Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 7

Pokemon Community

Tu abandonnerais ce pauvre locataire démuni à son déménagement, en « empruntant » sa camionnette en plus… ? Je ne te pensais pas voleur, Josh.
en savoir plus ?
Cha-charmant… normalement c’est en mission avec Josh que je frôle la mort, pas en rentrant chez les Phyllalis.
en savoir plus ?
Je vais chuter, encore, et ça sera long, et ça sera douloureux, et t'auras pas envie d'être là. Parce que toi, tu as Aoi mais moi j'ai quoi maintenant que Maya est partie, dis-moi ?
en savoir plus ?
Ce n'est pas le parc que je souhaite anéantir...
en savoir plus ?
Mademoiselle Alézar, Pecheresse Caroline ! Où êtes-vous ?
en savoir plus ?
La triche sera permise évidemment.
en savoir plus ?
Q…. Quéééééééééééééé ?!
en savoir plus ?
Le Deal du moment : -10%
Apple TV HD 4K 32Go (2021)
Voir le deal
179 €

Potiron
https://pokemoncommunity.forumactif.org
https://pokemoncommunity.forumactif.org
Icon : Cours Athlétisme - 400m CeOUB4f
Taille de l'équipe : 0
Région d'origine : Kalos
Âge : 5 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 2822
Cours Athlétisme - 400m CeOUB4f
0
Kalos
5 ans
0
0
2822
pokemon
Cours Athlétisme - 400m CeOUB4f
0
Kalos
5 ans
0
0
2822
Potiron
est un Annonceur
Cours Classe
Athlétisme : 400m
Rp

Il est 8 heures du matin. Le soleil se lève à peine derrière les bâtiments de l’académie. Il fait actuellement 0°C, température devinable par la simple présence de gel sur l’herbe verte de l’école.

Et vous êtes tous là, sur la piste d’athlétisme, complètement congelés.

Si certains ont eu l’intelligence de prendre un sweat et un bonnet pour se tenir chaud, d’autres avaient parié sur le déroulement du cours à l’intérieur du gymnase, ne nécessitant qu’un simple t-shirt. Mais quand, en sortant du vestiaire, votre professeur vous a barré l’accès au gymnase pour vous envoyer directement sur la piste en extérieur, la plupart ont vite déchanté.

A partir de là, plusieurs profils se détachent de la foule d’élèves. Ceux qui se frottent les mains frénétiquement contre les bras pour user de la friction et se réchauffer, ceux qui font appel à la chaleur humaine pour tenir contre ce froid glacial et enfin ceux qui trottinent sur place. Tout ça sous l’œil (bienveillant ?) de Léon Nahr, visiblement décidé à attendre encore quelques minutes avant de présenter le sujet du cours classe du jour.

-Personne n’a encore perdu de doigts ou d’orteils ?

-Non, mais ça va finir par arriver si vous ne nous expliquez pas en quoi consiste le cours. On aurait pu le faire en intérieur comme depuis le début du mois non ? Remarque vous ça ne vous touche pas, vous avez votre doudoune, vous devriez vous mettre à notre place et l’enlever.

-Mais votre remarque n’est pas pertinente parce qu’elle oublie un élément essentiel. Je suis votre professeur. Et à partir de là je fais ce qu’il me plait, même si ça consiste à vous voir mourir de froid sur le stade. Mais comme je ne suis pas un fasciste, je vais mettre fin à votre souffrance.

En entendant cet échange entre le professeur d’athlétisme et une élève de la foule, la plupart des élèves se reconcentre pour écouter, en espérant que la suite des événements annonce l’existence d’une quelconque source de chaleur.

-Aujourd’hui, vous allez tout simplement réaliser une course sur 400 mètres chronométrée. Vous voyez que sur un morceau du parcours, il y a des haies qu’il faudra franchir. Toute haie tombée vous apportera un malus sur votre temps final. Vous courrez par groupe de 4, accompagné d’un pokemon. Les pokemons volant sont naturellement prohibés pour cet exercice, de même que toute capacité permettant d’aller plus vite qu’avec sa simple force physique. Vous pourrez laisser votre pokemon courir lui-même ou décider de le porter selon votre convenance. Ralentir ses adverses est également interdit. Vous êtes des sportifs loyaux, ne comptant que sur leur pure force physique et celle de leur pokemon pour gagner. Toute manœuvre frauduleuse a l’encontre d’un autre élève vous apportera un malus au chrono tellement important que vous serez sûr d’avoir 0 à l’exercice. Une fois la course terminée, vous rejoindrez le gymnase en attendant les autres élèves. Des questions ?


Un silence. Des élèves qui sautillent pour s’échauffer. Mais tout de même une petite question.

-Comment savoir qui va passer dans quel ordre pour la course ?

-Ah, ça ? Pierre, Feuille, Ciseaux.
Informations Supplémentaires

• Le cours commence dès 8h. Leon Nahr attend bien 8h10 avant d'expliquer les consignes. Le temps que les premiers soient désignés par le Pierre Feuille Ciseaux et que les pokemons de chaque participant choisis, les premiers coureurs ne s'élancent que vers 8h30.
• Pour participer, postez simplement à la suite un RP dans lequel votre personnage assiste au cours et réalise sa course ainsi que son chrono, et éventuellement le retour au gymnase.
• Bonne chance !
Hakiba Ikishipai
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8798-600-hakiba-ikishipai-pyroli
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8807-hakiba-ikishipai-pyroli
Icon : Cours Athlétisme - 400m R53r
Taille de l'équipe : 2
Région d'origine : Johto
Âge : 13 ans
Niveau : 2
Jetons : 392
Points d'Expériences : 57
Cours Athlétisme - 400m R53r
2
Johto
13 ans
2
392
57
pokemon
Cours Athlétisme - 400m R53r
2
Johto
13 ans
2
392
57
Hakiba Ikishipai
est un Pokeathlète Novice
Hakiba observait leur professeur avec des yeux emplis d'étoiles. L'homme lui-même n'était guère impressionnant, surtout avec son épaisse doudoune qui lui donnait des airs de ronflex, et ce n'était pas la première fois qu'elle assistait à un de ses cours. Cours durant lesquelles elle n'avait guère brillé jusqu'ici. Aujourd'hui cependant, il semblait que quelque chose serait différent. L'enseignant les avait fait venir à l'extérieur, ce qui n'était pas du goût de tout le monde, puis patienter dans les courants d'air, ce que certains trouvaient d'autant plus déplaisant. La jeune fille n'avait point trop de problème, de son côté. Elle avait originellement enfilé son kimono blanc dédié aux exercices physiques – un achat récent, choisi spécifiquement pour son entrée à la Pokemon Community – puis y avait adjoint son manteau quand elle avait appris que l'exercice se tiendrait sur la piste d'athlétisme. Ses longs cheveux étaient attachés de manière à protéger ses oreilles, et le masque réchauffait l'air qu'elle respirait, complétant une protection contre le froid des plus efficaces.

Wani n'était pas si chanceux, bien sûr. Le pokemon sol était natif des régions baignées par le soleil, arides et brûlantes. Certes, les nuits étaient froides dans le désert, mais les mascaimans s'enfouissaient pour dormir durant ces heures sombres. Ils ne s'exposaient pas au vent ni ne courraient le cent mètres. Ou plus exactement le quatre-cent mètres, comme ils l'apprendraient bientôt. En cette froide matinée, Wani tremblait donc de tout son corps entre les bras de sa dresseur et se blottissait dans les replis de son épais manteau. Son museau, tout particulièrement, était plein de morve qu'elle nettoyait délicatement avec un mouchoir à chaque fois que le pokemon éternuait.

Finalement Mr. Nahr prit la parole et expliqua – non sans avoir rembarré un autre élève au passage - en quoi consisterait l'exercice du jour. Rien de moins que quatre-cent mètres de course, avec des haies à sauter, en compagnie d'un pokemon. Hakiba resserra sa prise sur Wani et rentra la tête entre ses épaules. La longueur du parcours était une mauvaise nouvelle en soi, mais ni l'adolescente ni son pokemon n'étaient de bons sauteurs. Les mascaimans étaient classifiés comme des pokemons sols, comme une abréviation de pas-supposés-se-décoller-du-sol. Wani pouvait à peine se dresser sur ses pattes arrières, alors bondir était encore plus inenvisageable.

"Si l'on regarde le bon côté, murmura la jeune fille à l'oreille de son pokemon, cela devrait nous réchauffer."

Il lui répondit par un regard désespéré et un gémissement déchirant qui tira un gloussement gêné à l'étudiante. Elle le fit légèrement bondir entre ses bras avant de le serrer plus fort encore contre sa poitrine. Les autres élèves autour d'elle commençaient déjà à s'organiser pour savoir qui passerait quand, et elle se retrouva mêlée à leurs échanges par la force des choses. Tous étaient pressés de courir, pour se réchauffer mais surtout pour retourner à l'abri du gymnase. Par un étrange coup du sort, cependant, Hakiba put passer dans le second groupe.

Elle profita du passage des quatre premiers élèves pour rapidement s’échauffer. Sa tenue la protégeait bien du froid et elle n’eut aucune difficulté pour trottiner sur quelques mètres, le temps de faire quelques tours et accélérer la circulation du sang dans ses jambes. Wani eut bien plus de mal. Il resta immobile, à grelotter, les pattes rivées au sol, avant de faire quelques pas hésitants vers l’avant pour rejoindre sa dresseur. Le temps que le premier groupe finisse sa course, il était capable de réprimer ses tremblements et d’avancer à un rythme rapide. Hakiba le saisit au moment de rejoindre sa piste et le posa à ses pieds, mais elle n’était pas dupe. S’il ne continuait pas vite à courir, le froid reprendrait le dessus et il serait peut-être figé sur place.

Fort heureusement, le signal du départ ne tarda pas et dresseur comme pokemon s’élancèrent d’un pas mesuré. Les autres élèves et leurs partenaires partir tels des boulets de canons et il ne fallut que quelques secondes pour que Hakiba et Wani soient distancés. Elle ne cherchait nullement à être la plus rapide, mais voir ainsi le dos de tous ses camarades qui s’éloignaient avait quelque chose de vexant. Comme un rappel de sa propre faiblesse et de son handicap. Elle fronça les sourcils et aurait sans doute piqué un sprint s’il n’y avait eu le mascaiman, devant ses pieds, qui peinait à suivre son rythme. Si elle tentait de rattraper les autres coureurs, elle l’abandonnerait, à moins de le prendre entre ses bras mais ce serait très gênant pour courir et sauter. Ce serait une trahison qu’elle refusait de commettre.

En conséquence, les autres étudiants avaient dépassé la moitié du parcours quand la jeune fille arriva à la première haie. Sa poitrine commençait à la faire souffrir et elle sentait comme une déchirure dans son mollet gauche, mais rien de suffisant pour l’arrêter. Elle accéléra au contraire sur les derniers mètres. Elle prit son élan, son envol, puis ses pieds dans l’obstacle. La haie bascula en avant, l’adolescente suivit son exemple, et son menton aurait percuté directement le sol si son masque n’avait amorti l’impact. Elle laissa tout de même échapper gémissement avant de se redresser, haletante. Il y aurait toujours la prochaine haie. Et au moins, Wani put marcher sur l’obstacle renversé sans difficulté et sans ralentir.

La seconde fois, la jeune fille parvint à lever ses bras à temps pour que sa tête ne heurte pas le sol du tout. Le choc n’en fut pas moins douloureux et le saut pas moins raté. La jeune fille peinait de plus en plus à respirer, et ses deux jambes la faisaient souffrir le martyr, mais elle se redressa et reprit son trot. Le plus rapide des élèves avait déjà rejoint l’arrivée quand elle se décolla du sol une troisième fois, et il entamait juste une danse de la victoire quand Hakiba mordit la poussière une fois encore. Elle se mit à genoux mais une explosion de toux la renvoya au sol aussi vite, les bras serrés contre la poitrine. Elle voulut se redresser mais une nouvelle quinte l’expédia sur le flanc, agitée de soubresauts à chaque fois qu’elle crachait ses poumons. Elle avait trop forcé, deux-cent mètres et quelques sauts c’était déjà trop pour elle. Wani s’arrêta de courir pour venir se blottir contre elle, et plusieurs élèves commencèrent à s’approcher pour l’aider.

"Non ! Je… Tousse Je vais bien !"

Elle les arrêta d’un geste de la main, puis roula pour se remettre à genoux. Pas question qu’elle s’arrête à la moitié du parcours. Si les autres avaient pu le faire, elle le ferait aussi. Pendant que les autres adolescents échangeaient des regards et se demandaient quoi faire de cette nouvelle effondrée en plein milieu de la piste, elle se recroquevilla autour de Wani et lui gratta le crâne, malgré leurs soubresauts à tous les deux.

"Je vais… Tousse Je vais bien. Fini~ Tousse Finissons ensemble, Tousse D’accord ?"

Sa crise se calmait peu à peu, mais le moindre effort pouvait empirer les choses. Elle acheva de se redresser malgré tout, réprima une vague de nausée, et se remit à marcher. Il n’était plus question de courir, elle avait de toute façon les bras serrés autour de sa poitrine douloureuse. Elle avait l’impression d’inspirer des couteaux qui la lacéraient de l’intérieur ; son ventre était noué par la douleur et la fatigue ; ses jambes étaient lourdes et en feu ; mais elle avançait, un Wani paniqué et grelottant sur les talons.

Il restait un dernier obstacle sur leur route, cependant. Une haie qu’ils ne pourraient pas sauter, quoi qu’il arrive. Hakiba n’essaya même pas, cette fois. Elle préféra s’immobiliser, chanceler un instant, puis s’asseoir sur la barre horizontale et se laisser rouler de l’autre côté. Une manoeuvre bien trop lente pour qui cherchait à finir le parcours au plus vite, mais elle voulait seulement finir désormais, et elle n’avait techniquement pas renversé cet obstacle-ci. Elle dût se redresser une fois de plus, et elle prit appui sur la haie pour se stabiliser tandis qu’une explosion de toux menaçait de la clouer au sol une fois de plus. Elle parvint tout de même à se pencher par-dessus l’obstacle et ramasser le mascaiman, pour qu’il passe lui-aussi par-dessus la barre.

Ils n’avaient plus désormais qu’à parcourir les presque deux-cent mètres restant. L’adolescente commençait à voir des étincelles dans le coin de son champ de vision, elle devait s’immobiliser tous les quelques pas pour réprimer une crise de toux, et elle mis genou à terre à plusieurs reprises. De grosses larmes traçaient des sillons le long de ses joues puis de son masque, d’abord chaudes puis glacées contre sa peau claire. De fins sanglots se mêlaient occasionnellement à son souffle lourd et pénible. Quand elle s’immobilisa une fois de trop, Wani saisit son manteau entre ses puissantes mâchoires et tenta de la tirer de côté, hors de la piste, pour lui dire d'abandonner. Elle plongea son regard dans celui du pokemon, elle y vit son inquiétude, et elle hocha la tête.

"Je sais… que ce n’est pas… raisonnable…"

Elle se pencha et prit sa tête à deux mains, ses doigts nus et glacés derrière la mâchoire du pokemon pour le gratouiller. Il faudrait plus pour le détendre, mais malgré la douleur et la fatigue, la dresseur souriait derrière son masque.

"Mais je veux… aller au… au bout, d’a… d’accord ?"

Il lui rendit son regard, hésita en tremblant sous l’effet du vent, puis relâcha finalement sa prise. Il ne leur restait plus une grande distance à parcourir, et s’ils abandonnaient maintenant, Hakiba se serait infligé tout ça pour rien. Ses pieds étaient lourds et sa tête tournait mais elle fit tout de même un pas, puis un autre. Elle n’essayait pas de courir, d’aller vite, ou d’être impressionnante, juste d’avancer. Sa tête la brûlait, elle voyait à peine où elle marchait, tout son torse n’était qu’un mélange de douleurs diverses et chaque inspiration empirait les choses. Elle ne savait même plus vraiment où était la ligne d’arrivée, si elle avait fini sa course ou si elle faisait du sur place. Elle avançait juste, un pas après l’autre, elle avançait, elle avançait, et elle tomba.

Son bras se tendit en avant comme pour se raccrocher à quelque chose, mais il n’y avait rien et elle finit allongée au sol, pétrifiée par la toux, trop faible pour se redresser une fois de plus, à seulement deux mètres de la fin. Deux mètres derrière. Son temps serait sans doute le plus catastrophique de la journée, et il fallut que quelqu’un la porte jusqu’au vestiaire pour qu’elle se remette de sa fatigue à l’abri du froid, mais elle était arrivée au bout.
Yuna Frostheart
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7052-481-yuna-akabara-une-rose-de-feu-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7065-yuna-akabara-givrali
Icon : Cours Athlétisme - 400m Yunaic11
Taille de l'équipe : 34/38
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 82
Jetons : 998
Points d'Expériences : 2907
Cours Athlétisme - 400m Yunaic11
34/38
Hoenn
17 ans
82
998
2907
pokemon
Cours Athlétisme - 400m Yunaic11
34/38
Hoenn
17 ans
82
998
2907
Yuna Frostheart
est un Topdresseur Spé. Type

400m

Cours classe
♫♫
Je vois tout le monde greloter…tout le monde sans exception moi avec. Je suis une spé feu, mettez moi dans un désert en plein soleil, je gère. Mais mettez-moi au pôle nord dans la neige, et je suis bien moins à l’aise d’un coup. Mon regard rose se pose alors sur mon jumeau, qui lui va très bien, le froid ne semble pas le gêner plus que ça. Enfin plus vite notre cher professeur nous donnera l’exercice du jour, plus vite on pourra se réchauffer.

Nahr semble un peu d’humeur sadique aujourd’hui, il nargue certain élève en portant une doudoune. Mais il annonce rapidement l’objet du cours, pour ceux qui n’ont pas eu la justesse d’esprit de regarder la piste de course. Des haies ont été disposées sur la piste de course, il y a quatre ligne ce qui veut dire qu’on va devoir faire la course. Ce qui m’interpelle, c’est qu’on va devoir faire la course avec un pokémon. Soit on la fait en portant le pokémon, ou on le fait avec lui…bon je n’ai pas à beaucoup réfléchir pour savoir qui va faire la course avec moi. Moegami est la partenaire idéal, avec ses jambes elle n’aura aucun mal à sauter par-dessus les haies, et avec son talent Turbo elle gagnera en vitesse.

Par contre, décider des quatre participants au pierre/papier/ciseau c’est assez atypique. Mais ça n’a rien d’étonnant, en même temps on est à la Pokémon Community, on laisse bien des élèves utiliser des attaques Z pour créer des obstacles dans un parcours du combattant. Bon ça y est, quatre groupe d’élève se forment, et l’on joue à pierre papier ciseau…J’ai envie de faire partie de la première course, et je sais exactement comment faire.
Je m’approche du groupe, on cache notre main…1…2…3 ! On tend les mains, il y a un ciseau, deux pierres et moi qui ait fait…un puits !

-Heu…qu’est-ce que c’est que ça ?
-Un puits.
-Ba t’as perdu, ça existe pas les puits.
-Dans la logique, la pierre casse le ciseau, la pierre tombe dans le puits qui est recouvert par la feuille. Et la feuille est coupée par le ciseau. Donc j’ai gagné techniquement, aller je vous laisse je me prépare pour la première course.

Les trois autres élèves sont complètement choqués, et ils ne tentent même pas de me rattraper. Parfois jouer le bluff ça marche, comme aujourd’hui. Je m’avance donc vers la ligne de départ en faisant quelques exercices d’échauffement que m’a montrés Ginji. Sur le chemin je croise l’une de celle qui va courir en même temps que moi : Liz Neige, la mécano du dortoir. Je passe normalement à côté d’elle, et j’entends ce qu’elle dit à son Porygon.

-C’est simple Ship, on va tout donner, et pour le sprint final tu vas lancer l’attaque Distorsion, comme ça, on ira encore plus vite !

Distorsion ? Elle n’a pas peur Liz, ça capacité va gêner les autres participants, et peut-être la faire disqualifier…quoi que, je peux peut-être en tirer avantage moi aussi. Je m’avance vers la mécano du dortoir, suffisamment pour qu’il n’y ait qu’elle qui puisse m’entendre.

-Salut Liz, tu vas vraiment utiliser Distorsion pendant la course ?
-Hein Yuna ? Mais…t’étais pas censé entendre ça !
-Désolée, mais je peux te demander un petit service ?
-Lequel ?

Elle me regarde avec un air circonspect, mais je me contente de lui sourire pour la rassurer.

-Est-ce que tu pourrais aussi lancer distorsion sur ma partie du terrain ?
-Quoi ? Pourquoi je ferai ça ?
-Solidarité entre GIvrali ? Et si tu fais ça, je te file un ragot sur Logan ça te va ?

Je vois des étoiles briller dans les yeux de ma camarade de dortoir, et je sais à ce moment que j’ai gagné la partie. Elle acquiesce d’un signe de tête assez vif, avant de se diriger vers la piste de course, mais je ne la rejoins pas tout de suite et range la pokéball de Moegami pour en prendre une autre.

-Shull j’ai besoin de toi.

Mon Chartor apparait en crachant son éternelle fumée noire, me fixant alors d’un air des plus sérieux.

-Chartor !
-Ecoute Shull, tu vas faire un 400m haie avec moi.
-Char ?

Il me regarde avec des gros yeux (oui c’est possible, mais personne à part moi arrive à le voir), pas certain de mon choix.

-Il y a une fille du dortoir qui a l’intention d’utiliser Distorsion sur la fin du parcours, je me suis dit que ce serait bien de te faire prendre part à la course.
-Chartor ?
-Oui tu en es capable, mais pour le début de la course, on ne pourra pas compter sur distorsion, alors je veux que dès maintenant tu commences à utiliser exuviation, pour booster ta vitesse. Je t’aiderai à passer les haies.

Je sais qu’il y a de forte chance que je finisse dernière, mais c’est fun de faire une course avec Shull. Ce dernier acquiesce avant de lancer une première exuviation, d’ici le début de la course il aura le temps de lancer les deux autres. Nous nous dirigeons donc vers le départ, et le moins que l’on puisse dire, c’est que le prof a tout préparer, on a même les calles pour le départ. Je me mets donc en position, Shull à mes côtés, alors que je le fois effectuer sa troisième et dernière exuviation. Nous sommes tous les deux prêts, il n’y a plus qu’à attendre le départ.


PAN

Le départ est donné, et tout le monde donne tout ce qu’il a. Ce qui surprend beaucoup de monde, c’est que mon Chartor trace sa route sans rien ne demander à personne. Je ne l’ai jamais vu avec trois exuviation, et je dois dire qu’il est plus rapide que ce que je pensais, ce qui est parfait. Par contre il y a une chose que je n’avais pas prévu…comment je fais pour lui faire passer la haie moi ? Parce que ça pèse dans genre les…80Kg un Chartor de mémoire.

-Shull saute aussi haut que tu peux, comme si tu voulais utiliser Plaquage.

Mon pokémon feu se lance sans hésité, et je ne fais que me servir de son élan pour le monter un peu plus haut, de sorte à ce qu’il passe la première barrière. Je prends un peu de recul avant de sauter moi aussi la barrière, et le peu d’avance qu’on avait vient de se faire manger. Mais ce n’est pas grave, je veux prouver qu’un Chartor peut faire une course de haie.
Pour les neufs premières haies, ça se passe sans trop de problème, mais pour la dernière, mes bras commence à sérieusement fatiguer…enfin il n’y a pas que mes bras, tout mon corps est fatigué. Mais je n’ai pas le temps de me reposer, Liz est pas loin de nous, et elle va bientôt lancer l’attaque Distorsion, il faut qu’on se dépêche.

-Shull, utilise Malédiction autant de fois que tu le peux, tu dois perdre un maximum en vitesse.

Il s’arrête et je donne tout ce que je peux pour soulever le pokémon feu, et le faire passer par-dessus la barrière, mais je n’ai plus assez de force pour sauter correctement la barrière qui tombe au sol. Mais peu importe, Liz commence à lancer l’attaque distorsion, et je dois dire que c’est la première fois que je suis dans une zone distorsion…c’est très étrange comme sensation. Enfin peu importe, il faut qu’on fonce et vite. Shull a réussi à placer assez de Malédiction pour ralentir sa vitesse, ce qui fait qu’il va super vite…il va même plus vite que moi !!!

Je donne tout ce que j’ai pour finir ces quarante derniers mètres avant de pouvoir enfin souffler…Je m’effondre au sol complètement vidé, et le pire c’est que se sont mes bras qui me font le plus mal, pas les jambes. Shull se rapproche de moi, inquiet.

-Chartor ?
-T’inquiètes pas ça va, l’important c’est qu’on ait réussi à finir la course.

Après quelques minutes, je me lève pour me rendre directement au gymnase. J’ai pas spécialement envie de savoir mon temps, il est mauvais je sais, mais au moins j’ai pu faire plaisir à Shull. Il va juste falloir que j’aille donner un ragot sur Logan à Liz…Ba j’y réfléchirai plus tard, mon regard finit par se poser sur mon frère et…son Makuhita ? Pourquoi j’ai l’impression que ça va mal finir cette histoire ?






Hrp :
Utilisation du bonus XP obtenu ici


 
You can never
turn back


Cours Athlétisme - 400m P8X21eb
I'm coming like a Firebaaall ♪
Octavia E. Keelin
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8989-octavia-e-keelin-les-plus-belles-fleurs-sont-les-plus-toxiques
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8993-octavia-e-keelin-pyroli
Icon : Cours Athlétisme - 400m I2c5
Taille de l'équipe : 4/9
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 16 ans
Niveau : 16
Jetons : 521
Points d'Expériences : 305
Cours Athlétisme - 400m I2c5
4/9
Sinnoh
16 ans
16
521
305
pokemon
Cours Athlétisme - 400m I2c5
4/9
Sinnoh
16 ans
16
521
305
Octavia E. Keelin
est un Coordinateur Éleveur
Cours Classe Athlétisme -
400m
Solo

Ce matin, tu te levas comme tous les autres matins. La seule différence fut dans ta tenue du jour. Pas de jeans ni de pull confortable, mais un jogging, en coton pour qu’il soit confortable et chaud, avec un sweat un peu large, mais incroyablement doux. Ce matin, tu n’allais pas dans une salle de cours chauffée, tu avais athlétisme, un 400m dans le froid, dans cette matinée glaciale et gelée. Eh oui, Diana, ça arrive plus souvent qu’on ne le croit, des choses comme ça. Un brin de toilette rapide, puisque tu allais suer et geler en même temps, puis tu allas à ton « cours ».

Les huit heures sonnent enfin, alors que tu arrives sur le terrain, déjà frigorifiée. Le léger gel sur le sol et l’herbe te laisse comprendre que non, la température ne s’est pas améliorer et oui, il fait toujours zéro. Bonne nouvelle, tu n’es pas la seule à être refroidie. Complètement crispée, grelottante et expirant des fumées, tu observais les autres élèves. Tu pouvais facilement savoir que beaucoup pensaient que le cours serait dans le gymnase, tu y avais pensé, mais le bon sens t’avait rattrapé et t’avait conseillé de prendre tout de même un sweat chaud, ne sait-on jamais, hein. Et tu avais eu raison de le faire. Même la petite introduction se faisait dans le grand froid. Génial. Tu serras tes bras croisés contre toi, espérant que cela te réchauffe un peu, alors que d’autres jouaient aux pingouins sur la banquise. Cela méritait presque une petite photo souvenir, avec comme légende « Une classe gelant sur place tandis qu’un prof fait son introduction d’athlétisme ». Ou peut-être un article scandale du coup. Aucune idée. Et le prof tardait à faire son introduction, à croire qu’il était visiblement sadique et qu’il cherchait à vous faire devenir de petits bonhommes bleus. Sa question, fortement rhétorique et sarcastique, attira les remarques d’un élève, ainsi que des réactions diverses. Tu te contentas de soupirer, fixant le professeur comme si tu espérais qu’il se transforme en poêle chaud. Qu’il crame quoi. Surtout après sa réponse en mode « je suis le big boss faites pas chier les minus ». Il méritait de cramer. Espérons que ça arrive un jour… ?

Les explications ne tardèrent pas. Tu écoutas attentivement, tout en essayant de moins grelotter pour te concentrer. Si tu détestais le sport, tu ne tenais pas à être la risée de toute une classe. Il fallait au moins que tu sois dans la moyenne. L’objectif était simple : 400m chronométré. Il y aura des haies. Argh, ta hantise, sauter en courant, ça sentait la chute à plein nez. En plus, il y avait un malus pour les échecs. GENIAL. Petit point positif, un pokémon pour t’accompagner, sauf que heu… Les tiens étaient pas fifous, fallait le dire. D’autant que ton Fantyrm « volait ». Tu ne pouvais donc pas le laisser faire à sa guise, tu le prendrais dans ta poche. Pendant que le prof continuait de parler, tu sortis sa pokéball. Skjalg regarda autour de lui et commença à grelotter. Tu lui montras discètement la poche de ton sweat, et il alla s’y réfugier. Il y faisait doux et chaud, au moins lui ne gèlerait pas pendant ces quelques heures. Et il resterait, heureusement. Bref. Pas de boosts, pas de débuff sur les autres. Ouais ouais, pas de triche. En gros, tu cours, tu t’occupes pas du reste et izi win. Et l’ordre de passage ? Pierre, feuille, ciseaux. Waaaaaat ? Mais ça va être grave long !

Et oui, c’était vraiment long. De temps en temps, tu secouais ta main et tu sortais un signe au hasard, peu intéressée par le résultat. Un tirage au sort aurait été plus simple, vraiment. Bon, tu faisais partie du second groupe. Nice. Tu regardas les premiers partir, avec un œil peu attentif, les mains dans les poches. Tu craignais de te casser la gueule. Ah, bah heu… C’était arrivé dans le premier groupe. Bon, si t’étais pas la seule, ça irait. Mais t’avais vraiment la flemme de courir, même si ça allait te réchauffer. Tu pensais à ton lit, à la chaleur d’un chocolat chaud, la douceur d’un plaid. Oh eh. Ah. Heu. C’était à toi. Tu rejoignis la piste, ton Fantyrm sortit sa petite tête de sa cabane improvisée, et regarda le parcours. Lorsque le top fut donné, il se cacha totalement, pour ne pas tomber. Oui parce que t’allais pas le ramasser s’il tombait, hein.

Au départ. Tu fis l’erreur de partir rapidement, presque motivée. Tes jambes étaient engourdies par le froid, mais tu te réchauffas vite, tu avais déjà mal aux jambes. Tu ne t’étais pas échauffée, hein ? Erreur basique, Diana. Mais ça va, ça allait ! Tu étais bien partie, certes, mais les autres te rattrapaient. Lorsque tu arrivas devant le premier obstacle, tu ralentis, et tu passas au-dessus. Ton pied la toucha, la haie pencha, mais son poids la ramena droite. Ouf. Un malus d’évité. Sauf que tu avais perdu du temps et ceux qui avaient l’habitude te rattrapaient déjà. Second obstacle, ok. Les suivants, passable. Et le dernier, dans la fièvre de la réussite, tu le sous-estimas. Ton pied se prit dedans, tu te fis un croche-patte, et tu t’écrasas au sol. A peine le temps de mettre tes bras pour amortir ta chute. Putain, tu avais mal au ventre, le souffle court. Tu avais entendus un « Bwwak » : Skjalg avait été écrasé sous ton poids. Cela t’arracha un rire, étouffé, saccadé, entre deux toux. Ton pokémon était drôle, c’était certain, mais c’était surtout inattendu. Tu te relevas comme tu pus, toussant encore un peu, puis tu ravalas ta salive. Tu avais un léger goût de sang, tu t’étais probablement mordu la langue. Tu te remis en route, alors que tu avais vu les derniers te dépasser, et tu vérifias l’état de ton pokémon à l’aveugle. Ok, il était pas tout plat, il te mordit même le doigt. En vie, c’était cool. Tu continuas la course tranquillement, avec au moins trois points de côté, une douleur dans les poumons, les jambes en compote, mal aux bras. Bref. Le sport, Diana, ce n’était pas fait pour toi ; tu pouvais rayer tous les cursus qui le demandaient de ta liste. Résultat du chrono après malus ? Deux bonnes grosses minutes. C’était pas ouf, mais bon hein, au moins tu l’avais fait en mode fairplay. Tu retournas au gymnase et tu te laissas tomber sur le dos, totalement à plat, épuisée, mal partout, à la fois chaud et froid. Aaaah, cette journée allait te tuer, tu voulais juste dormir. Skjalg sortit de ta poche et commença à tourner lentement autour de toi, comme s’il voulait recommencer. Mais c’était pas lui qui avait couru ! Qu’il fasse la course lui-même ! Tu l’attrapas au vol et tu le gardas serré dans tes mains pour qu’il se calme. Un peu de calme, c’est tout ce dont tu avais besoin après tout ce bordel sans nom.
(c) Apomenon



Fiche ~ T-Card ~ Liens & RP ~ Couleur : #EF5385
Gwenaëlle Sklodowska
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8394-571-gwenaelle-sklodowska-pardonnez-son-nom-c-est-pas-facile-tous-les-jours-finie-mentali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8400-gwenaelle-sklodowska-mentali
Icon : Cours Athlétisme - 400m SNw51Cu
Taille de l'équipe : 12 / 20
Région d'origine : Unys
Âge : 17 ans
Niveau : 31
Jetons : 1917
Points d'Expériences : 713
Cours Athlétisme - 400m SNw51Cu
12 / 20
Unys
17 ans
31
1917
713
pokemon
Cours Athlétisme - 400m SNw51Cu
12 / 20
Unys
17 ans
31
1917
713
Gwenaëlle Sklodowska
est un Scientifique Mécano
Bon, cette fois ci, pour ce cours, Gwenaëlle n’avait pas été complètement stupide. Elle s’était couchée tôt et avait même fait une nuit complète. Ce qui n’était pas arrivé depuis oula depuis olalala… Depuis. Ouais, voilà. Jamais. Bref, cette fois ci, la verte était accompagnée de Foster, qui avait daigné se lever ce matin. Il ne se levait que pour les cours de sport d’ailleurs. Pourquoi ? La transpiration est la sueur était très mauvaise pour sa fourrure pourtant (enfin d’après lui). Pour conserver sa taille d’Apireine askip. Comme si un Pokémon avait des soucis de surpoids, ça se saurait non ? Aucune idée. Bref, toujours avec Tool qui l’accompagnait partout, la verte, bonnet sur la tête et frissons dans le corps se hâtait vers le gymnase.

SAUF QUE.

Déviation sur la voie, veuillez emprunter un autre chemin. Celui de la glace, de la goutte an nez et des engelures aux pieds. A peine sortie du vestiaire, un pull plus pauvre que moi sur les épaules, la scientifique re rentra en hâte de le lieu du changement pour au moins récupérer son bonnet. Si le cours se passait vraiment en extérieur, valait mieux un peu moins décéder.

La voilà à cailler dehors avec son Massko frigorifié et son Luxio en boule, par terre pour tenter de ne pas finir en congère. Qu’est ce qu’il attendait l’autre là ? Il voulait tous les transformer en Prinplouf ou quoi ? à voir comment les élèves se collaient les uns aux autres pour tenter de gagner un peu de chaleur, son plan se déroulait à merveille. Il se mettait bien lui avec sa doudoune et ses airs de beau gosse bien fringué, le froid il s’en cognait plus que de sa première chaussette. Si le personnage de ce cours avait été Kaeko, elle l’aurait insulté de tous les noms possibles dans sa tête. Mais c’était Gwen, juste Gwen. Et Gwen, à part penser qu’elle avait froid et qu’il fallait à tout prix couvrir Tool, elle ne pensait pas au prof. Elle l’avait déjà oublié.

« Tool, tout va bien ? Tu peux rentrer au gymnase, tu ne résistes pas bien au froid tu sais… »

Le Massko gémit en claquant des dents. Le cours ne commençait toujours pas, il fallait faire quelque chose pour l pauvre Tool. Un type plante à 0°C, pire idée du monde.

« Ecoute, ce cours ci tu ne le feras pas avec moi, rentre au dortoir !
- Ko…
- Il n’y a pas de mais, je sais que tu veux rester avec moi c’est ce n’est pas raisonnable, va te recoucher ! Tiens non, si tu veux être utile, va surveiller ACDC, avec lui on ne sait jamais..
- Ko !
- M’en fiche, t’y vas c’est tout !
- »

Et après trois grognements, et une rafale de vent glacée, le bleu se dirigea vers le dortoir. Imbécile, il n’avait jamais laissé sa dresseuse seule, il savait que ça mènerait forcément à la catastrophe. Mais pas le choix, elle était plus bornée qu’une série convergente, il ne pourrait pas parlementer avec elle.

Au bout d’encore cinq minutes à se peler les miches, Narr prit enfin la parole. Il aimait ça la souffrance sur le visage des élèves. C’était peut être pour cela qu’il était devenu professeur.. Si c’était sur les gens en général il serait devenu flic, ou politicien. Ahem.

Il commença par une blague qui visiblement ne faisait rire que lui. Gwenaëlle prit un air blasé. Il est stupide ou quoi ? Pour perdre un orteil avec cette température il aurait au moins fallu être pieds nus pendant plusieurs heures. Idiot. Comment ? Le ? Second degré ? ça va être difficile à 0°C…

BREF

Une explication plus tard, voilà notre verte préférée perdue au milieu de la foule d’élèves. Faire un pierre feuille ciseaux, avec des inconnus ? Sans façon merci ! Parler à des gens lui faisait encore plus peur que d’affronter le général Jac… Ouais pas plus mais au moins autant on va dire. Ainsi, elle préféra courir un peu sur place pour s’échauffer (ou le prétexter) et attendre de passer dernière. Les autres semblaient vraiment pressés de rentrer dans les vestiaires et se réchauffer dans une autre salle. Gwenaëlle avait choisi le froid plutôt que la chaleur humaine.

Elle vit passer devant elle des cheveux bleus qu’elle connaissait bien, Yuna. Toujours en tête pour tout cette demoiselle, son charisme pétait autant le feu que ses Pokémons.

Tandis que les jeunes défilaient devant la verte sautant sur place, la piste d’athlétisme se vidait peu à peu. Il ne resta bientôt plus que quatre personnes, dont notre carotte nationale qui avait déjà mal aux jambes à force de s’échauffer depuis une heure.

Avec Foster, elle se mit sur le départ avisant les haies. Qu’est ce qu’elles étaient hautes ces haies, elle ne pouvait pas sauter aussi haut non ? Rapidement, la dresseuse dit le calcul, si elle renversait toutes les haies, son score atteindrait – 8000, comme la température extérieure en soit. D’un coup elle secoua la tête, non elle pensait n’importe quoi. Il y avait 10 haies, donc en soit ça risque d’être – 1 point par haie. En moyenne un humain lambda (en gros elle) court à une pointe de vitesse de 29,2 km/h, soit 8.1 m/s. Or il faut tenir cette vitesse tout le long des 400 mètres et Gwen n’en était clairement pas capable, déjà faire un sprint sur 100 mètres lui paraissait bien trop insurmontable alors sur 400.. Disons en moyenne de temps du 20 km/h paraissait plus faisable pour elle. Soit 5.75 m/s donc pour 400, 1 min et 10 secondes et si on rajoute le départ et les éventuels ralentissement, 1 min 25 s.

« Prêts ? »

Et zut réfléchis plus vite Gwen pour estimer ton temps. Est-ce que ça valait le coup de renverser les haies par rapport au temps que tu vas faire ? Disons qu’avec les haies elle atteigne les 1min 55, ça n’assurerait pas une bonne note, alors que si elle renversait le tout, en fonçant bien dans le tas comme il fallait, elle pourrait faire cette minute dix secondes (au mieux). Oh et puis pokéflûte, autant tout renverser, de toute façon elle va se viander dessus alors autant éviter tout obstacle.

« Foster, tu cherches pas à comprendre et tu me bousilles toutes les haies avec étincelle ! »


PAN

Le signal de départ était lancé. De toutes ses forces, Gwenaëlle fonça sur la piste, accompagnée de son Luxio. Très vite, le pelage blanc du Pokémon crépita, 5 mètres avant collision imminente.

4 mètres

3 mètres

2 mètres

1 mètre

ET C’EST L’IMPACT. La haie s’envola au loin dans un grand fracas et avec les rires de Foster qui d’un coup, avait tous les regards braqués sur lui.

« MAIS QUE FAITES VOUS N°571 ? »

Elle pète les haies ça ne se voit pas ?

Narr avait la bouche grande ouverte, d’habitude les élèves se pétaient juste la tronche sur les haies, comme la rouquine passée avant ou le Chartor d’une autre. Mais là, les exploser ? C’était inadmissible. Mais pas interdit. Il aurait du le prévoir. Les élèves de la PC étaient tous timbrés, il le savait. Il aurait dû mettre un alinéa comprenant en compte la destruction pure et simple du matériel.

Les trois autres élèves sur la piste avec elle se baissaient dès la collision de Foster avec une haie. Les trois jugèrent si fort la scientifique que l’attaque d’Arceus semblait misérable à côté. Qui les avait donc mise avec une cinglée pareille !

En sueur au bout d’une centaine de mètres, la verte voulait déjà arrêter et abandonner. Il était plus simple de courir pour sa vie que pour du sport. Dans la mine, courir ne lui semblait pas être autant une souffrance. Fin, si elle s’était stoppée, elle se serait faite bouffer par des Skelenox donc bon, la sueur, les jambes lourdes, c’était pas ses pensées sur le moment.

Foster, lui, s’éclatait (et éclatait) comme un dingue. A la troisième haie, il changea même de tactique et choisit une autre attaque, histoire d’alterner un peu. Mais surtout montrer qu’il savait faire autre chose comme attaque. Il voulait briller et pas qu’avec des électrons. Il fonça avec charge, puis pour le suivant c’était l’attaque morsure. Puis il revint avec étincelle (son movepool est vraiment pas ouf, désolée pour la non originalité des attaques, plaignez-vous auprès de Game Freaks). Tandis que sa dresseuse trainait un peu plus le pas derrière.

Elle haletait, elle avait si chaud qu’elle ne ressentait même plus le froid ambiant. Tout lui paraissait brûlant, surtout l’air qui allait et venait dans ses poumons. Le sport qui rendait les gens plus en forme, et puis quoi encore. Ce qui rend en forme c’est de dormir et de faire Netflix and chill et puis c’est tout. Le sport n’était qu’un cycle pour déchirer et réparer les muscles humain. Ce n’était que souffrance.

La verte dissertait toujours dans sa tête sur les absurdités de cette pratique quand elle franchit la ligne d’arrivée. Foster, arrivé depuis longtemps grogna de plaisir pour avoir une caresse de récompense pour son très bon travail. Un des garçon avec qui elle avait couru sur la même piste émit un sifflement comme pour la prévenir qu’elle était aussi toquée qu’un chef étoilée. Les deux autres la traitèrent juste de malade avant de vite repartir vers le vestiaire, loin d’elle et de son Luxio fonceur. Ils ne savaient pas par quel miracle ils avaient pu finir cette maudite course en un seul morceau. Heureusement qu’il n’y avait pas le droit d’attaquer les adversaires…

« 571, venez ici tout de suite.. »

Il existait en ce bas monde des colères plus froides que le temps d’Adala en ce moment. Celle d’un professeur qui a vu son matériel se détruire devant ses yeux. M’enfin toutes les haies n’ont pas volé en débris. Certaines étaient juste mordues ou poussées vers l’extérieur, enfin plutôt la moitié d’entre elles.

Déglutissant, la verte s’avança vers le prof des plus énervés.

« Je crois que le principe de 400 mètres HAIES vous est moins connu que la relativité. Va falloir me réparer tout ça et faire une lettre d’excuse au générale Jackie.

- Mais v-v-v-v-vous n’aviez p-p-p-ppas d-d-d-d-dit que c’était interdit…

- C’est vrai, interdit de fracasser les haies n’était pas assez évident pour tout le monde, fallait que je le précise !

- P-p-p-pardon, je ne ne ne le referrais p-p-p-plus… Mais j’ai fait un un un bon t-t-t-t-temps ? »

Si Narr pouvait se facepalme il l’aurait fait. Heureusement que cette catastrophe sur patte était dernière, l’avait-elle prévu depuis le début ce chaos ? Il n’en savait rien et s’en foutait royalement.

« 1 min 25 … »

BIM COMME PREVU ALLEEEEEER.

« Sans malus, mais ne vous attendez pas à avoir la moyenne 571, à moins que la générale soit clémente avec vous. »

Gloups. Tout cela aurait été totalement futile donc…

Triste, la scientifique repartit vers le vestiaire se changer. Finalement juste se manger les haies lui aurait donné la moyenne… Si Tool avait été là, ça aurait été autre chose, imbécile de Gwen.

« Madame la vice directrice,

Je vous écris pour vous demander pardon d’avoir participer à la dégradation des biens de la Pokémon Community. Ce mardi 18 février 2020 à 9h15 j’ai cassé délibérément des haies lors du cours d’athlétisme du professeur Narr afin d’aller plus vite dans cet exercice.

Je m’excuse platement par rapport aux dégâts causés et vais réparer mes erreurs ainsi que toutes les haies endommagées.

J'ai fait une erreur que je ne referais plus à l'avenir. Je ferais attention au matériel prêté par l'école.

Veuillez agréer madame, l’expression de mes plus sincères condoléances salutations.

Signé : Gwenaëlle Sklodowska, n°571 promotion 13

ne me tuez pas s’il vous plaît
»





Cours Athlétisme - 400m P8X21eb
Matrix Unlocked
Salomé Cobal
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t6439-449-salome-cobal-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t6472-salome-cobal-givrali
Icon : Cours Athlétisme - 400m Z411
Taille de l'équipe : 8
Région d'origine : Johto
Âge : 17 ans
Niveau : 61
Jetons : 27268
Points d'Expériences : 2058
Cours Athlétisme - 400m Z411
8
Johto
17 ans
61
27268
2058
pokemon
Cours Athlétisme - 400m Z411
8
Johto
17 ans
61
27268
2058
Salomé Cobal
est un Pokeathlète Médecin
Salomé patientait, avec Django à ses côtés pour la réchauffer de ce froid béant tandis qu'Algernon saluait une à une toutes les personnes environnantes, et leurs Pokémon avec. Cela en faisait du monde pour un simple cours de sport, et la rousse était bien contente de ne pas être en tenue comme tous les autres.
Elle avait gardé son manteau d'hiver, pull et jean pour compléter sa parure et des bottines aux pieds. Inutile d'espérer courir aujourd'hui, comme tous les jours depuis décembre ou pour n'importe quelle activité sportive ; elle se dirigea vers le professeur tandis que ce dernier avait fini d'expliquer l'exercice du jour, lui tendant l'attestation médicale délivrée par Needle, comme à chaque semaine.

Il s'en saisit, le parcourant brièvement avant de reporter son attention sur la rousse :

— Tu as l'intention de courir sur tes mains peut-être, Salomé ? Et puis, tu n'as même plus de plâtre à ce que je vois.
— La rééducation n'est pas terminée... Ce serait dommage que je tombe et que tout soit à recommencer, non ?

Il leva les yeux au ciel avant de plier et de ranger le papier déjà froissé par les petites mains de la gitane.

— Et vous avez déjà couru avec des vertèbres fracturées ? Je veux pas risquer la paraplégie pour quelques haies à sauter, non merci !

Elle croisa les bras, attendant la décision du professeur qui se traduisit par un simple soupir, tout en activant le chronomètre pour les premiers passages des étudiants. Les haies n'attendaient plus qu'à être franchies, mais sans Salomé, à nouveau.

— Et ça va durer encore combien de temps, ces dispenses de sport ?
— Jusqu'au printemps, environ. Moi aussi ça m'ennuie beaucoup d'être une PokéAthlète dispensée d'athlétisme.
— Bien sûr, bien sûr. Au moins tu devrais survivre à la matinée vu que tu avais tout prévu, fit-il en avisant tour à tour le Feurisson et la tenue d'extérieur de la demoiselle, tu peux marcher le long de la piste si tu veux... À moins que ça aussi, ça ne te soit contre-indiqué par Needle ?

La gitane se détourna de Léon Nahr, le laissant sur son sarcasme tandis qu'elle observait au bord de la piste les concurrents qui s'élançaient, reconnaissant sans mal Yuna en compagnie d'un Chartor qu'elle se retrouvait à porter pour passer les haies.
N'importe quoi.
La Médecin bailla face à ce spectacle pitoyable, comprenant qu'elle n'aurait pas eu besoin d'une telle manœuvre avec Django à ses côtés à la course. Ce dernier restait prostré contre sa dresseuse, diffusant un semblant de chaleur que d'autres leur enviaient sûrement.
Elle détourna finalement son regard de Yuna et de sa prestation misérable, reconnaissant la demoiselle qu'elle avait dû applaudir sous la contrainte de tout Clap Clap Clap... Ou juste sous celle d'Erika, c'était là le plus probable. Adorable et toute timide, c'était là tout ce que la rousse avait retenu d'elle tandis qu'Algernon, l'apercevant à son tour, se mit à l'applaudir à l'aide de ses petites ailes, comme quelques mois plus tôt, sans personne pour le suivre dans cet élan d'affection et de solidarité pour la jeune inconnue à la chevelure verte.
Cela ne pouvait pas être moins intéressant que la course de Yuna, n'est-ce pas ?
Et, comme la rousse l'espérait, il y eut du spectacle.
Pauvres haies éclatées à tout jamais par le Luxio.
Cela fit sourire Salomé, à défaut de la faire rire, tandis que le professeur, lui, voyait rouge, la fustigeant du regard et par ses mots.

— Faulkner aurait sûrement fait la même chose, déclara-t-elle à l'intention de son Feurisson qui suivait cette prestation peu banale, pire, il aurait sûrement déclenché une attaque Grêle juste pour le plaisir.

Et elle l'aurait choisi sans hésiter pour ce cours, si elle avait pu y participer.
La rousse souriait toujours, de ce même sourire qui n'annonçait rien de bon pour l'humanité toute entière, laissant ses doigts s'égarer entre la fourrure encore chaude du chromatique.

— On risque pas de malus, nous, vu qu'on participe pas...

Zéro ou non noté, c'était du pareil au même pour elle.
À la différence près qu'un zéro aurait plus d'impact dans sa moyenne.

— Fais-les profiter de ton plus beau Brouillard, Django. Ça manque de gens qui trébuchent, tu ne crois pas ?

Le type Feu s'exécuta tandis que de nouveaux élèves entraient en piste.


Cours Athlétisme - 400m Miniature_731_SLCours Athlétisme - 400m 9300065cqlCours Athlétisme - 400m Rm8bCours Athlétisme - 400m Miniature_461_XYCours Athlétisme - 400m U96vCours Athlétisme - 400m 1560881474-miniature-leviator-2-0Cours Athlétisme - 400m 1564356350-farfuretCours Athlétisme - 400m Miniature_619_XY
Merci Ida, Max & Mika pour les Moodboards ! :
Cours Athlétisme - 400m 670694A41EB578ED25EEFEFD7DEEFCC2B455DB3045425734926CF80DpimgpshfullsizedistrCours Athlétisme - 400m CwaoCours Athlétisme - 400m Salome
Elise Sandstorm
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8448-573presentation-elise-sandstorm-mentali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8457-elise-sandstorm-mentali
Icon : Cours Athlétisme - 400m 1604422299-icon-4
Taille de l'équipe : 4/14
Région d'origine : Johto
Âge : 16
Niveau : 31
Jetons : 5004
Points d'Expériences : 631
Cours Athlétisme - 400m 1604422299-icon-4
4/14
Johto
16
31
5004
631
pokemon
Cours Athlétisme - 400m 1604422299-icon-4
4/14
Johto
16
31
5004
631
Elise Sandstorm
est un Scientifique Chercheur Pokemon

You can (not) run

Mercredi 12 février, 8h00

Elise se dandinait sur place pour essayer de se maintenir au chaud. Même avec son pelage soyeux et doux, Koda, qu'elle tenait dans ses bras comme à son habitude, semblait trembler de froid lui aussi.

Les cours de sports n'étaient pas ceux que la jeune fille rebutait le plus, mais à choisir, elle préférait encore qu'ils aient lieu dans un espace clos, à l'abri du vent et du froid matinal d'hiver. Et à voir la plupart des autres élèves grelotter ainsi, elle se disait qu'elle n'était pas la seule. La pluaprt des autres filles s'étaient mises en survêtement léger, et regrettaient amèrement ce choix là. Au moins, Elise avait décidé d'opter pour une combinaison complète, ce qui la protégeait du froid. Certes, cela n'était pas le but initial, qui était lui de camoufler les hématomes, les brulures de tapis et les éraflures sur les tibias, mais au moins, elle n'était pas à l'air libre.

Après avoir passé près de 15 minutes dans le froid, la classe commença, et les explications furent brêves. Un cours d'athétisme, tout ce qu'il y avait de plus banal. Regrouppant les élèves par quatre, le professeur Nahr expliquait également que ces parcours s'effectueraient en compagnie d'un Pokémon.

"Koda, j'espère que tu es prêt pour sauter ?"

Les Pokémons volants étaient interdits en raison de la nature de l'épreuve, ce qui faisait qu'Astrid ne pouvait pas participer. De toutes façons, elle n'aurait pas pu affronter le froid hivernal ... Quant à Merlin, il était restait au dortoir pour s'occuper du ménage. Depuis qu'elle avait capturé ce Pokémon à Galar, il était apparu qu'il était bien plus serviable que tout ce à quoi la jeune fille aurait pu s'attendre. Encore ce matin, la chambre était absolument impeccable, malgré la collocation avec une fille pour le moins .... désordonnée ...

Vint alors le tour d'Elise de se lancer sur la piste. Elle alla se mettre en position attendant le signal de départ. Elle n'était pas très doué en course, car il lui arrivait parfois d'avoir le souffle rapidement coupé, mais elle ferait de son mieux. Et les encouragements de son partenaire ne pouvaient que l'aider à réussir ce parcours.

Le signal de départ retentit, et la jeune fille s'élança à toute allure, accompagnée de son partenaire sur sa gauche. Les premiers mètres défilaient tandis que la scientifique sentait ses jambes engourdies par le froid se réchauffer très vite. Peut-être un peu trop vite, car elle avait l'impression d'avoir les pieds comme paralysés par le gel. Mais elle ne s'arrêta pas pour autant, elle devait terminer cette course pour avoir la moyenne.

Si elle parvint sans difficultés à passer les premiers obstacles, elle se prit le pied dans la cinquième haie, qui tomba lourdement derrière elle. Elise elle-même failli trébucher, mais avec beaucoup de chance, ou d'agilité peut-être, elle parvint à rester debout. Son partenaire de son côté en avait fait tomber déjà deux autres, la hauteur du saut correspondait à 2 fois la taille de son petit corps.

La jeune fille parvint finalement, mais après ses camarades, à la ligne d'arrivée. Elle était essoufflée, mais elle parvenait tout de même à rester debout. Son partenaire semblait dans le même état que sa dresseuse. Le professeur Nahr annonçait alors les temps aux élèves.

"Mademoiselle Sandstorm ... 1 minute et 27 secondes ... Ce n'est pas trop mal, mais étant donné les trois barrières qui sont tombées, votre temps obtient un malus de 30 secondes supplémentaires, ce qui vous fait 1 minute et 57 secondes ... Fort heureusement pour vous, c'est pile la moyenne. Allez rejoindre les autres sur le côté.
Groupe suivant !
"

C'était passé tout juste. Mais elle avait réussi à s'en sortir du mieux qu'elle le pouvait. En tout cas, la jeune scientifique savait qu'elle s'en était mieux sortie que d'autres passés juste avant elle ....




La cutie danse en 9900ff

Cours Athlétisme - 400m Miniature_216Cours Athlétisme - 400m Miniature_714_EBCours Athlétisme - 400m Miniature_876_%E2%99%82_EBCours Athlétisme - 400m Miniature_427_EB
Raven Wrynn
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8744-raven-wrynn?nid=2#88914
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8765-raven-wrynn-pyroli#89037
Icon : Don't look after me
Taille de l'équipe : 3
Région d'origine : Volucité, Unys
Âge : 14 ans
Niveau : 11
Jetons : 1798
Points d'Expériences : 150
Don't look after me
3
Volucité, Unys
14 ans
11
1798
150
pokemon
Don't look after me
3
Volucité, Unys
14 ans
11
1798
150
Raven Wrynn
est un Pokeathlète Agent
Pratiquement un mois s’était déroulé depuis l’arrivée de Raven et Magnolia à l’académie. Le premier jour avait été particulièrement marquant puisqu’il avait entraîné une sortie scolaire sur une île fraîchement libérée du joug de ses dirigeants et la capture d’un vroum vroum, autrement appelé Charbi. Depuis, les jeunes filles auraient pu s’attendre à voir les jours s’enchaîner avec la même saveur, mais ils avaient été plutôt classiques. Des cours, des week-ends, d’autres cours, d’autres week-ends,… Au final, les riches n’en faisaient pas plus qu’elles dans leur école de parias. La seule différence étant qu’elles n’avaient pas à se battre ou courir pour rentrer chez elle le soir. Ce calme était presque trop plat pour Raven qui appréciait bénéficier d’un peu d’action de temps en temps. Léon Nahr était le professeur préféré de la tornade brune. Il s’occupait du cours d’athlétisme, le seul où elle avait l’occasion de se défouler physiquement. Elle aimait bien ceux de combats Pokémon, mais était toujours déçue de ne pas pouvoir participer elle-même aux affrontements.

Encore une fois, la brune était arrivée à son cours équipée de lunettes de soleil sur le dos de son vroum vroum. Une entrée en scène à laquelle les autres s’habituaient et qu’ils ne remarquaient presque plus. Raven rappela son Pokémon et alla se changer dans les vestiaires. Contrairement à certains qui avaient leur propre tenue, elle utilisait celle de l’académie qui consistait en un jogging aux bordures aux couleurs de son dortoir et un t-shirt assorti. Par-dessus, elle avait enfilé la veste de sport qui complétait la tenue, dont elle avait retroussé les manches jusqu’aux coudes. Enfin, elle avait noué ses cheveux en une queue de Ponyta. Lorsqu’elle vit qu’il fallait sortir, elle prit un malin plaisir de rire des frêles élèves qui frissonnaient rien que de sentir l’air frais sur leur chaire. Quant à elle, elle était ravie d’effectuer son sport à l’air libre. Elle garda sa veste ouverte et ne chercha pas à redescendre ses manches, se contentant de s’installer au milieu de la foule pour écouter les directives de Nahr.

- Il en met du temps. Dit-elle à qui voulait bien l’écouter.

En dehors de Magnolia, Raven n’avait pas noué de grands liens avec son entourage. Dans sa classe, elle était considérée comme la brute peu fréquentable parce que ses manières ne correspondaient pas aux codes que les autres bourges détenaient. A son dortoir, elle s’était liée d’amitié avec une de ses aînées nommée Tama, diminutif de Tamarai. Enfin, il y avait sa colocataire, Rosélia… C’est pas le nom d’un Pokémon, ça ? Rosalina ! Raven ne la portait pas dans son cœur, elle incarnait tout ce qu’elle détestait, mais étant obligée de vivre avec, elle prenait sur elle d’oublier son existence autant que possible pour ne pas lui enfoncer sa tête dans la gueule de son Carvanha.

Au bout d’une dizaine de minutes qui semblèrent être une éternité pour certains élèves, Léon Nahr prit la parole. Il commença par narguer les élèves, ce qui en mit une en rogne. Raven sourit. Elle aimait voir ces riches être mis en déroute et comprendre qu’ils n’étaient pas tout puissant et ne pouvaient pas tout contrôler tel qu’ils le pensaient dans leurs petites têtes étriquées. Mais bon, les explications débutèrent et il fallut se reconcentrer. L’exercice du jour serait une course de 400m haies. Un regard complice se glissa entre Raven et Mistral, son Zigzaton, qui traînait à ses pieds. Cette épreuve, elle était pour eux ! Elle demandait à la fois d’être rapide, agile et endurant. D’être sportif quoi. Et ce n’était clairement pas les bourges qui la dépasseraient. Elle allait leur montrer qu’ils jouaient sur son terrain, quitte à alimenter le stéréotype qui l’entourait.

Elle leva une main.

- Monsieur, c’est possible de passer dans le premier groupe ?

Etre malin faisait aussi partie du job. En passant en premier, elle alliait de démontrer devant tous sa supériorité ainsi que le gros lot de pouvoir se réchauffer dans le gymnase au lieu de se refroidir sur le banc de touche.

- Pas question. Va faire tes Pierre, Papier, Ciseaux.

Habituellement, les professeurs étaient ravis d’avoir des volontaires pour passer en premier puisque personne ne voulait jamais se décider à prendre ce rôle. Que la décision de Nahr aille à l’encontre de cette logique la dépassait et laissait pantois. Au jeu du hasard, elle comprit rapidement qu’elle devrait se contenter du résultat qu’elle aurait et au terme des différentes manches, elle obtint de passer dans le troisième groupe. Ce n’était pas premier, mais c’était pas si mauvais non plus. Elle ne devait juste pas perdre son énergie en restant dehors, alors elle s’écarta du groupe pour réaliser quelques exercices d’échauffement. Elle démarra par une petite course pour mettre le corps en marche, puis se posa pour des étirements de chacune de ses articulations. Mistral reproduisait chacune de ses actions et s’entraînait aussi à sauter, ce qui donna une idée à Raven. En récupérant discrètement une corde à sauter dans le local de matériel, elle pouvait échauffer sa détente et son endurance sur des sessions d’une minute toutes les minutes.

- Groupe 3, c’est à vous.

Raven déposa la corde sur le côté en se disant qu’elle la rangerait après et rejoignit la ligne de départ. Elle avait déjà vu ses concurrents à l’œuvre lors des précédents cours et aucun d’entre eux n’était un grand sportif, elle n’avait donc aucune crainte pour la course, c’était dans la poche !

- A vos marques !

Elle posa ses mains sur le sol.

- Prêt !

Ses fesses se bombèrent.

- Partez !

Elle disparut du départ. Elle avait la chance de concourir avec un Zigzaton qui était aussi un Pokémon naturellement rapide. Ils avaient donc tout aussi naturellement pris la tête de la course. Les haies pointèrent le bout de leur nez, l’obligeant à ralentir légèrement l’allure pour les appréhender en toute sérénité. De toute façon, elle n’avait pas à craindre d’être rattrapée. Qu’elle ne fut pas surprise alors de voir ses adversaires remonter sur elle. Tandis que l’un était complètement largué, les deux autres avaient rattrapé leur retard et jouaient au coude-à-coude la première place.

- Mais vous trichez !

- Est-ce vraiment de la triche d’utiliser son cerveau ?

Raven grinça des dents et compensa son envie de les éclater en forçant l’allure. A côté d’elle, un élève sur le dos d’un Spoink n’avait aucune difficulté à franchir une, voire deux, barrières sans difficulté, alors que l’autre courrait normalement, mais son Pokémon le précédait en utilisant Tunnel, ce qui enterrait les barrières les unes après les autres sur son chemin. Le professeur n’avait interdit aucune de ces deux pratiques, c’est vrai, mais n’étaient-elles pas plus que limite ? En attendant, la brune ne pouvait baisser les bras juste parce que deux gamins avaient décidé de la prendre de haut. Si elle se faisait battre, ce serait pire que tout. Ils se moqueraient d’elle et ils ne seraient pas les seuls. Elle donna tout ce qu’elle avait pour que cela ne se produise pas, passant la ligne d’arrivée bien plus en sueur qu’elle l’aurait imaginé. Mais elle s’était tellement concentrée sur sa course, qu’elle ne savait pas si elle était parvenue à passer l’arrivée en première. Elle regarda le professeur, qui demandait déjà aux autres élèves de se préparer à prendre le départ.

- Monsieur, j’ai fait combien ?

- Une minute zéro cinq, c’est plus qu’honorable.

Elle s’écroula de satisfaction en entendant son chrono. Son corps était bouillant et elle ne sentait presque plus ses jambes tant elles avaient chauffé. L’adrénaline retombait, elle ne devrait pas se poser ainsi et faire quelques exercices pour éviter de se retrouver avec une blessure post-effort, mais elle s’en moquait sur le moment et souhaitait juste profiter de son bonheur d’avoir dépassé ses limites. En effet, elle n’avait jamais franchi la barre de la minute dix et cette réussite, elle le devait à ses abrutis de bourgeois qui l’avaient poussé dans ses derniers retranchements.

- Bien joué à toi aussi Mistral.

Elle attrapa sa boule de poil et la colla contre elle en l’ébouriffant.
Thésée Coursevent
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8304-562-thesee-coursevent-bimbadabim-bimbadabadaboum-phyllali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8314-thesee-coursevent-phyllali
Icon : Cours Athlétisme - 400m 1560964883-icon
Taille de l'équipe : 8
Région d'origine : Alola
Âge : 16 ans
Niveau : 21
Jetons : 2626
Points d'Expériences : 389
Cours Athlétisme - 400m 1560964883-icon
8
Alola
16 ans
21
2626
389
pokemon
Cours Athlétisme - 400m 1560964883-icon
8
Alola
16 ans
21
2626
389
Thésée Coursevent
est un Pokeathlète Médecin
Ce n’était pas la motivation qui transcendait le regard de Thésée ces derniers temps. La Saint-Valentin venait à peine de se terminer, qu’ils devaient retourner en cours et subir les lubies de leurs professeurs. Habituellement, le sport était sa discipline favorite, il s’était même réfugié dans ses entraînements en janvier à la suite de sa déception amoureuse, mais ses notes étaient en chute libre depuis cette période, même dans cette matière. Cela s’expliquait par le fait que le garçon n’avait aucune envie de faire des efforts pour être le meilleur. Ses professeurs le voyaient et s’inquiétaient. Ilea en avait peut-être même entendu parler et devait elle aussi se faire un sang d’encre à son sujet. Pour autant, le garçon ne l’avait pas encore vu. L’unique personne à qui il acceptait encore d’adresser la parole était Nico, sauf qu’il était impossible de traiter l’autre Phyllali de bavard, donc Thésée aurait pu discuter avec une porte, qu’il en aurait été de même.

En ce matin, Léon Nahr avait mis au programme une petite course de 400m haies. Notée, évidemment. Dans le froid, pour sûr. Ce ne serait pas amusant de courir en intérieur. Où serait le plaisir de voir ses élèves frigorifiés qui stress en prime pour leur passage ? Un véritable sadique ce référent Noctali. Thésée était persuadé qu’il ne devait pas être très apprécié pour ses méthodes. Lui, s’en moquait. Il avait froid, comme les autres, mais acceptait son sort sans rechigner. Il aurait préféré faire de l’escalade, il aurait eu le plaisir de pouvoir se jeter d’une forte hauteur sans se faire réprimander.

Le rouquin fit appel à son Osselait chromatique. C’était l’un de ses derniers Pokémon, il avait donc encore moins de chances de gagner avec lui, seulement il était pessimiste mais pas idiot pour autant. Il était plus intéressant d’utiliser un Pokémon arrivé récemment dans l’équipe pour favoriser l’échange et la coordination avec. Il n’y avait pas mieux qu’une épreuve à enjeu pour tisser un lien rapidement. Encore fallait-il être intéressé par cet enjeu.

- Dabi, nous allons participer à une course. C’est le parcours et toutes les barrières devront être franchie en sautant. Tu comprends ?

Le regard morbide du Pokémon s’éclaira et il hocha de la tête en même temps que de sa masse d’os.

- Bien. Il faut faire un jeu pour savoir quand est-ce que nous passerons avec les autres.

Avec détermination et motivation inversée, Thésée se dirigea vers ses camarades de classe. Il prit soin d’éviter Angel et Ranya et s’intéressa aux autres en les saluant d’une main. Il n’eut pas besoin de plus de contacts sociaux pour entamer la partie de Pierre-Papier-Ciseaux. A la première manche, il fit Pierre. Il perdit. A la seconde manche, il fit Pierre. Il gagna. A la troisième manche, il fit Pierre. Il gagna. Sur ce score de 2-1, il empocha une cinquième place, donc le groupe 2 de passage.

- On aura pas beaucoup à attendre.

Il s’assit dans un coin non utilisé de la piste et regarda les coureurs de dos partir. Osselait n’était pas plus dynamique que lui et frappait son os contre un rebord de la piste pour en tester la solidité. Bientôt, ils furent appelés pour prendre place sur la piste.

- Tu veux que je te porte ou tu préfères courir ?

Dabi haussa les épaules. L’un comme l’autre lui convenait.

- Ok, tu courras.

Tandis que les élèves se préparaient à prendre leur meilleur départ, Thésée restait raide au niveau de la ligne. Nahr ouvrit les hostilités et ils partirent tous au quart de tour, hormis le rouquin qui traînait à une vitesse de croisière moyenne. Sans trop se fouler, il arrivait à ne pas trop se faire distancer, c’était le fruit de son travail de footballeur. S’il l’avait vraiment voulu, il aurait pu les doubler et prendre la tête de la course, mais ça ne l’intéressait pas. Il se contenta de continuer à son rythme sans se préoccuper des autres concurrents. Lorsque Dabi ne parvenait pas à sauter au-dessus des barrières, il s’arrêtait et le soulevait pour le faire passer, puis ils reprenaient la course. Malgré son manque d’énergie, il passa la ligne en troisième position avec un temps d’une minute vingt.

- C’est bon professeur, on peut rentrer à nos dortoirs ?

- Non. Allez attendre dans le gymnase et faites des exercices si vous vous ennuyez.

- Ok…


chaque personne qu'on s'autorise à
aimer
est quelqu'un qu'on prend le risque de
perdre
Idalienor Edelwen
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t4164-295-les-ambitions-d-idalienor-pyroli
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t4175-idalienor-edelwen-pyroli
Icon : https://img.nickpic.host/3rBaTA.jpg
Taille de l'équipe : 15
Région d'origine : Hoen
Âge : 20 ans
Niveau : 70
Jetons : 2476
Points d'Expériences : 2493
https://img.nickpic.host/3rBaTA.jpg
15
Hoen
20 ans
70
2476
2493
pokemon
https://img.nickpic.host/3rBaTA.jpg
15
Hoen
20 ans
70
2476
2493
Idalienor Edelwen
est un Pokeathlète Médecin
Sautillant sur place, équipée de l’un de mes hoodies de sport en plus de ma tenue de sport traditionnelle et de fins gants noirs en soie, je tente de me réchauffer comme je peux pour éviter de perdre deux de mes orteils. Visiblement, Leon Nahr a décidé que faire cours dans le gymnase de l’académie n’était pas envisageable. Alors que nous sortions tous des vestiaires, persuadés que la séance aurait lieu dans les locaux habituels, il a préféré nous conduire directement sur la poste d’athlétisme. Heureusement que j’ai eu le temps de récupérer mes gants dans mon sac histoire de préserver mes doigts. Mais tous les élèves n’ont pas ma chance et je vois déjà du coin de l’œil des mains devenir très rouges au contact du froid de ce matin. J’espère qu’il va rapidement démarrer les explications.

Nous partons donc apparemment sur une course 400 mètres avec un de nos pokemons. Par groupe de 4, le but est de faire le meilleur temps. Classique pour de l’athlétisme même s’il aurait pu se garder ce type d’exercice pour l’été, ou au moins le printemps. Après les petites scénettes habituelles entre étudiants et professeurs, monsieur Nahr se positionne au niveau de la ligne de départ et annonce que pour déterminer l’ordre de passage, cela se jouera aux pierres feuilles ciseaux. Simple mais efficace j’imagine pour faire un choix. Parce que le Saint-Graal tout le monde l’attend : avoir le droit de retourner dans le gymnase bien au chaud contre l’un des radiateurs du bâtiment. Sans perdre trop de temps, je m’incruste dans un premier groupe de jeu.

- Pierre, feuille, ciseaux !

Nous positionnons tous nos mains au centre pour regarder le résultat. Il n’y a que des pierres et des feuilles. Et évidemment, j’ai fait Pierre. Quelque chose me dit que je ne vais pas passer de suite. Les parties s’enchainent et le résultat est toujours le même, pas une seule victoire. Jusqu’à ce qu’enfin on m’attribue un groupe, le dernier. Je soupire légèrement, laissant échapper cette buée si caractéristique de l’hiver marquée par la différence température trop importante entre le corps et l’air ambiant. Il va falloir que je me tienne prête et surtout réchauffée pendant un moment.

Les premiers prennent place sur la ligne de départ, me rappelant que je ne peux pas courir seule aujourd’hui. Retourner dans le vestiaire chercher mes pokeballs ne serait pas très fairplay pour les autres, donc je choisis une autre solution. Entre mes doigts, je siffle d’une manière bien particulière. Un code que l’intéressé devrait reconnaitre assez rapidement. En effet, il ne faut pas bien longtemps avec que des bruits dans les arbres se fassent entendre et qu’une masse verte débarque sur le terrain à mes côtés. Mon Arcko a répondu présent à l’appel et attend visiblement quelques explications sur le pourquoi de sa présence dans un cours de sport au milieu d’une troupe d’élève à 8h30 du matin.

- Jae-Ha je vais avoir besoin de toi. La course doit se faire en duo humain et pokemon. Tu veux bien la faire avec moi ? Avec ta puissante queue tu ne devrais pas avoir trop de mal à passer les haies. Et tu as une bonne vitesse. A tous les deux je pense qu’on peut faire un bon chrono qu’est-ce que tu en penses ?

Le pokemon plante a l’air pensif mais finit par donner son accord d’un hochement de tête. C’est vrai qu’habituellement je ne le fais pas participer à ce genre de cours mais il est peut-être temps que cela change après tout. Maintenant que la forêt est son terrain de jeu, l’académie doit également le devenir, et ses habitants aussi. Sachant pertinemment que je vais passer dans le dernier groupe, je m’écarte un peu des autres participants pour me concentrer sur mon propre échauffement en compagnie de Jae-Ha. Tandis que lui fait travailler plus spécifiquement les muscles de sa queue pour pouvoir franchir les obstacles avec plus d’aisance, je réchauffe chacun des muscles de mon cœur et les tiens éveiller pour le moment où cela sera à notre tour.

Le temps passe relativement lentement. En même temps je n’avais qu’à pas perdre à tous les tours de ce Pierre Feuille Ciseaux. Qu’importe, après une heure et demi d’attente, il ne reste que 4 élèves sur le terrain, dont moi, prêt à courir. Sans se faire prier, nous nous installons sur la ligne de départ, pokemons à nos côtés, en attendant le top départ du référent des Noctalis. En position, et le coup de sifflet retenti dans l’air. Je m’élance avec Jae-Ha à mes côtés, sans faire attention à mes adversaires. Le défi n’est pas véritablement contre les autres mais plutôt contre nous même et notre chronomètre. C’est la première fois que le Arcko participe à une course comme celle-ci. Un baptême du feu, sans mauvais jeu de mots.

Les secondes s’enchainent et la course fait rage. Heureusement tout le monde a décidé de la jouer fair-play et se concentrent sur sa propre course plutôt que de gêner les autres. Le pokemon plante court un peu devant moi et passe les obstacles sans grande difficulté. Cette course doit lui paraitre un jeu d’enfant comparé à ses nombreuses acrobaties dans les arbres. Je vous qu’il jette régulièrement un œil en arrière pour voir ou j’en suis, mais mon sourire suffit à lui indiquer qu’il peut continuer à courir sans s’inquiéter pour moi. Même si ma vitesse de course est relativement bonne, je perds un peu trop de temps à mon goût sur le saut de haie. Heureusement, je n’en ai fait tomber aucune, ne m’apportant pas de malus.

Les derniers mètres sont difficiles mais arracher le coup de sifflet de la fin est déjà une victoire en soit. Je cours encore quelques mètres avant de m’arrêter complètement, mains sur les genoux pour reprendre mon souffle. Intense mais satisfaisant. Jae-Ha revient vers moi, je lui adresse un pouce en l’air en guise de message, incapable de parler pour l’instant à cause du souffle trop court. Les autres élèves sont aussi à bout de souffle et se dirigent tranquillement vers le gymnase pour signer la fin du court. Une bonne minute après je m’apprête à faire de même mais je m’étonne que Leon Nahr ne les ait pas suivis. Je me retourne et conste qu’il n’a pas bougé de la piste, les yeux dans le vague. Intriguée, je m’approche de lui.

- Tout va bien monsieur ? Il y a un souci ?

- Non…non du tout Mademoiselle Edelwen.

- Vous voulez peut-être que je vous aide à ranger les haies ?

- Effectivement ça ne serait pas de refus.

Alors que mon Arcko disparait de nouveau dans les arbres, je me dirige en compagnie de mon professeur pour récupérer les haies disposées le long de la piste. Une fois regroupées entre elle, je me place derrière mon professeur pour les porter jusqu’au gymnase, signant cette fois-ci correctement la fin du cours. Finalement, je n’aurais pas profité du radiateur.


Cours Athlétisme - 400m Ko4m
Le courage est la première des qualités car elle garantit toutes les autres
Georges A. Nevinost
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8955-605-georges-a-nevinost-deus-vult-termine-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8967-georges-a-nevinost-noctali
Icon : Cours Athlétisme - 400m Dd13250f048faad37a680b4c3cf47325
Taille de l'équipe : 2
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 14 ans
Niveau : 14
Jetons : 426
Points d'Expériences : 284
Cours Athlétisme - 400m Dd13250f048faad37a680b4c3cf47325
2
Sinnoh
14 ans
14
426
284
pokemon
Cours Athlétisme - 400m Dd13250f048faad37a680b4c3cf47325
2
Sinnoh
14 ans
14
426
284
Georges A. Nevinost
est un Pokeathlète Médecin


400m

Solo



Il fait froid, qu’on se le dise Georges, même les plus grands paladins ont froid, donc tu peux te rassurer lorsque tu quittes le dortoir noctali avec un gros bonnet, des gants, écharpe et tu as revêtu ta combinaison d’escrime, thermolactyl, tu ne crains rien, sauf le cou qui n’est pas protégé. Tu observes tes collègues souffrir en silence, pauvre d’eux. Vous êtes trop nombreux pour ce cours et tu te demandes bien comment vous allez faire pour ne pas vous épuiser juste à raison du froid qui va engourdir vos corps.

L’enseignant de sport est un homme pour qui tu as de la peine, il semble mort à l’intérieur, pas d’émotion, pas d’empathie, rien, seulement une infinie tristesse semble s’échapper de cet homme ou un réalisme flagrant. L’échange avec l’élève le confirme, rien n’empêche un enseignant d’être strict et bienveillant avec ses élèves. Le sadisme gratuit ou la tromperie sont des défauts qu’on ne retrouve que dans les âmes viles, perdues et en manque de reconnaissance, pourtant cet homme est talentueux, alors pourquoi est-il toujours si désagréable derrière ce visage stoïque ?

Tu n’auras pas ta réponse Georges, car il faut courir aujourd’hui, un 400m, grand classique des Jeux olympiques et à cela s’ajoute des haies. Si tu ne doutes pas de réussir à courir, passe au-dessus de haies, beaucoup plus. Ta petite taille ne t’aide pas, Hrabrost est ton seul pokémon et il ne pourra t’aider. Tu vas devoir le tenir… Il semblerait que ton pokemon devra tenir sur un de tes bras. Tu avises ton Roucool en le caressant.

-Je n’ai que toi, alors ce qu’on va faire, c’est que je vais prévenir le professeur que je vais te porter en empêchant tes ailes d’être utilisée.

Alors que les premiers groupes se forment, tu vas directement voir ton enseignant en tenant le Roucool dans tes bras.

-Bonjour monsieur, je me retrouve handicapé par les règles édictées pour l’exercice , compte tenu que mon unique pokémon peut voler, je ne puis m’en séparer, de ce fait je compte bel et bien le porter pour répondre à la contrainte de l’accompagnement. Loin de remettre en cause vos règles, je tente de faire concilier vos deux impératifs pédagogiques. Je vous remercie pour votre prévenance, qu'Arceus embellisse votre journée monsieur.

Tu tournes les talons et comme toujours, tu dois attendre longtemps avant d’être dans un groupe, le dernier même, vous être quatre élèves, un peu paumés, il y a une jeune demoiselle, concentrée, aux cheveux grisonnants, peut-être blonds foncés ou châtains, c’est une médecin, tu crois, c’est le parcours que tu espères intégrer, il paraît qu’elle est parmi les plus fortes du cursus, c’est incroyable.

Les élèves passent, chacun à sa manière concours, tu vois des haies gicler au loin, une élève se faire engueuler, tes lentilles corrigent cette mauvaise vue, heureusement, à cette heure là, tu peux garder tes lentilles, le soleil pointe encore tardivement.

Lorsqu’on appel ton groupe, tu te mets en place, prêt à partir. Au coup de sifflet, tu pars, avec un Roucool sous le bras qui utilise une griffe pour se maintenir à ta hanche et une aile pour ne pas tomber. C’est une scène rocambolesque, mais bon, on fait avec les moyens du bords. Tu es second de ta course, la jeune femme avec son Arko avance à bon rythme, quelques mètres vous séparent.

SVLAF


Tu t’arrêtes.

-N°605 ? Que faites-vous ?

Tu as entendu quelqu’un tomber et se plaindre, mais tu ne réponds pas à l’enseignant, ignorant chacune de ses paroles, sa question prouve qu’il manque d’humanité. Un autre élève continue sa course, sans se soucier des autres, ton professeur te regarde alors que tu rebrousses chemin. C’est une jeune fille qui s’est fait mal, elle a cogner la haie avec le genoux et s’est mal réceptionné.

-Jeune demoiselle, comment va votre genoux !

-Je.. j’ai mal ! Ici ! Elle te designe l’endroit, mais elle semble s’être juste fait mal. Je vais avoir une mauvaise note !

-Alors nous l’aurons ensembles, venez, je vais vous aider.

-Mais cours ! On a pas le droit ! Tu vas avoir des pénalités !

-Je préfère avoir une mauvaise note dignement en ayant aidé mon prochain, que de vivre dans la honte d’avoir abandonné un camarade.

Tu libères Hrabrost qui va aider le Gloupti qui avait roulé un peu plus loin, son corps mou avait absorbé la chose. Tu te fiches du regard de ton enseignant, pour être sincère, son manque d’humanité te dégoûte et s’il ose juger ton comportement, c’est qu’il n’a rien d’un sportif.


Ces 400m semblent interminables. L’élève à du mal à marcher, et Hrabrost respecte la consigne de ne pas voler en aidant le Gloupti. La ligne d’arrivée franchie, tu raccompagnes directement la blessée aux vestiaires, laissant ses amies s’en occuper. Après un petit geste de bénédiction, tu retournes vérifier que personne d’autre ne semble dans le besoin et tu pars finalement te changer lorsque tu observes cette fameuse élève avec son Arko aider l’enseignant à ranger le matériel.



© BBDragon
Kasai Hajime
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8971-606-kasai-hajime-il-n-y-a-pas-que-les-anges-qui-sont-blonds-aux-yeux-bleus-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8976-kasai-hajime-noctali#90830
Icon : bim
Taille de l'équipe : 2
Région d'origine : Johto
Âge : 16
Niveau : 16
Jetons : 4421
Points d'Expériences : 449
bim
2
Johto
16
16
4421
449
pokemon
bim
2
Johto
16
16
4421
449
Kasai Hajime
est un Pokeathlète Coach
Enfin un cours intéressant. Du sport. C’était tout ce que demandait ce cher Kasai. M’enfin disons qu’enfin en faire de manière officiel, il s’entrainait tous les jours sur le terrain de foot us avec Munashi et Murata, ses meilleurs amis. Là c’était l’occasion de briller et d’entrainer d’autres types de muscles. Enfin si le prof demandait de faire un match de volley, le blond allait se désolidariser du cours. Il n’était pas là pour jouer à frapper la baballe qui vole (bonjour Max j’adore Hakyuu je ne dénigre pas le volley je te jure).

Ce jour là il était accompagné de sa Abra, les seuls cours pour lesquels sa starter daignait aller. Elle pouvait prendre ainsi des photos des vestiaires des garçons (et des filles) personne n’était épargnée par la photographe, avide de revendre des portraits peu reluisants des jeunes à d’autres. Elle se faisait des jetons d’enfer avec cette méthode. Un jour peut être la type psy se prendrait un retour de karma, mais pour le moment elle avait été suffisamment discrète pour que personne ne sache qui prenait les photos, et encore moins qui les vendait. Gros cerveau.

Bref, aujourd’hui semblait être spécial puisque ce cher Nahr dans toute sa splendide joie matinale tirait une tronche de 100 pieds de long, comme toujours, indiquant aux élèves que le cours ne se passerait pas dans le gymnase. Malgré la température basse, monsieur avait décidé qu’une course 400 mètres haies était une délicieuse idée pour se réchauffer en ce mois de février.

« Waw le gars dans son imper manque pas de souffle. Ex, je compte sur toi pour nous venger, on va lui trouver un truc bien crade ou une photo ou ce prof de malheur sera pas à son aise.

- Oh mais c’est du tout vu Kasai ! »

Et les deux comparses se mirent à rire. Un rire étrange, cristallin, machiavélique qui fit s’écarter deux élèves participant eux aussi à course en chuchotant. Le blond lui, observait silencieusement le professeur, le jaugeant autant qu’il le jugeait. Il semblait se délecter de voir des élèves ainsi frigorifiés à attendre que le cours ne débute. Kasai ne lui laisserait pas le plaisir de ne le voir ne serait-ce que frissonner. Il était trop fier pour ça. Oui bien trop fier.

C’est au bout de dix minutes que le brun décida enfin de passer aux explications, non sans un ton condescendant et pédant au possible. S’il ne lui ressemblait pas tant, Kasai l’aurait joyeusement détesté, cet enflure. Un jour il l’affrontera sur le terrain, juste pour avoir le plaisir de lui rabattre le caquet. Vu sa musculature et le fait qu’il n’était pas en tenue de sport, il n’allait même pas se donner la peine de courir avec ses élèves. Professeur médiocre et sportif dépassé. Le Noctali l’écouta tout de même parler et sourit de toutes dents lorsqu’il entendit comme allait se dérouler l’ordre de passage. Un pierre feuille ciseaux. Avec ces ploucs ? Il en était absolument hors de question. Sans vraiment demander son reste, Kasai s’avança directement vers la piste, sa starter se téléportant elle directement sur la ligne de départ.

« Hey blondinet je peux savoir ce que tu fais ?

- ça ne se voit pas assez ? Il serait temps de voir un opticien. » fit Kasai, un immense sourire aux lèvres, en train de sautiller sur place. L’élève s’approcha de lui, le regard mauvais.

« J’aime pas comment tu me parles, et on doit faire ce qu’a dit le prof pour l’ordre de passage !

- Je m’en balance. Je veux être dans le premier groupe, je le serais.

- T’as pas le droit de…

- Mais va te plaindre auprès de Nahr, il sera ravi d’entendre ta supplique. Maintenant du balais. »

L’autre élève râla mais Kasai l’oubliait déjà. Il vit seulement une rouquine regarder les autres, son bras emplâtré et son Feurisson chromatique. Elle jugeait les gens et particulièrement une fille aux cheveux bleus qui s’avançait triomphante vers la piste pour aussi passer dans les premières. Elle semblait très fière d’avoir gagné un simple pierre feuille ciseaux. Peuh, inutile vraiment, c’était pas de la très grande stratégie miss, calme tes ardeurs (oui c’est rigolo parce que spé feu m’voyez ahem). Elle se plaça à côté de la Givrali Liz Neige qui semblait préparer un mauvais coup avec son Porygon. Mais ça, Kasai n’en avait que faire. Il allait être trop rapide pour elles de toute façon. C’était un Pokéathlète et il allait leur faire mordre la poussière.

« Bon, la psy, on est d’accord qu’il n’a précisé que l’on perdait des points que si les haies tombaient au sol, non ?

- Où tu veux en venir ?

- On va pas sauter par-dessus.. écoute moi bien, en échange de te porter tu vas faire quelque chose pour moi.

- Kasai tu joues trop sur les mots, tu veux tricher ?

- Noooooon, montrer plutôt les limites d’une réflexion plus qu’amoindrie. »

La Abra soupira, son dresseur était irrécupérable, mais c’est bien pour ça qu’elle restait avec lui. Il n’avait aucune race et elle non plus. Ils faisaient la paire en somme. Après avoir brièvement expliqué son plan à sa starter, le blond la porta directement. Voler et téléporter n’était pas autorisé donc bon. Il se plaça ensuite en position, une main sur le sol, le dos plat et sa starter coincée entre son aisselle et sa main droite, comme une balle de foot us en somme.

« J’espère que t’es sûr de toi !

- Toujours toujours ! »

Le coup de feu retentissait et Kasai s’élança sur la piste brillante par le gel. Il distança dès le début la fille aux cheveux bleus avec son Chartor. Liz Neige semblait déjà dans les fleurs. Pitoyable. Avec souplesse, le Pokéathlète parcourait la piste sans aucune difficulté. Il avait plus l’habitude de courir sur gazon, un terrain bien moins aisé pour courir. Là, cette piste d’athlétisme c’était du gâteau pour lui.

Vint alors très vite le premier obstacle. Kasai ne ralentissait pas l’allure, il continuait de foncer droit devant, sans se soucier de la haie. Il n’en avait rien à faire pour ainsi dire.

Il ne restait plus que quelques mètres avant le saut obligatoire mais Kasai semblait toujours plus accélérer sans pour autant s’essouffler .

Un mètre. Il n’accélérait plus dorénavant. Atteignant sa vitesse de croisière pour le reste de la course. Il ne servait à rien de trop solliciter ses jambes dès le début après tout.

Plus que quelques centimètres. Pourquoi il ne s’apprêtait toujours pas à sauter ?

Tout simplement parce qu’il n’avait pas prévu de le faire.

D’un coup, une aura violette s’émana des pattes d’Exchiel, elle fit décoller la haie suffisamment haut pour laisser passer son dresseur et elle pour ensuite la reposer pile à l’endroit où elle était. Les types psy, quelle triche n’est-il pas ? Peut être que ça disqualifierait Kasai, ou peut être pas, il sen foutait, techniquement il respectait le règles, non ?

Un rire s’échappa du blond qui continua sa course tranquillement, gagnant toujours plus d’avance sur les personnes avec qui il partageait une même piste.

Avec cette technique, il n’eut vraiment aucun mal à passer les haies sans souci aucun. Sa starter l’aidant bien docilement à passer les obstacles sans embuche, soulevant les haies comme si elles n’étaient que vulgaires feuilles de papier.

La course ainsi ne dura pas très longtemps. Liz Neige fit sa distorsion, hélas bien trop tard pour affecter Kasai qui explosa le chrono. Ne pas sauter au-dessus des haies aidant pour beaucoup pour établir un record aujourd’hui.

Avec sourire et sueur il alla vers Nahr qui le jugea du regard.

« On aime toujours autant faire le malin Kasai.

- Combien ? »le prof soupira à cette question. Ce Noctali, il en avait marre. Il ne servait à rien de discuter avec lui de toute façon.

« 1 min pile. Je n’en attendais pas vraiment moins. Même si je suis déçu de toi.

- Vous ressentez la déception ? Je pensais uniquement du dégoût. »

Il ne prit même pas la peine de répondre à cette pique inutile de la part de son élève, se contentant d’appeler les suivants.

Guilleret le footballeur, au lieu d’attendre sagement dans le gymnase, alla vers le terrain de foot us histoire de s’entrainer aux passes longues. Il n’allait pas rester sans rien faire, c’était aussi pour ça qu’il voulait passer premier.
Octavia E. Keelin
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8989-octavia-e-keelin-les-plus-belles-fleurs-sont-les-plus-toxiques
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8993-octavia-e-keelin-pyroli
Icon : Cours Athlétisme - 400m I2c5
Taille de l'équipe : 4/9
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 16 ans
Niveau : 16
Jetons : 521
Points d'Expériences : 305
Cours Athlétisme - 400m I2c5
4/9
Sinnoh
16 ans
16
521
305
pokemon
Cours Athlétisme - 400m I2c5
4/9
Sinnoh
16 ans
16
521
305
Octavia E. Keelin
est un Coordinateur Éleveur
Athlétisme : 400m
     —     Cours Classe, Solo

Le froid. C’est le souvenir que tu avais de ce jour-là. Courir sous le froid, à presque 0°c. Votre professeur était-il sadique à ce point ? Tu ne savais pas. Le gel sur l’herbe était suffisant à te rappeler quelle saison dominait ces jours-ci. L’hiver, encore et toujours, en ce mois de février. Tu venais à peine d’arriver à la Pokemon Community. Allais-tu regretter ton choix ? Non.

Armée d’une tenue chaude et à fourrure intérieure, tu n’avais pas peur du froid ce jour-là, quitte à être malade le lendemain. Fantyrm dans la poche, tu écoutais les instructions… En retard. A vrai dire, dix minutes du retard pour un professeur, c’était acceptable, mais ce jour-là, et par ce froid, ce l’était moins. Tu trottinais sur place pour te réchauffer.

400m en course de haies. Chronométré, pour plus de fun. Quelques consignes sur les pokémons… Oh mais attend. Avais-tu le droit de lancer Cynorhodon sur la piste pour qu’il franchisse la ligne avant tout le monde… ? Mmmmh, c’était à réfléchir. Tu le fis pendant que les groupes étaient décidés.

Tu allais passer à peu près au milieu. Bien, il te suffisait de réfléchir. Ton pokémon faisait deux kilos. Il était assez lent, et allait vraiment te ralentir sur le long terme. Sur les derniers mètres, tu pourrais le lancer pour t’alléger. Au mieux, il remporterait le chrono et, au pire, il devrait t’attendre. La technique semblait bonne.

« Eh, Rhodon, ça te dit de faire la torpille sur les derniers mètres. Au mieux t’aura une minute et quelques au chrono. Au pire. Heu… Bah ça me fera un poids en moins et tu te seras amusé ? »
« Tyyyyrm… ! »

Ok, il était d’accord. Ca tombait bien, c’était à vous. Tu laissas le Fantyrm se poser sur une de tes épaules, alors que tu te plaças sur la ligne de départ.

Première chose, ne pas commencer trop vite. Tu serais épuisée, et ton chrono en pâtirait. Deuxième chose, si tu devais lancer Rhodon, tu devais t’économiser et faire attention en le lançant. Tu perdrais du temps car tu devais l’envoyer. Les derniers mètres seraient donc du sprint. Bien.

Le top départ fut donné. Tu partis assez lentement, mais correctement. Tu sentais le poids de ton pokémon sur ton épaule, et à vrai dire, tu ne pensais pas que deux kilos étaient aussi lourd. Les premiers cent mètres se passèrent bien. Puis vint les haies. Oula, changement de programme, ça n’allait pas.

« Deux kilos… C’est trop… Descends. »

Tu étais déjà un peu essoufflée. Rhodon se détacha de ton épaule et te suivit en voletant, à quelques millimètres de ton épaule, le temps que tu passes les haies. Les sauts étaient maladroits et tu manquas plusieurs fois d’en faire tomber, ou pire, de te casser la figure. Une fois les haies franchies, Rhodon se posa sur ton épaule et s’agrippa à ton dos. Le poids serait mieux réparti. Bonne idée.

La différence était réelle, il n’y avait rien à redire, tu avais moins mal à l’épaule et au bras, et Rhodon faisait un contrepoids assez agréable, pour le coup. Tu estimas ensuite une presque ligne droite avant l’arrivée. Ok, il était temps. Piste dégagée ? Visibilité au top ? Prêt… ? Tu saisis ton Fantyrm comme un simple boulet de canon, tu t’arrêtas, tu pris de l’élan… Et tu envoyas le Fantyrm en plein dans le vide. Profilé comme une flèche d’arbalète, avec quelques stabilisateurs biologiques, Rhodon fendit presque l’air, presque déformé par la vitesse, et passa la ligne d’arrivée avant de… Heu… S’arrêter dans le dos de quelqu’un. Oups … ? Tu entendis des rires et le professeur pester, mais qu’importe. Si ton chrono était celui de ton pokémon, tu avais gagné du temps. Mais sinon… COURS !

Tu te tapas le sprint de ta vie. A l’arrivée, tu étais totalement essoufflée. Franchement, ce n’était pas une si bonne idée que ça. Rhodon était sonné par l’impact, et la personne avait un bleu au milieu du dos, haha… Petit accident, tu n’avais pas prévu l’atterrissage ni le freinage de ton pokémon. Chrono … ? « Si votre Fantyrm comptait, vous auriez eu une minute trente. » Voilà la réponse. Résultat ? Presque deux minutes. Est-ce que Rhodon ne comptait pas parce qu’il n’était pas toi, ou est-ce qu’il ne comptait pas parce que tu avais blessé quelqu’un … ? Ca, ce professeur n’allait certainement pas te le dire. Mais au moins, ta technique du lancer de Fantyrm fonctionnait, et Rhodon était content.
(c) Apomenon



Fiche ~ T-Card ~ Liens & RP ~ Couleur : #EF5385
Potiron
https://pokemoncommunity.forumactif.org
https://pokemoncommunity.forumactif.org
Icon : Cours Athlétisme - 400m CeOUB4f
Taille de l'équipe : 0
Région d'origine : Kalos
Âge : 5 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 2822
Cours Athlétisme - 400m CeOUB4f
0
Kalos
5 ans
0
0
2822
pokemon
Cours Athlétisme - 400m CeOUB4f
0
Kalos
5 ans
0
0
2822
Potiron
est un Annonceur
Cours Classe
Athlétisme : 400m
Commentaire global
Très cool ! on a un peu de tout entre les sportifs et les déprimés à l'idée de courir. pas mal d'originalité sur le passage des haies et on a même quelques interactions entre les persos, c'est très chouette !

Notes
Hakiba Ikishipai
Note : 16/20

Yuna Frostheart
Note : 17/20 (XP doublé grâce au bon !)

Gwenaëlle Sklodowska
Note : 18/20

Salomé Cobal
Note : 14/20

Elise Sandstorm
Note : 12/20

Raven Wrynn
Note : 14/20

Thésée Coursevent
Note : 13/20

Idalienor Edelwen
Note : 14/20

Georges A. Nevinost
Note : 12/20

Kasai Hajime
Note : 15/20

Octavia E. Keelin
Note : 13/20
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum