moi j'ai quoi maintenant que Maya est partie, dis-moi ?
en savoir plus ?
Ce n'est pas le parc que je souhaite anéantir...
en savoir plus ?
Mademoiselle Alézar, Pecheresse Caroline ! Où êtes-vous ?
en savoir plus ?
La triche sera permise évidemment.
en savoir plus ?
Q…. Quéééééééééééééé ?!
en savoir plus ?
Le Deal du moment : -21%
Calendrier de l’Avent 2021 FUNKO Harry Potter en ...
Voir le deal
49.99 €

Ginji Labelvi
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
Icon : Pikachu Explorateur, à votre service !
Taille de l'équipe : 25 / 31
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 20 ans
Niveau : 100
Jetons : 1587
Points d'Expériences : 4235
Pikachu Explorateur, à votre service !
25 / 31
Sinnoh
20 ans
100
1587
4235
pokemon
Pikachu Explorateur, à votre service !
25 / 31
Sinnoh
20 ans
100
1587
4235
Ginji Labelvi
est un Topdresseur Spé. Type
GINJI LABELVI

feat Yuna Frostheart
« La braise foudroyée »


Mes yeux papillonnent.

L’endroit est vraiment typique. Retirez les deux seules personnes présentes dans la pièce, prenez une photo, et vous pourrez la mettre dans le catalogue d’un décorateur d’intérieur.

Le bureau en bois est propre, et parfaitement ordonné. Pas la moindre trace de poussière figure dessus, en dépit du fait que les dossiers sont toujours disposés aux mêmes emplacements. Des dossiers, d’ailleurs, il y en a une tonne encore dans l’étagère juste derrière. Triés par catégorie puis alphabétiquement, fouiller dedans ne doit pas prendre plus de cinq minutes, pour peu que leur contenu soit aussi bien rangé que leur contenant.  

Une seule fenêtre donne sur la cour de l’école. Puisqu’il se fait tard, une lumière orangée filtre à travers celle-ci, et éclaire ce qui se trouve sur son chemin. Le reste est plongé dans l’ombre en l’absence de lampe allumée – ces dernières ne sont visiblement pas considérées comme étant nécessaires à une heure pareille.

Le parquet ne révèle, lui, rien d’intéressant, à l’instar des murs bruns et du plafond faussement plaqué. Aussi finis-je par m’en détourner, pour plutôt me concentre sur celle assise en face de moi.

Qui aurait cru que Jackie trouverait finalement sa place dans une administration ? Au sein de la Pokémon Community, qui plus est. C’est une femme d’action, pourtant, et si je ne me doute pas que gérer tous ces étudiants doit être une aventure du quotidien… Nous devons quand même produire une quantité de paperasse impressionnante. Et vu comment le directeur a l’air… Détendu, dira-t-on, je ne serai pas surpris que la Générale en assume la majorité.

Non mais, vraiment… Elle qui se montre si véhémente au premier écart lors ses entraînements, comment peut-elle traiter et ordonner tous ces documents avec autant de patience ? C’est à ne rien y comprendre.

« -… »

Dans le plus complet des silences, elle clôt la pochette que je lui ai confiée à peine plus tôt. Elle prend le temps de le poser parfaitement droit devant elle, et de retirer ses lunettes de vue, pour finalement me sonder du regard.

« -Et donc ? »

Sincèrement, j’aurai espéré autre chose, comme réponse. Mais c’est Jackie, je la connais depuis longtemps, maintenant, et je dois avouer m’y être un peu attendu. Aussi ne suis-je pas trop surpris, et répond de façon monocorde.

« -Est-ce un projet valide ? »
-Vous n’avez même pas acquis votre Grade 5. N’est-il pas prématuré de me le soumettre ? »

Je croise les bras.

« -Il ne devrait pas tarder. Tout comme le sixième, d’ailleurs… Je voulais juste m’assurer qu’il n’y ait aucun problème de ce côté là.
-Et puis-je savoir ce que "ne pas tarder" implique ?
-… Dès que j’aurai trouvé une dernière mission à accomplir. »

Elle expire, visiblement contrariée par ma réponse, et soulève mon dossier pour le jeter devant moi.

« -Alors revenez moi quand vous en aurez trouvez une, Matricule 074.
-… »

Hmm… Bon. J’aurai espéré qu’avec le temps et la paperasse, elle se serait un minima adoucie, mais c’était trop en demander, visiblement. Je présume que je peux me satisfaire de ne pas avoir été viré à grand coup de pieds au derrière… Pour autant, et même si elle m’a clairement invité à partir, je reste bien en place. Plus, je continue de fixer la Vice-directrice droit dans les yeux. Après se les être frottés de fatigue, elle s’en rend compte, et fronce les sourcils.

« -Avez-vous quelque chose à ajouter ? »

J’ai un instant d’hésitation. Mais il ne dure heureusement pas bien longtemps.

« -Elle vous plaît vraiment, la vie dans cette école ? »

Si elle ne le montre pas, je sens bien que ma question la surprend. Et pour cause, je doute que ce soit le genre qu’on ait l’habitude de lui poser. Surtout de la part d’un élève. Ce qui doit expliquer son ton agacé.

« -Je vous demande pardon ? »

Mais je ne me laisse pas impressionner pour un son, et continue sur ma lancée.

« -Je cherche à comprendre, c’est tout. Je… Moi et des centaines d’autres d’adolescents avons un jour débarqué à la Pokémon Community, dans l’espoir d’y apprendre de quoi concrétiser nos rêves. De ceux qu’il reste, nous nous comptons désormais sur les doigts d’une main. Je me pensais du genre patient et persévérant, et que c’était grâce à cela que j’étais encore ici, mais... J’éprouve maintenant le besoin de partir. Quitter cette académie me démange. »

J’ai beau marquer une courte pause, elle ne réagit pas. Elle doit sentir que je n’ai pas tout à fait fini de parler, et devant son silence, je m’y autorise.

« -Avant, j’enchaînais toutes les activités dans l’espoir d’en apprendre toujours plus. Aujourd’hui, je le fais juste dans l’optique de m’en aller d’ici avec un diplôme en poche. La lassitude m’a gagnée, et je suis incapable de définir pourquoi. Adala recèle encore de tas de choses que j’ignore, et j’ai aujourd’hui la possibilité de les découvrir en compagnie des personnes qui me sont le plus proche… Alors pourquoi voudrais-je quitter tout cela ? » je plisse les yeux « … Ça vous convient, vous, de rester ici ? »

Pour être tout à fait sincère, je n’ai aucune foutue idée de la raison qui me pousse à demander tout ça à Jackie. Elle est bien la dernière des personnes à qui j’irai demander des conseils ou raconter ma life.

Mon questionnement quant à ses motivations en tant que Vice-directrice m’a simplement amené à lui en parler. Ai-je bien fait ? Je l’ignore, mais je ne vais pas tarder à le savoir.

« -Un Général possède des devoirs, Matricule 074. Mes préférences ne doivent en rien interférer leur bon déroulement et leur exécution. »

… Une nouvelle réponse un poil décevante. Vraiment ? C’est tout ce qui la pousse à rester ? Ses obligations ? Elle doit être du genre à penser que personne d’autre que elle n’est en mesure de nous gérer…

Mais contrairement à ce que je pense, elle n’en a pas tout à fait terminé. Elle attrape une feuille, et commence à griffonner dessus à vive allure.

« -Vous vous pensez adulte, mais vous n’avez pas encore fait expérience de la vie véritable. Je ne vois pas ce qu’il y a de surprenant à vouloir aller voir ailleurs lorsqu’on est jeune et qu’on en a les moyens. Pour ma part, j’en ai déjà bien assez fait. »

Elle me tend ensuite le papier, sévère.

« -Trouvez-vous un partenaire et revenez me voir demain soir, une fois le travail terminé. »

Je le saisis, et lis son contenu. C’est… Un intitulé de mission ? Il faut quelqu’un pour mettre en place le parcours des Pyroli, demain matin… Mais, ce n’est pas à Jackie de s’en occuper, d’habitude ?…

« -Maintenant, déguerpissez. J’ai du boulot. »

Pensif, je la toise un moment. Néanmoins, je finis par m’exécuter, et me lève tout simplement de ma chaise. Sans un mot, je récupère mes affaires, et me dirige vers la porte. Même lorsque je l’ouvre puis la franchis, la Générale reste silencieuse, et finalement, je me retrouve dans un couloir résolument mutique.

Les parcours de la Générale ont toujours été son plaisir personnel. Même une fois le poste de référent confié à Diana, elle a continué de superviser les entraînements, de loin.

Si aujourd'hui, elle juge avoir trop de boulot pour son occuper… Cela signifie qu’elle considère bel et bien son travail actuel comme étant plus important que ses préférences personnelles.

… A moins que…

… Ce soit les-dites préférences qui aient changé ?

« -... »  

Je fourre ma main dans ma poche, et dégaine mon Ipok. Je fouille un instant dans les contacts, et après une brève réflexion, décide d’appeler l’un d’eux. La sonnerie retentit, jusqu’à ce que de l’autre côté, quelqu’un décroche.

« -… Ouais, allô ? Dis moi, t’as prévu de te coucher tôt, ce soir… ? »  

***

Non loin du dortoir Pyroli, s’étend la piste d’athlétisme. Alors que Yuna et moi-même observons d’un œil circonspect l’énorme charrette transportée par les Pokémon de Diana, cette dernière leur fait signe de tout déposer devant nous.

« -Voila tout le matériel ! Normalement, vous devriez y trouver votre bonheur. Si vous avez besoin de quoi que ce soit, je serai au dortoir ! »


Et c’est ainsi que nous nous retrouvons avec un gigantesque caisson, au contenu des plus variés, à notre entière disposition. Nonchalamment, je jette un coup d’œil à l’intérieur… Des haies, des filets, des poutres… De quoi constituer un parcours du combattant digne de ce nom, je présume. J’observe ensuite l’heure sur mon Ipok, et me tourne vers ma partenaire.

« -La nuit devrait tomber d’ici une heure max. T’as des idées, pour commencer ?… »



Dernière édition par Ginji Labelvi le Mar 21 Jan - 20:45, édité 1 fois



« Adieu. Et sache désormais... Que tu m’es insignifiant. »
Yuna F. Akabara
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7052-481-yuna-akabara-une-rose-de-feu-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7065-yuna-akabara-givrali
Icon : [Mission] La braise foudroyée. Yunaic11
Taille de l'équipe : 35/38
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 83
Jetons : 1184
Points d'Expériences : 2973
[Mission] La braise foudroyée. Yunaic11
35/38
Hoenn
17 ans
83
1184
2973
pokemon
[Mission] La braise foudroyée. Yunaic11
35/38
Hoenn
17 ans
83
1184
2973
Yuna F. Akabara
est un Topdresseur Spé. Type

La braise foudroyée

ft. Ginji Labelvi
♫ Un conseil, cliquez pas ♫
-RAAAAOOOOR
-Ne t’inquiètes pas, il est sage, il faut juste que tu restes bien accroché.
-ça…ça devrait le faire…

Moi pas rassurée ? Oui c’est possible et c’est actuellement le cas. Mettez-moi face à un Tyranocif obscur je ne faibli pas, donner moi à manger et lacher sur moi un Ginji affamé, je saurais gérer…mais là…Je maudis Erika de m’avoir offert ça à Noël, non mais franchement qu’est-ce qui lui a pris ? D’où c’était une bonne idée de me foutre sur le dos d’un pokémon eau…Qu’est-ce qu’elle n’a pas compris dans le concept de spé feu ?
Je n’ai pas spécialement le temps de maudire la Geisha, le destructeurs des mers s’élancent vers la Cascade, et je m’accroche comme je peux à lui. Je sens la puissance sous les écailles du Léviator, alors qu’il affronte le courant sans peine. Je sais que je ne risque pas de le voir échouer, il est vraiment puissant, mais je suis dans l’eau…et je ne suis vraiment pas rassurée dans l’eau.

Une fois en haut de la cascade, le Léviator se calme…et je remets mes cheveux complètement trempés en place. Bon c’est bon, c’est passé, je vais pouvoir descendre de ce pokémon eau, rentrer à l’académie, prendre une bonne douche brulante, et me reposer…Une minute, pourquoi le Léviator se dirige vers la Cascade ? Il va pas…il ne va pas la descendre quand même ?! Non non non je n’ai pas signé pour ça moi !!!

-Accroches-toi bien, il va redescendre !

Je m’accroche de toute mes forces, afin de ne pas tomber quand le Léviator se jette presque dans le vide. Le bruit du double-type plongeant dans l’eau est caché par le vacarme de la Cascade, tout comme mon cri de frayeur. Erika Uchida…je te maudis cordialement.





Finiiiis !

Je suis contente d’en avoir fini, une fois mais pas deux, je n’aime pas chevaucher les Léviator, c’est plus simple de monter sur un Dracaufeu déchainé ! Je remercie le propriétaire de ce pokémon eau pour cette expérience (que je ne renouvèlerais pas, sauf menace), avant de commencer à me diriger vers l’académie. Bon je n’ai rien de prévu pour ce soir, je vais peut-être proposer à Max de commander chinois et qu’on mange tranquillement dans la chambre. Il faut dire que depuis le nouvel an, nous sommes un peu plus proches qu’avant. Je ne m’attendais pas qu’elle vienne m’aider, alors que je venais de me prendre un râteau de la part de Cael. J’ai vraiment eu de la chance, un peu plus et je fermais à nouveau mon cœur…

Sonnerie de l'Ipok

Je sursaute en entendant mon Ipok sonner, mais je n’ai pas besoin de regarder l’écran pour savoir qui m’appelle. La sonnerie parle d’elle-même, et c’est avec le sourire que je porte l’appareil à mon oreille.

-Bonjour cher rival
-… Ouais, allô ? Dis moi, t’as prévu de te coucher tôt, ce soir… ?
-Pas vraiment, qu’est-ce que tu as à me proposer pour ce soir?




Je ne m’attendais clairement pas à ça quand j’ai entendu la sonnerie de Ginji, mais aller savoir pourquoi j’ai pas pu résister à l’idée d’accepter. Faire le parcours du combattant des Pyroli…l’occasion était trop belle. J’ai toujours pensé que l’académie avait fait une erreur administrative en me plaçant dans le dortoir des Givrali. Non mais déjà une spé feu, comment peut-elle ne pas être dans le dortoir des Pyroli. Ensuite ça ne m’aurait pas dérangé d’avoir à faire ces fameux entrainements journalier de Jackie.
Pouvoir en réaliser un, c’est une chance pour moi de prendre une petite revanche.

Je regarde la charrette tractée par les pokémon de Diana déposer le nécessaire pour faire ce fameux parcours du combattant. La jeune femme nous informe qu’au cas où, elle se trouve dans le dortoir…mais je ne pense pas qu’on ait vraiment besoin de quoi que ce soit, avec Ginji on va réussir à trouver de quoi faire.
D’ailleur mon rival me demande si j’ai pas de petites idées pour ce fameux parcours. Je ne réponds pas tout de suite, m’avançant vers le chariot pour voir ce qu’on a à disposition.

-Je pensais commencer assez calmement avec le passage des cerceaux au sol, ou des fils d’Arianes, c’est assez facile à mettre en place, et ça permet de terminer l’échauffement pour celle qui l’aurait mal fait.

Je sors une grosse corde et un paquet de cerceaux, avant de me tourner vers mon partenaire, lui demandant ce qu’il en pensait…Mais un flash lumineux émane de l’une de mes pokémon, et sans surprise un gros Arcanin apparait à côté de moi, visiblement heureux de voir Ginji…Ho non non  non, Ama tu ne vas pas plaquer Ginji au sol, ça suffit !

-Ama, n’y pense même pas.

Ma voix signifie à mon pokémon qu’il n’a pas intérêt à faire de bêtise, sinon je le prive de ses friandises. Vite trouve quelque chose pour l’occuper, sinon il va faire des conneries, et il va voler la ball de sa petite-amie pour aller en rendez-vous amoureux.

- Tiens Ama, aide-moi à porter ça.


Je dépose du matériel random pour que mon arcanin soit occupé.  Je vais enfin pouvoir poser la question qui me brule les lèvres, depuis que Ginji m’a appelé.

-Alors Ginji, comment tu as fait pour te retrouver à devoir réaliser ce parcours du combattant ? Je dois t’avouer que je ne m’attendais pas vraiment à ça quand tu m’as appelée tout à l’heure.


Hrp :
Utilisation d'un bon pour un voyage à dos de Léviator


 
You can never
turn back


[Mission] La braise foudroyée. P8X21eb
I'm coming like a Firebaaall ♪
Ginji Labelvi
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
Icon : Pikachu Explorateur, à votre service !
Taille de l'équipe : 25 / 31
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 20 ans
Niveau : 100
Jetons : 1587
Points d'Expériences : 4235
Pikachu Explorateur, à votre service !
25 / 31
Sinnoh
20 ans
100
1587
4235
pokemon
Pikachu Explorateur, à votre service !
25 / 31
Sinnoh
20 ans
100
1587
4235
Ginji Labelvi
est un Topdresseur Spé. Type
GINJI LABELVI

feat Yuna Frostheart
« La braise foudroyée »


Yuna me soumet quelques idées pour entamer le parcours. Commencer par quelque chose de simple qui demande des actions élémentaires et peu fatigantes est effectivement ce qu’il y a de plus judicieux.

« -Bien vu. Faisons ça ! »

Je m’approche de Yuna pour l’aider à se décharger de ses affaires, mais un certain Pokémon fait irruption bien avant. Dans un flash lumineux, Ama apparaît, et me fait définitivement abandonner l’idée de voir un jour Yuna sans son chien de garde à ses côtés. Par réflexe, je recule d’un pas et mets mes bras en avant : à force qu’il me saute dessus et me couvre de léchouilles, je commence à m’habituer à ce que…

« -…? »

… Ah, je me suis protégé pour rien. Yuna a eu le bon réflexe de confier le transport d’une portion du matériel pour l’occuper au plus tôt. Yes ! Je ne vais pas finir plaqué au sol !

… Écoutez, il n’y a pas de petite victoire.

Savourant donc la chance d’être encore debout (et sans bave), je me charge de ramasser les cordelettes, et de rassembler sous mon bras les tiges qui serviront à les tendre. Nous nous éloignons ensuite du caisson pour plutôt nous rapprocher du terrain d’entraînement, où déposer le tout. Dans le même temps, Yuna m’interroge sur le contexte qui nous a amené à gérer tout ceci.

« -Je papotais avec Jackie. »

Hmm. Non. Attends. C’est vraiment une phrase que je peux prononcer, ça ? J’ai l’air crédible, en la prononçant ? Nan parce que ça paraît plutôt insensé, comme situation. Si je m’en contente, Yuna va croire que je suis allé boire un thé oklm avec la Vice-directrice, ce qui est plutôt éloigné de la réalité.

« -Euh. Je veux dire. J’étais venu voir la Générale à son bureau, et j’ai évoqué le fait qu’il me fallait une mission. Du coup, hum. Elle m’en a donné une. » une pensée me traverse alors l’esprit « Oh, tu seras notifiée, d’ailleurs. Donc, ça sera tout bénef pour nous deux, t’en fais pas. »

Nous arrivons vers la zone approximative du début du parcours, et je laisse aussitôt mes bras se décontracter. Tout ce que je tiens chute au sol en un léger bruit d’entrechoquement, dont je ne me soucie pas vraiment puisqu’il n’est là question que de plastique.

« -C’est bon, on peut tout lâch- »

Cruelle erreur de ma part. A quoi donc ai-je pensé ? N’ai-je en fin de compte aucun instinct de survie ? Toutes ces années à la Pokémon Community, à enchaîner les catastrophes et les situations désespérées… Tout ça, pour au final n’en tirer aucune conclusion ? J’aurai dû le savoir, pourtant… C’était prévisible.

ÉVIDEMMENT qu’Ama allait me sauter dessus une fois déchargé de ses poids. Si je n’avais pas dit de tout lâcher, peut-être aurait-il attendu que Yuna s’en occupe…

Mais non. J’ai échoué. Et après avoir complètement abandonné sa charge, l’Arcanin s’élance à toute vitesse. Puis il bondit, gueule béante, langue au vent, et une étincelle de joie pure jaillit de son regard. Je la vois. Elle se rapproche de moi, inexorablement. Si le temps semble s’arrêter, j’ai pourtant conscience que mon sort est lui scellé, et chemine inévitablement jusqu’à sa fin.

Il n’y a rien que je puisse faire.

Rien. Qui puisse endiguer ce fléau. Et m’éviter les profondes abîmes du désespoir.

SBAM.

« -… O-oui Ama… ! J-je suis content, moi aussi… ! »

A terre, et écrasé sous le poids de la bête, la seule chose qui me rattache à la vie est son absence d’envie de me la prendre. Sinon, il pourrait tout aussi bien me croquer la tête plutôt que de me la lécher, et il serait rendu.

Tant bien que mal, je me débats sous ses léchouilles impétueuses.

« -Ahaha ! Ok !… Attends bonhomme, je... »

Je concentre toutes mes forces en un seul effort, qui consiste à repousser le Pokémon d’une main, et me redresser de l’autre. J’y parviens, mais grâce au fait qu’il se désintéresse complètement de moi : il fourre maintenant sa gueule dans mon sac, et cherche vraisemblablement à en tirer quelque chose.

« -Non mais cherche pas, je n’ai plus de nourriture là ded… »

Il en ressort, avec une Pokéball dans la gueule, et sa queue qui s’agite frénétiquement de gauche à droite. Toujours assis par terre, je le regarde d’un air surpris.

« -Oh. Tu veux que je fasse sortir Spark ? » je récupère la sphère dans sa gueule, et me fais subitement pensif « Quand j’y repense, ce n’est pas la première fois que tu fais ça. » puis je plisse les yeux, et, suspicieux, toise l’Arcanin « A croire qu’elle et toi, vous êtes... »

Oui… Tous les signes le montrent. La disparition d’Ama et Spark lors de la convention, le kidnapping de la Dedenne à bord du bateau, l’attente erratique de l’Arcanin au Nouvel An… Mais oui… Mais bien sûr… C’est clair, maintenant ! Co… Comment n’ai-je pas pu voir que tous les deux… Depuis le début, ils… Ils sont… ?!

« -Deux entités jumelles qui puisent leur énergie vitale dans la présence de l’autre ?! »

… Non ? J’ai encore manqué un épisode ? Bah, peu importe ! J’actionne le bouton de la Pokéball, et la Dedenne en sort avec un cri rayonnant. A peine atterrit-elle sur mes genoux qu’elle bondit, et vient se coller à la patte d’Ama.

« -Fais gaffe quand tu frottes tes joues, tu pourrais le paralyser par inadvertance…. »

Qu’ils sont chous quand même ! Spark qui enfonce son museau dans le pelage d’Ama, Ama qui vient frotter le sien contre le dos de Spark… Ils doivent vraiment être des amis très très proches !

Je me relève, et nettoie nonchalamment la terre de mon pantalon. Puis j’indique les cerceaux à Yuna du menton, pendant que je ramasse les tiges où accrocher les cordelettes.  

« -Je te laisse t’occuper de ça, pendant que moi je pose ces trucs ? »




« Adieu. Et sache désormais... Que tu m’es insignifiant. »
Yuna F. Akabara
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7052-481-yuna-akabara-une-rose-de-feu-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7065-yuna-akabara-givrali
Icon : [Mission] La braise foudroyée. Yunaic11
Taille de l'équipe : 35/38
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 83
Jetons : 1184
Points d'Expériences : 2973
[Mission] La braise foudroyée. Yunaic11
35/38
Hoenn
17 ans
83
1184
2973
pokemon
[Mission] La braise foudroyée. Yunaic11
35/38
Hoenn
17 ans
83
1184
2973
Yuna F. Akabara
est un Topdresseur Spé. Type

La braise foudroyée

ft. Ginji Labelvi
♫ Un conseil, cliquez pas ♫
Bon heureusement Ginji est d’accord avec mon plan, donc on va commencer avec des petits obstacles faciles à passer. Le spécialiste du type Electrik semble étonné que je vienne à son secours, lorsqu’Ama veut se jeter sur lui. Peut-être pense-t-il que mon Arcanin veut de la nourriture (et il va finir par croire que je ne le nourris pas du tout), mais je sais parfaitement que mon Pokémon veut juste voir sa petite-amie.

En attendant Ginji me répond finalement sur le pourquoi du comment on doit faire ce parcours…et je ne m’attendais pas vraiment à cette réponse. ‘’Papoter avec Jackie’’ genre, au calme ? Il va se taper la discute avec la vice-directrice. Je sais que ça fait longtemps que le Voltali est à l’académie, mais quand même, je ne le savais pas aussi proche de la vice-directrice.
Bon je pense que c’est pas ça, car le brun m’apporte des explications quant au contexte. Il était aller voir la Général car il avait besoin d’une mission, et elle lui en a donner une. Je ne pense pas que Jackie soit la meilleure personne à voir pour obtenir une mission, mais je ne vais pas me plaindre que Ginji l’ai fait. Non seulement je peux faire ce parcours du combattant (oui je suis volontaire pour le tester aussi), mais en plus je peux passer un peu de temps avec mon rival et ami. C’est dernier temps, je n’ai pas pu souvent le voir.

Enfin je n’ai pas le temps de lui en demander plus, Ginji annonce qu’on peut tout déposer…Heu c’est une erreur de tactique là, c’est pas le bon plan ça. Parce que si je pose mes affaires, ça ne pose pas de problème…Mais Ama lui prend les paroles du brun au pied de la lettre, et il lâche tout, pour lui sauter dessus. Je ne le retiens même pas, parce que là c’est pas ma faute, c’est Ginji qui vient de le provoquer ouvertement, donc il se débrouille.
J’observe mon premier pokémon capturé sauter sur le Voltali, et lui faire plein de léchouille au passage. Car oui, il est quand même content de le voir, mais je sais parfaitement qu’il attend autre chose…ou plutôt qu’il en a assez d’attendre. Il met sa tête dans le sac du brun, et plutôt que de ressortir de la nourriture, il sort avec une pokéball dans la gueule avant de s’asseoir. Ginji semble comprendre ce que veut mon pokémon, mais avant de libérer la Dédenne, il se fait pensif. Est-ce qu’il aurait enfin compris ? Parce qu’aux dernières nouvelles, cet été il ne savait toujours pas pour nos deux pokémons…

-Deux entités jumelles qui puisent leur énergie vitale dans la présence de l’autre ?!

Alors c’est presque ça Ginji, mais encore une fois tu vas chercher un peu loin. Après ça ne m’étonne pas venant de mon rival, il a bien pensé qu’Alone était mon double masculin provenant d’une autre temporalité pour sauver le monde…Oui non il ne faut pas chercher à comprendre, et je ne peux pas empêcher ma main de venir rencontrer mon front en un puissant facepalm.

-Ils sont vraiment très très proche.

Si Ginji ne comprends pas, ce n’est pas ma faute…et c’est assez marrant qu’il n’ait toujours pas compris. Mais je ne désespère pas qu’un jour il comprenne…un jour. Une fois que Spark est sortie, elle se jette sur Ama, frottant ses joues contre la jambe de mon pokémon.

Je ne peux m’empêcher de penser à Dolmagon qui était presque pareille avec l’Ectoplasma de Paul. Je pense que le pokémon Spectre ne voudra pas revenir de sitôt, vu que mon Mimiqui ne veut pas le laisser. En vrai c’est assez mignon, mon petit pokémon essaye d’imiter le géant violet quand je l’entraine pour qu’il soit plus fort en Duel. Mais mon pokémon maitrise un peu moins bien le fait de devenir intangible, et contrairement à l’Ectoplasma il n’arrive pas à passer au travers des cerceaux.
L’Insolourdo du Noctali ne rencontre pas le même succès, et son entrainement à lui se passe plutôt bien. Je passe même un peu plus de temps avec le pokémon Normal, car c’est plus difficile de superviser des entrainements en souterrains (il y a probablement beaucoup de galerie sous le dortoir Givrali maintenant…j’espère que certains garçons ne s’en serviront pas pour venir nous rendre une petite visite nocturne). En plus ça prend du temps l’aiguisage de sa pointe…Grâce à ça, il peut foret plus facilement le sol, et être plus efficace en Duel. Il faudra que je donc une pierre à aiguiser à Paul, qu’il continue les soins une fois qu’il aura récupérer son pokémon.

Mais je m’éloigne du sujet-là, ce n’est pas possible faut m’arrêter quand c’est comme ça. Ginji nettoie son pantalon plein de poussière (en vrai, heureusement qu’il ne me demande pas de payer le pressing quand Ama lui fait la fête, ça me couterait un bras). Il me désigne alors les cerceaux, tandis que lui prend les tiges et les cordelettes pour faire monter l’obstacle du fil d’Ariane.

-ça marche.

Je me place à une cinquantaine de mètre du point qui sera le départ du parcours du combattant, et je commence à dispenser les cerceaux pour que les filles puissent courir en mettant juste un pied dans chaque cercle. J’ai toujours aimé ce genre d’excercice, ça permet de travailler les jambes et la coordination des jambes. Parce qu’à vitesse faible ça se fait facilement, mais quand on doit le faire rapidement, on a vite fait de tomber au sol.

Mais la conversation de tout à l’heure me revient en mémoire…Ginji avait besoin d’une mission…pour changer de grade ? (ba oui pourquoi il en aurait besoin sinon) ça voudrait dire que l’écart entre nous va encore plus se creuser…Ho non, j’ai pas l’intention de prendre trop d’avance, Ginji est mon rival, et j’ai bien l’intention de le talonner au plus près…Je m’égare encore…Je me tourne vers Ama et Spark, alors que mon Arcanin donne un gros coup de langue sur le visage de la pokémon Electrik.

-Ama, Spark vous en pensez quoi ?


Les deux semblent mécontent que je les interrompe, Ama me lance un regard noir alors que sa petite-amie semble un peu gênée, et frotte ses pattes entre elles. Je lève les mains en signe de soumission, avant de me diriger vers mon partenaire pour cette mission…Oulà ça semble plus complexe à monter, je suis bien contente qu’il m’ait demandé de faire les cerceaux.

-Tu veux un coup de main avec ces cordes ?


Parce que oui, je ne voudrais pas que mon rival ne se retrouve emmêler dans les cordes…quoi que ça pourrait être marrant en vrai.



Dernière édition par Yuna Frostheart le Mar 10 Mar - 17:22, édité 1 fois


 
You can never
turn back


[Mission] La braise foudroyée. P8X21eb
I'm coming like a Firebaaall ♪
Ginji Labelvi
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
Icon : Pikachu Explorateur, à votre service !
Taille de l'équipe : 25 / 31
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 20 ans
Niveau : 100
Jetons : 1587
Points d'Expériences : 4235
Pikachu Explorateur, à votre service !
25 / 31
Sinnoh
20 ans
100
1587
4235
pokemon
Pikachu Explorateur, à votre service !
25 / 31
Sinnoh
20 ans
100
1587
4235
Ginji Labelvi
est un Topdresseur Spé. Type
GINJI LABELVI

feat Yuna Frostheart
« La braise foudroyée »


Alors… Fixer les tiges, c’est facile. Il suffit de les disposer avec une distance raisonnable des uns aux autres. Pour ce qui est des cordelettes, il faut ensuite les tendre et les faire passer au travers des accroches, et ainsi créer un méli-mélo de fil. Lorsqu’il n’y a que trois ou quatre cordes tendus, au début, c’est plutôt simple… Mais quand leur quantité augmente et que circuler d’une tige à l’autre devient plus compliquée…

« -… N-non…. Je gère…  »

Dis-je en me faufilant tant bien que mal au travers du parcours. Au moment d’arriver au bout de celui-ci, je tends le bras pour accrocher la dernière extrémité de corde en ma possession, mais elle s’avère plus courte que prévu et se bloque net. Résultat des courses, à la fois emporté par mon élan et retenu par la corde, je perds l’équilibre, et me ramasse par terre.

Pour la deuxième fois en qunize minutes, donc.

« -… Franchement, easy. »

Mon ton sarcastique ne trompe personne. Avec l’aide de Yuna, je me relève, et lui laisse tenir l’extrémité de ma cordelette le temps de rapprocher l’une des tiges. Nous réduisons ainsi la distance entre les deux et pouvons dès lors finaliser le parcours.  

Première étape : faite. Ce début de parcours est certes plutôt simple en apparence, mais il constitue un bon départ pour les exercices. En plus, je trouve ça plutôt fun, les fils d’Ariane. Satisfait, je tape dans mes deux mains.

« -Ok ! Puisqu’elles seront bien échauffées, les Pyroli devraient pouvoir commencer l’entraînement plus intensément. Mais pas la peine de mettre la barre trop haut dès le début, cela risque de les éreinter…  Je pense qu’une petite course d’obstacles et des slaloms devraient faire l’affaire. La course réveillera l’entièreté de leurs muscles et les mettra en condition pour la suite des exercices, qui eux seront plus poussés. »

Une objection ? Non ? Aucune ! Parfait, on va pouvoir enchaîner. Nous revenons à hauteur du matériel, et observons l’équipement à notre disposition. Pour le slalom, des tiges similaires à celles utilisées pour tendre les cordelettes feront l’affaire. Par contre, pour la course d’obstacles… On a bien des haies, mais c’est peut-être un tantinet extrême. Je ne compte pas obliger les Pyroli à effectuer des bonds de Kangourex dès la troisième étape du parcours… Il nous faudrait simplement de quoi les obliger à faire des petits sauts, de façon régulière

« -Hmm… Qu’est-ce que tu penses de ça ?…  »

Je lui désigne des poutres. S’élevant à à peine quarante centimètres du sol, elles sont censées servir à des exercices de l’équilibre.

« -Normalement, on doit marcher tout du long sans chuter, et reprendre depuis le début en cas d’échec. Mais on en a qu’une demi-dizaine, et dans un parcours comme celui des Pyroli, où presque tout le dortoir participe, cela risque de faire un effet entonnoir, et donc un bouchon. Je propose qu’au lieu de mettre les poutres parallèles à la piste, on les pose en travers, pour obliger les étudiantes à sauter par dessus. »

J’avise la continuité du terrain, plus loin.

« -Comme elles devront courir, ‘faudra laisser un certain espacement. Cela va nous faire une petite trotte pour transporter tout ça… » une idée me traverse l’esprit, et je tape mon poing contre la paume de mon autre main « Oh, je sais ! »

Je fourre mes mains dans mon sac, et chacune en tire trois Pokéballs. Je les lance ensuite tour à tour dans les airs pour libérer ses occupants.

« -Smegta ! Maygta ! Hongta ! Aegta ! Emegta ! Omegta ! »

Tous jaillissent en une lumière blanche, avant de se teindre en une couleur différente. Une violacée vient d’abord se placer derrière moi, suivie d’une rouge, d’une bleue océan, d’une verte, d’une orangée et d’une bleue ciel. Alors que les formes de mes Motisma se précisent, je prends la pose.

« -MOTISMA… RASSEMBLEMENT ! »

En chœur, ils m’imitent.

« -MOTISMAAAA ! »

Nous restons ainsi figés, alors qu’un long silence s’installe sur le terrain d’athlétisme. Nous gardons ainsi la pose pendant bien une vingtaine de secondes, jusqu’à ce que je sois le premier à m’en défaire. Des étoiles dans les yeux, je requiers l’avis de Yuna.

« -Alors ? T’en penses quoi ? On a la classe, hein ? »

Parce que vous croyez que j’ai abandonné l’idée de travailler mes entrées ? Pfeuh ! Qu’est-ce que vous imaginez ? Si je veux être un champion crédible, je dois être un champion badass ! Si si, c’est axiomatique. J’ai appris ça en cours.

Au final je passe rapidement à autre chose, et désigne nonchalamment les poutres du doigt.

« -Utilisez Lévikinésie là-dessus ! Nous allons les transporter jusque là-bas, regardez… »

Chacun des Motisma se place devant une poutre différente, et concentre son énergie pour les faire léviter. Leurs yeux s’emplissent de la même couleur qui auréole leurs différents corps, et qui bientôt, enveloppe également le matériel d’une lueur similaire. Les poutres finissent enfin par décoller du sol, et se déplacent à ma suite, elles-même suivies par leurs transporteurs psychiques.

Au final, les positionner devient très aisé. Il suffit d’indiquer grossièrement la distance qui doit les séparer aux Motisma, puis de les ajuster pour qu’elles soient bien perpendiculaires à la piste. Mais ça, Yuna et moi pouvons le faire manuellement.

Lorsque c’est fait, je place mes mains sur mes hanches, satisfait.

« -Beau boulot, les gars ! » je regarde ensuite en direction de ma partenaire « Pour la suite, on fait quoi ? »

Mon attention se perd sur tous les objets qu’il nous reste encore à exploiter. On vient de passer bien trente minutes pour mettre en place l’équivalent de trois à cinq minutes de parcours… Je crains que l’on passe un certain temps ici avant d’aboutir à un entraînement digne de ce nom.




« Adieu. Et sache désormais... Que tu m’es insignifiant. »
Yuna F. Akabara
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7052-481-yuna-akabara-une-rose-de-feu-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7065-yuna-akabara-givrali
Icon : [Mission] La braise foudroyée. Yunaic11
Taille de l'équipe : 35/38
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 83
Jetons : 1184
Points d'Expériences : 2973
[Mission] La braise foudroyée. Yunaic11
35/38
Hoenn
17 ans
83
1184
2973
pokemon
[Mission] La braise foudroyée. Yunaic11
35/38
Hoenn
17 ans
83
1184
2973
Yuna F. Akabara
est un Topdresseur Spé. Type

La braise foudroyée

ft. Ginji Labelvi
♫ Un conseil, cliquez pas ♫
C’est plutôt…comique.

Voir un grand dresseur comme Ginji galéré pour mettre en place les fils d’Ariane, c’est assez drôle. Enfin surtout qu’il essaye de faire comme si tout va bien, qu’il gère sans problème. Malheureusement pour le brun, l’une des cordes est plus courte, et tellement lancé dans son mouvement, il n’arrive pas à garder son équilibre, et il finit par tomber au sol. Je retiens tant bien que mal mon rire, avant de le rejoindre en évitant de tout casser sur mon passage. Une fois Ginji débout, je tiens la cordelette pendant qu’il va chercher le plot auquel on va l’attacher.

La première étape du parcours est prête, mais on est encore bien loin de la fin. Avec ces deux obstacles, elles seront bien échauffées, on va donc pouvoir passer à quelque chose d’un peu plus conséquent. Mais comme le dis mon partenaire de mission, il ne faut pas qu’on attaque trop fort, sinon elles seront mortes pour la suite du parcours. Ginji propose alors un slalom enchainé à un parcours d’obstacle, ce qui n’est pas une mauvaise idée…

-Une fois qu’elles seront bien en condition on pourra attaquer plus compliqué. Aller je te suis.


Répondis-je avec le sourire alors que nous retournons au chariot plein de matériel. Si pour le slalom ça ne pose aucun problème, mais pour le parcours d’obstacle…Il n’y a rien qui puisse faire simple, les haies sont trop hautes…Heureusement mon partenaire trouve une bonne solution, utiliser des poutres d’équilibres en tant qu’obstacle…Pourquoi pas, en plus c’est vrai qu’on peut pas trop s’en servir sans créer un bouchon sur le parcours.

Par contre on va avoir un petit problème, faut transporter tout ça, et ça pèse lourd. Il va falloir que je demande à Ama et Moegami de me nous aider…et si ça ne me dérange pas de demander à ma Braségali, ça m’embête de déranger mon Arcanin durant son date. Heureusement Ginji a une parade, et il fait appelle à son armée de Motisma…Je me demande comment il fait avec tous ces pokémons qui possède des appareils ménagers, déjà qu’avec Vulcain j’ai du mal à l’empêcher de faire des cookies…

Sans que je ne m’y attende, Ginji prend la pose en appelant ses pokémon à en faire de même. Le Motisma rassemblement, on dirait le cri de guerre de super-héros. Je ne peux empêcher un sourire d’apparaitre sur mon visage, c’est vrai que le brun cherche toujours à faire des introductions pour ses pokémon. Et je dois avouer que c’est vraiment drôle, mais ça a son charme…ça lui donne un air assez…badasse (même si Ginji le serait encore plus un bouclier). C’est avec le sourire que je lui réponds, alors qu’il me regarde avec des étoiles dans les yeux.

-On dirait une équipe de super-héros ultra-classe. Je suis certaine qu’ils font un malheur sur le terrain.


Je sais que je n’aimerais pas affronter l’équipe de motisma de ginji, déjà Ama serait complètement inutile, Maygta utilise l’attaque Cookies fourré au chocolat, et Arcanin est hors d’état de combat….Bref plutôt que d’imaginer un combat qui déterminera le destin de l’humanité, il faut que je vois ce que Ginji veut faire avec ses pokémon. Il propose d’utiliser Lévikinésie pour déplacer les barre…Bon ba je ne vais pas dire non, ça fatigue moins.

Tel un maitre de chantier, Ginji dirige ses ouvriers pour qu’il dépose les barres dans le bon sens, à bonne distance. Je dois avouer que c’est pas mal, on a plus qu’à mettre les barres bien perpendiculaires à la piste d’athlétisme. On place le slalom et on en a fini avec cette deuxième partie, maintenant il faut réfléchir à un autre obstacle. Mais j’ai bien envie de changer un peu de ce que la référente des Pyroli a pu proposer…c’est peut-être pour ça qu’elle nous l’a demandé. Et je crois que j’ai ma petite idée sur ce qu’on doit faire.

-Et si on faisait un petit labyrinthe, avec des obstacles à l’intérieur ?

Il me regarde un peu étonné, alors je me rapproche du chariot, pour prendre des pics et de la toile, ainsi qu’une longue corde rouge. Je me retourne vers le spé type Electrik, lui expliquant mon idée plus en détail.

-Un Labyrinthe assez large pour qu’elles passent à plusieurs. On peut accrocher ces barres à chaque poteau, à différente hauteur. C’est des obstacles simples à passer, mais si elles se perdent elles devront les passer et les repasser. En plus on peut mettre des morceaux de fil pour leur dire si elles doivent ramper où passer sous l’obstacle. T’en penses quoi ?

Bon ba s’il n’y a pas de refus de la part du coach, let’s go Pikachu. Mais avant tout, je sors une pokéball pour faire apparaitre ma Mentali. Elle est assise, regardant Ginji avant d’incliner la tête face à lui.

-Ravie de faire ta connaissance Ginji.

Elle se tourne vers moi, un léger sourire aux lèvres.

- De quoi as-tu besoin petite rose bleue ?
-Salut Luna, est-ce que tu peux déplacer ce chariot ? On est en train de faire pas mal d’aller-retour, et ce n’est pas le plus productif.

Elle acquiesce avant que ses yeux s’illumine de bleue, et que le chariot s’avance, laissant Ama et Spark seuls…

-Pas de bêtise vous deux.

Je sais que mon Arcanin rougit, mais je ne peux m’empêcher de les taquiner un peu. Il faut dire qu’ils se voient tellement en ‘’cachette’’, que je suis contente de pouvoir les voir ensemble. Nous marchons donc tranquillement jusqu’à trouver une zone suffisamment dégagée pour pouvoir planter le Labyrinthe.

-Je pense qu’il vaut mieux planter tous les piquets, ensuite on posera les toiles pour faire les couloirs. Après ce sera facile de mettre les barres pour faire les petits obstacles.

Je m’arme des piques, et je commence à les planter au sol. Heureusement pour moi, Luna utilise ses pouvoir psychique pour que je n’ai pas à porter tous les piques…en fait c’est la vie les pokémon psy. Je pense que ce genre d’exercice casse complètement avec ce que Jackie a pu faire, mais je sais pas, c’est venu comme ça….par contre j’espère qu’on va pas se perdre dans le labyrinthe en le faisant.




 
You can never
turn back


[Mission] La braise foudroyée. P8X21eb
I'm coming like a Firebaaall ♪
Ginji Labelvi
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
Icon : Pikachu Explorateur, à votre service !
Taille de l'équipe : 25 / 31
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 20 ans
Niveau : 100
Jetons : 1587
Points d'Expériences : 4235
Pikachu Explorateur, à votre service !
25 / 31
Sinnoh
20 ans
100
1587
4235
pokemon
Pikachu Explorateur, à votre service !
25 / 31
Sinnoh
20 ans
100
1587
4235
Ginji Labelvi
est un Topdresseur Spé. Type
GINJI LABELVI

feat Yuna Frostheart
« La braise foudroyée »


Aha ! Je savais que l’entrée de mon équipe allait épater la galerie ! Comment ça, elle se résume à Yuna ?

L’arrivée, c’est check, les poutres, c’est check ! Ne reste plus que…  Le départ héroïque !

« -MOTISMA…. RAPATRIEMENT !
-… »

Bon, le soucis avec cette étape, c’est qu’ils ne peuvent rien faire à part attendre que je les range dans leurs Pokéballs. Et ce n’est pas en gardant la pose comme ça que je vais y arriver… Après avoir rassemblé mes sphères et réuni mes compagnons d’une manière bien plus classique, je les remercie vivement.

« -Merci pour votre intervention ! Je pourrai faire appel à vous un peu plus tard encore, donc restez à l’affût ! »

Le parcours promet d’être varié, et si je dois faire appel à différents Pokémon tout du long, autant ne pas tous les laisser hors de leurs Pokéballs. Sinon, cela va vite devenir le bordel… Mes Motisma ainsi abrités, c’est au tour de Yuna de proposer une nouvelle étape du parcours.

« -… Un labyrinthe ? » je viens me gratter le menton, pensif « Genre tu veux ériger des murs de plusieurs mètres de haut et enfermer des enfants à l’intérieur dans l’espoir de développer un vaccin pour endiguer une crise bactériologique qui a décimé l’humanité dans un futur post-apocalyptique ? »

Non ? Pas du tout ? Tant mieux, parce que je ne vois pas comment on aurait fait ! La proposition de Yuna est bien plus modeste (et réaliste), et consiste à déballer un épais tissu à la verticale pour former plusieurs chemins. Puisqu’elle est à l’initiative, la spécialiste du type Feu fait appel à sa Mentali, dont la première action consiste à me saluer de façon extrêmement polie.

« -Oh ! Euh. Yo ? »

… « Yo » ? Vraiment ?!

Je crois que j’ai un peu paniqué. Désolé, mais je n’ai pas l’habitude que des Pokémon s’adressent à moi de façon aussi révérencieuse… ! Enfin si, il y a bien Sidérella qui me parle comme ça, mais comme elle ponctue toujours avec des traits de cynisme, mes réponses n’ont de base pas grand-chose de sérieux…

Hmm… Je me demande ce qu’elle devient…

Ah, et il y a Maiko aussi, la Pikachu d’Erika, qui me traumatise avec son obsession des bonnes manières.

Mais c’est une Pikachu. Donc elle est cute. Donc je lui pardonne.

Non pas que… Luna, c’est ça ?… N’ait rien d’adorable, bien au contraire ! D’ailleurs, c’est quand même sacrément ironique que Yuna ait appelé sa Mentali « Luna », alors qu’elle appartient à la catégorie Pokémon Soleil…

Hum, je m’égare, c’est ça ?

‘Faut dire qu’aussi rigolote soit l’idée de Yuna, l’installation en elle-même n’a rien de passionnant. D’abord, il faut planter les pics qui serviront à délimiter les coins et soutenir la toile, et juste ça, ça demande un certain effort de coordination pour s’assurer que les chemin aient bien un sens. Comme le terrain d’athlétisme en lui-même est goudronné, on a une entrée large qui finit par dévier sur les côtés, où la terre est meuble et où on peut multiplier les bifurcations. L’espace entre les toiles sera plus étroit, mais ce n’est pas bien grave puisque la troupe des Pyroli se sera scindée en plusieurs morceaux, suivant les divers passages empruntés.

Une fois qu’on est à peu près d’accord, on peut déballer la toile. Ce n’est pas une étape bien évidente, d’autant qu’elle a tendance à s’envoler sans les premières attaches fixes. Il arrive aussi que certains pics ne supportent tout simplement pas la pression qu’on leur met et chutent, nous obligeant donc à tout redresser en panique.

L’étape finale est plus simple, puisqu’elle consiste à insérer des fils qui passent d’une toile à l’autre pour créer divers obstacles.

Par contre, tout ça aura pris du temps.

Et quand on a fini, la nuit est tombée.

« -… »

Yuna, Luna et moi-même nous postons devant notre travail une fois celui-ci achevé. Les mains sur les hanches, c’est le moment où je suis censé en faire l’appréciation….

« -… Je dirai bien qu’on a fait un travail admirable, mais je vois quedale sans lumière. »

Ouais, c’est un tantinet embêtant. On pourrait bien aller trouver la boîte d’alimentation qui sert à éclairer le terrain d’athlétisme de nuit, mais… J’ai une autre option !

« -Zelf ! »

Le Pharamp apparaît aussitôt après que j’ai envoyé sa Pokéball en l’air. Il n’a même pas à recevoir de demande de ma part pour spontanément illuminer l’orbe sur sa queue, et avec, largement éclairer les alentours.

Satisfait, je tape dans mes deux mains en observant enfin le labyrinthe achevé.

« -Eh bien voila ! Ça a une bonne tête, au final ! » je cherche ensuite à m’enquérir de l’avis de Zelf « T’en penses quoi, mon grand ? »

Ce dernier me renvoie un regard incertain. Qu’est-il supposé en penser, au juste ? Il ne doit pas bien comprendre ce qu’on tente de faire, mais ce n’est pas bien grave. Ce nouvel obstacle m’a motivé pour la suite !

« -Puisqu’on part sur des trucs plus aboutis, j’ai une proposition à faire ! » j’attrape une nouvelle Pokéball « Soul ! »

Avec une tranquillité certaine, le Limonde fait son apparition. Il n’adresse pas même un cri ou un œil aux environs, et se contente de me fixer, en attente des ordres. Mais au lieu de les lui donner directement, j’expose d’abord mon idée à Yuna.

« -Il y a de larges échelles de bois, là-dedans ! Tu sais, les trucs que tu dois escalader à vive-allure pour ensuite passer de l’autre côté ?… Eh bah on va les mettre à l’horizontal ! »

Prendre des obstacles et les poser dans le sens inapproprié, ma grande passion.

« -Nous allons les surélever de plusieurs centimètres, afin de permettre le passage d’un corps là-dessous, et recouvrir le sol de gadoue ! Le but sera d’arriver de l’autre côté en passant par là ! » je précise mon idée tout en acquiesçant, convaincu par celle-ci « En fait, on pourrait croire que l’objectif est de ramper jusqu’au bout, et que la boue est là pour ralentir… Mais que nenni ! » je commence à mimer un geste que je décris ensuite « Le plus simple est de se mettre sur le dos, et de se tracter le long de l’échelle, grâce aux barreaux, à la force des bras. La boue permettra au dos de glisser plus facilement sur le sol, et donc de remonter tout au bout ! »

D’autant que puisque le Dortoir Pyroli est exclusivement féminin, ramper n’est pas toujours… Permissif, dira-t-on. Avec ça, elles pourront faire travailler les muscles de leurs bras tout en prenant un bain de boue revigorant !




« Adieu. Et sache désormais... Que tu m’es insignifiant. »
Yuna F. Akabara
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7052-481-yuna-akabara-une-rose-de-feu-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7065-yuna-akabara-givrali
Icon : [Mission] La braise foudroyée. Yunaic11
Taille de l'équipe : 35/38
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 83
Jetons : 1184
Points d'Expériences : 2973
[Mission] La braise foudroyée. Yunaic11
35/38
Hoenn
17 ans
83
1184
2973
pokemon
[Mission] La braise foudroyée. Yunaic11
35/38
Hoenn
17 ans
83
1184
2973
Yuna F. Akabara
est un Topdresseur Spé. Type

La braise foudroyée

ft. Ginji Labelvi
♫ Un conseil, cliquez pas ♫
J’avais presque oublié que dès lors que Ginji est lancé , rien ne peut l’arrêter…presque oublié. Je le regarde prendre à nouveau la pose avec ses motisma, mais c’est bien moi stylé pour les faire rentrer dans leur pokéball que pour les faire sortir. Je ne dis cependant rien et laisse le spé type electrik rappeler tous ces pokémon electrik.

Bon pour l’idée du Labyrinthe, mon rival ne semble pas vraiment contre l’idée, ce qui est plutôt bien…enfin mon idée, pas ce que Ginji pensait faire. Parce que je suis désolée, mais j’ai l’impression que les idées de mon ami sont de plus en plus farfelues. Il va falloir que je lui demande ce qu’il a avec ces histoires temporelles, ça m’intrigue. Maintenant il reste plus qu’à tout mettre en place pour cet obstacle, et avec Ginji et Luna ça devrait être assez facile.

Enfin si mon ami ne bug pas totalement devant ma Mentali. Je crois que la présentation de cette dernière a pas mal perturbé le brun, et qu’il ne savait pas vraiment quoi répondre. Bon ce n’est pas tout, mais on n’a pas le temps de se perdre en présentation délicate, on a un Labyrinthe improvisé à monter. Et spoiler alerte, ce n’est pas aussi facile que ça…Première partie de la création, faire des chemins qui ont du sens dans une épreuve qui doit donner l’illusion du non-sens.

Heureusement pour moi, la coordination entre Ginji et moi est plutôt bonne, on n’a pas forcément besoin de trop parler pour se comprendre. On place donc tous les pics, avant de finalement mettre la toile…et je pense que c’est peut-être cette partie la plus difficile. Parce que c’était trop beau que le vent ne se lève pas…Et pour ceux qui n’ont pas encore compris : vent + bâche = Mary Poppins. C’est vraiment galère de faire tenir les morceaux de bâches…je crois que je comprends mieux pourquoi la Général n’a pas beaucoup fait de Labyrinthe dans ses parcours, c’est bien trop galère.
Finalement je suis contente quand on arrive à la partie, où il n’y a que les obstacles à mettre en place. C’est beaucoup plus simple, et en plus on est à l’abri du vent. On essaye de faire des obstacles plus ou moins difficile, car si c’est trop facile ce n’est pas bon pour le parcours…mais si c’est trop compliqué, les Pyroli risquent d’être épuisées et elles pourraient ne pas finir le parcours.

Bon on a réussi à finir cette partie, mais en hiver la nuit tombe vite, et on se retrouve dans le noir de la nuit…seule la lune nous éclaire. Il va falloir que j’aille allumer le générateur des lumières du terrain d’athlétisme…Ou pas, car mon partenaire est spécialiste du type electrik, et il possède le pouvoir de la lumière céleste !!! Herm non c’est le pouvoir de son Pharamp, qui éclaire la zone avec la lumière au bout de sa queue. Ce dernier ne comprend pas vraiment pourquoi son dresseur lui demande son avis sur ce que nous venons de construire (enfin je crois que c’est ça qu’il lui demande)

-C’est vrai que ça rend plutôt bien.


Je souris, contente que mon idée n’ait pas été qu’une douce utopie…quelque chose de bien mieux sur le papier qu’en vrai. Mais je ne sais pas pourquoi, ce Labyrinthe semble avoir remotivé mon partenaire qui fait rapidement appel à son Limonde pour la suite….Qu’est-ce qu’il a l’intention de faire ? Heureusement il n’a pas l’intention de me laisser dans le brouillard total, et il m’explique son idée.
Il me montre les larges échelles en bois, mais il a l’intention de les mettre à l’horizontale, et non à la verticale. Surélevée de quelques centimètre, les Pyroli pourront se glisser dessous pour ramper…enfin se tracter comme le dis si bien Ginji. Je suis contente qu’il ait pensé que ce sont des filles qui vont devoir faire ce parcours, et que ramper avec de la poitrine…ce n’est pas la chose la plus simple et la plus agréable qui existe, croyez moi j’ai déjà testé. Pour faciliter un peu les choses, il prévoit de mettre de la boue, afin que les filles glissent mieux sur le dos. C’est une bonne idée…mais je vais peut-être réfléchir à deux fois avant de faire ce parcours en faite…

-C’est une super bonne idée, je pense qu’elles penseront facilement à se mettre sur le dos.

Bon ba il n’y a plus qu’à se mettre au travail, Ginji et moi déplaçons les échelles pour les mettre au bon endroit. Luna de son côté a ramené le chariot non loin de là, histoire qu’on ait pas à faire plein d’aller-retour. Par contre…comment bien déterminé la hauteur de l’échelle ? ce serait dommage que monter ça maintenant, et que demain certaine fille ne peuvent pas passer à cause de….ba de leur poitrine. Et il n’y a pas 46000 solutions pour savoir.

-Attends Ginji, il faut qu’on soit certain que toutes les filles vont pouvoir le passer, avec la poitrine ça peut poser problème. Je vais essayer cet obstacle.

Heureusement que j’ai mis un leggins sous ma jupe, sinon bonjour la honte. Je m’allonge sur le dos une fois que Soul a mis de la boue, et je commence à vouloir passer sous l’échelle…mais elle trop basse et ma poitrine a bien du mal à passer.

-Je…je pense qu’on peut la relever un peu.


Un peu plus rehaussé, j’arrive à passer l’obstacle sans trop de problème…même si j’ai le dos plein de boue maintenant. Ralala qu’est-ce qu’on ne ferait pas par solidarité féminine.

-C’est bon, elles pourront passer, mais ce n’est pas la chose la plus aisée…
-Et tu vas devoir prendre une bonne douche.

N'en rajoute pas Luna... et comment ça je ne suis pas en bonne condition physique ? Je vous zut hein ! Le fait est que maintenant on a fini la mise en place de cet obstacle, et que la nuit commence à doucement avancer. Il ne va pas falloir qu’on prenne trop de temps…Je regarde aux alentours, enfin jusqu’à ce que la lumière du Pharamp de Ginji nous permet de voir. J’aperçois deux arbres non loin de là, dont les branches forment comme un pont…ce qui me donne une idée.

-Dis Ginji, tu penses que c’est jouable de faire une partie aérienne au parcours ?

Je m’avance vers le chariot qui a perdu pas mal de matériel, et j’en sors des socles en plastique bien rigide, ainsi que de grosses cordes, comme celles qu’on utilise pour des balançoires.

-Si les arbres là-bas sont assez solides, on devrait pouvoir accrocher ça. Elles devront se déplacer de socles suspendus en socle suspendu pour traverser, si elles tombent elles recommencent. Ça leur fera travailler leur équilibre.

C’est pour ça que je ne dois pas tester cet obstacle, je ne le passerais jamais…


 
You can never
turn back


[Mission] La braise foudroyée. P8X21eb
I'm coming like a Firebaaall ♪
Ginji Labelvi
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
Icon : Pikachu Explorateur, à votre service !
Taille de l'équipe : 25 / 31
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 20 ans
Niveau : 100
Jetons : 1587
Points d'Expériences : 4235
Pikachu Explorateur, à votre service !
25 / 31
Sinnoh
20 ans
100
1587
4235
pokemon
Pikachu Explorateur, à votre service !
25 / 31
Sinnoh
20 ans
100
1587
4235
Ginji Labelvi
est un Topdresseur Spé. Type
GINJI LABELVI

feat Yuna Frostheart
« La braise foudroyée »


Jusqu’à présent, les coureuses n’auront eu rien d’autre à faire que courir et effectuer des mouvements élémentaires. D’abord de façon légère avec les cerceaux et le fil d’Ariane, puis plus intensément avec le parcours d’obstacle et labyrinthe. Désormais, il est temps pour elles de faire travailleur leurs muscles !

Tracter son propre corps tout en étant allongé n’est pas une tâche si compliquée. Par contre, réussir à répéter ce geste en rythme et sans s’éreinter… C’est tout de suite moins évident. Il ne faut pas y aller très vite, trop tôt, au risque de ne plus avoir de force dans les bras à mi-parcours. Il est important de trouver son tempo et de souffler au bon timing…

Et également ne pas avoir une poitrine trop imposante.



Hein ?

Qu’est-ce qu’on est en train de faire, là, au juste…. ? Il y avait vraiment besoin que Yuna aille se couvrir de boue pour réaliser que son buste ne passe pas l’obstacle ?!

Oh, misère. Je n’aurai pas imaginé qu’il faille tant d’espace pour…

Bon, ok, peu importe. On se contente d’augmenter la hauteur des cales qui maintiennent l’échelle en place, et basta. La Givrali parvient à se frayer un passage, et maintenant qu’elle est couverte de gadoue, nous allons pouvoir passer à la suite.

Yuna propose d’ailleurs de complètement quitter la trajectoire du terrain d’athlétisme et de plutôt utiliser les arbres proches. Si au début, je ne comprends pas vraiment ce qu’elle entend par une « partie aérienne » (elle veut mettre des cerceaux dans le ciel et faire passer les Pyroli dedans, comme dans le génialissme Supermon 64 ?), je finis par mieux cerner sa proposition après quelques explications.

« -Ooooh, je vois. » ma main vient gratter mon menton « Il faut réussir à maintenir ses pieds en équilibre sur un socle très mobile à cause des cordes qui les retiennent, et qui ont tendance à suivre l’inertie. A chaque passage, on s’y accroche, et on s’en sert pour prendre de l’élan et passer à la corde suivante. » je souris « Quand j’étais petit, j’adorais ce jeu. Mais… Je n’étais pas très bon. Cela demande une certaine coordination, un bon équilibre, et surtout… » je soupire « De la force dans les bras. »

Ce que je n’avais pas. Clairement.

« -Par contre, j’aurai une proposition à faire. »

L’idée de Yuna est vraiment sympathique, mais telle quelle, elle pose un léger problème.

« -Si on ne veut pas recréer l’effet d’entonnoir qu’on a évité aux obstacles d’avant, on ne peut pas se contenter d’un seul chemin défini. Il faut mettre assez de socles pour que plusieurs personnes puissent se frayer un passage un même temps. Quitte à ce que le parcours soit moins long. Ca te va ?  »

Et on repart ! Imaginer des obstacles pour ce parcours est vraiment amusant. J’ignore si on répond aux attentes de la Générale, mais… En tout cas, moi, j’apprécie l’expérience.

Même si mettre en place les éléments n’est pas de tout repos. Assembler les cordes et les socles n’a rien de compliqué, on peut le faire à terre, mais alors les accrocher aux branches des arbres et s’assurer que le tout soit assez solide pour supporter le passage de plusieurs étudiantes… C’est une autre affaire. Et c’est pourquoi je décide de faire appel à…

« -Webble !
-Mygaaaaa ! ♪ »

Toujours aussi enthousiaste, le Mygavolt vient chercher le câlin dès qu’il est sorti de sa Pokéball. Vraiment, qu’est-ce qu’il est adorable, ce Pokémon… Je lui frotte vivement le sommet du crâne, avant de lui détailler la raison de sa présence ici.

« -On va avoir besoin de la plus solide de tes toiles ! Avec, on renforcera les nœuds qui lient les cordes et les arbres. »

Webble, ça a toujours été mon couteau-suisse. Il peut grimper partout, est très agile de ses mandibules, possède une excellente vue grâce à ses nombreux yeux, et peut fabriquer tout type de toile. Gluante, solide, électrifiée… Les applications possibles sont infinies ! Et avec une mission telle que la mise en place d’un parcours du combattant, il était certain que je finirai par faire appel à lui à un moment ou un autre.

Par contre, une fois que nous en aurons fini avec cette étape là… Il va falloir se creuser la tête pour la prochaine.

« -Cela va faire deux épreuves à la suite qui font travailler leurs bras. Il faudrait varier pour le prochain. »

Oui, mais comment ? On pourrait bien tenter de muscler leurs jambes, mais… A moins de quelque chose aussi intensif que de l’escalade… Je ne vois pas trop comment. Et ce n’est pas comme si on pouvait faire pousser une montagne au milieu de l’académie.

« -…  »

… A moins que… ?

J’attrape une Pokéball dans mon sac, ainsi qu’un pierre, puis… Jette le-dit sac à terre. Ensuite, je libère le Pokémon dont je viens d’attraper la sphère.

« -Goldfroy !  »

Le Gravalanch surgit dans les airs, et atterrit lourdement au sol. J’observe ensuite les alentours, et avise l’espace qu’il nous reste sur le terrain d’athlétisme. Il sera assez grand, pas vrai ?… Ouais, il sera assez grand.

« -Yuna, Luna, Zelf, Webble… Reculez. » je lance ensuite la pierre au Gravalanch « Attrape ça ! »

D’un seul bras, il récupère la Rocazélite que je lui envoie. Aussitôt après, je croise les bras, et me mets en position.

Le Bracelet Z à mon poignet réagit.

« -Normalement, on a le droit de faire ça que dans le stadium, mais… Je suis sûr que Jackie comprendra ! »

S’il y a clairement moyen de remettre en question cette affirmation, Goldfroy s’en abstient. Plus que ravi de faire usage de sa force, il me tourne le dos, et se met lui aussi en place. Un large rictus se dessine sur mes lèvres, alors que j’effectue les premiers mouvements.

« -On va faire appel… Au pouvoir de l’amitié. »

Et de l’excès.

« -GOLDFROY ! APOCALYPSE GIGALITHIQUE !
-GRAVALANCH ! »

Aaaaah ! Qu’est-ce que j’aime le nom de cette attaque.

Mais si, vous savez ! Cette capacité Z qui consiste à faire apparaître un rocher de QUINZE MÈTRES DE HAUT dans le ciel ! Ça y est ? Vous replacez ? Tant mieux, car il serait bête que quelqu’un reste en dessous et se fasse écraser !

Dans un vacarme innommable, nos énergies fusionnent et aboutissent à la création d’une pierre titanesque sur la piste d’athlétisme.

A peine l’aura qui entoure nos corps se dissipe que je me tourne vers Yuna, et haletant, lui adresse un rayonnant pouce en l’air.

« -Voila ! Maintenant on peut leur proposer de faire un brin de grimpette ! »

J'aime de plus en plus cette mission.




« Adieu. Et sache désormais... Que tu m’es insignifiant. »
Yuna F. Akabara
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7052-481-yuna-akabara-une-rose-de-feu-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7065-yuna-akabara-givrali
Icon : [Mission] La braise foudroyée. Yunaic11
Taille de l'équipe : 35/38
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 83
Jetons : 1184
Points d'Expériences : 2973
[Mission] La braise foudroyée. Yunaic11
35/38
Hoenn
17 ans
83
1184
2973
pokemon
[Mission] La braise foudroyée. Yunaic11
35/38
Hoenn
17 ans
83
1184
2973
Yuna F. Akabara
est un Topdresseur Spé. Type

La braise foudroyée

ft. Ginji Labelvi
♫ Un conseil, cliquez pas ♫
Ginji met un peu de temps à comprendre mon idée, j’ai donc bien fait de lui donner des précisions supplémentaires. Il approuve finalement, m’apprenant que petit, il adorait ce genre de jeu. Ce qui m’étonne le plus, c’est que comme moi il n’était pas très doué pour ce genre de jeu, à cause de la coordination et de l’équilibre, ainsi que la force dans les bras. Je dois avouer que j’ai bien du mal à m’imaginer Ginji sans force, et bonne condition physique. Je l’ai toujours connu comme il l’est aujourd’hui, alors j’ai du mal à l’imaginer autrement. Il m’a pourtant déjà parlé de son enfance, alors que nous profitions de délicieux petit four, lui, Erika et moi. Mais c’est plus fort que moi…peut-être parce que c’est mon rival, et que je ne veux pas le voir autrement que comme le jeune homme que je veux dépasser (et je ne parle pas de la taille, c’est déjà le cas).

Mais le brun met le doigt sur l’un des principaux défauts de cet obstacle, l’effet entonnoir. C’est vrai qu’elles vont être assez nombreuses à le faire ce parcours, et il ne faudrait pas qu’elles se mettent à attendre pour pouvoir passer l’obstacle. Heureusement mon partenaire de mission ne se contente pas de souligner le problème, il apporte aussi la solution. Il me propose de faire plusieurs lignes, même si l’obstacle s’en retrouve réduit. Je dois avouer que je ne vois pas vraiment d’autres alternatives.

-ça marche, on fait comme ça.

Nous prenons le matériel et nous voici en train de faire l’atelier nœud sur socle en plastique, une activité peu divertissante, mais sacrément facile. Enfin si les assemble est facile, attacher les support à l’arbre en hauteur l’est beaucoup moins, d’autant que l’on doit s’assurer que ça puisse supporter le poids des Pyroli qui vont passer. Heureusement Ginji fait appel à son Mygavolt pour ce travail, non sans un câlin de la part de son dresseur. Le double-type pourra nous aider à consolider la structure, mais je n’ai pas l’intention de laisser le pokémon de mon ami faire tout le boulot.

-Hestia on va avoir besoin de ton aide.


Je lance la pokéball dans les airs, et ma Pyrax ne tarde pas à sortir, bourdonnant de joie. Elle se tourne vers Ginji, le saluant en faisant vibrer ses ailes, avant de se tourner vers moi, visiblement impatiente d’aider.

-Hestia, il faut que tu aides Webble à consolider les nœuds avec ta toile.
-Raaaaax.

En plus, Hestia peut voler, donc elle peut facilement attraper les cordes et les attacher là-haut. A deux, il ne faut pas longtemps pour que les deux pokémon Insecte terminent la consolidation de l’obstacle. Quatre rangés de corde, avec ça l’effet entonnoir ne sera pas de la partie, en tout cas pour cet obstacle. Ginji soulève d’un coup un point important, ça fait deux obstacles qu’elles vont passer en faisant travailler leur bras…il faudrait changer un peu le style d’exercice.

-Oui t’as raison…Qu’est-ce qu’on pourrait bien faire ?

Mais je n’ai pas vraiment le temps de réfléchir à un autre obstacle, que Ginji fait appel à un nouveau pokémon, un que je n’avais pas vu : un Gravalanch. Je ne m’attendais pas à ce genre de pokémon dans l’équipe du spé type, non pas parce que c’est un pokémon sol…mais je m’attendais plus à un Gravalanch d’Alola qui a le type Electrik.

Le brun nous demande de reculer, alors qu’il lance une pierre au pokémon roche avant de croiser les bras…Une minute...cette position…Ginji va quand même pas lancer une attaque Z maintenant ? Pas ici ! Il a conscience qu’il risque de refaire la topographie du terrain d’athlétisme ? Et je suis certaine que la Générale Jackie ne va clairement pas apprécier ça, même si Ginji annonce qu’elle comprendra. Je n’ai malheureusement pas le temps de lui dire quoi que ce soit, il lance déjà l’attaque Z de type roche : Apocalypse Gigalithique. Je ne peux qu’assister à la création du rocher géant, qui se trouve désormais au milieu de la piste d’athlétisme…Essoufflé, Ginji lève un pouce en l’air en me souriant, m’annonçant qu’on peut leur proposer un peu de grimpette…

-Oui, bon boulot Ginji. J’espère par contre qu’on n’aura pas à enlever ce rocher.

Parce que sinon, ça va nous demander bien plus d’énergie que ce que ça a demandé au brun pour la créer. Enfin, maintenant la pierre est là, et le problème c’est que je vois mal les filles du dortoir Pyroli grimper la pierre comme ça, sans aide…Mais je pense que je peux corriger ça, enfin pas moi, mais un de mes pokémon.

-Le soucis c’est qu’elles vont as réussir à grimper la pierre comme ça, il faut leur donner des points d’accroche…et je sais exactement qui peut faire ça. Moegami vient par ici.


Je sors une nouvelle pokéball, et la lance dans les airs pour qu’un flash lumineux ne fasse apparaitre la silhouette de ma Braségali.

-Braségaliiiiiiiiiiii

Je lui souris, elle montre sa puissance….avant d’essayer de se cacher derrière moi en voyant Ginji. Il y a du mieux dans la timidité, mais soyons franc, un Braségali d’1m90 qui essaye de se cacher derrière sa dresseuse, ce n’est pas le plus glorieux.

-Moegami…tout va bien tu sais, j’ai besoin de ton aide. Tu vois ce rocher ?

Je lui montre le rocher géant, et dès lors que son attention est déviée de Ginji, elle redevient la Braségali sûre d’elle.

-Il faudrait que tu utilises ton attaque Double-Pied pour faire plein de trou dans la roche, pour que des filles puissent s’en servir de point d’accroche. Tu peux nous faire ça ?
-Braseeee !!!

Ma double type ferme les yeux pour se concentrer, elle fait toujours ça, comme pour concentrer son chakra. Je souris à mon partenaire de mission, alors que ma pokémon ouvre les yeux, et s’élance vers le rocher géant. Elle donne quelque coup à hauteur humaine, avant de commencer à monter, sautant de plus en plus haut…Et surtout de plus en plus vite. Le talent Turbo de Moegami s’est activé, et bientôt on a du mal à la voir frapper. Elle arrive rapidement au haut du rocher, ce dernier étant parsemé de petit trou qui permettront aux Pyroli de grimper en toute sécurité.

-C’est parfait Moegami.

Je lève le pouce en l’air, avant de me retourner vers Ginji, le sourire aux lèvres. Les filles vont grimper, mais il faut penser à la descente…et j’ai déjà ma petite idée.

-Au fait, pour la descente, je pensais qu’un toboggan serait marrant, mais ça fait pas très parcours du combattant.

Ça n’a rien à voir avec le fait que je ne vois clairement pas comment créer un toboggan de plus de quinze mètres de haut…pas du tout. Mais j’ai eu une autre petite idée.

-Qu’est-ce que tu dirais si Webble et Hestia nous concoctaient de petites tyroliennes ?

Car c’est physique ET marrant.



 
You can never
turn back


[Mission] La braise foudroyée. P8X21eb
I'm coming like a Firebaaall ♪
Ginji Labelvi
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
Icon : Pikachu Explorateur, à votre service !
Taille de l'équipe : 25 / 31
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 20 ans
Niveau : 100
Jetons : 1587
Points d'Expériences : 4235
Pikachu Explorateur, à votre service !
25 / 31
Sinnoh
20 ans
100
1587
4235
pokemon
Pikachu Explorateur, à votre service !
25 / 31
Sinnoh
20 ans
100
1587
4235
Ginji Labelvi
est un Topdresseur Spé. Type
GINJI LABELVI

feat Yuna Frostheart
« La braise foudroyée »


Moi ? Excessif ? Mais non enfin ! Toutes mes actions sont parfaitement réfléchies et minutieusement calculées !

Avec cet énorme rocher en forme de cône, on peut obliger les Pyroli à effectuer une rapide ascension jusqu’au sommet, à la force de leurs jambes ! Après cela, la fatigue dans leurs bras ne sera qu’un vieux souvenir, croyez-moi… Rien de mieux qu’une marche sur une pente abrupte pour se faire les muscles ! Oh, si, des escaliers, c’est pas mal aussi, mais… Soyons réaliste ! Comment pourrai-je faire apparaître des escaliers au beau milieu d’un terrain d’athlétisme ?

Alors qu’un rocher gigantesque, c’est quand même beaucoup plus facile à synthétiser.

Enfin ! Yuna préfère quand même leur faciliter le travail en creusant des interstices dans la roche. Avec ça, elles pourront plus facilement caler leurs pieds, et même user de leurs bras si elles en ont encore la force… Mouais, si elle pense cela nécessaire ! Pourquoi pas ! Il est vrai que tout le monde n’a peut-être pas l’endurance adéquate pour gravir ça, après le début du parcours.

… Sauf qu’étrangement, la Braségali chargée de créer les fameuses prises semble quelque peu réticente. C’est moi ou elle a l’air… Intimidée ? C’est Goldfroy, qui lui fait cet effet là ? Ou alors… Zelf ? Voire même… Webble ?! Mais non, ça n’a aucun sens ! Qui aurait peur de l’adorable Mygavolt ? En plus, son regard n’est dirigé vers aucun de mes Pokémon ! On dirait plutôt qu’elle cherche à maintenir la distance avec… Moi ?

« -Euh… Tout va bien ?  »

Une grande timide, visiblement. Je dois dire que la scène est assez cocasse. Mais elle ne dure cependant pas bien longtemps, puisqu’une fois lancée, Moegami fait abstraction des regards sur elle et s’attelle à la tâche qui lui a été confiée.

D’en bas, je croise les bras et me contente d’observer le travail. Mon attention s’arrête un temps sur la Pyrax de Yuna, pour finalement revenir sur la Braségali. Son équipe s’est enrichie d’éléments solides, c’est chouette ! Aaaah, ça me rappelle mes débuts, à l’époque de mes premières évolutions…



Attendez, c’était il y a si longtemps que ça ?! Pouah… Ce coup de vieux. Aujourd’hui, tous mes Pokémon ou presque on atteint leur forme finale… Il y a bien Goldfroy et Arlo qui sont encore voués à évoluer, mais c’est tout. Meg se le refuse catégoriquement, Euphie en serait incapable par crainte de ne plus pouvoir porter tous ses vêtements, et il est hors de question que mes Magnéti évoluent en un Magnéton.

Hmm, c’est sûr, ça ne me rajeunit pas tout ça… Bien loin est l’époque où toute mon équipe rentrait dans un studio ! Maintenant, je suis obligé d’utiliser l’une des chambres les plus spacieuses du dortoir, pour pouvoir dormir avec la nuit… Et ça, c’est en excluant Sharon. Je n’ose même pas imaginer comment ça va se passer lorsque Arlo sera devenu un Dragmara… Peut-être qu’il faudra envisager de reculer le plafond ?

… Mouais.

Sincèrement, j’ose espérer qu’on aura quitté l’académie, d’ici là, et que cette question sera devenue caduque.

Et pour cela ! Je dois mener cette mission à bien. Maintenant que la partie « faire pop une montagne au beau milieu du parcours » est réglée, reste à faire… Le reste ! Yuna, que proposes-tu ?…

« -… Une tyrolienne ?! Mais…» mon regard s’emplit d’étoiles « C’est beaucoup trop bien !…  Oh ! Je veux l’essayer, après !… Et attends, tu ne sais pas ce qui serait génial ?! C’est qu’à l’atterrissage, on creuse une piscine dans laquelle il faudrait… ! »

Avant de me laisser finir, Zelf appose une patte sur mon épaule. Lorsque je lève le regard vers lui, c’est pour le voir secouer tout doucement la tête de gauche à droite. Contrarié, je croise les bras en comprenant où il veut en venir.

« -… Mouais, t’as raison. Peut-être que creuser une piscine au beau milieu de l’académie, c’est… » je tire une moue déçue « Pas du tout adapté à la saison ! Évidemment qu’elle aura gelée d’ici demain matin. Ah, que je suis bête… Heureusement que tu es là, Zelf ! »

Le Pharamp échange un regard circonspect avec Goldfroy, avant de hausser les épaules. Pour ma part, je me reconcentre rapidement : tant pis pour la piscine, cela ne nous empêche pas d’installer cette tyrolienne !

Cela dit, la question de l’atterrissage n’est pas pour autant à négliger. Tout en entreprenant de contourner le rocher d’escalade, je fais signe à mes Pokémon de me suivre.

« -Je vais mettre en place un filet en bas, grâce à Webble ! Il servira à la réception. Pendant ce temps, je te laisse gérer les cordes ? »

Cela semble être une bonne répartition des tâches. Je suis fier de nous, tout de même ! Si le début de notre parcours est bien timide avec ses petits cerceaux et slaloms, il a tout de suite plus de panache avec son labyrinthe et son rocher à escalader ! Ça, c’est à un entraînement digne de la Pokémon Community. Ou en tout cas… Ça sera ! J’ai si hâte de voir les Pyroli le tester !

Bon, malheureusement, installer une tyrolienne digne de ce nom n’est pas aussi aisé qu’escompté. Il faut s’assurer que le fil soit à la bonne hauteur, assez résistant, et que l’atterrissage se fasse en douceur. Tout ça demande du temps et énormément de calibrage…

Lorsqu’on a fini, bien trente minutes se sont écoulées. Faire apparaître ce rocher au beau milieu de l’académie m’a pris beaucoup moins de temps… Notre monde est quand même régi par des lois vachement étranges, quand on y pense. Le principe d’équivalence, ça ne dit rien à Arceus ?

Je présume qu’une partie de mon aura vaut bien un gain de temps de trente minutes, cela dit. Commençant doucement à ressentir les effets de la fatigue, je finis par me laisser tomber en tailleur au sol, et lâche un profond soupir.

« -Pfiouh. Ch’ais pas vous, mais je ferai bien une pause… »

De timides bruits de pas se font alors entendre derrière nous. Puisque nous sommes supposément les seuls à être présents ici, nous nous tournons pour regarder de qui il s’agit… Diana venue constater notre progression, peut-être ?

« -On… On dirait que j’arrive au bon moment… »

J’écarquille les yeux, surpris de reconnaître la silhouette emmitouflée de ma petite sœur. Bien qu’à moitié dissimulée dans une vaste doudoune, Lissa est parfaitement reconnaissable, et tient dans ses bras un sachet plutôt épais et… Fumant.

Elle nous sourit alors tendrement.

« -Je… Vous ai préparé une collation ! »

Mon expression se fige en un air mêlant surprise et ravissement. Je ne peux cependant pas m’empêcher de la questionner à propos de sa présence ici.

« -De… Depuis quand tu nous surveilles ? »

Lissa rit tout doucement.

« -Oh ! Je n’ai rien fait de tel. Seulement, quand je vous ai vu commencer à préparer le terrain d’athlétisme, en rentrant du dortoir… J’ai compris que vous installiez le prochain parcours. Et puisque vous sembliez y consacrer beaucoup de temps… Je suis partie vous cuisiner quelque chose ! Histoire de… Vous soutenir ? » elle coule un regard perplexe vers l’énorme rocher derrière nous « Par contre, je… Je suis presque certaine que ça, hum… Ce n’était pas là, lorsque je me suis rendue en cuisine… »

A mon tour de rigoler. De la main, je tapote le sol, et fais signe à ma frangine de se rapprocher.

« -Oh, ce n’est qu’un élément de décor ! Tu verras demain matin, on a prévu plus fun encore. Vous tous, vous venez ? »

J’invite ensuite Yuna et nos Pokémon à s’asseoir autour de Lissa. Cette surprise est bienvenue, et je compte bien en profiter !

La jeune Pyroli commence à distribuer la nourriture : des morceaux de gâteaux encore chauds, tout droit sortis du four. Peut-être pas approprié à une piste d'athlétisme, mais... Moi je prends ! Après avoir chaleureusement remercié (et béni) ma sœur, je me tourne finalement vers ma partenaire de mission.

« -... * gnom *... Pour la suite... * gnom *.... Qu'est-ce que tu dirais d'un... * gnom * ... Parcours piégé ? »

Lissa hausse les sourcils, quelque peu... Incertaine.

« -Comment ça... Piégé ? »

Je lève les yeux au ciel, pensif.

« -Une fois, lors d'une compétition, Jackie avait mis en place des canons qui tiraient des boules en mousse pendant la course. On pourrait faire un truc similaire, non...? T'en dis quoi, Yuna ? »




« Adieu. Et sache désormais... Que tu m’es insignifiant. »
Yuna F. Akabara
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7052-481-yuna-akabara-une-rose-de-feu-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7065-yuna-akabara-givrali
Icon : [Mission] La braise foudroyée. Yunaic11
Taille de l'équipe : 35/38
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 83
Jetons : 1184
Points d'Expériences : 2973
[Mission] La braise foudroyée. Yunaic11
35/38
Hoenn
17 ans
83
1184
2973
pokemon
[Mission] La braise foudroyée. Yunaic11
35/38
Hoenn
17 ans
83
1184
2973
Yuna F. Akabara
est un Topdresseur Spé. Type

La braise foudroyée

ft. Ginji Labelvi
♫ Un conseil, cliquez pas ♫
Ginji semble étonné de la timidité de ma Braségali, il n’est pas le premier et certainement pas le dernier. Mais je suis certaine qu’avec le temps Moegami arrêtera d’être aussi timide et réservée…et d’un sens peut m’importe car c’est, en quelques sortes, ce qui fait son charme. Et même en combat, c’est assez pratique, car qui irait se méfier d’un pokémon qui se cache derrière son dresseur ? Pas grand monde.

Enfin bref, mon regard rose se pose donc sur mon rival, dans l’attente d’une réaction quant à ma proposition de tyrolienne. Non seulement c’est marrant les tyroliennes, mais en plus ça fait travailler les bras, et tout le corps à la réception. Et la réaction du spécialiste Electrik ne se fait pas attendre, des étoiles apparaissent dans ses yeux, et il approuve totalement l’idée. On dirait que j’ ai réussi à réveiller son âme d’enfant, ça n’a pas été trop difficile cela dit. Il veut même l’essayer, ce qui ne me dérange pas vraiment…

Ce qui est plus gênant en revanche, c’est quand il veut creuser une piscine à la réception…Je ne suis pas certaine que la Générale Jackie et l’administration  soit d’accord avec ça…En plus ça nous prendrait beaucoup de temps, de creuser un trou suffisamment grand pour être considéré comme une piscine. Et il faudrait trouver un moyen pour que l’eau reste bien chaude….Et il faudrait que je trouve un moyen de calmer Ginji avant qu’il mette vraiment son idée à exécution…

Heureusement pour moi, c’est le Pharamp du brun qui se décide à intervenir,  posant sa patte sur l’épaule de son dresseur pour le calmer. Ginji se calme rapidement, et il trouve lui-même l’une des explication de pourquoi une piscine n’est pas une bonne idée…Même si c’est pas la première raison qui me soit venu à l’esprit, mais bon c’est de Ginji qu’on parle. Les deux pokémon du jeune homme affiche une mine complètement blasé, avant que leur dresseur ne se reprenne, et nous voilà reparti dans la création de la fameuse tyrolienne.

Ginji et Webble se chargent de faire la toile pour la réception, pendant qu’Hestia et moi nous nous chargeons de faire la tyrolienne en elle-même. Ça devrait bien se passer, il n’y a pas grand-chose de difficile pour faire une bonne tyrolienne. Il faut juste s’assurer que la corde soit suffisamment solide pour supporter le poids d’une pyroli…enfin de plusieurs, car il n’est pas improbable qu’elles se lancent à plusieurs en même temps (oui on est à PC faut faire attention à ça). Il faut que l’inclinaison de la corde ne soit pas trop élevée, pour ne pas que les filles descendent trop vites, au risque de se blesser à la réception. Mais il faut qu’elle soit suffisamment inclinée pour que l’on puisse ressentir des sensations fortes (parce que sinon ce n’est pas drôle). Ouai en fait ça ne va pas être si simple que ça, et je pense que Ginji va devoir la tester quand même. Mais pour tester, encore faut-il qu’il y ait quelque chose à tester.

-Aller Hestia, allons faire cette tyrolienne.
-Raaaax

Je laisse ma starter m’attraper, et elle s’envole pour rejoindre Moegami sur le haut du rocher. A mon sens, il est plus évident de partir d’en haut, et de gérer l’inclinaison après. Si on fait l’inverse, la base de la tyrolienne ne sera pas forcément en haut du cône. Ma Pyrax commence à créer son fil, mais ça prend du temps, car il est plus épais que ceux qu’elle a l’habitude de tisser. Une fois qu’il y a suffisamment de fil, je l’attache solidement à un rocher à la forme particulière…ba oui je ne veux pas que le fil puisse glisser et se décrocher, entrainant la chute brutale des Pyroli présente.
Hestia s’envole à nouveau, continuant de tisser son fil, alors que Moegami me prend dans ses bras pour descendre du cône de roche. Une fois en bas, on essaye plusieurs points d’attache, avant de finalement trouver le bon. On recommence l’opération une deuxième fois, histoire qu’il n’y ait pas cet effet entonnoir au sommet du rocher conique.

Mais faire cette tyrolienne a pris bien plus de temps que ce à quoi on s’attendait, et c’est pas loin de trente minute qui se sont écoulées…en plus c’est bien fatiguant, à tel point que Ginji se laisse tomber au sol, lâchant un soupir en nous proposant de faire une petite pause. C’est ce moment que choisi la petite sœur de Ginji pour faire son apparition, une collation fumante à la main. Ha je ne dirais pas non à un petit quelque chose à manger, parce que faire un parcours du combattant c’est fatiguant, mais l’inventer l’est encore plus au final, et ce n’est pas Ginji qui va me contredire.  Sans surprise il nous invite à nous rapprocher et nous installer autour de lui, histoire que l’on profite tous de cette collation inattendue. Je m’installe à côté de mon rival, alors qu’Hestia se place non loin de nous, libérant une douce chaleur pour nous protéger du froid environnant. (en même temps il fait nuit maitnenant).

-Merci Lissa pour le gâteau.

J’en donne un bout à Moegami et Hestia, avant d’observer l’échange entre le frère et la sœur, ce qui n’est pas sans me rappeler les échanges entre Alone et moi. Plus je l’observe, plus je trouve que Lissa ressemble à mon jumeau…c’est un peu comme si les Labelvi et les Frostheart étaient des familles très similaires (j’espère pas pour Ginji et Lissa que ce soit pareil niveau malheur).  

D’ailleurs, le spécialiste du type Electrik me propose (la bouche pleine) de continuer le parcours en le piégeant…J’ai un peu du mal à voir où il veut en venir, avant qu’il ne se décide à me l’expliquer en relatant l’un des pièges qu’il a expérimenté. Je ne peux m’empêcher de sourire en imaginant Ginji essayé d’esquiver les balles en mousse, mais cette idée de piéger le parcours m’amuse beaucoup.

-J’adore l’idée, en plus j’ai vu deux trois trucs dans le chariot qui nous permettrait de faire des choses sympas…Tiens ça m’étonne qu’on n’ait pas encore vu Ama et Spark venir, vu qu’il y a de la nourri…

Je n’ai pas besoin de parler plus pour entendre un petit couinement provenir de derrière nous, et en me retournant je vois mon Arcanin arriver tranquillement, sa petite amie sur sa tête. C’est bien parce que cette dernière est là qu’il ne s’est pas mis en tête de sauter sur Ginji pour réclamer à manger.

-Tiens quand on parle de l’Arcanin.


Je lui caresse le dessous de la tête avant de lui tendre un morceau de gâteau, mais il me fait non de la tête, avant de lever les yeux vers la Dédenne…J’ai compris elle d’abord, il faudra que je demande à Spark comment elle a fait pour changer mon pokémon feu à ce point…Et si avec ça Ginji ne se doute de rien, je ne peux plus rien pour lui malheureusement. Une fois le gâteau donné, je me lève en époussetant mon leggins (ce qui ne sert à rien étant donné que j’ai de la boue tout le long du dos), me tournant vers mon rival et sa sœur.

-Encore merci Lissa, c’était super bon, mais il est temps qu’on se remette au boulot, sinon on va passer la nuit ici.

Je me dirige vers le chariot, et sort les huits mini-lanceur de balle que j’ai vu tout à l’heure…je ne veux même pas savoir ce que Jackie fait avec tout ça. Je me tourne alors vers mon rival, le sourire aux lèvres.

-On peut faire  un petit parcours d’équilibre,  et on place ces petites merveilles pour qu’elles tirent à différents endroit du parcours. Il faudra qu’elles gèrent leur équilibre, et leur sens du timing, ce qui n’est pas forcément le plus aisé.

Toute la difficulté de cet obstacle réside dans la surprise, les Pyroli ne s’attendront jamais à ce que des balles en mousse ne viennent les perturber. Bien entendu, de la boue sera placée de part et d’autre de l’obstacle pour amortir leur chute. Etant donné que les poutres ne seront pas bien hautes, il n’y a pas grand risque qu’elles se blessent.

-C’est parti !

Nous prenons donc les poutres et nous voici lancé dans la création de ce nouvel obstacle. Mais rapidement je me rends compte qu’on ne pourra pas bien programmer les lanceurs de balles si quelqu’un ne fait pas le parcours…


 
You can never
turn back


[Mission] La braise foudroyée. P8X21eb
I'm coming like a Firebaaall ♪
Ginji Labelvi
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
Icon : Pikachu Explorateur, à votre service !
Taille de l'équipe : 25 / 31
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 20 ans
Niveau : 100
Jetons : 1587
Points d'Expériences : 4235
Pikachu Explorateur, à votre service !
25 / 31
Sinnoh
20 ans
100
1587
4235
pokemon
Pikachu Explorateur, à votre service !
25 / 31
Sinnoh
20 ans
100
1587
4235
Ginji Labelvi
est un Topdresseur Spé. Type
GINJI LABELVI

feat Yuna Frostheart
« La braise foudroyée »


Heureusement que Yuna paraît plus enthousiasmée par mon idée que Lissa. Il va bien falloir que ma petite sœur se confronte un jour à l’extrémisme de cette école, donc… Autant que cela commence par le mien ! Promis, je n’installerai rien qui soit de la taille d’un canon. (Même si je suis convaincu que Jackie ne se serait pas gênée pour recommencer... )

Mais quoi donc ? Hmm, excellente question. Ma partenaire, plus avisée vis-à-vis du matériel à notre disposition, m’explique avoir vu dans la charrette quelque chose qui pourrait nous être utile… Des pistolets à bille ? Des fléchettes ? Un lance-flamme ?! ARCEUS, LE SUSPENS EST INSOUTENABLE ! Je veux savoir !

… Ok, d’accord, on se charge de d’abord nourrir Spark et Ama. Qu’est-ce qu’ils sont mignons, tous les deux ! Avec ma Dedenne perchée sur la tête de l’Arcanin… En plus, ce dernier la laisse manger la première. C’est si avenant !… Hmm, quand j’y repense, ce n’est pas vraiment du genre d’Ama de faire ça, mais…

Oh, peut-être qu’il n’aime tout simplement pas le gâteau ?

Bah ! Pas le temps pour ces questions. Yuna finit par se lever, et je suis le mouvement, non sans adresser quelques paroles à ma frangine.

« -Franchement tu gères ! Merci pour la bouffe… Au fait, Majesté n’est pas avec toi ? »

Elle entreprend de rassembler les serviettes qu’elle nous a confié, tout en faisant non de la tête.

« -Il dort depuis un moment, déjà.
-Oh, je vois… Tu devrais aller faire de même, je pense ! »

Lissa relève brusquement la tête, alertée.

« -Tout… Tout de suite ? Mais vous ne voulez pas un peu d’aide ? Je… Je suis sûr que je peux… ! »

Je l’arrête immédiatement en tapotant doucement le sommet de son crâne.

« -Il est déjà tard. Et crois môa que si tu prends part à l’entraînement, demain matin… Tu feras mieux d’être bien reposée. » puis je donne quelques petites tapes sur mon ventre, et souris « Tu nous as déjà grandement aidé, crois-moi ! Je te revaudrai ça, Lissa. »

Elle se relève, et acquiesce vivement.

« -Bon… Bon courage, dans ce cas ! S’il y a quoi que ce soit, surtout, n’hésitez pas…  »

Puis en un sourire, elle nous salue.

« -Bonne soirée à vous tous ! »

Finalement elle s’en va, presque aussi vite qu’elle est arrivée. En silence, je l’observe s’éloigner : j’ai quand même beaucoup de chance d’avoir une petite sœur aussi gentille. J’espère que les gens de cette académie ont conscience d’à quel point Lissa est une fille géniale, et la traitent avec égard et respect ! Hmm… Je me demande comment je vais pouvoir m’en assurer, si je pars…

Enfin, revenons à nos Wattouat. Il est temps que Yuna me montre enfin de quoi elle parlait, un peu plus tôt… Très vite, elle tire des lanceurs de balle similaires à ceux qu’on trouve sur les terrains de tennis, et se tourne vers moi avec un large rictus sur les lèvres. Ce dernier s’avère plutôt contagieux, d’autant que je vois parfaitement où elle veut en venir.

« -C’est parfait ! Tous leurs muscles seront en feu à ce moment là… Elles pourront souffler un peu, MAIS pas trop ! Si elles cherchent à se poser quelques secondes, elles devront quand même faire gaffe aux balles ! Il est important de maintenir ses sens éveillés… »

Non, c’est faux, dans ce contexte là c’est clairement pas nécessaire. Mais je veux à tout prix instaurer ce piège, ça a l’air beaucoup trop drôle. Donc ! Exécution !

Tout de même, il y en a du bazar, dans ce que nous a amené Diana… Je doute qu’on trouve un usage approprié à tout ce qui s’y trouve. Genre ce plongeoir, là… Ou même cette… Attendez, est-ce que c’est vraiment une guillotine ?… Je préfère ne pas vérifier, en fait…

Si l’installation des dernières poutres n’est pas un problème, on ne peut pas en dire autant du calibrage des appareils. Difficile de savoir si la puissance et la trajectoire des balles suffisent pour gêner quelqu’un… Et à contrario, il faut aussi s’assurer qu’elles ne soient pas assez fortes pour réellement faire mal. Hmm… Dans ce cas, je ne vois qu’une solution…

Remonté à bloc, je tape vivement dans mes mains.

« -Cette fois, c’est à mon tour de tester ! Vas-y, je te laisse régler le matériel, moi je me mets en équilibre…  »

J’ai toujours été très doué pour ce genre de jeu ! ‘Faut dire que, lorsque enfant, tu n’as ni force, ni technique, ni endurance, ni précision, ni agilité, ni… ‘Fin bref, ni plein d’autres trucs, avoir de l’équilibre est bien la moindre des choses ! Aujourd’hui, j’ai un peu plus de muscles, mais ce n’est pas pour autant que j’ai perdu de ma superbe…

J’espère, en tout cas.

Je suis rapidement en position. Si Zelf et Soul, que j’ai à nouveau sorti pour étaler de la boue tout partout, me regardent avec scepticisme, ce n’est pas le cas de Webble et Goldfroy, qui m’encouragent vivement à l’aide de leurs très nombreux membres. Fier, je lève un pouce à leur intention.

« -Merci ! Vous allez voir, je vais gér-AÏE !  »

Je n’ai même pas fini ma phrase qu’une balle a fusé en ma direction, et percuté l’épaule. Pas de quoi me déstabiliser, mais ça m’a bien assez surpris pour octroyer un regard en coin à Yuna.

Très bien… Si on commence direct… Alors, fini de rire !

***

Splosh.

C’est le bruit que je fais lorsque je m’étale dans la boue.

A bout de souffle, je reste inerte pendant un certain temps, et profite de cet étrange instant pour récupérer. Mes Pokémon se rassemblent autour de moi pour vérifier que je vais bien, et pareillement à tout à l’heure, je lève un pouce pour les rassurer.

« -Je vous…Hh… Avais dit que…. Hh… J’allais… Gérer… Pouah. »

Pas faute de m’être battu, pourtant. Mais lorsque nous avons enfin réussi à calibrer les balles, ces dernières et la fatigue ont fini par avoir raison de moi.

Pour autant, cela ne m’empêche pas de subitement me remettre sur pied, et montrer mon dos à Yuna d’un air triomphant.

« -T’as vu ! On est deux à être couverts de boue, maintenant ! »

D’accord, c’est bien beau tout ça, mais le parcours… Il en est où ? Du regard, je repasse en revue les différents obstacles que nous avons disséminé tout du long de la piste d’athlétisme (et même en dehors). D’abord les cerceaux, puis les fils d’Ariane, la course d’obstacles, les slaloms, le labyrinthe, le tractage dans la gadoue, les socles suspendus, l’ascension du rocher, la tyrolienne, le filet, et enfin… Les poutres piégées. Il ne nous reste que peu de distance avant de revenir au point de départ…

« -Tu crois qu’on a encore l’espace pour installer un dernier obstacle ? »




« Adieu. Et sache désormais... Que tu m’es insignifiant. »
Yuna F. Akabara
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7052-481-yuna-akabara-une-rose-de-feu-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7065-yuna-akabara-givrali
Icon : [Mission] La braise foudroyée. Yunaic11
Taille de l'équipe : 35/38
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 83
Jetons : 1184
Points d'Expériences : 2973
[Mission] La braise foudroyée. Yunaic11
35/38
Hoenn
17 ans
83
1184
2973
pokemon
[Mission] La braise foudroyée. Yunaic11
35/38
Hoenn
17 ans
83
1184
2973
Yuna F. Akabara
est un Topdresseur Spé. Type

La braise foudroyée

ft. Ginji Labelvi
♫ Un conseil, cliquez pas ♫
Est-ce que ça existe la maladie des sourires ? Parce que si c’est le cas, elle est très contagieuse, alors que Ginji et moi-même sommes atteints. Un large sourire apparait sur le visage du spé type quand il voit les lanceur de balles en mousse, signe qu’il est totalement d’accord avec l’idée. Le coach est même en train de dire ce que ça permettra de travailler…mais je dois avouer que ce n’est plus vraiment ce qui m’intéresse. Je ne vais pas mentir, mais je suis un peu fatiguée et si l’on pouvait finir rapidement ça ne me dérangerait pas tant que ça.

Heureusement pour moi, un Ginji motivé est vraiment très efficace, et il ne nous faut vraiment pas très longtemps pour monter le parcours…enfin la partie au sol, pour ce qui est des canons à balle en mousse, c’est une toute autre histoire. On ne peut pas le faire si l’un de nous deux ne se porte pas volontaire…mais Ginji est vraiment lancé, et il se porte volontaire, ce qui ne me dérange absolument pas. Il se place donc sur les poutres, rassurant alors ses pokémon sur le fait qu’il est totalement capable de gérer, pendant que j’essaye de voir comment fonctionne cette machine…

BOUM

Oups…le coup est parti tout seul, heureusement que la puissance était réglé au minimum, sinon je n’ose imaginer les dégâts sur Ginji. Il me regarde en coin, et je lui lance un sourire désolé…c’est vrai, je ne l’ai pas fait exprès. Mais mon rival ne semble pas mon vouloir, il semble au contraire bien plus motivé qu’avant.

-Prêt ? Alors s’est parti.

J’ai déjà placé les lanceurs de balles à divers endroit du parcours, je les règles pour qu’ils lancent les balles au rythme où Ginji avance sur la barre. Il faut que les balles touchent, mais qu’elles puissent être esquivées aussi…Mince je ne pensais pas que ce serait si complexe à mettre en place. Sur le papier ça semblait simple, et mon rival semble s’amuser quand même. Malheureusement il est obligé de faire plusieurs allers-retours pour que l’on puisse tout calibrer…
Et ce qui devait arriver arriva, l’une des balles a raison de Ginji qui tombe dans la marre de boue que ses deux pokémons ont créée.

Ce qui m’inquiète c’est que mon ami resta au sol un certain temps, j’ai peur qu’il se soit blessé dans sa chute. Je m’avance vers le brun qui lève un pouce en l’air, nous rassurant tout en haletant. Il semble tout aussi épuisé que moi, heureusement que l’on est bientôt à la fin de ce parcours…Mais Ginji semble soudain avoir regagné de l’énergie, car il se relève d’un bond souple, et il me montre son dos ? Je ne comprends pas vraiment où il veut en venir, jusqu’à ce qu’il me montre son dos, lui aussi recouvert de boue.

-Oui, je pense qu’on a bien mérité de prendre une bonne douche…enfin quand on en aura fini avec ce parcours du combattant.


Je regarde ce qu’on a déjà fait, et c’est vrai que ça fait un sacré parcours. Les filles vont être bien fatiguées après ça, mais c’est un peu le but de la manœuvre. Je ne sais pas si j’aurai la force de faire le parcours, mais je suis fière de ce qu’on a réussi à faire. Le spécialiste du type Electrik me demande si on a la place de faire un autre obstacle…Il y a quelques bon mètre qui sépare la fin de la zone piégée du début du parcours, et je vais avouer que j’ai une très très bonne idée.

-Oui, et j’ai une petite idée, histoire d’être dans la continuité du piège de tout à l’heure.


Je m’avance le chariot, et sort de nombreuses planches qui, une fois assemblées, donne un obstacle tout simple à passer. On escalade d’un côté, et on descend de l’autre côté, et une petite course pour finir…Enfin ça c’est en apparence.

-On peut monter cet obstacle tout simple, mais on place des fils fragiles sur les derniers mètres. Si les filles ne font pas attention, elles en cassent un, et ces balles géantes viennent sur elles telle des balanciers. En gros, si elles se relâchent parce qu’elles pensent que c’est la fin, elles se font avoir. T’en pense quoi ?

Est-ce que c’est fourbe ? Oui mais j’assume complètement, je ne suis pas une Pyroli, donc je me venge un peu, et celles qui traineront les pieds en payeront le prix.
Heureusement Ginji semble partant pour ce dernier obstacle, il ne nous reste donc plus qu’à tout mettre en place. En vrai monter la palissade à escalader, ce n’est pas compliqué à monter, ça ne nous prend qu’un petit quart d’heure (et encore c’est parce qu’on est fatigué). Mais pour le piège des trois ballons gonflables géants, c’est un peu plus compliqué. Pas la pose du piège en lui-même, le déclencheur est simple à faire avec Hestia et Webble, le plus difficile c’est de gonfler ces p****** de ballons, il n’y a même pas de pompe dans le chariot, alors qu’il y a beaucoup de chose dedans en vrai. Une guillotine ? Check (je crois), des cibles de tir à l’arc ? Check, du charbon pour faire un chemin de feu ? Check (Pourquoi j’ai pas vu ça plus tôt ?)…mais pas de pompe.
Avec nos pokémons, on arrive à finalement gonfler ces trois ballons (j’ai la tête un peu vide à force de souffler), et il ne nous reste plus qu’à les installer avec les cordes.

Ça ne prend pas longtemps, et ça signe la fin de cette création de parcours d’obstacle. Je dois avouer que je suis assez fière de ce qu’on a fait, et si ça convient pas à Jackie…ba tant pis, elle avait qu’à le faire elle-même. Je lâche un soupire avant de regarder mon partenaire de mission, le sourire aux lèvres.

-Je pense qu’on peut être fier de nous, à vois ce que ça va donner en pratique. En tout cas je suis contente que tu m’ais demandé un coup de main pour cette mission.

C’est vrai que j’apprécie passer des moments avec Ginji, même s’il est, et restera à jamais mon rival que j’ai juré de dépasser...dans tous les domaines.



 
You can never
turn back


[Mission] La braise foudroyée. P8X21eb
I'm coming like a Firebaaall ♪
Sir Trouille
Icon : [Mission] La braise foudroyée. CeOUB4f
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 13090
[Mission] La braise foudroyée. CeOUB4f
-
-
0
0
13090
pokemon
[Mission] La braise foudroyée. CeOUB4f
-
-
0
0
13090
Sir Trouille
est un PNJs
Modération Cascade Yuna

Validé !



[Mission] La braise foudroyée. 7z5c
Ginji Labelvi
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
Icon : Pikachu Explorateur, à votre service !
Taille de l'équipe : 25 / 31
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 20 ans
Niveau : 100
Jetons : 1587
Points d'Expériences : 4235
Pikachu Explorateur, à votre service !
25 / 31
Sinnoh
20 ans
100
1587
4235
pokemon
Pikachu Explorateur, à votre service !
25 / 31
Sinnoh
20 ans
100
1587
4235
Ginji Labelvi
est un Topdresseur Spé. Type
GINJI LABELVI

feat Yuna Frostheart
« La braise foudroyée »


Si c’est vraiment une bonne idée de mettre un dernier obstacle ? Mais bien sûr. Et si c’est judicieux d’y instaurer un piège, fourbe de surcroît ? Évidemment ! Même en sachant que Lissa sera amenée à le parcourir ?



Au pire, je pourrai toujours lui envoyer un sms pour la prévenir…

A la fois enthousiaste et pressé de voir le résultat, je tape vivement dans mes mains.

« -C’est parfait ! Une fin en douceur… Mais pas trop non plus, héhé ! » je désigne l’extrémité de la piste « Après ça, on fera dévier la trajectoire sur l’intérieur du terrain. Comme ça elles pourront marcher quelques minutes après s’être donnée à fond. S’arrêter d’un seul coup, c’pas hyper top. »

Auront-elles au moins la force nécessaire pour effectuer les derniers mètres à pieds ?… Bah, on verra bien ! Au pire, si elles n’atteignent pas la ligne d’arrivée, ce n’est pas la fin du monde non plus !

… Par contre, j’espère bien qu’elles n’ont pas mon souffle. En vue de la galère qu’est le gonflage des ballons… Comment se fait-il que je possède des Pokémon réfrigérateur, four, tondeuse à gazon, lavoir, ventilateur, scanner et phare sur pattes, et aucune pompe dans le lot ?! Vraiment, notre monde ne nous épargne aucun labeur !

Mais bon. Si ça reste certes long, fastidieux, pénible, éreintant, désagréable, épuisant, lassant et agaçant, c’est surtout parce qu’il s’agit de l’ultime étape de notre mission, en plus de signer l’achèvement du parcours. La fin paraît toujours plus compliquée à atteindre lorsqu’on s’en rapproche, pas vrai ?

Au final, tout n’est que question de temps et de patience. Ce n’est pas plus mal. La pile électrique que je suis doit pouvoir rester dans l’expectative, de temps à autre. Même si, de façon générale… Les années m’ont rendu beaucoup plus calme.

… Alors, je sais, ça ne se voit pas forcément. Surtout quand on voit ma frénésie tout du long de l’élaboration du parcours… Mais avant, ça, c’était moi H24. Aujourd’hui, mes phases d’euphorie sont entrecoupées de longs instants de réflexions… Sur des sujets hélas bien moins frivoles.

Mais au moins, ça m’aide à peser le pour et le contre, vis-à-vis tout ce qui m’arrive. Que ce soit à propos de hier, ou de demain… Je peux essayer de réfléchir plus posément aux événements qui surviennent, et chercher la réaction adéquate. L’expérience commence à parler d’elle-même, aussi… La panique qui m’envahissait jusqu’alors s’évapore tranquillement, pour laisser place à un calme et un pragmatisme nouveau.

Ça fait un peu froid dans le dos, parfois.

Mais ce n’est pas non plus désagréable.

« -… Pfiouuuuuuh ! On a fini ! »

Je m’étale sur le dos, pas mécontent. Ça aura été long, mais… Ça aura été. Le temps de fignoler les derniers détails (vérifier que toutes les attaches sont solides et l’installation des plots pour la ligne d’arrivée, entre autres), Yuna, nos Pokémon et moi-même pouvons contempler le résultat.

Avec une satisfaction non dissimulée.

« -Franchement. Je trouve que ça ressemble vraiment à du Jackie. Je suis sûr que personne ne fera la diff’. »

Yuna approuve, et finalement, me fait part de sa gaieté d’avoir été contactée. Je souris, et pose mes mains sur mes hanches tout en la regardant.

« -Longtemps qu’on avait rien fait, toi et moi. ‘Fallait bien marquer le coup… Pas dit que ça se reproduise de si tôt, après tout. »

Si ma dernière phrase a été lâchée intentionnellement, j’avoue ne pas être tout à fait sûr de sa pertinence. Mais comment toute réaction logique le voudrait, Yuna me toise d’un air perplexe, dans l’espoir que je développe. J’expire longuement, et fourre mes mains dans mes poches.

« -Je vais partir. »

J’incline la tête sur le côté, peu convaincu.

« -Je crois. »

Maintenant, je ne regarde plus Yuna. Cela fait des mois déjà que je planifie mon départ, mais elle est la première personne à qui j’en parle vraiment. Pourquoi elle, pourquoi maintenant ? Il n’y a aucune raison spécifique. Juste que…

‘Va bien falloir que j’admette ma fin proche. Dans mes études, du moins… Et sur Adala, probablement. Et pour cela, et bien… Je dois entamer la procédure adéquate.

A savoir, avertir l’entourage, tout ça.

Le regard rivé vers le ciel étoilé, je fais quelques pas hasardeux. Mes Pokémon, silencieux, m’observent faire sans bouger. Eux savent depuis longtemps déjà que je ne comptais pas m'attarder ici… Pas plus que nous l’avons fait, en tout cas.

« -Je suis là depuis un bail. Genre, t’imagines pas. Les nouveaux doivent penser que je suis de la même promotion que Cael, Idalienor, et les autres anciens, mais… Même pas. J’étais là avant encore. » je hausse les épaules « Quand je suis arrivé, j’étais le plus jeune de tous. Donc j’ai pu prendre plus de temps pour mes études. Mais, mes amis de l’époque, eux… » je fais un geste nonchalant pour mimer la suite « Pouf. Disparus. »

Enfin, je me tourne vers Yuna, et la regarde de nouveau.

« -Ça va être mon tour. Peut-être dans un mois, peut-être dans deux… Dans tous les cas, je compte me tirer d’ici Juin au plus tard. » je m’étire « Ça fait loin, dit comme ça, mais… »

Je reprends une posture plus classique, et plisse les yeux.

« -Ch’ais pas. Dans ma tête, la fin est déjà là. »

Mon expression vire du tout au tout quand je me mets à sourire franchement.

« -J’espère que je plombe pas l’ambiance. D’autant que… On a encore un parcours à tester ! »

Ok, j’avoue tout. L’entièreté de ce discours vise à affaiblir le moral de Yuna pour prendre de l’avance sur le terrain lors de notre essai final.



Ok, c’est complètement faux. Je cherchais juste à gagner du temps pour reprendre mon souffle, et la battre à plat de couture.



Ok, ça aussi c’est bidon. En fait j’avais juste envie d’en parler.



N’empêche, c’était bien timmé.



Dernière édition par Ginji Labelvi le Lun 17 Fév - 23:11, édité 1 fois



« Adieu. Et sache désormais... Que tu m’es insignifiant. »
Yuna F. Akabara
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7052-481-yuna-akabara-une-rose-de-feu-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7065-yuna-akabara-givrali
Icon : [Mission] La braise foudroyée. Yunaic11
Taille de l'équipe : 35/38
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 83
Jetons : 1184
Points d'Expériences : 2973
[Mission] La braise foudroyée. Yunaic11
35/38
Hoenn
17 ans
83
1184
2973
pokemon
[Mission] La braise foudroyée. Yunaic11
35/38
Hoenn
17 ans
83
1184
2973
Yuna F. Akabara
est un Topdresseur Spé. Type

La braise foudroyée

ft. Ginji Labelvi
♫ Un conseil, cliquez pas ♫
Bon on a fini ce parcours, et je dois avouer que je suis épuisée, finalement c’est plus fatiguant de créer des parcours du combattant que de les faire. Maintenant reste à voir si ça convient à la Général…mais Ginji se veut rassurant, pour lui notre œuvre est du niveau de Jackie. Ne connaissant pas beaucoup ce dont elle est capable, je fais entièrement confiance au jugement de mon rival.

Malheureusement la satisfaction de cette œuvre est vite balayée, par la dernière phrase de mon partenaire de mission. C’est vrai que ça fait longtemps qu’on avait rien fait ensemble, la dernière chose remonte à l’exposition sur les différents types de pokémon, mais je ne comprends pas pourquoi il me dit que ça n’est pas prêt de se reproduire…Il semble rien me reprocher, il n’y a donc rien qui l’empêcherait de me revoir à moins que…Ho non ne me dite pas qu’il…Je lui lance un regard inquisiteur, désireuse d’en savoir plus, même si je pense avoir compris où il veut en venir.

Et Ginji ne tarde pas à le confirmer…Il va partir…il va quitter l’académie, et si je voudrais bien m’accrocher à son ‘’je crois’’, je ne me fais pas d’illusion, il va partir. Mon cœur se serre alors, en même temps que mes poings. Je ne m’attendais clairement pas à ça, enfin pas à ça maintenant. Je savais très bien que Ginji allait partir de l’académie avant moi, tout simplement parce qu’il est plus vieux que moi…mais je ne pensais pas qu’il le ferait si vite.

Je vais être honnête ça m’attriste pas mal, et je ne peux empêcher ma tristesse d'apparaître un peu sur mon visage, alors que mon rival développe un peu plus la situation. Il m’avoue que ça fait longtemps qu’il est à l’académie…vraiment très longtemps, plus que ce que je pensais. Il était là avant Cael et Idalienor, il a vu tous ses amis partir les uns après les autres…et c’est maintenant son tour. Je ne pensais pas que ça faisait aussi longtemps qu’il était à la Pokémon Community, je savais qu’il était dans les ancien, d’où son attachement à Lansat, mais pas à ce point.

Alors que son air était si sérieux, il me sourit en me disant qu’il espère ne pas plomber l’ambiance…je dois avouer que cette annonce me fait un petit coup au moral. Mais au fond de moi, quelque chose se réveille, quelque chose d’autre que de la tristesse, quelque chose que je ne ressens que très rarement…un doux mélange de frustration et de motivation. Avec ça je prends conscience d’une chose, si Ginji part c’est l’un de mes objectifs à l’académie qui disparait et je n’ai pas l’intention de laisser ça passer.

-Je…je vais t’avouer que je ne m’attendais pas à ce que tu m’annonces ça comme ça…et pour être honnête, ça m’attriste de l’entendre parce qu’avant d’être mon rival, je te considère comme un véritable ami…Mais je comprends…je me doutais bien qu’un jour tu me sortirais une phrase comme ça…je pensais juste que ce serait pas maintenant.

Avec cette discussion je me rends compte que si ça fait longtemps que Ginji est ici, le temps commence aussi à filer pour moi. Voici bientôt deux ans que j’ai intégré l’académie, et j’en ai fait du chemin, mais il m’en reste beaucoup à faire. Sans que je le contrôle vraiment, un large sourire apparaît sur mes lèvres, alors que je fixe Ginji dans les yeux.

-Tu sais même-moi certain nouveau me considère comme une ancienne…Pourtant ça fait que deux ans que je suis ici…déjà deux ans qu’on s’est affronté à la fête foraine. Ce jour-là, tu es devenu comme un rival pour moi, tu es celui que je veux absolument réussir à battre un jour.

Je détourne le regard pour regarder mon équipe, seul Hestia et Ama était présent ce jour-là, avec Dovah. Ils ont bien grandit depuis, ils sont là depuis le début de ma rivalité avec Ginji, et ils seront là pour la fin, car oui, ce n’est pas parce qu’il part que le spé electrik est tiré d’affaire.

-Même si tu pars au mois de Juin, mon équipe ne sera pas encore prête à affronter la tienne…Mais ce n’est pas ça qui m’empêchera un jour de prendre ma revanche en match pokémon, tient le toi pour dit. Que tu quittes l’académie ou pas, un jour nous ne serons pas du même côté de la ligne.

Ça sonne comme une promesse, quand il sera parti, nos chemins se recroiseront et ce jour-là je le battrai…Mais ce jour est plutôt loin, alors pour le moment je vais me contenter de le battre à ce parcours du combattant.

-Mais tu as raison, pour le moment il faut qu’on teste ce parcours, histoire de voir s’il est viable.

Oui je suis épuisée, mais ma rivalité avec Ginji me donne suffisamment d’énergie pour me lancer dans cette entreprise aussi insensée…Pourquoi insensée ? Tout simplement parce qu’il se fait tard, et qu’on a cours demain. Mais il est trop tard, nos regards se sont croisés, il est temps pour nous de nous affronter. Enfin avant ça, il faudrait qu’on y voit quelque chose tout le long du parcours…et j’ai ma petite idée.

-Shull, Okami, Lucifer, Horvut j’ai besoin de votre aide.

Mon Chartor, Goupix Dracaufeu et Metamorph apparaissent, visiblement content de pouvoir apparaitre. Lucifer pousse un puissant hurlement en voyant Ginji, visiblement content de voir celui qui l’a pris en pension. Je me tourne vers le brun, qui ne semble pas comprendre pourquoi j’ai sorti plein de pokémon.

-On ne va pas faire ce parcours sans lumière, c’est pourquoi mes pokémon feu vont utiliser l’attaque Zénith à plusieurs endroits du parcours, pour nous éclairer.  

Je me tourne vers mes pokémon et tous partent se placer à différent endroit du parcours, mon Métamorph quant à lui s’est transformé en Goupix, afin d’avoir le talent Sécheresse. Peu de temps après quatre grands dômes de lumière apparaissent, éclairant complètement le parcours.

-Aller on y va, on va voir qui le finira en premier.

Sans perdre de temps nous nous rendons au début du parcours, juste avant le passage des cerceaux et des fils d’Ariane. Moegami se place à côté de nous, levant le bras pour donner le départ, alors que je regarde mon rival, un sourire en coin aux lèvres. Ma Braségali finit par baisser les bras, donnant le départ de cette course folle, et on commence avec le premier obstacle, les cerceaux. Je cours donc, mais pas trop vite pour bruler toute mon énergie, et le premier obstacle est passé sans trop de difficulté…Mais j’ai un peu plus de mal sur les fils d’arianes, faut dire que les boobs ça aide pas…c’est pas vrai, Ginji va prendre de l’avance !



 
You can never
turn back


[Mission] La braise foudroyée. P8X21eb
I'm coming like a Firebaaall ♪
Ginji Labelvi
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
Icon : Pikachu Explorateur, à votre service !
Taille de l'équipe : 25 / 31
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 20 ans
Niveau : 100
Jetons : 1587
Points d'Expériences : 4235
Pikachu Explorateur, à votre service !
25 / 31
Sinnoh
20 ans
100
1587
4235
pokemon
Pikachu Explorateur, à votre service !
25 / 31
Sinnoh
20 ans
100
1587
4235
Ginji Labelvi
est un Topdresseur Spé. Type
GINJI LABELVI

feat Yuna Frostheart
« La braise foudroyée »


Pour ce qui est de ne pas plomber l’ambiance, je crois que c’est raté. La nouvelle ne réjouit en rien Yuna, et ça se comprend… Ce n’est jamais très agréable d’apprendre le départ d’un proche.

Hélas, je crains que cela soit inévitable. Il va bien falloir qu’à un moment, je mette les voiles… Je ne peux définitivement pas m’éterniser dans cette académie. Même en dépit du fait que… Tous mes amis y soient…

La Givrali reconnaît que ce n’est pas le genre de nouvelle auquel elle s’attendait. Si elle se doutait que je finirai par partir, elle ne pensait pas que ça irait si vite. C’est vrai qu’elle et moi nous connaissons depuis à peine… Deux ans, c’est cela ? Ce n’est pas énorme, et il y a encore des tas de choses que nous pourrions faire ensemble.

Mais ces deux ans ne représentent qu’une portion de tout ce que j’ai vécu depuis mon départ de la maison. Je crois avoir fait le tour de pas mal de choses, et il est grand temps de passer à la vitesse supérieure. En finir une bonne fois pour toutes avec les études… Et ce qui va avec.

La vie académique, notamment.

Yuna souligne d’abord l’importance de notre amitié, pour finalement rappeler l’origine de notre rencontre et le lien qui s’est établi depuis. Elle ne s’estime pas encore prête, mais ne perd pas pour autant de vue son objectif… Nous vaincre, mon équipe et moi, et prendre sa revanche.

Depuis l’autre côté de la ligne.

Si je reste expectatif durant toute sa prise de parole, sa dernière phrase m’arrache un sourire. Amusé, je baisse alors la tête.

« -Un rival… »

Mais je la relève bien vite pour scruter le ciel étoilé. Mon expression se fait ensuite plus pensive, tandis que certains visages défilent dans ma mémoire.

« -J’ai eu des rivaux, moi aussi. A l’époque, j’étais bien déterminé à tout mettre en œuvre pour les surpasser… » je croise les bras derrière mon crâne « Mais ils sont partis avant de me laisser ce plaisir. J’ignore pour la plupart ce qu’ils sont devenus. »

Allen, Djelly, Ruby, Orren…. Nous étions cinq spécialistes type, de cinq types différents. Ni nos caractères ni nos relations ne se ressemblaient, sans même parler de nos aspirations ou passions. Pour autant, il y avait une chose que je reconnaissais en chacun d’eux… Une dévorante passion pour le combat, et un intarissable besoin d’en découdre.

Mon regard se tourne naturellement vers Yuna. Elle est arrivée bien des années après moi, et même si sa progression est fulgurante, l’écart laissé par l’expérience se fait encore ressentir. Pour autant… Elle aussi possède cette même flamme. Une braise ardente qui cherche à se répandre et attiser le feu qui l’habite.

Une braise… Qu’un jour, je chercherai à foudroyer…

« -… »

J’abaisse les bras, et souris à nouveau. Puis après un court instant de réflexion, je tends une main à Yuna.

« -Je te fais la promesse d’un jour t’accorder cette revanche. Je ne te laisserai pas sur ta faim. Et tu peux me faire confiance là-dessus… »

Mon rictus s’élargit un peu plus.

« -Tu es ma rivale, après tout. »

Oui… Même s’il y a une certaine distance entre nos temps de carrière, Yuna a tout d’une rivale. Il n’y a que maintenant que j’en prends réellement conscience, mais…. Si son objectif à elle est de m’atteindre…

Le mien est de ne pas la laisser faire.

Je mettrai tout en œuvre pour maintenir un maximum d’avance. Hors de question de me laisser surpasser ! Je suis l’aîné, après tout. Si je me fais avoir, je n’aurai aucune excuse !

Et je crois bien que ce parcours sera un bon moyen de sceller notre rivalité. Ce n’est pas un affrontement, mais… C’est une façon comme une autre de se confronter. Donc… Je donnerai tout !

Yuna se charge de répartir ses Pokémon sur le terrain pour nous créer la luminosité adéquate. Zelf, lui, se tiendra au centre en guise d’éclairage global. Mes autres Pokémon se contentent de se poster de part et d’autre de la piste, et attendent le départ pour observer la course.

Celui-ci ne tarde pas à arriver. La Braségali se charge de donner le signal, et nous nous élançons sur ce parcours que nous avons nous-même créé.

Les cerceaux ne sont qu’un échauffement, et sont très vite franchis. Les fils d’Ariane sont eux un peu plus techniques, mais ne m’opposent pas grandes difficultés, à contrario de Yuna… J’en profite donc pour prendre un peu plus d’avance, m’abaissant et chevauchant les cordes à un rythme soutenu.

S’ensuivent la course d’obstacles et les slaloms. Puisque j’ai un peu d’avance, j’en profite pour légèrement ralentir le rythme et économiser mon énergie. Cela permet à la Givrali de me rattraper, mais au moins, je garde mes forces.

Puisque nous l’avons conçu, et que nous avons passé pas mal de temps dessus, le labyrinthe s’avère moins compliqué encore. Nous connaissons le meilleur trajet, et ne risquons pas de nous laisser surprendre par les fils tendus en plein milieu. Bien que je manque de buter sur l’un d’eux, je fais de mon mieux pour maintenir l’allure.

Arrive le premier obstacle qui m’opposera une réelle résistance. Le tractage n’est en soi pas bien compliqué, mais demande pas mal de ressources. Pour aller vite, il faut tout donner dans ses bras et son souffle, ce qui induit une fatigue inéluctable. Comme je me suis un peu économisé avant, je me permets de mettre un peu plus d’énergie pour ce passage-là, mais mon épuisement croit en conséquence.

J’arrive donc, un peu plus haletant, devant les socles suspendus. Le fameux jeu qui me faisait opposition lorsque j’étais enfant… Il est temps de prendre ma revanche !

Si mes bras sont engourdis par l’épreuve d’avant, ils n’en restent pas moins fonctionnels. Le travail effectué préalablement rend tout simplement sourde la douleur, et je peux m’agripper aux cordes en faisant fi de la fatigue. Du reste, je mise tout sur mes pieds et mon sens de l’équilibre… Il y a quelques fois où je me laisse suspendre sur un socle le temps de reprendre mon souffle, mais ces temps morts ne durent hélas pas. Surtout que…

Nous arrivons à l’épreuve du rocher. A première vue, Yuna et moi sommes à égalité quant à son ascension, mais il y a un léger bémol : elle est déjà montée une fois en haut, moi pas. Par conséquent, elle connaît déjà une trajectoire et les prises qui lui sont faciles d’accès. Ainsi, sa progression se fait beaucoup plus assurée que la mienne, et elle est la première à arriver au niveau de la tyrolienne.

Lorsque je l’atteins à mon tour, elle est déjà presque en bas, et je ne sens plus mes jambes. Ou plutôt, si, je les sens, et c’est bien ça le soucis. Mais je tente d’en faire abstraction et m’accroche à la tyrolienne : arrivé en bas, je m’étale purement et promptement sur la toile que Webble a installé.

Si je dois me rattraper, cela doit se faire au niveau des poutres. Cette fois-ci, c’est moi qui suis habitué au rythme des balles. Yuna, non, et a déjà du recommencer une fois le parcours. Je ne prends aucune pincette et fonce purement et promptement…  Pas le temps pour la prudence ! C’est tout ou rien !

Je m’élance donc le long de la barre verticale. J’ai un équilibre naturel plutôt conséquent et le seul réel soucis repose dans la gestion entre la vitesse et l’esquive des balles. Mais ce n’est clairement pas ça qui va m’arrêter !

Je suis finalement le premier à atteindre le bout. Déterminé à finir cette course, je fonce à toute berzingue : je peux y arriver ! La victoire est à moi ! Il me suffit d’aller tout droit, et de-

Ma jambe touche une cordelette.

….

Oh oh.

***

« -… »

C’est bien le sol. C’est agréable d’être par terre. Pas besoin de se tenir debout ou droit, tous les muscles sont au repos. Et en plus, on peut profiter d’une magnifique vue. Celle d’un ciel étoilé.

Et de mes Pokémon penchés au dessus de moi, quelque peu moqueurs.

« -Je me suis laissé emporter, d’accord ? »

Las, je me redresse en une longue expiration. Mon regard se tourne vers Yuna, qui n’a eu aucun mal à atteindre la ligne d’arrivée après que je me sois pris le piège final. Si seulement j’avais refusé son idée ! J’aurai pu gagner ! Rah… Ça m’apprendra à être inattentif.

Lorsqu’elle revient vers moi pour me tendre une main et m’aider à me relever, j’accepte volontiers. Bien que dépité, je la félicite malgré tout.

« -… Bien joué. On dirait bien que sur ce coup là, tu as gagné ! »

Je balaie ensuite toutes les balles au sol du regard. Je soupire, mais cherche malgré tout à me motiver une dernière fois.

« -Il faut qu’on remette tout ça en place pour demain. Alors, on pourra considérer qu’on en a bel et bien terminé… »




« Adieu. Et sache désormais... Que tu m’es insignifiant. »
Yuna F. Akabara
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7052-481-yuna-akabara-une-rose-de-feu-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7065-yuna-akabara-givrali
Icon : [Mission] La braise foudroyée. Yunaic11
Taille de l'équipe : 35/38
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 83
Jetons : 1184
Points d'Expériences : 2973
[Mission] La braise foudroyée. Yunaic11
35/38
Hoenn
17 ans
83
1184
2973
pokemon
[Mission] La braise foudroyée. Yunaic11
35/38
Hoenn
17 ans
83
1184
2973
Yuna F. Akabara
est un Topdresseur Spé. Type

La braise foudroyée

ft. Ginji Labelvi
♫ Un conseil, cliquez pas ♫
Les paroles de Ginji m’ont fait chaud au cœur, je ne vais pas le nier. Ça fait toujours plaisir de savoir que la personne en face pense la même chose que nous. Surtout ça signifie que malgré le fait que j’ai commencé ma carrière de dresseuse après lui, malgré le fait que je sois sa cadette il m’estime comme une rivale digne de ce nom. Et cette confiance qu’il place en moi, je ne vais pas la bafouer, certainement pas. Cette promesse que l’on se fait, je compte bien la tenir et je sais qu’il en fera de même. J’ignore le temps que ça prendra, des mois, des années, une décennie, peu importe je jure que je réussirai à battre Ginji alors qu’il donnera tout pour m’en empêcher.

Cette fin de conversation m’a donné un de ses coups de fouet, je sens une énergie nouvelle en moi, mais je ne suis pas certaine qu’elle me permettra de finir le parcours du combattant. Je suis une spé feu surmotivé par la promesse nouvelle faite avec son rival, pas une superwoman…ni une Wonder Woman même si j’aimerai bien en vrai, elle est trop belle.

Bref je m’égare, je me perds dans mes pensées, et Ginji en profite pour prendre de l’avance dans ce parcours du combattant. Comment ça, ça n’a rien à voir ? Je ne vous permets pas de remettre mon excuse en cause, nan mais ho ! Le fait est que le brun est devant, et ça je ne peux pas le permettre, il est hors de question qu’il me batte ce soir. Il a réveillé en moi la compétitrice qui dormait, et le feu qui brûle dans mon cœur me permettra de triompher. Je puise donc dans mes forces, et j’arrive étrangement à remonter assez facilement sur Ginji. Est-ce qu’il ferait l’erreur de me sous-estimer ? Non mon rival n’est pas ainsi, je suis certaine qu’il s’économise pour la suite du parcours…Je risque d’être mort à la fin, mais je dois tout donner.

Une fois les obstacles et le slalom passés, nous arrivons à la partie du Labyrinthe, je suis un peu déçue de cette partie, elle est assez facile. Après je sais qu’elle le sera moins pour les Pyroli, nous on l’a créée donc on connait le bon chemin, et l’emplacement des fils un peu piège. Oui il est peu envisageable que Ginji ou moi nous tombions dans l’un des pièges du parcours, tout va donc se jouer au talent pur et dur.

La partie suivante est celle que j’ai déjà testée, et elle ne me pose aucun problème maintenant qu’on a relevé les poutres. En plus je suis plus grande en hauteur que ginji, donc pour moi l’obstacle me parait un peu plus petit, et je le passe assez rapidement.

La suite se trouve être la partie aérienne du parcours, et je suis moins fatiguée que je ne le pensais. Mais connaissant mon sens de l’équilibre ça ne va pas être de la tarte, tout ce que je peux espérer c’est que j’y arrive grâce à un bon retour de karma, et que Ginji n’arrive pas à prendre sa revanche sur le jeu de son enfance. Je regarde mon rival qui a commencer le parcours en premier, et il prend clairement son temps…c’est ma chance, mon plan est risqué, mais je peux prendre pas mal d’avance si j’y arrive. Mon idée ? Y aller d’une traite, et me servir de l’élan pour avancer plus vite…un peu comme avec des lianes. (non je ne me prends pas pour Yuna de la jungle…j’espère juste pas me manger l’arbre à la fin).
Bon pas le temps de m’attarder là-dessus, je dois me lancer maintenant sinon je ne gagnerai jamais. Sans perdre de temps je saute sur le premier socle, et la force cinétique fait le reste, m’approchant du second que je n’ai qu’à saisir. On n’est pas censé passer l’obstacle comme ça mais ça marche ! Enfin jusqu’à la fin, car à prendre autant de vitesse, je suis obligée de faire une réception en roulade pour ne pas aller faire un bisou à l’arbre à côté.

Au final j’arrive devant le rocher à gravir en même temps que mon rival, et je sais que c’est cette partie la plus difficile. En revanche j’ai l’avantage sur Ginji, j’ai déjà monté ce rocher avec Hestia, et je connais bien ma Braségali, je sais donc où sont les points d’accroche pour monter facilement sans trop se fatiguer…même si je sais que ce ne sera pas de tout repos. Je me lance donc à l’assaut du rocher, et j’arrive en haut avant Ginji, me permettant d’utiliser la tyrolienne en premier. C’est génial, je m’élance sans attendre, et la sensation de liberté que je ressens est alors incroyable, même si elle est clairement différente de celle que je ressens à dos de Dracaufeu. L’atterrissage se fait sans trop de soucis, et me voici face à l’avant dernier obstacle, le passage en équilibre sous les tirs des balles…

Le problème c’est que cet obstacle combine équilibre et patience, alors que c’est deux qualités sont difficiles à combiné pour moi, tout simplement parce que je n’ai pas d’équilibre ! Je m’avance sur la poutre, et essaye d’aller assez vite…mais on a trop bien calculé le rythme des tirs et je me prends un balle dans la jambe qui me fait tomber dans la boue, comme Ginji tout à l’heure…Raaa c’est pas vrai, en plus le brun arrive et commence l’obstacle…courant d’une traite et le pire c’est que ça passe ?! Comment c’est possible ça ? Je ne peux pas perdre comme ça non !

Je me replace devant l’obstacle, et j’en appelle à la force des héros de shonen, permettez-moi d’avoir la puissance et le skill pour passer cet obstacle, faire une remonter fantastique et battre Ginji. Je souffle un bon coup, et me lance à l’assaut de l’obstacle une deuxième fois. Je ne réfléchis pas, je laisse mon instinct me guider, comme mon rival à l’instant…et ça passe !

Un sourire apparait sur mes lèvres, je suis fière de cette petite victoire, mais ça ne suffira pas à rattraper Ginji qui arrive sur la ligne d’arrivée.

BAM

Je lève les yeux à temps pour voir ginji se faire percuter par l’une des grosses balles qu’on avait gonflé…Est-ce qu’il vient vraiment de déclencher un piège ? Est-ce que c’est ma chance ? Ce n’est pas le moment de réfléchir, il faut que fonce, et que je ne fasse pas la même erreur. Heureusement je me souviens parfaitement de l’emplacement des fils qui déclenchent les pièges, et je les esquive tous, arrivant la première sur la ligne d’arrivée. J’ai envie de crier ma joie, j’ai réussi, j’ai battu mon rival…bon d’accord c’est pas une victoire en combat pokémon, mais c’est une victoire quand même.

Je rejoins Ginji après avoir repris mon souffle, ce sprint final m’a complètement vidée, et j’aimerai bien faire comme le brun, m’allonger et rester à terre. Mais je puise dans mes dernières forces pour rejoindre mon partenaire de mission, une chose est certaine, on va bien dormir cette nuit. Quand j’arrive à sa hauteur, il est assis, et semble attendre mon aide pour se relever, aide que je lui donne en lui tendant la main.

-ça s’est joué à peu, j’ai eu de la chance que tu tombes dans le piège à la fin.

Nous nous tournons vers le parcours, et Ginji soulève un point que je n’avais pas vraiment pris en compte. Maintenant que tout le parcours est défait, il faut tout ranger et tout remettre en place. Comment dire que je n’ai plus aucune force pour ça ? Mais on a pas vraiment le choix, sinon le parcours ne sera pas praticable demain matin. Un faible sourire apparait sur mes lèvres, alors que je me tourne vers mon rival.

-Heureusement qu’on a nos pokémons, ça fait des paires de bras…et d’ailes.

J’ai une petite idée pour ramasser les balles, et pour ça je vais avoir besoin d’un coup d’aile de Lucifer et Hestia. Je siffle un coup pour que mes pokémon reviennent à nous, mon Dracaufeu en tête. Avec lui, ça va aller vite.

-Lucifer, Hestia vous pouvez ramener toutes les balles de ce côté ? On va les ramasser pour les remettre dans les canons.

Mes deux pokémon s’envolent et une fois que nous sommes en place, ils créent de puissantes rafales qui ramènent toutes les balles vers nous. Luna utilise alors ses pouvoirs psychiques pour qu’elles ne partent pas n’importe où. Ginji et moi n’avons plus qu’à remettre les balles dans les canons, ce qui se fait assez vite et bien. Nous remettons aussi en place le piège du dernier obstacle que le brun a activé, rendant de nouveau le parcours opérationnel. Je souris avant de me tourner vers mon rival de toujours.

-Pfiou, je pensais pas que ce serait aussi épuisant, mais je suis contente de ce qu’on a fait. Merci encore de m’avoir invitée pour cette mission.

Je m’étire un peu avant de reprendre la parole.

-Je pense qu’on va pouvoir prendre une bonne douche, et demain après les cours je t’invite pour manger un crêpes ça te va ?

C’est devenu en quelque sorte notre petit rituel après les combats/exposition ou mission ensemble, une bonne petite crêpe au chocolat avec supplément chantilly…rien que d’y penser j’en ai l’eau à la bouche…Dire que c’est peut-être la dernière fois qu’on ira manger ensemble avant son départ d’Adala, mais pas la dernière tout court, ça c’est certain…on s’en est fait la promesse.




Hrp :
Mission terminée pour Yuna, merchi <3


 
You can never
turn back


[Mission] La braise foudroyée. P8X21eb
I'm coming like a Firebaaall ♪
Ginji Labelvi
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
Icon : Pikachu Explorateur, à votre service !
Taille de l'équipe : 25 / 31
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 20 ans
Niveau : 100
Jetons : 1587
Points d'Expériences : 4235
Pikachu Explorateur, à votre service !
25 / 31
Sinnoh
20 ans
100
1587
4235
pokemon
Pikachu Explorateur, à votre service !
25 / 31
Sinnoh
20 ans
100
1587
4235
Ginji Labelvi
est un Topdresseur Spé. Type
GINJI LABELVI

feat Yuna Frostheart
« La braise foudroyée »


Certes, le plus gros du travail est abattu, désormais. Mais je reconnais qu’après avoir passé la soirée à monter un parcours du combattant, le tout en se servant d’une Capacité Z et en le testant à la fin, j’aurai bien aimé pouvoir m’arrêter là et aller direct au lit.

Malheureusement, nous devons remettre certains pièges en place. Cela ne devrait pas prendre trop de temps, mais… Pouaaah, je suis tellement crevé. Encore heureux que Yuna fasse appel à ses Pokémon pour nous filer un coup de main… Je crois que j’aurai fini par m’écrouler avant, sinon…

Finalement, nous pouvons en finir une bonne fois pour toutes avec ce parcours. Ma partenaire aussi admet que cela a été épuisant, mais me remercie quand même de l’avoir invitée. Elle me propose d’ailleurs d’aller manger en ville, demain… Ce qui est une chose que je peux difficilement refuser.

« -Oooooh, oui. Je vendrai mon âme pour des crêpes… »

Je lui donne ensuite une tape dans le dos en guise d’au-revoir.

« -On se voit demain, du coup ! Et, merci à toi pour ton aide. Si jamais, j’essaierai de venir demain matin, pour voir comment s’en sort ma petite sœur… » je toise mes Pokémon un à un « Les gars, vous venez ? » mon regard s’attarde ensuite sur l’un d’eux, un peu à l’écart « Spark ? »

Ailleurs, la Dedenne a besoin que je l’interpelle par son surnom pour réaliser que nous décollons. Elle s’écarte donc d’Ama, et après avoir frotté son museau au sien, revient à ma hauteur, non sans lui adresser quelques salutations de la patte. Finalement, mon équipe et moi nous éloignons afin de rejoindre le Dortoir Voltali, où je pourrai prendre une douche bien méritée…

Difficile néanmoins de manquer l’attention que porte ma partenaire de type Fée à l’Arcanin. Elle suit sa silhouette du regard un bon moment même après notre départ, jusqu’à ce qu’il disparaisse complètement de notre champ de vision. Aucun son n’est échangé et probablement qu’il n’y en aurait eu aucun si je n’avais pas fini par l’interroger.

« -… Tu es au courant de ce que notre départ implique ? »

Je m’arrête, et mes Pokémon m’imitent. Toute notre attention converge vers Spark, qui lève vers moi des yeux méditatifs.

« -Ce choix, c’est principalement moi qui l’ai fait. Et si à priori, toute l’équipe suit, c’est uniquement parce que personne n’y voit d’opposition. » je croise mes bras derrière la tête « Pourtant, me suivre aussi, est un choix. Que je laisse à chacun des membres de notre groupe. Ce qui signifie, que… Comme dans tout choix, il y a plusieurs issues possibles. » je souris, et fourre finalement mes mains dans mes poches « A toi de juger lesquelles s’offrent à toi. »

Son regard s’abaisse, et se perd dans le vide, sans qu’elle ne réagisse d’une quelconque manière à mes propos. Je m’en accoutume et me détourne, reprenant la marche avec le reste de nos compagnons sortis. Silencieuse, elle jette finalement une dernière œillade en direction de là où a disparu Yuna et son équipe.

« -... »

Mais comme dit, plus aucun d’eux n’est désormais présent. Spark s’élance finalement à notre suite, afin de nous rattraper et rallier la chambre à nos cotés.

L’heure de trancher n’est pas encore arrivé, après tout.

***

La douche n’a hélas pas sonné le glas de cette journée. Une fois propre et frais, il a fallu que je rende quelques comptes…

« -Et ben. Je ne pensais pas que vous en feriez autant en une soirée, pour un seul parcours qui plus est ! »

Une fois le matériel restitué auprès d’elle, Diana se permet de commenter nos efforts. Il a bien fallu que je lui explique les tenants et aboutissants de nos obstacles pour demain matin, puisque ce ne sera pas à moi de superviser l’entraînement.

« -Yuna a grandement contribué. Et Lissa est venue nous encourager… »

L’aventurière expérimentée sourit à cette dernière mention.

« -Difficile de perdre la motivation quand on a une petite sœur aussi adorable, n’est-ce pas ? »

Je souris à mon tour, et acquiesce. Mais alors que j’espère prendre congé, Diana renchérit.

« -Tu penses qu’elle voudra bien se prêter à l’entraînement, puisque c’est toi qui as mis en place le parcours ? »

Sa remarque m’arrache un froncement de sourcils perplexe.

« -… Comment ça ? »

La référente hausse les épaules.

« -Je ne l’ai jamais vue participer à nos exercices quotidiens… Oh ! Rien de grave, ils n’ont rien d’obligatoire ! Seulement, je pense qu’un peu d’entraînement lui ferait du bien.  »

Je fixe un instant le bâtiment Pyroli, sans trop savoir que répondre. Lissa n’a jamais été quelqu’un de très investie en sport, mais elle a toujours pratiqué les leçons avec assiduité… Je pensais qu’elle verrait les entraînements matinaux comme partie intégrante de la vie au sein du dortoir.

Cette réflexion m’amène alors à interroger la professeure.

« -Selon vous… Pourquoi a-t-elle atterri chez les Pyroli ? Très sincèrement, c’est bien le dernier dortoir dans lequel je la voyais. »

Diana se gratte le menton, réfléchissant très sérieusement à la question.

« -Hmm… C’est vrai qu’il y a toutes ces superstitions autour de la répartition des élèves… Tu penses qu’elle devrait être là pour une bonne raison ? » quelque chose lui traverse l’esprit, et la fait aussitôt paniquer « Ah ! Tu as eu vent de problèmes rencontrés dans le dortoir ? Elle y est malheureuse ? »

Je me hâte de l’en dissuader en agitant les mains.

« -Non, non ! Pas du tout. C’est juste que… »

Ne voyant trop comment amener ma réflexion, et ne sachant pas si elle est réellement pertinente auprès d’un membre du corps enseignant, je décide de simplement laisser tomber.

« -C’est rien, je ne peux pas m’empêcher de m’inquiéter pour elle. Mais c’est normal, ch’uis son grand frère. »

Cela semble convenir à Diana, qui rit.

« -Ahaha, je comprends !… Allez. File te coucher, tu dois être exténué. Je ferai part de vos efforts à la Générale, ne t’en fais pas. »

Je la remercie d’un hochement de tête, et m’éloigne. Néanmoins, je ne peux pas m’empêcher de réfléchir à la situation de Lissa.

Entre Majesté et le fait qu’elle ait atterri chez les Pyroli… J’ai comme l’impression que tout a été mis en l’œuvre pour la pousser hors de sa zone de confort. Et déjà qu’elle était terrifiée par la seule idée de quitter la maison…  

Ah... Comment est-ce qu'elle s'en sortira lorsque j'aurai quitté l'académie ?...

HRP :
Mission terminée ! Genre, large dans les délais !





« Adieu. Et sache désormais... Que tu m’es insignifiant. »
Sir Trouille
Icon : [Mission] La braise foudroyée. CeOUB4f
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 13090
[Mission] La braise foudroyée. CeOUB4f
-
-
0
0
13090
pokemon
[Mission] La braise foudroyée. CeOUB4f
-
-
0
0
13090
Sir Trouille
est un PNJs
Modération

Appréciation ouiiiiiiiiiiiiiin j'les aime trop les deux ;;;;; vous connaissez mon amour pour ce duo et même si c'est pas un ship romantique vous êtes désormais classés dans les brotp !!! ahum. mission propre et efficace, vous avez rivalisé d'inventivité pour les obstacles et c'était assez rigolo de voir ce que vous alliez pouvoir faire d'autre ! super utilisation des pokémons pour la mise en place des obstacles ! lissa est trop cute et puis à la fin, le petit taquet émotion, j'avoue j'étais pas prête. bref, c'est très propre et un plaisir de vous lire !

■■■■□ - Quatre étoiles, c'est génial ! Vous vous êtes vraiment appliqués et montrés originaux dans l'écriture et dans le déroulement ! Vous recevez 160 jetons et 40 expérience supplémentaire !



[Mission] La braise foudroyée. 7z5c
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum