Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 7 :: Le chalet :: Aile des vacanciers

Pokemon adala community

Tu abandonnerais ce pauvre locataire démuni à son déménagement, en « empruntant » sa camionnette en plus… ? Je ne te pensais pas voleur, Josh.
en savoir plus ?
Cha-charmant… normalement c’est en mission avec Josh que je frôle la mort, pas en rentrant chez les Phyllalis.
en savoir plus ?
Je vais chuter, encore, et ça sera long, et ça sera douloureux, et t'auras pas envie d'être là. Parce que toi, tu as Aoi mais moi j'ai quoi maintenant que Maya est partie, dis-moi ?
en savoir plus ?
Ce n'est pas le parc que je souhaite anéantir...
en savoir plus ?
Mademoiselle Alézar, Pecheresse Caroline ! Où êtes-vous ?
en savoir plus ?
La triche sera permise évidemment.
en savoir plus ?
Q…. Quéééééééééééééé ?!
en savoir plus ?
Le Deal du moment : -24%
LG OLED55CX6 – TV OLED UHD 4K – 55″ ...
Voir le deal
1099 €

Abygaëlle Keelin
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8677-abygaelle-keelin
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t8679-abygaelle-keelin-adulte#88342
Icon : Boxeuse n°2 en approche [Solo, Evolution] Yvwt
Taille de l'équipe : 14/40
Région d'origine : Unys
Âge : 24 ans
Niveau : 35
Jetons : 2733
Points d'Expériences : 836
Boxeuse n°2 en approche [Solo, Evolution] Yvwt
14/40
Unys
24 ans
35
2733
836
pokemon
Boxeuse n°2 en approche [Solo, Evolution] Yvwt
14/40
Unys
24 ans
35
2733
836
Abygaëlle Keelin
est un Adulte Chercheuse
Evolution - Boxeuse n°2 en approche
Solo – évolution Irina (Bibichut → Chapotus)

La petite période de vacances que tu avais pris à Gratia était tout, sauf des vacances. Entre cette balade dans la forêt où tu avais eu des misères autant que de la pluie, et cette soirée de 1er Mai où des enfants avaient foutu un bordel monstre dans tout l’hôtel, tu n’avais ni pu trouver le repos, ni te détendre réellement. Certes, tu avais pu voir des visages familiers parmi les vacanciers, et Lucian était venu te rendre visite pour passer un peu de temps avec toi, mais ces quelques points positifs ne faisaient pas assez pencher la balance…

Dans la journée du 3 Mai, tu décidas à reprendre doucement ton travail. Tu n’avais pas tout ce qu’il te fallait sous la main, mais tu faisais ce que tu pouvais avec ce que tu avais. Tes pokémons s’entendaient bien entre eux, Kayser avait trouvé sa place dans ton équipe. Une petite pensée pour cette mécanicienne à la chevelure d’émeraude, Gwenaëlle, qui te l’avait donné. Tu repensas aussi à l’œuf. Cet œuf de Bibichut, cela faisait un moment que tu n’avais pas eu de nouvelles, tu espérais qu’elle aille bien, elle et l’œuf.

Ton regard se décrocha de ton écran pour croiser les couleurs pastelle d’Irina. Elle était un réel atout pour ton équipe, même si elle restait discrète. Avoir un pokémon psy changeait tout. Elle te montrait quand tu débordais intérieurement, elle t’apaisait, elle faisait le lien entre tes pokémons, pour qu’ils puissent te parler. Et dire qu’au départ, elle n’avait été qu’une curiosité… Tu t’en voulais un peu.

Vers quatorze heures, tu t’octroyas une petite pause. Tu laissas ton ordinateur ouverte et allumé, alors que tu faisais les cents pas, en t’étirant, dans ta chambre d’hôtel. Chacun était à ses occupations, et la Bibichut te fixait depuis un moment. Tu t’assis sur le lit, à côté d’elle, et tu lâchas un soupir.

- Qu’est-ce qu’il y a ?
- Bibi… ?

Un sourire passa tes lèvres : elle faisait la muette. Enfin, elle jouait à celle qui n’était pas un type psy capable de télépathie… Qu’importe, tu ne l’aimais pas pour ça, après tout. Quelque chose la tourmentait. Doucement, tu l’entouras de tes bras avant de la prendre, et de la poser sur tes genoux. Tu continuas de l’étreindre, tout en lui accordant quelques caresses. Etait-ce un mal du pays ? Irina avait trouvé sa place parmi toi et parmi tes pokémons, mais elle était loin de Galar, c’était certain. Tu oubliais parfois l’origine de tes pokémons, te contentant de te dire qu’ils vivaient ici, come s’ils avaient toujours été avec toi… Ce qui n’était pas le cas. Et ces derniers mois…

Ces derniers mois avaient été éprouvant, et d’autant plus pour la petite Bibichut, qui ressentait toutes tes émotions… Tu avais dû être la tempête marine d’un pêcheur innocent, pour Irina. Rien qu’à cette pensée, tu t’en voulais bien plus encore. Tu te laissas glisser sur le lit, obligeant la Bibichut à t’accompagner, puis tu la fixas, la soulevant à quelques centimètres de ton visage.

- Tu aurais dû me frapper des millions de fois pour avoir oublié ça, Irina.

Il y eut un court silence, tu affichas un léger sourire, avant de continuer :

- Je n’ai pas été une tutrice très à l’écoute, ces derniers mois. Mais toi, tu as été exceptionnelle, pas une fois je ne t’ai vu craquer.
- Bibi.

Sa réponse te fit rire. Si elle refusait de te parler directement, c’est qu’elle avait une bonne raison, n’est-ce pas ? Tu avais été égoïste de la prendre pour un simple pokémon, et lui jeter à la figure tes émotions depuis Février. Oooh Abygaëlle, tu aurais dû réfléchir. Mais Irina était vraiment incroyablement forte d’avoir résisté à un tel torrent, et pour cela, tu lui serais éternellement reconnaissante. Elle t’avait même endormie, les soirs incertains, avec d’autres pokémons… Elle t’avait soutenue en quelques sortes, et t’avait permis d’aller mieux.

Tu la reposas lentement sur toi, avant de recommencer à la câliner. Tu aurais dû adopter un type psy bien plus tôt, si tu avais su les bienfaits qu’ils avaient. Une pensée fut pour Ringabel et Josh, qui s’entendaient à merveille, comme deux frères. Un sourire passa tes lèvres et s’estompa aussitôt. Tu laissas passer un soupir entre tes lèvres… Et tu ressentis une douleur au ventre. Irina, comme tu le lui avais autorisé, venait de te donner un coup dans… Ce qui passait sous ses pattes, et ce fut ton ventre. Tu te crispas légèrement avant d’esquisser un léger sourire. Tu ne pouvais pas lui en vouloir, puisque tu lui avais dit de le faire, si tu abusais sur les flots d’émotions.

- Merci, je suppose.

Un nouveau silence. Tu pinças légèrement tes lèvres, tu inspiras longuement et tu laissas ton regard se perdre au plafond, dans le vague. Tu pensais, tu réfléchissais. Puis finalement…

- Tu sais… J’ai vraiment été égoïste ces derniers temps, et j’ai essayé de tout gérer moi-même, sans penser à vous tous. Kaia avait essayé de m’aider, et je l’ai juste… Repoussée, alors qu’on se connaît depuis des années maintenant, elle est comme ma sœur… Sans parler de Kali, je lui ai fait une promesse, et je n’ai toujours rien. Vous grandissez tous à une vitesse incroyable, et vous faites confiance à une personne qui ne sait même pas où aller. C’est incroyable…

Le rire qui s’échappa fut moqueur. Tu te moquais de toi-même. Ces derniers mois avaient vraiment été pittoresques. Rien qu’à revoir tout ce qui s’était passé, c’était idiot, puéril et surtout, risible. Ce n’était pas toi, tout comme ce genre de choses étaient un véritable déjà-vu… Tu aurais dû anticiper et faire les bons choix. Tu te redressas lentement, prenant soin de ne pas blesser la type psy.

- C’est grâce à vous si je vais mieux. Alors merci, Irina.

Un sourire, puis une caresse. Aucune réponse de la part de la Bibichut, à part un sourire, puis elle s’enfuit de tes genoux. Elle gambada quelques temps dans la pièce, elle chercha quelque chose. Tu te relevas, tu l’observas longuement. Elle avait quelque chose d’envoutant, même quand tu ne savais pas ce qu’elle faisait. Tu l’observas un peu plus longtemps, elle revint vers toi. Elle te frappa la jambe comme s’il s’agissait d’un Punching-ball. Tes émotions ? Tu en doutais, à part si elle était mal à l’aise de ta propre déclaration. Tu t’accroupis, tu voulus la caresser.

Une vive lumière t’en empêcha, Irina fit un pas en arrière, alors qu’elle brillait de milles feux. Aaah… Tu le savais, c’était moins surprenant la deuxième fois, tu savais ce qu’il se passait. Mais en quoi ta petite Bibichut allait se métamorphoser ? Tu avais gardé une part de mystère, car tu avais la chance de le découvrir par toi-même. Tu étais impatiente. Pressée. Enthousiasme. Quelques secondes plus tard, tu découvris ce qui te semblait être une petite fille rose et bleue, coiffée d’un chapeau bien trop grand pour elle. Chapotus. Tu voulus prendre Irina dans tes bras, mais elle te frappa, doucement, mais tout de même. Tu la dévisageas sévèrement.

- Tu penses trop ! Je sature ! Stop !

Tu éclatas de rire. D’accord, d’accord. Tu t’assis devant la Chapotus et tu inspiras longuement, avant d’expirer. Tu essayais de faire le vide, de ne penser à rien, pour elle. Si ses capacités avaient augmenté avec son évolution, elle se sentait probablement submergé par tant de nouvelles choses. Tu avais tout le temps devant toi pour l’aider, et elle pour apprendre. Mais une chose était sûre, tu avais une seconde boxeuse des enfers dans ton équipe. Irina s’entendrait à merveilles avec Kaia, c’était certain.

HRP :
Evolution de Bibichut (Irina) en Chapotus !
(c) Apomenon


Fiche ~ T-Card ~ Liens & RP ~ Couleur : #422379
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum