Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 8

Pokemon adala community

« J’ai juste envie de profiter de cette soirée, et de ce nouveau début de vie… Même si je sais que je ne suis pas encore au bout de mes surprises. »
en savoir plus ?
« Cette mission est déjà un calvaire, alors stp essaie de pas la rendre encore pire, ça m’arrangerait. »
en savoir plus ?
« Je ne suis pas sûr qu’il soit l’heure de distribuer de l’eau bénite, nous savons déjà tous que vous êtes un ange Ranya, mais je suis touché de votre bénédiction. »
en savoir plus ?
« Je me déteste. Je me déteste de toutes mes forces. »
en savoir plus ?
« C'est un fantôme que tu enlaces, Faulkner. »
en savoir plus ?
Le soleil tape. Les gens hurlent. Il en a marre. Ce n’est pas un tournoi. C’est un poisson d’avril.
en savoir plus ?
« Il est beau... Tu en as de la chance... »
en savoir plus ?
-59%
Le deal à ne pas rater :
5 x 20 pastilles Lave vaisselle Fairy Platinum+ Tout-en-1 Citron à ...
10.23 € 24.91 €
Voir le deal

Idalienor Edelwen
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t4164-295-les-ambitions-d-idalienor-pyroli
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t4175-idalienor-edelwen-pyroli
Icon : https://img.nickpic.host/3rBaTA.jpg
Taille de l'équipe : 15
Région d'origine : Hoen
Âge : 21 ans
Niveau : 70
Jetons : 2476
Points d'Expériences : 2534
https://img.nickpic.host/3rBaTA.jpg
15
Hoen
21 ans
70
2476
2534
pokemon
https://img.nickpic.host/3rBaTA.jpg
15
Hoen
21 ans
70
2476
2534
Idalienor Edelwen
est un Pokeathlète Médecin


[Mission] Vous avez dit alarmiste ?
L’année 2020 avait commencé comme une année normale. Après ce gigantesque bal qui a été au cœur de toutes les conversations aussi bien dans les couloirs que dans les dortoirs pendant presque un mois, le cours de la vie c’était ainsi poursuivit à la Pokemon Community. Entre les cours et nos occupations traditionnelles, pas de quoi s’ennuyer. Récemment, j’ai fêté mes 20 ans. Déjà. Je n’ai vraiment pas vu le temps passer. Bientôt 5 ans que je suis à l’académie, de quoi presque donner le tournis. Il s’est passé tellement de chose ici que le compteur des années m’a paru bien dérisoire. Oui j’ai grandi, mais j’ai surtout appris. D’une élève débutante malgré son passé chargé de connaissance, j’ai pris mes marques ici pour devenir l’une des médecins confirmés de l’école. Un statut plutôt appréciable je suis bien obligée de le reconnaitre mais qui implique énormément de responsabilité. Et puis pas question de se reposer sur ses acquis. J’aimerais bien passer mon G5 rapidement mais il me manque encore quelques conditions. Je me suis plongée dans l’écriture d’une thèse. Cela faisait un moment que j’avais laissé cet exercice de côté mais pour le sujet que j’ai choisi, il me paraissait bien indispensable de me replonger dans cet exercice fastidieux.

Assise sur le filet suspendu assise en haut du dortoir pour travailler sur mon carnet à la recherche d’un plan convainquant, je n’ai pas entendu Diana arriver, pourtant du genre peu discrète lorsqu’il s’agit de chercher ses élèves. Même si le général Jackie est revenue à l’académie avec une autre fonction, je suis contente qu’ils aient laissé les rennes de notre dortoir à Madame Prince. Je l’aime beaucoup, elle est très attachante et de bons conseils pour tous les élèves. Attention je ne dis pas que je n’aime pas le général Jackie, elle me tuerait si elle savait que j’ai osé penser que Diana était une meilleure référente. Simplement je pense que…comment dire ça gentiment…Diana est plus…chaleureuse au premier abord que notre vice-directrice ? Au moins elle ne nous appelle pas par notre matricule, et c’est déjà un gros plus. Quoi que maintenant le général m’appelle par mon prénom plus nom. Je ne sais pas si c’est mieux mais au moins j’ai l’impression d’être plus qu’un numéro. Revenons à Diana et au dortoir.

- Idalienor je te cherchais ! Est-ce que tu veux bien venir dans mon bureau s’il te plait ?

- Oh bonjour Diana ! Oui j’arrive tout de suite.

Ni une ni deux je descends de mon perchoir grâce à la corde à nœud installée juste à côté, dépose mon carnet et suit ma référente jusqu’à son bureau. J’espère qu’il n’y a pas de souci. Même si je pense que s’il y en avait un elle ne m’aurait pas convoqué de cette façon avec un sourire sur les lèvres. Une fois assise derrière son bureau, la jeune femme sort de son imprimante tout un volet de papier fraichement imprimé puis les place dans une pochette en carton tout en commençant à m’expliquer.

- En fait nous aurions besoin de toi pour une mission. Enfin non la mairie a besoin de la Pokemon Community qui a besoin d’un élève médecin compétent qui a donc besoin de toi. Tu as compris l’idée. Un groupe de scientifique de l’île leur cause des ennuis. Il s’appelle P.R.O.M.A.R.E je crois. Le nom complet c’est Protection. Recherche. Observation. Mièvrerie. Analyse. Reconnaissance. Examen. On dirait une liste de course leur truc. Bref je m’égare.

Je comprends qu’elle se soit perdue. Un nom d’association aussi compliqué ça ne devrait même pas être possible. On va rester sur Promare du coup. La référente finit par reprendre.

- Toujours est-il que cette association originaire d’Adala est réputée pour ses théories alarmistes à tout va, de quoi agacer la mairie qui en a assez de recevoir des plaintes des services sanitaires qui n’en peuvent plus de recevoir les appels de ce groupe voyant des virus ultra dangereux partout. Et devine quoi ?

- Ils ont encore trouvé un virus qui va tous nous tuer demain mais dont ils sont les seuls à connaitre l’existence ?

- Pas exactement, mais tu as l’idée. Cette fois-ci, ils ont visiblement décidé d’étudier une colonie de Brindibou dans la forêt d’Akala et c’est en les observant qu’ils auraient découvert un nouveau virus s’attaquant à cette espèce. Mais pour une fois la mairie a pris les devants et veut que quelqu’un aille vérifier leur dire avant d’alerter les services sanitaires. C’est juste histoire de faire un examen rapide des lieux et des pokemons et d’en conclure ou nous à la véracité de leur propos. Je suis désolée de t’envoyer sur quelque chose d’aussi peu trépidant j’imagine que tu as probablement mieux à faire.

- Non non ne vous en faites pas Diana cela fait aussi parti de mon travail ! Et puis comme vous dites si tout va bien cela devrait être vite réglé. Cependant vous permettez que je n’y aille pas seule ?

- Tu veux emmener un autre élève avec toi ?

- Si comme vous le dites cette mission n’est pas trépidante, elle fait pourtant partie de notre formation de médecin. Autant que j’emmène un élève avec moins d’expérience avec moi et en profiter pour lui apprendre quelques trucs dans un contexte plus calme, qu’est-ce que vous en dites ?

- Cela me parait être une excellente idée ! Idalienor je suis tellement contente que tu sois autant impliquée dans la formation des nouveaux médecins de l’école.

- Il faut bien Madame, après tout je ne serais pas toujours ici il faudra bien des élèves pour prendre la relève quand une énième catastrophe surviendra à la Pokemon Community.

- Ne parle pas de ça Idalienor je ne suis pas prête à te voir quitter les couloirs de l’école. Je te confie le dossier vous partez demain matin à l’aube en bateau. Je te laisse choisir l’élève qui t’accompagnera je te fais confiance là-dessus. Encore merci de ton aide.

- C’est bien normal, c’est mon travail.

Le dossier sous le bras, je quitte le bureau de ma référente pour me mettre en direction du dortoir des Voltalis. J’ai déjà une petite idée d’à qui je vais proposer de venir. J’ai pensé assez rapidement à Dakoy Ra, un pokeathlète médecin. Il n’est pas là depuis très longtemps mais j’ai l’impression qu’il est assez appliqué dans les cours médecins que l’on suit ensemble. En tout cas ce n’est pas un touriste. Et puis l’avoir vu en dehors du cadre scolaire au bal tout faire pour réconforter Cael à confirmer mon opinion de lui. J’espère juste qu’il va accepter de me suivre. Au détour d’un couloir je demande à l’un des élèves du dortoir de m’indiquer sa chambre qu’il partage visiblement avec un certain Bruce. Une fois arrivée je toque et heureusement pour moi c’est lui directement qui m’ouvre, se demandant probablement ce que je fiche là.

- Salut Dakoy. Comment tu vas ? Ecoute si je débarque comme ça c’est pour te proposer une mission. L’académie me confie la tâche d’aller dans la forêt d’Akala à Alola pour examiner une colonie de Brindibou. Selon une association ils auraient contracté un virus dangereux. Après te fais pas trop de souci, ces scientifiques sont connus pour leurs nombreuses théories alarmistes sans fondement donc on ne devrait pas avoir trop de souci à se faire. Nous on doit juste faire un état des lieux et décider si on prévient les autorités sanitaires ou non. Je me dis que ça peut être une bonne occasion pour toi de participer à une mission médecin et je pourrais en profiter pour t’apprendre quelques trucs sur le terrain. Enfin si ça te tente bien sûr.


©️️BBDragon


[Mission] Vous avez dit alarmiste ?  Ko4m
Le courage est la première des qualités car elle garantit toutes les autres
Dakoy Ra
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8162-556-dakoy-ra-quand-l-eau-est-a-12c-il-faut-s-attendre-a-ce-qu-elle-soit-froide-voltali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8229-dakoy-ra-voltali
Icon : [Mission] Vous avez dit alarmiste ?  K1gt
Taille de l'équipe : 6 +2
Région d'origine : Sinnoh - Joliberges
Âge : 15
Niveau : 16
Jetons : 2384
Points d'Expériences : 304
[Mission] Vous avez dit alarmiste ?  K1gt
6 +2
Sinnoh - Joliberges
15
16
2384
304
pokemon
[Mission] Vous avez dit alarmiste ?  K1gt
6 +2
Sinnoh - Joliberges
15
16
2384
304
Dakoy Ra
est un Pokeathlète Médecin
Le garçon tourna lentement la page tandis que son cerveau assimilait le paragraphe qu'il venait de terminer. Derrière lui, son Kirlia entrainait ses pas de danse sur une musique calme, propice aux études. Et dans la pièce principale de la colocation, on entendait de petits bruit de pas et cris, signe qu'Akaal et Natah enchaînaient les parties de cache-cache sonore. Dakoy n'avait pas trouvé de meilleur nom pour leur jeu. Un cache-cache où personne n'utilisait ses yeux, c'était quand même un sacré concept. Il tapait le bout de son stylo sur son carnet de notes au rythme du lo-fi hip-hop quand le tempo fut perturbé par quelqu'un qui toquait.
Allez quoi, il avait la chance d'avoir l'apart' à lui tout seul ce dimanche parce que Bruce était parti voir Yuna, et il avait résisté à la tentation d'organiser quoique ce soit avec Ana pour bosser, alors qui OSAIT perturber sa journée médecine ?
Eh bien, la médecine elle-même, visiblement. Le visage rayonnant d'Idalienor surprit quelque peu le blond qui s'attendait plutôt à... Bah il savait pas vraiment à quoi, à vrai dire.

"Oh salut Ida ! Qu'est-ce que tu fais là ?"

Dakoy s'attendait à une réponse simple, du style "oh, je faisais que passer", ou "je voulais te passer quelques bouquins sympas de médecine". Visiblement, il avait encore oublié qu'il était à PC. Sa tirade évoquait Alola, un virus, de théorie alarmistes et de mission. La routine, finalement... Bon, pas vraiment, mais sa senpai lui assurait que c'était sans doute pas aussi terrible que ça en avait l'air et que ça lui ferait une bonne expérience. Franchement, il aurait difficilement pu demander mieux !

"Ça me tente carrément, c'est pas tout les jours qu'on me dérange pour faire des propositions de ce genre ! affirme le garçon avec un grand sourire. On part quand ?"

...

Demain matin ? Vraiment ? OK son bouquin sur l'évolution de la structure cérébrale avec l'âge suivant les espèces allait devoir attendre, même s'il l'emmènerait avec lui à coup sûr. Une fois les modalités de départ expliquées, la pyroli s'éclipsa pour aller gérer ses affaires et laisser Dakoy préparer les siennes.
Déjà, leur séjour devrait être rapide, donc pas la peine de prendre trop de vêtements, simplement de quoi se balader en forêt (et potentiellement camper, on est jamais trop prudent). Trois ouvrages de médecine qui risquaient de lui être utiles, plus celui qu'il était en train de lire... Le bonnet de bain, il avait failli oublié le bonnet de bain ! Bref le reste de sa journée consistait en une fouille méticuleuse de sa chambre à la recherche de quoi que ce soit qui pourrait lui être utile.
Résultat : après un bonne heure de préparation, le voltali contemplait un sac digne d'un survivaliste... Alors qu'il partait pour à peine deux jours... Se débarrassant à contre cœur de quelques fournitures située dans la catégorie "à utiliser dans une situation bien trop particulière pour que ça arrive", Dakoy dit fit difficilement atteindre un poids acceptable à son sac. Il était fin prêt pour sa première mission officielle en tant que médecin.



Le lendemain matin, les premiers rayons de soleil caressaient le visage du blond qui encore une fois, peinait à se réveiller... Oh, attendez, ça c'est le script des jours lambdas. Faut juste que... Ah, ça y est ! Je l'ai retrouvé ! Ahem, reprenons...


Le lendemain matin, les premiers rayons de soleil caressaient les volets de la chambre du blond. A l'intérieur, la pièce était déjà déserte. Dakoy était déjà levé, préparé et parti avec toute son équipe, laissant Bruce dormir quelques heures de plus dans l'autre chambre avant le début de ses cours. Les deux médecins s'étaient rejoints devant l'académie pour prendre le premier bus qui les mènerait à bon port, littéralement. L'ainée profita de leur trajet pour refaire un topo de leur objectif et partager un photocopie du dossier qui lui avait été fourni. Embarqués sur le bateau, ils avaient déjà une bonne idée de ce qui allait se passer. A leur arrivée sur Alola, ils devaient rencontrer le fameux groupe Promare et récolter un maximum de détails sur leur théorie alambiquée. Après quoi, le duo aurait carte blanche pour faire la lumière sur leurs conjonctures. En somme, ils étaient là pour tirer un diagnostic de la situation. A eux de prouver qu'ils n'avaient pas voler leur titre de médecins.


Récompenses Soirée Halloween 2019 P8X21eb
Témoin-clé
⇒Le fait qu’il découvre tous les cadavres possibles et imaginables doit forcément cacher quelque chose, vous ne croyez pas ?
Peut-être est-ce juste le fruit de sa petite expérience des jeux Professeur Layton, ou peut-être est-ce autre chose...
Idalienor Edelwen
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t4164-295-les-ambitions-d-idalienor-pyroli
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t4175-idalienor-edelwen-pyroli
Icon : https://img.nickpic.host/3rBaTA.jpg
Taille de l'équipe : 15
Région d'origine : Hoen
Âge : 21 ans
Niveau : 70
Jetons : 2476
Points d'Expériences : 2534
https://img.nickpic.host/3rBaTA.jpg
15
Hoen
21 ans
70
2476
2534
pokemon
https://img.nickpic.host/3rBaTA.jpg
15
Hoen
21 ans
70
2476
2534
Idalienor Edelwen
est un Pokeathlète Médecin


[Mission] Vous avez dit alarmiste ?
J’imagine que ça doit faire bizarre de voir une fille débarquer de nulle part dans un dortoir masculin pour demander à un garçon qu’elle ne connait pas encore très bien de venir en mission. Mais c’est pour la bonne cause, parce que comme je l’ai dit à Diana, et je le pense sincèrement, il faut assurer la relève et former fait aussi partie selon moi des exigences qui sont les nôtres, en temps qu’ainé bien sûr mais aussi en tant que médecin expérimenté. Assez intuitivement, cela me parait normal. Après tout j’ai moi aussi été formée par l’herboriste de Vermilava puis par d’autres ainés de l’académie. Et maintenant que c’est moi l’ainé, c’est à moi de former. En tout cas je ne me suis pas trompée Dakoy fait preuve d’enthousiasme et répond positivement à la demande. De quoi grandement me simplifier la tâche !

- Super ! On part demain matin en bateau direction Alola. Le bateau en question part à 6 heures du port et pas question de le louper donc n’oublie pas le réveil. Avec les premières navettes partant d’ici on y sera largement à temps pas de souci. Il va falloir t’y faire, depuis que je suis à l’académie j’ai toujours du prendre des bateaux à des heures improbables, ça coût moins cher pour eux ahah. Pas la peine de trop te charger on ne part que pour 2 jours, on sera revenus au plus tard après-demain soir. Pense juste à prendre ton matériel je ne suis pas sûre que l’association en ait à disposition, même si j’aurais toujours mon équipement de toute façon. On se voit demain matin au portail à 5 heures ça te convient ?

Une fois les modalités de départ rappelée et mise en place, je regagne mon dortoir pour préparer mes affaires. J’en profite pour avertir Aria de mon départ pour deux jours puis commence à faire mes affaires. Même si Akala est réputée pour son beau temps toute l’année, je prévois tout de même un gros sweat noir hoodies au moins pour le départ d’ici et puis pour la soirée que nous allons passer à Alola. Pour le reste, ça sera vêtements pratiques et basket, quelques indispensables et me voilà prête pour le sac de vie. Je le dépose non loin de la porte d’entrée avant de m’attaquer à la vérification de mon deuxième sac, le sac médical. Gros sac en bandoulière, il m’accompagne partout maintenant il m’a sauvé la vie à de maintes reprises. Dedans il y a vraiment tout le matériel médical de premiers secours. On passe des pensements aux désinfectants en passant par la pince à épiler, l’anti venin, le micro scalpel (on ne sait jamais) les plantes médicinales que j’ai récoltées, des médicaments de première nécessité, le thermomètre et la couverture de secours. Et probablement d’autres trucs cachés dans les poches de ce sac qu’on croirait sans fond. Une fois le tout bouclé, je le dépose aussi devant l’entrée au côté de mon sac à dos, prête pour le départ.

***

Le réveil n’a pas été trop difficile. En toute discrétion, j’ai pris une douche, enfilé mes affaires préparées la veille, récupéré mes sacs avec mes pokeballs à l’intérieur et disparu le sourire aux lèvres, amusés par les légers ronflements de ma meilleure amie. Il n’y a pas grand monde pour ne pas dire personne dehors à cette heure-là. Repérer Dakoy se dirigeant lui aussi vers l’arrêt de bus à l’entrée de l’académie n’a pas été bien difficile. Un échange de politesse et une installation plus tard, je ressors le dossier fourni par ma référente en deux exemplaires. J’en donne un au garçon avant de reprendre.

- L’association PROMARE n’a pas donné énormément d’informations sur ce qu’ils ont observé dans cette colonie de Brindibou, surement pour obliger quelqu’un à les écouter, au moins dans le doute. Tout ce qu’on a c’est un léger rapport où il est indiqué que certains membres de la colonie ont de fortes fièvres et ce qui s’apparentent à des douleurs les empêchant de se déplacer correctement. C’est très vague, cela peut-être tout et rien. Ça va être à nous de le déterminer.

En voyant que nous approchons du port, je range le dossier dans mon sac puis me dirige à l’avant du bus en compagnie de Dakoy.

- Tout ce que j’espère, c’est que si cette maladie est bien réelle, elle ne se transmet pas aux hommes…

***

Le trajet en bateau n’est pas passé trop lentement. L’avantage de partir à cette heure-ci, c’est qu’on peut assister à un superbe lever de soleil sur la mer. Mon Lokhlass a quant à lui rejoint l’océan comme à son habitude pour réaliser ce trajet. La mer étant relativement calme, j’ai accepté que Pop Art et Hélios fassent une partie du voyage tous les trois sur son dos. Je leur ai longtemps refusé ce droit, craignant qu’il tombe à l’eau pendant la traversée. Mais petit à petit ils se sont montrés suffisamment attentifs pour que leur accorde ma confiance à ce sujet. Et puis au bout d’une heure je les oblige à remonter sur le pont. A tous les trois ils mettent un peu plus d’animation pendant que le Voltali et moi continuons d’étudier les données fournies par Diana. Même en cherchant sur internet de plus ample information, rien ne ressort, renforçant les suspicions. Personne ne parle de ce virus a part eux. Pas un seul article local n’en fait mention. Soit il cache très bien un événement incroyable, soit ils inventent tout. Les deux options sont possibles et en tant que médecin, on ne peut pas se permettre de faire de paris.

Par chance, juste après le bateau nous dépose au port, une navette passe pour nous conduire de l’autre côté de l’île, là où nous attendent les scientifiques. D’après les indications on aura un petit quart d’heure à marcher dans la forêt avant de trouver leur campement. Cela devrait se faire assez facilement. Je rappelle tous mes pokemons dans leur pokeball et poursuit ma discussion avec le blond jusqu’à ce que nous atteignions la forêt. Une petite marche et nous trouvons sans grande difficulté le campement. En nous voyant arriver, le petit groupe de 4 scientifiques s’approche de nous, visiblement content de voir du monde les prendre au sérieux. Je les laisse se présenter un à un.

- Très heureux de vous voir arriver, vous avez fait vite ! Je me présente je suis Galo, fondateur de PROMARE. A mes côtés se trouvent, Lio, Lucia et Aina. On a fondé l’association il y a deux ans et nous menons depuis de nombreuses recherches sur les pokemons avec beaucoup d’enthousiasme.

- Enchanté de faire votre connaissance. Je m’appelle Idalienor, mais vous pouvez m’appeler Ida. Et voici Dakoy. Nous sommes tous les deux élèves à la Pokemon Community dans la branche médecine. On nous avait transmis quelques informations concernant ce fameux mal qui ronge la colonie mais sans grande précision. Est-ce qu’on peut les voir ?

- Bien sûr suivez-moi.

Et voilà un groupe haut en couleur qui nous entraine dans leur univers. Réel ou fictif, à nous de le déterminer.  

Code couleur :
Idalienor parle en #F34739
Dakoy parle en ???
Galo parle en #660066
Lio parle en #ccff99
Lucia parle en #ffcc00
Aina parle en #ff99cc

HRP :
Utilisation de la CS Plongée par Lokhlass o/


©️️BBDragon


[Mission] Vous avez dit alarmiste ?  Ko4m
Le courage est la première des qualités car elle garantit toutes les autres
Potiron
https://pokemoncommunity.forumactif.org
https://pokemoncommunity.forumactif.org
Icon : [Mission] Vous avez dit alarmiste ?  Amj0Bjs
Taille de l'équipe : 0
Région d'origine : Kalos
Âge : 5 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 2860
[Mission] Vous avez dit alarmiste ?  Amj0Bjs
0
Kalos
5 ans
0
0
2860
pokemon
[Mission] Vous avez dit alarmiste ?  Amj0Bjs
0
Kalos
5 ans
0
0
2860
Potiron
est un Annonceur
CS Plongée


Gain Rien !

Dakoy Ra
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8162-556-dakoy-ra-quand-l-eau-est-a-12c-il-faut-s-attendre-a-ce-qu-elle-soit-froide-voltali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8229-dakoy-ra-voltali
Icon : [Mission] Vous avez dit alarmiste ?  K1gt
Taille de l'équipe : 6 +2
Région d'origine : Sinnoh - Joliberges
Âge : 15
Niveau : 16
Jetons : 2384
Points d'Expériences : 304
[Mission] Vous avez dit alarmiste ?  K1gt
6 +2
Sinnoh - Joliberges
15
16
2384
304
pokemon
[Mission] Vous avez dit alarmiste ?  K1gt
6 +2
Sinnoh - Joliberges
15
16
2384
304
Dakoy Ra
est un Pokeathlète Médecin
C'étaient donc eux le fameux groupe Promare ? Peu nombreux, pourtant ils savaient s'y prendre pour faire du bruit. Cela prouvait au moins qu'ils étaient motivés. Idalienor se chargea des présentations avant que Galo ne mène la marche pour montrer la colonie aux médecins. Le reste du groupe ferme la marche, laissant Galo présenter les faits, comme s'il s'était préparé pour ce discours.

"Au début, nous étions juste venus par curiosité. C'est un coin assez reclus de la forêt, les gens n'ont pas tendance à venir ici. On savait entre autre que cette colonie existait, mais ce n'était pas notre centre d'intérêt. On gardait juste un œil sur eux de loin."

En montant une petite côte plutôt abrupte, ils arrivèrent sur un léger surplomb, lui aussi parsemé d'arbres, avec au bord une longue vue posée sur un trépied, orienté selon un angle où les arbres en contrebas ne bloquaient pas le champ de vision.

"Allez-y, vous pouvez regarder." proposa-t-il en tendant une paire de jumelles à Dakoy tandis que sa collègue médecin s'approchait de la longue-vue.

Galo guida quelques secondes le blond pour l'aider à trouver l'habitat des pokémons. Sincèrement, il serait possible de ne rien remarquer au premier regard. Pourtant, au milieu de l'enchevêtrement boisé, un œil attentif pouvait distinguer quelques pokémons plumages blanc et marrons voletant ça et là. Quelques branchages formaient des amas sphériques volumineux au milieu des feuilles, laissant supposer une action artificielle. Quelques-uns, bien orientés par rapport à leur position, présentaient un trou dévoilant un intérieur creux.

"Des nids ! Il y en a combien ?

-Nous en avons repéré une douzaine, mais vu le nombre de spécimens recensés, on suppose au moins le double. Et le développement de leurs abris témoigne d'une sacrée organisation. Les plus grands peuvent accueillir quatre d'entre eux."

En effet, en prenant du recul, cela ressemblait véritablement à un petit village, bien que son calme semblait aller au-delà de la simple discrétion. Idalienor posa finalement la question qui brûlait les lèvres du médecin néophyte.

"Et qu'est-ce qui vous fait dire qu'ils sont touchés par un virus ?"

L'une des membres prit la relève du bleu dans les explications :

"Leur comportement a évolué depuis que nous nous sommes installés. Ils étaient si bien réglés que l'on a compris qu'ils étaient répartis en quatre équipes : deux de jours et deux de nuit, qui travaillent chacune un jour sur deux. Les équipes sont déployées simplement pour surveiller les environs ou aller chercher du bois ou des vivres. Lorsqu'ils ne travaillent pas, ils passent leur temps ici, à jouer ensemble, ils font même des feux de camp, la nuit. On pouvaient sentir leur cohésion, ils étaient... heureux. Puis un jour, on a remarqué que tous ceux restants au village étaient agglutinés autour d'un des nids, et une deuxième équipe a été envoyée pour la demi-journée. Quatre jours plus tard, un Efflèche est sorti avec la dépouille d'un Brindibou dans les bras. Je l'ai suivi, il l'a amenée à des Chenipan pour qu'ils l'enroulent de soie avant de le mettre en terre. Et ça c'est reproduit depuis, à trois reprises. Deux Brindibou et deux Efflèche. Maintenant, ils sont... renfermés..."

En gros, aucune preuve d'une quelconque maladie, mais le scénario collait un peu trop bien pour ne pas éveiller de soupçons... Pourtant, cela ne devait pas être compliqué de tirer cela au clair.

"Pourquoi n'êtes vous pas allés vérifier ce qu'il se passait, depuis le temps que vous êtes là ?

-On a essayé, évidemment, corrigea Lio. Avant même de repérer le problème, mais ils ne comptaient pas nous laisser approcher. Et maintenant, c'est encore pire. J'ai même essayé de me faufiler pour les voir de plus près, mais je me suis fait repérer en un instant. En tout cas, le renforcement de leur méfiance trahit qu'il y a bel et bien un problème au sein de leur colonie."

Un regard échangé entre Idalienor et Dakoy les assurent qu'ils ont le même point de vue sur la situation : il faut entrer dans leur camp pour comprendre ce qu'il s'y passe.

"Ils ont beau être sur leur garde, de ce que j'ai pu constater, ils sont intelligents. Je pense qu'il faut d'abord essayer de communiquer avec eux, que l'on coopère.

-Et comment on fait ça, exactement ? Ce sont des pokémons, on ne peut pas comprendre ce qu'ils disent !

-Certes. Mais on peut comprendre ce qu'ils pensent."


---


La colonie était installée tout près. Il ne fallut que quelques minutes pour que les pokéathlètes et le groupe de scientifiques entendent les premiers bruissements de feuilles discrets, témoins de la surveillance sous laquelle ils étaient. Promare se contentait de leur montrer le chemin en restant à l'arrière, alors que les médecins menaient la marche, accompagnés par Yuddh, le Kirlia de Dakoy. Le blond allait enjamber une autre racine, lorsque sa collègue, toujours aux aguets, l'arrêta d'un signe de main. Les scientifiques firent de même, et tous suivirent du regard la direction pointée par l'élève. Ils pouvaient entrevoir un premier nid dissimulé, à quelques arbres de leur position.

"A partir de maintenant, aucun geste brusque. Mettez lentement vos mains en évidence, paumes vers le ciel."

Chacun s'exécuta, recréant malgré eux une ambiance proche d'un rituel mené par une étrange secte.

"Vous êtes sûrs que ça va marcher ?" murmura Lucia, visiblement plus sereine sur ses notes que sur le terrain.

Le voltali ne prit pas la peine de répondre. Évidemment que ça allait marcher. Un groupe dont certains ont déjà essayé de s'approcher, qui vont sans hésiter en direction de ce camp, pour ensuite s'arrêter brusquement et donner des signes de paix, le message était aussi téléphoné que s'ils avaient amené un énorme panneau lumineux "peace and love", la subtilité en plus et les néons en moins. La question était plutôt de savoir quand la colonie se décidera à entamer la "conversation". C'était d'ailleurs ce dernier terme qui comprenait le plus de risque. Dakoy pariait sur la télépathie de Yuddh pour convaincre les pokémons de leurs intentions pacifiques, et il n'avait aucune idée des chances que cela avait de fonctionner.
Les troubles de Dakoy furent brutalement interrompus par le réveil de la forêt. La cassure de rythme était semblable à un duel de cow-boys. En une seconde, les branches de tous les arbres les entourant furent masquées par les Efflèche perchés dessus, et les douces feuilles vertes avaient laissé place aux plumes blanches acérées. Le blond déglutit alors qu'une goutte de sueur froide tombait le long de son dos. Il s'attendait à être menacé, mais pas à une telle intimidation. Surtout que c'était son idée, techniquement il était responsable si la situation venait à tourner au vinaigre ! Il n'osa pas sursauter lorsqu'une masse tomba deux mètres devant eux avant de se redresser gracieusement. L'Archéduc qui leur faisait face montrait clairement des signes de fatigue, pourtant son regard indiquait qu'il n'avait même pas besoin de son peuple pour mettre fin à la promenade de tout ce beau monde en quelques secondes.
Après un long instant d'attente respectueuse, Yuddh fit un pas lent, les paumes toujours en direction du ciel (bien que les Kirlia n'aient pas de paume à proprement parler). Les regards des deux pokémons s'échangèrent, avant que le type psy ne ferme les yeux. Les autres ne pouvaient qu'attendre. A chaque seconde qui passait, Dakoy sentait le stress le gagner un peu plus. Les seules fois où Yuddh avait exercé sa télépathie, c'était sur un Bouldeneu en état végétatif (sans mauvais jeu de mot) ou avec des êtres qu'il connaissait et qui l'appréciaient. Ici, il était question de partager ses pensées avec une personne inconnue, méfiante de surcroit. Peu importe, de sa capture à l'époque où il n'était qu'un simple Tarsal à aujourd'hui, Yuddh avait toujours réussi ce qu'il entreprenait, surprenant son dresseur un peu plus à chaque nouvelle démonstration de son potentiel. L'épreuve n'était en rien facile, mais loin d'être insurmonta-
Le type psy se tourna vers son dresseur, adressant un regard rempli de honte et de déception. Il avait beau donner tout ce qu'il avait, il s'en sentait incapable...

Dakoy aurait voulu le rassurer, lui envoyer des signaux de réconfort. A la place il pensa quelque chose du genre Et merde. C'est foutu. Et dire que j'ai demandé à Ana de décaler notre rendez-vous à mon retour pour cette mission. Elle va me re-tuer en apprenant ma mort.


Récompenses Soirée Halloween 2019 P8X21eb
Témoin-clé
⇒Le fait qu’il découvre tous les cadavres possibles et imaginables doit forcément cacher quelque chose, vous ne croyez pas ?
Peut-être est-ce juste le fruit de sa petite expérience des jeux Professeur Layton, ou peut-être est-ce autre chose...
Idalienor Edelwen
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t4164-295-les-ambitions-d-idalienor-pyroli
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t4175-idalienor-edelwen-pyroli
Icon : https://img.nickpic.host/3rBaTA.jpg
Taille de l'équipe : 15
Région d'origine : Hoen
Âge : 21 ans
Niveau : 70
Jetons : 2476
Points d'Expériences : 2534
https://img.nickpic.host/3rBaTA.jpg
15
Hoen
21 ans
70
2476
2534
pokemon
https://img.nickpic.host/3rBaTA.jpg
15
Hoen
21 ans
70
2476
2534
Idalienor Edelwen
est un Pokeathlète Médecin


[Mission] Vous avez dit alarmiste ?
Le moins que l’on puisse dire c’est qu’ils sont organisés. Même s’ils nous ont été présentés comme un groupe d’alarmiste sans réel fondement, il faut reconnaitre qu’il n’inspire pas du tout cette image un peu clichée qu’on peut en avoir parfois. Ils sont beaucoup plus calmes, posés et aptes à nous expliquer ce qu’il se passe. On est très loin des scientifiques présentant leur théorie fumeuse à une grande assemblée dans l’espoir d’en convaincre un dans le lot. Même si d’un côté c’est plutôt rassurant de voir qu’on n’a pas à faire à des pures illuminés adeptes de la théorie du complot, de l’autre cela m’inquiète. Peut-être que cette fois-ci ils ont raison et que quelque chose de grave est en train de développer ici. Ou alors ils ont extrêmement doué pour cacher leur jeu. Au choix.

Sans perdre de temps, ils commencent à nous exposer sur le chemin de la colonie leurs premières observations. Sans attendre, on nous propose d’observer cette fameuse colonie depuis une paire de jumelle et une longue-vue. Nous ne sommes pas habitués à observer ce type de milieu mais grâce à leur aide Dakoy et moi parvenons à capter le cœur de leur recherche. Des nids, entourés de Brindibous et autres Eflèches. D’après les membres de PROMARE, il n’y aurait pas loin de 24 nids pouvant accueillir un à 4 spécimens. Cela représente énormément d’habitants, et donc énormément de dégâts si un virus existe vraiment. Ne pouvant plus attendre, je préfère poser les choses au clair dès maintenant.

- Et qu'est-ce qui vous fait dire qu'ils sont touchés par un virus ? En regardant comme ça, rien ne transparait. Des indices vous ont bien mis sur la voie j’imagine.

Une autre membre du groupe, Lucia je crois, prend la parole. Je stoppe mon observation des nids pour l’écouter attentivement. Méticuleusement, elle nous explique le mode de vie de la colonie. Réussir à établir une telle observation seulement grâce à cette observation a du leur demander beaucoup de temps et de patience. Plus ils parlent et plus je réalise qu’ils sont loin des illuminés qu’à pu décrire la mairie à la Pokemon Community. En tout cas, les choses se sont compliqués quand ils ont capté des mouvements anormaux. Puis des morts. 4 pour l’instant. Ils ont été enterrés selon les rites de leur colonie. J’imagine que ce n’est pas à cela qu’ils s’attendaient en installant leur camp d’observation ici.

Le Voltali fait lui part de sa méfiance par le biais d’une question, les poussant à davantage détailler leur découverte. Après tout, ces morts peuvent tout à fait être naturel. C’est un peu léger pour proclamer l’existence d’un réel virus. Pourtant, à les écouter, ils ont l’air sincèrement convaincu que quelque chose cloche au sein de cette colonie de Brindibou. D’un commun accord tacite entre Dakoy et moi-même, nous nous accordons sur le fait que ce simple témoignage ne suffit pas à parier sur l’existence d’un virus. Il en faut plus. Et pour ça on doit entrer en contact avec la colonie. Le garçon prend de l’assurance pour mener les premières observations, ce qui m’arrache un sourire. Je ne me suis définitivement pas trompée en le choisissant pour cette mission.

***

Dakoy et moi nous retrouvons à l’avant de la marche, guidée par la Kirlia du Voltali. Le garçon a l’air bien sûr de lui et je n’ai pas osé l’interrompre. Si je l’ai emmené c’est aussi pour qu’il prenne des initiatives et se forme sur le terrain. En espérant juste que si jamais quelque chose tourne mal je sois en capacité de rattraper le tout. Avant de descendre au plus près de la colonie, j’ai libéré Hyori de sa pokeball, suivant l’exemple de Dakoy. Mais plus nous avançons, plus les bruits devant de l’intérieur des arbres sont forts. Nous sommes étroitement surveillés, et au moindre faux pas nous pouvons subir des représailles. Et une deuxième attaque Tempête verte ne me ferait clairement pas du bien. J’aperçois du coin de l’œil un premier nid. Il est temps de nous arrêter, nous approchons d’une zone très très surveillée. Je fais signe au Voltali qui se stoppe et nous indique de tous lever les bras. Sans attendre, nous nous exécutons, même si Lucia semble peut convaincue. Pour conforter la décision de mon camarade, je réponds à sa place.

- Faites confiance à Dakoy. Une démarche purement pacifiste peut inciter la colonie à faire un pas vers nous.

Toujours les paumes vers le ciel en signe de non-violence, nous attendons pendant de longues secondes une quelconque réaction de la part de la colonie. Et mon cœur semble louper un battement quand elle se réveille enfin. Un vacarme très impressionnant s’émane des arbres et laisse place à une partie de la colonie, le regard noir dans notre direction. Ils n’apprécient pas l’intrusion ça c’est clair. Maintenant à nous de démontrer notre bonne foi. Un autre bruit sourd s’échappe de la forêt et vient s’écraser juste devant Dakoy et moi. Un immense Archéduc de deux mètres vient se présenter à nous. Visiblement le gardien de la colonie, il a l’air d’attendre des explications de notre part. C’est à la Kirlia du garçon d’entrer en scène mais rapidement je constate un problème. Elle ne parvient pas à communiquer avec l’Archéduc. Je sens le blond de plus en plus tendu. Doucement, je dépose une main sur son épaule en murmurant.

- Ne t’en fais pas je vais t’aider. Ma Eoko va créer un pont télépathique entre l’Archéduc et moi, pour que je puisse communiquer avec lui. Yuddh devra se rattacher à ce pont pour t’inclure dans la conversation télépathique. Tu peux le faire Yuddh ? Hyori va te guider.

D’un petit signe de la tête, j’indique à ma Eoko de commencer. Toujours les mains tendues pour ne pas inquiéter l’Archéduc, j’attends quelques instants, le temps qu’il accepte de communiquer avec moi. Lorsque je ressens un drôle de fourmillement à l’intérieur de ma tête, je comprends que la communication a été établie et que je peux désormais communiquer avec lui. Le Kirlia de Dakoy est lui aussi concentré et d’après le regard d’Hyori, Yuddh a réussi à greffer le médecin débutant à l’échange télépathique. Le chef de la colonie ne nous attend pas et entame la discussion.

"Que faites-vous ici ? Vous n’avez absolument rien à faire là vous êtes sur notre territoire."

"Nous en avons conscience et nous nous excusons pour cette intrusion. Nous venons car les scientifiques que vous voyez derrière nous observe votre colonie depuis un moment et ont remarqué des mouvements inhabituels, des morts dans vos rangs. Ils se sont inquiétés et ont fait appel à nous pour s’assurer que tout va bien. Nous sommes médecins. Nous venons simplement vous aider."


"Ils sont là à nous observer depuis déjà longtemps. Leur présence commence à devenir pesante pour la colonie. Ils doivent partir."


"Et ils partiront je vous le promets. Mais pour l’heure ils sont inquiets pour vous… Ont-ils raison de l’être ?"


La réponse de l’Archéduc n’arriva pas tout de suite, plongé lui-même dans sa réflexion. J’en profite pour adresser un regard à Dakoy. S’il réfléchit aussi longtemps c’est qu’il hésite. Il se trame bien quelque chose ici. Je suis surprise par la brusque reprise de la communication.

"Suivez-moi. Mais seulement vous deux. Pas les autres."

Sans hésiter, je fais signe aux autres scientifiques que nous y allons, seuls, suivant le leader du groupe. Galo n’a pas l’air ravi mais sous mon regard insistant il finit par céder et à nous laisser nous enfoncer dans la forêt. S’il se passe vraiment quelque chose de grave ici il n’est pas question qu’il mette tout par terre en allant trop vite. Mon instinct s’emballe. Les choses me paraissent beaucoup moins simple que ce qu’elles auraient dû être à l’origine.

Nous finissons par atteindre une petite clairière très ombragée. A l’intérieur, le spectacle est glaçant. Sur le sol sont alignés 5 Brindibous et 3 Eflèches, tous souffrant. Sur le visage se lit la douleur mais aussi la fièvre qui les empare. Mon cœur s’emballe légèrement, me rappelant la situation au centre Pokemon de Cimetronelle l’été dernier. Sauf qu’ici, nous n’avons aucune machine à disposition pour les soigner. Je n’attends pas vraiment l’autorisation de l’Archéduc pour m’empresser de rejoindre l’un des Brindibou malade, faisant signe au blond de faire de même. Le leader ne nous lâche pas du regard mais ne nous empêche pas d’intervenir. Rapidement, je fais les premières constatations à voix haute.

- Ils ont beaucoup de fièvre, trop pour une réaction normale. Normalement, les pokemons ne sont pas tout à fait comme nous, surtout à l’état sauvage. Malgré la fièvre ils continuent de se déplacer ou au moins se mettre à l’abri pour ne pas être attaqué par d’autres pokemons sauvages. Ils ne restent jamais autant exposés à des prédateurs. Ils souffrent vraiment. J’ai peur que PROMARE ait raison mais on doit le vérifier.

Je sors de mon sac une petite seringue. Immédiatement, l’Archéduc pousse un cri d’inquiétude.

- Je ne lui ferais pas de mal. Je prélève juste un peu de sang pour qu’il soit analysé dans un laboratoire, avec des moyens. Si vous ne voulez pas d’autres morts, c’est la seule solution. S’il vous plait laissez moi faire.

Le pokemon d’abord menaçant finit par reculer, me laissant aller au bout de mon geste. Le plus délicatement possible, je prélève un peu de sang et scelle l’échantillon. Dans le même temps, je libère Ainara et lui tend l’échantillon pour qu’elle le glisse entre ses pattes.

- Ainara je te confie une mission extrêmement importante. Il faut que tu amènes cet échantillon à la clinique de Ho'ohale. Quand tu y arriveras, ils sauront quoi faire. Dès que tu as fini tu reviens ici d’accord ?

La Hélédelle hoche la tête et prend vite son envol pour apporter cet échantillon, détenant la clé d’énormément de réponses. Je me relève et sors de mon sac mon Ipok. Pendant que je compose le numéro de la clinique, je m’adresse au garçon.

- Je vais appeler la clinique de Ho'ohale pour leur demander de faire des analyses sur l’échantillon. Ils détermineront rapidement l’origine de leur état et on pourra agir de manière plus ciblée en conséquence. En attendant, il faudrait que tu examines chaque individu présent ici et que tu dresses une liste des symptômes et de toutes les informations que tu pourras obtenir. Hyori t’aidera à communiquer avec l’Archéduc. Tu t’en sens capable ? De toute façon je ne suis pas loin pour t’aider.

Code couleur :
Idalienor parle en #F34739
Dakoy parle en ???
Galo parle en #660066
Lio parle en #ccff99
Lucia parle en #ffcc00
Aina parle en #ff99cc
L'Archéduc parle en #009900


©️️BBDragon


[Mission] Vous avez dit alarmiste ?  Ko4m
Le courage est la première des qualités car elle garantit toutes les autres
Dakoy Ra
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8162-556-dakoy-ra-quand-l-eau-est-a-12c-il-faut-s-attendre-a-ce-qu-elle-soit-froide-voltali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8229-dakoy-ra-voltali
Icon : [Mission] Vous avez dit alarmiste ?  K1gt
Taille de l'équipe : 6 +2
Région d'origine : Sinnoh - Joliberges
Âge : 15
Niveau : 16
Jetons : 2384
Points d'Expériences : 304
[Mission] Vous avez dit alarmiste ?  K1gt
6 +2
Sinnoh - Joliberges
15
16
2384
304
pokemon
[Mission] Vous avez dit alarmiste ?  K1gt
6 +2
Sinnoh - Joliberges
15
16
2384
304
Dakoy Ra
est un Pokeathlète Médecin
La situation était clairement pire qu'anticipée. A peine arrivées, les deux médecins découvraient huit patients dans un état critique. L'aînée ne perdit pas de temps pour faire une prise de sang d'un des Brindibous, sous le regard inquisiteur de l'Archéduc. L'échantillon fut transmis à sa Hélédelle, tandis que sa dresseuse se préparait à prévenir le centre médical de l'arrivée du type vol, donnant ses instructions au garçon.

"Tu t’en sens capable ? De toute façon je ne suis pas loin pour t’aider. "

Dakoy acquiesça, sentant une certaine pression peser sur ses épaules. On lui demandait de simples observations, pourtant les enjeux faisait naître la peur au fond de son esprit. Il secoua la tête. Il était médecin, à quel moment était-il choqué de savoir que des vies étaient en jeu, probablement même entre leurs mains ? Il se tourna à nouveau vers le Brindibou souffrant, sortant un bloc-notes et un stylo de sa poche, puis son kit de soin de son sac. Le garçon fit signe au chef de la colonie de s'approcher pendant qu'il mettait un thermomètre dans la bouche du patient. L'Eoko d'Idalienor le suivait comme son ombre pour assurer la communication. Le garçon commença la collecte d'informations sans quitter le Brindibou des yeux.

"Cela fait combien de temps qu'ils sont dans cet état ? Vous avez remarqué quelque chose de différent récemment ? Je veux dire, à part les scientifiques envahissants... Est-ce que ceux-là se sont comportés différemment ces derniers temps ?" Il reprit le thermomètre. "43,3. Merde, ils sont censés être à 41°..."

Voyant que le chef restait bouche bée, il se reprit.

"Oh, excusez-moi, j'ai tendance à être pressé sans m'en rendre compte dans ce genre de situations... Je recommence : depuis combien de temps sont-ils dans cet état ?

-Depuis hier matin, sauf pour ces deux là, c'est le troisième jour. C'est comme à chaque fois, la douleur semble croître chaque jour. En général, ils ne tiennent que quelques nuits..."

Tourné vers son patient, Dakoy ne put voir ce qui devait être une moue de frustration sur le visage de l'Archéduc.

"On a essayé de leur faire manger les quelques baies que l'on a qui nous aide habituellement face aux maladies. Le peu qui ont eu la force d'en manger ne s'en sont pas mieux tirés."

Le blond l'écoutait tout en levant doucement l'aile du malade, qui émit aussitôt un gémissement. Des réactions similaires lorsqu'il essaya sur d'autres membres et d'autres patients le convainquirent d'ajouter "douleurs musculaires/courbatures" à sa liste de symptômes observés. Il ajouta aussi "remèdes simples inefficaces" sur la page d'à côté.

"Quand j'aurai fini, j'aurai besoin que vous me montriez les traitements que vous avez essayés, afin que l'on gagne du temps." Dakoy s'arrêta un instant, toujours accroupi, avant d'enfin se tourner vers l'immense Archéduc. "Quoi d'autre ? Vous avez essayé autre chose ?"

Le regard du type spectre, déjà bas pour fixer Dakoy du haut de ses deux mètres, descendit encore plus.

"C'est la première fois que nous avons affaire à quelque chose du genre. J'ai horreur de l'admettre, mais nous sommes démunis... Tout ce que nous avons pu faire depuis, c'est de constater que nous n'avions aucune piste. Aux dernières nouvelles, nous n'avons repérés aucun changement dans la forêt. La seule piste tangible que nous avions, c'était que cela venait de la nourriture, mais nous mangeons tous la même. Il n'y a pas de raison que seuls certains d'entre nous soient touchés.

Dakoy se releva, silencieux. De ce qu'il avait pu en tirer, tous souffraient de fièvre, douleurs musculaires et troubles respiratoires. Quand aux deux plus souffrants, leur vue semblait troublée. Le voltali tiqua. Qu'il s'agisse d'un virus ou d'autre chose, le fléau qui touchait cette colonie faisait parti des pires horreurs qu'il connaissait. Voyant que sa collègue raccrochait, il réitéra sa demande au chef :

"OK, allez me chercher ce que vous avez testé sur les précédents malades. Revenez me voir dès que vous avez tout."

L'Archéduc fit un signe de tête à l'attention d'un des Efflèches perchés non loin. Celui-ci partit immédiatement, accompagné d'un de ses homologues et d'un Brindibou. Pendant ce temps, le blond retourna vers sa collègue. Est-ce qu'elle aussi avait le cerveau qui tournait à cent à l'heure à cause d'une étrange adrénaline ? Ils avaient face à eux quelque chose d'aussi dangereux qu'inconnu, et ils étaient potentiellement les seuls à pouvoir comprendre ce que c'était...



Récompenses Soirée Halloween 2019 P8X21eb
Témoin-clé
⇒Le fait qu’il découvre tous les cadavres possibles et imaginables doit forcément cacher quelque chose, vous ne croyez pas ?
Peut-être est-ce juste le fruit de sa petite expérience des jeux Professeur Layton, ou peut-être est-ce autre chose...
Idalienor Edelwen
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t4164-295-les-ambitions-d-idalienor-pyroli
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t4175-idalienor-edelwen-pyroli
Icon : https://img.nickpic.host/3rBaTA.jpg
Taille de l'équipe : 15
Région d'origine : Hoen
Âge : 21 ans
Niveau : 70
Jetons : 2476
Points d'Expériences : 2534
https://img.nickpic.host/3rBaTA.jpg
15
Hoen
21 ans
70
2476
2534
pokemon
https://img.nickpic.host/3rBaTA.jpg
15
Hoen
21 ans
70
2476
2534
Idalienor Edelwen
est un Pokeathlète Médecin


[Mission] Vous avez dit alarmiste ?
Ce que je demande à Dakoy n’est pas bien compliqué. Il n’a qu’à dresser une liste des symptômes et essayer d’en tirer des premières conclusions. Exactement comme on nous apprend à le faire en cours, mais en situation réelle cette fois-ci. Dire que cette mission devait être simple et que j’avais proposé d’emmener le Voltali pour commencer en douceur les missions sur le terrain. Je soupire. Ça m’apprendra à croire qu’une mission à la Pokemon Community peut s’avérer normale. Il faut voir le positif, il apprendra plus vite et ressortira forcément marqué par cette expérience, en espérant seulement que ce soit en bien. Mais tout devrait bien se passer. Non seulement je ne suis pas loin mais en plus il est accompagné du chef du clan qui est beaucoup moins sur la défensive qu’au début.  

Rassurée, je m’éloigne du groupe et décroche mon téléphone pour appeler la clinique. Quelques bips plus tard, la standardiste me répond.

- Clinique de Ho'ohale bonjour en quoi puis-je vous aider ?

- Bonjour, je me présente je m’appelle Idalienor Edelwen, élève médecin expérimentée à la Pokemon Community. Je suis actuellement en compagnie de Dakoy Ra, élève médecin de la même école et un groupe de scientifique. Nous venons de peut-être révéler un virus s’attaquant à une colonie de Brindibou de l’île. Ma Hélédelle devrait arriver bientôt avec un échantillon. Auriez-vous la possibilité de l’analyser pour éventuellement nous éclairer sur le mal qui touche cette colonie ?

- Vous on peut dire que vous avez été formée pour ce genre de chose. L’échantillon sera analysé dès son arrivée. Nous prenons ce genre d’alerte très au sérieux. Dès que nous aurons les résultats je vous rappelle pour vous communiquer la marche à suivre.

Je vous remercie de votre compréhension. J’espère recevoir votre appel au plus vite. Au revoir.
Je raccroche, soulagée d’être tombée sur quelqu’un de plutôt compréhensif. Je n’aurais pas eu envie de me battre au téléphone avec quelqu’un ne comprenant pas le sérieux de la situation. Je n’ai pas encore formulé toutes mes craintes à voix haute mais ce virus peut être sans gravité comme extrêmement agressif. Il faudrait peut-être que j’appelle Diana aussi pour la tenir au courant de l’évolution de la situation. Je le ferais ce soir, pour l’instant je dois rejoindre le Voltali, occupé à prendre en note toutes ses observations.

Le temps que je revienne, je constate que Dakoy n’hésite pas à prendre des initiatives et a demandé de récupérer les traitements déjà essayés. Très bon réflexe, ça nous permettra de faire du tri et d’avancer plus rapidement. « Je vois que tu t’en sors bien. Je peux voir ce que tu as noté ? ». Le blond me tend son carnet et un rapide coup d’œil suffit à me faire grimacer.  « Ah oui c’est vraiment alarmant… ironique pour des scientifiques qu’on a désigné jusque-là comme alarmiste ». Ça s’annonce beaucoup plus compliqué que prévu. Pour être plus tranquille je pourrais demander à rapatrier le garçon à la Pokemon Community. Il n’a pas été emmené pour gérer quelque chose comme ça après tout. Il est encore débutant et cette mission l’expose à un risque potentiel grand. Finalement, je vais passer ce coup de téléphone maintenant. Je sors mon Ipok de ma poche et préviens indirectement le Voltali.

- Je dois passer un autre appel je suis désolée. En attendant quand l’Archéduc reviendra avec les traitements essayés, note-les tous avec la quantité donnée à chacun. Fait une fiche par patient pour qu’on y voit plus clair. Ensuite sur une autre page, note tous les traitements en séparant les éléments purs des mélanges. Je reviens vite.

J’ai l’impression de tout le temps le laisser le pauvre mais pour le coup c’est à moi de gérer cet aspect-là de la mission, la logistique. Je change de numéro et appelle cette fois-ci ma référente de dortoir. Comme je m’y attendais, elle ne répond pas de suite. Je suis obligée d’appeler tous les numéros de l’école que je connais qui finisse chacun par me réorienter sur un autre. Après un jeu de passe-passe entre les interlocuteurs, je finis par avoir Diana au téléphone. Un soulagement.

- Idalienor on m’a dit que tu cherchais à me joindre. Est-ce que tout va bien ?

- Justement non pas vraiment madame. Ce que nous prenions pour une simple alerte sans fondement s’avère beaucoup plus sérieux que prévu. La maladie est bien réelle et semble agressive. J’attends les résultats de la clinique d’Ho'ohale pour confirmer mais je ne suis pas confiante.

- D’accord je comprends. Je note donc que vous serez absent tous les deux plus longtemps que prévu.

- Madame il y autre chose. J’avais proposé d’emmener Dakoy car la mission s’annonce simple mais au vu de la nouvelle situation, ne vaudrait-il mieux le renvoyer à l’école ? Je ne veux pas lui faire courir trop de risque…

- Tout dépend Idalienor. Est-ce que tu penses qu’il est capable de courir ce risque ?

- Il est efficace, à l'écoute, prend de bonnes initiatives et semble réfléchi. Je pense qu’il fera un très bon pokeathlète médecin.

- Si tu me dis ça c’est que tu as déjà la réponse. Aie confiance et tout devrait bien se passer. Et si lui-même y voyait un inconvénient je pense qu’il te l’aurait fait savoir. Mais la situation reste préoccupante. Soyez prudent et rappelle-moi dès que possible.

- Compris madame.

Encore une autre chose de faite. Je vais garder Dakoy avec moi. Il est efficace après tout et si moi-même on ne m’avait pas confronté au danger vite je n’aurais peut-être pas été aussi sérieuse et douée aujourd’hui. Je le surveillerais mais je lui fais confiance. Il apprendra beaucoup de cette mission, beaucoup plus que ce qu’il peut faire dans une salle de classe à l’académie. Cette fois-ci je suis de retour pour de bon, avec de nouvelles consignes pour faire avancer les choses.

- Me revoilà. J’ai prévenu Diana d’où nous en étions, je la tiendrais au courant régulièrement de l’avancée de la situation. Le soleil commence déjà à baisser. Nous devrions installer notre campement, scientifiques compris, plus proche de cette zone. Ça évitera les nombreux allers-retours. Et puis même s’ils n’ont pas toujours eu de bonnes intuitions, aujourd’hui ils ont eu raison. On ne peut pas les laisser à l’écart. En plus je suis sure qu’ils peuvent nous aider. Pas sur le même plan que nous mais leurs recherches peuvent nous aider à en apprendre plus sur ce mystérieux virus. C’est parti ?

Code couleur :
Idalienor parle en #F34739
Dakoy parle en ???
Galo parle en #660066
Lio parle en #ccff99
Lucia parle en #ffcc00
Aina parle en #ff99cc
L'Archéduc parle en #009900


©️️BBDragon


[Mission] Vous avez dit alarmiste ?  Ko4m
Le courage est la première des qualités car elle garantit toutes les autres
Dakoy Ra
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8162-556-dakoy-ra-quand-l-eau-est-a-12c-il-faut-s-attendre-a-ce-qu-elle-soit-froide-voltali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8229-dakoy-ra-voltali
Icon : [Mission] Vous avez dit alarmiste ?  K1gt
Taille de l'équipe : 6 +2
Région d'origine : Sinnoh - Joliberges
Âge : 15
Niveau : 16
Jetons : 2384
Points d'Expériences : 304
[Mission] Vous avez dit alarmiste ?  K1gt
6 +2
Sinnoh - Joliberges
15
16
2384
304
pokemon
[Mission] Vous avez dit alarmiste ?  K1gt
6 +2
Sinnoh - Joliberges
15
16
2384
304
Dakoy Ra
est un Pokeathlète Médecin
Il commençait à se faire tard, en effet. Bien que le blond savait déjà qu'il allait cogiter toute la nuit sur cette fichue maladie, qu'il le veuille ou non, il fallait bien qu'ils établissent leur camp. Le médecin en herbe retourna voir l'Archéduc.

"Nous devons installer notre camp si nous devons rester plusieurs jours. Est-ce que vous nous autorisez à nous positionner à proximité ?

-Cela dépend ce que vous entendez par "proximité".

-Et bien, c'est-à-dire que... Le mieux serait, comment dire... au sein même de votre colonie ?"

Le garçon, qui fit sa demande d'un air gêné, se reprit instantanément afin de donner une image plus professionnelle.

"Pas besoin que nous soyons en plein milieu de vos habitations non plus, mais il vaudrait mieux que nous soyons juste à côté, aussi bien l'équipe de scientifiques que ma collègue et moi-même. Comprenez-nous, nous risquons d'avoir beaucoup de travail qui touchera directement à vos confrères et consœurs, et cela nous permettrait aussi d'être à votre disposition à tout moment en cas de problème."

Les fluctuations dans la transmission de pensées établie par Yuddh trahissait la réticence du chef à cette proposition. Même s'ils étaient là pour aider, il n'aimait pas l'idée que des humains vivent au sein de son territoire, encore moins en son cœur. Pourtant il savait que c'était pour le mieux.

"Soit. Suivez-moi, je vais vous montrer où vous pouvez rester.

-Merci beaucoup. Dès que votre ami aura rassemblé tous les traitements que vous avez essayé, dites-lui de venir à moi directement, peu importe si le camp n'a pas fini d'être levé.

-Je lui transmettrai."

L'Archéduc déploya ses ailes et les battit d'un coup sec pour décoller. Il resta à une altitude raisonnable, sous l'orée du bois, pour montrer le chemin aux dresseurs. Passé quelques arbres, le sol entama une descente abrupte, sans compter l'absence de sentier. Arrivés en bas, les arbres étaient plus rares, laissant suffisamment de place pour installer un campement. Les feuillages ne masquaient plus entièrement le ciel, et la vue montrait clairement que le chemin par lequel ils étaient venu restait clément en terme d'inclinaison. En effet ils étaient à côté d'un pan de terre de plusieurs mètres de haut, sur lequel les arbres s'étendaient jusqu'à son bord. Masquant le soleil d'une main, Dakoy distingua deux nids rudimentaires dans l'un d'entre eux, et sourit. Des postes de garde. Leur hauteur par rapport aux lieux leur donnait un avantage incontesté pour surveiller cette zone, et l'Archéduc en avait profité pour pouvoir garder un œil sur eux. Celui-ci remarqua d'ailleurs ce qui avait attiré le regard du garçon.

"Si jamais l'un d'entre vous fait quoi que ce soit qui mettrait en péril mon peuple, je le saurai immédiatement. Et le virus ne sera plus que le cadet de vos soucis. Je vais chercher Martine. Si vous avez besoin de moi, demandez à un des miens de venir me chercher."

Sur ces mots, il prit son envol. Les deux médecins échangèrent un regard circonspect. Qui était cette Martine ? Sans doute une des deux Efflèches chargés des remèdes. Ça sonnait vachement commun pour un nom de pokémon.

"Je te laisse choisir où tu t'installes, je vais chercher le quatuor pendant ce temps.

-Ça veut dire que j'ai le droit de prendre autant de place que je veux ? plaisanta la pyroli.

-Essaie de nous laisser une racine, quand même !" répondit le blond avant de remonter la pente au trot. Cela faisait déjà plusieurs heures qu'ils avaient laissé les scientifiques là où la colonie s'est manifestée ; si ça se trouve ils étaient partis en pensant les deux élèves morts, pensa le garçon.
Visiblement il avait été mauvaise langue, puisque ils étaient toujours là tous les quatre. Lucia était en tailleur, son iPok sur une jambe, un carnet sur l'autre, un stylo à la main. Elle alternait entre naviguer sur le premier et écrire sur le second. Les trois autres ne faisait clairement pas preuve d'autant de zèle puisqu'ils jouaient aux cartes. Dakoy ne savait vraiment pas comment considérer leur groupe. Est-ce qu'il fallait les prendre au sérieux ou appeler une nourrice ?

"CONTRE-KEMS !" hurla Lio en pointant Galo, qui pesta pendant que les deux autres éclataient de rire.

La nourrice pourrait s'avérer utile... d'autant que seuls des enfants pouvaient inventer une variante de kems pour jouer à trois. Ils reprirent un semblant de sérieux en voyant le voltali arriver. Lucia releva la tête, intriguée par le silence soudain.

"Bonne nouvelle, vous pouvez venir camper avec nous au sein de leur colonie !

-Yaaaaaaaaaaay! hurlèrent en chœur les enfants.

-Par contre, le chef a dit qu'il hésiterait pas à vous énucléer s'il trouve un prétexte qui le satisfait" exagéra Dakoy avec un sourire mesquin. Lio et Aina semblèrent soudain moins jouasse, pendant que Galo tentait visiblement de déterminer le sens du terme "énucléer".

Des battement d'ailes attirèrent l'attention du groupe vers un Efflèche qui jugea bon de se poser sur la tête de Yuddh et de tapoter son front avec son bec. Celui-ci comprit qu'il devait établir un pont télépathique, tout en se retenant de calmer l'orgueil du nouveau venu avec un vampibaiser bien placé...

"Bien le bonjour, je suis Martine. nous avons fini de regrouper ce que vous avez demandé. Si vous voulez bien me suivre.

-J'arrive. Il se tourna vers les scientifiques. Je vous laisse retourner à votre camp pour récupérer vos affaires et venir vous installer ici. Vous aurez qu'à continuer dans cette direction jusqu'à ce que ça descende. Vous devriez finir par tomber sur Idalienor."

Dakoy emboîta ensuite le pas à la fameuse Martine qui le ramena au cœur de la colonie. L'autre Efflèche et le Brindibou avec lesquels elle était partie plus tôt étaient là, autour de plusieurs piles de baies et autres plantes regroupées en petits tas. Le blondinet écouta attentivement celle qui visiblement gérait les soins ici. Il prenait les notes que lui avait demandé sa mentor au fur et à mesure du discours mental qu'on lui faisait. A la fin, il avait pas loin de six pages entièrement remplies de notes, tableaux et autres données. Il avait fini par éclairer son cahier avec son iPok tant la nuit s'était installée. Il jetait un œil à tout ce qu'il avait écrit lorsque quelques bruits suivis d'une lueur rougeâtre sur sa droite attirèrent son attention. La colonie venait d'allumer un feu, et déjà la plupart de ses membres en état de venir s'était rassemblée autour.


Récompenses Soirée Halloween 2019 P8X21eb
Témoin-clé
⇒Le fait qu’il découvre tous les cadavres possibles et imaginables doit forcément cacher quelque chose, vous ne croyez pas ?
Peut-être est-ce juste le fruit de sa petite expérience des jeux Professeur Layton, ou peut-être est-ce autre chose...
Idalienor Edelwen
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t4164-295-les-ambitions-d-idalienor-pyroli
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t4175-idalienor-edelwen-pyroli
Icon : https://img.nickpic.host/3rBaTA.jpg
Taille de l'équipe : 15
Région d'origine : Hoen
Âge : 21 ans
Niveau : 70
Jetons : 2476
Points d'Expériences : 2534
https://img.nickpic.host/3rBaTA.jpg
15
Hoen
21 ans
70
2476
2534
pokemon
https://img.nickpic.host/3rBaTA.jpg
15
Hoen
21 ans
70
2476
2534
Idalienor Edelwen
est un Pokeathlète Médecin


[Mission] Vous avez dit alarmiste ?
Ma proposition de ramener les scientifiques plus proches du campement parait convenir à Dakoy qui se lance dans un dialogue mental avec l’Archéduc, relayé de mon côté par Hyori. Je n’interviens pas pour le moment et me contente d’écouter le Voltali, impressionné par la situation mais ne se laissant pas démonter pour autant. Son discours est relativement clair et ses propos véridiques. Nous devons nous installer au plus près de leur campement si l’on veut les voir évoluer, mais surtout voir la maladie évoluer. Même si les pokemons touchés se montrent relativement coopératifs, il n’empêche que rien ne remplacera une observation de terrain finement menée, nécessaire pour établir un nouveau diagnostic. Heureusement pour nous, le clan accepte de nous accueillir et c’est le blond qui se charge d’aller prévenir les scientifiques pendant que je monte le campement. Une petite blague pour détendre l’atmosphère et le garçon est déjà parti prévenir nos nouveaux partenaires pour cette mission, en espérant qu’ils soient fiables tout du long.

De mon côté, je suis en charge de l’installation du campement qui réunira nos deux spécialités : scientifiques et pokéathlètes. Les tentes fournies par l’académie ont l’avantage de se déplier plutôt facilement et après quelques échanges avec les Brindibous présents sur place pour me surveiller, je détermine une position pour le campement. Les scientifiques disposent de leur propre tente, laissant un espace libre pour le moment où ils arriveront. En même temps que la disposition du matériel, j’adresse des petits signes, des sourires à ces pokemons qui n’ont pas décroché leur regard du moindre de mes mouvements. Je devine qu’ils sont jeunes, apeurés, mais qu’ils obéissent aux ordres du leader. Par mes sourires, j’essaie de les rassure, de les mettre en confiance, mais surtout de leur faire comprendre que je ne suis pas une menace pour eux. Dans le même temps, c’est Ainara qui revient de son voyage me confirmant qu’elle a bien transmis l’échantillon que je lui ai confiance à la clinique la plus proche « Bon travail Ainara ». Je lui adresse une caresse avant de la rappeler dans sa pokeball. Nous en savons trop peu sur cette maladie pour prendre le moindre risque vis-à-vis de nos compagnons. En parlant de compagnons, ce sont les scientifiques que je vois au loin pour me rejoindre. Ils ont l’air très heureux de faire partie du travail et même si je dois calmer légèrement leur excitation, je pense qu’ils feront de bons éléments pour la suite. Dakoy est quant à lui restée avec l’Efflèche en charge des soins. Ses notes devraient nous en apprendre plus.

Ce n’est qu’à la nuit tombée que le Voltali fait son retour dans le campement, son carnet visiblement rempli de note. Non loin du feu de camp que partage les scientifiques, je lui fais signe de me rejoindre, déjà installée contre un rondin. Il me tend son carnet dont je parcours rapidement les pages « C’est du bon boulot Dakoy, tout est parfaitement consigné ça nous permettra déjà d’y voir plus clair ». Analysant chacun des remèdes administrés par la colonie, je commente ses notes en proposant de nouvelles solutions grâce à mes connaissances emmagasinées depuis toutes ces années. J’explique avec attention au jeune homme chacun de mes mots, le but étant qu’il apprenne à son tour. Il a l’air relativement réceptif et former un nouveau médecin me parait nécessaire au vu de tout ce qui peut arriver à la Pokemon Community, même après mon départ. Après une longue discussion, je me lève un instant pour aller chercher une boisson chaude auprès des scientifiques, l’air se rafraichissant les heures passant. A mon retour, chocolat chaud en main, je retrouve Dakoy plongé sur son Ipok, tellement qu’il n’a pas entendu mon retour.

Amusée, je penche ma tête vers l’écran avant de lire à voix haute « Toi aussi Ana tu me manques. Je te tiens au courant. Je t’aime. » Le Voltali sursaute avant de redresser sa tête vers moi, le rouge aux joues « C’est mignon, elle s’inquiète et toi aussi j’imagine ? Je n’avais pas prévu que cette mission finisse de cette manière. Je t’ai entrainé dans quelque chose de probablement grave. Je présenterais mes excuses à Ana à notre retour. C’est une chouette fille, et très compétente en plus. Dommage qu’elle n’ait pas choisi la voie de médecin. Tu l’aurais vu agir pendant la chute de Lansat malgré toutes ses craintes et son manque d’expérience, tu aurais probablement été impressionné. » C’est vrai que la coordinatrice avait fait de l’excellent travail, là où beaucoup aurait pris la fuite. Elle a exécuté mes consignes avec une grande précision, s’affirmant comme un très bon élément dans les situations d’urgence. De quoi surprendre le blond qui ne s’attendait probablement pas à ça de la part de sa petite amie spécialisée dans la coordination. En parlant de ça justement, j’adresse un petit signe au garçon avant de désigner le feu de camp « Regarde là-bas, il semblerait que Lio et Galo ne soient pas que de simples collègues ». A première vue même si leur petit groupe se tient autour du feu, eux deux se montrent beaucoup plus proches, au point de voir leurs doigts s’entremêler pour ne former plus qu’un. De quoi nous faire sourire avec l’apprenti médecin, signant la fin de notre soirée et le temps d’aller se reposer pour affronter les jours suivants, qui s’annoncent beaucoup moins joyeux.


A notre réveil, l’atmosphère est plus lourde, plus pesante. Pourtant en apparence rien n’a changé. La colonie s’occupe de ses malades et les scientifiques, déjà debout, discutent autour des restes de feu de camp de la veille. Nous nous rejoignons avec le garçon, encore légèrement à l’écart, captant une conversation entre eux « Aina tu as vraiment mauvaise mine, tu devrais te reposer ». La concernée, effectivement bien pâle, se retourne vivement vers son amie « Tu dis n’importe quoi. Tout va bien je t’assure. Et puis je suis là pour travailler pas pour me la couler douce. On a enfin mis la main sur une bonne piste, pas question de décevoir ceux qui ont cru en nous pendant tout ce temps ». D’un mouvement brusque, elle se relève et alors qu’elle essaie de faire quelques pas, elle s’écroule lourdement sur le sol, à la surprise générale de tous. Pendant que nous accourons vers eux, Galo tente de la redresser et de lui parler, toujours étendue sur le sol « Aina est-ce que tu m’entends ?! Aina ?! ». Rapidement, je m’installe à côté d’elle et place une main sur son front. Immédiatement, une grimace apparait sur mon visage, que capte rapidement Dakoy « Qu’est-ce qui se passe ? » Je tourne mon visage vers lui avant de lui dire « Elle a de la fièvre, une forte fièvre. Dakoy j’ai peur que… »

Ma phrase est interrompue par la sonnerie de mon téléphone, indiquant qu’il s’agit de la clinique. Heureuse de les entendre, je décroche avant de mettre sur haut-parleur pour que tous mes compagnons puissent entendre « Je suis contente que vous nous appeliez parce que justement… » « Mademoiselle je me permets de vous interrompre. Nous avons fait les analyses de ce que vous nous avez transmis hier. A l’heure où je vous parle, une équipe médicale très poussée est en route pour confiner entièrement la zone où vous vous trouvez ». « Ne me dites pas que.. » « J'ai bien peur que si. L'infection se propage vite, et peut atteindre les humains. » Les mots ne viennent plus, seulement nos expressions, touchées par cette soudaine nouvelle. Comprenant notre état, l’infirmière reprend « S’il vous plait ne paniquez pas, tout sera fait pour trouver une solution. Mais pour protéger les habitants de l’île, nous n’avons d’autres choix, j’espère que vous le comprenez bien ». Les mots revenus, je termine le dialogue « Je comprends tout à fait, et mes camarades aussi. Je reste joignable, appelez-moi si vous en apprenez plus. » « Evidemment ». La conversation se termine sous les yeux apeurés de toute l’équipe. Cette mission a pris un tout autre tournant, un tournant que nous n’avions pas imaginé. Pour ne pas laisser la peur s’installer, je prends la parole « Vous l’avez tous entendu comme moi, la situation est beaucoup plus grave que prévu. Aujourd’hui, vos annonces se vérifient, vous avez eu raison. Mais si vous voulez être plus que de simples lanceurs d’alertes amateurs, incapable de réagir face à un imprévu, il va falloir garder courage et trouver des solutions, tous ensemble. Pour Aina, mais aussi pour la colonie et nous tous, maintenant exposés ».

Un nouvel appel à Diana s’impose, cette fois-ci par pour renvoyer Dakoy mais pour informer notre référente que nous allons rester sur place encore un moment.

Code couleur :
Idalienor parle en #F34739
Dakoy parle en #cc3366
Galo parle en #33cc66
Lio parle en #ccff99
Lucia parle en #ffcc00
Aina parle en #ff99cc
L'Archéduc parle en #009900


©️️BBDragon


[Mission] Vous avez dit alarmiste ?  Ko4m
Le courage est la première des qualités car elle garantit toutes les autres
Dakoy Ra
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8162-556-dakoy-ra-quand-l-eau-est-a-12c-il-faut-s-attendre-a-ce-qu-elle-soit-froide-voltali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8229-dakoy-ra-voltali
Icon : [Mission] Vous avez dit alarmiste ?  K1gt
Taille de l'équipe : 6 +2
Région d'origine : Sinnoh - Joliberges
Âge : 15
Niveau : 16
Jetons : 2384
Points d'Expériences : 304
[Mission] Vous avez dit alarmiste ?  K1gt
6 +2
Sinnoh - Joliberges
15
16
2384
304
pokemon
[Mission] Vous avez dit alarmiste ?  K1gt
6 +2
Sinnoh - Joliberges
15
16
2384
304
Dakoy Ra
est un Pokeathlète Médecin
This is fine.

Ils allaient être deux élèves et quatre scientifiques un peu perchés coincés au milieu de la forêt au sein d'un groupe qui pouvait les exécuter à tout instant si l'envie leur en prenait. La priorité allait être d'empêcher qui que ce soit de céder à la panique, car la moindre tension pouvait leur coûter cher.
La Pyroli passa un appel à Diana pendant que le blond prenait en charge leur nouvelle patiente. Les autres scientifiques aidèrent le médecin à la porter jusqu'à sa tente afin de l'isoler. Le blond avait sans doute le temps de s'occuper rapidement d'elle avant que l'équipe d'intervention n'arrive. Attendez... Ils avaient un gros problème, là ! Une unité médicale était en train de foncer droit vers le territoire de la colonie qui était déjà clairement sur la défensive ? Le voltali bâcla un peu sa consultation, quitte à revenir plus tard, pour foncer au cœur du camp dans l'espoir d'y trouver l'Archéduc, qui n'était pas présent plus tôt ce matin. Il le retrouva accompagné de Yuddh, et pila devant eux.

"Il fallait que je vous dise : on a eu la réponse d'un centre médical, un groupe devrait arriver d'ici...

- Je sais, votre ami m'a prévenu. Au moins aucun autre humain après eux ne devrait nous embêter avant un petit moment..."

A la fois surpris par le calme de sa réaction et la réalisation que le type spectre n'était pas dépourvu de sarcasme, le garçon se tourna vers son Kirlia, qui lui adressa un salut militaire avec un sourire. Que serait un dresseur sans son équipe ? Guère plus qu'un idiot qui joue avec ses boules ! Ahem...

"Nous ferons tout de même au mieux pour que la situation ne dure pas. Je vais essayer de prendre contact avec nos invités dès leur arrivée."

Alors qu'il allait repartir à toute berzingue pour s'atteler à cette tâche, Idalienor ressurgit pour l'apostropher.

"Dakoy, attends-moi ! Je tiens aussi à être sur place."


Récompenses Soirée Halloween 2019 P8X21eb
Témoin-clé
⇒Le fait qu’il découvre tous les cadavres possibles et imaginables doit forcément cacher quelque chose, vous ne croyez pas ?
Peut-être est-ce juste le fruit de sa petite expérience des jeux Professeur Layton, ou peut-être est-ce autre chose...
Idalienor Edelwen
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t4164-295-les-ambitions-d-idalienor-pyroli
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t4175-idalienor-edelwen-pyroli
Icon : https://img.nickpic.host/3rBaTA.jpg
Taille de l'équipe : 15
Région d'origine : Hoen
Âge : 21 ans
Niveau : 70
Jetons : 2476
Points d'Expériences : 2534
https://img.nickpic.host/3rBaTA.jpg
15
Hoen
21 ans
70
2476
2534
pokemon
https://img.nickpic.host/3rBaTA.jpg
15
Hoen
21 ans
70
2476
2534
Idalienor Edelwen
est un Pokeathlète Médecin


[Mission] Vous avez dit alarmiste ?
Même si je me suis exprimée avec le plus de calme possible auprès de collègues scientifiques, je ne peux pas nier que la situation m’inquiète car a pris des proportions très inquiétantes. De tout ce que j’ai vécu en tant qu’apprenti médecin, le confinement médical manquait à l’appel. Et très sincèrement, je m’en serai bien dispensée. Beaucoup de questions me traversent l’esprit, mais la plus importante de toute : comment on va gérer une situation comme celle-ci avec les moyens techniques dont nous disposons ? Je n’ai aucune idée de la réaction de l’équipe médicale en route, et encore moins de celle des habitants de cette parcelle de la forêt, déjà peu enclin à l’idée de laisser s’approcher un petit groupe de quatre scientifiques. Reprenant mon calme, je m’adresse à Dakoy et aux autres scientifiques « Je dois tenir au courant notre académie de ce qu’il se passe ici. Il faut isoler Aina dans une tente. Même s’il est très probable que nous ayons déjà tous été en contact avec elle, on doit éviter au maximum la propagation avec les moyens du bord. Dakoy, essaie de me faire un bilan sur son état et de le comparer avec tes notes d’hier. Je reviens au plus vite ».

Je me redresse et saisis mon téléphone avant de mettre un peu de distance entre le groupe et moi. J’ai appelé Diana hier, me voilà à la rappeler à nouveau. Que j’aurais aimé me dispenser de cet appel. Rapidement, je tape le numéro, en espérant qu’elle me réponde assez vite. Au bout de quelques sonneries, j’entends la voix de ma référente.

- Idalienor il y a un souci ? Pas que je doute de tes comptes-rendus mais mon cours va bientôt commencer…

- Je sais madame mais je vous appelle car il s’agit d’une urgence. La zone dans laquelle Dakoy et moi nous nous trouvons va être confinée d’ici quelques minutes

- Confinée ? Ne me dis pas qu’ils avaient raison ?

- J’en ai peur. L’une des scientifiques est déjà atteinte. Hier, j’avais envoyé des échantillons d’analyse au cabinet médical le plus proche. Ce matin, j’ai été contacté. Ils nous ont confirmé le pire et surtout les mesures prises pour éviter la propagation. Nous allons être bloqués le temps qu’ils procèdent à des analyses plus fines et surtout qu’ils trouvent une solution pour enrayer la dispersion. Pour l’heure, nous ne savons pas du tout de quoi il s’agit

- Je suis désolée Idalienor de t’avoir envoyé là-bas en sous-estimant leurs allégations. C’est un manque terrible de professionnalisme de ma part

- Madame vous ne pouviez pas savoir

- En attendant je me charge de toutes les modalités administratives à l’académie. Je vais également tenter de jouer sur mes contacts, je te tiens au courant et toi de même. Ce n’est plus une possibilité mais une obligation  

- C’est entendu madame, je vous recontacte très vite

Je raccroche mon Ipok et le glisse dans ma poche en soupirant. J’imagine que d’ici quelques heures j’aurais des appels de toute la famille pour s’enquérir de mon état. Ils vont encore s’inquiéter et je n’aime pas ça. Je passe mon temps à le faire ils n’ont jamais de répit. J’espère que les parents du Voltali seront compréhensifs à défaut d’essayer de garder leur calme. Enfin j’avoue ne pas savoir ce qui est le mieux. Pour une première mission en extérieur il aurait pu rêver mieux, et sa famille aussi. J’imagine bien l’appel de Diana tout à l’heure « Oui bonjour votre fils qu’on a envoyé avec une confirmée pour une mission de routine se retrouve confiné pour on ne sait combien de temps à cause d’une maladie dont on ne sait rien et avec laquelle il a très certainement été en contact ». Un bon moment de plaisir pour l’administration. Mais j’imagine qu’à force que ce genre de chose arrive ils savent comment gérer. Je serais curieuse de lire le contrat signé par mon père au moment de mon inscription à l’académie pour savoir qui est responsable de quoi.

Je sors de mes réflexions lorsque j’entends des bruits de moteur assez forts. Probablement la fameuse équipe médicale. Au même moment, je remarque Dakoy ressortir de la forêt. Peut-être a-t-il anticipé mon inquiétude et est allé prévenir la colonie ? « Dakoy, attends-moi ! Je tiens aussi à être sur place ». Nous nous rejoignons assez rapidement, me permettant de poursuivre la discussion « Tu es allé prévenir l’Archéduc ? J’espère que le contact ne sera pas trop mauvais ». A notre retour, deux imposants 4x4 médicaux sont déjà là et prêts. A l’intérieur, probablement du matériel mais aussi 8 médecins en tenue pour éviter tout risque. D’un commun accord, le blond et moi-même nous approchons légèrement mais pas trop pour laisser une distance raisonnable. L’un des médecins en fait de même pour engager la discussion.

- Est-ce vous qui avez communiqué avec le centre médical ?

- Oui c’est bien moi. Comment souhaitez-vous procéder maintenant ? J’imagine que vous vous doutez bien que nous avons tous été en contact, bien que nous soyons arrivés après l’autre groupe. Nous avons donc en théorie été moins exposés

- C’est exact. Des symptômes sont déjà apparus ?

- Oui, chez Aina. Elle a été isolée dans sa tente pour l’heure et Dakoy a fait un premier rapport des symptômes

- Je vais le récupérer. Nous allons baliser toute la zone pour mieux la maitriser et la quadriller. Nous allons également vous fournir des kits d’analyse plus poussés. Ça nous permettra de faire des analyses rapides et de trouver au plus vite de quoi il s’agit. Il faudrait d’abord des échantillons de la personne ayant déjà développés les premiers symptômes.

- C’est entendu. Je vais m’en occuper. Ca permettra au garçon de moins s’exposer. Je ne sais pas lequel de nous deux résiste potentiellement le mieux à cette infection mais dans le doute, je préfère prendre cette responsabilité. « Dakoy, peux-tu accompagner les médecins et leur montrer les limites de la colonie à baliser ? Il faut rassurer au maximum ses membres pour éviter un mouvement de panique. Tu as un bon contact avec le leader, tu me sembles être la personne idéale pour ça »

Code couleur :
Idalienor parle en #F34739
Dakoy parle en #cc3366
Galo parle en #33cc66
Lio parle en #ccff99
Lucia parle en #ffcc00
Aina parle en #ff99cc
L'Archéduc parle en #009900
Médecin 1 parle en #999933


©️️BBDragon


[Mission] Vous avez dit alarmiste ?  Ko4m
Le courage est la première des qualités car elle garantit toutes les autres
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum