Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 7

Pokemon adala community

Tu abandonnerais ce pauvre locataire démuni à son déménagement, en « empruntant » sa camionnette en plus… ? Je ne te pensais pas voleur, Josh.
en savoir plus ?
Cha-charmant… normalement c’est en mission avec Josh que je frôle la mort, pas en rentrant chez les Phyllalis.
en savoir plus ?
Je vais chuter, encore, et ça sera long, et ça sera douloureux, et t'auras pas envie d'être là. Parce que toi, tu as Aoi mais moi j'ai quoi maintenant que Maya est partie, dis-moi ?
en savoir plus ?
Ce n'est pas le parc que je souhaite anéantir...
en savoir plus ?
Mademoiselle Alézar, Pecheresse Caroline ! Où êtes-vous ?
en savoir plus ?
La triche sera permise évidemment.
en savoir plus ?
Q…. Quéééééééééééééé ?!
en savoir plus ?
Le deal à ne pas rater :
Forfait Sosh Série limitée : 40 Go pour 9,99€
9.99 €
Voir le deal

Rosalina Uana
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8622-586-rosalina-l-immortelle-pyroli?highlight=rosalina
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8925-rosalina-hera-uana-pyroli#90468
Icon : À se chercher des poux on tire des chignons.  85cee95d1ef36727301f0f723a874ea3
Taille de l'équipe : 1
Région d'origine : Kanto / Kalos
Âge : 13 ans
Niveau : 0
Jetons : 270
Points d'Expériences : 61
À se chercher des poux on tire des chignons.  85cee95d1ef36727301f0f723a874ea3
1
Kanto / Kalos
13 ans
0
270
61
pokemon
À se chercher des poux on tire des chignons.  85cee95d1ef36727301f0f723a874ea3
1
Kanto / Kalos
13 ans
0
270
61
Rosalina Uana
est un Nouveau Membre

La porte se renferma sur l'agitation ambiante.

Et d'un simple mouvement de poignet, te voilà, loin du bruit, Rosalina. Comme un havre de paix, au milieu d'une meute de lionnes enragée, ta chambre se présentait à toi. Calme. Propre. Confortable, bien que modeste. Et tu la conquerras en peu de temps. Deux pas. Un tour sur toi même. Du plancher boisé, une fenêtre qui laissait filtrait les rayons d'un soleil encore timide, résolument hivernal...

Et alors que tu découvrais ce nouveau lieu de vie, une question te traversa l'esprit : point de solitude dans cet havre de paix, n'est-ce pas ? Deux bureaux identiques et deux lits aux couleurs de ton dortoir.

Haussement d'épaules.         

Certes cela changerait de tes immenses chambres dans les différentes demeures de tes parents, cela n'en restait pas inexorablement plus confortable que l'orphelinat. Là bas, tu composais avec une dizaine d'âmes en peine... Alors une gamine, rien d'ingérable.   

Aussi, tu décidas de d'installer sans attendre.

Ta grosse valise rebondit lourdement sur ton lit et s'ouvrit sous ton impulsion alors que tu t'activais.

Tes vestes et pantalons de velours rejoignirent tes rares robes de soirée et tes bijoux dans un placard qui t'étais réservé - modestement, tu n'avais pris que peu de vêtements. Et seulement les plus confortables. Une trentaine de livres virent s'aligner en rang sur ton bureau, embelli par la présence d'une orchidée, offerte par ton père. Ce même bureau accueillit tes affaires de cours : cahiers, ordinateurs, crayons. Tu restas encore quelques-secondes t'assurant que tout soit bien aligné. Enfin tu accrochas le portrait peint de ta famille, au dessus de ton lit.

Puis tu te changeas, quittant tes habits de voyage.

Afin de faciliter l'intégration, tu choisis d'enfiler un jean et un t shirt blanc que tu agrémentas d'une broche Lançargot dorée. Quelques-regards en bias dans le miroir de la chambre. Enfin, tu allumas ton ordinateur lançant ta playlist.          

La nocturne numéro 9 de chopin résonna dans la chambre. Te laissant envouter quelques-instants par la musique, tu finis pat t'asseoir face à ton bureau et profita de la lumiére blanchâtre du soleil pour ouvrir un livre et le dévorer.

Tu n'auras pas pu être plus détendue. Et calme. Oubliant presque que tes deux astres t'avaient laissé seule sur une île pleine de rustre qui manquait autant de classe, que de culture.

D'ailleurs en parlant d'indésirable : voilà que l'une d'elle s'imposait à ta vie.
La reliure de ton livre frappa le bureau.
Et te levant et retournant comme par réflexe : tu lui sourit.

À se chercher des poux on tire des chignons.  

©BBDragon
Raven Wrynn
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8744-raven-wrynn?nid=2#88914
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8765-raven-wrynn-pyroli#89037
Icon : Don't look after me
Taille de l'équipe : 3
Région d'origine : Volucité, Unys
Âge : 14 ans
Niveau : 11
Jetons : 1798
Points d'Expériences : 150
Don't look after me
3
Volucité, Unys
14 ans
11
1798
150
pokemon
Don't look after me
3
Volucité, Unys
14 ans
11
1798
150
Raven Wrynn
est un Pokeathlète Agent
La journée avait été longue. Je n’avais qu’une hâte : me jeter en étoile sur mon lit. Où était mon dortoir d’ailleurs ? C’était celui-là ? Mmh non… Il y a plein de garçons et les dortoirs ne sont pas mix de ce que j’ai entendu. Alors, c’est peut-être celui-là ?

- Py… ro… li… Je vérifiais le nom du dortoir sur le document qui m’avait été remis à mon arrivée. Oui, c’est bien lui !

Je pénétrais la structure et découvrais à un amoncellement de nouvelles et de bagages. Des aînées les aidaient une par une à monter leurs affaires et à trouver leur chambre. Je n’avais pas besoin d’elle, alors je traversais le hall sans m’arrêter et grimpais jusqu’à l’étage. Je ne remarquais qu’en gravissant sa dernière marche, que des Pyroli rêvassaient sur un filet suspendu au-dessus du hall. Avec toutes les filles dans l’entrée, je n’avais pas remarqué les différentes installations sportives.

- C’est grave chouette ici.

- Tu n’as pas idée. Me confirma une jeune brunette.

- Euh… Salut.

- Tu es nouvelle ? Elle me dévisagea avant de me sourire avec bienveillance. Bienvenue.

- Merci. J’m’appelle Raven.

- Moi, c’est Tama. Je peux te filer un coup de main ?

- Ça ira.

- D’accord. Si tu as besoin de quoi que ce soit, n’hésites pas. Ma chambre est la 105.

Puis elle s’en alla rejoindre les filles du rez-de-chaussée. Je la regardais partir, interloquée. Étaient-elles toutes aussi gentilles ici ? Mon sac commençant à me filer entre les doigts, je le ressaisis et décidai de rejoindre ma chambre en vitesse. Passant et repassant dans les couloirs, je zieutais les numéros des portes jusqu’à tomber sur le mien. Encombrée, j’éprouvais une légère difficulté à ouvrir la porte avec ces fichus système coupe-feu, alors je la balayais d’un coup de pied dès que la poignée fut tournée.

Une musique de vieux ricos m’assaillit dès que je mis un pied dans la pièce. D’un côté se trouvait un bureau, un placard et un lit vides. De l’autre, le même mobilier était présent mais il était décoré et occupé par une fille. Je soufflai et allai balancer mes affaires sur mon lit.

- On ne m’avait pas prévenu que j’aurais à partager ma chambre.

Ceci dit, ma partie devait approximativement faire la taille de celle que j’avais chez mon père et ça ne me dérangeait pas de devoir faire moit-moit avec quelqu’un d’autre. Ça ne faisait que retarder ma sieste surtout. Et vue l’heure, j’allais sûrement louper le dernier coche. En tendant une main, je m’avançais vers ma coloc.

- J’suis Raven.
Rosalina Uana
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8622-586-rosalina-l-immortelle-pyroli?highlight=rosalina
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8925-rosalina-hera-uana-pyroli#90468
Icon : À se chercher des poux on tire des chignons.  85cee95d1ef36727301f0f723a874ea3
Taille de l'équipe : 1
Région d'origine : Kanto / Kalos
Âge : 13 ans
Niveau : 0
Jetons : 270
Points d'Expériences : 61
À se chercher des poux on tire des chignons.  85cee95d1ef36727301f0f723a874ea3
1
Kanto / Kalos
13 ans
0
270
61
pokemon
À se chercher des poux on tire des chignons.  85cee95d1ef36727301f0f723a874ea3
1
Kanto / Kalos
13 ans
0
270
61
Rosalina Uana
est un Nouveau Membre

La silhouette qui te faisait maintenant face n'aurait pu être plus explicite sur son caractère. S'en était presque affligeant. Une tenue colorée et abîmée par le temps, une chevelure de flammes : sauvages et désorganisées - Et ce petit air insolent, comme gravé sur son visage. Tu retins un soupir : de toute évidence, ta coloc était une "fille cool" qui se pensait surement très intelligente, du genre de celle qui font du grabuge et des vagues. Et qui manquent cruellement de subtilité.

Malgré tout, tu choisis de faire bonne figure et ne tint pas rigueur de l'altitude cavalière de celle-ci. En effet oubliant toute manière, elle notifia ta présence comme si tu n'étais qu'un pot de fleur cassé avant de se présenter à toi. Et bien... C'était tout particulier.

Te voilà qui attrapes sa main délicatement, et la sert sans trop de pression :

-Enchantée Raven, je suis Rosalina Uana.   

Puis ta main s'échappa de l'emprise de la sienne et dans un réflexe peu réfléchi, tu te saisis de ton mouchoir et t'essuya la paume. Qu'avait-elle fait pour avoir des mains si désagréables au toucher ? Déposant délicatement ton mouchoir sur la table, tu restas un moment à la fixer : sans émotions, sans interactions. Tu avais beau la décortiquer de bas en haut : rien à faire, tu ne trouvais aucune affinité avec elle. Cela promettait d'être long... Et surtout tendu ; ce qui ne serait pas pour t'arranger alors il te fallait un moyen de briser la glace et de recouvrir cette colocation de perce-neiges.

-Serais-tu nouvellement arrivée toi aussi ? C'est mon premier jour et... Oh ! te stoppa tu soudainement.

Bien entendu : marquer à ce moment précis la pensée fugace et l'étonnement n'était que jeu d'acteur censé marquer ta "spontanéité" et tout ce qui plaisait à "ces gens là". Pour la même raison tu avais abandonné le vouvoiement intempestif au premier regard dérangé auquel tu avais eu le droit. Et le scène se déroula sous tes pieds alors que tu galopas jusqu'à ton sac et te saisit de la pokéball qui y était accrochée.  Quelques-secondes suffirent à ce qu'un rayon de lumière dévoile ton Carvanha qui s'écrasa sur ton lit en claquant des mâchoires.

-J'ai le plaisir de t'introduire Hercule, il a l'air difficile comme ça mais certainement son tempérament s'adoucira avec le temps.  

Ce n'était certainement pas ton objectif : au contraire, il fallait que ce poisson se débarrasse de ses insécurités et deviennent une redoutable bête. C'était là bien plus amusant, n'est-ce pas ? Tu t'approchas délicatement de ta bestiole et le chassa d'un habile coup de main alors que ses crocs convoitèrent sa chair : te voilà qui le flattait comme si c'était une vulgaire peluche. Tu t'asseyes alors à ses côtés, affichant un petit sourire mesquin malgré toi. Il faut dire que tu n'étais pas peu fière : cela ne faisait que quelques-heures qu'Hercule était à tes cotés, et tu l'avais déjà maté. Aurais-tu encore un talent caché, Rosalina ?

-D'où est-ce que tu viens Raven ? D'Unys, c'est cela ?   

Voilà une qualité que tes années en orphelinat t'avait offert : tu y avais côtoyé tellement de gens d'origines diverses qu'il ne te fallait maintenant qu'un regard pour les identifier, à l'air de divers indices.  En l'occurence : ses habits ne pouvaient venir qu'une seule région.  

Les gens ne sont t'ils pas des livres ouverts en permanence ?

  
À se chercher des poux on tire des chignons.  

[/b]
©BBDragon
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum