Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 7 :: Le village de montagne

Pokemon adala community

« J’ai juste envie de profiter de cette soirée, et de ce nouveau début de vie… Même si je sais que je ne suis pas encore au bout de mes surprises. »
en savoir plus ?
« Cette mission est déjà un calvaire, alors stp essaie de pas la rendre encore pire, ça m’arrangerait. »
en savoir plus ?
« Je ne suis pas sûr qu’il soit l’heure de distribuer de l’eau bénite, nous savons déjà tous que vous êtes un ange Ranya, mais je suis touché de votre bénédiction. »
en savoir plus ?
« Je me déteste. Je me déteste de toutes mes forces. »
en savoir plus ?
« C'est un fantôme que tu enlaces, Faulkner. »
en savoir plus ?
Le soleil tape. Les gens hurlent. Il en a marre. Ce n’est pas un tournoi. C’est un poisson d’avril.
en savoir plus ?
« Il est beau... Tu en as de la chance... »
en savoir plus ?
-30%
Le deal à ne pas rater :
Dyson V11 Outsize + Station d’accueil – Aspirateur balai sans fil
579.99 € 824.01 €
Voir le deal

Salomé Cobal
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t6439-449-salome-cobal-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t6472-salome-cobal-givrali
Icon : [Mission] Tous en salle Z411
Taille de l'équipe : 8
Région d'origine : Johto
Âge : 17 ans
Niveau : 61
Jetons : 27268
Points d'Expériences : 2058
[Mission] Tous en salle Z411
8
Johto
17 ans
61
27268
2058
pokemon
[Mission] Tous en salle Z411
8
Johto
17 ans
61
27268
2058
Salomé Cobal
est un Pokeathlète Médecin
Elle n'y était pour rien.
Ranya et elle dans la même chambre, cela tenait lieu du hasard, du destin, encore une fois, car Arceus le premier souhaitait réunir les deux filles, et ce malgré toutes les protestations muettes possibles de l'une ou de l'autre.
Mais la vérité était là, tout comme Ranya, il n'y avait plus que Salomé pour décider de s'avancer ou non.
Posée à la fenêtre, la rousse contemplait le paysage tandis que les abysses de sa valise entrouverte attendaient encore d'être explorées pour la défaire complètement et ranger le peu d'affaires emportées avec elle. Elle ne s'y était toujours pas attelée tandis que la journée avait dérivé et avec elle, toutes les phrases qui trottaient dans sa tête et se ressemblaient un peu plus pour aborder Ranya.
Discuter, hein, mais de quoi ?
Du nouvel an ?
De son silence ?
Des messages qui avaient suivi ?
Mieux encore, de cette information nouvelle, de ce fameux copain que la blonde se targuait d'avoir. Parce qu'elle aurait dû s'en douter que cela ne s'arrêterait pas là avec ce cavalier d'un soir, se contentant de serrer les poings face à cette impuissance qui lui sautait à la gueule.

Agir ou non.
Elle le savait, tout était encore possible tant qu'aucune décision n'avait été prise et à travers cette fenêtre ouverte où Algernon allait et revenait, la Médecin appréciait ce dérivé des possibles qui n'appartenait qu'à elle.

Le léger martèlement contre la porte vint l'extraire de sa rêverie, laissant à Ranya le soin  d'ouvrir à leur visiteur du soir, ou plutôt visiteuse au vu de la silhouette de Janice Jauplin qui se profilait sur le seuil.

— Les filles, le restaurant de Gratia a besoin de vous pour la soirée ! Alors arrêtez tout ce que vous étiez en train de faire et venez avec moi, d'accord ?

D'accord.
Salomé abandonna le capuchon de stylo qu'elle était en train de mâchouiller, refermant la fenêtre sitôt le dernier aller-retour du Picassaut effectué et suivit docilement la référente des Givrali, marchant auprès de la blonde.
À un mètre devant eux, Janice ouvrait toujours la marche, visiblement davantage occupée par ses soucis de restaurant que par les quelques bavardages des étudiantes :

— Et ce fameux copain, il a un nom ?


Voilà. C'était dit.
Quelle grave erreur faisait-elle là en abordant le sujet ? Nul doute qu'elle aurait pu se gifler si l'occasion lui était donné, nul doute qu'elle allait regretter la réponse, car demander, c'était prouver que la question l'intéressait.

Princesse sur leurs talons pour fermer la marche, Salomé continuait d'avancer, non sans savoir sur quel pied danser, encore une fois.

— Il te fait jouir, au moins ?

Salomé.
La rousse restait imperturbable pendant cet interrogatoire, marchant droit devant elle tandis que le chemin jusqu'au restaurant lui semblait encore long ; alors pourquoi ne pas en profiter pour discuter un peu ? Ce premier jour de classe verte pouvait aussi être celui où elle renouerait avec Ranya, elle le savait.
À elle de manœuvrer, doucement mais sûrement, pour permettre à la blonde de succomber à nouveau. Mais comment œuvrer avec un adversaire en face ? Au moins avait-elle l'avantage d'être dans la même chambre de la blonde, elle ne pouvait pas négliger ce cadeau que le destin lui faisait.

Elle avait cru Ranya incapable d'être domptée mais voilà qu'elle s'était fourvoyée, voilà qu'un autre était de la partie et lui bloquait le chemin.
Au final, connaître le nom de cet autre était peut-être la pire idée. Déjà qu'elle savait à quoi il ressemblait, que ferait-elle face à lui ? Elle avait brisé Logan pour beaucoup moins que cela mais maintenant il s'agissait de Ranya, alors comment rester impassible, fermer les yeux et faire comme si de rien n'était face à un obstacle de cette envergure ?

Les piaillements d'Algernon la ramenèrent à la réalité en même temps que l'air frais des montagnes qui se dessinaient au loin, et avec elles, ce calvaire que risquait d'être ce service du soir.

— Oh j'ai oublié de vous préciser mais en plus de faire le service en salle, la cuisine aussi aura sûrement besoin d'un coup de main. Ce n'est pas juste les professeurs de la Pokemon Community qui se retrouvent pour dîner ce soir... Ceux de l'Adala Elite School seront aussi présents.

Parce qu'une mauvaise nouvelle ne venait jamais seule, n'est-ce pas ?
Oh après tout, elle s'en fichait, ce conflit ne la concernait pas. La Médecin se contenta de hausser les épaules, n'ayant aucune envie d'interférer dans une guerre qui n'était pas la sienne, elle avait déjà tout un champ de bataille à gérer avec la présence de Ranya, inutile d'en rajouter.

— Effie, ça serait déjà un peu plus diversifié que Quitterie pour toi ?
rigola Salomé avant de reprendre en souvenir de ces quelques messages échangés par iPok, on n'aura même pas eu le temps de le forcer, le destin.

De lui tordre le cou au détour d'un matin.
Car déjà le restaurant et son effervescence annonçait la couleur de cette soirée compliquée.


[Mission] Tous en salle Miniature_731_SL[Mission] Tous en salle 9300065cql[Mission] Tous en salle Rm8b[Mission] Tous en salle Miniature_461_XY[Mission] Tous en salle U96v[Mission] Tous en salle 1560881474-miniature-leviator-2-0[Mission] Tous en salle 1564356350-farfuret[Mission] Tous en salle Miniature_619_XY
Merci Ida, Max & Mika pour les Moodboards ! :
[Mission] Tous en salle 670694A41EB578ED25EEFEFD7DEEFCC2B455DB3045425734926CF80Dpimgpshfullsizedistr[Mission] Tous en salle Cwao[Mission] Tous en salle Salome
Ranya Iluzion
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t6896-471-danse-avec-moi-ranya-givrali
https://pokemoncommunity.forumactif.org/t6897-ranya-iluzion-givrali
Icon : [Mission] Tous en salle 6gxr
Taille de l'équipe : 10
Région d'origine : Johto
Âge : 17 ans
Niveau : 35
Jetons : 1009
Points d'Expériences : 1086
[Mission] Tous en salle 6gxr
10
Johto
17 ans
35
1009
1086
pokemon
[Mission] Tous en salle 6gxr
10
Johto
17 ans
35
1009
1086
Ranya Iluzion
est un Scientifique Archéologue


[Mission] Tous en salle
C’est vrai après tout, pourquoi a-t-elle fuit sa chambre cet après-midi ? Pour aller voir Angel ? Mensonge qui s’est soldée en une visite guidée pour un nouveau à l’académie. Mais elle aurait très bien pu rester dans sa chambre qu’elle partage avec Salomé. Alors pourquoi ne l’a-t-elle pas fait ? Pourquoi n’a-t-elle pas accepté le messager qu’Arceus lui envoyait, à savoir côtoyer Salomé pendant toute la durée de la classe verte ? Pourquoi ne force-t-elle pas le destin comme elle l’a dit elle-même à Salomé ?

Peut-être parce qu’elle a trop peur du jour où elles se comprendront enfin ?

En attendant, la blonde a bien fini par revenir dans sa chambre au côté de la rousse, peu de temps avant le diner. En train de finir de défaire ses affaires tranquillement, la danseuse adresse des coups d’œil discrets à la jeune fille, cherchant à la décrypter. Salomé n’a pas bougé depuis un moment. Assise sur le rebord de la fenêtre, elle scrute un horizon que Ranya ne peut pas voir. Qui a-t-il au loin de si fascinant pour laisser toutes ses affaires en plan en plein milieu de la chambre. Encore une fois, rien que la scientifique ne puisse comprendre. Abandonnant la tâche perdue d’avance, la jeune fille se reconcentre sur ses propres affaires. Après tout, elles vont bien passer un mois et demi ici, elle peut bien prendre ses aises malgré le fait qu’elle partage la chambre avec deux filles de l’AES.

Mais la porte se retrouve prise d’assaut par de légers coups répétés, obligeant Ranya à se déplacer pour ouvrir, la rousse n’étant pas décidée à bouger de la fenêtre. Si ses deux colocataires commencent à oublier leur clé dès le premier jour, cela promet pour la suite du séjour. Mais finalement rien à voir puisque c’est leur référente de dortoir qui se trouve au seuil de la porte. La scientifique n’a pas souvenir de s’être faite remarquer depuis leur arrivée dans la vallée, à moins que ce ne soit pas pour elle. Finalement, ça sera pour toutes les deux. Janice les recrute pour s’occuper d’un restaurant de la vallée ? Inattendue mais comme visiblement elles n’ont pas le choix, Ranya attrape sa petite sacoche et remet en place ses chaussures avant de quitter la chambre, suivie par Salomé.

La scientifique ne peut laisser s’échapper le rictus se dessinant sur ses lèvres face à la question de Salomé, bien amusée.

- Je croyais que ça ne t’intéressait pas. Mais comme visiblement tu as changé d’avis, je t’aide. Angel, c’est ça son nom.

La blonde n’est pas sûre que clamer sur tous les toits qu’Angel est son copain est la meilleure des idées. Mais après tout, ne fait-il pas exactement la même chose devant ses potes ? Bien sûr que si. Alors pourquoi se priverait-elle de se plaisir ? Seulement la danseuse ne s’attendait pas à cette question, sentant son cœur louper un battement. Salomé connait-elle le concept même de la gêne ?

- Je crois que ça ne te regarde pas. Il me semble que moi je ne t’ai pas demandé si tu prenais ton pied avec Ana pendant ces 8 mois où vous avez été en couple. Enfin…en couple…

La vérité c’est que la jeune fille n’avait encore jamais rien fait de concret avec le blond. Bien sûr, ils se sont embrassés, un peu, beaucoup, voir même un peu plus. Mais jamais plus loin. La scientifique ne voyait pas l’intérêt de précipiter les choses. Et puis de toute manière cela ne regarde pas du tout la rousse. Ce sont ses affaires rien qu’à elle. Angel n’a pas à entrer dans ce conflit l’opposant avec Salomé. Seul Arceus sait les idées qui traversent l’esprit de la rousse quand il s’agit de ce genre de chose. Heureusement que leur référente ne prête pas attention à leur discussion. Ou peut-être le fait elle sans rien dire.

Les deux adolescentes accompagnées de leur professeur ont regagné l’extérieur. Un léger vent commence à souffler, obligeant la jeune fille à resserrer ses bras contre son corps pour se réchauffer. Quelle idée de ne pas avoir pris son sweat aussi. Janice en profite pour leur accorder une information de taille. Il y aura non seulement les professeurs de la Pokemon Community, mais aussi de l’Adala Elite School, de quoi faire soupirer la blonde qui voit déjà la très longue soirée se profiler en perspective. Salomé elle ne lâche pas l’affaire et reste bloquée sur ces histoires de couple et de dragues, en rajoutant encore une couche.

- Tu la connais depuis à peine 4 heures, sérieusement ? Et puis après tout tu fais ce que tu veux, si tu veux la jouer Roméo et Juliette avec l’une dans chaque camp c’est toi qui vois.

Ranya n’arrive définitivement plus à comprendre la rousse. A quoi rime tout ça ? Quel est l’intérêt même ? La danseuse n’a pas vraiment le temps de se poser plus la question que les deux filles pénètrent dans le restaurant accompagner de leur référente. L’agitation commence à se faire sentir. Les premiers clients sont là mais la salle est encore loin d’être pleine. Rapidement, l’un des serveurs s’approche du petit groupe, visiblement pressé.

- Merci beaucoup pour le coup de main c’est vraiment gentil de votre part. Venez on va aller dans le vestiaire et je vous explique tout.

La référente s’éloigne enfin et laisse les filles, seulement l’espace d’une heure parce qu’elle reviendra ensuite, mais en tant que cliente pour déguster les plats du petit restaurant de montagne en compagnie de tous les autres professeurs des deux établissements. Une fois dans le vestiaire, l’une et l’autre dépose toutes leurs affaires dans un casier et se voit prêter gracieusement un t-shirt avec le logo du restaurant. Un Cabriolaine entouré du nom du restaurant : Labuche Arc 1600. Aucune idée du pourquoi de ce nom mais de toute manière cela ne l’intéresse pas vraiment. Le serveur attend qu’elles aient fini de se préparer avant de les briefer.

- Bon les filles je sais que quand on n’a jamais fait de service c’est un peu impressionnant mais vous inquiétez pas ça va le faire. Pour l’instant vous allez aller en cuisine pour faire les commis, commencer toutes les préparations basiques de notre menu du soir. Quand il y aura un peu plus de monde, vous regagnerez la salle en tant que serveuse. C’est bon pour vous ?

- J’imagine que oui. Et toi Salomé ?


©️BBDragon
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum