Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 7

Pokemon adala community

Tu abandonnerais ce pauvre locataire démuni à son déménagement, en « empruntant » sa camionnette en plus… ? Je ne te pensais pas voleur, Josh.
en savoir plus ?
Cha-charmant… normalement c’est en mission avec Josh que je frôle la mort, pas en rentrant chez les Phyllalis.
en savoir plus ?
Je vais chuter, encore, et ça sera long, et ça sera douloureux, et t'auras pas envie d'être là. Parce que toi, tu as Aoi mais moi j'ai quoi maintenant que Maya est partie, dis-moi ?
en savoir plus ?
Ce n'est pas le parc que je souhaite anéantir...
en savoir plus ?
Mademoiselle Alézar, Pecheresse Caroline ! Où êtes-vous ?
en savoir plus ?
La triche sera permise évidemment.
en savoir plus ?
Q…. Quéééééééééééééé ?!
en savoir plus ?
Le Deal du moment : -37%
Grosses remises sur le calendrier de l’Avent ...
Voir le deal
43.99 €

Miriam Haere
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7489-509-miriam-haere-maybe-it-s-my-own-fault-as-usual-adulte
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7497-miriam-haere-aquali
Icon : Grandiose || ft. Paul BXe08
Taille de l'équipe : 11 + 1
Région d'origine : Alola / Kalos
Âge : 31 ans
Niveau : 27
Jetons : 623
Points d'Expériences : 589
Grandiose || ft. Paul BXe08
11 + 1
Alola / Kalos
31 ans
27
623
589
pokemon
Grandiose || ft. Paul BXe08
11 + 1
Alola / Kalos
31 ans
27
623
589
Miriam Haere
est un Adulte Zoologiste


Assise dans la salle d'attente, mes doigts tapotent vivement mon téléphone. En pleine discussion avec Agathe, l'assistante de Marc, je ne peux m'empêcher d'être anxieuse. Je n'aime pas les rendez-vous chez le médecin. Je suis en arrêt, pourtant, j'ai tout de même l'impression de bosser. Dès que je ne suis pas au zoo, c'est la panique. A croire que je leur suis devenu indispensable. J'aime tellement mon travail. C'est la première fois que je me sens épanouie et utile dans ce que je fais, c'est gratifiant de vivre de sa passion.

« Madame Haere. »

Je lève soudainement la tête. Je range l'appareil dans mon sac et me lève en vérifiant de n'avoir rien laissé traîner pour m'avancer vers la médecin, la saluer et entrer dans son cabinet.

« Comment allez-vous depuis la dernière fois ? » dit-elle en s'asseyant à son bureau.

Je prends place sur l'une des chaises en soupirant.

« Toujours ces maux de ventre qui apparaissent de temps à autre, nausées et mal de dos. »

J'étais venu il y a plusieurs jours de cela pour des maux de ventre répétitifs et douloureux. Je n'arrive pas à les expliquer, ils ne sont pas en accord avec mes périodes de menstruations, j'ai fais attention à ce que je mange pour savoir si ce n'est pas une intolérance, rien. Et les douleurs ne ressemblent à rien de ce que j'ai déjà pu connaître auparavant. J'ai donc passé quelques examens pour savoir si ce n'était rien de grave, je n'ai jamais eu l'appendicite mais, techniquement, c'est une douleur constante, or ici ce n'est pas le cas. Bref, ça me tracasse depuis plusieurs jours déjà, j'aimerais bien comprendre.

« Bonne nouvelle, vous n'avez rien de grave. Pas d'infection, d'inflammation, de kystes, vous êtes en parfaite santé. »

J'éloigne mes mains l'une de l'autre, venue se serrer mutuellement pour me rassurer. Je soupire légèrement. Je suis soulagée, mais d'un autre côté, je reste toujours sans explications.

« Mais d'où viennent ces maux de ventre alors ? » demandais-je à la femme, presque d'un ton suppliant.

Elle retire ses lunettes et pose ses coudes sur le bureau pour me fixer droit dans les yeux.

« Eh bien.. vous êtes enceinte. »

Mon cœur loupe un battement, je pense d'abord à une blague. Mais au vu de son air, ça n'en a pas l'air. Je regarde la médecin, incrédule.

« Depuis combien de temps ? » dis-je par automatisme.

Elle soupire.

« Depuis 5 mois. »

Ma bouche s'entrouvre mais plus aucun mot n'en sort, mon corps tout entier tremble, je suis incapable de bouger.

« Mais.. c'est.. impossible.. » murmurais-je, presque inaudible.

Mes yeux se baissent vers mon ventre, j'ai froid mais une bouffée de chaleur m'envahit en même temps. Des larmes montent et viennent directement s'écouler le long de mes joues pour terminer leur chute sur mon jean.

« Vous faites un déni de grossesse. Cela arrive chez certaines femmes par méconnaissance de leur grossesse. Les changements biologiques liés à la grossesse sont alors réduits ou parfois même complètement absents. D'ici quelques jours, votre ventre va probablement s'arrondir et vous n'aurez plus vos règles. »

Je relève la tête en expirant longuement avant de passer mes mains sur mon visage pour essuyer les larmes. La médecin, d'un regard compatissant, me tend un mouchoir. Je le prends et me mouche avant de respirer un bon coup.

« J'imagine qu'il n'était pas désiré ? »

Je secoue la tête légèrement.

« Pas vraiment non, disons que c'est pas la meilleure chose qui pouvait arriver.. »

La femme remet en place ses lunettes avant de rassembler de la paperasse.

« Vous savez qui est le père ? »

Je serre la mâchoire.

« Oui. »

Et c'est probablement ça qui va poser problème.

Je sors du cabinet plusieurs minutes plus tard, après avoir longuement discuté avec la docteur que j'ai profondément remercié avant de quitter l'endroit, complètement vidée, épuisée. Elle m'a mis une semaine d'arrêt pour pouvoir me reposer et subir tranquillement les futurs changements de mon corps.

Mon premier réflexe lorsque j'arrive chez moi est d'appeler ma sœur. Hors de question de refaire la même erreur deux fois, j'ai besoin d'elle. Je lui explique toute l'histoire, du début à la fin, les larmes ne cessent de couler alors que je suis enfermée dans la salle de bain pour pouvoir être seule, sans mes pokémons ou une Ana qui rentrerait à l'improviste.

« Un premier enfant à 16 ans et maintenant un enfant avec un homme qui en a 19, c'est quoi mon problème ? »

J'entends ma soeur faire les cent pas à l'autre bout du fils.

« Ecoute, la meilleure chose à faire Miriam, c'est de prévenir Paul maintenant. Tu l'appelles, tu lui dis que c'est urgent, de venir chez toi tout de suite. »

Je serre la mâchoire.

« Mais comment tu veux que je lui annonce ? IL A 19 ANS, IL NE PEUT PAS ÊTRE PAPA. »

Il n'est pas prêt, c'est impossible. Enfin, personne n'est vraiment prêt. Mais pour avoir eu Miguel à 16 ans, 19 ans, c'est encore bien trop tôt. Il a tout un avenir devant lui, il n'a pas le temps d'avoir ce genre de responsabilité.

« Mais tu n'as pas le choix, Miriam ! Il a le droit de savoir, il doit savoir. Prends tes responsabilités, et dis-lui. C'est important. Après si tu veux, tu pourras venir à Alola quelques semaines pour te reposer, on t'accueille à la maison sans problème. Mais avant de faire quoi que ce soit, la moindre des choses, c'est de l'informer. »

Je ne peux pas quitter Adala, même si revenir dans ma région me ferait du bien.

« Oui, tu as sans doute raison.. Je vais essayer de le joindre dans la journée, je te tiens au courant. »

Je raccroche et souffle.

« PUTAIN ! »

Je donne un violent coup de pied dans mon armoire. L'une des portes s'ouvre, laissant tomber au sol une bouteille de shampoing. Je soupire, la ramasse pour la ranger avant de me relever et de me regarder dans le miroir. Mes yeux sont bouffis par les larmes, je suis rouge écarlate. Je sors de la salle de bain, traverse ma chambre pour arriver dans la pièce principale. L'appartement est complètement vide. Mes pokémons ont dû comprendre que je voulais être seule. Je m'en veux de les avoir engueulé lorsque je suis rentrée alors qu'ils n'y sont pour rien. Je m'assois dans le canapé et bois le verre d'eau posé sur la table basse avant de regarder l'heure sur mon téléphone. 16h48. J'ouvre l'application message et glisse sur la conversation avec Paul. Nos derniers messages remontent à un moment déjà. Je reste sans rien faire pendant quelques secondes avant de me décider à lui écrire.

Salut. Tu ne t'attendais probablement pas à un message de ma part, mais il faut que tu viennes absolument chez moi aujourd'hui. Peu importe l'heure, je serai là. C'est urgent, vraiment. Viens, s'il te plaît.

Envoyé. Je verrouille l'appareil et le pose sur le canapé avant de lever la tête pour observer le plafond. Je n'ai plus qu'à attendre à présent pour lui annoncer qu'il va être papa.



©BBDragon
Paul Nyllis
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t3874-0280-paul-nyllis-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t3876-paul-nyllis-noctali
Icon : Grandiose || ft. Paul NLyjW
Taille de l'équipe : 32/33
Région d'origine : Rosalia, Johto
Âge : 19
Niveau : 64
Jetons : 5563
Points d'Expériences : 2088
Grandiose || ft. Paul NLyjW
32/33
Rosalia, Johto
19
64
5563
2088
pokemon
Grandiose || ft. Paul NLyjW
32/33
Rosalia, Johto
19
64
5563
2088
Paul Nyllis
est un Topdresseur Stratège
Mercredi 5 février.

Le second semestre a démarré au début de la semaine. Hormis l’arrêt des notes pour le premier, marquant le début de celles du second, cela ne change rien à mon quotidien. Je suis actuellement campé sur une chaise, à jouer avec mon stylo, tandis que je regarde par la fenêtre les Etourmi voler. La géographie, ça n’a jamais été mon truc. C’est pourtant intéressant de savoir dans quelles régions et habitats il est possible de découvrir X ou Y Pokémon. Mais d’un autre côté, les villes, les données topographiques, ce genre de choses… Ça ne m’attire pas du tout. Alors je vadrouille sur l’holonet depuis mon iPok. Il y a toutes sortes de données intéressantes sur les Pokémon qui sont recensées en temps réel et le site n’arrête pas d’être mis à jour depuis un petit mois.

Pour être exact, l’ouverture de Galar au monde, médiatisé sous le nom de Galopen, a permis la rencontre d’espèce qui étaient jusqu’alors quasi exclusives à cette région. Leurs données étaient donc approximatives et rarement juste, voir même complètement à côté de la plaque, comme cette histoire de Ramoloss… Bref. Lundi, nous avons pu nous rendre compte par nous-même des espèces peuplant cette région. Évidemment, ce n’était qu’un échantillon. Difficile en une journée de couvrir toutes les espèces existantes, mais c’était déjà sympa et le cadre était magnifique. En somme, le semestre avait plutôt bien démarré sur les chapeaux de roue.

Après les cours, je récupère Ali qui donnait une leçon au gymnase à Coupenotte et Magby, puis je rentre au dortoir Noctali. A cette heure, la plupart des élèves sont encore en cours, à leurs ateliers ou entraînements personnels, donc les lieux sont plutôt calmes. Je dépose mes affaires dans ma chambre, Sirius n’est pas rentré, et descend me poser sur un canapé du hall pour regarder les dernières news en matière de stratégie sur une télé. Mon esprit a du mal à ne se concentrer que sur une seule tâche, alors je me mets rapidement à prendre mon iPok pour suivre d’autres news sur les réseaux sociaux.

Plusieurs messages interrompent ma lecture, notamment pour des commandes de CT. Ma boutique marche bien, vous pouvez d’ailleurs y faire un tour ici. Je laisse ces messages s’écouler, me donnant une petite heure avant d’y répondre, quand le nom de Miriam s’affiche sur le haut de mon écran. Mes yeux à moitié endormis par cette journée de cours s’entrouvrent un peu plus. Pourquoi Miriam m’écrit-elle ? Ça fait presque deux mois que nous ne nous sommes pas donnés de nouvelles. Je mets en pause toutes mes autres activités et clique sur le message pour l’afficher. Avec lui se profile la photo que j’avais donné à la brune. Elle datait de cet été, lorsqu’on s’amusait dans la piscine avant du Prince des Mers. A ce moment-là, tout allait bien entre nous et jamais je ne me serais douté qu’un de mes camarades de classe était son fils. A cette pensée, mon petit sourire nostalgique s’effaça immédiatement et je lus son message de la manière la plus neutre qui soit. En vérité, elle ne l’était pas tant que ça, sinon j’aurais attendu comme pour les autres avant de le lire.

Elle disait que c’était urgent.

Elle voulait surtout me voir…

Qu’est-ce qu’elle cache encore ?

Salut. Tu peux pas me le dire par message ? J'suis occupé.

Je règle l’iPok pour qu’il émette un son à la réception d’un nouveau message et l’abandonne ensuite sur le canapé pour me reconcentrer dans l’émission qui passe à la télé. Ils parlent de Tarak, « l’invaincu ». Ça devrait m’intéresser, mais je n’arrive pas à me retirer de la tête le message de Miriam. Une part de moi se demande si c’est vraiment important ou si elle se moque de moi. Une autre part se dit que de toute façon, ce n’est plus mon problème. En soit… Je n’aime pas cette seconde part. Elle n’est pas naturelle. C’est comme si j’affrontais mes sentiments, mais en même temps, elle ne m’en a pas laissé le choix. Elle m’a menti, et le mensonge est trahison. Après en avoir longuement débattu avec Sirius et fait tous ces efforts pour ne pas replonger, je n’ai pas non plus envie de trop m’écouter et faire n’importe quoi.

Donc j’attends.

Ils disent que le Pokémon préféré de Tarak est un Dracaufeu, ça me rappelle quelqu’un. Au moins, le sien n’a pas un air de despote. Et les deux donnent l’impression d’être de sacrés phénomènes avec leur pose de la victoire ou je-ne-sais-pas-quoi. La news saute ensuite pour passer à un combat au sommet qui s’est déroulé à l’arbre de combat d’Alola. Peu intéressé, je reviens à mon iPok. Durant la dernière demi-heure, il n’a pas bipé pour autre chose que des messages banals. Je l’ai vérifié à plusieurs reprises, mais toujours aucun message de Miriam. A croire qu’elle s’est volatilisée. Je suis quand même intrigué. Dois-je y aller ou pas ?

Et Sirius qui n’est pas là quand j’ai besoin de lui…

Il a déjà été suffisamment présent pour moi ces derniers temps, je lui dois beaucoup. Il est temps que je prenne mes propres décisions en solo. A commencer par ce message. Elle ne me répond pas, elle doit donc être occupée. Ou alors c’est lié à son urgence, qui l’empêche de regarder son iPok. Je ne sais pas. Je pose la question à Ali. Il me répond « rwaaaali ». Mouais. Pas convaincu, je finis par monter dans ma chambre, d’autant que les Noctali commencent à affluer, je serais plus au calme pour réfléchir. Je fais une partie de ping-pong avec Ali. Je gagne. Puis avec Stalgamin. Je perds. Je m’allonge ensuite sur mon lit, une main en guise de coussin, jambes croisées, et contemple notre plafond. L’inspiration ne me vient pas. Je me lève, regarde l’heure, 19h38, merde, c’est l’heure de dîner. Arrivé au réfectoire, je vois qu’il y a la queue. Quel enfer. Stalgamin sourit. Moi pas. Je fais demi-tour et grimpe seul sur Ponyta pour me rendre chez Miriam.

C’est bon, j’arrive.

Mon ventre ne fait que gargouiller tout le long du trajet. La barre de céréales que je lui ai donné n’a pas suffit à le sustenter. J’espère que ce ne sera pas long. Elle a peut-être encore un problème avec sa télé et ne sait pas comment le résoudre. Il y a des dépanneurs pour ça, mais je suis sans doute le moins cher du lot. Sur le parvis de sa résidence, je me mets à hésiter. Ali n’est pas là pour me conforter, j’envoie quand même un message à Sisi au cas où.

J’suis chez Miriam. Elle avait besoin d’aide. Promis, ça va aller, je rentre pas tard.

Hop ! Message envoyé. Je gravis les marches jusqu’à son étage, rejoint sa porte, prend une grande inspiration et sonne. Je n’ai plus qu’à attendre qu’elle m’ouvre. C’est un peu gênant comme situation, mais elle ne tarde pas à venir. J’entends le loquet se déverrouiller et la porte s’ouvre enfin.

- Salut Miriam.

Simple, rapide, efficace. Je la dévisage. Ses yeux sont légèrement enflés et sa mine n’est pas très fraiche.

- Qu’est-ce qui t’arrive, t’as l’air d’un zombie ? Questionnais-je sur le ton de la plaisanterie.


Moodboard :
Grandiose || ft. Paul 1543863697-signa-par-max
Merchiii Max pour cette superbe signature !
Miriam Haere
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7489-509-miriam-haere-maybe-it-s-my-own-fault-as-usual-adulte
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7497-miriam-haere-aquali
Icon : Grandiose || ft. Paul BXe08
Taille de l'équipe : 11 + 1
Région d'origine : Alola / Kalos
Âge : 31 ans
Niveau : 27
Jetons : 623
Points d'Expériences : 589
Grandiose || ft. Paul BXe08
11 + 1
Alola / Kalos
31 ans
27
623
589
pokemon
Grandiose || ft. Paul BXe08
11 + 1
Alola / Kalos
31 ans
27
623
589
Miriam Haere
est un Adulte Zoologiste


Mon iPok vibre. Plusieurs fois. Je ne regarde pas, j'ai peur de regarder. Peur de quoi ? Je n'en sais rien. De sa réponse peut-être. Il est trop occupé, il n'a pas envie de venir, il demande plus de détails avant de se déplacer.. C'est compréhensible, après tout. Mais je ne regarde pas, je ne réponds pas. J'en suis incapable. Je suis scotché sur mon canapé, recroquevillé sur moi-même. J'enfouis ma tête dans mes genoux et ferme les yeux.

Je ne sais pas exactement combien de temps je suis resté là, sans rien faire, à attendre. Mais la sonnette de l'appartement retentit, me faisant sursauter. Je déglutis avant de me lever et de me diriger vers la porte. Je déverrouille le loquet puis ouvre doucement la porte. Mes yeux se lèvent légèrement pour tomber sur le visage angélique de Paul. A sa salutation, je ne réponds qu'un léger sourire qui s'efface presque aussitôt. Il me demande ce qui se passe pour que je puisse avoir cet air de zombie. C'est vrai, à côté de lui, jeune, frais, beau, je ne dois pas ressembler à grand chose. Un vieux leggings, à pieds nus, un tee-shirt large, les cheveux en bataille. Mes yeux doivent être encore gonflés.

« Entre. » dis-je tout bas en lui faisant un petit signe de tête.

J'ouvre la porte un peu plus grand pour le laisser passer avant de la refermer et d'expirer. Bon. Je suppose que le pire est encore à passer. Je ne dois pas hésiter, si je tourne autour du pot trop longtemps, je vais finir par renoncer à lui dire. Je reviens dans la pièce principale et m'assois sur le petit fauteuil dans un coin avant de faire signer à Paul de s'installer dans le grand canapé.

« Tu devrais t'asseoir.. »

Je baisse les yeux et fixe l'un des pieds de la table basse. Je n'attends pas sa réponse, ni même n'importe quels mots qu'il pourrait sortir et m'empresse de parler.

« Je n'ai pas envie de passer par quatre chemins pour t'annoncer ça. Et honnêtement, je ne vois pas comme je pourrais. »

Je me mords la lèvre, joignant mes deux mains.

« Je suis enceinte. »

Je relève les yeux vers lui au même moment, ils commençaient à se remplir de larmes à nouveau, même si j'avais l'impression d'avoir vidé tout mon stock d'eau salée.

« Je ne sais pas comment c'est possible, inutile de me poser la question. Je l'ai appris aujourd'hui, ce qui explique mon état actuel. »

Je passe mes mains sur mon visage en soufflant.

« Et le pire dans tout ça, c'est que j'ai fait un déni de grossesse. Je suis enceinte de 5 mois. »

Une larme coule sur ma joue, je m'empresse de l'essuyer et de baisser la tête pour éviter qu'il la voit, même si c'était compliqué de la dissimuler dans mon état.

« Voilà... »

C'est tout ce que j'avais dire. Je ne vois pas ce que je pourrais dire de plus. Mon ventre se noue, mon cœur se serre. Sa réaction lorsque je lui ai appris que j'avais un fils de 14 ans était assez prévisible. A ce moment, je ne sais pas à quoi je m'attendais, mais je m'étais préparé au pire. Mais là, je ne sais absolument pas comment il va prendre la nouvelle. Être parent, c'est généralement censé être une bonne chose. Mais là, c'est compliqué de voir le bon côté de cette situation.

©BBDragon
Paul Nyllis
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t3874-0280-paul-nyllis-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t3876-paul-nyllis-noctali
Icon : Grandiose || ft. Paul NLyjW
Taille de l'équipe : 32/33
Région d'origine : Rosalia, Johto
Âge : 19
Niveau : 64
Jetons : 5563
Points d'Expériences : 2088
Grandiose || ft. Paul NLyjW
32/33
Rosalia, Johto
19
64
5563
2088
pokemon
Grandiose || ft. Paul NLyjW
32/33
Rosalia, Johto
19
64
5563
2088
Paul Nyllis
est un Topdresseur Stratège


Un sourire illumine son visage un bref instant. Suffisamment longtemps pour me donner envie d’en faire de même. Elle a l’air exténuée. Sa tenue ne m’est pas étrangère. C’est celle des journées pyjama, avec un bon chocolat chaud dans le lit, ou celle des jour de mauvais temps, lorsque tout va mal au dehors et même à l’intérieur. Vu son allure, je n’ai pas besoin de plus d’indices pour deviner de quelle type de journée il s’agit. De sa douce voix, elle m’invite à entrer. Je m’engouffre dans son appartement. Pas grand-chose a changé depuis ma dernière venue. Pourtant, je me plante au milieu du salon comme un étranger qui mettrait les pieds dans cette pièce pour la première fois. Miriam me propose de m’asseoir, mais je préfère rester debout.

- Je n'ai pas envie de passer par quatre chemins pour t'annoncer ça. Et honnêtement, je ne vois pas comme je pourrais.

Tu ne me laisses pas en placer une ? Ça ira plus vite de cette mani…

- Je suis enceinte.

Wow ! Effectivement, je ne m’attendais pas à ça. C’est peut-être un peu trop rapide. J’aurais bien pu lui répondre « félicitations », c’est ce qu’il est coutume de dire dans cette situation mais cette nouvelle n’a pas l’air de la ravir. Au contraire, je la sens angoissée. Elle a besoin de vider son sac à quelqu’un et il apparaît que c’est moi qu’elle a choisi. Sûrement parce que je suis celui qui la connaît le mieux tout en étant le plus détaché d’elle. Alors je la laisse poursuivre d’une oreille attentive.

Visiblement, c’est très récent… Et imprévu. Je la comprends, ça ne doit pas être facile à vivre. Elle a déjà son autre fils, Miguèle je crois, à gérer et son travail au zoo n’arrange rien. La pauvre. Je compatis et je me dis qu’il serait peut-être temps que je m’assois pour prendre une part plus active dans la discussion. Elle a clairement besoin que je lui remonte le moral.

- Je suis enceinte de 5 mois.



- 5 mois ? Répétais-je en faisant un rapide calcul dans ma tête qui n’était pas forcément nécessaire.

Je deviens tout pâle. Mes jambes flageolent, je m’abats sur le canapé en contemplant le vide devant moi de deux grandes billes, elles aussi vides. Je reste muet plusieurs secondes, peut-être plusieurs minutes. J’ai l’impression que ma tête va se mettre à tourner et qu’à tout moment je vais tomber par terre. Des picotis parcourent mon corps sans relâche avec une sensation très désagréable. En fait, je me sens totalement incapable. Incapable de bouger, incapable de parler, incapable d’endiguer cette nouvelle.

Papa…

Le mot paraît si irréel dans ma tête.

- Tu es sûre que c’est moi l-le… le père ?

Première phase : le déni… Bien sûr qu’elle en est sûre triple andouille. Elle t’a peut-être menti sur son passé, mais tu le vois qu’elle dit la vérité là. Il y a cinq mois, il n’y avait que toi de toute façon. Que moi…

C’est impossible.

Seconde phase : l’acceptation… Je prends ma tête dans mes mains. J’essaie de refaire le monde, de revenir en arrière et de trouver la faille… Il n’y en a pas. Alors je la regarde. Je sens sa peine. Je la vois dégouliner sur ses joues métisses. Je sais qu’elle m’assaille aussi, elle glisse le long de ma peau en silence, tel un serpent qui s’échapperait en rampant après son méfait.

- Miriam, je suis désolé.

De quoi ? Ce n’est pas de ta faute. Ce n’est pas la sienne non plus. Il faut te reprendre Paul ! Mais les mots sortent tous seuls. Ma tête retourne se cacher entre mes bras qui n’ont pour unique envie que de me l’arracher. Il y a encore dix minutes, je n’étais qu’un étudiant en stratégie qui se la jouait avec ses Pokémon. Un grand enfant bercé par ses rêves et s’amusant la nuit au justicier masqué. A la fin de ce semestre, j’imaginais que j’allais monté d’un cran dans mes études et aborder la dernière ligne droite de celles-ci. A aucun moment je n’étais prêt à découvrir que je deviendrais père.

Je relâche tout et tente de me calmer en soufflant plusieurs fois à rythme régulier. Puis j’inspire en reniflant un petit coup, osef du style, pour parler plus clairement.

- Comment on va faire ?

Dans les prunelles brunes de Miriam, je lis son désemparement. Elle a déjà vécu une situation similaire, ça m’embête presque plus que ça tombe sur elle que sur moi. D’un autre côté, j’espère qu’elle sait comment y faire face, car contrairement à elle, je n’ai pas la moindre idée des réelles difficultés qui s’imposeront à nous. La seule chose que je peux faire actuellement, c’est la soutenir et lui montrer que je suis avec elle. Alors j’étends un bras et tapote de l’autre la place à côté de moi sur le canapé pour l’inviter à un câlin de réconfort.


Moodboard :
Grandiose || ft. Paul 1543863697-signa-par-max
Merchiii Max pour cette superbe signature !
Miriam Haere
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7489-509-miriam-haere-maybe-it-s-my-own-fault-as-usual-adulte
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7497-miriam-haere-aquali
Icon : Grandiose || ft. Paul BXe08
Taille de l'équipe : 11 + 1
Région d'origine : Alola / Kalos
Âge : 31 ans
Niveau : 27
Jetons : 623
Points d'Expériences : 589
Grandiose || ft. Paul BXe08
11 + 1
Alola / Kalos
31 ans
27
623
589
pokemon
Grandiose || ft. Paul BXe08
11 + 1
Alola / Kalos
31 ans
27
623
589
Miriam Haere
est un Adulte Zoologiste


Au début, il ne comprend pas. C’est vrai que, sans préciser, il aurait pu croire que je suis enceinte de quelqu’un d’autre. Mais dès que j’évoque le nombre de mois, il devient pâle et finit par s’asseoir sur le canapé. Je ne dis rien, je lui laisse le temps de digérer la nouvelle. Mes yeux se relèvent de temps à autre, mais c’est un long silence pesant qui règne dans la pièce. Lorsqu’il me demande si je suis bien certaine que cet enfant est le sien, je hoche doucement la tête. Oui, c’est évident. Il y a cinq mois, on était encore ensemble. Ça ne peut être que lui. Et disons que je n’ai pas vraiment eu d’autres aventures.. Je déglutis et tente de retenir mes larmes. Il s’excuse. Mais pourquoi ? Ce n’est pas de sa faute, ce n’est pas non plus de la mienne. On n’y peut absolument rien, ce sont les aléas de la vie. Je ne m’imaginais pas non plus retomber enceinte. Un Miguel me suffisait amplement, j’étais épanouie dans mon travail, ce n’est pas un facteur que j’avais pris en compte pour mon avenir ici.

« On va faire avec, on n’a pas vraiment le choix de toute façon.. » dis-je, lentement en essayant d’articuler. « Disons qu’un imprévu de ce genre, j’en ai déjà vécu un. »

Je soupire. Après tout, j’ai eu Miguel très jeune. Cette fois-ci je suis plus âgée, plus mature, plus réfléchie. Et je n’ai pas besoin de fuir un copain violent. Cette situation semble bien meilleure que la première mais je ne peux pour autant pas m’en réjouir. Je relève la tête vers lui. Il m’invite à m’asseoir prêt de lui. J’hésite un instant mais finis par me lever pour me placer à ses côtés et me loger dans ses bras. J’inspire doucement, son odeur m’avait manqué. J’aimerais rester là pour toujours, mais je dois me faire à l’idée que l’on est plus ensemble. Et je ne sais pas ce que va changer ce bébé au niveau de notre relation. Je suppose qu’on verra plus tard.

« Ne te sens pas obligé de prendre toutes tes responsabilités. Tu es jeune, tu n’as pas besoin de te tracasser avec ça. »

Je saurai gérer. Enfin je crois, je l’espère. Il va falloir préparer son arrivée, mon appartement va devoir changer un peu. Je vais peut-être même devoir changer d’appartement pour quelque chose de plus grand. Ou peut-être me prendre une maison dans le centre-ville ? Je n’en sais rien. Mais ce changement va complètement bouleverser ma vie.

« Ça va être compliqué, je ne te le cache pas. Je n’ai pas encore vraiment eu le temps d’y réfléchir mais j’ai pris une semaine de congés pour.. me remettre de tout ça et prendre du recul pour faire les bons choix et y réfléchir calmement. Parce que là, je t’avoue que mon état ne me le permet pas. »

Cette semaine risque d’être très compliqué. Je vais devoir affronter mes changements physiques et donc, de ce fait, je vais devoir le dire à Miguel et Ana. Et c’est la réaction de mon fils qui m’effraie le plus. Je le connais. J’ai vu comment il a pris le fait que je sortais avec Paul. Alors un enfant.. J’espère juste qu’Ana va me soutenir et ne pas me tourner le dos comme son cousin l’a fait.

« Je préviendrai Miguel et Ana dans la semaine, je suppose.. Et connaissant mon fils, ça ne va pas vraiment être la grande joie. »

Au fond de moi, j’ai envie que Paul reste. Qu’il reste là, avec moi, pour m’aider, m’épauler, peut-être même faire face à Miguel avec moi. Je veux qu’il reste à mes côtés, mais j’ai tellement peur qu’il me repousse.. Être avec une femme de 31 ans, avec deux enfants, ce n’est pas vraiment un futur idéal pour un jeune homme de 19 ans comme lui.

©BBDragon
Paul Nyllis
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t3874-0280-paul-nyllis-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t3876-paul-nyllis-noctali
Icon : Grandiose || ft. Paul NLyjW
Taille de l'équipe : 32/33
Région d'origine : Rosalia, Johto
Âge : 19
Niveau : 64
Jetons : 5563
Points d'Expériences : 2088
Grandiose || ft. Paul NLyjW
32/33
Rosalia, Johto
19
64
5563
2088
pokemon
Grandiose || ft. Paul NLyjW
32/33
Rosalia, Johto
19
64
5563
2088
Paul Nyllis
est un Topdresseur Stratège
Elle vient se loger au creux de mes bras. Cette étreinte a quelque chose de dérangeant maintenant que nous ne sommes plus ensemble, mais elle est aussi apaisante. Je crois que nous en avons tous deux bien besoin. La pilule est difficile à faire passer. Je me repose un peu contre elle, fermant les yeux quelques instants en essayant de ne penser à rien. Cependant, impossible de me vider l’esprit. Miriam l’a répété, elle n’en avait pas besoin, je le savais très bien qu’elle avait déjà connu ça par le passé. C’est même en partie la raison de notre séparation. Au moins, maintenant elle me raconte les choses de suite, avant qu’elles n’arrivent à un point critique. Puis elle me propose à sa manière de m’écarter de l’enfant et de la laisser gérer seule la situation. Je me redresse brusquement, mettant fin à notre câlin.

- Tu plaisantes ? Tu crois vraiment que je vais t’abandonner et retourner à ma vie comme si de rien était ? Je suis peut-être jeune, mais je resterais là d’un bout à l’autre. C’est autant ma responsabilité que la tienne. Exprimais-je d’un ton résolu.

J’espère qu’elle n’est pas sérieuse ? Rien ne me ferait changer d’avis de toute façon. C’est une situation à laquelle je ne m’attendais pas aujourd’hui, mais pour laquelle j’avais déjà pris une décision depuis plusieurs années. Quand j’étais gamin, j’ai eu la chance d’avoir mon grand frère Mike en soutien et avec qui je passais tout mon temps. On avait que trois ans d’écart, mais c’était ma figure paternelle parce que mon père n’avait jamais su mon existence et s’en était allé suivre sa propre route. Jamais je ne voudrais infliger ça à mon enfant. Je suis peut-être stupide de penser que je suis capable de m’en occuper, mais je suis aussi déterminé à ne pas reproduire les mêmes erreurs que mon paternel. J’en ai trop vu les marques de souffrance sur ma mère au quotidien. Même mon frère a fini par péter un câble une fois à l’âge adulte.

Miriam enchaîne et n’insiste pas encore pour me faire changer d’avis. Elle ne fait qu’énoncer la rudesse de ce qui nous attend. Je suis content de savoir qu’elle a pris un congé pour s’en remettre. Vu son état actuel, je ne l’aurais pas laissée aller travailler de toute façon. Ça n’aurait été bon pour personne. Après, je n’y connais rien en terme de grossesse. A cinq mois, elle va peut-être devoir se mettre en arrêt ? Elle parle de faire le bon choix aussi, je ne sais pas ce qu’elle entend par-là mais je laisse couler. Je suis plus préoccupé à l’entente des prénoms de Miguel et Ana. Les deux sont dans la même école que moi. Déjà que nos relations sont tendues, elles ne peuvent qu’empirer. Miriam n’a pas d’autre choix que de leur en parler de toute façon. Ils sauront tôt ou tard, et mieux vaut que ce soit tôt.

- C’est bien que tu les préviennes. Je passerais te voir après les cours si tu veux. Et si t’as besoin de quelque chose, fais-moi signe aussi.

En parlant d’école, je vais aussi devoir les prévenir… Je ne pourrais pas suivre les cours correctement et gérer ça à côté si je ne mets pas l’administration au courant. Un frisson parcourt mon échine… J’ai beaucoup de mal à m’imaginer aller tout leur raconter. Par chance, Jackie est devenue vice-directrice. Ce sera beaucoup plus simple d’aller la voir elle, plutôt que les autres. Et avec un peu de chance, elle pourrait m’aider à trouver un travail. Je crois… Enfin, j’en sais trop rien… Mais je me dis que c’est la meilleure chose à faire pour épauler Miriam. Ou peut-être pas la meilleure, mais le minimum.

- Je n’y ai pas encore vraiment réfléchi… Je pense me trouver un travail. Dans quoi ? Aucune idée. L’important c’est juste de t’aider d’une manière ou d’une autre.

Ma présence ne suffira pas. C’est ce que je me dis. Puis mon esprit digresse et repense à ma mère. Comment je vais pouvoir lui annoncer ça ? Et Sirius ? C’est sûr, il va me tuer. Peut-être d’amour, mais je vais avoir le droit à un sacré sermon même si ça ne change rien. Un bref sourire me prend. C’est dingue que j’ai plus peur de le lui annoncer que de le faire à ma mère. Je l’aurais bien prévenu directement par iPok, mais je ne veux pas qu’il y ait de vague avec Miriam. Dans tous les cas, il est peut-être temps de rentrer.

- Merci de m’avoir prévenu. C’est… inattendu et ça va tout chambouler. J-je… Je déglutis. Je ne sais pas comment les choses vont se passer à partir de maintenant. Mais je pense qu’une bonne nuit de sommeil ne nous fera pas mal, donc je vais rentrer à l’académie… A moins que tu ne veuilles que je reste ?

La question est sincère. Je ne vais pas la laisser toute seule si elle se sent mal.


Moodboard :
Grandiose || ft. Paul 1543863697-signa-par-max
Merchiii Max pour cette superbe signature !
Miriam Haere
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7489-509-miriam-haere-maybe-it-s-my-own-fault-as-usual-adulte
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7497-miriam-haere-aquali
Icon : Grandiose || ft. Paul BXe08
Taille de l'équipe : 11 + 1
Région d'origine : Alola / Kalos
Âge : 31 ans
Niveau : 27
Jetons : 623
Points d'Expériences : 589
Grandiose || ft. Paul BXe08
11 + 1
Alola / Kalos
31 ans
27
623
589
pokemon
Grandiose || ft. Paul BXe08
11 + 1
Alola / Kalos
31 ans
27
623
589
Miriam Haere
est un Adulte Zoologiste


Il se redresse brusquement, me faisant sursauter. Je me relève un peu en posant une main sur le canapé comme appuie. D'un ton résolu, il m'explique qu'il sera présent et qu'il prendra la responsabilité. Je lui souris légèrement. C'est son droit après tout de choisir s'il prend ses responsabilités ou non. Mais j'ai appris à le connaître, je me doutais bien qu'il allait refuser de me laisser seule gérer ça. Au fond de moi, ça me soulage énormément. De savoir qu'il va être là, à mes côtés. Même si on ne se remet pas ensemble, au moins il sera présent pour le bébé contrairement à Miguel qui n'a jamais eu de père.

Paul me parle alors de travail. Il pense se trouver quelque chose, pour m'aider. Financièrement, je suis assez stable, tout va pour le mieux, mais il est clair qu'un enfant coûte cher. Mais, je ne sais pas, ça m'embête.

« Tu pourrais te trouver un job étudiant, au moins pour terminer correctement tes semestres à l'académie. Avec mes futures absences au zoo, tu pourrais te proposer, je suis sûr qu'ils accepteront de te prendre. Ça ne risque pas d'être facile, ils te fileront probablement tout le sale boulot, mais ça te permettrait de bosser à côté des cours. Ils peuvent te faire des horaires aménagés. Je ne veux pas que tu t'embêtes trop à ce niveau, c'est extrêmement gentil de ta part de m'aider de ce côté là, financièrement je suis stable. Quand tu auras terminé tes études à l'académie, là, tu pourras envisager un vrai boulot. Mais pour l'instant, pense d'abord à la PC. Après, tu fais ce que tu veux, mais je me répète : ne te prends pas la tête avec ça, sincèrement. »

Moi, j'ai déjà un travail à temps plein, stable, dans lequel je vais continuer de m'épanouir pendant un moment. Je préfère qu'ils terminent ses études comme il faut et qu'il envisage un travail ensuite. Ce n'est pas simple, le monde du travail, je ne veux pas qu'il change ses plans d'avenir pour cet imprévu. Ça me mettrait plus mal qu'autre chose. Finalement, je me relève et me dirige vers la cuisine pour boire un verre d'eau et éviter de finir déshydrater à cause de toutes ces larmes. Je reviens dans le salon en regardant Paul avec un regard chaleureux et compatissant.

« Non, ne t'inquiètes pas, tu peux rentrer, ça va aller. Une bonne nuit de sommeil réparatrice, c'est tout ce qu'il me faut. Je verrais ensuite comment l'annoncer à Miguel et Ana, puis on avisera par la suite. Je vais aussi prévenir mon patron et voir quand je vais entrer en congé maternité.. Et essayer de me reposer un max, ça serait aussi pas mal. Bref, je ne te retiens pas plus longtemps. Merci d'être venu. »

Je lui souris légèrement, le revoir m'a fait un peu de bien. Je vais pouvoir dormir paisiblement et on verra comment se passe la journée de demain. Je me dirige vers la porte d'entrée pour pouvoir lui ouvrir et le laisser partir. Au fond de moi, j'aimerais qu'il reste, pouvoir dormir logée dans ses bras, mais c'est impossible. Et je dois m'y faire à l'idée. Un enfant, ça n'arrange rien entre deux personnes, contrairement aux idées reçues. Ce n'est pas aussi simple.

« Bon.. Je te tiens au courant.. » dis-je avant de déverrouiller le loquet pour ouvrir la porte.

©BBDragon
Paul Nyllis
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t3874-0280-paul-nyllis-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t3876-paul-nyllis-noctali
Icon : Grandiose || ft. Paul NLyjW
Taille de l'équipe : 32/33
Région d'origine : Rosalia, Johto
Âge : 19
Niveau : 64
Jetons : 5563
Points d'Expériences : 2088
Grandiose || ft. Paul NLyjW
32/33
Rosalia, Johto
19
64
5563
2088
pokemon
Grandiose || ft. Paul NLyjW
32/33
Rosalia, Johto
19
64
5563
2088
Paul Nyllis
est un Topdresseur Stratège
Miriam me rétorque que je pourrais me trouver un job étudiant, ce qui n’est franchement pas une mauvaise idée. A vrai dire, j’ai dû mal l’exprimer, mais c’est ce à quoi je pensais aussi. Je ne me serais pas vu avec un travail à plein temps, à moins que cela n’entre pas en conflit avec les cours. Dormir peu est devenu mon quotidien lorsque j’ai décidé de revêtir l’identité de Noctaman, alors je peux très bien allouer ces heures à une autre tâche que celle de justicier. Quelque chose de lucratif et potentiellement sans danger, car je ne peux plus penser qu’à moi désormais.

Aux yeux de Miriam, je ne dois absolument pas mettre en l’air mes études. Elle me propose même de la remplacer au zoo pour des missions basiques. Pour le moment, ça ne me tente pas de travailler avec ses collègues. Ce serait trop… bizarre. Bien sûr, je ne cracherais pas sur cet emploi si je ne trouvais rien d’autre. Mais pour l’heure, j’ai encore du temps pour me poser et réfléchir à un job qui me plairait. D’autant que ça me perturbe d’être chaperonné par Miriam. On dirait que j’ai huit et ça ne me plaît pas. Maintenant que nous ne sommes plus ensemble, on dirait que la barrière de l’âge s’est doucement installée de son côté. Dommage.

- T’en fais pas, je vais trouver quelque chose en parallèle à mes études qui ne changera rien à mes plans d’avenir.

Je me retiens d’ajouter : et si ça doit tout chambouler, il en sera ainsi. Les choses sont comme elles sont et je ferais passer ma famille, même déstructurée, avant le reste. Elle se lève ensuite pour se chercher un verre d’eau. La fatigue se fait sentir et je crois que nous avons fait le tour du sujet pour ce soir, alors à moins qu’elle n’ait encore besoin de moi, je vais rentrer me reposer car après tout, la vie continue et demain j’ai cours avec réveil à quatre heure pour l’entraînement Pyroli. Pour une fois, j’ai bien envie de sécher l’échauffement matinal et de rester sous ma couette deux heures de plus. Bref, je préviens Miriam en me levant. Elle n’est toujours pas en pleine forme, normal, mais son visage semble enfin respirer. Je lui retrouve ce regard qui m’a fait craquer la première fois et qui étincelle ses traits. La voir ainsi me rassure. Je la laisse me raccompagner gentiment à la porte et une fois celle-ci franchie, je me retourne vers elle.

- Ça m’a fait plaisir de te revoir, même si les circonstances ne sont pas idéales. Prends soin de toi, bonne nuit.

Sur ces derniers mots, je lui souris chaleureusement et m’en vais. Prochaine étape : l’annoncer à Sirius et dormir. Enfin… S’il me laisse dormir après ça.


Moodboard :
Grandiose || ft. Paul 1543863697-signa-par-max
Merchiii Max pour cette superbe signature !
Miriam Haere
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7489-509-miriam-haere-maybe-it-s-my-own-fault-as-usual-adulte
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7497-miriam-haere-aquali
Icon : Grandiose || ft. Paul BXe08
Taille de l'équipe : 11 + 1
Région d'origine : Alola / Kalos
Âge : 31 ans
Niveau : 27
Jetons : 623
Points d'Expériences : 589
Grandiose || ft. Paul BXe08
11 + 1
Alola / Kalos
31 ans
27
623
589
pokemon
Grandiose || ft. Paul BXe08
11 + 1
Alola / Kalos
31 ans
27
623
589
Miriam Haere
est un Adulte Zoologiste


« Bonne nuit.. »

Je referme la porte et soupire. C'est moins terrible que ce que j'imaginais. J'ai de la chance qu'il soit aussi compréhensif et présent, je l'en remercie. Je reste quelques secondes à la porte avant de tourner les talons et de revenir dans le salon. Je reprends mon téléphone et appelle Sonya pour lui expliquer. Il sonne à peine quelques secondes, ma grande soeur décroche aussitôt.

« Oui, c'est moi. C'est bon, je lui ai dis. Il est encore sous le choc, j'imagine. Mais il a été très compréhensif et m'a promis d'être là pour m'aider. Je ne sais pas encore comment on va s'arranger, ou comment ça va se passer entre nous maintenant, mais le plus important c'est qu'il sera présent. »

Je l'entends soupirer de soulagement à l'autre bout du fil.

« Maintenant, c'est à Miguel et Ana que je vais devoir l'annoncer parce que je ne pourrais pas ler cacher indéfiniment. Et je ne suis pas sûre qu'ils soient aussi compréhensifs.. Surtout Miguel. »

Je le connais, je sais comment il va réagir. Même si je garde un brin d'espoir, il reste quand même Miguel.

« Ana sera là pour toi, j'en suis certaine, c'est ma fille, je sais comment elle est. Par contre, oui, pour Miguel ça va être plus compliqué. En pleine crise d'adolescence et vu comment il a réagit la première fois par rapport à ta relation avec Paul.. Assure-toi qu'il n'est pas seul à l'académie, s'il reste avec ses amis, ne te fais pas de mauvais sang et laisse lui le temps. Parce qu'il lui en faudra, très probablement. Mais il finira par revenir vers toi. En attendant, il est tard, tu as eu une dure journée, va te reposer. »

On se dit bonne nuit avant de couper. Il est clair qu'il faut que je me repose surtout que demain, une grosse journée m'attend. Mon arrêt de travail d'une semaine, l'annonce de ma grossesse à Marc et donc comment on va devoir gérer tout ça, et inviter Ana et Miguel chez moi dans la semaine pour leur dire et faire en sorte que le brun accepte et ne me fasse pas un faux plan. Et aussi l'annoncer à mes pokémons et m'excuser de les avoir chassé de l'appart.. Mes pauvres loulous. Bref, il me faudrait une nuit de sommeil de 24 heures pour être certaine de pouvoir absolument tout supporter.

J'éteins les lumière et pars dans ma chambre pour me glisser sous la couette et me rouler en boule dedans pour n'en ressortir que le lendemain matin.

©BBDragon


moodboard :
Grandiose || ft. Paul WemQw
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum