Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 7 :: Les montagnes :: Forêt

Pokemon adala community

Tu abandonnerais ce pauvre locataire démuni à son déménagement, en « empruntant » sa camionnette en plus… ? Je ne te pensais pas voleur, Josh.
en savoir plus ?
Cha-charmant… normalement c’est en mission avec Josh que je frôle la mort, pas en rentrant chez les Phyllalis.
en savoir plus ?
Je vais chuter, encore, et ça sera long, et ça sera douloureux, et t'auras pas envie d'être là. Parce que toi, tu as Aoi mais moi j'ai quoi maintenant que Maya est partie, dis-moi ?
en savoir plus ?
Ce n'est pas le parc que je souhaite anéantir...
en savoir plus ?
Mademoiselle Alézar, Pecheresse Caroline ! Où êtes-vous ?
en savoir plus ?
La triche sera permise évidemment.
en savoir plus ?
Q…. Quéééééééééééééé ?!
en savoir plus ?
Le Deal du moment : -50%
-50% sur le jeu de société Mille Bornes ...
Voir le deal
9.95 €

Elizabeth Reece
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7624-521-duo-reforme-reece-au-complet-elizabeth-reece-adulte
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7643-elizabeth-reece-adulte#77881
Icon : Dansez, sinon nous sommes perdues - [ Ranya / Lizzie ]  U7ul
Taille de l'équipe : 3
Région d'origine : Sinnoh - Vestigion
Âge : 28
Niveau : 10
Jetons : 1000
Points d'Expériences : 177
Dansez, sinon nous sommes perdues - [ Ranya / Lizzie ]  U7ul
3
Sinnoh - Vestigion
28
10
1000
177
pokemon
Dansez, sinon nous sommes perdues - [ Ranya / Lizzie ]  U7ul
3
Sinnoh - Vestigion
28
10
1000
177
Elizabeth Reece
est un Adulte Vendeuse de minutes

Dansez, sinon nous sommes perdues.

@tag
notes
LTu ouvres les yeux sur le même paysage présent quand tu les as fermé. Les mêmes sapins, les mêmes branches échouées mais il n'y a plus les mêmes rayons de soleil qui t'ont doucement réchauffé et lové aux creux des bras de Morphée. Frottant doucement ton visage avant de t'étirer longuement, tu sens sous tes doigts les marques laissées par ton sac sur ta joue. Tu restes un moment comme ça, sur le dos, à regarder la lumière chatouiller les feuilles et ces dernières qui s'amusent à dessiner un peu partout, des tâches ensoleillées. Tu lèves une de tes mains devant ton visage, jouant du bout des doigts avec un de ces faisceaux avant de soupirer longuement. Quelle heure était-il ? Combien de temps t'étais-tu assoupie ? Te redressant doucement, tu t'appliques à tenter de retirer les bouts de mousse et les morceaux de feuillage mêlés à tes cheveux. Tes pieds nus jouant avec la terre sous tes pieds, tu savoures dans un silence troublé des seuls chants d'oiseaux, cette solitude réconfortante. Si tu avais 20 ans de moins, tu serais sans doute grimpée dans un arbre, construisant une énième cabane. Un sourire au coin des lèvres animé par tes pensées, tu attrapes une cigarette dans ton paquet en sortant par la même occasion ton cendrier de poche. Adossée au pied de l'arbre où tu t'es endormie, tu laisses la légère brise caresser tes bras et tes épaules nues en fermant les yeux.
Ces quelques jours loin de Nuevo te sont vraiment bénéfiques. Tu es contente d'avoir finalement accepté de rejoindre ton frère pour prendre un peu de repos. Tu voulais guérir de ces derniers temps un peu compliqués, le craquement de ton dos quand tu te redresses ne fait qu'appuyer mes dires. Elle est maintenant loin la Lizzie aussi habile qu'un singe, elle est partie à ta première mort. Tu te revois gamine, attrapant avec une aisance folle tes pieds avec tes mains, courbant ton dos de manière inquiétante et rouler, rouler, rouler. Tu ris doucement en cendrant dans la petite boite que tu traînes avec toi quand tu pars faire de la randonnée. La ville est la ville, tu ne veux pas laisser tes mégots en pleine forêt alors que les jeter dans la rue ne te pose aucun souci. La logique est là où ça t'arrange. Tu frictionnes doucement tes bras, l'air se fait plus frais. Les cicatrices de cette journée avec Henry au château sont encore rouges et enflées. Elles ne sont pas graves mais voyantes et tu les sens boursouflées sous tes mains.
Tu écrases ton mégot avant de commencer à rassembler tes affaires. Tu ramasses le livre sur lequel tu t'es effondrée, quelques pages sont cornées, ta gourde et ton téléphone échoué dans un coin, le reste n'a pas bougé. Tu refais ton lacet, met ton bardas sur tes épaules et te voilà repartie. Tu avais besoin de te balader seule, de faire le tri dans tes pensées, voilà pourquoi tu te retrouves à te balader, chaussures de randonnées aux pieds, dans les montagnes de Gratia. Suivant les sentiers, tu t'étais enfoncée dans la forêt après avoir traversé un petit plateau où tu avais pris le temps de manger les victuailles prisent pour l'occasion. Tu étais partie dans la matinée et l'après-midi devait maintenant être bien avancé. L'air frais emplissant tes poumons fatigués par tout le goudron que tu y accumules clope par clope est vivifiant et mêlé des odeurs du printemps. Les fleurs commencent à bourgeonner ci et là, les oiseaux reviennent prendre possession des lieux.
Tu as laissé Henry au village, non pas que sa présence t'est pesante mais c'est surtout l'inverse. Tu as peur de l'étouffer, tu vois bien qu'il a peur dès que tu te lances dans quelque chose d'un peu dangereux, qu'il a peur de te perdre comme si tu allais à tout moment de nouveau disparaître. Rien que quand tu es partie ce matin, il t'a regardé, absolument pas serein que tu partes seule au milieu de milliers d'arbres. Tu ne veux pas être celle qu'il a peur de mettre en danger, celle qu'on sur-protège. Tu as bien réussi à vivre jusqu'ici, t'es increvable Lizzie, un vrai parasite. Une fois installée, on ne peut plus s'en débarrasser. Tu veux être celle qui le porte plutôt que celle qui l'enfonce et surtout, surtout tu veux enfin lui lâcher la grappe avec ta jalousie mal placée. Henry est un grand garçon et il batifole avec qui lui chante.
Perdue dans tes réflexions tes pieds suivent mécaniquement le sentier dessiné au milieu du bois. Tu secoues la tête, essayant par la même occasion de faire sortir toutes ces idées noires qui t'habitent. Tu n'es pas là pour te torturer avec des « si ». « Si » Henry a un souci, il viendra t'en parler sans aucun doute. Tu laisses alors sortir Joséphine, Germain et Bartolomé de leur pokéball respective. Une belle bande de joyeux lurons, la Pyrax profitant du grand air pour dégourdir ses grandes ailes avec un Skelenox aux trousses et enfin le Pandespiègle joignant sa patte à ta main concentré à ne pas trébucher. Les voir ainsi pleins de vie et heureux te redonne le sourire et gomme, du moins temporairement, les maux dont tu t'accables.
Tu redescends doucement vers le village, empruntant un sentier moins accidenté qu'à l'aller. Tu vérifies à chaque petit écriteau que tu es bien dans la bonne direction. Le soleil commence à se coucher et le ciel s'embrase. C'est un de tes moments préféré, ça et le matin très très tôt. Tu le vois souvent quand tu n'as pas dormi de la nuit et quel plaisir de voir les premières lueurs du jour percer les nuages. Tu te sens maintenant calme et apaisée par ce moment passé loin de tout et ton visage pourtant si fermé serait presque devenu doux, si si je t'assure, j'en suis le premier étonné. Les premières maisons t'apparaissent encore lointaines quand tu sens Joséphine et Bartolomé se figer.
Les rejoignant doucement et sans bruit tu comprends enfin le pourquoi du comment. Au milieu d'une petite clairière, évoluant avec poésie, une adolescente danse avec une grâce rare.
Rappelant Joséphine et Germain que tu sais trop méfiants et impulsifs, tu ne gardes que Bartolomé à tes côtés pour savourer le spectacle qu'il t'est donné d'observer.

C'est d'une magie et d'une douceur incroyable. Tu ne te lasses pas de la regarder virevolter, elle semble faire partie de la montagne, ne faire qu'un avec ce qui l'entoure. Elle épouse chaque brise, chaque son avec une justesse touchante. Ses mouvements sont choisis et maîtrisés à la perfection. Chaque pointe de pieds ou doigts levé semble être la touche qu'il manquait et ses longs cheveux n'apportent qu'encore plus de volupté. S'en est presque irréel, à chaque pirouette, c'est la Terre qui semble tourner autour d'elle. Ce qu'elle dégage t'émeut, tu sens une mélancolie t'envelopper le cœur, une de celle qui te rappelle que ce moment est unique. Les rayons du soleil semblent jouer avec elle, c'est un véritable ballet que tu as sous les yeux. Tu t'assois doucement sur un rocher en hauteur, d'où tu peux observer ce fabuleux spectacle sans être vu. Et elle répète inlassablement les mêmes mouvements, cherchant ce petit rien qui rendra le tout grand.
Ton Skelenox est aussi intrigué que toi mais moins prudent et tu le sens te quitter et commencer à partir à la rencontre de la jeune femme. Tu te relèves précipitamment, faisant tomber quelques cailloux de ta hauteur tout en murmurant, te démasquant par la même occasion :

- Bartolomé, reviens là !


Moodboard - merci Ida ~ :

Dansez, sinon nous sommes perdues - [ Ranya / Lizzie ]  0bcf
Ranya Iluzion
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t6896-471-danse-avec-moi-ranya-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t6897-ranya-iluzion-givrali
Icon : Dansez, sinon nous sommes perdues - [ Ranya / Lizzie ]  6gxr
Taille de l'équipe : 10
Région d'origine : Johto
Âge : 16 ans
Niveau : 35
Jetons : 1009
Points d'Expériences : 1069
Dansez, sinon nous sommes perdues - [ Ranya / Lizzie ]  6gxr
10
Johto
16 ans
35
1009
1069
pokemon
Dansez, sinon nous sommes perdues - [ Ranya / Lizzie ]  6gxr
10
Johto
16 ans
35
1009
1069
Ranya Iluzion
est un Scientifique Archéologue


Dansez, sinon nous sommes perdues
La brise légère caressant le bout des doigts de la jeune fille semble une partenaire idéale pour danser. Chacun de ses gestes est accompagné de ce léger souffle, perdu dans la forêt aussi vite qu’il est arrivé mais laissant une trace aussi forte qu’éphémère sur le corps de la blonde. Les éléments s’allient avec elle parfaitement, comme si toute la nature s’était écartée pour la laisser prendre place dans cette clairière cachée au fond de la forêt. Les bruits des arbres mais aussi des pokemons sauvages se mêlent avec une certaine subtilité à la musique classe émanent de l’enceinte portative de Ranya, apportant un tout nouveau fond musical aussi inédit que féérique.

Pourtant, ses propres pas n’ont rien de nouveau. La danseuse répète un enchainement très ordinaire en danse classique mais qui sert de support à l’entrainement d’un certain nombre de mouvements particuliers. Même si la scientifique en herbe a dépassé le stade de simplement répéter des morceaux connus, tout à fait capable d’en composer de nouveau, il n’y a jamais de mal à revenir vers les classiques pour ne pas les oublier, voir même les approfondir, les retravailler, les améliorer, et leur offrir une profondeur tout à fait inédite, bien loin du conservatoire de Johto.

Les mouvements de la blonde sont fluides mais demandent beaucoup de répétition, car des pensées distraites parasitent la perfection qu’elle cherche tant à atteindre. Même si la classe verte se déroule plutôt bien dans l’ensemble, la future coordinatrice doit admettre qu’observer Salomé s’enticher de cette fille de l’AES, ou plutôt s’amuser avec elle a de quoi l’agacer. Elle ne devrait pas s’intéresser à ça, parce que la gitane est bien libre de faire ce qu’elle souhaite. Elle a un petit ami avec qui tout se passe bien et elle a tiré depuis longtemps un trait sur la rouquine. Mais ce lien qui subsiste entre elle et qui ne veut pas se rompre l’agace profondément, et l’empêche d’entièrement se concentrer.

Faisant tout pour chasser ces pensées dérangeantes, Ranya reprend son enchainement, s’efforçant de faire le vide dans son esprit sous l’œil attentif de Fàfnir, sa starter et protectrice. En suspension dans les airs face à la chorégraphie de sa dresseuse, la type spectre a parfaitement compris qu’elle n’était plus seule dans cette clairière et que quelqu’un les observait. La présence étrangère ne lui paraissant pas être une menace, elle ferme simplement les yeux et la laisse profiter du spectacle unique qui se profile. La blonde est tellement absorbée par la danse qu’elle en oublie son environnement, dont cette jeune femme assise sur un rocher depuis déjà quelques minutes pour l’observer. Le terrain n’est pas parfait mais il suffit amplement à Ranya qui voit ainsi ses membres se déployer dans les airs pour offrir à ses spectateurs l’une des plus belles visions de son art, celle d’un morceau classique effectué à la perfection dans un cadre magnifique.

Mais le tableau idyllique prend fin quand une voix inconnue arrive jusqu’aux oreilles de la blonde, la sortant de la torpeur dans laquelle elle s’était plongée. Non loin d’elle, un Skelenox venait d’apparaitre, comme attiré par la musique émanant de son enceinte. Ranya ne tarde pas à repérer également sa dresseuse, une jeune femme aux cheveux de jais installée sur un rocher non loin. Soupirant doucement pour enfin revenir à la réalité, la jeune fille se saisit de son enceinte avant de couper le son et regarder l’inconnue s’approcher pour rattraper son pokemon. Il n’a pas l’air bien méchant, seulement curieux face à la blonde. Fière d’avoir su mystifier aussi bien le pokemon spectre que sa dresseuse, la scientifique se permet une première remarque.

- Le spectacle vous a plu ? C’est un morceau très classique mais qui correspond plutôt bien à l’ambiance. Je pensais être la seule à avoir repéré les lieux mais il faut croire que je me suis trompée. Je m’appelle I…Ranya, et vous êtes ? Surement pas une élève de l’école vous me paraissez un peu vieille pour ça.

Se présenter sous son nom de scène n’aurait pas été de bon goût.


©️BBDragon
Elizabeth Reece
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7624-521-duo-reforme-reece-au-complet-elizabeth-reece-adulte
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7643-elizabeth-reece-adulte#77881
Icon : Dansez, sinon nous sommes perdues - [ Ranya / Lizzie ]  U7ul
Taille de l'équipe : 3
Région d'origine : Sinnoh - Vestigion
Âge : 28
Niveau : 10
Jetons : 1000
Points d'Expériences : 177
Dansez, sinon nous sommes perdues - [ Ranya / Lizzie ]  U7ul
3
Sinnoh - Vestigion
28
10
1000
177
pokemon
Dansez, sinon nous sommes perdues - [ Ranya / Lizzie ]  U7ul
3
Sinnoh - Vestigion
28
10
1000
177
Elizabeth Reece
est un Adulte Vendeuse de minutes

Dansez, sinon nous sommes perdues.

@tag
notes
LUn peu plus vieille, bim, ça te fait l'effet d'une claque derrière la tête et c'est le temps qui te la colle. Certes tu ne fais pas 17 ans mais ce mot « vieille », t'as toujours eu cette impression que ça ne t'arriverait jamais, seulement aux autres. Ça ne sert à rien de te voiler la face, les quelques cheveux blancs et tes rides aux coins des yeux ne trompent personne mais tu te contentes de sourire et de lui tendre la main, d'un geste doux.

- Elizabeth Reece, je ne suis qu'une simple habitante de Nuevo – tu doutes qu'elle connaisse ton nom, même si Henry et toi commençait à vous faire votre place - Désolée d'avoir interrompu votre répétition, c'était d'une beauté rare.

Bartolomé vient se lover au-dessus de ton épaule, apparemment effrayé par le Feuforêve qui accompagne Ranya. Pauvre de lui, il aurait peur de propre ombre. Tu ricanes doucement avant de te reconcentrer sur la jeune danseuse.

- Vous faites partie de l'AES ou peut-être de la Pokemon Community. J'ai cru comprendre que les deux écoles avaient trouvé le moyen de partir en classe verte au même endroit.

Tu attrapes une cigarette dans ton sac avant de l'allumer, le ciel se couvrant d'un orange puissant donne à la scène quelque chose d'apocalyptique. Genre, vous êtes les deux dernières humaines sur Terre, la danseuse et la tueuse, un blockbuster. De prêt, la gosse est tout aussi magnifique que de loin. Des traits fins, un corps remarquablement musclé, fruit de nombreux entraînements et un grain de voix agréable. Elle a tout pour réussir et les hommes se damneront pour elle. Ranya semble si pure que la toucher serait un sacrilège, toi qui réunis tous les vices en une seule personne. Tu te décides à poser ton sac qui te détruit les épaules à force de le porter. Tu as l'impression de la connaître mais en même temps non, tu n'arrives pas à assembler son prénom avec son visage.

- Je suis certaine de vous avoir déjà vu quelque part mais alors où.. Vous êtes professionnelle ? Enfin du moins si vous ne l'êtes pas, devenez-le, le spectacle était charmant.

Tu laisses Germain sortir à nouveau de sa pokéball, il a besoin de se défouler et tu as bien compris que la danseuse n'avait pas grand-chose de violent en elle. Quoique tu sais Lizzie, qu'il faut toujours se méfier des forces tranquilles, quand elles explosent comme Henry, c'est à des cratères qu'ils laissent place une fois terminé.

- J'ai cru reconnaître du Chopin, votre interprétation, je me répète mais, c'était vraiment exquis. L'émotion était totalement maîtrisée.

Ton Pandespiègle se lance à la poursuite de Bartolomé qui tente encore une fois de le semer, les deux sont intenables. Un sourire sur les lèvres, tu te perds une nouvelle fois sur la vue qui s'offre à vous. C'est vrai que l'endroit est remarquable, caché de tous mais ouvert sur un paysage magnifique. Le ciel change lentement de couleur.

- Il fera beau demain, le ciel est tout rosé.

Tu sais que le violet qui ne tardera pas à teindre le ciel et le même que les yeux de ta mère et par extension des tiens. Depuis petite, tu aimes les soirs d'été où tu as l'impression que le ciel connecte vos regards. Ne détournant pas les yeux vers Ranya, tu lui demandes tout de même :

- Je ne veux pas vous déranger, si ma présence vous empêche de pratiquer dites le moi. Je suis désolée de vous avoir observée dans l'ombre, mais si vous me tolérez, j'aimerais pouvoir vous revoir danser.


Moodboard - merci Ida ~ :

Dansez, sinon nous sommes perdues - [ Ranya / Lizzie ]  0bcf
Ranya Iluzion
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t6896-471-danse-avec-moi-ranya-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t6897-ranya-iluzion-givrali
Icon : Dansez, sinon nous sommes perdues - [ Ranya / Lizzie ]  6gxr
Taille de l'équipe : 10
Région d'origine : Johto
Âge : 16 ans
Niveau : 35
Jetons : 1009
Points d'Expériences : 1069
Dansez, sinon nous sommes perdues - [ Ranya / Lizzie ]  6gxr
10
Johto
16 ans
35
1009
1069
pokemon
Dansez, sinon nous sommes perdues - [ Ranya / Lizzie ]  6gxr
10
Johto
16 ans
35
1009
1069
Ranya Iluzion
est un Scientifique Archéologue


Dansez, sinon nous sommes perdues
« Enchantée Elizabeth ». La danseuse n’a jamais entendu parler d’elle avant, logique finalement puisqu’il ne s’agit pas d’un élève mais d’une simple habitante de l’île de Nuevo, complètement inconnue aux yeux de Ranya, se contentant globalement de ses connaissances étudiantes à la Pokemon Community. Sa remarque sur la rivalité dissimulée entre les deux écoles l’amuse tristement. Cette guerre ridicule entre les deux écoles de l’île est allée suffisamment loin pour que les adultes, simples citoyens exclus du milieu étudiant, soit au courant. « Je suis élève à la Pokemon Community. Il faut croire que nos directeurs d’école respectif sont des idiots, ou incompétents au choix. Vous non plus vous n’avez pas eu beaucoup de chance à choisir l’hôtel où nous serions tous rassemblés. Vos vacances ne doivent pas être aussi calmes que prévu ».

Effectivement la blonde n’avait aucun mal à imaginer la peine des adultes venus ici simplement pour se reposer et qui à la place se retrouve à composer avec deux bandes d’étudiants en furie, bons simplement à se faire des crasses les uns les autres. La plus malchanceuse de toute reste quand même l’éducatrice qui a évidemment choisi comme lieu de vacances le seul endroit où elle retrouverait tous les élèves, doublés de ceux de l’AES. Avoir pas de chance comme ça, ça ne devrait même pas être autorisé. De toute façon ce n’est pas vraiment le problème de la blonde, il n’avait qu’à choisir une autre destination et ne pas choisir les supers offres touristiques de Nuevo qui cachaient forcément une entourloupe.

« Oh ça… ». Ranya ne s’attendait pas du tout à ce qu’on la reconnaisse. Cela fait bientôt 3 ans qu’elle est inscrite dans les rangs de la Pokemon Community donc maintenant les autres élèves savent plus ou moins tous pour son ancienne carrière. Mais pour des adultes qu’elle ne connait pas et qui s’intéressent un minimum à la danse, il y a encore des surprises. Toutefois fière d’être encore reconnue pour son talent, la désormais scientifique ne tarde pas à révéler sa double identité aux yeux d’Elizabeth « Vous me connaissez peut-être sous un autre nom. Illusion, la danseuse masquée de Johto. Mes représentations ne se jouaient pas ailleurs qu’à Johto mais j’étais suffisamment mystérieuse pour intriguer dans le milieu de la danse. Mon âge devait y être pour beaucoup aussi. Maintenant je suis Ranya, j’étudie ici pour devenir archéologue. Mais Illusion persiste et réapparait de temps en temps pour des spectacles, ou ici comme vous venez de le voir ».

En prononçant ces quelques mots, Ranya réalise que cette double identité a de moins en moins d’importance. A son arrivée à la Pokemon Community, elle était son monde, sa façon de fonctionner, son univers. Aujourd’hui, les deux ont presque fusionné pour ne former qu’une unique personne aux multiples compétences, envies et attaches. Malgré tout, malgré ce changement dans son état d’esprit, la blonde aime s’amuser à revêtir cette identité, encore un peu, pour ne pas que cette tendre enfance faite de masque s’envole définitivement. « Vous avez raison. C’est un morceau très classique qu’on nous apprend au conservatoire. Aujourd’hui je créé mes propres chorégraphies mais je trouve que le lieu se prêtait pas mal à cet air ».  

Autour des deux femmes, le ciel est magnifique. Bien loin de la ville et de ses habitations, il n’y a bien que le reflet des arbres et des feuilles pour agrémenter ce doux paysage fantastique qui se dévoile sous leurs yeux charmés. Un moment comme décroché du temps, pourtant partagé avec une inconnue dont elle ne sait rien, seulement rassemblées par la danse et l’admiration qu’elle suscite. Amusée que la femme aux cheveux de jais en redemande, Ranya ne se prive pas pour répondre. « Comment refuser de danser face à une admiratrice qui en plus m’a reconnu ? Installez-vous, je vais vous montrer autre chose. Mais soyez indulgente le terrain ne joue pas en ma faveur ».

La jeune fille attrape de nouveau son enceinte portable et son téléphone pour changer de morceau, bien décidée cette fois-ci à danser quelque chose de plus personnel, mais toujours adapté à l’ambiance du lieu. Rapidement, une idée lui vient en tête. Cette danse un peu plus énergique que d’ordinaire, mêlant quelques mouvements contemporains pourrait bien le faire. Basée sur le pokemon Célébi, gardien des forêts et voyageurs du temps, ce morceau n’est pas l’un des plus maitrisés par la blonde mais devrait sans doute réussir à charmer à nouveau la jeune femme.

La musique se lance, l’enceinte disparait dans les hautes herbes et la jeune femme peut démarrer son interprétation. C’est complètement différent de l’interprétation précédente. Cette fois-ci, c’est dans une sorte de transe, déconnecté de sa propre réalité que Ranya laisse ses pas jouer avec une grande vitesse dans la végétation tandis qu’elle enchaine sans hésitation les grands mouvements avec le bas de son corps tandis que ses bras jouent avec une plus grande douceur et délicatesse pour suivre ce rythme presque infernal. Aux bonnes opportunités, la scientifique choisit de quitter le sol et de l’élancer dans de grandes enjambées au-dessus de l’herbe, faisant virevolter l’herbe et les fleurs sauvages. Sa tête tourne rapidement, ses cheveux s’envolent avec elle et suivent son corps dans un tourbillon de pas qui ne semble pas trouver de fin. Les enchainements ne font sans réfléchir, comme habitée par l’esprit de la forêt et la puissance combinée à la grâce de Célébi qu’elle veut transmettre à son public du soir.

Le dernier tour, le tour final s’amorce face à une clairière qui semble s’envoler autour de la danseuse professionnelle. Une pirouette finale difficile à exécuter hors d’un conservatoire au parquet impeccable mais qui clos de manière correcte cet enchainement énergique et difficile. La musique s’arrête en même temps que son corps, lui permettant d’enfin reprendre réellement son souffle. Une fierté d’avoir réussi à réinterpréter ce morceau sans trop de fausses notes, face à un public minime mais présent. Le retour aux représentations qui, à petites doses, fait beaucoup de bien à la blonde.

Désormais assise sur le sol, la jeune fille lève la tête vers Elizabeth, le sourire aux lèvres « J’espère que vous avez aimé. C’est moins académique mais mon style aujourd’hui c’est celui-ci. Pas que votre compagnie me dérange mais je vais devoir retourner à l’hôtel pour ne pas rater le diner. J’imagine qu’il en va de même pour vous ? »


©️BBDragon
Elizabeth Reece
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7624-521-duo-reforme-reece-au-complet-elizabeth-reece-adulte
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7643-elizabeth-reece-adulte#77881
Icon : Dansez, sinon nous sommes perdues - [ Ranya / Lizzie ]  U7ul
Taille de l'équipe : 3
Région d'origine : Sinnoh - Vestigion
Âge : 28
Niveau : 10
Jetons : 1000
Points d'Expériences : 177
Dansez, sinon nous sommes perdues - [ Ranya / Lizzie ]  U7ul
3
Sinnoh - Vestigion
28
10
1000
177
pokemon
Dansez, sinon nous sommes perdues - [ Ranya / Lizzie ]  U7ul
3
Sinnoh - Vestigion
28
10
1000
177
Elizabeth Reece
est un Adulte Vendeuse de minutes

Dansez, sinon nous sommes perdues.

@tag
notes
LGermain assis à côté de toi, sa tête contre ton épaule, tu observes du coin de l'oeil le Pandespiègle ébahi. Vous avez choisi de vous installer légèrement en hauteur, donnant au spectacle d'autant plus de profondeur. Tu frissonnes, de froid ou d'émotion tu ne sais pas, mais tu n'arrives pas à quitter la danseuse des yeux même pour attraper une nouvelle cigarette. Ce qui se passe est hors du temps, tu te sais chanceuse de pouvoir partager ce moment avec Ranya. Certes Illusion ne t'est pas inconnue, tu as lu quelques articles dessus et entendus bon nombre de louanges mais tu ne pensais pas pouvoir  voir une représentation. Tu comprends maintenant un peu mieux pourquoi les gens en parlaient avec autant d'étoiles dans les yeux.
Il y a quelque chose de frais, de doux et de sauvage dans ce que tu vois. Elle sort des sentiers battus tout en respectant les codes. Tu as toujours aimé observer les mouvements du corps, les muscles tendus, les contorsions, les contractions, les impulsions. C'est ce qui, à tes yeux donne une vraie consistance à tout ça, la puissance du corps, la volonté de lui faire dire telle et telle chose avec plus ou moins d'intensité. C'est une forme de poésie comme une autre, de savoir mouvoir son corps. Tu ne te lasses pas de regarder son visage ou passe parfois un sourire mais aussi des sourcils froncés, des expressions détendues comme contrariées. Tu vois que l'enchaînement est difficile, vraiment difficile mais la concentration et la passion paie, tout est parfait et tu sens qu'elle ne fait pas que danser, elle vit le moment. C'est beau, ça t'enveloppe le cœur de coton. Il se réchauffe et s'y réveille la mélancolie.

Passant tes doigts dans le pelage doux de Germain, tu cendres de ton autre main, le regard toujours aspiré par les mouvements de plus en plus forts de Ranya. Le ciel derrière explose, le violet prune envahissant sournoisement le feu de l'orange. Le final de la danseuse l'est tout autant et c'est avec un sourire discret ainsi que de petits applaudissements que tu salues sa performance.

- Je n'en attendais pas moins de la part d'Illusion, c'était vraiment fantastique Ranya, merci pour tout.

La laissant tranquillement reprendre son souffle tu te relèves doucement pour t'approcher d'elle. Tes genoux craquent légèrement, pour te rappeler la trentaine qui te guette au loin. La pensée de demander à la professionnelle de t'enseigner quelque pas te traverse l'esprit avant que ne te revienne en mémoire les crissements inquiétants de tes os le matin. Tu tournes le regard vers le village au loin où déjà quelques fenêtres s'illuminent, laissant un petit ricanement filer de tes lèvres.

- Oui il serait sage de rentrer, avant que mon frère trouve le moyen d'être saoul sans moi. Nous avons des vacances à arroser.

Tu attrapes au fond de ton sac une petite flasque, laissant quelques gouttes de liqueur chatouiller ta gorge. Élixir de vie, que tu ranges rapidement après.

- Vous connaissez un moyen rapide de redescendre ? Je doute que le chemin que j'ai emprunté à l'aller soit praticable en sens inverse.. Je comptais suivre ce sentier – tu pointes du doigt le long filet de terre qui se perd entre les herbes – quand mes pokémons vous ont aperçu mais je n'ai aucune certitude.

Tu attrapes tes cheveux que tu noues dans un chignon brouillon, un sourire franc sur le visage. Germain toujours cramponné à ta main, tu sens au fond de toi l'angoisse monter doucement, le Pandespiègle a beau devenir de plus en plus tactile avec toi, se sentir plus en sécurité et quitter cet état passif-agressif insupportable, ce n'est pas ça que tu ressens. Il est véritablement inquiet sans que tu comprennes vraiment la cause. Tu tentes de le rassurer, passant ton doigt derrière son oreille, c'est comme ça que tu l'endors, le soir venu. Au-dessus de vous, Bartolomé normalement si peureux et calme ne tient plus en place et décrit de larges cercles. Les deux agissent en contraire, restes prudente.

- Je propose qu'on tente de continuer sur une centaine de mètres, voir si on peut vraiment rejoindre le village pas là. C'est ce qui me semble le plus logique.

Tu te décides à de nouveau laisser sortir Joséphine, qui tout de suite étend ses larges ailes. Le trio réunit, les énergies semblent se calmer, Bartolomé se détend un peu, Germain reprend une consistance, la Pyrax sait stabiliser la balance.
Remettant ton sac sur tes épaules, tu attends que Ranya rassemble ses affaires avant de  commencer à te mettre en marche.

- Ma vraie question c'est qu'est-ce que tu fous à la Pokémon Academy ? Je me permets de te tutoyer – j'espère que ça ne te dérange pas. Je veux dire l'archéologie te passionne autant que la danse ? Je remets rien en question attention, je ne suis pas une vieille aigrie, je dis juste qu'aux dernières nouvelles la carrière d'Illusion se portait bien, c'est un choix de ta part ?

Choix admirable quand une carrière aussi grandiose te tend les bras, elle choisit encore une fois de quitter le chemin qui semblait être tracé. Tu regardes devant toi le sentier que tu pointais tout à l'heure.

- On peut aussi tenter de couper à travers champs ?


Moodboard - merci Ida ~ :

Dansez, sinon nous sommes perdues - [ Ranya / Lizzie ]  0bcf
Ranya Iluzion
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t6896-471-danse-avec-moi-ranya-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t6897-ranya-iluzion-givrali
Icon : Dansez, sinon nous sommes perdues - [ Ranya / Lizzie ]  6gxr
Taille de l'équipe : 10
Région d'origine : Johto
Âge : 16 ans
Niveau : 35
Jetons : 1009
Points d'Expériences : 1069
Dansez, sinon nous sommes perdues - [ Ranya / Lizzie ]  6gxr
10
Johto
16 ans
35
1009
1069
pokemon
Dansez, sinon nous sommes perdues - [ Ranya / Lizzie ]  6gxr
10
Johto
16 ans
35
1009
1069
Ranya Iluzion
est un Scientifique Archéologue


Dansez, sinon nous sommes perdues
Finalement, cette rencontre fortuite dans la forêt lui aura au moins permis de réaliser une nouvelle fois cette chorégraphie qu’elle n’a pas souvent l’occasion de travailler. La danseuse mémorise tellement d’enchainement que malheureusement le temps lui manque pour tous les exécuter à la perfection et les développer comme il le mérite. Chaque musique sur laquelle elle a eu l’occasion de danser a de la valeur pour elle. Se replonger dans le passé pour le faire ressurgir et lui permettre de briller, voilà un exercice que Ranya affectionne tout particulièrement. Même si aujourd’hui ses entrainements sont surtout fondés sur la danse moderne avec son professeur à l’association d’Adala, il est évident pour elle que le classique coulera toujours dans ses veines. Un peu comme sa marque de fabrique, mais qu’elle perfectionne avec le temps grâce à son vécu et à de nouvelles idées.

« Ne me remerciez pas, c’était un plaisir. Je ne sais pas si l’Illusion de l’époque aurait réalisé quelque chose de ce genre, un peu loin des traditions de Johto, mais Ranya oui. C’est ce qui compte finalement. D’ailleurs je peux te tutoyer ? Tu n’as pas 50 ans non plus ». La blonde a dit ça de nouveau sans réfléchir, sans trop savoir si la jeune femme allait s’en offusquer ou non. Certes, elle lui a dit un peu plus tôt qu’elle était probablement trop vieille pour être inscrite à la Pokemon Community. Mais il est évident qu’elle n’a pas l’âge de ses parents, et encore moins de ses grands-parents. Donc le tutoiement n’est pas si improbant. Sa Magirêve s’approche de nouveau d’elle et lui fait remarquer qu’il est peut-être temps de regagner l’hôtel pour le repas du soir, sous peine d’en être privée. Après l’avoir fait remarquer à Elizabeth, les deux jeunes femmes choisissent de commencer la redescente « Une bonne nouvelle à fêter en plus des vacances ? Ou juste boire comme ça ? »

La jeune femme aux cheveux de jais propose à la danseuse une autre route pour regagner la ville, probablement plus rapide. Ranya se contente d’hausser les épaules avant de répondre « Je vous fais confiance, pour tout te dire je ne serais même pas sûre de savoir par quel chemin exactement je suis arrivée tellement j’étais perdue dans mes pensées. Si tu penses que c’est une bonne idée alors allons-y ». Fàfnir affichait déjà une mine perplexe, que la blonde se contente d’ignorer pour emprunter la route suggérée par Elizabeth. Oui elle ne la connait pas, mais après tout ce n’est pas bien grave. Que va-t-elle lui faire ? Probablement pas grand-chose. Et puis elle l’a reconnu, elle et son talent, alors peut-être un peu naïvement la scientifique lui accorde une certaine confiance.

L’adolescente laisse son regard dériver sur l’équipe affichée de la jeune femme. Sa Pyrax dégage une énergie particulière, une chaleur mais aussi une aura qui intime aux étrangers de ne rien tenter débile avec sa dresseuse. Rien que la blonde n’aurait essayé de faire mais qu’importe. De toute façon, sa spectre doit probablement dégager la même énergie, toujours protectrice avec la blonde même si elle tente de le cacher. Ranya est presque sûre que ce comportement cache quelque chose de plus profond, un lointain qui remonte à l’époque où elle appartenait au collectionneur, peut être même avant. Des histoires qu’elle aimerait explorer un peu plus. Curiosité maladive ou véritablement inquiétude pour celle qui partage son évolution à l’école depuis ses débuts, la danseuse n’en est pas vraiment sûre.

La jeune fille revient à la réalité quand Elizabeth se laisse aller à la curiosité pour en apprendre plus sur elle. Avec un sourire amusé, elle ne se prive pas de répondre « Oui ma carrière se portait bien. Elle aurait pu même être encore plus que ça. Dès toute petite on m’a proposé des tournées, d’aller dans les meilleurs conservatoires du monde, mais j’ai toujours refusé. Je n’avais pas envie de devenir une bête de foire. Je voulais avoir le contrôle sur ce que je voulais exprimer. Même petite, ça m’a paru une évidence. Et même si j’adore danser – je n’arrêterais jamais – je ne veux pas être que ça. L’archéologie me fait tout autant vibrer. M’intéresser aux pokemons légendaires de ce monde, les prier, et les découvrir par le biais des traces qu’ils nous ont laissé, c’est aussi ça que je veux faire. Alors je serais une archéologue danseuse. Probablement pas la plus connue des danseuses, ni la plus connue des archéologues. Mais je serais celle que je veux être. » Pas sure que l’explication soit convaincante aux yeux de l’adulte mais pour la blonde, il n’y a pas grand-chose de plus à dire.

« D’accord allons-y ». Le champ de blé est relativement épais et il est simple pour les deux jeunes femmes de se perdre dedans. Les longs cheveux blonds de la danseuse s’emmêlent à chaque mètre dans les plantes, parsemant sa chevelure de grain ici et là. Un joli portait pour une photo mais peu pratique il faut le dire. Une fois arrivées au bout du champ, Ranya se sort difficilement et tente de passer sa main dans ses longs cheveux pour les démêler « J’aurais dû les attacher avant de rentrer. On dirait que je me suis échappée de la Petite Maison dans la Prairie ». La danseuse se bat tant bien que mal à les attacher en tresse épaisse avant de relever la tête et de réaliser qu’elle n’a plus aucune idée d’où elles se trouvent « Euh, tu es sure qu’on a coupé droit dans le champ ? »


©️BBDragon
Elizabeth Reece
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7624-521-duo-reforme-reece-au-complet-elizabeth-reece-adulte
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7643-elizabeth-reece-adulte#77881
Icon : Dansez, sinon nous sommes perdues - [ Ranya / Lizzie ]  U7ul
Taille de l'équipe : 3
Région d'origine : Sinnoh - Vestigion
Âge : 28
Niveau : 10
Jetons : 1000
Points d'Expériences : 177
Dansez, sinon nous sommes perdues - [ Ranya / Lizzie ]  U7ul
3
Sinnoh - Vestigion
28
10
1000
177
pokemon
Dansez, sinon nous sommes perdues - [ Ranya / Lizzie ]  U7ul
3
Sinnoh - Vestigion
28
10
1000
177
Elizabeth Reece
est un Adulte Vendeuse de minutes

Dansez, sinon nous sommes perdues.

@tag
notes
LLes épis de blé couchés sur votre passage laissent derrière vous un ruisseau doré, alors que Bartolomé et Germain se courent après dans ce labyrinthe, tu leur rappelles de ne pas trop s'éloigner. Concentrée sur les paroles de Ranya, tu avances sans vraiment regarder vers où vous aller. Les derniers rayons reflètent sur ses longs cheveux blonds et leur donnent l'allure de cheveu d'ange que vous alliez cueillir Henry et toi étant enfants.

- J'approche de la trentaine et je n'ose plus compter tu sais – tu ris doucement en trébuchant légèrement sur un Germain te coupant la route – Nous ne fêtons rien de particulier, simplement le plaisir de se retrouver.


Tu ne sais pas si tu admires ou si tu jalouses la danseuse. Pouvoir choisir son avenir, faire ses propres choix de vie, ne vouloir suivre que sa voie. Tu es touchée de la passion qui l'anime, elle prend les choses à cœur, espérons qu'elle ne s'y perde pas. Tu te doutes que même si aujourd'hui Ranya suit un chemin qui lui convient, tout n'a pas été simple.

Vous arrivez de l'autre côté du champ où logiquement tu t'attendais à apercevoir le village d'un peu plus près, il n'y a devant vous qu'une nouvelle plaine, bien plus accidentée que celle que vous venez de quitter. Tu restes interdite en tournant sur toi-même. Tu n'as aucune putain d'idée d'où est-ce que vous êtes et tu n'aperçois pas la moindre baraque à l'horizon. La danseuse sort du champ quelques secondes après toi et sa question reste sans réponse pendant un bon moment.
Tes deux pokémons au loin se chassent sans se soucier du merdier dans lequel vous êtes. Tu les siffles bruyamment pour les rappeler à toi.

- Alors là, Ranya, je ne suis sûre de rien du tout.

Pour résumé la situation, tu es perdue dans des montagnes que tu ne connais absolument pas avec une mineure de l'Académie. Même quand tu cherches la tranquillité, la roue du karma vient t'écraser pour te rappeler de garder la tête dans la merde. Tu te surprends à prier intérieurement pour juste un peu de repos.

- Bien, il ne vas pas falloir être pressée, la seule carte que je possède des environs date du siècle dernier. C'est la seule qu'a réussi à me donner l'office du tourisme.

Commençant à vider ton sac pour trouver le bout de papier que t'as filé le réceptionniste de l'office avec toute la mauvaise volonté du monde, tu rallumes une cigarette en soupirant. Tu rattaches tes cheveux en une queue-de-cheval bien plus serrée. Déjà que depuis la piste de danse de Ranya, vous aviez une bonne trotte jusqu'au village, tu n'oses pas imaginer depuis votre position. Vous avez papoté, papoté mais en te retournant tu te rends compte de l'envergure du champ que vous venez de traverser.

Ce qui t'angoisse, c'est que la petite est mineure et toi, tu n'es pas une enfant de chœur et que si l'Académie se rend compte qu'il leur manque le petit rat de l'opéra tu ne doutes pas de leur réactivité à appeler les autorités. La danseuse avait l'air de te faire confiance, à tort et tu ne sais pas comment elle va réagir. De ton côté, l'idée d'une nuit à la belle étoile ne te traumatise pas tant que ça, vous aviez l'habitude de vous perdre dans les bois avec ton frère, vous ne reveniez que le lendemain matin, couverts de feuilles et de boues. Mère vous foutez une sacrée rouste tout en essayant de cacher son sourire.

Accroupie au dessus du plan, tu vérifies une dernière fois que la couverture réseau ne s'étend pas jusqu'ici avant d'allumer ton flash. Tu frémis en te concentrant pour trouver votre localisation. Germain la tête au fond de ton sac cherche activement un crayon.

- J'espère que tu n'as peur ni de moi, ni du noir, parce-qu'on est pas prête de rentrer.

Attrapant le stylo que te tend le pokémon, tu marques d'un point votre position. Tu n'as aucune idée de l'état du terrain plus bas, tout est flou et tu essaies de rationaliser tes idées. Mesurant grâce à l'échelle la distance approximative jusqu'au village.

- Je dirais qu'on a deux bonnes heures de marche devant nous, si tout se passe bien.

Tu traces sèchement le trajet le plus évident, avant de fouiller une nouvelle fois dans ton sac pour chercher ta boussole que tu retrouves, inutilisable. Tu te tournes vers le Pandespiègle qui fuit ton regard.

- Eh beh c'est parfait, j'espère que tu as une bonne étoile Ranya, la mienne vient de rendre son tablier.


Moodboard - merci Ida ~ :

Dansez, sinon nous sommes perdues - [ Ranya / Lizzie ]  0bcf
Ranya Iluzion
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t6896-471-danse-avec-moi-ranya-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t6897-ranya-iluzion-givrali
Icon : Dansez, sinon nous sommes perdues - [ Ranya / Lizzie ]  6gxr
Taille de l'équipe : 10
Région d'origine : Johto
Âge : 16 ans
Niveau : 35
Jetons : 1009
Points d'Expériences : 1069
Dansez, sinon nous sommes perdues - [ Ranya / Lizzie ]  6gxr
10
Johto
16 ans
35
1009
1069
pokemon
Dansez, sinon nous sommes perdues - [ Ranya / Lizzie ]  6gxr
10
Johto
16 ans
35
1009
1069
Ranya Iluzion
est un Scientifique Archéologue


Dansez, sinon nous sommes perdues
Cette femme est un peu étrange. Sa très longue chevelure noire lui donne un côté envoutant, et le reste de son caractère accentue toujours un peu plus son côté mystérieux. Elle va boire mais pas pour une occasion particulière, et son âge semble jouer dans l’équation d’une manière que Ranya ne comprend pas vraiment. La danseuse ne relève pas davantage et se contente d’emmagasiner l’information, à voir si cela lui servira pour la suite. De toute façon en théorie, les deux jeunes femmes ne vont pas se côtoyer encore très longtemps. Tous semblent les opposer, et une fois revenu au chalet pour le repas du soir, elles ne se parleront probablement plus. La blonde ne s’en offusque donc pas plus que ça et choisit de continuer cette traversée au milieu d’un important champ de blé.

« Et toi tu fais quoi dans la vie ? A part boire sans occasion particulière avec ton frère ? » Si la scientifique se permet sans aucune gêne d’être un peu mordante avec ses camarades, il ne serait peut-être pas de trop qu’elle n’en fasse pas de même avec les adultes, inconnus de surcroit. Pourrait-elle faire un effort avec Elizabeth dont elle ne connait vraiment pas grand-chose, et encore moins les réactions à ce genre de piques gratuites ? Visiblement non. Et puis la question de la scientifique est réelle. Elle n’est pas la seule à devoir raconter toute sa vie. Toute personne un temps soit peu maline se doute que la question lui sera retournée après réponse de son interlocuteur. La danseuse ne se prive pas pour user de cette convention sociale et apprendre plus sur l’adulte avec qui elle parcourt un champ de blé au hasard, lui faisant confiance sur la route à suivre. Fàfnir quant à elle les suit en Lévitation au-dessus du champ mais ne dit rien. Ranya ne s’en formalise pas, habituée au silence de sa protectrice, même quand il pourrait être utile qu’elle s’exprime.

Une fois sortie de cet immense espace de blé, l’adolescente tente de passer ses doigts dans ses cheveux pour en enlever les résidus, sans grand succès. Elle est bonne pour une longue heure de démêlage intensif une fois de retour dans sa chambre pour espérer réussir à enlever chaque grain de blé et autres plantes présentent dans sa chevelure signature. Si le conservatoire se serait donné à cœur joie de réaliser une photo pour immortaliser l’instant, Ranya n’en a que faire et se contente de rassembler ses cheveux en un épais chignon maintenant à peu près sa tignasse en place. Ce n’est d’ailleurs qu’au même moment que la jeune fille réalise que cet endroit ne lui dit rien, et ne laisse pas du tout être sa destination initiale. En voyant sa mine interrogative, Fàfnir ne peut s’empêcher de rire, provoquant une nouvelle remarque de sa dresseuse « Arrête de rire tu aurais pu nous prévenir si nous n’allions pas dans le bon sens ! ». L’adulte est tout aussi perdue qu’elle, provoquant un nouvel éclat de rire de la type spectre, au grand damn de la blonde actuellement sans solution.

Elizabeth prend les devant et décide de changer de stratégie, se fiant cette fois-ci à une vieille carte trouvée à l’office de tourisme. Tandis qu’elle se rattache les cheveux, la scientifique se penche sur la carte pour l’observer. Effectivement, elle n’est pas toute jeune. Mais certaines choses ne changent pas, ce que ne manque pas de soulever Ranya « Même si on ne peut pas vraiment se fier aux chemins tracés, les reliefs n’ont probablement pas changé malgré l’ancienneté de la carte. Si on y fait attention, je pense qu’on devrait s’en sortir ». L’adolescente n’est pas particulièrement inquiète. Elle se prendra un savon pour être rentrée trop tard, mais la Givrali expliquera simplement ce qu’il s’est passé et cela devrait suffire à convaincre les professeures de sa bonne foi. De toute façon, ils ont d’autres Flamiaou à fouetter en ce moment avec les rivalités AES PC pour s’intéresser à un simple retard. L’adulte dresse le bilan, récoltant une réponse typique de Ranya « Il en faut un peu plus que ça pour me faire peur. Et économise la batterie de ton téléphone, on en aura besoin si on doit appeler les secours ». L’adolescente sort de son sac sa propre lampe torche qui ne la quitte jamais, réflexe d’archéologue et l’allume pour indiquer à Elizabeth qu’elle aussi est active sur le chemin du retour. La blonde sent bien que l’adulte a la pression. Après tout c’est un peu de sa faute si le chemin s’est considérablement rallongé pour regagner le trajet. Mais à défaut de la mettre à l’aise, Ranya se contente juste de lui rappeler l’essentiel « Je suis scientifique archéologue et danseuse depuis presque ma naissance. J’ai l’habitude de marcher, et mes jambes me porteront le temps qu’il faudra pour regagner le chalet. Et puis dans un sens ça m’arrange. Je verrais moins longtemps la gueule des élèves de l’AES ».

Pour en rajouter une couche, la boussole prise consciencieusement par Elizabeth ne semble plus fonctionnelle, de quoi la déstabiliser et invoquer une bonne étoile. L’adolescente reprend les choses en main en fixant la carte sortie un peu plus tôt « Inutile d’en appeler à Jirachi pour si peu, il suffit juste de lire la carte ». La scientifique regarde autour d’elle ainsi que sur le bout de papier pour repérer les différents reliefs. Après plusieurs tours sur elle-même et quelques minutes de réflexion, elle finit par orienter la carte dans le bon sens avant de reprendre « Voilà, on peut avancer en suivant les reliefs de cette façon on devrait finir par regagner le village ». La Givrali ouvre la marche, suivie de près par Elizabeth, se fiant désormais au talent d’archéologue de la jeune fille, le cortège étant lui-même mené par Fàfnir, flottant le long du chemin sous la cime des arbres. Après un instant de silence, Ranya réalise que les deux heures vont être très longues si aucune des deux n’ouvre la bouche. De quoi la convaincre de mener une conversation, ou plutôt de tenter « Tu as l’air de t’y connaitre en alcool. Tu peux me dire alors pourquoi après avoir bu beaucoup d’alcool, certains font des blackouts et d’autres pas ? »


©️BBDragon
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum