Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 7

Pokemon adala community

Tu abandonnerais ce pauvre locataire démuni à son déménagement, en « empruntant » sa camionnette en plus… ? Je ne te pensais pas voleur, Josh.
en savoir plus ?
Cha-charmant… normalement c’est en mission avec Josh que je frôle la mort, pas en rentrant chez les Phyllalis.
en savoir plus ?
Je vais chuter, encore, et ça sera long, et ça sera douloureux, et t'auras pas envie d'être là. Parce que toi, tu as Aoi mais moi j'ai quoi maintenant que Maya est partie, dis-moi ?
en savoir plus ?
Ce n'est pas le parc que je souhaite anéantir...
en savoir plus ?
Mademoiselle Alézar, Pecheresse Caroline ! Où êtes-vous ?
en savoir plus ?
La triche sera permise évidemment.
en savoir plus ?
Q…. Quéééééééééééééé ?!
en savoir plus ?
-67%
Le deal à ne pas rater :
Carte Fnac+ à 4,99€ la première année au lieu de 14,99€
4.99 € 14.99 €
Voir le deal

Hope Spettell
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t826-spettell-hope-mmm-parce-que-pyroli
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t849-hope-spettell-pyroli
Icon : [Mission TopD] Le facteur y est passé 1550410962-150-80
Taille de l'équipe : 19+ 5
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 77
Jetons : 11535
Points d'Expériences : 2832
[Mission TopD] Le facteur y est passé 1550410962-150-80
19+ 5
Unys
18 ans
77
11535
2832
pokemon
[Mission TopD] Le facteur y est passé 1550410962-150-80
19+ 5
Unys
18 ans
77
11535
2832
Hope Spettell
est un Topdresseur Ranger


Il s’agissait d’une paisible matinée de vendredi, une journée ensoleillée où les Pijako jacassaient et les Poichigeon s’affairaient à leur entraînement matinal afin de se préparer correctement à pourrir la vie de nombreux couples qui bientôt peupleront les parcs d’Adala afin de profiter de cette magnifique fête qu’est la St-Valentin.
La St-Valentin. Une journée ordinaire. Où la blonde commençait par un horrible cours d’écologie philosophique dans un contexte religieux qui lui pourrissait ses vendredis depuis déjà la rentrée. Deux heures à écouter Janice jacasser des réflexions ne faisant sens que pour les neurones les plus affûtées ou les plus abruties. Ceux de Hope n’appartenant à aucun de ces deux extrêmes, elle se retrouvaient donc à gribouiller sur son cahier, tout en regardant par la fenêtre, espérant qu’une bombe nucléaire permette à l’alarme d’incendie de se déclencher afin de mettre un terme à cette souffrance un peu plus rapidement.

Et c’est donc en ce magnifique vendredi quatorze février qu’elle se retrouvait à trotter à travers le campus, berlingot de jus d’orange dans la main, à mâchouiller la petite paille à rayures rouges tout en traînant des pieds, peu enjouée à l’idée d’avoir à assister à la seconde session de ce chapitre d’écologie absolument inutile et désillusioné.
Soupire. Dépité, elle tourna la tête, cherchant un peu de compassion dans le regard de Torë ou de Böker. Tous deux l’avaient suivie, ce matin, lorsqu’elle avait quitté la chambre du dortoir. Mais ses pupilles ne rencontrèrent que le poteau métallique d’un lampadaire et un banc à la peinture écaillée sur laquelle allait bientôt s’asseoir un couple mielleux et heureux d’exposer leur mièvrerie débordante aux yeux de toute personne osant passer devant eux.
Elle grimaça.
Le cours était d’un tel ennui que même ses Pokémon avait fui avant même d’arriver dans la salle de classe, ne signifie-ce donc pas que le cas de cette classe se classifie largement dans la catégorie des pertes de temps extrêmes, activité également pratiquée régulièrement par les gamins s’amusant à squatter les égouts d’Adala afin de construire leur propre arène de Tadmorve. Oui, elle les avait rencontrés, ces spécimens.

Au fur et à mesure qu’elle s’approchait du bâtiment de cours, ses pas ralentissaient proportionnellement à la distance qui la séparait de l’édifice. Elle fixa ses ongles, se demandant si elle avait pris sa lime avec elle. À défaut de suivre le cours, elle aurait au moins pu leur refaire une beauté tout en chauffant le banc. Mais c’est sans compter sur la voix féminine qui retentit, à seulement quelques mètres d’elle.

« IIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIH !!!! »

Ouch. Les tympans. Par réflexe, elle cacha ses oreilles avec ses mains. Elle avait déjà connu des cris plus mélodieux que celui-ci. La voix tue, elle osa enfin tourner la tête, curieuse de découvrir quelle catastrophe méritait une telle réaction de la part de la femme.
Terrible erreur.
Ses yeux croisèrent le regard de la cruche qui leur servait de bibliothécaire. Et une lueur d’espoir s’alluma presque immédiatement chez l’adulte. Une profonde délivrance, néanmoins pas suffisante pour calmer l’hystérie dans laquelle elle se trouvait encore, ses bras remuaient frénétiquement, cherchant les mots exacts à sortir, regardant à droite à gauche, avant de fixer la blonde. Et l’autre blonde, à quelques mètres d’elle.

« V-VOUS ! J-JE… L-LE FACTEUR, IL… J-J-J-JE… JE VOUS DISPENSE DES COURS ! ALLEZ, FILEZ, ALLEZ ME RETROUVER CE FACTEUR DE MALHEUR ! I-IL…. J-JE… RÉCUPÉREZ DEUX COLIS QUI SONT P-POUR… POUR… P… »

Son regard se balançait frénétiquement de droite à gauche. Puis constatant que le champ était libre, elle s’approcha des deux filles maladroitement, visiblement toujours sous le choc de la terrible catastrophe qui lui était arrivée.

« L-Les paquets pour Ace et Andreas. »

Puis elle recula, arrangea ses cheveux, l’air de rien, avant de redresser son dos et de fixer les deux élèves d’un air soudainement sérieux.

« Ramenez-les moi immédiatement avant qu’ils ne les trouvent. Il s’agit d’une opération d’une importance critique. Je me chargerai de vous excusez auprès de vos professeurs respectifs, hum, mademoiselle Sc… Hum…
- Spettell. Hope Spettell, mademoiselle Pervenche, répondit Hope, un sourire radieux aux lèvres, bien trop heureuse de pouvoir louper son cours d'écologie philosophique dans le contexte religieux.
- Oh, oui bien sûr ! Et vous… ? »



Dernière édition par Hope Spettell le Mar 17 Mar - 17:29, édité 1 fois





Octavia E. Keelin
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8989-octavia-e-keelin-les-plus-belles-fleurs-sont-les-plus-toxiques
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8993-octavia-e-keelin-pyroli
Icon : [Mission TopD] Le facteur y est passé I2c5
Taille de l'équipe : 4/9
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 16 ans
Niveau : 18
Jetons : 569
Points d'Expériences : 326
[Mission TopD] Le facteur y est passé I2c5
4/9
Sinnoh
16 ans
18
569
326
pokemon
[Mission TopD] Le facteur y est passé I2c5
4/9
Sinnoh
16 ans
18
569
326
Octavia E. Keelin
est un Coordinateur Éleveur
Mission - Le Facteur est passé
ft. Hope
Février, le 14ème du mois. La matinée avait plutôt bien débuté. Ta Crèmy commençait à s’y faire, et essayait de t’impressionner. Impressionnante la goutte de crème. Mais elle sursautait encore beaucoup lorsque tu élevais la voix. Avait-elle peur de toi ? Il faudrait que tu gères ça plus tard. Tu devais aller en cours. ‘Fait chier. Avant de partir, un petit tour dans la salle de bain pour se brosser les dents. Ton Fantyrm s’accrocha au manche pour une raison inconnue, alors que tu étais occupée. Du coup, lorsque tu eus terminé, tu te contentas de la lâcher, et ton Fantyrm la passa sous l’eau avant de la poser. Pratique. Il avait certainement remarqué que Astrid faisait de son mieux, et il en faisait de même. Tu voyais déjà la bagarre d’attention arriver. Bref. En route pour les cours.

Sur la route, tu pouvais voir l’ambiance du 14 février. Les couples, les déclarations, les petites attentions. Berk. Non mais franchement, que ces gens-là se prennent une chambre au lieu de dégouliner en public, sérieux. Pour toi, ce jour-là n’était qu’un jour comme les autres, mais avec une petite pensée pour ta ville natale. D’ailleurs, tu en profitas pour prendre ton Ipok et envoyer un message à une vieille connaissance. « Eh salut. Bonne saint valentin, pas de conneries aujourd’hui, hein ? Prends soin de toi. Xoxo, Diana la meilleure ». Hop, envoyé. Tu ne savais pas quand il le lirait, mais il le ferait probablement un jour, ton meilleur ami de Sinnoh n’était jamais loin de la technologie. Tu étais en train de ranger ton Ipok quand…

- IIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIH !!!!

Wouah, putain c’était quoi ça ? Réflexe, les mains sur les oreilles, et tu fermas les yeux. Non mais c’est qui cette furie, elle a vu la fin du monde ou quoi ? Lorsque les résidus de ce cri horrible et strident passèrent tu fit volte-face pour engueuler la personne qui venait de te péter les tympans, mais tu te stoppa net. Ah. Ce n’était pas quelqu’un qu’on pouvait engueuler. C’était qui d’ailleurs ? Tu avais vu sa tête quelque part. Mais oui, la bibliothécaire ! Mademoiselle Pervenche ! Pourquoi elle criait comme ça, celle-là ? Elle commença à paniquer et à tenter d’expliquer quelque chose. Quoi vous ? Quoi facteur ? Hein ? Pas de cours ? Oh bah là elle avait toute ton attention. Tu croisas les bras, remarquant une autre personne harponnée par l’adulte. Une jeune blonde, elle n’avait pas l’air plus âgée que toi… Tu regardas à nouveau la bibliothécaire. Il fallait retrouver le facteur, des paquets ? Mais encore… ? Tu restas silencieuse, patience Diana, ça allait arriver.

- Ramenez-les moi immédiatement avant qu’ils ne les trouvent.

Ok, ramener des paquets. Ooooh, tu voyais le schéma, et tu ne pus t’empêcher de sourire, retenant tes rires. Non mais, sérieusement, elle avait quel âge ? Bon elle dispensait de cours, alors tu pouvais bien l’aider. Elle demanda vos noms, la blonde s’appelait Hope Spettell. Et le tien ?

- Diana Blackstone. Vous êtes sérieuse ? On loupe les cours pour vous ramener deux paquets, et genre on s’en sort comme ça, fissa ?

- Oui ! Ces paquets sont plus importants que vos cours. Vous pourrez les récupérer sur quelqu’un. Trouvez ce facteur, ou vous aurez douze heures de colle !

Elle fit volte-face et retourna d’où elle venait, comme si rien de spécial ne s’était passé. Cool. Alors là c’était la meilleure journée de tout les temps. Tu regardas ta binôme désignée pour cette magnifique journée, l’air choqué. Douze heures de colle ? C’était totalement insane, elle était folle purée. En plus, aucune indication pour trouver ce facteur. Tu regardas autour de toi avant de soupirer lourdement.

- Putain, elle est sérieuse ? Autant j’aime louper des cours, autant sa punition c’est vraiment pas cool quoi. T’sais où il a pu aller, ce fameux facteur ?
(c) Apomenon


Fiche ~ T-Card ~ Liens & RP ~ Couleur : #EF5385
Hope Spettell
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t826-spettell-hope-mmm-parce-que-pyroli
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t849-hope-spettell-pyroli
Icon : [Mission TopD] Le facteur y est passé 1550410962-150-80
Taille de l'équipe : 19+ 5
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 77
Jetons : 11535
Points d'Expériences : 2832
[Mission TopD] Le facteur y est passé 1550410962-150-80
19+ 5
Unys
18 ans
77
11535
2832
pokemon
[Mission TopD] Le facteur y est passé 1550410962-150-80
19+ 5
Unys
18 ans
77
11535
2832
Hope Spettell
est un Topdresseur Ranger


Diana Blackstone. C’était quand même pas de bol de porter le même prénom que la prof de sport actuelle de l’académie, un spécimen rare capable des plus idiotes prouesses telles que d’arriver en retard au cours qu’elle est censé donné, en passant par la fenêtre du troisième étage. Et accessoirement référente du dortoir de la blonde. Elle aurait préféré s’en passer de cette personne mais tant pis, en tant que bancale étudiante, Hope n’avait pas vraiment son mot à dire sur ce genre de décision. Elle ne parvenait toujours pas à comprendre pourquoi Jackie n’avait pas repris ce rôle à son retour, la non-martyrisation des nouvelles recrues pyroliennes lui laissaient toujours un pincement au cœur. À l’époque elle rigolait bien. Maintenant que les entraînements n’étaient plus obligatoires… Elles ne savaient pas ce qu’elles loupaient, c’est-à-dire une occasion d’avoir un coaching de qualité et gratuit, bien que difficile à suivre mais faisable avec un peu de bonne volonté. Le « c’était mieux avant » s’appliquait bien à l’avis de Hope sur le fonctionnement de son dortoir actuel.

« Putain, elle est sérieuse ? Autant j’aime louper des cours, autant sa punition c’est vraiment pas cool quoi. T’sais où il a pu aller, ce fameux facteur ? »

Effectivement, douze heure de colle si elles ne parviennent pas à retrouver deux bêtes cadeaux de St-Valentin, c’est quand même beaucoup par rapport au degré de gravité de la chose. Mais Pervenche mesurait la gravité des choses de manière différente, et ce depuis toujours. Si Hope avait appris quelque chose lors de ses rares visites à la bibliothèque, c’était bien que Madame Pervenche soit une bonne femme hystérique et excessive. En même temps, qui ne deviendrait pas folle à rester enfermée douze heures par jour dans un bâtiment de cent mètres carrées rempli de livre jusqu’au dernier des recoins ?

« T’inquiètes, jsuis sûre qu’elle n’est pas sérieuses pour les heures de colle. De toute manière c’est pas comme si elle avait tant de pouvoir que ça dans cette école. Après si elle invente qu’on a détruit un ouvrage dans la bibliothèque, elle haussa les épaules, on pourra fouiller les caméras de surveillance pour prouver notre innocence j’imagine. De toute manière elle est un débile, donc bon. Ouais euh, sinon, le facteur… »

Oui, Hope, et donc votre objectif est de retrouver ce fichu facteur. Mais comment retrouver un banal facteur au milieu de grand campus qu’est la Pokémon Community ? Ne parlais-tu donc pas des caméras de surveillance ?

« Euh, t’as des Pokémon vol ? On pourrait leur demander de quadriller la zone dans l’espoir de les retrouver. »

Accompagnant ses dires, elle sortit alors son Altaria, un Yanmega et un Scorplane de leur Pokéball, Pokémons auxquels elle demanda ensuite de chercher le facteur.

« Sinon j’imagine que l’idéale est de retrouver l’emploie du temps précis des facteurs qui passent chercher et livrer des colis à l’académie. Genre… Tu sais s’il y a des trucs en ligne qui permettent ça ? »

Deux petites tapes sur son iPok à l’aide de son index pour demander à Ajax d’effectuer la recherche. Ce canard informatique était quand même plus douée qu’elle quand il s’agissait de retrouver des données en ligne.

« Et dernière possibilité, j’imagine que c’est de s’infiltrer dans la salle des caméras de surveillance ? »

Proposa-t-elle à moitié, d’une voix détachée. S’apprêtant à balancer un « Nan mais je déconne. » à tout instant si la rouquine décidait soudainement de révéler sa nature de Wonder Woman combattant pour la justice et la paix. Si cela se passait effectivement de cette manière et que ni ses oiseaux ni Ajax ne trouve le facteur, probablement ne lui restera plus qu’à s’introduire discrètement dans la salle des caméras toute seule et inventer une excuse suffisamment solide pour que la rabat-joie évite de lui retomber dessus.




Dernière édition par Hope Spettell le Mar 17 Mar - 17:29, édité 1 fois





Octavia E. Keelin
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8989-octavia-e-keelin-les-plus-belles-fleurs-sont-les-plus-toxiques
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8993-octavia-e-keelin-pyroli
Icon : [Mission TopD] Le facteur y est passé I2c5
Taille de l'équipe : 4/9
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 16 ans
Niveau : 18
Jetons : 569
Points d'Expériences : 326
[Mission TopD] Le facteur y est passé I2c5
4/9
Sinnoh
16 ans
18
569
326
pokemon
[Mission TopD] Le facteur y est passé I2c5
4/9
Sinnoh
16 ans
18
569
326
Octavia E. Keelin
est un Coordinateur Éleveur
Mission - Le Facteur est passé
ft. Hope
La blonde te rassura en affirmant que la bibliothécaire « blaguait » concernant les heures de colles. Ouais bon, tu vas pas jouer avec le feu, hein. Autant faire ce qu’elle a demandé. Y’a toujours des bonnes raisons de foutre des heures de colles à deux élèves, surtout quand ils ne font pas ce qui est demandé. Tu connaissais assez bien ce genre de situation. Bref. Trouver ce fichu facteur. Elle te proposa d’utiliser un pokémon Vol. Rip. Tu n’en avais pas. Tu secouas la tête.

- Déso’, j’ai pas ce genre de pokémon avec moi, j’ai juste un Crèmy et un Fantyrm, amis compte pas trop dessus.

Heureusement, elle était bien plu équipée que toi, elle sorti trois pokémons capables de voler, et les envoya à la recherche du facteur. Elle était là depuis un petit bout de temps, si elle en avait autant. Tu étais bien maline toi, avec tes deux pokémons. Tu retins un soupir, les mains dans les poches, chacune tenant une pokéball. T’avais vraiment l’air fine, et surtout inutile. Mais la suite te plaisait déjà plus : trouver l’emploi du temps des facteurs pour pouvoir intercepter celui qui avait pris les colis. Ingénieux. Mais comment allez-vous récupérer ça ? En ligne ? Tu haussas les épaules avant de sortir ton Ipok. Hope le donna à son pokémon, alors que tu cherchais toi-même, continuant de l’écouter. Elle possédait le seul pokémon informatique connu, un sacré atout, même si tu le trouvais affreusement moche. Tu te demandais quelles capacités il pouvait bien avoir, et jusqu’où le terme « informatique » allait. Tu relevas les yeux lorsqu’elle parla des caméras. D’abord, il y eu un haussement d’un sourcil, puis un sourire et enfin, un rire.

- T’as vraiment des idées pas orthodoxes hein ? Franchement, j’t’aurais bien dit « go », mais je tiens un minimum à éviter les emmerdes. Alors heu… On garde ça de côté en dernier recours ? Tiens, regarde.

Tu lui montras ton Ipok. Ce n’était pas vraiment un planning des facteurs, mais tu avais trouvé une discussion sur un réseau social qui parlait justement des facteurs aujourd’hui. Après tout, c’était un jour important, et il ne fallait pas louper le passage des ramasseurs de courriers pour envoyer ses petites lettres d’amour. En faisant défiler les posts, tu en vis un qui t’interpellas. Dans certaines plages horaires, on pouvait demander à un « facteur express » de passer pour livrer le courrier rapidement. Probabilité que ce soit celui que vous cherchiez ? Faible. Mais aucune information sur ledit facteur. La Pervenche  n’avait pas daigné vous faire une petite description de celui que vous deviez chasser.

- En vrai, tu crois que ça fait combien de temps qu’il est passé ? Il est assez tôt, moi j’dirais pas plus d’une heure. Donc genre, on chope le trajet basique des facteurs qui passent par ici, même si je pense que y’en a plusieurs, et on le suit en espérant le rattraper ? S’il a pas demandé à un pokémon volant de faire son boulot. J’connais pas la ville, mais avec un GPS ça devrait aller.

Tu repris ton Ipok sous les yeux, et tu cherchas une carte de la ville. Franchement, c’était chercher une aiguille dans une botte de foin. Si vous aviez la destination des colis… Tu te souvins des lamentations de la femme. Tu relevas les yeux.

- Elle a bien dit Ace et Andreas, hein ? Si on trouve leur adresse, on peut récupérer le colis avant qu’il soit posté non ? Au pire on dégomme la boîte aux lettres ? Ou… On va voir les profs en leur disant que c’est un colis piégé et on les récupèrent ? Et après on les échangent ?

Ca te paraissait peu faisable, mais vous étiez à court d’idée. Etrangement, tu avais vraiment préféré être en cours plutôt qu’à galérer pour retrouver des colis perdus. Non mais. Elle avait la tête où cette bibliothécaire ? Putain.
(c) Apomenon


Fiche ~ T-Card ~ Liens & RP ~ Couleur : #EF5385
Hope Spettell
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t826-spettell-hope-mmm-parce-que-pyroli
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t849-hope-spettell-pyroli
Icon : [Mission TopD] Le facteur y est passé 1550410962-150-80
Taille de l'équipe : 19+ 5
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 77
Jetons : 11535
Points d'Expériences : 2832
[Mission TopD] Le facteur y est passé 1550410962-150-80
19+ 5
Unys
18 ans
77
11535
2832
pokemon
[Mission TopD] Le facteur y est passé 1550410962-150-80
19+ 5
Unys
18 ans
77
11535
2832
Hope Spettell
est un Topdresseur Ranger



« T’as vraiment des idées pas orthodoxes hein ? Franchement, j’t’aurais bien dit « go », mais je tiens un minimum à éviter les emmerdes. Alors heu… On garde ça de côté en dernier recours ? Tiens, regarde… »

Elle haussa les épaules. Des emmerdes ? Ce n’est pas comme si la PC avait l’administration la plus à cheval sur ce genre de chose. Et dans le pire des cas elles pouvaient toujours justifier cela par la menace de Pervenche et jouer les victimes dans l’histoire. Chouiner un peu, ça pouvait passer avec l’appui de la famille derrière. Enfin… Elle soupira, tout compte fait, peut-être préférait-elle éviter cela. Mais de toute manière, ce n’est pas comme s’il était forcément nécessaire de s’y rendre physiquement si elles souhaitaient s’infiltrer dans la salle des caméras. Hope nota que la jeune fille ne rejetait néanmoins pas entièrement la solution. Diana pouvait peut-être se montrer un peu marrante dans le fond, qui sait, en creusant un peu.

Là tout de suite, il ne s’agissait pas tout à fait être le cas, en revanche, elle avait su se montrer plutôt débrouillarde mine de rien, étant directement partie chercher dans les réseaux sociaux. Les réseaux sociaux pouvaient devenir des mines d’or pour toute personne sachant fouiner plus ou moins correctement. Aujourd’hui, en cette fabuleuse journée de Saint-Valentin, il s’avéra que les talents de fouineuse n’étaient pas tant nécessaire. En effet, en parcourant distraitement les différents profils, il n’était pas compliqué de tomber directement sur sujet concernant la fête. En trouver un qui mentionne le facteur en revanche était un peu plus corsé, mais largement possible. Un facteur « express », donc, hein ? Elle jeta un bref regard aux à l’heure affichée tout en haut de l’écran de Diana. Mh, s’il s’agissait effectivement du service auquel avait fait appel Pervenche, alors le bonhomme a dû passer il y a de cela une trentaine de minutes tout au plus.

« Ouais, trente minutes même, je dirais. Sept-heure vingt le passage ici selon ton site, là, et en prenant compte un probable retard dû à la charge de travail de cette fabuleuse fête commerciale, trente minutes ça m’a l’air pas mal. Par contre, mh… En vrai, les facteurs, ils font le boulot avec leurs Pokémons, non ? Genre un Bekipan ? J’avoue que c’est pas impossible que ce soit son Pokémon qui ait fait le boulot. »

Et retrouver le trajet habituel des facteurs qui passent par l’académie ? Hope avait dû mal à imaginer comment mettre cela en place, se contant alors d’ignorer cette remarque. À moins de remonter le temps ou d’hacker la salle des caméra, impossible de savoir par où il était passé. Jusqu’aux dernières nouvelles, les facteurs jouaient rarement les petits poucets.
Simplement attendre l’arrivée du facteur chez leurs professeurs semblait être une meilleure idée ceci dit, et surtout plus facilement prévisible.

« J’aime bien cette idée par contre, leur adresse est sûrement facilement retrouvable sur internet, sur le site internet de l’école par exemple. Ajax ? L’iPok vibra dans sa poche, signe que le Porygon avait entendu, le seul inconvénient, c’est que du coup on ne pourra agir qu’au dernier moment. »

Ouais, et rester les bras croisés jusqu’au moment fatidique n’était pas ce qu’il y a de plus intéressant. Même si pour l’instant, elles ne savaient pas quand exactement les colis allaient être livrés à leurs professeurs.

« Ils disaient quoi pour la livraison express ? Dans la même journée avant dix-sept heures ? Mh, si on n’a pas l’heure exact du passage des facteurs chez Ace et Heartnett, j’imagine qu’il vaille mieux qu’on attende devant chez eux. Mais… Sinon on peut aller se plaindre au bureau de poste, en disant par exemple que… Qu’on a glissé par mégarde nos clés dans le colis ? Ou notre porte-monnaie ? Quelque chose du genre ? On peut laisser nos Pokémon faire le guet devant chez nos professeurs. »

Son iPok vibra à nouveau.

« Ajax a trouvé les adresses, il va te les envoyer. »




Dernière édition par Hope Spettell le Mar 17 Mar - 17:30, édité 1 fois





Octavia E. Keelin
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8989-octavia-e-keelin-les-plus-belles-fleurs-sont-les-plus-toxiques
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8993-octavia-e-keelin-pyroli
Icon : [Mission TopD] Le facteur y est passé I2c5
Taille de l'équipe : 4/9
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 16 ans
Niveau : 18
Jetons : 569
Points d'Expériences : 326
[Mission TopD] Le facteur y est passé I2c5
4/9
Sinnoh
16 ans
18
569
326
pokemon
[Mission TopD] Le facteur y est passé I2c5
4/9
Sinnoh
16 ans
18
569
326
Octavia E. Keelin
est un Coordinateur Éleveur
Mission - Le Facteur est passé
ft. Hope
Hope regarda ton écran lorsque tu parlas du fameux facteur express. Estimation : trente minutes. Ouais c’était à peu près ce à quoi tu avais pensé. Tu regardas rapidement l’écran quand Hope en parla. Sept heures vingt. Ouais c’était ça en vrai. Tu devais aller au cours de huit heures, probablement que la Pervenche t’avait harponné vers sept heure cinquante. Ça faisait le compte, tu hochas lentement la tête. Et voilà le second problème ! Le premier, à savoir trouver le facteur, était réglé mais là… Eh oui, les facteurs ça a des pokémons ! Un p’tit Bekipan par exemple. Aaaah, la galère, putain. Tu décrochas tes yeux de l’écran avant de ranger, ou plutôt fourrer, ton Ipok dans une poche. Galère bien merdique, cela dit.

L’idée de trouver l’adresse des profs intéressa Hope. Ouais sur internet, ‘devait déjà y avoir les adresses, avec tous ces fanatiques et ces groupies amoureuses de leurs profs. L’image te dégouta presque. Non mais franchement. Surtout aujourd’hui en plus, certains devaient bien s’amuser à refuser les avances des demoiselles en chaleurs. Bref. Hope demanda à Ajax, son pokémon informatique de tout à l’heure, de faire ça à votre place. Eh ouais, pas conne la blonde. Tu hochas la tête

- Malheureusement, ouaip. En vrai c’était une idée comme ça, mais on risque de louper le colis en se contentant de stalker les profs. En plus de paraître suspectes. ‘Fais chier.

Tu te frottas la tête un instant, la situation te donnait des nœuds au cerveau, et tu en avais déjà marre. Dans tous les cas, il y avait un risque. Attendre devant la porte des profs, et vous vous faisiez griller, ou vous louperez le colis. Pire, vous risqueriez de foirer votre « mission », et ce serait le bordel. Partir à la poursuite du livreur, et là, problème, vous saviez même pas si c’était celui-là, et il suffit qu’il change d’itinéraire et bem ! Vous alliez le louper. La blonde te posa une autre question. Tu ressortis ton Ipok, encore sur la page du fameux facteur de la st Valentin. Le jour même avant dix-sept heures ? Tu hochas la tête encore une fois.

- Yep.

Sa dernière idée te fit soupirer. C’était plausible, mais pas sûr qu’ils vous croient. Tu pensas qu’ils voyaient tous les jours des gens faire ce genre de coup, ou du moins, le jour de la saint Valentin. Et le coup de la bombe ? Haha, non Diana, c’était trop violent. Tu haussas les épaules.

- J’peux envoyer mon Fantyrm chez les profs, en espérant qu’il se perde pas. Pour l’histoire du bureau de poste, franchement j’pense pas que ça marche, mais on peut essayer. Au pire, on dira qu’il y a une bombe dans le colis, haha. Ou un truc du genre. Et s’ils refusent de nous écouter, ‘faudra qu’on chope nous-même ce facteur. Franchement, c’est grave relou là.

Encore un soupir, alors que tu regardais le message avec les adresses que le Porygon t’avait envoyé. Pratique ce pokémon. Tu regardas. Ouais y’avait deux adresses, mais tu n’avais que deux pokémons. Tu ne pouvais pas te séparer des deux, même pour quelques heures, juste au cas où.

- Ouais, j’vais envoyer Skjalg faire le guet du côté de chez Ace. J’ai que deux pokémons, j’préfère garder Astrid avec moi, elle est pas encore très dégourdie. Y’a moyen que t’en envoie un ou deux chez Andreas, et si possible, un fiable avec mon Fantyrm ? Non pas qu’il soit con, mais il a vraiment des moments chelou et j’ai peur qu’il se barre.

Tu sortis la pokéball de Skjalg de ta poche, et tu appelas le Fantyrm. Il faisait déjà une tronche de déterré et regarda autour de lui, l’air un peu ahuri avant de se lécher l’œil. Un frisson te parcouru. C’était vraiment dégoutant. Tu crus voir un sourire se dessiner sur le visage du pokémon. Il le faisait exprès ? Nan, c’était ton imagination, hein. Il pouvait pas faire des trucs aussi réfléchis… Tu regardas Hope un instant, ton Fantyrm fit de même. Puis tu sortis Astrid, la petite Crèmy, qui se posa sur ta tête, visiblement embarrassée par tout ce beau monde. Eh oui, tu ne lui avais pas encore montré Adala, elle venait directement d’un lieu 300% sauvage. Tu m’étonnes qu’elle était dépaysée.

- Bon. Skjalg, Hope. Hope, Skjalg. Astrid, Hope. Hope, Astid. Astrid, Adala. C’est ok comme ça, tout le monde connait tout le monde et tout le monde sait où on est ? Tu regardas ton Fantyrm, qui secoua la tête l’air de dire que non. Tu soupiras. Skjalg, je vais te montrer un endroit sur une carte. J’aimerai que tu y ailles et que tu y restes. Si tu trouves un colis, ou que tu vois un gars comme ça, tu lui montras la photo d’un facteur, autorisation de mordre, vomir, cracher et frapper. Compris ? Je veux ce colis. C’est important. Et tu l’abîmes pas. Mords le facteur. Pas le colis, ok ? Colis, gentil. Facteur, méchant.

Tu avais appuyé sur les mots « endroit », « carte », « restes », « colis ». Quitte à passer pour une abrutie, autant que ton pokémon comprenne. Le Fantyrm regarda à tour de rôle l’Ipok et ton visage, puis il indiqua l’image en donnant des coups de pattes, puis il passa sa langue sur son visage. Ok, il avait compris qu’il pouvait faire mumuse avec le facteur. Au moins un truc de réussi. Ne sachant pas à quoi ressemblait le colis, tu préféras ne pas le lui montrer. Il le reconnaîtrait certainement. Il ne restait plus qu’à savoir si quelqu’un allait accompagner ton pokémon, avant de se mettre en route.
(c) Apomenon


Fiche ~ T-Card ~ Liens & RP ~ Couleur : #EF5385
Hope Spettell
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t826-spettell-hope-mmm-parce-que-pyroli
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t849-hope-spettell-pyroli
Icon : [Mission TopD] Le facteur y est passé 1550410962-150-80
Taille de l'équipe : 19+ 5
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 77
Jetons : 11535
Points d'Expériences : 2832
[Mission TopD] Le facteur y est passé 1550410962-150-80
19+ 5
Unys
18 ans
77
11535
2832
pokemon
[Mission TopD] Le facteur y est passé 1550410962-150-80
19+ 5
Unys
18 ans
77
11535
2832
Hope Spettell
est un Topdresseur Ranger


La rouquine acquiesça avant de proposer d’envoyer son Fantyrm chez un des profs. Et… Et c’était tout. Ah. Yes. Mademoiselle devait être plutôt nouvelle à l’académie, deux Pokémons ce n’est pas beaucoup, et ça voulait aussi dire que Hope allait devoir déployer un peu plus de Pokémons. Sauf que problème, et bien c’est le matin. C’est le matin, relativement tôt, ou plus exactement suffisamment tôt pour que ses Pokémons soient soit en train de dormir, soit en train de se gambader aux quatre coins de l’académie pour un entraînement matinal prolongé. On peut aussi aborder un autre problème concernant plus directement les Pokémons de la blonde, comme par exemple en trouver qui soient dignes de confiance ce qui se révèle être … Compliquée. Plus compliquée que cela ne devrait être. Elle soupira.
Qui pourrait bien correspondre à ce profil ? Alors que rouquine semblait blablater avec ses Pokémons, Hope réfléchissait intensément à la question. Le premier qui lui venait à l’esprit n’était autre que Fanta. Mais un Donphan dans les rues de Nuevo était tout sauf discret. Et puis, il était probablement trop doux pour pouvoir gérer l’énergumène qu’était le fantôme vomisseur de la gamine. Dakine ? Le type plante ne se rendra sûrement même pas compte s’il perd le Fantyrm en route. Pepper n’avait sûrement aucun intérêt à donner à la bestiole, et Venum ? Hum, Venum n’était pas là. Mais il pourrait peut-être correspondre au rôle. Effectivement, depuis quelques semaines, tous les matins, lui et Nell, la Shaofouine ayant nouvellement rejoint l’équipe de Hope, s’isolaient afin d’effectuer leur entraînement matinal. Une routine qui s’était rapidement encrée entre les deux créatures car le Lucario avait énormément à apprendre du Shaofouine visiblement. Mais en parlant de Nell… N’était-il pas le parfait Pokémon pour gérer un Fantyrm un peu débile ? Absolument. Savait-elle où le trouver ? Et bien… La forêt peut-être ? Le stade ? La plage ? La réponse était non. Elle ressortit alors son iPok en soupirant.

« Attends une seconde Diana, j’ai deux petits trucs à régler… Ajax ? Tu saurais où sont Nell et Venum ? » Non. « Ils en ont pas du tout parlé avant de quitter le dortoir ce matin ? » Il ne me semble pas mais en général ils s’entraînent dans la forêt… Ah si, ils ont parlé d’une cascade il me semble.

Cool, la cascade. Super simple à accéder et pas du tout giga loin. Enfin bon, de toute manière elle n’allait pas s’embêter à faire le chemin de si bon matin, surtout qu’ils n’avaient pas tout leur temps avec cette histoire de colis. Un peu blasée, la blonde tapota sur une des Pokéball dans sa poche. Un Tarsal apparut.
« Yo. » Non.
Mais qu’est-ce qu’ils avaient tous à lui répondre non aujourd’hui ?
Giga flemme. « S’te-plaît Twinings, c’est urgent. » Bah pas pour moi. « Supplément Apitrini Pops demain. » « Ok, pendant une semaine. » Vendu.
Et il disparut.
Le parc lui semblait soudainement affreusement calme. Elle ressentit alors le besoin de s’expliquer brièvement à la rouquine qui ne devait pas comprendre grand-chose à ce qui se passait. Effectivement, deux Pokémons, c’est bien plus simple à gérer que la vingtaine qu’avait la blonde. Enfin, si on pouvait considérer qu’elle ne gère quoi que ce soit.
« Ouais, déso, mes Pokémons ont un peu leurs propres habitudes. »
Parce que t’appelles marchander quand on te demande un service « une habitude » ?

La question méritait d’elle soulevée. Toutefois, Twinings était déjà de retour accompagné des deux type combat. Bon, bah c’était parti pour expliquer la situation aux nouveaux venus, Ajax afficha la carte sur l’iPok de l’humaine pour montrer aux concernés les lieux où allaient se dérouler leur mission.
Hope essaya de faire bref, car d’après ce que leur avait expliqué la bibliothécaire hystérique, leur temps était limité. Et c’est donc une fois après avoir assigné le Fantyrm à Nell pour aller surveiller devant chez Ace et Pepper et Venum pour Andreas que les deux étudiantes purent finalement se mettre en route pour récupérer des informations au bureau de poste. Un petit sprint plus tard pour attraper le bus qui était sur le point de démarrer, les voilà à l’intérieur, plus ou moins essoufflées. Plus, pour la rouquine, moins, pour la blonde qui avait pris l’habitude depuis le temps avec les entraînements de Jackie.
« Ça va, tu survis ? Désolée pour le sprint mais il y a genre un bus toutes les demi-heures le matin, donc je t’avoue que si on l’avait loupé ça aurait pas été fou… Sinon, ça fait pas longtemps que t’es ici, n’est-ce pas ? T’en penses quoi de l’école pour le moment ? T’avais des projets en arrivant ou c’était genre, comme ça ? »
Autant engager la conversation tant qu’à devoir glander dans un bus.

Centre-ville. Elles étaient arrivées à destination. Le véhicule s’arrêta et Hope descendait les escaliers de celui-ci, nonchalamment, sereinement. Du moins jusqu’à ce qu’une masse non-identifiée lui fonce sur la tronche. Ah.
Elle sauta de la dernière marche pour enfin arriver à terre ferme puis décolla la chose qui lui obstruait la vision. Oh, un Scorplane.
« Oh salut Böker. Quoi de neuf ? »
En observant son Pokémon de plus près, elle aperçut un morceau de papier que celui-ci tenait entre la pince de sa queue.
« Tu as trouvé quelque chose d’intéressant ? »
La créature acquiesça. Sans plus attendre, la blonde récupéra alors le morceau de papier puis le déplia afin de pouvoir lire son contenu. Et d’éclater de rire.





Dernière édition par Hope Spettell le Dim 29 Nov - 14:28, édité 3 fois





Octavia E. Keelin
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8989-octavia-e-keelin-les-plus-belles-fleurs-sont-les-plus-toxiques
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8993-octavia-e-keelin-pyroli
Icon : [Mission TopD] Le facteur y est passé I2c5
Taille de l'équipe : 4/9
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 16 ans
Niveau : 18
Jetons : 569
Points d'Expériences : 326
[Mission TopD] Le facteur y est passé I2c5
4/9
Sinnoh
16 ans
18
569
326
pokemon
[Mission TopD] Le facteur y est passé I2c5
4/9
Sinnoh
16 ans
18
569
326
Octavia E. Keelin
est un Coordinateur Éleveur
Mission - Le Facteur est passé
ft. Hope
Une fois les petites présentations faites et les instructions données, tu étais prête à partir. Petit hic, Hope avait l’air d’avoir perdu son pokémon… Nell, de son surnom. S’en suivi d’un échange avec son Porygon. En attendant, tu surveillais tes pokémons tout en réfléchissant. Astrid était calme, elle était descendue de ta tête pour regarder les alentours, et suivait le Fantyrm. Quant à Skjalg, eh bien… Il faisait sa vie, flottant à droite à gauche, sans dépasser une certaine distance avec toi, histoire de ne pas te perdre.

Entretemps, un autre pokémon fit son apparition, un Tarsal. Wow, elle avait combien de pokémon, en fait ? Ca commençait à faire beaucoup là. A priori il avait un fort caractère, vu la discussion, à moitié télépathique. Comment tu le savais ? Une meuf qui parle toute seule face à un pokémon psy. Simple intuition, tu ne pensais pas qu’elle était folle. Bref. Elle cherchait deux pokémons, Nell et Venum. Tu restais patiente, intriguée par la discussion dont tu n’entendais que la moitié… Tu te surpris à imaginer les réponses du pokémon, et cela te fit rire… Jusqu’à ce que Hope parle d’Apitrini Pops. Ah. Du marchandage ! Ca te rappelait trop ton Fantyrm et toi, à toujours marchander pour qu’il arrête des conneries. Tu fourras les mains dans tes poches, tu regardais ton Fantyrm, cette sale bête, tourner en rond pour embêter la Crèmy. Putain, qu’ils étaient cons ces deux-là.

- Ouais, déso, mes Pokémons ont un peu leurs propres habitudes.
- T’inquiètes. C’est pas facile dès le matin, j’sais. Le tout c’est d’arriver à contenter la Pervenche, sinon on aura grave des problèmes.

L’échange ne dura pas plus longtemps, puisqu’un Lucario et une Shaofouine venait de faire leur apparition -avec le Tarsal de tout à l’heure-. Wow. Balèse la Hope. Tu allais de surprise en surprise. Petite note : ne pas énerver la blonde, ça vaudrait mieux. Encore un court échange entre Hope et son pokémon, Twinings. C’était pas une marque de thé ça ? Et Ajax, de produits ménagers ? Coïncidence ? Probablement. Tu laissas le temps à Hope d’expliquer la situation aux nouveaux venus. De ton côté, tu rappelas Skjalg et Astrid, pour qu’ils écoutent la suite. Voilà, le Fantyrm irait avec Nell, le Shaofouine. Ton pokémon fixait déjà l’autre comme s’il s’agissait d’un extraterrestre venu d’une lointaine et ancestrale planète inconnue… Et s’en approcha avant de lui tourner autour.

- Bweak.

Adopté, je suppose. Le Fantyrm s’arrêta finalement à côté, et attendit « fièrement » les instructions. Il regarda la carte et hocha la tête comme s’il avait tout compris, mais en fait, il n’avait rien compris. Comment tu le savais ? Il sortir sa langue et… Berk. Il se lécha le visage comme un idiot. Il avait rien compris. Génial. Tu soupiras, tu allais lui faire une réflexion, mais Hope t’emmena vers le portail du campus. A peine le temps de ramasser la Crèmy. Wowo pas si vite ! Tu fous quoi ? Tu fous quoi ?! Aaaaah… Oh non en fait ça allait, vous alliez au bus. Enfin, ce ne fut qu’un répit court, puisque tu entendais déjà le bruit du moteur du véhicule qui partait. Putain, journée de merde. Inutile de réfléchir, tu sprintas de toutes tes forces en lâchant un « Putain ! ». Pire journée de ta vie, c’était décidé.

Une fois dedans, tu repris ton souffle comme un Tauros ayant tiré une charrette, complètement épuisée. Tu toussas même plusieurs fois. Les poumons en feu, les jambes en coton, la galère. Tu posas ton cul sur le siège libre derrière Hope. Encore des excuses. Tu levas la main, encore essoufflée, pour lui signaler que c’était pas grave. Tu étais complètement penchée en avant, la Crèmy de nouveau sur la tête. Putain de journée. T’espérais sérieusement avoir une récompense, au moins.

- Sinon, ça fait pas longtemps que t’es ici, n’est-ce pas ? T’en penses quoi de l’école pour le moment ? T’avais des projets en arrivant ou c’était genre, comme ça ?
- Nan… Effectivement. J’viens d’arriver. Pour le semestre-là.

Tu repris un peu ton souffle, puis tu te redressas. Tu fis attention à la Crèmy, pas très agile avec son corps tout mou et informe, et tu continuas :

- J’sais trop pas. J’me suis barrée de chez moi pa’c’que c’était l’enfer. ‘Fin, mes parents m’ont envoyé ici plutôt. Pour l’« éducation », si tu vois c’que j’veux dire.

Tu eus un sourire, puis un soupir. Ouais la galère. Il fallait que tu trouves quelque chose à faire ici. Le reste du trajet ne se passa pas en silence, il y eut quelques échanges peu important. Enfin, vous arriviez. Tu suivis Hope qui descendit. Tu te retournas lorsque tu l’entendis. Que ? Quoi ? Ah, c’était juste un Scorplane. Böker ? Ah, c’était le sien alors. Il avait une lettre… Visiblement d’amour. Hope lui fit la même réflexion que toi à ton Fantyrm plus tôt. Ah la la, ces pokémons. Hope avait l’air intéressée tout de même par cette lettre. Qu’est-ce qu’elle disait ? Tu te rapprochas de la blonde pour lire en même temps.

Cher Andréas, quand je vous vois, mon cœur palpite, comme lorsque je vois une pépite, je voudrais tant que nos doigts se lient, d’une étreinte parfaite, car je ne vis, que pour vos paillettes, signé Eleonore.

Eclatement de rire de ta part, sans préavis. C’était d’un ridicule ! C’était nul, bateau et tellement maladroit. Tu lâchas un soupir, tu te souviendrais de cette lettre, ah la la. Mais vous n’aviez pas plus de temps à accorder à cette trouvaille, il vous fallait continuer, et trouver ce fichu colis.

Tu entras la première dans le bureau de poste. Tu regardas autour de toi, puis tu allas à l’accueil, d’un pas décidé. Bon, Diana, il fallait trouver quelque chose. Tu inspiras profondément, et tu pris un air à la fois affolé et déprimé. Tu te ruas vers la femme qui gérait les nouveaux venus.

- Vous ! Aidez-moi ! J’ai fait une grosse connerie ! Ce matin y’avait ce facteur un peu pressé à l’académie, j’avais un colis à lui donner mais je me suis trompée ! Il m’a un peu forcé la main parce qu’il allait être en retard, vous comprenez ?! J’ai mis la pokéball de ma Statitik dans le colis ! Ma pauvre Mimi ! Elle est claustrophobe ! Vous devez la retrouver ! Vous devez retrouver mon colis ! Mimi est du genre méga-giga violente quand elle a peur ! Je vous en SUPPLIE !

Tu dégoulinas presque sur le comptoir, entre pleurs et appels à l’aide, tu tenais les mains de l’employée, comme si ta vie en dépendait. Tu n’avais pas pris la peine de regarder si Hope était là ou pas, mais qu’importe, les premières minutes étaient importantes. Le verdict ne tarda pas à tomber…

- Heu… Je vais voir ce que je peux faire. Mais lâchez-moi d’abord, d’accord ? Je ne peux pas vous aider sans mes mains, mademoiselle. Cette jeune fille vous accompagne ?

Elle eut un regard derrière toi. Tu lâchas lentement ses mains, et tu te tournas. Ah oui, Hope. Heu, ça tu l’avais pas prévu dans ta comédie. C’était plus crédible qu’elle soit avec toi ? Ou devait-elle en rajouter une couche en disant qu’elle avait aussi une erreur dans son colis ? Heu… Hope… ? A toi de jouer…
(c) Apomenon


Fiche ~ T-Card ~ Liens & RP ~ Couleur : #EF5385
Hope Spettell
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t826-spettell-hope-mmm-parce-que-pyroli
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t849-hope-spettell-pyroli
Icon : [Mission TopD] Le facteur y est passé 1550410962-150-80
Taille de l'équipe : 19+ 5
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 77
Jetons : 11535
Points d'Expériences : 2832
[Mission TopD] Le facteur y est passé 1550410962-150-80
19+ 5
Unys
18 ans
77
11535
2832
pokemon
[Mission TopD] Le facteur y est passé 1550410962-150-80
19+ 5
Unys
18 ans
77
11535
2832
Hope Spettell
est un Topdresseur Ranger


« Heu… Je vais voir ce que je peux faire. Mais lâchez-moi d’abord, d’accord ? Je ne peux pas vous aider sans mes mains, mademoiselle. Cette jeune fille vous accompagne ? »

Demanda l’employée de poste en désignant la blonde.
Hum, comment dire… Quelques minutes plus tôt, les deux filles avait finalement pénétré dans le bureau de poste, prêtes à jouer des pieds et des mains pour récupérer le fameux colis de Pervenche. Enfin, surtout Diana si on en croit l’ardeur avec laquelle elle s’était lancée dans un jeu d’acteur digne des meilleures romances de séries télés pour adolescentes. Sisi, vous vous rappelez de la série hispanique, Floettecienta ? Ou encore Hannah Montella ? Bref. Ce qui était sûr, c’est que la rouquine avait un talent certain dans le théâtre de la décennie passée. Mais bon, qui était Hope pour critiquer ? Non, elle ne critiquait pas, loin de là ! Elle émettait simplement… Un jugement. Oui, c’est bien cela. Un jugement purement objectif basé sur ses expériences passées, bien que très lointaines. Oui, et donc…

« Hum, comment dire... »

Elle se gratta la joue, faisant mine d’être gênée. Puis son regard se posa sur Diana qu’elle observa avec une moue embarrassée.

« Toute cette histoire c’est un peu de ma faute pour être plus précise. Enfin, vous pouvez ne pas nous croire mais si vous voulez les détails de l’histoire, et bien… À moins que vous ne vouliez pas l’écouter ? Ce que je comprendrais parfaitement, ne vous en faite pas, mais si vous voulez toute l’histoire, et bien pour faire simple… Vous savez, aujourd’hui c’est la St-Valentin, et comme vous le savez sûrement également, Pokémons comme humains sont également très enthousiaste à l’idée de passer leur journée avec leur bien-aimé, parce que oui, les Pokémons sont des êtres vivants capables de ressentir des sentiments tels que l’excitation, la gêne et surtout l’amour, ou encore, et surtout, d’avouer leur flamme à leur crush. OUI, les Pokémons aussi ont des crushs sur d’autres Pokémons ! N’avez-vous pas un Pokémon ? Par exemple… Oh, vous qui bossez à la poste, vous avez sûrement un Goélise…
- Oh, oui, mais...
- Oui, bon, du coup ce matin, Dakine, mon Massko, était SUPER excitée à l’idée d’avoir un date avec Lou, une Roserade d’une de mes camarades de classe. Vous savez, les Pokémons c’est un peu comme mes enfants, je leur accorde une certaine confiance tout en m’en occupant du mieux que je peux…
- Oh, oui bien sûre mademoiselle, mais...
- Mais du coup vu que je les considère un peu comme mes enfants, j’ai accordé une sortie à Dakine pour toute la journée à condition qu’il s’occupe d’envoyer les lettres avant de partir, vous savez, c’est la période des déclarations d’impôts. Bon, on arrive sur les derniers jours, je suis même un peu en retard, mais vu que je suis une étudiante pauvre sans revenue, d’ailleurs je vis en colocation avec la demoiselle ici présente parce que vous savez...
- Oui, je comprends tout à fait, mais il f-...
– La vie d’étudiante ce n’est vraiment pas facile, et ils nous demandent en plus de remplir des feuilles de déclarations d’impôts ! Alors que je n’ai AUCUN revenu, Vraiment aucun. J’ai donné du mentorat à la petite fille de ma voisine cet été quand je suis retournée à Bourg-Palette, mais c’est vraiment tout. Et vous savez, les études ce n’est pas facile non plus… Bref, du coup j’avais posé les deux lettres sur ma commode. Ah oui, parce qu’en plus de la lettre que je dois envoyé à ma commune d’origine, il y avait une lettre de candidature pour une formation spéciale qui a lieu cet été. Bref, de la paperasse encore, rien…
- Excusez-moi mademoiselle, mais je...
- ...de compliqué, mais la Pokéball de Mimi était posée sur la même commode. Vous savez, c’est ce genre d’accident qui n’arrive jamais, JAMAIS, le genre d’accident qui arrive avec une probabilité de 0.000001 %. Mais… C’est arrivé. Malheureusement.
- Mademoiselle, si vous permettez, est-ce q-...
- Dakine n’est malheureusement pas le plus adroit des Massko. En attrapant les lettres qu’il devait envoyer, il a cognée la Pokéball de Mimi qui se trouvait sur la même commode et celle-ci est tombé dans le carton par terre, dans lequel ma camarade a mis du matériel pour les cours qu’elle doit rendre à notre professeur. Vous savez, on n’avait pas encore scotché le carton, du coup quand la Pokéball est tombé, avec la pression de son propre poids, elle a glissé à l’intérieur. Elle indiqua le sol avec ses deux mains. Vous savez, notre chambre n’est pas si grande, donc ça doit sûrement avoir aidé à la probabilité qu’un tel mésaventure arrive.
- Très bien, est-ce que vous p-...
- Et vous savez le pire ? C’est que mon Tarsal a assisté à TOUTE LA SCÈNE ! Sauf que c’est un jeune Pokemon vous savez, il n’a pas la même vision du monde que nous et il n’a pas tout de suite réaliser la catastrophe qui se déroulait sous ses yeux jusqu’à il y a… Trente minutes. »

Hope soupira un coup, devant la mine déconfite de son interlocutrice visiblement plus que fatiguée par le monologue que la blonde avait entrepris il y a désormais au moins cinq bonnes minutes.

« Mais je ne vous ai pas dit tous les détails enc-...
- M-a-d-e-m-o-i-s-e-l-l-e. »

La blonde referma lentement sa mâchoire. Oh, on l’arrêtait enfin ? Sourire forcée, elle baissa la tête sans pour autant quitter l’employée du regard.

« Désolée, je me suis un peu emportée... »

L’adulte sembla se détendre un peu. Puis elle remit en place ses petites lunettes rondes et se redressa pour s’installer confortablement devant son écran.

« Écoutez, je ne peux pas vous promettre de pouvoir faire quelque chose mais je vais faire ce que je peux. Est-ce que je peux avoir le nom de la demoiselle du coup ? »







Octavia E. Keelin
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8989-octavia-e-keelin-les-plus-belles-fleurs-sont-les-plus-toxiques
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8993-octavia-e-keelin-pyroli
Icon : [Mission TopD] Le facteur y est passé I2c5
Taille de l'équipe : 4/9
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 16 ans
Niveau : 18
Jetons : 569
Points d'Expériences : 326
[Mission TopD] Le facteur y est passé I2c5
4/9
Sinnoh
16 ans
18
569
326
pokemon
[Mission TopD] Le facteur y est passé I2c5
4/9
Sinnoh
16 ans
18
569
326
Octavia E. Keelin
est un Coordinateur Éleveur
Mission - Le Facteur est passé
ft. Hope
Une hésitation de la part de Hope. Tu manquas de la fusiller du regard face à cette hésitation, mais tu te ravisas. La suite était bien plus satisfaisante que tu ne l’aurais cru. Elle se lança dans un jeu d’acteur qui ne fut pas pour te déplaire, tu manquas même de peu d’afficher un sourire amusé, mais tu arrivas à garder cet air désemparé. Heureusement. Un magnifique blabla sur les émotions pokémons, leur saint-valentin, etc etc etc… Elle embobina l’employée avec une aisance qui te fit rire intérieurement. Oooh, Hope, tu venais de gagner ta place dans l’estime te le cœur de Diana, la petite princesse sans foyer. Pas une place pour une réponse de la part de cette employée, une politicienne exemplaire, cette jeune blonde, même toi, tu étais suspendue à ses mots.

Hope réquisitionna la scène pendant au moins cinq bonnes minutes, ou du moins, ce fut ton impression. Woaw, impressionnant. Cette scène avait l’air réelle. Tu la fixais, obnubilée par ce qu’elle venait de déballer en si peu de temps. Bref. Vous aviez gagné, l’employée ajusta ses lunettes et essaya de vous aider. Le nom de la demoi-… QUOI ? Oula. Le nom de la demoiselle. Le… Haha…

- Je… heu… … Pervenche. Je crois que le colis était pour… Monsieur Heartnett… Oh… Je… Non attendez… Ce n’était pas Monsieur Creed … ?

Tu adressas un regard à Hope, un peu désemparée. Quitte à rester dans le rôle du boulet, autant continuer. Avec un peu de chance, elle trouverai les deux colis, et ce sera bon signe. Il y eut quelques secondes de doutes, de chaque côté.

- Ecoutez, je vais voir ce que je trouve avec ce que vous m’avez dit, d’accord ? Ca ne prendra pas longtemps.

Tu l’entendis pianoter sur le clavier de l’ordinateur, attendre, cliquer. Tu l’observais attentivement. Allez, donne à ces enfants les lieux de ces précieux colis ! Plus. Vite. Alleeeeez. Une minute passa, puis une seconde….

- Alors… J’ai deux colis, un pour Mr Heartnett, et l’autre pour Mr Creed. Lequel est-ce ?
- Oh non… Pourquoi il y en a deux… ? Je… Je ne me souviens plus… On devrait peut-être aller les voir directement, non… ?

Tu te tournas lentement vers Hope, la mine dépitée. Encore de la comédie, mais pas tant que ça. Si elle refusait de vous donner les deux colis ou, à défaut, l’un des deux, vous ne pourriez qu’attendre de savoir si vos pokémons avaient réussis. Au moment où tu allais t’éloigner du comptoir, l’employée t’interpela :

- Attendez. Le colis de Mr Heartnett est déjà en train d’être livré, le facteur doit être devant chez lui. Quant à Mr Creed… C’est un Bekipan qui s’en charge, car le facteur était très chargé. Il est… Non, il sera chez Mr Creed dans vingt minutes. Ce sont des estimations, mais elles sont assez fiables.
- Oh merci madame ! On va vérifier les colis, dans le doute ! Mimi, j’arrive… Maman n’est pas loin. Merci ! Merci !

Sans tarder, tu sortis du bureau de poste en tirant Hope par la manche. Une fois à l’extérieur, tu ralentis, et tu te mis à réfléchir. Vous aviez des pokémons chez Ace, sutout, tu avais Skjalg donc un pokémon de confiance en plus. Ils devaient pouvoir l’intercepter. Quant au Bekipan…

- Tu crois qu’il y a moyen d’intercepter le Bekipan ? Ou d’aller chez Monsieur Creed pour récupérer le colis ? Faudra les échanger après… J’sais pas trop comment on va faire ça…
(c) Apomenon


Fiche ~ T-Card ~ Liens & RP ~ Couleur : #EF5385
Hope Spettell
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t826-spettell-hope-mmm-parce-que-pyroli
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t849-hope-spettell-pyroli
Icon : [Mission TopD] Le facteur y est passé 1550410962-150-80
Taille de l'équipe : 19+ 5
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 77
Jetons : 11535
Points d'Expériences : 2832
[Mission TopD] Le facteur y est passé 1550410962-150-80
19+ 5
Unys
18 ans
77
11535
2832
pokemon
[Mission TopD] Le facteur y est passé 1550410962-150-80
19+ 5
Unys
18 ans
77
11535
2832
Hope Spettell
est un Topdresseur Ranger



Hope soupira discrètement.
On dirait que son jeu d’acteur avait été plutôt convaincant. À moins que la réceptionniste en ait tout simplement eu marre d’elle ce qui pouvait être compréhensible, même elle s’était trouvée insupportable. Avec le temps, la blonde préférait quand les choses se déroule de manière ordonnée et rapide, perdre du temps sur des futilités l’agaçait plus qu’autre chose. Le cinéma l’agaçait pour les mêmes raisons. À moins que ce ne soit l’inverse, son aversion pour le cinéma qui a développé son impatience. Car oui, le cinéma, ce n’est rien d’autre que d’attendre, de construire un cadre, une atmosphère et d’y laisser les spectateurs infuser pour qu’ils puissent s’imprégner des sentiments qu’on souhaite leur transmettre. Rallonger le temps pour convaincre les gens.
Mais bref, elle s’égarait.
Laissant le soin à la rouquine de reprendre la suite de la discussion avec la réceptionniste, elle resta un peu plus en retrait jusqu’à ce qu’elles réussissent à obtenir les informations souhaitées et quittent le bureau de poste.

D’après ce qui leur a été révélé, le colis de Heartnett était à deux doigts d’être livré, tandis que celui d’Ace était toujours en transit, pris en charge par un Bekipan. Cool, mais Nuevo étant une ville portuaire, il devait bien y en avoir quelques milliers de Goélises et Bekipans, comment trouver le leur ? Ok, Hope était peut-être un peu mauvaise langue, en effet, les Bekipans de la poste était reconnaissables à leur casquette similaire à ceux des livreurs classiques. Mais il devait quand même bien y en avoir une cinquantaine qui travaillent pour la poste, et il fallait y aller pour trouver celui qui les intéressait. À moins d’attendre devant chez Ace comme des stalkers. Ou des paparazzis, c’est un peu moins glauque et ferait sûrement plaisir à l’ego de l’ex-référent.
« Franchement, j’ai peu d’espoir en l’interception du Bekipan postier, il doit y avoir au moins une dizaine ou vingtaine qui volent dans le ciel là tout de suite, vas-y pour les différencier… À moins que t’aies une idée ? » Négatif. Bon. « Par contre il faut se dépêcher d’aller chez Heartnett vu que le colis va arriver à tout moment et il habite euh… Ajax ? » L’écran afficha la réponse. 7.6km. « Loin. »

Bon, tout va bien. La situation est parfaitement sous contrôle. Réfléchir… Calmement. Se prendre la tête dans les mains. Se mettre en position latérale de s-… Hum, oui et donc, réfléchir calmement. Crier. AH !
Twinings.
Deux clics plus tard, le Tarsal était de nouveau devant elle.
« Bon, je suis quasi sûre que t’as stalké toute la conv’ juste avant donc tu sais où habite Heartnett, n’est-ce pas ? Va voir comment ça se passe et reviens nous donner des nouvelles rapidement s’il-te-plaît. » Mais-… « Merci. » Mouais.
Waw, il n’a pas trop argumenté pour une fois ! Incroyable ! Hope se retourna ensuite vers la rouquine.
« C’est un Tarsal encore du coup pour les longues distances, il peut pas vraiment transporter des gens avec lui. ‘Fin, certes il a… Elle compta sur ses doigts, cinq ans ? Six ? »
Vraiment ? Six ans ? Même elle avait du mal à s’en rendre compte. Six ans c’est long. C’est presque trois fois plus que l’espérance de vie d’un hamster, ou six fois l’espérance de vie d’un papillon. « … » Heureusement que l’espérance de vie des Pokémons dans cette univers dure un peu plus long, parce que sinon… À quoi s’apparente le plus les Tarsals ? Une limace ? Donc Twinings aurait déjà eu le temps de mourir environ… Six fois ? …
« … »

« … »
EH, COMPARE-MOI PAS AVEC CES TRUCS DEGUEUX.
« Hum, mes excuses mon fossile nain adoré. » Non mais qu’on se le dise, six ans pour une limace c’est quand même vachement long. Enfin bref. … Je te permets pas. « Non mais vraiment, Twi, je t’adore tu le sais bien. Du coup, où en sont Venum et Pepper ? »
Dans un buisson. « Pardon ? » Il y a des buissons de baie Wiki devant chez Andreas. « Oh… Et du coup pour le f-… NON, DU COUP NON » … ? « VENUM EST ALLERGIQUE À CES BAIES. » … Oh.


☆→★→☆→★→☆→★→☆→★→☆→★→☆→★→☆→★→☆→★→


Bon, récapitulons. Deux missions. Un, récupérer le colis de la c-… Mademoiselle Pervenche à destination de chez la clown de s-… Andreas Heartnett. Deux, récupérer le colis de cette même déb-… Personne à destination du type avec le plus gros ego qui existe sur Terre. A.K.A une tête de tomate. Puis inverser le contenu.
Maintenant qu’on sait ce qu’il faut faire, qu’est-ce qui se déroule correctement pour le moment ? … Mmmh… Euh…. D’accord. Et qu’est-ce qui se déroule mal ? Le-colis-de-Ace-va-arriver- chez-Andreas-dans-les-secondes-qui-suivent-sauf-que-les-personnes-censées-arrêter-cette-catastrophe-sont-entrain-de-faire-mumuse-dans-des-buissons-et-que-Venum-et-allergique-et-donc-probablement-défoncé-et-donc-va-bientôt-mourir-et-la-cruche-de-la-bibliothèque-va-du-coup-les-expulser-de-l’école-et-Hope-va-foirer-sa-vie-et-finir-SDF-dans-les-égouts-et-se-faire-dévorer-par-des-Tadmorves-et-mourir-malade-seule-et-sans-thune-et-sans-papier-et-sans… Et sans quoi ? Sans honneur ? Sans ses reins ? Sans… Hum. Ouais ok, sans Venum surtout parce qu’il va bientôt mourir des baies Wiki mais tranquille. Détail. N’est-ce pas ?

« Euh… Sinon il est chez lui Heartnett ou pas ? »
… Hein ?
Non.
AH.
« FALLAIT LE DIRE PLUS TÔT. »
Roh, ça va, t’avais pas demandé aussi.
« … Et tu sais où il est du coup ? »
J’ai pu discuter avec un Pijako qui squatte le jardin de sa maison depuis désormais à peu près vingt-trois cycles de Mercure, et… Visiblement il est parti ce matin chez son esthéticienne… Un sourire maléfique se dessine sur le visage de la petite créature, avant qu’il n’éclate de rire. AH AH AH AH AH !
« Non mais un rendez-vous chez une esthéticienne ça veut rien dire hein… C’est sûrement pour se refaire ses ongles ou ses cils, ou un traitement pour la peau, c’est plutôt populaire en ce moment… »
NON MAIS TU ME PRENDS POUR QUI ? Ce que je veux dire c’est… Qu’il a un date ce soir.
« OH ! VAS-… »
ET JE LE DIRAI PAS AVEC QUI PARCE QUE VOUS LE MERITEZ PAS HAHAHAHAHA… Quoique Diana pourquoi pas. Bweeeeh ! Et il tira la langue à sa maîtresse qui l’aime pourtant tant.
« … Ouais ok, j’ai compris. Mais du coup il rentre quand ? »
Chais pas.
« … Ouais ok, du coup tu sers à rien. Bon, appelle Rime s’il-te-plaît. »
MAIS-…

Mais la vie n’était-elle pas belle soudainement ? Le facteur allait certes bientôt arriver chez Monsieur Paillettes, MAIS, désormais, elles savaient qu’elles avaient tout le temps qu’il leur fallait. Ou presque.
« Franchement Diana, tu sais poser le bonnes questions.
- C’était plutôt logique aussi… »
- … »
Du coup elle insinuait que c’était elle qui était débile ?? … Elle a pas tord en soit.
Enfin bon, désormais, elles avaient l’avantage de pouvoir prendre leur temps ! … Enfin, pas totalement, mais un peu plus qu’elles ne le pensaient. Il ne fallut pas longtemps pour que Rime les rejoignent et que les deux filles grimpent sur le dos de l’Altaria.

Elles se trouvaient environ à sept kilomètres de leur destination. Selon l’état de forme de Rime, ça devrait être possible en dix minutes. Entre temps, Hope avait aussi envoyé Töre stalk-… Surveiller la position de Andreas. Le Pijako du jardin du professeur en savait visiblement énormément sur la vie de ce dernier, si bien qu’il avait vivement piqué l’intérêt de Twinings qui était presque aussi retourné discuter avec celui-ci dès qu’il en avait fini avec les deux jeunes filles. Il leur avait appris entre-autre qu’Andreas avait pour habitude de faire ses séances à Perfect Glam Beauty Institut à 16 rue de l’Azure vers le centre-ville, adresse où le Yanmega attendait désormais patiemment que le monsieur termine sa séance.
Et donc les deux jeunes filles passaient désormais du bon temps à dos d’Altaria, le temps de rejoindre la petite villa pleine de paillette où un Lucario était visiblement en train de se cogner la tête contre des murs. Enfin, du bon temps… Avec les cheveux dans la gueule, puisqu’aucune d’entre elles avaient visiblement eu la bonne idée de s’attacher les cheveux. Mais ce n’est qu’un détail évidemment.

Entre-temps, le colis de Mademoiselle Pervenche avait bien évidemment eu le temps d’être déposé devant la porte de la bâtisse. D’après les dernières nouvelles, Pepper, lui, était encore tout ouïe concernant la mission, et avait essayé de cacher le colis aussitôt qu’il avait été livré. Sauf qu’apparemment, il parvenait à peine à bouger le carton… ? Qu’est-ce qui pouvait donc peser aussi lourd pour qu’un Absol ne puisse même pas le pousser ?

Quelques minutes plus tard, c’est les cheveux pleins de nœuds que les jeunes filles apercevaient la villa scintillante au loin. Sauf que… Un bourdonnement retentit soudainement près d’elle. Les yeux de blonde s’écarquillèrent quand elle aperçut Töre. Ah mais…
« Ah mais il vient de quitter l’institut ? »
Petit secouement de la tête accompagné d’un Tarsal qui apparut soudainement sur le Yanmega.
Il dit qu’il l’a perdu de vue presqu’aussitôt après qu’il soit sorti de l’institut.
« … Et du coup il est passé où ? On le sait ? »
Et c’est à cet instant qu’elles virent au loin un Absol à la mine déconfite se cacher avec empressement derrière buisson alors qu’un énorme Crapustule attrapait tous les colis de ses bras musclés pour les amener à l’intérieur de la villa, derrière une silhouette qu’elles connaissaient bien. Andreas Hearnett.


☆→★→☆→★→☆→★→☆→★→☆→★→☆→★→☆→★→☆→★→


« Aaaaaaaaaaaaaaaaaah, je comprends pas comment il a fait pour être aussi rapide. Il s’est téléporté ? Un Alakazam ? Un Gardevoir ? JE COMPRENDS PAS !
- T’es sûre qu’il est pas bigleux ton Yanmega ? »
La rouquine se ravisa rapidement lorsqu’elle vit le regard noir de Hope.
« Hum pardon. Après en vrai c’est pas un si gros problème non ? T’as vu tous les paquets que transportait son gros tas de pullules là ? Je doute qu’il s’apprête à tout ouvrir directement. On n’a « que » à s’introduire chez lui et récupérer le carton.
- … Ah oui, t’es motivée toi. »
Franchement c’est pas impossible, Pikoo m’a dit que Hearnett était partit se préparer dans sa ch-…
« Pikoo ? »
Le Pijako dont je t’ai parlé, tu fais aucun effort.
« Ah ok, pardon, ouais logique. Vas-y continue. »
Donc je disais que Hearnett était partit se préparer dans sa chambre et que Smeagol est p-…
« Attends, Smeagol ça me dit un truc mais c’est qui déjà ? »
Le Crapustule d’Andreas. Vas consulter boloss.
« ? »
Bref, et Smeagol est parti prendre un bain. Ses bains durent en moyenne trois heures donc ça devrait le faire.
« Yes, un bain, et du coup on est tranquille c’est ça ? Donc là on ouvre sa porte tranquille et on rentre comme si c’est nous ? »
Nan mais tkt, par contre tu veux pas faire rentrer Venum dans sa Pokeball d’abord ?
En effet, se dernier était en train de se cogner contre chaque lampadaire de la rue depuis désormais cinq bonnes minutes. Hope soupira et sortit la Pokeball de ce dernier. Un flash rouge plus tard, il n’y avait plus de Lucario. Elle en profita pour faire de même avec Torë, Rime et Pepper qui les observait depuis son buisson de baies Wiki.
Parfait.
Et elles se retrouvaient dans le salon d’Andreas Heartnett.

« Non mais vous pouviez pas prévenir avant ???
- Sssssssssh, baisse d’un ton, ils vont nous entendre.
- Non mais vous pouviez pas prévenir avant ???
- Ouais euh pardon, mais c’est pas de ma faute aussi. »
Mais baissez d’un ton bordel.
« Déso je peux pas faire mieux hein, on peut pas tous parler par télépathie. »

Et comme ça ?
Comment ça ? … Hein ? Oh.
Depuis quand tu sais faire ça ???
Hé hé… ça t’impressionne hein ?
Ouais bon, c’est cool mais on fait comment pour trouver le bon carton maintenant ?
C’est celui-là.
Ah.
Oh.

Le petit Tarsal indiquait désormais une grosse boîte en carton de près de deux mètres de haut sur un mètre cinquante de large et un mètre cinquante de profondeur.

C’est… ça ?
Oui.
C’est un peu grand non ?
Oui.

La rouquine se déplaça silencieusement vers le carton pour essayer de le soulever.

Ah.
C’est si lourd que ça ?
Bah essai-…

« SMEAAAAGOOOL-CHOU ? TOUT VA BIEN? »
Les filles s’immobilisèrent. Avaient-elles fait trop de bruit ?
« CRAAAAAAAAAAAAAAAA…
- D’ACCOOOOORD MON COOOOOEUR ! JE FINIS D’APPLIQUER MON MASCARA ET J’ARRIVE! »

Elles est au rez-de-chaussée la piscine de Smeagol.
Je… Ptn, fait chier.
La blonde se dirigea vers le carton. Même conclusion que sa partenaire de mission.
C’est lourd.
Je te l’avais dit.
Twiny ? Tu pourrais pas-…
Non.
Non mais juste jusqu’à dans le jardin.
Non, il y un dispositif de sécurité anti-téléportation.
… Mais comment on est rentré du coup ?
Bah, Ajax a hacké le système pour entrer dans le bâtiment. Mais pour sortir c’est plus compliqué ?
Pardon ?

L’iPok de la blonde s’alluma. Mode silencieux activé. Nouvelle notification : Oui.

Ah.
Puis elle se rappela que Andreas allait finir de mettre son mascara et descendre à l’étage pour… Aller prendre un bain avec son Crapustule ? Vraiment ?
Psssssssh, viens par ici.
Elle sentit alors une main la tirer en arrière, derrière le canapé. Les deux jeunes filles étaient désormais dissimulées derrière le mobilier alors que les pas de leur professeur résonnaient dans la cage d’escalier.
Ah, et aussi, il y a une caméra de surveillance mais juste devant la porte d’entrée, il va falloir qu’on sorte par la fenêtre du coup.
Ah d’accord, et on fait comment d-… Attends quoi ?! Il y a des enregistrements de Pepper du coup ? Ajax ?
Trop compliqué, il a dit. Pas possible d’effacer les données. Mais t’inquiètes, c’est pas si grave en vrai
« J’arriiiiiiiive Smeagoool-chooooou ! »
Le propriétaire des lieux traversaient désormais sont salon. Les deux filles retinrent leur souffle. À priori tout allait bien se passer non ? Il ne se doutait probablement de rien n’est-ce pas ? Pourquoi se douterait-il seulement de quelque chose ?
Sauf que Monsieur Heartnett s’arrêta brusquement.
Aïe, il regarde vers nous.
Arrête c’est pas drôle.
Je te jure.
Et les pas se rapprochèrent. De plus en plus.
Hope resserra ses poings, comme si cela allait l’aider à être plus discrète.
Elle comptait les secondes jusqu’à ce que la tête violette de leur professeur ne les découvre.

« GABRIELLA ! »
Les yeux des deux filles s’écarquillèrent. Venait-il juste de les appeler… Gabriella ?
« C’EST QUOI TOUTES CES FEUILLES JAUNES ? MON DIEU MA CHÉRIE ! »
Des… feuilles ?
« Mais… Serait-ce parce que tu manques d’humidité ? OH NOOON ! Attends deux secondes… SMEAGOL, J’ARRIVE, JE FINIS AVEC GABRIELLA ET JE SUIS TOUT À TOI ! »
Elles l’entendirent attraper un objet en plastique, puis s’en suivit de plusieurs « pshiiiit » répétés alors que des gouttelettes d’eau tombaient sur elles. Puis l’homme reposa l’objet sur la petite étagère et quitta son salon précipitamment.
« C’EST BON, J’ARRIVE SMEAGOL-CHOOOU ! »
Une porte claqua lourdement.
Le silence revint.

Elles reprirent leur souffle.
Il… Vient de nous vaporiser ?
Ce à quoi pour toute réponse, on lui tapota sur l’épaule. La rouquine lui indiqua la plante verte posée sur l’étagère derrière le canapé, qui semblaient survivre misérablement avec plus de feuilles jaunes que vertes.
Oh…
Par contre il est pas bien dans sa tête ce type non ?
Ouais… Tu découvriras.
Trop hâte.
Hope soupira.
Bon, du coup, par la fenêtre c’est ça ?
Elle jeta un œil à la fenêtre qui se trouvait non loin d’elles. Elle était certes plutôt petite par rapport à l’ameublement du salon qui était pour le moins… excentrique, mais un mètre cinquante sur un mètre cinquante… ça devrait passer. Elles allaient devoir ouvrir la fenêtre bien grande par contre. Maintenant, le problème, c’est qu’il fallait encore soulever le carton en question. Sauf que Venum était complètement K.O et Nell n’était simplement pas là. Mmmh, Fanta peut-être ? Mais là encore, si elle demandait au Donphan de déplacer ce paquet, c’était renoncer à la discrétion dont elles avaient réussi à faire preuve jusqu’à là. … Malware ? Oh mais bien sûr !
Quelques secondes plus tard, le Teraclope était là, en train de soulever le colis par lévikinésie après que les deux filles avaient ouvert la fenêtre en grand. Hope en avait profité pour sortir en première et ainsi préparer Rime au transport de marchandise qui allait suivre. Dans les grandes lignes, l’opération d’évacuation se passaient bien. La piscine de Andreas était visiblement très bien insonorisée. On se demande bien pourquoi…

Finalement, Diana put sortir à son tour par la fenêtre, et Malware put rentrer à nouveau dans sa Pokéball. Le carton avait pu être accrochée au Altaria grâce aux lianes de Dakine. Un vrai travail d’artiste. Et le nuage sur patte pu décoller vers d’autres horizons.
Peut-être entendrez-vous une porte s’ouvrir et le cri d’épouvante poussé par un Andreas qui découvrait alors sa fenêtre ouverte et son gros colis pouvant presque contenir une colonne romaine disparu. Un cambriolage ? Pas exactement mais presque.


☆→★→☆→★→☆→★→☆→★→☆→★→☆→★→☆→★→☆→★→


Bon, azy, je vous laisse, je suis épuisé. Salut Pikoo.
« Pijaaaaako ! »
Puis le Tarsal disparu dans une lueur rouge.
« Ils rentrent tous seuls dans leur Pokéball tes Pokémons ?
- Euh, ouais, ça arrive. »
Toutes deux étaient toujours cachées dans les buissons non loin de chez Monsieur Heartnett.
« Par contre, il va falloir dégager maintenant. »
Effectivement, à l’arrière, elle entendait le professeur qui n’avait pas perdu une seconde pour appeler la police de Nuevo. Bon. Excellente nouvelle. (Non.)
Elles se faufilèrent discrètement jusqu’au jardin des voisins de Heartnett. Bon, et ensuite ?
« On fait comment pour se barrer de là maintenant ? C’est relou sans ton Tarsal nan ? »
La blonde soupira. La réponse ? Oui. Mais Twinings en avait déjà suffisamment fait, donc elles allaient devoir se débrouiller sans ce dernier.

Ace habitait à environ dix kilomètres de là, ce qui représentait une distance non-négligeable pour les pauvres pédestres qu’elles étaient. S’il avait fallu attendre l’aller-retour de Rime, cela équivaudrait à attendre environ une demi-heure, et, ô surprise, elles ne disposaient pas d’autant de temps. Le Bekipan aurait probablement déjà pu livrer le colis à la tête de tomate si Skjalg et Nell avait failli à leur tâche, ce qu’elle espérait ne pas être le cas bien évidemment. Mais Hope étant bien évidemment une génie, malgré tout ce que pouvait dire Twinings, elle avait déjà prévu le coup ! L’Altaria devait les attendre à cinq minutes à pied de là où elles se trouvaient. L’idée était de cacher le colis dans un endroit discret pour que les filles puissent aller prendre des nouvelles sur le second terrain de la mission. Une fois le colis de celui-ci récupérer, qu’elles espéraient moins lourd évidemment, elles le ramèneraient à la cachette du premier colis pour pouvoir échanger l’étiquette en tout sécurité. Puis Nell s’occuperait de rapporter le gros colis à Ace pendant que les filles se débrouilleront pour ramener le bon colis à Andreas. Quel plan parfait n’est-ce pas ?

« Euh… Il y a la police qui est en train d’arriver je crois.
- Hein, quoi, déjà ? »
Effectivement, un premier Arcanin était en train d’arriver sur place.
« T’es sûr qu’il ne reste pas une seule mèche de cheveux dans le salon ?
- … Non. Mais on aura fait de notre mieux j’imagine ? Puis de toute manière on avait pas de gants ni rien, s’il veulent vraiment chercher des empreintes digitales ou des traces d’ADN ça sera pas si compliqué.
- … Arrête.
- Non mais Miele a bien vérifié pour les cheveux normalement, mais le reste on n’y peut rien. On a pas touché à tant de trucs que ça de toute manière, puis la fenêtre c’est Twiny qui l’a ouverte. Au pire on dira que c’est Pervenche qui nous a forcées à faire ça.
- Tu penses vraiment qu’ils vont gober ça ? Que la bibliothécaire nous a forcées à cambrioler Heartnett ?
- Pourquoi pas, elle haussa les épaules, puis c’est pas vraiment un cambriolage en vrai. Allez, bon, il faut qu’on se casse. »
Et elles traversèrent le jardin du voisin aussi discrètement que possible, puis les suivants, jusqu’à s’éloigner suffisamment des lieux du crime.


☆→★→☆→★→☆→★→☆→★→☆→★→☆→★→☆→★→☆→★→


Alors qu’elles s’approchaient de la ruelle où elles s’étaient donné rendez-vous avec Rime, Diana s’exclama soudainement.
« REGARDE ! C’est pas ton Pokémon ça ? »
Effectivement, un Scorplane était en train de transporter un carton, certes assez large, mais plutôt plat. Était-ce vraiment Böker ? Enfin, la question devrait plutôt être tournée autrement. Y avait-il vraiment plusieurs Scorplane à Adala qui doivent transporter des colis recouverts de cœurs et qui se dirige vers un Altaria ? La réponse semblait plutôt flagrante.
« Franchement, il y a pas autant de cœur sur le colis de Creed… Tu penses que c’est parce que Pervenche à une préférence ? »
Hope rigola.
« En vrai… possible. Mais son colis est aussi quand même vachement plus gros. Et lourd aussi, je pense pas que Böker puisse porter ce que Rime vient de porter. »
Effectivement, le Scorplane semblait bien petit à côté de l’Altaria.

Bientôt, elles rejoignirent les deux Pokémons qui semblaient soulagés que tout ne se soit pas si mal déroulé pour le moment, malgré les quelques accrocs. Dont le cambriolage. Parce que oui, bien que Hope refusât de l’admettre, il faut se rendre à l’évidence qu’il en s’agissait bien d’un quand même. D’autant plus qu’à présent, il y avait des policiers devant la maison du référent des Voltali.
« Les étiquettes maintenant, c’est ça ? On fait comment ? »
Diana prenait les avants. Visiblement, elle avait hâte d’en finir avec cette histoire qui avait déjà pris plus d’ampleur qu’il n’en fallait. Hope, tout sourire, sortit de son sac un rouleau de scotch et un cutter.
« … Tu te trimballes vraiment avec ça en cours ?
- Au cas-où.
- … »
Effectivement, là, il s’agissait d’une situation où ces bricoles servaient effectivement. C’est un peu dépité que la rouquine attrapa le cutter pour tenter de décoller l’étiquette qui indiquait « Andreas Heartnett », sauf que visiblement, cette dernière ne maîtrisait pas aussi bien l’art de la découpe que notre protagoniste blonde. Il n’en fallu pas longtemps pour qu’un « Oups. » discret mais bien distinct, sorte des lèvres de Mademoiselle Blackstone.
« Euh Hope ? J’ai déchiré le carton.
- Bah… On scotchera, tkt.
- D’acc. »
Sauf que la demoiselle était plutôt curieuse. Bon, elle n’était pas la seule. Alors que Hope découpait un gros morceau de ruban adhésif pour remédier à l’erreur de sa partenaire de mission, elle en profita pour jeter un œil dans la fissure que venait de créer celle-ci.
« Laisse tomber, j’ai déjà essayé, on voit que du papier bulle.
- Non, attend, je voir un morceau de papier.
- Ah ? Oh. »
Ni une ni deux, la rouquine passa sa main dans la fente pour essayer de faire glisser le papier hors du carton.
« Eh mais… C’est la carte de voeux. Avec… une photo du produit ?
- Oooh ? Fais voir ! »
La blonde passa sa tête par-dessus l’épaule de Diana.

« …
- …
- Elle est complètement tarée non ?
- En plus ça coûte cher de ouf cette merde.
- Tu veux pas voir ce qu’il y a dans l’autre tant qu’à faire ?
- Azy. »
Et elle brandit à nouveau le cutter sacré, prête à réitérer son méfait.


☆→★→☆→★→☆→★→☆→★→☆→★→☆→★→☆→★→☆→★→


Au bout quelques minutes, les deux filles fixèrent enfin les étiquettes sur les colis respectifs. Il fallut encore attendre quelques minutes, le temps que Dakine fixe une fois de plus le colis d’Ace correctement sur le dos de Rime, puis celui-ci décolla finalement, accompagné de Böker.
« T’es sûre qu’ils auront pas de problème pour livrer ce… Truc, devant chez Creed ?
- Visiblement Skjalg a agressé le Bekipan pour qu’il lâche le colis, mais Nell s’est expliqué derrière avec le Bekipan, et celui-ci lui a fait confiance. Du coup il lui a fait confiance. ‘Fin, c’était écrit « for Andreas my baby » sur le carton, apparemment le Bekipan savait pas lire, mais Nell l’a convaincu que ce n’était pas le même prénom que celui sur l’adresse de livraison et il a fini par comprendre.
- C’est… Une manière assez honnête de faire.
- De ce que m’a expliquée Ajax, le Xatu du voisin de Ace les a aidé à convaincre le Bekipan.
- En même temps ces piafs là sont quand même beaucoup plus intelligents que… ces trucs, répliqua Diana en pointant du doigt un Bekipan qui volait justement au-dessus d’elles.
- Ouais, puis le Bekipan de la poste le connaissait pas mal, vu que c’est celui qui livre toujours dans le quartier en question. Attends, je te passe mon iPok si tu veux plus de détails. »
Sur l’appareil en question s’affichait plus gros pavés, visiblement la transcription d’Ajax de ce que lui avait raconté Böker.
« En vrai… Flemme. C’est pas contre toi, hein, mais c’est giga long.
- T’inquiètes, je comprends. Il aime bien faire les trucs dans les détails. »

S’en suivit d’un silence de quelques secondes.

« Ouais, du coup le vrai colis d’Andreas du coup…
- Il y a la masse de policier devant chez lui non ?
- En vrai, de ce que j’ai cru comprendre, ça va, il y en a genre deux, avec un type de la police scientifique. Par contre ils ont ramené trois Arcanins.
- … Ah.
- Non mais je te jure que en vrai, pour les empreintes et l’ADN ça va pas poser de soucis. T’as pas de casier judiciaire ? Si ?
- Non…
- Bah voilà.
- … Super.
- Bref, ce que je propose c’est de laisser Torë ramener le colis. Il est assez léger pour qu’il puisse le transporter, et il est vachement rapide, donc ça devrait le faire. Il peut le déposer genre… Vers l’entrée ? Vers les buissons ? Devant la fenêtre ?
- Vas-y, la fenêtre ça a l’air pas si mal, avec un peu de chance ils vont croire que Heartnett est bigleux et qu’il a jeté lui-même le colis par la fenêtre … Non mais s’ils vont demander à la poste, ils vont pas faire le rapport ?
- Euh… Je… »
Le silence dura quelques seconds.
« Nan mais go déjà ramener le colis à Heartnett, on verra ensuite. Torë ? »
Le Yanmega sortit de sa Pokéball. Quelques secondes plus tard, il partait en direction de la maison du professeur.

« … »
Il est vrai que la poste…
« AAAAAAAAAAAAAH…
- Avoue que c’est relou quand même.
- De ouf.
- On fait quoi du coup ?
- On essaie de trouver un Soporifik pour laver le cerveau à la meuf de la poste ?
- J’ai la giga flemme.
- … J’avoue. Non mais en vrai… Attendons déjà que Torë revient. Avec un peu de chance la situation est moins dramatique qu’on ne le pense. »
La rouquine acquiesça. De toute manière, l’insecte ne devrait plus tarder longtemps.

Et c’est ainsi qu’un peu plus tard, les deux filles se retrouvaient désormais à fixer le petit appareil électronique qu’était l’iPok de Hope, sur lequel Ajax tentait tant bien que mal d’expliquer la situation.
Bon, la police a rapidement retrouvé le colis sous la fenêtre. Ils ont trouvé ça bizarre, car le carton correspondait à la description de Heartnett, dans le sens où il était recouvert de cœurs colorés, mais la taille ne correspondait pas. Ils se sont demandé si celui-ci n’avait pas exagéré sur ce point, mais globalement, ils vont tout de même faire une analyse au labo des indices relevés et vérifier avec les informations données par la poste que le colis qui avait été retrouvé correspondait bien à un de ceux que Heartnett devait recevoir aujourd’hui et qu’il n’en manque aucun. Si tel était le cas, l’affaire serait probablement classée comme étant un cambriolage classique, sans lien avec les affaires livrées. Néanmoins, étant donné que selon le « sinistré », rien ne manque mis à part le carton en question.
« Qui serait assez débile pour faire un cambriolage en plein jour en sachant que la maison est occupée aussi… »
Les enregistrement vidéos montrent néanmoins bien qu’un Absol faisait mumuse avec la montagne colis un peu plus tôt dans la matinée, néanmoins, impossible de confirmer la taille du colis potentiellement manquant, celui-ci étant dissimulé sous tous les autres colis depuis l’angle où a été prise la vidéo.
« Si ça c’est pas de la chance…
- Du coup on est safe ?
- Je sais pas, mais ça a l’air moins catastrophique que prévu. Puis si vraiment ils veulent remonter à l’expéditeur du colis ils vont devoir demander à Pervenche. Très honnêtement, je pense qu’elle pourra nous couvrir sur le sujet, en disant qu’il s’agit bien du bon colis par exemple et que les informations enregistrés dans le système de la poste sont erronés.
- Mouais… Tu m’as l’air bien confiante quand même.
- Écoute, on s’y fait.
- Si tu le dis… Tout ça pour un tableau portrait en peinture pailleté de Heartnett et… un buste en MARBRE de Creed.
- Honnêtement, elle est tarée la Pervenche. Un buste en marbre quoi. C’est giga cher en plus. Et ça pèse combien ? Quatre-vingts kilos ?
- Le pire dans tout ça c’est qu’elle a quand même réussi à confondre les deux colis en collant l’étiquette d’expédition, alors qu’il y en a un qui pèse une tonne et l’autre trois plumes.
- … J’avoue. Tu veux un café maintenant que l’affaire est réglé ?
- Euh… Ouais ? Mais t’es sûre que pour le buste en marbre c’est bon aussi ?
- Yep, regarde, ils sont en train de revenir. »
Effectivement, au loin, on voyait un Scorplane et un Altaria sur le dos duquel se trouvait encore deux Pokémons.






Sir Trouille
Icon : [Mission TopD] Le facteur y est passé CeOUB4f
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 13090
[Mission TopD] Le facteur y est passé CeOUB4f
-
-
0
0
13090
pokemon
[Mission TopD] Le facteur y est passé CeOUB4f
-
-
0
0
13090
Sir Trouille
est un PNJs
Modération Hope


Appréciation J'ai beaucoup apprécié la lecture de cette mission ! Si a priori on partait sur quelque chose d'assez basique, vous avez réussi à bien en exploiter chaque recoin. Très bon point pour l'utilisation réfléchie de tous les pokemons que vous aviez à votre disposition pour réussir l'échange, bien joué. Malgré une conclusion en solo, Diana reste présente à travers le rp et rend l'ensemble plus agréable à lire. L'enchainement des événements se fait très bien avec pleins de situations drôles et une réussite de la mission au final. L'intervention de la police à la fin est incroyable et les réflexions de Hope toujours aussi drôle.

■■■■□ - Quatre étoiles, c'est génial ! Vous vous êtes vraiment appliqués et montrés originaux dans l'écriture et dans le déroulement ! Mission terminée hors délai donc pas de récompense supplémentaire !



[Mission TopD] Le facteur y est passé 7z5c
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum