Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 7

Pokemon adala community

Tu abandonnerais ce pauvre locataire démuni à son déménagement, en « empruntant » sa camionnette en plus… ? Je ne te pensais pas voleur, Josh.
en savoir plus ?
Cha-charmant… normalement c’est en mission avec Josh que je frôle la mort, pas en rentrant chez les Phyllalis.
en savoir plus ?
Je vais chuter, encore, et ça sera long, et ça sera douloureux, et t'auras pas envie d'être là. Parce que toi, tu as Aoi mais moi j'ai quoi maintenant que Maya est partie, dis-moi ?
en savoir plus ?
Ce n'est pas le parc que je souhaite anéantir...
en savoir plus ?
Mademoiselle Alézar, Pecheresse Caroline ! Où êtes-vous ?
en savoir plus ?
La triche sera permise évidemment.
en savoir plus ?
Q…. Quéééééééééééééé ?!
en savoir plus ?
Le deal à ne pas rater :
iPhone 13 Pro : où précommander le nouvel iPhone 13 d’Apple ?
Voir le deal

Bellamy Wallace
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t5660-395-tu-connais-bellamy-wallace-mentali#59974
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t5666-bellamy-darwin-wallace-mentali#60016
Icon : Premier Janvier  Cf18c511
Taille de l'équipe : 8
Région d'origine : Kalos.
Âge : 18 ans
Niveau : 41
Jetons : 324
Points d'Expériences : 1084
Premier Janvier  Cf18c511
8
Kalos.
18 ans
41
324
1084
pokemon
Premier Janvier  Cf18c511
8
Kalos.
18 ans
41
324
1084
Bellamy Wallace
est un Scientifique Archéologue


Il y eut d'abord, une lumière.  

Puis l'oeil vacilla doucement, laissant le temps au reste du corps de s'étirer. Un bâillement qui ne laissait planer que peu de doutes : le réveil était difficile. Très difficile. Les vapeurs d'alcool d'hier semblaient les seules maitresses à bord de ce cargo fait de chair et de sang : l'haleine métallique, les boyaux emmêlés, les sens engourdis. Et les souvenirs qui remontaient doucement...

La veille au soir : le palais de glace, ce date tinder, Josh, les pensées fugaces mais dévastatrices, Alex, la danse, l'alcool, Hope et puis le reste... Un trou noir. Béant. Aspirant toute lumière et tout souvenir.

Elle attrapa un oreiller et le plaça stratégiquement sur son visage. À priori, elle n'avait pas pensé à tirer les rideaux la veille. Voila sa seule certitude alors que le soleil matinal jouait avec ses yeux pas tout à fait éveillés. Elle poussa un râle plaintif, alors qu'un mouvement se fit sentir à proximité. D'un geste maladroit mais vifs, elle tira la couette vers elle et prononça alors ses premiers mots, aussi pâteux soit-ils :

-Fais pas iéch, Lancelot

Et elle donna un coup de pied à la silhouette qu'elle sentait à proximité. Un coup de pied qui... Un instant !

Le corps de la rose se tendit soudainement alors que son pied tâtait le dos qui dormait avec elle. Assurément pas le dos de Lancelot, assurément pas un dos de mustéflott.

Bellamy avala un surplus de salive, et doucement, soulevait l'oreiller qui recouvrait son visage. Quelques-secondes pour que la luminosité du soleil levant s'engouffre complètement dans la seule pupille qu'elle avait osé découvrir et apparut alors soudainement : un dos.

Deux solides omoplates qui présageaient une musculature agréable, une peau qui sentait étonnamment beau pour un garçon, et des cheveux noirs jais en pagaille dans lesquels Bellamy n'aurait pas hésiter à plonger la main si la situation était différente.

Car la situation était aussi simple qu'effrayante : il y avait un homme dans son lit et...

Oh putain.

Assurément si le dos humain, les draps n'étaient pas les siens. La seule pupille apparente de Bellamy s'écarquilla alors que son nez se réveillait à son tour : elle ne connaissait des odeurs qui l'entourait, que la douce aura de l'alcool.

Et son coeur rata un battement. Cette fois-ci, elle était allée bien trop loin dans ses aventures nocturnes et l'adolescente à peine adulte, crut pleurer alors que son cerveau se mettait en branle... Que devait-elle faire ? Fuir ? Réveiller l'inconnu ? Attendre que lui se réveille et faire semblant de dormir ? Ou d'être morte ? Faire la morte, oh ça, c'était une bonne idée, oui, oui !

Que faire d'autre, de toute façon ? Elle était tétanisée par la présence de cet inconnu. Tétanisée à l'idée de ce qu'elle avait pu faire hier. Elle glapit, pressant alors immédiatement sa main sur sa bouche. Non. Hors de question qu'il ne se réveille. Elle ne se sentait pas prête à affronter les questions que soulevait cette nuit perdue. Elle devait d'abord...

Manger. Prendre une douche. Boire l'eau de la douche. Pleurer. Boire ses propres larmes. Boire six bouteilles d'eau et remanger un gros kebab sa mère.

Comme à la soirée d'hier, la fuite semblait l'option la plus envisageable. La plus agréable. Alors elle se retourna sur elle-même et... Fit face à un mur. Gé-nial pensa t'elle en se maudissant elle-même d'avoir réussi à s'enfermer entre un mur et le dos musclé d'un inconnu. Elle souffla, évalua l'état de ses jambes. Certes elle n'était pas au top de sa forme, mais enjamber cet inconnu et s'enfuir sans se retourner ne devait pas être si difficile que ça... Si ?

La rose inspira un grand coup et faisant preuve d'une habilité surprenante s'échappant de la couette qu'elle partageait avec ce sombre inconnu (elle remit par l'occasion sa culotte qui s'était aussi étrangement échappé de ses jambes). En imitant les gestes d'un Persian, elle laissa sa première jambe faire un pont par dessus le corps endormi et se propulsa en dehors du lit.

Mais elle était autant Persian que l'inconnu était mustéflott.

Dans sa chute maladroite, elle eut le réflexe absurde de s'agripper à la couette et emporta le corps inconnu avec elle. Ce dernier s'écroula lourdement, et alors les deux yeux s'ouvrirent sur un visage endormi, un visage qui se réveillait avec peine sous l'impulsion du choc. Et ce visage Bellamy aurait souhaité milles fois qu'il soit différent. N'importe qui sauf lui... À défaut de vomir, elle repoussa comme elle le put le corps du brun et brailla un :

-POWELL !?  

 
Premier janvier.
Sirius B. Powell
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t4167-sirius-b-powell-sending-your-selfies-to-nasa-because-you-re-a-star
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t4169-sirius-b-powell-noctali
Icon : Premier Janvier  BHJ22Y
Taille de l'équipe : 12
Région d'origine : Algatia - Hoenn
Âge : 19 yo
Niveau : 51
Jetons : 7892
Points d'Expériences : 1589
Premier Janvier  BHJ22Y
12
Algatia - Hoenn
19 yo
51
7892
1589
pokemon
Premier Janvier  BHJ22Y
12
Algatia - Hoenn
19 yo
51
7892
1589
Sirius B. Powell
est un Coordinateur Mode


premier janvier
bellamy wallace

Bouche pâteuse.
Tête qui résonne.
Coups de pied.
Matelas qui bouge.
Chute.

Cri.

Powell.

Son nom ?

Outch.

Le sol est dur. Mais entre lui et le sol, quelque chose d’un peu moins dur. Quelque chose qui vient de crier son nom. Sirius grogne. Le réveil est difficile. Il reste un instant comme ça, les yeux fermés, contre le truc un peu moins dur. Mais ça s’agite, ça couine et ça dit son nom de manière terrifié.

Sirius ouvre un œil. Puis l’autre.

Une tignasse rose, une gueule de lendemain de soirée bien arrosée. Le portrait qui se forme devant lui met un moment à s’ajuster. Le regard de Sirius a du mal à se focaliser sur la jeune femme sous lui.

Puis lentement, les neurones se connectent.

- Bellamy ?

Il regarde un peu autour de lui. C’est bien sa chambre, son lit, sa couette. Mais Bellamy est complètement étrangère au confort que lui apporte le lieu. C’est même une intruse. Il n’a pas le temps de réfléchir que déjà, il enchaîne.

- Qu’est-ce que tu fous là ?

Pas forcément dérangé par les tentatives de Bellamy pour le repousser, Sirius prend son temps. Il se redresse, plus ou moins adroitement, jusqu’à être assis face à la rose. Si la couette est tombée avec eux, il faut pas être un génie pour comprendre les intentions avec lesquelles ils sont entrés dans la chambre.

Bon.

Ouais.

Ça pue un peu la merde là vrai. Il s’est (possiblement) tapé l’une des personnes qu’il déteste le plus dans cette école après avoir trop bu et en s’étant probablement un peu ridiculisé au passage. Il grogne de désespoir et laisse sa tête retomber contre son matelas. Elle aurait pas pu le laisser dormir dix-huit heures de plus ? C’est trop tôt là.

Adara choisit ce moment pour entrer dans la chambre, un plateau à la main. Il ne faut pas longtemps à la Florges pour comprendre la situation et si elle s’attendait à recevoir Sirius dans un état lamentable, elle ne s’attendait probablement pas à ce qu’il ait de la compagnie. Et le regard noir que le Noctali se prend ne fait que le conforter dans l’idée que dès Bellamy partie, il va passer un sale quart d’heure.

La type fée pose avec délicatesse le plateau avec deux verres d’eau et deux cachets pour la tête  entre les deux dresseurs. Qui se regardent toujours en chiens de faïence. C’est … chaud. Mais pas vraiment dans le bon sens du terme. Et au final, Adara avait visiblement prévu la possibilité d’un retour accompagné. À moins que le verre d’eau supplémentaire soit initialement destiné à Paul.  

D’ailleurs il est où lui ?

Un problème à la fois Sirius et le tien est rose, aussi déshabillée que toi et elle semble vouloir te tuer.

Quel bon moyen de commencer l’année.


sirius
liens
atelier
Bellamy Wallace
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t5660-395-tu-connais-bellamy-wallace-mentali#59974
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t5666-bellamy-darwin-wallace-mentali#60016
Icon : Premier Janvier  Cf18c511
Taille de l'équipe : 8
Région d'origine : Kalos.
Âge : 18 ans
Niveau : 41
Jetons : 324
Points d'Expériences : 1084
Premier Janvier  Cf18c511
8
Kalos.
18 ans
41
324
1084
pokemon
Premier Janvier  Cf18c511
8
Kalos.
18 ans
41
324
1084
Bellamy Wallace
est un Scientifique Archéologue




Putain.
Ça craint.

Et son regard s'attarde sur les mains, aux longs doigts fins. Ces sales mains de couturier. Cette peau de velours aux senteurs parfumées et ces ongles parfaitement taillés. Trop beaux. Trop manucurés. Et pendant un instant seul son estomac semble saisir l'horreur de la situation : elle voudrait vomir. Elle voudrait déglutir tout ce beau poison qu'elle s'est enfilée la veille... Car c'est sous ces sales mains que son corps, et son âme, ont étranglé la nuit. C'est ces mains qui l'hypnotisent alors que le jour, vengeur de son aimée, l'assassine. L'aube est son bourreau.    

Un geste, réflexe étonnamment pudique : et elle s'enroule sous la couette. Comme une armure. Deux pupilles de glace frappe la figure enfarinée de Sirius, qui réalise peu à peu l'impensable.    

- Qu’est-ce que tu fous là ? qu'il demande.

Elle glapit. Ce qu'elle fout là ? Elle est sans doute la première à se le demander. Comment les boucles blondes d'Hope sont devenus chevelure corbeau ? À quel moment cette foutue Bellamy de la veille s'est dit que c'était une bonne idée d'atterrir ici. Comme un oiseau sans instinct, à l'aile blessée. Renifles. Inspires. Pour le coup, elle se hait... Elle est son impulsivité. Tout en elle la dégoute... Ces sensations volatiles d'alcools et les marques qui parcourent ses sensations. Comme des coups de becs sur son désir. Cette nuit... Son corps... A apprécié. Oui, assurément, gerbant. Cette nuit sous le regard de mère lune, la rose s'est laissée séduire par une étoile. Et quel étoile. Quelle erreur.       

Et ça n'enlève rien à son dégoût alors que ses yeux s'attardent sur les grains de beauté du brun.

-Mets un t-shirt, Powell... ordonne t'elle presque suppliante.

Dans le même temps, le petit oiseau apeuré qu'elle est se retourne et récupère les vestiges de la nuit. Ce bout de tissu offert par Calua... Il n'y donc pas eu de case dortoir des mentalis. Rassurant en un sens, hors de question que les filles l'apprennent. Comme un écho du nouvel an : les tissus tombent et recouvrent maladroitement les épaules dénudées de l'étudiante. Mal fagotée, petite souillon  -comme perdue dans des chutes de tissus déchirés par sa propre sauvagerie- se lève et salue modestement le pokémon qui rentre armée d'un plateau.

Et les souvenirs arrivent à la pelle, si ce n'est ceux d'hier : Adara. C'est son nom. Adara et sa tempête verte, adara est la perte de connaisance de sirius. Adara et la honte de Bellamy. Idalienor avait pris sa place en tant que victime mais elle restait coupable.

Alors elle se tait presque. Saisit le verre d'eau et se contente d'un fluet "merci" timide. Soupire : rien ne va. Son mal de crâne se mélange à son envie de gerber sans qu'elle ne sache vraiment si c'est lié, ses souvenirs manquants sont comme un poignard planté dans la plaie encore béante de ceux qui sont bien là, plus anciens et plus sombres. Et il y a... Sirius.

Elle le regarde. Ah merde, pourquoi est t'il si beau ? Même dans cet état pathétique. Ses cheveux vraiment décoiffés le rende sauvage, ses cernes font ressortir ses pupilles et... Putain. Il est détestable. N'y a t'il que dans les films que les ordures sont inregardables ? Pourquoi voit t'elle toujours sirius comme Tom alors qu'il devrait déjà être Voldemort ?

La rose se mord la lèvre. Pas le moment, Bellamy. Assurément pas le bon moment. Prendre l'initiative, tu dois. Alors elle dépose son verre d'eau et se déplace bon gré, mal gré vers la fenêtre. C'est sûr que le semblant de tenue qui recouvre à peine sa vertu n'aide pas. Elle jette un regard à l'extérieur : il est tôt. Trop tôt. Mais c'est bien. Son instinct de survie fonctionne toujours : le walk of shame sera plus facile à effectuer à l'abri des regards givrali. À l'abri des rumeurs qui... Sa tête atterrit lourdement au coeur de ses paumes. Putain de merde. Qu'est-ce qui serait le mieux ne plus jamais toucher à l'alcool ou enterre cette matinée sous des litres de rhum arrangé ?  
 
- Je crois qu'on sera d'accord pour... N'en parler à personne, hein, Powell ?

Car personne ne doit savoir. Ça serait catastrophique. Pas pour sa réputation, elle n'en a rien à faire... Mais hors de question qu'un random lui rappelle son erreur au détour d'un couloir. Assurément hors de question et...

Un éclair.

Ça la renverse, ça l'abat, c'est physique. C'est comme une nausée intenable, comme un coup de poing dans les tempes. Elle ne pose pas de question et se saisit immiédatement de la poubelle qui traine à proximité du bureau, à proximité du lit. Et... Pour un peu elle vomirait presque dedans. Pour un peu elle s'enterrait sous les feuilles griffonnés pour ne jamais sortir mais il y a plus urgent.

-Sirius...

La bouche est pâteuse, le teint est blême, le problème trop urgent. Alors ouais, le prénom sort tout seul. C'est le bien le seul à sortir, car ses fichus souvenirs remontent pas à la surface. La rose ne peut se fier qu'aux sensations de son corps endolori et plein de courbatures. Et au poids dans sa poche aussi. Purée :  elle a le sien. Celui qu'elle avait prévu si josh se montrait à la hauteur. Bien là, dans sa poche, intact.  

-Est-ce qu'on a bien... ? Non, ce n'est pas la bonne question. Il y plus important, plus effrayant. Sirius, dis moi que t'as un bout de latex qui traîne dans ton lit ?

 
Premier janvier.
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum