Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 7 :: Le chalet

Pokemon Community

Tu abandonnerais ce pauvre locataire démuni à son déménagement, en « empruntant » sa camionnette en plus… ? Je ne te pensais pas voleur, Josh.
en savoir plus ?
Cha-charmant… normalement c’est en mission avec Josh que je frôle la mort, pas en rentrant chez les Phyllalis.
en savoir plus ?
Je vais chuter, encore, et ça sera long, et ça sera douloureux, et t'auras pas envie d'être là. Parce que toi, tu as Aoi mais moi j'ai quoi maintenant que Maya est partie, dis-moi ?
en savoir plus ?
Ce n'est pas le parc que je souhaite anéantir...
en savoir plus ?
Mademoiselle Alézar, Pecheresse Caroline ! Où êtes-vous ?
en savoir plus ?
La triche sera permise évidemment.
en savoir plus ?
Q…. Quéééééééééééééé ?!
en savoir plus ?
Le Deal du moment : -40%
-30% sur les Baskets Nike Court Royale
Voir le deal
33 €

Potiron
https://pokemoncommunity.forumactif.org
https://pokemoncommunity.forumactif.org
Icon : [Intrigue #2] Boxon généralisé. CeOUB4f
Taille de l'équipe : 0
Région d'origine : Kalos
Âge : 5 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 2822
[Intrigue #2] Boxon généralisé. CeOUB4f
0
Kalos
5 ans
0
0
2822
pokemon
[Intrigue #2] Boxon généralisé. CeOUB4f
0
Kalos
5 ans
0
0
2822
Potiron
est un Annonceur
Intrigue #2
Boxon généralisé
Lundi 20 Avril. Dans un peu de moins de deux semaines aura lieu la Fête du Travail. Que cela soit au détour des couloirs de l’hôtel ou d’un cours pratique, certains prétendent avoir entendu les professeurs des deux académies discuter à ce propos. Comme le veut la coutume, ils envisageraient de banaliser les cours lors de cette journée.

Vendredi 24 Avril. La nouvelle a été officialisée : le 1er Mai, ni la Pokémon Community ni l’Adala Elite School ne dispensera d’enseignements. Il s’agit vraisemblablement d’une mesure prise conjointement par les deux écoles.

Dimanche 26 Avril. De persistantes rumeurs parlent d’une virée entre les enseignants des deux académies la nuit du 1er Mai. Dans une optique de rapprocher les différents corps professoraux, ils s’éclipseraient de l’hôtel le temps d’une nuit. Les deux directeurs seraient impliqués contre leur gré dans le processus.

Lundi 27 Avril. Des papiers circulent. Des messages sont transmis. « Quand les Miaouss ne sont pas là, les Pikachu dansent. » Certains étudiants de la Pokémon Community et de l’Adala Elite School se préparent. A quoi exactement ? Pour la grande majorité, la question subsiste.

Jeudi 30 Avril. A quelques rares élus de la PC et de l’AES, un lieu de rendez-vous est transmis. « Derrière l’hôtel, au départ des professeurs. »




Nous sommes désormais le Vendredi 1er Mai.

Il n’y a eu aucune annonce à ce propos. Les professeurs ont attendu 22h, et après s’être assurés de la présence des étudiants dans leurs chambres, se sont tout simplement volatilisés. Ne restent que quelques surveillants, bien partis pour dormir.

La soirée aurait pu si bien se dérouler.

Mais voila. Qu’ils soient motivés par la simple envie de jouer, de défier l’autorité ou par réelle rivalité, deux groupes d’adolescents se sont formés à l’arrière de l’immense chalet. Deux groupes bien distincts, qui se font face.

Là-bas se trouve une vaste zone de terre battue, normalement dédiée aux combats Pokémon. Faiblement éclairés par de vieux spots, l’obscurité cache une partie des visages des élèves réunis. Néanmoins, les comptes semblent à peu près équilibrés : une vingtaine d’étudiants de la Pokémon Community d’un côté, une vingtaine d’étudiants de l’Adala Elite School de l’autre.

-C’est une terrible idée.

Damien Morningstar, délégué de la section Scientifique de l’AES, tente tant bien que mal de refréner cet élan combatif. Après avoir observé les étudiants de la PC qui lui font face, il se tourne vers ses camarades.

-Pourquoi ne m’avez-vous pas parlé de tout ceci plus tôt ?
-Parce que tu aurais encore fait ton fayot et tout foutu en l’air. Voilà pourquoi. 

C’est hautaine que Stella Bellecour, de la section Coordination, lui rétorque. En réaction de quoi, les poings de Damien se serrent légèrement.

-Dans ce cas, pourquoi m’en parler maintenant ?

La TopDresseuse Suzanne Faïence avance jusqu’à sa hauteur, et pose une main amicale sur son épaule.

-Car tu constitues un maillon fort dans notre école. Ta présence saura motiver nos camarades, et nous guider vers une victoire écrasante. 

Elle la retire, et s’avance un peu plus pour toiser ceux qui lui font face.

-Il n’y a qu’ainsi que nous rétablirons l’honneur de notre école.
-L’honneur ? Quel honneur ? Imaginez le blâme que nous prendrons lorsqu’ils sauront ce que notre établissement a manigancé dans le dos des professeurs ! 

Un léger rire se fait entendre. Se détachant de la foule, Tristan Silver observe Damien avec un franc et narquois sourire. Lui et les quelques étudiants qui le suivent traînent derrière eux de grands sacs.

-Mais nous ne sommes coupables de rien. L’autre académie est également de mèche. Il s’agit ni plus ni moins que d’une petite activité inter-école, sans gravité.

Il ouvre un des sacs, se penche, et attrape… Un fusil.

De paintball.

Qu’il jette en direction de Damien. Celui-ci le rattrape adroitement, et fait de gros yeux en réalisant que tous les autres sacs en sont remplis.

-Où… Où est-ce que vous avez récupéré tout ça ?

Le sourire de Tristan se fait plus large encore.

-En tant qu’élite de notre section Pokéathlète, je n’ai pas eu trop de mal à convaincre le club de paintball local de nous confier ce matériel. A des fins purement pédagogiques, évidemment… Enfin. Avoir des alliés dans l’autre école a bien aidé, je dois le reconnaître.

Il se tourne vers le groupe d’en face. Là-bas, Neil Abital a entrepris de distribuer des armes de peinture et des protections à ses camarades de la Pokémon Community.

-Écoutez moi bien. Les professeurs ne sont pas là, et nous avons enfin la possibilité de faire ravaler leur clapet à ses enfoirés de l’AES. Alors soyez SANS PITIÉ. 

Il tend un fusil de paintball à une fillette au teint livide, tout en en désignant une autre du menton.

-Heureusement que Nara était là pour l’équipement. Sans elle, on aurait dû y aller avec nos Pokémon, et avec les chiffes molles qu’on se tape, la PC aurait méchamment dégusté. Vous avez l’occasion de ne pas trop nous humilier, donc faîtes un effort, bordel.

Nara Dreamland acquiesce subrepticement la tête. Agatha Couteau, qui vient de récupérer l’arme tendue par Neil, semble ennuyée par sa remarque.

-Ça veut dire qu’on ne peut pas appeler nos Pokémon ? 

Bien qu’à moitié dissimulée par son Ipok, occupé à filmer, Liz Neige se charge de répondre.

-On a pensé que cela ferait trop de boucan. Mais concrètement... 

Elle abaisse son téléphone, et dévoile un sourire mesquin.

-Je suis prête à parier qu’on va en avoir besoin à un moment ou un autre. 

Les minutes passent. Tout le monde paraît à peu près équipé. Malgré ses nombreuses tentatives de les dissuader, Damien ne parvient pas à arrêter ses camarades.

-Juste… Expliquez-moi, qu’espérez-vous accomplir avec ça ? Nous allons simplement nous attirer des ennuis !

Suzanne teste la visée d’un fusil.

-Peut-être, mais après cette soirée, la Pokémon Community ne remettra plus jamais notre supériorité en doute.
-Allons, Damien... 

Tristan se rapproche, et passe un bras par dessus son épaule.

-Essaye de voir ça du bon côté. A l’image de nos professeurs… Nous profitons de cette soirée pour nous "rapprocher".

Stella sourit, amusée.

-Et tout l’intérêt pédagogique… Est de leur apprendre à ne pas nous sous-estimer.

Le Scientifique pousse un profond soupir de désarroi.

-Cela va mal finir…

Remonté à bloc, Neil s’avance.

-EH ! AES ! C’est quand vous voulez ! 

Suzanne hoche la tête, et lève un bras.

-Adala Elite School… !

Les élèves derrière elle se mettent en position. En face, Liz filme la scène, puis tourne la caméra vers sa propre école.

-Vous êtes prêts les gars ?... 

Le deuxième groupe fait de même. Le compteur est lancé.

-Dans trois.
-Deux…
-Un…
-ALLEZ-Y ! 





La montagne. Le silence. La tranquillité.

Vous pensiez vous noyer dans un océan de calme au moment de rejoindre votre chambre, ce soir là.

Pourtant, une certaine et désagréable sonorité vient peu à peu vous titiller les oreilles. Si d’abord, elle semble éloignée et peu importante… Elle tend étrangement à se rapprocher.

Vite.

Trop vite.

Vous n’avez même pas le temps de le réaliser que les couloirs de l’hôtel s’allument. Que des bruits de martèlement résonnent, que des voix adolescentes retentissent… Et que des balles de peinture sifflent dans l’air.

-VENEZ ! ON VA FAIRE LEUR PEAU A LA PC !
-LES GARS ! AES EST PAR ICI !
-MERDE, GROUILLEZ !
-ON N’A PAS LE TEMPS ! ECTOPLASMA, RETIENS LES !
-QUOI ?! MAIS QU’EST-CE QUE TU FOUS ?!
-ILS ATTAQUENT ! NIDORINO, EN AVANT ! 


Si votre porte s’ouvre en grand, ce soir, surtout, ne paniquez pas.

Priez seulement pour votre survie.
Fonctionnement
• Les professeurs de l’AES et de PC sont de sortie ! Et certains étudiants comptent bien en profiter ! Alors qu’ils s’étaient regroupés derrière pour une partie de paintball, la bataille a vite dégénéré et débordé au sein de l’hôtel. Les étudiants réveillés rejoignent peu à peu le combat, essayent de l'arrêter ou cherchent tout simplement à se défendre, à l’instar des autres vacanciers.

• Il est à peu près 22h30 quand le désordre arrive dans l'hôtel.

• Vous vous retrouvez donc mêlés, malgré vous, à ce bordel sans nom. A vous de décrire comment vous comptez survivre à cette nuit dédiée au chaos et à la peinture !

• Vous pouvez faire partie du groupe d’étudiants de base réunis dehors, mais à deux conditions :
-Vous êtes un élève de la Pokémon Community. (ofc)
-Vous êtes suffisamment digne de confiance pour ne pas vendre la mèche aux professeurs.
Dans ce cas là, vous avez été invité par un autre étudiant de la PC pour prendre part aux festivités.
Les PNJ de l'AES avec qui vous partagez votre chambre peuvent se trouver dans le camp d'en face via les mêmes critères.

Tous les autres étudiants et adultes sont simplement dans l’hôtel ! A vous de voir quand, où, comment !

• Pour l’instant, le personnel de l’hôtel réalise à peine ce qui est en train de se produire et n’a entamé aucune réaction.

• Trois posts au minimum pour pouvoir utiliser ce topic en guise d'event pour vos grades.

• On vous laisse littéralement carte blanche pour foutre le boxon. Juste, ne tuez personne, svp. Et résumez toutes vos actions en balise HRP ! Merci !

• Enjoy !
Henry Reece
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7409-503-henry-reece-la-liqueur-ne-suffit-plus-termine-adulte
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7481-henry-reece-aquali
Icon : --
Taille de l'équipe : 10
Région d'origine : Sinnoh Vestigion
Âge : 28 ans
Niveau : 25
Jetons : 1437
Points d'Expériences : 683
--
10
Sinnoh Vestigion
28 ans
25
1437
683
pokemon
--
10
Sinnoh Vestigion
28 ans
25
1437
683
Henry Reece
est un Adulte Barman accompli


Boxon généralisé

Général


Il se raconte que le premier mai est un jour férié, un jour, où les gens se reposent… Sais-tu en encore ce que c’est. Il est 22h à ta montre, vous avez mangé avec ta sœur il y a peu, mais ta chambre t’ennuie, tu préfères partir au rez-de-chaussée, tuer le temps, un verre à la main, un peu de compagnie, rien de pourtant compliqué ou mal venu. Tu n’as pas réellement eu de vacances, bien au contraire. La tournée de l’île, des producteur, tisser des liens, apprendre, tout ça ne fut de tout repos. Tu revois cette distillerie ancienne, conservant encore des outils et des cuves tricentenaires. Un exemple à suivre. Tu espères que ta descendance pourra un jour compter sur ces cuves qui approchent du bicentenaire, mais qui tiennent bon, malgré quelques difficultés. À tes côtés, se trouvent Gorjo, forcément, la reine des cieux est bien heureuse, à picorer dans tes cacahuètes et croasser sur la barman d’un air menaçant, car personne ne fait ça mieux que toi. Bien que le garçon de comptoir ne soit pas totalement rassuré, tu lui assures qu’elle ne fera rien.

Atila et Catherine jouent aux échecs, enfin, Attila essaie de comprendre pourquoi il n’arrive pas à gagner et pourquoi la tour ne peux pas aller en diagonale. Alexandre est présent, le Scarhino profite de ton retour pour rattraper le temps perdu en restant assis à côté de toi, prêt à l’action. C’est surtout la présence de la dernière arrivée, l’enfant de Léo, l’Otaquin de Miriam, sa coquille s’est brisée hier au soir, laissant à Catherine une nouvelle petite à couver, encore, une de plus, cette petite écope du surnom de Gitarja, cette reine indonésienne des temps passé, ce peuple côtier semble bien correspondre et a rayonné en Asie du sud est par sa culture. Pour l’instant, tu préfères lui laisser le luxe de profiter de ce cadre de vacances. Tu profiteras du retour à Cobaba pour qu’elle perfectionne déjà son chant, tu pourras également entreprendre les travaux nécessaires pour la mise en place du bassin d’eau sous un parquet de verre, une expérience bien spécifique. Ce sera peut-être l’occasion de totalement refaire les locaux.

Tes doigts glissent parfois sur le verre qui lentement se vide, tu es pensif, curieux de te demander comment tous ces récents évènements sont arrivés, enfin, tu veux surtout parler de l’incident de Frimapic, si tu n’en as parlé qu’à la famille, l’évènement fait ecchos, que va-t-il t’arriver la prochaine fois ? Cette famille commence à réellement poser problème. Tu secoues la tête, laissant filer ces idées moroses, il ne faut pas penser à ça maintenant, bien au contraire. La famille préfère attendre avant de réagir, du moins, c’est ce que les mails annoncent, mais tu sais que la tempête gronde et que tu ne risques pas de vraiment de t’occuper de ça, tu es trop loin.

Il est un peu moins de 22h30 dans ce bar de l’hôtel, quelques rares personnes sont présentes, à discuter autour d’un verre ou s’atteler au billard à jouer avec ou sans talent, mimant toujours des techniques qui relèvent de l’illusion. Comme si cette craie allait augmenter significativement les chances de faire un bon coup. Plus loin, quelques personnes plus courageuses jouent au cartes, cela te rappel l’entrevue avec l’éducatrice aux cheveux enflammés. Iléa, tu ne l’as pas spécialement revue aussi depuis ce soir là, peut-être croisée, dans l’immensité de ce chalet ? Un sourire passe tes lèvres, tu descends ton verre pour en demander un autre et changer ces glaçons en granite qui commencent à se réchauffer. Le liquide ambré, tu caresses doucement Gitarja au sommet du crâne, la gratouillant avec affection.

Une voix derrière toi te surprend à tes démons, ta sœur, tu souris, la laissant prendre place à côté de toi, Gorjo se déplaçant de l’autre côté pour libérer l’espace.

-Tu ne trouves pas le sommeil ? Tu observes l’ébène du cheveux de ta sœur. J’étais entrain de repenser à Frimapic. J’en ai pas énormément parler, mais bon, le temps d’absorber ce qui s’est passer avec cette petite histoire. Tu n'as pas noté la présence de personnes étranges dans l’hôtel ? Cette famille de Joliberges et son écusson-là, une vague d’or sortant d’un verre. Je pense que les parents vont s’en occuper, car Sinnoh n’est pas tout proche non. Il y a bien longtemps que père ne s’en était pas mêlé, vu qu’il transfert progressivement ce qui arrive.



© BBDragon


HRP :
Henry Blablabla Elizabeth
Eclosion Otaquin


Henry fume en C0756B


Merci Ida pour le Mood Board :

[Intrigue #2] Boxon généralisé. Moodboard_Henry_
Elizabeth Reece
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7624-521-duo-reforme-reece-au-complet-elizabeth-reece-adulte
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7643-elizabeth-reece-adulte#77881
Icon : [Intrigue #2] Boxon généralisé. U7ul
Taille de l'équipe : 3
Région d'origine : Sinnoh - Vestigion
Âge : 28
Niveau : 10
Jetons : 1000
Points d'Expériences : 177
[Intrigue #2] Boxon généralisé. U7ul
3
Sinnoh - Vestigion
28
10
1000
177
pokemon
[Intrigue #2] Boxon généralisé. U7ul
3
Sinnoh - Vestigion
28
10
1000
177
Elizabeth Reece
est un Adulte Vendeuse de minutes

Boxon généralisé.

@tag
notes
LTu as beau te tourner et te retourner dans les draps chargés de cette odeur de lessive propre aux hôtels et autres pensions, ton esprit se refuse à la tranquillité. Il y a comme un brouillard, dense et pesant qui semble envelopper tes pensées et qui t'empêches de comprendre concrètement ce qui tu fous en boule. Les genoux repliés contre ta poitrine, tu te revois adolescente, cette même angoisse au fond du ventre et cette même incapacité de l'expliquer. Elle te suit comme une vieille amie, se réveille quand tu la croies endormie, sournoise et invisible. Le noir de la pièce à quelque chose de rassurant, tu n'y vois rien mais imagine tout, le champ des possibles s'offre à toi, Ces vacances n'arrangent absolument rien, tu pensais pouvoir évacuer un peu, respirer, mais que dalle. Depuis ton arrivée sur Adala de toute manière, tes angoisses sont réapparues, elles qui depuis des années te laissaient relativement tranquille chez Tantine. Tu aimerais pouvoir en parler à ton frère mais quels mots choisir quand tu ne sais même pas réellement ce qui te touche. Tes écouteurs vissés au fond de tes oreilles, un rock psyché te berce doucement.
Tu as toujours eu cette impression de maîtriser le temps, de pouvoir lui faire faire ce que tu voulais. L'arrêter, l'accélérer, le tendre et le détendre et pourtant tu as l'impression qu'il te file entre les doigts. Comme si le bus de ta vie roulait inlassablement sans prendre le temps de s'arrêter à chaque arrêt, chaque événement. C'est peut-être ça être une Reece, vivre sa vie pour les générations futures et juste pour ça et tu te demandes si au fond quelqu'un, un jour, pourra profiter et juste profiter. Dans un sens tu as envie de t'arrêter, un an ou deux, le temps de vivre dangereusement quelque temps, ne pas être celle qui porte un nom qui fait froid dans le dos, qu'on ne te considère pas comme la fille Reece mais comme Elizabeth.
Tu te retournes, encore une fois, en profitant pour attirer contre toi Germain, ton Pandespiègle endormi. Tu enfonces ton nez dans son pelage et c'est comme rentrer chez soi, retrouver sa maison. Alors tu te dis aussi que tu ne donnerais ta place pour rien au monde, tu es fière de porter ce nom et d'en porter les valeurs. Tu es fière de ta petite famille, ici, dans cette pièce, de Joséphine, Germain et Bartolomé, qui luttant contre le sommeil, regarde à travers la fenêtre rêveur. Tu te sens à la fois comblée et étrangement vide, funambule sur le fil de ta santé mentale et quoi de mieux qu'un bon gin pour échapper une nouvelle fois à une confrontation avec toi-même.
Rallumant ta lampe de chevet, tu te glisses silencieusement hors du lit, prenant le soin de couvrir Germain. Attrapant le pantalon que tu as négligemment abandonné quelques heures plus tôt au pied du lit, tu t'enroules dans un long châle qui recouvre le simple débardeur dont tu es vêtue. Trois verres ou quatre devraient suffire à faire taire la petite bête qui ronge ton crâne mais aussi t'aider à digérer le repas que tu as partagé avec ton frère quelques heures plus tôt. Ta silhouette dans les couloirs du chalet à quelque chose de spectrale, sans bruit et sans constance tu te diriges doucement vers le bar qui se trouve au rez-de-chaussée, véritable refuge.
Tu n'es pas vraiment étonnée d'y retrouver ce visage à la mâchoire carrée et aux traits tirés que tu aimes temps. Arrivant à sa hauteur tu poses une main douce sur son épaule tout en tirant le tabouret le plus proche.

- Comme on se retrouve.. tu réponds à son sourire par le même rictus, le regard doux, tu as quelque chose à noyer ce soir ?

Tu fais un rapide signe de la main au barman, rajoutant un gin tonic à la commande de ton frère.

- Non je n'ai rien remarqué, je ne passe que peu de temps dans le chalet et je ne prends pas vraiment la peine d'observer qui que ce soit, mais j'y ferais attention.. Mais tu ne m'as jamais vraiment parler de tout ce qui s'est passé là-bas, tu as survolé tout ça et je sais que tu as tes raisons mais si le patriarche s'en mêle c'est que ça doit être assez important pour que j'en sache un peu plus..

Attrapant une cigarette dans le paquet de ton frère, tu en glisses un au bord de ses lèvres avant de lui présenté un briquet allumé. Immédiatement tu vois le barman s'approcher de vous, prêt à vous expliquer que vous n'avez pas le droit de fumer à l'intérieur et surtout pas dans un lieu public mais le regard que tu lui lances ainsi que la lame de rasoir avec laquelle tu joues de ta main gauche le freine aussi vite. Qu'il retourne  plutôt s'occuper de vous dénicher quelque chose de correct à boire, essayer de vous faire suivre un règlement est peine perdue.

- Je n'ai pas envie d'avoir de problème avec qui que ce soit en ce moment, même si on est né pour nager dedans. Je n'ai aucune nouvelle de la famille depuis bien des années et même plus de Tantine à partir du moment où je suis partie de chez elle..  Mais tu penses qu'il va se passer quoi exactement ? Qu'on va devoir éliminer la famille ? Que nous allons devoir faire pression ? Vraiment Henry, je sais que tu as eu besoin de temps pour avaler tout ça mais tu ne peux pas.. enfin je veux dire, il faut que je sache.

Tu attrapes le verre que te donne enfin le serveur, en profitant pour lui cendrer sur la main, les yeux  d'un froid glacial, l'invitant à vous ramener un cendrier. Tu n'as pas envie d'être aimable et sa tête de bouffon du roi te donne envie de le voir danser sur des braises.


HRP :
Elizabeth discute avec Henry


Dernière édition par Elizabeth Reece le Sam 2 Mai - 3:51, édité 1 fois


Moodboard - merci Ida ~ :

[Intrigue #2] Boxon généralisé. 0bcf
Henry Reece
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7409-503-henry-reece-la-liqueur-ne-suffit-plus-termine-adulte
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7481-henry-reece-aquali
Icon : --
Taille de l'équipe : 10
Région d'origine : Sinnoh Vestigion
Âge : 28 ans
Niveau : 25
Jetons : 1437
Points d'Expériences : 683
--
10
Sinnoh Vestigion
28 ans
25
1437
683
pokemon
--
10
Sinnoh Vestigion
28 ans
25
1437
683
Henry Reece
est un Adulte Barman accompli


Boxon généralisé

Général


La silhouette de ta sœur à quelque chose de rassurant, longtemps fantomatique, espérée, mais absente, aujourd’hui, le simple fait de l’avoir au coin du regard te suffit et te satisfait à pouvoir être rassuré, cette ombre ébène au langage cru te motive à toujours aller plus loin. Tu n’es pas étonné de la voir te piquer une cigarette et tu acceptes volontiers sa flamme pour allumer la tienne, mais compte tenu des deux regards morbides que le pauvre garçon reçoit, il se dit que finalement, il va vous laisser fumer. Pour simple réponse, il aère, ouvrant quelques fenêtres proches de tables où personne n’est assit. Elle a son Gin et toi le Whisky, deux alcools qui vous vont bien, l’ambre de l’or, la transparence spectrale, quelle ironie. Lorsqu’elle t’aborde, tu réponds, un sourire aux lèvres.

-Mon ennui, mais il nage de mieux en mieux, je vais devoir le couler au plomb.

Tu évoques brièvement Frimapic, ta sœur n’a que le nécessaire, après trois semaines sur l’île, peut-être serait-il temps de la mettre dans la confidence ? Peut-être. Tu réfléchies, quelques instants, tu as toujours cette volonté de la protéger, pourtant ta jumelle est assez grande pour encaisser et se mêler des histoires, elle partage le sang de cette famille que rien n’arrête, à l’ambition intangible. L’or et le sang coulent à flot dans la jarre sans fond de leurs projets.

-C’était un imprévu de taille, épuisant. Les Bon Parte sont bien connus dans la famille, de bons viticulteurs, je ne sais pas comment ils font pour avoir de tels vins blancs en étant au nord, perdu dans les glaces. Bref. J’étais parti avec Abygaëlle Keelin, ce nom doit t’évoquer une famille noble, un sang pur, convoité, riche. Très riche. Père à cédé sa place au colloque, se disant qu’il était temps que je sois présenté aux futurs collaborateurs et que je fasse tout moi-même. Je regrette que ce soit arrivé lors de ta mission à Almia.

Tu marques une courte pause, buvant une gorgée, tes doigts venant toujours caresser Gitarja. D’un oreille, tu entends du bruit venant de l’extérieur, les fenêtres ouvertes portent les bruits de bien de l’agitation, sûrement quelques combats, ces gamins ne savent pas se tenir, pourtant, il est tard.

-Bref, Archibald et Isabelle Bon Parte nous ont bien reçu, mais une coupure de courant inopinée force l’homme de maison à partir remettre l’électricité il n’est jamais revenu. Un gars s’est porté volontaire pour le chercher, il n’est pas revenu… Bref, on était prit dans le blizzard, de nuit, sans électricité, des chandelle et une cheminée pour seules lumières. Puis y a eu cette petite sotte

Une autre pause, Gorjo coasse, menaçante, la suite ne lui plaît guère, cette attitude aussi.

-Abygaëlle, déjà bien alcoolisée, j’ai confisqué et défendu qu’elle boive le temps d’aller à trois chercher un téléphone satellite, en vain, il était saboté, en revenant il manquait un homme, parti vomir, jamais revenu. Tu soupires. Abygaëlle s’était servie dans ma bouteille, défiant mon autorité de son dragon de deux mètres, un muplodocus, tu joins une image du bordel. Je l’ai brisée, ligotée avec Napoléon fais danser les flammes autour d’elle et mis le feu à la toile comme une mèche de dynamite, j’en ai fais une poupée de cire, effrayée des flammes, je l’ai rendue docile. C’était la seule personne fiable.

Dans ce long monologue, tu poursuis, elle doit bien savoir.

-Au terme de deux jours de recherches et trois autres disparitions, on a trouvé qu’on nous kidnappé en nous plongeant dans le sommeil à l’aide d’un pokémon. Abygaëlle, scientifique chercheuse à déterminé des possibilités restreintes. On a trouvé une trappe secrète, descendu, progressé, arme à la main et on est tombé sur un gars, un larbin, surveillant les captifs, vivants, mais sales, affamés. La membre de la famille de Joliberges est arrive, on s’est déjà croisé, c’est celle qui a jeté Néfertiti à l’eau y a un an et demi à Cobaba à la fin de l’été. J’ai réussis à la mettre en fuite, on a étouffé sa pressence aux autorités etc. Mais bon… On soulève là des problèmes spécifiques, ils s’en sont officiellement prit aux Reece.

Tu finis ton verre, cul sec, réclamant le troisième verre de la soirée.

-On sait qu’ils s’occupent des riches, les vrais. Mais ils sont allés trop loin, je pense que Père va s’en mêler lui-même, car il est au pays. S’ils osent venir à Adala, par contre, tu jettes un œil à la lame de rasoir. On les saignera au soleil, longuement. Tu te redresses, le regard au plafond. Voilà l’histoire. On aurait concrètement pu tous y passer, il suffisait qu’on manque de quoi nous chauffer, de quoi manger ou autre.

Du coin de l’oeil, quelques enfants passent, agités, salit, puisqu’il sont à l’autre bout du bar et qu’ils passent à peine devant, tu te demandes ce qui se passe, c’est tout de même étrange ce genre d’évènements. Un soupire aux lèvres, tu reprends.

-Il faut rester sur nos gardes à Adala… Déjà ici il faut l’être, ces gamins sont épuisants, rien ne va, j’ai croisé une de leurs éducatrices, en vacance, ici, en même temps, pauvre petite, se taper le boulot au coeur même des vacances et se forcer à ne pas intervenir, c’est un peu comme forcer un alcoolique sevré à être barman

Un rictus passe tes lèvres alors que Gitarja s’avance timidement vers Lizzie, l’Otaquin est curieuse de cette jeune femme qui se comporte de la même façon que son dresseur.

-Voilà la petite dernière, elle a éclos hier, je te l’ai dis tout à l’heure, mais je profite du calme ambiant pour lui faire découvrir le monde extérieur. Une chanteuse, une merveilleuse chanteuse pour bercer le coeur de nos clients. La Vestal va s’animer bientôt.


© BBDragon


HRP :
Henry Blablabla Elizabeth


Dernière édition par Henry Reece le Sam 2 Mai - 19:14, édité 2 fois


Henry fume en C0756B


Merci Ida pour le Mood Board :

[Intrigue #2] Boxon généralisé. Moodboard_Henry_
Abygaëlle Keelin
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8677-abygaelle-keelin
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8679-abygaelle-keelin-adulte#88342
Icon : [Intrigue #2] Boxon généralisé. Yvwt
Taille de l'équipe : 14/40
Région d'origine : Unys
Âge : 23 ans
Niveau : 34
Jetons : 1973
Points d'Expériences : 744
[Intrigue #2] Boxon généralisé. Yvwt
14/40
Unys
23 ans
34
1973
744
pokemon
[Intrigue #2] Boxon généralisé. Yvwt
14/40
Unys
23 ans
34
1973
744
Abygaëlle Keelin
est un Adulte Chercheuse
Boxon généralisé
Intrigue #2

Dans la journée du 1er mai, tu avais été rejoint par Lucian, ton frère. En réalité, tu ne pensais pas qu’il ferait le déplacement jusqu’à Gratia, ni même Adala, mais soit. La journée avait été longue, et la soirée se profilait lentement. Il avait pu trouver une chambre non loin de la tienne et alors que vous vous quittiez, aucun de vous ne savait le bordel qui vous attendait cette nuit.

Vingt-deux heures trente sonnaient, et des bruits inhabituels commençaient à se faire entendre dans les couloirs de l’hôtel. Tantôt proches, tantôt loin, tu ne comprenais pas ce qu’il se passait. Hélas pour un groupe d’élève en furie, ils passèrent trop près de ta chambre et, pour t’avoi dérangé aussi tard, Kaia ouvrit violement la porte avant de tacler quelques élèves qui passaient. Un coup de patte, un revers de queue, tout était bon pour calmer ces gosses agités. Mais tu dus te rendre à l’évidence, cela ne règlerait pas le problème. Tu jetas un coup d’œil au couloir, pour confirmer tes mots.

Tu pris quelques affaires avant de sortir de ta pièce, la fermant bien à clé pour éviter que les enfants ne la prennent pour une cachette, puis tu allas frapper à la porte de Lucian. Ta Muplodocus tacla encore quelques jeunes sur le passage… Juste pour le fun. Une fois Lucian dehors, tu lui expliquas la situation, avant de l’inviter à « passer le temps » hors de ce champ de bataille.

Vos pas vous menèrent au bar de l’hôtel. Au début, tu ne remarquas pas la présence d’un visage familier, accompagné d’une belle dame. Non, tu étais concentrée sur tes propres actions, discutant avec Lucian de choses et d’autres, de ce qu’un frère et une sœur se disent après des années d’inconnu.

- Daphnée m’a appelé tout à l’heure. Elle a été contacté par les Keelin cet après-midi. Ils se remettent à bouger, et je pense pas que ce soit bon pour toi. Ce sont les Keelin après tout.
- Ne t’inquiète pas Lucian. J’ai l’habitude. Qu’est-ce que tu prends ?

Tu rejoignis le serveur tout en posant cette unique question au Kahuna. Il choisit une boisson simple, sans alcool. Encore une découverte dont tu avais été surprise : les Kahuna ne buvaient presque jamais, hors rares occasions. Tu te contentas d’un cocktail peu fort, doux et sucré à la fois. Lucian avait toujours maintenu un lien fort avec ta mère, alors qu’elle-même ne t’appelait pas si souvent. Elle disait tout à celui qui n’était pas vraiment de la famille. Mais elle reprenait du poil de la bête, et c’était une bonne chose, tu ne pouvais pas lui en vouloir de ne pas te parler si souvent… Quand on vient de retrouver son premier fils.

De là où tu étais, tu pouvais entendre des brides de conversation d’Henry. Vous vous connaissiez, certes, mais votre entente laissait à désirer. Hors de question d’aller le saluer comme si vous étiez des amis de toujours et, si tu l’avais désormais vu, tu n’allais pas le déranger, d’autant plus qu’il était avec quelqu’un. Tu lui adressas un regard furtif, avant de reporter ton attention sur ton frère, qui te parlait déjà.

- D’ailleurs, le mois dernier, les Kahuna ont eu une grosse commande, et l’ancien m’a chargé de guider les autres. ... C’est vrai que je n’étais pas seul, mon père m’a vraiment aidé sur ce coup-là, mais c’était quand même quelque chose-…
- Comment va Cristal ?

Il y eut un court silence, tu n’avais pas du tout écouté ce qu’il venait de dire, mais il ne le remarqua pas. Il lâcha un soupir avant de rire quelques secondes. Tu avais toujours été franche et ton attitude le dépassait un peu parfois. Il se contenta d’un haussement d’épaule, et de quelques mots.

- Bien, je suppose. Je l’ai laissée à Alola, elle doit initier les prochaines Larvibules.

HRP :
- Aby va au bar avec Lucian (PNJ, son demi-frère)
- Blabla Aby et Lucian

(c) Apomenon


Dernière édition par Abygaëlle Keelin le Jeu 11 Juin - 9:58, édité 2 fois



Fiche ~ T-Card ~ Liens & RP ~ Couleur : #39CCC5
Elizabeth Reece
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7624-521-duo-reforme-reece-au-complet-elizabeth-reece-adulte
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7643-elizabeth-reece-adulte#77881
Icon : [Intrigue #2] Boxon généralisé. U7ul
Taille de l'équipe : 3
Région d'origine : Sinnoh - Vestigion
Âge : 28
Niveau : 10
Jetons : 1000
Points d'Expériences : 177
[Intrigue #2] Boxon généralisé. U7ul
3
Sinnoh - Vestigion
28
10
1000
177
pokemon
[Intrigue #2] Boxon généralisé. U7ul
3
Sinnoh - Vestigion
28
10
1000
177
Elizabeth Reece
est un Adulte Vendeuse de minutes

Boxon généralisé.

@tag
notes
LTu écoutes tranquillement le récit d'Henry, ton doigt s'amusant à tourner autour de ton verre, essayant de ne pas grincer des dents au fur et à mesure de ses paroles. Bien entendu que tu vois qui sont les Keelin et tu ne les portes pas spécialement dans ton cœur mais tu n'as rien contre eux. Tu sais que le père est mort pendant un incendie, tragique, ça a fait la une des journaux pendant quelque temps en même temps ce n'était pas n'importe qui Elrick Keelin. Tu trempes délicatement tes lèvres dans ce sacré saint liquide qui emplit ton verre. De toute façon, il avait l'impression d'être un gros con. Faisant tourner ton tabouret pour pouvoir t'adosser au bar, tu laisses tomber ta tête contre l'épaule de ton frère où elle se love parfaitement. Tes cheveux masquants partiellement ton visage, tu décides de parler d'une voix plus douce, ayant très bien remarqué les deux personnes aux cheveux blancs caractéristiques de la dite famille d'on Henry te cause.

- Ça aurait vraiment plus mal tourner Henry, je ne veux pas te perdre de nouveau. Que ce soit les Keelin, les Joliberges ou n'importe quelle famille de ploucs, qu'ils ne jouent pas trop avec le feu..  D'ailleurs elle a l'air de s'en être remise la petite, c'est bien son frère à ses côtés ? Ils sont à notre droite.

Tu ne tournes pas la tête, ne bouge pas, laissant à ton frère la discrétion de vérifier leur identité.

- Je fais bien assez confiance à Père pour savoir qu'on n'en entendra sûrement plus parler et il n'y a que de maigres chances qu'on retrouve un membre de Joliberges à Adala.

Tu te redresses pour poser ton verre vide sur le comptoir, profitant de la tournée que relance ton frère. Un bruit agacé s'échappe de tes lèvres quand arrivent à toi le brouhaha et les cris d'adolescents en  furie à travers les fenêtres ouvertes, Tu écrases ton mégot dans le cendrier, rallumant une nouvelle cigarette dans la foulée.

- Et puis je ne me fais pas vraiment de soucis pour nous non plus Henry, tu sais bien qui nous sommes, qui tu es. Soit dit en passant, tu sais bien que je n'ai plus dix ans et que je n'ai pas la capacité émotionnelle d'une huître, je suis contente que tu m'en ais parlé et j'aimerai pouvoir être enfin une partie intégrante de cette famille. J'ai été éloigné de vous bien trop longtemps mais je suis des vôtres. Je suis du même sang et de la même trempe que toi alors sil te plaît, arrête d'essayer de me protéger. J'ai eu le temps pendant toutes ces années loin de toi, de me créer une armure sans faille.

Tu te baisses pour attraper l'Otaquin qui peureuse, s'avance doucement vers toi. Tu la poses délicatement sur tes genoux.

- Elle est adorable, j'espère qu'elle pourra réchauffer les cailloux que nous avons chacun dans la poitrine.

Le nez de Gitarja cherchant le tien, tu t'amuses tendrement avec elle, laissant échapper un mince rire fatigué de tes lèvres. Mais le calme est de courte durée et tu vois arriver de loin un Germain se frottant les yeux, la mine renfrognée, un Bartolomé affolé qui ne cesse de presser une Joséphine de très mauvais poil. Le trio bancal s'avance vers toi, le Pandespiègle te tendant les clés de la chambre alors que les bruits environnants s'intensifie. Tu remarques enfin le groupe d'adolescents couvert de.. peinture ?  Qui passe rapidement devant le bar et qui disparaît tout aussi vite.

- A priori ton éducatrice doit avoir abandonné le navire puisque ses marmots ont clairement pris les choses en main. Tu m'as dit qu'il y avait la Pokemon Community et l'Adala Elite School c'est ça ? Tu m'étonnes que ce soit le boxon, bien sûr que ça allait exploser..

Tu fais glisser ton verre le long du bar jusqu'au barman, lui faisant d'un signe de tête comprendre qu'il fallait de nouveau le remplir. Ta Pyrax cherche l'attention de ton frère en lui volant tout prêt, c'est aussi l'homme de sa vie. Tu regardes autour de toi votre petite bande de Pokémon, bande de joyeux lurons, caressant tendrement le crâne de ton Pandespiègle calé contre ta jambe.

- Si les trois mousquetaires m'ont rejoint c'est que les gamins doivent foutre le bordel dans les couloirs du chalet, je pense qu'on peut déjà abandonné l'idée de partir de Gratia avec moins de cernes qu'à notre arrivée.


HRP :
Elizabeth discute avec Henry


Moodboard - merci Ida ~ :

[Intrigue #2] Boxon généralisé. 0bcf
Henry Reece
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7409-503-henry-reece-la-liqueur-ne-suffit-plus-termine-adulte
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7481-henry-reece-aquali
Icon : --
Taille de l'équipe : 10
Région d'origine : Sinnoh Vestigion
Âge : 28 ans
Niveau : 25
Jetons : 1437
Points d'Expériences : 683
--
10
Sinnoh Vestigion
28 ans
25
1437
683
pokemon
--
10
Sinnoh Vestigion
28 ans
25
1437
683
Henry Reece
est un Adulte Barman accompli


Boxon généralisé

Général


La remarque de ta sœur te fait tiquer, deux têtes blanches, présentes ? Ta sœur, lovée contre toi, pour une petite étreinte fraternelle. Si Abygaëlle est bien présente, tu comptes te garder de parler de votre nuit, sans pour autant te priver de voir comment elle va. Après tout, elle risque d’être heureuse de te croiser, penses-tu, ironiquement. Tu te tournes, discrètement, feignant de devoir observer tes pokémons qui s’amusent entre eux, Attila vient de perdre sa huitième partie consécutive d’échecs, mais il ne renonce pas pour autant.

-C’est elle, mais je ne sais pas qui est ce jeune homme.

Tu le murmures, discrètement, ne voulant pas être entendu. Tu as mieux à faire que de créer de petites tensions. Ils semblent avoir le même âge, peut-être sont-ils frères ou cousins ? Qui sait. Les Keelins ont toujours ces cheveux caractéristiques.

Tu gardes le silence aux propos de ta sœur, bien entendu qu’elle a raison, tu le sais, mais tu es un frère protecteur, il faut bien que tu es quelques qualités sentimentales, en de rares occasions. Elizabeth doit pouvoir s’investir dans la famille avec autant de risques que toi, après tout, c’est vous qui êtes les prochains dirigeants de cette famille bien dangereuse. Au fond, tu as peur de la perdre, encore, du haut d’une branche, votre service au château t’as laissé un goût amer désagréable de fond de cuve de vin de piquette.

Gitarja en profite pour s’avancer timidement et tu observes d’un œil attendri la scène sous tes yeux. Il y a cette double facette chez vous, cette capacité étrange à pouvoir aimer autant que semer la discorde. Catherine en est le premier exemple, tu n’as pas été tendre pour stimuler son évolution, mais elle ne semble pas t’en tenir foncièrement rigueur.

-J’espère bien attendrir aussi le coeur des poivrots qui font notre richesse, tu sais comme les marins sont mélancoliques.

Si le bruit lointain des enfants se limitait à l’extérieur de la pièce, le fais de voir quelques marmots passer devant vous, couverts de peinture t’interpelle. Qu’est-ce qui se passe, encore ? Pourquoi faut-il que rien n’aille bien ici ? Tu penses à Iléa qui n’a peut-être pas conscience de tout ça. Ce qui justifie l’arrivée les instincts d’avant du trinôme de ta sœur, tu grilles une autre cigarette dans un soupire. Décidément, vous n’êtes pas au bout de vos peines, bien au contraire.

-C’est bien ça. Les deux campus ne peuvent se supporter, à l’exemple de leurs directeurs s’engueulant au nouvel an, peut-être en as-tu le souvenir ? Quoi qu’il en soit, je suis exaspéré du manque de discipline, il faudrait les laisser à Tantine ou à nos grands-parents, ils en ressortirons disciplinés comme un régiment. Tu recraches lentement cette fumée de ta bouche. Elle est en vacance cette pauvre éducatrice, elle doit bien avoir abandonné l’idée de s’impliquer dans toute cette histoire.

Tu as un petit rire à la remarque de ta sœur, difficile de se reposer pendant ces vacances, mais il est vrai qu’ils n’aident pas.

-Peut-être devrions nous réduire nous-même l’effectif ? Ce serait peut-être une bonne occasion de se passer nos nerfs sur ces indisciplinés. Tu secoues la tête. Mais je ne saurais pas où cacher les cadavres.

Attila finit par se lever, ayant remarqué le Pandespiègle et vient le voir, content de le croiser. Catherine, plus discrète vient faire une petite révérence pendant que tu caresses le torse de Joséphine avant de revenir à la nuque et la gratter derrière l’oreille.

-Ton frère se repose un peu, il a trop mangé, comme toujours. Tu te tournes vers Abygaëlle, il serait dommage de te priver de son regard mal à l’aise en présence d’un Pyrax. Il me semblait bien que cette prestance me soit familière. Rejoignez-nous avec votre ami. Tu croises ce regard qui t’as tant fuis à Frimapic, esquivera-t-elle également tes yeux turquoise ? Quelles affaires vous mènent-elles à Gratia ? Tu attends sa réponse, avant d’enfin faire les présentations. Je tenais Abygaëlle à vous présenter à ma sœur jumelle, Elizabeth Reece, et voici, tu observes ta sœur en montrant la jeune femme, Abygaëlle Keelin, nous avons partager ce fameux colloque à Frimapic.

C’est un moyen de faire comprendre qu’elle sait, que ta sœur est dans la confidence et que vous êtes du même bois : dangereux. Cette fois, tu présentes une personne sans réelle ambiguïté, à la différence de Miriam. Tu te gardes bien de dire que l’Otaquin est en réalité le fils de celui de la zoologiste, cela n’ajouterait qu’un peu plus de sel à ce quiproquo mal assaisonné.

-J’espère que la présence de tous ces étudiants ne perturbe pas trop votre séjour Abygaëlle.

Gorjo dévisage la jeune femme aux cheveux blancs, elle n’a pas oublié sa désinvolture et ne manquera jamais de lui rappeler. Quel oiseau désagréable. Attila est silencieux, neutre à la situation préfère repartir pour de nouveaux défis, cette fois, il s’agit d’un bras de fer avec Alexandre.

La conversation pourrait suivre un cours intéressant, si seulement une balle de paintball n’explosait pas sur le comptoir du bar, heureusement assez loin de vous pour éviter les éclaboussures. S’en suis alors des cris d’élèves.

-Il a utilisé son Gardevoir pour dévier ma cartouche ! Tricheur ! Lougaroc, utilise Machouille sur son pokémon ! MORT A LA POKEMON COMMUNITY !

D’autres voix se joignent à ce cri de ralliement.

-Je tiens à préciser que nul ne pourra salir ce bar impunément. Gorjo. Va utiliser Bec Vrille sur ces imprudents.

La reine de sparte, heureuse, pousse un coassement croassement menaçant avant de s’envoler, hargneuse, heureuse de pouvoir partir se défouler sur ces sales gosses.


© BBDragon


HRP :
Henry Blablabla Elizabeth puis blablabla Henry, Elizabeth et Abygaëlle
Vous pouvez croiser à proximité du bar une Bleuseille réellement, REELLEMENT énervée à lancer des becs vrilles et des Vantaridses sur les pokémons (mais si un étudiant est touché, ça n'a rien de surprenant, Gorjo est hargneuse)


Henry fume en C0756B


Merci Ida pour le Mood Board :

[Intrigue #2] Boxon généralisé. Moodboard_Henry_
Abygaëlle Keelin
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8677-abygaelle-keelin
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8679-abygaelle-keelin-adulte#88342
Icon : [Intrigue #2] Boxon généralisé. Yvwt
Taille de l'équipe : 14/40
Région d'origine : Unys
Âge : 23 ans
Niveau : 34
Jetons : 1973
Points d'Expériences : 744
[Intrigue #2] Boxon généralisé. Yvwt
14/40
Unys
23 ans
34
1973
744
pokemon
[Intrigue #2] Boxon généralisé. Yvwt
14/40
Unys
23 ans
34
1973
744
Abygaëlle Keelin
est un Adulte Chercheuse
Boxon généralisé
Intrigue #2

Ta soirée aurait pu être calme, même avec ce boxon, si ta conversation n’avait pas été coupée par un visage familier. Henry t’avait remarqué. Ton regard glissa vers le Pyrax. Enfin, les deux, pour être précise. Tu reportas ton attention sur ton verre presque vide. Tu ne voulais pas laisser la joie à Henry de te mettre encore une fois mal à l’aise ni à Lucian de découvrir contre ta volonté ce que tu n’avais pas décidé de lui montrer. Oui, tu te méfiais encore de ton propre frère. Aux mots d’Henry, tu esquissas un sourire, avant de te lever.

- Je ne pensez pas vous voir ici, Henry. Je suis en "vacances".

Ton regard soutient celui d’Henry. Un mois avait passé, tu n’étais plus une enfant depuis bien longtemps. Même si les souvenirs du colloque arrivaient encore à tourmenter tes nuits, éveillée, ce n’était plus qu’un vague souvenir dont tu avais réussi à t’arracher.

Henry te présenta la femme à ses côtés, sa sœur, Elizabeth. Simplement la regarder te suffisait à savoir qui elle était, autant à propos du sang qu’à propos de leur relation. Tu esquissas un nouveau sourire, tu fis signe à Lucian de te suivre, et tu t’assis là où il restait de la place, dans ce nouveau groupe improvisé.

- Enchantée de faire votre connaissance, Elizabeth. Et voici…

Tu fis signe vers Lucian, lui laissant la place de s’installer non loin de toi. Mais alors que tu allais continuer les présentations, il te coupa.

- Lucian Lewis-Kahuna. Je suis le cousin d’Abygaëlle.

Ses mots sonnaient étranges dans tes oreilles, mais tu ne remarquas pas tout de suite l’évitement, le mensonge qu’il venait de déballer comme on raconte sa journée à son meilleur ami. Il avait probablement ses raisons, après tout, alors tu te contentas de vider le peu qu’il restait dans ton verre. Avec tout ce qu’il t’avait raconté, pas étonnant que devant les autres, il ne veuille pas s’identifier comme le fils de Daphnée, ou comme ton frère. La réputation des Lewis, et des Kahuna aussi.

Alors que tu étais un peu perdue dans tes pensées, Henry fit une remarque sur le bazar que les jeunes étaient en train de causer. Aaah… Effectivement, si tu avais su que la PC et l’AES étaient là, tu aurais probablement choisi une autre destination…

- Jusqu’à maintenant, non. Kaia a taclé ceux qui passaient trop près de ma chambre, mais impossible de trouver un peu de calme… D’où mon refuge. Enfin, notre, vu que nous avons eu tous les quatre la même idée.

Et comme tout arrive à point, à peine eus-tu terminé ta phrase, qu’une balle de Paintball fusa et s’éclata sur le bar. Tu tentais de rester calme, certes, mais la présence d’étudiants sans tuteur t’exaspérait déjà. Tu ne comprenais pas comment une telle situation avait pu se produire, mais qu’importe, tu t’en plaindrais plus tard. Le bordel était arrivé jusqu’au bar. Et ce n’était pas plaisant du tout.

Avis partagé, puisque Henry envoya Gorjo sur les élèves. Aaah, tu aurais pu faire de même, si tu n’avais pas que des douceurs dans ton équipe. Enfin… Kaia continuait à tacler les gamins sur son passage, alors qu’elle faisait des allers-retours entre le bar et la chambre. Cette fois, elle te ramena tes pokéballs. Elle attendit que tu les ranges une à une dans ton sac, puis lâchant un cri semblable à un « Muploooooooo », elle s’éloigna pour continuer à faire tomber les gamins qui s’aventuraient un peu trop près… Tout ça parce qu’elle aimait la peinture et que s’en prendre lui faisait plaisir. Tu soupiras.

HRP :
- Aby rejoint Henry et Elizabeth avec Lucian
- Blabla
- Kaia fait garde du corps et frappe tous les gens qui passent un peu trop près du bar, et qui sont armés.
(c) Apomenon


Dernière édition par Abygaëlle Keelin le Jeu 11 Juin - 9:59, édité 2 fois



Fiche ~ T-Card ~ Liens & RP ~ Couleur : #39CCC5
Paul Nyllis
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t3874-0280-paul-nyllis-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t3876-paul-nyllis-noctali
Icon : [Intrigue #2] Boxon généralisé. NLyjW
Taille de l'équipe : 32/33
Région d'origine : Rosalia, Johto
Âge : 19
Niveau : 64
Jetons : 5563
Points d'Expériences : 2088
[Intrigue #2] Boxon généralisé. NLyjW
32/33
Rosalia, Johto
19
64
5563
2088
pokemon
[Intrigue #2] Boxon généralisé. NLyjW
32/33
Rosalia, Johto
19
64
5563
2088
Paul Nyllis
est un Topdresseur Stratège
La Fête du Travail pour des étudiants ne représente rien de profond, hormis le bonheur d’un jour férié. Est-ce que cela doit être vécu comme un jour lambda ? Pas vraiment. Les adultes ne travaillent pas et ceux qui ne manifestent pas ont du temps libre devant eux. C’est donc l’occasion de tous se retrouver pour faire la fête ensemble.

Quelques années auparavant, je n’aurais jamais pensé ça, mais à mon âge il faut profiter de la vie. Après tout, je suis légalement adulte et j’atteindrai la vingtaine cette année. Je l’atteindrai en ayant un enfant… Brrr… Je crois que j’ai encore parfois du mal à m’en rendre compte. Surtout qu’avec Miriam, notre relation n’a pas évolué. Elle est restée au point mort de deux… Je ne sais comment le dire, mais j’ai le sentiment qu’une barrière s’est créée entre nous et que la franchir est devenu impossible.

A côté de ça, en sortant après mon arrivée, j’ai rencontré quelqu’un. On s’était déjà croisé à bord du Prince des Mers entre deux attaques de Vorastérie et autres joyeusetés marines. On avait pas vraiment pu discuter à ce moment-là, la situation ne s’y prêtait pas et à l’époque j’étais avec Miriam, donc je ne m’intéressais pas aux autres filles. Cependant, en se recroisant par hasard au village de montagne, j’ai eu la chance de la connaître un peu mieux… Voir beaucoup mieux.

Le contact s’étant bien passé, nous nous sommes revus à quelques reprises lorsqu’elle souhaitait profiter autrement de ses vacances, que je n’avais pas cours et que les professeurs ne traînaient pas dans les couloirs de l’hôtel. Bref, j’avais éprouvé le désir de passer cette Fête du Travail en sa compagnie, alors je l’avais invitée à dîner dans ce même restaurant où nous nous étions revus, puis nous étions rentrés au chalet tranquillement nous « reposer ».

En allant chercher un élément indispensable dans ma chambre, j’avais remarqué que ni Sirius ni les élèves de l’AES n’étaient là. Il m’était revenu en mémoire ces messages qui étaient passés de mains en mains, indiquant qu’une petite fête allait se dérouler en extérieur. Ils n’allaient pas rentrer de si tôt par conséquent, ce qui nous laissait quartier libre pour la soirée. Je veillais tout de même à fermer la porte à clé et y laisser le trousseau pour ne pas être dérangés.

En cette soirée spéciale, nous avions décidé de prendre notre temps alors qu’un risque subsistait d’être découverts. C’était un jeu dangereux qui le rendait d’autant plus intéressant. Bien sûr, il y avait de la tendresse, des mots doux, d’autres plus bestiaux,… Tout se passait à merveilles. C’était même notre meilleure fois depuis notre rencontre, si trois énergumènes n’avaient pas défoncé notre porte d’un coup de pied et tiré sur avec leurs jouets à peintures.

Face à cette agression, les draps avaient été d’une maigre protection. Nos corps peinturlurés d’orange, de bleu et de vert en étaient la preuve. Nous étions devenus des sapins de Noël en été pour le bon plaisir de nos agresseurs, qui une fois leur devoir accompli, accompagné de rires, s’enfuirent dans les couloirs de l’hôtel. Furieux, je me tournais alors vers ma partenaire.

- Est-ce que tu vas bien Marie ?

Les cris des chambres suivantes et le bruit des pistolet faisant leur méfait se répercutèrent jusque dans ma chambre, dont la porte était désormais grande ouverte. Je me levais après m’être assuré de la santé de Marie et attrapais les premières affaires qui me venaient pour m’habiller.

- Tu peux utiliser la salle de bain de la chambre si tu veux. Je vais aller leur faire regretter leur affront…

Après avoir enfilé un jean, je passais mes mains sur mon corps pour les imbiber d’un mélange des trois peintures et les passais ensuite verticalement sur mon visage. La guerre était déclarée.


HRP :
Paul est interrompu dans sa chambre par des élèves de l'AES. La guerre est déclarée.


Moodboard :
[Intrigue #2] Boxon généralisé. 1543863697-signa-par-max
Merchiii Max pour cette superbe signature !
Elizabeth Reece
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7624-521-duo-reforme-reece-au-complet-elizabeth-reece-adulte
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7643-elizabeth-reece-adulte#77881
Icon : [Intrigue #2] Boxon généralisé. U7ul
Taille de l'équipe : 3
Région d'origine : Sinnoh - Vestigion
Âge : 28
Niveau : 10
Jetons : 1000
Points d'Expériences : 177
[Intrigue #2] Boxon généralisé. U7ul
3
Sinnoh - Vestigion
28
10
1000
177
pokemon
[Intrigue #2] Boxon généralisé. U7ul
3
Sinnoh - Vestigion
28
10
1000
177
Elizabeth Reece
est un Adulte Vendeuse de minutes

Boxon généralisé.

@tag
notes
LIl est vrai que Tantine serait capable de discipliner les plus téméraires, tu la revois hurler de l'autre bout du couloir qu'une dame ne pouvait décemment pas se balader en culotte dans les couloirs. Tantine la moins dame de toutes les dames,aussi féminine qu'un poissonnier, jurant comme un charretier mais transpirant ce pouvoir et ce charisme qui mettait tout le monde d'accord.  Elle était comme la poudre des armes qu'elle vendait, explosive.
Toute redressée sur ta chaise, tu ris franchement à la dernière remarque que t'adresses Henry en cendrant dans le petit bol devant toi.

- Je suis sûre qu'il y a des crevasses bien assez profondes dans cette montagne pour qu'on ne s'inquiète pas vraiment des cadavres.

Et il ne peut pas s'en empêcher, tu vois ton frère qui se retient d'aller embêter la Keelin. Regarde-le, un enfant fier de sa bêtise, ça te fait sourire. Il a envie de remuer un peu ce merdier, lui rappeler qu'il n'oublie pas au fond de lui. Tu te retournes alors pour faire face aux deux têtes à la chevelure étrange. Le contraste est amusant, : eux et leurs blancs cheveux, les vôtres d'un noir profond, il y a là deux mondes qui se rencontrent. Les yeux bleus d'Abygaëlle sont perçants derrière leur rangée de longs cils, son visage transpire cette noblesse que seul les gens de grande famille peuvent arborer. Vos grains de peau sont relativement semblable, Henry et toi êtes pâles parce que vous vivez la nuit et que vous fuyez la lumière du jour tels des vampires mais eux le tiennent d'un gêne albinos qui donne une nuance remarquable à cette blancheur parfaite. Tu prends le temps de la détailler, elle et son « cousin », de haut en bas, après tout elle a bien failli faire crever ton frère mais tu ne te détaches pas de ton sourire hypocrite. Tu inclines doucement la tête pour répondre silencieusement à son salut.
Pourtant quelque chose te dérange chez ce Lucian, il est charmant, très charmant mais sonne si faux que pendant une fraction de seconde, tu laisses le doute transparaître sur ton visage. Tu le fixes un bon moment, danse silencieuse du regard mais après tout il peut bien s'appeler Lucian, Marc ou Didier et être son cousin, son valet ou qui que ce soit d'autre ça t'importe peu. Tu rallumes une cigarette,, faisant briller la flamme de ton briquet quelques instants devant les yeux d'Abygaëlle, avant d'attraper ton verre, un rictus taquin et presque invisible au coin des lèvres.
Regard bref vers ton frère, le silence plane sur cette histoire, un silence entendu entre les deux partis puisqu'a priori dans l'équation de quatre il y a encore un inconnu. Lucian a l'air complètement étranger à l'épisode de Frimapic.

- Ravie que vous ayez pu vous détendre jusqu'ici, désolée de voir que notre tranquillité a été de courte durée.

C'était un bordel innommable, des gamins hurlants de tous les côtés, des billes de peintures tapissant le papier peint du bar. Ils venaient de tuer le peu d'instinct maternel qu'il te restait, enfanter pour donner vie à un monstre pareil, sans façon. Déjà que les directeurs des deux écoles ressemblaient à deux mecs cherchant qui a la plus grosse, ça montrait bien la tenue des établissements, un combat de coqs. Tu te dis que ce n'est pas les vacances dont tu avais rêvé, que tu aurais préféré rester dans ton bain, deux rondelles de concombre sur les yeux, Germain te massant les pieds. Tu tapotes la tête de ce dernier qui n'attendait que ton signal pour s'élancer à la poursuite d'un petit groupe d'élèves, poings levés, grimace accrochée au visage. Même si ces derniers temps le Pandespiègle se découvrait un cœur et que votre complicité avait permis à son impulsivité de laisser place à de la tendresse, il suffisait que les esprits commencent à s'échauffer pour qu'il se jette dans la bagarre. Chassez le naturel il revient au galop.

Tu vides ton verre, n'en recommandant pas de nouveau, clope au bec, tu te lèves pour aller observer un peu ce foutoir. T'éloignant de ton frère, tu pars jeter un coup d’œil dans le hall d'entrée qui ressemble à une toile de Jackson Pollock. Tu lances un regard vers la réception où la mignonne demoiselle de l'accueil lève les bras pour te signifier qu'elle non plus ne comprend absolument pas ce qu'il se passe, combiné du téléphone vissé à l’oreille. Tu te dis que lorsque tout ça sera fini, tu devrais l'inviter à boire un verre..
Un gamin passe devant toi un peu trop vite, tu tends juste ton pied histoire qu'il s'étale devant toi. Tu t'accroupis à sa hauteur, faisant tomber ta cendre par terre, de toute façon le sol n'était plus à ça près.

- Bah alors petit, regarde devant toi, c'est pas comme ça que tu vas gagner la guerre – tu ramasses l'espèce d'arme en plastique qu'il a laissé tomber pendant sa chute – hup, et je te pique ça.

Tu te redresses, devant le regard interloqué de l'élève et de son Psytigri qui ne tardent pas à détaller. Tu regardes rapidement de quelle arme ce jouet se veut la réplique. Tu tires une fois vers le sol avant d'exploser de rire et de te retourner vers votre petit groupe, lançant un regard amusé vers ton frère.

- Tu es prêt à perdre vingt ans ? Attends que je modifie quelques petites choses et on va apprendre à ces gosses ce que c'est une vraie bataille ou tu es peut-être trop rouillé l'ancêtre ?


HRP :
Elizabeth discute avec Henry, Abygaëlle et Lucien
Germain, son Pandespiègle se lance à la poursuite d'un petit groupe d'étudiant, sérieusement sur les nerfs
Elizabeth récupère une des armes


Moodboard - merci Ida ~ :

[Intrigue #2] Boxon généralisé. 0bcf
Yuna Frostheart
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7052-481-yuna-akabara-une-rose-de-feu-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7065-yuna-akabara-givrali
Icon : [Intrigue #2] Boxon généralisé. Yunaic11
Taille de l'équipe : 34/38
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 82
Jetons : 824
Points d'Expériences : 2907
[Intrigue #2] Boxon généralisé. Yunaic11
34/38
Hoenn
17 ans
82
824
2907
pokemon
[Intrigue #2] Boxon généralisé. Yunaic11
34/38
Hoenn
17 ans
82
824
2907
Yuna Frostheart
est un Topdresseur Spé. Type

Boxon généralisé

Event
♫♫
Le 1er Mai

La Fête du Travail.

C’est une journée très appréciée de la plupart des gens, notamment parce que c’est un jour férié, et donc que rare sont les personnes qui travaillent. Pour peu que ça tombe un Lundi ou un Samedi, ça donne un long week-end qui permet aux gens de profiter, notamment pour se retrouver en famille. Mais pour moi ça fait deux ans que cette date n’est plus synonyme de joie…pour preuve, pas un seul sourire n’a franchi mes lèvres de la journée.

Pourquoi un tel comportement digne d’un dark-Sasuke like ? Tout simplement parce que je n’ai clairement pas la tête à sourire ou rire, parce qu’aujourd’hui ça aurait dû être l’anniversaire de ma mère…Mais bien entendu là où elle se trouve maintenant ça va être difficile de lui souhaiter. Et le pire dans cette histoire, c’est que je ne supporte pas mon propre comportement. Je sais que j’ai fait peur à plusieurs élèves qui m’ont croisée dans les couloirs, mais le souci c’est que je ne contrôle rien.

Mon problème de sur-émotivité n’est pas réglé, même si je parviens un peu plus à me calmer, et à maitriser ce que je ressens. Et je n’ai eu envie de voir personne de la journée…heureusement que les cours n’étaient pas dispensé aujourd’hui, j’aurai très probablement séché, ou ‘’gentiment’’ dit à un prof d’aller se faire voir. Je sais que certaine personne aurait pu m’aider, comme mon petit-ami, ou mon frère jumeau mais honnêtement…non je n’ai pas pu aller les voir, mon besoin de solitude a été trop grand.

Je ne vais pas mentir, il y a bien une personne aux cheveux roses que j’ai failli aller voir, mais je me suis ravisé au dernier moment. A la place j’ai appelé Abaddon, et je suis allée me réfugier sur le toit de l’hôtel en début d’après-midi. Il valait mieux que je l’appelle elle plutôt qu’Hestia ou Lucifer…la première m’aurait à la fin ligoté avec sa toile pour me faire descendre, notamment à l’heure de manger. Quant à Lucifer…je ne veux même pas imaginé ce qu’il aurait pu faire.

J’ai passé la journée à observer le ciel et les nuages, comme je le faisais parfois avec maman. On s’amusait à deviner les formes des nuages, et à créer des histoires avec ce qu’on voyait. Mon observation s’est prolongée jusqu’à la soirée, les nuages laissant place au ciel étoilé. La température a évidemment baissé, mais ma Dracaufeu a placé ses ailes et sa queue pour me réchauffer, comme elle l’a fait durant mon séjour à la Vallée Dracaurifique. La seule chose qui me dérange désormais, c’est mon estomac qui grogne…tant pis j’irai piquer des baies à Ama tout à l’heure dans la chambre.

Je n’ai d’ailleurs pas envie d’y retourné, à cause de mes colocataires. Alors pas de méprise, j’adore Idalienor, et être en colocation est une chose géniale. Surtout que pour une fois, elle n’est pas là pour surveiller mes blessures de guerre, obtenue face à un Tyranocif Obscur. Mais le problème c’est Marc, l’un des deux élèves d’AES qui est avec nous. Ma Mentali l’a humilié lors d’une sortie capture, et on a réussi l’a ou il a échoué à Alola, c’est pourquoi il ne peut pas me blairer…Enfin le fait que je sois une fille et de la PC y joue un peu aussi, mais beaucoup moins.

Enfin tout ça pour dire que je n’ai pas très envie de rentrer dans la chambre, je pense que dormir sur le toit, à la belle étoile peut être une bonne idée…heu peut-être pas enfaite. Je pense que je vais rester ici jusqu’à ce que je commence à m’endormir, je vais profiter un peu du calme…

Mais le calme est de courte durée, des voix commencent à s’élever, et mon regard est attiré vers la zone en dessous de moi. Deux groupes d’élèves sont en train de s’installer, et j’arrive à voir des fusils dans leur main…Hola ça sent mauvais cette histoire, et j’ai pas envie de m’y retrouver mêlé, surtout que j’ai vu Marc dans le tat.

-Allez Abaddon on s’en va.

Je suis de nouveau de mauvais poil, mais je grimpe sur le dos de ma Dracaufeu, et je pars en direction de l’entrée de l’hôtel. Je rappelle ma monture blanche, avant de m’avancer dans les couloirs. Au moins si cet imbécile est dehors, je vais être tranquille avec Ida et l’autre élèves de l’AES… Mais alors que je suis dans les couloirs, j’entends des bruits de pas qui court, et des cris…qu’est-ce qui se passe encore.


Hrp :
Yuna n'a pas le moral et elle a passé toute l'après-midi sur le toit de l'hôtel. Quand le groupe PC/AES arrive pour commencer leur bataille, elle s'en va à dos de Dracaufeu et rentre dans l'hôtel. Elle est dans les couloirs quand l'attaque commence (laissez une cutie empêcher le massacre)




 
You can never
turn back


[Intrigue #2] Boxon généralisé. P8X21eb
I'm coming like a Firebaaall ♪
Lissa Labelvi
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8372-lumiere-et-ombre-lissa-labelvi#84921
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8381-lissa-labelvi-pyroli#84980
Icon : Pikachu Explorateur, à votre service !
Taille de l'équipe : 1 / 3
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 16
Niveau : 0
Jetons : 13048
Points d'Expériences : 374
Pikachu Explorateur, à votre service !
1 / 3
Sinnoh
16
0
13048
374
pokemon
Pikachu Explorateur, à votre service !
1 / 3
Sinnoh
16
0
13048
374
Lissa Labelvi
est un Coordinateur Éleveur
LISSA LABELVI

rp commun
« Boxon généralisé »


Je tremble légèrement, et enfonce un peu plus mes épaules dans ma veste. Puis je lève les yeux en direction du ciel, et y observe les étoiles qui scintillent.

« -L’été a beau approcher à grand pas, il fait toujours frais lorsque la nuit tombe, en montagne. »

Depuis mes bras, Majesté ne peut qu’acquiescer, drapé dans son petit manteau. Je le regarde et souris, d’humeur bavarde.

« -Alors ? Qu’as-tu pensé de ce spectacle ? »

Nous nous éloignons de la salle des fêtes du village de Gratia. Une représentation y a eu lieu en commémoration du 1er Mai, et nous avons décidé de profiter de la soirée pour nous y rendre. Maintenant, il nous faut effectuer le trajet retour jusqu’au chalet à pieds, ce qui constitue une bonne occasion pour discuter.

« -Vipélierre ! Lierre, vipélierre ! »

Majesté tend bien haut l’une de ses pattes, réinterprétant une scène jouée plus tôt. Je m’abstiens de rire, sachant tout le sérieux avec lequel mon starter souhaite être traité.

« -Si tu veux, je pourrai tenter de récupérer le script. Nous pourrions ainsi reproduire l’histoire et la mise en scène… Et même les remanier, si nécessaire. »

Le Vipélierre récupère une stature plus noble, et opine du chef avec grande conviction. Majesté aime bien apporter sa patte aux œuvres qu’il interprète… Juste copier et répéter ne l’intéresse pas !  Il veut marquer les gens à sa manière, qu’ils se souviennent de lui ! Du moins… Je pense…

Mais pour l’heure, contentons nous de rentrer et d’aller nous coucher. Il est tard, mine de rien… Et si, certes, nous serons en week-end demain… Il ne faut pas trop veiller pour autant ! Sinon, notre rythme de sommeil va être déréglé, et ça, c’est mauvais pour la santé…

Cela tombe bien, nous ne tardons pas à arriver aux devants de l’hôtel. Tiens, d’ailleurs…. ? Ce Dracaufeu, qui vient tout juste d’atterrir devant… ?

« -Oh… Ça ne serait pas Yuna ? »

Majesté avise la grande silhouette qui vient de rappeler son Pokémon, et de pénétrer à l’intérieur. Si je presse le pas, j’aurai peut-être le temps de la saluer avant d’aller dormir ! Ma marche se transforme en petites foulées, qui m’amènent à rentrer plus rapidement dans l’accueil. Un regard dans les environs, et je remarque que la Givrali s’est arrêtée dans un couloir, un peu plus loin.

« -Yu… Yuna ! Attends ! »

Elle ne se retourne cependant pas tout de suite. Ce n’est que lorsque j’arrive à sa hauteur qu’elle me remarque… Et je comprends aisément pourquoi : un étrange boucan résonne à peine plus loin. Majesté et moi observons tous deux dans sa direction, cherchant à en comprendre l’origine.

« -Que… Qu’est-ce qu’il se passe ? »

A peine ai-je posé cette question que des étudiants déboulent de l’autre côté. Et c’est moi où…. Ils sont couverts de peinture ? Et… Armés ?!

« -… Là ! Les gars ! »

L’un d’eux nous pointe du doigt, et lève le fusil qu’il tient.

« -Je la reconnais ! C’est la spé feu de PC ! Elle n’est pas équipée, profitons-en !
-Q… Quoi ? »

Il… Il parle de Yuna ? Et à quel équipement il fait référence ? Et pourquoi vouloir… ?

Mes pensées sont interrompues par un tir. Une balle de couleur rosée siffle à travers le couloir, et vient s’écraser au sol, un mètre à peine devant Yuna. Je sursaute aussitôt, et par réflexe, me dissimule à moitié derrière la TopDresseuse.

« -Hiiii ! Mais... Mais qu’est-ce qu’ils font ?!
-Allez ! On canarde ! »

Ses confrères rejoignent son premier tir, et commencent à envoyer ce qui ressemble à des balles de peinture, droit dans notre direction. Heureusement, ils sont trop loin pour nous atteindre… Mais pas pour longtemps ! Ils se rapprochent ! Complètement paniqué, Majesté s’agite pour me faire signe de partir rapidement. Son anxiété me gagne, et j’attrape le poignet de la jumelle Akabara.

« -Yu… Yuna ! On fait quoi… ? »

Est-ce que… Elle est sur le point d’attraper une Pokéball ? Ah n-non ! Pas de ça à l’intérieur de l’hôtel ! Ma pression sur son bras se fait plus forte, et je l’incite à faire volte-face avec moi.

« -N-non ! On doit fuir !… Viens ! »

Je sais bien que Yuna cherche avant tout à nous protéger en faisant appel à l’un de ses Pokémon, mais je m’en voudrai si la situation dégénère et qu’elle se retrouve à brûler du mobilier par mégarde…

Elle est plus forte que moi, et c’est bien parce qu’elle se laisse faire que je parviens à l’emmener dans la direction opposée à nos attaquants. Malheureusement, déterminés comme ils sont à nous tirer dessus, juste courir ne suffira pas ! Alors je fais de mon mieux pour tourner dès que possible, nous faire sortir de leur ligne de mire, et tenter de les semer… Mais là, j’ai juste l’impression de nous perdre dans les couloirs de l’hôtel ! Il faudrait trouver un moyen de les perdre, une bonne fois pour toutes… Genre… Ici !

« -La... La porte ! »

Je profite de la présence d’une pièce entrouverte pour nous engouffrer à l’intérieur. A peine avons-nous franchi le seuil que Yuna et moi nous plaquons contre la porte, et la refermons… Nous permettant ainsi de souffler l’espace d’une seconde.

« -… »

U… Une minute… Nous sommes dans une chambre.

Et… Celle-ci est... Habitée !…

... Par des visages connus, qui plus est !

« -… E… Elise ? »

HRP :
Lissa revient d'une sortie en ville avec Majesté. Elle voit Yuna rentrer à l'intérieur de l'hôtel, et file la rejoindre.
Elles sont interrompues par des membres de l'AES.
Elles fuient, et finissent par s'engouffrer dans une pièce au pif.
Celle-ci s'avère être la chambre d'Elise et Calua !




« Je suis bien trop paniquée pour pouvoir utiliser des mots normaux, d’accord ?! »
Georges A. Nevinost
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8955-605-georges-a-nevinost-deus-vult-termine-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8967-georges-a-nevinost-noctali
Icon : [Intrigue #2] Boxon généralisé. Dd13250f048faad37a680b4c3cf47325
Taille de l'équipe : 2
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 14 ans
Niveau : 14
Jetons : 426
Points d'Expériences : 284
[Intrigue #2] Boxon généralisé. Dd13250f048faad37a680b4c3cf47325
2
Sinnoh
14 ans
14
426
284
pokemon
[Intrigue #2] Boxon généralisé. Dd13250f048faad37a680b4c3cf47325
2
Sinnoh
14 ans
14
426
284
Georges A. Nevinost
est un Pokeathlète Médecin


Boxon généralisé

Event



La rumeur s’était propagée une fois la nuit tombée de ce jour férié accordé aux mortels qui fournissent un difficile labeur pour embellir et faire fonctionner le monde d’Arceus. L’absence d’activités pédagogiques permet donc à bien des élèves des deux écoles d’organiser une bataille, un moyen de prouver qui domine l’autre, ces rapports de forces sont néfastes, mais tu ne parviens pas à raisonner tes propres camarades et bien que tu devrais dénoncer cette activité au corps enseignant, la peur des représailles est trop grande. Ton Roucool soutien la même idée que toi, y a plein de gars dans l’AES ou la P.C qui disposent de pokémons terrifiants, grands, puissants, entraînés, force est d’admettre que Hrabrost n’est pas le couteau le plus aiguisé du tiroir.

Passé vingt-deux heures, tous colocataires se sont esquivés, tu te dis qu’ils partent donc en croisade pour un honneur superflu, car seule la défense sincère non motivé par un égo mal placé permet un combat juste. Tu n’es pas étranger aux faiblesses de la chaire et du corps. De ce fait, tu préfères rester dans ta chambre à jouer avec ton pokémon, l’entraînant à faire de petits tours de voltige. Les fenêtres sont ouvertes, tu peux profiter de la douceur du vent, encore frais à cette heure, mais bientôt les vents chaud du sud viendront réchauffer ton âme.

Puis les bruits éclatent, au loin, tu le sens, que ce soir, cette guerre va vite dépasser le cadre d’une petite rixe. Tu ne peux rester sans rien faire, dans ton habit religieux, tu boucles ta ceinture, épée rangée, tu ranges ton rosaire sous ta tenue après une brève prière, que l’on te prête la force d’aider ces enfants.

-Hrabrost, allons-y. La soirée sera longue.

Tu fermes avec précaution et double tour cette porte, pour que personne ne dérange tes effets personnels. Les bruits se rapprochent, les fenêtres ouvertes en témoignent. Tu marches silencieusement. Tu croises quelques élèves, sages, des membres du personnel, mais le temps que tu descendes les quelques étages qui te séparent du rez-de-chaussée, tu croises des élèves armés, plein de peinture, tu recules contre le mur, un bras en protection, ils passent en courant, ce sont des élèves de chez-toi.

-Cessez, mes confrères, salir ces lieux n’apportera que la discorde, le malheur ! Vous blasphémez un jour saint où l’on célèbre les efforts des humains pour protéger le monde du Créateur !

-Ho, mais ferme ta gueule ! Ce jeune homme te met en joue, tien cadeau !

-Non arrête-t-il est de l’école !

-Tss… On a pas besoin de gars comme ça.

Ils te bousculent en passant, puis tu reprends ta route. Tu soupires, soulagé, ils étaient prêts à frapper leurs propres amis en raison d’idées différentes ? Pauvres garçons, pauvres âmes, hélas, ils sont déjà loin.

Tu reprends alors la route, arrivant dans une pièce proche du hall où la bataille fait rare, plusieurs élèves ont renversés les tables pour se couvrir, les pokémons s’en mêlent, c’est un champ de bataille. Le sol est sale, les vacanciers et le staff ne sait que faire, prenant ton courage à deux mains, tu avances vers les élèves d’AES, les bras ouverts.

-Cessez le feu, mes frères, mes sœurs, mes frères, pourquoi nous monter les uns contre les autres, dans cette rivalité néfaste ? Soyons unis à bâtir l’avenir radieux qui nous permettra de trouver la lumière ! Ne vous laissez pas avoir par la perfidie de Giratina qui salit vos co

Tu prends une première balle dans l’estomac, suivit de rires moqueurs de l’AES, tu ne sais pas de quelle couleur est devenu ton haut, la croix est couverte d’une tache grise, tu passes tes doigts, c’est gluant en plus d’être visqueux. L’AES semble en rire, la P.C s’enrage, on te demande de partir à couvert, bien au contraire, tu t’avances.

-Si la faiblesse de vos cœurs ne vous permet pas de vous sauver vous-mêmes, sachez que je suis là pour vous écouter et encaisser le mal-être que vous subissez, vous n’....

-VICTIME

Tu prends une rafale, ton corps se tache d’un gris plus ou moins uniforme, sûrement es-tu un arc-en-ciel, tu tombes à la renverse, Hrabrost s’est envolé par réflexe pour esquiver les tirs alors que tu as affronté malgré les risques cette situation délicate. Tu essaies de reculer, mais les tirs ne faiblissent pas, tu es acculé derrière un pot. Sur ton visage, se lit une parfaite incompréhension. Pourquoi ne parviens-tu donc pas à te faire écouter ? La lumière de mots sincères et purs ne peut-elle point évincer la perfidie ?  


© BBDragon


HRP :
Georges se fait giga bully dans une grande pièce à côté de hall d'entrée, couvert de peinture après un appel au calme... mitigé.
Marie Frostheart
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8075-548-marie-frostheart-je-porte-mal-mon-nom-adulte
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8077-marie-frostheart-adulte
Icon : [Intrigue #2] Boxon généralisé. Marico10
Taille de l'équipe : 8/9
Région d'origine : Hoenn
Âge : 23 ans
Niveau : 18
Jetons : 724
Points d'Expériences : 320
[Intrigue #2] Boxon généralisé. Marico10
8/9
Hoenn
23 ans
18
724
320
pokemon
[Intrigue #2] Boxon généralisé. Marico10
8/9
Hoenn
23 ans
18
724
320
Marie Frostheart
est un Adulte Petite Main
La Fête du travail

Une journée fériée pour les travailleurs…dommage que je sois en vacances, ça ne me change pas grand-chose si ce n’est au niveau de ma paie. Mais ce n’est pas vraiment le plus important pour aujourd’hui…non vraiment pas. Il y a plein de chose qui devrait me préoccuper en cette journée, j’aurais pu passer du temps avec mon frère et ma sœur, c’est vrai que ça fait un moment que je ne les ai pas vus. En plus aujourd’hui est une journée particulière pour nous…l’anniversaire de maman. Si je pense qu’Alone devrait plutôt bien gérer cette journée, je pense que ça n’est pas le cas de Yuna mais…

J’ai choisi de ne pas aller les voir, car une autre chose a retenu mon attention. Ce matin je me suis réveillé avec une sacré gueule de bois, même si elle n’est pas aussi horrible que celle que j’ai eu ces derniers jours. Il semblerait que mon corps commence à s’accommoder à ma consommation d’alcool….je sais que ce n’est pas forcément bien, que je devrais prendre soin de moi et de ma famille. Mais honnêtement je n’ai plus envie de me ruiner corps et âme, à essayer de régler des problèmes contre lesquels je ne peux rien.

Enfin ce matin j’ai reçu un petit message, que j’attendais…enfin j’espérais recevoir. Il y a quelques semaines je me suis faite aborder par des gars assez relou, alors que je me baladais tranquillement dans la rue. Heureusement pour moi, un jeune homme est venu a mon secours, accompagné de son Aligatueur rose. Il ne m’a pas fallu beaucoup de temps pour le reconnaitre, il s’agissait du jeune homme que j’ai vu en compagnie de Miriam sur le Prince des Mers.

Sur le coup je n’ai pas vraiment fait le rapprochement, mais maintenant je sais que ce jeune homme est le père du bébé de Miriam, mais aussi un des camarades de classe d’Alone et Yuna. Enfin ça ne m’a pas empêché de le revoir plusieurs fois, pour passer un peu de temps avec lui. On ne peut rien me reprocher, il est célibataire, moi aussi, il est majeur tout comme moi, même s’il est encore à l’école.

Dans son message, il me proposait d’aller au resto dans lequel il m’a invité la première fois. C’était une proposition des plus alléchantes, et je n’ai pas vraiment mis longtemps à me décider si je devais accepter ou non. Je savais pertinemment que la soirée ne se terminerait pas au restaurant, ce que je ne savais pas c’est que cette fois nous irions dans sa chambre à lui. En général c’est plutôt dans la mienne qu’on va, parce qu’il est plus facile pour lui de se faire passer pour un adulte que moi pour une élève. Pour je ne sais qu’elle raison ses professeurs, et ses colocataires ne sont pas là, de quoi nous laisser quartier libre. Je vais avouer que j’adore ces petits moments, où je peux tout oublier, pour me concentrer sur l’homme face à moi. Ces durant ces moments que je me sens vivante, que je me sens bien.

Mais notre tendre moment est interrompu par l’ouverture en fracas de la porte. Je ne peux retenir mon cri de stupeur, alors que je sens plusieurs impacts contre ma peau. En quelques secondes nous sommes colorés de peinture, et les rires de nos attaquants se font entendre dans le couloir, alors qu’ils s’éloignent. Je sens une douleur dans le bras qui est orange, il ne fait aucun doute que je vais avoir quelques bleus. Paul se tourne alors vers moi, s’inquiétant de mon état, je lui souris légèrement pour le rassurer.

-Je…je vais bien, et toi ?

Il ne me répond même pas qu’il se lève et quitte le lit, alors que je rabats maladroitement le drap sur moi, pour me couvrir un peu contre le courant d’air. Je ne sais pas qui étaient ces gamins, mais ils ont gâché notre moment, et le brun à l’intention de leur faire payer. Il me conseille d’utiliser la salle de bain pour retirer la peinture que j’ai sur le corps, pendant que lui va leur faire payer leurs actes. Je n’ai même pas le temps de l’arrêter, qu’il se fait des peintures de guerre, et sort de la chambre, me laissant seule.

-Fais attention…

Je me retrouve dans une situation plutôt gênante, je suis seule, très peu vêtue dans une chambre d’étudiant. Bon je fais me retirer rapidement cette peinture, et essayer de retrouver Paul…j’espère qu’il ne fera pas appel à Ali contre ces gamins…et qu’aucun autre élèves ne rentrent dans la chambre. Je me lève et ramasse mes affaires après avoir fermé la porte d’entrée. Je fonce ensuite à la douche verrouillant la porte de la salle de bain.
Il ne faut pas longtemps pour retirer la peinture de mon corps, et je constate que les bleus commencent déjà à se former…maudite peau fragile. Une fois séchée et habillée je suis prête à sortir pour retrouver Paul, j’espère juste qu’il n’y a pas d’élève à proximité.


HRP :
Marie passe la soirée avec Paul dans la chambre de ce dernier, ils se font attaqués à coup de peinture. Marie va se laver pendant que Paul prends leur agresseur en chasse, une fois prête elle part à la recherche du Noctali.
Gwenaëlle Sklodowska
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8394-571-gwenaelle-sklodowska-pardonnez-son-nom-c-est-pas-facile-tous-les-jours-finie-mentali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8400-gwenaelle-sklodowska-mentali
Icon : [Intrigue #2] Boxon généralisé. SNw51Cu
Taille de l'équipe : 12 / 20
Région d'origine : Unys
Âge : 17 ans
Niveau : 31
Jetons : 1913
Points d'Expériences : 713
[Intrigue #2] Boxon généralisé. SNw51Cu
12 / 20
Unys
17 ans
31
1913
713
pokemon
[Intrigue #2] Boxon généralisé. SNw51Cu
12 / 20
Unys
17 ans
31
1913
713
Gwenaëlle Sklodowska
est un Scientifique Mécano
Au pied du mur, littéralement. Deux filles et trois garçons inconnus au bataillon devant une carotte effrayée. Ils croisaient tous les bras et la toisaient dans un silence quasi religieux. Gwenaëlle ne savait pas vraiment ou se mettre. Elle dansait sur un pied puis l’autre, Tool à côté d’elle, regardant les gens sans un mot. Puis, la leader s’impatienta. Elle planta sa main sur le mur où était la pauvre Gwen qui sursauta.

« Bon tu vas nous les fournir ou pas ?

- Mais c’est que jejejeje

- T’es mécanicienne oui ou merde ? C’est notre école qui est en jeu là !

- Jejeje

- Tsss t’arrête de bégayer et tu dis oui ou non. Tu sais en fabriquer ou pas ? »

Elle trembla plus qu’u marteau piqueur, là maintenant tout de suite la demoiselle voulait s’enterrer pour réapparaître un siècle plus tard.

« Bon tu réponds !

- O-o-o-oui…

- Super les gars, on va avoir nos pointeurs laser pour demain soir !

- D-d-d-d-demain ?

- Yep et n’oublie surtout pas de fabriquer des chargeurs vraiment très très gros ! Merci Gwenaëlle on peut compter sur une des meilleures mécanos de pc ou plutôt une de plus simple à effrayer ! Allez à demain ! Et pas un mot aux profs ou aux gens de ta chambre. »

La verte n’eut pas le temps de répliquer que le groupe se dispersa déjà vers l’horizon de ses yeux. Bon bon bon, dans quoi s’était-elle fourrée encore ? Et pourquoi du paintball sérieux ? Il y en avait d’autre des mécanos à qui demander non ? Sirius l’extraverti ou Kiki l’écologiste. Pourquoi Gwen l’invisible ? Parce que facilement impressionnable ? Parce que connue pour ses inventions farfelues ? Ou parce que connue pour ses nuits blanches quotidiennes à bucher sur des choses improbables. Un peu tout cela à la fois. Il était encore tôt, en comptant la nuit, elle avait plus d’une journée pour faire leurs machins. Sérieux, ils ne pouvaient pas trouver moins dangereux et salissant ? Genre un Monorpaly comme toutes personnes responsables. Mais on est à PC, rien ne peut se passer normalement à pc. Et puis un tournoi de Monopaly n’avait rien d’épic.

La verte soupira alors, en allant chercher dans sa chambre son matériel pour ensuite aller dans une salle seule, faire ses constructions. Elle allait en mettre du temps, et tout n’allait pas être parfait mais soit. Pas besoin d’être perfectionniste, ça n’allait être utilisé qu’une seule fois (elle l’espérait, ne lui gâchez pas cette illusion), donc si ça explosait à la fin (ou pendant) ce n’était pas bien grave, n’est ce pas ?

La verte se mit au turbin rapidement, ACDC son Motisma l’aidant même avec les circuits imprimés, il lui faisait moins de farce ces temps-ci, s’étant dit qu’une machine en cours de fabrication était moins drôle à envahir qu’une machine terminée. L’œuf de Bibichut était aussi toujours présent, toujours pas éclos. Foster lui, dormait dans un coin, ne voulant pas se salir les pattes avec des matériaux de prolétaires. Tool était avec Métallica pour jouer aux cartes, rien de bien particulier. Ils savaient tous et toutes que leur dresseuse allait en avoir pour longtemps donc ils s’occupaient déjà tous à une activité.


Le lendemain matin, Gwen réussit à fignoler tous les prototypes de pointeur laser, elle y ajouta même deux trois détails dessus pour faire tuning (et pour cacher les fils moches qui dépassaient). En ce qui concernait les chargeurs, elle ne fit rien de bien révolutionnaire et avait customisé le tout à sa sauce. Deux trois membres qui lui avaient demandé son aide la veille passèrent même pour donner un coup de main (et vérifier que le truc n’allait pas leur sauter à la tronche surtout).

Ils furent plutôt satisfaits lorsque tous reçurent les engins, un sourire carnassier se dessinant même sur leur visage. Ils allaient gagner, PC allait tout défoncer, ils le savaient. Gwen, elle, était complètement morte de fatigue après sa nuit blanche, elle compta rentrer dans sa chambre pour dormir mais comment dire. Tout ne se passa pas comme prévu. Liz Neige l’empêcha de partir et l’emmena de force à la réunion des dégénérés de la gâchette.

C’est ainsi que la pauvre mécanicienne et tous ses Pokémons se retrouvèrent en plein dans la mêlé AES contre PC et contre son gré. Lorsque les premières balles de peinture fusèrent, elle ne put dire qu’une chose.

« Merde. »

HRP :
Gwen se trouve en plein milieu de la cohue, elle a fourni des fusils améliorés par ses soins aux gens de pc (ils risquent d’exploser évidemment)
Euh, aled ?



[Intrigue #2] Boxon généralisé. P8X21eb
Matrix Unlocked
Yuna Frostheart
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7052-481-yuna-akabara-une-rose-de-feu-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t7065-yuna-akabara-givrali
Icon : [Intrigue #2] Boxon généralisé. Yunaic11
Taille de l'équipe : 34/38
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 82
Jetons : 824
Points d'Expériences : 2907
[Intrigue #2] Boxon généralisé. Yunaic11
34/38
Hoenn
17 ans
82
824
2907
pokemon
[Intrigue #2] Boxon généralisé. Yunaic11
34/38
Hoenn
17 ans
82
824
2907
Yuna Frostheart
est un Topdresseur Spé. Type

Boxon généralisé

Event
♫♫
Je crois que le calme autours de moi a complètement été brisé, les cris d’élèves et d’adultes commencent à raisonner dans tout le bâtiment. Je me doute de ce qui est en train d’arriver, mais une part de moi espère que ce n’est pas le cas, que mon imagination me joue des tours…et que je vais pouvoir de nouveau être au calme. Malheureusement ce n’est pas le cas, et tellement perdue dans mes observations, je n’ai pas remarqué que quelqu’un est apparu dans mon dos. Je tourne la tête légèrement pour voir qu’il s’agit de Lissa, la petite sœur de Ginji. Elle a toujours son fidèle Vipélierre dans les bras, mais je vais être honnête, si elle n’avait pas demandé ce qui se passait, je n’aurai pas su qu’elle était là.

Je n’ai pas le temps de lui répondre, qu’une bande de trois étudiants armée de pistolet de paintball…Ho non ne me dites pas qu’ils ont commencé à faire leur guerre dans les couloirs de l’hôtel, même si les profs ne sont pas là, ça va nous attirer des problèmes. Le mieux à faire c’est de les ignorer et partir sans se retourner, en emmenant Lissa avec moi, histoire qu’elle ne soit pas prise dans cette guerre stupide.

Malheureusement pour moi, l’un d’entre eux me reconnait et pointe son arme vers moi, sous pretexte que je ne suis pas armée…Sérieusement ? Ils veulent sérieusement m’affronter ? Non mais les gars ce n’est vraiment pas le moment, je ne suis pas d’humeur à jouer avec eux. Et moi pas armée ? S’ils savent que je suis la spé feu de la PC, ils doivent aussi savoir l’arsenal de pokémon que j’ai. Ils ne vont pas osé attaquer, ils ne vont pas risquer un déluge de feu quand même ?

Plash

Je baisse les yeux pour voir la tâche rose qui vient d’apparaitre au sol, à même pas un mètre de moi…

Ils ont osé.

Lissa s’est cachée derrière moi, surprise par cette attaque suicidaire de leur part. Je relève mon regard noir dans leur direction, ce n’est vraiment pas le bon jour pour leur connerie. Heureusement pour eux, ils sont mauvais au tir, s’ils partent maintenant je veux bien passer l’éponge et ne pas les bruler vifs. Mais Arceus ne semble pas entendre mes mises en garde, et les autres commencent à tirer, alors qu’ils se décident à se rapprocher de nous. Très bien, ils viennent de signer leur arrêt de mort, ils se sont frottés à la mauvaise dresseuse.

En plus il y a Lissa avec moi, et il est hors de question qu’ils ne touchent à un seul de ses cheveux. Même si la Pyroli attrape mon poignet, me demandant ce qu’on doit faire, je reste silencieuse, essayant d’attraper l’une de mes pokéball de ma main libre. Ils vont goûter à un petit Boutefeu d’Ama, ça va leur remettre leurs idées à leur place.

Malheureusement la jeune Labelvi ne semble pas de cet avis, la pression qu’elle exerce sur mon bras se fait un peu plus forte, alors qu’elle me dit qu’il faut fuir. Je n’ai pas le temps de dire quoi que ce soit qu’elle m’entraine à sa suite, cherchant à échapper aux gars d’AES qui nous pourchassent désormais. Je sens que la jeune fille ne sait pas vraiment où elle va, elle essaye plus de les semer, mais les couloirs sont un peu trop longs pour qu’on disparaisse efficacement.

On finit par tomber sur une porte entrouverte, et ni une ni deux, Lissa nous entraine à l’intérieur, alors qu’on se plaque contre la porte pour la fermer, alors que les bruits de pas se rapproche. Je ne pense pas qu’ils ont réussi à savoir dans quelle chambre on s’est planqué…Parce que oui, Lissa nous a entrainées dans une chambre, qui heureusement est habitée par des têtes connues. Elise nous regarde avec de gros yeux…il faut dire qu’on a déboulée sans qu’elle s’y attende.

-Bonjour Elise…

Ma vois est neutre, mais je n’ai pas le temps de m’excuser que j’entends des voix qui s’élèvent de l’autre côté de la porte.

-Bon sang elles sont passées où ?
-Pas question qu’elles nous échappent, on fouille les chambres et on les canarde !

Quoi sérieusement ? Mais ils sont complètement débiles où quoi ?! Ils commencent à m’énerver sérieusement, ça va vraiment finir en Lance-Flamme cette histoire…Mais je ne pense pas que ce soit du goût des filles, surtout de Lissa qui m’a déjà empêcher de me battre.

-Les filles font qu’on barricade la porte, ils vont venir ici.

Ils sont à deux portes de nous je dirais, et ils ne prennent même pas le temps de frapper aux portes. Ils ouvrent probablement à coup de pied, et au vu des cris que j’entends, ils tirent à vue, sans chercher à savoir qui est leur cible.





Hrp :
Des garçons d'AES arrivent et tire sur Lissa et Yuna, cette dernière veut les brûler mais la Laberlvi l'en empêche, et elles courent dans les couloirs. Elles finissent dans la chambre d'Elise et Calua. Après avoir saluer rapidement les propriétaire de la chambre, Yuna les informe de l'urgence de barricader la porte, car leur assaillants rentrent de force dans les chambres voisines.




 
You can never
turn back


[Intrigue #2] Boxon généralisé. P8X21eb
I'm coming like a Firebaaall ♪
Elise Sandstorm
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8448-573presentation-elise-sandstorm-mentali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8457-elise-sandstorm-mentali
Icon : [Intrigue #2] Boxon généralisé. 1604422299-icon-4
Taille de l'équipe : 4/14
Région d'origine : Johto
Âge : 16
Niveau : 31
Jetons : 4996
Points d'Expériences : 631
[Intrigue #2] Boxon généralisé. 1604422299-icon-4
4/14
Johto
16
31
4996
631
pokemon
[Intrigue #2] Boxon généralisé. 1604422299-icon-4
4/14
Johto
16
31
4996
631
Elise Sandstorm
est un Scientifique Chercheur Pokemon

You can (not) sleep

Vendredi 1 mai, 22h25

Elise baillait. La semaine avait été plus éprouvante qu'elle ne l'aurait cru. Certes les cours dispensés durant cette classe verte était en tout point similaire avec ceux qu'elle avait l'habitude de suivre au sein même de l'académie, pour autant, elle n'aurait jamais imaginé que le nombres d'activités et de sorties en extérieur serait triplées par rapport à Adala …

D'un autre côté, ce séjour à la montagne lui faisait beaucoup de bien. D'une part pour les nombreuses connaissance qu'elle apprenait tous les jours, et d'autre part pour le temps magnifique que l'école avait la chance de bénéficier durant cette période de transition du printemps vers l'été. Elle n'aurait bien évidement pas rechigné à avoir un peu de neige, mais après l'hiver rude de cette année sur l'île de la Pokémon Community, elle n'était pas mécontente d'avoir droit à un peu de soleil.

La jeune scientifique regardait dans sa chambre, qu'elle partageait avec trois autres filles, dont deux de l'Adala Elite School et dont elle ne parvenait jamais à se souvenir des prénoms. Il fallait dire qu'il ne s'agissait pas du genre de personne avec lesquelles elle avait l'habitude de discuter, l'une d'entre elle en particulier semblait vouloir avoir toujours raison en permanence, et, fait assez exceptionnel pour le souligner, avait le don de légèrement agacer la brune.

Elise s'entendait en revanche mieux avec sa camarade d'école, Calua, une jeune fille visiblement passionnée par la magie et la prestidigitation. Évidemment, les métiers artistiques faisaient toujours grincer doucement les dents de l'ancienne danseuse. Pour autant, elle faisait de son mieux pour supporter sa camarade de dortoir, et, la voyant réaliser un tours avec des cartes, ne pouvait se retenir de l'applaudir des mains, et Koda son Teddiursa, à ses côtés sur la banquette de son lit, d'en faire autant. Les deux jeunes filles de l'AES n'étaient pas encore rentrées ce soir en revanche.

Cela faisait d’ailleurs un peu réfléchir la jeune scientifique, alors qu'elle se préparait pour aller se coucher en douceur, avant ce début de week-end. Aujourd'hui, les professeur du corps étudiant de cette classe vertes étaient tous de sorties dans un lieu tenu secret, et les élèves avaient eu leur journée de libre. Pour autant, après le repas, Elise avait remarqué que très peu d'entre tous les élèves s'étaient dirigés directement vers leur dortoirs …

Alors qu'elle réfléchissait, perdue dans ses pensées, elle fut soudainement surprise par le claquement de la porte de la chambre qui s'était ouverte violemment, laissant s'échapper un cri de stupeur avant de se raviser. Deux personnes aux visages très familiers venaient d'entrer dans la pièce, visiblement essoufflées et en panique.

"L … Lissa ? Yuna ? Qu'est-ce que vous faites là ?"
S'étant levée de sa couchette, la jeune scientifique s'était dirigée vers les deux filles. Elle remarquait alors que ce n'était pas la première fois qu'elle les voyait ensemble. Elle avait eu des échos comme étant que chacune de ses amis avaient un frère, et que ces deux garçons en question s'étaient rencontrés en premier, organisant par la suite la rencontre générale de la bleue et de la rousse.

Avant même qu'elle ne dise autre chose, Elise entendit des coups de feus près de la porte, tandis que des cris apeurés dans les chambres voisines se faisaient entendre. Un vent d'effroi vint alors parcourir l'échine de la scientifique. Une attaque avait lieu dans l'hotel. Et avec des armes à feu qui plus était. Elle commençait à paniquer, tandis que, dans son sang froid habituel, Yuna lui demandait de bloquer la porte. D'instinct, Elise prit la Pokéball contenant son Wimessir, et fit sortir ce dernier.

"Merlin, vite, il faut qu'on bloque la porte avec des meubles !"

Elle commençait à déplacer, en panique et avec beaucoup de difficultés, le lit en direction de la porte. Elle savait que pour se protéger de terroristes, le confinement était la solution.

"E... Est-ce qu'on sait qui … qui nous attaque … ? Et … est-ce que les professeur vont bientôt revenir … ? Quelqu'un a-t-il prévenu la police … ?"



HRP :
Elise est pipou avec Calua dans sa chambre.
Les filles débarquent et c'est la panique.
On (essaye de) bloque la porte avec ce qu'on a à disposition.
ALED


Dernière édition par Elise Sandstorm le Jeu 14 Mai - 16:10, édité 1 fois



La cutie danse en 9900ff

[Intrigue #2] Boxon généralisé. Miniature_216[Intrigue #2] Boxon généralisé. Miniature_714_EB[Intrigue #2] Boxon généralisé. Miniature_876_%E2%99%82_EB[Intrigue #2] Boxon généralisé. Miniature_427_EB
Josh Aéris
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t3650-0266-josh-aeris-un-revenant-affecte-phyllali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t3736-josh-aeris-adulte
Icon : [Intrigue #2] Boxon généralisé. S-l300
Taille de l'équipe : 8
Région d'origine : Kanto
Âge : 21
Niveau : 40
Jetons : 1133
Points d'Expériences : 1196
[Intrigue #2] Boxon généralisé. S-l300
8
Kanto
21
40
1133
1196
pokemon
[Intrigue #2] Boxon généralisé. S-l300
8
Kanto
21
40
1133
1196
Josh Aéris
est un Adulte Colonel de la 24ème


Boxon Généralisé

Commun

Le camp improvisé de l’armée est bien établis, non loin, derrière les chalets dans une clairière, le proprio est un ancien de l’armée, donc logée toute une division ne le dérange nullement. Cela fait un peu moins d’un mois que tu es là, arrivé en mauvais état, tu peux enfin marcher proprement, le kiné à fait un excellent travail avec tes entorses, tu as retrouvé toute l’élasticité du mouvement. Toutefois, tu as encore fragilité, il faut dire qu’Ammolite n’a pas épargné tes côtes. De ton côté, l’équipe a reprit le moral, malgré un échec cuisant malgré un avantage numérique certain. Ringabel enrage, espérant au fond de lui de pouvoir progresser d’autant plus. Le temps pansera l’échec, tout ce que tu sais, c’est que pour avoir arrêté sept des huit membres de cette terrible escouade de renégats, tu risques d’être récompensé comme il se doit, pour l’instant, cela traîne, Deugol et Petein eux sont toujours hospitalisés, mais pour la rééducation de leurs membres brisés. Eux aussi auront le droit à une promotion après cette glorieuse bataille.

Les yeux plongés dans ta gamelle, vous êtes avec quelques gars devant un feu de bois, vous faites griller vos marshmallow, bien que le jour soit férié, le repos n’attends pas pour vous, obligé d’effectués vos rondes, votre mois s’est résumé à arrêter des combats clandestins entre les étudiants des écoles opposés. Ils sont plus chiants à calmer que les nuisibles d’après tes collègues, tu fais profil bas, te rappelant de la fougue de tes années là-bas. Un petit sourire passe tes lèvres lorsque tu croises le regard de ton Coatox, forcément, lui aussi s’en souviens.

Puis des bruits de détonation se font entendre. Inutile de vous questionner sur ce que c’est, entre militaires, on reconnaît même les armes factices et vu le boucan, c’est une sacrée baston.

-Me dites pas qu’ils sont encore en train de faire de la turbo merde ?

-Boarf… Pour changer, mais c’est du paintball non ? Y a la détonation, mais pas le sifflement.

-On y va ?

Un regard entre vous suffit à indiquer que vous avez vraiment envie de vous venger de ces sales gosses. Vous vous levez pour partir vous équiper. Ranger, gilets parreballe, casque, visière nocturne, bombes fumigènes, ton Caotox observe la scène d’un air blasé alors que Ringabel est totalement hypé et brief Hel sur le combat terrible qui les attends, la guerre des peintures, contre un groupuscule Englo-indo-normand ayant volé le mont St-Michel aux Bretons sponsorisé par le lobby musulmen de l’industrie de la viande porcine (c’est toujours la faute des anglais).

Vous partez sur le premier lieu du conflit qui semble se déplacer, accompagné de ton équipe militaire, vous attrapez vite un enfant isolé, maîtrisé par ton Gallame, tu t’approches de lui en prenant ton arme.

-Renvoie scolaire no jutsu

Tu poses deux doigts sur son front avant que le Gallame ne te téléporte. Tu avises ce fusil d’assaut qui est une bonne réplique, Hel te tend une ceinture de munitions, le chargeur est plein. Tu arrives finalement par une porte arrière couverte de peinture.

La purification peut commencer.

Tu entres et mets en joue, un enfant, boom, deux tires, juste en dessous de la gorge, plein coeur. Le gamin s’écroule, quelques cris, surtout lorsqu’on entend

-Y A L’ARMEE ! Y A L’ARMEE

C’est jouissif, avoue le, tous ces cris, toutes ces histoires, toutes leurs conneries vont enfin se retourner contre eux. Tu en profites pour récupérer l’arme de ce petit avant de le mettre en PLS, ça serait con qu’il s’étouffe non ? Tu avances, mitraillant sans vergogne les gamins sur ta route. Hel et Thor s’en donnent à coeur joie en balayant tous ces petits cons avec des attaques roulades. Tu prends les munitions des petits qui trépassent sur ta route et un second fusil, au cas-où.

Au détour d’un couloir, tu mets en joue prêt à tirer, sauf que la tignasse brune que tu observes, tu la connais, derrière lui, quelques élèves. Ringabel se contente de hurler mentalement à Paul alors que tu ajustes la visée.

-LES ARMES SONT PAYANTES, MAIS LES RAFALES SONT GRATUITES. KALASH KALASH SUR LA MÉLODIE, CHEZ NOUS PAS DE FÉLONIE

Tu rafales tous les grands morts des autres élèves en un instant et ils s’enfuient colorés de la honte de leur immaturité. Tu relèves tes lunettes tactiques pour observer Paul.

-Wesh bien le gang. Tu lui lances quelques chargeurs puisqu'il semble déjà arméTu vas pouvoir mettre en pratique tout ce que t’as appris en Stage. En joue, avancée tactique, faut purifier ces gamins, Paul. Puis attend, t'es déjà bien coloré, quelle indignité...

-A TOUTES CES NUITS QU’ILS M’ONT POURRIS

-Ringabel, reste calme

-PAYS DE GALLE INDEPENDANT

Ce cri du coeur est appuyé par ton racaillou et ta gruikui qui poussent des cris guerriers.

-Comment ça se fait que tu sois imbibé de peinture?




© BBDragon


HRP :
Josh et quatre militaires se sont invités pour venger tous les affronts de cette rivalité scolaire toxique.

Josh croise Paul, lui fourni une arme, munitions et Ringabel est clairement dans un mood à faire le con et gueule H24, y a moyen que vous l'entendiez hurler dans vos têtes.


Le militaire s'exprime en D46100


[Intrigue #2] Boxon généralisé. Miniature_454_EB[Intrigue #2] Boxon généralisé. Miniature_545_EB [Intrigue #2] Boxon généralisé. Miniature_042_LGPE [Intrigue #2] Boxon généralisé. Miniature_406_EB[Intrigue #2] Boxon généralisé. Miniature_848_EB
[Intrigue #2] Boxon généralisé. Gallade_sprite_2 [Intrigue #2] Boxon généralisé. Miniature_768_EB [Intrigue #2] Boxon généralisé. Miniature_074_Alola_LGPE [Intrigue #2] Boxon généralisé. Hel
[Intrigue #2] Boxon généralisé. Miniature_302_EB
Thésée Coursevent
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8304-562-thesee-coursevent-bimbadabim-bimbadabadaboum-phyllali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8314-thesee-coursevent-phyllali
Icon : [Intrigue #2] Boxon généralisé. 1560964883-icon
Taille de l'équipe : 8
Région d'origine : Alola
Âge : 16 ans
Niveau : 21
Jetons : 2626
Points d'Expériences : 389
[Intrigue #2] Boxon généralisé. 1560964883-icon
8
Alola
16 ans
21
2626
389
pokemon
[Intrigue #2] Boxon généralisé. 1560964883-icon
8
Alola
16 ans
21
2626
389
Thésée Coursevent
est un Pokeathlète Médecin
22h30. Sous le carillon de la demi-heure, les portes du l’hôtel sont foulées par des hordes d’élèves surexcités et armés jusqu’aux dents. L’AES file prendre couverture derrière canapés, fauteuils et tables. La PC en fait de même à l’opposé du hall. Une guerre de peinture sans merci se livre sous les yeux ébahis des clients, des autres élèves et du personnel. Plusieurs gamins se dispersent dans le bâtiment et le désordre prend rapidement les rênes du chalet, alors que professeurs et dirigeants sont de sortie.

Dans ce spectacle sans précédent, Thésée est légèrement perdu. Il débarque dans le hall et regarde les deux camps s’affronter avec ardeur. Il avait entendu cette rumeur à propos d’une sortie nocturne de leurs enseignants et d’une petite fête que voulait organiser en cachette les autres. Il n’aurait jamais cru qu’elle prendrait une telle tournure.

Plusieurs balles le prennent pour cible par le camp de l’AES, mais Mark les dévie avec ses pouvoirs psychiques. Nishiki se bouge aussi et fend en deux les projectiles à l’aide de son poireau. Personne ne viendra embêter leur dresseur ce soir.

- Tu triches ! S’écrit une gamine hargneuse.

Il n’est pourtant pas le seul à avoir des Pokémon sur le champ de bataille. Servant pour la défense comme pour l’attaque, cette bataille prend doucement une tournure de guerre totale. Thésée est sur le point de retourner à sa chambre, lorsqu’il voit un enfant, albinos apparemment, s’avancer au milieu des tirs. Certains le somment de revenir s’abriter, d’autres n’hésitent pas à lui tirer dessus. Il est facile dès lors de deviner qu’il appartient à la même école. Cependant, il ne s’arrête pas de prêcher l’arrêt des combats et se reprend une tache de peinture.

- Formez une couverture autour de ce garçon. On y va !

Mark et Nishiki foncent avec Thésée sous le feu nourrit de l’AES rejoindre le gamin. Ils parviennent à repousser les attaques pour le moment, mais rien ne garanti leur réussite dans le temps, c’est pourquoi le rouquin tient à se presser de quitter cet endroit.

- Viens, le Décoloré ! T’arrivera pas à les changer d’avis. J’te ramène en sécurité.

Thésée attrape ensuite le bras du gamin et l’incite à le suivre se cacher derrière une table occupée par la PC.


HRP :
Thésée aperçoit Georges au milieu du champ de bataille et va lui porter secours.
Il n'est pas armé, mais son Méios (Mark) et son Canarticho d'Alola (Nishiki) le protègent.


chaque personne qu'on s'autorise à
aimer
est quelqu'un qu'on prend le risque de
perdre
Camille Duval
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8385-569-camille-duval-une-nouvelle-vie-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8391-camille-duval-givrali#85073
Icon : [Intrigue #2] Boxon généralisé. 2UFITht
Taille de l'équipe : 11/12
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 16 ans
Niveau : 20
Jetons : 2907
Points d'Expériences : 371
[Intrigue #2] Boxon généralisé. 2UFITht
11/12
Sinnoh
16 ans
20
2907
371
pokemon
[Intrigue #2] Boxon généralisé. 2UFITht
11/12
Sinnoh
16 ans
20
2907
371
Camille Duval
est un Topdresseur Ranger

▬ Hmpf.
▬ Mais allez !

Confortablement installée dans l'unique fauteuil de la chambre, j'observai avec un regard plus qu'amusé la scène qui se jouait sous mes yeux. Mes deux colocataires, des élèves de l'AES et également frères et sœurs, se disputaient l'un l'autre pour savoir lequel allait manger la dernière glace à notre disposition pour ce soir. L'une était Ashley Curtis, l'autre Jin Curtis. Malheureusement pour la première, le second faisait bien une tête de plus qu'elle et profitait de larges bras pour empêcher la jeune femme d'accéder à la récompense. Je pouvais sentir d'ici que la demoiselle se débattait pour ne pas mettre un coup de pied à son frère pour récupérer la fameuse glace.

▬ Allez, allez, allez ! T'es vraiment pas cool !
▬ Non.

Je ne pus m'empêcher de retenir un rire étouffé suivi d'un rictus. Le refus de Jin fut si fort que j'en fus presque étonnée de voir qu'Ashley n'en démordit pas et sembla même redoubler d'ardeur pour atteindre la glace, se mettant sur les pointes. Malheureusement, et je m'y attendais, ma passivité face à la situation allait être de courte durée et la jeune femme finit par se tourner vers moi, arborant un large sourire poli.

▬ Dis, tu m'aides, Camille ?
▬ Hmpf.

Jin ne fut pas dupe et profita de la perte de concentration de sa sœur pour lui échapper, se dirigeant vers la salle de bain pour s'y enfermer et manger la fameuse glace en toute tranquillité. C'était sans compter sur la militante qui se jeta littéralement sur le grand dadais, l'agrippant à l'épaule en lui faisant bien comprendre qu'il ne lui échappera pas si facilement. Finalement remise à l'écart, je me dis tout de même qu'il valait mieux intervenir avant que cela ne dégénère et je décidai de passer à l'action, me levant pour récupérer la Pokéball de ce cher Denki, lui demandant d'aller récupérer la glace.

Ni une, ni deux, le Pikachu chromatique remonta son petit pantalon et s'élança vers son objectif, utilisa sa Vive-Attaque pour prendre Jin au dépourvu. En un instant, le type électrique sauta au niveau du dessert glacé et l'attrapa sans trop d'efforts, revenant vers moi avant que Jin ait le temps de remarquer l'absence de ce qu'il protégeait. Ce fut d'ailleurs Ashley qui le remarqua la première, s'arrêtant subitement d'embêter son frère.

▬ Eh, elle est où la glace ?
▬ ... Camille.

Le jeune adulte comprit aussitôt ce qu'il en retournait et se tourna vers moi, lançant un regard mauvais. Il fut bien vite imitée par Ashley, qui fixait, à vrai dire, surtout Denki, voyant bien la glace se trouvant entre ses petites pattes fières. Le Pikachu affichait sans honte sa prise, souriant mesquinement en direction des deux élèves de l'AES. Pendant un instant, le silence, puis soudainement, les deux se jetèrent sur le type électrique qui prit aussitôt la fuite, conservant la glace dans les mains. Profitant de sa petite taille, il esquiva habilement les quatre mains qui lui tombèrent dessus, rejoignant rapidement la porte de la chambre donnant sur le couloir.

▬ Reviens ici !

Jin resta planté près de ma position, à l'opposée de Denki, mais Ashley se jeta vers ce dernier, ne cherchant même pas à prendre de précaution. Je me trouvai quelque peu décontenancée devant la combativité de la demoiselle alors même qu'il ne s'agissait que d'une glace. Je n'eus malheureusement pas le temps de voir jusqu'où elle était prête à aller car alors qu'elle approchait de la porte, un gros boum se fit entendre contre un des murs à proximité de cette dernière, suivi d'un vacarme grandissant, nous stoppant tous. Légèrement effrayé, Denki se mit sur le côté de la porte, laissant une Ashley curieuse au possible aller ouvrir la porte, se trouvant aussitôt accueillie par une explosion de peinture en plein visage.

▬ Oh mince.

Visiblement, Jin savait par avance ce qu'il allait advenir et il ne fallut pas plus de deux secondes pour que je le comprenne à mon tour. D'abord silencieuse, la militante se contracta un court instant avant de laisser éclater sa colère d'un coup de poing sur la porte.

▬ ILS VONT VOIR CE QU'ILS VONT VOIR !

Et sans même attendre, elle quitta la chambre, s'engouffrant dans le brouhaha. Jin et moi, nous restâmes silencieux en la voyant disparaître comme ça, puis finalement, l'élève de l'AES se décida à agir, quittant à son tour la chambre.

▬ Attention, ils sont visiblement en train de faire une bataille de paintball dans tout l'hôtel. Protège la chambre et nos affaires, tu m'en verras heureux.

Avant que j'eus le temps de répondre, le jeune homme s'engouffra à son tour dans le brouhahaha, fermant la porte derrière lui. Moi je restai plantée là, ne sachant quoi penser. Je pris le temps d'analyser la situation, réalisant rapidement ce que venait de me dire Jin. Une BATAILLE DE PAINTBALL ?! Mais, mais … Mais. Je crois que ce fut la seule chose que je parvins à réellement me dire. Il me fallut bien deux minutes supplémentaires pour pleinement réaliser la situation et commencer à faire quelque chose. Du moins essayer, puisqu'avant d'avoir pu fermer la porte de la chambre à clé, voilà qu'un élève l'ouvrit avec fracas, n'attendant pas qu'on lui ait donné l'autorisation, et me visa, me demandant si j'étais un élève de la Pokemon Community.

▬ Oui, et je te prierai de partir tout de suite ou mon Pikachu te le fera regretter, merci.

Le jeune élève ne demanda pas son reste en voyant sur sa droite le type électrique laissant déjà sortir joyeusement des éclairs de ses joues, n'attendant qu'un ordre pour agir. De nouveau, je me trouvait seule, me dirigeant vers la porte pour enfin la fermer. Ce que je n'avais pas vraiment prévu, c'était que Denki abandonnerait sa glace pour suivre le jeune homme, pour une raison que j'ignorai totalement. Peut-être aller faire du paintball lui aussi ? À moins qu'il ait décidé de persécuter le jeune garçon ? Je ne saurai le dire, Denki étant bien trop imprévisible.

Malheureusement pour moi, je ne pouvais pas laisser le Pikachu chromatique faire et je n'avais désormais d'autre choix que d'aller à sa poursuite pour aller le récupérer. Gloussant à l'idée de devoir me joindre à la mêlée, je me motivai et attrapai les Pokéballs d'Hortensia, Grenadine et du coup Denki ainsi que la clé de la chambre et me dirigeai à l'extérieur, refermant derrière moi. Dehors, c'était déjà le bordel mais par chance, le gros était déjà passée par ici et seuls quelques élèves courraient encore dans le coin, se tirant dessus sans ménagement.

▬ Allez, je peux le faire.

Soupirant un coup, je me mis en route, espérant trouver rapidement la souris électrique. J'espérai surtout ne pas finir pleine de peinture, même si ça semblait mal parti …






HRP :
→ ça se fight pour une glace dans la chambre de Camille
→ Ashley (un des PNJ de la chambre de Camille) se prend une bombe de peinture au visage et, dans une colère noire, décide d'aller exploser tout ces gens.
→ Jin (le frère d'Ashley, autre PNJ de la chambre de Camille) va à sa suite pour la raisonner, mais ça sera pas gagné.
→ Un élève pénètre dans la chambre mais Camille le rembarre.
→ Malheureusement, Denki le Pikachu décide de poursuivre le fameux élève pour une raison inconnue (le persécuter ou aller faire du paintball aussi) et Camille est contrainte de le suivre pour l'empêcher de faire des bêtises.

Et maintenant elle se promène dans les couloirs à la recherche du type électrique ~
Paul Nyllis
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t3874-0280-paul-nyllis-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t3876-paul-nyllis-noctali
Icon : [Intrigue #2] Boxon généralisé. NLyjW
Taille de l'équipe : 32/33
Région d'origine : Rosalia, Johto
Âge : 19
Niveau : 64
Jetons : 5563
Points d'Expériences : 2088
[Intrigue #2] Boxon généralisé. NLyjW
32/33
Rosalia, Johto
19
64
5563
2088
pokemon
[Intrigue #2] Boxon généralisé. NLyjW
32/33
Rosalia, Johto
19
64
5563
2088
Paul Nyllis
est un Topdresseur Stratège
Retrouver les gamins qui avaient fait le coup ne fut pas une tâche difficile. Ils étaient tous trois en train de vandaliser les autres chambres, allumant quiconque se dressait sur le chemin et n’appartenait pas à leur clan. Ils n’étaient clairement pas les seuls à sévir dans l’hôtel, d’autres sons de balles et de cris se répercutaient aux quatre coins de la bâtisse. Cependant, il n’y avait pour l’instant que ces trois-là qui m’intéressaient. Tandis qu’ils sortaient d’une chambre après avoir dégommé ses habitants, je les attendais de pied ferme. En me voyant, ils se mirent d’abord à rire. J’avais le corps recouvert de peinture et n’étais en rien intimidant. J’étais en soi, une de leurs œuvres vivantes.

- T’en as pas eu assez ?
- Aucun souci, nous on demande que ça. Mais va falloir nous montrer ton dos, l’avant manque de place.

Le dernier resta muet, braquant avec les deux autres sont fusil sur moi. A mon stage, j’avais appris à me défendre en cas d’attaque. Je n’avais peut-être pas pu manier d’arme à feux, je savais au moins désarmer un individu. Le temps était venu de mettre en pratique ce que j’avais appris. D’un premier mouvement, je venais saisir le poignet de l’individu du milieu. Je le tordais pour casser sa poigne sur l’arme et lui retirer toute force de la tenir. Les deux autres s’excitèrent en voyant ça, mais mirent un léger temps à analyser la situation et réagir. C’était suffisant pour dégager le bras de leur pote dans la tronche de l’un et donner un coup dans l’arme de l’autre. Je prenais ensuite possession du fusil du premier et le braquais sur les trois. Pan. Pan. Pan. Leur visage venait de subir un ravalement de façade. Dans les secondes suivantes, je les neutralisais définitivement et prenais les cartouches des deux autres fusils.

Avec trois-quatre balles dans chaque chargeurs, je n’irais probablement pas loin pour endiguer cette guerre. C’était sans compter l’aide inopinée qui m’arriva dessus. J’aurais peut-être préféré une entrée en scène moins… assourdissante de leur part. Ringabel n’a décidément pas la droiture d’un Pokémon militaire classique. Pourtant, Josh est beaucoup moins extravaguant que lui. Enfin, c’était ce que je pensais jusqu’à ce qu’il me lâche un « wesh ».

- Yo le sang. Je rangeais mes nouveaux chargeurs dans la ceinture de mon pantalon. J’ai déjà pu commencer à travailler dessus. Trois ennemis ont été repeints à l’instant. Je suppose que c’est vous que j’ai entendu tirer dans l’autre couloir ?

Ringabel ne se calmait pas. Il continuait à gueuler comme un Moufouette à tue-tête. Toutefois, son énergie semblait se communiquer aux Pokémon du caporal. Ce dernier était plus préoccupé par mon allure que par ces cris de guerre, auxquels il devait être habitué avec le temps.

- Ils m’ont surpris en plein ébat. J’ai préféré protéger au possible la demoiselle.

D’autres tirs venaient du fond du couloir qui donnait sur deux autres couloirs et leurs chambres correspondantes.

- La pandémie se propage encore. Essayons de sécuriser l’étage dans un premier temps.

Désolé Marie de t’avoir laissée seule dans la chambre, mais tu serais plus en sécurité si tu ne sortais pas. Les murs des couloirs étaient imbibés de peinture, je n’avais pas la moindre idée du nombre de nos opposants. Si toute l’AES avait pris les armes, notre combat était perdu d’avance. Autant que tu ne sois pas blessée au cours d’une lutte qui pourrait être vaine.

- Caporal, je vous laisse prendre les devants.


HRP :
Paul fait la gueeeeeerre à l'AES. Il rencontre Josh et part avec lui.


Moodboard :
[Intrigue #2] Boxon généralisé. 1543863697-signa-par-max
Merchiii Max pour cette superbe signature !
Kasai Hajime
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8971-606-kasai-hajime-il-n-y-a-pas-que-les-anges-qui-sont-blonds-aux-yeux-bleus-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8976-kasai-hajime-noctali#90830
Icon : bim
Taille de l'équipe : 2
Région d'origine : Johto
Âge : 16
Niveau : 16
Jetons : 4363
Points d'Expériences : 449
bim
2
Johto
16
16
4363
449
pokemon
bim
2
Johto
16
16
4363
449
Kasai Hajime
est un Pokeathlète Coach
Son carnet était bien trop vide à son goût. Aucune info vraiment croustillante à se mettre sous la dent en ce moment. Pourtant cette classe verte était l’endroit rêvée. Un duel AES PC, un massacre possible DU SANG. Mais rien. Les deux écoles étaient étrangement calme. Aucune effusion d’hémoglobine, rien. C’en était si frustrant. Rien ne valait une bonne rivalité qui partait dans la mort. N’est ce pas ?

« Personne ne peut être d’accord avec tes pensées Kasai. »

Une présence se fit nouvelle dans la pièce, Exchiel, l’Abra de Kasai venait de se téléporter dans la chambre. Son appareil photo en patte et ses yeux, blasés.

Il soupira. Sa starter était nettement moins fan de baston que lui. Elle privilégiait plus la fourberie et les coups en traitre au lieu de la violence pure et simple. D’ailleurs, parlant de fourberie, le blond la regarda en souriant, dévoilant ses dents pointus.

« Tu as trouvé quelque chose ? Une rumeur ou encore sur le Noctali qui pécho toutes les adultes qu’il voit ?

- Non pas sur lui cette fois, j’ai mieux. Et même pas eu besoin de les menacer cette fois. T’es invité à une soirée je crois bien. Et c’est marqué : « pour une fois que tes armes vont nous servir » et puis en tout petit et barré y’a marqué bouffon. Cette info est la plus vraie mais la moins intéressante.

- Oh invité à une soirée, ils profitent que les profs soient pas là pour enfin se fight ?

- Tu comprends trop vite...

- C’est juste évident. Prépare ta meilleure caméra, on va bien s’amuser ce soir. »

Il souriait encore plus, une invitation hein ? De toute façon si les gens ne l’avaient pas prévenu il l’aurait su et n’aurait été dans aucun des deux camps, mitraillant les élèves avec ses innombrables armes factices et surtout ses armes de paintball améliorées maison. Il ne pensait vraiment pas s’en servir de manière aussi « officielle » dans l’académie. Très vite, le démon s’habilla tout de noir, s’arma de ses meilleurs atouts et sortit en trombe de sa chambre vers le lieux de rendez-vous. Non sans sa Abra qui le suivit à la trace, prête à filmer le massacre qui allait se dérouler.

Devant le lieux de rendez-vous, Kasai resta en retrait devant l’attroupement des deux écoles. Cela ressemblait vaguement au début de west side story. Qui allaient être les heureux élus à s’aimer dans cette bataille hein ? ça n’allait pas être Kasai. L’amour et les couples en général ça le faisait trop chier. Ça prenait trop de temps sur l’entrainement donc peu pour lui.

Bref.

Après une conversation houleuse entre les deux parties, la bataille commença enfin, dévoilant un Kasai particulièrement vicieux qui tira à vue immédiatement sur les pauvres élèves de l’AES qui avait le malheur d’être visible à ses yeux.

« YAHAHAHAHAHAHAHAHAHA, ça me rappelle le bon vieux temps !!

- Qu’est ce que tu racontes, t’as que 15 ans ! » fit sa starter blasée d’un tel dégénéré. Elle se contenta de se téléporter sur le toit de l’hotel pour prendre des photos avec le meilleur angle possible.

Kasai, lui, resta sur terre, apercevant même Gwenaëlle au milieu de la foule qu’il salua en rigolant avant de repartir au turbin. Il se dirigea vers l’hôtel en riant fortement, prévenant ainsi les gens de sa présence démoniaque. Il ne laissa même pas le temps aux membres de l’Aes de se retourner qu’il les canardait déjà de toute ses balles. Puis, il aperçut une tête immaculée, tentant de raisonner la foule. Un membre des Noctalis pacifistes qu’il avait déjà croisé dans les couloirs plusieurs fois. Aussi immaculé que ses cheveux. Un mec chiant.

Le pauvre garçon se fit arroser de toute part. Ainsi se caractère terne se trouvera peut être paré de couleurs. Il fut sauvé par un rouquin que Kasai ne connaissait que parce qu’il était le neveu d’Iléa. Toujours se renseigner sur les potentiels membres d’une même famille entre administration et élèves. Jouasse, il s’avança gaiement (et en bombardant deux trois élèves au passage) vers les garçons qui se mirent sous une table pour tenter de se protéger un tant soit peu.

Sourire sardonique sur le visage, il se baissa pour leur adresser la parole.

« Bah alors les trouillards on prend pas part aux réjouissances ? C’est si dommage, venez montrez à quel point notre école les écrase ! »

Et par la même occasion, le blond leur fournit armes et munitions.

« Alors prêt ? ON LES ECRASE YAHAAAAA ! »

Oh ça oui qu’il allait écraser ces bouseux qui osent se nommer élite.


HRP :
Kasai est content il tire sur tout le monde depuis le début de la soirée
Il rejoint (peut être) Thésée et Georges sous la table
Il leur fournit des armes
Sa starter Abra vous photographie depuis les toits, ne faites rien d’honteux ou de ridicule sinon vous êtes sûrs que ça sera sur sa pellicule ♥

Josh Aéris
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t3650-0266-josh-aeris-un-revenant-affecte-phyllali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t3736-josh-aeris-adulte
Icon : [Intrigue #2] Boxon généralisé. S-l300
Taille de l'équipe : 8
Région d'origine : Kanto
Âge : 21
Niveau : 40
Jetons : 1133
Points d'Expériences : 1196
[Intrigue #2] Boxon généralisé. S-l300
8
Kanto
21
40
1133
1196
pokemon
[Intrigue #2] Boxon généralisé. S-l300
8
Kanto
21
40
1133
1196
Josh Aéris
est un Adulte Colonel de la 24ème


Boxon Généralisé

Commun

Purifier les immondices comportements de ces gens est une obligation, la sainte croisade de la baie maron débarque enfin sur vos écrans et ça va saigner lourdement ! Le fait de croiser Paul te fait plaisir, il semble avoir déjà essuyé l’attaque des ces marmots et le regard qu’il a, t’indique qu’il avait besoin de purifier son honneur. Après un bref échange suivi d’un Ringabel énervé et excité au possible, en dehors du cadre professionnel, tu restais un jeune homme comme les autres, au langage édulcoré, c’était pas évident pour vous d’être au naturel dans la cadre du stage, mais là, vous allez pouvoir vous en donnez à coeur joie.

-Ouais, je me suis chargé des ennemis que j’ai trouvé sur mon chemin, pas une bien grande résistance. Y a quelques gars de la 24e qui s’amusent aussi. Tu soupires. Les jérémiades des écoliers nous ont pourris tout le stage, on a arrêté, je ne sais pas combien de combats sans arbitres, de situations dangereuses, de harcèlement etc. À force le général Hibiki va s’en mêler haha.

Par contre, la suite te surprends, tu t’étouffes dans en avalant ta salive, laissant Ringabel directement intervenir pour te taper dans le dos. Tu as un petit rire, avec le haussement de surpris.

-Ah ouééééé

-Non mais cas de force de majeur, Paul, ce crime ne restera pas impuni, on va vider les chargeurs et tu pourras t’occuper du tien !

-Ringabel

-NON ! TU PEUX INSULTER MA MÈRE ! TU PEUX METTRE LE LAIT AVANT LES CÉRÉALES ! MAIS ! TU N'INTERROMPS PAS UN SOLDAT EN PLEINE MISSION ! VENGEANCE !

-Je te jure… tu regardes Paul. Il est pas comme ça dans les missions les plus périlleuses.

L’agitation gagne les couloirs un peu plus, il va devenir nécessaire de sécuriser une zone. Tu acquiesces le propos de Paul avant de recharger en un instant, prêt à y aller. Vous n’aurez de cesse d’agir et de combattre tant que ces garnements ne seront pas couchés de grès ou de force. Peut-être qu'Alex est là… Qui sait, tu déglutis un instant, qu’importe, il faut y aller. L’appellation de Paul de fait rire, tu corriges.

-Ce sera « Major » maintenant, tu lui lâches un clin d’oeil. On prend du galon quand on manque de mourir, mais je te raconterai ça autour d’un jus d'orange. Allé Soldat, il est temps.

Bon t'as encore oublié qu'il buvait pas de jus d'orange, ça doit être un running gag que le narrateur que je suis apprécie de mettre en place Toute ton équipe militaire est là, prête à l’assaut, Ringabel reste en arrière et aiguise ses lames. Ton Sarmurai lui aussi, prêt à partir combattre avec toute la hargne du monde. Vous avancez rapidement jusqu’à l’angle. Tu jettes un œil bref et une boule de flammes manque de te carboniser le nez, venant noircir le mur, tu te remet à l’abri, esquivant également une rafale de balle. Ton coeur s’accélère, ça frappe tes temps, tu as pâlis d’un coup. Ringabel reprend tout son sérieux et vient s’occuper d’un Vibra-soin.

Ta Gruikui observe la situation, surprise, mais c’est bien la première fois qu’elle te voit aussi paniqué, usuellement rien ne te fait peur, sauf les flammes. Tu en avais vaguement parlé à Paul, de ce traumatisme des flammes lié à Roitiflam, son évolution finale, tu respires longuement en avisant Paul.

-Un Aflamoir en offensif ainsi qu’un Neitram en soutien. Ils ont barricadé. Il va falloir tenter une percée, je te laisse me couvrir.

Ce propos n’a pas réellement de sens et sonne bizarrement venant de toi. Tu vas foncer tête la première sur un cracheur de flammes ? Pourquoi ? Peut-être car tu seras incapable de viser juste avec un Aflamoir dans la lunette. Ici tu vas pouvoir courir.

-Je reste ici pour couvrir.

-Allé Paul, j’compte sur toi. Thor, Tyr, Hel, avec moi, en formation.

Et tu t’élances, courageusement, dans cette bataille anodine pour le commun des mortels, mais qui doit être pour toi un exemple remarquable de courage, tu es imité par tes pokémons, sous le regard Hel qui réalise peut-être finalement l’importance de son rôle. Ringabel depuis sa naissance, n’a cessé de la former à gérer ses flammes, à absorber celle des autres, à y résister. Il s’est occupé de toute son éducation pour ces instants là, pour qu’elle soit celle qui vaincra les flammes par les flammes.

Les balles fusent, tu te fais toucher Josh, mais ton équipement te protège, tu lâches une bombe fumigène pour couvrir ton avancée, à ce moment Ringabel établie par ses capacités psychique une connexion entre Paul et toi, lui permettant de voir à travers tes yeux pour localiser les cibles à abattre. Cette bombe fumi est aussi un outil pour protéger ton collègue.

-Vas-y Paul, kalash moi ça, si besoin, je peux te fournir les coordonnés exact de tir.

Un peu plus loin, Josh, tu entends un ordre qui va te glacer le sang et celui de Ringabel et Hel.

-ACAB ! Aflamoir ! Feu d’Enfer !

**Panik intensifies**

Faut dire que ce truc, ça touche, ça brûle, mais dans un couloir, ça va forcément toucher. Tu ralentis un bref instant, pas comme ça. Pas comme ça Zinédine. Il s’établit un instant ou tu te dis que finir à l’hosto à nouveau pour brûlures t’enchantes pas trop, tout ça à cause d’un excès de confiance en oubliant comme les gamins d’AES (et PC) pouvaient être cruels.

Toutefois, Hel s’avance d’autant plus vite avec un cri guerrier. Rien ne peut brûler les enfers eux-mêmes, tu n’iras pas au Valhallah Josh, pas ce soir, c’est ce qu’elle semble te dire en se jetant au-devant du combat.

Une vive lumière inonde brièvement le couloir, tu connais bien ça, cet aveuglement temporaire, lorsqu’un pokémon évolue. C’est le moment où Hel a expérimenté son rôle, celui que tes collègues envisageaient pour elle, que cette petite ne soit pas seulement un pansement, mais bel et bien un gros calibre d’artillerie.

Les instants d’après sont difficiles à décrire, mais ce que tu observes, c’est des éclats de roches au sol, les murs sont rayés, le sol noircit, la barricade à sauté et ta Gruikui maintenant Grotichon se tient sur ses deux pattes, amochée, pleine de blessures, sur son crâne, les restes d’une attaque fracass’tête, pas étonnant que le feu d’enfer ait échoué, avec la capacité roche la plus puissante du type roche, l’Aflamoir ne pouvait rien faire.

Tu flanches un peu, rattrapé au dernier moment par Ringabel qui est venu te soutenir et ton Sarmurai qui vient te jeter un peu d’eau au visage pour retirer cette peinture. Pendant ce temps, Hel vide a prit les armes pour kalasher sauvagement ces étudiants au sol.

-Couloir sécurisé ?

-T’es vraiment un petit con Josh ! VRAIMENT !

-Les armes sont payantes ?

-J’vais te frapper Josh.

Pendant que tes jambes semblent reprendre un peu de force pour te maintenir debout, c’est Hel qui vient vers toi, avec ces teintes que tu aimes tant et peut-être pour la première fois, tu la prends dans tes bras avec une affection particulière. C’est pourtant la première fois que les flammes t’ont défendues. Tu caresses doucement le poil de ton gros cochon.

-Merci Ô reine des flammes.

Pendant ce temps Ringabel se tourne vers Paul.

-La prochaine fois qu’il fait un truc comme ça, rappel moi de l’assommer s’il te plaît, vraiment, ou fait le toi-même si je suis pas dans le coin ! On enchaîne?



© BBDragon


HRP :
Josh et Paul purifient un couloir pour sécuriser l'étage où ils se trouvent. Vous entendrez peut-être l'étage trembler à cause d'un Fracass'Tête.

Evolution de Hel de Gruikui à Grotichon..


Le militaire s'exprime en D46100


[Intrigue #2] Boxon généralisé. Miniature_454_EB[Intrigue #2] Boxon généralisé. Miniature_545_EB [Intrigue #2] Boxon généralisé. Miniature_042_LGPE [Intrigue #2] Boxon généralisé. Miniature_406_EB[Intrigue #2] Boxon généralisé. Miniature_848_EB
[Intrigue #2] Boxon généralisé. Gallade_sprite_2 [Intrigue #2] Boxon généralisé. Miniature_768_EB [Intrigue #2] Boxon généralisé. Miniature_074_Alola_LGPE [Intrigue #2] Boxon généralisé. Hel
[Intrigue #2] Boxon généralisé. Miniature_302_EB
Paul Nyllis
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t3874-0280-paul-nyllis-noctali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t3876-paul-nyllis-noctali
Icon : [Intrigue #2] Boxon généralisé. NLyjW
Taille de l'équipe : 32/33
Région d'origine : Rosalia, Johto
Âge : 19
Niveau : 64
Jetons : 5563
Points d'Expériences : 2088
[Intrigue #2] Boxon généralisé. NLyjW
32/33
Rosalia, Johto
19
64
5563
2088
pokemon
[Intrigue #2] Boxon généralisé. NLyjW
32/33
Rosalia, Johto
19
64
5563
2088
Paul Nyllis
est un Topdresseur Stratège
Je me sens soudainement moins seul. D’une part, il est difficile d’ignorer la présence de Ringabel. D’autre part, Josh est venu avec quelques renforts qui purgent en s’amusant le bâtiment. Nous ne serons pas trop de quelques soldats et un stagiaire pour mettre un terme à ce boucan. Je ne suis ensuite pas surpris des réactions de Josh et Ringabel quant à mes motivations dans cette bataille. L’un ravale sa salive, l’autre la déglutit avec des idioties, néanmoins je souris. Celui-ci s’agrandit un peu plus lorsque mon ancien maître de stage m’apprend avoir pris du galon. Major, ce n’est pas rien.

- Mes respects pour cette promotion. Je prendrais ce jus d’orange avec plaisir, quitte à finir dans un lit d’hôpital après.

J’ai perdu espoir que mon compagnon d’armes retienne un jour mon intolérance au jus d’orange. Cette information étant de peu d’intérêts dans les circonstances présentes, j’opte pour une reprise du niveau et laisse Josh s’avancer en premier dans la galerie. Au détour du couloir, le major manque de peu de se faire roussir puis trouer. L’adrénaline monte encore, nous sommes dans une situation compliquée, sans couverture physique disponible pour avancer. En face, ils ont formé un avant-poste avec des tables et des chaises retournées, de quoi se protéger de nos projectiles.

- Entendu, j’te couvre. N’aie crainte.

Je vais devoir fournir un feu nourri pour passer l’envie à nos ennemis de viser mon ami, c’est pourquoi je remplace mon vieux chargeur par un neuf que m’a fourni Josh. Avant qu’il ne sorte à découvert, je lui fais un signe de tête pour le prévenir que je suis prêt. Mon camarade déboule dans le couloir et fonce vers la défense ennemie. Je me décale alors d’un demi-mètre pour canarder quiconque ose montrer sa tête au-dessus des barricades. Le tir est imprécis, il a pour unique objectif de forcer l’ennemi à se terrer, car chaque mètre parcouru par Josh est un mètre de gagné. Mais à cette cadence de tir, je finis par rapidement tomber à sec, tel une baie marron.

- Recharge ! Criais-je comme on me l’avait appris à l’armée. Vas-y Ringabel, je t’écoute !

Refaisant irruption dans le couloir, une fumée commence à masquer les opposants, mais je ne suis que partiellement impacté. Ma vue est différente, on dirait que je ne contrôle pas ce que je vois. Une poignée de secondes m’est nécessaire avant de comprendre la raison de cette bizarrerie. Je peux alors déterminer la position des ennemis qui s’étaient remis à tirer sur Josh. Cette fois-ci, le nombre n’est pas important, il faut viser juste. Une balle après l’autre, je shoot les adversaires que Josh me permet de voir. Puis la connexion se brise. Reprendre ma vue me fait vaciller et me donne la nausée un instant. Tout devient ensuite flammes. Une chaleur intense inonde le couloir et je me jette à l’abri dans le doute.

Le couloir a morflé. On dirait qu’une bombe a explosé en plein milieu. Cependant, ça nous a offert la possibilité de mettre à mal la barricade adverse et d’achever les derniers résistants. Josh est un peu secoué, mais il va s’en remettre vite lui aussi.

- Pour rappel, l’objectif n’est pas la pulvérisation des étudiants de l’AES. Mais je comprends que ce soit très tentant.

Comme pour valider mes dires, Ringabel me demande de veiller à ce que Josh ne recommence plus ce genre d’acte suicidaire. Hochant la tête pour réponse, je pose une main sur l’épaule du garçon.

- Utilise les fusils à peinture la prochaine fois. Je lève ensuite une main pour indiquer à la troupe d’avancer. Il y a un escalier au bout du couloir. On va faire sauter la partie qui descend pour éviter que d’autres élèves ne viennent perturber l’ordre établi. Ensuite nous monterons au second pour sécuriser la zone. Il nous suffira de redescendre par le second escalier qui mène au hall et de s’assurer que personne ne remonte derrière.

Les explications terminées, je prends la tête du groupe, fusil en main. L’absence de mes Pokémon commence à se faire sentir. Je ne sais pas ce que fait Ali actuellement, mais il aurait été utile à mes côtés, notamment pour détruire l’escalier inférieur. A la place, ce sont les Pokémon de Josh qui s’en chargent. Le cumul de l’explosion pyrotechnique d’avant et de celle de l’escalier ont dû alerter du monde. Personne n’a osé sortir dans le couloir une fois que nous étions passé. Les élèves doivent se cloîtrer dans leur chambre la peur au ventre. Qu’ils ne s’en fassent pas, nous allons bientôt rendre son calme et sa paix à ce chalet.

- Au deuxième, vite !

Au pas de course, je grimpe les marches deux par deux. J’arrive à la moitié de celui-ci lorsqu’une balle m’atteint au visage. Le choc me fait déraper et je dévale l’escalier en sens inverse. La confusion s’empare de moi. Je crois apercevoir les autres autour de moi qui me couvrent et tiennent à distance le tireur.

- Il m’a eu en pleine tempe, le bâtard… Soufflais-je en essayant de me redresser. Le coup m’a sonné, mais je pense ne rien avoir de cassé.

Notre position n’est pas la plus confortable pour avancer. L’ennemi a l’avantage de la hauteur et l’escalier n’arrange rien, car nos déplacements sont limités à la cage, qui porte bien son nom.

- Il faut l’aveugler le temps de monter. T’aurais pas une grenade flash ?

***

Pendant ce temps, les aventures d’Ali…

Paul m’avait fait comprendre que je ne devais pas l’embêter ce soir. Il avait un rendez-vous avec cette fille bonbon. Ce n’était pas la première fois qu’il me laissait pour elle. Moi qui avait espéré manger du popcorn en regardant un film avec lui… Au final, je m’étais plongé dans un livre avec un milkshake au bar. Bon ok, c’était une BD Crocrocil Dandy. Toujours est-il que les dessins étaient surprenamment réalistes !

Je sirotais donc tranquillement mon smoothie, le milkshake étant fini, et entamais ma troisième BD lorsque « la catastrophe » eut lieu. Des gens bien habillés s’énervèrent et leurs Pokémon se mirent à attaquer à vue. De l’autre côté de la pièce, des étudiants canardaient avec des armes étranges qui crachaient des couleurs.

Laissant l’animation se jouer pendant que je continuais ma lecture, je voulais reprendre une gorgée de ce délicieux smoothie, lorsque je me rendis compte que ma main balayait l’air. Comment ça ? Mon smoothie s’était volatilisé ? Non, il était bel et bien là mais il caressait le sol, marqué au fer rouge par l’un de ces crachats colorés.

Je hurlais ma fureur. Où était-ce lié à l’augmentation de mes caractéristiques subie par une attaque Vantardise ? Dans tous les cas, mon désir de vengeance était grand. Au moins aussi grand que le tsunami que je déversais sur mes ennemis colorés…

Nul ne touche à mon smoothie.
Agrougrou e.e


HRP :
Après la destruction d'une barricade au premier étage par Josh, Paul fait sauter l'un des escaliers menant au rez-de-chaussée et entame la montée vers le second étage. Il est alors blessé par un franc-tireur.
Aligatueur est au bar à lire une BD Crocrocil Dandy et à boire un milkshake puis un smoothie. Il est boosté par un Vantardise perdu par la Bleusaille de Henry et utilise Surf à grande échelle sur les étudiants qui attaquent le bar.


Moodboard :
[Intrigue #2] Boxon généralisé. 1543863697-signa-par-max
Merchiii Max pour cette superbe signature !
Josh Aéris
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t3650-0266-josh-aeris-un-revenant-affecte-phyllali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t3736-josh-aeris-adulte
Icon : [Intrigue #2] Boxon généralisé. S-l300
Taille de l'équipe : 8
Région d'origine : Kanto
Âge : 21
Niveau : 40
Jetons : 1133
Points d'Expériences : 1196
[Intrigue #2] Boxon généralisé. S-l300
8
Kanto
21
40
1133
1196
pokemon
[Intrigue #2] Boxon généralisé. S-l300
8
Kanto
21
40
1133
1196
Josh Aéris
est un Adulte Colonel de la 24ème


Boxon Généralisé

Commun

Les remontrances de Paul ne semblent pas réellement t’atteindre, il suffira de dire que c’est la faute des élèves. Après tout, ils sont clairement les responsables de ce problèmes, toi t’es juste là pour pouvoir apaiser les âmes et intervenir en neutralisant avec plusieurs collègues qui doivent avancer en binômes pour opérer. Le calme civil régnera bientôt. Tu sais qu’il y a plusieurs cas problématiques, c’est certain, mais tu sauras faire avec n’est-ce pas. Hel, maintenant plus grande et pouvant s’imposer, souffle quelques petites flammes violettes sur Paul, l’air de contester, que son action était clairement nécessaire pour sauver son dresseur et qu’elle n’autorisera aucun reproche. Un petit rire passe tes lèvres, tu hausses les épaules.

-Oups, j’ai envie de dire.

Tu écoutes le propos du stagiaire, il connaît bien mieux l’hôtel puisqu’il y réside, te concernant, c’est une première visite, tu n’as même pas pu profiter du bar, bien au contraire. Tu profiteras du repos lorsque tu seras mort, mais heureusement, ce jour n’est pas encore arrivé. Tu entends bien repousser le funeste jour encore quelques années.

-J’te suis, en route.

Tu recharges, prêt à canarder les turbulents, avec Paul devant, tu vas pouvoir sur qui tirer, car les petits de la P.C n’y sont pour rien, ce sont des anges sages, doux, courtois, responsables, n’est-ce pas ? C’est vrai qu’ils ont pas manqué de détruire la moitié du monde, bien au contraire. Ringabel te suit, légèrement derrière, Tyr et Hel peuvent ouvrir la marche, couvrant Thor qui est maintenant le plus petit du groupe.

Paul se retrouve seul, sans pokémons, il faut dire qu’il ne pouvait pas se dire qu’il allait être dérangé en pleine partie de cartes avec une jeune femme. Le voyeurisme, c’est mal, comme plein d’autres choses, les enfants ne reproduisez pas ça chez vous, soyez des gens sains d’esprits s’il vous plaît n’imitez pas les gens de Lille (de toute façon personne lira ce passage à par toi Paul, t’es un vrais).

Le pas s’accélère et dans les escaliers, vous rencontrez rapidement de la résistance, des élèves bien organisés semblaient contrôler en plusieurs points les lieux. Tu entends Paul chuter en plein ascension, c’est ton Thor qui se charge de le réceptionner et le protéger avec son attaque Boul’Armure pour renvoyer les projectiles et absorber la peinture, pendant ce temps, tu peux vider un chargeur le temps de revenir à Paul, qui heureusement va bien.

-C’est le principal, la purification est en cours.

Ringabel utilise cette nouvelle attaque qu’il a apprise grâce à Idalienor lors de votre mission, Interversion, c’est quand même fabuleux, puisque qu’il échange la position d’un élève Hel en haut des escaliers, ainsi le gamin se fait canarder, véritable bouclier humain. Pendant ce temps Hel, utilise « Tacle feu » et dégomme littéralement la concurrence, « Ils aimeraient surfer sur la vague de la popularité, mais ils glissent seulement au premier chassé » à dit un célèbre philosophe. Dans le sens de la montée, Tyr à lancer deux fois danse-lames pour éradiquer les menaces en enroulant ses épées de force brute d’eau. Ringabel lance à un gamin avec un sourire, en faisant briller sa lame sous son cou.

-Si je fends ton crâne en deux, quel œil se fermera le premier.

-D46100, cette, décapite le…

-Hum allé.

Alors qu’il arme le coup, l’enfant hurle en pleurant, se laissant tomber à genoux et se roule en boule. Le Gallame pousse un faux rire démoniaque exagéré avant de vous rétorquer.

-En vrai, être un connard, c’est pas si satisfaisant, mais ça fait du bien de temps à autres, je devrais continuer.

-Allé, on avance.

Vous arrivez au second étage purifier, les portes sont ouvertes et les élèves s’enchaînent, Ringabel lance son attaque Distorsion pour que ton équipe se jette dans la mêlée pendant que tu invites du regard Paul à te suivre dans l couloir pour chercher ceux du fonds. Tes pokémons s’occupent d’utiliser leurs attaques pour neutraliser les armes ou détruire les balles en plein vol comme ton Sarmurai qui se la joue film des années 90. Le Racaillou d’Alola utilise ses jets de pierre puis sa foudre pour neutraliser les armes. Hel, heureuse de sa nouvelle puissance libère les flammes purificatrice pour faire fondre les canons et les boucher, faisant exploser les balles dans le mécanisme, l’enraillant, ce qui vous permet clairement de neutraliser les gamins.

-Paul vas y , je te couvre.

Devant vous, s’esquissait l’ombre d’une barricade, sur grande pièce commune, un endroit de repos assez vaste. En entrant dans la pièce, tu lances une bombe flash. Tu as prévenu Paul avant avec le geste correspondant. Vous pouvez ainsi esquiver le flash désagréable et vous concentrer sur ces saletés de gosses !





© BBDragon


HRP :
Josh épaule Paul, l'aide au combat et se retrouve au 2nd pour purifier l'étage et ainsi aller du haut vers le bas!


Le militaire s'exprime en D46100


[Intrigue #2] Boxon généralisé. Miniature_454_EB[Intrigue #2] Boxon généralisé. Miniature_545_EB [Intrigue #2] Boxon généralisé. Miniature_042_LGPE [Intrigue #2] Boxon généralisé. Miniature_406_EB[Intrigue #2] Boxon généralisé. Miniature_848_EB
[Intrigue #2] Boxon généralisé. Gallade_sprite_2 [Intrigue #2] Boxon généralisé. Miniature_768_EB [Intrigue #2] Boxon généralisé. Miniature_074_Alola_LGPE [Intrigue #2] Boxon généralisé. Hel
[Intrigue #2] Boxon généralisé. Miniature_302_EB
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum